X-Men : Sentinel Project

Entrez dans un univers où l'homme est à l'aube de son évolution ! Image 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Anniversaire coloré ! (Samuel et Evelynn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Evelynn Jones

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 18/10/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Bibliothécaire
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Anniversaire coloré ! (Samuel et Evelynn)   Mer 30 Oct 2013 - 22:06

L’artiste cuisinait depuis un peu plus d’une heure, mais elle était enfin satisfaite. Son mélange était délicieux, restait à savoir si le goût allait rester excellent une fois la cuisson terminée. Pourtant, c’était sa dernière chance : elle était serrée dans le temps, et si elle ratait sa recette pour une troisième fois… aucune chance d’arriver à l’heure.

Dans les poubelles gisaient les deux autres « cadavres » de recette de gâteau qu’elle avait essayé. Le premier était tout simplement calcinée, pire que lorsque Nora cuisinait (Hihihi Riri) et le deuxième goutait aussi mauvais qu’un médicament contre la toux. Elle avait peut-être abusé sur la grenadine… M’enfin, le four ouvert, elle glissa le château à l’intérieur, puis referma le tout et saisit son cellulaire pour y ajouter une alarme. Il ne lui restait plus qu’à faire son sac et le tour était joué !

Rapidement elle se rendit dans sa chambre et se saisit d’un des quelques sacs-à-dos qui avaient survécu à la tornade Nora. Sa compagne affirmait que les femmes se devaient de porter de petits sacs à main mignon et sexy, mais Evelynn n’affectionnait pas particulièrement ces sacs pour la plupart minuscules et sans courroies pour l’appuyer sur l’épaule. Pour elle, un bon sac à dos pouvant contenir ses cahiers à croquis, ou à la rigueur un sac pour ordinateur portable assez grand, était bien plus pratique et confortable. Elle y glissa plusieurs vêtements épais avant de le refermer et de retourner à la cuisine pour le déposer. L’odeur de gâteau bien cuit envahissait graduellement le grand loft, signe que la cuisson allait bon train. Le temps de prendre sa douche et tout serait prêt !

L’artiste sécha rapidement ses cheveux et, vêtue uniquement d’une serviette autour de la taille, elle courut dans l’appartement pour rejoindre sa chambre. C’était sans compter ses pieds mouillés qui la firent glisser sur une courte distance avant qu’elle ne tombe sur les fesses. Maudissant sa malchance, elle se releva, frottant le bas de son dos pour atténuer la douleur, et entra lentement dans sa chambre. Choisissant une paire de jeans confortable mais un peu skinny, ainsi qu’une camisole mauve munie de deux minces bretelles, elle quitta sa chambre et sortit le gâteau du four… ou du moins tenta de le faire avant de retirer sa main en la secouant. Des gants… des foutus gants…

Une cloque se formait rapidement entre son pouce et son index. Ça allait être dérangeant mais sans plus, au moins n’avait-elle pas laissé tomber le gâteau au sol. Se munissant cette fois de gant épais, elle sortit le dessert du four et le huma un instant. Bonne odeur… Pas calciné… C’était de bons signes. Prenant une petite bouchée, elle goûta… et sourit. Oui, ça goûtait la bonne chose ! Rapidement, elle étala un bon crémage à la vanille, puis elle déposa son chef d’œuvre culinaire sur une plaque ronde et déposa une cloche de verre par-dessus. Voilà ! Gâteau chocolat avec crémage vanille réussi !

Evelynn saisit son sac et le passa en bandoulière sur son épaule avant de prendre le dessert et quitta rapidement le loft. Comme transporter un gâteau n’était pas chose aisée en moto, elle avait choisi de prendre un autobus jusqu’à la maison de Samuel. Heureusement, l’artiste ne le manqua pas, et quelques minutes après, elle fut devant chez lui. Elle lui avait promis quelque chose pour son anniversaire, mais elle ne lui avait pas confié quoi encore. Elle avait eu une idée… une idée qui lui faisait peur, mais que l’espagnol apprécierait sans doute. Elle finit par sonner à la porte et, à l’intercom, elle s’annonça :


-Bonjour Samuel ! Bon anniversaire ! Viens-tu m’ouvrir ou tu attends que je prenne racine dehors ! Si tu ne m’ouvres pas, pas de surprise !

