X-Men : Sentinel Project

Entrez dans un univers où l'homme est à l'aube de son évolution ! Image 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Etoiles dans les Yeux... [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Les Etoiles dans les Yeux... [Terminé]   Dim 19 Juin 2011 - 20:27

    New York était réellement une ville qui, comme le disait la fameuse légende circulant à travers le reste du monde, chez les gents qui n'avaient encore jamais posés le pied dans cette immense forêt de fer et de béton, ne dormait jamais. Même durant la nuit, à l'heure la plus tardive, comme c'était le cas au moment même où débute notre histoire... une nuit ma-fois plutôt splendide, il fallait l'avouer. Une nuit donc pas même la couche habituelle de pollution ne réussissait à en altérer la beauté, une nuit où aucun nuage sombre ne venait briser les lueurs formaient par une multitude d'étoiles qui scintillaient dans le ciel nocturne, semblant observer les mortels depuis leur perchoir céleste, et rire de leur simplicité, de leur taille ridicule comparé au reste de l'univers. Le spectacle qu'observaient les étoiles de cette ville était le ballet habituel des travailleurs nocturne, des taxis dans leurs voitures jaunes, des livreurs dans leurs camions, en direction des aéroports, des supermarchés ou autre surface qui attendaient avec impatience de recevoir ce qui permettait de faire tourner leur boutique... celui d'adolescents, qui fêtaient la fin de leurs études à travers les bars et les discothèques ouverts la nuit, profitant d'un moment entre amis et buvant jusqu'à n'en plus pouvoir de cette boisson qu'adoraient les humains, mais qui pouvait les rendre fous... il y avait même là quelques animaux qui vivaient durant la période de la sphère d'argent, tel des renards de villes qui farfouillaient dans les poubelles et se battaient avec des chats, ou des chauve-souris qui quittaient les greniers des plus vieux buildings pour attraper un ou deux moustique, et entamer leur danse nuptiale. Et oui, New York ne s'arrêtait jamais, car ses habitants ne s'arrêtaient jamais, a croire que personne ne voulait prendre cinq petites minutes pour se détendre et regarder les étoiles... sauf, bien-sûr, la créature que je vais incarner à travers mes posts...
    Rexia était en ville, depuis maintenant trois jours. Elle avait fait la grave erreur de massacrer un troupeau de mouton, dans une campagne environnante, et les fermier s'étaient mis en alerte, craignant à une meute de loup ou à un ours, ou même à n'importe quel autre animal qui aurait pu s'échapper d'un cirque ou d'un zoo. Des battues avaient étés organisées, dans les plaines comme dans les bois, et le lézard géant, pour éviter de se faire repérer, avait donc fuit pour se réfugier dans cette jungle de béton. Les humains y étaient très nombreux, mais heureusement, ils ne levaient jamais la tête, et Rexia avait pue se déplacer par les toits sans se faire remarquer. Et le pire, dans tout-ça, c'était qu'elle n'aimait même pas ça, le mouton ! La laine, c'était difficile à digérer, et ça se coincé entre les crocs. Depuis ces trois derniers jours, elle était obligée de vivre une partie de la nuit... les deux-pattes n'étaient pas très attentifs, mais ils n'étaient pas non-plus aveugles, et une bestiole de sa taille chassant dans la rue, ça se serait remarqué rapidement. Alors elle chassait dans le noir, et heureusement, elle n'avait pas trop de mal à se trouver de quoi se remplir la pense... cette nuit, par exemple, elle avait avalée trois chiens errants et quelques pigeons par-ci, par-là... et, repus, elle avait continué à monter sur les toits, vu que jusque-là, ça lui avait plutôt réussi, personne n'avait remarqué qu'un "monstre" à écailles flamboyantes jouait les squatteurs dans leur belle ville. Et au résultat, elle avait finit sur le plus haut édifice de tout New York, là où elle pensait que personne ne viendrait la déranger : une des pointes de la couronne de la Statue de la Liberté.
    Couchée sur cette fameuse point, les pattes avant croisée, près des restes du dernier chien qu'elle avait emportée avec elle, au cas ou elle aurait encore un petit creux, la jeune chasseuse, malgré l'heure tardive, n'avait pas encore sommeil, et elle se contentait donc de garder le cou bien droit et le museau pointé en direction des étoiles, les constellation se réfléchissant dans ses yeux doré. Pour Rexia, il n'y avait pas plus beau spectacle à travers le monde que celui de ces petits diamants brillants, plantés au sommet de la voûte du ciel. Observer les étoiles avait pour effet de l'apaiser, de lui faire temporairement oublier ses soucis, ses questions, et de la plonger en transe, dans une sorte de demi-sommeil agréable... oh, elle ne dormait pas vraiment, mais si son corps était toujours présent sur le métal vert et froid de la statue de fer, son esprit était loin, très loin du monde réel, volant à travers la galaxie formait par ses rêves, ses souvenirs, ainsi que son imagination...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Etoiles dans les Yeux... [Terminé]   Lun 20 Juin 2011 - 2:18

New York quel ville non ....John avait reçu déjà quelques mission de Magneto comme retrouver certains mutants des égouts, nommé les morlocks. Il s'était bien amusé il faut dire, la traque était un jeu pour lui, mais il aimait encore plus le carnage et le feu bien évidement. Il faut dire que notre Allerdyce alias Pyro était un artiste a sa facon, commander au feu par la pensée, le manipuler était un don des plus rarissime. L'un des mutant qu'avait sous sa botte pouvait ressentir les mutants et d'après ces dires, il en avait repéré un dont l'aura la plus étrange était assez grande. Mit dans la confidence, Pyro fut chargé d'aller vérifié de quoi il s'agissait et de si nécessaire essayer de le rallié a la confrérie. Bref passons, ce fut quand le ciel décida de levé sa couverture d'étoile que notre Pyromane décida d'aller inspecter la zone ou ce cher mutant avait ressentit la présence de ce mutant dont l'aura semblait titanesque. Il devait débloqué avec ses ressentit l'autre là.

La chevelure balançait ses mèches sur le devant du visage de notre prince des flammes, qui avancait sans peur et sans crainte vers la statue de la liberté. éclairé par une petite flamme de son zippo.

"Pfff....quel naze cet imbécile, je sais pas ce qu'il a ressentit, mais le seul truc gros et grand c'est cette statue a la c**"

"Bon je vais comme même aller vérifié de ce côté la...mais il va m'entendre quand je vais rentrer.."

Étrangement, enfin étrangement pour ceux qui ne savait pas que notre cher John était un mutant , la flamme du zippo était anormalement grande, ce qui permettait a notre flambeur de voir a quelque mètres devant lui...ben oui c'est un mutant mais il est pas nyctalope non plus. Il s'arrêta net devant le socle des pied de la statue de la Liberté, pour levé son regard vers le haut. Tout d'abord vers le flambeau que la grande femme tenait. Une torche elle s'était et l'idée que eut notre Pyro fut des plus simple, quant a tenir un flambeau autant qu'elle brûle réellement non?

