X-Men : Sentinel Project

Entrez dans un univers où l'homme est à l'aube de son évolution ! Image 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Visite à Froid [Scum]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Visite à Froid [Scum]   Mer 8 Oct 2014 - 16:51


"The cold never bothered me anyway"


-«Let it goooooooo ! Let it goooooooo ! Can’t hold it back anym… aaaaaaah ! »

Erïka fut interrompue lorsqu’elle fut projetée dans le banc de neige fraichement tombée. Ce fut suffisant pour amortir sa chute. Elle tenta d’afficher une mine à la fois déçue et vexée, mais n’y arrivait pas, trop occupée à rire. Elle enlaça Bobby avant de se donner un élan pour rouler sur le côté et se retrouver au-dessus de lui.

Tout avait commencé il y a des mois de cela. Lorsque le film « Frozen » fut à l’affiche, Erïka insista pour le visionner. Elle y amena son petit ami, qui sut également apprécier le film, mais pas autant qu’elle. Depuis, il l’entendait souvent répéter qu’elle voulait un château de glace. Déjà que cette idée avait germé dans sa tête il y a longtemps, maintenant elle ne faisait que la hanter. Elle rêvait du jour où elle se sentirait comme une princesse de glace. Ça avait un côté mignon, il devait bien l’admettre. C’était adorable de la voir ainsi rêvasser et, quelque part, cela le rassurait. Son pouvoir avait été, souvent, un handicap dans ses relations amoureuses. Peu de gens supportaient le froid qu’il dégageait et très peu avaient la volonté d’Erïka pour en faire fi et supporter le fait d’être tout de même malade la moitié de l’année. Lorsqu’il l’entendait, malgré tout cela, souhaiter avec un château, un village, et même un bonhomme de neige, souhaitant se sentir comme une princesse, il ne pouvait s’empêcher d’être attendri. Il ne faisait que réaliser qu’il ne pourrait jamais cesser de l’aimer.


-« Qu’est-ce que tu as contre ma chanson ? » Lui demanda-t-elle en cessant doucement de s’esclaffer.
-« Tu la chantes encore et encore depuis ce matin. »
-« J’ai regardé le film hier, dans l’avion, faut dire. »
-« Ton père a dû t’adorer. »
-« Je crois que je l’ai entendu parler de se tirer une balle à un moment, mais je n’en suis pas certaine. » Fit-elle, amusée. « Maintenant qu’on a du temps devant nous, sans personne pour nous déranger… tu pourrais me créer une patinoire ? »

Elle l’embrassa dans le cou, comme si cela pouvait le faire céder à sa demande. Avec la fin de sa session d’étude à l’université, il lui avait été impossible de profiter de la température et de jouer dans la neige. Elle était constamment cloitrée à l’intérieur avec un grand chocolat chaud et une tonne de travaux à rédiger. Maintenant qu’elle pouvait en profiter, elle n’allait certainement pas s’en empêcher.

Bobby se redressa et elle fit de même, s’assoyant sur ses cuisses. Elle regarda la neige sous sa main se transformer en glace et se propager pour former une grande patinoire circulaire, comme sa petite amie adorait. Cette dernière se leva afin d’y poser les pieds. C’était très glissant, mais avec le temps elle avait appris à apprivoiser cette glace, s’y déplacer aisément et quasiment agir avec elle comme si elle en aurait été la maitresse. Avant de se lever, Bobby créa des petits bonhommes de neige fait de glace, ici et là. Lorsqu’il se leva et vint rejoindre Erïka, se déplaçant sans le moindre problème sur la glace, il crut voir des étoiles briller dans ses yeux, tout comme au premier jour. Doucement, elle retira son manteau et l’accrocha au bras de l’un des bonhommes de neige. Elle portait une grosse veste de l’institut qui la réchauffait suffisamment, pour l’instant.


-« Tu vas attraper froid, Erïka. Tu n’en as pas assez de tomber malade ? »
-« Non. Et puis, ça va, j’ai mon chandail. Et puis, tu sais… » Fit-elle avant de revenir vers lui. « … the cold never bothered me anyway. »

Amusée, elle vint l’enlacer. Elle était irrécupérable. Impossible de lui faire entendre raison. Elle préférait mieux attraper la grippe que d’avouer qu’elle pouvait avoir froid. Elle voulait se montrer forte, quitte à franchir les limites de son corps. Elle le faisait par folie, parce qu’elle était folle d’amour pour cet homme. Elle s’était juré que jamais son pouvoir ne serait un obstacle à leur relation.

Erïka leva la tête vers lui, souriante, comme un ange. Bobby se pencha pour l’embrasse tendrement. Elle, elle restait accrochée aux lèvres de son petit ami, bien que les siennes prenaient doucement une teinte bleuté.  Ils se pensaient seuls. Personne ne sortirait par un temps pareil, après tout. Pourtant, pas très loin, il y avait certains résidents qui semblaient avoir eu la bonne idée de venir profiter de la période hivernale, tout comme eux.

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scum
Correcteur
avatar

Messages : 855
Date d'inscription : 16/05/2011
Age : 25

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 25
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Visite à Froid [Scum]   Ven 10 Oct 2014 - 2:36

Ordinairement, en plein hiver, Scum ne quittait pas les égouts et se prélassait dans une forme d'hibernation qui évitait à son corps de subir des faiblesses dues au manque de soleil et au froid. Mais dernièrement, une nouvelle problématique s'était posée dans sa vie :

Il avait une petite sœur et s'était promis de tout faire pour être un bon grand frère. Ainsi en déposant sa petite sœur à l'Institut il avait fait ce qu'il pouvait faire de mieux en tant que bon grand frère. Malheureusement, maintenant qu'il ne vivait plus au même endroit que sa sœur, il ne pouvait plus être présent pour être un bon grand frère !
Et cela posait problème.

C'est pourquoi, ces derniers temps, il s'était efforcé de rendre plus souvent visite à l'Institut. Et parce que ses mues étaient elles aussi devenues plus régulières, il n'était plus imposé par son changement de peau de rester tout l'hiver enfermé. Anticipant alors sa prochaine escapade au manoir du professeur Xavier, l'écailleux avait réuni de chauds vêtements pour affronter le climat froid de l'extérieur.

Évidemment, avec ses amis Morlocks il n'avait rien pu réunir de très reluisant. Ses après-ski étaient dépareillés et éventrés, sa grosse doudoune était tâchée, déchirée et ne tenait fermée que grâce aux bretelles de son épais pantalon et à l'addition de plusieurs ceintures, ses moufles avaient été percées par ses doigts griffus qui débordaient d'au moins une phalange, sa chapka était assurée de ne pas s'envoler car elle s'était embrochée sur les pics de son crâne et il avait insisté pour avoir deux écharpes, peu importe qu'elle soient élimées : une pour son cou et l'autre pour sa mâchoire.

Ainsi emmitouflé, le lézard avait mis du temps à arriver jusqu'à l'institut. Mais au moins, il faisait encore jour et il n'eut pas à réveiller qui que ce soit. A l'entrée de la demeure, il en appela à l'amabilité des résidents interloqués par son accoutrement pour trouver sa petite sœur.

Le mutant reptilien avait attendu quelques minutes avant que la sonnerie de son téléphone ne résonne dans sa gueule et que les vibrations ne le poussent, une fois de plus, à régurgiter violemment l'appareil. Le lézard l'attrapa in extremis dans sa main avant qu'il ne tombe au sol et put le lire le message suivant, envoyé par un numéro qu'il ne connaissait pas : "coucou spike :-):-):-D"

En levant la tête, il put voir la petite Melissa rendre son téléphone à une résidente qui quittait les lieux en grimaçant. La fillette vint ensuite se planter devant lui, laissant planer un moment de silence avant de dire :

"_T'as mis des vêtements. C'est bien.
_Oui, il fait froid. Comment ça se fait que tu te souviennes de mon numéro mieux que de mon nom ?
_J'écris le numéro sur mes mains tous les jours parce qu'il s'efface à chaque fois, dit la petite en tendant ses deux paumes vers son frère. Et je sais que tu t'appelles Spike ! Tu craches les messages que je t'envoie ! La fille là-bas a dit que c'était dégoûtant, mais je trouve que c'est génial !"

Scum sourit, se disant que la visite valait l'effort consenti. Consciencieux, il demanda à sa sœur si elle allait bien, si elle se plaisait à l'Institut et si elle s'était faite de nouveaux amis. La positivité de ses réponses le rassura grandement et une fois ces formalités passées, le frère et la sœur purent entrer dans l'essentiel de leur rencontre : les petites anecdotes de vie.

Melissa commença en faisant remarquer à Scum qu'elle l'avait vu jouer dans la bande annonce du film Tortue Ninja et qu'elle voulait voir la carapace qu'on lui avait prêté pour le film. L'écailleux se prêta au jeu et lui dit qu'on ne lui avait pas laissé la carapace mais qu'il pourrait toujours lui apprendre à être un ninja. La petite annonça ensuite qu'alors qu'elle et les adultes se penchaient sur le cas de son pouvoir, elle avait eu vent de l'histoire de la gorgone grecque et  pensait que Gorgone pourrait être un bon surnom, puisque tout le monde en avait un. Scum y alla de sa contribution en lui apprenant qu'il s'était lui aussi renseigné et qu'il pensait l'appeler Médusa puisque c'était le nom d'une des gorgones et que cela ressemblait à Melissa. Celle-ci argua alors que Médusa était un nom déjà pris et que Gorgone était mieux, ce à quoi l'écailleux répondit que gorgone n'était pas un nom mais un nom commun. La conversation dévia rapidement sur la définition de ce qu'était un nom commun et ce qu'était un nom propre, puis Mélissa conclut finalement en disant qu'elle voulait sortir faire un bonhomme de neige.

Ainsi, après l'avoir habillée convenablement et avoir réajusté ses propres vêtements, Scum emmena sa sœur à l'extérieur pour jouer dans la neige, assurant qu'il connaissait des tas de façons de faire des bonshommes de neige amusants.
Malheureusement, la petite étant petite et le mutant reptilien étant très malhabile dans le froid et dans ses vêtements, le frère et la sœur ne parvinrent finalement qu'à entasser la neige de façon globalement sphérique.

"_On dirait pas un bonhomme...
_Non...
_Ça ressemble plus à un escargot.
_Un escargot des neiges alors.
_Oui, pose moi sur son dos pendant qu'il avance !"

Sans poser plus de question, le lézard accéda à la requête de sa sœur qui agrémenta dès lors sa chevauchée de bruits censés imiter la vitesse et... Un moteur sans doute. Cela dura environ deux minutes avant que la petite ne déclare finalement :

"_Il avance vraiment pas vite !
_Oui, les glaciers sont lents et les escargots aussi, donc un escargot glacier ne doit pas aller très vite normalement.
_Il faut qu'on le jette dans un moteur de voiture, ça lui donnera du turbo !
_...Ha bon ?
_Oui je l'ai vu à la télé ! dit la petite en se laissant glisser à terre. Viens, on l'emmène il faut trouver où sont les voitures de course ici."

Emportant alors la grosse boule de neige, les deux mutants commencèrent à errer dans le parc de l'institut, jusqu'à ce que Scum ne repère quelque chose qui éveilla son intérêt : Des bonshommes de neige ! L'écailleux posa l'escargot-glacier sur le sol blanc intima à sa sœur d'attaquer les bonshommes avec des boules de neige pendant que lui les taclait au sol "comme un tigre".

Frère et sœur s'élancèrent à l'attaque sans trop se soucier des gens autour d'eux, le grand lézard avançant d'une démarche pataude dans la neige. Lorsqu'il fut assez près, il se jeta contre le bonhomme de neige le plus proche. Malheureusement, ce dernier était fait de glace bien solide et l'écailleux rebondit dans la poudreuse. Empêtré dans ses vêtements, il ne réussit qu'à soulever des gerbes de neige sans parvenir à se relever. La petite fille, en joie, sautait autour de lui en riant.

"Bon d'accord ! Si t'es trop nul à casser des bonshommes on va faire des anges dans la neige."

Melissa s'allongea alors à côté de son frère, et étendit les jambes et les bras pour remuer la neige autour d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Visite à Froid [Scum]   Ven 10 Oct 2014 - 19:22

Erïka se sentait actuellement comme dans un conte de fée. Elle ne pourrait rêver de mieux. Un homme parfait contre lequel se blottir, un décor magique qui la faisait sentir spéciale et… Scum. Finalement, l’ambiance n’était plus aussi romantique que cela.

