X-Men : Sentinel Project

Entrez dans un univers où l'homme est à l'aube de son évolution ! Image 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Victoire du blond (PV Ryan Alexis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ryan Smith

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 01/04/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Barman
Age : 22
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Victoire du blond (PV Ryan Alexis)   Mar 18 Mar 2014 - 22:20

Putain de pari de con.

Ryan n’était pas un génie, il n’avait jamais prétendu l’être, mais en temps normal, lorsqu’il faisait un pari, il était certain de gagner. Dans ce cas présent, la victoire, disons gagnée pratiquement d’avance grâce à son charme viril et à sa prestance incroyable, était garantie par son don. Or, c’était peiné qu’il devait admettre la défaite devant son élève, son disciple, celui à qui il avait tout appris.

Alexïs avait gagné. Les chiffres qu’ils allaient sortir n’allaient que le confirmer après tout. Le blondinet avait réussi à se taper plus de conquête que lui dans des lieux publics tous plus ragoutants les uns que les autres, et tout ça pour une seule et unique raison : blessé au dos, le barman n’avait pas été en mesure de se mesurer à la compétition beaucoup. Non mais, essayez de faire des galipettes sur un bol de toilette avec un dos en compote et vous verrez de quoi je parle. Pas que j’ai déjà essayé… non mais arrêtez de vous intéresser à la vie du narrateur et lisez !

Tout ça pour dire que le barman, couché, à moitié évêché sur son divan, sirotait un verre de scotch « on the rocks », redoutant ce moment où Alexïs allait entrer dans le manoir et rire de lui. Ah, il ne pouvait pas dire qu’il ne ressentait pas un peu de fierté à l’idée que son élève était en mesure de le vaincre en matière de baise et d’histoires d’un soir, mais c’était empli de crainte, terrifié même, qu’il attendait la conséquence de ce pari stupide. « Celui qui perd devra faire tout ce que l’autre veut pendant une fin de semaine. » Qu’est-ce que le blondinet allait avoir en tête ? Il ne le connaissait pas très intimement, en fait si intimement mais pas agricolement… euh non psychologiquement voilà, mais bon il n’avait pas la moindre idée de ce que le blondinet lui réservait. Au moins, le dos du barman était de nouveau fonctionnel, ce qui lui permettrait de faire ce que son compagnon allait exiger de lui sans souffrir de maux à chaque mouvement.

Un sourire aux lèvres, il déposa son verre et se prépara à se lever lorsqu’il entendit la porte de l’entrée s’ouvrir. Pas du tout inquiet, Ryan décida au final de revenir au statut couché, son verre à la main qu’il but en bonne partie, puis il attira l’attention de son compagnon, en parlant d’une voix forte :


-Au salon ! Ramène du scotch sur le chemin j’en ai plus et sers toi en même temps. Faut qu’j’me prépare à ce que tu me prépares… m’enfin tu comprends !

Il attendit, bien installé dans son divan,  qu’Alexïs ne vienne le rejoindre, puis il tourna la tête vers lui lorsqu’il entra finalement dans le salon. Un sourire mi inquiet, mi forcé, le barman lui demanda, même s’il avait déjà une vague idée de la réponse :

-Alors combien t’en a baisé dis moi ? Et compte pas ceux et celles qui étaient dans ton lit, c’est privé ça. Que les lieux publics.

_________________
Pouvoir passif de Ryan: Lorsque Ryan vous regarde ou qu'il vous touche, l'attitude que vous auriez normallement envers lui augmente d'un cran. Quelqu'un de méfiant reste méfiant, mais il l'est moins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexïs N. Davidoff

avatar

Messages : 250
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Étudiant en médecine
Age : 20 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Victoire du blond (PV Ryan Alexis)   Mer 19 Mar 2014 - 18:24

Alexïs referma la portière de sa voiture. Il avait quelques sacs en mains et avait même placé l’un d’eux en bandoulière afin de ne pas trop s’encombrer. Il comptait passer le week-end chez Ryan et il avait tout prévu. Il s’était amené quelques tenues de rechange au cas où ils sortiraient dans les clubs. Après tout, il devait être à son meilleur pour draguer. Tout dépendrait de son humeur. Ryan n’aura aucun mot à dire. C’était le pari. Alexïs avait accepté ce pari débile où le but était de faire des galipettes dans des endroits publics, tous plus farfelus les uns que les autres. Alexïs avait su charmer, femmes comme hommes, et obtenir ce qu’il désirait. Une aventure d’une nuit, un moment charnel de quelques minutes, peu importe ce que c’était du sexe restait du sexe. À cause de son mal de dos, Ryan avait perdu. Il n’avait pas été à la hauteur et, maintenant, il en payait les conséquences. Pendant deux longues journées, il était à la merci d’Alexïs et ce dernier pouvait en faire ce qu’il désirait.

Sans se gêner, Alexïs pénétra dans le manoir de Ryan. Il faisait comme chez lui, il en avait l’habitude. En entendant la voix de son ami, le jeune homme devina finalement dans quelle pièce il était. De toute façon, il venait clairement de lui dire. Cependant, il fit un détour par la cuisine. Il y laissa ses affaires, posa ses sacs sur la table. Son sac de sport fut posé sur le sol et son manteau sur le dossier de la chaise. Il avait retiré ses bottes dans le hall afin de ne pas salir le plancher. Attrapant un verre propre, la bouteille de scotch demandée par Ryan, et une boite de nourriture provenant du restaurant Thaï le plus près.

Le jeune homme entra dans le salon, posa la bouteille et le verre sur un petit meuble pas très loin de Ryan afin qu’il puisse se servir, puis s’installa sur le canapé, à l’opposé de son ami. Il ne manqua pas de s’étendre, le dos posé contre le bras du canapé, ses pieds sur son ami. Il ouvrit sa petite boite de nourriture et commença à manger avec une fourchette.


-« 22. Beau chiffre, n’est-ce pas ? Si j’avais eu davantage de temps, je me serais bien rendu à 69. »

Il n’avait pas besoin de demander à Ryan quel était son score. Cependant, par curiosité, il daigna le faire. Cela allait lui permettre de davantage se moquer de lui.

-« Et toi, quel est ton score ? Si tu as trop honte pour l’avouer, tu peux te taire et commencer à me masser les pieds. Si tu es sage, tu auras droit à un repas chaud. »

Alexïs avait ramené un plat de thaï pour Ryan. Cependant, il l’avait laissé dans la cuisine. Il voulait s’amuser un peu avant de lui offrir. C’est pour cette raison qu’il affirma qu’il devait le mériter. Et puis, dans le pire des cas, il n’aura qu’à manger froid. Ils avaient tout leur temps. Enfin, surtout Alexïs. Il avait quelques idées sur la façon dont ils allaient passer leur fin de semaine ensemble. Peut-être iront-ils chasser la poulette dans les clubs branchés de la ville. Pour l’instant, Alexïs avait faim et il souhaitait son massage de pied.

-« Ne t’en fais pas, tu gagneras peut-être la prochaine fois… si ton vieux dos ne te fais pas de nouveau défaut. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Smith

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 01/04/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Barman
Age : 22
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Victoire du blond (PV Ryan Alexis)   Mer 19 Mar 2014 - 22:05

Non mais il se pensait tout permis ce gamin hein ! Déjà qu’il entrait sans frapper, ça il le comprenait, mais qu’il vienne se coucher ainsi sur lui, ses pieds bien trop près de son nez, c’était de trop ! Se redressant quelque peu pour échapper aux extrémités puantes du blondinet, il s’adossa lui-même autant que possible sur l’appuie-bras. Devant l’air victorieux de son ami, le barman ne fit que se renfrogner plus. Son verre lui semblait bien vide soudainement, et, appréciant le geste d’Alexïs, il remplit à nouveau son verre.

-« 22. Beau chiffre, n’est-ce pas ? Si j’avais eu davantage de temps, je me serais bien rendu à 69. »

-Ah ah, quel humour. Non mais sans blague, j’me roule par terre !

Ne vous méprenez pas, le barman était bon joueur, et c’était surtout pour faire réagir son ami qu’il s’indignait ainsi. Il s’amusait, il faisait semblant d’être offusqué par sa défaite, mais dans sa tête, ça n’avait pas d’importance. Perdre, gagner, l’important pour lui c’était surtout de s’être vidé l’esprit. Du moins… le vider autant que possible jusqu’à l’arrivée de Honey. Secouant la tête, il replaça nonchalamment sa longue chevelure derrière sa tête avant de reposer celle-ci sur le fauteuil.

