X-Men : Sentinel Project

Entrez dans un univers où l'homme est à l'aube de son évolution ! Image 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ces créatures tapies dans les ténèbres [Alexïs Davidoff & Scum][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alexïs N. Davidoff

avatar

Messages : 250
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Étudiant en médecine
Age : 20 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Ces créatures tapies dans les ténèbres [Alexïs Davidoff & Scum][Terminé]   Ven 13 Avr 2012 - 5:15

“You can not run,
And you can not hide
Yeah you gotta face it baby
Things go bump in the night”

Les journées passent, s’écoulant peu à peu, toujours au même rythme effréné. Beau temps, mauvais temps, cela ne changeait rien aux secondes s’écoulant rapidement. Chacune d’entre elles se révélait bien précieuses, ne pouvant être inutilement gâchées. Alexïs profitait de chaque instant, refusant de gaspiller la moindre minute de sa vie. Il en profitait autant qu’il le désirait sans même négliger ses responsabilités. Le jeune homme avait découvert avec les années que la vie était trop courte pour être négligée. En pleine santé, il comptait faire son possible pour venir en aide aux autres, que ce soit par ce futur métier qu’il souhaitait exercer ou bien dans sa vie quotidienne. La main sur le cœur, il voulait éviter à quiconque les mêmes souffrances qui l’avaient si longtemps habité et planaient toujours au-dessus de lui, tel un nuage noir le suivant dans ses activités quotidiennes. L’important, à ses yeux, était de voir ses proches heureux.

L’adolescent quittait finalement son lieu de travail suite à une soirée bien remplie. Le restaurant fermait à présent ses portes pour la nuit et Alexïs décida de donner un coup de mains aux quelques hommes présents dans les cuisines. Le jeune serveur se porta alors volontaire afin de nettoyer quelques comptoirs, ranger la vaisselle et laver les planchers. Une fois ces tâches complétées, il s’empara des trois petites boites blanches contenant de délicieux desserts auquel personne n’avait touché, n’attendant plus qu’un volontaire afin de les dévorer. Quittant les cuisines par la porte arrière de l’établissement, afin de rejoindre son automobile, garée plus loin. Tenant les boites d’une main, fouillant dans la poche de ses pantalons de travail de l’autre, le jeune homme cherchait son trousseau de clé. Ce dernier, se rebellant contre l’autorité de son maitre, refusait catégoriquement d’émerger du vêtement. Fourbe, il ne s’extirpa finalement qu’au moment où Alexïs passait près d’une bouche d’égout grande ouverte. Évidemment, le trousseau guerrier entama sa descente vers le tunnel obscure aux pieds du blondinet. Ce dernier tenta de retenir les pauvres clés, mais en vain. Il était trop tard. Et maintenant, que faire ? Les solutions étaient peu nombreuses en cette heure tardive. Les cloches n’avaient toujours pas sonné minuit, mais cela ne saurait tarder. Le soleil dormait depuis belle lurette et les rues semblaient mortes, dénuées de toute forme de vie. Alexïs était seul.

Lorsque ce genre de malheur arrivait, certaines personnes pouvaient se compter chanceuses de posséder un second trousseau, leur évitant ainsi de descendre dans les égouts de la ville. Ce n’était pas le cas d’Alexïs. Par contre, d’autres personnes déciderait d’appeler un proche afin d’obtenir une aide quelconque. Ce n’était pas le cas d’Alexïs. À cette heure tardive, tout le monde dormait et il serait bien impoli de déranger quiconque profitant d’un sommeil réparateur. Ne se décourageant pas, le jeune homme songeait à de nouvelles solutions. Pourquoi ne pas téléphoner aux forces de l’ordre ? Certains individus ne se gêneraient pas et appelleraient immédiatement les policiers afin d’obtenir de l’aide. Ce n’était toujours pas le cas d’Alexïs. Les policiers avaient bien plus important à faire que de s’occuper d’un simple trousseau de clé ayant malencontreusement plongé dans une bouche d’égout ouverte. D’ailleurs, où se trouvait la plaque censée recouvrir ce trou béant pouvant se révéler très dangereux pour les personnes passant dans le coin ? Cherchant l’objet circulaire du regard, le jeune homme ne put l’apercevoir. Quoi qu’il en soit, il ne restait plus qu’une seule option pour l’adolescent : aller chercher ses clés par lui-même.

Alexïs soupira longuement. Il était bien dangereux de s’aventurer dans pareil endroit. Cependant, puisqu’il ne possédait pas d’autres options en cette heure tardive, il se résigna à partir à la recherche de son trousseau. Le jeune homme déposa tout d’abord les boites qu’il tenait en main sur l’asphalte glacée, à ses pieds. Bien que le printemps fût maintenant arrivé, les nuits restaient froides, ce qui ne l’empêchait pas de se balader avec un simple et léger manteau qu’il laissait ouvert, découvrant ainsi les habits propres constituant son uniforme de travail. Extirpant avec délicatesse le téléphone se trouvant dans l’une des poches de son pantalon, l’adolescent fit bien attention à ne pas le laisser tomber par inadvertance. La lumière que produisait cet appareil technologique lui permettait de ne pas mettre les pieds n’importe où. Lentement, avec précaution, Alexïs posa les pieds, puis les mains sur les barreaux étonnement propres pour un pareil endroit. Il s’était attendu à toucher du métal crasseux où la moisissure régnait. Au contraire, le métal était seulement rouillé, rien de plus. Hésitant, le mutant posa ses pieds sur le sol de béton avant de se retourner lentement. Grâce à la lumière de son téléphone, il éclaira le sol à la recherche de ses clés. Cependant, il trouva plutôt une paire de pied, ou plutôt des pattes, bien vertes, à quelques mètres de lui. Levant lentement la tête, l’adolescent découvrit une créature qu’il ne sera pas prêt d’oublier.

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scum
Correcteur
avatar

Messages : 855
Date d'inscription : 16/05/2011
Age : 25

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 25
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Ces créatures tapies dans les ténèbres [Alexïs Davidoff & Scum][Terminé]   Ven 13 Avr 2012 - 15:12

La nuit était tombée sur New York, et comme toutes les nuits, Scum s'était extirpé de sa torpeur paresseuse pour partir à la recherche de nourriture. Déambulant dans les tunnels nauséabonds qui constituaient les égouts de la Grosse Pomme, l'imposant lézard grattait négligemment sa cuirasse écailleuse, faisant tomber au sol des lambeaux de peau morte.

Et oui le printemps arrivait, le soleil brillait, les oiseaux chantaient et il était temps pour Scum de faire peau neuve, et surtout de se débarrasser de l'ancienne qui couvrait encore une bonne partie de son corps d'un châle gris sinistre, laissant entrevoir en certains endroits la nouvelle cuirasse, d'un vert marécageux.

Scum aimait bien le printemps, surtout parce qu'il lui sauvait les miches du froid de l'hiver. Les beaux jours revenaient, même si les nuits étaient encore un peu fraîches comme l'indiquait le courant d'air qui passait dans les égouts.

...Un courant d'air dans les égouts ?

Intrigué par la brise nauséabonde qui lui caressait le visage, Scum continua d'avancer jusqu'à trouver l'origine de ce courant d'air : une bouche d'égout qui semble-t-il avait été laissée grande ouverte.

