X-Men : Sentinel Project

Entrez dans un univers où l'homme est à l'aube de son évolution ! Image 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Paige Hart, Dusk

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Paige Hart

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 15/11/2013

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Paige Hart, Dusk   Ven 15 Nov 2013 - 5:06


Paige Hart





♣ • Identité • ♣

•Nom :Hart

•Prénom :Paige

•Pseudonyme/Surnom :Dusk

•Sexe : Femme

•Race :Homo superior

•Age : 26

•Date de Naissance :3 aout 1987

•Famille :Peu de nouvelles, elle ne veut pas garder contact avec eux à cause de son passé.

•Nationalité :Américaine

•Métier :Professeur à l’institut potentielle en littérature.

•Groupe :X-Men



♦ • Pouvoir et Capacités de combat • ♦

•Pouvoir :Contrôle et maîtrise des ombres

•Description :Sa mutation lui permet de jouer avec les ombres l’entourant comme si elle en faisait elle-même intégralement partie. Il y a plusieurs modes de fonctionnement à son don.
-Perception des ombres: Elle est nyctalope, elle est capable de percevoir la lumière à des intensités bien plus faible que les humains normaux.
-Téléportation par les ombres : D’une distance limité (20 mètres environ), elle peut passer au travers des ombres, que ce soit sous ses pieds ou projeté sur un mur, et ressortir aussitôt un peu plus loin. Il faut évidemment qu’il y ait un lien entre les deux sources d’ombres pour que ce soit fonctionnel, et la portée est assez courte, mais pour passer dans un espace minuscule, c’est pratique.
-Marche des ombres : Elle s’enveloppe d’ombre comme elle le ferait avec une cape et se déplace, invisible, là où elle le désire, tant que ses pieds restent à l’ombre. Elle ne peut pas se promener au milieu de la rue en plein soleil, la « cape » d’ombre se désagrègerait aussitôt.  
-Matérialisation d’ombre : Comme il est rare qu’un humain ne projette aucune ombre, elle peut utiliser cette source pour la solidifier et s’en servir de plusieurs façons. Elle ne peut pas fabriquer quelque chose de complexe, mais se faire une paire d’aile lui permettant de planer sur une courte distance ou un bloc solide pour parer des tirs ennemis reste possible. Elle peut d’ailleurs lancer de rapides projectiles d’ombres condensées sur ses ennemis, tant que la lumière n’est pas trop vive.
Ses pouvoirs peuvent fonctionner dans la nuit noire où la pénombre en tout temps, mais s’il y a une source de lumière assez forte près d’elle, il lui faut impérativement trouver une source d’ombre. Par exemple, si elle serait enfermée dans une salle d’interrogatoire avec une lumière forte au plafond, à moins de se cacher sous la table et de se servir de l’ombre créée par la table, ses pouvoirs sont inutilisables. Si elle tentait de lancer un projectile d’ombre au-dessus de la table, le projectile se volatiliserait aussitôt, mais sous la table, l’attaque se rendrait à sa cible. Avec ses ombres, elle est capable de réduire de façon passive les assauts en solidifiant, un court instant, l’ombre d’une balle qui va la toucher un d’un couteau qui va la trancher. C’est loin d’être optimal, mais une blessure fatale peut être suffisamment arrêtée pour la garder en vie. De ce fait, après un combat, ses blessures sont souvent plus mineures que celle d’une autre personne.


•Maitrise talentueuse : À son niveau, c’est exactement comme la description faite plus haut.
•Maitrise suprême :Si elle parvient à se rendre à ce niveau de maîtrise, elle serait capable de manifester ses ombres en plein jour et de remplir une salle complète d'ombres ou de pénombre, la rendant invisible à volonté. Elle pourrait ainsi se servir de son don sans aucune restriction (une salle aussi grande qu’un gymnase)

•Art Martial :Elle en a fait plusieurs, mais comme elle peut désormais matérialiser ses ombres pour en faire des armes tranchantes / contondantes, elle s’entraîne désormais avec celles-ci. Lorsque Wolverine est disponible, elle essaie souvent de se battre avec lui, car à cause du simple fait qu’il est un homme, les forces de la jeune femme semblent décuplées.