-« Et toi, quel est ton score ? Si tu as trop honte pour l’avouer, tu peux te taire et commencer à me masser les pieds. Si tu es sage, tu auras droit à un repas chaud. »

-Connard va. Je t’ai tout appris et c’est comme ça que tu me remercies ! Le ton de voix de Ryan était mi-fâché, mi-amusé. D’une voix plus grave et plus basse, il ajouta : Seize. Et ça c’était avec deux semaines en moins à cause de mon dos alors tu me fous la paix hein ! Foutu blondinet, j’vais te passer les cheveux à la tondeuse tu vas voir !

Bon, en termes de coiffure, le barman n’avait rien à envier à l’universitaire, mais bon, question de le taquiner un peu, il pouvait bien dire ce qu’il voulait. La journée commençait à peine et les deux jeunes hommes auraient sans doute une journée beaucoup trop remplie. Se redressant quelque peu, prenant une dernière gorgée de son verre pour le moment, il retira les bas de son ami, respirant de la bouche pour éviter les mauvaises effluves. Avait-il fait exprès de marcher dix kilomètres avant d’arriver ici ?

Commençant donc le dit massage, le barman s’attela à la tâche avec beaucoup de sérieux. Il était bon joueur, et même s’il utilisait la carte « bougonneux », il allait tout de même faire de son mieux pour… oh putain, pour obéir à ce gringalet de blondinet. Aïe, ça faisait tout de même de quoi à l’orgueil ! Heureusement qu’Alexïs n’était pas un vulgaire idiot rencontré dans un bar crade par un samedi soir de cuite monstrueuse, il était avant tout l’un de ses meilleurs amis maintenant. Ryan en avait peu de ça, des amis proches. Daisuke… et c’était tout.


-« Ne t’en fais pas, tu gagneras peut-être la prochaine fois… si ton vieux dos ne te fais pas de nouveau défaut.

-Tu sais c’qui te dit mon vieux dos ? Il te fit fait attention p’tit jeune, parce qu’il peut encore te plier en deux.

Bon c’était un peu exagéré, Alexïs n’étant pas du genre chétif non plus. Même s’il le traitait de maigrelet, depuis quelques temps, c’était de moins en moins vrai. Le corps mince du Russe commençait à posséder de belles formes, et pas des seins hein ! C’était du muscle, du bon vieux muscle développé à l’entraînement. Quel entraînement ? Le barman n’en avait pas la moindre idée, mais il avait permis au blondinet de l’accompagner pendant quelques-uns de ses propres entraînements d’arts martiaux, question de voir ce qu’il avait dans le ventre. Il n’avait pas été déçu.

Continuant de masser la plante des pieds de son ami, s’amusant avec ses pouces à faire le tour de sa voûte plantaire, il s’arrêta un moment, le temps de reprendre une gorgée, avant de continuer. Le doux fumet qui émanait de son repas mettait l’eau à la bouche du barman qui devait supporter le désagréable mélange thaï/pieds.


-T’as prévu ton coup j’imagine hein ? Tu sais déjà ce que tu vas me faire faire pas vrai ? Ah, si tu étais ne serait-ce qu’un peu moins beau, j’l’aurais emporté haut la main. Les filles, je suis certain qu’elles ont pitié de toi en fait haha.

_________________
Pouvoir passif de Ryan: Lorsque Ryan vous regarde ou qu'il vous touche, l'attitude que vous auriez normallement envers lui augmente d'un cran. Quelqu'un de méfiant reste méfiant, mais il l'est moins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexïs N. Davidoff

avatar

Messages : 250
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Étudiant en médecine
Age : 20 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Victoire du blond (PV Ryan Alexis)   Sam 22 Mar 2014 - 4:08

Alexïs n’avait jamais prétendu être un grand humoriste. Heureusement, car il laissait vraiment à désirer dans ce domaine ! Le mieux qu’il pouvait faire était de raconter quelques blagues que seuls les médecins pourraient comprendre. Alors, lorsqu’il plaisanta sur le nombre de conquête qu’il aurait aimé avoir avant la fin du pari, il ne fut pas du tout étonné d’entendre Ryan répondre sarcastiquement. Il pouvait bien se moquer, c’était tout de même lui qui avait perdu. Il allait devoir faire tout ce qu’Alexïs lui disait de faire. Elle n’était pas belle la vie ?

Se moquant gentiment de son ami, le jeune homme ne se gênait pas pour lui rappeler qu’il avait gagné leur petit pari. Pas besoin de connaitre le résultat de son adversaire pour savoir qu’il remportait la partie haut la main. Un peu bougons, Ryan lui répondit qu’il allait lui passer les cheveux à la tondeuse, question de se venger. Cela fit rire Alexïs. Certes, il avait cessé de se les faire couper depuis longtemps, mais il n’était pas prêt à retourner sur la chaise de la coiffeuse… à moins qu’elle ne veuille aller dans l’arrière-boutique avec lui.


-« Tu es très mal placé pour me parler ainsi, je trouve. Ne serais-tu pas légèrement mauvais perdant ? Si tu insistes, tu pourras me couper les cheveux le jour où les gens commenceront à me confondre avec ma sœur jumelle. »

Alexïs ne parlait jamais de sa sœur. À quoi bon ? Il ne lui parlait plus depuis longtemps. Il en avait quelques nouvelles lorsqu’il parlait à sa grande sœur ou à son père, mais rien de plus. Parfois, les amis d’Erïka, ceux qu’il connaissait en tout cas, laissaient échapper quelques informations sur elle, sur ce qu’elle faisait, etc. Apparemment, elle était bien chouchouter par son père. De l’argent, une Lamborghini, sans parler du temps qu’ils passaient ensemble. On pouvait dire qu’elle était la favorite. Cela rendait Alexïs légèrement jaloux. Il n’avait pas autant d’attention. Il fallait dire qu’il n’avait pas beaucoup d’intérêts communs avec son géniteur et il se contentait bien souvent d’aller manger au restaurant en sa compagnie, ce genre de chose. Au moins, il avait de l’argent. Tant et aussi longtemps qu’il recevra de grosses sommes à chaque mois, cela lui conviendra.

Les pieds posés sur Ryan, Alexïs s’attendait à ce qu’il commence un massage. Pendant ce temps, il pouvait en profiter pour manger le repas qu’il était passé chercher au restaurant avant d’arriver ici. Ryan se débrouillait très bien et le jeune homme comptait bien en profiter le temps que cela dure. Il parla d’un futur pari où, cette fois, avec de la chance, son ami ne sera pas trahi par son pauvre dos. Ce dernier pouvait bien le menacer de le plier en deux ou de tout ce qu’il voulait, cela n’allait pas faire peur à Alexïs. Il s’entrainait et le combat, ça commençait à le connaitre, bien qu’il n’égalait pas du tout le niveau de Ryan.


-« Tu peux bien me plier en deux si cette position te plait. Je devrais trouver le moyen de devenir bien plus souple rien que pour toi. »

Il accompagna ses paroles d’un petit clin d’œil amusé avant de continuer de savourer son repas. Ryan pouvait dire ce qu’il voulait, Alexïs avait tout de même gagné le pari. Qu’il soit beau ou non, il savait charmer les femmes, ce qui était un atout indéniable dans les paris comme celui-ci. Les femmes ne coucheraient probablement pas avec lui si elles avaient pitié. Non, il avait su choisir des femmes audacieuses, prête à le suivre dans n’importe quel endroit public pour s’envoyer en l’air avec plus ou moins de discrétion. Qui aurait fait cela par pitié ?


-« Tu dis ça parce que tu es jaloux. Si elles avaient eu pitié de moi, elles n’auraient jamais accepté de le faire où je le voulais. Et puis, moi je sais leur faire plaisir. Elles ne trouveront jamais mieux que moi, par la suite. Et, pour ton information, en effet, je sais ce que je vais faire de toi. Je ne le regretterais pas. Toi, par contre, tu ne pourras peut-être pas dire la même chose, haha. »

Alexïs replia les jambes afin de retirer ses pieds du nez de Ryan. Cela lui prit des efforts sur humains pour y arriver, car le massage qu’il lui fournissait était des plus agréables, il devait l’avouer. Malgré tout, le jeune homme restait bon joueur et allait permettre à son ami de se remplir l’estomac.

-« Si tu as faim, tu n’as qu’à te rendre à la cuisine, il y a un plat qui t’attend sur la table… s’il n’est pas déjà froid. »

Pendant ce temps, Alexïs attrapa la bouteille d’alcool pour se servir un verre. Il en but une petite gorgée avant de se tourner sur le ventre. Ainsi installé sur le canapé, il allait passer à la phase suivante du massage. Il retira son chandail.

