X-Men : Sentinel Project

Entrez dans un univers où l'homme est à l'aube de son évolution ! Image 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Eleonnora Svetlana Davidoff

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eleonnora S. Davidoff

avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Agente du SHIELD
Age : 28 Ans
Nationalité : Russe

MessageSujet: Eleonnora Svetlana Davidoff   Mer 24 Oct 2012 - 4:26


Davidoff, Eleonnora Svetlana




♣ • Identité • ♣

•Nom :Davidoff

•Prénom :Eleonnora Svetlana

•Pseudonyme/Surnom :Haley / Nora

•Sexe : Féminin

•Race :Homo Supérior

•Age : 25 ans

•Date de Naissance :26 Octobre 1987

•Famille :Sergeï Davidoff [Père], Natasha Davidoff [Mère], Erïka Miraslova Davidoff [Demi-soeur inconnue], Alexïs Nikolaï Davidoff [Demi-frère inconnu]

•Nationalité :Russe

•Métier :Agent de terrain du SHIELD

•Groupe :SHIELD



♦ • Pouvoir et Capacités de combat • ♦

•Pouvoir :Télékinésie

•Description :Elle déplace les objets par la pensée. Elle n’a pas nécessairement besoin d’avoir l’objet en question dans son champ de vision, mais il doit tout de même se trouver dans la même pièce qu’elle. Cependant, elle doit se concentrer davantage afin de visualiser l’objet et en faire ce qu’elle désire. Elle peut également projeter les objets afin de s’en servir en tant qu’arme. Par exemple, elle pourrait faire bouger un couteau à distance afin de poignarder une personne.


•Maitrise supérieur : ]Elle peut faire voltiger quelques objets autour d’elle, qu’ils soient dans son champs de vision ou non. Elle se contente de déplacer et projeter des objets plus ou moins gros, ce qui lui demande déjà une certaine concentration. La chose la plus lourde qu’elle eut déjà réussis à déplacer fut un canapé. Elle utilise son pouvoir dans sa vie quotidienne, que ce soit pour faire flotter un bouquin devant ses yeux alors qu’elle barbotte dans son bain ou bien projeter un vieux papier dans la poubelle se trouvant à l’autre bout de la pièce. Récemment, elle a tenté d’user son pouvoir sur un être humain, mais arrive à peine à le faire chanceler, comme si quelqu’un venait de le bousculer.  
•Maitrise talentueuse : Elle est en mesure de déplacer des objets bien plus lourds, bien plus gros. L’effort mental demandé afin de déplacer certains objets de la vie quotidienne est moins grand et elle se trouve moins épuisée suite à l‘utilisation de son pouvoir. Elle n’a aucun mal à projeter un humain où elle le désire.
•Maitrise suprême :Ce qu’elle désire déplacer, elle le déplace. Elle n’a aucune limite dans son pouvoir. Elle pourrait être en mesure de déplacer un énorme bateau, bien que cela lui demande un effort mental considérable.

•Art Martial :Formation Militaire: Auto-défense, Maitrise des armes à feu et des armes blanches.

•Équipement :Elle porte toujours son arme de service, un 9mm, sur elle.



♠ • Apparence • ♠

•Description Physique :Magnifique. C’est le premier mot qui vient aux lèvres de la jeune femme lorsqu’elle doit se décrire. Elle a un charme naturel et entretient son apparence physique afin d’accentuer ce charme. Toujours maquillée légèrement afin de camoufler les imperfections de son visage et mettre en valeur ses grands yeux azurés. Elle se coiffe à tous les matins, brossant sa longue chevelure bonde, légèrement ondulée, qui descend le long de ses épaules.
Eleonnora est de ce type de femme qui ne se gêne pas pour se payer des vêtements à des prix faramineux et qui possède un train grand garde-robe pour tout entreposer. Alors qu’elle porte principalement des tailleurs ou des habits plus adéquats à ses missions sur le terrain, elle ne peut jamais résister à la vue d’une jolie robe. D’ailleurs, elle possède bon nombre de vêtements qu’elle n’a jamais eu l’occasion de porter et ne portera probablement jamais.