En entendant quelque chose de massif percuter l’un de bonhommes de glace, Erïka sépara ses lèvres de celles de son petit ami afin de voir ce qui venait de se produire. Sur le coup, il lui fallut quelques instants pour comprendre de quoi il était question. En reconnaissant Scum, tout empêtré dans un tas de tissus en mauvais état, la jeune femme ne put s’empêcher de rire. Elle leva les yeux vers Bobby, visiblement amusée, alors que ce dernier avait un peu de mal à comprendre ce qui venait de se passer et, surtout, qui avait été suffisamment stupide pour se projeter sur ses bonhommes de glace.


-« Tu te souviens du mec qui brise les chiottes à chaque fois qu’il mets les pieds ici ? Voilà au moins une chose qu’il ne peut pas briser. » Fit-elle avant de laisser échapper un nouveau rire amusé.

Bobby quitta doucement la patinoire, suivit d’Erïka. Il s’approcha du pauvre Scum, toujours empêtré dans ses vêtements. Il tenta du mieux possible de lui venir en aide, ce qui n’était pas facile.


-« Ne bouge pas, je vais t’aider à te sortir de là. »

Il fit en sorte que Scum puisse se redresser avant de s’éloigner de quelques pas. L’odeur surprenait toujours les gens, généralement. Jetant un regard à la petite fille qui faisait des anges dans la neige, Erïka se demandait d’où elle pouvait bien sortir. Elle était, de toute évidence, pas la cousine de Scum avec ses vêtements propres et son petit air angélique. Elle s’approcha doucement de la gamine.

-« Je peux ? » Lui demanda-t-elle d’une voix douce avant de se laisser tomber dans la neige, près d’elle.

À son tour, Erïka fit un joli ange dans la neige. Par contre, elle n’avait plus son manteau et le froid commençait à se faire sentir sous sa veste, mouillée par la poudre blanche. Après avoir tracé un joli ange, comme elle savait les faire, la jeune femme se redressa.

-« En fait, tu te fiches complètement de tomber malade. » Constata Bobby.
-« Si je le suis, tu vas encore t’occuper de moi et me faire de la soupe comme je l’adore ? »
-« Probablement. En fait, je devrais peut-être faire en sorte que tu sois constamment malade pour avoir une excellente raison de toujours te garder avec moi. » Il lui offrit un doux sourire.
-« Huum. Je ne savais pas que je sortais avec un véritable génie du mal. »

Elle tendit la main afin qu’il l’aide à se remettre sur ses pieds. Ensuite, elle se tourna vers Scum.

-« Depuis quand tu fais du baby-sitting ? On t’a collé des heures de travaux forcés pour rembourser tout ce que t’as éclaté la dernière fois ? J’aurais tellement aimé voir ça. Par contre, la prochaine fois que tu comptes prendre un bain, sois gentil et fait le dans la piscine. »

Elle se moquait gentiment de lui. Elle avait entendu parler de cette histoire à son retour de l’institut et elle n’avait été que découragée des maladresses de Scum. Au moins, il avait le mérite de la faire rire, ce qui était une belle qualité.

-« Tu sais, il ne fait pas si froid, pourquoi est-ce que as tous ces… vêtements sur le dos ? »
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scum
Correcteur
avatar

Messages : 855
Date d'inscription : 16/05/2011
Age : 25

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 25
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Visite à Froid [Scum]   Mer 22 Oct 2014 - 2:54

A mesure qu'il se débattait, Scum sentait la neige rentrer dans ses vêtements et fondre sous lui, le mouillant et le refroidissant. Il se débattait alors de plus belle, manquant presque donner un coup à Bobby qui venait l'aider. Melissa, à quelques pas de là, observait le ciel en remuant ses bras et ses jambes pour obtenir la forme d'un ange dans la neige. Lorsque Erika s'approcha d'elle, elle lui donna la permission de venir faire des anges à côté d'elle.

Le mutant reptilien -après s'être péniblement redressé et avoir remercié Bobby- secouait ses vêtements pour les débarrasser, bien en vain, de l'humidité. Puis quand Erika se releva à son tour, la fillette suivit le mouvement et observa le résultat obtenu par chacun :

"_Le mien est bien. Celui-là aussi. Et Spike ça ressemble à rien du tout ! Qu'est-ce que tu fais ?! C'est un ange ou une patate ?! Ohlalala !
_C'est le symbole de ma détresse pendant que je me noyais dans la neige, ça, rétorqua l'écailleux.
_Mais tu peux pas te noyer dans la neige !
_Si... Parce que... C'est de l'eau, en fait.
_Je croyais que c'était de la poussière de l'espace parce que ça avait la forme d'une étoile.
_Et ben... Les comètes sont en glace, donc je suppose que ça peut venir de là..."

Semblant arriver à un accord mutuel sur la provenance des flocons de neige, le frère et la sœur hochèrent tous deux la tête avant que Erika n'interpelle Scum :

"_Depuis quand tu fais du baby-sitting ? On t’a collé des heures de travaux forcés pour rembourser tout ce que t’as éclaté la dernière fois ? J’aurais tellement aimé voir ça. Par contre, la prochaine fois que tu comptes prendre un bain, sois gentil et fait le dans la piscine.
_Ha tu en as entendu parler ? J'ai beaucoup de mal avec le carrelage et tout ça... Je crois pas qu'ils m'auraient gardé pour des travaux tu sais, il aurait pas fallu que je casse d'autres trucs. Non, je viens juste rendre visite à ma petite sœur. En fait c'est plutôt l'Institut qui la baby-sit pour moi vu que c'est moi qui la leur ait confié. Oh d'ailleurs ! Melissa, je te présente Erika ou Verity. Elle a le pouvoir de détecter les mensonges que disent les gens et euh... D'entendre bien. Très bien.
_Salut ! Moi mon pouvoir c'est que je suis la Gorgone !
_Ou Médusa.
_La Gorgone !
_Hrm..."

Scum poussa un soupir frissonnant et réajusta les vêtements sur son dos.

"_Tu sais, il ne fait pas si froid, pourquoi est-ce que tu as tous ces… vêtements sur le dos ?
_Moi je trouve qu'il fait SI froid que ça en fait. Normalement je dors à cette période de l'année... Mais je veux bien prendre un bain dans votre piscine si elle est chauffée. Enfin, si ça ne pose problème à personne. Je crois qu'il vaut mieux que je sois supervisé pour prendre des bains ici maintenant. J'ai tendance à casser tout ce qui est propre. Eh, je suppose que si ça n'a pas passé des années dans une décharge, ce n'est pas assez solide pour moi.
_Il casse tout ce qu'il touche, c'est une ca-la-mi-té ! s'exclama la petite.
_Oui, voilà... Quoiqu'il en soit, je voulais passer un peu de temps avec ma sœur. Parce que tu vois, les enfants aiment la neige et que je tiens à la voir souvent... Pour être un grand frère comme il faut et tout ça.

Même s'il grelottait bêtement dans la neige et le froid, il semblait assez important à ses yeux d'être un bon grand frère pour que Scum consente à abandonner ainsi le peu de zone de confort qu'il avait dans la vie. Encore plus voûté que d'habitude, il gardait un œil sur la fillette qui approchait Erika en l'observant d'un air d'intense concentration.

"_J'aime pas la neige, dit-elle le plus sérieusement du monde. Et je suis la duchesse d'Angleterre. Pas la reine. Reine c'est trop grand. J'ai cinq ans et demi... Oh non ça c'est vrai, zut.
_Qu'est-ce que tu dis ?
_J'essaye de dire des mensonges pour voir ce que ça fait ! Peut-être qu'elle brille et qu'elle vibre comme un téléphone ?
_Non... Je crois pas... dit Scum en haussant les épaules en direction de Erika.
_Prête moi ton téléphone, je vais te montrer un truc drôle ! cria ensuite la fillette à l'adresse de la jeune femme. Tu vas voir c'est trop bien, c'est la preuve que mon grand frère est un dragon ! Presque ! Il manque des ailes, mais quand il en aura je pourrais voler sur son dos ! Allez !"

Laissant Melissa harceler Erika un moment, le grand frère s'adressa au mutant de glace :

"Moi c'est Scum. Tu es le petit ami d'Erika, non ? C'est bien, je pense qu'elle avait besoin de ça." dit-il en hochant la tête.


Dernière édition par Scum le Mer 29 Oct 2014 - 20:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Visite à Froid [Scum]   Mer 29 Oct 2014 - 20:22

Erïka était une surdouée et c’était bien vrai. Elle avait des faiblesses, certes, mais pas dans les sports hivernal. Elle avait essayé de nombreuses disciplines par le passé, pour le simple plaisir de jouer dans la neige. Elle adorait passer du temps à l’extérieur en tout temps. La seule raison qui la poussait à limiter ses sorties en été étaient les grosses canicules qui pesaient sur elle comme un poids indésirable sur ses épaules. Elle n’aimait pas cette sensation. Certes, elle pouvait passer du temps dans la piscine comme elle aimait le faire, mais elle devait la partager avec les autres étudiants de l’institut, ce qui lui plaisait moins.

En voyant Scum se débattre dans la neige, la jeune femme pouvait clairement constater que l’hiver n’était pas son truc. Pourtant, il avait fait l’effort de sortir des égouts et de se couvrir… relativement convenablement. Elle ne pensait pas le voir avec des vêtements sur le dos, un jour. Certes, cela ressemblait plutôt à un fouillis de tissus trouvés çà et là, mais cela lui constituait une tenue pour le moins originale.

Aidée de Bobby, Erïka se leva et épousseta ses jeans couverts de neige. Elle avait fait un joli ange au sol, juste à côté de celui de la petite fille. Scum, quant à lui, avait commencé à creuser sa tombe si elle se fiait à ce qui résultait de sa chute dans la neige. Amusée, la jeune femme lui demandait ce qu’il faisait ici par une telle température qui ne lui seyait pas du tout. Il s’occupait de sa petite sœur. Erïka ne savait même pas qu’il avait une sœur et elle n’aurait jamais fait le rapprochement. Il fallait dire qu’ils étaient bien différents physiquement. Scum pris la peine de faire les présentations entre Erïka et Mélissa.


-« Oh que si, j’entends très bien. Ton histoire s’est rendue jusqu’à Londres comme ça. » Plaisanta Erïka. « Peu importe c’est quoi ton pouvoir, gamine, ne t’en sert pas, d’accord ? »

Erïka se moquait un peu de Scum qui avait très froid par ce temps de l’année. Elle, elle s’amusait bien l’hiver. Il y avait la neige, les sports hivernaux et même Bobby. C’était le moment parfait pour passer du temps à l’extérieur avec lui. Lorsqu’elle fait froid, il lui mettait parfois son manteau sur les épaules afin qu’elle n’attrape par le rhume et reste bien au chaud.

-« Tu fais bien de prendre soin d’elle. Ça ne plaira peut-être pas à tous si tu fous à nouveau les pieds dans une salle de bain, mais ça part d’une bonne intention. Ce printemps on te fera prendre un bain dans la piscine, qui est non chauffée en passant. »

Mélissa s’approcha d’Erïka et se mit à lui déblatérer des choses qui ne faisaient ni queue ni tête. Elle ne savait pas ce qu’elle voulait faire, mais Scum se chargea de lui demander bien rapidement. Elle tentait d’activer le don d’Erïka  en racontant un tas de mensonge.

-« Your sister is a little bitch. » Fit-elle en jetant un regard à Scum. « I fucking love her ! »

Afin de l’amuser, la jeune femme usa une petite partie de son don pour que ses yeux s’illuminent, une fraction de seconde, d’un bleu encore plus éclatant. Lorsqu’elle avait découvrir qu’elle pouvait tirer la vérité de la bouche des gens, elle s’était amusée à se pratiquer et se regarder dans le miroir pour voir à quoi ses yeux ressemblaient lorsqu’elle usait de sa mutation. Maintenant, elle pouvait simplement faire changer leur couleur sans utiliser son don sur une personne en particulier.

Amusée, Erïka prêta son téléphone à la gamine qui souhaitait lui montrer un truc marrant. Qu’est-ce que c’était, elle ne le savait pas. Elle déverrouilla son Iphone qui mena directement à l’écran d’accueil où on pouvait voir en fond d’écran une image d’Erïka, Bobby et Emma entre eux d’eux. Une belle photo des deux élèves avec leur mentor que la jeune femme chérissait plus qu’elle ne le laissait croire. Pour elle, il s’agissait d’un excellent souvenir qu’elle adorait revivre à chaque fois qu’elle consultait son téléphone.