-« Puisque tu es si doué de tes mains, pourquoi ne pas me masser le dos ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Smith

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 01/04/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Barman
Age : 22
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Victoire du blond (PV Ryan Alexis)   Mer 26 Mar 2014 - 22:21

-« Tu es très mal placé pour me parler ainsi, je trouve. Ne serais-tu pas légèrement mauvais perdant ? Si tu insistes, tu pourras me couper les cheveux le jour où les gens commenceront à me confondre avec ma sœur jumelle. »

-Ta sœur jumelle ?

Un déclic, le genre de déclic qui n’arrive normalement que dans les films, se fit dans l’esprit de Ryan. Plusieurs mois auparavant, alors qu’Alexïs entrait pour la première fois au Stonedge, le barman l’avait approché, persuadé de l’avoir déjà vu quelque part. Son cerveau cessa de fonctionner, ses mains cessant le massage, les yeux écarquillés. Non… ce n’était pas possible ! La fille, dans l’institut de mutant, c’était sa sœur jumelle ! Penchant la tête de côté, cherchant à croiser le regard avec son ami malgré leur position, sa cervelle alcoolique fit le lien qu’il devait faire : sa sœur jumelle, c’était la blondasse de la cuisine dans l’école des mutants.

Attendez… si elle était mutante, et que lui et elle étaient jumeaux… est-ce que son meilleur ami ne lui cachait pas un petit quelque chose ? Ça, ça valait l’investigation. Reprenant son massage doucement, son visage se fendit d’un sourire, de plus en plus grand, jusqu’à ce qu’il n’éclate de rire. Un rire franc, honnête, un rire contagieux et maladif qu’il ne pouvait pas contenir. Il riait, il en pleurait presque, et son massage dût s’arrêter puisqu’il n’était plus capable de le faire convenablement.


-Ta sœur, elle va bien à l’institut… euh… mec Xavier c’est ça ?! Parce que, mon gars, et j’te connaissais pas encore, mais cette fille, j’ai failli m’la taper. Dommage que son idiot de mec roux et borgne ait été dans le chemin. Ahahah… j’ai failli me taper ta sœur ! Non mais, c’est des trucs qu’on entend dans les émissions ça, pas dans la vraie vie ! Putain… me taper ta sœur… c’est vrai qu’elle te ressemble vachement finalement, mais elle n’a pas ton magnétisme… Ta jumelle… Ahah

Après coup, le barman insinua de façon directe… bon je sais c’est le contraire mais pas de commentaire ! que si Alexïs continuait de se vanter ainsi, c’est plié en deux qu’il se retrouverait. Malgré l’entraînement que celui-ci semblait recevoir, il n’était pas encore tout à fait au niveau de Ryan. Pourtant, dans un match de « sparring », les deux adultes avaient de bonnes chances de l’emporter. Avec le temps, ils commençaient tous les deux à connaître les trucs et les coups de leur adversaire, ce qui rendait les combats encore plus intéressants. L’effet de surprise était nécessaire pour quoi que ce soit.

-« Tu peux bien me plier en deux si cette position te plait. Je devrais trouver le moyen de devenir bien plus souple rien que pour toi. »

Ryan ne répondit pas au clin d’œil de son ami, préférant garder le silence devant ces paroles à forte connotation sexuelle. De toute façon, Alexïs n’avait pas besoin de devenir plus souple, il l’était bien assez au goût du barman, lui-même aussi agile qu’un tronc d’arbre. Bon, ses arts martiaux l’aidait quand même bien dans sa souplesse, mais ses tendons restaient raides comme une barre. Heureusement qu’il pouvait compter sur la technique et sur la force, sinon ça ferait des années qu’il aurait abandonné. Évoquant ensuite l’éventualité que les « conquêtes » du blondinet n’avaient fait ça que par pitié, celui-ci prit la mouche.

-« Tu dis ça parce que tu es jaloux. Si elles avaient eu pitié de moi, elles n’auraient jamais accepté de le faire où je le voulais. Et puis, moi je sais leur faire plaisir. Elles ne trouveront jamais mieux que moi, par la suite. Et, pour ton information, en effet, je sais ce que je vais faire de toi. Je ne le regretterais pas. Toi, par contre, tu ne pourras peut-être pas dire la même chose, haha. »

-J’espère que t’insinues pas que moi je ne leur fais pas plaisir, blondinet. Je te rappelle que c’est moi qui t’ait tout appris dans ce domaine. Si t’as encore besoin de cours, ça va me faire plaisir de m’occuper de ton cas.

Le barman grimaça quelque peu, mais dans le fond, il était heureux de voir que son « disciple » s’en sortait élégamment bien avec les femmes. Ryan était parvenu à lui faire oublier ses concepts de l’amour idéal et du grand coup de foudre. Au moins ça ! Que des concepts ridicules qui faisaient oublier aux hommes les plaisirs de la chair.

Ça du moins, c’était sans compter sur Honey évidemment…


Elle lui mettait la tête à l’envers, en fait, c’était comme une pensée incrustée dans le fond de son crâne. Ça ne l’empêchait pas d’avoir du plaisir, de batifoler avec la première paire de seins venu, mais c’était comme si, à chaque fois, le visage de celle-ci s’interposait entre lui et sa conquête. C’était une désagréable impression, une image malsaine de laquelle il n’était pas capable de se détacher. En plus, après des mois de silence radio, elle réapparaissait dans sa vie, comme ça, quelques semaines plus tôt. Elle l’ignorait peut-être, mais ça perturbait le barman au plus haut point…

-« Si tu as faim, tu n’as qu’à te rendre à la cuisine, il y a un plat qui t’attend sur la table… s’il n’est pas déjà froid. »

Secouant la tête pour sortir de sa bulle, Ryan laissa les pieds d’Alexïs s’éloignerde lui  alors qu’il se levait pour aller chercher son repas. Il ne prit pas son temps, revenant à peine quelques secondes plus tard. Il avait faim lui aussi, et le repas de son ami, même si l’odeur était mêlé à son jus de pieds, était alléchante. Malheureusement pour lui, dès qu’il fut installé sur le fauteuil, Alexïs en profita, se couchant sur le ventre.

-« Puisque tu es si doué de tes mains, pourquoi ne pas me masser le dos ? »

-Tu m’amènes de la bouffe et je peux même pas manger ?! Torture, crevard….

Mais le barman n’insista pas plus, posant ses mains sur le dos de son « tortionnaire » avant de commencer un massage en profondeur, visant à délier les nœuds des muscles du blondinet. Ce n’était pas la première personne à lui en réclamer un, et il était vrai que Ryan avait un don avec ses mains… Forçant quelque peu avec le long de son avant-bras à gauche et à droite de sa colonne vertébrale, le barman se servit de sa main libre pour piger un morceau de son repas avant de s’y remettre.

-Alors gringalet, qu’est-ce que tu as en tête ? Tu vas me mettre au courant ou je dois deviner ?

_________________
Pouvoir passif de Ryan: Lorsque Ryan vous regarde ou qu'il vous touche, l'attitude que vous auriez normallement envers lui augmente d'un cran. Quelqu'un de méfiant reste méfiant, mais il l'est moins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexïs N. Davidoff

avatar

Messages : 250
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Étudiant en médecine
Age : 20 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Victoire du blond (PV Ryan Alexis)   Mar 1 Avr 2014 - 5:38

Alexïs parlait très peu de sa famille, autour de lui. Il n’avait aucune raison de dire quoi que ce soit sur eux, de toute façon. C’est pourquoi il n’avait jamais dit à Ryan qu’il avait une sœur lui ressemblant comme deux gouttes d’eau physiquement. Il s’attendait à un commentaire stupide de la part de son ami, mais certainement pas à ce qu’il éclate de rire. Qu’est-ce qui se passait ? Il ne tarda pas à lui parler d’Erïka comme s’il la connaissait. Pourtant, il n’avait pas faux dans ce qu’il disait. Sa sœur allait bel et bien à l’institut Xavier et elle avait bel et bien un rouquin en guise de grand frère protecteur. Il l’avait forcément rencontré. Mais que faisait-il à l’institut ? Aurait-il un petit secret qu’il se gardait bien de révéler depuis le début ?