Lorsque le bruit strident de l’intercom se fit entendre, elle poussa la porte et se dirigea vers l’appartement de l’espagnol. Comme il avait déjà ouvert la porte, elle déposa le gâteau au sol et le serra très fort dans ses bras. Ça faisait un moment qu’ils ne s’étaient pas vus, et il lui avait manqué.

-Comme j’voulais te creuser l’appétit, j’ai pensé à un truc qu’on pourrait faire pour ton anniversaire…

_________________
Pouvoir passif d'Evelynn: Il y a une zone de fraîcheur autour d'Evelynn souvenez-vous en lorsque vous RP avec !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Anniversaire coloré ! (Samuel et Evelynn)   Lun 4 Nov 2013 - 16:21


La musique stridente du téléphone portable tira Samuel de son sommeil profond. Ce n’était vraiment pas des plus agréables d’être tiré du lit de cette façon… surtout lorsqu’on avait la gueule de bois. Si la musique était d’ordinaire agréable et donnait envie de danser, là c’était tout le contraire. L’espagnol tâtonna à côté de lui vers la table de nuit et attrapa l’objet de son tourment. Sans regarder de qui provenait l’appel, il appuya instinctivement sur le bouton pour raccrocher et faire cesser cette torture. Il aurait également pu décrocher pour faire cesser la musique mais il n’avait pas envie de parler à qui que ce soit. Il voulait le silence, il voulait dormir, il voulait qu’en cette journée spéciale on l’oublie un peu.

Malheureusement, après s’être ainsi fait réveillé, il n’arriva plus à trouver le sommeil. A part se tourner et se retourner dans tous les sens, il n’arrivait à rien. Un peu frustré d’avoir vu son sommeil ainsi coupé, il décida de se lever. Au pire, il ferait une sieste plus tard. Comme il ne comptait pas quitter son appartement aujourd’hui, il n’avait pas besoin de bien s’apprêter comme il le faisait en temps normal. Mais il alla tout de même prendre une douche pour se réveiller et essayer de faire disparaître sa gueule de bois qui lui rappelait son existence dès qu’il ouvrait les yeux.

Il entra dans la salle de bain et actionna l’eau froide. Rien de tel pour soulager les maux de crâne et se réveiller. C’était déjà un peu plus agréable que d’entendre une musique soudaine et stridente. Au moins ça, il l’avait choisi. Il n’aurait sans doute pas été de cet avis si on lui avait balancé un sceau d’eau froide à la figure cependant… Pour l’heure, il profitait de l’eau, en partie appuyé contre le mur de sa douche, songeur.

La veille, il avait bu plus que de raison. Il était rare qu’il le fasse, il se montrait toujours raisonnable pour ne pas paraître inconvenant aux yeux des autres. Mais là, il avait bu seul à son appartement. Aucune raison donc de lever le pied et de ralentir sa consommation. Cela ne gênait personne à part lui-même le lendemain. Mais pourquoi diable boire autant ? A vrai dire, à l’approche de la date de son anniversaire, c’était comme ça. A chaque fois. Aux alentours de cette date, il se renfermait un peu sur lui-même. Il évitait de le montrer aux autres, les évitant autant que possible. Il s’arrangeait toujours pour avoir congé ce jour là et ainsi ne pas être obligé de faire semblant devant tout le monde.

Si pour les gens un anniversaire était quelque chose de joyeux, de festif, pour Samuel ce n’était pas du tout le cas. Cette date lui rappelait bien des souvenirs mais pas des bons. Elle n’était pas synonyme de bons moments à ses yeux. Cela lui rappelait le jour de la mort de ceux qui lui étaient cher. C’était pile ce jour là qu’il était rentré, les bras chargés de matériel de fête, et qu’il avait découvert ses amis morts, tués par des humains. Non, depuis ce jour, la date de son anniversaire lui évoquait simplement un mauvais souvenir et certainement pas quelque chose de joyeux.