-« Si tu veux me montrer des photos d’amitiés improbables entre des animaux tu perds ton temps, je les ai déjà toutes vues. Tu es sûr que ton frère pourrait avoir des ailes ? Vu le nombre de pizza qu’il ingurgite il ne sera pas capable de voler bien haut, selon moi. »

Elle attrapa Mélissa par la taille et l’entraina avec elle dans la neige. Erïka s’assit au sol sans peur d’avoir froid, laissant la petite s’assoir sur ses jambes en tailleur. C’était plus confortable pour naviguer sur le téléphone. Pendant ce temps, Scum s’était approché de Bobby en constatant que sa présence était tout ce qui fallait à Erïka pour qu’elle s’adoucisse.


-« Oui, Bobby. » Il tendit la main par réflexe. « Je crois qu’Erïka avait simplement besoin de gens à qui faire confiance. Je suis heureux d’être avec elle et je crois que c’est réciproque. Elle est loin d’être comme on le pense, elle sait cacher son jeu. Comment vous êtes-vous rencontrez ? Je me doute que si tu me dis ça c’est parce que les choses ne se sont pas très bien passées au départ, je me trompe ? »

Alors qu’elle était en train de regarder des choses ici et là sur son téléphone avec Mélissa, Erïka lui attrapa doucement des mains pour faire charger une vidéo. Elle adorait les enfants, la majorité du temps, même si cela ne paraissait pas toujours.

-« Je vais te montrer un truc qui prouve que c’est trop cool d’être mutant. Tu connais Monster High ? À ton âge tu dois bien savoir lire, non ? »

Elle fit jouer la vidéo et laissa la gamine regarder le clip musical qui avait été créé pour promouvoir les livres, la série télévisée, les films et les poupées qui étaient vendues dans n’importe quel magasin de jouet. C’était génial de voir à quel point être un « monstre » pouvait être considérer comme étant quelque chose de cool pour les fans de cet univers. C’était parfait pour une petite fille comme Mélissa. À son âge, elle ne devait pas avoir peur d’être ce qu’elle était, mais plutôt en être fier, tout mutant de ce monde.


Dernière édition par Erïka M. Davidoff le Mar 11 Nov 2014 - 5:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scum
Correcteur
avatar

Messages : 855
Date d'inscription : 16/05/2011
Age : 25

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 25
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Visite à Froid [Scum]   Dim 2 Nov 2014 - 4:37

Ayant toujours été très sensible au froid et vivant sous la surface de la ville, Scum n'avait jamais vraiment apprécié l'hiver à sa juste valeur. Aujourd'hui il n'était dehors que parce que les enfants adoraient la neige et, sa sœur étant une enfant, il n'avait pu y échapper. Pourtant, même si cela partait d'une bonne intention, les activités hivernales n'étaient décidément pas son truc : il avait échoué à la construction et la destruction des bonshommes de neige puis exécuté une très mauvaise performance en ange. Heureusement, il avait pu croiser Erika et son petit ami, qui offraient un renfort non négligeable. La discussion s'engagea rapidement, notamment parce que Scum s'était encore fait remarquer lors de sa dernière visite à l'Institut.

"_Oh que si, j’entends très bien. Ton histoire s’est rendue jusqu’à Londres comme ça, plaisanta Erïka. Peu importe c’est quoi ton pouvoir, gamine, ne t’en sert pas, d’accord ?
_Si je m'en sers les gens arrêtent de bouger. On m'a dit que c'était pas un pouvoir rigolo, alors maintenant j'ai des res-pon-sa-bi-li-tés, approuva la petite en articulant bien le dernier mot, assez peu commun pour elle.
_Jusqu'à Londres ? s'étonna Scum. Oh oui, c'est là-bas que tu étais quand je suis venu porter Melissa ici. Il faudra que tu nous racontes, c'est le pays du rock'n'roll et du thé
_Et de Big Ben !"

Scum hocha la tête. Le frère et la sœur, l'un dont la culture s'était dégradée au fil du temps passé dans les égouts, et l'autre qui commençait tout juste à en entretenir une, savaient peu de choses sur le monde extérieur et en étaient par conséquent aussi curieux l'un que l'autre. Si beaucoup de choses les séparaient, leur ignorance avait au moins le mérite de les rapprocher.

"_Tu fais bien de prendre soin d’elle, reprit Erika lorsque l'écailleux lui confia son envie de s'occuper de sa sœur. Ça ne plaira peut-être pas à tous si tu fous à nouveau les pieds dans une salle de bain, mais ça part d’une bonne intention. Ce printemps on te fera prendre un bain dans la piscine, qui est non chauffée en passant.
_Je ne pense pas prendre le risque de passer à nouveau la nuit ici. Je venais pour la journée, avec Melissa, je repartirais sans doute quand elle ira se coucher. Mais je reviendrais au printemps, oui ! Le temps sera chauffé au moins, si c'est pas la piscine."

Melissa, se sentant en fin de compte peu concernée par la discussion, avait préféré se focaliser sur un point plus essentiel : le pouvoir d'Erika. Plantée devant la jeune femme, elle avait voulu tester sa capacité à détecter les mensonges en lui en déclamant quelques uns.

"_Your sister is a little bitch, dit la blonde, amusée. I fucking love her !
_Oh my goodness Verity, s'écria l'écailleux en posant les mains sur les oreilles de sa sœur. If you can't stop playing with guns, you should at least stop being rude and think about what you say to children.
_F-word ! She said the f'king F-word ! chantonna la petite avant de s'égosiller devant les yeux lumineux d'Erika. Je voudrais que les miens brillent aussi ! Mais ils deviennent seulement tout blancs ! s'écria-t-elle en tirant de ses petites mains sur la peau de son visage jusqu'à ce que la couleur de ses iris disparaissent sous ses paupières.

Scum lâcha un sifflement agacé et abandonna les filles à leur téléphone pour faire la connaissance du petit ami d'Erika. Ce dernier se présenta sous le nom de Bobby et tendit une main que Scum serra dans sa moufle éventrée.

"_Je crois qu’Erïka avait simplement besoin de gens à qui faire confiance. Je suis heureux d’être avec elle et je crois que c’est réciproque. Elle est loin d’être comme on le pense, elle sait cacher son jeu. Comment vous êtes-vous rencontrés ? Je me doute que si tu me dis ça c’est parce que les choses ne se sont pas très bien passées au départ, je me trompe ?
_C'est bizarre, on pourrait penser que détecter les mensonges l'aiderait à faire le tri entre les gens de confiance et les autres. Mais je sais qu'elle peut être gentille. Parfois. On s'est rencontrés quand il y avait encore des gens qui essayaient de la kidnapper en fait. C'est une fille assez difficile, encore maintenant elle garde un pistolet avec elle et c'est elle qui ch-

Le mutant reptilien dut s'interrompre lorsque Melissa, à l'aide du téléphone que lui avait prêté sa nouvelle amie, avait appelé son numéro. Des gargarismes agitèrent sa gorge et le générique de sa série favorite résonna entre ses mâchoires. Sachant pertinemment ce qui allait se passer ensuite, Scum détourna sa gueule de Bobby en levant la tête pour propulser son téléphone dans les airs plutôt que dans le visage de son interlocuteur. Le petit appareil vibrant et sonnant ne tarda pas ensuite à retomber dans la neige. Un peu balourd dans ses vêtements, l'écailleux se pencha prestement pour le ramasser tandis que la fillette éclatait de rire dans son dos. Et lorsque le grand lézard put finalement mettre la main sur le téléphone, la petite mit fin à l'appel, continuant de s'égosiller.

"Hrrm... Bah tant pis, peut-être un faux numéro, dit Scum en gobant à nouveau son portable avant d'expliquer pour le jeune homme devant lui sans doute interloqué. Je n'ai pas de vêtement normalement alors je le range ici..."

De son côté, la petit gorgone rendit son téléphone à la grande blonde et lui confia :

"Des fois j'y crois pas que c'est mon grand frère, mais il est rigolo."

Puis après avoir fait un rapide tour des applications du téléphone -Melissa s'étant montrée très intéressée par le jeu de plantes et de zombies- Erika proposa à la petite :

"_Je vais te montrer un truc qui prouve que c’est trop cool d’être mutant. Tu connais Monster High ? À ton âge tu dois bien savoir lire, non ?
_Lire oui, mais pas encore tous les mots. On apprend à écrire maintenant."

Docile et fascinée, la petite visionna la vidéo avant de s'exclamer :

"Oui je connais ! C'est comme elles que je vais devenir, les quatre PNK. Elles sont géniales avec leurs yeux rouges et leurs Kss !"

La petite travailla un moment son sifflement reptilien en remuant la langue devant Erika avant de se lasser et de lui dire :

"Est-ce que tu as des photos de ton voyage en Angleterre ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Visite à Froid [Scum]   Mar 11 Nov 2014 - 5:06

Erïka passait la majeure partie de son temps à Londres dans le cadre de ses études. Cela ne l’empêchait pas, malgré tout, de profiter de la richesse et des biens de son père pour sécher les cours et passer du temps avec ses amis, en Amérique. Elle y faisait un tour à chaque mois, pour quelques jours seulement. Elle pouvait passer du temps avec ses proches et en profiter pour décompresser. Elle ne se souvenait pas d’avoir bu autant de café dans sa vie que dans la dernière année. Elle travaillait fort, suffisamment pour maintenir ses notes à un bon niveau, l’important étant de réussir ses cours et obtenir son diplôme.

Les premières semaines, elle avait visité le pays, ses régions, ses musées, découvrant une nouvelle culture. Elle avait légèrement attrapé l’accent britannique au fil du temps, ce qui était tout à fait adorable. Par contre, lorsqu’elle jurait ça sonnait toujours aussi étrange à ses oreilles. C’était sûrement une mauvaise impression.

La jeune femme aimait bien les enfants, mais elle n’agissait pas du tout comme si elle était en présence de l’un d’eux. En fait, elle s’exprimait toujours de cette façon un peu grossière et irréfléchie, ce qui ne plaisait pas vraiment à Scum. Sa petite sœur était trop jeune pour apprendre un vocabulaire que tout le monde connaissait de toute façon.


-« Calm down. I’m not rude. That’s not the first time she heard that kind of words anyway. Oh and don’t panic about my gun, I don’t need them when I’m with my lovely bodyguard. » Elle tourna légèrement la tête pour faire un clin d’oeil à Bobby.

Ce dernier s’adressa d’ailleurs à Mélissa qui tentait de faire disparaitre la couleur de ses yeux sous ses paupières.

-« En fait, ce qu’elle dit pas c’est qu’elle était tellement jalouse de mes yeux qu’elle a décidé de les copier. »
-« Quoi ? Noooon, c’est faux ! »
-« Qu’est-ce que tu me disais toujours, déjà ?  « Oh, Bobby, j’adore la couleur de tes yeux. J’aimerais tellement pouvoir faire ça. » Ça ne te dit rien ? »
-« I hate you » Fit-elle en souriant, le repoussant gentiment pour l’éloigner d’elle. Elle était amusée, mais ne pouvait avouer qu’il n’avait pas tort.
-« Ça veut dire que j’ai raison. »

Erïka lui tira la langue et s’approcha de Mélissa pour se balader d’applications en applications sur son téléphone cellulaire. Elles faisaient découvrir à l’une comme à l’autre des vidéos ou des petits jeux. C’était assez amusant. Mélissa avait beaucoup de chance d’être à l’institut, loin de la cruauté du monde extérieur. Ici, elle pouvait vivre son enfance, innocente et joyeuse. Elle était mutante, certes, mais elle avait droit à une existence normale. Cet endroit pouvait lui offrir tout ce dont elle avait besoin.

Pendant ce temps-là, Scum et Bobby discutaient. Cependant, la conversation fut rapidement interrompue lorsque le lézard cracha un téléphone dans la neige. Il sonnait, vibrait et était couvert de bave. Ce n’était pas un Iphone qui survivrait à une telle torture, c’était certain. Lorsque Scum attrapa finalement le téléphone, il cessa de sonner. Mélissa s’esclaffait tout autant qu’Erïka. Même Bobby, comprenant ce qui venait de se produire, riait discrètement. Il ne voulait pas vexer Scum qui, lui, n’avait pas compris la situation.


-« Oh shit, that’s fucking gross ! » S’exclama Erïka. « Un jour, Darling, rend moi un service et apprend lui à éteindre sa sonnerie, d’accord ? »

-« En fait, ce n’était pas un faux numéro. » Fit Bobby en désignant les filles du menton, après que Scum lui ait expliqué pourquoi il gardait un téléphone dans sa gueule.