Le mutant écailleux soupira, se demandant quel genre d'étourdi pouvait laisser ainsi ouvertes les portes de son domaine. Et alors qu'il s’apprêtait à remonter à la surface pour chercher la plaque manquante, il entendit un petit cliquetis métallique au-dessus de lui. Très vite, un trousseau de clés lui tomba sur le museau, avant de tomber au sol, arrachant un petit sifflement de surprise à l'écailleux.

Un peu plus interloqué, il se pencha sur le trousseau, le saisissant entre deux griffes.

*Hmm... C'est plus de clés qu'il n'en faut pour une maison, ça. se dit-il en inspectant un à un les petits bouts de métal sculptés. Voyons voir... Maison, voiture... Boite aux lettres ? Hm... Super, il ne manque plus qu'une adresse maintenant !* pensa-t-il, tandis qu'il envisageait un cambriolage en bonne et due forme.

Cependant, ses ambitions de petit voleur tournèrent court lorsqu'une lumière jaillit dans la bouche d'égout, le forçant à se reculer vivement. Visiblement, le propriétaire des clés avait décidé contre toute attente de descendre les chercher, ce qui étonna Scum, car les gens ont plutôt l'habitude de considérer comme perdu ce qui tombe chez lui, et l'écailleux avait l'habitude de considérer comme sien ce qui tombait chez lui.

Montant au plafond, les clés entre les dents, l'écailleux voulut attendre en embuscade la descente de l'humain qui voudrait récupérer son bien, voyant en cette personne inconsciente un moyen de repartir avec encore plus de butin. Cependant lorsqu'elle apparut au bas de l'échelle, il crut bien reconnaître le visage qui inspectait soucieusement le sol à la recherche de son trousseau.

Sauf que ce n'était pas possible... Erika était une fille et même si elle était loin d'être douce ou innocente, s'habillait comme tel. A moins que...

Descendant lestement du plafond, Scum se planta sur le chemin du jeune... Enfin de la jeune... Enfin, de la personne qu'il croyait reconnaître. Il saisit les clés entre ses griffes pour les présenter à la mutante, alors que le rayon lumineux du téléphone lui atteignait les pattes.

"C'est ça que tu cherches ? demanda-t-il en agitant le trousseau, un grand sourire dentu aux lèvres. Vérity ! Tu ne m'avais pas dit que tu pouvais aussi te transformer en garçon !" s'écria-t-il joyeusement en amorçant un geste pour prendre dans ses bras "la jeune fille".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexïs N. Davidoff

avatar

Messages : 250
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Étudiant en médecine
Age : 20 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Ces créatures tapies dans les ténèbres [Alexïs Davidoff & Scum][Terminé]   Ven 13 Avr 2012 - 16:59

La vive lumière du téléphone permettait à Alexïs de pouvoir faire quelques pas dans les égouts. L’odeur était monstrueuse, déplaisant fortement au jeune intrus qui s’empressait de rechercher ses clés afin de remonter le plus rapidement possible. Malheureusement pour lui, son si précieux trousseau était introuvable. Pourtant, il ne devait pas être bien loin, non ? Et s’il avait rebondit dans l’eau, un peu plus loin ? Ne désirant croire que cela était le cas, le mutant préféra centrer ses recherches sur l’épais sol de béton sur lequel une créature verte avait posé les pattes… Quoi ? Effectivement, une créature sortie de nulle part avait posé ses grosses pattes sur le sol, barrant ainsi le passage à Alexïs qui lâcha un cri horrifié, surtout causé par la surprise de cette soudaine apparition. La seule issue de l’adolescent se résumait à cette échelle rouillée qu’il pouvait escalader afin de prendre la fuite comme le ferait tout bon garçon terrifié.

-« C'est ça que tu cherches ? Vérity ! Tu ne m'avais pas dit que tu pouvais aussi te transformer en garçon ! »

Alexïs leva les yeux en direction de ce qui semblait être un être… un animal… une créature bipède dotée de la capacité de s’exprimer dans un anglais tout à fait respectable dont l’apparence physique rappelait celle des reptiles bien connus que ce soit par la couleur de sa peau ou bien son imposante physionomie. Jamais le jeune homme n’avait vu une telle bête auparavant. S’agissait-il d’une expérience scientifique raté jetée dans les égouts de la ville afin de la cacher aux yeux de la population ? Si l’adolescent était en mesure de guérir n’importe qui seulement en imposant ses mains sur une plaie ouverte, alors tout était possible dans ce monde étrange.

Reculant vivement, sous le choc, le jeune homme baissa immédiatement son téléphone avant de réaliser que cela était une bien mauvaise idée. Ses yeux n’étaient pas habitués à l’obscurité des égouts, ce qui l’empêchait de distinguer la créature se trouvant à proximité. Aussitôt, il leva la main à la hauteur de ses épaules afin que la lumière émanant de son petit appareil illumine ce qui se trouvait devant lui. Il ne comprenait rien aux paroles de la bête, qui, pourtant, s’exprimait clairement. Visiblement, il devait confondre avec quelqu’un d’autre. Dans sa petite tête d’adolescent paniqué, l’idée que cette personne nommée Vérity soit sa sœur jumelle était complètement écartée. Il n’y songea pas une seule seconde. Après tout, pourquoi Erïka irait trouver refuge dans les égouts malodorants de la ville ?

La créature agitait les clés de son trousseau. Voilà donc où elles étaient passées. À présent, Alexïs devait trouver un moyen de les récupérer rapidement. Quoi de mieux qu’un peu de diplomatie ? Cependant, le jeune homme était sous le choc de cette rencontre peu commune et peinait à tenir sur ses jambes qui tremblaient comme deux cure-dents menaçant de céder à tout moment. Il n’avait qu’une seule envie : fuir. C’était tout ce qu’il savait faire. Les combats, il les esquivait. Les personnes qui l’embêtaient, il les ignorait. Non-violent, le mutant faisait en sorte d’éviter le moindre conflit… jusqu’à ce que sa sœur apparaisse pour mettre une correction à ceux qui osaient toucher à son frère. Malheureusement, ce soir, sa sœur ne pourra rien faire pour le sortir de ce pétrin.


-« Qu… Qu…Qui êtes-vous… ?! Je ne suis pas celui que vous croyez ! Je… rendez-moi mes clés, je vous prie… je vais partir… je n’en parlerais à personne… je le jure ! » Fit le jeune homme paniqué.

Il recula davantage, son dos se buttant aux barreaux de l’échelle. Devait-il monter et fuir avant qu’il ne soit trop tard ? Et s’il devenait le festin de cette créature des égouts ? Les pensées se bousculaient dans sa tête et il ne savait plus quoi faire, ni quoi dire. Un seul mot émergeait de cette agglomération de pensées : Fuir.

.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scum
Correcteur
avatar

Messages : 855
Date d'inscription : 16/05/2011
Age : 25

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 25
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Ces créatures tapies dans les ténèbres [Alexïs Davidoff & Scum][Terminé]   Ven 13 Avr 2012 - 17:45

Pour sûr, Scum était content de revoir la petite Verity dans le coin et se demandait déjà quel bon vent -ou plutôt quels ennuis- pouvaient l'amener ici. Pourtant, la supposée Erika n'avait pas l'air de partager cette joie. Cela n'aurait pas étonné l'écailleux -qui connaissait un peu le tempérament de la jeune fille- si sa réaction n'avait pas été celle d'une personne normale, paniquée par sa présence.