Ainsi, il préférait s’isoler le jour-même et éviter de devoir côtoyer qui que ce soit. Une fois la date passée, la vie reprenait son cours tout à fait normalement. Mais pour l’heure, Samuel ne se sentait pas tellement au top de sa forme. La journée risquait d’être longue et pénible et la seule compagnie qu’il aurait serait assurément celle de la télévision. Il était loin de se douter qu’une visite l’attendait.

Sortant de la douche, il enfila quelques vêtements, s’habillant plus sobrement qu’à son habitude. Pour cette fois, un jean et un simple t-shirt feraient l’affaire. Une fois vêtu, il s’approcha de sa table de chevet pour aller vérifier qui l’avait appelé un peu plus tôt. Il ne comptait pas répondre si le téléphone sonnait à nouveau mais il voulait tout de même vérifier si ce n’était rien d’important. En fait, il s’agissait d’un appel de Ruben. Pourtant, ce dernier savait bien qu’aujourd’hui était un jour que Samuel évitait. Sans doute que le jeune homme avait oublié la date du jour…

Reposant son téléphone, Samuel se dirigea vers la cuisine dans le but de se préparer à manger. La gueule de bois passerait plus vite avec quelque chose dans l’estomac. Mais il eut à peine le temps de franchir le seuil de sa chambre que l’interphone sonna. Allons bon, ils s’étaient donnés le mot ? C’était peut-être Ruben qui s’inquiétait de ne pas le voir répondre. Ou alors le facteur ? Dans le doute, Samuel décrocha, se demandant qui comptait bien lui rendre visite. En fait, il s’agissait d’Evelynn. L’espagnol haussa les sourcils, un peu surpris. Il ne s’attendait pas à ce qu’elle se déplace exprès pour venir lui souhaiter son anniversaire. Il s’attendait plutôt à un sms voire un appel. Mais puisqu’elle était là, il n’allait pas lui dire de rentrer chez elle, ce n’était pas la porte à côté… De plus, la jeune femme semblait enjouée et pressée d’entrer. Elle parlait même de surprise.


« Bonjour Evy. Et merci. Je ne m’attendais pas à ta visite. Entre, c’est ouvert. »

Samuel raccrocha puis se dirigea vers la porte d’entrée. Il la déverrouilla puis attendit l’arrivée de son amie. Elle ne tarda pas et il put apercevoir ce qu’elle transportait. Il s’agissait en fait d’un gâteau. Voilà qui lui épargnerait la cuisine. De plus, il trouvait l’attention touchante. Elle avait vraiment cuisiné pour lui ? C’était une fille adorable. Même si Samuel détestait son anniversaire, voir Evelynn agir ainsi lui faisait plaisir. Lorsqu’elle le serra dans ses bras, il répondit à l’étreinte, lui caressant légèrement le dos avant de se reculer pour la regarder.

« Un truc ? De quel genre ? Entre, ne reste pas sur le seuil. Ca sent rudement bon… C’est ton parfum ou bien l’arôme de ton gâteau ? »

Il se poussa pour la laisser entrer, la laissant déposer son présent où elle le souhaitait. Il était intrigué par cette histoire d’activité qu’elle lui proposait sans pourtant dévoiler de quoi il s’agissait. Il supposa cependant qu’il allait devoir sortir…

« Je suis content de te voir. Tu sais généralement je ne fête pas mon anniversaire. C’est bien la première fois depuis… dix ans. »
Revenir en haut Aller en bas
Evelynn Jones

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 18/10/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Bibliothécaire
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Re: Anniversaire coloré ! (Samuel et Evelynn)   Lun 4 Nov 2013 - 21:42

« Bonjour Evy. Et merci. Je ne m’attendais pas à ta visite. Entre, c’est ouvert. »

L’artiste ne se le fit pas dire deux fois, d’autant plus qu’attendre avec un gâteau dans les mains n’était pas des plus confortables, et se rendit rapidement devant la porte de Samuel. Celui-ci l’avait déjà ouverte et, après avoir déposé la pâtisserie, elle l’étreignit très fort. Elle n’avait eu aucune raison de ne pas faire confiance à cet homme lorsqu’elle l’avait rencontré à la bibliothèque quelques semaines plus tôt, et ça n’avait pas changé depuis. Chaque fois qu’ils se voyaient, même si leurs discussions étaient très légères, c’était toujours très agréable. Mentionnant ensuite qu’elle avait pensé à quelque chose, elle fut heureuse de voir l’expression sur le visage de l’espagnol.