•Équipement :Une tenue noire comme la nuit avec le symbole des X-men, mis à part ça rien de spécial.



♠ • Apparence • ♠

•Description Physique :Assez grande et élancée, plus jeune elle abordait le look mince et branchée. Cependant, depuis l’échec de son mariage, elle a changé d’habits de façon fort évidente. Alors qu’on pouvait précédemment la voir habillée propre, maquillée et coiffée, il est rare de la voir avec les cheveux défaits, pour la simple et bonne raison que « c’est plus simple ainsi ». Ses tenues portent maintenant dans le noir, et même si elle n’a pas grossi, avec tout l’entrainement qu’elle a, ses muscles ont augmentés de taille, ce qui lui donne une apparence plus découpée.

Parlons de ses cheveux qui, avec son air presque gothique, peuvent rapidement changer de couleur. Détachée, ils tombent au milieu de son dos environ. Pour le moment elle les porte blanc, presque délavée, en attendant de trouver une couleur qui va faire son bonheur. Elle n’est pas du genre à adopter un vert « flashy » ou un rouge pétant, mais des teintes de mauve foncé, de bleu nuit ou de rouge vin peuvent apparaître d’une semaine à l’autre lorsqu’elle se fait une teinture.

Pour revenir à son look, ses vêtements sont rarement faits pour mettre son corps en valeur : elle porte souvent des vêtements assez amples dissimulant en grande partie ses formes. Elle n’est pas à l’aise avec des vêtements serrés, sauf lorsqu’elle s’entraîne. Il lui arrive tout de même parfois de porter des vêtements un peu plus « à la mode », simplement pour éviter de se faire remarquer. De couleur souvent foncée, allant chercher dans le noir qu’elle adore, son look évoque plutôt le genre de femme simple. Elle accompagne le tout très souvent d’une paire de lunette de soleil, même lorsqu’elle est à l’intérieur, car elle a trop peur des « joueurs de poker », de ceux qui peuvent lire dans ses yeux comme si elle était un livre ouvert. Ces yeux sont marrons foncés, presque noir, et y discerner la pupille de l’iris est assez difficile tant les couleurs sont similaires. À sa naissance ses yeux étaient vert émeraude, mais depuis que sa mutation s’est déclenchée, ils ont graduellement perdu de leur couleur. Un effet secondaire fort peu incommodant.


•Signe Particulier :Ses yeux mais c'est tout, son style complet est particulier après tout



♣ • Mental • ♣

•Psychologie :Si on se fie à son état avant ses fâcheux évènements matrimoniaux, c’était une jeune fille gentille, simple, généreuse, qui faisait confiance à tout le monde. Elle est restée ainsi jusqu’à la trahison de son « mari », puis est devenue, comme son don, une ombre d’elle-même.

Sa personnalité reflète maintenant autre chose : le premier point étant qu’elle ne fait pas confiance aux hommes. Point. C’est non-négociable. Les quelques exceptions sont : Charles Xavier, Scott Summers et Wolverine, et ils ont tous une raison particulière : le professeur, avec l’aide de Storm, l’ont sauvé de l’enfer dans lequel elle vivait, Scott est le chef des X-Men et Charles lui a demandé de lui faire confiance (elle ne mettrait pas sa vie entre ses mains, mais elle obéit tant que les ordres qu’il donne sont sensés), et finalement Wolverine parce que, comme elle, il a l’air d’en avoir rien à foutre. Lorsqu’ils sont tous les deux ensemble, que ce soit après un entraînement ou autour d’une bière, ils ne se parlent pas beaucoup, mais pour Paige, c’est suffisant. Peut-être qu’un jour elle s’ouvrira plus à lui ou au professeur, mais même après 5 ans, cette histoire de son innocence perdue lui fait encore trop mal.