Ainsi, ses bras lancés pour câliner la personne lui faisant face ne rencontrèrent que le vide, et ensuite ce fut le flash de l'appareil qui se releva pour l'aveugler, provoquant un mouvement de recul et un sifflement outré chez le mutant reptilien.

*Décidément, ou bien elle a vite oublié, ou bien elle n'en a vraiment rien à faire* se dit-il, les yeux plissés.

Et lorsque celui qu'il croyait être l'impulsive Erika se mit à bégayer en le suppliant de lui rendre ses clés, Scum commença à sérieusement se poser des questions.

-" Qu… Qu…Qui êtes-vous… ?! Je ne suis pas celui que vous croyez ! Je… rendez-moi mes clés, je vous prie… je vais partir… je n’en parlerais à personne… je le jure !
_Eyh, eyh, eyh... C'est que moi, Scum ! s'exclama l'écailleux, agitant les bras tout en se protégeant du mieux qu'il pouvait de la lumière du téléphone. Misère, Erika c'est lors de notre première rencontre que j'aurais voulu que tu réagisses comme ça ! C'est un peu tard maintenant." déclara-t-il, agacé.

Le garçon qui lui faisait face, toujours paniqué, était plaqué contre les barreaux de l'échelle qu'il venait de descendre, tremblant comme une feuille. Et si finalement ce n'était pas Erika ? Après tout il avait peut-être mal vu, et si Verity avait eu le pouvoir de changer de sexe elle le lui aurait dis, non ? Il n'avait pas décidé de l'appeler Verity pour rien après tout...

Doutant soudainement, Scum voulut en avoir le cœur net et tendit ses clés au jeune homme tout en continuant de protéger ses yeux.

"Tiens, reprend tes clés, mais baisse cette lumière s'il-te-plaît, dit-il avec un sifflement. Et ne bouge pas de là. Je veux être sûr que c'est bien toi... Ou non."

Le bras tenant les clés toujours tendu, Scum s'approcha doucement du garçon, tendant son autre main pour baisser celle du jeune homme qui empoignait le téléphone. Et une fois que les doigts du garçon se refermèrent sur son trousseau, l'écailleux approcha son visage du sien.

Il ne pouvait pourtant pas se tromper, le visage était à peu de chose près le même... Si ce n'est qu'Erika affichait un air farouche, alors que celui-ci était empreint de panique. Et là où Erika se tenait fière et droite, cet individu-ci peinait à tenir debout...

Curieux, le mutant reptilien tapota le front du jeune homme du bout de la griffe, le questionnant :

"_Qu'est-ce qui t'est arrivé ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexïs N. Davidoff

avatar

Messages : 250
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Étudiant en médecine
Age : 20 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Ces créatures tapies dans les ténèbres [Alexïs Davidoff & Scum][Terminé]   Ven 13 Avr 2012 - 18:24

De toutes les situations pas possibles, celle-ci était bien la dernière à laquelle Alexïs aurait pu penser. Jamais il n’aurait cru se retrouver ainsi, dans les égouts, face à une bête inconnue tendant les bras en sa direction. Voulait-il le dévorer vivant ? Pourtant, le jeune homme avait à peine la peau sur les os. Une saine alimentation ainsi que beaucoup d’entrainement lui avait permis d’avoir un corps bien moins rachitique qu’il y a quelques années, mais sans plus. Pourquoi n’allait-il pas se nourrir des pauvres personnes bien portantes dans le McDonald du coin ? Alexïs se frappa mentalement pour avoir eu une telle pensée. Il ne souhaitait à personne de se faire dévorer vivant par une bête carnassière. Déjà qu’il était difficile de voir un individu être mangé par un animal dangereux et sanguinaire alors le vivre… il ne tenait pas à ressentir cela.

-« Eyh, eyh, eyh... C'est que moi, Scum ! Misère, Erika c'est lors de notre première rencontre que j'aurais voulu que tu réagisses comme ça ! C'est un peu tard maintenant. »

Erïka ? Venait-il réellement de prononcer le nom de sa sœur jumelle ? Alors là, il n’y croyait pas. Comment pouvait-il se retrouver dans les égouts, face à une créature qui ne semblait avoir d’humain que la capacité de s’exprimer comme un humain et qui connaissait sa sœur jumelle ? Il avait une chance sur un milliard que cela se produise et pourtant… Le jeune homme aurait pu songer au fait qu’il s’agissait d’une autre Erïka, mais c’était tout simplement impossible. Combien d’Erïka lui ressemblait comme deux gouttes d’eau dans cette ville ? Il n’avait aucune idée de la façon dont sa sœur avait pu réagir en tombant sur cette bête, mais c’était sûr et certain qu’elle n’avait pas cédé à la peur, tout comme lui. S’il y avait bien deux émotions qu’elle ne montrait jamais c’était la tristesse et la peur. Elle préférait l’indifférence et l’agressivité.

-« Je… Je…. Je ne suis pas…. » Tenta de prononcer Alexïs avec difficulté.

La main, ou plutôt la patte, de la créature se tendit vers Alexïs afin de lui rendre son trousseau de clé. Le jeune homme hésitait à le reprendre, craignait que cette bête n’en profite pour l’agripper et le dévorer vivant. La main tremblante de l’adolescent se leva légèrement afin de se rapprocher de l’objet convoité. Cependant, une force inconnue située dans son cerveau lui intimait de ne pas faire cela, de partir, de fuir, que cela était dangereux.


-« Tiens, reprend tes clés, mais baisse cette lumière s'il-te-plaît. Et ne bouge pas de là. Je veux être sûr que c'est bien toi... Ou non. »

La créature l’obligea à s’emparer des clés, ce que fit Alexïs en les serrant avec force dans sa main, comme s’il tentait de les broyer. Puis, la patte de la bête se posa sur son bras, qui résista un moment, avant de descendre lentement. Affolé, le jeune homme n’osait plus bouger, craignant de ce qui se passera par la suite. Il respirait très rapidement, étant incapable de se calmer. Observé par la bête s’étant présentée sous le nom de Scum, l’adolescent s’était figé, incapable de faire quoi que ce soit. Il se crispa lorsqu’une griffe se posa contre son front, persuadé que sa fin approchait.

-« Qu'est-ce qui t'est arrivé ? »

-« J…je…. » Tenta d’articuler Alexïs avant de parler d’un trait, comme si sa gorge était soudainement libérée d’un mal qui l’obstruait. « Je ne suis pas Erïka, c'est ma sœur jumelle ! » Il ferma les yeux avec force en espérant quand les rouvrant, quelques secondes plus tard, le dénommé Scum ait disparu.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scum
Correcteur
avatar

Messages : 855
Date d'inscription : 16/05/2011
Age : 25

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 25
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Ces créatures tapies dans les ténèbres [Alexïs Davidoff & Scum][Terminé]   Ven 13 Avr 2012 - 20:26

Scum, qui avait une vision du monde un peu originale et des facultés de compréhension un peu tarabiscotées, avait vu sa vie ponctuée de nombreux malentendus et quiproquo qu'il n'avait pas toujours démêlé... La situation présente en était un, et pour une fois le mutant écailleux comptait bien tirer l'histoire au clair.

