X-Men : Sentinel Project

Entrez dans un univers où l'homme est à l'aube de son évolution ! Image 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rien que pour une nuit [Ryan Smith]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Alexïs N. Davidoff

avatar

Messages : 250
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Étudiant en médecine
Age : 20 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Rien que pour une nuit [Ryan Smith]   Sam 28 Sep 2013 - 21:28

Il était tard. Alexïs en avait marre d’être assis chez lui. Il avait passé toute la journée sur son canapé à ruminer la triste réalité. Il écoutait le même CD en boucle depuis des heures. Il ne s’en lassait pas. Il connaissait certaines chansons par cœur. Il tentait vainement d’oublier la dispute qu’il venait tout juste d’avoir avec sa sœur jumelle. Comme d’habitude, elle avait fini par l’engueuler. Les choses étaient toujours ainsi avec elle. Si quelque chose ne faisait pas son affaire, elle le faisait savoir. Elle était trop honnête. Elle en devenait blessante. Elle avait toujours été ainsi. Le tact, elle ne connaissait pas. Pour une fois, c’était lui qui avait parlé à cœur ouvert. Cela ne lui avait pas plu. Elle était sortie de l’appartement en claquant la porte. Tant pis pour elle. Il se fichait bien qu’elle soit frustrée. Enfin, il tentait de se convaincre que c’était le cas…

Broyer du noir, il le faisait depuis une semaine. Il était temps qu’il se lève, qu’il fasse quelque chose. Mais quoi ? Il n’avait pas l’habitude de sortir. Lorsqu’il le faisait, il allait voir les Morlocks. Par contre, l’envie lui manquait pour cela. Il ne voulait voir personne qu’il connaissait. Il devait changer totalement d’air.

Alexïs commença par se changer. Un t-shirt puis un jean, rien de mieux pour être à l’aise. Comme l’air était frais, surtout le soir, il enfila une veste de coton. Il se fichait de ne pas être une icône de la mode comme sa grande sœur. Il n’avait pas envie de correspondre à l’image de la société. Il voulait faire ce qu’il avait envie. Une fois prêt à sortir, il enfila une paire de baskets. Il avait ses clés, son portefeuille et son téléphone portable. Il avait éteint ce dernier. Il n’avait pas envie de recevoir un appel d’une connaissance ou d’un proche.

Une fois qu’il eut quitté son appartement, il passa près de sa voiture. Il n’avait pas envie de conduire. Marcher lui fera du bien. Il se laissa aller, tournant au coin d’une rue, marchant le long d’une autre. Il ne savait pas où il allait. Il y avait tant d’endroits qui lui étaient familiers. Justement, il voulait sortir de l’ordinaire. Il poursuivit sa marche, se dirigeant vers des rues aux noms inconnus, des bars totalement obscurs. Il reconnaissait parfois certains noms, certaines devantures. Eleonnora connaissait les différents établissements de la ville. Elle savait lesquels étaient à éviter et ceux qui étaient réputés pour être les meilleurs.

L’adolescent se retrouva finalement dans les quartiers moins recommandés. Il ne savait pas où il était et il s’en fichait. Ses pas le menèrent jusqu’à un bar. Le Stonedge. Il ne connaissait pas. Pourquoi ne pas faire un tour ? Cela ressemblait à ce genre d’établissement où personne ne s’intéressait à l’âge d’une personne. Peut-être pourra-t-il obtenir un verre sans avoir à décliner son identité ?

Alexïs pénétra dans le bar. Il observa le peu de clients présents avant de s’installer au bar. Il se sentait un peu comme dans un film. Ce type de comportement ne lui ressemblait pas. C’était comme si une autre personne avait pris sa place. Une fois assis sur un tabouret, au bar, il attendit que qu’un employé s’approche pour prendre sa commande. Il ne savait même pas ce qui était servi. Il fit comme dans les films et demanda le premier truc qui lui venait par la tête au barman.


-« Un scotch, je vous prie. »

Il n’en avait jamais bu de sa vie. En fait, il avait très rarement bu de l’alcool. Il ne connaissait pas son seuil de tolérance. Il s’en fichait. Il n’était pas venu en voiture, de toute façon. S’il le fallait, il appellerait un taxi. Il ne devait pas trop prévoir le futur. Il devait commencer par se concentrer sur le présent. Oublier ses problèmes. Les noyer comme un glaçon dans un verre d’alcool. La soirée ne faisait que débuter.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Smith

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 01/04/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Barman
Age : 22
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Rien que pour une nuit [Ryan Smith]   Lun 30 Sep 2013 - 19:44

Le barman n’était pas des plus occupés ce soir. Il assurait à peu près seul les commandes des serveuses comme des clients, obtenait un généreux pourboire à chacun de ses verres et des sourires aguicheurs de tous ces clients. C’était génial comme vie. Il n’avait pas à se casser la tête à travailler, profitait de chacun de ses moments de repos pour aller quérir baisers, caresses et plus lorsque le temps le lui permettait. Hormis certains incidents bien banals, la soirée s’annonçait aussi tranquille que possible. Un collègue arrivait dans quelques minutes pour le remplacer, comme Ryan avait fait le service à partir de trois heures. Il allait pouvoir rentrer chez lui… mais aucune chance qu’il ne rentre les mains vides.

-« Un scotch, je vous prie. »

Je vous prie ? C’est un bar crade et merdeux, un simple : « Scotch patron ! » faisait l’affaire ici, pas de « je vous prie ». Pfff… quel genre de bourgeois venait de se perdre dans un bar comme le Stonedge ? Ryan était toujours de dos, ses longs cheveux noués en une queue de cheval, et c’est en poussant un soupir qu’il se retourna vers l’heureux demandeur… et qu’il figea.

Attends, qu’est-ce qu’elle faisait ici ? Oh… attends… réfléchis… Elle ressemble beaucoup à Erika… Erika truc là de l’institut ! Allez cervelle travaille ! Réfléchis ! Elle parle avec une voix d’homme, et sa coupe de cheveux a radicalement changé, mais ça y ressemble beaucoup… putain, que des questions. Et elle ne semble pas m’avoir reconnu… Hum… Bon, on va y aller discret-rapide-avec-une-pointe-de-charme technique…

Toujours est-il qu’une fois la surprise passée, le barman se dirigea vers Alexïs, s’appuyant sur le comptoir. Il prit quelques rapides secondes pour l’analyser, mais il dût constater que le lien qu’il avait fait dans sa tête semblait tout à fait logique. Il ressemblait comme deux gouttes d’eau à cette magnifique créature de rêve qu’était Erïka truc-mush. Bon, il aurait rajouté un peu de seins à la jeune fille c’est vrai, mais excepté ce mineur défaut de fabrication, la marchandise avait l’air parfaite. Dommage qu’il ne l’ait pas revu depuis longtemps.

-Quel genre de Scotch ? T’es dans un bar, j’en ai pas qu’une sorte ? C’est moi ou j’ai l’impression que c’est la première fois que tu fous les pieds ici ? Qu’importe, j’vais t’amener de quoi goûter, tu me diras c’que tu préfères.


Se retournant, le barman entreprit de saisir plusieurs verres, choses qu’il fit avec beaucoup d’adresse, et les déposa sur le comptoir. Comme par magie, ceux-ci étaient déjà pleins de glace. Saisissant quelques bouteilles au hasard, il versa leur délicieux contenu dans les verres entre lui et Alexis. Il y avait 8 verres en tout, et le barman comptait bien en prendre au moins la moitié.

-Bon… ça fait un moment que j’ai pas pris de Scotch, alors pardonne moi, faut que j’goûte pour savoir c’que je te donne. Je suis plutôt fan de rhum hehe. Bon alors celui-ci c’est du 5 ans, assez bon, assez fort. Pas besoin de vider ton verre d’un coup, c’est pas d’la merde ce truc.

Cela n’empêcha pas le barman de vider la quasi-totalité de son verre en fait. Une fois fait, il le fit habilement glisser le long du comptoir dans le bac de « verres sales » avant de regarder une nouvelle fois la « tâche ». Il ne semblait pas bien bâti, un peu entraîné au mieux, et fillette au pire. Rien à voir avec certains de ses clients… clients que le barman remettait toujours à leur place très facilement. Tout en déposant sa main sur l’épaule du blondinet, Ryan demanda directement :

-J’ai le droit de savoir ton nom ?
.

_________________
Pouvoir passif de Ryan: Lorsque Ryan vous regarde ou qu'il vous touche, l'attitude que vous auriez normallement envers lui augmente d'un cran. Quelqu'un de méfiant reste méfiant, mais il l'est moins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexïs N. Davidoff

avatar

Messages : 250
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Étudiant en médecine
Age : 20 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Rien que pour une nuit [Ryan Smith]   Mer 2 Oct 2013 - 3:40

Alexïs avait décidé de changer. Il en avait assez d’être le petit garçon innocent qui prenait soin de tout le monde. Maintenant, il allait devenir un homme, un vrai, comme il avait toujours souhaité être. Pour commencer, comme s’il tentait de fêter ce nouveau changement, il décida d’entrer dans un bar. Il était plutôt louche et mal situé, mais il s’en fichait. Il n’avait pas peur de ce qui pourrait lui arriver à l’intérieur. Ce qu’il voulait, c’était de l’alcool. Pouvait-il noyer ses problèmes dans un verre de whisky comme ces personnages au cinéma ? Tolérait-il l’alcool ? Il n'en avait bu que très rarement dans sa vie. Il ne connaissait pas ses limites, ne les avait jamais testées. C’était le moment ou jamais.

Le jeune homme s’installa au bar. Il fit comme ces personnages de séries télévisées et commanda un scotch à la barmaid. Il s’y croyait presque. Cependant, plutôt que de voir la situation se dérouler comme dans n’importe quelle œuvre de fiction, elle le prit au dépourvu. Déjà, celle qu’il avait prise pour une femme à cause de sa longue chevelure d’ébène était en fait un homme. Ce dernier lui demanda quelle sorte de scotch il désirait. Et voilà, maintenant Alexïs venait de passer pour un imbécile qui n’y connaissait rien. Il avait honte. Cependant, il décida de ne pas le laisser paraitre. Il tentait de se convaincre qu’il n’avait pas à ressentir cela. Ce n’était pas son nouveau lui. Maintenant, il devait ignorer ce genre de sentiment et se renforcer.

Bien qu’Alexïs passait pour un imbécile qui ne savait pas quoi commander, le barman ne semblait pas s’en offusquer. Il décida de lui faire goûter quelques verres, différents parfum de scotch. Le jeune homme n’allait pas s’en plaindre. Il laissa le barman poser de nombreux verre sur le comptoir et y verser de l’alcool avec dextérité. Ce dernier s’excusa d’avance de ne pas être un spécialiste. Il y a longtemps qu’il n’avait pas bu un verre de scotch. Il allait donc boire en même temps que lui afin d’être bien certain de ce qu’il lui donnait à boire. Alexïs n’allait pas s’en plaindre. Peut-être que cet homme finirait par lui changer les idées à force de discuter avec lui.

Suivant les actions du barman, Alexïs pris une petite gorgée de son verre avant de le terminer pratiquement entièrement. Il tenta de ne pas grimacer. Ce n’était pas très bon. Le goût ne lui plaisait pas. Cependant, il ne comptait pas le dire. Il allait assumer et tout boire comme un homme, un vrai. Il attrapa le second verre, le leva légèrement à la santé du barman, puis le but d’un trait. Le goût n’était pas si différent du premier, mais il lui semblait un peu moins fort. L’alcool lui brûlait légèrement la gorge.

Le barman posa sa main sur l’épaule d’Alexïs. Ce dernier leva la tête et croisa son regard. Il lui sourit. Il n’avait jamais remarqué que ses yeux étaient si beaux. Il y avait quelque chose dans son regard. Il semblait si confiant, sûr de lui. Le jeune homme souhaitait dégager une telle confiance. En restant ici et observant cet homme, il comprendra peut-être ce qu’il possédait qu’il n’avait pas. Et puis, sa présence n’était pas désagréable. Il était sympathique.


-« Je me prénomme Alexïs. Et… toi ? »

Il avait hésité, l’espace d’un instant. Il ne devait pas vouvoyer. Pour ne pas gâcher ses chances de tisser des nouveaux liens, il devait agir comme il se doit. Il devait oublier ses bonnes manières. Il était trop coincé. Il devait se détendre, parler comme tout le monde. Cependant, il n’était jamais simple de changer de vieilles habitudes.

-« Tu travailles ici depuis longtemps ? Ce bar ne semble pas très recommandable, à première vue. Comment un homme de ton genre s’est retrouvé en ces lieux ? »
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Smith

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 01/04/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Barman
Age : 22
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Rien que pour une nuit [Ryan Smith]   Mer 2 Oct 2013 - 18:24

-« Je me prénomme Alexïs. Et… toi ? »

-Ryan Smith, a ton service, tant que le service ça inclus d’autres verres ! Et fait attention avec ça, ça tape pas quand tu le bois, mais donnes-y quelques minutes et les effets vont s’faire sentir crois-moi.

Le barman lui avait pourtant dit de ne pas tout caler d’un seul coup, mais ça n’avait pas empêché le blondinet de vider son deuxième verre d’un trait. Soit il était très tolérant (vu sa carrure, c’était contradictoire), soit il avait besoin d’être saoul… et vite. Le regard de Ryan se durcit l’espace d’un instant, alors que sa cervelle argumentait avec ses testicules : soit il faisait attention au… gamin Erikaesque, soit il en profitait pour se taper toute une nuit. Quitte à y inclure d’autres gens. Qu’est-ce qui serait le mieux pour Alexïs ? Mais non, pas Alexïs : Qu’est-ce qui serait le mieux pour Ryan ! Ah ça c’était déjà une meilleure question.

Sans être un parfait salaud (selon lui uniquement), le barman n’était pas du genre à profiter de l’envie de saoulerie de quelqu’un. Ses « victimes », il les choisissait la plupart du temps en se fiant à son intuition, en essayant de deviner leurs propres désirs. S’ils se cherchaient une baise dans un bar, il sautait sur l’occasion, mais ce ne semblait pas être le cas d’Alexïs. Il semblait uniquement vouloir être saoul… et tout oublier. Ryan allait l’aider… et, pour éviter la révolte dans son pantalon, il allait en profiter aussi !

La main toujours sur l’épaule du blondinet, le barman lui sourit avant de prendre son deuxième verre et le termina d’un trait, retenant lui-même une grimace de dégoût. Le rhum il adorait, le whiskey il avait un peu plus de mal. Ce n’était pas tant la sensation de l’alcool descendant le long de sa gorge qui tentait de lui arracher une telle grimace, mais plutôt le goût. Déposant son verre, il empila les trois verres vides et les fit habilement glisser dans le bac à verres sales. On se serait cru dans un vrai western. Il ne manquait que les balles de foin et les cowboys.

-« Tu travailles ici depuis longtemps ? Ce bar ne semble pas très recommandable, à première vue. Comment un homme de ton genre s’est retrouvé en ces lieux ? »

-Et qu’est-ce que tu fais dans un bar pas recommandable alors ? J’peux te poser la même question. Moi j’suis ici parce que j’veux pas m’prendre au sérieux. J’ai l’air du mec posé et calme qui passe sa journée à faire du travail de bureau ? Entre ça et devenir je sais pas avocat, la profession de barman me semblait bien plus amusante. Ça doit faire maintenant… je sais plus trois ou quatre ans que je suis ici.