Elle n’écoute que rarement l’autorité, hormis celle de Scott et du professeur évidemment. Même si elle n’aime pas trop se servir de son pouvoir à la vue de tous, pour sauver la peau de quelqu’un d’autre, elle le ferait sans hésiter… enfin si c’est une femme qui est en danger surtout. Elle respecte tout de même les pensées du professeur en essayant au mieux d’être discrète.

Pour ce qui est du travail d’équipe, valeur en deuxième place dans le cœur de ce cher professeur X, et bien elle a encore des croûtes à manger. Elle en fait souvent à sa tête, et fait des erreurs de jugement dans les combats. Il lui arrive de pêter les plombs, mais depuis le temps c’est beaucoup moins grave. Il est rare qu’elle tombe en mode BERSERK pour massacrer tous ses ennemis (masculins), et elle fait plus attention à ses coéquipiers. Elle ne leur adresse pas forcément la parole, excepté Cyclops, mais elle ne leur fait pas la gueule… tant qu’ils ne la cherchent pas.



♦ • Histoire • ♦

•Capacités :Même si elle n’a pas encore la force de Wolferine, elle est suffisament agile et rapide pour tirer meilleur parti de ses atouts au combat. Elle sait conduire, autant une voiture qu’une moto, et elle veut que le Fauve lui montre à piloter le jet. Elle parle plusieurs langues comme l’espagnol (utile pour retrouver son %?$/*&! de salopard de mari), l’anglais, quelques notions de russe et quelques notions d’allemand.

•Situation :Elle est une X-men, elle habite à l'institut présentement et c'est très bien comme ça.

•Passé :L’enfance et l’adolescence de Paige se firent sans aucun problème vraiment digne de mention. Elle fut élevée à New-York par des parents un peu protecteurs qui l’aimaient beaucoup,  et elle vécut simplement, faisant quelques sports, un peu de danse et suivant quelques cours pour apprendre à devenir professeur de littérature. Cette existence paisible perdura jusqu’à ses 21 ans, où sa vie changea à jamais.

Le tout était pour le mieux dans le meilleur des mondes possible jusqu’à sa lune de miel. Car oui, Paige avait un petit copain. Un espagnol des plus charmants, qui n’avait pas hésité une seconde à l’aborder dans un petit café où elle se reposait après une journée d’étude. Clyde était un homme secret, mais il semblait honnête et tendre, et c’est sans hésitation que Paige accepta de le revoir. Leur relation perdura ainsi pendant un moment, son amoureux ne semblant pas joignable très souvent, mais la jeune femme lui faisait confiance. Il habitait en Espagne après tout, et ils ne pouvaient pas se voir aussi souvent qu’elle le voulait, mais peu lui importait : elle l’aimait. Elle ne se serait jamais doutée de ce qui l’attendait.

Il la proposa en mariage. Au bout de quelques mois de fréquentations pendant lesquels ils s’étaient vu tous les deux une quinzaine de fois environ, il la demanda en mariage. Sous le choc, la jeune femme accepta avant de se jeter dans ses bras. Elle l’aimait, c’était certain. Il était son premier petit copain, et même s’ils n’avaient jamais eu de rapports intimes tous les deux, chacun se montrant hésitant sur le sujet, elle s’imaginait aisément passer sa vie à ses côtés. Malgré les secrets qui l’entouraient, Clyde semblait vouloir uniquement son bonheur.

Ce ne fut malheureusement pas l’avis des parents de Paige qui n’étaient pas d’accord du tout. Selon eux, c’était trop tôt, et ils ne le connaissaient presque pas. Il avait mis les pieds dans la maison des Hart une seule fois, le reste de leur rencontres, ils les avaient passés chez lui dans des bars, des restaurants, des cafés, des hôtels, etc. La jeune femme était maintenant âgée de 22 ans, et elle avait décidé de passer outre le commandement de ses parents. Son passeport et une petite valise à la main, elle prit le premier avion pour l’Espagne avec son petit-ami, décidée à se marier avec lui là-bas, loin de ses réticents parents.