Le museau presque collé au jeune homme qui ressemblait tant à Erika, il cherchait des explications dans cette ressemblance physique frappante et cette dissemblance psychologique tout aussi remarquable. Au final la conclusion de cette embrouillamini sortit des lèvres tremblantes du jeune mutant, tellement claire et évidente que Scum aurait pu la deviner bien plus tôt !

« Je ne suis pas Erïka, c'est ma sœur jumelle ! »

Sœur jumelle ? Mais bien sûr, c'était donc ça ! Et lui qui cherchait un quelconque pouvoir de métamorphe derrière tout cela, quel idiot.

Sous le coup de cette révélation, Scum recula pour laisser enfin souffler le frère de Verity et éclata de rire, un rire rauque laissant place à une suite de sifflements amusés lorsque l'air manqua au mutant reptilien.

"Sa sœur jumelle ! Oui c'est évident ! Ha misère, quel idiot !" s'exclama-t-il, hilare.

Scum rit ainsi pendant presque une minute, se serrant les cotes, avant de se reprendre, de retrouver son souffle, de sécher une larme et de revenir auprès du jeune garçon. Il se mit dès lors à l'inspecter sous toutes les coutures, l'attrapa par le col pour le reposer sur ses jambes encore flageolantes, lui ébouriffa la tignasse blonde, pinça ses joues et les étira à plusieurs reprises, souleva chacun de ses bras par le bout des manches avant de finalement déclarer :

"Alors comme ça tu es son frère jumeau ? Bizarre, elle ne m'avait pas parlé de ça..."

L'écailleux resta pensif un moment. Au final ce n'était pas si étonnant si l'on considérait le fait qu'Erika ne répondait rien si on ne lui demandait rien... Il haussa les épaules, avant de reprendre :

"Si tu es son frère tu dois sûrement avoir une mutation toi aussi. Oh attends, ne dis rien, je vais deviner !" s'écria-t-il en agitant les mains pour intimer le silence au jeune homme, comme si celui-ci avait envie de discuter. "Je suis sûr que vos deux mutations sont liées ! Hmm... Si elle peut détecter les mensonges..."

Réfléchissant à voix haute, Scum se mit à arpenter les parois autour du frère de Verity, lui tournant autour avec curiosité.

"Tu dois pouvoir... Détecter la vérité ? Boaf, ça ne doit pas être facile à vivre non plus. Ou peut-être que tu peux faire croire des choses ? Un genre de télépathe ? Est-ce que tu sais rentrer dans la tête des gens ?"

A mesure qu'il progressait dans son raisonnement, le mutant reptilien se faisait plus pressant, plus enthousiaste et aussi un peu plus collant... Finalement, devant l'air pas très encourageant -ni très encouragé- du jeune homme, il prit ses distances et demanda simplement :

"Mais en fait, tu dois bien avoir un nom. On a tous eu un nom, c'est quoi le tien ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexïs N. Davidoff

avatar

Messages : 250
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Étudiant en médecine
Age : 20 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Ces créatures tapies dans les ténèbres [Alexïs Davidoff & Scum][Terminé]   Dim 15 Avr 2012 - 9:08

Enfant, la nuit, lorsqu’Alexïs avait peur de quelque chose, il se cachait sous ses couvertures et fermaient les yeux, persuadé que ses craintes disparaitraient en les rouvrant. Ainsi, il se cachait en entendant le moindre bruit suspect, ne rouvrant les yeux que bien plus tard, lorsqu’il était convaincu qu’il n’y avait plus de danger dans les environs. Il craignait toujours de tomber sur un monstre, une créature sanguinaire en quête de chair fraiche. Aujourd’hui, les yeux clos, Alexïs, maintenant adolescent, fermait les yeux en souhaitant que la créature lui faisant face ait disparu lorsqu’il les rouvrirait. Malheureusement pour lui, il n’était pas prisonnier d’un vilain cauchemar, mais était dans la réalité. La bête avait laissé une mince distance entre eux deux, riant, à présent, pour une raison inconnue. Peu importait la raison. Elle était toujours là. Elle n’avait pas disparue. Le jeune homme était bien effrayé et s’il n’était pas allé à la salle de bain avant de quitter le restaurant, il se serait probablement fait dessus.
Alexïs n’était pas d’humeur à rigoler, lui qui était pourtant bien joyeux à l’accoutumée. Il fallait bien avouer que cette situation était bien inhabituelle et bien troublante pour ce jeune homme qui découvrait, à peine quelques mois plus tôt, l’existence des mutants. Lui-même ne se voyait guère ainsi, se croyant seul au monde, jusqu’à ce qu’il découvre que sa sœur possédait un don, ce qui expliquait probablement une partie de son caractère actuel. Après tout, durant leur enfance, elle mentait tout aussi bien que lui, sans se soucier des conséquences. Quelques années plutôt, l’adolescente avait complétement changé sa façon de voir les choses, mettant en point d’ordre à connaitre la vérité, sans quoi elle s’énervait rapidement et cassait des trucs. Et si ce Scum était également un mutant ? Il n’y a que maintenant que le russe envisageait cette possibilité.

L’adolescent tenta de grimper à l’échelle, posant subtilement son pied sur la première barre de l’échelle rouillée. Cependant, avant qu’il n’ait pu amorcer un mouvement afin de se retrouver face à cette dernière et d'y grimper à toute vitesse, le lézard l’empoigna, l’observa, ébouriffa sa chevelure soigneusement coiffée, le traitant comme une nouvelle poupée dans les mains d’une enfant. Alexïs n’en tremblait que davantage, ne pouvant dissimuler ses craintes. N’arrivant pas à ajouter le moindre mot, il laissant la créature parler. Cette dernière affirmait qu’Erïka ne lui avait jamais parlé d’un quelconque frère. Connaissait-il bien l’adolescente ? Si cela n’était pas le cas, il ne devait pas s’étonner de ne pas être au courant, la jeune fille parlait rarement de sa famille.


-"Si tu es son frère tu dois sûrement avoir une mutation toi aussi. Oh attends, ne dis rien, je vais deviner ! Je suis sûr que vos deux mutations sont liées ! Hmm... Si elle peut détecter les mensonges..."

Décidément, le jeune homme ne cessait pas d’être surpris. Scum était bien trop motivé par son jeu de devinette alors que le seul souci du russe était de ne pas perdre connaissance dans cet endroit crasseux. Silencieux, il laissa la bête chercher la nature de son pouvoir. Il était au courant du don de sa sœur s’il pensait qu’il était également mutant. Cependant, il n’était pas tout à fait évident de deviner la nature de son don lorsque l’on ne le connaissait pas suffisamment bien. Après tout, son pouvoir lui allait à la perfection.

-"Tu dois pouvoir... Détecter la vérité ? Boaf, ça ne doit pas être facile à vivre non plus. Ou peut-être que tu peux faire croire des choses ? Un genre de télépathe ? Est-ce que tu sais rentrer dans la tête des gens ?"

-« N….Non… » Dit-il en secouant la tête.