Il n'avait pas encore remarquer la créature posé sur la couronne de la femme de métal vert. Montant en haut de cette représentation faite par les français au Américains, il arriva finalement la ou se trouvait la torche, une espèce de d'escalier pouvait permettre au touriste d'y accéder car autour de cette torche se trouvait une balustrade.

Pyro y avait oublié sa mission première qu'il n'avait pas encore fait attention a ce qui se trouvait sur la couronne. Ce ne fut qu'au moment ou il décida de s'amuser un peu qu'il aperçu deux amande brillante a travers la nuit.

Tournant son regard vers Rexia, rangeant son zippo, il activa le mécanisme de flamme placé sur son avant bras droit masqué sous sa manche et ressortant sur la paume de sa main ganté de cuir noir. Ce même système pratique et discret il en avait au deux avant bras, un moyen efficace de se créer une petite flamme a l'instar d'un zippo, mais de manière plus rapide.

Une petite flammèche se créa alors, pour soudain s'élancer vers la créature posé tout en s’agrandissant de manière titanesque et vive. Le coup de flamme fut rapide et si intense qu'il permit a Pyro de distinguer clairement pendant un court instant la créature qui se trouvait en face de lui.

La surprise fut de taille, ce mutant avait dit juste...mais il n'avait pas précisé la nature de la mutation, quel naze comme même.

Pyro activa le système de ses deux avant bras manipulant les flammes pour les placé tel des geyser devant lui vers le haut afin de l'éclairé constamment mais aussi de manière préventive au cas ou Rexia attaquerait.

"Put*** c'est quoi ce truc....c'était énorme..."


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Etoiles dans les Yeux... [Terminé]   Mar 21 Juin 2011 - 1:26

    Combien de temps la jeune créature avait-elle bien pue passer ainsi, couchée sur le métal gelé et humidifié par la rosée nocturne, le museau perdu à travers les étoiles ? Elle l'ignorait, et en faite, pour tout vous dire, elle s'en fichait comme de sa première mue. Il se pouvait que ça est été seulement dix petites minutes, mais il se pouvait aussi que ce soit plus d'une heure entière... lorsqu'on était, comme elle, dans un tel état de transe, le temps avait beau toujours avoir autant d'emprise sur votre corps, votre esprit en était libéré, à tel point que vous le voyez pas ni ne le sentez pas passer. Et Rexia aurait pue facilement rester ainsi durant des heures entières, tellement elle se sentait bien, jusqu'à ce qu'elle s'endorme et qu'elle ne glisse dans le pays de ses rêves, si seulement ses dons naturels, ses sens extrêmement développés, ne l'avaient pas prévenus d'une présence étrangère tout près de sa position... au font, ce n'était pas forcément une si mauvaise chose, car imaginez que ça est été une personne avec de mauvaises intentions, voulant lui faire du mal, et bien elle se serait retrouvée dans une sacrée position de faiblesse en ne s’apercevant qu'il était là qu'au moment où il s'en serait pris à elle.
    Le lézard géant fut donc tiré de ses pensées lorsque son instinct lui indiqua qu'elle n'était pas la seule à avoir voulue passer une nuit pénarde sur la grande dame verte. Elle se redressa sur ses quatre pattes, et chercha l'être dont elle ressentait la présence... elle n'eut d’ailleurs aucun mal à le trouver, car le jeune homme semblait tenir une torche au creux de sa main, une torche dont la lueur flamboyante la guida vers lui, juste au dessus d'elle, sur le balcon qui entouré la flamme de la liberté... même si, au font, elle n'aurait pas vraiment eue besoin de ça. Après-tout, si Pyro n'était pas doué du pouvoir de la nyctalopie, c'est à dire la vision nocturne, Rexia, elle, possédait ce don, un don qui se manifestait par ses pupilles aussi fines que deux cures-dents dans le noir, au milieu de ses yeux dorés. Normalement, à la vue d'un deux-pattes, la bête aurait due prendre la fuite... elle savait très bien qu'il ne fallait pas que les humains soient au courant de son existence, car son instinct de survie lui disait très clairement que cela la mettrait en danger, cependant voilà, ce bipède-là, ce n'était pas vraiment un humain, mais un mutant. Un des êtres dont l'ADN et l'existence-même avait permis à sa création, même si à la base, le but était de faire d'elle une arme pour tous les détruire. Mais voilà, le programme du Proto-Prédator n'avait jamais été terminer, ce qui faisait que son unique représentante pouvait choisir si elle voulait ou non attaquer les mutants, et il se trouvait qu'elle n'en avait aucune envie, pour la simple et bonne raison qu'ils n'avaient pas l'air particulièrement bon à manger.
    L'odeur de ce jeune homme aux cheveux de feu flottait sur le vent en sa direction et venait lui chatouiller les naseaux. C'était ainsi que Rexia avait compris, grâce à un infime parfum que laissait échapper le gêne X, et qui dominait malgré la présence d'une horrible odeur d'essence dont elle n'arrivait pas à déterminer la source et qui lui piquait la gorge, qu'il était un mutant. Ces êtres étant forcés de se cacher des "normaux", tout comme-elle, la créature ne savait pas vraiment si elle devait les craindre, eux-aussi, ou si elle devait plutôt chercher à se rapprocher d'eux, car ils pouvaient peut être la comprendre... aussi, songeant qu'elle ne risquait pas forcément quelque-chose, Rexia resta sur place, et observa, avec une grande curiosité, cette si étrange créature à peau rose... il était rare qu'elle puisse en observer un d'aussi près, et il était dans sa nature d’éprouver de le curiosité pour ce qui l'entourait... la tête légèrement penchée sur le côté. Elle se demandait tout de même comment il réagirait en la voyant... et la réponse ne se fit pas attendre ! Lorsque l'homme à l'odeur d'essence repéra dans le noir son regard brillant, il sembla avoir peur, et envoya sa main en avant, laissant échapper une énorme boule de feu qui fonça en direction de la créature, manquant de très peu de lui roussir ses écailles qui pourtant étaient déjà rousses. Voyant le projectile arriver dans sa direction, elle fit un grand bon sur le côté et réussie à esquiver, en atterrissant sur une autre pointe de la couronne, tendis que celle où elle avait faillie s'assoupir fondait sous la soudaine chaleur qui fit dresser les écailles de la bête...
    Elle se tenait maintenant bien droite sur ses pattes, les serres plantées dans le fer et les jambes arquées, s'assurant une meilleure prise et prête à sauter à nouveau en cas de nouvelle attaque. Sa queue fouettait l'air avec colère, et ses babines étaient retroussées, dévoilant ses crocs, tendis que sa gorge vibrer sous le bruis de tonnerre d'un grognement féroce. Rexia ne s'était pas du tout montrée violente envers cet humains qui semblait avoir la capacité de manipuler le feu, et qui la menaçait avec deux autres jets qui partaient vers le ciel, comme si ils cherchaient à atteindre les étoiles, et pourtant, il venait de l'attaquer, sans la moindre raison, il avait même faillit la tuer. Heureusement, elle avait de bon réflexes et elle était très souple... mais si la créature n'avait pas voulue se montrer menaçante envers lui la première-fois qu'elle l'avait vue, maintenant, c'était différent, car il semblait lui vouloir du mal, et elle, elle était prête à se défendre. Cependant c'était bel et bien une posture de défense, qu'elle avait prise, et non une posture d'attaque... elle ne comptait pas attaquer la première, elle ne comptait peut être même pas attaquer du tout. Elle attendait simplement la prochaine offensive de sa part, et si elle en avait la possibilité, elle esquiverait à nouveau et prendrait la fuite, mais sinon, tant pis pour lui, elle était aussi prête à se battre...
Revenir en haut Aller en bas
Scum
Correcteur
avatar