Pendant ce temps-là, les filles calmaient leurs éclats de rire. Scum était parfois maladroit, se tournait bien souvent en ridicule, mais on ne pouvait nier qu’il était quelqu’un de bien. Il faisait de son mieux. La preuve était qu’il était ici à s’occuper de sa petite sœur.


-« On ne choisit pas toujours sa famille, mais tu as de la chance d’avoir un grand frère qui prend soin de toi. Il a souvent l’air débile, mais il ne veut que ton bien, ça se voit rien qu’à le regarder. »

Puisqu’il était question de musique après avoir entendu la sonnerie du téléphone de Scum, Erïka fit visionner une vidéo à la jeune Mélissa. Elle compara les filles de Monster High au PNK de Monster University. On pouvait voir les choses sous cet angle, en effet. Cette petite semblait fan des films d’animation, mais elle commençait tout juste à découvrir l’univers fascinant et inusité de la littérature. Elle apprenait tout juste à lire, chose normale à son âge. Cependant, si elle avait besoin d’un coup de main, Erïka serait ravie de l’aider, lorsqu’elle était présente à l’institut, bien sûr.

-« Haha. J’avoue, je les aimais bien. » Erïka avait, bien sûr vu le film d’animation et savait de quoi la petite parlait. « Si tu veux, je pourrais te prêter un livre et t’aider à comprendre les mots que tu ne comprends pas. À ton âge j’apprenais déjà à écrire deux langues différentes. »

La petite adorait visiblement faire des imitations et plaisanter. C’était quelque chose qu’Erïka appréciait. Les enfants pouvaient être si drôles, parfois. Changeant de sujet, la gamine demanda à voir des photographies de Londres. Bien sûr, Erïka en avait tout un tas qu’elle pouvait lui montrer. Elle sélectionna l’album photo de son téléphone pour lui présenter des clichés.

-« Je dois en avoir quelques-unes ici. J’en ai pris beaucoup la première fois que j’y suis allée et maintenant j’habite là-bas. J’ai aussi des photos de mon voyage à Paris, à Prague et au Japon. »

Pendant ce temps, Bobby les observait, un peu en retrait en compagnie de Scum.

-« Et après ça elle ose me dire qu’elle ferait une mauvaise mère. Elle adore les enfants, même si elle n’ose pas toujours l’avouer. » Il tourna la tête vers Scum. « Si tu as trop froid on peut toujours rentrer. »

Erïka, qui les avait entendus, leva la tête vers eux, les toisant de ses grands yeux bleus.

-« Déjà ? »

Malgré tout, elle se leva. Bobby venait de retirer son manteau et vint emmitoufler sa petite amie à l’intérieur. Elle était trempée à cause de la neige et ses mains tremblaient légèrement. Elle allait attraper une méchante grippe si elle continuait de se négliger comme ça. Elle rangea son téléphone dans la poche de son jeans et attrapa son propre manteau qu’elle avait laissé accroché à l’un des bonhommes de neige. Elle ne s’inquiétait pas pour Bobby qui était maintenant en t-shirt, sachant qu’il pourrait bien passer la nuit nu dans la neige sans qu’il ne sente quoi que ce soit.

-« Puisque Scum est là, il est coutume de commander de la pizza. Combien je dois en prendre, cette fois-ci ? » Demanda Erïka.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scum
Correcteur
avatar

Messages : 855
Date d'inscription : 16/05/2011
Age : 25

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 25
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Visite à Froid [Scum]   Lun 24 Nov 2014 - 2:34

Même s'il se devait selon lui de faire de son mieux, il n'était pas facile pour Scum d'assumer le rôle de grand frère. D'abord à cause du gouffre qui séparait leur mode de vie, à lui et à sa sœur :
Le mutant des égouts avait voulu garder Melissa près de lui, s'étant dit qu'elle finirait par s'adapter à la vie sous la surface. Après tout, plusieurs des Morlocks avaient déjà élevés leurs propos enfants ici bas et ces derniers n'en semblaient pas malheureux. Ce que l'écailleux n'avait pas pris en compte cependant, c'était que ces enfants là n'avaient pas été subitement arrachés à leurs parents.
Cela faisait une certaine différence et Scum était parti sur une mauvaise base pour faire admettre son lien de parenté.
Mais lorsqu'il cessa d'être le vilain monstre qui séquestrait la fillette dans les égouts pour devenir celui qui la déposait dans un lieu plein d'amis et de magie, les choses s'arrangèrent nettement. Scum espérait maintenant qu'elle grandisse rapidement pour trouver le courage de venir lui rendre visite à lui dans l'Allée. D'un autre côté, il la trouvait mignonne ainsi, et en aurait presque souhaité que le temps s'arrête pour la petite lorsqu'il n'était plus avec elle. Ainsi, il ne manquerait pas un seul instant de son enfance et il aurait été certain d'avoir toujours présent quand elle avait besoin de lui.
Mais cela n'était malheureusement pas possible, et tout ce que pouvait faire l'écailleux pour le moment était de construire de beaux souvenirs du peu de temps qu'ils avaient à passer ensemble.

Ce qui aurait été plus facile, s'il avait pu effacer les grossièretés qui entraient dans les oreilles de la petite.

Agacé par le langage d'Erika, Scum sauta sur l'échappatoire offerte par Bobby :
"_Les tiens pourront changer aussi, on ne sait jamais de quelle façon nos pouvoirs peuvent évoluer.
_J'aurais des yeux bleus moi aussi ?
_Peut-être. Peut-être verts, rouge ou jaune.
_Génial !"

Le frère et la sœur échangèrent un sourire avant que les filles s'abandonnent aux nombreuses applications du téléphone. Les garçons de leur côté discutèrent... Et bien de filles tout simplement.

Comme souvent, Scum était soucieux vis à vis d'Erika. Il trouvait sa vie difficile, considérait que son caractère n'en arrangeait rien, et pourtant c'était lui qui vivait dans les égouts, en marge de la société ! Sa dernière lubie d'aller espionner des laboratoires clandestins, quoique excitante s'était trouvée dangereuse et l'écailleux, ne sachant pas à quel point ces escapades étaient secrètes pour la jeune femme, voulut en parler au petite ami de cette dernière. Cependant, la petite blague de sa sœur l'en empêcha et interrompit la discussion.
Et lorsque Bobby désigna les coupables il poussa un petit sifflement.

"Je ne crois pas que le vibreur soit une bonne idée en fait. Mais le son amène pas mal d'ennuis aussi. Je devrais peut-être porter une sacoche."

La réflexion était surtout personnelle, mais Scum en fit tout de même part à son interlocuteur tout en gardant un œil sur les deux filles qui papotaient toujours devant leur téléphone :

"Quand il saura voler, ce sera le meilleur grand frère. Mais en attendant on s'amuse aussi, répondit Melissa à la remarque de sa nouvelle amie. Puis à sa proposition de lui apprendre l'écriture et la lecture, elle s'enthousiasma : Deux langues ?! Oui il faut que tu m'apprennes ça ! Tu connais le français ? Maman m'a dit que Grandma était française, alors je peux parler ça, oui ?! Et... Paris c'est en France, enchaina-t-elle en voyant les photos défiler devant ses yeux. J'irais là bas un jour alors. Ohlala regarde, elle est beaucoup plus grande que dans ma boule à neige !" s'exclama-t-elle en voyant la Tour Eiffel.

Scum sourit en entendant sa sœur avoir déjà autant de projets pour sa vie future. Des projets que l'Institut, mieux que lui, pourrait l'aider à accomplir. Cette pensée le rassura d'autant plus quant à sa décision de la déposer ici. Son sourire s'élargit en entendant la remarque de Bobby.

"That's a Verity she couldn't hide for long,
déclara-t-il avec un sifflement amusé avant de reprendre plus sérieusement. Je veux bien rentrer oui. Tout ça me réchauffe le cœur, mais en fait ça ne suffit pas pour le reste." dit-il dans un frisson.

Ainsi, les deux mutants sonnèrent le temps de rentrer et commencèrent à mener la gent féminine vers le manoir, malgré ses protestations.

"_On a rien eu le temps de faire comme il faut ! On a même pas mis le Turbo à notre escargot de neige !
_Tu recommenceras avec Erika et Bobby alors. Ce sont des experts en neige, ne t'inquiète pas ! Pour le moment, c'est l'heure de la pizza comme dit Erika. Cette fois c'est moi l'expert donc on ne risque pas de se tromper. Je connais une pizzeria qui fait du sur mesure si vous n'avez pas peur de payer un peu plus cher. Pour ma part ce sera fruits de mer et anchois, saumon et anchois, thon et anchois et poulet et anchois. Sans fromage. Parce que je digère toujours pas les laitages. Oh attends, je vais noter tout ça sur un papier, avec le numéro de la pizzeria."

Une fois au chaud dans l'Institut, Scum tomba à même le sol les vêtements qui le rendaient si lourdaud dehors et partit en quête d'un stylo et d'une feuille de papier. Melissa trottinait à sa suite, d'une part pour l'aider à trouver les objets sans rien démolir dans la demeure et d'autre part pour être certaine qu'il entende la commande qu'elle piaillait :

"Moi je veux que ce soit sucré et salé en même temps ! Et je veux tout le fromage que t'as pas ! Des montaagnes de fromage ! Attends donne le crayon je vais le noter moi !"

Et alors qu'elle sautait pour s'emparer des objets que son frère tenait, ce dernier grimpa au mur puis au plafond de la salle, hors d'atteinte.

"_Donc pour Melissa... commença-t-il, concentré sur son bout de papier.
_Ohlala descends de là tout de suite ! cria la petite en sautillant de plus belle.
_...quatre fromages... continua Scum dans le tumulte.
_Qu'est-ce que tu fais t'es fou dans ta tête ?! piaffa Melissa en agitant les bras en tout sens.
_...de l'ananas, du miel...
_Tu vas salir le plafond, et c'est qui qui va nettoyer après ?!
_...et un supplément sur le fromage. Mais lequel ?! demanda l'écailleux en laissant tomber son regard sur la fillette.
_Celui avec des trous, dit-elle, soudainement calmée par cette sollicitation.
_...L'emmental alors ? Oui, oui ça doit être ça. Voilà c'est noté. Verity, Bobby ce sera quoi pour vous ? appela finalement l'écailleux en agitant la feuille et le crayon, ce dernier tombant au sol. Oups."

Rigolant aux éclats, Melissa s'empressa de ramasser le petit objet et fila sans demander son reste, laissant son grand frère retrouver le plancher avec un nouveau soupir sifflé. Lui que l'hiver et le froid vidaient de son énergie, ne comprenait pas d'où les enfants tenaient toute la leur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Visite à Froid [Scum]   Jeu 27 Nov 2014 - 3:39

Erïka était une surdouée, c’était indéniable. Elle avait une capacité et une facilité d’apprentissage extraordinaire qui lui permettait d’absorber les informations qu’elle recevait comme une éponge. Certes, elle avait ses faiblesses, mais avec le temps et la volonté elle pouvait rapidement les tourner en forces. Il fallait simplement qu’elle ait une raison et la motivation de le faire. Lorsqu’elle était enfant, elle réussissait à l’école parce que c’était ce qu’on lui imposait. Avec le temps, elle a découvert ses passions, ce qu’elle appréciait et dans quoi elle excellait. Dès son plus jeune âge, on lui apprenait l’anglais en plus de sa langue natale. Les choses n’avaient pas toujours été simples car apprendre deux alphabets différents était assez difficile, mais elle y était parvenue. Mélissa commençait tout juste à apprendre à lire l’anglais, comme tout enfant américain de son âge. Si Erïka pouvait l’aider à faire en sorte que cela ne soit pas une épreuve difficile à surmonter, elle allait le faire.

-« Oui, je parle français. » Fit-elle dans cette langue avant de reprendre en anglais. « Ce n’est pas la seule que je parle, tu sais. Je dois être rendue à une dizaine, maintenant. Oui, la tour Eiffel est immense, beaucoup plus que la statue de la Liberté. »

La gent féminine s’amusait bien dans la neige, même si elle ne faisait que papoter et regarder des photos sur le téléphone d’Erïka. Cependant, Scum était mort de froid et c’était dans un élan de gentillesse que Bobby déclara qu’il était temps de rentrer. Cela n’empêcha pas les protestations de fuser. Autant Erïka se plia rapidement à la décision, autant Mélissa due être convaincue par Scum. Elle pourra faire des escargots de neige une autre fois. Ni Erïka, ni Bobby n’allaient se plaindre du temps passé à l’extérieur.

