X-Men : Sentinel Project

Entrez dans un univers où l'homme est à l'aube de son évolution ! Image 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Et pour quelques verres de plus... [Ryan/Will]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
William McKellen
Modérateur
avatar

Messages : 1158
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 32
Localisation : Raccoon City

Fiche Tecnhique
Metier: Voyou
Age : 25 ans
Nationalité : Américain

MessageSujet: Et pour quelques verres de plus... [Ryan/Will]   Sam 4 Mai 2013 - 23:16

Will n'était pas spécialement un lève-tard mais il aimait bien trainer un peu au lit lorsqu'il pouvait profiter d'une journée de congé. Ses journées de travail s'enchainaient et il récupérait autant qu'il le pouvait dès qu'il avait un jour de pause, rechargeant ses batteries. Ce matin-ci n'y fit pas exception sauf qu'il fut réveillé par la sonnerie de son téléphone. C'était la sonnerie qui lui signalait qu'il avait reçu un message. Cela pouvait donc attendre si ce n'était pas un appel. Seulement, maintenant qu'il était réveillé, il n'avait plus envie de se rendormir. Qui lui envoyait un message ? Trop curieux, il décida de s'extraire des couvertures pour aller chercher son téléphone encore dans la poche de sa veste, elle-même posée sur le dossier d'une chaise. Ouvrant le téléphone, il consulta le message. C'était Erïka. Pourquoi ne venait-elle pas le voir directement ? D'habitude, elle ne se gênait pas pour venir sauter sur son lit alors qu'il dormait encore. Elle avait sans doute une raison de lui envoyer simplement un message.

Le contenu était plutôt succinct. Elle lui demandait de s'occuper de son cochon d'inde pendant son absence. Son absence ? Où partait-elle encore ?! De temps en temps, il lui arrivait de mettre les voiles en compagnie de son petit ami, le temps d'une journée ou deux. A croire que quelqu'un les empêchait de vivre leur vie comme il l'entendait entre les murs de l'Institut ! Will était partagé entre le fait qu'il était content de la voir ainsi épanouie et le fait qu'elle était un peu moins disponible. Mais bon, il fallait bien que jeunesse se fasse et au moins, elle en profitait pleinement. Qui aurait cru qu'un jour, elle serait ainsi heureuse en couple ? Certainement pas elle, et pourtant... C'était une bonne chose. Alors le rouquin pouvait bien s'occuper d'aller nourrir la boule de poils, c'était pour la bonne cause !

Mais la boule de poils allait attendre encore un peu, chaque chose en son temps ! D'abord, Will comptait bien se doucher, s'habiller puis aller déjeuner et tout ça dans cet ordre précis. Se balader cul nu dans les couloirs de l'Institut pourrait être gênant. Pas pour lui mais pour les autres en tout cas. Pour une fois, il n'avait pas dormi en pantalon de jogging, ayant trop chaud pour être vêtu de quoique ce soit. Direction la salle de bain, il prit une bonne douche et s'habilla ensuite sobrement. Un jean noir, un tshirt blanc avec une chemise noire par dessus qu'il laissa ouverte. Plus sobre, tu meurs. Il n'avait que quelques mètres à faire pour se rendre à la chambre d'Erïka mais il préféra faire un détour par la cuisine, histoire de prendre quelque chose à manger. Un bon bol de céréales et hop, il était d'aplomb. Direction la chambre de la russe où bien évidemment, personne ne lui répondit lorsqu'il toqua. Elle était sans doute partie depuis longtemps.

Will entra donc et referma derrière lui. Il ne prit pas le temps d'inspecter la pièce, il n'était pas là pour faire le ménage non plus. S'approchant de la cage de l'animal, il le salua avant de l'en extraire avec délicatesse. Depuis qu'ils se connaissaient, il avait apprivoisé Istina qui se laissait faire sans couiner à présent. Il la caressa, lui parlant comme s'il s'adressait à un humain puis la déposa sur la lit de sa propriétaire avant de s'en détourner pour prendre de quoi la nourrir. Il trouva sans peine les granulés ainsi que des petits légumes sur le meuble à côté de la cage. Will s'en empara et s'apprêta à les déposer sur le lit à côté d'Istina... mais encore fallait-il qu'elle s'y trouve encore. Le cochon d'inde avait disparu.


*Oh putain, Rika va m'tuer !!*

Où était donc passé ce fichu animal ? Par réflexe, le rouquin jeta tout ce qu'il avait dans les mains sur le lit, histoire d'être débarrassé et il se baissa pour chercher où se trouvait Istina. Elle n'avait pas pu aller bien loin et d'après ce qu'il savait, les animaux ne possédaient pas de pouvoir ! Elle était juste là, sous le lit, trottinant tranquillement. Elle ne tenait pas en place ! Depuis combien de temps Erïka ne l'avait-elle pas fait sortir ?

"R'viens là, boule de poils ! D'abord tu manges, ensuite tu t'dépenses !"

Mais lorsqu'il voulu l'attraper, l'animal poussa une petite accélération et alla se réfugier sous le bureau. Will ne perdit pas courage et se jeta sous le bureau pour l'attraper. Plus rapide qu'elle, il mit la main dessus, accompagnant son geste d'un "Ah ! J't'ai eue !". Mais alors qu'il la ramassait, il remarqua un petit bout de carton qui trainait sous le bureau. Curieux, il s'en empara avant de voir qu'il s'agissait d'une carte de visite. C'était celle d'un bar nommé le Stonedge. D'où ça sortait ça ? Le rouquin fit marcher sa mémoire et il se souvint de la personne qui leur avait donné le bout de papier. Ryan. Un humain qui s'était retrouvé tout à fait par hasard à l'Institut sans savoir où il avait mis les pieds. Cela avait été une bien étrange soirée mais le jeune homme les avait invité à venir lui rendre visite à son bar. Will n'était pas très chaud pour s'y rendre bien qu'il ne disait jamais non à un verre. A vrai dire, il ne savait pas trop quoi penser de ce type. Il avait envie de lui faire confiance mais d'un autre côté, il s'en méfiait comme de la peste. Un humain ne pourrait que le décevoir, il en était presque persuadé.

Cependant, il savait qu'Erïka voulait bien le croire. Le rouquin n'avait jamais compris ce qui la poussait à autant vouloir le croire mais il faisait confiance à l'instinct de la blonde. Cependant, il ne voulait pas foncer tête baissée dans un piège et s'ils devaient un jour se rendre à ce bar ensemble, mieux valait qu'il prenne les devants et aille s'assurer qu'il leur avait bien dit la vérité. S'il avait menti, Erïka l'aurait tout de suite su, non ? Mais malgré tout, Will préférait mener sa petite enquête en solo, histoire de ne pas emmener sa soeur dans un endroit mal fréquenté.

Convaincu de ce qu'il allait faire par la suite, il se redressa. Sauf qu'il avait oublié qu'il se trouvait sous un bureau. Sa tête s'en souvint plus rapidement que son esprit lorsqu'elle percuta la surface en bois. Après un grognement et une flopée d'injures toutes plus épiques les unes que les autres, Will se remit sur pieds et donna sa nourriture à Istina. Il prit le temps de jouer un peu avec avant de la remettre dans sa cage. Il avait fait son office, il pouvait à présent disposer... et se rendre à New York.

Prenant le bus jusqu'à la ville, il se rendit à pieds dans le quartier qui était indiqué sur la carte. Will connaissait la ville par coeur, il n'avait donc pas besoin d'indications supplémentaires. Il avait cru mal lire d'ailleurs, lorsqu'il avait vérifié la localisation du bar. Il s'agissait d'un quartier assez mal fréquenté, même la police y était relativement peu présente. Mais ce n'était pas comme si le rouquin craignait quoique ce soit. Il était armé, savait se battre, était un mutant... et surtout, il avait l'habitude. Il ne s'éternisa cependant pas dans les rues et trouva rapidement le bar en question. Cependant, il n'entra pas, se contentant de regarder par la vitre. Il y avait peu de monde à cette heure là, quelques clients tout au plus. Rien de louche à première vue... mais il ne fallait jurer de rien. Will passa une dizaine de minutes à observer l'intérieur et les environs avant de se décider à entrer.

Personne ne prêta vraiment attention à lui quand il entra. Ce n'était pas plus mal, il n'aimait pas trop être le centre de l'attention lorsqu'il se rendait quelque part. Il ne comptait pas s'éterniser, il désirait simplement vérifier si Ryan bossait vraiment ici... et boire quelques verres, pourquoi pas. S'installant au comptoir, il attendit que quelqu'un vienne le servir. Entre temps, il observait le décor et remarqua une scène. Pourquoi faire ? Il y avait des spectacles ici ? Perdu dans ses pensées, il sursauta lorsque quelqu'un s'adressa à lui. C'était Ryan. Ainsi donc, pour le moment il disait la vérité.


"Salut Ryan. J'passais dans l'coin alors j'me suis dit qu'j'allais passer dire bonjour. J'étais pas sûr qu'tu bossais à c't'heure là en fait. J'dérange pas au moins ? Hé dis, c'est quoi la scène ? C't'un bar karaoké ici ou quoi ? Tu t'fais pas trop chié ? C'pas très peuplé..."


Moulin à paroles activé... Au moins on ne pouvait pas lui reprocher d'être quelqu'un de froid ou de distant. Malgré tout, le rouquin restait méfiant vis à vis de l'humain. Par chance, ils étaient seuls au comptoir et pouvaient discuter sans trop qu'on les entende.

_________________

Tu touches, tu payes ! (avec les dents >_<)

"Monseigneur William le Borgne de Philadelphie, Roi des Aveugles et Chevalier Servant de la Demoiselle Amylia"


Joue également:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tumbleweed.forumactif.org/
Ryan Smith

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 01/04/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Barman
Age : 22
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Et pour quelques verres de plus... [Ryan/Will]   Mer 8 Mai 2013 - 19:17

Les journées s’enchaînaient à un rythme de tortue, surtout lorsqu’elles étaient aussi vide que celles-ci. Pourtant, Ryan avait trouvé une agréable façon de passer le temps. C’était un passe-temps divertissant et épuisant, mais qui le mettait toujours de bonne humeur : Une bonne baise ! Il se choisissait une cible parmi les clients, parfois l’une des employés (l’image de Cassie revenait toujours dans sa tête à cet instant) et ensuite… boom boom !

Cette fois ci pourtant, même la jeune femme qu’il avait choisi c’était montré loin d’être compétente, et leur partie de jambe en l’air dans la salle de repos de l’établissement c’était avéré ennuyeuse. Aucune agilité, aucune flexibilité, une vraie étoile de mer, c’était incroyable. Ryan s’en voulait même d’avoir perdu du temps avec celle-là. Après s’être rhabillé, les cheveux un peu plus en bataille que d’habitude, il se dépêcha de sortir et de faire sortir la jeune femme dont il avait déjà oublié le nom. Pourtant elle était belle : des cheveux blonds et longs, des yeux marron profonds, un corps à en faire rêver même les plus chastes. Les apparences étaient trompeuses…

Bref, une fois sorti de la salle de repos, la jeune femme l’embrassa avant de partir en lui laissant une carte avec son numéro de téléphone. Répondant avec un sourire tout à fait faux, il mit la carte discrètement dans la poubelle et répondit à son baiser. Elle embrassait bien tout de même, il fallait lui donner du mérite pour ce qu’elle faisait de bien. Retournant donc à ses clients, il s’approcha d’un rouquin qui venait d’entrer sans même remarquer vers qu’il le connaissait.


-J’Peux t'apporter quelque chose ?

"Salut Ryan. J'passais dans l'coin alors j'me suis dit qu'j'allais passer dire bonjour. J'étais pas sûr qu'tu bossais à c't'heure là en fait. J'dérange pas au moins ? Hé dis, c'est quoi la scène ? C't'un bar karaoké ici ou quoi ? Tu t'fais pas trop chié ? C'pas très peuplé..."

Oh putain… lorsque ses neurones quittèrent leur lieu de repos blasé provoqué par la baise de piètre qualité survenu plus tôt, il finit par remettre un nom sur son interlocuteur. C’était William, le rouquin qui était deux ! Enfin, qui avait un clone… un mutant quoi ! Un mutant comme lui… mais ça, il ne lui avait évidemment pas dit. Hors de question de se mettre dans l’embarras et que son pouvoir ne devienne moins efficace. Moins il en disait sur le sujet, mieux c’était.


-Putain William ! J’t’avais même pas reconnu en fait, j’étais un peu dans ma bulle… j’te sert quelque chose j’espère ! T’es pas venu ici dans l’intention de rester sobre hein !

Au moins il aurait quelque chose à faire finalement de plus intéressant pour la journée… ou quelqu’un à se faire… Le rouquin était intéressant, même s’il ne rentrait pas dans sa catégorie habituelle de « baise potentielle ». En plus qui sait comment son pouvoir agirait sur lui et son double ? Ce serait sans doute moins efficace, et qui sait comment influencer le cerveau d’un clone affecterait l’autre ?


-Pour le moment c’est assez vide ouais, mais bon j’trouve quand même le moyen d’me distraire un peu. La scène c’est pour des spectacles… mais pas du karaoké. Plus du genre filles à poil striptease ce genre de choses. C’est pas tous les jours, mais c’est toujours agréable pour les yeux.


S’éloignant une seconde de William, le barman se servit une bière rapidement, négligeant le col de celle-ci qui devint rapidement comparable à un col roulé. Il n’avait pas la tête à ça, se demandant surtout en fait… tiens il n’était pas venu avec l’autre fille là ? Euh… putain c’était quoi son nom déjà… blonde… seins convenables… Rika ? Pas certain…


-T’es pas venu avec ta belle blonde ?

_________________
Pouvoir passif de Ryan: Lorsque Ryan vous regarde ou qu'il vous touche, l'attitude que vous auriez normallement envers lui augmente d'un cran. Quelqu'un de méfiant reste méfiant, mais il l'est moins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William McKellen
Modérateur
avatar

Messages : 1158
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 32
Localisation : Raccoon City

Fiche Tecnhique
Metier: Voyou
Age : 25 ans
Nationalité : Américain

MessageSujet: Re: Et pour quelques verres de plus... [Ryan/Will]   Mer 8 Mai 2013 - 22:26

Will était du genre à agir et réfléchir après. Là encore, il sentait qu'il faisait une erreur mais c'était trop tard. Il était déjà dans le bar où était censé travailler Ryan, l'humain qui avait fait irruption au manoir. En y repensant, le rouquin se sentait idiot d'avoir tout dévoilé au premier venu. Mais comment deviner qu'il n'était pas mutant ? C'était un endroit qui leur était réservé et un humain n'aurait pas dû s'y trouver. Ce n'était pas comme si les mutants avaient un moyen de se reconnaitre entre eux. Mis à part Cerebro, Will ne connaissait aucun autre moyen de repérer un mutant. Sans doute que l'un des leurs avait ce pouvoir mais si tel était le cas, le rouquin n'en connaissait pas. Enfin, ce qui était fait était fait et il devait faire avec, qu'il le veuille ou non. Bien sûr, il aurait pu passer aux solutions extrêmes qui visaient soit à tuer Ryan soit à lui faire effacer la mémoire par Emma ou le professeur Xavier en cas de besoin. Mais pour l'heure, le rouquin préférait ne pas avoir à se salir les mains. Ryan était au courant mais tant qu'il ne faisait rien qui pourrait leur porter préjudice, tout allait bien, non ?

Déjà, pour être certain de ce fait, il fallait le côtoyer et vérifier qu'il ne leur avait pas menti. Si Erïka détectait les mensonges, elle ne pouvait détecter les habiles manipulateurs qui savaient tourner leurs phrases à leur avantage sans avoir à mentir. Cependant, il était inutile de prendre tant de peine lorsqu'on ignorait qu'on avait affaire à la reine de la vérité. S'il voulait mentir, il l'aurait déjà fait depuis longtemps... Restait à voir s'il était digne de confiance. Et c'était pour cette raison que Will était là, au bar où travaillait Ryan. Enfin pour le moment il ne l'avait pas encore vu, en pleine contemplation de la scène qui décorait le bar en partie. Quand on l'interpela, lui demandant ce qu'il voulait boire, le rouquin trouva face à lui celui qu'il cherchait. Il tombait bien ! D'où sortait-il comme ça ? A croire qu'il venait de se lever tant il avait l'air ailleurs. Ses cheveux un peu désordonnés renforçaient cette constatation. Will n'en fut pas spécialement surpris, lui-même n'étant pas un pro du coiffage. Il le salua alors, lui posant quelques questions pendant qu'il y était. Et là, le rouquin vit les yeux de Ryan s'allumer soudainement. On aurait dit qu'il venait de comprendre quelque chose... En fait, il venait tout juste de reconnaitre le mutant. Décidément, il était à l'ouest... Pourvu qu'il ne lui serve pas une limonade à la place de la boisson alcoolisée qu'il comptait commander.

"Hé ben, j't'ai laissé un souv'nir si pourri qu'ça pour qu'tu m'oublies si vite ? Moi qui pensais qu'ça t'aurais marqué... Enfin pas spécial'ment moi hein mais la situation, l'contexte d'notre rencontre tout ça... Bref. Et ma foi, puisque tu bosses dans un bar, autant t'faire travailler un peu hein ! T'as qu'à m'servir... hmm... Toi qu'est barman, t'as pas une spécialité ? Sers moi donc ça."