Messages : 855
Date d'inscription : 16/05/2011
Age : 25

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 25
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Les Etoiles dans les Yeux... [Terminé]   Ven 24 Juin 2011 - 15:30

Scum nageait dans les eaux qui séparait la ville de New York de Liberty Island, bondissant hors de l'eau pour replonger de plus belle, à la manière des dauphins (à ceci près que Scum n'avait de commun avec les mammifères que son aileron moucheté). A voler ainsi à travers et au-dessus des flots, il se sentait libre et la vue sur sa destination -la Demoiselle de Liberté comme il aimait l'appeler- ne faisait que renforcer ce sentiment.

Et après le savon passé par Callisto, le mutant reptilien avait besoin d'un bon bain d'eau... Propre, pour se débarrasser de ses mauvaises pensées. La mutante borgne l'avait très clairement rendu coupable d'avoir laissé l'humain filer avec des informations sur les Morlocks et pire, elle le tiendrait pour responsable des prochaines incursions humaines sur leur territoire et attendait de lui qu'il soit le premier à aller au devant de ces dangers, avant tous les autres mutants...

"_Tu sais que je ne fais pas exactement partie de votre petite communauté, avait tenté de rétorquer Scum. Si je vous aide c'est parce que je le veux, mais je n'ai à priori aucun compte à vous rendre.

La réponse de la cheffe des Morlocks avait été on ne peut plus claire.

_Et bien maintenant si. Tu nous as tous mis en danger en laissant cet humain sortir d'ici avec ce qu'il voulait.


La mutante avait ensuite enchaîné, menaçante.

Mais de toute façon, tu t'es mis toi aussi en danger et si tu ne nous viens pas en aide, ton antre ne sera pas non plus protégée... Qui sait si les humains la trouveront avant la notre..."

Très clairement, le pacte implicite qu'il avait passé avec les Morlocks et qui consistait en gros à "Je te couvre si tu me couvre" était passé à "Je te balance si tu ne me couvre pas"...

Et pour un être qui tenait tout autant à sa tranquillité qu'à sa liberté, cette situation était particulièrement dérangeante. Il avait toujours trouvé les Morlocks sympathiques, mais préférait les fréquenter de loin justement pour ne pas avoir à être affublé de ce genre de devoir... Son aide aux mutants devait être quelque chose qu'il offrait pas quelque chose qu'on venait lui réclamer. Scum détestait qu'on vienne réclamer. Lui ne réclamer rien de personne. Bon sang, il ne réclamait même rien à la vie qu'il ne l'avait pour ainsi dire pas spécialement gâté !

Dans un claquement de mâchoire rageur, le mutant attrapa un poisson qui passait par là et l'engloutit aussi sec lors d'un de ses sauts à l'air libre. C'est à ce moment qu'il vit une grande boule de feu illuminer la couronne de la Statue puis s'éteindre aussi vite.

*Quelqu'un vient vandaliser la Demoiselle ?* s'étonna le mutant. Qui pouvait bien vouloir faire ça ?

Redoublant d'énergie à la nage, Scum fila sous la surface de l'eau, faisant onduler son corps écailleux pour le porter à toute vitesse à travers les flots.

En un rien de temps il arriva aux abords de Liberty Island et bondit hors de l'eau pour rouler sur le gazon. A ce moment, deux geysers de flammes s'élancèrent vers les étoiles, et le flambeau de la Demoiselle de Liberté n'avait jamais eu l'air aussi... Flamboyant.

*Pas ou très peu d'humains dans le coin, une chance* constata le mutant alors qu'il entreprenait d'escalader le piédestal sur lequel se tenait la majestueuse statue de métal, il fallait néanmoins se presser avant que les quelques passants ne dégainent leurs téléphones portables...

"Mademoiselle, si vous permettez..." susurra le mutant avant de se mettre à arpenter la surface de la Demoiselle de cuivre.

En arrivant au bras qui tenait le flambeau, il s'arrêta net en voyant l'immense lézard trônant sur la couronne et qui sifflait de colère en direction de la torche enflammée.

"D'accord, c'est de plus en plus bizarre..." dit Scum pour lui-même. Il observa quelques instants la créature... Une bête écailleuse au corps plus long que celui de n'importe quel alligator des égouts qu'il avait pu croiser... En fait il s'agissait réellement d'un gigantesque lézard, doté d'immenses griffes et apparemment il avait l'air prêt à s'en servir.

Scum leva ensuite la tête pour constater que sur la passerelle de la torche se tenait un jeune homme, apparemment responsable de cette débauche d'effets pyrotechniques...

*Un mutant peut-être... Je suis pas certain qu'on puisse faire ce genre de chose avec un lance-flamme conventionnel*


Scum gronda... Il n'aimait pas ça. C'était à cause de ce genre de mutant inconscient et cruellement immature que ceux comme les Morlocks étaient obligés de se cacher. C'était à cause d'eux qu'ils étaient craints et qu'ils risquaient leur vie à simplement exister...

Une bouffée de colère envahit le mutant écailleux et le poussa vers le haut, pour se placer derrière le mutant pyromane. S'agrippant à la rambarde, il préféra ne pas aller plus avant... Il faisait chaud ici.

Alors il brailla :

"Eyh ! Arrêtes donc ça ! Tout ce que tu vas y gagner c'est de déclencher un incendie et te faire coffrer par des flics ou jeter des pierres par les humains !"

Oh et puis il allait abimer la statue aussi...

"Et descends donc de là ! Mademoiselle de Liberté n'apprécie pas que tu lui ai fait flamber la couronne comme ça !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Etoiles dans les Yeux... [Terminé]   Sam 25 Juin 2011 - 13:47

Rexia était gigantesque...c'était donc ça que son confrère avait ressentit, cette masse immense. Incroyable, le début du sentiment de peur se transforma rapidement en un sentiment de joie, une montée d’adrénaline comme jamais, comme si un défi titanesque se présentait a notre Prince des flammes. tempérament de feu, il brûlait hardement de combattre un tel monstre, une tel créature, mais étant un artiste a sa façon notre cher Pyro observa Rexia d'un œil bien différent qu'au premier regard.