Ne se sentant pas du tout à l’aise, Alexïs tournait la tête nerveusement en direction de Scum, ne souhaitait pas le perdre du regard. Qui sait ce qui pourrait arriver s’il baissait les yeux, ne serait-ce que deux secondes ? Tenant son cellulaire d’une main, son trousseau de clé d’une autre, il faisait bien attention à conserver son appareil électronique allumé, question de toujours avoir une faible lumière dans cet endroit sombre.


-"Mais en fait, tu dois bien avoir un nom. On a tous eu un nom, c'est quoi le tien ?"

Son nom ? Il lui demandait de se présenter ? Dans son état actuel, l’adolescent serait bien incapable de prononcer le premier mot lui passant par la tête. Pourquoi ne fuyait-il pas avant qu’il ne soit trop tard ? Qu’attendait- il pour grimper à cette échelle ?

-« A…Alexïs… »

Cherchant une quelconque issue, le jeune homme devait trouver le moyen d’échapper à cette étrange créature. Il était totalement terrorisé alors que rien ne laissait présager qu’il allait se faire dévorer vivant. Cherchant rapidement une excuse dans sa tête, étant habitué d’en utiliser auprès de ses amis afin de justifier des départs hâtifs ou bien des retards, Alexïs espérait que cela suffise à ce que Scum le laisse partir de cet endroit crasseux.

-« Je… je dois qui..quitter… on m’attend… là-haut… » Bredouilla-t-il en espérant qu’il gobe cette stupide excuse.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scum
Correcteur
avatar

Messages : 855
Date d'inscription : 16/05/2011
Age : 25

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 25
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Ces créatures tapies dans les ténèbres [Alexïs Davidoff & Scum][Terminé]   Lun 16 Avr 2012 - 2:47

S'amuser à deviner le pouvoir d'un mutant était autant pour Scum une façon de faire connaissance avec ses semblables qu'un moyen de comprendre un peu mieux la nature du gène X. Jusque là, il avait pu remarquer que deux frères pouvaient développer la même mutation, à peu de chose près -ce qui était le cas par exemple de Hump et de Brute- mais que cela n'était pas une règle immuable, comme le prouvaient les enfants de Ent et de Pester, très différents les uns des autres.

Mais dans le cas de jumeaux, que se passait-il ? La Nature se faisait-elle flemmarde et distribuait-elle à chaque individu la même mutation, tout comme elle leur distribuait la même apparence ? Ou bien est-ce qu'elle s'amusait à leur jouer des tours, leur donnant des pouvoirs aussi opposés que l'était leur sexe, dans le cas présent.

Difficile à dire, mais le mutant écailleux planchait dur sur la question en ce moment-même. Malheureusement, l'interrogatoire ne semblait pas aboutir tant le jeune blondinet semblait traumatisé par la présence du Morlock.

« N… Non… » dit-il pour toute réponse au raisonnement de Scum, ce qui l'aidait très peu, il fallait bien le dire. Qu'à cela ne tienne, il y avait d'autres pistes à explorer. Celle de la personnalité notamment.

Mais quelle tendance psychologique pouvait-on noter chez un jeune homme qui peinait à donner son nom à un mutant qui ne cherchait qu'à être sympathique ? Pour sûr, il était bien moins brave qu'Erika, qui elle s'était dressée face à Scum, et ce alors qu'il lui jouait son numéro de la bête sauvage pleine de bave, rien que ça.
Alexïs, car il ne devait sans doute pas s'appeler A. Alexïs, était effectivement bien plus impressionnable et cherchait par tous les moyens à échapper à la discussion. A la discussion avec un lézard bipède de presque deux mètres... Chose compréhensible au final.

Mais pas pour Scum. Car Scum ne voyait pas pourquoi le jeune homme réagissait ainsi : il était le frère d'Erika et Erika avait rencontré le mutant reptilien une fois sans s'en effrayer. Il n'y avait donc pas de raison pour que lui panique.

« Je… je dois qui..quitter… on m’attend… là-haut… »

Et en plus il était assez poli pour chercher une excuse avant de s'enfuir. Mais Scum ne voulait pas qu'il parte. Scum voulait garder Alexïs pour lui encore un moment. Scum voulait le questionner, lui parler de la vie et de sa sœur, Scum voulait qu'il lui paye sa pizza et qu'ils la partagent ensemble. Scum faillit d'ailleurs bien tendre le bras vers le jeune homme pour le retenir, mais se ravisa, le voyant toujours tremblant comme une feuille.

*Misère, se dit-il. Quelqu'un a du inverser leurs deux personnalités à leur naissance, car visiblement c'est lui la petite fille de la famille*

"Eyh... Petit. Regarde moi,
dit l'écailleux en posant ses deux mains palmées sur les deux épaules du jeune homme, cherchant à capter un regard qui était de toute façon rivé sur lui. J'ai peut-être l'air d'un monstre, mais je ne te veux pas de mal. Tu as compris ça que je ne te voulais pas de mal ?" articula-t-il doucement pour que même dans son état, Alexïs puisse assimiler ses paroles.

Assimiler, c'est une chose. Y réagir positivement, c'en est une autre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexïs N. Davidoff

avatar

Messages : 250
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Étudiant en médecine
Age : 20 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Ces créatures tapies dans les ténèbres [Alexïs Davidoff & Scum][Terminé]   Lun 16 Avr 2012 - 18:27

Alexïs était paniqué, qui ne le serait pas dans sa situation ? Après tout, un bipède géant lui faisait face, lorsqu’il ne lui tournait pas autour, accroché aux parois des égouts. Stressé, le jeune homme cherchait absolument un moyen de fuir cet endroit. Il avait son téléphone, il pouvait bien appeler les secours. Pourtant, cette bête n’était pas dangereuse, elle vivait tout simplement dans ce qui semblait être son habitat naturel. Son trousseau de clé en main, il pouvait toujours fuir et monter à bord de son véhicule. Jamais la créature n’allait le suivre à l’extérieur, non ? Cependant, le principal problème restait celui de la fuite… Après tout, comment monter cette échelle suffisamment rapidement pour ne pas être attrapé ? Faisant réflexion sur réflexion, il cherchait à se sauver de cette situation particulièrement délicate. Il tenta de mentir, inventant une excuse afin de pouvoir retrouver sa liberté en espérant que cela fonctionne… ce qui ne fut pas le cas, au final. La bête s’approcha de lui et posa ses pattes griffues sur ses frêles épaules. Alexïs avait l’impression qu’il allait s’écrouler d’une seconde à l’autre.

-"Eyh... Petit. Regarde-moi. J'ai peut-être l'air d'un monstre, mais je ne te veux pas de mal. Tu as compris ça que je ne te voulais pas de mal ?

Alexïs hocha nerveusement la tête à plusieurs reprises, signifiant ainsi qu’il comprenait. Si cette bête, appelons-le Scum, ne souhaitait pas lui faire du mal, il y avait probablement une infime possibilité qu’il le laisse partir dans les minutes à venir, non ? Le jeune homme devait détourner l’attention de Scum, engager la conversation jusqu’à ce qu’une ouverture s’offre à lui pour fuir à toutes jambes.

-« Ah… heu…je…ba…heu…. » Bafouilla Alexïs. Décidément, ce n’était pas gagné.

L’adolescent prit de longues inspirations, fermant les yeux afin d’expirer l’air qu’il conservait en lui l’espace de quelques secondes. Il devait reprendre son calme, malgré la présence de Scum. Il devait faire cesser les tremblements qui l’assaillaient. Déjà, s’il pouvait s’exprimer clairement, cela serait un très bon début. Lentement, avec sa politesse habituelle, le jeune homme prit la parole.


