X-Men : Sentinel Project

Entrez dans un univers où l'homme est à l'aube de son évolution ! Image 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Il fait plus froid que dans une toundra Russe ici ! ( Pv Ice )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emma Frost

avatar

Messages : 484
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 30
Localisation : Dans ta tête.

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age : 28 ans
Nationalité : Americaine

MessageSujet: Il fait plus froid que dans une toundra Russe ici ! ( Pv Ice )   Jeu 9 Mai 2013 - 17:18

Cela faisait maintenant quelques jours que la mutante était absente de l'institut. Une grosse transaction l'avait poussée à parcourir la ville de long en large afin de finaliser tout les arrangements nécessairement. La petite course l'avait épuisée, autant mentalement que physiquement et à présent qu'elle était de retour elle n'aspirait qu'à une chose, pouvoir se détendre un peu. C'est avec cette idée en tête qu'elle prit la direction de son bureau, savourant d'avance le confort de son fauteuil de cuir et le plaisir de savourer un petit verre de vin banc extrait de la bouteille glissée dans un tiroir fermé de son secrétaire. Pourtant, ses plans n'allaient pas se dérouler comme prévu...

Lorsqu'elle fut à quelques pas de la pièce qui lui était réservée, la grande blonde tourna soudainement les talons. La raison de son changement de trajectoire ? Un ressentit. Bien que son vieil ami, Charles Xavier, préservait son esprit de toute invasion, il n'en effaçait pas pour autant sa présence psychique. Aussi, il ne fut pas difficile pour la psyonique de percevoir sa présence en son bureau. Hors, lorsque l'homme l'attendait ainsi, c'était souvent mauvais signe. Il n'y avait que deux explications possible, il souhaitait la blâmer pour une de ses actions qu'il jugeait répréhensible ou il avait besoin d'elle. Dans les deux cas, elle n'avait aucune envie en cette heure de savoir ce que le directeur lui voulait. Elle était bien trop lasse pour s'imposer quoique ce soit.

Aussi, préféra t elle fuir la rencontre encore quelques temps. A défaut de rejoindre son bureau, la mutante décida donc de se rendre à sa chambre, bien qu'elle détestait s'y trouver pour autre chose que dormir. L'endroit ne lui offrait pas assez de distraction à son gout. Cependant, elle ne voyait pas trop d'autre endroit où aller pour avoir droit à un peu de paix. C'est donc d'un pas rapide, afin d'éviter toute interception, qu'elle prit la direction de l'aile des logements.

Mais une nouvelle fois, ses plans se trouvèrent contre carré par quelque chose qui attisa sa curiosité. Ce fut discret dans un premier temps, comme un courant d'air glacé filant parmi les couloirs. Pourtant, la sensation gelée qui parcourue le corps d'Emma n'avait rien de de naturel. Aussi, au lieu de continuer sa route sans prendre plus attention au phénomène que cela, elle préféra mener sa petite enquête. Remontant donc le couloir afin de trouver la source d'où émanait la froid, elle se trouva conforter dans l'idée que ce n'était pas naturel. En effet, plus elle avançait, plus son corps semblait s'engourdir, tremblant même légèrement. Pour sûr, ce n'était pas une fenêtre mal fermée qui était responsable de tout ça. Fronçant un peu les sourcils, elle accéléra le pas jusqu'à arriver devant la porte d'une chambre d'élève.

Il n'y avait aucun doute possible, la source de cette invasion frigorifique provenait de la pièce à laquelle elle faisait face. Comme si le gel se glissant par dessous la porte n'était pas un indice suffisant, la jeune femme remarqua une fine pellicule glacée immiscée dans le chambrant. Depuis quand les logements des élèves servaient ils de chambre froide ? Plus inquiétant encore, la psionique sentait une présence mutante à l’intérieur de la pièce. Un de ses élèves avait il des ennuis ? Déposant la main sur la poignée, elle fut saisie par son contact, songeant un instant qu'elle était bien heureuse de porter des gants. S'apprêtant à ouvrir, elle fut interrompue par une intrusion mentale.


" Bonjour Emma, je sais que tu es rentrée, j'ai senti ta présence. J'admet ne pas trop comprendre pourquoi tu as cherché à m'éviter, mais ce n'est pas important pour l'instant. Il semblerait que nous ayons un problème avec un de nos élèves, je vais voir de quoi il en retourne, pourrais tu me re... "

La femme ne lui laissa pas le temps d'en dire d'avantage, elle n'était pas idiote et savait qu'elle avait déjà détecter l'individu en question.

" Ne te déranges pas Charles, tu as un cours important à donner. Je suis déjà sur place, je m'en occupe. "

" Comme tu voudras, je te fais confiance. "

Emma haussa les épaules. Elle savait que ce n'était pas vraiment le cas et que c'était une nouvelle occasion pour le professeur de la tester. Ca lui importait peu, elle ne comptait pas agir pour lui, mais pour l'élève ayant besoin de son aide. Après tout, c'était les seules personnes pour qui elle agissait sans trop d’intérêt personnel. C'était surtout pour cette raison, parce qu'il le savait, que l'homme en fauteuil la laissait agir à sa guise.

Coupant toutes interférences mentale, ne souhaitant plus être dérangée, la professeur pressa la poignée, sans ouvrir la porte pour autant, l’entrebâillant juste. Puis, elle approcha son visage du petit écart, notant une fois de plus à quel point la pièce émanait d'un froid mordant. Mieux valait être prudente, elle ne connaissait qu'un élève capable de telles prouesses et si il ne contrôlait plus son don, les choses pouvaient rapidement mal tourner. Aussi préféra t elle s'annoncer que de le surprendre par une intrusion soudaine.


" Robert ? C'est Emma Frost. Puis je rentrer ? "


( J'espère que ça te va, j'ai eut du mal à jouer sur les différents termes de "froid", excuses mes multiples répétitions :p. Et je savais pas trop comment Bobby se fait appeler par ses profs, j'ai opté pour Robert, si ça ne convient pas, je changerai ^^. )

_________________

" Le monde entier nous regarde à présent,
nous ne devons être rien de moins que fabuleux. "
Emma Frost - Amy Grimm - Honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il fait plus froid que dans une toundra Russe ici ! ( Pv Ice )   Jeu 9 Mai 2013 - 22:22

Combien de temps s'était écoulé depuis que Erïka avait franchi la porte de sa chambre ? Bobby n'en savait rien. Il avait été à la fois soulagé et attristé de la voir partir, mais il restait persuadé que c'était la meilleure chose à faire. Comment pourrait il lui infligé une température pareille ? Même si il ne ressentait pas le froid, il le ressentait à travers Erïka, en la voyant grelotter, en voyant sa peau devenir légèrement bleutée, en voyant de la fumée s'échapper de sa bouche lorsqu'elle parlait. C'était difficile pour Bobby de voir ça mais il ne pouvait rien y faire. Il n'arrivait pas à reprendre le contrôle de lui même malgré les nombreux efforts qu'il faisait. Il voulait y arriver, il voulait redevenir comme avant mais rien n'y faisait, il restait sous cette forme de glace. Physiquement cela ne changeait rien pour lui bien qu'il se sentait un peu plus vivant, comme si toute la glace qui l'entourait était une extension de son corps. Cependant, ne pouvant en faire ce qu'il voulait, il lui restait un arrière goût amer dans la bouche. Arrière goût qui s'accentuait en voyant qu'il ne parvenait plus à approcher sa petite amie.

Celle ci venait régulièrement mais elle restait de moins en moins longtemps. Cela ne faisait que deux jours que ce petit souci s'était déclenché mais Bobby avait l'impression que cela faisait bien plus longtemps. Sans doute était ce à cause du fait qu'il ne voyait plus le temps passer. Etre ainsi isolé et sans repaire ne l'aidait pas à savoir même si il faisait jour ou non puisque pour le moment il restait cloitré dans la salle de bain. Il eut la mauvaise surprise de voir que lorsqu'il dormait, la glace gagnait du terrain, s'entendant à toute la chambre à présent. Inutile donc de ne rester que dans cette petite pièce puisque la glace régnait en maitre partout. Bobby avait donc rejoint sa chambre même si il ne pouvait plus utiliser quoique ce soit sans le geler. Dormir sous les draps était devenu impossible. Il s'était ainsi posé contre l'un des murs de la chambre et n'avait plus osé en bouger. Il aurait pu se créer un siège de glace ou quelque chose mais il avait peur d'utiliser son pouvoir. Si jamais les choses dérapaient, que se passerait il ? Il ne souhaitait pas détruire l'institut en faisant un test dont il n'était pas certain du résultat. Cela aurait pu être catastrophique et il estimait que question catastrophe, il avait déjà atteint les limites.