La forme comme l'allure, comme la taille était une inspiration a une nouvelle œuvre, une créature pareil allait effrayé , impressionné...ses flammes rendront digne de fierté le reptile qui se trouvait face a a lui. Notre Pyromane se mit a sourire alors étrangement comme si il jubilait intérieurement de cette rencontre. En réalité il pensait déjà au carnage que produirait ses flammes sous la forme de ce lézard géant..la peur sur chaque traits du visage des gens..un sentiment de puissance et de domination extrême. Ce fut sous la brise du vent qui aimait a poussé quelque-unes de ses nombreuse mèches de couleur feu afin de dévoiler un visage jeune et anguleux dont le regard de braise flamboyait tel une étoile que l'on voit dans le confins de l'espace. Le regard de la jeunesse, mais aussi un regard tourmenté par la puissance de son pouvoir, d'un tel don que se faire la différence entre le bien et le mal était ardue..Tant son pouvoir ne pouvait que détruire..la logique voulait donc qu'il soit un être du carnage.

*..Je suis impressionné...alors c'était ça cette aura...*

"Hum..ahah...sublime...magnifique je dirais même...tu es une muse pour mon inspiration artistique ahah"

Pyro's theme-Fireman

Éteignant d'une main un jet de flamme doré, il ferma les yeux quelques seconde afin de tendre une main vers Rexia, se concentrant, il écarta les doigt afin de déferler devant la muse de sa nouvelle œuvre, une quantité de flamme qui grossissait a vue d’œil et dont l'intensité de la chaleur était tout simplement sublime..Les flammes semblaient comme agité, comme si elle vivaient et pourtant bien que différente des flammes normale, celle-ci avait une réel consistance , mais n'avait pas de vie.

Une forme commença a apparaitre tout doucement pour ensuite se formé..prenant la forme et la taille de Rexia, après quelques seconde elle pouvait voir a présent son double de feu. La posture de la véritable créature était noble et imposante, elle inspirait notre Pyro dans son art.

" Mmm ..magnifique..ahaha je suis un artiste...ahaha"

Quand soudain une voix clair et net s'adressa a notre flambeur, la voix venait de derrière, dans son dos. Ouvrant les yeux , son regard se tourna alors vers Scum...de son bras libre, il plaça sa main vers notre autre lézard...décidément il était entouré de créature a écaille, c'était le rendez-vous ou quoi? C'était du public en plus non? ah Pyro aimait attiré l'attention..

Une flamme sortit alors du conducteur qui se trouvait dans la paume de la main ganté de cuir, sortant d'un petit orifice cousu spécialement pour pouvoir intégrer son appareil a générer de petite flamme tel un zippo, le reste notre Pyro s'en chargeait.

" Casse-toi...il y a le feu "

Dit-il après avoir agrandit par la pensée sa flamme générer vers Scum..afin de l'empêcher d'avancer d'un pas de plus..il faut dire qu'il avait déjà prit ses distances...pas très beau mais plutôt intelligent..Son apparence montrait qu'il s'agissait d'un mutant pas vraiment ordinaire..

"Eyh ! Arrêtes donc ça ! Tout ce que tu vas y gagner
c'est de déclencher un incendie et te faire coffrer par des flics ou
jeter des pierres par les humains !"


"Hm??...un incendiee ahah...c'est le sommet de mon art..ca ahah..."

"Les humains...ahah...me jeter des pierres, ils détaleront tel des lapins dans leur infériorité naturel..."

"Et puis l'écailleux...tu es qui pour me parler comme ça...?"

Ah oui Pyro était quelqu'un d'impulsif mais aussi qui n'avait pas peur de mâcher ses mots.

"Et descends donc de là ! Mademoiselle de Liberté n'apprécie pas que tu lui ai fait flamber la couronne comme ça !"

"..Au contraire elle doit être fiere que je vienne ainsi mettre en valeur sa noblesse par mon art..ahahah"

"Bon finit de discuté l'écailleux...mais ma future muse et moi devons faire connaissance..."

Tournant son regard vers Rexia, il l'observait comme un artiste observait sa muse...qu'elle splendide créature...un bras tendu vers la créature et un autre relevé vers le ciel comme un signe de faire "stop". Du côté de Scum la main de Pyro laissait dégager une flamme moyenne mais imposante. Du côté de notre Muse, plus de jet de flamme, seule subsistait un lézard géant de flamme manipuler a quelques mètres par une main ferme et pourtant souple tendu vers ce feu pétillant de chaleur et d'intensité.

"...Bon ne t'inquiète pas je ne te ferai aucun mal.."

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Etoiles dans les Yeux... [Terminé]   Dim 26 Juin 2011 - 21:48

