X-Men : Sentinel Project

Entrez dans un univers où l'homme est à l'aube de son évolution ! Image 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les demains sont fait d'aujourd'hui [Joshua Creed/ Ruth Aldine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joshua Creed

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 19/10/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Ex-Assassin
Age : 25 ans
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Les demains sont fait d'aujourd'hui [Joshua Creed/ Ruth Aldine]   Jeu 28 Nov 2013 - 6:23

Cela faisait désormais plus d'une année que Joshua avait été relâché à New-York. Il définissait lui même sa situation en ce terme, considérant qu'il n'était pas libre malgré tout ce qu'on essayait de lui faire croire. Les ordres qu'ils recevaient en étaient la preuve, et il savait que l'organisation qui l'avait formé continuait d'avoir un œil, même distrait, sur ses activités.  Il avait rapidement appris à les reconnaître dans les petits rassemblements qui assistaient à ses représentations dans la rue, aucun d'eux ne savait réellement masquer son dégoût ou sa haine des mutant, et il sentait leur ressentiment aussi sûrement que s'il avait pu être dans leur tête à l'instar d'autres membres de sa race. Les premiers mois, cela l'avait presque rassuré, se sentir toujours sous la coupe de ses entraîneurs, il conservait la maigre consistance existentielle qu'il se connaissait dans la fonction qu'on lui avait attribué et dans le sentiment que cette dernière était considéré. Cependant, sa vision des choses évolua, sans qu'il n'en prenne conscience il était touché par les interactions, même minces, qu'il avait avec les autres.

La vie en société avait longtemps constitué un mystère pour lui qui en avait été coupé toute sa vie, et qui l'avait à peine observé durant ces dernières années. Et, malgré des facilités d'apprentissage et une intelligence manifeste, son éducation était minimal, et cette soudaine accessibilité au monde avait créé en lui un instinct de curiosité extrême. La culture sous toutes ces formes le fascinaient, mais surtout, il lisait de manière excessive, peu importait ce qui lui tombait sous la main, mais il se refusait encore le véritable encrage d'un homme dans son époque, le lien social.

Pourtant, son manque d'expression et son silence n'avait pas eu raison de tous, et certains autres artistes croisés dans la rues finirent par lui adresser des sourires, avant de finalement passer à quelques mots avant que finalement l'un d'eux, le retrouvant au détour d'une place, ne lui propose de venir avec lui aux auditions d'une scène ouverte. Après la réussite de ce premier passage devant les autres artistes, et celui rencontré devant le public, on ne tarda pas à lui proposer de rester pour animer la scène de manière régulière, ce qu'il accepta, sans trop s'engager du moins. Le lieu, un ancien cabaret remis à neuf par les artistes eux mêmes, offraient un petit nombre de chambre au premier et au second étage, et c'était à ce dernier que Joshua s'était installé. Il y avait emmagasiner le peu de biens qu'il possédait, se limitant à son matériel de spectacle et sa combinaison de Whistler, ne s'était jamais autorisé à la possession. Les quelques livres qui trônaient sur le mince bureau avaient été empruntés à la bibliothèque la plus proche, endroit qu'affectionnait particulièrement le mutant.

Joshua avait été particulièrement étonné de la totale confiance – ou désintéressement, il ne se décidait pas- qui régnait entre les différentes personnes qui résidaient dans le bâtiment. Une vingtaine en tout, participant tous à leur manière à la survie de la scène, que se soit par un loyer ou autre. Les allés et venues étaient à peine remarquer, ce qui lui laissait le loisir de s'échapper pour les rares ordres qu'il recevait aujourd'hui, sortant par le toit pour revenir par la grande porte sans avoir à fournir la moindre explication. Et il en allait de même avec les visites, quiconque voulait se rendre à l'étage le pouvait pourvu qu'il n'ait pas l'air menaçant, même si ce cas n'était jamais arrivé à Joshua, n'ayant aucune raison de recevoir quelqu'un. Du moins jusqu'à ce jour.

Le soleil était encore haut dans le ciel et Joshua lisait sur le vieux fauteuil, qui constituait le meilleur choix de siège de sa modeste chambre, un livre de conte. Cela faisait des semaines qu'il n'avait eu à tuer personne et qu'il n'avait croisé aucun membres de l'organisation sentinel. Il s'en réjouissait autant qu'il en était désappointé, si bien qu'il avait posé le casque de son équipement sur son bureau dans l'attente qu'il pulse enfin pour lui signifier la reçu de ses ordres. Il ne se concevait pas sans cette tâche, même si elle le répugnait de plus en plus. Pourtant, ce ne fut pas les lueurs orangés de sa combinaison qui lui firent rompre sa lecture mais la présence d'une personne devant sa porte. Il avait installé un petit carillon au haut de sa porte, prétextant que cela pourrait servir de sonnerie à ceux que cela inspireraient, mais à vrai dire, il s'en servait comme d'un moyen de surveillance, bien qu'il doutait fort qu'il chercherait vraiment à l'éviter si l'on envoyait un chasseur de mutant pour l'éliminer une fois pour toute. Il le prenait en main à chaque fois qu'il revenait dans sa chambre et laissait agir son don, lui permettant alors de sentir les environs directs de l'objet. C'est ainsi qu'il su que la personne derrière la porte n'était pas très grande, et qu'après cinq longues minutes d'attente à espérer son départ, elle n'avait toujours pas esquissé le moindre signe qui laisserait présager d'une volonté de partir. Il prit donc sur lui d'aller ouvrir, afin de déclarer poliment qu'il ne monterait pas sur scène ce soir, mais les mots moururent dans sa gorge quand il posa les yeux sur la jeune femme qui se trouvait sur le pas de sa chambré.

_________________
Adam Diskent / Grifter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Les demains sont fait d'aujourd'hui [Joshua Creed/ Ruth Aldine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» -[ Les chemins se séparent pour mieux se recroiser ? ]-
» Les défis sont fait pour être... réalisés ?
» Il fait beau aujourd'hui,
» Tu savais que les dauphins sont en fait des requins gay ? - Gabriel N. Owlens
» NAHEE ~ Tu savais que les dauphins sont en fait des requins gay ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men : Sentinel Project :: Le Monde :: New-York-