X-Men : Sentinel Project

Entrez dans un univers où l'homme est à l'aube de son évolution ! Image 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hmmm... cheeseburger ! {PV Pyro et Hypermusic} [AVORTE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hypermusic

avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 07/06/2011
Age : 22
Localisation : Ouyapatagueul

Fiche Tecnhique
Metier: DJ, musicienne
Age : 23
Nationalité : Québécoise

MessageSujet: Hmmm... cheeseburger ! {PV Pyro et Hypermusic} [AVORTE]   Mar 8 Nov 2011 - 14:23

Alors qu’il faisait son mec dominant pour prendre la place du conducteur sur la moto, il me donne le casque bleu dont la couleur ne va pas du tout avec mes cheveux. Avec un soupir, j’allais le mettre pourtant sur ma chevelure mauve lorsque Pyro décide de faire l’acrobate sensuel et de se pencher par derrière pour m’embrasser. Un vrai baiser cette fois, et je lâche d’une main le casque horrible pour lui caresser la mâchoire. Ses cheveux dans mon décolleté me chatouille, je souris encore lorsqu’il rompt le contact. Je l’ai senti prendre les clés de mes mains, mais franchement, je m’en contrefous. Je garde toujours le contrôle de moi-même et je sais céder des victoires quand il le faut.

N’empêche, je ne perds rien dans l’histoire, je me colle contre Pyro en enlaçant sa taille et avec un petit soupir de satisfaction.

"Délicieux...."

"Mets ton casque la DJ...on dégage d'ici...Ma belle Anastasia a envie de se dégourdir les jambes..."


Encore cette Anastasia !! Mais de qui il parle encore ? Sa *Beeeeellleeee* Anastasia en plus. Je mets mon casque rageusement en me décrochant de Pyro et en me tenant aux poignées passager en arrière de la moto.

J’ai un flash. Vraiment, un gros flash. Qui, ou quoi l’attendait dehors ? Qui, ou quoi, va se dégourdir les jambes ? Une moto. Ce n’est pas rare de donner des noms aux motos, aux automobiles, ça leur donne une âme. Je trouve qu’Anastasia fait pute russe, donc la moto de Pyro est une pute russe. Charmant… Je suis assise sur une pute russe. Pour mon propre bien, je vais me dire que c’est plus distingué que ça. Mais peut-être que j’ai tort ?

Alors qu’il s’apprêtait à tourner la clé, je lui tapote l’épaule pour attirer son attention.

« Anastasia… C’est ta moto ? »

Les sourcils un peu froncés, je me demande si je ne fais pas fausse route. J’espère en tout cas ! Oups, j’ai eu le mauvais réflexe de regarder dans ses yeux… Deux saphirs, deux azurs profonds dans lesquels on voit… je ne sais pas, son âme ? Si il en a une… Mais je suis mal placée pour le juger. Son âme de feu, cette âme de passion et de joie de vivre, brûlant tout ce qu’il touche, mais pour le moment, je n’ai fait qu’agréablement me réchauffer.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hmmm... cheeseburger ! {PV Pyro et Hypermusic} [AVORTE]   Mer 16 Nov 2011 - 15:49

« Anastasia… C’est ta moto ? »

En voila une drôle de question pensa notre jeune flambeur...biensûr qui voulait-elle que ça soit ? Les femmes décidément...Pyro ne tarda pas sur la question, son ventre criait famine. Il ferma la visière de son casque après avoir répondu à la curiosité d'Hyper au sujet d'Anastasia.

" Oui...évidement..."

D'un mouvement du poignet il fit gronder l'accélérateur, de son pied il plaça la première pour ensuite démarrer dans un maelström de rugissements, témoignant la puissance du monstre d'acier a deux roues. Les chevaux n'étaient certainement pas des poneys ça c'était certain. Le moteur rugissant, notre duo de la confrérie finit par détaler de cet endroit. Sur la route, notre Pyromane dont l'essence même de son pouvoir, de sa mutation était un don unique et précieux...la manipulation de l'élément naturel le plus ardent, le plus dangereux et surement l'un des plus fascinants. Son caractère comme son physique représentait à merveille cet élément indomptable. Caractère impulsif, une mégalomanie sans limite surenchérit d'un complexe de supériorité appelé aussi syndrome de Dieu. Mais au fond, il était tout a fait légitime qu'il se prenne pour le divin lorsque d'une petite flammèche ridicule il puisse générer l'une des plus grandes émanations d'explosion de flamme.
Mais dans tout ce maelström d'intensité se cachait un être tourmenté par la puissance de son don qui n'avait pour but que de détruire au sens propre du terme.