Alors que la jeune femme s’attendait à un mariage intime, qu’ils ne seraient que tous les deux avec quelques témoins, ce qui lui arriva rendu là-bas dépassa tout ce qu’elle aurait pu imaginer. Clyde, enfin si tel était vraiment son nom, l’amena avec elle « chez lui », là où elle n’avait jamais mis les pieds. Lorsqu’elle se rendit compte qu’il se dirigeait vers un quartier des plus sombres, elle commença à être inquiète, mais son amoureux la rassura. Alors qu’il ouvrit la porte de ce qui semblait être un immeuble désaffecté, il la poussa à l’intérieur sans ménagement, la faisant tomber au sol. Alors qu’elle relevait la tête, se demandant ce qui prenait à son futur époux de la bousculer ainsi, elle découvrit qu’ils n’étaient pas seuls dans la pièce. Il y avait une foule de personne, des hommes pour la plupart, et ne semblaient pas du tout habillé pour un mariage…

Un couteau se posa aussitôt sur la gorge de Paige qui retint son souffle, des larmes de panique coulant déjà de ses yeux. La discussion qui suivit, la jeune femme ne la comprit pas du tout, puisque les hommes parlaient dans leur langue maternelle.

-Quinze milles, pas un sou de moins.
-Elle en vaut trente, elle est encore vierge.
-Tu sais c’qui t’attends si tu me mens Clyde
-Je le sais parfaitement.  Trente mille, ou le marché ne tient plus.
-Tu m’énerves Clyde. Allez-vous autre, donnez-lui son argent. Et continue de m’en ramener d’autres comme ça, t’a un don pour en attraper des jolies.

Au terme de la conversation, deux hommes s’avancèrent vers l’homme qui avait prétendu aimer Paige et lui tendirent une valise. Clyde la saisit aussitôt, puis s’approcha de la jeune femme, toujours au sol, une lame appuyé sur sa gorge.

-Amuse-toi bien, petite salope…
-Qu… qu’est-ce que tu as fait Clyde ? Qu’est-ce que tu fais ?!

La panique montait dans sa gorge, mais alors qu’elle cherchait toujours à comprendre ce qu’elle se refusait à voir, les hommes l’empoignèrent solidement pour l’amener dans une autre pièce. Elle n’eut le temps que de voir un air malsain sur le visage de celui qu’elle aimait avant que la porte ne se referme derrière elle.

L’année suivante, elle la passa en tant que prisonnière. Souvent, elle devait travailler pour ses geôliers, et il était rare qu’on ne l’autorise à porter des vêtements pendant ces travaux. Cependant, personne ne la touchait : son propriétaire voulait la garder vierge et la revendre. Bien maigre consolation pour la jeune femme qui peinait à comprendre ses geôliers. Elle était souvent au centre d’une table, nue, et ne bougeait pas du tout, comme si elle était une simple décoration qu’on pouvait tâter et toucher à sa guise pendant que des hommes jouaient au poker sur la table en question, l’ignorant parfois pendant de longues heures. Elle avait compris comment fonctionnait les opérations de son propriétaire : il faisait de la vente d’esclave, de femmes, de cadavres et de tout ce dont les pervers de ce monde pouvaient rechercher. Plusieurs fois elle fut mise en vente sur un genre de podium, et alors, elle était obligée de se trémousser, d’essayer d’attirer l’attention de potentiels acheteurs. Elle ne retenait plus ses larmes, elle les laissait couler à flot chaque jour où elle avait assez d’eau pour pleurer, mais en elle grandissait une haine et une colère bien plus grande encore.