Voir Erïka s'éloigner de lui était toujours une sensation désagréable. Il avait l'impression que c'était à chaque fois la dernière fois qu'elle viendrait. Mais elle revenait toujours. Avait elle prévenu le professeur ? Sans doute, mais ce dernier ne s'était pas encore manifesté. Bobby commençait à perdre espoir alors qu'il n'était dans cet état que depuis peu au final. Mais ne voyant aucun changement même minime, il n'avait rien pour le rendre optimiste sur la situation. Assis contre le mur, les yeux fermés et recroquevillé sur lui même, on aurait presque dit qu'il faisait parti de la décoration. A vrai dire, on le confondait avec le décor tant la glace l'avait recouvert. Il en perdait même son apparence plus ou moins humaine. Des stalactites pendaient de ses membres et de la glace recouvrait les pliures de ses bras et jambes. C'était sans doute parce qu'il n'avait pas bougé depuis un moment mais il n'y faisait même pas attention. Il ne prêta même pas attention au mouvement de la poignée que quelqu'un essayait d'ouvrir...

Lorsqu'il entendit une voix, Bobby redressa la tête, faisant tomber un peu de glace sur son corps fait de cette même matière. Ce n'était pas la voix d'Erïka et elle ne l'appelait de toute façon pas par son prénom. Il n'y eut pas un long suspense puisqu'elle se présenta aussitôt. Il s'agissait d'Emma Frost, demandant si elle pouvait entrer. Aussitôt, Bobby se redressa de tout son long pour se mettre sur ses pieds, faisant tomber toute la glace qui l'avait recouvert et qui s'écrasa sur le sol. C'était comme si il venait de s'extraire d'un tas de neige un peu lourd. Un peu paniqué, il ne savait pas comment réagir. Pourquoi venait elle ici ? Pour l'aider ou simplement pour constater l'étendue des dégâts qu'il avait infligé au mobilier ? Quoiqu'il en soit, elle ne pouvait clairement pas entrer dans la pièce.

- Ma... mademoiselle Frost ? Euh hé bien... non je... Il vaut mieux que vous n'entriez pas...

Il n'avait pas tellement envie qu'elle le voit comme ça. Erïka avait été la seule à en être témoin et il trouvait déjà que c'était de trop. Cependant, il ne pouvait pas rejeter une aide dont il avait tant besoin. Mais le problème n'était pas tellement là. Emma, aussi puissante soit elle, ne pourrait résister très longtemps à un tel froid. Bobby ne voulait ni la blesser ni la faire souffrir et il ne savait pas trop comment se débrouiller pour la suite.

- Enfin je... comme vous avez du le remarquer, je ne contrôle plus rien... Je doute que vous puissiez rester très longtemps... Vous pouvez entrer si vous voulez mais refermez vite derrière... Je n'ai pas envie de transformer l'institut en igloo géant...

Et si cela arrivait malgré tout ? Sa chambre n'était que le début et mieux valait qu'il arrange les choses rapidement. Et si Emma ne pouvait rien faire ? Il serait alors temps de penser à la solution du déménagement. Bobby n'aurait plus qu'à aller s'isoler loin de toute population pour éviter qu'un drame ne se produise. Seulement, il n'en avait pas très envie car cela signifierait qu'il ne verrait plus celle qu'il aimait. Mais avait il le choix ? Il ne devait pas se montrer égoïste et accepter ce qui lui arrivait à présent. Tournant le dos à la porte sans voir si Emma allait entrer ou non, Bobby fixa le mur face à lui.

- Peut-être que je devrais quitter l'institut avant que ça n'arrive, non... ? Je ne pensais pas que mon pouvoir... deviendrait instable. Jusqu'à présent, je le contrôlais bien... Enfin je crois...
Revenir en haut Aller en bas
Emma Frost

avatar

Messages : 484
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 30
Localisation : Dans ta tête.

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age : 28 ans
Nationalité : Americaine

MessageSujet: Re: Il fait plus froid que dans une toundra Russe ici ! ( Pv Ice )   Ven 10 Mai 2013 - 16:00

Lorsqu'elle était revenue à l'institut, Emma ne s'était pas douté un seul instant que ce serait pour faire face à une catastrophe. Et si elle avait du la prévoir, elle aurait plus facilement misé sur une nouvelle bêtise d'Erïka ou de William, plutôt qu'un soucis avec le calme et discret Robert. Cependant, il fallait reconnaître que le pauvre garçon n'y était pour rien. Ce n'était certainement pas par plaisir qu'il s'était isolé dans sa chambre en la changeant en paradis pour les pingouins. C'est d'ailleurs ce qu'il lui affirma en avouant ne plus rien contrôler.

Soupirant un peu, Emma hésita à entrer. Bien qu'il lui était possible de stopper la sensation de froid sur son corps, en bloquant une zone de son cerveau, ce derniers n'en restait pas moins soumis aux dégâts qu'il pouvait occasionner. Bien sûr, ce n'était pas un rhume qui allait empêcher la jeune femme d'aider son élève, mais au vu du gel se dégageant de la pièce, elle risquait bien plus que ça si elle y restait trop longtemps. Quelle température pouvait il bien faire là dedans ? Depuis combien de temps le jeune homme s'y trouvait ? Que c'était il donc passé ? Pour le savoir elle allait pourtant bien devoir avoir une discussion avec lui, et il était hors de question que cela se fasse au travers d'une porte.

C'est pour cette raison que la grande blonde opta pour la seule solution possible. Une solution qui ne lui plaisait pas du tout et qu'elle n'usait qu'en cas de réel besoin. Hors, il semblait que c'était justement le cas.

Tout en grognant un peu, la psionique tenta d'ouvrir la porte. Cependant, celle ci semblait coincée, gonflée par l'eau de la glace ou peut-être même collée par cette dernière. Heureusement, un petit coup d'épaule sec remédia au problème et Emma pénétra rapidement dans l'antre gelée, refermant rapidement derrière elle.

Une fois à l’intérieur, elle ne put contenir les tressaillements de son corps, sa peau la brûlant même tant il y faisait froid. L'obscurité ambiante ne permit pas à la mutante de distinguer tout de suite la position de son élève. Pas plus qu'elle ne put vraiment juger de l'étendu des dégâts. Mais pour l'instant, ce qui importait, c'était de se protéger de cette affreuse sensation qui allait finir par l'engourdir et amoindrir ses facultés. Alors, comment pourrait elle aider celui qui ne se contrôlait plus ? Cela aurait été impossible.

Se concentrant donc, délaissant à regret ses dons mentaux, la jeune femme changea la composition de son corps, transformant ce dernier en diamant. Sous cette forme au moins, il lui était possible de rester sans peine à proximité du mutant, sans craindre une quelconque répercutions sur ses membres, sans sentir le froid ambiant.

" Ne t'en fais pas pour le froid, ça va aller. Surtout ne te tracasses pas pour ça, essaies de rester calme... autant que la situation te le permet tout du moins. "

Emma espérait qu'au vu de la mauvaise clarté de la pièce, les ampoules n'ayant sans doute pas supportées la perte de contrôle d'Iceberg, ce dernier ne remarque pas son apparence. Après tout, cette partie de son pouvoir était son atout secret et elle ne souhaitait pas le divulguer à n'importe qui. Puis, haussant les épaules, elle jugea que si c'était nécessaire, elle pourrait de toute façon ôter cette information de l'esprit de son élève.

Aussi, c'est l'esprit tranquille qu'elle s'avança dans la pièce, avec prudence tout de même, ne souhaitant pas glisser.

Ses yeux s'étaient maintenant habitués à l'obscurité et elle put enfin discerner la silhouette du mutant, appuyé contre un mur. Elle s'avança donc vers lui, diminuant grandement la distance entre eux, sans pour autant risquer de finir en diamant glacé si une vague de pouvoir s'échappée soudainement de l'adolescent


" C'est... coquet chez toi. Il faudra que je pense à te demander de décorer ma chambre un jour. "

Elle plaisantait, sans pour autant se moquer. Ce qu'elle voulait c'était détendre un peu le jeune homme, tenter de minimiser la gravité de la situation. Ca semblait déjà assez catastrophique sans qu'en plus il ne l'aggrave en paniquant.

" Tu ne quitteras pas l'institut, surement pas. Je te rappelle que cet endroit est un refuge pour les mutants, et quel genre de refuge cela serait si il n'acceptait pas ceux qui en ont besoin ? Et là, tu en as besoin Robert, tu as besoin de notre aide et nous allons te la donner. Si tu t'en fais pour tes camarades, nous allons trouver une solution pour que tout le monde soit hors de danger, toi y compris. Ensuite, je verrai ce que je peux faire pour te permettre d'arranger le problème. Mais pour l'instant, j'ai surtout besoin que tu me racontes ce qui s'est passé. Ce que tu ressent aussi. J'aimerai comprendre. "

Alors même qu'elle parlait, d'un ton rassurant, Emma était déjà entrain de mettre en place dans son esprit, les diverses étapes qui permettrait d'arranger les choses. Il fallait agir rapidement, avant que la situation n'empire ou qu'elle ne devienne irréversible... si ce n'était pas déjà le cas...