-« Pou…pourrais-je savoir d’où vous connaissez ma sœur jumelle… ? »

.
[Pardonne moi, c'est très court, mais je manquais de temps et d'inspiration.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scum
Correcteur
avatar

Messages : 855
Date d'inscription : 16/05/2011
Age : 25

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 25
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Ces créatures tapies dans les ténèbres [Alexïs Davidoff & Scum][Terminé]   Mar 17 Avr 2012 - 15:03

Malgré les tentatives de Scum pour rassurer le garçon, ce dernier semblait toujours sous le choc, incapable de s'exprimer correctement. L'écailleux avait l'habitude que les gens paniquent ou tombent des nues en le voyant, mais il restait rarement auprès d'eux pour engager la discussion et ne pensait pas causer de traumatisme sur une aussi longue durée...

-« Ah… heu…je…ba…heu… » bredouilla faiblement Alexis, ce qui arracha un soupir à Scum. Il avait très envie de le secouer pour lui dire que "Coucou ! Je suis bien réel mais je ne vais pas te manger, est-ce qu'on peut discuter tranquillement ?!" mais ne tenait pas vraiment à ce qu'Alexis lui claque entre les mains, ou qu'il cherche à s'enfuir. Aussi préféra-t-il le lâcher et reculer à nouveau, alors que l'adolescent reprenait son souffle, cherchait son calme.

Ce ne fut qu'ensuite qu'il demanda :

-« Pou…pourrais-je savoir d’où vous connaissez ma sœur jumelle… ? »

À cette question, Scum eut un grand sourire, enfin il s'ouvrait à la discussion !

"Haaa ! Ben voilà, c'est pas si dur de parler, dit-il, un peu taquin. C'est une longue histoire... En fait non, elle a failli se faire enlever par des types... Sûrement pour une histoire de rançon ou quelque chose comme ça, et j'étais parti pour lui sauver les miches. Oui, parce que à ce moment-là je pensais encore que c'était une jeune fille tout à fait normale, sans défense et tout ça..."

L'écailleux sourit en y repensant, il était vrai que lorsqu'il avait décidé que sa bonne action du mois irait à cette petite blonde, il ne s'était pas attendu à ce qu'elle gère aussi bien sa tentative d'enlèvement. Et si les armes à feu n'étaient pas entrées dans l'équation, il n'aurait peut-être même pas eu à intervenir.

"En tout les cas, après que ses agresseurs aient été mis à terre, je suis retourné dans les égouts et elle m'y a suivi. J'ai voulu me fâcher pour la faire partir, mais elle se fâche aussi très bien, figure-toi. Enfin je suppose que tu te le figures bien puisque tu es son frère." conta le Morlock, amusé.

Tout à son histoire, il lâchait de temps en temps le jeune homme du regard, pour prendre le temps de se remémorer les événements. Il avait essayé d'effrayer Erika, mais ça n'avait pas vraiment marché, car au final c'était lui qui avait craint l'arme à feu pointée en sa direction. C'est d'ailleurs cette arme qui l'avait décidé à stopper son petit jeu de la bête monstrueuse et à s'adresser directement à la jeune fille, crachant sur elle une vieille rancœur qu'il couvait depuis trop longtemps et à laquelle elle avait répondu de façon, sèche, brute, franche.

"Au final, j'ai réussi à obtenir d'elle un bon petit repas. Je lui ai même trouvé un surnom, ça a semblé lui faire plaisir. Ce n'est pas une fille facile tu sais -enfin oui, tu le sais, forcément- dure à la négoce... Mais je suis sûr qu'elle a un bon fond" déclara-t-il alors qu'il s'était mis à tourner le dos à Alexis, comme si ses dernières paroles étaient pour lui-même et non pour le frère de Verity.

"D'ailleurs à propos de repas ! Il se fait faim, non ?!" s'écria-t-il en se tournant à nouveau vers l'endroit où se trouvait l'Erika au masculin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexïs N. Davidoff

avatar

Messages : 250
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Étudiant en médecine
Age : 20 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Ces créatures tapies dans les ténèbres [Alexïs Davidoff & Scum][Terminé]   Mer 18 Avr 2012 - 1:16

Inspirer… puis expirer. Inspirer… puis expirer. Alexïs devait se calmer. Il se remettait peu à peu de cette rencontre bien spéciale avec le dénommé Scum. Décidément, le mutant était terriblement impressionnant, que ce soit sur ses pattes tel un bipède ou bien scotché à l’une des parois des égouts. Jamais le jeune homme ne se serait attendu à cela… et il serait encore moins attendu à découvrir que sa sœur jumelle connaissait ce… ce Scum. Curieux, se questionnant sérieusement sur la présence d’Erïka dans un tel endroit, le jeune homme avait osé poser la question au lézard en espérant obtenir une réponse et, qui sait, trouver le moment opportun pour prendre la fuite. Lorsque Scum prit la parole, Alexïs, par politesse, l’écouta attentivement, bien qu’au bout d’un moment son regard se portait de plus en plus vers la surface, là où se trouvait son automobile.

-"Haaa ! Ben voilà, c'est pas si dur de parler. C'est une longue histoire... En fait non, elle a failli se faire enlever par des types... Sûrement pour une histoire de rançon ou quelque chose comme ça, et j'étais parti pour lui sauver les miches. Oui, parce que à ce moment-là je pensais encore que c'était une jeune fille tout à fait normale, sans défense et tout ça..."

Erïka, kidnappée ? Cette seule pensée fit frissonner Alexïs. Non, il ne s’agissait pas d’une rançon, mais bien de quelque chose de plus terrible dont Scum ne pouvait soupçonner l’existence. Il savait que, quelques mois plus tôt, sa sœur était passée près d’être kidnappée par leur propre mère. Cependant, elle s’en était sortie saine et sauve. À ce qu’il savait, ces événements s’étaient produit dans l’appartement dans leur grand-mère maternelle, nulle part ailleurs. Cela signifierait donc que ces types avaient tenté de la kidnapper bien avant ce drame ? Il semblerait que sa sœur ait fait face à bien plus de problèmes que lui en ce qui concernait leur passé commun.
Le fait que Scum lui explique qu’il avait tenté de sauver Erïka lui portait à croire que, malgré son apparence bien effrayante, il n’était pas méchant. Ce n’était pas n’importe qui qui oserait se mêler des problèmes des autres et ainsi sauver une jeune fille en détresse. Sa sœur savait se battre, elle passait son temps à le faire, mais contre des hommes sans scrupules qui étaient prêts à tout pour mettre la main sur elle, la situation se corsait un peu. Scum raconta la suite de l’histoire.


-"En tout les cas, après que ses agresseurs aient été mis à terre, je suis retourné dans les égouts et elle m'y a suivi. J'ai voulu me fâcher pour la faire partir, mais elle se fâche aussi très bien, figure-toi. Enfin je suppose que tu te le figures bien puisque tu es son frère."