Plus grande que la majorité des femmes qui l’entoure, elle mesure près d’un mètre 72. Malgré cela, elle ne s’empêche pas de porter de hautes chaussures à talons, la rendant encore plus grande qu’elle ne l’est déjà. Mince, tous les vêtements lui font, ou presque. Elle a le poids parfait pour sa taille et le maintien avec beaucoup d’entrainement physique ainsi qu’une saine alimentation.    


•Signe Particulier :Aucun



♣ • Mental • ♣

•Psychologie :Eleonnora est une femme charmante, séductrice, qui sait parfaitement ce qu’elle vaut et, surtout, ce qu’elle veut. Déjà, si elle joue les séductrices auprès de la gente masculine, ce n’est que par pure nécessité. Afin d’obtenir des informations au cours des missions, elle n’hésitera pas à jouer de ses charmes. Cependant, cela n’est que comédie. En fait, elle n’est pas du tout attirée par les hommes. Elle a un grand penchant pour la gente féminine et le cache bien, autant à sa famille qu’à ses collègues. Elle juge que cela ne concerne personne d’autre qu’elle-même.
Elle est narcissique. Elle sait ce qu'elle vaut et, surtout, ce qu'elle veut. Elle est très jolie, elle attire les regards et adore capter l'attention des personnes qu'elle croise sur son chemin, tout particulièrement de la gente féminine.

Responsable et indépendante, la jeune femme ne compte sur personne et trace son propre chemin dans la vie. Aimant faire la fête et s’amuser lorsqu’elle en a l’occasion, elle profite de la vie au maximum. Elle est consciente qu’elle peut mourir à tout moment, et refuse de passer son temps à se morfondre. Elle préfère mettre le passé de côté et aller de l’avant. Elle est une femme énergique, joyeuse, mais qui démontre une toute autre facette lorsqu’il est question de travail…
Lorsqu’elle est à son poste, sa personnalité change totalement. Elle se ferme aux autres et adopte un air sévère, prenant son travail au sérieux. Elle a une très bonne capacité d’analyse et sait garder son sang-froid en toute situation. Parfois, on pourrait croire qu’elle agit simplement comme un robot, si ce n’est de sa mauvaise manie de donner des ordres à tout le monde.

Elle est fidèle au peu d'amis qu'elle possède et en prend grand soin. Bien qu'elle soit obligée de cacher son véritable travail à ceux qui lui sont proches, elle sait se débrouiller afin de ne jamais aborder ce sujet épineux. Elle fera tout pour ses amis tant que cela est dans la mesure du possible. Il en est de même pour son père qu'elle aime et admire. Il est un grand modèle pour elle et tente d'être toujours à la hauteur de ses espérances. Il est l'une des rares personnes dont l'opinion lui importe réellement.

Depuis qu’elle est revenue de la guerre, elle souffre de claustrophobie. Après avoir passé deux longues journées enfermées dans une petite pièce avec les cadavres de ses collègues, elle a toujours eu du mal à se retrouver seule dans une petite pièce close, sans fenêtres. Elle déteste les ascenseurs et préfère toujours emprunter les escaliers, quitte à devoir franchir des dizaines d’étages à pied.  



♦ • Histoire • ♦

•Capacités :Elle sait parler russe, anglais et français. Habile avec les armes et à l’aise avec le combat au corps à corps, les affrontements ne lui font pas peur.
Dans un autre ordre d'idée, elle adore faire la fête et a une excellente tolérance à l'alcool. Elle chante merveilleusement bien.


•Situation :Elle habite un grand loft dans l'un des quartiers les plus huppés de Manathan. Elle travaille actuellement pour le SHIELD. Cependant, aux yeux de son entourage, elle est la porte-parole d'une grosse multinationale.

•Passé :

“Cinderella”

I'd lie in bed and think about the person that I wanted to be. Then one day I realized the fairy tale life wasn't for me. I don't wanna be like Cinderella.