Prenant l’un des verres restant, il en huma le parfum un instant, en s’attendant au pire, mais il semblait plus doux que les deux premiers. Il n’en prit qu’une petite gorgée, désirant épargner à ses papilles gustatives le mauvais goût. Le barman pouvait boire beaucoup avant de ressentir les premiers effets de l’alcool, mais le goût le dérangeait trop. Vivement le rhum ! Déposant son verre à peine entamé, il retira aussi sa main de l’épaule du blondinet, s’appuyant sur le comptoir pour faire face à son interlocuteur. Penchant la tête de côté, quelques mèches rebelles voilant une partie de son regard, il lui demanda simplement et directement :

-Tu m’donnes pas l’impression que t’es venu ici en quête de cul. J’ai plus l’impression que tu veux juste être saoul j’ai tort ? Ou que t’as vraiment besoin de te changer les idées non ? M’enfin, va pas croire que j’veux t’arracher la réponse à tout prix, mais j’compte bien t’aider si ça te va. De toute façon, ma soirée achève et j’ai envie de faire autre chose de ma soirée.

Tout en disant ses quelques mots, il leva son verre et le fit trinquer contre l’un des quelques rescapés d’Alexis. Il ne lui en restait plus que deux, mais le petit blond ferait sans doute mieux de ralentir s’il voulait pouvoir survivre à une nuit avec Ryan. Pas dans son lit la nuit ! Oh mais bande de pervers, une nuit à se promener ! De bar en club de striptease voyons ! Un cabaret burlesque pourquoi pas ! Et APRÈS dans le lit de Ryan, avec quelques conquêtes faites sur le chemin ! Voilà une soirée qui s’annonçait fort intéressante !

_________________
Pouvoir passif de Ryan: Lorsque Ryan vous regarde ou qu'il vous touche, l'attitude que vous auriez normallement envers lui augmente d'un cran. Quelqu'un de méfiant reste méfiant, mais il l'est moins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexïs N. Davidoff

avatar

Messages : 250
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Étudiant en médecine
Age : 20 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Rien que pour une nuit [Ryan Smith]   Lun 7 Oct 2013 - 3:32

Alexïs avait laissé ses pas le guider dans la ville. Ceux-ci l’avaient mené au Stonedge. Ce bar était d’apparence peu recommandable. Il était situé dans un quartier pas très sécuritaire de la ville, mais ça, le jeune homme s’en fichait. Il se fichait de tout, en fait. Enfin, presque. Le barman était plutôt sympathique, il arrivait à lui faire étirer les lèvres en un léger sourire. Dans ce type d’endroit, Alexïs aurait plutôt pensé croiser un barman d’un certain âge, pas très causant ni même sympathique. Pourtant, il se trouvait face à un jeune homme tout à fait charmant qui ne pensa même pas à lui demander ses cartes d’identité avant de lui faire goûter de l’alcool. Ce soir, il n’aurait pu demander mieux. Il avait besoin de se changer les idées et ce bellâtre ténébreux y arrivait peu à peu.

Afin de ne pas perdre l’attention du barman et d’alimenter la conversation, le jeune homme lui demanda s’il travaillait dans cet endroit depuis longtemps. On ne pouvait pas dire que ce bar était très fréquentable, surtout vu la tête des autres clients. À quoi pensait une personne qui venait postuler en ces lieux ? Sûrement à l’urgence de se trouver un job. Quoi qu’il en soit, le barman, Ryan, plutôt que de lui répondre, lui retourna la question. Qu’est-ce qu’il faisait dans un endroit pareil ?

-« Je cherche à trouver de nouveaux repères, je suppose. Loin de tout ce que je connais. Je peux dire que cela est un étonnant changement. Je crois que je me sens un peu comme toi, en ce moment même. Je ne veux plus me prendre au sérieux, je l’ai fait trop longtemps. J’ai seulement envie de prendre les choses à la légère et ne plus me casser la tête avec tout et n’importe quoi. »

Alexïs était rentré ici sans trop savoir ce qui pourrait se produire. Il voulait se changer les idées. Du sexe, il n’en recherchait pas particulièrement. De toute façon, il n’était pas du genre à se dévêtir devant un inconnu. Il n’aimait pas son corps, il méprisait les cicatrices marquant son dos. Il préférait le cacher autant que possible, oublier cette partie douloureuse de son passé. S’il pouvait éviter les questions à ce sujet, il n’allait pas s’en plaindre. Ryan avait tapé juste lorsqu’il disait qu’il ressemblait à un homme qui souhaitait simplement être saoul. En effet, c’était l’effet recherché. Plus les secondes s’écoulaient, plus il se sentait approcher de son but.

-« Tu n’as pas tort. M’enivrer jusqu’à oublier mon existence me plaisait bien comme idée en pénétrant dans cet établissement. Si tu as une alternative plus séduisante pour terminer ta soirée, je te propose de t’accompagner. Je n’ai pas envie de rester seul, ce soir. »

Alexïs se contredisait. Il ne savait pas s’il voulait être seul ou avoir de la compagnie. Il savait simplement qu’il voulait suivre Ryan. Il attrapa le troisième verre, le cogna contre celui de l’homme, puis le but d’un trait. Il s’étouffa légèrement et toussa dans son coude. Il ne sera pas en mesure d’en supporter un quatrième. La tête commençait déjà à lui tourner légèrement. L’air frais lui ferait le plus grand bien.

-« Je vais attendre que tu ais terminé, à l’extérieur. J’espère que tu as toute la nuit devant toi parce que je ne compte pas dormir de sitôt. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Smith

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 01/04/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Barman
Age : 22
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Rien que pour une nuit [Ryan Smith]   Lun 7 Oct 2013 - 21:44

-« Je cherche à trouver de nouveaux repères, je suppose. Loin de tout ce que je connais. Je peux dire que cela est un étonnant changement. Je crois que je me sens un peu comme toi, en ce moment même. Je ne veux plus me prendre au sérieux, je l’ai fait trop longtemps. J’ai seulement envie de prendre les choses à la légère et ne plus me casser la tête avec tout et n’importe quoi. »

-T’es tombé sur l’endroit rêvé pour pas s’prendre la tête ! Hey la seule question que t’auras à te poser ce soir c’est « putain pourquoi j’ai pas fait ça avant ! »

Le barman était sérieux. Ses soirées, il les garantissait. Argent remis, en double s’il le fallait, il n’en avait rien à faire, tant que le plaisir était au rendez-vous. Ne pas se casser la tête… Le barman était le meilleur dans ce domaine ! Laissant les verres se vider un peu plus tranquillement, Ryan tenta d’évaluer un peu son interlocuteur. Son don ne lui permettait pas d’entrer dans la tête des gens et de lire en eux comme un livre ouvert, mais il permettait cependant de les forcer, sans pour autant que ce soit contre leur gré, de leur livrer toutes les informations qu’il voulait savoir. Il aurait sans doute été un espion hors du commun, mais la vie ne lui avait pas offert cette chance.

-« Tu n’as pas tort. M’enivrer jusqu’à oublier mon existence me plaisait bien comme idée en pénétrant dans cet établissement. Si tu as une alternative plus séduisante pour terminer ta soirée, je te propose de t’accompagner. Je n’ai pas envie de rester seul, ce soir. »

-Des idées, s’pas c’qui manque j’te l’assure. Comme t’as l’air nouveau dans le domaine de « pas de cerveau », j’vais être ton guide, ton mentor. Crois-moi, après ce soir, la seule chose qui t’intéressera, ça sera de revenir et de recommencer à t’amuser. Se casser la tête… c’est vraiment pas bien !

Le ton du barman était joueur, énervé, impatient devant une soirée qui pouvait s’annoncer incroyable. Il était rare qu’il joue les guides, ses amis étant tous habitués à ses soirées, mais le blondinet amenait un vent de fraicheur. Lorsque celui-ci attaqua le troisième verre, Ryan se dit qu’il était très courageux… ou très stupide. Un mélange des deux. Un idiot heureux, ou un courageux en peine. Vu ses paroles, il semblait vouloir oublier quelque chose qui s’était passé, et ce n’était certainement pas le barman qui allait jouer les psychologues. Il n’avait cependant pas de problème à jouer les docteurs…

-« Je vais attendre que tu ais terminé, à l’extérieur. J’espère que tu as toute la nuit devant toi parce que je ne compte pas dormir de sitôt. »

-Dormir ? Quelle perte de temps. J’ai une règle à ce niveau : le nombre de personne du sexe opposé, deux fois celui de ceux de ton sexe, LÀ c’est une bonne raison d’aller au lit. Moins que ça… bah faut qu’la fille soit vraiment chaude…

Du genre de Kiara… ou Honey. Les deux femmes qu’il voyait de temps à autre étaient fort différentes : Kiara, par son look rebelle, par sa poitrine défiant les lois de la gravité et par sa mutation, sortait de la masse, se prouvait elle-même et était toute une bête au lit. Difficile de faire mieux qu’elle dans ce domaine. Alors qu’Honey était aussi fort différente des nombreuses femmes que le barman avait connu, sans pour autant ressembler à Kiara. Elle était douce, mignonne, innocente même, mais ça n’empêchait pas qu’elle éveillait autant le cœur du barman que son organe reproducteur. De plus, à cause de son handicap, elle semblait frémir au moindre contact, sa peau semblait encore plus sensible que quiconque. Le barman s’était amusé souvent à la faire frissonner d’une petite caresse. Leur relation n’était pas allé plus loin, mais Ryan se méfiait un peu de ceux qu’elle appelait sa famille. Un reptile… de plus de deux mètres de haut… de quoi pousser le barman à faire gaffe.

Faisant un signe de la main à son collègue, il se dirigea en arrière très rapidement, saisit une simple veste de cuir et se rendit à l’extérieur ou il passa son bras sur les épaules d’Alexis avant même que celui-ci ne dise quoi que ce soit. Tout en riant, il l’amena quelques pas plus loin près de sa magnifique Pagani Zonda, une voiture magnifique et rapide qu’il adorait. D’un bond, il entra dans le bolide et fit signe à Alexïs de s’asseoir.


-Cramponne-toi, ça va chauffer… Et si tu as quelque chose à dire sur ma conduite, tu peux faire le reste du chemin à pied. Nah j’rigole, mais pas d’commentaires merci bien, je sais c’que je fais.

Et le barman se laissa aller. Au volant, il était un dieu. Au lit aussi, mais ce n’était pas ce levier de vitesse qui travaillait en ce moment. Le vrombissement de la voiture de luxe se fit entendre un court moment jusqu’à ce que Ryan n’enclenche la première vitesse, laissant une longue trainée noir sur la chaussée. Il se fit un plaisir de prendre des détours peu occupés, quitte à prendre plus de temps, avant de se rendre à destination. Il avait tout son temps, la soirée était jeune. Il respectait plus ou moins les lois, mais qu’importe, il n’y avait personne dans ses rues, aussi bien en profiter !

Il roula une petite demi-heure avant de se rendre dans un club des plus luxueux, où le sexe rivalisait avec le côté glamour de l’endroit : le Envy Nightclub. Sans gêne, le barman se gara devant l’endroit et sortit de sa voiture, attendant qu’Alexïs fasse de même. Il n’avait même pas besoin de se casser la tête, dès que le blondinet fut avec lui, il se dirigea d’un pas énergique vers le garde de sécurité. Lui allait rentrer sans problème. Le mineur ? Va savoir…

_________________
Pouvoir passif de Ryan: Lorsque Ryan vous regarde ou qu'il vous touche, l'attitude que vous auriez normallement envers lui augmente d'un cran. Quelqu'un de méfiant reste méfiant, mais il l'est moins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexïs N. Davidoff

avatar

Messages : 250
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Étudiant en médecine
Age : 20 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Rien que pour une nuit [Ryan Smith]   Jeu 10 Oct 2013 - 19:14

En entrant dans l’un des bars les plus louches et moins sympathiques de la ville, Alexïs ne s’attendait pas à y rencontrer celui qui allait être son futur mentor des supers soirées où il n’était pas nécessaire de se casser la tête. Pas besoin de s’enivrer pour tout oublier. Il y avait de bien meilleures solutions pour cela. Ça, Ryan allait lui apprendre. Il semblait s’y connaitre en matière de fêtes et le jeune homme le laissait faire. Il était très convaincant, ne serait-ce que par son charmant sourire ou cette façon sympathique qu’il avait de s’adresser à lui.

Ravi de cette idée d’oublier tous ses problèmes, Alexïs esquissa un sourire. Ça allait être une meilleure soirée qu’il ne l’aurait cru. Il avait bien fait de sortir et de ne pas rester enfermé chez lui à se morfondre sur sa vie merdique. Il n’allait peut-être pas être populaire et réussir sa vie comme Eleonnora, il n’allait pas devenir un petit prodige, avoir une vie de rêve et faire la fierté de son père comme Erïka, mais il allait s’amuser. Fini les prises de tête, il pensait enfin à lui. Il suivra la voie qu’il avait décidé d’emprunter sans même se fier à l’avis des autres. Déjà, la seule présence de Ryan lui donnait un nouveau souffle, un regain d’énergie et la motivation qui lui fallait pour aspirer à changer.

-« J’ai déjà hâte d’entendre tes précieuses leçons. »

Pour commencer, Ryan devait terminer son quart de travail. Alexïs lui proposa alors de l’attendre à l’extérieur. L’air frais allait lui faire du bien et aérer un peu son esprit qui commençait à s’engourdir sous l’effet de l’alcool. Il aurait mieux fait d’écouter Ryan lorsqu’il lui avait dit de ne pas boire trop rapidement. Trop tard. Il repensait à ce que Ryan lui avait dit. Il y avait peu de bonnes raisons pour aller au lit. Alexïs se félicita d’avoir pris l’habitude des nuits blanches. Son don l’avait beaucoup aidé dans ce domaine. Il n’aura pas de mal à rester éveillé. Par contre, il se demandait si son système était assez fort pour éliminer plus rapidement que la moyenne les traces d’alcool dans son sang. Il préférait être en pleine possession de ses moyens pour être en mesure d’analyser et… penser ? Non, il n’avait pas besoin de faire cela. Il arrivera ce qui arrivera, rien de plus. Il ne devait plus penser à ce qui était bon et mauvais et se jeter dans cette soirée qui allait se révéler très prometteuse. Il était un peu agité, il avait hâte, c’était la première fois qu’il allait vivre ce genre d’expérience. Il fallait dire qu’il n’avait jamais vraiment eut d’amis de sexe masculin. Heureusement qu’il était tombé sur Ryan…

Sans prévenir, quelqu’un passa son bras autour de ses épaules. Alexïs fronça les sourcils après avoir sursauté. Il leva la tête et aperçu Ryan. Il sourit. La soirée allait pouvoir débuter. Ils montèrent dans la voiture de Ryan. Elle était magnifique, le genre de véhicule qu’Eleonnora s’achèterait sans hésiter afin de frimer devant les autres. Le jeune homme le prévint tout de suite de ne pas faire de commentaires sur sa conduite. Il savait parfaitement bien ce qu’il faisait. Alexïs hocha la tête.


-« Je te fais confiance à ce sujet. »

Où allait-il comme ça ? Il ne posa pas la question. Il observa l’intérieur de la voiture. Ce n’était pas n’importe qui qui pouvait s’acheter une telle merveille. Comment Ryan avait-il obtenu l’argent ? Sûrement pas avec son petit salaire de barman. Qu’importe, Alexïs s’en fichait. Il se cala dans son siège et profita de la balade. Ils arrivèrent finalement devant un club assez luxueux. Et dire que c’était ce genre d’endroit qu’il aurait souhaité éviter. Avec de la chance, sa demi-sœur n’y sera pas. On pouvait s’attendre à tout avec elle.