Même si toutes ses opérations se déroulaient dans des lieux clos et isolés, elle savait qu’elle était toujours en Espagne. On l’avait fait changer de planque souvent, mais jamais elle n’avait pris le bateau. Alors que sa vie de femme esclave continuait, avec les passages à tabac qui allaient avec le fait qu’elle n’avait pas encore réussi à se vendre elle-même, un acheteur finit par poser les yeux sur elle. Un pervers, de la pire espèce, un porc qui devait peser dans les 200 kilos si ce n’était pas plus. Il était vulgaire, gras et gros, et n’avait aucun respect pour les « objets » qu’il achetait. Avec l’année qui s’était écoulée, la jeune femme avait appris quelques mots d’espagnol simple, mais tenir une conversation lui était toujours impossible. Lorsqu’il l’amena avec lui chez lui, elle découvrit que son enfer n’avait toujours pas pris fin. Elle se retrouvait enfermée dans une chambre, seule avec ce gros porc qui se déshabillait. Elle était toujours vierge à ce moment, et elle fut vendue à bon prix à cause de cette simple caractéristique. Le gros porc avait décidé qu’elle ne le serait plus. Malgré tous les efforts qu’elle mit dans sa lutte, de son poids il l’écrasa sans problème, et quelques coups de poing au visage la firent taire. Ce fut lorsqu’elle vit ce que l’homme s’apprêtait à faire que la panique et la rage remontèrent en flèche, la faisant pousser un cri strident, ses forces revenant à la charge. Alors qu’elle vidait les poumons de tout leur air, elle se fit sombrer dans l’obscurité. Elle se sentit perdre connaissance, ses forces l’abandonnaient… et elle sombra dans un sommeil profond, rempli de cauchemars des plus atroces.

Paige ignorait combien de temps elle avait dormi, mais lorsqu’elle se réveilla, elle n’était plus dans le lit du gros porc. Elle était désormais à l’extérieur, mais à l’extérieur de où ? Elle était dehors, nue, dans la nuit noire, adossée contre un mur de brique. Elle n’avait aucune idée de là où elle était, mais une chose était certaine : plus elle serait loin d’ici, mieux ce serait. Alors qu’elle tentait de se lever, quelque chose attira son attention : Son ombre semblait se déplacer avant elle et suivant le mouvement de ses bras, mais pas là où son ombre aurait dû être : elle restait SUR son bras. C’était comme si l’ombrage qu’elle créait ne se déplaçait pas comme il aurait dû être, mais plutôt comment elle le désirait. Constatant sa nudité, elle eut le réflexe de se cacher au mieux avec ses mains, mais les ombres furent plus rapides, et elle sembla disparaître sous ses propres yeux, comme si une couverture noire comme la nuit l’enveloppait. Venait-elle de fusionner avec l’ombrage ?

Ainsi « vêtue », elle décida de rester dans le noir, d’éviter la lumière, et se mit à marcher, cherchant un endroit où se trouver à manger et à boire. Après près d’une heure de marche, elle se retrouva dans une petite ville paumée, au creux d’une falaise, en pleine nuit. Mais où diable était-elle ? Un panneau finit par lui donner cette information : Santillana del mar. Au moins maintenant elle connaissait le nom de l’endroit. Rapidement elle se rendit près d’un magasin fermé pour la nuit et voulut entrer en frappant dans une vitre, mais son ombre la devança, enveloppant son poing avant que le choc de se fasse ressentir. Étonnée, la jeune femme constata que sa main n’avait aucune blessure. Une fois à l’intérieur, elle vola nourriture et vêtement, mais avant qu’elle n’ait eu le temps de fuir, des bruits se firent entendre à l’extérieur. Une alarme avait sans doute été déclenchée, mais la jeune femme n’avait rien entendue. Elle tenta de fuir, mais des policiers la tenaient en joue, et alors qu’elle levait les mains par réflexe (elle ne comprenait pas un mot de ce qu’ils criaient, mais pouvait tout de même imaginer la teneur de leur paroles), de petites balles faites de concentrés d’ombre filèrent de ses doigts jusqu’aux policiers. Protégés par la lumière, les projectiles ne firent que blesser les hommes de loi, mais ce fut suffisant pour qu’elle en profite pour s’échapper.