J’aurais pu être une grande dame, une femme admirée et désirée de tous. J’aurais pu avoir tout ce que je désirais sans lever le petit doigt. Les robes de princesses, les cuisiniers me préparant mes plats préférés, les serviteurs exécutant le moindre de mes ordres… j’avais tout cela. Mais je l’ai renié. Cette vie n’est pas pour moi. Je ne suis pas faite pour être l’une de ces dames passant son temps à prendre le thé avec ses semblables, parcourant les grandes boutiques de marques aux vêtements coutant aussi cher que ma nouvelle voiture sport et discutant sur les nouveaux potins de l’heure. J’étais loin d’être comme ça. Pas étonnant que je n’ai jamais eu une très bonne relation avec ma mère…


Eleonnora à vue le jour à Moscou, en Russie. Elle faisait partie de l’une des familles les plus riches de la région. Dès sa naissance, sa mère la destinait à être une jolie jeune femme élégante qui suivrait les mêmes traces qu’elle. « Quelles traces ? » C’est ce que se demande la jeune femme, encore aujourd’hui. Énergique, ne tenant jamais en place, l’enfant qu’elle était adorait faire des bêtises. Elle décourageait autant ses parents que les serviteurs. Certains d’entre eux, d’ailleurs, semblaient avoir plus d’autorité sur la gamine que sa propre mère. Très attachée au cuisinier, c’est avec ce dernier qu’Eleonnora appris à faire quelques recettes simples. Elle passait le plus clair de son temps dans les cuisines et lorsqu’elle ne le pouvait pas, elle allait s’amuser à l’extérieur ou bien avec la femme de ménage. Cette femme douce et aimante accordait toujours du temps à la petite fille qui désirait bien souvent l’aider dans son travail. Lorsqu’elle était en sa compagnie, Eleonnora chantonnait avec elle. Ce fut grâce à cette femme de ménage qu’elle commença à chanter les diverses petites chansons qu’elle lui apprenait et lui donna l’envie de devenir chanteuse. Cependant, elle oubliera bien vite ce rêve. Quelques années plus tard, celle qui était devenue son amie quitta son travail pour cause de problèmes de santé.

Curieuse, la jeune fille aimait les grandes découvertes. Ce qu’elle aimait encore plus, était de faires ces découvertes avec son père. Sergeï Davidoff était un homme autoritaire. Haut gradé de l’armée, il était peu présent à la maison, privilégiant sa carrière à sa vie familiale. Malgré tout, cela ne l’empêchait pas de s’occuper de sa fille lorsqu’il était au manoir familial. Il n’était pas très doué pour montrer son affection, mais cela ne signifiait pas qu’il détestait sa fille.

Il se mit à passer davantage de temps avec la jeune fille lorsqu’elle était à l’aube de l’adolescence. Eleonnora manifestait le désir de suivre les traces de son paternel afin de faire carrière dans l’armée. Il était son modèle, il était l’une des rares personnes qu’elle respectait réellement. Lorsqu’il lui parlait, elle l’écoutait, des étoiles dans les yeux. Elle semblait partager les mêmes valeurs que lui. Afin de tester sa fille, de découvrir si elle désirait réellement suivre ses traces, il se mit à l’entrainer, commençant par la base. Il lui enseigna l’auto-défense.


“Fighter”

'Cause it makes me that much stronger. Makes me work a little bit harder, makes me that much wiser, so thanks for making me a fighter. Made me learn a little bit faster, made my skin a little bit thicker. It makes me that much smarter. So thanks for making me a fighter.

Il a fait de moi une battante. Je suis devenue une combattante. Il m’a entrainé, il m’a fait marcher au pas. Il est le seul qui puisse faire cela. Je ne regrette pas tous les efforts mis dans mon entrainement. C’est grâce à lui que je suis ici et je saurais me montrer à la hauteur…


Les années passèrent. Toujours emportée par le rêve de faire partie de l’armée afin de servir son pays et suivre les traces de son père, Eleonnora, alors âgée de seize ans, s’engageant dans l’armée sous le consentement de son paternel. Les journées étaient dures, mais elle les endurait. Elle détestait se faire donner des ordres, mais tentait de supporter et obéir docilement. Elle se lia d’amitié avec les autres femmes présentes, ne côtoyant que très peu la gente masculine.