-« Tu n’es pas sérieux ? Je ne te crois pas ! Impossible que t’ai pu passer à ça de te la taper. Elle est aussi frigide qu’un iceberg, même toi tu n’arriverais pas à l’amener dans ton lit. Le roux, c’est son frère de cœur, il est du genre doberman quand on s’approche d’elle. Si elle ne t’en a pas collé une en te traitant d’enfoiré, déjà, ça relève du miracle. Je n’arrive pas à croire que t’ai tenté de te taper ma sœur. »

Alexïs secoua doucement la tête comme s’il tentait de retirer cette idée de son esprit. Il avait du mal à y croire. Un petit sourire étirait ses lèvres. Il était tout de même amusé par le ridicule de la chose. Le monde était petit ! Parlant de femmes à se taper, le jeune homme rappela à son ami qu’elles n’avaient pas pitié de puisqu’elles acceptaient de finir dans son lit… ou dans un lieu quelqu’un qui procurait assez d’intimité pour passer tranquillement à l’acte. Il insinua que Ryan était moins doué que lui, ce qui ne semblait pas lui plaire. Ce dernier lui rappela bien rapidement qu’il lui avait tout appris dans le domaine.

-« Un jour, l’élève fini toujours par dépasser le maitre. Je n’ai plus besoin de cours, bien qu’un peu de pratique de temps à autre ne fasse pas de mal. Tu te feras vieux et tu seras moins séduisant, contrairement à moi. Il faudra t’y faire. »

Alexïs se moquait, mais il savait que Ryan excellait bien plus que lui dans la chasse aux femmes… et encore plus aux hommes. Retirant ses pieds posés sur son ami, le jeune homme lui annonça qu’il y avait une boite repas qui l’attendait dans la cuisine, s’il avait la volonté d’aller la chercher. Ce ne fut pas bien long que Ryan disparu dans l’autre pièce. Il revint rapidement avec son plat de nourriture, mais il ne devait pas croire qu’Alexïs lui octroyait le droit de manger. Ce dernier, couché sur le ventre, attendant patiemment son massage du dos. Même si son ami râla un peu, il se mit au travail. Alexïs poussa un long soupire d’aise.


-« J’ai dit que je t’avais amené de la nourriture, pas que tu aurais l’occasion de la manger en toute quiétude. Mmmm… Plus bas… oui, juste là, c’est parfait…»

Alors qu’il se sentait traité comme un prince, profitant au maximum de son massage, Alexïs ferma les yeux et laissa son esprit dériver pendant un cours moment. Bientôt, la voix de Ryan vint l’interrompre dans ses pensées. Il lui demanda ce qu’il avait prévu pour la suite de leur week-end. Le jeune homme n’allait rien dire. Il préférait se taire et lui faire la surprise. Bien qu’il avait quelques trucs de prévu, le reste allait être de l’improvisation.

-« Tu peux deviner, si tu as en envie. Et puis, peut-être que ça me donnera quelques idées. J’ai pensés à quelques trucs. Je dois pratiquer mon toucher rectal, d’ailleurs. » Il éclata de rire et laissa planer le silence pendant quelques instants avant de reprendre. « J’espère que tu es en forme pour ce soir et que ton portefeuille est bien rempli, c’est tout ce que je peux te dire. »

Alexïs aurait bien aimé se redresser pour voir la tête de Ryan. Il allait plutôt devoir se contenter de l’imaginer. Il profita du massage encore un bon moment avant de se redresser, faisant signe à Ryan qu’il pouvait disposer et manger tranquillement, pour l’instant. Il allait pouvoir en profiter pour lui poser une question qui lui brûlait les lèvres depuis leur conversation sur Erïka.

-« Qu’est-ce que tu faisais à l’institut, le soir où tu as rencontré ma sœur ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Smith

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 01/04/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Barman
Age : 22
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Victoire du blond (PV Ryan Alexis)   Ven 25 Avr 2014 - 18:33

-« Tu n’es pas sérieux ? Je ne te crois pas ! Impossible que t’ai pu passer à ça de te la taper. Elle est aussi frigide qu’un iceberg, même toi tu n’arriverais pas à l’amener dans ton lit. Le roux, c’est son frère de cœur, il est du genre doberman quand on s’approche d’elle. Si elle ne t’en a pas collé une en te traitant d’enfoiré, déjà, ça relève du miracle. Je n’arrive pas à croire que t’ai tenté de te taper ma sœur. »

-Sans son frère crevé, je l’aurais amené avec moi lui faire découvrir les joies du sexe. La seule raison pour laquelle elle a refusé, c’est bien pour s’occuper du rouquin. M’enfin… Ça m’aurait fait une belle pièce de plus à ma collection. Si ça se trouve… ça arrivera bientôt haha…

Bah oui pourquoi pas ? Ce n’était pas comme si Alexïs avait mentionné quelque chose du genre « Lui touche pas ! ». Le barman n’avait donc pas à se retenir, il avait la bénédiction du blondinet pour coucher avec la blondinette ! Chose qu’il se devrait de réessayer un de ces jours. Cependant, son « droit » d’entrée à l’institut avait expiré lorsqu’il s’était enfui du lit de cette poufiasse… euh… c’était quoi son nom à elle déjà ? Jenn ? euh…  Jess peut-être ? Ah merde… bon enfin, cette baise manquée quoi. Dans un institut aussi particulier que celui-ci, il ne pourrait sans doute pas se permettre d’entrer comme bon lui semblait.

-« Un jour, l’élève fini toujours par dépasser le maitre. Je n’ai plus besoin de cours, bien qu’un peu de pratique de temps à autre ne fasse pas de mal. Tu te feras vieux et tu seras moins séduisant, contrairement à moi. Il faudra t’y faire. »

-Tu peux toujours rêver gringalet, le jour où je serai trop vieux pour coucher, tu auras déjà les couilles ratatinés depuis des années. Ah les jeunes !

Il ne parlait pas de l’âge, les deux hommes ayant pratiquement autant d’année de vie l’un que l’autre, mais plutôt de la jeunesse de ce style de vie. Ryan était un vétéran, Alexïs un nouveau. Un nouveau qui avait beaucoup de talent, ça n’échappait à personne, mais un nouveau quand même. Ryan devait protéger son aînesse et son expérience que diable !

Maintenant servi, le barman tentait de manger son repas, mais Alexïs semblait en avoir décidé autrement.


-« J’ai dit que je t’avais amené de la nourriture, pas que tu aurais l’occasion de la manger en toute quiétude. Mmmm… Plus bas… oui, juste là, c’est parfait…»

Se résignant donc, il continua le massage promis, poussant avec son avant-bras de chaque côté de sa colonne vertébrale et piochant dans son repas discrètement. Bientôt, ses deux mains descendirent là où lui indiquait Alexïs pour masser plus en profondeur et dénouer tous les nœuds qu’il sentait sous la peau du blondinet. Un jour, le barman lui poserait la question à savoir comment il s’entraînait et où il se pratiquait, parce qu’un corps comme ça ne se développe pas en quelques jours. C’était comme si chaque fibre de son corps paraissait entraîné… mais quel genre de combat faisait-il pour prendre cette forme ? M’enfin, tant que le barman n’était pas au courant, il ne pouvait pas farfouiller… et la curiosité était un vice qu’il ne connaissait pas du tout. Certes, la curiosité envers les parties génitales de ceux qui l’entouraient, ça oui, mais à part ça… ah oui ! Ce que cachaient les brassières des gonzesses qu’il croisait. Au moins, à ça, il avait toujours sa réponse !

-« Tu peux deviner, si tu as en envie. Et puis, peut-être que ça me donnera quelques idées. J’ai pensés à quelques trucs. Je dois pratiquer mon toucher rectal, d’ailleurs. »

Le massage s’arrêta aussitôt. Le barman avait les yeux grands ouverts, la bouche ouverte… jusqu’à ce que son imbécile d’ami ne finisse par éclater de rire.

« J’espère que tu es en forme pour ce soir et que ton portefeuille est bien rempli, c’est tout ce que je peux te dire. »

-Si tu veux pratiquer ton toucher rectal, tu utiliseras autre chose que tes mains connard, répondit le barman sur un ton plus léger, ayant compris que son ami blaguait. T’inquiète pas de ce côté-là, mon portefeuille est toujours plein pour toi. Quant à ma forme… tu verras bien !

Alors qu’enfin Alexïs se redressait en lui faisant signe qu’il pouvait manger, le barman ne se fit pas attendre et sauta sur son assiette. Il n’eut pas le temps de prendre beaucoup de morceaux dans celle-ci, car son confrère lui demanda aussitôt :

-« Qu’est-ce que tu faisais à l’institut, le soir où tu as rencontré ma sœur ? »

-Gnein ?