-« Si j’avais pas parlé de pizza, je suis sûre que j’aurais pu te convaincre de rester dehors. Moi aussi je veux faire des escargots de neige ! » Tout en marchant, elle s’approcha de Mélissa et se pencha pour lui adresser quelques mots. « Et tu sais quoi ? Il est capable de les faire bouger tout seul, comme par magie ! »

Erïka n’écoutait que d’une oreille distraite les préférences de Scum pour sa pizza. Elle savait qu’il adorait les anchois. Elle comptait téléphoner à la pizzeria dont il parlait une fois à l’intérieur de l’institut. Question de confort, ils décidèrent de s’installer dans l’une des pièces communes du manoir, là où ils allaient pouvoir discuter et manger tranquillement. Cependant, dès que Scum mis la main sur un crayon ainsi qu’une feuille de papier, ce fut le bordel. Sa petite sœur n’était pas d’accord avec l’idée qu’il grimpe au plafond – et Erïka non plus, certaine qu’il allait le faire s’écrouler sur leurs têtes – et tentait de l’en faire descendre de par ses protestation.

La jeune femme avait laissé les manteaux sur le dossier d’un fauteuil. Elle observait la scène d’un regard à la fois amusé et découragé. Déjà que Scum était tout un individu, elle ne voulait pas imaginer comment sa sœur grandira avec l’âge.


-« Ils sont fous ces deux-là. » Laissa-t-elle échapper.
-« Ça me rappelle une certaine famille. »
-« Et tu l’adores cette famille ! » Répliqua Erïka en repoussant légèrement Bobby en poussant sur son épaule.
-« C’est vrai. Même si je me passerais parfois de ta sœur. »
-« Crois-moi, tout le monde se passerait d’elle. Y a que sa fiancée pour arriver à la supporter à longueur de journée. »
-« Une vraie battante cette femme. » Ils rirent tous les deux.

Lorsque Scum échappa son crayon, Mélissa se sauva avec, voulant récupérer une feuille de papier pour écrire à son tour. Bobby vint vers elle, délaissant Erïka qui attrapa son téléphone pour appeler la pizzeria. Une fois que Scum eut les pieds sur terre, elle lui vola la feuille des mains pour composer le numéro de la pizzeria. Elle allait improviser et y aller avec ce qu’il y avait sur la liste du mutant. Pour ce qui était de la commande de Bobby, elle connaissait ses goûts et savait quoi prendre pour lui.

D’ailleurs, ce dernier était un peu plus loin avec Mélissa. Il s’accroupit à sa hauteur afin de pouvoir lui parler sur le ton de la confidence.


-« Donne-moi ta main. J’ai quelque chose pour toi. Je vais te le donner en échange de ceci. » Il prit le crayon de sa main, puis lui fit ouvrir la paume pour y former une boule de neige.

Elle pourra se servir de cette arme pour la lancer sur son frère, lui qui n’aimait pas le froid. Pendant ce temps, l’homme déposa le crayon à sa place, en espérant qu’elle ne songera pas à le reprendre. De toute façon, Erïka venait tout juste de terminer de passer la commande, récitant le numéro de sa carte de crédit – qu’elle connaissait par cœur – afin de payer sa transaction à distance. Elle ne tarda pas à raccrocher, quelques secondes plus tard.

-« On devrait avoir la commande dans moins d’une heure. D’ici là, toi tu ne vas pas à la salle de bain tout seul. » Fit-elle en jetant un regard qui voulait tout dire à Scum. « On a beau avoir de l’argent, mais si on doit réparer à chaque fois que tu passes aux chiottes on va se ruiner. »
.


Dernière édition par Erïka M. Davidoff le Lun 29 Déc 2014 - 5:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scum
Correcteur
avatar

Messages : 855
Date d'inscription : 16/05/2011
Age : 25

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 25
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Visite à Froid [Scum]   Lun 22 Déc 2014 - 3:50

Si Melissa accepta de rentrer, ce ne fut pas sans la promesse d'une nouvelle sortie dans la neige. Le pouvoir d'Iceberg semblait prometteur en ce sens et faisait déjà naître la joie sur la visage de la petite. L'idée de voir ses créations de neige prendre vie aurait enchanté n'importe quelle petite fille !
Ce qui enchantait Scum par contre, c'était la commande de pizzas bien chaudes qu'il se permit de prendre en main. La compétition qui s'ensuivit entre le frère et la sœur, pour s'emparer du papier et du crayon, donna lieu à une nouvelle scène ubuesque dans le salon. Scum ne voulait pas être dérangé pendant qu'il réfléchissait, et la petite voulait poser sur papier sa part dans la commande. Elle commençait à écrire, et se considérait comme bien assez grande déjà pour noter elle-même ce qu'elle voulait. Évidemment, dans sa quête de calme, le mutant reptilien avait pris soin de se placer en hauteur, sans se soucier des conventions sociales. Conventions que Melissa connaissait elle-même assez bien pour disputer son frère. Enfin, ça semblait évident qu'il était malpoli de monter au plafond des gens !

Et lorsque finalement le lézard eut presque fini de prendre la commande de tout le monde, il laissa tomber le stylo avec lequel s'enfuit rapidement sa sœur.  
Bobby, plus mature et responsable sans doute que les autres présents, prit sur lui de rattraper la fillette afin de prévenir d'éventuels désastres artistiques.

"_Donne-moi ta main. J’ai quelque chose pour toi. Je vais te le donner en échange de ceci, dit le petit ami d'Erika en prenant le stylo de la main de la petite pour le remplacer par une boule de neige de sa création.
_Génial ! Ta magie est chouette !" s'enthousiasma la petite en jubilant de l'air de celle qui a une bonne blague derrière la tête.

Dissimulant la boule de neige dans son dos, elle revint en trottinant vers le salon où Erika et Scum terminaient de régler les derniers détails de la commande. L'écailleux était resté à deux pas de la jeune femme, afin de la reprendre si elle se trompait et de bien insister sur les demandes importantes, comme le supplément d'emmental ou les multiples anchois.

"_On devrait avoir la commande dans moins d’une heure, déclara Erika. D’ici là, toi tu ne vas pas à la salle de bain tout seul. On a beau avoir de l’argent, mais si on doit réparer à chaque fois que tu passes aux chiottes on va se ruiner.
_Tu en parles comme si j'avais vraiment envie de prendre un bain, se plaignit Scum. C'est toujours vous qui m'y forcez. Le plus simple, ce serait que je ne prenne pas de bain, comme ça il n'y a aucun risque que je casse quoique ce-
_Aaaaah l'attaque !" cria soudainement Melissa en lançant sa boule de neige.

Le projectile glacé fendit l'air, trouvant son chemin jusqu'à la nuque de l'écailleux qui lâcha un sifflement de surprise et détala sans demander son reste.

"A couvert !" hurla-t-il en se jetant par dessus un canapé.

Un craquement de bois retentit lorsqu'une table basse se brisa sous son poids. La fillette, tout en criant "A couvert ! A couvert !" accourut à son tour vers le canapé qu'elle franchit avec bien plus de mal, ses petites jambes gigotant en l'air pour la faire passer de l'autre côté.

Sur le sofa, elle déplaça tous les coussins pour se tasser dessous et depuis son petit abri s'adressa à son frère :

"Maintenant que tu as fais une bêtise, il va falloir qu'on se cache"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Visite à Froid [Scum]   Lun 29 Déc 2014 - 5:30


S’occuper d’un enfant était loin d’être de tout repos. Scum avait bien fait de permettre à la petite Mélissa de vivre à l’institut, là où elle pouvait s’épanouir pleinement et vivre sa vie de petite fille. Elle semblait si énergique et plein d’entrain, peu importe ce qui se passait, qu’il était impossible de ne pas être attendrit en la voyant s’extasier devant toutes les découvertes qu’elle faisait. Bobby devait avouer que de l’entendre complimenter son pouvoir et de la voir s’émerveiller devant les petites choses qu’il pouvait créer, comme par magie, lui réchauffait le cœur. Son pouvoir s’était bien souvent montré comme étant un handicap, surtout lorsque cela concernait les relations sociales. Peu de gens appréciait le froid qu’il dégageait naturellement, bien qu’il tentait de le contrôler autant que possible. Il tentait de ne jamais imposer les effets de sa mutation à qui que ce soit, ne souhaitant que vivre le plus normalement possible.

Regardant Mélissa s’éloigner, Bobby se disait qu’elle ne risquait rien à s’amuser avec un peu de neige. Il était loin de se douter de ce qui allait suivre. Pendant ce temps, Erïka terminait son appel avec la pizzeria. Elle tentait d’ignorer Scum, qui la corrigeait lorsqu’elle ne donnait pas les bonnes informations, ou pour lui rappeler de rajouter certains extras sur les pizzas. Lorsqu’elle coupa la communication, la jeune femme soupira de soulagement. Maintenant, il ne lui restait plus qu’à attendre l’arrivée de leur repas. Pendant ce temps, elle devait s’assurer que Scum ne fasse pas de bêtises. Il était donc hors de question qu’il se rende à la salle de bain seul. Des plans pour qu’il brise encore quelque chose…

Lorsque Mélissa lança sa boule de neige sur son grand frère, la réaction de ce dernier ne se fit pas attendre; aussitôt, il se jeta à couvert afin de se protéger de l’attaque. Le problème était qu’il était plutôt lourd et qu’il en fallu peu pour que son poids, soudainement projeté conter une table basse qu’il n’avait pas vue, la fasse céder dans un craquement désagréable. Erïka observa la scène avec de grands yeux, à la fois étonnée et décourager. Ce n’était plus l’accès à la salle de bain qu’il fallait lui refuser, mais bien celui à toutes les pièces meublées du manoir.

Le plus drôle dans tout cela, était de voir Mélissa se jeter sur le canapé et tenter de passer par-dessus à son tour. La main d’Erïka s’applatit aussitôt contre son visage. Elle était tout simplement découragée. Elle ne savait pas ce qu’elle allait faire de ces deux-là. Visiblement, Bobby constatait également les dégâts sans savoir quoi dire face à cette situation. Ce fut sa petite amie qui s’adressa à lui en laissant échapper un long soupire.


-« Tu sais que si on a des enfants, il y a une infime possibilité qu’ils finissent comme ça ? »
-« C’est un risque que je suis prêt à prendre. » Fit-il en haussant les épaules.
-« Je ferais mieux d’aller te chercher un balai. Mais c'est toi qui ramasse. » Fit-elle avant de quitter la pièce.

Pendant qu’Erïka allait récupérer de quoi nettoyer le bordel de Scum, Bobby s’approcha de ce dernier. Il pourrait lui tendre la main pour l’aider à se lever, mais il devait avouer qu’il hésitait légèrement. S’il pouvait faire fit de l’odeur, c’était plus difficile de faire de même avec la crasse qui le recouvrait.

-« Tu n’es pas blessé, au moins ? »

Lorsqu’elle fut de retour, Erïka tendit le balai à Bobby, puis déplaça les coussins de Mélissa fin de s’installer à ses côtés. Elle n’allait pas ramasser ça, cette fois. La première fois qu’il était resté à l’institut, il avait fait un véritable carnage dans la chambre qu’on lui avait assignée. Qui avait dû nettoyer ? Elle. Hors de question de faire quoi que ce soit, cette fois. Et puis, puisque la boule de neige venait de Bobby, il pouvait prendre la responsabilité d’aider à nettoyer. Mélissa, quant à elle, pourrait s’enfoncer une écharde dans la peau ou se blesser. Il était mieux qu’elle reste assise dans sa cachette.

-« Ce serait bien de tout faire disparaitre avant qu’Emma ne tombe là-dessus. Les autres profs ne diront probablement rien, mais on sait tous comme elle est lorsqu’on brise un truc ici. »
-« Comme la fois où tu as fait exploser le grille-pain ? » Taquina Bobby.

Erïka afficha une moue boudeuse et plissa les yeux. Elle n’avait pas fait exprès de mettre le feu au grille-pain. Elle était certaine qu’un étudiant l’avait trafiqué, ce qui avait fait que ses Pop Tarts avaient tout simplement brûlées et probablement abîmé quelque chose dans la machine. Jeter de l’eau sur tout cela n’avait pas été la meilleure des idées. D’ailleurs, Bobby avait bien rit d’elle à ce moment-là. Bien sûr, il avait limité les dommages en gelant complètement l’appareil.