_________________

" Le monde entier nous regarde à présent,
nous ne devons être rien de moins que fabuleux. "
Emma Frost - Amy Grimm - Honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il fait plus froid que dans une toundra Russe ici ! ( Pv Ice )   Ven 10 Mai 2013 - 21:57

Bobby était habitué à être seul, ne cherchant pas spécialement la compagnie des autres en temps normal. Mais maintenant qu'il était dans un état indépendant de sa volonté et qui l'empêchait de tout contact avec les autres, il mourait d'envie d'avoir de la compagnie. Celle de sa petite amie lui manquait énormément même si elle venait dès qu'elle le pouvait, ne s'éternisant pas cependant. En fait, il la chassait toujours un peu pour qu'elle ne reste pas plus que de raison même si cela lui fendait le coeur. Tant qu'il serait dans cet état, il ne voulait plus qu'on l'approche. Alors pour ce qui était d'avoir de la compagnie, ce n'était pas gagné. Ainsi isolé, il avait d'autant plus l'opportunité de réfléchir et trop réfléchir n'était jamais bon, surtout lorsque l'on était face à un problème d'une telle ampleur.

Pourquoi n'arrivait il pas à se contrôler ? Pourquoi n'arrivait il pas à résorber cette glace qu'il produisait ? Pourquoi son pouvoir avait soudainement décidé de n'en faire qu'à sa tête ? Il faisait de son mieux pour parvenir à arranger les choses mais il ignorait comment faire, ayant l'impression de faire des efforts dans le vent. Pourtant, ce n'était pas une question de motivation ou de volonté car il voulait à tout prix retrouver une apparence normale, ne serait ce que pour pouvoir à nouveau serrer Erïka dans ses bras. Mais plus il essayait moins il voyait de résultats. C'en était déprimant et cela rongeait petit à petit sa motivation si bien que parfois, il baissait les bras, attendant juste que le temps passe comme si cela pouvait changer quelque chose.

Mais un évènement imprévu le fit réagir. Quelqu'un essayait d'entrer et Bobby savait qu'il ne pouvait s'agir d'Erïka. Celle ci était partie, quelques heures plus tôt, elle ne pouvait pas déjà revenir. Et à part elle, il ne voyait pas qui d'autre pourrait lui rendre visite. Sauf si la glace avait réussi à passer à travers la porte et que le couloir était à présent gelé, alertant ceux qui passeraient par là. Mais il s'agissait en fait d'Emma Frost, désireuse de savoir ce qu'il se passait ici. Bobby eut le réflexe de la dissuader d'entrer mais lui expliqua tout de même succinctement quel était le problème bien qu'elle avait du s'en rendre compte toute seule. Cela n'arrêta pas la mutante qui, non sans un effort, parvint à pénétrer dans la pièce. Même si elle eut le réflexe de vite refermer la porte derrière elle, la glace avait déjà commencée à grignoter un peu de terrain sur le mur extérieur. Par chance, cela se stoppa assez vite, en tout cas pour le moment.

A cause de la glace qui couvrait la fenêtre et des ampoules éteintes, Bobby ne distinguait pas bien Emma. Ses yeux s'étaient cependant bien habitués à la pénombre depuis le temps qu'il y était et il la devinait petit à petit. Pas besoin de la voir en tout cas pour savoir qu'elle devait mourir de froid. Pourquoi était elle entrée ? Mais du peu qu'il voyait, Emma ne tremblait pas, elle avançait même à sa rencontre, comme si elle n'était pas dérangée plus que ça par la température ambiante. Bobby se redressa alors de tout son long pour lui faire face plutôt que de rester assis au sol et lorsqu'elle fut assez près de lui, il remarqua qu'elle n'était pas comme d'habitude. Son apparence avait... changée ? Il ne la reconnaissait même plus, on aurait dit que sa peau était devenue extrêmement brillante et lisse. Jamais il ne l'avait vue comme ça auparavant et il ne savait même pas quoi dire sur le sujet. Elle aussi rencontrait un petit souci de pouvoir ? Mais de ce que savait le mutant de glace, elle possédait un pouvoir mental et non physique. Etait ce à cause de lui qu'elle était ainsi ? Il voulu reculer mais le mur l'en empêcha.

- Vous... Qu'est ce qui vous arrive ? Votre peau est... bizarre. C'est moi qui... ?

Véritablement intrigué, Bobby tendit lentement une main vers elle dans le but de la toucher mais finalement près du but, il se rétracta. Il se souvenait du résultat sur Erïka et ne voulait pas voir une telle scène se reproduire à nouveau. Il devait conserver ses distances tant qu'il serait incapable de se contrôler. Emma le regardait et Bobby se sentait mal à l'aise ainsi observé. Elle aussi ne devait pas le distinguer clairement mais elle devait en voir assez pour se faire une idée de la catastrophe. D'ailleurs, elle en profita pour faire une blague sur le décor qui les entourait. Bobby haussa un sourcil. Elle plaisantait vraiment ? Sans doute essayait elle de détendre l'atmosphère mais le mutant n'était pas vraiment apte à plaisanter pour le moment.

- Je pense que la majorité des résidents ne partagent pas votre avis cependant... Alors j'évite de quitter ma chambre. Dites moi que la glace n'a pas commencé à envahir le couloir ?

Car si les choses empiraient, il ne voyait pas d'autres solutions que de quitter les lieux avant de mettre les autres en danger. Cela lui fendait le coeur car l'institut était sa seule et unique maison, surtout depuis qu'il était rentré de Boston et il ne voulait pas partir mais il sentait qu'il allait y être obligé. Ce n'était en tout cas pas l'avis d'Emma qui ne voyait aucune raison à ce qu'il quitte les lieux. D'un côté, elle le rassurait en lui disant ça, lui rappelant que c'était un établissement pour aider les mutants et que justement, il avait besoin d'aide. Elle avait l'air d'assez bien envisager la situation, parlant avec un calme et une assurance qui déteignait peu à peu sur Bobby. La voir ainsi sûre d'elle lui redonnait un peu confiance mais il hésitait à lui raconter les circonstances qui l'avaient fait perdre le contrôle. C'était sans doute une étape obligée si il désirait redevenir comme avant alors il se fit violence et commença son récit.

- Ce que je ressens... hé bien, je me sens nul et incapable... J'ai beau essayé de faire tout ce que je peux, je n'arrive à rien, j'ai... la sensation que je n'arriverais plus à redevenir humain... C'est... décourageant. Plus personne ne peut m'approcher... Quant aux circonstances, je pense que c'est en partie à cause de ma... déception. Vous savez, quand vous espérez quelque chose et que vous faites face à une cruelle désillusion ? Je crois que c'est ça... Je suis allé voir mes parents, cela faisait des années que je ne les avais pas vu, j'espérais qu'ils avaient changé d'avis mais... ce n'était pas le cas. C'est tout juste si ils ne m'ont pas chassé. Pour eux, je suis... malade, je suis une honte. Je me sentais mal mais je n'en ai parlé à personne, je préférais m'entrainer dans mon coin. Mais à force d'y penser, peut-être que.... Mon dieu, ils avaient raison finalement, je suis un monstre...
Revenir en haut Aller en bas
Emma Frost

avatar

Messages : 484
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 30
Localisation : Dans ta tête.

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age : 28 ans
Nationalité : Americaine

MessageSujet: Re: Il fait plus froid que dans une toundra Russe ici ! ( Pv Ice )   Lun 13 Mai 2013 - 16:33

La première fois qu'Emma avait rencontré Robert Drake, elle avait tout de suite sentit l'incroyable puissance qui sommeillait en lui. A cette époque, elle avait décidée de garder un œil discret sur lui, mi motivée par la crainte d'un tel don, mi fascinée par celui ci. Pourtant, le temps passant, la mutante s'était résigné. Quelque chose chez le jeune homme l’empêchait d'exploiter ses capacités à leur maximum. La blonde ne savait trop si cela était un mal ou un bien mais en tout les cas, puisqu'il n'était ai final ni un danger ni une réelle source d’intérêt, elle avait décidé de cesser sa surveillance. A présent, elle se demandait si elle avait bien fait.

La psionique pensait, visiblement à tord, que le don bridé du manipulateur de glace était stable et qu'il le maîtrisait relativement bien. Comment avait elle pu se fourvoyer de la sorte ? Depuis quand offrait-elle une certaine confiance aux autres ? Décidément, ses élèves étaient vraiment sa plus grande faiblesse. Cette erreur de jugement l'agaça et c'est sans doute pour cette raison, se sentant quelque part coupable d'avoir baissée sa garde, qu'elle décida que le problème du garçon était également le sien. Dans le fond, c'était un peu le cas, car si il elle ne faisait rien, les choses pouvaient devenir problématique pour tout l'institut. Mais d'un autre coté, elle aurait pu laisser Xavier se charger de ça. Pourtant, l'idée ne l'effleura pas. A partir de maintenant, le jeune homme était sa responsabilité et elle était bien décidée à tout faire pour lui venir en aide et à lui rendre les rennes de sa vie.

C'est pour cette raison qu'Emma usa de sa capacité à changer son corps en diamant, et cela, malgré le fait qu'elle détestait le faire. Après tout, c'était la meilleure façon de se tenir dans la même pièce que son nouveau protégé, elle n'avait donc pas vraiment le choix. Pourtant, elle espérait que le jeune homme ne remarquerait pas sa nouvelle forme, n'ayant pas envie d'expliquer le pourquoi du comment. Elle tablait sur l'obscurité, sur le trouble du mutant, afin de passer inaperçue. C'était manqué.