Au moins, Ryan ne lui jetait rien à la tête en lui disant de partir, c'était déjà ça. Il aurait pu le faire vu la façon dont le rouquin s'était comporté avec lui lorsqu'il avait compris qu'il avait affaire à un humain. Il s'adressait à lui tout à fait normalement, comme s'ils se connaissaient bien, ne faisant pas de chichi. Les choses s'annonçaient plutôt bien et le rouquin mis légèrement sa méfiance de côté. Alors qu'il parlait de la scène, le barman lui confia qu'il y avait des spectacles. Et pas le genre de spectacles pour les enfants. Des filles à poil ? Ici ? Dire qu'Erïka devait y venir... Will espérait que ce ne serait pas un jour où il y aurait l'un de ces spectacles. Mais s'il y emmenait Nora aussi ? Elle, elle apprécierait sans doute ! Un jour, il songerait à l'inviter ici.

"Sérieux ? Du strip tease ? Hmm, j'invit'rais bien quelqu'un ici pour v'nir voir alors. Ca pourrait être une soirée sympa. T'saurais m'dire quels soirs c'est ? Et t'fais quoi pour t'distraire ? A part mâter les danseuses bien sûr..."

Ryan s'éloigna un instant et Will fut surpris de le voir venir avec une bière. Les membres du personnel avaient droit de se servir comme ça ? En plein boulot ? Haussant un sourcil, le rouquin ne fit cependant pas de remarque à ce propos. Il pouvait bien faire ce qu'il voulait, il n'était pas son patron après tout. Le barman lui demanda alors s'il n'était pas venu en compagnie de sa belle blonde. Qui ça ? Erïka ? Pourquoi cette tournure de phrase ? Il les prenait pour un couple ? Après tout, ils n'avaient rien dit à propos du lien qu'ils entretenaient tous les deux et n'importe qui aurait pu penser qu'ils étaient proches, très proches. C'était le cas après tout. Mais pas de la façon dont on pouvait le penser. De toute façon, Will n'aurait jamais amené Erïka ici, il était là en tant qu'éclaireur. Mais ça, il n'allait certainement pas le dire au barman.

"Rika ? Nan, elle est en cours. Mais on r'viendra tous les deux un soir, t'en fais pas. Elle y tient à sa soirée gratuite !" répliqua t-il avec un sourire amusé avant de se pencher vers le barman, parlant moins fort "T'as parlé à personne des circonstances d'notre rencontre, j'espère, hmm ?"

_________________

Tu touches, tu payes ! (avec les dents >_<)

"Monseigneur William le Borgne de Philadelphie, Roi des Aveugles et Chevalier Servant de la Demoiselle Amylia"


Joue également:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tumbleweed.forumactif.org/
Ryan Smith

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 01/04/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Barman
Age : 22
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Et pour quelques verres de plus... [Ryan/Will]   Ven 10 Mai 2013 - 7:18

"Hé ben, j't'ai laissé un souv'nir si pourri qu'ça pour qu'tu m'oublies si vite ? Moi qui pensais qu'ça t'aurais marqué... Enfin pas spécial'ment moi hein mais la situation, l'contexte d'notre rencontre tout ça... Bref. Et ma foi, puisque tu bosses dans un bar, autant t'faire travailler un peu hein ! T'as qu'à m'servir... hmm... Toi qu'est barman, t'as pas une spécialité ? Sers moi donc ça."

-Ah mais non j’étais juste euh… J’viens de me faire vider de mon énergie c’est tout. Quelques bières et le tout devrait rentrer dans l’ordre. Bien sûr que j’me souviens de l’homme le plus chanceux au monde ! Je t’amène de quoi ça sera pas long.

Il faisait évidemment référence à son don de dédoublement. C’était effectivement de son point de vue assez impressionnant et utile. Il tentait déjà de s’imaginer un double en train de faire… bah peu importe et l’autre au lit avec une belle femme. Ou alors les deux ensemble avec une conquête pourquoi pas ! Une soirée chaudasse de groupe à lui seul. Comme il en avait de la chance ! Ce n’était pas comme si son propre pouvoir n’avait pas son utilité, bien au contraire, sauf que de pouvoir être à deux endroits en même temps… les possibilités étaient illimitées ! Enfin alors que Ryan réfléchissait à toutes ses choses, il se déplaça de côté pour servir un verre de bonne bière rousse cette fois, se demandant ce qui l’avait poussé à choisir celle-ci. Alors que celui-ci lui posa des questions concernant la scène derrière lui, le barman lui répondit en souriant. À voir la tête du rouquin, il ne s’attendait pas à cette réponse.

"Sérieux ? Du strip tease ? Hmm, j'invit'rais bien quelqu'un ici pour v'nir voir alors. Ca pourrait être une soirée sympa. T'saurais m'dire quels soirs c'est ? Et t'fais quoi pour t'distraire ? A part mâter les danseuses bien sûr..."

-Si ton quelqu’un est d’aussi bonne compagnie que toi, tu peux l’amener sans problème. Tant qu’il y a assez de monde pour faire la fête, ça me va. Les soirées danseuses c’est les journées les plus occupées normalement, jeudi, vendredi et samedi. T’auras qu’à me passer un coup de fil et j’m’assurerai que vous ayez des places VIP… ainsi que des traitements VIP… Tu vas adorer !

Puis, le barman revint avec la bière promise pour son interlocuteur, qu’il fit glisser à la manière d’un western vers Will. Il espérait qu’il aurait le réflexe de le rattraper, sinon il n’aurait qu’à en servir une de plus et essuyer les dégâts. De toute façon le bar n’avait pas la réputation d’être tout à fait… propre alors quelques éclats de verres de plus ou de moins. Revenant donc avec sa propre bière, il demanda au rouquin s’il était venu avec la belle blonde qu’il avait rencontrée à l’institut. Il fut déçu d’apprendre que non, mais la suite de sa question le laissa un peu plus perplexe.

"Rika ? Nan, elle est en cours. Mais on r'viendra tous les deux un soir, t'en fais pas. Elle y tient à sa soirée gratuite. T'as parlé à personne des circonstances d'notre rencontre, j'espère, hmm ?"

Le rouquin s’était penché vers lui, pour s’assurer que personne n’entende. Pourtant le bar était presque vide, et tous les occupants regardaient leur verre ou discutaient discrètement. Se penchant légèrement à son tour, Ryan se demanda comment lui répondre. Était-il venu simplement pour s’assurer qu’il garderait le secret ? Il ne lui faisait pas confiance alors, sinon il n’en aurait jamais parlé. Après tout, le barman lui avait assuré garder cette information confidentielle. Peut-être que Will cachait quelqu’un de plus méfiant qu’il ne s’y attendait. N’empêche, il lui répondit simplement sur un ton calme :

-Elle l’aura sa soirée, comme promis. D’ailleurs, je vous ai aussi assuré que je ne parlerais pas de… tout ça, et j’ai tenu ma langue crois moi.


C’était un mensonge en fait, puisque « tout ça » comprenait son propre pouvoir ainsi que le statut de mutant en général et il lui était arrivé d’en parler un peu avec Hypermusic, mais il n’avait jamais discuté de Will ou d’Erika. Au plus, il s’était montré curieux à propos de l’origine et des pouvoirs mutants. Enfin, après avoir dit tout ça, il se redressa et termina sa bière d’un seul coup. La redéposant sur le comptoir avec force, il s’appuya sur ses avant bras.


-Tu n’es quand même pas venu que pour ça j’espère ? Maintenant que t’es ici tu vas m’faire passer une belle soirée hein ! J’te laisse pas repartir avant que tu ne rampes !

_________________
Pouvoir passif de Ryan: Lorsque Ryan vous regarde ou qu'il vous touche, l'attitude que vous auriez normallement envers lui augmente d'un cran. Quelqu'un de méfiant reste méfiant, mais il l'est moins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William McKellen
Modérateur
avatar

Messages : 1158
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 32
Localisation : Raccoon City

Fiche Tecnhique
Metier: Voyou
Age : 25 ans
Nationalité : Américain

MessageSujet: Re: Et pour quelques verres de plus... [Ryan/Will]   Ven 10 Mai 2013 - 16:19

Will détestait qu'on choisisse pour lui. Il n'aimait pas que sa mère ait choisi pendant trop longtemps à son goût les vêtements qu'il devait porter. Il n'aimait pas que son père lui ait imposé certaines activités extra-scolaire. Il n'aimait pas qu'on lui dise quoi faire. Pourtant là, il laissa le choix à Ryan de lui servir ce qu'il voulait. Après tout, ce n'était que de l'alcool non ? Le rouquin n'était pas spécialement difficile et il supposait que quoiqu'il lui apporte, cela ferait l'affaire. Il n'était de toute façon pas venu là dans l'optique de boire, à l'origine. Mais bon, ne pas boire une goute alors qu'on se trouvait dans un bar, c'était un peu un sacrilège. Mai apparemment, il n'y avait pas que les clients qui buvaient. Ryan parlait de s'enfiler quelques bières. "Quelques" ? Carrément ? C'était quoi ce bar où même le barman était un soûlon ?

La raison pour laquelle Ryan disait être à bout d'énergie intriguait Will mais il ne demanda rien à ce sujet. Il avait cependant bien une idée sur la question vu la façon dont il avait répondu. Après tout, lorsqu'il l'avait vu au manoir, c'était après une partie de jambes en l'air non ? Il passait son temps à baiser tout ce qui bougeait ou quoi ce type ? Si tel était le cas, pas question que le rouquin amène Erïka ici. Plus loin elle se tiendrait de lui mieux ce sera. En tout cas, l'humain semblait se souvenir de lui mais Will ne voyait pas pourquoi il le qualifiait d'homme le plus chanceux du monde. Avait-il oublié en quoi son pouvoir consistait ? Ce n'était certainement pas de se baisser et de trouver un billet de banque...


"Bah j'espère pour toi qu'tu bosses pas c'soir, sinon tu vas jamais t'nir si t'es d'jà crevé. J'pensais pas qu'les employé avaient droit d'picoler aussi... C'est plutôt cool ton taff en fait. C'bien payé ? Et t'es sûr qu'tu m'confonds pas avec un aut' ? Nan parce que j'vois pas trop en quoi j'suis chanceux."

Will l'était et il le savait. Sinon comment qualifier le fait qu'une milliardaire l'avait sorti de la rue, lui avait offert un abri où vivaient d'autres mutants et qu'il avait à présent une super famille ? Comparativement à avant, il était devenu chanceux. Mais ça, Ryan ne pouvait pas le savoir. La raison de cette affirmation devait donc être autre.
Alors qu'il s'éloignait pour remplir le verre demandé, Will l'interrogeait à propos de l'endroit. Ce n'était pas qu'un simple bar, il y avait aussi des spectacles. Enfin, si l'on pouvait appeler ça comme ça. Voir des filles se dénuder en se trémoussant n'était pas perçu par tout le monde comme étant un spectacle. Will n'était pas contre l'idée d'y assister bien qu'aucune fille n'arriverait à attirer son regard, il le savait déjà. Seule Amy trouvait grâce à ses yeux. Même Eleonnora qui était une superbe femme ne lui faisait aucun effet. D'ailleurs, il comptait l'y emmener, persuadé que le spectacle pourrait lui plaire. Elle avait le coup d'oeil en ce qui concernait les femmes... Ryan l'encourageait à ramener la personne à laquelle il pensait, lui assurant qu'ils seraient traités comme des rois. Pourquoi autant de grâces de la part de ce type qu'il connaissait à peine ? Et puis, à voir la gueule du bar, le rouquin se demandait ce que pouvait bien vouloir dire VIP... Ce n'était pas un bar quatre étoiles ici. M'enfin tant qu'on lui offrait des choses, il n'allait pas refuser. Cependant, sa franchise s'exprimait toujours d'une façon ou d'une autre.


"Oh c't'une vraie fêtarde, t'en fais pas pour ça. Mais t'entends quoi par places VIP ? Parce que bon, j'veux pas dire hein, mais il est un poil miteux ton bar. D'ailleurs ça m'étonne d'toi, j'aurais cru qu'tu boss'rais dans un bar renommé genre. Pas dans un trou à rats. Sérieux, v'là l'quartier dans lequel il est placé... Ca craint. M'enfin j'vais pas juger, du moment qu'l'alcool est bon et l'ambiance est bonne, j'm'en fous. Ca m'étonne juste."

Un raclement fit tourner la tête à Will qui vit une pinte arriver à la vitesse de la lumière vers lui. D'un geste rapide de la main, il la stoppa avant qu'elle ne le dépasse et ne termine sa course au sol. Heureusement qu'il avait de bons réflexes. Pas une goute n'avait atterri sur le comptoir, au moins il n'y avait pas de gâchis. Will fut surpris de voir qu'il s'agissait d'une bière rousse. Il s'était attendu à un cocktail ou un alcool plus corsé et travaillé. Pas une simple bière. Ce n'était pas son alcool préféré mais il n'allait pas chipoter. De toute façon, la bière était moins chère et ça l'arrangeait bien. Verre en main, le rouquin vint le toquer contre celui de Ryan et but quelques gorgées avant d'aborder un sujet plus sensible. Mais tout d'abord, il répondit à la question du barman.

Non, Erïka ne viendrait pas aujourd'hui. Ni un autre jour d'ailleurs. Will commençait à se dire que ce n'était pas une bonne idée de l'amener ici. Oh, il l'avait déjà emmenée dans des endroits qui craignaient bien plus. Le souvenir du jour où elle avait fait l'acquisition de son arme à feu lui revenait en mémoire. Mais au moins ils s'en étaient sortis. Pour l'heure, le rouquin ne s'était pas encore fait une idée fixe du bar mais c'était plutôt négatif pour le moment. Cependant, elle voudrait certainement venir profiter d'une soirée gratuite, comme promis. Elle qui était mineure et n'avait pas le droit de boire de l'alcool, elle n'allait pas se priver pour une fois qu'on lui en proposait. Will ne boirait certainement pas ce soir là, pour garder les yeux sur elle et veiller à ce que tout se passe pour le mieux.
Ryan affirmait qu'il avait tenu sa langue mais Will ne savait pas s'il devait le croire ou non. Après tout, Erïka n'était pas là pour certifier qu'il ne mentait pas cette fois. Il pouvait donc bien dire ce qu'il voulait et mentir pour faire plaisir. Le rouquin lui avait clairement fait comprendre qu'il devait oublier ce qu'il avait vu et entendu... et il était donc tout à fait naturel de ne pas révéler qu'il aurait pu en parler à quelqu'un. Mais sans preuve, il ne pouvait pas l'accuser injustement. Il disait peut-être même la vérité.


"J'espère. Comprend bien qu'si ça v'nait à s'savoir, on aurait tous d'gros problèmes. Et personne aime les problèmes. Ca finit toujours mal."
fit-il en tapotant son cache-oeil comme si c'était lié à ça

Ca ne l'était pas mais Ryan ne pouvait pas le deviner. Will faisait juste référence aux éventuels problèmes que cela pourrait engendrer. Le barman avait en tout cas une bonne descente et ne semblait pas inquiété comme l'aurait été quelqu'un qui mentait. Will sirotait tranquillement sa bière, pas pressé de la terminer. Ryan lui demandait s'il était simplement venu pour ça. Hé bien, à peu de choses près, oui. Il n'avait pas prévu de s'éterniser même s'il n'avait rien de prévu pour le reste de la journée. L'humain l'invitait même à continuer de consommer jusqu'à ce qu'il ne soit plus capable de tenir sur ses pieds. Cela lui rappelait étrangement la soirée qu'il avait passé en compagnie d'Eleonnora. Quelques mois plus tard, il avait juré ne plus recommencer afin de garder le contrôle de la situation. Et il allait s'y tenir !


"Bah comme j'l'ai dit en entrant, j'faisais qu'passer tu sais. Ca m'dérange pas d'rester hein, mais j'vais pas boire comme un trou. La dernière fois, j'ai faillis nous tuer ! Puis d'toute façon, j'ai pas d'argent à dépenser en beuv'rie, j'ai b'soin d'argent pour financer mon mariage. Donc un verre ou deux ça ira bien." fit-il en terminant doucement son verre, le déposant sur le comptoir "Mais j'en r'veux bien une. Ce s'ra sans doute ma dernière." assura t-il en s'essuyant les lèvres d'un revers de la main, jetant un oeil à la scène vide avant de reposer les yeux sur Ryan, souriant d'un air amusé en s'imaginant quelque chose "Tu danses toi aussi ?" demanda t-il en l'imaginant sur scène comme le feraient d'autres filles

_________________

Tu touches, tu payes ! (avec les dents >_<)

"Monseigneur William le Borgne de Philadelphie, Roi des Aveugles et Chevalier Servant de la Demoiselle Amylia"


Joue également:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tumbleweed.forumactif.org/
Ryan Smith

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 01/04/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Barman
Age : 22
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Et pour quelques verres de plus... [Ryan/Will]   Lun 13 Mai 2013 - 23:12

"Bah j'espère pour toi qu'tu bosses pas c'soir, sinon tu vas jamais t'nir si t'es d'jà crevé. J'pensais pas qu'les employé avaient droit d'picoler aussi... C'est plutôt cool ton taff en fait. C'bien payé ? Et t'es sûr qu'tu m'confonds pas avec un aut' ? Nan parce que j'vois pas trop en quoi j'suis chanceux."