Arrivé près du doorman, Alexïs s’attendait à se faire demander ses cartes. C’était inévitable. Il semblait si jeune et il l’était. Par contre, la chance semblait lui sourire, ce soir. L’homme qui gardait l’entrée était un ami de sa sœur. Il pouvait en profiter pour obtenir la chance d’entrer à l’intérieur. Tentant de se montrer confiant, il sourit à l’homme lorsqu’il fut à sa hauteur.


-« Salut ! »
-« Hey ! Je ne m’attendais pas à te voir ici. Comment ça va, vieux ? »
-« Bien. Tu sais si ma sœur est dans les parages ? »
-« Non, je ne l’ai pas vue. Allez, rentre, amuse toi bien. Si je la vois, je lui dirais que t’es là. »
-« Merci. »

Alexïs lui adressa un dernier sourire avant d’entrer. C’était trop facile. Il se réjouissait d’être entré si facilement. Maintenant, il comprenait l’utilité de se faire des contacts un peu partout, ça pouvait toujours servir. Accompagné de Ryan, il découvrait ce bar dont l’ambiance et le décor tranchaient nettement avec le Stonedge.

-« Alors ? Je te suis. Tu sembles connaitre cet endroit bien mieux que moi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Smith

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 01/04/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Barman
Age : 22
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Rien que pour une nuit [Ryan Smith]   Jeu 10 Oct 2013 - 22:15

-« J’ai déjà hâte d’entendre tes précieuses leçons. »

-Tu vas plutôt les vivre que les entendre j’t’assure.

Quittant rapidement son poste, il se dirigea dans ce qu’ils appelaient la salle des employés pour reprendre ses affaires, puis il retourna dans le bar. Les quelques verres qui traînaient étaient pour le prochain barman, lui n’en avait cure. Quittant l’établissement, il saisit Alexïs par les épaules, en riant, et l’amena avec lui vers sa magnifique Pagani Zonda. Ryan n’y alla pas par quatre chemins lorsqu’il avertit Alexïs sur sa conduite. Il n’aimait pas qu’on dise qu’il allait trop vite ou qu’il brûlait les feux de circulation. Franchement, en ville, la vitesse minimum devrait être de 60mph non ? M’enfin, de toute façon, ça ne sembla pas déranger le blondinet.

-« Je te fais confiance à ce sujet. »

-J’aime ça comme ça… Fait attention, l’accélération on la sent dans ses tripes !

Et le barman n’y alla pas de main morte, ou plutôt de pied mort. Il fit vrompir le moteur, laissa une belle trace noire de pneu là où il était garé un instant plus tôt, puis décolla, brûlant quelques feux rouges au passage. Ryan n’avait jamais été prudent, il était insouciant, son seul but était le plaisir qu’il pouvait ressentir à chaque instant. La route n’était pas très longue, du moins pas à la vitesse qu’il roulait, et bien rapidement les deux hommes se retrouvèrent devant le Envy.

Est-ce que le barman avait pensé à vérifier l’âge de son compagnon ? Pas du tout, naturellement. Il n’en avait rien à foutre en fait, et c’est en faisant un signe de main nonchalant au doorman qu’il entra dans l’établissement. Cependant, alors qu’il s’attendait à ce qu’Alexis le suive au pas, il constata qu’il n’était plus derrière lui, mais plutôt qu’il échangeait avec le doorman. Y avait-il un problème ? C’est ce qu’il crut jusqu’à ce qu’il n’entende leur voix en se rapprochant.

-« Non, je ne l’ai pas vue. Allez, rentre, amuse toi bien. Si je la vois, je lui dirais que t’es là. »
-« Merci. »

Ce fut les seuls mots qu’il entendit, mais peu lui importait. Alexïs connaissait déjà l’endroit ? Encore mieux. Le barman l’attendit, quelques pas devant lui, puis, dès qu’il fut à sa hauteur, il lui saisit les épaules comme il l’avait fait plus tôt pour l’amener un peu plus loin. La curiosité s’en mêla, et Ryan, avec un sourire, lui demanda :

-De quelle gonzesse du parlais ? J’espère que c’est une blondasse chaude hein ? Et que tu veux t’retrouver en bonne compagnie…

Ce serait le barman sa compagnie, mais ça, le blondinet n’avait pas à le savoir. Marchant au travers des gens comme s’ils n’existaient pas, Ryan se rendit à une table spécifique, évidemment vide. Il payait une petite fortune chaque mois pour que cette table lui soit réservée, mais ça en valait le coup. Bien souvent, lorsqu’il finissait son quart de travail, il venait reluquer les minettes ici.

-« Alors ? Je te suis. Tu sembles connaitre cet endroit bien mieux que moi. »

- Installe-toi, on va commander à boire, et ensuite on matera. Chérie, amène ta copine et viens ici ! J’ai b’soin de me réchauffer.

Le barman parlait à un duo de filles qu’il ne connaissait pas, mais au moment où l’une d’elle croisa son regard, elle sembla pousser son amie à venir les rejoindre. Elles se parlèrent un instant avant de finalement venir près d’eux. La première avait les cheveux noirs comme la nuit, et sa robe bleu clair jurait quelque peu avec la profondeur de son regard. De plus, elle avait de ses seins ! Incroyable ! Le décolleté descendait élégamment jusqu’à son nombril, une ficelle d’argent liant les deux côtés du tissu ensemble. Un sourire gênée en coin, elle s’approcha de Ryan, mais le barman la surprit, la saisissant comme un fétu de pailles, avant de la déposer sur ses genoux.  

-Alors beauté, tu viens souvent mater des minettes se mettre à poil devant toi ? Comment tu t’appelles ?
-Tania, et mon amie c’est Rebecca. J’ai pas de… hihihi de problème avec les aventures avec les femmes si tu vois c’que je veux dire.
-Oooohh Tania j’adore c’que tu m’dis là. Ton amie aussi est sexy, j’imagine qu’elle aimerait la compagnie d’un homme très compétent au lit. Mon ami ici se cherchait justement quelqu’un avec qui regarder des beaux corps se dénuder et finir la nuit dans les bras d’une bête de sexe. Elle est pas contre j’espère ?

D’un geste, il indiqua à la deuxième fille de s’asseoir sur les genoux d’Alexïs. Ne le connaissant pas encore, le barman ne savait pas comment il allait réagir, mais dans le pire dans cas il allait s’enfuir, et il aurait deux femmes pour lui. Dans le meilleur des cas, une partie de jambes en l’air à quatre, c’était quelque chose d’assez intenses…

Spoiler:
 

_________________
Pouvoir passif de Ryan: Lorsque Ryan vous regarde ou qu'il vous touche, l'attitude que vous auriez normallement envers lui augmente d'un cran. Quelqu'un de méfiant reste méfiant, mais il l'est moins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexïs N. Davidoff

avatar

Messages : 250
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Étudiant en médecine
Age : 20 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Rien que pour une nuit [Ryan Smith]   Ven 18 Oct 2013 - 6:18

Alexïs n’avait jamais compris pourquoi Eleonnora socialisait avec tant de gens, mais se faisait peu d’amis. Elle s’absentait souvent et semblait ne pas avoir le temps d’entretenir des amitiés. Par contre, un jour, elle lui avait expliqué à quel point il était bénéfique d’aller vers les gens, de socialiser et de s’entendre avec eux. C’était la clé pour en faire d’excellents contacts, au besoin. En cherchant en entrer dans un club alors qu’il n’avait pas l’âge légal pour cela, Alexïs comprit parfaitement de quoi elle parlait. Il était tombé sur un ancien collègue et une très bonne connaissance de sa sœur qui l’avait reconnu. Ils s’étaient déjà vus, une fois, par hasard, alors qu’il se trouvait avec sa sœur. Cette rencontre lui était maintenant bénéfique car cela permis à l’adolescent d’entrer dans l’établissement en compagnie de Ryan.

Ce dernier avait d’ailleurs capté leur conversation. Il se demandait de quelle fille les deux hommes avaient discuté. Il n’avait pas tort sur le fait qu’Alexïs souhaitait se retrouver en bonne compagnie. Par contre, il était sûr et certain que ce ne sera jamais avec sa sœur. Enfin, pas dans ce genre de contexte. Pour l’instant, il n’avait pas envie de parler à qui que ce soit, surtout pas à un membre de sa famille.


-« Elle est blonde, effectivement. Par contre, chaude… Je ne peux penser une telle chose de ma sœur. Mais elle est une belle femme, cela est indéniable. Elle est le genre de femme à poser pour des magasins de lingerie. »

Eleonnora lui avait cassé les pieds pendant une heure avec le fait qu’elle avait joué les mannequins pour sa boutique de lingerie préférée. Elle était si exaspérante, parfois… Il ne valait mieux pas y penser. Ce soir, Alexïs se vidait l’esprit et comptait passer une très belle soirée. Il suivit Ryan jusqu’à une table libre. Ils s’y installèrent. Il était temps de commander des consommations et de s’amuser. À peine assis, Ryan interpella deux femmes. Il les connaissait ?

Les deux demoiselles, de très belles femmes, s’approchèrent d’eux. Ryan attrapa l’une d’entre elles et l’installa sur ses genoux. L’autre plus timide, hésita à s’assoir sur ceux d’Alexïs. Ce dernier ne savait comment agir et il décida d’être un gentleman. Cela charmait les femmes, mais ce n’était jamais ce qu’elles recherchaient. En fait, il était plutôt vu comme l’ami gay, cet ami à qui on pouvait tout dire, avec qui on pouvait tout faire en étant certain que rien ne se passera. Cela devait être l’une des raisons pour laquelle il n’avait eu que peu de relations dans sa vie. Doucement, Alexïs passa son bras autour de la taille de la jeune femme. Elle était magnifique. Sa chevelure rousse, aplatie avec soin, tombait sur ses épaules. Elle avait optée pour une robe simple, mais courte, aux fines bretelles. Cela lui allait à merveille. La douce couleur rosée qu’elle portait lui seyait à merveille. Et ses yeux verts… Ils étaient magnifiques. Alexïs posa doucement sa main sur sa joue, faisant tourner sa tête en sa direction. Leurs regards se croisèrent. Il sourit.


-« Tu as des yeux magnifiques, Rebecca. Qu’est-ce qu’une femme aussi jolie fait ici ? »
-« Eh bien… » Elle rit légèrement, flattée par le compliment. « On est venues rencontrer des gens et faire la fête. Peut-être même plus… »
-« J’espère que nous serons d’excellent compagnie, dans ce cas. »

Un serveur s’approcha de leur table. Alexïs ne songea même pas à regarder dans son portefeuille pour voir s’il avait de quoi payer. Il n’avait qu’à utiliser sa carte bancaire et piocher dans l’argent que lui donnait son père. De toute façon, ce dernier ne s’en souciera probablement pas. Il était plein aux as. Comme ça, l’adolescent pourra en profiter pour gâter un peu les belles femmes qui se trouvaient avec eux.

-« Je vais prendre une Sangria, pour commencer. Je paie les autres consommations également. Mesdemoiselles, à vous l’honneur. Vous pouvez commander ce que vous désirez. »

Il laissa les filles donner chacune leur commande avant de reprendre la discussion. Il posa sa main sur le genou de Rebecca. Elle était une très belle femme, probablement plus âgée que lui. Il ne pouvait nier qu’elle était agréable à regarder, possédant de belles formes qui feraient chavirer n’importe quel homme. Pour l’instant, il préférait rester bien sage. Il ne savait pas si c’était une bonne chose d’aller trop loin. En avait-il seulement envie ? Que se passerait-il s’il avait une aventure d’une nuit ? Est-ce que cela avait une chance de se produire ? Tant de questions… Alexïs recommençait à se tracasser avec les futures conséquences de ses actes. Il devait cesser. Il devait faire comme Ryan et profiter de l’ambiance, vivre chaque minute en faisant ce qu’il avait envie de faire.

Quelques minutes plus tard, ils avaient reçu leurs consommations. Ils discutaient et tout semblait se passer pour le mieux. Alexïs se sentait bien, il prenait garde à ne pas trop boire afin de rester un maximum lucide. Avec les verres qu’il avait pris un peu plus tôt, il s’attendait à être saoul rapidement. À moins qu’il ne soit plus résistant qu’il ne le pensait ?


-« Excusez-moi, je reviens dans un instant. »

Rebecca se leva et Alexïs fit de même à son tour. Il s’éloigna et alla aux toilettes faire ce qu’il avait à faire. Il prit son temps, aux urinoirs. Avant de sortir, il se lava soigneusement les mains. Lorsqu’il quitta les toilettes pour homme, il se retrouva face à la jeune femme. Il était étonné. Que faisait-elle là ? Elle l’attendait. Sans un mot, Rebecca s’approcha de lui, attrapa son visage entre ses mains et l’embrassa. Le jeune homme ne répondit pas à son baiser, sur le coup. Ils étaient dans un endroit public, il n’allait tout de même pas l’embrasser ainsi, non ? Il n’avait pas l’habitude de montrer son affection ainsi alors qu’il y avait tant de gens aux alentours. Des personnes qui se fichaient bien d’eux et passaient à proximité comme si rien n’était. Finalement, Alexïs répondit à ce délicieux baiser. Pourquoi se priver de quelque chose d’aussi exquis ? Il passa sa main derrière la tête de la jeune femme et l’attira contre lui. Son autre main s’était glissée au creux de ses reins.

Lorsqu’il rompit finalement le baiser, il sourit à la jeune femme. Il glissa une main autour de sa taille, l’invitant ainsi à le suivre jusqu’à la table où ils se réinstallèrent. Rebecca semblait être bien plus à l’aise d’être sur ses genoux. Peu à peu, Alexïs gagnait également de l’assurance. Il caressait doucement l’une de ses jambes, juste au-dessus du genou, sans trop s’aventurer sur ses cuisses. Il restait respectueux envers elle. Après le baiser qu’ils avaient échangé, par contre, il se demandait s’ils pourraient aller plus loin. Par contre, il hésitait encore. Il ne savait pas si c’était une bonne chose. Des aventures d’une nuit, ce n’était pas ce qu’il cherchait. Cependant, cela ne lui ferait pas de mal, non ? Ryan saura peut-être le conseiller et faire en sorte qu’il cesse de se tourmenter, non ?


-« Alors, tous les deux, le courant passe bien entre vous ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Smith

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 01/04/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Barman
Age : 22
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Rien que pour une nuit [Ryan Smith]   Ven 18 Oct 2013 - 16:14

-« Elle est blonde, effectivement. Par contre, chaude… Je ne peux penser une telle chose de ma sœur. Mais elle est une belle femme, cela est indéniable. Elle est le genre de femme à poser pour des magasins de lingerie. »

Le regard de Ryan changea un instant avant qu’un sourire se dessine sur ses lèvres. Pendant quelques secondes il rit, attrapant le blondinet par l’épaule. Lui aussi avait une sœur, et imaginer ce qu’elle pouvait faire au lit ne lui plaisait pas du tout. Le barman ne cherchait pas à créer de malaise, c’était d’ailleurs pour ça qu’il réagit ainsi : rire était bien plus simple après tout. Une fois son court fou-rire passé, il regarda Alexïs dans les yeux, un sourire sur les lèvres.

-Pardon mec, j’me doute bien que c’est pas la façon qu’tu dois la voir. J’savais pas qu’tu parlais de ta sœur.