" Non, ce n'est pas toi. Ne t'en fais pas pour ça, ça n'a rien d'anormal et ça me permet de ne pas être soumise aux désagréments du froid que tu dégages. Alors, ne t’inquiètes pas d'accord ? Ton pouvoir ne me blesse pas actuellement, tu peux être tranquille là dessus. Il ne faut pas que tu t'angoisses, ça risquerait d'aggraver les choses. Je me doute qu'il est difficile d'être calme au vu de la situation, mais on va arranger les choses, tous les deux, ça va bien se passer donc détends toi. "

Emma n'était pas du genre grande sœur douce et protectrice. Elle avait plutôt tendance à bousculer ses protégés pour les faire réagir et leur offrir la possibilité de s'aider eux même. Mais elle était une femme intelligente, capable de s'adapter aux diverses situations qu'elle rencontrait. Et pour l'heure, elle savait pertinemment que ce n'était pas ce dont Iceberg avait besoin. Non, elle devait la jouer subtilement et délaisser un peu ses airs hautains si elle voulait éviter que les choses ne dérapent.

L'instabilité des pouvoirs étant souvent soumise aux ressentit de leur propriétaire, il fallait faire en sorte que le jeune homme retrouve un maximum de neutralité et de tranquillité. Malgré tout, Emma n'était pas prête à mentir pour y arriver. Non que le faire soit gênant pour elle, mais elle avait besoin de la confiance de l'étudiant et si il découvrait qu'elle se jouait de lui, elle risquait de perdre toute emprise et ne plus être en mesure de l'aider. Aussi, lorsqu'il l’interrogea sur le couloir, elle grimaça un peu, tournant machinalement la tête vers la porte derrière elle avant de reporter à nouveau son regard sur son interlocuteur.

" Le couloir non, du moins, pas avant que je n'ouvre la porte. Mais ça ne saurait tarder. Ton abris commence déjà à montrer quelques signes de faiblesse. Je suis navrée Robert, mais il va falloir aller ailleurs. Je pense que la chambre froide de la cuisine pourra contenir ton pouvoir, en tout cas elle le fera bien mieux que les murs qui t'entourent. Je sais que ce n'est pas l'endroit rêvé, mais pour l'instant c'est la meilleure solution. Et puis, ce ne sera que jusqu'à ce les choses s'arrangeant, ça ne sera donc pas long, je te le promet. Laisses moi juste quelques instants pour trouver comment t’amener jusque là. "

Elle ne lui demandait pas si cela le dérangeait ou non. Ce n'était pas comme si il avait le choix et c'était mieux que de quitter l'institut. Pour aller où de toute façon ? La situation ne serait pas différente ailleurs. Elle risquait même d'être pire. Aussi, même si les choses ne devaient jamais redevenir normales, Emma jugeait qu'il fallait le garder avec eux. Et pour cela, il allait falloir prendre des dispositions.

Histoire de mieux comprendre ce qui se passait, et de gagner un peu de temps pour réfléchir à comment agir, la blonde demanda au jeune homme de lui expliquer ce qui s'était passé. C'est ce qu'il fit, non sans une certaine pointe d'hésitation dans la voix.

Une fois qu'il eut terminé, Emma réprima un soupir. Qu'avaient ils donc tous en ce moment à vouloir trouver grâce au près de leurs géniteurs ? Et qu'avaient donc tout les parents à lui embrouiller ses protégés ? N'existaient ils donc aucune mère, aucun père, capable de voir la véritable beauté de l'évolution au travers leur progéniture ? Qu'il n'y avait là aucune maladie, aucune monstruosité, bien au contraire ?

La femme songea un instant à ses propres parents, qu'elles avaient éliminés dans une perte de contrôle qu'ils avaient eux même provoqués en l'enfermant dans un asile, le jugeant totalement démente. Non, les parents non mutants n'étaient sans doute pas près à comprendre. Cependant, si elle ne regrettait aucunement son geste, elle fut soulagée que Ice, lui, n'ai pas la mort des siens sur la conscience. Il était trop doux, trop imprégné de sentiments pour le supporter. La situation en était d'ailleurs la preuve.


" Nul et incapable ? C'est vraiment ce que tu ressent ? Regardes autour de toi Robert, tu es capables de choses incroyables. Il est vrai que pour l'heure, ton cœur à été ébranlé et tu ne peux plus contrôler tout ça, mais ça reste de ton fait ! De plus, ça montre à quel point ton pouvoir et toi ne faites qu'un, c'est très encourageant, ça démontre que puisque il répond à tes émotions, tu peux apprendre à le maîtriser à nouveau, si tu te maîtrises toi. Je comprend mieux la situation et si toi ça t'inquiète, moi ça me rassure de voir que tout ça vient d'une épreuve émotionnelle. Je sais comment t'aider, ça prendra un peu de temps, mais les choses vont s'arranger. Cependant... je ne le ferai qu'à deux conditions. Premièrement, je ne veux plus entendre parler de monstre. Et je t'interdis ne serais ce que d'envisager que tu puisses en être un. Tu crois qu'un monstre se mettrait dans un état pareil ? Non, si tu es chamboulé c'est bel et bien parce que tu as les sentiments d'un humain. Et puis, te voir ainsi parce que tu as un don, c'est me voir ainsi aussi et je n'aime pas trop que l'on m'insulte jeune homme. On passes tous, ou presque, par une perte de contrôle plus ou moins grande à un moment donné. Tu n'es pas une exception parmi les mutants. Tu es normal Robert. Non, tu es même au dessus de ça. Tu fais partis de l'évolution de l'humanité, et même au sein de cette évolution, tu as un don rare. Alors, ne te dévalorise pas, jamais. Ensuite vient ma seconde condition. Si d'avenir tu te sens mal, ne le garde plus pour toi. Qu'importe la gravité de ce qui te tourmente, tu n'est pas obligé d’intérioriser. Parce que soyons francs, ça ne te réussis pas vraiment. *la jeune femme eut un petit sourire* Donc à partir de maintenant, si quelque chose ne va pas, viens en parler à un de tes professeurs, ou encore à tes amis, mais surtout ne tiens pas le silence car ni les enseignants, ni ceux que tu affectionnes ne te jugerons, j'en suis sûre. "

Le grande blonde marqua une pause, le temps de laisser à son interlocuteur, le temps de réfléchir à ses propos.

" Si nous sommes d'accord, alors nous pouvons commencer à nous activer. Ce n'est pas en restant là à te lamenter et à te terrer tel un lépreux que les choses vont évoluer. Je vais faire en sorte qu'une partie de la chambre soit aménagée de façon à ce que tu sois tranquille et que tu aies un semblant de chambre. Je vais également passer un coup de téléphone, je pense avoir trouvée comment te permettre de changer de lieu sans dégâts environnant. Je te laisse quelques instants, je reviens. "

Elle ne laissait pas vraiment le loisir à Iceberg d'accepter ou non ses conditions. Aux yeux de la blonde c'était un marché suffisamment honnête pour qu'il ne le décline. Après tout, chaque terme était uniquement mentionné pour son bien. Aussi prit elle l'acceptation pour acquise.

Tournant les talons, elle se dirigea à nouveau vers la porte. Il était temps de mettre son idée à exécution.

_________________

" Le monde entier nous regarde à présent,
nous ne devons être rien de moins que fabuleux. "
Emma Frost - Amy Grimm - Honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il fait plus froid que dans une toundra Russe ici ! ( Pv Ice )   Sam 18 Mai 2013 - 23:11

Bobby n'avait jamais réellement apprécié son pouvoir. Il avait appris à l'accepter au fil du temps mais il était encore loin de pleinement le considérer comme une part de lui. Pourtant, il ne pouvait nier qu'il avait des incidences sur sa vie. Il ne craignait pas le froid, ses cheveux avaient pris une teinte bleutée et il dégageait une aura de fraicheur partout où il se trouvait. Pas étonnant qu'on le nomme Iceberg au final. Jamais il ne s'était vu comme quelqu'un de particulièrement puissant, vivant avec son don comme n'importe quel autre mutant. Grâce à l'Institut et à son encadrement, il avait su dompter son pouvoir et n'avait plus de problème avec. En tout cas, jusqu'à présent. Là, il refaisait des siennes et le jeune mutant n'avait plus aucun contrôle dessus. Lui qui pensait le gérer parfaitement bien, il tombait de haut.

Mais le pire dans tout ça était qu'il n'arrivait à rien. Malgré toute sa bonne volonté à vouloir redevenir comme avant, il ne voyait aucun changement et plus le temps passait, plus il craignait que cela soit son état définitif. Comment alors vivre au contact des autres ? Il en serait privé et ne pourrait même plus résider à l'Institut qui était pourtant à présent sa seule maison. Quant au fait de pouvoir approcher celle qu'il aimait... cela devenait compliqué. Personne ne pouvait entretenir une telle relation et il commençait à douter de la tournure des évènements. Mais malgré tout, il n'était plus seul. Emma Frost l'avait rejoins au mépris du danger, tout comme l'avait fait Erïka, et elle se trouvait à présent face à lui, désireuse de l'aider.