-« Ne bouge pas le temps que ton grand frère nettoie son bordel, d’accord ? » Demanda-t-elle à Mélissa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scum
Correcteur
avatar

Messages : 855
Date d'inscription : 16/05/2011
Age : 25

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 25
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Visite à Froid [Scum]   Jeu 8 Jan 2015 - 4:04

En un instant, Melissa et Scum avaient transformés une farce innocente en nouveau désastre mobilier. Normalement, un adulte responsable aurait tiré une leçon de cet incident : les jeux d'extérieur doivent rester à l'extérieur !
Cependant, Scum était trop ignorant de l'éducation pour gronder sa sœur. Il était de toute façon aussi coupable que cette dernière, encore étendu dans les copeaux de bois. La fillette était pour sa part, légèrement moins rongée par la culpabilité puisque, même si elle se cachait des conséquences de la bêtise elle ne se privait pas de faire des reproches à son frère. Erika était trop dépitée pour dire quoique ce soit aux deux fautifs et Bobby était sans doute trop poli.

Le mutant de glace alla d'ailleurs s'enquérir de l'état de son comparse écailleux qui se relevait parmi les débris de ce qui avait été une table basse il y a quelques secondes.

"_Tu n’es pas blessé, au moins ?
_Non, non ça va merci, répondit Scum en époussetant les morceaux de meuble sur ses écailles et en s'écartant d'un pas du lieu du sinistre. Dis donc, vous cachez souvent des tables derrière vos canapés comme ça ? C'est dangereux...

Il était vrai que chez les Morlocks, les quelques rares canapés que l'on trouvait étaient placés devant les quelques rares télévisions et servaient souvent de couvert lors des grandes bagarres.

_C'est ta faute parce que tu es gros et goofy. lança Melissa depuis son abri.
_Oooh, mais on dirait que quelqu'un est de mauvaise humeur et a besoin d'un gros câlin." rétorqua le gros lézard avant de tendre les bras vers sa sœur pour l'attraper.

Abandonnant son couvert, la petite tenta de fuir à grands cris le monstre qui voulait l'emporter mais fut happée par les bras écailleux alors qu'elle atteignait le sommet du canapé. Prise dans l'étreinte, elle tenta bien en vain de repousser l'affection de son grand frère.

"_Nan ! Nan ! Va-t-en avec tes piquants et tes saletés qui puent ! Au secours ! Ririka, dis lui de me lâcher ! cria-t-elle à la jeune femme qui venait tout juste de réapparaitre dans la salle avec un balai.
_Oh non, je lâche rien, parce que j'aime les gros câlins, dit le reptile sur un ton mièvre.
_Nan pas moi ! Pas maintenant ! Pouah !
_Ce serait bien de tout faire disparaitre avant qu’Emma ne tombe là-dessus. Les autres profs ne diront probablement rien, mais on sait tous comme elle est lorsqu’on brise un truc ici.
_Ha. Oui... admit Scum en lâchant la fillette sur le canapé.
_Comme la fois où tu as fait exploser le grille-pain ?" dit Bobby, taquinant sa petite amie avant de commencer le ménage. Scum s'écarta de son chemin avant de comprendre aux paroles d'Erika qu'il devait y participer aussi. Pourtant, il était la seconde victime -après la table- dans cette histoire !

"_Eyh, c'est pas ma faute si vous mettez des meubles n'importe où ici. Et puis d'abord, comment on fait exploser un grille pain ?
_En mettant de la dynamite dedans, duh ! répondit la petite, comme si c'était une évidence.
_Ha oui... dit l'écailleux qui tourna toute de même un regard interrogateur sur Erika, dans l'espoir d'obtenir la véritable réponse à sa question. Puis, se mettant accroupi au sol, il commença à ramasser les plus grosses pièces de bois qui le jonchaient. Melissa, depuis le canapé, se fit bien sûr un plaisir de guider les garçons en leur signalant tout copeau de bois oublié.

Ne sachant pas trop où les mettre, il avisa la cheminée du salon et entassa les morceaux dans l'âtre, brisant sur son genou ceux encore trop gros.

"_Voilà ! Ça fera du bois pour votre four à pizza ! dit-il, satisfait de son travail. Maintenant que tout est propre, tu penses que mam'zelle Emma viendra ?
demanda-t-il à Erika. Ça fait longtemps que je l'ai pas vue, et c'est un peu dommage parce que c'est agréable de la voir..."
_C'est qui ça ? demanda alors Melissa en se tournant vers Erika.



Le Scum sauvage lance Câlinade:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Visite à Froid [Scum]   Dim 11 Jan 2015 - 0:18

Les enfants aimaient jouer, surtout entre eux. Mais ce qu’ils aimaient le plus, en général, était d’embêter leur frère ou leur sœur. Dans le cas de Mélissa, sa cible était Scum. Puisqu’elle avait en main une belle boule de neige offerte par Bobby, elle n’allait certainement pas rater l’occasion de la lui lancer. C’est ce qu’elle fit. C’était censé être drôle, rien de plus. Cependant, en plus de ça le lézard sursauta et se jeta à couvert par-dessus le canapé avant de fracasser une table basse qui céda sous son poids.

Erïka était tout simplement découragée. Elle n’avait même pas les mots pour décrire son état face à ce qu’elle venait de voir. Visiblement, Bobby, lui, venait de comprendre d’où venait la réputation de Scum. Erïka n’avait pas exagéré les faits lorsqu’elle avait parlé de sa maladresse. Tandis que la jeune femme allait chercher un balai pour ramasser les débris, Bobby s’assura que le pauvre lézard ne s’était pas blessé lord de sa chute. D’ailleurs, la question de ce dernier le déboussola légèrement sur le coup.


-« Eh bien… Je ne dirais pas qu’elle était cachée… Habituellement les gens passe devant le canapé, pas par-dessus.»

Heureusement, la vérité sortait toujours de la bouche des enfants… et bien souvent de celle d’Erïka. Cette dernière étant absente de la pièce, c’était Mélissa qui expliquait à son frère qu’il était gros et que c’était pour cette raison qu’il avait brisé la table basse. Plutôt que de se vexer, Scum décida de punir sa petite sœur à coup de câlin. Cette dernière tenta de le fuir, mais en vain. Puisqu’elle était prise au piège, elle appela à l’aide, demandant à Erïka, qui revenait à l’instant dans la pièce.

-« Oh non, hors de question que je m’en approche tant qu’il n’a pas pris un bain. Et hors de question qu’il s’approche d’un bain. Kick him in the nuts, it works with guys. »
-« Ouuh. C’est pas un peu trop cruel et radical, ça ? »
-« Tu ne m’as jamais vu me battre contre mon frère, alors. » Erïka fit un clin d’œil à Bobby avant de lui tendre le balai.

Pendant ce temps, Mélissa continuait de protester tandis que Scum refusait de la lâcher. Erïka, quant à elle, restait en territoire neutre. Elle fit seulement remarquer qu’il serait bien de nettoyer la pièce avant que quelqu’un ne voit le bazar. Probablement que certaines personnes remarqueront l’absence de la table basse, mais il valait mieux que ce ne soit pas Emma. Elle ne supportait pas que l’on brise les biens de l’école. Après tout, elle y investissait de grosses sommes d’argent.

Au moins, cette petite réflexion poussa Scum à lâcher sa sœur pour aider Bobby à nettoyer. Ce dernier osa parler de l’incident du grille-pain que sa petite amie avait fait exploser. Il sentit un regard pratiquement aussi glacial que lui se poser sur sa personne et sourit. Il n’allait pas se gêner pour raconter cette histoire. Erïka n’allait pas lui en vouloir et il le savait.
Puisque Scum affirmait, encore une fois, que la table était placée n’importe où, la jeune femme en profita également pour se défendre au sujet du grille-pain.

-« Hey ! Ce n’est pas vrai, c’est toi qui t’es balancé dessus. Et puis, je pourrais dire la même chose. Y’a un mec qui s’amuse à booster les capacités de tous les électroménagers. Pas étonnant qu’il ait explosé ! »
-« Mais dis-moi, ma chérie, qui a mis du crémage sur ses pop-tarts avant de les glisser dans le grille-pain ? »
-« Je n’y ai pas pensé, avant de le faire, d’accord ? J’étais trop déconcentré par ton magnifique regard. » Fit-elle d’un ton taquin pour se défendre.
-« N’essaie pas de mettre ça sur mon dos. Sinon… »
-« Sinon quoi ? »
-« Je vais devoir te punir en te faisant un gros câlin… »

Sa menace était bien moins menaçante que si elle venait de Scum. Comme Bobby sentait bon et frais – dans bien des sens du terme – Erïka n’allait pas refuser une étreinte de sa part. Il se pencha vers elle pour déposer un baiser sur ses lèvres. Elles étaient glacées, ce qui fit frissonner le corps de la jeune femme. Trois secondes plus tard, Bobby retournait à sa tâche.

Scum aidait à la tâche, jetant le bois dans la cheminée. Il faisait assez chaud ici, ce n’était pas la peine de faire grossir le feu, mais il semblerait que ce soit la meilleure solution pour faire disparaitre les preuves de sa connerie.


-« C’est pas un four à pizza, c’est une cheminée. On a quelque chose de moins primitif pour les pizzas congelées. » Elle tourna la tête vers Mélissa. « Tu n’as pas froid, princesse ? »

Pendant ce temps, Bobby répondait à la question de Scum concernant Emma. Il valait mieux qu’elle ne voit pas les dégâts dans la pièce. Il jeta, d’ailleurs, le contenu de son porte-poussière dans une poubelle avant de déposer le balai dans un coin de la pièce. Emma savait très bien qu’Erïka était douée pour faire des bêtises. Lui aussi l’était, sauf qu’il ne se faisait jamais attraper.

-« Je ne crois pas qu’elle viendra. Aux dernières nouvelles elle était en voyage d’affaire. »
-« Ce sera pour une autre fois. »

Mélissa, quant à elle, se demandait qui était Emma. Bobby lui répondit, devançant ainsi Erïka, tout en s’approchant du canapé pour y prendre place.

-« C’est notre professeur. Elle est souvent absente parce qu’elle doit s’occuper de sa compagnie. Un jour, on te la présentera si tu veux. Maintenant, tu me fais un peu de place ? »

Il attrapa Mélissa et la souleva dans ses bras sans sa permission et replaça quelques coussins avant de s’assoir. Il déposa la petite fille à ses côtés afin de pouvoir passer un bras par-dessus les épaules d’Erïka, qui s’installa contre lui confortablement. Scum, quant à lui, avait le choix entre un fauteuil, un second fauteuil, ou le plancher maintenant nettoyé des débris.
Lorsque la sonnette de l’institut résonna dans le hall, jusqu’aux oreilles de la jeune femme, cette dernière soupira. Et dire qu’elle était confortable là… Elle se leva et attrapa quelques billets dans son manteau avant de disparaitre. Par contre, à peine une minute plus tard, elle appela Bobby à l’aide. Elle avait près d’une dizaine de pizzas dans les bras et elle peinait à refermer la porte alors que le livreur s’éloignait pour regagner sa voiture. Ce dernier vint l’aider en prenant la moitié des boites, puis rejoignit le salon.

Ils réalisèrent qu’il n’y avait plus de table basse.


-« Tu vois, c’est là qu’une table basse c’est utile. » Expliqua Erïka avant de se diriger vers la cuisine, où elle s’installa à la table.

Elle déposa une partie des boites sur le comptoir afin de leur faire plus de place, puis alla rejoindre les autres
.

-« Tu veux quelque chose à boire, Mélissa ? » Lui demanda Bobby. Il tourna, par la suite, la tête vers Scum pour attendre sa réponse également.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scum
Correcteur
avatar

Messages : 855
Date d'inscription : 16/05/2011
Age : 25

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 25
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Visite à Froid [Scum]   Dim 25 Jan 2015 - 5:26

Le mobilier n'était vraiment pas le fort de Scum. Il fallait dire qu'il y en avait si peu dans l'Allée que le lézard n'était pas habitué aux espaces aussi encombrés. L'incident de la table basse n'était donc clairement pas de son fait, mais de celui qui avait eu l'idée de cacher une toute petite table devant le canapé. Ce que disait Bobby avait un certain sens cependant : il est vrai qu'il était assez rare de sauter par dessus un sofa. Sauf circonstances exceptionnelles, et se faire agresser à coups de boules de neige en intérieur relevait du cas de force majeure !