Toujours en riant, les deux hommes se dirigèrent vers une table et s’installèrent pour regarder le spectacle. Toutefois, les danseuses avaient le défaut, avec plusieurs clients, de refuser qu’on les touche : pour Ryan et son don ce n’était pas un problème, mais ça pouvait l’être pour Alexïs. Attirant l’attention de deux beautés, des clientes dans le bar, Ryan ne se fit pas attendre pour saisir sa nouvelle amie pour l’asseoir sur ses genoux. Un beau nom, et un corps de rêve. De quoi le faire rêver toute la nuit. Faisant signe à Rebecca, l’amie de sa conquête, de s’assoir sur les genoux d’Alexis, il fut surpris de la tournure de la situation : les deux semblaient un peu gêné, un peu mal à l’aise. Le barman haussa un sourcil, mais lorsqu’Alexïs prit les commandes en la complimentant, un sourire s’afficha aussitôt sur le visage de Ryan.

-« Tu as des yeux magnifiques, Rebecca. Qu’est-ce qu’une femme aussi jolie fait ici ? »
-« Eh bien… On est venues rencontrer des gens et faire la fête. Peut-être même plus… »
-« J’espère que nous serons d’excellent compagnie, dans ce cas. »
-Smooth… murmura le barman à l’attention d’Alexïs avant de continuer de caresser Tania.

Alors que le serveur s’approchait, Ryan, machinalement, mit la main dans ses poches pour saisir son portefeuille, mais Alexïs le devança, en proposant aussi de payer les consommations de chacun. Haussant de nouveau un sourcil de surprise, le barman le regarda, se demandant s’il ne s’était pas trompé sur son cas. Alors que le charme de Ryan était purement animal et charnel, Alexïs, par son look un peu plus élégant et surtout dans ses gestes, lui faisait penser à un charmeur « pur ». Le barman éveillait le désir de chacun d’un simple regard, alors que le blondinet faisait basculer le cœur de sa douce. C’était impressionnant… tant qu’il ne faisait pas d’erreurs stupides et ne se retrouvaient pas avec un troupeau d’amies et aucune baise.

-« Je vais prendre une Sangria, pour commencer. Je paie les autres consommations également. Mesdemoiselles, à vous l’honneur. Vous pouvez commander ce que vous désirez. »

Le barman en profita pour demander une bière blonde, puis ramena son attention aux seins de Tania… euh non à Tania tout court. Cependant, les petits mouvements qu’elle faisait sur lui l’empêchaient de réfléchir convenablement. Le faisait-elle exprès ? Peu importe, le barman adorait ce qui se passait…

Laissant la discussion aller de bon train, riant, buvant, heureux comme un pan, le barman ne s’arrêta jamais de caresser la peau nue de Tania discrètement, sous sa robe courte. Il laissait même inconsciemment quelques traces de griffures sur les cuisses de la jeune femme, de fine lignes rouges sur ses jambes.


-« Excusez-moi, je reviens dans un instant. »

Rebecca le laissa partir avant de se rasseoir une seconde. Elle semblait hésitante, mais Tania l’encouragea à profiter du blondinet. Le barman sourit, heureux de la tournure des évènements. Avant que la belle rousse ne se désiste, le barman, une main sur l’épaule de celle-ci, lui dit simplement :

-Il te veut beauté. Ne va pas le faire attendre… J’le connais bien, il ne te fera aucun mal. Profites et va t’amuser d’accord ?

L’hésitation de la jeune femme descendit d’un cran, puis elle se leva et se dirigea vers les toilettes. C’était tout ce qu’attendait Ryan en fait. Il n’en avait pas grand-chose à faire si Alexïs couchait avec elle ce soir. Tout ce qui l’intéressait lui, c’était la chaleur du corps magnifique de Tania. Dès que Rebecca fut hors de leur champ de vision, la jeune femme à la robe bleue se leva et s’installa à califourchon sur le barman, les bras autour de son cou. Ainsi, Ryan avait une magnifique vue sur le décolleté de sa superbe compagne. Eux aussi partagèrent moult baisers, plus ardents que jamais. Oh, ce que le barman aimait sentir la chaleur des lèvres d’une femme, ses mouvements ne faisant qu’accentuer le désir qui se formait en lui.

Cet épisode ardent prit fin lorsqu’Alexïs et Rebecca revinrent des toilettes. Tania passa sensuellement sa jambe devant le barman pour se rasseoir comme ils l’étaient au tout début, appuyé sur le torse de Ryan. Celui-ci ne pouvait décrocher le sourire qui s’affichait à ses lèvres, et d’un trait il termina sa bière avant de faire signe au serveur de lui remplir le tout.


-« Alors, tous les deux, le courant passe bien entre vous ? »

-À ton avis !

Tania répondit par un petit rire mignon, tout ce qu’il y avait d’honorable. La suite des évènements étaient inscrite dans les nuages, et à moins qu’Alexïs ne fasse une boulette monumentale, les quatre allaient sans doute s’amuser toute la nuit sous une couverture.

Ils discutèrent encore un peu, jusqu’à ce que le barman ne décide de bouger. Se relevant, il déposa Tania à ses côtés. Légère comme elle l’était, il n’avait aucune difficulté à la soulever et à la faire bouger dans tous les sens s’il le voulait. De son portefeuille, il sortit quelques billets qu’il déposa sur la table, question de payer le pourboire, avant de saisir sa compagne pour la nuit par les hanches et de l’approcher de lui.


-Mesdames… j’espère que je ne vous dérange pas en vous disant qu’on serait bien mieux si on continuait la soirée chez moi. Ce n’est pas la place qui manque je vous assure… nous serons bien et intime…  
-Avec joie, dieu grec. Rebecca ?
-Alexïs ?

Ryan et sa conquête regardaient leur ami respectif, en attente de leur consentement. Est-ce que le blondinet allait se désister ? Il avait du talent, et même si un petit coup de pouce de Ryan semblait l’avoir aidé à emballer sa minette, c’était lui et son charme qui avait fait le reste du travail. Si Alexïs voulait tout foutre en l’air, libre à lui : Ryan n’aurait que plus de filles à s’enfiler cette nuit.

_________________
Pouvoir passif de Ryan: Lorsque Ryan vous regarde ou qu'il vous touche, l'attitude que vous auriez normallement envers lui augmente d'un cran. Quelqu'un de méfiant reste méfiant, mais il l'est moins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexïs N. Davidoff

avatar

Messages : 250
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Étudiant en médecine
Age : 20 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Rien que pour une nuit [Ryan Smith]   Ven 18 Oct 2013 - 20:21

Alexïs n’était pas doué avec les femmes. En fait, selon le point de vue, on pourrait dire qu’il l’était un peu trop. Il était tellement gentil et attentionné que toutes les femmes semblaient le vouloir pour ami. Elles adoraient se confier à lui parce qu’il était loyal, de bonne écoute et ne profitait jamais de la situation pour faire quelque chose de déplacer. Au fond, ce genre de comportement ne pouvait que lui nuire, en amour. Ce soir, Ryan comptait bien l’aider à se dénicher une jolie femme avec qui passer la nuit. Cependant, cela n’était pas le but d’Alexïs. Il souhaitait simplement se vider l’esprit… ce qui pouvait parfaitement se faire dans les bras d’une autre femme.

Ryan lui avait murmuré d’être détendu. Sûrement trouvait-il que ses manières de gentleman n’étaient pas convenables, dans cette situation. Pourtant, Alexïs s’adressait toujours d’une telle façon aux autres. Il allait devoir réfléchir moins avant de parler. Pourquoi ne pas porter son attention sur la belle femme qui s’était assise sur lui ? Elle lui rappelait celle qu’il avait aimée, fut un temps. Cette magnifique rousse aux yeux bleus encore plus éclatants que l’océan avait su faire chavirer son cœur, mais avait également fait naitre le désir en lui. Malheureusement, aujourd’hui, elle était morte. Cette jeune femme la lui rappelait, d’une certaine façon. Elles avaient certains traits communs, physiquement. Par contre, comparativement à l’une, l’autre était très loin d’être gênée. Secouant doucement la tête, le jeune home évacua son ancienne amante de ses pensées. Il devait passer à autre chose.

Lorsque le serveur vint à leur table, Alexïs proposa de payer toutes les consommations. Il laissa chacun commander ce qu’il souhaitait. La discussion repris de plus belle, par la suite. Tout se passait à merveille et, peu à peu, le jeune homme commençait par se sentir bien plus à l’aise. Il riait, discutait, comme si rien n’était. Son verre de sangria se vidait peu à peu. Il décida de prendre congé de ces charmantes personnes avec qui il discutait le temps d’aller se vider la vessie. Lorsqu’il quitta la salle de bain pour homme, il tomba nez à nez avec Rebecca. Cette dernière semblait assez dégourdie pour se jeter sur lui et l’embrasser. Au début surpris, le jeune homme eut besoin d’un petit moment avant de lui rendre son baiser. Ils s’embrassèrent pendant de longues minutes avant qu’Alexïs ne rompe la magie. Ce n’était pas le bon endroit pour faire cela. Il lui proposa donc de retourner à la table.

De retour, ils purent constater que le courant passait bien entre Ryan et Tania. C’était bon à savoir. Ils continuèrent de discuter, riant et s’amusant. Alexïs avait complétement oublié ses soucis. Lorsque Ryan manifesta son envie de partir, Alexïs sortit son portefeuille. À son grand étonnement, il réalisa qu’il avait de l’argent comptant sur lui. Il était allé à la banque il n’y a pas si longtemps. Il avait simplement oublié. Le jeune homme laissa l’argent des consommations sur la table, puis se leva.

Pourquoi ne pas terminer cette agréable soirée chez Ryan ? Si l’amie de Rebecca semblait partante, cette dernière hésitait légèrement. Doucement Alexïs lui tendit son bras et attrapa la main de la jeune femme pour l’y déposer, comme une invitation à l’accompagner. Il lui sourit. La jeune femme hocha doucement la tête et il se tourna vers Ryan.


-« Je crois que nous pouvons y aller, à présent. »

Il accompagna sa conquête jusqu’à la voiture de Ryan et s’installa à l’arrière avec celle-ci. Il hésita à s’assoir à côté d’elle. Lorsqu’il le fit, ce n’était pas pour autant qu’il osait faire quoi que ce soit. Les mains sur les genoux, il se demandait ce qu’il devait faire. Il décida d’amorcer un geste, puis se ravisa. C’est elle qui posa sa main sur sa cuisse. Leurs regards se croisèrent. Alexïs passa finalement son bras autour des épaules de la jeune femme. Il s’approcha d’elle et murmura quelques mots à son oreille.

-« Ne soit pas inquiète, nous allons passer une agréable nuit. »
-« Oui… heu… j’en doute pas. » Fit la jeune femme, encore un peu timide.

Lorsqu’ils arrivèrent chez Ryan, Alexïs put constater qu’il était loin d’être pauvre. Avait-il hérité d’une certaine richesse pour réussir à se payer un tel manoir ? Il était magnifique, à l’image de la voiture qu’il conduisait. On pouvait dire qu’il avait beaucoup de goût. Rebecca semblait impressionnée par le manoir.


-« Tu vis vraiment là ? C’est tellement cool. »
-« L’endroit semble plus accueillant que mon petit appartement, mais il n’est rien en comparaison du manoir que possède ma famille. Il est tellement grand, tellement majestueux que l’on pourrait le comparer à un château, légèrement recouvert par la délicate neige de la Russie. »
-« Ta famille est riche ? »
-« Bien plus que tu ne puisses l’imaginer.»

Sur ces mots, il entraina doucement sa conquête vers le manoir. La nuit ne faisait que débuter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Smith

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 01/04/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Barman
Age : 22
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Rien que pour une nuit [Ryan Smith]   Ven 18 Oct 2013 - 21:01

-« Je crois que nous pouvons y aller, à présent. »

Exactement la réponse que le barman souhaitait entendre ! Il n’avait pas vu qu’en fait son hésitation venait de Rebecca, et qu’il l’avait, en prenant sa main, poussé celle-ci à accepter. Le geste subtil du blondinet semblait avoir suffi à convaincre la jeune femme, c’était tant mieux. Une fois l’argent sur la table, lui, Tania, Alexïs et sa conquête se dirigèrent vers la voiture du barman. Ryan était fan de voiture, et voir la réaction des gens devant sa magnifique voiture italienne ne faisait que lui faire plaisir.

Occupé par les mains baladeuses de Tania, qui se montraient tout sauf gênée, le barman n’eut même pas conscience de ce qui se déroulait sur la banquette arrière. Que lui importait, de toute façon, tant que Rebecca ne faisait pas quelque chose de stupide du genre : « Non j’ai pas envie Tania on s’en va ! », Ryan resterait aux anges. De toute façon, si nécessaire, son don, bien éveillé, allait faire pencher la balance de son côté.

Une fois chez lui, il fit l’honneur à Tania de lui ouvrir la portière, puis tous se dirigèrent vers la porte d’entrée, sous les regards émerveillés de leur conquête respective. Rebecca avait déjà fait son commentaire, alors que la femme aux cheveux noirs murmuraient de tendres mots à l’oreille de Ryan

-« Tu vis vraiment là ? C’est tellement cool. »
-« L’endroit semble plus accueillant que mon petit appartement, mais il n’est rien en comparaison du manoir que possède ma famille. Il est tellement grand, tellement majestueux que l’on pourrait le comparer à un château, légèrement recouvert par la délicate neige de la Russie. »
-« Ta famille est riche ? »
-« Bien plus que tu ne puisses l’imaginer.»

-Parce que tu as plus grand encore ? Je sais même plus où ranger mes trucs ! Les chambres sont vides, des salles entières sont vides… les filles j’espère que vous m’aiderez à combler ses lacunes…

Tania, qui lui susurraient quelques mots à l’oreille déjà, ajouta quelque chose qui fit sourire le barman, qui ne s’empêcha pas de se retourner pour l’embrasser. Rapidement, il déverrouilla la porte et les mena à l’intérieur. Rapidement, il se dirigea vers la salle à manger, ouvrant le réfrigérateur pour en sortir quelques ingrédients. Il ne voulait pas faire à manger, mais bien faire quelques cocktaïls supplémentaires. Ayant noté mentalement ce que les filles s’étaient commandés, rapidement, en mélangeant divers alcool, un verre similaire fut prêt pour ses dames. Il fit de même pour le blondinet, et se servit, grand classique, une bière. Un jeu de cartes en main, le barman s’installa sur une table et les invita à prendre place avec lui.

-Bon, j’vous ferai pas de cours 101, mais comme j’ai pas le goût de presser cette sublime soirée, que diriez-vous d’un petit strip-poker ? J’vais vous laisser une chance, j’vais jouer de la main gauche.

Vanne stupide, ricanement, ce fut suffisant du moins pour que Tania ne rigole elle aussi avant de s’installer à ses côtés. Doucement, le barman fit glisser son cocktaïl devant elle, avant de se mettre à brasser les cartes.

-Mais… mais c’est d’la triche Ryan, on porte beaucoup moins de vêtements que vous !
-Si c’est juste ça le problème…

Ryan déposa le paquet de cartes et déboutonna naturellement sa chemise et la lança plus loin dans la pièce, dévoilant son torse viril et parfait. De quoi faire saliver Tania du moins, et peut-être même Alexïs et Rebecca. Après tout, même si les deux pensaient finir la soirée ensemble, le don de Ryan était toujours actif. Peut-être qu’il serait le roi d’un trio fort diversifié ce soir.

-Maintenant on est exæquo. Alors Alexïs, toi aussi t’enlèves ce que tu portes où tu triches ?

Un clin adressé au blondinet le mettait au défi. Le barman le connaissait fort peu après tout, mais de ce qu’il avait compris, il venait pour boire et tout oublier. Quoi de mieux qu’un peu de défi pour le forcer à sortir de sa zone de confort ?