« Un truc ? De quel genre ? Entre, ne reste pas sur le seuil. Ca sent rudement bon… C’est ton parfum ou bien l’arôme de ton gâteau ? »

-Hum… les deux ?

Un sourire coquin aux lèvres, elle ne se gêna pas pour entrer dans l’appartement de Samuel et y déposer le gâteau sur le comptoir. Au passage, elle passa près de renverser une lampe, mais la rattrapa habilement. Enfin habilement… en se dandinant en équilibre précaire sur une jambe quoi. Replaçant la lampe bien droite, elle se retourna vers Sam… et lui fit un câlin supplémentaire.  Comme ça, elle en aurait pour quelques heures. De plus, ce qu’elle prévoyait ne leur permettrait sans doute pas de rester près l’un de l’autre longtemps… Revenant à sa précédente question, elle le regarda dans les yeux, une main sur les hanches, l’autre main dans les airs, l’index braqué sur son interlocuteur. Prenant un air sérieux… autant que possible, elle lui répondit :

-Du genre qui va te plaire j’en suis certaine ! Pas le droit de… de refuser tu m’entends ! J’ai assez planifié tout ça ! Je… je ne suis pas la meilleure pour organiser des… des trucs alors tu viens d’accord !

Même si elle essayait de prendre une pose dominante, qu’elle prenait un ton de voix sérieux et ne laissant pas place à l’argumentation, au fond d’elle-même, Evelynn savait fort bien qu’au mieux, elle avait simplement l’air mignonne. Une lapine en colère voilà. Reprenant sa voix usuelle, les jambes serrées, se faisant toute petite, elle ajouta timidement :

-… s’il te plaît ?

Evelynn n’était pas la meilleure pour remarquer certaines choses. Le fait qu’il ait bu la veille par exemple lui échappa totalement. Il avait fait un effort pour le masquer c’était certain, mais même s’il lui aurait balancé un rot bien profond avec des émanations de rhum en bonus, elle n’aurait sans doute même pas compris. Surtout que frais sorti de la douche, les traces étaient minces. Le laissant continuer, elle l’écouta alors qu’il lui avoua :

« Je suis content de te voir. Tu sais généralement je ne fête pas mon anniversaire. C’est bien la première fois depuis… dix ans. »

-Hein ? Mais comment ça ? Je veux dire… je euh… tout le monde fait ça non ?! Dans certaines religions je veux bien croire qu’on ne fête pas, mais… mais tu n’as pas de religion restrictive non ? Enfin… j’aurais remarqué ! Euh… Non en fait je n’aurais sans doute pas remarqué… peu importe ! Tu viens avec moi aujourd’hui ! Par contre… tu dois conduire j’ai pas d’auto…

Lui prenant la main, elle commença à l’amener vers la porte, motivé à le faire sortir d’ici et à lui faire célébrer son anniversaire comme il se devait. S’il n’avait pas fêté en dix ans, elle devait s’assurer qu’il passe une bonne journée, au moins cette année-ci !

_________________
Pouvoir passif d'Evelynn: Il y a une zone de fraîcheur autour d'Evelynn souvenez-vous en lorsque vous RP avec !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Anniversaire coloré ! (Samuel et Evelynn)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Anniversaire coloré ! (Samuel et Evelynn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» 7 avril : 204e anniversaire de la mort de Toussaint
» Construction d'une Haiti Nouvelle: GRAHN MONDE Samuel Pierre Editeur
» Anniversaire 2010 du Chef d' Etat-Major
» BON ANNIVERSAIRE DROOPY

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men : Sentinel Project :: Le Monde :: New-York :: Les Rues-