Au cours de son passage à l’armée, elle devint une redoutable adversaire au combat. Sachant très bien se débrouiller au corps à corps, maitrisant les armes blanches, elle préféra se spécialiser dans la maitrise d’armes à feu.


“Anything But Ordinary”

I'd rather be anything but ordinary please. To walk within the lines would make my life so boring. I want to know that I have been to the extreme. So knock me off my feet. Come on now give it to me anything to make me feel alive.

Ordinaire, moi ? Avec l’armée j’avais appris à marcher au pas, à être comme les autres, à me fondre dans la masse. Ce dont je ne m’étais jamais douté était que dans cette masse il y avait des êtres pas comme les autres, des personnes avec des dons extraordinaires. Sans m’y attendre, sans même m’en douter un seul instant, mon père allait faire en sorte que je sois l’une d’entre elle.


C’était le dix-huitième anniversaire d’Eleonnora. Son père était présent, ce qui était chose rare. Habituellement, il était trop pris par son travail pour pouvoir passer un peu de temps avec elle et lui souhaiter un joyeux anniversaire. Il comblait son absence par de magnifiques cadeaux dont elle finit rapidement par se lasser. Cette fois-ci, Sergeï tenait à remettre à sa fille un présent hors de l’ordinaire. Il attendit au soir, alors que sa femme dormait depuis un bon moment, avant d’entrainer sa fille dans l’immense jardin s’étendant derrière le manoir. Il avait marché longtemps aux côtés de sa fille, silencieux, avant d’aborder le sujet mutant. Il expliqua à sa fille qui étaient ces personnes ont dons spéciaux, qu’il en existait que quelques-uns à sa connaissances, mais qu’ils devaient être des milliers à travers le monde. Puis, il lui parla de son propre don. Bien qu’Eleonnora croyait toujours en les paroles de son père, elle avait bien du mal à gober cette histoire de pouvoir. Lorsqu’elle lui demanda de lui faire une démonstration, son paternel accepta. Il pris place sur un banc de bois, posés devant la grande fontaine du jardin, puis demanda à sa fille de faire de même. Eleonnora obéit. Ce fut à ce moment-là que tout changea. Sergeï pris doucement les mains de sa fille dans les siennes, puis la fixa droit dans les yeux. Le transfert débuta. Son pouvoir était d’emmagasiner les pouvoirs mutants et de les transmettre à la personne qu’il désirait. Le cadeau qu’il voulait faire à sa fille était le don de télékinésie. Il savait qu’elle était assez mature, assez intelligente et assez forte pour accepter un tel pouvoir en elle et s’en servir à bon escient. Il avait longtemps hésité avant de lui offrir, mais découvrira au fil des années qu’il avait fait la meilleure chose qu’il soit. Le transfert du pouvoir fut long. Combien de temps c’était écoulé ? Ils n’en savaient rien. Cela avait semblé s’être déroulé sur quelques minutes rien de plus, mais, en fait, ils avaient passé plusieurs heures assis là, sur ce banc, comme s’ils étaient devenus des véritables statues de pierre.


“This Is War”

A warning to the people, the good and the evil. This is war. To the soldier, the civilian, the martyr, the victim. This is war. It's the moment of truth it's the moment to lie. It's the moment to live and the moment to die. The moment to fight, the moment to fight, to fight, to fight, to fight.

Personne ne peut imaginer ce qu’est la guerre avant de l’avoir réellement vécue. Les gens regardent les images que les médias acceptent bien de leur transmettre, mais elles ne représentent pas le véritable l’enfer dans lequel nous sommes envoyés. C’est si terrible…


À l’âge de dix-neuf ans, Eleonnora fut envoyée à la guerre. Elle s’attendait à voir des horreurs, mais c’était encore pire que tout ce qu’elle avait pu imaginer. La jeune femme était forte, elle gardait la tête froide et accomplissait le travail demandé comme un simple robot. Cependant, elle tentait de rester forte et de ne pas montrer sa peur, mais en vain. Comment rester indifférente face à de telles choses ? C’était tout simplement impossible.