Erïka, se fâcher ? Oh, mais il s’agissait de sa spécialité depuis les dernières années. Alexïs avait malheureusement payé les frais de sa colère à de nombreuses reprises. Ce n’était jamais bien joli à voir, surtout lorsqu’elle l’accusait de lui mentir en pleine face. Il n’était pas étonné de voir que sa jumelle avait osé tenir tête à une bête si imposante, semblant si féroce. Pour sa part, le jeune homme ne tenait en aucun cas à subir la colère de Scum, le trouvant bien assez effrayant comme ça.

Puis, le mutant continua son récit en racontant qu’il avait trouvé un surnom à Erïka et qu’il avait réussi à obtenir de la nourriture de sa part, ce qui étonna grandement son frère, d’ailleurs. Cependant, Alexïs n’écoutait plus que d’une seule oreille. Le moment qu’il attendait était finalement arrivé, il avait l’occasion de fuir, à présent. Alors que Scum lui tournait le dos, le russe en profita pour grimper à l’échelle, à une vitesse qui le surprit lui-même. Bien rapidement, il atteignit la surface et se jeta sur la chaussée, ressemblant quasiment à un écureuil écrasé. Il devait se lever rapidement et fuir cet endroit avant que le mutant ne le rattrape. Dans cette petite rue sombre, tout était possible. Pourquoi avait-il décidé de se garer dans un endroit si isolé ? Le restaurant était vide, le parking était désert et les bâtiments avoisinants étaient clos pour la nuit. Laissant les desserts, reposant dans leurs petites boites respectives, sur la chaussée, Alexïs se jeta contre sa voiture qu’il déverrouilla en vitesse. Cependant, il n’eut pas le temps d’ouvrir sa portière que quelque chose le fit sursauter…

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scum
Correcteur
avatar

Messages : 855
Date d'inscription : 16/05/2011
Age : 25

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 25
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Ces créatures tapies dans les ténèbres [Alexïs Davidoff & Scum][Terminé]   Mer 18 Avr 2012 - 15:30

Lorsqu'il se retourna vers Alexïs, l'air enthousiaste, Scum mit quelques secondes à se rendre compte que son interlocuteur l'avait abandonné, et seul un courant d'air moqueur vint lui répondre...

"Hm, dit-il tout haut pour lui-même. Je crois que la Nature a vraiment mal réparti la bravoure chez ces deux-là..."

Avec un petit soupir, le mutant reptilien s'élança à la poursuite du jeune homme, gravissant avec aisance la bouche d'égout, s'extirpant à la surface. Voyant Alexis se diriger vers une voiture, il prit le temps de regarder si personne d'autre qu'eux ne se trouvait dans les environs, et chance, c'était le cas !

Cependant, son grand appétit le retint de partir à la poursuite de l'adolescent lorsqu'il découvrit non loin d'authentiques boîtes de desserts. Il ne fallait pas être un génie pour deviner que ces friandises avait été abandonnées là par Alexïs dans sa fuite et Scum décida donc de les prendre avec lui -car il ne pouvait laisser passer un tel gâchis- avant de galoper auprès du jeune homme.
Ce dernier cherchait maladroitement à ouvrir la portière de sa voiture lorsque Scum lui lança :

"Eyh, tu as encore oublié quelque chose ! Tu es un peu tête en l'air, non ?" demanda-t-il en montrant les boîtes à dessert.
Une fois l'attention du jumeau de Verity revenue à lui, il s'approcha un peu plus, recroquevillé pour ne pas être trop visible. "On pourrait les entamer ensemble, si tu veux. Je devais partir chercher de la nourriture pour les autres, mais j'imagine que ça ne te dérange pas que ces desserts aillent à quelques bouches nécessiteuses..." ajouta-t-il, un peu plus sombrement.

Il était vrai que quelques gourmandises de ce genre pourraient sans doute faire plaisir aux Morlocks, habitués à des repas moins doux, et qu'en plus, ils étaient en quantité suffisantes pour satisfaire un certain nombres de personnes. L'écailleux sentait venir le fait qu'Alexis lui abandonne ses desserts, avant de filer loin de lui, mais puisqu'il était le frère d'Erika il tenait à ce qu'il sache où irait sa nourriture et à le remercier, s'il acceptait de la lui laisser.

[Oups, j'ai fait court aussi x)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexïs N. Davidoff

avatar

Messages : 250
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Étudiant en médecine
Age : 20 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Ces créatures tapies dans les ténèbres [Alexïs Davidoff & Scum][Terminé]   Mer 18 Avr 2012 - 16:16

Alexïs était sorti des égouts en trombe avant de se lancer sur son automobile. Les mains tremblantes, il avait eu du mal à déverrouiller les portières avec la petite manette reliée à son porte-clés, lui permettant ainsi d’effectuer cette simple action à distance. Le jeune homme ne put rejoindre l’intérieur de son automobile, semblant si protecteur, réconfortant, comparativement aux égouts crasseux et pas très accueillants. Puis, une voix le fit sursauter et l’adolescent se retourna vivement, plaquant son dos contre la voiture. Scum était réellement sorti des égouts ! Ne restait-il pas tapi dans les ténèbres afin de ne pas être repéré des humains ? Enfin… s’il était sorti de son trou afin de venir en aide à Erïka, il pouvait bien le faire pour… poursuivre Alexïs ?

-"Eyh, tu as encore oublié quelque chose ! Tu es un peu tête en l'air, non ?"

Respirer, puis inspirer. Respirer, puis inspirer. Cela ne fonctionnait plus du tout ! Le cœur d’Alexïs battait à une vitesse folle, ce dernier venant à penser qu’il allait faire une crise cardiaque si cela continuait ainsi. Se faisant petit, le quadrupède avançait lentement vers le mutant qui tentait de reculer plus qu’il ne le pouvait, bloqué par sa voiture. Son regard se posa sur les boites qu’il avait laissées sur la chaussée. Des desserts de qualité ne valaient certainement pas qu’il risque de se faire dévorer par qui que ce soit ! C’était bien gentil de la part de Scum de lui signaler cet oubli, mais il préférait lui laisser la totalité de cette nourriture avant de déguerpir à la vitesse de la lumière.

-"On pourrait les entamer ensemble, si tu veux. Je devais partir chercher de la nourriture pour les autres, mais j'imagine que ça ne te dérange pas que ces desserts aillent à quelques bouches nécessiteuses..."

-« Parce qu’il y en a d’autres comme vous ?! » Fit Alexïs à la fois surpris et effrayé par cette idée de voir un troupeau de bête identiques vivre dans les égouts.

Le jeune homme marqua une pause afin de reprendre son souffle, comme si le seul fait de prononcer ces paroles avait été aussi difficile que de faire un marathon à la course.


-« Je vous donne les boites… Prenez-les… » Fit-il en tremblant toujours comme la dernière feuille accrochée à un arbre alors qu’une tempête de neige s’abattait sur elle.

Il tenta de s’éclipser à l’intérieur du véhicule. Cependant, son doigt effleura la touche de sa manette permettant de verrouiller les portes. Un bref son ressemblant à un klaxon résonna dans la rue, signifiant ainsi que les portes avaient bel et bien été verrouillées. Bonjour la subtilité…

.