_________________
Pouvoir passif de Ryan: Lorsque Ryan vous regarde ou qu'il vous touche, l'attitude que vous auriez normallement envers lui augmente d'un cran. Quelqu'un de méfiant reste méfiant, mais il l'est moins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexïs N. Davidoff

avatar

Messages : 250
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Étudiant en médecine
Age : 20 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Rien que pour une nuit [Ryan Smith]   Sam 19 Oct 2013 - 4:43

Alexïs n’était pas du genre à se vanter. Cependant, au vu de la situation actuel, il n’allait pas cacher sa situation financière. Surtout pas devant Ryan. Il était évident que cet homme était riche malgré l’emploi qu’il occupait. Pour ne pas trop avoir l’air d’un petit étudiant paumé à côté, Alexïs fit donc allusion à la grande richesse de sa famille. Son père possédait un magnifique manoir, en Russie. Il était énorme, tant bien qu’on se demandait s’il n’y avait pas une aile complète qui servait tout simplement à rien. Jamais le jeune homme n’y avait mis les pieds, mais il se gardait bien de le révéler. Certaines informations bien dissimulées pouvaient faire tourner la situation à son avantage. Qu’est-ce que cela lui rapportait de parler de son argent, en fait ? Rien. Seulement le sentiment d’être bien moins nul qu’il pouvait le penser. Il comprenait pourquoi sa sœur mettait toujours en avant ses qualités. Cela la faisait sentir grande et puissante.

Ryan fut visiblement étonné d’apprendre une telle chose au sujet d’Alexïs. Il se demandait à quoi pouvait bien servir une maison bien plus grande que la sienne si c’était pour y avoir des pièces inutiles. Le jeune homme préférait éviter de parler de ce dont le manoir à son père pouvait avoir l’air.


-« La grande richesse est souvent accompagnée d’idées toutes aussi grandes. Parfois, il ne faut pas chercher à comprendre. »

Une fois à l’intérieur du manoir, Ryan les guida à la cuisine afin de leur préparer de nouveaux cocktails. Alexïs sentait déjà, depuis un petit moment, les effets de l’alcool. Il devrait peut-être s’arrêter boire pour un petit moment. Prendre de l’eau était la meilleure solution. Cependant, une fois un verre devant les yeux, le jeune homme se ravisa. Pourquoi ne pas se laisser enivrer ? Où était le mal ? Il était en sécurité, chez Ryan. Il avait de l’agréable compagnie. Pourquoi ne se permettrait-il pas d’expérimenter quelque chose qu’il n’avait jamais fait auparavant ? C’était une expérience à tenter, non ?

Alexïs but quelques gorgées de son breuvage avant de s’installer à la table. Il ne savait pas jouer au poker, mais il était certain que Ryan se fera un plaisir de lui expliquer les règles. Cependant, cette version de ce jeu de carte nécessitait de retirer des vêtements. Un peu pudique, Alexïs ne savait où se placer. Devait-il se retrouver totalement nu ? Non, à condition qu’il gagnait… Il n’était pas certain de pouvoir réaliser cela.

Comme les hommes possédant plus de morceaux de vêtement que les femmes, Ryan décida de la jouer équitablement. Il retira sa chemise. Alexïs ne le quitta pas des yeux. Non pas qu’il le reluquait, mais il ne pouvait s’empêcher de penser qu’il était très beau. Son corps était parfait, très désirable. Cela ne faisait que rabaisser le jeune homme dans sa propre estime. Il n’aimait pas son corps. Son dos était marqué par les cicatrices du passé. De douloureux souvenirs qui ne s’effaceront jamais.
Lorsque Ryan lui demanda s’il suivait et retirait également un vêtement, le jeune homme hésita. Il n’était pas certain de vouloir montrer son corps aux autres femmes. Que devait-il faire ? Et si on lui posait des questions ? En fait, il n’était pas obligé de répondre. Pourquoi devrait-il expliquer l’origine de ses cicatrices ? Prenant son courage et le peu d’estime qui lui restait à deux mains, Alexïs retira sa chemise. Il la laissa tomber négligemment sur le sol puis posa son dos contre le dossier de la chaise. Ainsi, personne ne pourra le voir.


-« Je n’oserais jamais tricher, bien que l’idée m’ait effleuré l’esprit. Je n’ai jamais joué alors je m’attends à finir nu bien rapidement. »

Puisqu’Alexïs ne savait pas jouer, il eut droit à quelques explications qu’il mémorisa facilement. C’était toujours plus agréable que de se bourrer la tête avec ses cours de médecine. La partie commença. Peu à peu, les vêtements se retirèrent. Alexïs n’était pas un excellent joueur, mais il arrivait à survivre et garder quelques morceaux sur lui. C’était au tour de Rebecca de retirer un vêtement. Elle opta pour sa robe, qu’elle tenta de retirer doucement. Le jeune homme vint à sa rescousse afin de descendre la fermeture éclair qui semblait s’être coincée. Il en profita pour la faire frissonner en l’embrassant sur le cou, puis sur son épaule. Il fit glisser la bretelle de sa robe, puis la laissa retirer le reste.

-« Tu es magnifique Rebecca. Que dirais tu que l’on s’associe contre ce cher Ryan ? Je trouve qu’il gagne un peu trop à mon goût. »
-« Bonne idée. »

La partie se poursuivit. Au bout d’un moment, il ne lui restait pratiquement rien, seulement un boxer. Son idée de tenter de battre Ryan n’était pas si bonne que cela, considérant le fait qu’il apprenait tout juste à jouer. Finalement, l’une des filles se leva. Elle revint avec une bouteille vide, qu’elle avait trouvée sur le comptoir de la cuisine. Elle la coucha sur la table et bougea le paquet de carte afin qu’il ne reste pas à proximité.

-« C’est peut-être un peu ringard comme jeu, mais ça promet beaucoup de plaisir. Commence. » Fit-elle à l’adresse d’Alexïs.

Elle était sérieuse ? Eh bien, si cela pouvait permettre au jeune homme de rester habillé un peu plus longtemps… Il attrapa la bouteille et la fit tournoyer sur la table. Cette dernière ralentit peu à peu. Alexïs souhaitait qu’elle s’arrête sur Rebecca… mais c’était trop espérer. Elle pointa plutôt vers Ryan. Vu le regard que lui jetait les filles, le jeune homme comprenait clairement qu’elles avaient plutôt hâte de voir la scène. Cependant, Alexïs était hésitant. Il n’avait jamais embrassé un homme auparavant et avait encore moins été attiré par le sexe masculin. Malgré tout, il devait avouer que Ryan était charmant. Il avait un petit quelque chose de très attirant.


-« Alors ? »nFit Rebecca. « On a très hâte de voir ça. »

Alexïs se leva finalement, s’approcha de Ryan. Il hésita une courte seconde avant de glisser sa main derrière sa tête et attirer son visage vers le sien afin de l’embrasser. Alors qu’il pensait faire durer ce baiser pendant quelques secondes rien de plus, le jeune homme se surpris à prolonger l’acte. L’homme embrassait à merveille et il avait un quelque chose qui le charmait totalement. Il ne savait pas ce que c’était, mais peu importe. Il commençait à le désirer. C’était une étrange et agréable sensation qui montait peu à peu en lui. Cette nuit sera encore plus géniale qu’il ne l’aurait cru.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Smith

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 01/04/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Barman
Age : 22
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Rien que pour une nuit [Ryan Smith]   Mar 22 Oct 2013 - 21:39

-« La grande richesse est souvent accompagnée d’idées toutes aussi grandes. Parfois, il ne faut pas chercher à comprendre. »

-Ouais, parfois faut s’la couler douce pas vrai ?

Comme le barman aimait sa vie ! Riche, sans problème, un kiki tout à fait fonctionnel (détail, certes, mais fort important vu la quantité de corps par lequel il passait… vivant hein, pas de cadavres…), il avait tout ce dont il pouvait rêver. Il baisait avec qui il le voulait, voyait qui il voulait bien voir et ignorait ceux qui ne méritaient pas son attention. Même lorsque les soirées étaient improvisées de A à Z, il finissait aux bras d’une ou plusieurs conquêtes. Alors pourquoi diable se casserait-il la tête avec toute sorte d’histoires sérieuse ? La paix dans le monde, la famine, la mort, l’infamie, plein d’autres termes pas jolis, le barman n’en avait rien à cirer. Il s’occupait de ses affaires, se faisait plaisir avec autant de gens qu’il lui était possible d’en côtoyer et buvait le reste de la journée, avec une assiette de bacon « on the side ». La vie était belle… quand on ne se cassait pas la tête avec plein de petits détails.

Le barman servit ses invités avant de s’installer à table, retirant presque naturellement sa chemise. Après tout, le strip-poker avait certains avantages, comme celui de déshabiller ceux qui y jouaient. Tania semblait contente de pouvoir le voir torse nu, mais Ryan lui regardait le blondinet, le mettant au défi de faire la même chose. Après tout, il se devait d’être équitable envers tous ses invités. Il espérait bien voir les filles se trémousser en soutien-gorge, ou complètement nue évidemment.


-« Je n’oserais jamais tricher, bien que l’idée m’ait effleuré l’esprit. Je n’ai jamais joué alors je m’attends à finir nu bien rapidement. »

-C’est mon objectif aussi figure toi !

Ryan lui expliqua un minimum comment fonctionnait le jeu, puis ils purent débuter.

Tout allait bien, enfin surtout pour le barman. Tania semblait adepte de ce jeu aussi, et parvint à faire retirer à Ryan son pantalon bien plus rapidement qu’il n’aurait pu l’espérer. Par contre, pour le blondinet et sa dulcinée, le résultat était un massacre : La robe de Rebecca se retrouva bien rapidement au sol, et pour la dissimuler, Alexïs n’avait plus que son boxer. Une belle vision. Il fallut quelques tours de table supplémentaire pour que Tania ne perde sa robe, qu’elle retira rapidement sans même laisser le temps à Ryan de savourer un petit strip-tease. Ah, diablesse !

Ryan parvint, alors que les autres joueurs étaient dans le rouge (et pour certains avaient le rouge au joues), à conserver en plus de son boxer UN bas, signe de sa victoire sur les autres. Rebecca avait encore son soutien-gorge, alors que Tania se dissimulait en partie derrière son bras et derrière Ryan, les seins nus. Alors que la partie touchait à sa fin, celle-ci se leva afin de prendre une bouteille vide sur le comptoir, en enlevant le paquet de carte du centre de la table.


-« C’est peut-être un peu ringard comme jeu, mais ça promet beaucoup de plaisir. Commence. »

-Ringard peut-être… drôle, assurément !

Le barman sourit alors qu’Alexïs fit tourner la bouteille qui s’arrêta… sur nul autre que Ryan.

-« Alors ? » Fit Rebecca. « On a très hâte de voir ça. »

-On va leur faire tout un spectacle hein ? Qu’ils s’en souviennent…

Le barman se redressa, attendant qu’Alexïs se prépare mentalement. Ryan n’avait aucun mal à embrasser un autre homme, après tout il couchait avec eux sans problème non plus. Cependant, pour son blondinet de compagnon, la situation devait être fort différente. Le barman était patient… enfin non, pas du tout, il profitait surtout de l’occasion pour fixer Alexïs, laissant son pouvoir passif l’influencer. Il fallut quelques secondes supplémentaires au blondinet pour qu’il ne se lève et l’embrasse. C’était parfait, à couper le souffle. Leur baiser dura bien plus longtemps qu’un petit bec de rien du tout. Alors qu’Alexïs retirait sa main de derrière la tête du barman, celui-ci, toujours en souriant, tourna la tête à droite à gauche, murmurant aux deux filles :

-Il embrasse bien… Rebecca profites-en c’est mon conseil… Tania tu devrais peut-être y goûter…
-Si je tombe sur lui, j’me gênerai pas ! En attendant, mon bel apollon, tourne la bouteille c’est ton tour !

Tania souriait, dissimulant de moins en moins sa généreuse poitrine. Le barman ne se gêna pas et, une main sur la bouteille qu’il fit tourner d’un mouvement agile, il lui fit un clin d’œil tout ce qu’il y avait de plus charmeur. Alors que le bruit du verre contre la table se faisait entendre, tous regardèrent la bouteille s’arrêter sur… sur… sur… Rebecca. Comme c’était dommage ! La seule personne autour de la table qu’il n’ait pas embrassée. Le barman s’approcha doucement de la jeune femme qui semblait un peu hésitante, mais Ryan se montra doux, et l’embrassa pendant quelques instants avant de rompre le charme. Il ne voulait pas que le blondinet soit jaloux après tout, ce serait dommage de gâcher une si belle soirée. Son don n’ayant pas eu beaucoup de temps pour faire effet, il espérait que Rebecca ne soit pas sous son charme.

-À toi mignonne ! Ne te gène surtout pas pour retomber sur moi !

Elle lui fit une grimace, puis tourna la bouteille encore une fois. Le barman espérait une seule chose, qu’elle tombe sur… sur… VICTOIRE ! Qu’elle tombe sur Tania ! Les filles avaient eu leur moment de gloire, c’était maintenant aux hommes de profiter ! [/i][/i]

_________________
Pouvoir passif de Ryan: Lorsque Ryan vous regarde ou qu'il vous touche, l'attitude que vous auriez normallement envers lui augmente d'un cran. Quelqu'un de méfiant reste méfiant, mais il l'est moins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexïs N. Davidoff

avatar

Messages : 250
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Étudiant en médecine
Age : 20 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Rien que pour une nuit [Ryan Smith]   Jeu 31 Oct 2013 - 22:54

Alexïs ne s’était jamais attendu à passer une si belle soirée. Il ne pensait plus à ses soucis, mais plutôt à ses envies. Il était temps ! Il cessait de s’inquiéter pour les autres, de ce qu’ils pouvaient penser, et agissait maintenant à sa guise. Il tentait de nouvelles expériences, rencontrait de nouvelles personnes. Cela lui plaisait bien, jusqu’à présent. C’était ce dont il avait besoin. Parmi toutes les choses qu’il avait vécues ce soir, il avait un moment qu’il préférait plus que tout. Sans savoir pourquoi, embrasser Ryan lui faisait beaucoup d’effet. Il ne se gêna pas pour prolongé leur baiser puisque ce dernier ne le repoussait pas. C’était quelque chose de particulier, d’indescriptible. La seule chose qu’il savait était qu’il appréciait cela.

Lorsque leur baiser fut rompu, Alexïs observa la tête que faisait Ryan, puis celle des deux filles qui les accompagnaient. Il retourna s’assoir à sa place, pas gêné du tout. Sur le coup, il avait totalement oublié qu’il était quasiment nu et que son dos était à la portée de tous. Personne n’allait remarquer les vilaines cicatrices barrant son dos, non ? Enfin, il l’espérait. L’ambiance ne se prêtait pas aux questions sérieuses. Probablement que personne ne fera de commentaire à ce sujet. Cela l’arrangeait bien.

Comme les autres étaient tous concentré sur Ryan, qui devait maintenant tourner la bouteille, Alexïs pouvait avoir l’esprit tranquille. Il suffit de quelques secondes avant de découvrir quelle était la prochaine personne que l’homme allait embrasser. Il s’agissait de Rebecca. Ryan l’embrassa doucement, mais n’en profita pas trop. Tant mieux. Alexïs n’aimerait pas que la jeune femme le délaisse pour être dans les bras de l’homme. Gênée, la jeune femme tourna la bouteille qui s’arrêta en pointant son amie. C’était le moment de profiter d’une scène des plus agréables.