Pour Melissa par contre, pas question de partager les torts de son frère. Il était de notoriété publique qu'il était maladroit, et cela elle le dit bien. Sa franchise lui valut une câlinade, chose loin d'être agréable lorsque administrée par un habitant des égouts. Et malgré les protestations de la fillette, il fallut qu'Erika ne ramène Scum à des responsabilités plus adultes afin qu'il daigne lâcher sa sœur. Cette dernière ne pouvait de toute façon pas se dépêtrer toute seule, même en utilisant les bons conseils d'Erika en matière de lutte contre le genre masculin : ses petits pieds rebondissaient sans effet contre les écailles du ventre de son lézard de frère.

Puis, tandis que les deux hommes réunissaient les débris de la table basse, Bobby amena dans la conversation un sujet qui déplut à Erika puisqu'il rappelait sa propre maladresse. Maintenant, ils étaient deux à se défendre d'un incident ménager. Sauf que le procès d'Erika vira au flirt et en les voyant ainsi Melissa détourna le regard en grimaçant ouvertement, ce qui fit lâcher un sifflement rieur au mutant reptilien.

Ce dernier, avec l'aide d'Iceberg, réunit les bris de bois afin de les jeter tout naturellement dans le feu de cheminée, qu'il prit d'ailleurs pour un four à pizza.

"_C’est pas un four à pizza, c’est une cheminée. On a quelque chose de moins primitif pour les pizzas congelées, lui répondit Erika.
_Primitif ? Je suis déjà allé dans une pizzeria et je peux te dire qu'à moi, ça me paraît primordial. Les meilleures pizzas c'est pas celles qui sont congelées, tu sais.
_Tu n’as pas froid, princesse ? s'enquit ensuite la jeune femme.
_Non, non ça va moi." répondit la petite.

A la question de la présence de Mlle Frost, Bobby répondit que cela semblait peu probable pour le moment, ce que confirma Erika. Scum se contenta de hausser les épaules : Tant pis. Il ne tenait pas absolument à la voir, mais elle aurait été une connaissance de plus auprès de qui prendre des nouvelles, ce qui était toujours agréable.

Melissa avait pour sa part besoin de plus de précisions sur l'identité de cette Emma et ne se priva pas de poser la question.
"_C’est notre professeur. Elle est souvent absente parce qu’elle doit s’occuper de sa compagnie. Un jour, on te la présentera si tu veux. Maintenant, tu me fais un peu de place ?
_Professeur de quoi ? demanda encore la petite qui frissonna lorsque le mutant de glace la souleva avant de la reposer. Haaa mais t'es tout froid, toi ! Oui d'accord j'ai froid maintenant voilà !" protesta-t-elle avant de quitter le canapé pour aller trottiner devant l'âtre de la cheminée. Elle y retrouva d'ailleurs son frère qui lui ne l'avait pas quitté et se prélassait, allongé devant les flammes. Gênée par sa masse pesante, la petite grimpa sur le corps écailleux afin de s'y asseoir. De là elle tendit les mains qu'elle agita devant le feu ronflant.

Finalement, Erika se leva afin d'aller chercher les pizzas lorsque celles-ci arrivèrent. Son appel à l'aide pour les porter ne passa pas aussi inaperçu que le bruit de la sonnette et Scum réagit presque aussi vite que Bobby, s'élançant à quatre pattes vers le couloir. Sa sœur, renversée sur le plancher dans un cri se leva à son tour et poursuivit l'écailleux :

"_Non ! Sors pas ! Sors pas ! Il faut pas qu'on te voie, arrête ! Y a trop de magie en toi !
_Oups, c'est vrai ça !" s'exclama l'écailleux qui quitta le couloir d'un bond pour rejoindre le salon par une autre pièce. Melissa, toujours sur ses talons continuait de rouspéter et lorsque le frère et la sœur revinrent au canapé, Erika et Bobby revenaient avec les pizzas.

"Tu vois, c’est là qu’une table basse c’est utile."
dit simplement Erika avant de se détourner vers la cuisine. Évidemment, cette manœuvre fut considérée comme une fuite, aussi Melissa et Scum s'élancèrent ils à leur poursuite. En chœur ils poussèrent leurs exclamations guerrières :

"_Pizza ! Kawaboungaaah !
_Haha ! Ouaaaaais !"

Melissa sautillait devant Bobby pour qu'il lui donne une ou toutes les boites et Scum s'empara des boites restantes alors qu'Erika venait tout juste de les poser sur le comptoir.

"Pas besoin de table basse alors que vous avez déjà une table, un sol et des genoux. D'ailleurs tout le monde n'a pas de genou, tu devrais être contente de ce que tu as." dit l'écailleux sans tarder à ouvrir une boite et s'emparer d'une pointe qu'il porta à sa gueule.

"_Tu veux quelque chose à boire, Mélissa ? demanda Bobby, aimable malgré la cohue des deux affamés.
_Un coca steuhplaît ! s'exclama la petite.
_La même chose pour moi, s'il te plait !" renchérit son frère après avoir dévoré sa première part.

L'écailleux, qui voyait sa petite sœur presque escalader la table depuis sa chaise pour s'emparer d'un carton, en poussa un vers elle. Melissa se salit les doigts de sauce sans hésitation durant la difficile tâche de séparer une pointe des autres. Goulûment et sans trop de considération pour les bonnes manières, le frère et la sœur commencèrent à manger.

"_Bon appétit ! s'écria la fillette dans un élan de politesse.
_Bon appétit !" répéta Scum.

Chacun à son échelle, ils se goinfraient sans retenue. Cela posait d'ailleurs souci à Melissa qui voulait gouter chaque pizza avant qu'elle ne disparaisse dans le gouffre qu'était l'estomac de son frère. Ainsi elle réclamait régulièrement une part de "celle-là" lorsque l'écailleux ouvrait sur la table un des cartons afin de le redistribuer à la personne qui l'avait commandé. Très vite, les boîtes ouvertes s'entassèrent les unes sur les autres, puis sur les chaises inoccupées. Très mobile, Scum ne s'était d'ailleurs pas assis et faisait le tour de la table, piochant parmi ses pizzas des parts successives et n'hésitant pas à ajouter à son menu tout ce que sa sœur avait entamé sans vouloir le finir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Visite à Froid [Scum]   Mar 27 Jan 2015 - 5:33

Erïka était le genre de femme qui vivait en hiver. L’été n’était pas fait pour elle. Pas de snowboard, pas de patinage, pas de ski… que pouvait-elle faire l’été ? Rien. Ah oui, patauger dans la piscine parce qu’il faisait une chaleur d’enfer. Et puis, il n’y avait pas le plaisir de s’installer devant un bon feu de foyer tout en buvant un chocolat chaud.

D’ailleurs, le bois que jetait Scum dans l’âtre de la cheminée allait probablement le faire brûler pendant encore longtemps. L’idée de s’installer paisiblement dans cette salle de repos avec une tasse de thé et un bon livre lui plaisait bien. Cependant, ce ne sera que lorsque Scum quittera l’institut pour retrouver les égouts. Des plans pour qu’il fasse des gaffes s’il restait trop longtemps au sein du manoir. Il valait mieux, pour l’instant, éloigner de lui tout ce qui pouvait possiblement le blesser ou faire en sorte de briser quelque chose. En fait, elle devrait vider totalement la pièce.

Mélissa était installée sur le canapé en compagnie d’Erïka. Elle profitait, tout comme elle, du feu mais de loin seulement. Ce fut lorsque Bobby la souleva afin de prendre sa place que la petite fille clama avoir froid. Bobby ne s’en vexa pas trop, il avait cessé de s’étonner depuis longtemps du fait que personne n’osait se coller à lui… sauf Erïka, mais elle était clairement un cas à part.


-« Tu le trouve froid ? Tu es sûre que tu ne deviens pas un peu trop douillet comme ton frère ? » La taquina Erïka.

Alors que la petite fille s’installait confortablement pour profiter du feu de cheminé et s’éloigner du froid que dégageait Bobby, le livreur de pizza fit l’annonce de son arrivée, obligeant Erïka à se lever pour aller chercher les pizzas. Elle demanda rapidement de l’aide à son petit ami. En plus d’avoir beaucoup de boites, elles étaient chaudes. Très chaudes. La jeune femme marcha jusqu’à la cuisine puisqu’il n’y avait plus de table basse dans la salle de séjour.
Par contre, Mélissa et Scum ne cessait de chahuter, criant des cris de guerre et tournant autour des pizzas comme s’ils les chassaient.


-« Non mais calmez-vous, vous deux ! » S’exclama Erïka.

La jeune femme se demandait si elle n’allait pas finir par écraser la queue de Scum ou bien bousculer Mélissa par inadvertance. Heureusement, elle semblait préoccupée par l’idée de dévaliser Bobby de ses pizzas. Ce dernier, taquin, posa sa main glacée derrière la tête de Mélissa, sur sa nuque, afin de la calmer un peu et l’éloigner de lui. Ainsi, il pouvait apporter les pizzas sans risque jusqu’à la cuisine. D’ailleurs, dès qu’Erïka déposa les siennes sur le comptoir, Scum ne se gêna pas pour s’en emparer. Selon lui, avec une table et des genoux on pouvait s’installer confortablement. D’ailleurs, il signala à Erïka qu’elle devrait être heureuse de posséder des genoux car ce n’était pas le cas de tous.


-« Humm… T’en connais tant que ça des mecs sans genoux ? »

Pendant ce temps Bobby demanda à Mélissa si elle ne voulait pas quelque chose à boire. Elle lui demanda un Coca Cola, tout comme Scum. Cependant, en ouvrant le réfrigérateur il constata qu’il n’y avait que des canettes de Pepsi. Il en prit deux, considérant que ça avait approximativement le même goût.

-« It’s Pepsi. » Fit-il en déposant les canettes sur la table, dont une devant la petite fille.

Le repas débuta. Erïka, qui peinait à tenir sa pizza brûlante entre ses doigts en coupait des morceaux dans une assiette à l’aide d’un couteau et d’une fourchette. Elle mangeait tranquillement, prenant son temps, contrairement à Scum. Combien de pizza pouvait-il engloutir comme ça ? Il ne cessait de roder autour de la table, ouvrant boite sur boite pour servir les autres – mais question sanitaire Erïka préférait qu’il ne touche pas à ses pointes à elle – et finissant les restes de Mélissa. La petite n’était pas bien difficile, elle avait envie de goûter à tout. C’était bien de voir ça. Par contre, peut-être ne serait-elle pas si ouverte à tout si on lui présenterait des plats à base de légumes.


-« Tu n’as pas envie de juste… t’assoir ? À moins que ce ne soit pas dans tes habitudes, je ne sais pas comment vous mangez dans les égouts, mais ici on ne tourne pas autour de la table, généralement. » Commenta Erïka en tournant la tête vers son ami.

Lorsqu’Erïka eut terminé de manger quelques pointes, elle laissa ses restes à Scum. Il allait assurément tout manger sans laisser une seule miette. Elle se contenta plutôt d’aller déposer toutes la vaisselle dans la machine à cet effet. C’était déjà pas mal plein et elle se battu légèrement avec les couverts salles pour faire rentrer les siens et ainsi faire démarrer le lave-vaisselle.

Du coin de l’œil, elle aperçut une tête blonde passer dans le couloir. Difficile de rater la ressemblance qu’elle avait avec cette dernière. Erïka ne se gêna pas pour s’adresser à son frère.


-« Hey bitch, you don’t say hi to your sista ? »

La tête blonde, interpelée, revint sur ses pas et pénétra dans la cuisine. Bien sûr, Alexïs ne pouvait pas passer à côtés des gentils mots de sa sœur à son égard. Il remarqua tout d’abord Scum, qui était difficile à rater, mais ne fit pas de commentaire. Avant tout, il voulait obtenir une petite vengeance sur sa sœur. Il s’adressa donc à Bobby.

-« Je crois que t’a oublié de la mettre en laisse ce matin. Vu la façon dont elle me parle t’as encore du chemin à faire avant de la dompter comme il se doit. »

Erïka tira la langue et lui lança un morceau de peppéroni tombé au sol lorsque Scum distribuait les pizzas. Alexïs l’évita de justesse puis ignora sa sœur afin de se concentrer sur la présence de Scum. Vu que la petite fille qu’il avait désigné comme étant sa sœur lorsqu’il l’avait trainée dans les égouts pour la première fois était présente, il en déduisait qu’il devait être là pour lui rendre une petite visite.