-Si je bosse, mais j'ai presque fini mon chiffre alors bah, j'm'en permets un peu! Les barmans peuvent boire à leur guise, tant qu'ils continuent de travailler! Et à ce qui paraît j’attire la clientèle alors... C'est pas super payé, mais bah ça me suffit pour le moment et j'me vois pas faire autre chose. T'es chanceux d'être toi ou enfin d'être vous!

Le mutant faisait évidemment référence au pouvoir de son interlocuteur, et qu'il ne l'ait pas capté laissa perplexe Ryan. Lui même mutant, il connaissait bien les désagréments d'une telle condition, mais savait comment les éviter. De plus son pouvoir était tout sauf visible, et à part quelques personnes choyés, le barman n'en parlait à personne. William ne le saurait peut-être jamais même s'il était un mutant. Invitant donc le rouquin à venir faire la fête au frais de la maison quand il voulait, lui et sa « compagne », il lui laissa continuer sur sa lancée, un peu surpris par ses propos :


"Oh c't'une vraie fêtarde, t'en fais pas pour ça. Mais t'entends quoi par places VIP ? Parce que bon, j'veux pas dire hein, mais il est un poil miteux ton bar. D'ailleurs ça m'étonne d'toi, j'aurais cru qu'tu boss'rais dans un bar renommé genre. Pas dans un trou à rats. Sérieux, v'là l'quartier dans lequel il est placé... Ca craint. M'enfin j'vais pas juger, du moment qu'l'alcool est bon et l'ambiance est bonne, j'm'en fous. Ca m'étonne juste."

Cela faisait un moment que ce raisonnement tournait en fait dans sa tête. Pourquoi restait-il ici? En fait, la seule chose qui le rattachait au Stonedge, c'était Daisuke. Le barman n'avait pas l'âme d'une bonne personne ni d'un frère, il était plutôt du genre dévergondé avec tout ce qui passait, mais pourtant l'asiatique avait occupait une place plus importante dans sa vie. Savoir qu'il était mutant n'avait absolument rien changé à leur relation, si ce n'était que de l'améliorer encore plus. N'empêche, il fallut tout de même quelques secondes avant qu'il ne parvienne à répondre adéquatement.

-Ben... en fait bah... je sais pas trop pour tout t'dire. J'veux dire, honnêtement j'irais bien dans un bar plus... huppé, mais en même temps si huppé vient avec ambiance de merde ça m'intéresse pas trop. Et je serais pas du genre à laisser Daisuke ici tout seul, des plans pour qu'il se fasse tuer. J'aime mieux le savoir près de moi, même si c'est débile de ma part. Enfin... pour ce qui est de VIP, j'voulais surtout dire une table à l'avant, ajouta le barman avec un clin d'oeil.

Toquant son propre verre contre celui du borgne, il cala d'une seule gorgée sa peinte, reprenant des couleurs à chaque « gloup ». La bière lui faisait du bien au système, du moins pendant quelques secondes. Après il ne serait que plus amorphe ou plus éveillé, une extrême ou l'autre. Changeant donc de sujet, les deux hommes en vinrent à parler du statut de mutant dont Ryan était au courant. Il n'aurait jamais du le découvrir, mais c'était arrivé, c'était comme ça. Pourtant, même après avoir assuré à William qu'il tiendrait parole et qu'il garderait sa langue dans sa bouche... ou dans celle d'une autre fille, son interlocuteur restait méfiant. Pourtant il sembla le croire, ou accepter ce qu'il croyait être un mensonge, mais son geste fit tout de même avaler Ryan de travers.

"J'espère. Comprend bien qu'si ça v'nait à s'savoir, on aurait tous d'gros problèmes. Et personne aime les problèmes. Ca finit toujours mal."

Quoi, est-ce que son œil avait été crevé par un forcené voulant absolument le tuer parce qu'il était mutant? Ryan imagina bien des scénarios en quelques secondes, ou l'armée et la police sautaient sur Will pour le tuer, mais qu'il parvenait à s'enfuir de peine et de misère, l'oeil en moins. Préférant laisser couler, il déposa son verre, incapable de faire un choix sur sa prochaine consommation. Finalement, l'original « bière pas trop chère » l'emporta, et il la fit couler doucement. Invitant donc son partenaire à boire comme un trou jusqu'à sortir de l'établissement à quatre pattes, il fut déçu de voir son poli refus.

"Bah comme j'l'ai dit en entrant, j'faisais qu'passer tu sais. Ca m'dérange pas d'rester hein, mais j'vais pas boire comme un trou. La dernière fois, j'ai faillis nous tuer ! Puis d'toute façon, j'ai pas d'argent à dépenser en beuv'rie, j'ai b'soin d'argent pour financer mon mariage. Donc un verre ou deux ça ira bien. Mais j'en r'veux bien une. Ce s'ra sans doute ma dernière."

-Un mariage? Putain tu vas perdre ta vie de célibataire dans un mariage et tu t'attends à ce que je te laisse filer comme ça!

Son ton de voix était tout sauf sérieux, il disait ça à la blague, mais selon lui, et avec son don, William passait à côté de beaucoup d'aventures s'il se mariait aussitôt. Tiens, est-ce que la jolie blonde était sa future femme d'ailleurs? Il n'avait jamais pensé à demander, s'intéressant plus aux jambes de celles-ci qu'à son statut « en couple » ou « célibataire », mais maintenant qu'elle allait peut-être se marier au rouquin, il était peut-être bon de se tenir au courant. Quoique.... bah moins il en savait, mieux s'était. Peut-être accepterait-elle une partie de jambe en l'air avant son mariage.

-Écoute j'sais qu'on se connaît pas vraiment, mais si t'as besoin d'un coup de main... ou d'un barman pour ton mariage, j'te le fais gratuitement, et de façon professionnelle en plus!

Oui, faire le barman à un mariage... plein de demoiselle d'honneur en larmes... quel bon projet. Il reprit malheureusement une gorgée de bière au moment ou Will ajouta ces quelques mots :

"Tu danses toi aussi ?"

Le barman s'étouffa presque, peinant à retenir son hilarité pendant qu'il tentant d'avaler le liquide alcoolisé. Bien sûr qu'il ne dansait pas, sa présence au bar était suffisante pour attirer toute la clientèle féminine de l'endroit habituellement, mais l'image le fit tout de même rire.

-Nah je danse pas, mais si tu y tiens j'peux t'arranger le coup avec une de nos sexy danseuses , répondit-il avec un clin d'oeil avant d'éclater de rire.

_________________
Pouvoir passif de Ryan: Lorsque Ryan vous regarde ou qu'il vous touche, l'attitude que vous auriez normallement envers lui augmente d'un cran. Quelqu'un de méfiant reste méfiant, mais il l'est moins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William McKellen
Modérateur
avatar

Messages : 1158
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 32
Localisation : Raccoon City

Fiche Tecnhique
Metier: Voyou
Age : 25 ans
Nationalité : Américain

MessageSujet: Re: Et pour quelques verres de plus... [Ryan/Will]   Mar 14 Mai 2013 - 14:34

Ryan expliquait qu'il pouvait boire pour la simple raison qu'il avait bientôt terminé de bosser, ajoutant que de toute façon les barmans pouvaient boire autant qu'ils le voulaient. Pour être barman, mieux valait bien tenir l'alcool dans ce cas, sous peine de finir sous le comptoir rapidement. Compensait-il son manque de salaire par quelques verres au cours de la journée ? Pas étonnant qu'ils ne soient pas bien payés s'ils se permettaient de vider les bouteilles ! Ryan confirma qu'il trouvait le rouquin chanceux, appuyant un peu plus sur ses capacités. Faire deux choses à la fois à deux endroits différents était effectivement une aubaine. Mais d'un autre côté, Will trouvait aussi que l'humain était chanceux de pouvoir ainsi se la couler douce au boulot. Ce n'était pas partout que l'on pouvait boire au travail !

"J'imagine qu'tu tiens particulièrement bien l'alcool alors. C'toi l'chanceux ! Picoler au boulot, c'pas partout qu'on peut s'permettre ça ! Si j'faisais pareil, Emma m'foutrait à la porte en moins d'temps qu'il en faut pour l'dire ! S'tu veux, on échange hein. J'te file mon boulot à la Frost Company et moi j'bosse ici. J'te garanti pas d'attirer autant la clientèle qu'toi par contre hein. J'fais un peu peur aux gens, va savoir pourquoi."

Ryan se montrait plutôt accueillant et partant pour faire la fête quelles que soient les circonstances et même si Erïka n'était pas présente. Will ne comptait pas s'éterniser mais plus il resterait longtemps, mieux il pourrait se faire une idée de la situation et de la franchise du barman. Pour le moment, il avait l'air plutôt cool et honnête mais les apparences étaient parfois trompeuses. Le rouquin restait méfiant, évoquant d'ailleurs le style particulier de l'endroit. En fait, il n'était pas certain de vouloir y voir sa petite soeur... Par contre, il ne voyait pas de souci à ramener Nora ici. Après tout, c'était une ancienne militaire doublé d'une puissante mutante. Nul doute qu'elle saurait se défendre au besoin.

Will observait Ryan qui semblait songeur. Ce qu'il venait de lui dire à propos de l'endroit l'avait-il vexé ? Il oubliait que sa franchise n'était pas toujours bien vue par tout le monde. Mais au moins, il était honnête et si ça ne plaisait pas aux autres, tant pis. Mais finalement, lorsque le barman reprit la parole, il se montra hésitant. Réfléchissait-il à son avenir ? Il disait qu'il irait bien voir ailleurs mais qu'il avait peur d'être déçu au final. De plus, il ne voulait pas laisser Daisuke. Daisuke travaillait ici ? Mais il était jeune pourtant... Tout ça ne semblait pas bien légal mais Will s'en fichait. Lui non plus n'avait pas fait des choses très légales par le passé. Mais le simple fait de voir Ryan s'inquiéter pour le jeune mutant rassurait un peu le rouquin. S'il était un mauvais humain, nul doute qu'il l'aurait abandonné sans hésiter une seconde. Au moins, le barman dévoila ce qui signifiait VIP en ces lieux. Rien de très surprenant au final mais avoir une bosse place était toujours un plus.


"Bah, c'est à toi d'mettre l'ambiance aussi. J'te dis pas d'aller dans un bar d'coincés du cul hein, mais d'aller au moins dans un quartier où ça craint moins. Enfin, c'est cool pour Daisuke d'pouvoir compter sur toi mais... si ça craint tant ici, comme tu l'dis, pourquoi n'pas partir tous les deux si c'est juste lui qui t'retient ? Et pour la table à l'avant, j'dis pas non. Si on s'organise une soirée, j'en connais une qu'ça va intéresser, surtout s'tu la traites comme une VIP !"

N'importe qui de sensé aurait quitté le bar en constatant à quel point l'endroit pouvait craindre. Mais pas Will. Il se moquait bien des bagarres et savait de toute façon parfaitement bien se défendre. Il avait toujours son couteau sur lui qui trônait d'ailleurs à l'arrière de sa ceinture, dissimulé en grande partie par sa veste. Il n'hésiterait pas à s'en servir, que ce soit pour se défendre ou pour menacer Ryan si ce dernier venait à manquer à sa parole. Il voulait bien le croire lorsque celui-ci disait n'en avoir parlé à personne mais il n'en restait pas moins méfiant. S'il ne l'avait pas encore fait, qu'est-ce qui lui certifiait qu'il ne le ferait jamais ? Le rouquin préféra se montrer un minimum menaçant. Après tout, n'était-ce pas le meilleur moyen de se faire respecter ? Dans la rue, cela avait toujours été le cas et il en avait gardé le réflexe. Difficile de se débarrasser de ses mauvaises habitudes parfois. Mais Will n'était pas quelqu'un de méchant, il ne comptait pas faire de mal à Ryan sans raison. Et pour le moment, il n'en avait aucune. Cependant, le barman sembla bien comprendre le message même s'il n'ajouta rien. Rien qu'à voir sa mine inquiète, il savait qu'il éviterait de faire un faux pas en face de lui.

Les soupçons s'étant un peu atténués, Will aurait pu se mettre alors à boire jusqu'à plus soif mais il avait décidé que non, il ne se remettrait pas dans un état lamentable sous prétexte de faire la fête. Nora n'était même pas là de toute façon et c'était bien moins drôle sans elle. De plus, il ne roulait pas sur l'or et souhaitait économiser un maximum. Pas question de tout dépenser en beuverie inutile. Ryan semblait s'offusquer d'entendre qu'il allait se marier bien qu'il semblait surtout plaisanter. Comme l'avait supposé le mutant, ce type était un coureur de jupons... ou alors le genre d'éternel célibataire qui ne souhaitait pas se caser.


"T'sais, ça fait six ans que j'côtoie la même personne alors j'suis plus célibataire d'puis longtemps on va dire. A moins qu'tu m'offres la tournée, j'me vois mal prendre plus de verres. Ca coûte la peau du cul un mariage figure toi ! Profite donc d'ta vie d'célibataire !"

Ryan proposa alors ses services en tant que barman pour s'occuper du mariage. Will n'était pas certain de vouloir inviter un type qu'il connaissait à peine. Certes, il ne serait que le barman mais la grande majorité des invités étaient mutants... Et voir un humain inconnu au milieu de tout ça n'était pas forcément la meilleure des idées même si Ryan ne semblait pas contre leur race. Et puis c'était quoi ça, "de façon professionnelle" ? De toute façon, il y aurait trop peu de monde pour qu'un barman soit très utile. Comment refuser poliment ou lui indiquer qu'il allait y réfléchir ?

"T'sais, on sera peu nombreux, c'est un mariage en p'tit comité. Puis j'veux qu'ma future femme décide d'ce genre de trucs avec moi alors j'peux pas t'dire oui ou non direct. J'en parl'rais avec elle."

Alors qu'il terminait sa première pinte, Will posa une drôle de question au barman. Il était barman mais peut-être avait-il d'autres talents cachés après tout. C'était cependant plus une taquinerie qu'une question sérieuse. Ryan, après avoir calmé son rire, lui rétorqua que non. Quel dommage. Il l'aurait si bien imaginé en tenue aguichante. C'était ses longs cheveux qui lui donnaient cette impression sans doute. Le rouquin avait toujours eu du mal à considérer les mecs portant cette coupe comme de véritables hommes. A croire que c'était leur côté féminin qui ressortait. Ryan ne perdait cependant pas le nord et lui proposait d'arranger ça avec une de leurs danseuses.

"Bah... A choisir, j'préfér'rais voir un vrai spectacle. J'reviendrais sans doute quand ce s'ra l'bon jour. Et puis, j'te ramèn'rais d'la compagnie. Rika aime pas trop c'genre de spectacle mais j'en connais d'autres qui adorent ça et p't'être même qui particip'rait ! Enfin avant ça, faudrait que j'la fasse boire un peu, haha. Enfin, ce s'ra pour une aut' fois du coup. Au moins maint'nant, j'sais où tu bosses, ce s'ra facile à r'trouver. Allez, une dernière bière et j'vais filer."

_________________

Tu touches, tu payes ! (avec les dents >_<)

"Monseigneur William le Borgne de Philadelphie, Roi des Aveugles et Chevalier Servant de la Demoiselle Amylia"


Joue également:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tumbleweed.forumactif.org/
Ryan Smith

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 01/04/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Barman
Age : 22
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Et pour quelques verres de plus... [Ryan/Will]   Mer 22 Mai 2013 - 7:43

"J'imagine qu'tu tiens particulièrement bien l'alcool alors. C'toi l'chanceux ! Picoler au boulot, c'pas partout qu'on peut s'permettre ça ! Si j'faisais pareil, Emma m'foutrait à la porte en moins d'temps qu'il en faut pour l'dire ! S'tu veux, on échange hein. J'te file mon boulot à la Frost Company et moi j'bosse ici. J'te garanti pas d'attirer autant la clientèle qu'toi par contre hein. J'fais un peu peur aux gens, va savoir pourquoi."

Emma ? Frost Company ? Ryan avait beau se foutre de ce qui l’entourait la majeure partie du temps, il n’y avait pas beaucoup de gens qui ignoraient l’existence de la Frost Company. C’était une entreprise raisonnablement récente qui faisait maintenant partie des Fortune 500, et probablement une des plus jeunes d’ailleurs à en faire partie. Cependant, le barman ignorait qui était Emma. Le nom de la compagnie, il le connaissait, mais qui était à sa tête, il ne s’y était jamais attardé. Pour lui, il se souvenait du plus important : la fille qui dirigeait la compagnie, peu importe son nom, était CANON !

-Tu travailles à la Frost ? Putain et tu me trouves chanceux. Tu dois avoir une paye du tonnerre ! En plus hey… y’a peu de monde qui peuvent bosser et s’la couler douce en même temps non ? Moi j’peux mais toi t’es encore plus efficace là avec ton… jumeau. Et arrête tu fais pas peur aux gens ! Du moins pas à moi ! C’est p’t’être parce que t’es roux tu sais ?