Un jour, lors d’une mission, Eleonnora se retrouva coincée dans une espèce de bâtiment désinfecté. Elle ne se souvient pas précisément des détails de sa mission, mais se souvient bien qu’elle faisait partie de l’équipe devant s’y rendre. L’équipe entière fut coincée dans une petite pièce sombre. Elle se souvenait avoir frappé les murs de béton, tenter de défoncer la porte, mais sans succès. Puis, lorsque la porte s’ouvrit, une pluie de coups de feu s’abatis sur l’équipe de militaire, les tuant tous. Eleonnora fut la seule et unique survivante de ce massacre. Son don, qu’elle commençait à peine à maitriser à l’époque, se déclencha afin de repousser les balles se dirigeant vers elle. Certaines touchèrent sa veste pare-balle, d’autres effleurèrent le tissu de son uniforme, mais sans plus. Se couchant au sol et se dissimulant sous la cadavre de l’un de ses défunts collègues, elle feint la mort pendant de longues minutes, ce qui lui sembla être une éternité. La porte se referma. Les tireurs avaient disparus. Durant deux jours, elle resta enfermée dans cette pièce, entourée de cadavres. Elle fut découverte, peu de temps après, par des soldats Russes. Marquée par les événements, elle retournera au pays.


“Awake And Alive”

I’m awake I’m alive ! Now I know what I believe inside. Now it’s my time ! I’ll do what I want ’cause this is my life.

Je n’en pouvais plus. Impossible de dormir la nuit. Je revoyais sans cesse la même scène. Je ne mangeais pratiquement plus. Chaque odeur dégagée par les plats que l’on m’amenait me rappelait le sang et la chair. Je n’arrivais plus à quitter mon lit. Je me sentais si faible. Lorsque je le faisais, c’était pour consulter mon psychologue. Puis, un jour, il me fit réaliser que j’avais besoin de changer d’air. C’est à ce moment que je décidais de partir…


Traumatisée, Eleonnora ne quittait plus son domicile. Elle ne dormait plus, ne mangeait plus, ce qui l’affaiblissait grandement. Cherchant à l’aider, son père lui paya des consultations avec le meilleur psychologue de la ville. Au fil des rencontres, la jeune femme réalisa qu’elle avait besoin de passer à autre chose, de changer d’air. Elle ne pouvait plus rester cloitrée dans l’immense manoir avec sa mère, qu’elle supportait de moins en moins.

Après avoir longuement discuté avec son paternel, la jeune femme annonça officiellement son départ pour les États-Unis. Quitter le continent était la meilleure façon de mettre ce qu’elle venait de vivre derrière elle. Ayant appris l’anglais à l’école, elle savait plus ou moins se débrouiller une fois sur le sol Américain. Son père l’aida en lui offrant un loft pour lequel il acceptait de payer le loyer. Cependant, si la jeune femme ne se reprenait pas en main et ne trouvait pas un travail stable d’ici les deux mois à venir, il lui couperait les vivres. Acceptant le marché, l’adolescente quitta finalement le pays. Elle venait à peine d’avoir vingt et un ans.


“Show Me How You Burlesque”

Underneath the city lights. There is a world few know about where rules don't apply, no, and you can't keep a good girl down.

Il fallait que je trouve un travail. J’en avais absolument besoin. J’ai postulé à de très nombreux endroits, cherchant n’importe quel boulot correspondant à ce que j’aimais… J’étais peut-être trop sélective, mais les services de restaurations express, ce n’était pas pour moi. Puis, finalement, j’ai répondu à une petite annonce dans le journal. Je n’avais pratiquement aucune chance d’être choisie pour ce travail, mais il se pourrait bien que j’eus été plus qualifiée que je ne le pensais…

Un jour, en regardant la rubrique des petites annonces dans le journal, la jeune femme dénicha l’emploi parfait : chanteuse dans un cabaret burlesque. Encore fallait-il qu’elle soit à la hauteur… Tentant quand même le coup, elle se rendit au cabaret en question afin de passer l’audition. Certes, elle adorait chanter et trouvait qu’elle avait une magnifique voix, mais ce n’était probablement pas assez. Elle tenta quand même le coup. Elle n’avait rien à perdre.