Mais comme il aimait a le dire si souvent " Je préfère être haï pour ce que je suis, que d'être aimé pour ce que je ne suis pas". Il avait choisi le chemin des armes et de la violence sans éprouver une once de remord ou de regret. Après tout il était le prince des flammes..pourquoi devrait-il regretter?

Dépassant plusieurs véhicules au cours de sa route, il poussa sa bécane a plein régime afin de ressentir la vitesse et la sensation de liberté. Quand la vue du Burger King se dressa devant lui...ahhh enfin pensa-t-il "l'heure de la bouffe". Sans la moindre gêne comme si tout lui était permis, il se stationna sur deux places de parking; une roue dans chaque emplacement.

" aahh voila..éhéh"

"j'espère qu'il n'y a pas trop de monde...je supporte pas attendre "

Dit-il lorsqu'il enleva son casque pour le tenir a la main, tout en posant pied au sol. L'allure décontracté, Pyro était quelque fois nonchalant. Il emboita le pas vers l'entré du Burger King. Lorsque son instinct l'avait prévenu, une file monstrueuse l'attendait...

"........"

"NOOOOOOOOOOOOOOOOOONNNNNN"

Tel un acteur de cinéma il n'avait pas hésité a crier dans l'entré du fast food sa peine la plus totale si on pouvait s'exprimer ainsi. Les regards des gens se posèrent sur sa personne, mais Pyro n'en n'avait que faire.

"Quelle poisse...bordel, je le savais..."

"Bon tant pis...on va faire a l'ancienne..."

"Suis moi et surtout fais comme si de rien était.."

Pyro marcha vers la file de droite, assurément la moins longue..puis il passa a côté de celle-ci pour se diriger vers le guichet de service et lorsqu'il arriva au bout de cette file et lorsque deux personnes venaient d'être servies pour qu'ensuite deux autres aillent commander, Pyro s'intercala juste après les deux personnes. Et voila le boulot fait, plus que à attendre que les deux zouaves devant eux commandent et c'était a eux.

Mais voila c'était sans compter sur la témérité d'un homme en costard cravate et de sa secrétaire sûrement qui lui tapota l'épaule.

"...hum?...qu'est-e que tu veux?"

" Vous venez de dépasser là...je vous prierais donc de faire la file comme tout le monde..svp"

" Comme tout le monde?...bon écoute papy si tu veux pas devenir mon distributeur personnel de ketchup...tout de suite tu me lâches les basket.."

"Je suis un jeune homme en pleine croissance il me faut de l'énergie.."

"....."

Rien ne vaut l'intimidation...enfin soit tout ça pour commander. Ah c'était enfin a leur tour..

" aahh...alors un double cheeseburger et un bon milshake fraise..et et...des frites bien sûr avec sauce...KETCHUP"

Dit-il en regardant du coin de l’œil, l'homme derrière lui en insistant bien sur le mot ketchup avec un sourire des plus narquois.

" tu prends quoi toi Hyper?"



.
Revenir en haut Aller en bas
Hypermusic

avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 07/06/2011
Age : 22
Localisation : Ouyapatagueul

Fiche Tecnhique
Metier: DJ, musicienne
Age : 23
Nationalité : Québécoise

MessageSujet: Re: Hmmm... cheeseburger ! {PV Pyro et Hypermusic} [AVORTE]   Sam 19 Nov 2011 - 8:11