Ce genre d’évènement survint souvent, elle volait, on la prenait sur le vif, son don la protégeait, et elle parvenait à s’enfuir. Cependant, de voir des pouvoirs ainsi s’activer troublait la population et les forces de l’ordre, et de telles nouvelles se firent rapidement connaître de gens qui n’auraient peut-être pas dû le savoir. Un groupuscule de mutant, inconnue du monde jusqu’à présent, se mit en quête de trouver Paige et de la recruter où de la tuer. Ils finirent par la trouver d’ailleurs, alors qu’elle errait dans une ruelle quelconque. Ils lui expliquèrent ce qu’elle était, une mutante, et lui demandèrent de les rejoindre. Cependant, ils étaient des hommes, et même si elle comprenait depuis quelques temps un peu mieux comment fonctionnait son don et sa mutation, hors de question de les suivre. Dès que son refus se fit entendre, ils passèrent à l’attaque.

Aussitôt, elle se cacha dans l’ombre, mais avant qu’elle ne tente de s’enfuir, un éclair fulgurant apparut du ciel pour frapper de plein fouet ses assaillants. Une femme d’une grande beauté, les cheveux aussi blancs que l’éclair qui venait de frapper les mutants au sol, descendait doucement du ciel. Vêtu d’une tenue de cuir moulante avec des ailes blanches entre son dos et ses poignets, elle semblait vouloir atterrir près de Paige qui, caché dans ses ombres, restait à l’écart. Cependant, après un hochement de tête, elle posa sa main directement sur l’épaule de Paige sans même l’avoir vue.

-Tu n’as pas à te cacher tu sais. Je ne te veux aucun mal. Mais quelqu’un tient à te rencontrer. Est-ce que tu m’accompagnerais ?

Doucement, la toile d’ombre quitta Paige et reprit sa forme normale, sous ses pieds. Elle regarda Storm dans les yeux, ne sachant pas quoi dire ni quoi faire. C’était après tout la deuxième mutante qu’elle voyait, si elle excluait les crétins qui avaient voulu s’en prendre à elle. Elle regarda ses vêtements, tachés de boues et parsemés de trous, puis leva la tête sur Storm à nouveau. Voulait-elle vraiment continuer de vivre comme une petite voleuse de bas étage ?

-Je… euh je… d’accord…

Et c’est ainsi qu’elle rencontra les X-men. Storm l’amena avec elle sur le jet qui les attendait non loin de là, et, ensemble, les deux femmes quittèrent l’Espagne pour retourner à New-York. À l’institut, elle rencontra Charles qui lui parla de son équipe de mutant et des mutations en général. Même s’il était un homme, Paige faisait de son mieux pour lui faire confiance. Elle avait toujours des hésitations, signe de son passé, mais le vieil homme était tout sauf agressif. Elle avait plus d’une fois quitté le bureau de Charles lorsqu’elle sentait le malaise l’envahir, et celui-ci se contentait de hocher la tête et de l’inviter à revenir plus tard.

Elle passa un an à peaufiner son don et ses connaissances du monde des mutants sans partir en mission. Elle avait maintenant 23 ans. Elle n’en savait pas assez encore sur Cyclope pour lui faire confiance, et sa haine pour les hommes était toujours aussi grande, mais elle voulait faire partie de cette équipe, des X-men, pour protéger ceux qui ne méritaient pas leur sort. Après tout, sans Storm, Paige aurait sans doute été tuée après avoir vécu des années de malheur. Elle s’entendait bien avec Wolverine pour son attitude à la « rien à foutre », et les femmes de l’institut ne lui posaient pas de problème, mais elle était toujours fermée sur elle-même. Ses secrets, elle les gardait pour elle. Charles avait été honnête et lui avait dit qu’il pouvait lire dans les esprits, mais elle lui avait aussitôt ordonné de ne pas lire le sien. Il avait accepté, en échange elle devait comprendre que le chef des X-men n’accepterait pas qu’elle fasse du mal pour la simple raison qu’elle avait été traumatisée. Elle devrait faire des efforts pour protéger ceux qui en valaient la peine, qu’ils soient homme ou femme.