Seulement, quelque chose clochait. Elle n'avait pas le physique qu'elle avait habituellement, quelque chose était différent. Malgré le manque de luminosité, Bobby put distinguer sa peau qui avait pris une apparence des plus inhabituelles. On aurait dit qu'elle était taillée dans une sorte de pierre précieuse, aussi incroyable que cela puisse paraitre. En fait, à les voir comme ça, ils se ressemblaient plus ou moins, ayant perdu leur apparence humaine. La seule différence était que Emma contrôlait parfaitement bien sa métamorphose contrairement à Bobby qui se demandait si il n'y était pas pour quelque chose. L'avait il plus ou moins cryogénisée sans le vouloir ? Impossible, elle semblait ne même plus craindre le froid. Le mutant ne comprenait pas, persuadé que ses capacités étaient purement mentales. Mais il se souvint que certains mutants développaient plusieurs mutations. Erïka en était le parfait exemple. Emma affirma qu'il n'y était pour rien et que tout allait bien se passer. Au moins, il ne risquait pas de la transformer en esquimau. Néanmoins, il veilla à ne pas la toucher.

- Vous ne sentez rien alors ? J'ai envie de vous toucher mais... il ne vaut mieux pas. Vous avez l'air tellement sûre qu'il y a un moyen... Je pourrais vraiment redevenir comme avant ? Et si je restais définitivement comme ça quand bien même je reprendrais le contrôle de mon don ? Est ce que je... Il s'interrompit, conscient qu'il était inutile de poser des questions auxquelles Emma n'avait sans doute pas la réponse Désolé...

Inquiet de l'évolution chaotique de son don, Bobby craignait qu'il ne commence à dévorer petit à petit le manoir. Il n'osait pas sortir de peur de congeler tout le couloir sans le vouloir et ne pouvait donc que s'imaginer ce qu'il pouvait se passer à l'extérieur. Qui sait si, d'ici quelques jours, tout l'étage ne serait pas une réplique miniature du pôle nord ? Le mieux était encore de demander à quelqu'un qui venait de l'extérieur. Il aurait pu le demander à sa petite amie mais il n'avait pas le coeur à la questionner, lui infligeant déjà suffisamment de tourment comme ça. Emma répondit heureusement sans détour, lui dévoilant que la situation n'allait pas tarder à être critique si ils ne faisaient rien. Il fallait qu'il bouge, il le devait, il ne devait pas infliger aux étudiants son incapacité à contrôler son pouvoir. Il songea donc tout naturellement à quitter l'établissement pour aller s'exiler quelque part en attendant. Mais ce n'était pas du goût d'Emma qui avait une toute autre idée.

La chambre froide, l'endroit parfait pour tout amateur de films d'horreurs. Sauf que dans le cas présent, elle était nécessaire car était la seule pièce capable de contenir un minimum le pouvoir du mutant. Elle était faite pour ça après tout et Bobby songea que c'était une bonne idée. Il n'y avait même pas pensé. Cela ne le dérangeait pas de quitter sa chambre pour une pièce pas vraiment faite pour être habitée. Mais seul lui pouvait y résider, c'était simplement parfait pour le moment. Il hocha doucement la tête tandis que la professeur cherchait une solution pour le faire bouger. Comment se déplacer sans congeler tout ce qui l'entourait ?

- Alors je dois y aller au plus vite. Je ne veux pas dégrader les lieux plus longtemps. Au moins là bas je serais sans doute moins inquiet pour ce qui m'entoure. Je... Vous pensez que ma... que Erïka pourra y aller ? Ce n'est pas vraiment un endroit prévu pour être fréquenté mais j'aimerais savoir... Parmi les étudiants, personne ne serait capable d'annuler mon pouvoir le temps que je descende à ma nouvelle... hé bien à la pièce que je vais habiter ?

Mais Emma lui posa la question qu'il redoutait tant. Comment en était il arrivé là ? Sur le coup, il n'avait pas su mais maintenant qu'il y repensait, tout lui semblait clair. Le rejet de ses parents l'avait plus marqué qu'il ne voulait l'avouer. Il leur en voulait, il ne comprenait pas ce qu'il avait fait pour qu'ils ne soient pas compréhensif et il avait laissé sa frustration s'échapper un peu trop fort en une seule fois. C'était sans doute la cause de sa nature calme qui l'empêchait de se mettre en colère même lorsqu'il le faudrait. Telle une cocote minute, il avait laissé toute la vapeur s'échapper d'un coup et l'on pouvait à présent admirer le résultat. Sans doute aurait il dut écouter Erïka et lui en parler plus tôt. Mais ce qui était fait était fait.

Il expliqua donc brièvement à la jeune femme ce qu'il ressentait et celle ci ne tarda pas à lui donner son point de vue sur la situation. Elle pensait tout le contraire de lui et ses arguments étaient plutôt convaincants même si Bobby avait du mal à y croire. Il pouvait certes faire des choses incroyables mais sans maitrise, il n'était qu'un danger. Cependant, elle estimait que puisque tout cela était émotionnel, il serait plus facile de le gérer. Elle laissait donc sous-entendre qu'il pourrait retrouver son apparence initiale si il parvenait à se reprendre. Il ne suffisait que de cela ? Que de se reprendre en main et de relever la tête ? C'était plus facile à dire qu'à faire, surtout pour Bobby, mais il voyait pour la première fois une véritable lueur d'espoir. Et cela n'était pas dut à la brillance que dégageait Emma.

- C'est vrai ? Vous n'imaginez pas à quel point ça peut me rassurer... Je ne comptais pas vous insulter... Au moins votre don n'est pas voyant. Enfin... il ne l'était pas. Je crois que... tout ça ne m'a fait voir que les choses en noir, ce qui n'a rien arrangé... Et j'aurais sans doute dut en parler plus tôt mais je n'ai pas encore vraiment l'habitude de le faire. Je vous promet en tout cas de faire des efforts pour ça. Je suis heureux d'entendre que vous pouvez mais surtout voulez m'aider. Je commençais à désespérer, je ne voyais pas d'issue...

Seulement, Emma eut une phrase malheureuse. Elle qui s'était montrée jusqu'à présent plutôt compréhensive lui envoyait soudainement une pique. Elle lui reprochait de se lamenter sans rien faire, ce qui était loin d'être le cas. Comme si il n'avait pas cherché à arranger les choses, comme si il n'avait pas mis tout son coeur à essayer de redevenir normal ! Le croyait elle incapable à ce point de se gérer seul ? L'espace d'un instant, le mutant eut envie de rejeter son aide pour lui prouver qu'il n'avait pas besoin d'elle. Mais il devait faire face à la vérité... il ne pouvait pas.

- Je ne me lamente pas. Vous n'avez jamais douté de vous même ? Vous n'avez jamais perdu espoir ? Si je reste ici, c'est pour ne pas infliger aux autres les conséquences de ma perte de contrôle. Je pourrais très bien me balader comme si de rien n'était, me moquant des conséquences, mais ce n'est pas mon genre. Désolé de respecter ceux qui m'entourent. L'excès de confiance, ce n'est pas tellement ma tasse de thé...

Mais Emma avait déjà tourné les talons, annonçant qu'elle pensait avoir trouvé une solution pour le déplacer. La regardant s'éloigner, il commençait presque à regretter qu'elle doive le laisser. Il se sentait seul et, malgré son caractère solitaire, était content de voir que quelqu'un pouvait rester en sa compagnie. Alors qu'elle ouvrait la porte, il se redressa un peu.

- Merci, mademoiselle Frost.

Il ne l'avait pas dit bien fort mais c'était sincère. Il savait qu'elle ne l'abandonnerait pas face à son pouvoir. Que ce soit par obligation pour ne pas vivre au pôle nord ou parce qu'elle souhaitait réellement l'aider, elle reviendrait pour l'encadrer. Et c'était ça le plus important.
Revenir en haut Aller en bas
Emma Frost

avatar

Messages : 484
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 30
Localisation : Dans ta tête.

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age : 28 ans
Nationalité : Americaine

MessageSujet: Re: Il fait plus froid que dans une toundra Russe ici ! ( Pv Ice )   Mar 28 Mai 2013 - 20:04

Visiblement, l’apparence qu'avait adopté Emma pour ne pas subir les effluves glacées s'échappant du jeune homme semblait particulièrement intriguer ce dernier. Elle qui avait espérait qu'il n'y prête aucune attention, c'était raté. Pourquoi donc se souciait il tant de son aspect ? Après tout, ce n'était pas elle qui avait un problème. Mais peut-être étais ce qu'il pensait ? Peut-être craignait il d'être responsable de son état ? Il le confirma d'ailleurs en lui demandant si c'était lui qui avait rendu sa peau ainsi.