Rebecca n’osa pas faire le premier mouvement. Ce fut son amie qui, haussant les épaules comme si on lui demandait la chose la plus simple du monde, quitta sa chaise et s’approcha d’elle. Elle attrapa sa main pour qu’elle se lève, désireuse d’offrir un spectacle digne de ce nom aux garçons. Face à face, les deux jeunes femmes se regardèrent, un instant, avant de se rapprocher. Elles s’embrassèrent doucement, mais Tania de tarda pas à rendre cette scène encore plus sensuelle, glissant ses mains sur le corps de son amie. Rebecca glissa une main derrière la tête de la jeune femme afin de prolonger  l’étreinte, leurs corps collés l’un contre l’autre.

Alexïs regarda la scène avec de grands yeux. Il ne se serait jamais attendu à voir un tel spectacle un jour. Enfin, pas dans la réalité. Il ne dit rien, se contentant de dévorer les jeunes femmes du regard. Lorsque le baiser fut rompu, il se surprit à être déçu de ne pas en avoir vu davantage. Les jeunes femmes lui avait donné envie de faire autre chose que de continuer ce jeu. Cependant, comment le faire comprendre ? Est-ce que les autres accepteraient le fait qu’il ait des envies ? C’était délicat, il ne savait quoi dire. Il préférait se taire et laisser les choses aller.
Heureusement, il y avait des personnes bien plus dégourdies que lui, autour de cette table. Rebecca vient s’assoir sur ses genoux alors que Tania rejoignait Ryan, proposant de passer à autre chose.


-« Tu n’avais pas des chambres à occuper ? » Demanda-t-elle innocemment.

Alexïs se leva finalement, tenant sa conquête dans ses bras comme une princesse. Il lui sourit afin de la rassurer. Elle ne devait pas paniquer, il n’allait pas la faire tomber au sol ou la frapper contre l’encadrement d’une porte. Il se montrait juste gentleman… bien que les idées qu’il avait en tête ne l’étaient pas vraiment.


-« Tania a raison. Je crois que nous allons partir à la recherche de ces fameuses chambres, à moins que Ryan soit suffisamment galant pour nous y conduire ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Smith

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 01/04/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Barman
Age : 22
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Rien que pour une nuit [Ryan Smith]   Mar 5 Nov 2013 - 6:06

Si la tête d’Alexïs voulait tout dire, Ryan de son côté n’avait pas vraiment l’air plus intelligent. Il avait surtout la tête du type qui en redemande encore et encore. Pour lui, le baiser se rompit beaucoup trop vite, et Tania avait réchauffé l’ambiance de plusieurs degrés. Bien sûr, Rebecca était tout aussi jolie, toute aussi nue, et ce spectacle n’en avait été que plus parfait.  Alors que les deux femmes se séparaient bien malgré lui, le barman accueillit Tania en l’enlaçant et en l’embrassant. Il n’avait plus envie de jouer, plus envie de faire tourner une bouteille sur une table. Il avait envie de s’enfiler tout ce qui passerait devant lui, homme et femme confondus.

-« Tu n’avais pas des chambres à occuper ? » Demanda-t-elle innocemment.

Le barman se leva aussitôt, sans plus attendre, et embrassa de nouveau sa dulcinée. Elle était parfaite cette femme. Elle n’avait pas le charme d’Hyppy c’était certain, mais pour la nuit elle serait parfaite. Elle se montrait ouverte et c’était quelque chose qui facilitait grandement la vie du barman : la faire tourner sur elle-même avant de l’envoyer dans la rue pour qu’elle ne retrouve plus le manoir n’en serait que plus facile le lendemain. Pour Rebecca… ça allait dépendre du blondinet sans doute.

-« Tania a raison. Je crois que nous allons partir à la recherche de ces fameuses chambres, à moins que Ryan soit suffisamment galant pour nous y conduire ? »

-J’vais faire bien plus que t’y conduire beau blond. J’vais t’faire l’honneur de te présenter les draps.

Comme Alexïs avait saisi sa gente dame de façon fort élégante, le barman le regarda un instant, un sourire aux lèvres, et fit exactement la même chose. Avoir eu un bras supplémentaire (et non pas celui entre ses jambes), il aurait sans doute fait un « bro-fist » au blondinet. Prenant les devants, ne lâchant les lèvres de Tania que quelques instants pendant qu’ils les menaient aux chambres, le barman entra dans l’une d’elle et se jeta sur le lit avec sa dulcinée. Retirant rapidement ce qui lui restait de vêtements, il se releva rapidement et vint chercher Alexïs et Rebecca. Hors de question qu’ils utilisent plus d’une chambre cette nuit. Alors que les quatre adultes étaient dans le lit, chacun chaud comme la braise, le plaisir que tous attendaient débuta… Et ne se termina que bien plus tard…

** Le lendemain **

Ryan fut le premier réveillé. Il avait l’habitude de se lever dans ce genre de décors, mais voir des seins et des fesses au réveil étaient toujours fort plaisant. Cependant, dans l’angle des corps, il constata de longues cicatrices. À qui appartenaient-elles ? Son brillant sens de la déduction, ainsi que le visage de Rebecca et de Tania endormi qui aidaient énormément, lui fit comprendre que le dos appartenait sans doute au blondinet. Avait-il affaire à un combattant ? À une victime ? Bah, peu lui importait.

Se levant discrètement, laissant aux trois autres le temps de dormir, le barman quitta le lit et se vêtis d’une paire de jeans quelconque avant de descendre vers la cuisine. Bien que son envie de sexe avait été assouvie… pour quelques minutes du moins, son estomac lui criait famine. L’odeur de bon bacon saurait le raviver…

Alors que la cuisson au rez-de-chaussée allait bon train, une bonne assiette de déjeuner déjà prête, le barman décida au moins d’aller réveiller son « wingman ». Il avait bien mérité son déjeuner, et il avait été efficace toute la nuit, que ce soit avec lui ou avec les filles. Remontant doucement les marches, il se rendit de nouveau dans la chambre et s’approcha d’Alexis, toujours étendu nu dans le lit. Le secouant discrètement, il lui murmura :

-Hey debout j’mange, alors viens te chercher une assiette.

Se retournant, laissant à l’apprenti médecin le temps de reprendre ses esprits et de se réveiller, le barman saisit une robe de chambre derrière une porte et la lui lança sans un mot de plus. Comme les filles avaient toujours l’air de bien dormir, les mettre à la porte ne devrait pas être trop compliqué. C’était l’étape la plus chiante pour le barman normalement : se débarrasser de ses conquêtes une fois usées. Une fois dans la cuisine, une bonne assiette de bacon et de toasts devant lui, il regarda Alexis descendre l’escalier. Sachant très bien la réponse à sa question, le barman lui demanda avec un regard complice :

-Alors champion, t’as passé une bonne nuit ?

_________________
Pouvoir passif de Ryan: Lorsque Ryan vous regarde ou qu'il vous touche, l'attitude que vous auriez normallement envers lui augmente d'un cran. Quelqu'un de méfiant reste méfiant, mais il l'est moins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexïs N. Davidoff

avatar

Messages : 250
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Étudiant en médecine
Age : 20 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Rien que pour une nuit [Ryan Smith]   Dim 10 Nov 2013 - 6:04

La nuit était tombée depuis un bon moment sur la ville de New-York. Les rues étaient endormies, tout particulièrement dans les quartiers résidentiels. Une bonne partie de la population dormait à poings fermés, savourant le plaisir que procurait une bonne nuit de sommeil. Par contre, il y avait certaines personnes qui restaient éveillées, habitées par des pulsions tout à fait humaines. L’envie de chaleur humaine et l’excitation étaient au rendez-vous dans le manoir de Ryan. L’ambiance se réchauffait de plus en plus alors que des corps emmêlés, pratiquement nus, se mêlaient les uns aux autres. La passion animait ces jeunes qui cédaient aux plaisirs charnels. La nuit était loin d’être finie pour eux. Elle ne faisait que débuter.

Alexïs ne pouvait dire qu’il avait déjà eu bien des amantes, auparavant. Il avait fait l’amour à une seule femme dans sa vie. Cette dernière avait été froidement tuée quelques jours plus tard. Ce souvenir était récent et le marquait toujours. Cependant, il tentait de ne pas y penser. Il ne voulait pas passer pour un pleurnichard. Il se croyait bien plus fort que cela. Cédant aux caresses audacieuses de sa partenaire, il cessait de réfléchir à quoi que ce soit. Il profitait du moment présent, évitant soigneusement de se demander si, le lendemain, il retrouverait Rebecca morte ou non. Ce genre d’événement n’allait pas se répéter. Il devait se rassurer. Il devait oublier.

Pour oublier, se vider l’esprit, Ryan était un pro. Il lui montrait à la perfection comment faire. Un baiser endiablé où leurs corps se touchaient sensuellement et Alexïs oubliait tout de ce qu’il était, de ce qu’il avait vécu et des conséquences de cette nuit. Il se fichait de tout. Il était bien, il vivait à fond le moment présent, comme il n’avait jamais osé le faire auparavant.

La nuit  fut longue, très longue, mais tellement agréable. Lorsque le jeune homme se laissa finalement tomber contre le matelas, essoufflé par ce moment de passion charnel, il ne résista pas au sommeil. Il sentit Rebecca se coucher près de lui et, tout naturellement, il la prit dans ses bras où elle y trouva le confort pour la nuit.

Le lendemain matin, ou plutôt quelques heures plus tard, alors que le soleil brillait déjà à l’extérieur, Alexïs émergea doucement de son sommeil. Quelqu’un le touchait, le secouait. Il le sentait, mais il restait encore ancré dans le monde des rêves. Il lui fallut de longues secondes avant de reprendre contact avec la réalité. Il poussa un petit grognement avant de se tourner sur le dos et d’entrouvrir les yeux. Il distingua la voix de Ryan, sa silhouette. Il comprenait, assimilait ses paroles, avant de lui répondre d’une voix endormie.

-« J’arrive… »

Il lui fallut une bonne minute avant de se redresser et de s’assoir sur le lit. Alexïs ouvrit les yeux et observa Ryan pendant un court instant avant de mettre les pieds hors du lit. Il jeta un regard à Rebecca, toujours endormie aux côtés de son amie Tania. Il ne comptait pas les réveiller. Il se leva et attrapa le peignoir que lui lançait Ryan. Sans un mot, il l’enfila et suivit l’homme hors de la chambre. Au passage, Alexïs attrapa son boxer, qu’il enfila au milieu du chemin. Il vint rejoindre l’homme dans la cuisine, par la suite. Une bonne odeur de bacon cuit embaumait la pièce. Bien installé à la table, devant son assiette, Ryan lui demanda s’il avait passé une belle nuit.

-« La meilleure de toute ma vie. J’espère que tu y auras pris tout autant de plaisir que moi. »

Comme s’il était chez lui, sans vraiment réfléchir, Alexïs se servit une assiette et s’installa à la table. Tous ces exercices physiques lui avaient donné faim. Maintenant qu’il était éveillé, son ventre lui réclamait de la nourriture, mais également sa dose de café quotidienne. Le jeune homme regarda brièvement autour de lui avant de poser son regard sur Ryan.

-« Pourrais-je te demander une tasse de café ? »

Plutôt que de se servir par lui-même, il attendit que son hôte lui réponde quelque chose ou se lève pour le faire lui-même. Alexïs en profita pour prendre quelques bouchées de son assiette. Il avait vraiment faim. Alors qu’il mangeait avec appétit, il se demandait s’il ne devrait pas aller réveiller les filles pour leur proposer de manger avec eux.

-« Je devrais peut-être aller voir les filles afin de leur proposer de partager le repas avec nous, qu’en penses-tu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Smith

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 01/04/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Barman
Age : 22
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Rien que pour une nuit [Ryan Smith]   Mer 13 Nov 2013 - 18:44

-« J’arrive… »

Il regarda un instant la version Zombie d’Alexïs, passant un peu plus de temps sur les longues balafres qu’il y avait sur son dos. Impossible pour lui de dire ce qui avait pu faire de telles blessures, mais pour ce qu’il en avait à faire… Le barman était comblé, alors pourquoi se préoccuper de ce genre de détails ? Laissant donc un peu de temps pour que le blondinet se réveille et enfile quelque chose, Ryan plaça sa main devant sa bouche, réprimant un grand bâillement. La nuit avait été courte, mais au combien divertissante.

Une fois à la cuisine, il prépara rapidement une assiette du champion, composée principalement de bacon et de toasts. Avec Hypermusic, le barman avait pris l’habitude de faire cuir cette excellente viande après leurs ébats toujours aussi chauds que de la braise ardente. L’assiette prête, il s’installa à table, attendant que le blondinet ne finisse d’enfiler un boxer pour venir le rejoindre par la suite. Même s’il connaissait fort bien la réponse, le barman lui demanda tout de même s’il avait apprécié sa nuit.


-« La meilleure de toute ma vie. J’espère que tu y auras pris tout autant de plaisir que moi. »

-On était quatre. À part si j’étais cinglé, c’est complètement impossible de ne pas avoir de plaisir dans tout ça. Hum… même toi tu étais délicieux beau blond.

Le barman lui fit un petit clin d’œil avant d’attaquer sa portion. L’assiette généreuse qu’il s’était préparé lui permettrait de se remettre aussi vite que possible de cette soirée, et d’en profiter encore plus lorsque la nuit reviendrait. Avec les mêmes partenaires ? Pas forcément. Rester trop longtemps avec la même personne (trop longtemps pour le barman signifiant trois soirs maximum) finissait par le lasser. Alors qu’Alexïs se servait une portion de nourriture bien méritée, le barman vida rapidement son verre de jus d’orange agrémenté d’un peu d’alcool. Même le matin, c’était agréable de prendre un verre. Il pouvait après tout vivre de bière et de céréales lorsque nécessaire.

-« Pourrais-je te demander une tasse de café ? »

-La cafetière est derrière toi. J’ai les muscles aussi épuisés que toi alors j’te laisse te débrouiller. Déjà que t’a le déjeuner… mais tant qu’a y être, je ne suis pas contre non plus hein ! J’en prendrais bien une tasse.

Laissant le gamin se débrouiller, sa cafetière étant des plus simples de toute façon, le barman continua d’attaquer son assiette, vidant rapidement le bacon qui y reposait. Lorsque celui-ci revint avec les deux tasses, il ne fallut pas beaucoup de temps au barman pour vider une bonne partie de la sienne. Son estomac sembla enfin se calmer, et il put reposer sa fourchette sur la table.

-« Je devrais peut-être aller voir les filles afin de leur proposer de partager le repas avec nous, qu’en penses-tu ? »

-Oh là !

Le barman changea d’air. Merde, le petit blondinet pensait déjà aux filles ? Pour… pour les réveiller ? Erk. Aussi bien mettre en boucle des chansons ennuyeuses et répétitives ayant comme titre : « Et alors on fait quoi après ? ».  Ryan n’aimait pas cette partie, car beaucoup de ses conquêtes, affectés ou pas par son don, en désirait plus, toujours plus, alors que le mutant n’en avait plus rien à faire. La nuit était terminée, merci bonsoir, au moins avait-il la décence de ne pas les mettre à la porte après s’être vidé les couilles.

-Si tu les réveilles, tu les fous dehors toi-même. Tu peux bien prendre leur numéro de téléphone si ça t’intéresse, mais pas moi. J’en ai eu assez hier j’t’assure.

Salopard. Le barman savait très bien qu’il se portait comme un salaud de première… et ça ne le faisait pas rougir une seule seconde.  