Ryan finit d’avaler sa bouchée avant de déposer son assiette un instant. N’ayant pas de serviette à proximité, il releva sa manche de chemise et s’essuya les lèvres avec son avant-bras, avant de saisir à nouveau son assiette pour attaquer son plat à nouveau. Ah, il devait aussi répondre à son interlocuteur… lui aussi avait quelques questions à lui poser d’ailleurs.

-J’étais avec… euh… Natasha ? Sandy ? euh… non Kate peut-être ? M’enfin, une fille putainement chaude ! Elle m’avait ramené à l’institut dans sa chambre, bon moi pas de problème, c’est plus simple de partir après coup. Sauf que… putain d’étoile de mer ! Jamais vu quelqu’un avec autant peu d’énergie, et j’en ai vu ! Bref, au milieu de la nuit, je pensais m’enfuir discretos, mais dans la cuisine je suis tombé sur ta sœur. Du coup, bah j’ai mangé un bol de céréale avec elle et le rouquin qui est arrivé quelques secondes plus tard. J’en ai appris des choses cette soirée-là.

La discrétion n’étant aucunement son fort, le barman demanda, de façon directe :

-Tu m’aurais pas caché des choses toi ? Avec ta sœur dans un institut si particulier… t’aurais pas des dons toi aussi ?

Par don, Alexis pouvait comprendre ce qu’il voulait : Don d’apprentissage (c’était un institut pour surdoués après tout), don de mutant, bref ce qu’il voulait. Tant qu’il répondait au barman qui le fixait dans les yeux, s’étant arrêté de manger le temps d’avoir sa réponse. Certains secrets devaient être avoués.

_________________
Pouvoir passif de Ryan: Lorsque Ryan vous regarde ou qu'il vous touche, l'attitude que vous auriez normallement envers lui augmente d'un cran. Quelqu'un de méfiant reste méfiant, mais il l'est moins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexïs N. Davidoff

avatar

Messages : 250
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Étudiant en médecine
Age : 20 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Victoire du blond (PV Ryan Alexis)   Lun 5 Mai 2014 - 3:06

Alexïs connaissait bien sa sœur. Connaissait était bien le mot. Elle avait beaucoup changée depuis le temps. Il le savait à travers les paroles d’Eleonnora, bien qu’il se doutait qu’elle aimait embellir les choses. Elle avait sûrement rendu certaines situations banales bien plus extraordinaire rien que pour attiser encore plus son intérêt. Ce serait bien son genre. Quoi qu’il en soit, Alexïs savait une chose : peu importe à quel point sa sœur avait changée, elle restera toujours aussi indomptable, surtout face aux inconnus.

Alexïs se fichait bien de ce que sa sœur faisait et avec qui elle couchait. De toute façon, la connaissant, elle ne devait avoir connu personne d’autre que son petit ami. Ryan pouvait bien tenter sa chance, mais cela allait se solder par un échec. Et puis, pourquoi voudrait-il avoir une aventure avec Erïka alors qu’il l’avait, lui ? Le jeune homme devait se l’avouer, il était jaloux de sa sœur. Elle avait, pendant longtemps, était la petite bête noire. Maintenant, voilà qu’elle lui volait sa place au premier rang. Elle était belle, elle réussissait ses études avec brio, elle avait des amis sur qui compter et, en prime, elle était la favorite de leur père. Et lui, il avait quoi ? Ryan. Son ami. Et de l’argent, bien sûr. Alexïs n’avait pas envie de partager avec sa sœur. Il ne voulait pas que ce qu’il craignait arrive. Et si Ryan était assez habile pour arriver à avoir sa sœur dans son lit ? Non, Alexïs ne souhaitait pas que cela se produise. Il ne voulait pas en entendre parler et constater qu’il se faisait voler sa place, encore une fois. S’il pouvait dissuader Ryan de toucher à sa sœur, il allait le faire.


-« Tu ne rates rien si tu ne te la tape pas. Elle est trop frigide, trop coincée. Et puis, pourquoi tu la voudrais, elle, alors que tu as bien mieux à portée de main ? Oublie là. »

Il espérait que cela suffise à Ryan, sans quoi il allait devoir lui fournir une liste de raisons pour le dissuader de toucher à sa sœur. Il souhaitait éviter de lui dire que c’était une question de jalousie. Alexïs lui-même avait encore du mal à se l’avouer. Et puis, il avait clairement plus d’expérience dans le domaine. Il connaissait Ryan, il savait quels étaient ses goûts. Il pouvait s’occuper de lui et lui faire vivre des nuits de folie.

Paris débiles, soirées dans les clubs et plaisirs sous les couvertures. Alexïs s’amusait beaucoup en compagnie de Ryan. Il profitait de chacun de ces moments pour se détendre. C’était du temps de qualité, il n’allait pas s’en priver. Aujourd’hui, tout particulièrement, il allait profiter du fait que Ryan était à ses ordres. Bien sûr, il aura son lot de plaisir dans tout cela... s’il le méritait, bien évidemment.

Plaisantant, Alexïs préférait raconter des âneries plutôt que de révéler ce qu’il comptait faire, ce soir. Il avait diverses idées, tout dépendant de la tournure des événements. Par contre, il savait un truc : ils allaient faire la fête comme jamais.


-« T’as intérêt à ne pas me décevoir. Ça va être une soirée mémorable. »

Alexïs se redressa. Avant de passer aux préparatifs de la soirée, il avait quelques questions à poser à son ami. La première consistait à savoir la raison qui avait mené Ryan à se retrouver à l’institut. C’était un endroit pour mutant. Cela pouvait-il signifier quelque chose ? Apparemment, selon son ami, il était avec une femme. Ce n’était pas si étonnant, au final. Cependant, le jeune homme ne s’arrêta pas là. Il expliqua qu’après avoir fait l’amour à une véritable étoile de mer, il était tombé sur Erïka et son frère de cœur. C’est là qu’il découvrit tout un tas de choses. Dès qu’il demanda à Alexïs s’il n’avait pas un don, il manqua de s’étouffer avec sa nourriture. Il leva les yeux vers Ryan et posa son plat sur la table. Devait-il répondre ? Devait-il garder son secret ? Alexïs hésita. Il vint pour dire la vérité et, à la dernière seconde, opta pour un mensonge.


-« Un don ? Si je ne fais pas partie de cette école, ça doit bien être parce que je ne suis pas un expert en économie qui parle une dizaine de langues couramment. » Fit-il en référence à sa sœur. « Pour ma part, on pourrait dire que je ne suis pas un surdoué. »

Autant Alexïs voulait lui dire, autant il craignait sa réaction. C’était stupide, mais c’était ainsi. Plutôt que de rester là à regarder ses pieds, il se leva. Il avait besoin d’une douche avant leur folle nuit de ce soir.

-« Je vais me doucher. » Affirma-t-il en s’éloignant, se défilant ainsi à Ryan et ses questions. Finalement, aborder le sujet avait été une terrible idée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Smith

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 01/04/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Barman
Age : 22
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Victoire du blond (PV Ryan Alexis)   Mer 28 Mai 2014 - 15:48

-« Tu ne rates rien si tu ne te la tape pas. Elle est trop frigide, trop coincée. Et puis, pourquoi tu la voudrais, elle, alors que tu as bien mieux à portée de main ? Oublie là. »

-Ah non mais un trip avec des jumeaux, c’est pas à tous les jours que ça passe ! J’rigole ! ajouta rapidement le barman devant l’air quelque peu dégoûté de son ami. J’te ferais pas baiser deux personnes en même temps si l’une d’entre elle est ta sœur.

Mentallement, le barman nota tout de même qu’il n’avait rien dit au sujet de ne pas la toucher. Certes, les sœurs, selon le Bro Code, faisaient toujours partie de la zone grise, enveloppée par une protection Broesque, mais ce n’était pas comme si Alexïs semblait vraiment vouloir la protéger. Au mieux, il cherchait juste à décourager le barman, mais bon ça… attendez…Était-ce uniquement parce que le blondinet trouvait étrange que son plan Q ne veuille s’amuser avec une chatte lui ressemblant ? Ou était-ce uniquement parce qu’il trouvait la situation bizarre ?

Ryan décida finalement de ne rien ajouter. Il blagua avec son ami le blondinet à savoir quelle allait être l’issue de cette soirée mémorable. Évidemment, son ami ne pouvait lui dire aussi facilement, il allait plutôt s’amuser à le torturer. Le barman ne voyait aucun problème de ce côté-là, jouant sur le côté « non je veux pas y aller » uniquement pour faire plaisir à Alexïs. Non mais, quel plaisir y avait-il à avoir une personne à ses ordres qui faisait déjà tout pour l’autre !