Afin d'éviter qu'il ne panique plus que ça ne devait déjà être le cas, Emma s'empressa d’apaiser ses doutes. Ce n'était pas sa faute, c'était de sa propre volonté qu'elle avait changé la texture de son corps. La grande blonde jugeait qu'il n'avait pas à en savoir d'avantage et elle espérait qu'ils pourraient rapidement changer de sujet pour recentrer la discussion sur le véritable problème. La perte de contrôle du mutant face à son pouvoir.

Lorsque Bobby lui signala que puisqu'elle ne pouvait rien sentir, il avait envie de la toucher, sans doute toujours curieux de l'étrange phénomène se déroulant sous ses yeux, la psionique secoua la tête.

" Je suis navrée Robert, mais j'ai bien peur que ce ne soit pas une bonne idée. Ce n'est pas parce que je ne sens rien que mon corps n'est pas sensible à ta glace. Elle s'entourera autour de moi, comme autour de n'importe quelle autre substance solide. Aussi, gardes tes mains pour toi s'il te plait. Et oui, je suis sûre de moi, je suis sûre qu'il y a une solution et nous allons la trouver. "

C'était à demi faux. Emma ne savait pas si il existait une solution au problème. Par contre, elle ne mentait pas lorsqu'elle disait que, si il en existait une, ils la trouveraient. Il n'était pas utile de partir pessimistes cela dit, donc elle préférait laisser croire à son élève que tout était sous contrôle. La force de volonté faisant parfois des miracles, il fallait qu'il retrouve un peu de combativité, d'espoir.

" Ne t'excuses pas, il est normal que tu te poses tout un tas de question. Ta situation est des plus inconfortable et je comprend que tu souhaites que les choses redeviennent comme avant. Mais ne précipitons pas trop les choses, nous allons procéder par étapes et tout se passera bien. D'accord ? "

Et la première étape consistait justement à déplacer le jeune homme. Il était hors de question qu'il reste enfermé dans sa chambre. La structure de la pièce n'étant pas du tout prévu pour la situation qui était de s'y dérouler. Si il restait là, ne serai-ce que quelques jours, la glace allait se répandre de plus en plus loin dans le manoir, jusqu'à devenir incommodante pour tout le monde. Aussi, Emma trouva une solution alternative, consistant à placer Bobby dans un lieu plus adapté aux basses températures. La chambre froide.

La jeune femme craignait que son élève ne s'indigne d'être ainsi envoyé dans un tel endroit. Mais le mutant semblait plutôt conciliant sur ce point, son désir étant de préserver les autres de son problème.

" Erïka ? Et bien, si elle se couvre suffisamment et que tu penses être capable de ne pas la congeler, je ne vois pas pourquoi elle ne pourrait pas te voir. Mon but n'est pas de mettre en isolement tu sais. "

Emma ne s'était pas vraiment attendu à une telle question. Elle ne savait même pas que les deux jeunes gens se connaissaient. Mais dans le fond, ça n'était pas ses affaires et elle pensait que si la petite blonde pouvait apaiser un peu le garçon par sa présence, ce n'était pas une mauvaise chose. Cela dit, il lui faudrait surveiller que les choses ne dérapent pas, elle n'avait pas envie qu'il arrive quelque chose à sa protégée.

" Je ne crois pas nous ayons un élève doté d'un tel don, mais je t'avouerai que je ne connais pas tout le monde. Ceci dit, je préfère éviter de mêler un mineur à la situation, je pense savoir comment te déplacer sans faire intervenir personne. "

Puis Robert lui confia la raison de son état. Emma tenta de se montrer rassurante et fut heureuse de voir que ses paroles atteignirent le jeune homme.

" Le désespoir n'est jamais bon Robert. Je ne suis sans doute pas la seule à vouloir t'aider, c'est juste que moi, j'ai la possibilité de le faire à grande échelle. Mais au vu de ta demande précédente, je pense que d'autres le font à plus petite. Je suis sûre que tu es un battant, que ce soit pour toi ou pour les autres, alors je vais tout faire pour te donner les armes dont tu as besoin pour vaincre ton problème. "

Seulement, Emma étant ce qu'elle est, elle ne put s’empêcher de pousser le bouchon un peu loin, heurtant la susceptibilité du mutant. Elle aurait peut-être pu s'excuser, lui affirmer que son but n'était pas de le vexer, lui confier que elle aussi, il lui arrivait de douter. Mais partagé entre fierté et situation urgente, elle préféra faire la sourde oreille au dernier commentaire de l'élève.

Cependant, lorsque la main sur la poignet, elle entendit ses derniers mots, elle ne put s’empêcher de marquer une légère pause. Sous ses grands airs hautain, la reconnaissante de ses élèves lui avait toujours était précieuse. C'est donc la voix un peu plus douce qu'elle laissa échapper, avant de quitter la pièce :


" Tu me remercia quand tout sera redevenu comme avant Robert. "

Puis, Emma quitta la pièce, délaissant sa forme de diamant afin de se rendre à son bureau. Elle avait un coup de fil important à passer afin de mettre son plan en oeuvre. Bien sûr, elle aurait pu user de portable, mais contrairement à elle, il n'avait pas la capacité de se changer en diamant. Du coup, il était bon pour la poubelle. Ce qui n'était pas vraiment important comparé à son désir de venir en aide au jeune homme.

Le coup de téléphone passé, la blonde se rendit devant le manoir. Une bonne demie heure s'écoula avant qu'une camionnette banalisée n'arrive. Là, un homme entre deux âge en sortit. Il ouvrit les portes arrière du véhicule avant d'en extraire un imposant carton qu'il tendit à la femme d'affaire.


" Après ça, je pourrai plus dire que l'argent ouvre pas toutes les portes. Je sais pas ce que tu comptes faire avec ça Emma, mais c'est digne d'un achat de vieux milliardaire excentrique. Enfin, si ça peut te rendre service. "

Il déposa le paquet dans les bras de la psionique, avant de refermer les portes, de reprendre le volant et de faire demi tour, la saluant d'une main sans même lui laisser le temps de le remercier.

" Merci John... "

Retournant à l’intérieur, la femme reprit la direction du couloir glacé, le carton où l'on pouvait voir inscrit "N.A.S.A" dans les bras. Entrant à nouveau dans la chambre de Robert, après avoir à nouveau changé son corps, elle posa le paquet au sol avant de l'ouvrir, dévoilant une véritable combinaison d'astronaute.

" Voilà, j'espère que ça suffira. Il ne faudra pas trop traîner cependant. Je crois que là haut, ça les protèges du chaud et du froid pendant quelques minutes, mais je ne sais pas exactement combien. Si le tissu empêches les températures de passer dans un sens, il le fera dans l'autre aussi. Je te laisse te changer. Navrée de devoir te faire subir tout ça... "


( hrp : Désolée du retard ! C'était un peu la mort cette semaine. J'espère que ça t'ira tout de même et que l'idée est viable, sinon je modifiai tout ça Smile )

_________________

" Le monde entier nous regarde à présent,
nous ne devons être rien de moins que fabuleux. "
Emma Frost - Amy Grimm - Honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il fait plus froid que dans une toundra Russe ici ! ( Pv Ice )   Sam 1 Juin 2013 - 0:16

Bobby n'avait plus eu de contact humain depuis qu'il avait perdu le contrôle de son don. En temps normal, il y avait déjà peu de personne qui le touchaient et il ne s'en plaignait pas tellement même si il devait avouer qu'il se sentait toujours un peu à l'écart. Il s'y était habitué, s'était fait une raison et la seule présence d'Erïka lui suffisait. Mais à présent qu'il ne pouvait plus toucher personne du tout, il commençait à regretter ce fameux contact humain. Mais pourtant, alors qu'Emma Frost lui faisait face sous cette forme improbable et surprenante à bien des égards, il eut un semblant d'espoir. Elle ne semblait pas craindre le froid qu'il dégageait involontairement, alors qui sait si il ne pouvait pas la toucher sans risques ? Il se voyait déjà avoir un contact avec elle, sans aller jusqu'à la prendre dans ses bras mais au moins pouvoir la toucher. Cependant, il préféra lui demander son avis auparavant, de crainte qu'il ne fasse une bêtise. Après tout, il ignorait à quoi était due cette soudaine forme étrangement brillante. La professeur l'informa alors qu'il risquait de la transformer en glaçon si jamais ils se touchaient. Son temps à ses côtés était donc compté car même sans la toucher, la glace finirait par gagner du terrain. Si elle bougeait, cela temporiserait sans doute mais il ne fallait pas trop en espérer non plus. C'est donc déçu que Bobby baissa la tête, conscient qu'il s'était réjouis un peu vite.

- Je comprends, désolé... Je pensais juste que... ça n'aurait aucune incidence sur vous... c'était idiot. Mais au moins, je ne risque pas de vous faire fuir trop rapidement, c'est déjà une bonne nouvelle en soi, je ne dois pas me montrer trop gourmand. J'espère en tout cas que vous avez raison car j'ai beau être mutant, je ne veux pas finir ma vie isolé...