Un sourire franc apparut sur ses lèvres. Il était évident qu’il rigolait, et la discussion était agréable. Il ne visait pas à blesser son interlocuteur du tout, après tout il ne se gênait pas pour être honnête ce p’tit rouquin, alors pourquoi s’en empêcher ? Le sujet suivant était beaucoup moins intéressant pour Ryan, c’était des choses auxquels il rêvait parfois, de sortir de son trou pour faire autre chose, mais il n’avait jamais trouvé quoi. Pour l’instant il se contentait de rester ici pour être avec Daisuke. Ça avait ses avantages, l’asiatique lui offrant de bonnes doses de fou rires chaque jour avec sa maladresse et sa gêne, mais c’était sans doute le seul. Les danseuses aussi…

"Bah, c'est à toi d'mettre l'ambiance aussi. J'te dis pas d'aller dans un bar d'coincés du cul hein, mais d'aller au moins dans un quartier où ça craint moins. Enfin, c'est cool pour Daisuke d'pouvoir compter sur toi mais... si ça craint tant ici, comme tu l'dis, pourquoi n'pas partir tous les deux si c'est juste lui qui t'retient ? Et pour la table à l'avant, j'dis pas non. Si on s'organise une soirée, j'en connais une qu'ça va intéresser, surtout s'tu la traites comme une VIP !"

-L’âge. Il est pas légal en tant que tel. Et le fait que je suis pas son papa. Chui pas supposé m’occuper de lui moi, je suis là que pour être son ami. En tant que tel, il devrait se débrouiller sans moi, ou du moins, pas m’avoir comme garde du corps enfin… pas garde du corps… putain j’cherche mes termes… C’est un adulte, mais j’y tiens et j’ai peur pour lui bon… J’veux pas qui lui arrive malheur…

Le barman cherchait vraiment ses termes, parce qu’il ne savait pas comment décrire sa relation avec Daisuke. Il se contentait souvent de dire que c’était son meilleur ami, mais dans la réalité ce n’était pas que ça. Il en prenait soin un minimum, même s’il s’amusait à ses dépens. Mais il veillait toujours sur lui peu importe ce qui lui arrivait. Il était peut-être un peu « creepy » à la rigueur… mais non, il était trop charmant pour ça ! Le sujet dériva de toute façon sur le secret que Ryan connaissait désormais. Le ton menaçant de son « ami » était évident, et même si le barman n’avait peur de personne, il respectait assez William pour prendre sa menace au sérieux. Même s’il ne le disait pas à haute voix, il était vrai que ce secret pouvait les mettre dans la merde jusqu’au cou, mais il ne comptait pas les trahir. Ryan avait tout à gagner à ce que les mutants restent secrets.

Ils purent ensuite parler d’un sujet beaucoup plus intéressant : la vie de couple de Will. Ryan avait en tête de lui faire passer toute une soirée, simplement pour le plaisir de le voir à quatre pattes ! Après tout, avoir des partenaires pour boire était nécessaire et d’autant plus agréable. Quel plaisir y avait-il à vider bouteilles de rhum sur bouteille de rhum seul à la maison ? Aucun !

"T'sais, ça fait six ans que j'côtoie la même personne alors j'suis plus célibataire d'puis longtemps on va dire. A moins qu'tu m'offres la tournée, j'me vois mal prendre plus de verres. Ca coûte la peau du cul un mariage figure toi ! Profite donc d'ta vie d'célibataire !"

-J’en profite, te fait pas d’idées là-dessus, mais ça m’empêche pas de te payer la soirée ! Aller, l’argent c’est pas un problème, tu gardes le tien pour ton projet là ton mariage, moi j’m’occupe de ton gosier ! Et tes yeux ce sera moi qui paiera, mais pas moi qui les divertira… j’ai pas assez de seins pour ça !

Puis il se proposa pour être le barman à son mariage. Lui n’y voyait qu’une occasion de plus de d’enpoigner quelques paires de fesses au passage, mais son interlocuteur semblait réticent. Quoi, il n’avait pas l’air professionnel ? C’était peut-être le Stonedge qui donnait cette impression. Ce ne serait pas la première fois de toute façon.

"T'sais, on sera peu nombreux, c'est un mariage en p'tit comité. Puis j'veux qu'ma future femme décide d'ce genre de trucs avec moi alors j'peux pas t'dire oui ou non direct. J'en parl'rais avec elle."

-Ça me va, j’veux pas m’imposer aussi, j’me proposais c’est tout.

Changeant de sujet, Will demanda alors au barman s’il aimait se déhancher sur la scène lui aussi. Riant à sa blague, Ryan lui confirma qu’il se contentait de servir les clients, en gardant sa chemise la plupart du temps. Cependant cela ne l’empêcha pas d’inviter le rouquin à venir voir les spectacles une fois de temps en temps, et même d’être en première place. Cependant il était vrai que l’ambiance ne semblait pas du tout luxueuse dans l’établissement, et le terme de VIP était assez vague ici.

"Bah... A choisir, j'préfér'rais voir un vrai spectacle. J'reviendrais sans doute quand ce s'ra l'bon jour. Et puis, j'te ramèn'rais d'la compagnie. Rika aime pas trop c'genre de spectacle mais j'en connais d'autres qui adorent ça et p't'être même qui particip'rait ! Enfin avant ça, faudrait que j'la fasse boire un peu, haha. Enfin, ce s'ra pour une aut' fois du coup. Au moins maint'nant, j'sais où tu bosses, ce s'ra facile à r'trouver. Allez, une dernière bière et j'vais filer."

-Tu fileras pas sans moi c’est certain ! Je sais pas pour Rika, mais toi ce soir j’t’amène voir des minettes. Sens toi bien à l’aise d’inviter qui tu veux, des fois que t’aurais peur que j’amène dans un coin sombre…

Un clin d’œil, aguicheur, mais surtout blagueur, et le barman éclata de rire à nouveau. Il restait avant tout un bon vivant, et s’arrangeait toujours pour être de bonne humeur. Personne ne pouvait zapper son énergie, et s’il avait une idée derrière la tête… qui contenait quelques femmes à poil… personne ne l’arrêterait ! Terminant sa bière d’un coup rapide, il se retourna et quitta l’arrière du bar un instant pour aller récupérer quelques effets personnels, son arme par exemple, avant de retourner voir Will, prêt à partir.

-Aller amène toi maintenant, j’t’amène ailleurs, et pas aussi… euh… dégueu qu’ici, promis !

_________________
Pouvoir passif de Ryan: Lorsque Ryan vous regarde ou qu'il vous touche, l'attitude que vous auriez normallement envers lui augmente d'un cran. Quelqu'un de méfiant reste méfiant, mais il l'est moins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William McKellen
Modérateur
avatar

Messages : 1158
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 32
Localisation : Raccoon City

Fiche Tecnhique
Metier: Voyou
Age : 25 ans
Nationalité : Américain

MessageSujet: Re: Et pour quelques verres de plus... [Ryan/Will]   Sam 25 Mai 2013 - 9:38

C'était fou comme quoi en juste quelques mots, quelqu'un pouvait se méprendre totalement. Ryan pensait-il sincèrement que Will travaillait au même titre que les cadres de la Frost Company ? L'imaginait-il s'y rendre, chaque jour, vêtu comme un pingouin pour ne faire que pianoter sur un clavier toute la journée ? Il se trompait lourdement. Le travail du rouquin n'avait rien à voir avec ça. C'était bien plus éprouvant et fatiguant puisqu'il utilisait en plus de ça son clone. Mais il ne pouvait pas en parler à Ryan sous peine qu'il pense qu'à la Frost Company, tout le monde était au courant pour les mutants. A vrai dire, seule Emma l'était mais c'était déjà une information trop lourde à révéler. Ryan en savait déjà beaucoup trop à son goût, pas question de mêler une autre personne à ça. Il devait donc mentir mais par chance, Erïka n'était pas présente. Elle aurait sans doute compris pourquoi il agissait ainsi. Se protéger était plus important que la vérité pour le moment.

Mais alors qu'il allait répondre, Ryan fit une remarque sur le fait qu'il était roux, sous-entendant que c'était la cause pour laquelle il faisait fuir les gens. Will le fixa d'un air plutôt dur, ne riant pas vraiment à la blague malgré le sourire idiot imprimé sur les lèvres du barman. Oui il plaisantait mais le rouquin ne trouvait pas ça spécialement drôle même s'il avait beaucoup d'humour. En fait, à cet instant précis, Ryan lui rappelait ses anciens camarades d'école. De petits idiots condescendants qui ne savaient faire que des remarques stupides. Résultat des courses, puisqu'il se sentait attaqué, il n'allait pas se gêner pour répondre à ça.


"C'est vrai qu'j'ai d'la chance qu'Emma m'ait offert c'boulot. Mais j'suis loin d'être bien payé. J'suis ni diplômé ni rien alors j'ai une paye en conséquence. Et j'me la coule pas douce. J'ai b'soin d'argent alors j'utilise mon clone pour bosser deux fois plus, ailleurs. Double salaire. Toi tu gagnes d'l'argent en f'sant rien, c'est plutôt cool. Enfin rien... Remplir des verres ça doit pas être trop fatiguant, si ?"

Après tout, il ne mentait pas trop, il ne précisait pas juste où se situait son second travail. Fixant Ryan, Will ne pu s'empêcher de lui renvoyer une réplique cinglante cette fois.

"Si t'attires les nanas, c'est p't'être parce qu'elles t'confondent avec l'une des leurs. Après tout, les ch'veux longs, y a qu'les métaleux et les nanas qui les portent et tu m'as pas l'air d'être du genre à secouer la tête dans tous les sens en écoutant du bon gros métal. (DROOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOGUE) Tu vois, moi aussi j'sais faire des remarques débiles."

Mais une chose restait certaine, ce bar craignait. Le quartier dans lequel il se trouvait craignait. Et les clients qui le fréquentaient craignaient très certainement aussi. Ryan était riche, rien ne l'obligeait à conserver ce métier, il pouvait en changer quand il le voulait ou même juste changer de bar. Mais quelque chose ou plutôt quelqu'un le retenait ici. Daisuke, l'un des élèves de l'Institut était visiblement trop peu débrouillard pour survivre tout seul. Ryan se sentait comme obligé de veiller sur lui. Ou alors c'était juste parce qu'il tenait à lui. Minute... Il savait que Daisuke était un mutant et malgré tout, il ne voulait pas l'abandonner ? Là, le barman venait de remonter dans l'estime du rouquinsans le savoir.

"J'vois. J'comprends mieux pourquoi tu pars pas. Tu t'éclates ici d'toute façon nan ? Alors t'as aucune raison d'aller voir ailleurs. P't'être que quand il aura l'âge, vous pourrez songer à aller voir ailleurs, juste pour essayer. Mais il a d'la chance d'avoir quelqu'un qui veille sur lui."

Will restait tout de même soupçonneux et désirait savoir s'il avait parlé à qui que ce soit de leur petit secret. D'après le barman, la réponse était négative mais il pouvait très bien mentir. Ainsi, le rouquin le menaça plus ou moins de le lui faire regretter s'il venait à agir à l'inverse. Personne ne devait savoir ce qu'était réellement l'Institut, il en allait de leur survie. Comment les choses se passeraient-elles si jamais cela venait à être rendu public ? Le rouquin ne voulait pas que quiconque vienne troubler cet endroit paisible, c'était sa maison.

Mais Ryan semblait l'avoir compris, cela se voyait à son regard. Will espérait que cela suffirait à le dissuader de révéler ceci à qui que ce soit. Pour l'heure, l'ambiance s'était détendue mais pas assez pour que le rouquin enchaine les verres avec insouciance. Il ne voulait pas gaspiller son argent et ne voulait pas non plus perdre la tête. Seulement, le barman lui proposait ET de lui payer à boire ET de lui offrir le spectacle. Il était sérieux là ? Pourquoi lui offrait-il tout ça ? Pour se faire pardonner d'une connerie qu'il n'avait pas encore faite ? Pour qu'il ne le menace plus ? Parce qu'il... était juste sympa ? Ca, Will avait encore du mal à l'admettre. Mais sa remarque sur son manque de seins le fit rire. Tendant la main vers lui, il lui tâta le torse quelques secondes.


"Mouais, c'est vrai qu'c'est un peu plat tout ça... Enfin... T'comptes vraiment m'offrir ça ? J'veux dire, j'dis pas non hein, c'est plutôt cool d'ta part mais j'ai pas envie d'passer pour un profiteur quoi..."

Ryan proposait également de jouer les barmans lors du mariage du mutant. Ce dernier n'était pas très chaud pour inclure un humain à la fête mais il préférait de toute façon prendre ce genre de décisions avec Amy. Pour l'heure donc, il ne pouvait lui donner une réelle réponse mais il doutait cependant qu'elle soit positive à terme. Le barman n'insista pas mais le rouquin conservait sa proposition en réserve, au cas où.
Il ne comptait pas s'attarder puisqu'il avait eu un aperçu de ce qu'il voulait. Cependant, Ryan ne voyait pas les choses de cette façon et comptait bien l'accompagner et l'entrainer s'amuser ailleurs. Will le regarda d'un air surpris. Jusqu'à présent, le mutant n'avait pas forcément été très agréable avec lui, restant méfiant de l'humain qu'il était. Malgré tout, le barman se montrait plutôt sympathique et bon vivant, proposant même de l'emmener s'amuser avec lui. Il plaisantait, lui proposant même d'inviter du monde. Perplexe, hésitant, Will se demandait quoi faire. Devait-il accepter ? Devait-il rentrer ?
Ryan lui, était déjà prêt à partir, ayant quitté son poste pour rejoindre le mutant de l'autre côté du bar.


"Bon, d'accord. C'la dit, si y a des jolies minettes à mater, j'vais inviter mon meilleur pote. Ca t'dérange pas j'espère ?"

Réponse obtenue, il pianota sur son téléphone pour composer le numéro d'Eleonnora. Il espérait qu'elle réponde car il comptait bien profiter du spectacle avec elle. Si elle n'était pas occupée, il était certain qu'elle accepterait. Lorsqu'elle décrocha, il la salua aussitôt.

"Hey salut toi. Dis voir, j'suis en compagnie d'un pote là et on allait voir un petit spectacle sympa. Ca t'dit d'venir ? Nanas qui s'trémoussent et boisson à volonté, ça t'branche ? Puis tu m'manques alors viens. On est au Stonedge pour l'moment mais on va bouger. R'joins nous quand tu peux, on t'attend !"

Raccrochant son téléphone, il le rangea puis releva les yeux vers Ryan. Il l'avait présenté comme un pote même si ce n'était pas tout à fait le cas pour le moment. Mais comment le présenter autrement ? "Un type que je connais à peine et qui n'est qu'un humain comme les autres" aurait sans doute paru étrange. De toute façon, ils n'allaient que regarder un spectacle et boire alors peu importait l'appellation.

"Bon ben ça lui dit rien d'venir ici alors on va s'rejoindre à un club d'son choix. Fais lui confiance en matière de goût, tu s'ras pas déçu, crois moi. J'vais t'indiquer la route à suivre."


[J'sais pas si c'est Nora ou Ryan qui répond en premier. En fait j'sais même pas si Nora veut se joindre à nous ou non au final xD Donc voyez entre vous !]

_________________

Tu touches, tu payes ! (avec les dents >_<)

"Monseigneur William le Borgne de Philadelphie, Roi des Aveugles et Chevalier Servant de la Demoiselle Amylia"


Joue également:
 


Dernière édition par William McKellen le Mar 4 Juin 2013 - 22:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tumbleweed.forumactif.org/
Eleonnora S. Davidoff

avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Agente du SHIELD
Age : 28 Ans
Nationalité : Russe

MessageSujet: Re: Et pour quelques verres de plus... [Ryan/Will]   Jeu 30 Mai 2013 - 5:03

Eleonnora était au volant de sa voiture lorsque son téléphone sonna. Il était dans son sac à main, posé sur le siège passager de son véhicule. Elle n’avait pas besoin de quitter la route des yeux afin de répondre, se contenta d’appuyer sur l’un des boutons du tableau de bord afin de répondre à William. Elle était ravie d’avoir une automobile à la fine pointe de la technologie qui lui permettait de faire de simples petites choses comme celles-ci. Elle salua le rouquin avant d’écouter sa proposition terriblement alléchante. Depuis quand allait-il dans des clubs de strip-tease ? Elle ne croyait pas qu’il était ce genre de personne. Peu importe, elle serait ravie de l’accompagner, son ami et lui. Il y a bien longtemps qu’elle n’avait pas mis les pieds dans ce genre d’endroit. Cela devait dater de plusieurs mois avant qu’elle ne soit en couple avec Evelynn. Comme cette dernière travaillait toute la soirée, Eleonnora pouvait bien en profiter pour sortir s’amuser. Elle devait seulement passer chez elle se changer.

-« Qu’est-ce que tu fiches dans un bar aussi miteux ? Rejoignez moi plutôt au club, il faut que je passe par chez moi avant d’y aller. Des nanas à moitié nue, ça me plait toujours. Je connais le meilleur club de la ville pour se rincer l’oeil, ça va vous plaire. Les nanas sont tellement sexy que ça va te faire regretter d’être fiancé. »

Elle lui donna le nom du club en question avant de raccrocher. Elle n’était pas bien loin de chez elle et lorsqu’elle atteignit finalement son appartement, elle prit bien soin de se préparer. Elle fila à la douche et n’y resta, exceptionnellement, qu’une dizaine de minutes avant d’en sortir, fraiche comme une rose. Elle troqua la chemise et le pantalon propre qu’elle avait porté toute la journée pour une robe noire bien moulante, sans manches, qui descendait jusqu’à la mi-cuisse. Elle enfila une petite chaine en or autour de son cou, glissa un joli bracelet à son poignet et enfila une paire de hauts talons aiguilles. La jeune femme s’appliqua à refaire son maquillage avec soin, puis sécha sa chevelure dorée qui tomba en de jolies bouclettes sur ses épaules. Maintenant prête, la jeune femme attrapa une légère veste sobre avant de réaliser qu’elle n’avait pas mis de boucles d’oreille. Elle rectifia cela en enfilant la nouvelle paire qu’elle s’était procurée, il y a quelques jours de cela. À présent, elle était prête à sortir.