_________________
Pouvoir passif de Ryan: Lorsque Ryan vous regarde ou qu'il vous touche, l'attitude que vous auriez normallement envers lui augmente d'un cran. Quelqu'un de méfiant reste méfiant, mais il l'est moins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexïs N. Davidoff

avatar

Messages : 250
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Étudiant en médecine
Age : 20 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Rien que pour une nuit [Ryan Smith]   Sam 16 Nov 2013 - 1:51

C’était une belle matinée. Après s’être réveillé, bien en forme, bien qu’il serait resté couché pour le simple plaisir de jouer les paresseux,  Alexïs avait faim. Un bon déjeuner l’attendait dans la cuisine, qu’il ne tarda pas à rejoindre. Ryan était déjà installé. Il avait préparé cette nourriture ? Peu importe ce que c’était, Alexïs comptait le manger. Il avait passé une merveilleuse nuit et rien ne semblait pouvoir ternir sa bonne humeur, ce matin. Il était ravi d’apprendre que Ryan avait eu autant de plaisir que lui. Après tout, ce dernier semblait être un homme expérimenté, il avait probablement déjà eu des relations de ce genre par le passé.

Quoi qu’il en soit, le jeune homme n’allait pas penser à cela. Il répondit à la remarque de Ryan par un clin d’œil, lui rendant ainsi celui qu’il venait de lui adresser. Alexïs se permis de se servir une assiette avant de venir s’installer à la table. Puis, ayant envie de café, il se leva de nouveau pour s’en faire une tasse. Ryan n’avait visiblement pas envie de bouger de sa chaise, encore épuisé par les activités de la veille. Puisque son cher apprenti séducteur était déjà debout, pourquoi ne lui en apportait-il pas une tasse. Gentil et serviable, Alexïs le lui apporta une tasse fumante. Il s’en servit également une avant de s’installer devant son assiette.

Alors qu’il mangeait, Alexïs pensait aux filles qui dormaient toujours à l’étage. Elles allaient peut-être avoir faim à leur réveil. Ce serait bien de leur proposer de déjeuner avec eux. Il partagea cette idée à voix haute afin d’en faire part à l’hôte de la maison. Ce dernier changea tout de suite d’air. Cette idée ne semblait pas lui plaire du tout et il lui répondit sans le moindre détour ce qu’il en pensait. Si Alexïs réveillait les filles, il devait alors les mettre à la porte. Cela ne lui plaisait guère. Il fronça les sourcils, tout en observa l’homme. Il était vraiment sérieux ? Vu son air, il semblerait que si.


-« Quelle est cette façon d’agir envers elle ? Ce ne sont pas de vulgaires objets dont on se débarrasse selon notre bon vouloir. Je vais les réveiller, mais je ne les mettrais pas à la porte comme si elles étaient soudainement indésirables dans cette maison. Un peu de respect, quand même ! »

Sur ce, Alexïs se leva et monta à l’étage afin de réveiller les filles. Elles étaient en train de discuter, toutes deux étendues dans le lit. Rebecca avait remis ses sous-vêtements, mais son amie restait complètement nue. Lorsqu’elles le virent, elles cessèrent de parler et l’observèrent.

-« Bon matin. »
-« Bon matin » Fit Rebecca avec un clin d’œil. « On ne va pas trop tarder, on parlait justement de rentrer. Il y a des bus qui passent dans le coin ? »
-« Je n’en sais rien, désolé. »
-« C’est pas grave. » Fit Tania en quittant le lit. « On va bien trouver un arrêt dans le coin. En tout cas, c’était une super nuit ! »
-« Vous ne voulez pas rester à déjeuner ? »
-« Non, j’aime pas squatter chez mes baises. C’est toujours malaisant. »

Les filles avaient donc décidé de partir, ce qui n’obligeait pas Alexïs à les mettre à la porte. Elles passèrent à la cuisine afin de récupérer leurs vêtements, puis les enfilèrent. Tania salua Ryan, comme si rien n’était, puis quitta le manoir en compagnie de son amie, dont Alexïs avait récupéré le numéro de téléphone. Lui, il avait envie de la revoir. Elle était une jeune femme sympathique et agréable, sa compagnie lui faisait bien plaisir.

Le jeune homme retourna à la table afin de terminer son assiette. Visiblement, ils allaient manger entre hommes, ce matin. Ensuite, Alexïs n’aura qu’à ramasser ses vêtements puis quitter le manoir à son tour. De toute façon, il n’avait aucune raison de rester plus longtemps, à moins que Ryan ne lui invite.


-« Content ? Elles sont parties d’elles-mêmes, sans que je n’aie à les mettre à la porte. Pourquoi agis-tu de la sorte ? »

Alexïs ne comprenait pas le comportement de Ryan. Il respectait ces femmes, même s’il ne les connaissait pas vraiment. C’était une règle de base, il ne pensait pas que ce n’était pas tout le monde qui pensait comme lui. Quoi qu’il en soit, il n’allait pas débattre pendant une éternité à ce sujet. Ayant terminé son assiette, le jeune homme se leva et attrapa ses vêtements de la veille, trainant sur le plancher.

-« Merci pour le déjeuner, au fait. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Smith

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 01/04/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Barman
Age : 22
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Rien que pour une nuit [Ryan Smith]   Lun 18 Nov 2013 - 18:24

-« Quelle est cette façon d’agir envers elle ? Ce ne sont pas de vulgaires objets dont on se débarrasse selon notre bon vouloir. Je vais les réveiller, mais je ne les mettrais pas à la porte comme si elles étaient soudainement indésirables dans cette maison. Un peu de respect, quand même ! »

Le barman regarda le blondinet sans trop savoir comment réagir… puis un sourire vint apparaître sur ses lèvres. Ah qu’il était naïf ! C’était vraiment mignon à voir. Complètement ridicule, mais mignon.

-Ça fait partie de l’accord des baises d’un soir. Mais bon, j’peux pas espérer que tu connaisses tout ça après ta première fois. Fais comme tu veux.

Il laissa Alexïs aller faire ce qu’il voulait sans même s’en préoccuper. Expliquer au guérisseur que la mutation du barman rendait ces départs des plus ardues ne servait à rien. De plus, Ryan ne tenait pas à parler de son don, surtout pas à quelqu’un qu’il connaissait à peine. Bien sûr, il le connaissait… intimement, mais il ne lui faisait pas confiance. Pas encore du moins. Et les paroles du blondinet lui prouvaient que cette méfiance semblait réciproque.

Terminant son déjeuner, le barman était en train de ramener son assiette sur le comptoir lorsque les deux filles passèrent derrière lui. Le barman leur fit un signe de tête sans plus, puis leur souhaita bonne route. Dès qu’elles seraient sorties de la maison du barman, il pourrait se reposer encore quelques heures avant de faire quelque chose d’utile… genre conquérir le cœur d’autres femmes.


-« Content ? Elles sont parties d’elles-mêmes, sans que je n’aie à les mettre à la porte. Pourquoi agis-tu de la sorte ? »

-Hey oh ! J’te fais passer la meilleure soirée de ta vie et c’est tout c’que tu as à me dire ? Tu ferais bien de te détendre un peu avant d’me chercher Alexïs.

Il ne savait pas pourquoi il avait utilisé son prénom ainsi, mais peu lui important. Il fallait qu’il se calme avant toute chose. Le barman n’était pas tenté à l’idée de faire une joute verbale avec le blondinet. Ça ne lui rapporterait rien d’autre que plus de fatigue et de lassitude.

-« Merci pour le déjeuner, au fait. »

-Atta atta ! Viens ici là détends toi j’vais pas te foutre à la porte putain. Hé merde…

Le barman lui indiqua une chaise où s’asseoir le temps qu’il s’explique. Il devait bien commencer quelque part de toute façon. Que le blondinet refuse de s’asseoir ou non, le barman allait tout de même prendre le temps de lui dire ce qu’il en pensait. Trouver les mots n’était pas si simple, surtout dans son état, mais il prit tout de même une seconde pour fermer les yeux, repoussant ses cheveux emmêlés derrière ses épaules.

-J’t’explique : T’as baisé hier avec deux filles superbes et un barman encore mieux, dit-il avec un clin d’œil, signe qu’il blaguait. Je sais pas si t’as connu beaucoup de femmes, mais moi j’en ai connu assez pour savoir qu’une relation à long terme, c’est pas ma place d’accord ? Ce qu’on a fait hier, c’était ÉVIDENT que ce n’était pas pour, et à ce moment le barman prit un ton sarcastique, fonder une relation longue durée. C’était une baise voilà tout. Tania l’avait très bien compris. On était là pour avoir du plaisir, pas des responsabilités.

Le barman poussa un soupir et se leva pour faire les cent pas. Décidément, la discussion ce n’était pas son fort. L’amour non plus d’ailleurs. Il n’y avait eu qu’une femme qui avait fait battre son cœur, mais elle ne semblait pas près de revenir… pas plus que le barman ne tentait de la voir d’ailleurs.

-Y’en a qui insistent… et j’veux pas à avoir à me montrer insistant pour leur montrer la porte. Elles le savent, mais elles insistent. Écoute mon mignon, c’est comme ça que j’le joue d’accord ? Si c’est pas bon pour toi, j’y peux rien. Au moins j’t’aurai changé les idées le temps d’une soirée. Tu n’as qu’à prendre la porte si c’est ce que tu veux.

D’un geste du bras, le barman lui indiqua la sortie. Il ne souhaitait pas vraiment qu’il s’en aille, mais argumenter avec lui tout le matin ne l’intéressait pas vraiment. Il avait trouvé un wingman des plus efficaces, et le perdre le dérangerait c’était certain, mais ils se connaissaient à peine. Ce n’était pas comme le lien qui unissait Daisuke à Ryan. Pas encore du moins…

_________________
Pouvoir passif de Ryan: Lorsque Ryan vous regarde ou qu'il vous touche, l'attitude que vous auriez normallement envers lui augmente d'un cran. Quelqu'un de méfiant reste méfiant, mais il l'est moins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexïs N. Davidoff

avatar

Messages : 250
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Étudiant en médecine
Age : 20 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Rien que pour une nuit [Ryan Smith]   Mar 19 Nov 2013 - 18:54

Alexïs n’avait jamais expérimenté le concept de “one night”. Il trouvait que Ryan avait une drôle de façon de traiter les filles avec lesquelles il avait passé la nuit. Il avait eu du plaisir avec elles, la moindre des choses était de ne pas les mettre à la porte comme si elles n’avaient plus aucune valeur. Alexïs avait toujours eu cette façon de se comporter avec les gens, de se montrer poli et courtois. Ce n’était pas dans ses habitudes d’agir comme le faisait son compagnon d’un soir. Ryan avait bien remarqué que cela n’était pas son genre. Par contre, il allait devoir si faire. Les choses se passaient habituellement ainsi.

En entendant, Alexïs quitta la pièce pour aller réveiller les filles. Ces dernières étaient décidées à partir. Elles avaient eu ce qu’elles désiraient, pas la peine de s’attarder davantage dans le manoir. Au moins, cela simplifiait grandement les choses. Le jeune homme n’avait toujours pas repensé à la situation, mais il allait peut-être finir par réaliser que tout ne se passait pas comme dans une comédie romantique. Il devait vraiment arrêter de regarder ce genre de film. Peut-être qu’ainsi il cessera de se prendre pour un gentleman digne des plus grands longs métrages à l’eau de rose.

Il ne se gêna pas, malgré tout, de reprocher à Ryan la façon dont il considérait et traitait les filles. Ce dernier lui répondit aussitôt. C’était sa façon de faire les choses. S’il n’était pas content, ce n’était pas son problème. Il avait fait en sorte de lui faire passer une excellente nuit. Maintenant, voilà ce qu’il obtenait en guise de remerciement. Alexïs poussa un petit soupire. Il le remercia pour le déjeuner avant de partir en quête de ses vêtements, éparpillés sur le plancher de la cuisine. Cependant, Ryan l’arrêta, lui faisant signe de s’assoir. Il n’allait pas le mettre à la porte, mais plutôt lui expliquer quelques petites choses de la vie. Bien sagement, Alexïs prit place sur la chaise, puis l’écouta attentivement.

Il commençait à réaliser ce qu’impliquait le fait d’avoir une fille pour un soir. Ils font ce qu’ils veulent faire, puis le lendemain elle rentre chez elle. C’était comme une loi non écrite. Ce n’était pas la peine de se casser la tête à tenter de la mettre à la porte ou non. Elle partait d’elle-même, en général. Après, chacun son truc. Les choses fonctionnaient ainsi avec Ryan. Alexïs réalisait peu à peu qu’il y avait une logique dans ce qu’il disait. Pas d’attache. Seulement pour un soir. Après, on passait à un autre numéro. En fait, c’était peut-être de ça qu’il avait besoin. S’attacher aux gens n’avait fait que le faire souffrir davantage. Il ne devait pas s’encombrer l’esprit avec les bonnes manières ou ce qui était socialement acceptable. Il devait seulement suivre ses envies. En ce moment, il avait envie de rester avec Ryan, de s’excuser de s’être emporté, et d’apprendre davantage de lui.


-« Désolé, j’ai réagis vivement à ton égard. Je ne partirais que si tu insistes vraiment. J’ai dépassé les bornes, j’en suis conscient. Ce genre de choses ne fait pas partie de mes habitudes. Il me faudra peut-être du temps avant d’arriver à me sentir totalement à l’aise dans ce genre de situation. Tu aurais peut-être quelques conseils à me donner ? »

Alexïs retira le peignoir qu’il portait afin de remettre ses vêtements de la veille. Il se sentait bien plus confortable ainsi. Il ne savait pas si Ryan allait le mettre à la porte sous peu, alors autant en profiter pour se préparer au cas où. Il se leva et s’approcha du jeune homme.

-« Je ne sais pas s’il est trop tard pour rattraper mon comportement, mais j’aimerais bien qu’on fasse connaissance, qu’on sorte comme nous l’avons fait hier. C’était une agréable soirée, sans parler de la nuit extraordinaire que nous avons passé. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Smith

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 01/04/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Barman
Age : 22
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Rien que pour une nuit [Ryan Smith]   Mar 19 Nov 2013 - 22:49

-« Désolé, j’ai réagis vivement à ton égard. Je ne partirais que si tu insistes vraiment. J’ai dépassé les bornes, j’en suis conscient. Ce genre de choses ne fait pas partie de mes habitudes. Il me faudra peut-être du temps avant d’arriver à me sentir totalement à l’aise dans ce genre de situation. Tu aurais peut-être quelques conseils à me donner ? »

-Des conseils ? Pas vraiment, excepté l’idée avec laquelle tu es rentré au Stonedge hier soir : Ne Te Casse Pas La Tête ! Alexïs, si c’ que tu cherches, c’ est une fille avec qui baiser, je peux t’ aider, mais si tu te cherches une vraie relation, je n’ai rien à t’apprendre.

Du point de vue du barman, qui ne pouvait que spéculer sur l’état de son nouveau wingman, soit il n’avait jamais eu de relation sérieuse, soit il sortait d’une douloureuse séparation, et ses vieilles habitudes continuaient à guider ses gestes. Pour Ryan qui n’avait jamais eu de tendresse ou d’affection pour quiconque, uniquement du sexe, c’était difficile à comprendre. Toutes les histoires d’amour qu’il entendait n’étaient selon lui que des inventions. Le cœur qui papillonne, l’estomac qui brûle, ça ressemblait plus à des signes d’une maladie, pas au grand amour.