    Rexia restait immobile, ne perdant pas son adversaire de vu... elle avait appris, en vivant dans la nature, à l'état sauvage, et également à travers son instinct animal, que dans ce genre de situation, le premier qui baissait sa garde était souvent le premier à se faire attaquer, et que dans certaines situations, cela pouvait signifier la défaite. Mais le lézard géant était bien décidée à vendre chèrement ses écailles, elle était bien décidée à prouver à ce deux-pattes que ce n'était pas parce qu'il contrôlait l'élément le plus destructeur des quatre connus qu'elle allait se mettre à avoir peur, comme un lapin tapis au font de son terrier, avec le loup à l'extérieur, creusant en cherchant à atteindre sa proie. Mais plus elle attendait, et plus elle avait l'impression que, mis à part les flammes qui continuaient à jaillir en geyser à travers ses bras, toute trace de menace disparaissait petit à petit du visage de cet adolescent, dévoilé à son regard ambré perçant comme celui d'un faucon par le vent nocturne, soulevant ses mèche rousses comme si il s'agissait là d'un autre feu qu'il viendrait d'allumer... en fait, si ce deux-pattes avait été au début effrayé par la vision de la créature, cela était en train de se faire remplacer par un autre sentiment, un sentiment émerveillé, comme si il venait de croiser la bête la plus majestueuse qu'il n'est jamais vu... et justement, notre grosse vantarde, comme elle l'était, ne put s'empêcher de songer fièrement pour elle-même que c'était sans doute la cas.
    C'est alors que le bipède se mit à lui parler, et elle comprenait parfaitement les mots qui étaient portés à travers l'atmosphère jusqu'aux deux creux qui formaient ses oreilles... il disait qu'elle était sublime, magnifique, une muse. Un peu perdue face à ce mutant qui avait tenté de le faire frire sur place comme une vulgaire saucisse, et qui maintenant lui faisait des compliments... surtout qu'elle n'était pas sûr qu'il disait forcément ça simplement pour la flatter, car la plupart des autres deux-pattes qu'elle avait pue croiser au file de sa courte vie l'avaient tous pris pour un stupide animal, incapable de les comprendre... la bête se redressa un peu, en cessant de grogner et observant le rouquin avec un air de curiosité. Elle n'avait pas perdue sa posture de défense, ses muscles étaient toujours bandés, et ses serres toujours plantées dans la branche de la couronne de fer, pour qu'elle puisse sauter rapidement, cependant elle se montrait déjà un peu moins menaçante, se contentant d'avoir un air qui semblait demandé au pyromane ce qu'il lui voulait, à la fin. Elle n'allait pas tarder à le savoir...
    Le jeune mutant aux cheveux de flammes tendis alors une de ses mains dans sa direction, et un nouveau flot de feu jaillit, partant dans sa direction. Rexia s'apprêta alors à sauter, pansant assister à une nouvelle attaque qu'elle devrait esquiver... mais la sphère de brasier ralentit et s'arrêta bien avant de toucher sa cible, à quelques centimètres d'elle, sur le couronne de la géante verte. La créature ne comprenait pas où il voulait en venir, et n'était pas vraiment très rassurée... elle se demandait si ce n'était pas là une nouvelle forme d'attaque de la part de ce manipulateur de feu. Peut être qu'elle avait face à elle un nouveau piège, une sorte de bombe, qui allait exploser et la souffler hors de son perchoir, la tuant sur coup, et elle était assez tentée de sauter et de s'enfuir tout-de-suite... mais elle ne le fit pas. Étrangement, malgré ses craintes, son instinct animal, qui ne la trompait jamais, n'était pas en alerte, il ne lui criait pas de faire attention, il ne lui ordonnait pas de prendre la fuite... et puis, elle ne savait pas pourquoi, mais cette boule de feu avait pour elle quelque-chose d'intrigant. Le feu était en train de grossir à vu d'oeil, et bougeait sans arrêt, prenant différentes formes, comme si il cherchait à quoi il avait envi de ressembler... et en comprenant-ça, Rexia eut envie de voir elle aussi à quoi il ressemblerait... elle savait que la curiosité pouvait s'avérer dangereuse, mais que voulez-vous, c'était dans sa nature. Et finalement, "l'oeuvre d'art", comme l'adolescent l'appelait, se termina lorsque deux yeux aussi flamboyants que des rubis s'ouvrirent sur la création embrasait, et le Proto-Prédator se retrouva face à un long museau en forme de bec, quatre pattes griffus, et une queue se terminant par six terrible pointes...
    La gueule de la bête s'ouvrit sous l'étonnement : elle avait sous les yeux une représentation grandeur nature d'elle-même, semblant avoir était taillée dans une pierre pourpre. Elle en était tellement ébaillie qu'elle en oublia complètement que le créateur de ce monstre de feu avait tenté de la tuer quelques minutes plus tôt... elle oublia même complètement sa présence, toute son attention n'était plus dirigé que sur son double pyrotechnique, à telle point qu'elle en était presque coupée du reste de la réalité, qu'elle ne remarqua même pas l'arrivée du second mutant écailleux, comme elle, mais qui lui restait partiellement humain, qu'elle n'entendit même pas leur conversation. Rexia se mit à tourner autour de son jumeau, l'observant sous tout ses angles, observant chacun de ses détails, chacune de ses pointes, chacune de ses écailles, représentait par de petits trais. La chaleur que dégageait cette bête était telle que le sang de reptile qui coulé dans ses veines, un sang froid, bouillonait presque... mais elle n'y faisait presque pas attention. Elle ignorait si le pyromane se rendait compte qu'il venait de réalisé un de ses plus vieux rêve, une chose qu'elle avait espérait depuis le jour où elle s'était évadée du laboratoire où son corps était gardé, cryogénisé... depuis maintenant plusieurs mois, la créature avait finit par accepter le fait qu'elle était l'unique représentante de sa propre espèce, qu'elle ne verrait jamais aucune autre bestiole qui lui ressemblerait. Oh, bien-sûr, elle sentait très bien que cette représentation d'elle-même n'était rien d'autre qu'une pale copie sans vie, une coquille vide faite de langues de flammes, sans conscience, sans contrôle de sa propre existence, une simple marionnette entre les mains du deux-pattes... mais avoir enfin la possibilité de voir un autre lézard géant sans avoir à s'observer sois-même dans une flaque d'eau, c'était déjà quelque-chose de grand, pour elle...
    Au final, elle sortie de sa rêverie et revint à la réalité lorsque l'adolescent s'adressa directement à elle. Elle se décida alors, un peu à contre-coeur, à décrocher enfin son regard de son jumeau, et à regarder à nouveau le créateur de celui-ci... il lui dit qu'il ne lui ferait aucun mal, et Rexia le crut, car elle n'entendit aucune trace de la désagréable intonation du mensonge dans sa voie, mais également parce qu'elle lui était reconnaissante de lui avoir montré ça, et elle lui montra qu'elle avait comprise ce qu'il lui avait dit en faisant un signe affirmatif avec son museau, en donnant un grand coup de son bec vers le bas. Ce n'est qu'à ce moment-là qu'elle s'aperçut de la présence de l'homme-lézard, près du pyromane, qui semblait ne tenir à distance avec son autre main de feu... décidément, cette nuit était vraiment pleine de surprise, pour la bestiole aux écailles oranges et blanches. Elle se retrouvait maintenant face à deux mutants, comme elle, deux êtres qui pourraient peut être la comprendre... mais elle se sentait particulièrement intrigué par le second, car il était un reptile, tout comme elle. Bien décidée à les observer de plus près, elle décida de les rejoindre... et elle fit alors un immense saut, pour atterrir sur la fausse flammes que tenait la Statue de la Liberté, s'accrochant à celle-ci en y creusant de petit sillons grâce à ses griffes, la tête en bas, juste au dessus des deux bipèdes, son museau seulement à quelques centimètre de leurs visages. Et elle les observa l'un après l'autre, se tournant quelques secondes vers l'un, puis quelques secondes vers l'autre... son regard brillé d'une sorte de lueur de curiosité enfantine, comme si elle avait été une petite fille observant un jolie petit insecte qui lui était inconnu et qu'elle trouvait particulièrement intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Scum
Correcteur
avatar

Messages : 855
Date d'inscription : 16/05/2011
Age : 25

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 25
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Les Etoiles dans les Yeux... [Terminé]   Lun 27 Juin 2011 - 16:32

"..Au contraire elle doit être fière que je vienne ainsi mettre en valeur sa noblesse par mon art..ahahah"

*Pyromane, mégalomane il les enchaîne on dirait...*

"Bon finit de discuté l'écailleux...mais ma future muse et moi devons faire connaissance..."

*Ha je suis congédié, très bien je vais m'en aller alors...*

...

"Eyh attends une minute..."


Scum regarda le rouquin continuait de charmer le reptile avec une réplique enflammée de ce dernier et apparemment ça avait l'air de marcher. Le mutant écailleux rongeait son frein, il avait bien envie d'intervenir et de faire cesser ça mais au final... Qu'est-ce que ça pouvait bien faire qu'il apprivoise le reptile ou non ?

*Ce type est un mégalomane, il n'a l'air d'aimer que lui et ces choses enflammées qu'il appelle son art*

*Il fait partie de ce genre de mutants irresponsables et odieux qui se fichent pas mal des personnes qui l'entourent*

*Donc la conclusion de tout ça c'est que si il parvient à dompter ce grand lézard...

Les anchois sont ma garniture préférée.*

...

"Misère, rien de bon ne peut sortir de tout ça."
murmura le mutant pour lui-même...

"...Bon ne t'inquiète pas je ne te ferai aucun mal.."