Emma se voulait rassurante et Bobby en avait bien besoin. Seul, il perdait espoir face à une situation qui était à ses yeux complétement désespérée. Il ne voyait pas quoi faire mais au fur et à mesure qu'Emma parlait, il réalisait qu'il avait sans doute voulu mettre la charrue avant les boeufs. Il désirait aller trop vite, régler cette situation rapidement, faire comme si elle n'avait jamais existée... et il brûlait donc les étapes sans s'en rendre compte. C'était sans doute là son erreur mais seul, il avait du mal à se focaliser sur la meilleure façon de procéder. Maintenant, il était accompagné par Emma et il sentait qu'elle serait en mesure de l'aider.

C'est donc pour cette raison qu'il était prêt à tout les sacrifices si cela pouvait conduire à une amélioration de sa condition physique. Avoir les cheveux bleus ou dégager une température plus basse que la moyenne lui importait peu car même ainsi, il pouvait approcher la fille qu'il aimait. C'était tout ce qui lui importait et il ne voulait pas perdre tout ça. Il espérait donc que son transfert à la chambre froide ne le priverait pas des visites d'Erïka. Il fallait avouer que ce n'était pas vraiment un lieu prévu à cet effet. La russe résisterait elle à la froideur de la pièce ? Vu la température qu'il devait déjà faire dans la chambre, elle n'y verrait sans doute aucune différence. Emma n'y voyait pas d'inconvénient, ne voyant pas vraiment pourquoi les visites de la jeune femme lui tenaient tant à coeur.

- J'ai l'habitude d'être isolé, ce n'est pas vraiment un problème mais... je préfère garder un maximum le contact avec ma petite amie. Elle vient quand elle peut mais je sais qu'elle souffre... Personne ne peut supporter ce froid très longtemps. Mais plus vite nous aurons résolu ce problème, plus vite je pourrais de nouveau avoir des contacts avec alors j'espère que ce séjour dans la chambre froide sera de courte durée.

La solution la plus simple consistait à tout simplement faire venir quelqu'un dont le pouvoir était justement d'annuler celui de ceux qui les entouraient. Cela était bien sûr temporaire mais c'était toujours mieux que la situation actuelle. Malheureusement, Emma ne connaissait personne qui possédait un tel don et de toute façon, elle ne souhaitait pas mêler d'autres personnes à tout ça. Ce n'était sans doute pas plus mal. Bobby se contenta donc de hocher la tête pour marquer son approbation, écoutant ce que lui conseillait la professeur. Elle savait sans doute mieux que lui comment faire face à la situation, cela faisait après tout parti de son travail. Elle savait en tout cas le rassurer et lui redonner un minimum confiance. Il réalisait alors qu'il était plus entouré qu'il ne le croyait et c'était déjà un véritable soulagement en soi. Ses parents n'étaient sans doute pas aussi nécessaire qu'il le pensait.

- Avant tout, je ne veux pas que mon problème atteigne les autres mais je crois que c'est déjà trop tard. Je ne veux pas devenir un poids mais surtout je... ne veux pas perdre ma seule maison. J'ai conscience de tout ça mais malgré tout, je n'arrive pas à redevenir normal... Peut-être que je ne suis pas assez fort pour maitriser mon don, tout simplement...

Mais les mots d'Emma dérapèrent et blessèrent le mutant. Pourquoi le rabaissait elle alors qu'elle avait cherché à l'aider jusqu'à présent ? Jusque là, tout allait bien mais elle venait d'enfoncer le clou, volontairement ou non et la réaction de Bobby ne se fit pas attendre. Si il était loin d'être vindicatif ou rebelle, il restait néanmoins sensible à toute cette situation et pour une rare fois, il fit face à celle qui le provoquait. Il n'avait pas besoin qu'elle essaie de lui marcher dessus et ne se gêna pas pour le lui faire remarquer, lui relançant ses répliques à la figure. Mais elle lui tournait le dos, semblant se moquer de ce qu'il pouvait bien dire. Cherchait elle vraiment à l'aider ? Il avait un peu de mal à la comprendre en tout cas.

Mais malgré ça, il avait conscience qu'elle faisait ça dans son intérêt. Il ne pouvait que l'en remercier puisqu'elle aurait pu faire comme si cela n'était en rien son problème. Il la remercia donc, bien que faiblement mais elle l'entendit. Elle lui rappela alors que c'est lorsque le problème serait réglé qu'il pourrait la remercier, pas avant. Bobby n'ajouta rien, trouvant qu'il était inutile de faire un débat stérile sur le "bon" moment où faire une telle remarque et la regarda partir. L'espace d'un instant, il voulu la retenir, ne pas la voir partir. Elle était la seule à pouvoir le côtoyer et il avait peur que si elle disparaissait de son champ de vision, elle ne revienne jamais.

Il ne fit cependant rien et attendit patiemment son retour. Il comptait presque les seconde, se demandant ce qu'elle pouvait bien faire et quelle technique elle comptait utiliser pour le transférer à la chambre froide sans causer aucun dommage. Seul, il réfléchissait à la suite des évènements. Une fois dans la chambre froide, qu'y ferait il ? Maintenant qu'il y pensait, il espérait qu'il n'y passerait que peu de temps, ayant la sensation d'être devenu un animal dont plus personne ne veut. Mais au retour d'Emma, il fut presque soulagé de pouvoir se rendre dans cette pièce spéciale lorsqu'il vit la glace gagner un peu de terrain dans le couloir. Oui, il fallait vraiment qu'il bouge de là et vite.

Le carton qu'elle portait était marqué du sigle de la NASA, ce qui intrigua le mutant. Qu'y avait il à l'intérieur ? Un objet extra terrestre au pouvoir annulant ? Une potion secrète qui le rendrait humain ? Tout était possible et Bobby était presque fébrile lorsqu'elle l'ouvrit pour en dévoiler le contenu. Il s'agissait d'une tenue d'astronaute qui laissa Bobby perplexe pendant quelques secondes. Qu'était il censé faire avec ça à présent ? Emma lui expliqua tout sans qu'il ait besoin de poser de question. Elle n'avait pas tort mais il ignorait si c'était vraiment viable. Le meilleur moyen étant d'essayer, il s'avança jusqu'à elle pour prendre la tenue.

- C'est un mal nécessaire. J'espère juste ne croiser aucun élève... Je pourrais la retirer une fois à la chambre froide ?

Rapidement, il enfila la tenue et la ferma au mieux. Il ne lui restait plus qu'à sortir de la chambre et à se rendre à l'endroit adéquat. Dans les couloirs, escorté par Emma, il regardait autour de lui comme si il découvrait les lieux pour la première fois. Cela faisait un petit moment qu'il n'était pas sorti de sa chambre et voir le décor extérieur à travers ce casque était des plus étranges. Faisant de son mieux pour marcher correctement avec la tenue, il atteignit la cuisine où il se jeta presque à l'intérieur de la chambre froide. Que devait il faire à présent ?

- Au moins, grâce à ça, je n'ai pas endommagé davantage l'institut. Mais maintenant ? Je dois juste... attendre ?
Revenir en haut Aller en bas
Emma Frost

avatar

Messages : 484
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 30
Localisation : Dans ta tête.

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age : 28 ans
Nationalité : Americaine

MessageSujet: Re: Il fait plus froid que dans une toundra Russe ici ! ( Pv Ice )   Sam 14 Sep 2013 - 19:47

Huguette Leblanc a dit : "L'agonie est solitude". Emma avait toujours vue ça dans l'autre sens quant à elle. Dans son esprit, la solitude est une agonie. Prostrée dans l'isolement depuis toujours, qu'il soit affectif ou social, elle était bien placée pour le savoir. Bien sûr, la vie lui avait fait préférer cette douleur à d'autres apportées par autrui. Pourtant, caché derrière sa fierté et son mur de méfiance, elle devait reconnaître que c'était un fardeau très lourd à porter. Une vie qu'elle n'aurait souhaitée à personne, surtout pas à ses précieux élèves.

Aussi, lorsque Ice lui confia qu'il ne souhaitait pas finir sa vie isolé des autres, elle ne pu que le comprendre. Le simple fait de s'être enfermé loin de toute vie semblait déjà avoir été une rude épreuve. Pourtant il l'avait fait, pour préserver les autres. Il avait été capable de se sacrifier pour le bien de ses camarades et cette action si altruiste lui offrait la sympathie de la blonde. Elle lui prouvait aussi qu'il avait une sacrée force de volonté et que si les choses venaient à ne pas se passer comme elle l'espérait, il ferait le nécessaire pour ne mettre en danger personne. Cette idée sera la gorge de l'enseignante l'espace d'un instant. Elle, toujours si sûre d'elle, avait aujourd'hui entre ses mains le destin d'un jeune homme et la force qu'elle allait devoir combattre pour le lui rendre agréable était immense. La blonde en avait conscience, le don du jeune mutant était incroyablement puissant et la bataille qu'elle allait engager n'allait pas être facile, peut-être même risquée, pour elle comme pour lui, mais une chose était certaine, elle ferait tout ce qui était en son pouvoir pour la gagner. Étouffant donc ses craintes dans l’œuf, elle se motiva pour laisser son habituelle confiance en elle reprendre le dessus et ainsi se montrer la plus assurée et rassurante possible.  