Une fois dans sa voiture, Eleonnora conduisit jusqu’au club où elle avait donné rendez-vous à William et son ami. Elle n’avait pas envie de se rendre dans le coin miteux et peu fréquentable où se trouvait le Stonedge. Pas besoin d’y avoir déjà mis les pieds pour connaitre l’endroit. Elle connaissait la grande majorité des bars de cette ville et elle avait entendu certaines histoires sur ce dernier. Elle avait décidé de ne jamais y mettre les pieds. Elle préférait ces clubs qui avaient la classe et accueillait des clients de qualité, comme ce bar de strip-tease où ils se rendaient.

Près de quarante minutes s’étaient écoulées lorsqu’Eleonnora se gara à proximité du club. Il était rare d’avoir d’excellentes places de stationnement, mais il semblerait que la chance soit avec elle, ce soir. Elle aperçut William, un peu plus loin. La personne à ses côtés devait être son ami. Attrapant son petit sac à main, posé sur le siège passager, elle éteignit le moteur de son véhicule et ouvrit la portière.

Le narcissisme de la jeune femme n’avait aucune limite. Elle adorait être à son avantage et se faire remarquer de tous de par sa grande beauté. La scène qui va suivre n’échappait pas au cliché de nombreux films du cinéma Hollywoodien. Elle posa les pieds sur l’asphalte avant de sortir lentement de son véhicule. Après avoir claqué la porte de la voiture, elle appuya sur un simple bouton de sa petite télécommande afin de la verrouiller à distance. Elle glissa les clés dans son sac à main et s’avança, sur le large trottoir, en direction de William. Une légère brise vint caresser sa peau et bousculer doucement ses mèches dorées qui ne bougèrent qu’à peine. Il ne faisait pas trop froid, elle avait laissé sa veste dans la voiture.
Alors qu’elle arrivait à la hauteur du rouquin, elle lui offrit un magnifique sourire. Elle vint le prendre doucement dans ses bras avant de l’embrasser sur la joue. Son rouge à lèvre ne laissa aucune trace sur sa peau. Grâce à ses talons, elle était bien plus grande et lui faisait face sans problème.


-« Salut toi. Ça fait longtemps. Tu n’as toujours pas changé. Toujours aussi décoiffé, par contre. » Elle lui sourit avant de replacer quelques mèches de ses cheveux. « Voilà, c’est mieux comme ça. »

Elle se tourna vers Ryan et le détailla du regard. Il n’était si mal vêtu, bien qu’elle ait déjà vu mieux. Sa longue chevelure d’ébène semblait bien coiffée et entretenue avec soin. Quel shampooing utilisait-il afin qu’ils soient si éclatant ? Il aurait eu des seins et un visage plus fin, il serait peut-être tombé dans l’œil de la jeune femme. Il fallait dire que le genre d’Eleonnora se résumait à Evelynn. Les femmes avec qui elle était sortie auparavant lui avaient toutes ressemblées de près ou de loin.

Quoi qu’il en soit, Eleonnora ne comptait pas dévisager l’individu plus longtemps. Elle fit deux pas en sa direction et lui tendit la main afin de se présenter. Lorsque l’homme s’empara de la sienne, elle lui servit cette poignée de main ferme qui contrastait avec la délicatesse de son corps. Elle n’était pas si faible qu’elle semblait l’être. Alors que sa peau entrait en contact avec la sienne, la jeune femme lui offrit un magnifique sourire. Elle observait l’homme avec un petit œil aguicheur. Elle ne le connaissait peut-être pas, mais il avait un petit quelque chose qui lui plaisait bien. Pourtant, elle n’avait jamais vraiment aimé les hommes. Elle se contentait de leur faire du charme pour s’amuser, sans avoir un réel intérêt pour eux.


-« Je suis Eleonnora. Ravie de te rencontrer. » Elle lui fit un petit clin d’œil.

Elle ne lâcha sa main que lorsqu’il le fit en premier. Ne le quittant pas des yeux, elle faisait sa belle, jusqu’à ce que William apparaisse de nouveau dans son champ de vision. Elle se tourna aussitôt vers lui. Pourquoi rester à l’extérieur alors qu’il y avait de belles femmes dans l’établissement devant eux ?


-« Et si on allait mater des femmes terriblement sexy ? Ce n’est pas parce qu’on est en couple qu’il faut s’empêcher de se rincer l’œil, pas vrai, Will ? »

Eleonnora passa près de lui et lui tapa une fesse avant d’entrer dans l’établissement. Elle marcha doucement, pas spécialement pressée, se déhanchant comme un véritable mannequin alors qu’elle choisissait une place de choix afin de profiter des stripteaseuses. Prenant place près de Will, elle posa son sac à main à ses côtés et croisa ses jambes nues avant de lever la tête vers la scène sur laquelle se déhanchaient des très jolies femmes à moitié nues. Cette soirée promettait d’être agréable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Smith

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 01/04/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Barman
Age : 22
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Et pour quelques verres de plus... [Ryan/Will]   Mar 4 Juin 2013 - 23:01

"C'est vrai qu'j'ai d'la chance qu'Emma m'ait offert c'boulot. Mais j'suis loin d'être bien payé. J'suis ni diplômé ni rien alors j'ai une paye en conséquence. Et j'me la coule pas douce. J'ai b'soin d'argent alors j'utilise mon clone pour bosser deux fois plus, ailleurs. Double salaire. Toi tu gagnes d'l'argent en f'sant rien, c'est plutôt cool. Enfin rien... Remplir des verres ça doit pas être trop fatiguant, si ?"

-Nah effectivement, et on attrape de jolis poissons parfois… enfin je dis ça je dis tout hein… mais bon c’est pas le paradis non plus. C’est juste tranquille, ça me prend pas la tête.

Effectivement, dans le genre « se la couler douce », Ryan était devenu un maître en la matière. Loin d’être l’employé de l’année, il se permettait souvent de longues pauses pendant ses heures de travail pour s’amuser à batifoler avec une quelconque conquête. Si sa patronne acceptait cela, c’était pour deux raisons : tout d’abord, grâce à son don il attirait la clientèle comme personne, et surtout les femmes, et ensuite grâce à son don (encore une fois), il restait dans les bonnes grâces de celle-ci. Il n’avait qu’à lui toucher l’épaule pour qu’elle tombe soudainement en amour avec lui encore une fois. Il l’avait baisé à quelques reprises sans lui trouver rien d’extraordinaire, mais ça lui permettait d’obtenir ce qu’il voulait au bar.

"Si t'attires les nanas, c'est p't'être parce qu'elles t'confondent avec l'une des leurs. Après tout, les ch'veux longs, y a qu'les métaleux et les nanas qui les portent et tu m'as pas l'air d'être du genre à secouer la tête dans tous les sens en écoutant du bon gros métal. (DROOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOGUE) Tu vois, moi aussi j'sais faire des remarques débiles."

Est-ce que Ryan allait rigoler devant les paroles de Will ou allait-il s’offusquer ? Mais voyons, le barman n’était pas du genre à se fâcher pour de petites plaisanteries de ce genre. Il n’avait pas capté que le rouquin avait mal pris sa propre réplique, mais lorsqu’il commenta sa longue chevelure, le sourire du barman s’élargit, et, à la méthode des « métalleux », il tenta sans grand succès de faire tourner ses cheveux autour de sa tête pendant quelques secondes avant de les renvoyer derrière sa tête, le sourire aux lèvres.

-Elles me confondent peut-être, tant qu’elles m’amusent à la fin de la soirée ! Ah ah, des remarques débiles… j’t’aime bien tu sais. T’es franc et direct, ce qui est un plus je trouve. Hey, juste au cas, je suis jamais sérieux alors prends pas mal c’que j’te dis hein. En vrai, t’as la classe selon moi.

Et c’était vrai. Est-ce que le rouquin le verrait de façon sarcastique ? Il espérait que non. Le barman était du genre bon vivant, à vouloir passer du bon temps en permanence. C’était aussi simple que ça. Il ne voulait pas se compliquer la vie avec des choix aussi ridicule que « qui traînait avec lui », non simplement d’avoir quelqu’un un minimum intéressant, qui aime rire, boire et regarder des femmes se trémousser était amplement suffisant. Pourtant, la conversation dériva vers un sujet plus sérieux, à savoir la raison pour laquelle le barman restait ici. Daisuke fut évidemment sa réponse. Il ne pouvait pas laisser l’asiatique seul ici, il allait finir par se faire tuer. Ryan n’avait presque pas d’ami de longues dates, mais il connaissait et protégeait son collègue depuis près de deux ans, et il s’entendait toujours bien avec lui.

"J'vois. J'comprends mieux pourquoi tu pars pas. Tu t'éclates ici d'toute façon nan ? Alors t'as aucune raison d'aller voir ailleurs. P't'être que quand il aura l'âge, vous pourrez songer à aller voir ailleurs, juste pour essayer. Mais il a d'la chance d'avoir quelqu'un qui veille sur lui."

-Exact. Là il doit avoir quoi… 20 ans, il devrait être majeur bientôt. On verra en temps et lieu. Il fait des meilleurs cocktails que moi, alors il a plus de chance de trouver un meilleur emploi. À ce moment-là, j’pourrai partir d’ici l’esprit en paix, quitte à le rejoindre s’il y a de la place là où il travaille.

Ignorant donc l’aspect « menace » de la part de son interlocuteur, le sujet dériva vers les spectacles que le barman pouvait lui offrir. Bien évidemment il ne parlait pas de lui-même mais bien de jolies danseuses sexy et nues qui pouvaient se pavaner devant le rouquin, mais celui-ci en profita pour plaisanter sur le sujet en imaginant le barman comme danseur, en lui tâtant le torse.

"Mouais, c'est vrai qu'c'est un peu plat tout ça... Enfin... T'comptes vraiment m'offrir ça ? J'veux dire, j'dis pas non hein, c'est plutôt cool d'ta part mais j'ai pas envie d'passer pour un profiteur quoi..."

-Arrête tout de suite, j’essaie de gagner du poids bon, dit-il d’un ton faussement offusqué. Reprenant son ton un peu plus sérieux, il ajouta : Hey ça me fait plaisir, tout ce qui me manque c’est d’la bonne compagnie, le reste je m’en occupe. J’peux pas me dédoubler hein !

L’invitant ensuite de façon plus officielle à aller regarder de jolies filles dans un endroit un peu plus classe que celui-ci, Ryan quitta son poste l’espace d’un instant avant de le rejoindre de l’autre côté du bar. Maintenant prêt à partir, il attendit simplement la réponse de son interlocuteur, qui ne se fit pas attendre.

"Bon, d'accord. C'la dit, si y a des jolies minettes à mater, j'vais inviter mon meilleur pote. Ca t'dérange pas j'espère ?"

-Bah non pas du tout, plus on est de fou plus on rit !

Ryan laissa le rouquin téléphoner à qui de droit. Étrangement, il s’attendait à ce que son « meilleur pote » soit un homme. Ça aurait été naturel et surtout logique. Il n’avait absolument aucune idée de ce qui l’attendait. De toute façon, le barman s’attendait à passer une bonne soirée. Il ne s’attendait pas à ce que la soirée se déroule ainsi.

"Bon ben ça lui dit rien d'venir ici alors on va s'rejoindre à un club d'son choix. Fais lui confiance en matière de goût, tu s'ras pas déçu, crois moi. J'vais t'indiquer la route à suivre."

-Ah ? Quoi mon bar minable est trop crade ? Bah il a raison alors ton pote. T’auras pas a m’indiquer la route t’inquiète…

Laissant sa phrase en suspens, le barman passa sa main autour des épaules de Will pour l’amener à l’extérieur et s’avança dans la rue où sa magnifique Pagani Zonda l’attendait. Dévérouillant les portes à distance, il lança les clés au rouquin avant de se glisser côté passager, lui laissant ainsi prendre le volant.

-Tiens, j’te laisse conduire, profites-en.

Il ne lui avait pas vraiment laissé le choix, mais dans sa tête, n’importe quel mec avec une bonne paire de couille rêvait de conduire un véhicule de ce genre. Il n’était pas simplement classe, il était rapide, répondait aux moindres mouvements du pilote… et bref, c’était le véhicule idéal. Laissant donc le soin à Will de le conduire au club ou son pote l’attendait, il ferma les yeux, les mains derrière la tête, et profita de la balade qui ne dura pas très longtemps de toute façon. Alors que Will garait la voiture, Ryan quitta celle-ci rapidement et se rendit à l’entrée du club. Ils n’auraient sans doute pas à attendre l’ami de Will bien longtemps, mais Ryan avait hâte de voir ce que ce club leur réservait.

-Alors il arrive ton… euh… oh... hummmm...

Estomaqué ? Sans doute. Pris au dépourvu ? Tout à fait. Retournement de situation ? Oui, mais au combien satisfaisant. Alors qu’il dévorait la belle blonde du regard de façon fort peu subtile, il s’attendait à ce qu’elle entre dans le bar sans leur adresser un regard, où du moins aucun regard au rouquin, mais non, elle s’arrêtait et l’embrassait sur les joues. Les quelques gouttes de sang qui n’était pas dans son appareil reproducteur se rendirent au cerveau et le barman prit un certain temps avant de comprendre que le pote en question, c’était elle.

-« Salut toi. Ça fait longtemps. Tu n’as toujours pas changé. Toujours aussi décoiffé, par contre. Voilà, c’est mieux comme ça. »

La jeune femme s’avança ensuite vers lui et le regard de Ryan remonta aussitôt. Il devait se montrer un peu plus subtil cette fois, mais putain quelle bombe ! Alors qu’elle lui tendait la main, il lui fit un délicat baise-main, mais fut surpris de la poigne qu’elle avait. Un homme n’aurait pas fait mieux. Se redressant légèrement après cette délicatesse, il la regarda de nouveau dans les yeux, profitant des effets naturels de son don. Oh qu’il avait des idées perverses en tête…

-« Je suis Eleonnora. Ravie de te rencontrer. »

-Le plaisir est partagé ma belle… Je suis Ryan.

Oh que son don pouvait être utile parfois. Sans même l’activer, il pouvait charmer les gens les plus faibles d’esprit aisément. Will ne semblait pas se laisser faire par celui-ci, mais pour ce qui est de la belle blonde, c’était une autre histoire. Qui sait où la soirée pourrait finir ainsi hein ? Par contre elle avait bien raison lorsqu’elle dit :

-« Et si on allait mater des femmes terriblement sexy ? Ce n’est pas parce qu’on est en couple qu’il faut s’empêcher de se rincer l’œil, pas vrai, Will ? »

En couple ? Oh le barman souhaitait qu’elle parlait uniquement pour Will. Et qu’est-ce qu’elle avait pour les femmes elle ? Était-elle ouverte aux expériences lesbiennes ? C’était un plus ça. En plus elle se permettait de taper une fesse au rouquin ! Un sourire apparut sur les lèvres de Ryan qui trouvait la situation de plus en plus drôle et de plus en plus chaude. Qu’est-ce qui les attendait à l’intérieur ? L’alcool serait définitivement l’un de ses alliés les plus fidèles, ça et son don évidemment. Depuis peu, il avait découvert que celui-ci avait évolué, lui permettant d’étendre son charme actif à plus d’une personne. Peut-être que cette soirée allait se terminer chez lui en excellente compagnie… multiple. Suivant donc la belle femme, il s’installa à ses côtés, regardant lui aussi les femmes sur la scène qui étaient aussi belles que nombreuses. Son don étendait sans doute son influence sur celles-ci, si bien que s’il le désirait, il pourrait sans doute se taper la plupart des filles ici.


-Vous voulez à boire tous les deux ? C’est moi qui offre la première tournée, proposa le barman, des idées perverses plein la tête.

_________________
Pouvoir passif de Ryan: Lorsque Ryan vous regarde ou qu'il vous touche, l'attitude que vous auriez normallement envers lui augmente d'un cran. Quelqu'un de méfiant reste méfiant, mais il l'est moins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William McKellen
Modérateur
avatar

Messages : 1158
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 32
Localisation : Raccoon City

Fiche Tecnhique
Metier: Voyou
Age : 25 ans
Nationalité : Américain

MessageSujet: Re: Et pour quelques verres de plus... [Ryan/Will]   Mer 5 Juin 2013 - 10:19

La façon qu'avait Ryan de présenter les choses laissait parfois Will perplexe. Il supposait bien qu'il ne parlait pas d'une réelle partie de pêche lorsqu'il disait attraper de jolis poissons. Comparait-il là les femmes à d'éventuelles morues ? Quoiqu'il en soit, la métaphore était quelque peu machiste aux yeux du rouquin et il se contenta de hausser les épaules. Après tout, lui aussi avait quelque peu abusé de la naïveté des femmes à une époque. C'était du passé et il ne comptait plus le faire mais il ne regrettait rien. Parfois, tous les moyens étaient bons pour gagner de l'argent.