*Aucun mal non, mais pas plus de bien. J'imagine qu'il va l'ajouter à son arsenal au même titre que ses tubes lance-flammes qu'il a aux bras*

Il fallait espérer que le grand reptile ne soit pas suffisamment intelligent pour s’intéresser aux flatteries du jeune mutant, ou qu'au contraire il soit suffisamment malin pour ne pas se laisser berner. Mais apparemment il avait fait mouche avec sa sculpture de flammes et le reptile se dirigea vers eux, bondit sur la flamme de cuivre et commença à les observer tous les deux...

Apparemment elle avait l'air aussi intéressée par l'apparence de Scum que par les capacités du mutant pyromane. Il devait pouvoir jouer là-dessus pour l'éloigner de ce prétentieux...

*Attends une minute... Elle ?*
Oui, elle. Scum n'aurait su dire pourquoi mais il était persuadé qu'il avait devant lui une femelle. Et maintenant qu'il y pensait il avait déjà réussi à identifier le sexe des quelques alligators des égouts qu'il avait rencontré. Peut-être avait-il un certain instinct reptilien finalement...

Mais la question n'était pas là au final, et Scum vint se fixer à la flamme pour rejoindre la grande lézard. Progressant lentement, et à quatre pattes, il voulait qu'elle constate leurs ressemblances anatomiques et surtout ne pas procéder avec brusquerie. Il lâcha ensuite une petite série de sifflements reptiliens avant de lui murmurer des paroles... Des paroles humaines :

"Eyh ma grande... Tu as l'air d'être une maligne, non ? Alors laisses moi te mettre en garde contre notre ami tout feu tout flamme."

Scum parlait à voix basse, espérant que le jeune rouquin l'entende le moins possible. Mais même s'il captait son discours, cela pouvait jouer en sa faveur. La demoiselle d'écailles avait l'air intelligente, un acte de violence de la part du mutant pyromane durant ce moment de... "Négoces" pouvait lui porter préjudice.

"Je pourrais te raconter cette histoire, d'un corbeau et d'un renard... Mais ce serait long et j'ai laissé le bouquin qui en parle chez moi. Mais tout ce qu'il y a à savoir c'est que 'Tout flatteur vit aux dépends de celui qui l'écoute' et que celui-ci
-il désigna l'autre mutant- n'aime certainement pas grand monde à part lui-même et qu'il ne fera sûrement que se servir de toi... Comme d'une arme sans doute."

Tout en parlant il commençait à tourner autour de la demoiselle écailleuse, l'observant sous toutes ses coutures... Oui c'était une femelle, sans doute, une créature qui méritait d'être protégée et pas d'être exposée à la peur et à la folie des humains, ici dans cette ville.

"Moi ce que je peux t'offrir... Pas grand chose. Un endroit où vivre à l'abri des regards et des mauvais esprits, un repas quand tu auras faim, et quelques coins tranquilles pour lézarder au soleil. proposa Scum avant d'ajouter avec un genre de sourire: Je sais que c'est important pour quelqu'un qui a le sang froid."

Puis il se retira doucement, reprenant sa place de bipède sur la plateforme, pour terminer ainsi :

"C'est à toi de voir, mais le monde ici est dangereux pour une demoiselle comme toi. Et les humains te feront payer jusqu'à ton existence, le moindre faux pas pourrait te coûter la vie..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Etoiles dans les Yeux... [Terminé]   Mar 28 Juin 2011 - 1:39

Son art semblait avoir attiré la curiosité de Rexia, elle semblait comme étonné et en même temps elle observait l'animal de feu dans les moindres détails. Il est vrai que la notre cher Pyro avait fait fort, c'était réellement quelque chose de splendide, une tel noblesse, une tel force, une tel puissance se dégageait de notre lézard de flamme. Un signe du museau de l'unique créature a notre cher prince des flammes pour signe qu'elle comprenait ce qu'il disait. Doué de la compréhension du langage humain...elle était parfaite en somme. Et pourtant elle devait se cacher alors que tout le monde devrait la craindre et la respecter pour la rareté qu'elle représentait. Puis après en avoir finit a observer avec une certaine attention son égo de flamme , notre Rexia bondit sur la torche de métal afin d'observer nos deux protagoniste dont Scum. Celui-ci décida de mettre son grain de sel comme si il se sentait proche de la créature...ah il le sortait déjà par les narines celui-là...Pyro était là avant donc....CIAO l'écailleux.

Entendant a moitié ce qui se disait, cela avait le don d'exaspérer notre Pyromane, qui trouva la situation finalement après quelque temps plutot amusante...c'est alors que l'idée d'essayer sa nouvelle œuvre lui parvint tel les rayons de soleil au levé du matin.

Néanmoins John avait entendu une bonne partie de la conversation, il recommandait a Rexia de se cacher, d'éviter les humains, en gros de vivre terré comme un lapin dans son trou, en espérant ne pas être un jour retrouvé et vivre dans une prison invisible, sans jamais profiter de la lumière du jour. Tss le discours des lâches et des peureux en soi.

"Moi ce que je peux t'offrir... Pas grand chose. Un
endroit où vivre à l'abri des regards et des mauvais esprits, un repas
quand tu auras faim, et quelques coins tranquilles pour lézarder au
soleil.
"

"...Vivre terré comme un lapin en évitant le monde extérieur...tu as raison l'écailleux judicieuse proposition de ta part....le mieux est que tu en finisse avec sa vie directement...car pour vivre ainsi je préfère mourir..."

"Se cacher car on est différent...penses-tu réellement pouvoir te cacher éternellement ainsi..?"

"Tsss..."

Si tôt dit si tôt fait, notre cher flambeur tendit le bras vers Scum qui était revenu a sa place, pour déferler sa nouvelle œuvre de flamme vers l'écailleux, lorsque le Rexia de flammes bougeait. On pouvait presque croire qu'il était en vie tellement cette représentation était parfaite...Lorsque la sculpture de feu se dressa devant Scum, notre cher Pyro lui fit faire balancé sa queue contre le sol et y écrasa le métal..témoignant ainsi du fait que ses flammes n'avaient rien de normale et qu'elle pouvait aussi bine touché d'une autre manière que brûler.

"Reste donc a te cacher comme une proie...mais quant a moi j'ai finit de vivre au côté de la peur d'être simplement différent..."

Gardant par la pensé l’être de flamme devant Scum, il le dressait de tel manière a montrer a l'écailleux qu'il n'hésiterait pas a faire attaquer son art. Il tourna alors son regard vers l'unique , la sublime Rexia.

"...Je ne vais pas te mentir....la vie que je te propose sera sans doute rude et parsemé de combat...mais moi et mes frères de la Confrérie..t'offriront notre soutient.."

"Ce que je t'offre c'est d'Exister tout simplement..."