Visiblement, sa présence semblait déjà un peu calmer les angoisses du mutant. Le fait de devoir être enfermé dans la chambre froide ne paraissait pas être un trop gros problème, en tout cas bien moins gros que celui de ne plus avoir de contact avec sa petite amie. Tout d'un coup, son lien avec Erïka se fit plus clair et malgré son habituelle désinvolture, Emma ne put retenir un sourire. Le fait qu'au cœur d'une situation si grave le jeune homme se soucie de sa relation amoureuse avait quelque chose de touchant. Ça le rendait tellement humain, tellement fragile... mais tellement fort à la fois. Car à cet instant, Emma compris qu'il avait un puissant moteur de motivation qui ronronnait en lui. Elle même n'avait jamais vraiment goûtée à ce genre de sentiment, mais elle savait jusqu'où certaines personnes étaient prêtes à aller par amour. Son sourire ce fit alors plus grand. Si d'aventure, Robert montrait signe de faiblesse face à ce qu'il allait devoir endurer, elle savait désormais quelle corde tirer pour l'inciter à s'accrocher encore plus fort. Oui, il n'existait pas plus grande force que celle sommeillant en nous et qui ne s'éveillait que lorsqu'il fallait lutter pour ceux à qui l'on tenait.


" Nous allons résoudre ton problème même si cela doit me prendre tout mon temps. Je connais Erïka et je sais à quel point elle peut-être têtue. Tu ne l’empêchera pas de venir te rendre visite si elle en a décidée autrement. Je comprend cependant que la situation ne soit pas facile pour elle non plus et comme je suis sûre que malgré tout elle ne te tourna pas le dos, je te promet de faire au plus vite afin qu'elle n'attrape pas mal à trop te rendre visite. "

Emma hésita un instant, avec de se permettre un petit trait d'humour afin de détendre un peu plus le jeune homme et de lui montrer que malgré les grands airs sous lesquels il devait la connaitre, elle était humaine et que son problème ne la laissait pas insensible.

"... et puis je suis sûre qu'elle est insupportable lorsqu'elle est malade, j'aurai trop de culpabilité envers ses camarades si je laissais cela arriver. "

Si la clarté de la pièce avait été plus forte, Ice aurait pu voir à cet instant, un sourire taquin se dessiner sur les lèvres de la blonde. Un sourire vrai, amical, sans masques. Un sourire... rare. Hélas pour lui, l'obscurité était un peu trop présente.

Puis, le jeune mutant souleva un nouvelle inquiétude qui le rongeait. A vrai dire, il en souleva plusieurs en même temps. Tout d'abord, il avait peur d'être un danger pour ses camardes et refusait qu'ils aient a subir sa perte de contrôle. Ensuite, il évoqua la peur d'être rejeté, littéralement, mis à la porte de l'institut qu'il considérait comme son foyer. Pour finir, il ne put s'empêcher d'avouer craindre de ne pas être assez puissant pour maîtriser son pouvoir. Si sa première angoisse n'étonna pas Emma, semblant légitime venant d'une personne prête à s'enfermer toute seule pour ne faire de mal à personne, la seconde par contre lui fit cligner les yeux d'étonnement un bref instant. Après tout, l'institut était un endroit créer pour aider les mutants, tout les mutants et quelque soit l'aide nécessaire. Hors, aujourd'hui, personne n'en avait plus besoin que lui. Comment pouvait il penser qu'ils allaient l'éloigner ? Bien sûr, il allait falloir faire preuve de prudence, peut-être même changer certaines choses à l'école,voir même créer de nouvelles structures, investir des fonds pour lui apporter l'aide nécessaire, mais ça n'avait jamais était un motif de renvois, jamais. Et pour finir, il y avait cette dernière interrogation, on ne plus normale. Emma en avait connus des mutants qui ne maîtrisaient pas leurs dons dans un premier temps, et même un paquet. Hors à chaque fois, c'était le même doute qui revenait. Suis je assez fort ? Y arriverai je ? Et la réponse avait toujours était la même : Oui.


" Ecoute Robert, si il y a bien un serment que je peux te faire, c'est que cette école, ta maison, le restera autant que tu le voudra. Personne, je dis bien personne, ne désire que tu parte et ce n'est certainement pas ce qui t'arrive en ce moment qui changera ça. Je comprend que tu t'inquiète des répercutions éventuelles sur tes camarades, c'est tout à ton honneur, mais pour l'heure tu devrais te concentrer sur toi. Laisse nous nous occuper de la sécurité et du bien être des autres on mettra absolument tout en oeuvre pour qu'ils ne soient pas pris là dedans. Et ne crois pas que faire tout cela soit une contrainte, ne te vois pas comme un poids. Charles a créer cette école pour aider les autres mutants et depuis lors, chaque professeur qui s'est joint à sa cause la fait exactement dans le même but et avec le même désir. Aucun de nous n'est là contre son grès et à chaque fois qu'un élève à besoin de notre aide, qu'importe l'étendue de cette aide, on lui apportes sans jamais en ressentir le moindre agacement. Parce que c'est pour ça que l'on est là. Non. Parce que c'est pour ça que l'on a souhaités être là. Et puis honnêtement, j'en ai connus des plus difficiles que toi de ce côté là. Tant que tu ne met pas le feu à ma voiture pour voir si elle brûle plus vite qu'un sac de billets, je crois que tu n'a pas de soucis à te faire sur les tracas que tu pourrais m'apporter et c'est la même chose pour chacun de nous. "

Emma marqua une légère pause afin d'humidifier sa bouche avant de reprendre.

" Oh et je doute très honnêtement que tu ne sois capable de maîtriser ton don. Je ne te connais pas très bien, il est vrai, mais de ce que j'ai vue jusque là, tu a une force de caractère et une volonté assez marquées. Ne me dis pas le contraire, tes actes le prouves. Te mettre à l'écart ainsi pour protéger tes camarades et rester seul à affronter tes peurs, tout le monde n'en aurait pas eut la force. Il est normal que tu doute de toi, tout le monde passe par là, ou peut s'en faut, mais sache qu'en tout cas, moi je ne doute pas. Je ne dis pas qu'il va te suffire de claquer des doigts, ou que ce sera fait dès demain, mais je suis sûre que tu arrivera à contenir tout ce froid, peut-être pas à le dompter et en faire tout ce que tu veux, mais au moins à l'empêcher de se répandre et de te priver de ton aspect habituel. C'est ce que tu souhaite non ? "

Ensuite, Emma quitta la chambre quelque temps. Lorsqu'elle revint, c'est les bras chargé d'un carton contenant une tenue de cosmonaute, directement "empruntée" à la NASA contre une somme bien rondelette. Mais comme Emma l'avait signifiait à son élève, rien ne l'empêcherait de l'aider et certainement pas un élan de cupidité. Lorsque le jeune mutant lui demanda si il devait ou non garder la tenue une fois à bon port, Emma haussa les épaules.

" Ma foi si tu veux t'en servir comme pyjama je n'ai rien contre, mais je pense tout de même que tu sera plus à ton aise sans. "

Puis, ils prirent la direction de la chambre froide, (la grande blonde ayant retrouvée son aspect normal), se déplaçant rapidement. L'enseignante fut heureuse de voir que son plan se déroula sans encombre et que l'institut fut préservé des émanations du jeune homme. C'était déjà une bonne chose de faite, maintenant, il ne restait plus qu'à mettre tout le reste du projet en place, ce qu'elle confia au mutant au cheveux bleu lorsqu'il s'enquit de ce qu'il avait a faire désormais.

" Tout d'abord, je vais aller prévenir Charles et m'assurer qu'il est en accord avec mon plan. Ce dont je ne doute pas vraiment, mais par respect tu comprendra que je me dois de l'informer. Ensuite, peut-être serait il judicieux de faire de même avec Erïka, je n'ai pas tellement envie qu'elle vienne te rendre visite dans ta chambre et entre en panique en ne t'y entendant pas. Ensuite, je vais aller mettre tout ce que je peux trouver de chaud car je vais avoir besoin de rester comme je suis pour entrer dans ton esprit. Tu comprendra donc que notre séance "psychique" ne pourra pas durer trop longtemps, mais je vais faire mon possible pour qu'elle fasse au mieux avancer les choses. Si ça ne suffit pas, nous remettrons ça, encore et encore jusqu'à ce que nous arrivions au résultat souhaité. Tout ceci te convient ? "

(♥)

_________________

" Le monde entier nous regarde à présent,
nous ne devons être rien de moins que fabuleux. "
Emma Frost - Amy Grimm - Honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il fait plus froid que dans une toundra Russe ici ! ( Pv Ice )   

Revenir en haut Aller en bas
 

Il fait plus froid que dans une toundra Russe ici ! ( Pv Ice )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bouhaha il fait drôlement froid :O [PV]
» 04. Quand l'alcool fait des ravages. || Ashton Kinney
» Trop froid pour être dehors. [Autumn ]
» Comment ça, il fait trop froid pour se baigner ? Pv. Penny
» Qui vous fait le plus flipper dans le staff ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men : Sentinel Project :: L'Institut Xavier :: Partie Supérieure :: Les Dortoirs-