"C'est pas fatiguant au bout d'un moment de passer d'un poisson à un autre ? J'veux dire, y en a jamais un qui t'a tapé dans l'oeil ?"

Will n'avait toujours eut d'yeux que pour une seule femme et il avait là aussi du mal à comprendre que l'on puisse enchainer les nanas sans jamais tomber amoureux de l'une d'elles. Au moins, il avait le choix car, comme il s'en vantait, il attirait les femmes, ce qui lui apportait conquêtes et clientes. Mais la réflexion que fit le barman à propos de la couleur des cheveux du rouquin n'amusa vraiment pas ce dernier. Et pour que Ryan le comprenne bien, il lui renvoya une réplique cinglante et peu aimable en pleine face. Mais plutôt que de s'offusquer à son tour, il se mit à sourire d'une façon amusée, imitant même les fameux métalleux dont ils parlaient. Will haussa un sourcil, surpris qu'il rentre dans le jeu, s'attendant plutôt à ce qu'il le prenne mal. Il réalisa alors que le barman ne faisait sans doute que plaisanter à l'origine et qu'il prenait donc cette remarque aussi pour de la plaisanterie. Mieux valait que le mutant n'enfonce pas le clou et profite de cette réaction pour s'en amuser à son tour avant de passer pour un sale con. Il n'était pas du genre à faire semblant d'être un autre mais il devait avouer qu'il s'était sans doute mépris sur le compte du barman.

Ce dernier lui fit remarquer qu'il l'aimait bien, appréciant son parlé franc et direct. Tout le monde n'appréciait pas ce côté-ci du rouquin. C'était peut-être la preuve qu'il n'avait rien à cacher. Ryan ajouta qu'il ne devait pas prendre mal ce qu'il pouvait dire puisqu'il plaisantait toujours. Etait-ce une façon de présenter des excuses et de lui rappeler qu'il n'avait pas voulu l'offenser ? Sans doute. Il lui fit même un compliment pour conclure le tout. Cette fois, Will ne pouvait plus rien dire de travers sans véritablement passer pour un abruti. Et puis en fin de compte, ce type était assez amusant, il devait l'admettre. Il devait laisser sa méfiance de côté sous peine de peut-être passer à côté de quelqu'un qui pourrait devenir un pote. Il avait plein de bons côtés et il dégageait une aura de confiance. Peut-être que le rouquin allait franchir le pas... peut-être.


"T'as encore des progrès à faire en secouage de tête ! J'dois t'avouer qu'j'ai mal pris c'que t'as dit. C'est stupide mais bon. On va dire j'ai pas trop l'habitude des compliments. J'suis pas c'qu'on peut qualifier comme étant un "mec bien" alors du coup j'prend tout pour une critique. Désolé. Enfin t'es pas obligé d'en rajouter non plus t'sais. T'as jamais songé à t'mettre à la guitare ? Parait qu'ça attire les nanas comme des mouches ! Ca plus tes ch'veux longs, ça f'rait un joli combo."

Et puis, si Ryan était un mauvais bougre, il ne prendrait pas autant soin du petit mutant qu'était Daisuke. Will se détendait peu à peu, trouvant finalement des qualités à ce barman qui lui faisait face. Ce ne serait pas un mal s'il quittait le quartier pour un autre bar. Ainsi, le rouquin serait moins réticent à y emmener sa petite soeur pour qu'ils passent une bonne soirée. Sans doute ne boirait-il pas trop pour garder un oeil sur elle, au cas où. Pensant à la façon dont il protégeait toujours Erïka et la façon dont Ryan veillait sur Daisuke, Will conclut qu'ils avaient plus de points communs qu'il ne voulait l'admettre.

"T'as pas d'aut' talents, au pire ? Lui il resterait barman et toi... Hmm... y quoi d'autres comme métier dans un bar ? Sinon t'resteras plus qu'à apprendre à danser. Si tu vois c'que j'veux dire." laissa t-il sous-entendre avec un large sourire amusé

Cette fois, c'était juste une boutade, il n'y avait rien de sérieux ou de méchant dans les propos du mutant. Le courant passait finalement bien entre eux alors pourquoi se retenir ? La méfiance du mutant s'effaçait peu à peu. Ryan répliquait aux boutades en se moquant de lui-même, ce qui amusait davantage le rouquin. Finalement, il pourrait sans doute s'en faire un ami. Will en rajouta une couche en montrant physiquement que le barman manquait quelque peu de formes. Depuis qu'il l'avait touché, il se sentait davantage en confiance, comme s'ils se connaissaient depuis longtemps. Pourquoi avait-il douté de lui déjà ? Peu importait, c'était du passé. En plus, il l'invitait à passer une soirée amusante en sa compagnie. Difficile de refuser.


"Un jour, j'te f'rais à bouffer. M'en vais t'faire prendre du poids moi, t'vas voir ! J'suis pas mauvais en cuisine, j't'assure. Enfin en attendant, j'te prête ma compagnie mais j'te préviens, j'rembourse pas si t'es déçu !"

Will n'était au départ pas très chaud pour rentrer tard et boire jusqu'à plus soif mais puisqu'ils allaient changer d'endroit, pourquoi pas ? De plus, ils allaient voir de belles filles se trémousser. Aussitôt, le rouquin pensa à Eleonnora. Qui d'autre qu'elle aimait ce genre de spectacle plus que lui ? Et puis, elle faisait la fête comme personne. C'était une bonne raison de l'inviter à la soirée. Pour une fois, ce n'est pas elle qui allait payer. Il demanda donc l'autorisation à Ryan auparavant sans toutefois préciser que son meilleur pote était en fait une femme. Pour Will, ça ne changeait rien. Eleonnora était un homme à ses yeux. Elle se comportait comme tel et il échangeait avec elle une véritable relation de potes, parlant de cul et de filles comme si la russe n'en était pas une. Le fait qu'elle soit lesbienne n'était pas étranger à la chose.

Il passa donc un coup de téléphone à son amie qui accepta l'offre mais ne tenait pas à mettre les pieds dans ce quartier. Will pouvait bien le comprendre. Avec sa voiture de luxe, elle risquait de devenir rapidement une cible. Bien qu'elle pouvait se défendre aisément, ils étaient là pour passer une bonne soirée et non se faire emmerder. Elle désigna donc un autre endroit où ils pourraient la rejoindre. Puisqu'elle connaissait bien les endroits où s'amuser, Will accepta sa proposition.


"J'avais un truc à y faire. Et non, j'vais pas r'gretter d'être fiancé... Tu dis ça parce que t'as jamais vu Amy dans sa t'nue d'infirmière, héhé. On s'rejoint là-bas !"

Il raccrocha et annonça à Ryan l'endroit où ils devaient se rendre. Ce dernier sembla comprendre le sous-entendu de ce soudain changement de cap mais il s'en amusa plus qu'autre chose. Oui, son bar craignait... Alors qu'il lui donnait le nom du bar, Ryan lui assura qu'il n'aurait pas à lui servir de GPS. Il connaissait déjà sans doute l'endroit. Will le laissa faire lorsqu'il l'entraina dehors avec lui, bras autour de ses épaules. Lorsqu'ils atteignirent la voiture, le rouquin haussa les sourcils. Quelle putain de bagnole ! Se détachant de l'humain, il s'avança vers le véhicule et l'inspecta sous tous les angles. Une comme ça, il n'en avait vu que dans les magazines. Il pouvait aisément faire concurrence avec Eleonnora en matière de voiture. Alors qu'il se retournait vers Ryan, ce dernier lui lança les clés qu'il attrapa. Il... le laissa la conduire ? Pour de vrai ?

Will regarda l'humain comme s'il était dingue, comme s'il disait des choses sans queue ni tête. Ils se connaissaient à peine et il lui confiait ses clés ? Ce type était inconscient. Will aurait pu l'assommer et se barrer avec la voiture, la volant ainsi sans état d'âme mais ce n'était pas son genre. Il regarda les clés puis Ryan comme pour chercher confirmation, attendant le fameux "nan, j'déconne, rend moi les clés, j'vais conduire". Mais rien ne vint. Le mutant s'installa donc côté conducteur, faisant attention en refermant la porte et en touchant les commandes. Passant ses mains sur le volant quelques instants, il finit par démarrer. Il ne fallait pas faire attendre Eleonnora.


"T'as une putain d'caisse. Ca doit coûter un bras... Mon pote aussi adore les belles voitures, vous allez bien vous entendre. Oh et... merci d'me laisser la conduire !"

A son goût, le trajet fut trop court. Il aurait bien fait un petit détour pour conduire plus longtemps. Par chance, Will avait le permis depuis peu mais pas encore de véhicule. Il se gara néanmoins sur le parking et descendit, cherchant Eleonnora du regard. C'est elle qui les vit en premier et qui se dirigea vers eux. Ryan devait sans doute chercher un homme et il paraissait subjugué par la soudaine apparition de la belle blonde qui venait vers eux. Will sourit à la russe lorsqu'elle fut proche de lui et il la prit dans ses bras pour la saluer. Elle lui fit remarquer qu'il n'avait pas changé et profita de leur proximité pour le recoiffer. Il la laissa faire, ayant l'habitude.

"Salut ma belle. Toi non plus, t'as t'jours pas changé. T'jours aussi sexy. Nan... Tu t'embellis avec le temps, même. Ou alors c'est juste qu'tu m'as manqué et que j'me souv'nais plus qu't'étais si sexy ? J'sais plus. Enfin quoiqu'il en soit, content d'te voir Nora."

Le rouquin la lâcha et elle pu se présenter à Ryan qui... la dévorait littéralement des yeux. Sans doute aurait-il dû le prévenir que son pote était une femme. Et pas la moins belle. Curieusement, Will n'avait jamais été attiré par Eleonnora, elle n'était pas son genre. Il ne niait pas qu'elle était sexy, loin de là, il ne mentait pas lorsqu'il le lui disait. Mais jamais il ne l'avait regardé de la sorte comme un vautour à côté d'une charogne. Ils pouvaient se toucher sans craindre qu'un jour les choses dérapent. Observant les deux autres, Will fut surpris de les voir échanger une poignée de mains qui dura... étrangement longtemps. Sans doute Eleonnora voulait-elle juste faire sa belle et profiter de l'effet qu'elle faisait à Ryan. Elle qui aimait tant se pavaner, elle était servie. Will s'avança cependant vers eux pour leur signaler qu'il existait toujours et qu'il ne faisait pas si chaud dehors. Il était temps de rentrer.

Eleonnora lâcha Ryan et passa devant le rouquin sans manquer de lui taper une fesse. Will s'en amusa et suivit le mouvement, lui emboitant le pas sans prêter attention si le barman les suivait ou non. Puisque Nora était devant, le rouquin baissa les yeux sur elle, regardant son déhanché.


"Mais j'en mate une déjà, d'femme sexy ! Tu vois, j'me met en condition ! Et puis, r'garder fait d'mal à personne, comme tu dis. J'me demande si j'ferais t'jours ça une fois marié... Ta moitié s'rait jalouse si tu v'nais ici en étant mariée, tu crois ? Quoiqu'il en soit, un oeil j'en ai qu'un alors j'compte bien m'le rincer deux fois plus !"

Will suivit Eleonnora et se posa à côté d'elle, passant ses bras derrière la banquette sur laquelle ils étaient installés. Ryan se joignit à eux et proposa de payer la première tournée. En y repensant, le rouquin se sentait vraiment comme un profiteur entouré de deux bienfaiteurs. Il hocha la tête, songeant tout de même à ne pas trop abuser de la boisson. Il devait garder l'esprit clair... ou à peu près.

"J'veux bien un martini pour commencer douc'ment. J'tiens pas à voir trouble trop vite, j'compte bien profiter du spectacle !" fit-il avant de se pencher vers Nora, lui désignant l'une des danseuses du doigt "Pas mal celle là, t'en penses quoi ? Elle bouge bien..." lança t-il avant de réaliser que cette fois, ils n'étaient pas que tous les deux "Et toi Ryan ? Un avis ? Ce s'rait une belle pêche ?"

_________________

Tu touches, tu payes ! (avec les dents >_<)

"Monseigneur William le Borgne de Philadelphie, Roi des Aveugles et Chevalier Servant de la Demoiselle Amylia"


Joue également:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tumbleweed.forumactif.org/
Eleonnora S. Davidoff

avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Agente du SHIELD
Age : 28 Ans
Nationalité : Russe

MessageSujet: Re: Et pour quelques verres de plus... [Ryan/Will]   Jeu 6 Juin 2013 - 6:17

"Everybody look at me, me
I walk in the door you start screaming
Come on everybody what chu here for?
Move your body around like a nympho"

Eleonnora était la spécialiste des entrées remarquées. Pas ce genre d’arrivée extravagantes et ridicules comme on pouvait le voir dans les films. Il s’agissait plutôt de quelque chose de classique, d’élégant, qui la mettait grandement en valeur. Lorsque la jeune femme se gara tout près du club dans lequel elle comptait passer la soirée avec William et l’un de ses amis, elle prit tout son temps afin de quitter son véhicule, se prenant carrément pour une vedette de cinéma.
Ses longues jambes nues sortirent du véhicule alors que ses pieds chaussées de délicats talons aiguilles venaient se poser contre l’asphalte. Lentement, elle s’extirpa de sa voiture de luxe et en claqua la portière. Elle s’avançait d’un pas décidé, d’une démarche élégante, en direction de William, qu’elle avait repéré un peu plus loin. Elle savait que le rouquin allait trouver ça tout à fait normal, elle n’en était pas étonnée. Cependant, son ami, tout comme quelques passants mâles marchant dans la rue, la dévorèrent du regard. Ce qu’elle aimait être ainsi observée. Elle se sentait forte, puissante, irrésistible et en parfait contrôle de la situation.

La jeune femme s’arrêta une fois à la hauteur de William. Elle le salua comme à son habitude, l’embrassant sur les joues avant de le serrer brièvement dans ses bras. Puisque le rouquin était encore décoiffé, comme à son habitude, elle replaça quelques mèches de flamme. Il était plus beau ainsi. Décidemment, il manquait parfois d’une petite touche féminine afin de paraitre plus classe.
On pouvait dire qu’elle était une vraie femme. Elle possédait tous les atouts pour se mettre en valeur et ne se gênait pas pour toujours paraitre à son meilleur. Eleonnora était tellement fière de son apparence physique. Bien sûr, elle l’était tout autant au sujet de tout, chez elle, mais elle ne se lassait jamais des compliments sur sa grande beauté. Elle ne put s’empêcher de sourire alors que William lui rappelait qu’elle était toujours aussi sexy et qu’elle n’avait pas changé depuis la dernière fois qu’il l’avait vue.


-« Ça veut dire qu’il faut que l’on se voit plus souvent. Impossible d’oublier à quel point je suis jolie. Parlant de belle femme, comment va ma petite peste de sœur ? La dernière fois que je l’ai vue, je lui aie acheté l’une de ces robes… de quoi faire craquer n’importe qui malgré son sale caractère de mule. Courte, décolletée et d'un rouge flamboyant. Elle est terriblement sexy là-dedans, elle partage mes gènes, c'est certain. Je me demande si elle a osé la porter devant son copain. En fait, c’est peut-être pour ça que je n’ai plus de nouvelles, il ne veut sûrement pas laisser partir une beauté pareille. »

Eleonnora était peut-être une belle femme au corps parfait et délicat, mais elle n’en restait pas moins solide et forte, autant que certains hommes. Après avoir échangé quelques mots avec William, la jeune femme se présenta à son ami, lui tendant la main. Elle avait pour habitude de serrée la main des gens qu’elle rencontrait, surtout des hommes. Elle avait l’une de ses poignes et s’amusait toujours de leur réaction lorsqu’ils le réalisaient. Cependant, le dénommé Ryan fit preuve de galanterie en lui faisant un délicat baisemain. Ce que c’était charmant. Il aura beau continuer ses simagrées et se montrer comme étant un parfait gentleman, il finira par tomber des nues tôt au tard lorsqu’il apprendra que la gente masculine ne l’intéressait pas du tout.

Par contre, cet homme avait un petit quelque chose. Il n’était pas comme les autres. Il savait mettre les gens en confiance et leur donner envie de lui tenir compagnie. Pourtant, elle venait à peine de le rencontrer. Elle ne se méfiait pas vraiment de lui, pour l’instant. Il restait un homme comme un autre. Cependant, si jamais il tentait de la manipuler, elle finira par y voir clair, elle en était persuadée. Elle était un agent gouvernemental, rien ne pouvait lui échapper, elle en était persuadée.

William vint faire son apparition pendant cette poignée de main interminable afin de rappeler qu’il ne faisait pas des plus chauds, ce soir, et qu’il serait peut-être temps de rentrer afin de profiter du spectacle. Au passage, elle tapa une fesse du rouquin avant de pénétrer à l’intérieur du bâtiment. Ah ! Ce qu’elle aimait qu’il lui répète à quel point elle était sexy. Elle tourna légèrement la tête vers lui afin de sourire. Elle n’était peut-être pas son genre, mais cela ne l’empêchait de la complimenter sans cesse.
Il en profita pour lui demander si Evelynn ne serait pas jalouse si elle venait toujours ici alors qu’elles étaient mariées. Eleonnora n’en savait rien. Probablement que sa douce n’y verrait pas trop d’inconvénient. De toute façon, elle était une femme fidèle, pas besoin de douter de cela. Elle aimait seulement se rincer l’œil de temps à autre, surtout avec son meilleur ami.