Cela fait maintenant deux ans qu’elle est X-men, et elle cherche maintenant à donner un cours de littérature aux étudiants de l’institut.

(Avancement dans le temps d'un an)

Suite à l'incident du manoir, Paige ne s'occupe plus d'étudiants à l'institut, ceux-ci n'ayant plus confiance en elle (une belle façon pour dire qu'ils ont peur d'elle). Elle a passé un peu de temps avec Alexis, mais en refusant toujours de faire avancer les choses entre eux deux. Elle est partie pendant quelques mois avec Wolverine sur sa moto pour tenter d'oublier un peu tout ce qui s'est passé. Ça n'a pas marché, mais elle est de retour au manoir, aussi noire que jamais.



♠ • Vous • ♠

•Code : ~Validé par la fougère masquée~
•Un nom ou pseudo :Runaway203
•Votre age :22
•Provenance de l'avatar : http://asuka111.deviantart.com/
•Double compte ? :Triple, en remplacement de Crapaud qui est supprimé
•Votre niveau de RP :Vous me connaissez, sinon allez voir les RP de Evelynn Jones et Ryan Smith pour vous faire une idée.
•Comment avez-vous connu le forum ? :Ça date un peu hehe, mais l’origine c’est Faëllia ! (Ou Daisuke)
•Le plus :Comme dirais le médecin au gars qui a de la misère à avoir du plaisir au lit :
-Un jour viendra, mais pas toi !






Dernière édition par Paige Hart le Ven 15 Nov 2013 - 23:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paige Hart

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 15/11/2013

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Re: Paige Hart, Dusk   Ven 15 Nov 2013 - 19:39

Que la fougère masqué ou l'admin vienne faire un tour, tout devrait y être. Comme c'est une x-men, je suis prêt à faire les modifications nécessaire à ce que son entrée dans ce groupe se fasse de façon fluide.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William McKellen
Modérateur
avatar

Messages : 1158
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 32
Localisation : Raccoon City

Fiche Tecnhique
Metier: Voyou
Age : 25 ans
Nationalité : Américain

MessageSujet: Re: Paige Hart, Dusk   Ven 15 Nov 2013 - 22:45

Pour moi ça pose pas de problème ^^ Sauf :

" Lorsqu’ils sont tous les deux ensemble, que ce soit après un entraînement ou autour d’une bière, ils ne se parlent pas beaucoup, mais pour ???, c’est suffisant."

Je crois qu'à ce moment t'avais pas encore dû choisir de nom xD M'enfin ça importe peu ^^

Comme c'est une xmen je laisse Adam donner sa confirmation ou non :p

_________________

Tu touches, tu payes ! (avec les dents >_<)

"Monseigneur William le Borgne de Philadelphie, Roi des Aveugles et Chevalier Servant de la Demoiselle Amylia"


Joue également:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tumbleweed.forumactif.org/
Paige Hart

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 15/11/2013

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Re: Paige Hart, Dusk   Ven 15 Nov 2013 - 23:00

Ah ! Merci effectivement j'avais pas déterminé son nom encore, je modif aussitôt !

Merci fougère masquée !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam Diskent
Admin
avatar

Messages : 1313
Date d'inscription : 22/04/2011
Age : 26

Fiche Tecnhique
Metier: Agent Soldier
Age : 26 ans
Nationalité : Etats-Unien, Japonais

MessageSujet: Re: Paige Hart, Dusk   Ven 15 Nov 2013 - 23:59

Hop, passage de l'admin aussi. Ok pour moi

_________________
Joshua Creed / Grifter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Paige Hart, Dusk   

Revenir en haut Aller en bas
 

Paige Hart, Dusk

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hotel Dusk - demande de partenariat
» [Terminé] Par une aprem ensoleillée de déprime [Paige]
» Dolph Ziggler Vs John Morrison Vs X-Ecutioner Vs Bret Hart
» Un peu de détente [pv Paige]
» CM Punk vs Bret Hart

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men : Sentinel Project :: Avant le jeu :: Présentation :: Base de données du SHIELD-