À son plus grand étonnement, Eleonnora eut cet emploi. Cependant, elle dû travailler d’arrache-pied afin d’apprendre les diverses chansons ainsi que les chorégraphies. Elle n’était qu’une petite nouvelle qui chantait très peu lors des numéros, mais elle faisait en sorte d’être à la hauteur des espérances de la patronne. C’est ainsi qu’elle put se faire, petit à petit, une place parmi cette équipe composée pratiquement que de femmes. Elle finit par devenir amie avec certaines de ses collègues qui firent en sorte qu’elle se mette à réellement s’occuper d’elle. Coiffure, maquillage, elle prenait goût à tout cela. Elle faisait davantage attention aux vêtements qu’elle achetait, troquait les pantalons pour les petites robes et passait davantage de temps devant le miroir à se faire jolie.

Plus le temps passait, plus elle prenait de l’importance au sein du cabaret. Elle était la vedette de quelques numéros parmi tant d’autres, ce qui la rendait fière. Elle était la reine, sur scène. Elle adorait sentir les regards du public posé sur elle. Un jour, ce fut son père qui posa les yeux sur elle alors qu’elle dansait et chantait comme jamais, heureuse de cette vie qu’elle menait. Bien qu’elle rêvait toujours d’une vie d’action et d’aventure, elle ne se sentait pas capable de remettre les pieds à l’armée. Elle préférait se contenter de ce qu’elle vivait présentement. Cependant, son paternel n’était pas du même avis. Il n’approuvait pas ce nouveau choix de vie qu’avait fait Eleonnora et avait décidé d’y remédier.


“Bound To You”

I am terrified to love for the first time. Can you see that I'm bound in chains ? I finally found my way. I am bound to you. I am bound to you.

Il m’est déjà arrivé d’aimer. Enfin, à cette époque je croyais que c’était de l’amour.  Cependant, mes relations n’ont tenu qu’à quelques mois, rien de plus. J’ai passés quelques nuits dans les bras de pures inconnues, également. Cependant, rien de cela n’était comparable à ce que je ressens pour elle. Notre rencontre découle du hasard. Je n’aurais jamais cru tomber en amour avec cette femme et découvrir ce qu’était réellement ce sentiment à la fois doux et destructeur. Malheureusement pour moi, il s’agit d’un amour à sens unique…


Eleonnora venait de chanter la dernière chanson de la soirée. Le public applaudissait. Elle détaillait la foule assise aux tables situées devant la scène. Il y avait des petits groupes, des couples et également une femme, seule à sa table. La jeune femme l’avait observée, l’espace de quelques secondes. Elle était très jolie. Ce fut sa dernière réflexion avant de se rendre dans les coulisses. La salle de spectacle se vidait tout comme l’arrière-scène. Enfilant ses propres vêtements, la mutante attrapa son sac à main et alla saluer les barmans qui s’occupaient de tous ranger, avant de quitter le cabaret. Elle sortit à l’extérieur, suivant deux hommes à l’allure louche qui marchaient devant elle. Étant donné qu’elle allait dans la même direction qu’eux afin de récupérer sa voiture garée un peu plus loin, elle se contenta de les suivre silencieusement jusqu’à ce qu’ils bifurquent dans une ruelle. À ce moment, Eleonnora remarqua que les deux hommes en question suivaient une femme qu’ils poussèrent afin de la faire tomber au sol. Ce n’était pas du genre de de la mutante de les laisser faire ainsi. C’est pourquoi elle ne se gêna pas pour entrer dans la ruelle, laissant tomber son sac à main sur le sol glacé, afin de se jeter sur les deux hommes. Elle profita de l’effet de surprise afin de les maitriser. Puis, elle s’approcha de la jeune femme au sol. L’aidant à se relever, elle décida de la mener dans un lieu sûr.

La mutante ramassa son sac à main avant de se diriger vers sa voiture dans laquelle elle y fit asseoir la jeune inconnue. Le chemin menant à l’appartement d’Eleonnora ne se fit pas dans le silence. La jeune femme lui posa quelques questions auxquelles la mutante répondit sans gêne. Elle avait de la bonne compagnie pour ce soir, bien qu’elle aurait préféré ne pas la rencontrer dans de telles circonstances.