Pyro fit quelques pas vers Rexia, et la fixa intensément, notre Prince n'avait pas pour habitude de mentir, sa grande franchise était sans doute sa seule qualité. mais lorsqu'on vit rejeter par le fait d'être différent, on ne demande qu'une chose exister. Pyro avait un don rarissime et des plus terrifiant, il manipulait l'élément le plus destructeur et dangereux des 4 connus. Mais tout comme le feu, on le craignait, on le rejetait car il était différent...le feu en lui-même ne trouve pas son pareil dans tout l'univers.

" Tu est comme un Feu léger....vite étouffée...fais moi confiance....et crois moi le feu qui crépite en toi.... même des rivières ne seront l'éteindre.."

Et pour se fait , il tendit la main générant une flamme grâce a sons système, petite et légère, il referma la main et la flamme s'éteignit. Puis il en généra une seconde qu'il laissa grandir et s'intensifie de sa liberté, car elle existait...puis Pyro referma la main et le feu se mit a trouver chaque petite sortie laissé par les minuscule fente qu'offrait chaque doigts, pour pouvoir s'échapper comme si ses flammes cherchait par tous les moyens ..de vivre ...d'EXISTER.

"J'aimerai te présenter a une personne en particulier qui ne te veux aucun mal...bien au contraire..."

"Acceptes-tu de me suivre...?"

"Biensûr je ne nie pas que tu es pour moi la plus grande inspiration que j'ai rencontré pour le moment...."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Etoiles dans les Yeux... [Terminé]   Mer 29 Juin 2011 - 21:00

    La pauvre Rexia se sentait complètement perdue, face à ces deux mutants qui semblaient lui vouloir du bien, mais qui avaient chacun d’excellents arguments pour la convaincre de se méfier de l'autre, et de partir avec lui. Déjà, elle trouvait le reptilien attirant de par le fait que tous les deux, ils se ressemblaient, qu'ils avaient presque le même mode de langage... elle avait particulièrement appréciée ses petits sifflements avant qu'il ne lui parle, cela avait eue pour effet de la faire se sentir détendue, comme si elle parlait avec un de ses semblable... et qu'il avait presque réussit à lui faire peur en affirmant que le mutant aux dons de feu ne feraient que se servir d'elle comme d'une arme... mais voilà, il avait également ravivé quelques souvenirs en elle, qui n'avaient fais que la rendre plus méfiante envers eux-deux. Elle se souvenait maintenant que toute sa vie, tous les autres êtres vivants intelligents qu'elle avait rencontrée ne l'avait considéré que comme une seule et unique chose : un stupide animal, tout juste bon à manger le foin qu'ils étaient assez gentils de bien vouloir lui donner, une arme biologique qui devait déjà se montrer heureuse d'avoir le droit de vivre pour obéir et ordres, et après allé faire couche-couche panier. Qu'est-ce qui lui prouvé, après tout, que son "frère d'écailles", comme elle avait décidée de le surnommer, désormais, tout comme le manipulateur de feu, n'étaient pas au final comme tous les autres, des êtres qui ne voulaient faire d'elle qu'un outil, une machine à tuer... ce que jamais elle n'avait voulue être. Elle, tout ce qu'elle aspirait, c'était une petite vie tranquille, loin de la guerre, de la peur et des problèmes, un endroit où elle pourrait enfin avoir la paix, ne plus être chassée.
    Et ces deux bipèdes lui proposaient de lui offrir une vie qui ressemblait à ce que la reptile géante avait toujours rêvée, mais chacun d'une façon différente. Son frère d'écaille voulait qu'elle se cache, comme lui, qu'elle vive loin du regard des humains... mais elle voyait quand-même un peu ça comme étant une proposition de se terrer, comme le disait si bien Pyro, comme une de ses proies, et donc de perdre une grande partie de sa propre liberté. Le mutant écailleux avait raison : les repas, des coins tranquille où se reposer et se chauffer les écailles, c'était important, pour elle, mais son espace aussi, sa possibilité de courir librement, ses longues chasses qu'elle pouvait se faire dans la forêt. Quand au pyromane, il lui proposait de venir vivre dans un groupe qu'il appelait la Confrérie, ou elle aurait une vie parsemée de combat, mais ce serait là des combats qui lui permettrait d'un jour pouvoir se balader tranquillement et cette fois en toute liberté, aux yeux de tous, sans avoir à craindre de devoir fuir ou se cacher, sans avoir peur de faire abattre, ou capturée pour être utilisée comme une vulgaire bête de somme, comme un monstre de foire ou une arme de destruction massive... les deux côtés était assez tentant : vivre libre et paisiblement en se cachant, ou tenter de gagner cette liberté en se battant et en risquant sa vie... mais ainsi, elle n'aurait pas à se cacher. Tristement, elle tourna ses yeux vers le mutant à écailles... elle ne le connaissait pas depuis longtemps, mais elle l'aimait déjà bien, et elle se sentait un peu mal de devoir le décevoir par sa décision... pourtant, elle ne le suivrait pas dans sa voie. Elle ne voulait plus se cacher, elle en avait assez... cependant, ce ne fut pas pour autant qu'elle ne fut pas prête à faire quelque-chose pour lui...
    Elle sauta à son tour sur la plate-forme, qui grinça pas mal sous son poids, mais qui par chance, fut assez solide pour tenir bon, et se plaça juste entre son frère d'écailles et la représentions en flammes d'elle-même. Ses yeux d'ambres brillaient d'une lueur de détermination... et cette fois-ci, ce n'était pas la culture mouvante qu'elle observée avec grande attention... s'était son créateur. Elle s'était placée de façon à protéger Scum avec tous son corps aux écailles oranges... elle cherchait ainsi à faire comprendre une chose au rouquin, une chose qui pour elle était très importante : elle était d'accord pour faire une tentative avec lui, elle était d'accord pour le suivre, elle était d'accord pour rencontrer l'être qu'il voulait lui présenter... de toute façon, le mutant à écailles qu'elle cachait derrière-elle avait raison : elle était intelligente, elle était maline, et en plus de tout-ça, elle était forte. Si jamais ce qu'elle vivait, ce qu'elle voyait, ou tout simplement ce qu'on lui demandait de faire ne lui plaisait pas, il serait toujours temps pour elle de partir et de reprendre son ancienne vie, ou même de tenter de rejoindre son mutant "semblable", et ceux qui chercheraient à l'arrêter goûteraient de ses crocs et de ses griffes... mais à tout-cela, il y avait une seule et unique condition : si il voulait vraiment qu'elle vienne avec lui, il fallait qu'il accepte d'épargner cet être qui lui ressemblait temps, il fallait qu'il lui promette de ne pas lui faire de mal. C'était-ça, ou elle partait de son côté sans demander son reste... de toute façon, elle avait bien vécue une année entière sans l'un, ni l'autre, et elle s'en était très bien sortie. Elle était prête à abandonner cette vie, car ces deux-pattes lui plaisaient bien, et ainsi, elle ne se sentirait plus jamais seule, mais si il le fallait, à n'importe quel moment, elle serait prête à redevenir solitaire.
Revenir en haut Aller en bas
Scum
Correcteur
avatar

Messages : 855
Date d'inscription : 16/05/2011
Age : 25

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 25
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Les Etoiles dans les Yeux... [Terminé]   Dim 3 Juil 2011 - 2:30

Il fallait quand même que Scum accorde quelque chose au rouquin pyromane... Il savait parler aux filles.
Enfin aux lézards...