-« Je ne sais pas s’il est trop tard pour rattraper mon comportement, mais j’aimerais bien qu’on fasse connaissance, qu’on sorte comme nous l’avons fait hier. C’était une agréable soirée, sans parler de la nuit extraordinaire que nous avons passé. »

Le sourire de Ryan s’étira d’un seul coup. Voilà, là il retrouvait son allié gauche ! Là il retrouvait celui avec qui passer des nuits à quatre, cinq ou six devenait aussi facile que de pêcher dans un aquarium. Ayant terminé son déjeuner, le barman, sans aucune classe, poussa un rot à en faire s’envoler les pierres, puis éclata de rire. Enfin, il se releva, contournant Alexïs, puis s’installa derrière lui, les deux mains sur ses épaules. Doucement, il commença à le masser, n’ayant absolument aucun problème avec ce genre de contact. En plus, il pourrait peut-être lui poser quelques questions sur ses cicatrices si tout allait bien.

-D’là facon qu’je l’vois, tu peux faire deux choses. Soit tu essaies de vivre comme moi, soit tu essaies de forger une relation durable. Hors, la façon dont je vis moi me plaît beaucoup, mais c’est pas fait pour tout le monde non plus, et j’peux comprendre que ce ne soit pas c’que tu recherches. C’que j’te propose, my dear, ajouta le barman sur un ton faussement chic, c’est que tant que tu auras pas trouvé (ton sarcastique) l’élu de ton cœur, tu traînes avec moi. On sortira pas forcément tous les soirs, après tout même un homme de notre stature à ses limites. Si dans ces nombreuses soirées, tu tombes sur celle qui fait (ton sarcastique) battre ton cœur, alors voilà, tu te cases, et on reste pote. Je changerai pas de vie c’est certain, trop de merde dans les relations à mon goût, mais ça nous empêche pas de nous entendre.

Contournant de nouveau le blondinet, le barman plia les genoux jusqu’à ce que son visage soit à la hauteur de son nouvel ami, puis lui tendit la main. Il ne devait pas y avoir plus d’un demi-mètre entre les deux hommes, mais cette proximité ne dérangerait  pas du tout l’homme aux cheveux longs. Après tout, ils avaient été bien plus intimes hier soir. D’ailleurs… ils avaient tous les deux besoin d’une douche non ? L’eau coûtait SI cher… peut-être devraient-ils la partager ?

_________________
Pouvoir passif de Ryan: Lorsque Ryan vous regarde ou qu'il vous touche, l'attitude que vous auriez normallement envers lui augmente d'un cran. Quelqu'un de méfiant reste méfiant, mais il l'est moins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexïs N. Davidoff

avatar

Messages : 250
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Étudiant en médecine
Age : 20 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Rien que pour une nuit [Ryan Smith]   Ven 22 Nov 2013 - 3:57

Alexïs avait encore beaucoup à apprendre de la vie. Il comptait sur Ryan pour lui en apprendre le plus possible, surtout dans le domaine des relations sociales avec les femmes. Il ne savait pas trop comment s’y prendre, ni quoi faire lorsqu’il ramenait une femme le temps d’une nuit. La veille, il en avait eu un bon aperçu. Il draguait dans un bar, puis ramenait sa conquête, lui faisait l’amour et la mettait à la porte le lendemain matin. Voilà comment les choses étaient censées fonctionner. Il avait eu l’aide de Ryan pour bien comprendre le concept. Encore maintenant, il avait encore du mal avec le fait de se débarrasser de ses conquêtes. Il était trop poli, trop gentil. Il n’osait pas les brusquer ou les blesser. Cependant, il semblerait que ce soit comme une sorte de loi non écrite pour les personnes souhaitant avoir une conquête le temps d’une nuit.

-« J’ai abandonné l’idée d’avoir une véritable relation. Il semblerait que je ne sois pas fait pour cela. »

Alexïs avait eu son petit lot de relations amoureuses avec des femmes. Malheureusement, cela s’était terminé, et pas toujours joyeusement. S’il avait pu effacer ces événements de sa vie, le jeune homme l’aurait fait. Il ne voulait plus ressasser le passé, ni même repenser à la souffrance que certaines fins de relations lui avaient occasionné. S’il y avait bien une chose que Ryan lui avait fait réaliser, lors de cette dernière nuit, était que les relations sans attaches ne faisaient pas mal. Pas de sentiments. Seulement des relations charnelles.

Le jeune homme avait donc expliqué à son nouvel ami qu’il souhaitait rester en sa compagnie encore un moment. Cela sembla ravir Ryan… à en croire l’énorme rot qu’il poussa. Alexïs ne passa aucun commentaire sur cela. Il se laissa également faire lorsque le jeune homme posa ses mains sur ses épaules afin de les masser doucement. C’était plutôt agréable, en fait. Il se sentait simplement bien. Il en oublia tout un tas de choses, dont ses soucis personnels. Pourquoi se tracasser avec la vie alors qu’il était en charmante compagnie ? Pourquoi ne pas se détendre, se laisser faire ? Il ne devait pas penser à ce à quoi il pouvait avoir l’air, pour quel genre d’homme il pouvait passer. Il avait envie de rester encore un peu et puisque Ryan était d’accord, il comptait bien en profiter.


-« Cette proposition me plait énormément. Je suis d’accord. Passer du temps avec toi me permet de me vider l’esprit, comme tu as su me le prouver la nuit dernière. Ce n’est pas demain la veille que je rencontrerais l’élue de mon cœur, comme tu le dis si bien. Je crois que tu devras supporter ma présence pour bien longtemps. Moins je me soucie de l’amour, mieux je vais m’en porter. Je compte sur toi pour me ramener à l’ordre si je perds la tête sans raison. »


Ryan s’accroupit à sa hauteur. Il lui tendit la main. Aussitôt, Alexïs la lui serra. C’était décidé. Le jeune homme avait maintenant un ami, une personne avec qui il pourra sortir et se montrer sous un nouveau jour. Ce matin constituait le départ d’une nouvelle vie, d’une nouvelle façon de penser et de se comporter. C’était terminé le gentil petit Alexïs qui se laissait marcher sur les pieds. Maintenant, il allait se montrer plus réaliste, écouter ses besoins et ses envies plutôt que de toujours combler ceux des autres.

Alexïs se pencha vers lui, posa son coude sur sa jambe. Il attrapa doucement le menton de Ryan entre ses doigts et le regarda dans les yeux. Un petit sourire espiègle trônait sur ses lèvres. Cette nouvelle amitié particulière lui plaisait énormément. Il trouvait cette idée d’autant plus géniale en fixant Ryan dans les yeux.


-« Alors, qu’as-tu prévu pour nous deux, aujourd’hui ? Laisse-moi deviner, tu es le genre d’homme à improviser, dans la vie ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Smith

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 01/04/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Barman
Age : 22
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Rien que pour une nuit [Ryan Smith]   Mer 27 Nov 2013 - 15:52

-« J’ai abandonné l’idée d’avoir une véritable relation. Il semblerait que je ne sois pas fait pour cela. »

-Fantastique ! Écoute bien Alexïs, je ne sais pas pourquoi tu penses ça, après tout y peut y avoir plein de raisons : perte d’un être cher, célibataire endurci, peu importe, mais si tu veux en parler, ne te gêne pas. Ce n’est pas parce que j’ai une mitraillette à la place de la zigounette que je ne peux pas t’écouter quand même hein ?

Comme le barman avait passé une soirée en or, il lui proposa ensuite un accord entre les deux, une façon pour chacun de bénéficier des talents respectifs de l’autre pour attirer bon nombre de conquêtes dans leurs draps. Il ne savait pas si Alexïs voyait cet accord sur le long ou le court terme, mais le barman s’engageait à lui faire profiter de toutes les belles choses de la vie avant qu’il ne tombe sur l’élue de son cœur. Erk… autant l’appeler « celle qui va le faire passer du statut d’homme au statut de lopette à deux ronds »… Le grand amour… du n’importe quoi franchement.

-« Cette proposition me plait énormément. Je suis d’accord. Passer du temps avec toi me permet de me vider l’esprit, comme tu as su me le prouver la nuit dernière. Ce n’est pas demain la veille que je rencontrerais l’élue de mon cœur, comme tu le dis si bien. Je crois que tu devras supporter ma présence pour bien longtemps. Moins je me soucie de l’amour, mieux je vais m’en porter. Je compte sur toi pour me ramener à l’ordre si je perds la tête sans raison. »

-Sur le long chemin de la baise, commença Ryan sur un ton épic, tu affronteras bien des monstres, des femmes qui voudront te faire quitter ce chemin vaillant. Tu devras les baiser jusqu’à ce qu’elles n’aient plus de souffle, pour ensuite continuer ton chemin vers la prochaine… Ce sera long… Mais oh combien génial !

Ryan lui tendit la main. Il n’aimait pas se prendre au sérieux, se compliquer la vie et réfléchir trop longtemps à ce qui allait arriver, mais l’union qu’il venait de créer avec Alexïs était gagnante pour tous les deux. Content qu’il la saisisse, le barman serra avec force la main de son nouveau wingman. Alors qu’il pensait se relever pour… hum… aller peupler la douche voilà, Alexïs sembla avoir une autre idée en tête alors qu’il posait doucement son coude sur la jambe de Ryan. Tiens tiens… s’habituait-il à ce rythme de vie bien plus vite qu’il ne le croyait ? Le sourire qu’il affichait semblait effectivement aller dans cette direction.

-« Alors, qu’as-tu prévu pour nous deux, aujourd’hui ? Laisse-moi deviner, tu es le genre d’homme à improviser, dans la vie ? »

-Tu comprends vite ! Ma première idée, elle est très simple… et va directement dans notre objectif : plus de filles. Pour ça, faut qu’on soit propre… et tu pues, dit le barman en se pinçant le nez. Tu sens le sexe Alexïs c’est ridicule… mais bon moi aussi. Que dirais-tu qu’on partage une bonne douche pour se rafraîchir ?

Ryan, toujours aussi souriant, n’attendit pas la réponse d’Alexïs. Il se leva, le saisit par l’épaule pour l’amener avec lui, et monta tranquillement à l’étage pour se diriger vers la salle de bain. L’eau chaude coutait si cher ! Le barman ne pouvait pas se permettre de dépenser pour qu’ils prennent deux douches distinctes. Non, par souci d’économies, ils DEVAIENT prendre leur douche ensemble.

_________________
Pouvoir passif de Ryan: Lorsque Ryan vous regarde ou qu'il vous touche, l'attitude que vous auriez normallement envers lui augmente d'un cran. Quelqu'un de méfiant reste méfiant, mais il l'est moins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexïs N. Davidoff

avatar

Messages : 250
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Étudiant en médecine
Age : 20 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Rien que pour une nuit [Ryan Smith]   Mer 4 Déc 2013 - 23:27

Alexïs avait des personnes proches de lui à qui il pouvait se confier. Enfin, c’était ce qu’il se disait. Après sa dispute avec sa sœur jumelle, il ne savait pas trop quoi en penser. Il voulait prendre un peu de distance pour l’instant. Il n’était pas du genre à s’ouvrir facilement aux autres. Il ne voulait pas embêter Ryan avec cela, ni même repenser à ce qui s’était produit il y a quelques semaines. S’il pouvait oublier, il le ferait. Malheureusement, ce n’était pas possible. Il se contenta simplement d’expliquer très brièvement à l’homme pourquoi il pensait que les histoires de cœur n’étaient pas faites pour lui.

-« J’ai perdu la seule femme que j’ai cru véritablement aimer. Pour l’instant, moins je m’attache et mieux je me porte. C’est très gentil de proposer son oreille, mais crois-moi, ce n’en serait que déprimant pour nous deux. »

Le jeune homme n’avait pas envie de se casser la tête. Il voulait simplement oublier. Oublier le passé, ne pas penser au futur et vivre le présent. Cela était-il possible ? Pouvait-il avoir droit à une belle vie simple remplie de petits bonheurs aux quotidiens sans souffrir à chaque instant ? Il aspirait à une vie normale, mais il ne savait pas si c’était possible. La seule chose qui l’en empêchait était lui-même. Cependant, il ne semblait toujours pas le réaliser. Cela lui viendra, avec le temps.

Au moins, Ryan était là pour lui changer les idées et lui faire voir le monde d’une différente façon, sous un meilleur jour. Il se lança dans un discours épique, y mettait la tonalité et la force qu’il fallait pour rendre le tout très crédible. Il était un bon orateur, il savait comment faire adhérer les gens à ses idées. Cela plaisait à Alexïs qui buvait carrément ses paroles. Il savait comment attirer les gens rien que par ses paroles. C’était quelque chose que peu de gens arrivaient à faire si facilement.


-« Pour affronter toutes ces dures épreuves, pour arriver à faire plaisir à ces femmes qui seront toutes plus belles les unes que les autres, il me faudra de l’aide. Je ne pourrais y arriver seul. C’est pourquoi j’ai besoin de mon cher partenaire. Ensemble, nous pouvons faire l’impossible ! Ces femmes ne pourront nous résister car nous sommes plus forts ! » Lança Alexïs sur un même ton.

Ses paroles ne lui semblaient pas aussi bien dites que celles de Ryan. Il avait l’impression de faire tâche alors que lui, il savait comment parler aux autres. Peu importe, ils celèrent le tout par une bonne poignée de main. Le plaisir ne faisait que commencer. Une fois qu’on goûtait au plaisir charnel, il était parfois difficile de s’en priver. L’expérience de la veille donnait envie à Alexïs de passer une autre soirée comme celle-là. Par contre, avant tout, il devait se reposer. Et surtout se laver. Il sentait la sueur, ce qui n’était pas très attirant. Il était partant pour une bonne douche, surtout si c’était en compagnie de Ryan.


-« J’espère alors que ta douche est assez grande pour nous deux… sinon il faudra se serrer un peu. »

Ce fut avec un grand sourire que le jeune homme se leva, prêt à se préparer pour une nouvelle soirée d’enfer. Il suivit Ryan jusqu’à la salle de bain avant de se déshabiller entièrement. Il jeta ses vêtements dans un coin de la pièce avant d’entrer dans la douche. Il n’avait jamais vraiment aimé le fait de se laver chez quelqu’un d’autre. Il ne se sentait pas comme chez lui, il ne savait jamais quelle bouteille utiliser ou non. Surtout chez Eleonnora. Elle avait une collection phénoménale de produit pour la douche. C’était tout simplement décourageant. La dernière fois qu’il était passé chez elle et qu’il avait pris sa douche pour se départir de l’odeur des égouts, il avait découvert que toutes les bouteilles avaient été classées par importante et surtout par type de produit. Fière, sa sœur lui avait dit que c’était pour qu’Evelynn retrouve plus facilement ce dont elle avait besoin lorsqu’elle se lavait.

-« Je devrais passer à mon appartement afin de me changer. Un homme qui porte les mêmes vêtements que la veille est nettement moins séduisant aux yeux des femmes. »

Alexïs ouvrit l’eau chaude, commença à se laver. Il passa une main dans sa chevelure, les lissa vers l’arrière. Il devait aller chez le coiffeur. Il ne cessait de se le répéter, mais il n’en avait pas vraiment envie. Il pouvait les attacher et une petite queue de cheval derrière sa tête et cela lui convenait parfaitement bien ainsi. Lorsque Ryan entra dans la douche, le jeune homme se tourna vers lui, croisa les bras, l’épaule posée contre l’une des parois de la douche.

-« Tu aimes faire languir tes invités ? Maintenant que tu es là, tu aurais peut-être besoin d’un petit coup de savon, non ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rien que pour une nuit [Ryan Smith]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rien que pour une nuit [Ryan Smith]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Rien que pour une nuit [Ryan Smith]
» Ryan Smith, le séducteur (Devrait être pas pire)
» Rien que pour un instant [PV Merlin]
» Aline c'est pour toi, rien que pour toi.
» L'Opération d'Opium pour sa dysplasie ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men : Sentinel Project :: Le Monde :: New-York :: Les Rues :: Stonedge-