[T'es pas le seul à faire court, je ne suis pas mieux x)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scum
Correcteur
avatar

Messages : 855
Date d'inscription : 16/05/2011
Age : 25

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 25
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Ces créatures tapies dans les ténèbres [Alexïs Davidoff & Scum][Terminé]   Jeu 19 Avr 2012 - 3:20

Loin de rassurer le jeune homme, l'allusion de Scum aux Morlocks effraya un peu plus Alexïs, qui s'imaginait quelque chose d'aussi effrayant qu'une colonie d'hommes-reptiles carnivores... Et le mutant reptilien hocha gravement la tête tandis qu'Alexis reprenait son souffle après avoir digérer la révélation.

"D'autres, oui, qui n'ont pas la chance d'avoir des mutations... Affichables en société, on va dire. On vit cachés là-dessous, c'pas toujours facile tu sais... Mais on se débrouille, et on se sert les coudes, tu comprends ?" disait Scum pour exposer un peu plus clairement sa situation.

Puis lorsque l'adolescent lui dit -avec toute la bonne volonté du monde- qu'il pouvait conserver les desserts, l'écailleux hocha la tête, reconnaissant. Il pouvait bien le laisser filer maintenant, même s'il trouvait dommage de ne pas avoir réussi à entamer de réel dialogue avec lui. Erika, qui était une sacrée tête de mule n'avait pas hésité à lui parler dès qu'elle avait découvert que lui en était capable. Alexis croyait encore au numéro de la bête dévoreuse de chair humaine que Scum n'avait pourtant pas joué ce soir !

*Quelle misère qu'il n'ait pas réussi à passer au-delà de mon apparence... Mais il sait prendre le temps d'être généreux. Un gentil brin de garçon, au final* pensa-t-il en regardant le jeune homme se diriger subrepticement vers la portière de son véhicule... Qu'il referma.

Le mutant reptilien rayonna alors de bonheur, prenant la maladresse du garçon pour un soudain revirement de situation ! Il se jeta presque sur lui, le prenant par le bas pour l'emmener rapidement vers la bouche d'égout.

"Héhé, c'est super que tu aies changé d'avis, on va pouvoir papoter sur le chemin du retour, dit-il avec enthousiasme. J'ai toujours pas trouvé ton pouvoir tu sais, tu m'as pas vraiment donné d'indice ! Mais puisque ça a pas l'air d'être en lien avec celui de Verity alors je pense que-"

Il s'interrompit lorsque il sentit que le garçon était mou sous sa poigne et en tournant la tête, se rendit compte qu'il était tout à fait inconscient, traînant à moitié au sol...

"Misère..." lâcha-t-il avec un soupir.

Alexïs était décidément sacrément émotif, à côté de lui Erika passait pour une gargouille ! Ces deux là donnaient l'impression que la Nature n'avait absolument pas cherché à distribuer équitablement les émotions et traits de caractère, c'était tout ou rien pour chacun d'entre eux !

Se penchant sur l'adolescent, Scum voulut tenter de le réveiller, mais entendit un bruit de véhicule dans les environs. Se sachant à découvert, il ne perdit pas de temps et jeta le garçon sur son épaule, se cala les desserts sous le coude et disparut d'un bond dans la bouche d'égout.

Une fois à l'abri des regards, il prit la direction du tunnel des Morlocks, son invité reposant sur son épaule, ses desserts bien installés sous son autre bras.

Au moins dans les bunkers, ils auraient l'occasion de discuter sans que le jeune homme cherche à fuir, tout ce qu'il fallait maintenant c'était éviter de provoquer chez lui un arrêt cardiaque...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexïs N. Davidoff

avatar

Messages : 250
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Étudiant en médecine
Age : 20 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Ces créatures tapies dans les ténèbres [Alexïs Davidoff & Scum][Terminé]   Jeu 19 Avr 2012 - 5:09

“Where ever you run,
And where ever you hide
Yeah you gotta face it baby
Things go bump, bump, bump in the night”

Alexïs découvrit qu’il existait de nombreux mutants vivant sous la surface de la terre. Il ne se doutait pas que de telles mutations génétiques pouvaient donner des handicaps physiques assez lourds à certaines personnes. En fait, handicap n’était pas le bon mot, loin de là. Cependant, dans cette société où l’apparence était une chose importante, les personnes comme Scum seraient perçues comme des monstres et non des êtres humains. Pourtant, ils étaient bel et bien des êtres de chair et de sang tout comme lui, non ? Malgré tout, le jeune homme avait bien du mal à s’habituer à l’apparence du mutant. Y arrivera-t-il ? Telle était la question dont la réponse restait toujours indéterminée…

Pressé de s’enfermer dans son automobile et de déguerpir au plus vite, Alexïs avait malencontreusement verrouillé les portes de son automobile, portant Scum à croire qu’il avait décidé de le suivre, ce qui n’était pas du tout le cas. Confus, le jeune homme n’eut pas le temps de s’expliquer, la bête se jetant en sa direction afin de l’empoigner et le trainer vers les égouts. Pour l’adolescent, cela en était trop, bien trop. En quelques secondes, sa vue se brouilla et ce fut le néant. Il avait perdu connaissance.

C’était le néant. Un véritable trou noir. Alexïs était transporté comme un sac de pommes de terre, rien de moins. Il ne pensait plus à rien, que ce soit à un moyen de fuir ou bien à Scum qui l’entrainait dans les égouts de la ville. Trop émotif, il avait complètement perdu le contrôle de son corps qui décida de se poser en état de veille, incapable de gérer quoi que ce soit. La fatigue de l’adolescent n’aidait en rien, prolongeant de quelques minutes son état d’inconscience. Il aurait pu rester ainsi durant des heures, mais heureusement, le jeune homme se réveilla, lentement. Tout d’abord, il nota l’odeur abominable se dégageant de l’endroit où il se trouvait, l’esprit trop embrumé pour se rendre compte qu’il s’agissait des égouts. Ensuite, l’ouïe se mit de la partie, de nombreux sons parvenant à l’adolescent, que ce soit l’eau sale coulant paisiblement dans son lit, ou bien les bruits de pas de Scum. Puis, ce fut au tour de sa vue. La vision brouillée, le jeune homme pris un court moment avant de réaliser qu’il était dans un endroit sombre, sans la moindre source lumineuse à proximité. Il lui fallut un moment afin de s’habituer à la pénombre. Puis, bougeant légèrement les membres, les mains d’Alexïs effleurèrent la peau du lézard. Il les retira aussitôt, se remémorant les derniers événements. Que devait-il faire ? Tenter la fuite ? Laisser Scum le mener où bon lui semblait ? Quoi qu’il en soit, l’adolescent était bien plus calme et il valait mieux qu’il le reste…

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scum
Correcteur
avatar

Messages : 855
Date d'inscription : 16/05/2011
Age : 25

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 25
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Ces créatures tapies dans les ténèbres [Alexïs Davidoff & Scum][Terminé]   Jeu 19 Avr 2012 - 21:34

(la suite par ici )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ces créatures tapies dans les ténèbres [Alexïs Davidoff & Scum][Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ces créatures tapies dans les ténèbres [Alexïs Davidoff & Scum][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ces créatures tapies dans les ténèbres [Alexïs Davidoff & Scum][Terminé]
» [Power Down] La liberté s'allume dans les ténèbres...
» [Quête] Une lumière dans les ténèbres
» Marche dans les ténèbres.
» Dans les Ténèbres de ma mémoire [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men : Sentinel Project :: Le Monde :: New-York :: Les Egouts-