*Beaucoup de belles paroles, et le pire c'est qu'il a l'air sincère... Peut-être qu'il croit vraiment à cette idée de lutter contre l'Humanité toute entière...*

Le mutant roux disait lui proposer d'exister... Mais c'est aussi ce que proposait Scum, d'exister, et ce sans avoir à s'exposer sciemment aux dangers !

*Mais évidemment avec ses tendances mégalomanes, il ne peut sans doute pas accepter de vivre dans un monde où on ne les vénèrent pas lui et son art...*

Et voilà qu'il parlait maintenant d'une personne qu'il voulait présenter, sans doute un chef qui avait organisé quelque part une bande de mutants prêts à comploter contre les humains...

*Misère. Et dire que ce genre d'organisation existe vraiment...*

En tout les cas, le discours du mutant enflammé avait fait mouche, de même que sa prestation pyrotechnique et la grande demoiselle d'écailles avait bien dans l'idée de se joindre à lui.

Mais le fait est qu'elle s'était interposé entre eux deux, car il est vrai que le rouquin avait l'air prêt à en découdre au moindre faux pas de Scum. Une créature courageuse, et juste avec ça... Non, vraiment pas le genre de vie qu'on gaspille bêtement dans une lutte sans espoir...

*Elle au moins est encore douée de raison, espérons qu'elle ne la perdra pas là-bas, où qu'elle aille*
pensa l'écailleux avec un soupir.

La tension commençait doucement à retomber sur la plateforme, mais Scum pensa soudainement aux humains que les geysers et les boules de feu n'avaient sans doute pas manqué d'attirer ici. Par chance, ils étaient sur une petite île et il faudrait un peu de temps aux forces de l'ordre pour débarquer ici et chercher à comprendre ce qui se passait. Alors Scum prit la parole une dernière fois et s'adressa à la grande reptile.

"Je vois que ton choix est fait. J’espère simplement que tu sais ce que tu fais, et que tu ne te laissera pas transformer en quelque chose qui ne te plaira pas. Je te souhaite bien de la chance pour tes combats à venir contre l'Humanité, même si ça me semble déjà mal parti, dit-il avec une certaine amertume. Oh et si tu changes d'avis, ajouta-t-il. N'hésites pas à venir me trouver, dans mon 'terrier', j'ai bien un peu de place pour une collègue d'écailles."

Tout en parlant, il s'en retournait vers le bord de la plateforme, qu'il enjamba avant de lâcher à l'adresse du pyromane :

"D'ailleurs, si vous tenez tant que ça à en découdre avec les humains, pourquoi ne pas attendre ceux que ton petit spectacle a sans doute attirés ici ? Je pense qu'ils ne devraient plus être longs maintenant."

"En tout cas moi, je ne veux pas m'attirer plus d'ennui que je n'en ai besoin..."

Et sur ces derniers mots, Scum entreprit de descendre le long du bras de la Demoiselle de cuivre, puis le long de sa robe, pour finalement rejoindre prestement les eaux froides qui entouraient Liberty Island.

En nageant pour retrouver la New York proprement dite, il vit finalement les bateaux des policiers, et leurs gyrophares rouges et bleus et plongea plus en profondeur, par précaution, filant aussi vite que possible sous les flots.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Etoiles dans les Yeux... [Terminé]   Ven 29 Juil 2011 - 15:30

La belle créature accepta l'offre du Pyromane qu'était notre cher John Allerdyce, il faut dire que ses arguments étaient de feu. Mais une chose a laquelle il ne s'attendait pas fut que celle-ci se présente entre l'écailleux et son oeuvre. Elle voulait que Pyro lui laisse la vie sauf. Soit après tout Scum comprendra rapidement qu'il est plus avantagé et nécessaire qu'ils viennent rejoindre la confrérie tôt ou tard. Notre jeune homme souria et passa une main ganté dans sa chevelure de feu et de l'autre main ferma le poing et le Rexia de flamme s'éteignit soudainement dans un éclat de feu et de couleur. Comme quelque chose sans vie, comme si il était Dieu et qu'il avait le pouvoir d'en faire ce qu'il voulait quand il voulait.

" Tu sembles t'être fait une amie de poids l'écailleux..mais tu comprendras bientôt toi aussi qu'il te sera nécessaire de nous rejoindre si tu veux continuer a ........survivre....... comme tu le fais."

La police arrivait par bateau, attiré par les flammes, mais il avait encore le temps de fuir largement. En effet un bateau était posté de l'autre coté de l'ilot ou l'attendait un bateau avec un confrère mutant prêt a démarrer. Seul souci il doutait que Rexia puisse prendre place sur ce petit bateau a moteur. Mais bon elle les suivrait sans difficulté dans l'eau après tout.

John se retourna et s’apprêta a descendre de la statue quand Scum l'écailleux lui tint ses dires.

"D'ailleurs, si vous tenez tant que ça à en découdre
avec les humains, pourquoi ne pas attendre ceux que ton petit spectacle
a sans doute attirés ici ? Je pense qu'ils ne devraient plus être longs
maintenant."


"En tout cas moi, je ne veux pas m'attirer plus d'ennui que je n'en ai besoin..."


"hum?...tu as raison L'ecailleux...il serait dommage de s'en aller sans leur laissé un petit souvenir , après tout nous somme poli ...ahah"

En gros il fallait que la police soit retardé, qu'il ait le temps de partir, aussi Pyro décida de créer une barrière de flamme a l'endroit ou allait débarqué la police. Marchant de quelques pas, il leva les bras vers le ciel..comme si il en appelait a la force divine des Dieux. Deux petite flamme jaillir de ses mains pour grossir a vue d’œil, il créa un Phenix géant de flammes qui se mit même a crier comme si il était réel..après tout ses flammes n'avait rien de normales. Elle étaient capable de porter des charges lourdes et de blessé.

"..Regarde l'écailleux..."

Le phénix s'envola pour se diriger comme d'instinct vers l'endroit ou allait débarquer la police pour s'écraser au sol et déclenché une barrière de flamme des plus hautes, empêchant la police de débarquer correctement.

"Voila...on peut y aller..."

Dit-il avec le sourire, puis une fois descendu, il alla rejoindre son confrère, qui démarra, tournant le regard vers Rexia pour voir si celle-ci pouvait toujours les suivre.

"..Elle est parfaite.."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Etoiles dans les Yeux... [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les Etoiles dans les Yeux... [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Validée]ne le regardez pas dans les yeux!
» >>. J'ai cru voir une flamme dans tes yeux... [PV Nuage de Citron et Nuage d'Ecureuil]
» me noyer ? plutôt dans tes yeux qu'ici... [ A ]
» Des flammes dans les yeux [PV : Darth Mortuus]
» Les étoiles dans tes yeux danseront ce soir...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men : Sentinel Project :: Le Monde :: New-York :: La Statue de la Liberté-