Une fois à son appartement, Eleonnora découvrit le nom de la jeune femme. Evelynn. Il s’agissait d’un joli prénom. Aussi joli que la demoiselle qui le portait. Visiblement, cette dernière semblait toujours troublée par ce qu’elle venait de vivre. C’est pourquoi la russe lui proposa de passer la nuit dans la chambre d’invité. Elle ira probablement mieux le lendemain.

Indiquant où se situait la chambre d’invités à Evelynn, Eleonnora lui souhaita de passer une bonne nuit avant de regagner la sienne. Couchée sur son lit des plus confortables, dans la pénombre, elle s’apprêtait à rejoindre le pays des songes lorsqu’elle sentit une présence auprès d’elle. Effrayée, Evelynn désirait dormir à ses côtés.  Cela n’allait pas déplaire à la belle blonde qui adorait sentir la présence d’une femme auprès d’elle. Enlaçant doucement cette jeune femme qu’elle connaissait à peine, elle s’endormi rapidement, le sourire aux lèvres.

Le courant passa entre les deux femmes. Cela se concrétisa au fil des jours et des mois. Elles devinrent meilleures amies, partageant les moindres secrets… ou presque. Eleonnora ne lui avait pas parlé de son don et jugeait que c’était mieux ainsi. Il y avait également une autre chose. Une chose très importante qu’elle n’osa jamais avouer à son amie qu’elle savait hétérosexuelle : elle était tombée amoureuse d’elle.


“It’s My Life”

It's my life. It's now or never. I ain't gonna live forever. I just want to live while I'm alive. It's my life.

Je rêvais parfois d’action et d’aventure… Eh bien, me voilà servie. J’adorais mon travail au cabaret, mais je n’y aurais probablement pas passé ma vie. Je suis une femme d’action et avec ce travail au SHIELD en tant qu’agent de terrain, je ne pouvais rêver mieux…


Près d’un mois après que Sergeï eu fait un tour au cabaret où travaillait sa fille, ce dernier vint à sa rencontre. Il possédait quelques contacts qui permirent à Eleonnora de quitter l’emploi qu’elle occupait afin de rejoindre le SHIELD. Elle avait vingt-trois ans lorsqu’elle intégra l’organisation. Encore aujourd’hui, elle ne le regrette pas du tout. Aux yeux du public, elle travaille comme porte-parole pour une grande compagnie. Jusqu’à présent, elle a réussis à tromper ses proches avec ce mensonge. Mais pourra-t-elle leur cacher la vérité plus longtemps ?



♠ • Vous • ♠

•Code : ~Validé par la fougère masquée !~
•Un nom ou pseudo :Nora
•Votre âge :19 ans
•Provenance de l'avatar :Deviantart
•Double compte ? : Non…. ///SBAFF/// Bon, okay, c’est le troisième.
•Comment avez-vous connu le forum ? :Adaaaam ~
•Le plus :J’aime les poneys ♥



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William McKellen
Modérateur
avatar

Messages : 1158
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 32
Localisation : Raccoon City

Fiche Tecnhique
Metier: Voyou
Age : 25 ans
Nationalité : Américain

MessageSujet: Re: Eleonnora Svetlana Davidoff   Mer 24 Oct 2012 - 11:51

Ma foi... Pour moi pas de soucis, comme d'hab x) C'est détaillé, original, complet. Reste plus qu'Adam passe par là pour avoir ta belle couleur verte, chanceuse 8D

_________________

Tu touches, tu payes ! (avec les dents >_<)

"Monseigneur William le Borgne de Philadelphie, Roi des Aveugles et Chevalier Servant de la Demoiselle Amylia"


Joue également:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tumbleweed.forumactif.org/
Honey

avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 18/10/2012

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 20 ans
Nationalité : -

MessageSujet: Re: Eleonnora Svetlana Davidoff   Mer 24 Oct 2012 - 13:27

Oh Yeah Come On Baby !
Viens grossir les rangs de mon petit SHIELD et y apporter un peu de féminité sexy ♥
*bisoute Nora*
( Encore quelqu'un qui va vouloir massacrer mon petit Edwin T-T )

Adam ramènes ton adminesque fessier par ici !