-« Comment tu vas, Scum ? Tu n’as pas trop eu de mal à sortir malgré la neige ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scum
Correcteur
avatar

Messages : 855
Date d'inscription : 16/05/2011
Age : 25

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 25
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Visite à Froid [Scum]   Mar 24 Fév 2015 - 0:05

Peut-être était-ce par mimétisme, parce qu'ils étaient du même sang ou tout simplement parce que Scum n'avait jamais grandi dans sa tête, mais le frère et la sœur avaient des comportements semblables quand il s'agissait de chahuter. Mais si Scum était docile quoique d'un enthousiasme maladroit, Melissa se destinait visiblement à être bien plus revêche.

Aussi, lorsque Erika la taquina sur le fait qu'elle devenait douillette, elle se contenta de lui tirer la langue avant de se frotter les mains devant le feu.

Peu de temps après, les pizzas arrivèrent et le lézard et sa sœur s'élancèrent dans un raid sur la nourriture, harcelant ceux qui la portaient. Et si Melissa -mise en fuite par le toucher glacé de Bobby- alla s'asseoir calmement sur une chaise en se frottant la nuque, Scum restait intenable même lorsque les pizzas furent réunies sur la table. Trouvant toujours les chaises mal adaptées à ses jambes, il préférait tourner autour de la table là où de toutes façons il pouvait s'assurer d'atteindre toutes les boites. Il fit d'ailleurs remarquer à Erika qu'avoir des genoux était bien suffisants pour manger un repas et qu'il existait en ce monde des gens qui n'avaient même pas ce privilège anatomique.

"_Humm… T’en connais tant que ça des mecs sans genoux ?
_Deux ou trois, répondit Scum. Chez les Morlocks il y en a un qui a littéralement un tas d'ordures à la place des jambes, et un autre qui est une gelée. Je crois qu'il y en aussi un ou deux qui sont des sortes de fantômes."

Oui, il y avait des Morlocks dont l'apparence était décidément très étranges, mais cela n'empêcha Scum d'en parler très normalement. Après tout, c'était son quotidien depuis des années.
A l'exact opposé par contre, Melissa semblait considérer comme une aberration des choses plutôt communes. Comme par exemple, avoir dans son frigo du Pepsi plutôt que du Coca.

"_It’s Pepsi, lui dit le mutant glacé en en posant deux canettes sur la table.
_Well it's Poopsi. rétorqua la petite avec une moue renfrognée. I thought we were rich."

Scum, qui ne s'était pas formalisé de la marque de boisson et avait commencé à en boire, manqua de s'étrangler avec en riant aux paroles de la petite, qui rigola à son tour.
L'incident passé, le repas reprit normalement. Ou disons aussi normalement que le permettait la présence d'un lézard géant dévoreur de pizzas rôdant autour de la tablée.

_Tu n’as pas envie de juste… t’assoir ? À moins que ce ne soit pas dans tes habitudes, je ne sais pas comment vous mangez dans les égouts, mais ici on ne tourne pas autour de la table, généralement, commenta Erïka en tournant la tête vers l'écailleux.
_En général on mange à même le sol, ou sur des matelas, ou dans un canapé. Mais les chaises je n'aime pas trop ça. Je bloque à cause de mes seconds genoux à l'envers." expliqua-t-il en levant sa patte.

Il est vrai que des jambes comme les siennes étaient pratiques pour courir, sur quatre comme sur deux pattes. Mais pour utiliser le mobilier prévu pour des humains, c'était autre chose. Il lui fallait soit surélever la chaise soit étendre ses jambes dont la longueur s'en trouvait démultipliée.

Le repas touchait presque à sa fin lorsque Erika abandonna ses restes au lézard et commença à disposer de la vaisselle. Visiblement, elle reconnut quelqu'un dans le couloir car elle l'interpella rapidement.

"_Hey bitch, you don’t say hi to your sista ?
_Mooove bitch. Get out the way bitch, get out the way, déclama Melissa en balançant les bras debout sur sa chaise, visiblement encouragée par l'impolitesse d'Erika.
_Assieds toi au lieu de dire des bêtises." intervint son grand frère en lui aplatissant la main sur le crâne pour la faire s'asseoir.

Erika et Alexïs s'échangèrent encore quelques politesses, et un morceau de pepperoni perdu, avant que finalement le jumeau puisse prendre des nouvelles de son comparse des égouts.

"Le voyage était un peu difficile, mais j'étais équipé en conséquences. Il fait meilleur ici que dans les égouts en tout cas. Et toi comment ça va ? Tu continues les entraînements ? Tu vis ici maintenant ?"

Et alors que la discussion s'engageait entre les deux Morlocks, Melissa la facétieuse piocha une olive dans les restes de pizza et, dans le dos de son frère, fit signe à Erika de venir prendre le projectile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Visite à Froid [Scum]   Mar 24 Fév 2015 - 6:37

Il existait des individus de toutes sortes aux apparences diverses ainsi qu’aux personnalités varies. Contrairement à Scum, Erïka connaissait majoritairement des êtres vivants à l’apparence dite « normale » selon la société. Ils possédaient donc un physique et des caractéristiques propres à la race humaine. Pourtant, certains humains ne ressemblaient pas au modèle conventionnel dont on faisant tant l’éloge dans les magazines et à travers les standards de beauté. Scum en était un parfait exemple. Lui-même pouvait d’ailleurs parler de nombreux de ses comparses à l’apparence particulières qui se dissimulaient sous la surface des rues de New-York. Il invoquait d’ailleurs un homme aux jambes constituées d’ordures et un autre qui pouvait prendre une apparence fantomatique.
Bien que cela semble peu invitant, ce n’était nullement repoussant pour Erïka. La seule chose repoussante qu’avaient ces individus, Scum comprit, était l’odeur qu’ils dégageaient. Cela faisait partie des conséquences et – à ses yeux – inconvénients de vivre dans les égouts.


-« Je vois maintenant d’où les créateurs de Pokémon se sont inspirés pour les nouvelles générations. » Commenta Erïka.

Peut-être que cette référence culturelle allait faire apparaitre l’apparence des Morlocks sous un meilleur jour pour Mélissa. Elle semblait, par contre, un peu trop jeune pour connaitre cette série comme il se doit. Si ça se trouve elle devait connaitre Pikachu comme la majorité des enfants. Erïka, elle, avait grandi avec cette série animée lui rappelant ainsi de merveilleux souvenirs.

Pendant qu’elle était occupée à rêvasser, Bobby servit à boire à Scum ainsi qu’à Mélissa. Cette dernière voulait du Coca Cola, mais faute d’y en avoir dans le réfrigérateur elle se fit servir un Pepsi, ce qu’elle ne sembla pas totalement apprécier. Selon elle, l’école était assez riche pour se payer la marque populaire de boisson gazeuse. C’était le cas, mais il n’y en avait simplement plus en réserve pour le moment.


-« But we are rich, pumpkin. » Fit Erïka avec un clin d’oeil adressé à la seule personne de la pièce qui comprenait ce qu’elle voulait dire. « Maybe you should drink something else than this shit. Don’t you want some fruit juice instead? »

Erïka pouvait bien dire ce qu’elle voulait, elle ne pouvait nier que cette enfant la faisait sourire. Elle était amusante et avait son petit caractère ce qui lui plaisait d’autant plus. Pendant le repas, elle ne se montrait pas plus calme parce qu’il était temps de manger. Au contraire, elle était toujours la première à exiger une nouvelle portion de pizza pour pouvoir gouter à tout, ce qui était rare chez les jeunes de son âge. Habituellement ils étaient rebutés par les légumes ou tout ce qui leur semblait un peu trop étrange. Elle gouta même à la pizza aux anchois qu’Erïka refusait de toucher.

Pendant que tout le monde mangeait, Scum tournait autour de la table afin de servir tout le monde. Il n’était pas un adepte des chaises et vu sa taille elles auraient peut-être fendues sous son poids. Malgré tout, Erïka ne put s’empêcher de passer un petit commentaire. Il commençait à lui donner le tournis à bouger comme ça. Une explication de la part du lézard ne se fit pas attendre et la jeune femme observa ses genoux inversés pour constater qu’il devait, en effet, avoir bien du mal à s’assoir comme elle. Comme les habitants des égouts n’avaient pas droits à un mobilier de luxe il n’était pas étonnant qu’ils mangent un peu partout, où bon leur semble.


-« Seems legit. » Se contenta-t-elle de répondre avant de reporter son attention sur son assiette.

Une fois le repas terminé, Erïka se leva afin de s’occuper des couverts. Bien évidemment, il n’y avait aucun reste de pizza à déposer dans le réfrigérateur, Scum s’étant chargé de tout faire disparaitre en un temps record. C’était une bonne chose qu’il en profite pour manger à sa faim, ce n’était pas donné à tout le monde dans cette ville.

Alors qu’elle s’affairait à ranger, Erïka croisa une tête familière qu’elle interpela. Bien sûr, elle ne se gênait pas pour le traiter grossièrement, ce que Mélissa s’empressa d’imiter. Éclatant de rire, la jeune femme ne prit même pas la peine de s’offusquer sur la réplique que lui offrait, en retour, son grand frère. D’ailleurs, ce dernier passa bien rapidement à autre chose et demanda à Scum comment il se portait avec la température actuelle. Le pauvre devait avoir constamment froid, même dans l’Allée.


-« Tu me fais penser, d’ailleurs, j’ai un tas de couvertures dans ma voiture. Je les laisserais à la Taupe avant de rentrer chez moi. Je ne vis pas ici, je passe seulement voir des gens de temps à autre. Je dois dire que ces temps-ci j’avais un emploi du temps assez rempli, je dois me remettre à l’entrainement. J’ai entendu dire que tu passais de plus en plus souvent ces derniers temps. C’est pour visiter ta sœur ? »

Pendant qu’ils discutaient, Mélissa préparait un plan diabolique. Elle tendit un morceau d’olive à Erïka. Cette dernière savait très bien ce qu’elle allait faire avec. Plutôt que de rester complètement dans le dos de Scum, elle se décala légèrement et lança l’aliment en visant l’oreille de son ami. À la grosseur qu’elles avaient ça devait certainement rentrer. En plus, cela aura pour avantage d’amuser Mélissa. Bien sûr, Bobby observait la scène et avait tout vu. Erïka lui fit cependant signe de se taire, posant silencieusement l’index contre ses lèvres closes.
Alexïs, quant à lui, remarquait bien que les deux filles s’amusaient entre elles, même si c’était aux dépends de Scum. Le pauvre… il ne sera jamais tranquille avec ces deux-là dans les parages.


-« À ta place, je ne laisserais pas Erïka passer trop de temps avec ta sœur. Des plans pour qu’elle devienne comme elle. »
-« Hey ! Moi je l’adore cette petite. Ça va devenir ma nouvelle sœur. Au moins, elle, elle ne me force pas à faire du shopping et à porter des robes excessivement moulantes. »
-« Elle a un point. » Avoua Bobby. « Sauf pour les robes… » Erïka lui jeta un drôle de regard qui lui signifiait clairement qu’elle n’était pas d’accord avec son dernier commentaire. C’est pour cela qu’il ajouta: « Par contre, elles vont finir par se faire laver la langue avec du savon si elles continuent à s'exprimer aussi grossièrement. » Plaisanta-t-il.

Erïka tira la langue à Bobby. Alexïs, quant à lui, décréta qu’il était temps de partir.

-« C’est pas tout, mais je vais fuir avant d’assister à une joute verbale sur la façon de parler de ma sœur. C’est un terrain sur lequel personne ne devrait s’aventurer. Est-ce que tu comptes rentrer à l’Allée ce soir ou tu passes la nuit ici, Scum ? »

Derrière lui, Erïka secouait frénétiquement la tête pour signaler qu’elle n’était pas du tout d’accord avec le fait que Scum passe une autre nuit au sein de l’institut. Il avait déjà cassé un meuble et c’était bien assez ! Pas la peine qu’il mette le bordel dans une autre chambre du manoir en prime. Une fois l’été arrivé elle était prête à lui faire un lit de paille à l’extérieur si cela pouvait l’empêcher de dormir une fois de plus au sein de l’établissement. Le souvenir de son dernier passage la hantait encore et elle n’était probablement pas la seule…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Visite à Froid [Scum]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Visite à Froid [Scum]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Monture sang-froid et homme lézard
» Visite au musée archéologique du Val d''Oise.
» visite chez le gynéco
» salle de visite médicale n°3 infirmière Noeliana
» Que pensez-vous de la visite du President Iranien à Columbia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men : Sentinel Project :: L'Institut Xavier :: L'Extérieur-