-« T’as intérêt à ne pas me décevoir. Ça va être une soirée mémorable. »

-Non mais tu parles à qui tu penses ? La seule personne qui risque d’être déçue, c’est bien toi et c’est de ne pas avoir été capable de suivre mon rythme jeune homme.

Vinrent ensuite les questions les plus chaudes, et pas dans le sens sexy du terme, non les questions les plus dangereuses. Pour l’habile menteur qu’était Ryan, il n’y avait rien là, et lui dire ce qu’il avait fait de sa soirée à l’institut n’était même pas un mensonge. Cependant, lorsque Ryan lui retourna la question au sujet des dons, le visage de son ami se décomposa. Les yeux fixés sur lui, le barman regarda Alexïs déposer doucement sa nourriture sur la table, puis répondre, le plus… naturellement possible. Trop naturellement peut-être ?

-« Un don ? Si je ne fais pas partie de cette école, ça doit bien être parce que je ne suis pas un expert en économie qui parle une dizaine de langues couramment. Pour ma part, on pourrait dire que je ne suis pas un surdoué. »

Le regard plissé, Ryan se posait de sérieuses questions au sujet de la dernière déclaration de son ami. Il était doué au lit, ça allait de soi, mais excepté ça, le blondinet suivait tout de même des cours de médecine non ? Avait suivi peut-être ? Ah, Ryan ne s’était pas tenu suffisamment au courant pour savoir où le blondinet en était dans ses études. Mais qu’importe, c’était louche tout ça, et lorsque celui-ci se leva, il ne fit qu’en rajouter en terme de… loucheté ?

-« Je vais me doucher. »

-Eh eh eh eh eh attends mec qu’est-ce qui t’arrive !

Ryan se releva et le retint, une main sur l’épaule de son comparse. Non mais, est-ce que le barman allait réellement le laisser s’enfuir en plein milieu d’une conversation de ce genre ? Il n’était pas idiot, enfin si, mais pas idiot à ce point-là ! Depuis qu’il avait rencontré le blondinet, la seule fois qu’il l’avait vu triste et désemparé était le jour de leur rencontre. Ryan avait su lui remonter le moral et lui faire voir un autre monde, un endroit où le plaisir était maître. Depuis ce temps, Alexïs n’avait fait que sourire… et gémir, mais ça c’est une autre histoire. Là, on aurait dit qu’il cherchait à s’échapper, gêné par quelque chose. De ce qu’il avait compris des mutants, le barman savait que, si la sœur avait un don, lui aussi risquait d’en avoir un. Était-ce le cas ?

-Tu me cacherais pas un truc par hasard ? Tu sais que tu peux tout me dire hein, c’est pas moi qui vais te juger. Si c’était le cas, j’t’aurais simplement foutu à la porte pour « port des cheveux blonds », ajouta le barman en souriant. T’as quelque chose que t’aimerais me dire ?

_________________
Pouvoir passif de Ryan: Lorsque Ryan vous regarde ou qu'il vous touche, l'attitude que vous auriez normallement envers lui augmente d'un cran. Quelqu'un de méfiant reste méfiant, mais il l'est moins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexïs N. Davidoff

avatar

Messages : 250
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Étudiant en médecine
Age : 20 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Victoire du blond (PV Ryan Alexis)   Lun 9 Juin 2014 - 0:46

Alexïs ne parlait pas ouvertement de son pouvoir mutant. Il partageait ses compétences avec les Morlocks, il prenait soin de son entourage, ceux qui faisaient partie des siens, mais jamais avec les humains. À ses yeux, Ryan était un humain. Après tout, il ne devait pas y avoir tant de mutants dans cette ville, non ? Ce serait un coup de chance de tomber sur quelqu’un ayant des capacités spéciales tout comme lui. Eh bien, il ne savait pas à quel point il pouvait se trouver chanceux.

C’était difficile de prévoir la réaction des autres lorsqu’on leur révélait ce qu’était un mutant. Il connaissait bien Ryan, mais qui sait s’il n’allait pas le craindre, par la suite ? Rien ne lui indiquait que son ami allait le rejeter ou non. Par contre, vu son caractère jovial, pourquoi en douter ? C’était une excellente question. Nerveux, la seule chose qu’il pouvait imaginer était le fait d’être rejeté, encore et toujours. Alexïs n’avait jamais été très doué pour se faire des amis. Il était plutôt du genre à rester dans l’ombre, timide et pas très entreprenant. Grâce à Ryan, il avait énormément changé. En serait-il capable sans son mentor et ami ?

Cherchant une échappatoire afin de ne pas répondre à Ryan, le jeune homme décida de se rendre à la salle de bain afin de prendre une douche. Avec de la chance, son ami sera très intéressée par venir le rejoindre et oublier la question pour profiter d’un moment d’intimité sauvage et fougueux. Sa vaine tentative se solda par un échec. Ryan n’allait pas le lâcher tant et aussi longtemps qu’il ne lui aura pas répondu.

Alexïs soupira. Il ne savait pas comment dire les choses. Autant le faire comme cela lui venait, il n’avait pas vraiment de façon parfaite d’annoncer qu’on était un mutant à quelqu’un. Avec de la chance, beaucoup de chance, Ryan y verra une utilité dans son don. S’il mettait en avant ses capacités, arriverait-il à ne pas faire fuir son ami ? À ce moment-là, peut-être qu’il deviendrait davantage un objet, bon à guérir les petits bobos ? Était-ce mieux que d’être rejeté ? Il se le demandait. Par contre, le moment n’était plus à la réflexion. Il devait parler.


-« Bon, d’accord, tu as bien raison. Je te cache quelque chose, mais avec raison, crois-moi. J’accepte de te le dire avec l’espoir que tu n’en sois guère choqué. J’ai, ce que l’on pourrait appeler, des capacités hors du commun. Il s’agit du genre de chose qu’il est difficile à avouer, alors je crois que je vais opter pour une démonstration qui, je l’espère, te fera du bien. »

Il fit un pas pour réduire l’espace entre lui et Ryan. Doucement, il posa une main sur son épaule et la laissa glisser au creux de son dos. Il activa son pouvoir afin de soulager le possible mal de dos qui subsistait toujours chez son ami. Maintenant, il n’avait plus qu’à attendre sa réaction et espérer qu’il arrive à obtenir l’effet escompté. Depuis qu’ils se connaissaient, ils avaient vécus mille et une aventures, de la confrontation avec un mec trop baraqué dans un bar à la baise chaude avec une nymphomane qui ne cessait d’en redemander encore et encore.

Doucement, Alexïs retira sa main de son dos. Il était temps d’attendre le verdict. Ne pouvant supporter le silence, il se permit tout de même une petite réplique, un petit sourire amusé sur les lèvres.


-« Alors, ce dos, vieux shnock ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Smith

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 01/04/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Barman
Age : 22
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Victoire du blond (PV Ryan Alexis)   Lun 9 Juin 2014 - 18:50

Le barman n’était pas loin du but finalement. Lorsqu’Alexïs se mit à soupirer comme il le faisait, Ryan savait qu’il mettait le doigt sur une partie sensible. Avait-il raison sur toute la ligne ? Est-ce que le blondinet faisait bien partie de cette race supérieure qu’étaient les mutants ? Cela ne ferait qu’augmenter l’attrait que ressentait le barman envers lui, et non le repousser après tout. Même s’il tenait son ami par les épaules, il lui laissa tout son temps pour trouver les mots. Si Ryan avait vu juste, avouer tout ça ne serait sans doute pas facile, il s’en doutait bien.

-« Bon, d’accord, tu as bien raison. Je te cache quelque chose, mais avec raison, crois-moi. J’accepte de te le dire avec l’espoir que tu n’en sois guère choqué. J’ai, ce que l’on pourrait appeler, des capacités hors du commun. Il s’agit du genre de chose qu’il est difficile à avouer, alors je crois que je vais opter pour une démonstration qui, je l’espère, te fera du bien. »

-J’te fais confiance Alex.

Le barman le laissa faire, aucune effrayé par son ami. Non mais, si le gringalet avait désiré mettre fin aux jours du barman, il l’aurait fait pendant que Ryan baisait avec quelques femelles ou quelques minutes après lorsqu’il dormait comme une marmotte. Non, maintenant qu’Alexïs était entré dans sa vie, hors de question que le barman ne perde son «Wingman ». Il espérait qu’il en était de même pour celui-ci.