-« Pas tellement, je ne crois pas. Et puis, ce n’est pas comme si on venait ici à tous les soirs. Au lieu de te poser des questions comme ça, profites plutôt du fait que tu vas te rincer l’œil. »

Elle repéra un endroit qui semblait confortable et s’installa sur la banquette. C’était parfait. En plus d’être assise confortablement, elle avait une excellente vue sur le spectacle. Les femmes se déhanchaient sur scène, les regarder était un divertissement très attrayant. William et Ryan vinrent s’installer auprès d’elle. Ce dernier décida de payer la première tournée, ce qui n’allait pas déplaire à la jeune femme. Pour une fois qu’elle ne payait pas, bien que cela était loin de la déranger en temps normal, elle allait en profiter.

-« Je vais prendre la même chose que mon petit renard. » Fit-elle en offrant un grand sourire au rouquin.

D’ailleurs, il ne tarda pas à lui pointer l’une des danseuses du doigt. Aussitôt, Eleonnora regarda dans la bonne direction et observa la belle femme qui se déhanchait sensuellement, un peu plus loin. Ça, pour être jolie, elle l’était. Malgré tout, il y avait un petit quelque chose qui ne plaisait pas à Eleonnora.


-« Elle bouge bien, ça c’est sûr. Elle sait se déhancher. Par contre, je n’aime pas ses seins. Ils sont refaits, c’est évident. Et son piercing sur la joue ce n’est pas très sexy, selon moi. Je préfère la belle brune, juste là. Elle est tout à fait désirable avec sa poitrine ferme et naturelle. Ça donne presque envie d’aller tester la marchandise. »

Tout en regardant les femmes qui dansaient, elle réalisa quelque chose. Will lui avait dit un truc au téléphone, un peu plus tôt. Elle n’avait pas fait de commentaire sur le sujet, mais c’était le moment ou jamais pour lui poser quelques questions de son cru. Elle se fichait bien que Ryan soit là. Ils étaient tous adultes et dans un bar où des femmes à moitié nues se pavanaient. Impossible que quelqu’un soit mal à l’aise à cause de ses paroles.

-« Alors, petit veinard, comme ça t’a pu mater ta copine en tenue d’infirmière ? Alors ? Raconte ! Tu lui as tout arraché sauvagement afin de lui faire l’amour langoureusement ou tu as fait durer le plaisir ? »

Eleonnora était gentille, elle n’oubliait pas Ryan pour autant. Comment pourrait-elle l’oublier, de toute façon ? Elle se tourna vers lui afin de discuter un peu. Elle le regardait dans les yeux, lui servant ce genre de regard charmeur qu’elle adorait lancer aux hommes afin de les titiller un peu. Elle était du genre à s’amuser et jouer les femmes fatales tant qu’elle le pouvait. Et puis, sans savoir pourquoi, quelque chose l’attirait chez lui. Elle ne pouvait pas dire ce que c’était, mais elle supposait qu’il ne s’agissait que de sa ressemblance avec la gente féminine de par sa longue chevelure d’ébène.

-« Alors, Ryan, qu’est-ce qu’un bel homme comme toi fait de sa vie ? »

Elle se redressa légèrement et croisa les jambes avant de porter toute son attention sur lui. Puisqu’il était là, autant apprendre à le connaitre. Ce serait bien dommage qu’elle ne passe la soirée qu’à discuter avec William. D’ailleurs, si ce dernier sortait faire la fête avec cet homme, c’était bien parce qu’il était sympa, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Smith

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 01/04/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Barman
Age : 22
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Et pour quelques verres de plus... [Ryan/Will]   Mar 25 Juin 2013 - 19:35

"C'est pas fatiguant au bout d'un moment de passer d'un poisson à un autre ? J'veux dire, y en a jamais un qui t'a tapé dans l'œil ?"

Son cœur décida pour lui de la réponse. Dans un passé plus ou moins lointain il aurait sans doute dit non tout simplement, mais une image se greffa dans sa tête pour lui. Honey... Il ne savait pas quoi penser de la jeune aveugle qu'il avait tout simplement croisé au détour d'un chemin. Il lui avait parlé, était même allé à une étrange célébration de Noël dans les égouts pour elle, mais il ne la voyait pas très souvent. Son don de mutant n'influençait pratiquement pas la jeune femme, il devait se fier à ses talents naturels pour l'attirer, mais pourquoi désirait-il autant l'avoir dans ses bras ? Ça l'échappait toujours... Il devrait sans doute essayer d'y réfléchir un jour ou l'autre, mais ce jour n'était pas arrivé. Il ne se voyait pas en couple pour le moment, peut-être ne se verrait-il jamais ainsi. Ou peut-être serait-il simplement en relation ouverte... Qu'elle soit ou courant ou pas n'importait peu. Quoique... aurait-il le courage de faire quoi que ce soit pour heurter Honey ?

-Bah... commença-t-il après un silence un peu trop long, je sais pas. J'ai jamais ressenti ce que tout le monde parle, les papillons, les frissons, tout ce blablabla, répondit-il finalement en plaçant ses doigts devant ses lèvres, imitant un haut le cœur. Alors poisson en poisson ça me convient tout à fait.

Mentionnant ensuite qu'il l'appréciait bien, le rouquin sembla étonné de son commentaire. Quoi il n'avait rencontré que des "faux" connards dans sa vie ? Ryan appréciait la simplicité, les plaisirs de la vie, d'une bonne soirée avec des amis et quelques belles femmes faisant la distraction évidemment. Le rouquin était sans doute peu habitué de rencontrer de vraies personnes. Le barman ne cachait pas ses intentions, ne cachait pas ses envies, bref il était honnête. Sauf au niveau de son don évidemment, il ne faut pas exagérer.

"T'as encore des progrès à faire en secouage de tête ! J'dois t'avouer qu'j'ai mal pris c'que t'as dit. C'est stupide mais bon. On va dire j'ai pas trop l'habitude des compliments. J'suis pas c'qu'on peut qualifier comme étant un "mec bien" alors du coup j'prends tout pour une critique. Désolé. Enfin t'es pas obligé d'en rajouter non plus t'sais. T'as jamais songé à t'mettre à la guitare ? Parait qu'ça attire les nanas comme des mouches ! Ca plus tes ch'veux longs, ça f'rait un joli combo."

-Ouais mais la guitare c'est chiant faut que tu la traînes partout et pour attirer les nanas j'm'en sors assez bien avec la bière gratuite alors bon. Mais j'avoue qu'entre traîner une guitare et traîner un bar en entier... la guitare est plus envisageable. Y'a pas de mal, j'dis pas toujours bien les trucs non plus alors... sens toi bien à l'aise de m'le dire. J'me fâche pas souvent, à moins qu'on touche à Dai...

En effet, la première fois qu'il avait terminé sa soirée avec son collègue, il avait dû empêcher un idiot de déboîter la tête de son maladroit d'ami. Il veillait toujours sur lui, même sans s'en rendre compte. Il arrangeait ses horaires pour correspondre aux siens, vérifier qu'il s'en sorte et passer une meilleure soirée ainsi. Enfin. Passant à un sujet beaucoup plus drôle, soit les talents cachés du barman, le visage de Ryan n'aurait sans doute pas pu être plus souriant encore, faisant compétition même avec celui du borgne.

"T'as pas d'aut' talents, au pire ? Lui il resterait barman et toi... Hmm... y quoi d'autres comme métier dans un bar ? Sinon t'resteras plus qu'à apprendre à danser. Si tu vois c'que j'veux dire."

-Tu m’vois moi me trémousser sur un stage en secouant mes longs cheveux de fifille dans tous les sens ? Pas certain qu’j’attirerais du public comme ça, à part les beaux mecs dans ton genre, s’esclaffa-t-il, empoignant l’épaule du borgne avec force.

"Un jour, j'te f'rais à bouffer. M'en vais t'faire prendre du poids moi, t'vas voir ! J'suis pas mauvais en cuisine, j't'assure. Enfin en attendant, j'te prête ma compagnie mais j'te préviens, j'rembourse pas si t'es déçu !"

Décidant donc que la soirée dans son bar miteux (vraiment miteux le bar, même lui le savait et il y travaillait) était terminée, il fut heureux que son nouvel ami finisse par accepter son invitation,  « accepter » ayant ici le sens « dire oui après avoir été encouragé fortement » à aller boire dans un endroit plus chic. La soirée se promettait d’être intéressante. Will se dépêcha donc d’appeler un autre joyeux luron pour les accompagner. Le barman ne s’en plaignit pas du tout, sachant par expérience que « plus on est de fous, plus on rit ! ». Saisissant les dernières paroles du rouquin au téléphone, il put faire une conclusion intéressante : sa blonde, ou enfin sa future femme, s’appelait Amy. Pas Erika, Amy, à moins qu’il ne regarde d’autres femmes danser en cachette, mais c’était peu probable.  C’était une information critique pour lui, car cela voulait dire que la blondasse n’était pas sa future femme et donc qu’il avait le droit de faire ce qu’il voulait d’elle… La prochaine fois qu’il la verrait, il ne se gênerait pas pour être plus direct. Alors que le rouquin lui annonçait que son ami avait choisi la destination, il ne s’en plaint pas, se contentant de le traîner à l’extérieur, vers sa voiture. Le laisser conduire lui vint naturellement, et c’est bien relax qu’il s’installa côté passager, les deux mains derrière la tête.

"T'as une putain d'caisse. Ca doit coûter un bras... Mon pote aussi adore les belles voitures, vous allez bien vous entendre. Oh et... merci d'me laisser la conduire !"

-Ah bon ? Et ben oui elle a coûté un bras et une jambe mais une fois que c’est fait c’est fait, y’a pas à regretter. Amuse toi, profites, j’ai pas vraiment peur des flics… et de toute façon tu peux les distancer avec ça !

Riant, il ferma même les yeux, faisant confiance au rouquin. Pourquoi ? Parce que le barman faisait tout simplement confiance à tout le monde. Il s’était retrouvé en fâcheuse position plus d’une fois à cause de ça, mais il n’avait jamais appris sa leçon. Ce n’était pas près de commencer aujourd’hui. Dans ce genre de situation, le barman aurait pu s’attendre à tout en sortant de sa voiture. Un autre rouquin pourquoi pas, ou simplement un mec n’ayant pas trop de filtre qui disait un peu tout ce qu’il pensait. Mais pas une méga bombe comme ça c’était de la triche ! Alors que Will et Nora se saluaient, faisant ressortir ainsi le côté « étrange » de leur relation (Hey quand même une belle blonde à la poitrine invitante avec un p’tit rouquin avec un œil de pirate ?), le barman se contentait de dévorer Eleonnora du regard. Il n’était pas homme à avoir manqué de beaux corps dans sa vie, mais celui de la belle Russe envoyait du rêve. Écoutant d’une oreille ce qu’elle disait, il apprit aussi qu’elle avait une sœur et qu’elle ne se gênait pas pour évoquer de fortes images dans la tête de ses interlocuteurs. Ignorant volontairement d’entendre la partie « son copain », il se contenta de rêver d’un plaisir à trois avec Nora… et une jumelle de Nora tiens.

Il finit par se présenter et lui fit même un baise main, sachant quand même mesurer plaisir et perversion. Après tout, s’il l’effrayait, c’était terminé, même son don ne pourrait pas la ramener dans ses bras. Il allait devoir la jouer fine au départ, c’était certain, mais en même temps… ils se rendaient dans un lieu plein de femmes en quête de chaudes aventures. Pourquoi se contenter d’une femme lorsqu’on peut avoir un harem ? L’image floue d’Honey apparut dans son esprit, mais il la chassa aussitôt avant de rendre sa main à Nora, un sourire évident aux lèvres. Il aimait ce qu’il voyait, ça n’échappait à personne. Il la vit rapidement agripper la fesse du rouquin, qui ne sembla pas s’en plaindre. S’il se comportait ainsi avec toutes les femmes de sa vie, il comprenait mieux comment il allait pouvoir endurer les supplices d’un homme marié. Il s’empressa de les suivre, leur offrant même la première tournée lorsqu’ils prirent place à une table.

"J'veux bien un martini pour commencer douc'ment. J'tiens pas à voir trouble trop vite, j'compte bien profiter du spectacle ! Pas mal celle là, t'en penses quoi ? Elle bouge bien... Et toi Ryan ? Un avis ? Ce s'rait une belle pêche ?"

-« Je vais prendre la même chose que mon petit renard.  Elle bouge bien, ça c’est sûr. Elle sait se déhancher. Par contre, je n’aime pas ses seins. Ils sont refaits, c’est évident. Et son piercing sur la joue ce n’est pas très sexy, selon moi. Je préfère la belle brune, juste là. Elle est tout à fait désirable avec sa poitrine ferme et naturelle. Ça donne presque envie d’aller tester la marchandise. »

-Parfait, répondit simplement le barman avant de passer commande à une serveuse plus ou moins vêtue, ajoutant évidemment une bière blonde pour lui-même.

Laissant donc Nora répondre en premier au sujet de la femme que le rouquin admirait, il fut étonné de sa réponse. N’avait-elle aucune inhibition ? Bon, ce n’était pas comme s’il allait s’en plaindre, peut-être que se la taper serait beaucoup plus facile qu’il ne l’avait prévu. Quoique… les femmes sur scène avaient elles aussi un charme assez évident… leur absence de vêtement aidaient peut-être leur charme.

-Pour ma part, les deux sont sexy, mais j’irais dans le sens de Nora, quoique je me perdrais sans doute à regarder les deux femmes danser ensemble, c’est certain. Les seins refait bah ça dérange pas s’ils sont agréable aux touchés. La brunette là, dit-il en pointant la femme que Nora regardait un instant plus tôt, elle a des seins assez géniaux, mais regarde un peu plus loin, ajouta-t-il en pointant une femme aux cheveux blonds et soyeux, qui dansaient pour un autre groupe un peu plus loin, là moi je dis OH YEAH ! parce qu’en plus d’être sexy, elle danse bien, ça en fait presque chic, empli de charme. J’adore.

Chacun y allait de son commentaire, alors pourquoi pas ajouter le sien ? Les laissant parler ensemble de la chance que le rouquin avait eu de voir sa copine en tenue d’infirmière, il écouta néanmoins ce qui se disait, remerciant rapidement la serveuse qui avait amené leur consommation, faisant un sourire à Ryan par la même occasion. Le barman se dit qu’il tenait déjà une touche avec la belle serveuse, et glissa par « inadvertance », au moment où elle se retournait, une main sur sa jambe. Oh qu’il passerait une belle soirée…

-« Alors, Ryan, qu’est-ce qu’un bel homme comme toi fait de sa vie ? »

Elle s’était tournée vers lui, lui jetant un regard que le barman traduisit comme une invitation. Elle n’avait aucune gêne et semblait bien aguicheuse pour le moment. Se redressant sur sa chaise avant de se pencher lentement vers elle, gardant son regard fixé dans le sien (son don ne pouvait que l’aider), il répondit simplement, ne sachant jamais tout à fait quoi répondre à cette question.

-Bah si j’te dis que j’traîne dans les endroits de ce genre t’en penses quoi ? Nah sans blague je suis barman au Stonedge, et pour l’instant ça me suffit. J’suis quelques cours à l’université en même temps, mais sans idée d’avenir ou de carrière, j’aime mieux vivre au jour le jour. Et une belle femme dans ton genre ne doit pas être du genre à trainer dans les bars miteux ou je pourrais travailler pas vrai ? T’as l’air beaucoup trop… classe et chic pour ça non ?

Un compliment ne pouvait pas faire de mal après tout ?

_________________
Pouvoir passif de Ryan: Lorsque Ryan vous regarde ou qu'il vous touche, l'attitude que vous auriez normallement envers lui augmente d'un cran. Quelqu'un de méfiant reste méfiant, mais il l'est moins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William McKellen
Modérateur
avatar

Messages : 1158
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 32
Localisation : Raccoon City

Fiche Tecnhique
Metier: Voyou
Age : 25 ans
Nationalité : Américain

MessageSujet: Re: Et pour quelques verres de plus... [Ryan/Will]   Lun 1 Juil 2013 - 10:50

Même si Will ne lisait pas dans les pensées, il n'était pas idiot. Le simple fait de voir Ryan hésiter à répondre voulait tout dire. En tout cas, s'il ne répondait pas directement, c'était bel et bien qu'il avait besoin de réfléchir à sa réponse. Ce n'était sans doute pas pour cacher quoique ce soit au rouquin puisque ce dernier n'avait que faire de la vie amoureuse du barman. Alors si ce n'était pas pour cette raison qu'il hésitait, c'était très certainement parce qu'il n'en savait rien lui-même. Un éternel dragueur qui se serait attaché à quelqu'un ? Ce ne serait pas la première fois. Pourtant, il n'affirma rien. En fait, il ne savait vraiment pas lui-même. Il se moquait de toute forme de romantisme mais Will n'était pas convaincu que le barman avait réellement tout ça en horreur.