_________________
.

Emma Frost - Amy Grimm - Honey
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleonnora S. Davidoff

avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Agente du SHIELD
Age : 28 Ans
Nationalité : Russe

MessageSujet: Re: Eleonnora Svetlana Davidoff   Mer 24 Oct 2012 - 17:11

*Papouille ses petits choupinous* Merci bien les amours !

*joue du décoleté pour attirer Adam et ainsi être validée*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam Diskent
Admin
avatar

Messages : 1313
Date d'inscription : 22/04/2011
Age : 26

Fiche Tecnhique
Metier: Agent Soldier
Age : 26 ans
Nationalité : Etats-Unien, Japonais

MessageSujet: Re: Eleonnora Svetlana Davidoff   Mer 24 Oct 2012 - 19:53

Tu peux te reboutonner, j'ai pas besoin de ça pour faire mon boulot.
Tout est ok.

_________________
Joshua Creed / Grifter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Grimm
Scénariste - Modératrice
avatar

Messages : 552
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 30

Fiche Tecnhique
Metier: Aucun
Age : 24 ans
Nationalité : Italienne

MessageSujet: Re: Eleonnora Svetlana Davidoff   Mer 24 Oct 2012 - 20:04

Mais quel... *lui retire le balai des fesses*

_________________
" S'il te plait, dessines moi un mouton. "



" Per favore, mi disegnare una pecora. "

Merci pour l'avatar mon Will
Mes autres persos : Emma Frost et Honey  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleonnora S. Davidoff

avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Agente du SHIELD
Age : 28 Ans
Nationalité : Russe

MessageSujet: Re: Eleonnora Svetlana Davidoff   Mer 24 Oct 2012 - 20:05

*fait une petit moue, puis reboutonne son chemisier*

Je vais aller faire profiter ma douce Evelynn de mon corps, dans ce cas... Ou cette belle italienne, juste là... *fait un clin d'oeil à Amy*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William McKellen
Modérateur
avatar

Messages : 1158
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 32
Localisation : Raccoon City

Fiche Tecnhique
Metier: Voyou
Age : 25 ans
Nationalité : Américain

MessageSujet: Re: Eleonnora Svetlana Davidoff   Mer 24 Oct 2012 - 20:34

TOUCHE PAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAS, MORUUUUUUUUUUUUUUUUUUUE D8

_________________

Tu touches, tu payes ! (avec les dents >_<)

"Monseigneur William le Borgne de Philadelphie, Roi des Aveugles et Chevalier Servant de la Demoiselle Amylia"


Joue également:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tumbleweed.forumactif.org/
Adam Diskent
Admin
avatar

Messages : 1313
Date d'inscription : 22/04/2011
Age : 26

Fiche Tecnhique
Metier: Agent Soldier
Age : 26 ans
Nationalité : Etats-Unien, Japonais

MessageSujet: Re: Eleonnora Svetlana Davidoff   Mer 24 Oct 2012 - 20:43

je vous invite à poursuivre dans la section appropriée Smile ( sinon je bloque le sujet c'est clair ?! )

_________________
Joshua Creed / Grifter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scum
Correcteur
avatar

Messages : 855
Date d'inscription : 16/05/2011
Age : 25

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 25
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Eleonnora Svetlana Davidoff   Mer 24 Oct 2012 - 21:48

William Cage a écrit:
TOUCHE PAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAS, MORUUUUUUUUUUUUUUUUUUUE D8

Ha bah tu vois, y a pas que moi qui le dit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eleonnora Svetlana Davidoff   Jeu 25 Oct 2012 - 0:25

Re bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eleonnora Svetlana Davidoff   

Revenir en haut Aller en bas
 

Eleonnora Svetlana Davidoff

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Eleonnora Svetlana Davidoff
» Entre réalité et fiction [William Cage & Erïka Davidoff]
» Happy Birthday Brother ! [William McKellen & Eleonnora Davidoff]
» Carte de Svetlana
» La blonde et la mauve [Erika M. Davidoff et Hypermusic][Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men : Sentinel Project :: Avant le jeu :: Présentation :: Base de données du SHIELD-