Il ne savait pas vraiment à quoi s’attendre. Est-ce qu’il allait ressentir une vague de fraicheur dans sa peau ? Pouvait-il se dédoubler comme le rouquin ? Ou alors se… euh… faire de la magie  comme sa sœur ? Ryan ne connaissait toujours pas le don de la blondinette après tout, et il n’avait pas cherché à le savoir. Peut-être qu’en usant de son propre don sur elle, il pourrait obtenir cette vérité ?

Ah non, finalement, c’est un petit picotement suivi d’une vague de chaleur qu’il ressentit au niveau de son dos, à l’endroit exact où il avait mal. Qu’est-ce qui se passait ? Le barman laissa le traitement agir, patient, mais tout de même curieux de savoir ce qui était en train de lui arriver. Lorsque le jeune homme retira sa main de son dos, le barman se pencha un peu, puis se redressa. Il bougea comme s’il s’étirait avant un entraînement. Il n’avait plus mal du tout ? Non mais, sa blessure, même après quelques semaines, continuait de l’élancer. Là, il ne pouvait même plus dire si c’était à son dos ou sa jambe qu’il devait avoir mal. C’était donc sa le don du blondinet ? Guérir les blessures ?


-« Alors, ce dos, vieux shnock ? »

-C’est ça ton don ? Avec un grand sourire illuminé, il ajouta, en serrant son ami dans ses bras : Non mais c’est magnifique ! Pause, le barman se recula, puis plissa les yeux. Attends un peu toi… t’aurais pu guérir mon dos pour le défi ! Espèce de goujat, de vieux profiteur ! Non mais, attends de voir ce qu’il va te faire mon vieux dos de vieux shnock !

Et c’est avec joie qu’il attrapa Alexïs, une main sous son bras doit agrippant son dos, l’autre attrapant la main de son ami. D’un geste vif, il lui fit une bascule de la hanche, le faisant chuter directement sur le sofa. En riant, il se jeta dessus et mima de le frapper au visage et au ventre, mais le barman n’était pas fâché. Il ne faisait que témoigner son affection… à sa manière.

-Donc t’es un mutant et tu guéris les gens ! C’est génial ça ! Raconte-moi tout aller, comment tu l’as découvert, c’était quand, comment ça marche, tu peux tout faire ?

La curiosité du barman était piquée, et Alexïs allait en souffrir !

_________________
Pouvoir passif de Ryan: Lorsque Ryan vous regarde ou qu'il vous touche, l'attitude que vous auriez normallement envers lui augmente d'un cran. Quelqu'un de méfiant reste méfiant, mais il l'est moins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexïs N. Davidoff

avatar

Messages : 250
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Étudiant en médecine
Age : 20 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Victoire du blond (PV Ryan Alexis)   Mar 10 Juin 2014 - 3:40

Alexïs avait beaucoup de chance en tant que mutant. Il possédait un don qui pouvait être qualifié de cadeau, de miracle, qui pouvait profiter à n’importe qui. Peu de personnes pouvaient s’estimer aussi heureuses de ne pas être traité de monstre par les autres. Malgré tout, le jeune homme ne faisait que très rarement démonstration de son pouvoir sur des personnes qui n’étaient pas mutantes. Il craignait leur réaction. C’était plus fort que lui. Il avait toujours été un gamin souffrant d’insécurité qui souhaitait entrer dans les bonnes grâces des autres. Avec Ryan, les choses avaient changées. Il était devenu plus confiant, moins renfermé sur lui-même. Que serait-il sans son fidèle mentor et acolyte, désormais ?

Heureusement pour lui, Ryan ne vit pas sa démonstration d’un mauvais œil. Incertain, Alexïs avait observé sa réaction alors qu’il soulageait peu à peu la douleur de son dos. Maintenant, il allait avoir l’impression d’être en pleine forme, de n’avoir jamais été blessé. Lorsque le pouvoir du jeune homme cessa d’agir, ce dernier recula d’un pas pour laisser le temps à son ami de réaliser ce qui venait de se produire.

Déconcerté, Alexïs l’était lorsque son ami vint le serrer dans ses bras. Il ne s’attendait pas à une telle réaction. Qu’est-ce qu’il espérait en fait ? De l’émerveillement, de l’étonnement, une demande d’explication, mais sans plus. Il n’allait pas se plaindre, c’était encore mieux qu’il aurait pu le croire. Ryan semblait ravi d’être de nouveau en forme et de découvrir que son ami pouvait faire des choses aussi extraordinaires que de guérir les gens.

Lorsque Ryan se sépara de lui, il l’accusa d’avoir profité de la situation pour gagner le pari. Il avait le don de le guérir depuis le début et il ne l’avait pas fait, ce qui lui avait conférer l’avantage. Il avait osé faire ça à son ami ! Il avait gagné à la déloyal, en fait. Ryan comptait bien se venger de lui. Il attrapa Alexïs et le balança sur le canapé. Il se chamailla avec lui, Alexïs tentant de répliquer à ses mimes par d’autres mimes. Ils avaient l’air de se bagarrer, mais sans même se toucher. Lorsque Ryan cessa finalement de l’embêter, Alexïs pris le temps de calmer son hilarité. Il avait à peine le temps d’ouvrir la bouche que son ami lui posait déjà des questions sur la découverte de son pouvoir.


-« Bon… eh bien… Ça fait quelques années maintenant. À l’époque, je partageais un appartement avec une collègue de travail ainsi que sa fille, qui était âgée de trois ans, si je ne me trompe pas. Un jour, alors que je la surveillais, elle s’est blessée sur du verre. J’ai voulu panser sa plaie, mais elle s’est refermée toute seule lorsque j’y ai posé les doigts. En fait, lorsque mon don s’active, mes mains dégagent une lumière bleutée ainsi qu’une légère chaleur. Elles soulagent les maux de toutes sortes, des problèmes de la vie quotidienne allant de la migraine à la coupure. Plus je l’entraine, plus j’arrive à refermer des plaies graves. Je ne sais pas jusqu’où s’étendent mes capacités, mais je suis bien curieux de le découvrir, moi aussi. Un jour, tu en sauras davantage, tout comme moi. »

Alexïs sourit. Il était heureux que son ami prenne si bien la nouvelle. Il posa sa main sur sa cuisse. Maintenant que le jeune homme était soulagé de ce poids, de ce stress, il pouvait passer à autre chose. Il souhaitait toujours prendre une douche et il serait ravi que son ami vienne l’y rejoigne.

-« J’étais sérieux quand je disais que je souhaitais prendre une douche. Tu es partant, j’espère ? » Il s’approcha de lui et le renifla. « Avec cette odeur, aucune fille n’aura envie de coucher avec toi. »

Il se leva, prêt à rejoindre l’une des salles de bain du manoir. Cependant, à peine avait-il fait quelques pas qu’il se souvient d’un truc qu’il voulait demander à Ryan. Lui aussi avait quelques questions à répondre.

-« Tu ne m’as jamais dit ce qui était exactement arrivé à ton dos. Tu t’es battu, j’ai cru comprendre ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Smith

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 01/04/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Barman
Age : 22
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Victoire du blond (PV Ryan Alexis)   Mar 10 Juin 2014 - 18:58

-« Bon… eh bien… Ça fait quelques années maintenant. À l’époque, je partageais un appartement avec une collègue de travail ainsi que sa fille, qui était âgée de trois ans, si je ne me trompe pas. Un jour, alors que je la surveillais, elle s’est blessée sur du verre. J’ai voulu panser sa plaie, mais elle s’est refermée toute seule lorsque j’y ai posé les doigts. En fait, lorsque mon don s’active, mes mains dégagent une lumière bleutée ainsi qu’une légère chaleur. Elles soulagent les maux de toutes sortes, des problèmes de la vie quotidienne allant de la migraine à la coupure. Plus je l’entraine, plus j’arrive à refermer des plaies graves. Je ne sais pas jusqu’où s’étendent mes capacités, mais je suis bien curieux de le découvrir, moi aussi. Un jour, tu en sauras davantage, tout comme moi. »

-Ah génial. C’est tout simplement génial Alexïs.