"C'est des conn'ries tout ça. J'ai jamais r'ssenti c'genre d'choses avec ma future femme. Pourtant j'sais qu'c'est elle, j'sais qu'c'est la bonne. Faut pas s'fier aux racontars, faut t'fier à toi-même et à c'que tu r'ssens. Un jour, p't'être que tu t'lasseras et que tu n'penseras plus qu'à une seule nana, qui sait ? Enfin, tant qu'tu touches pas à ma future femme ou à mes soeurs, tu peux bien faire c'que tu veux."

La conversation tourna ensuite autour d'eux d'eux et Will fut surpris d'apprendre que Ryan l'appréciait. Ils se connaissaient à peine et le rouquin n'avait pas été spécialement aimable avec lui jusque là. Mais le barman semblait honnête et petit à petit, le mutant se détendait. Il n'avait pas l'air d'être un connard au final. Il pourrait même peut-être devenir un ami avec le temps. En tout cas, Ryan perdit quelques points lorsqu'il se moqua gentiment du borgne. Mais il les regagna rapidement par la suite lorsqu'ils commencèrent à plaisanter. Ryan ne se prenait pas au sérieux et il se tournait lui-même en dérision. Difficile de prendre mal un commentaire de sa part à présent.

"Dommage qu'tu sois pas comme nous. T'aurais pu avoir un don utile pour draguer les minettes. Enfin plus utile que le secouage de ch'veux hein ! Et t'inquiète, j'le prendrais plus mal. Juste que j'savais pas trop à quoi m'en t'nir avec toi. J'me méfie des humains, c'est comme ça. Ca veut pas dire que j'les aime pas."

Encore une fois, il faisait référence à Daisuke. Ce petit gars devait vraiment lui être important pour qu'il gère sa vie en fonction de la sienne. Mais ça, Will pouvait aisément le comprendre. Il y avait des gens pour qui il serait prêt à n'importe quoi et se mettait donc facilement à sa place. Mais le rouquin préférait voir les choses sur le ton de la plaisanterie et il en rajouta une couche à propos du physique féminin de Ryan. Ce dernier ne fit qu'en rire, en rajoutant à son tour une couche, ce qui fit s'esclaffer le mutant.

"Désolé mec, t'es pas mon genre !"

Si Will avait jusqu'à présent refusé l'invitation de l'humain, désormais il était déjà plus tenté. Il devait juste ne pas abuser de la boisson et tout irait bien. De toute façon, il tenait relativement bien l'alcool, il y avait donc assez peu de risques qu'il rentre bourré. Sauf s'il était en compagnie d'Eleonnora. D'ailleurs, la soirée qu'ils prévoyaient serait plus sympa avec elle. Will se décida donc à l'appeler pour qu'elle se joigne à eux. Seulement, elle préféra qu'ils se retrouvent à l'endroit de son choix. Les deux hommes prirent donc la voiture de Ryan pour se rendre au club dont parlait la russe. Sauf que ce fut Will qui se retrouva derrière le volant, à son plus grand étonnement. Le barman semblait se moquer de savoir qui conduisait son bolide, ce qui était plutôt surprenant quand on voyait de quel genre de voiture il s'agissait. Mais ce n'était pas le rouquin qui allait se plaindre, lui qui aimait les belles voitures.

"Ouep. Enfin tu sais, j'ai mon permis qu'depuis peu donc bon... J'vais faire attention."

Même si l'envie d'écraser le champignon était tentante, Will respectait la propriété des autres et ne comptait donc pas agir idiotement. Arrivés au club, il trouva une place non loin de l'entrée et sorti du véhicule, cherchant Eleonnora du regard. Ce fut elle qui les aperçu en premier et elle se dirigea aussi vers eux telle une vedette de cinéma. Will la salua à sa façon, content de la voir, ne grognant même pas lorsqu'elle le recoiffa. Après tout, il avait l'habitude... La jeune femme désira prendre des nouvelles de sa demi soeur mais elle était loin de s'imaginer les raisons du manque de nouvelles. Par contre, Will n'était pas certain d'aimer ce qu'il entendait à propos de la robe en question.

"J'suis pas contre t'voir plus souvent. On passe t'jours du bon temps tous les deux. Quant à Rika... elle pourrait aller mieux. C'pas la forme en c'moment. J'pense pas qu'les robes soient sa priorité du moment. D'ailleurs, c't'encore une ado hein ! Laisse la donc continuer d'porter des trucs qui la font pas trop... femme. Sur toi c'est parfait, sur elle c'est... ça m'fait bizarre."

La présentation entre Eleonnora et Ryan dura longtemps. Trop longtemps au goût du rouquin qui se demandait ce qu'ils fichaient. Pas besoin de lire les pensées pour voir que Ryan était sous le charme. Eleonnora adorait jouer de son charme, Will le savait bien. Il était l'un des rares à y être complètement indifférent et ce n'était pas plus mal. Alors qu'ils entraient enfin à l'intérieur du club, le rouquin fit une remarque à la jeune femme. Ce genre de sorties, il n'était pas certain de pouvoir continuer à les faire lorsqu'ils seront tous deux mariés. Mais d'après la russe, ce genre de choses ne dérangeraient pas Evelynn. Mieux valait qu'ils profitent du spectacle.

Will haussa les épaules et se dirigea vers une large banquette où ils purent s'installer côte à côte. Face à la scène, ils pouvaient admirer aisément le spectacle sans être dérangés. Ryan proposa de payer la première tournée et Will choisit un martini, ne voulant pas consommer de boisson trop forte dès le départ. Eleonnora se fit un plaisir de l'appeler par son surnom lorsqu'elle commanda la même chose. Le rouquin tourna la tête vers elle et fit semblant de grogner, tel un animal sauvage. Alors que Ryan commanda les boissons, Will désigna l'une des nanas de la scène à Eleonnora. Cette dernière n'était pas tout à fait d'accord avec lui et il fut surpris de l'entendre faire une remarque sur ses seins. Ils étaient refaits ? Elle voyait ça comment ? Ryan semblait d'accord mais son avis différait un peu. En fait, il était plutôt attiré par une autre femme, plus loin sur la scène. Will l'observa un court instant avant de secouer la tête.

"Les blondes m'attirent vraiment pas. J'aime qu'les brunes. Enfin ma brune. Par contre, deux femmes qui dansent ensemble là... j'dis pas. Peu importe la couleur des ch'veux, c'est foutrement sexy ! Pas vrai Nora ?" demanda t-il avec un sourire en coin, lui donnant un léger coup de coude "Enfin, j'capte pas les gens qui s'font refaire de partout... M'enfin je m'en fiche un peu, tant qu'c'est joli à r'garder. J'irais pas toucher alors peu importe. Mais d'toute façon, aussi sexy soient-elles, elles sont loin d'l'être autant qu'Amy !"

Il était loin d'être objectif mais à ses yeux, il n'y avait qu'Amy. Regarder les autres femmes ne le dérangeait pas, loin de là, mais aucune n'arrivait à la cheville de celle qu'il aimait. D'ailleurs, en parlant d'elle, Eleonnora lui demanda ce qu'avait donné la tenue d'infirmière. Comme l'avait supposé Will, il était bien incapable de tenir très longtemps face au charme de sa petite amie. Il avait attendu si longtemps que maintenant il n'attendait plus vraiment, même pour quelques minutes. Devant les deux options que présentait Eleonnora, Will leva l'index, comme pour signifier qu'il parlait de la première option proposée.

"La première. Comment tu veux qu'j'attende, sérieus'ment ? J'crois que j'ai craqué le haut d'ailleurs hmm... Enfin peu importe. En tout cas, c'était un bon plan la t'nue, merci du cadeau !"

Eleonnora discuta avec Ryan, discussion dont Will ne se mêla pas pour la simple et bonne raison qu'il connaissait déjà la réponse. L'oeil rivé sur la scène, il observait les nanas qui dansaient mais elles avaient toutes un étrange point commun. Toutes avaient le visage d'Amy. Ce n'était pas pour lui déplaire mais c'était assez étrange. Il avait déjà autant bu ? Regardant le nombre de verres à côté de lui, il en déduisit qu'il était très loin d'avoir trop bu. Pourtant, il se sentait étrangement mal. Un mal de crâne ne le quittait plus et pour y palier, il décida de prendre un autre verre. Ce fut sans grand résultat.

Les danseuses de la scène furent remplacées et ces dernières officiaient à présent dans la salle, près des clients. Trois d'entre elles vinrent jusqu'au petit groupe et chacune d'elle vint se poser sur les genoux de chaque personne. Voilà un spectacle qui n'allait pas déplaire à Eleonnora et à Ryan. Will, lui, ne réagissait pas plus que ça, se laissant faire mais regardant à peine le spectacle. En fait, il aurait bien fait une petite sieste. Fermant les yeux, il oublia un peu où il se trouvait. Sentant quelqu'un contre lui, il l'entoura de ses bras comme s'il s'agissait de sa petite amie mais il ne prit pas la peine de rouvrir les yeux pour vérifier de son identité.

_________________

Tu touches, tu payes ! (avec les dents >_<)

"Monseigneur William le Borgne de Philadelphie, Roi des Aveugles et Chevalier Servant de la Demoiselle Amylia"


Joue également:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tumbleweed.forumactif.org/
Eleonnora S. Davidoff

avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Agente du SHIELD
Age : 28 Ans
Nationalité : Russe

MessageSujet: Re: Et pour quelques verres de plus... [Ryan/Will]   Lun 29 Juil 2013 - 0:57

Eleonnora adorait sortir et socialiser. Elle n’était pas du genre à passer son temps enfermée. Parfois, elle aimait bien passer une soirée tranquille avec sa douce afin de se remettre de ses récentes missions. Puis, lorsqu’elle était totalement reposée, elle était de nouveau prête à faire la fête. Elle s’était calmée avec le temps. Elle évitait également de rentrer totalement saoule chez elle. De toute façon, elle n’avait pas besoin de boire pour s’amuser avec William. Elle était heureuse de le voir ce soir. Cela faisait un moment qu’elle ne l’avait pas vu. Elle était heureuse de savoir qu’il allait bien. Cependant, sa sœur n’était pas dans un aussi bon état que lui. Elle demanda des nouvelles d’Erïka, s’inquiétant légèrement de l’état dans lequel elle était ces derniers temps. Visiblement, cette mauvaise passe n’était pas terminée.

-« Mais Erïka est une femme, maintenant. Dans mon pays, elle est majeure. À son âge, je n’avais pas l’occasion de porter autre chose que des tenues militaires et autres vêtements du genre. Elle, elle peut en profiter et avoir une garde-robe qui la met en valeur. Si ça te déplait qu’elle porte le même genre de robe que moi, dis-toi que son copain se fera un plaisir de la lui retirer. Elle n’en portera plus, à ce moment. Le problème sera donc réglé. Tu vois, j’ai pensé à tout. »

Devant cette logique absolue à la Eleonnora, la jeune femme décida de se présenter au dénommé Ryan. Après les longues présentations, les trois adultes pénétrèrent dans le club. La jeune femme décida de l’endroit où ils allaient s’installer. Une grande banquette confortable où elle pouvait s’installer près de son petit renard. Elle en profitait pour le taquiner. Plus elle le faisait, plus elle comprenait pourquoi sa petite sœur adorait cette activité.

Ryan proposa de commander des consommations. Il payait. Eleonnora commanda la même chose que son ami. Maintenant, il était temps de passer au plus important de cette soirée : mater. Il y avait des femmes pour tous les goûts. La jeune femme avait toujours préféré les brunes. Un débat avait débuté quant aux préférences de chacun. Si Ryan ne voyait pas d’inconvénient quant aux seins refaits, la jeune femme pensait tout le contraire.

-« Je trouve que ça se sent quand les seins sont refait. Et puis, c’est trop évident au premier coup d’œil. J’avoue que la blonde est sexy. Elle a de belles fesses, mais j’ai toujours eu une préférence pour les brunes. La tienne est un véritable canon, Will. Ne me dis pas que tu n’aimerais pas la voir danser aussi sensuellement. Des femmes qui dansent, comme ça, c’est toujours un véritable bonheur pour les yeux. »

Elle savait bien que Will adorait sa fiancée. Il ne voyait pas d’autres femmes qu’elle pour partager sa vie. Même s’ils étaient dans un club où les femmes dansaient à volonté pour ses beaux yeux – ou plutôt son œil – il ne pensait qu’à celle qu’il aimait. On ne pouvait pas dire qu’Eleonnora était bien différente. Elle voyait Evelynn dans chaque femme qui passait sous ses yeux.

Adorant tenues sexy et autres accessoires qu’elle pouvait se procurer dans les boutiques, Eleonnora n’hésitait jamais à dépenser si cela était pour se rincer l’œil. Même si, bien souvent, elle achetait des tenues qu’elle ne portera jamais. Elle avait filé l’une d’entre elle à Will afin qu’il s’amuse un peu avec sa copine. Visiblement, il n’avait pas su attendre très longtemps avant de bondir sur elle.

-« Je ne te savais pas si sauvage, petit renard. »

Après avoir maté quelques femmes, Eleonnora se tourna vers Ryan. Elle sirotait sa boisson, prenant cette soirée avec légèreté. Ils étaient là pour s’amuser et passer du bon temps. Autant en profiter. Elle questionna le jeune homme sur ce qu’il faisait dans la vie. Il expliqua qu’il était barman. Sûrement parlait-il de ce bar miteux où Will avait souhaité qu’elle les rejoigne. Il vivait jour après jour sans se soucier du reste. Il suivait quelques cours à l’université sans vraiment savoir où cela pouvait le mener. Bien évidemment, Eleonnora n’avait pas suivi le même parcours que lui. Elle était bien trop belle, élégante et chic pour se contenter d’un travail de serveuse dans un bar miteux. Elle menait une vie bien plus belle que cela.

-« Tu as raison. Ma beauté n’a d’égal que la fortune que je possède. J’ai étudié dans les meilleures écoles qui soit et je travaille, à présent, d’une l’une des plus puissantes compagnies d’armement de ce monde. Les petits bars miteux, ce n’est pas pour moi. J’ai la possibilité de m’offrir le meilleur qui soit et je ne m’en prive pas. »

Eleonnora savait profiter de la vie et des belles choses qu’elle lui offrait. Parlant de belles choses… Voilà que de très jolies femmes s’approchaient d’eux. L’une d’elle se posa sur les genoux de la jeune femme. Elle ne se fit pas prier pour caresser doucement son visage, échangeant quelques mots avec elle. Elle voulait connaitre son prénom, ce genre de chose. Si, auparavant, Eleonnora ne se serait pas gênée pour aller plus loin ou même donner son numéro de téléphone à cette femme, ce n’était pas le cas à présent. Elle ne pensait qu’à Evelynn. Soudainement, la jeune femme réalisait que ce genre d’endroit était bien moins attirant, bien moins séduisant. Ces femmes ne lui faisaient pas tant d’effet que cela. Elle s’ennuya bien plus rapidement que prévu et refila la jolie demoiselle à Ryan, de manière subtile.

-« J’espère que tu es assez efficace pour t’occuper de ces demoiselles. Je crois qu’il y en a un qui a besoin de se rafraichir un peu. »

La jeune femme avait bien remarqué que quelque chose clochait avec William. Elle l’avait observé du coin de l’œil. Laissant les femmes à Ryan, Eleonnora attrapa son meilleur ami et l’entraina avec elle vers les salles de bain. Elle n’entra pas dans celle des femmes, mais plutôt dans celle des hommes. Il n’y avait personne, pour l’instant. Elle se fichait bien que quelqu’un la voit, de toute façon.

-« Hey ? Ça ne va pas ? Tu as l’air vraiment étrange… Passe-toi un peu d’eau sur le visage, ça devrait aller. »

La jeune femme en profita pour regarder son reflet dans le miroir. Elle replaça une mèche de cheveux. Elle était toujours aussi jolie. Elle était bien plus belle que toutes ces femmes présentes dans la salle principale. Lorsqu’elle cessa de se contempler, elle observa de nouveau le rouquin. Elle lui expliqua qu’elle allait le laisser seul, un petit moment, le temps qu’il puisse aller aux toilettes et respirer un peu. Elle, elle allait retrouver Ryan. Si dans cinq minutes le rouquin n’était pas de retour, elle comptait bien aller le chercher ici-même.

Elle quitta la salle de bain et retrouva Ryan. Elle prit place à ses côtés et jeta un coup d’œil vers les femmes dansant un peu plus loin. Pourquoi, soudainement, cet endroit qu’elle avait si longtemps apprécier lui semblait plus fade ? Elle n’en savait rien. Ce devait être parce qu’elle aimait Evelynn. Elle ne pouvait plus regarder une autre femme de la même façon. Sa douce avait pris possession de son cœur, de son esprit, de son âme.


-« Je crois que William n’a pas supporté le martini. J’espère qu’il ira mieux. Alors, tu en as trouvé une à ton goût, ce soir ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et pour quelques verres de plus... [Ryan/Will]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Et pour quelques verres de plus... [Ryan/Will]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pour quelques immortels.. Beaucoup doivent mourir.. ( Renzaburo )
» Pour Quelques Pièces d'Or
» Pour quelques fragments de plus skaven Vs Liche and co
» Juste pour quelques commentaires ^^
» [FB:1619] Pour quelques crânes de plus.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men : Sentinel Project :: Le Monde :: New-York :: Les Rues :: Stonedge-