Le barman était réellement impressionné. Il avait eu la chance de voir quelques démonstrations de dons, comme celui de Hypermusic ou bien de Will, mais c’était quand même la classe d’avoir un mutant comme meilleur ami. Hey, peut-être qu’ils étaient plus nombreux qu’ils le pensaient ici ? C’était à voir… un jour, le barman allait s’arranger pour entrer de nouveau dans cette école et se renseigner un maximum. Il pourrait même se présenter comme mutant lui-même, qui sait ? Il n’avait peut-être rien du profil étudiant, mais par contre, son don était bien réel et fort utile. Est-ce lui et Alexïs s’entendraient aussi bien si ce lien magique n’existait pas entre eux ? Après un peu de chamaillerie bien méritée, ce fut le blondinet qui évoqua l’éventualité d’aller pêcher quelques bombasses.

-« J’étais sérieux quand je disais que je souhaitais prendre une douche. Tu es partant, j’espère ? Avec cette odeur, aucune fille n’aura envie de coucher avec toi. »

-Elles ont toujours envie de coucher avec moi j’te rappelle, et normalement, au final, je me retrouve avec la même odeur !

C’est en riant que le barman se leva et suivit Alexïs jusqu’à la salle de bain. Pourtant, à mi-chemin, celui-ci s’arrêta pour lui demander autre chose :

-« Tu ne m’as jamais dit ce qui était exactement arrivé à ton dos. Tu t’es battu, j’ai cru comprendre ? »

-Oh ça… Ouais j’aime pas vraiment raconter mes échecs.

Reprenant la direction des douches, il commença à raconter ce qui c’était passé. Nonchalamment, il retirait ses fringues, les lançant dans un coin quelconque de la salle de bain tout en parlant. Ne vous méprenez pas, Ryan racontait effectivement ce qui s’était passé, mais il tenait à se débarrasser de son odeur corporelle. Peut-être aussi désirait-il vider Alexïs de ses forces avant qu’ils ne partent.

-En fait, y’avait cette fille tu vois. Une superbe femme, tu sais, un mélange de pureté, de charme et de beauté, mais avec un côté craquant, un genre d’énergie magnétique c’est… enfin c’est dur à expliquer. Elle est pas juste belle tu vois, ça ce serait le genre de femme que je reprendrais jour et nuit. Elle est magnifique, mais on dirait que dans… dans ses hésitations, ses erreurs et ses gaffes, elle n’en est que plus désirable. M’enfin, ça c’est la fille à qui je faisais de l’œil ce soir-là. N’empêche que lorsqu’elle se dirigeait vers chez moi, j’étais un peu plus loin derrière à ce moment-là, j’ai vu deux mecs sortir d’une allée, des mecs à l’allure louche, le genre que tu sais très bien ce qu’ils ont en tête. Eh puis, tu me connais, mon côté papa ours m’a poussé à leur foncer dessus. Je les ai bien niqué les deux idiots, mais à un moment je suis tombé sur le dos et… y’avait une foutu caillasse là où j’avais mal. J’te raconte pas la douleur sur le fait. Au moins ils sont partis. Si j’aurais eu toute ma tête, je les aurais probablement pourri, mais bon j’ai… j’ai vu rouge et j’ai un peu perdu l’esprit. M’enfin, au moins je peux m’arranger pour revoir la fille.

En riant, le barman saisit le pommeau de douche et arrosa Alexïs avant même qu’il n’entre dans celle-ci. Ils allaient passer une soirée mémorable tous les deux, aussi bien faire leur maximum pour être prêt hein ? Les dames ne doivent pas attendre… peu importe sur qui ils tombent tous les deux !

_________________
Pouvoir passif de Ryan: Lorsque Ryan vous regarde ou qu'il vous touche, l'attitude que vous auriez normallement envers lui augmente d'un cran. Quelqu'un de méfiant reste méfiant, mais il l'est moins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexïs N. Davidoff

avatar

Messages : 250
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Étudiant en médecine
Age : 20 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Victoire du blond (PV Ryan Alexis)   Jeu 12 Juin 2014 - 18:38

Alexïs avait préparé toute un week-end pour son ami. Il y avait réfléchis longuement, notant les idées qui pourraient être intéressantes à réaliser. L’argent n’était pas un problème ni pour l’un, ni pour l’autre. Cela leur facilitait la tâche. Ils pouvaient aller n’importe où, faire n’importe quoi, sans se soucier de leurs finances. Il ne lui avait suffi qu’à faire preuve de beaucoup d’imagination. Afin de pimenter la soirée, Alexïs comptait les faire sortir en boite. Avant toute chose ils devaient avoir l’air propre et, surtout, sentir la rose.

Il était temps de prendre une douche. Ces deux-là étaient bien du genre à la prendre ensemble, peu importe l’occasion. Ils se dirigèrent donc vers la même salle de bain. Le problème avec leurs coups d’un soir était qu’ils devaient reprendre, encore et encore, leur douche. Ils finissaient toujours avec cette même odeur de sueur mélangée à quelques fluides corporels qui ne passait pas inaperçue. La prochaine fois, ils amèneront leurs conquêtes dans la douche pour leur faire sauver du temps.


-« Tant que tu n’essaies pas de faire disparaitre l’odeur sous un tas de Cologne, je n’aurais jamais rien contre ton odeur corporelle. »

S’il n’avait pas de problème d’odeur, Ryan avait eu un problème de dos récemment. Il en avait que peu parler à Alexïs et ce dernier était bien curieux de connaitre toute l’histoire derrière tout cela. Est-ce que son ami lui faisait suffisamment confiance pour lui dire ? Ce n’était pas toujours simple d’avouer ses échecs, personne n’aimait ça, comme le disait son ami. Malgré tout, il décida de lui révéler la raison de son mal de dos et, surtout, pourquoi il s’était battu. Ryan était tout sauf un bagarreur. Il ne le faisait que lorsque la situation l’impliquait. Sa connaissance des arts de l’auto-défense et des arts martiaux lui était bien utile, Alexïs avait pu le constater lors de leurs parties de catch dans le lit.

Devait-il être étonné que son ami se soit engagé dans un affrontement pour une jeune femme ? Non. Qu’elle soit jolie ou terriblement moche, il l’aurait sauvé, il le savait. Ryan était loyal, mais également un véritable chevalier servant lorsqu’il s’y mettait. La façon dont il racontait les événements, dont il parlait de cette mystérieuse femme, portait Alexïs à croire que pour lui il ne s’agissait pas d’une simple conquête d’un soir. Est-ce que l’homme qui lui avait fait un long discours sur l’inutilité et les côtés négatifs des relations amoureuses était en train de tomber sous le charme d’une femme ? Rêvait-il ? Alexïs l’espérait. Il n’avait pas envie de perdre son ami, son mentor, son partenaire de soirées torrides parce que ce dernier décidait  de s’engager dans une relation exclusive.

-« Un vrai super-héros, dis donc. Elle doit t’être reconnaissante pour cela. »

Plutôt que de penser à ce côté tragique de la situation, Alexïs se dit qu’il pourrait investiguer sur le sujet. Il attrapa son téléphone dans la poche de son jean avant de retirer celui-ci. Il ne lâchait pas son appareil, continuant de retirer ses vêtements comme si rien n’était. Il était actuellement en train de se balader sur le profil Facebook de son ami afin qu’y trouver la fille en question. C’était sûr et certain que si elle avait un minimum d’importance elle devait s’y trouver, selon lui.

Sans qu’Alexïs ne puisse le prévoir, Ryan utilisa le pommeau de douche pour l’arroser. Comment osait-il faire ça ! Le jeune homme laissa tomber le téléphone près de l’évier pour se jeter dans la douche avec son ami. Il attrapa le pommeau pour diriger l’eau vers le sol de la douche, puis plaqua Ryan contre l’une des parois.


-« N’oublie jamais qu’il s’agit du genre de jeu que nous pouvons jouer à deux. »

Il embrassa fougueusement Ryan. Ils n’étaient pas que des amis, mais également des amants. Ils prenaient beaucoup de plaisir à être ensemble, dans tous les sens du terme. Aucun fille n’allait détruire cette relation particulière entre eux deux. C’est pourquoi, Alexïs décida d’oublier cette femme au prénom inconnu. Ce soir, il avait Ryan rien que pour lui et pouvait en faire ce qu’il voulait. Finalement, leur douche allait durer plus longtemps que prévu.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Victoire du blond (PV Ryan Alexis)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Victoire du blond (PV Ryan Alexis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» QUI EST JUDE CELESTIN ? POURQUI ET PKWA LUI ET NON PAS ALEXIS ?
» Bryan Ryan
» Viens voir Victoire (Elle)
» Barack Obama : Une victoire programmée par le Nouvel Ordre Mondial ?
» Victoire de Noailles }~ Prise !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men : Sentinel Project :: Le Monde :: New-York :: Les Quartiers-