Je suis un peu mal à l’aise, j’ai piqué une crise de jalousie pour une moto… Quoi qu’il passe sûrement plus de temps à prendre soin de sa bécane qu’il en prendrait pour prendre soin de sa petite copine ! M’enfin bref, on roule on roule et bien évidemment, on roule vite. Le vent s’engouffre dans mes vêtements, faisant gonfler la veste que j’ai bien fait d’enfiler en vitesse. Les notes d’une chanson inconnue résonne dans mes oreilles, filant aussi vite que le vent et laissant en moi l'impression d'un calme puissant, une force qui se laisse porter par les ailes d’un oiseau quelconque. Un oiseau comme ceux de Pyro, un oiseau de feu qui dégagerait une symphonie dont les musiciens jouent autant pianissimo que fortissimo, un rythme de fond qui m’emporte en ce moment. J’ai la tête dans les nuages, les odeurs m’assaillent autant que le chant d’un vent jaloux de notre vitesse. Dépassant allègrement les autos, allant à l’encontre d’une bonne dizaine de lois du code de la route, je suis surprise qu’on ne se soit pas fait arrêter encore.

Un virage sec, deux places de parkings occupées, nous voilà à destination. Un fast-food plus ou moins miteux et je devinais à la musique énervée et impatiente qui coulait de la place à travers la radio qu’ils mettent toujours dans ce genre d’endroit qu’il était plein. Dommage, je viens juste d’entendre Pyro râler parce qu’il y a trop de monde. Eh oui, la malbouffe est populaire à New-York, grosse nouvelle pour tout le monde. Le restau est plein à craquer, l’air est chaud et saturé de l’odeur et la musique de dizaines de corps humains qui s’entassent comme des sardines dans une boîte de brique et de métal. Tout ça pour s’empiffrer de farine de viande javellisée et de pains fait en chine. Bon, j’exagère, le pain n’est pas fait en chine et la farine de viande javellisée, je m’en fous, c’est trop bon.

Il me dit de le suivre, ce que je fais en ayant un look décontracté, comme si de rien était. Après tout, je suis dans mon bon droit. Comme si je devais attendre pour manger. Pfeuh ! J’ai faim, je viens de me battre, de vivre plein de sensations étranges avec Pyro et donc, je suis dans mon plein droit et si jamais quelqu’un a quelque chose à redire, ben qu’il aille se plaindre à Pyro ça va être marrant. Justement, il y a un type en costume chic et une fille qui semble être son larbin –o oups, sa secrétaire, pardon, qui s’obstine avec Pyro. Pas longtemps du moins, ils se calment rapidement. Du moins c’est ce que je croyais. Alors que j’allais commander, ils décident de revenir à la charge et s’entête à vouloir sa place légitime dans la file.

« Hé les jeunes, on était là avant donc c’est à nous de commander, faites la file comme les autres bordel ! »

Il rajouta à l’égard de sa secrétaire sur un ton de voix assez fort pour que tout le resto l’entende :

« Ah je te jure Veronica, ces jeunes de nos jours ! »

Non mais pour qui il se prend !! Il ne sait pas à qui il parle et ça pourrait lui coûter cher, très cher. Ça ne me dérange pas de me faire remarquer, après tout mon pouvoir est assez subtil et quand je m’en sers comme il faut, personne ne se rend compte que je ne suis pas normale. Je suis chanceuse, comparé à Pyro par exemple, mon pouvoir reste inaperçu pour bien des humains. Pour ce trou du… hum, pour cet homme, je ne risque pas grand-chose. Un type bouffi d’orgueil mal placé, qui avouerait être sodomite avant d’avouer que quelque chose qu’il ne comprend pas existe. Quelque chose comme le gène qui fait de moi une mutante, une homo superior. Surtout, il n’accepterait jamais de même considérer le fait que deux jeunes comme nous soient supérieurs à lui. Infiniment supérieur au pauvre humain de base qu’il est.

C’est à mon tour de prendre la parole, mais je compte plus sur le langage corporel pour faire passer mon message. Je m’approche de lui, les épaules rejetées par en arrière, les pouces dans mes poches de pantalon, tout de l’attitude *bitch*.

« Tu fais juste rallonger le temps de file papy, à ta place je me la fermerais et j’endurerais. Arrête de râler pour rien, t’es pas sur le bord de mourir de faim alors franchement, attends en file comme tout le monde. »

La dernière phrase, pleine d’ironie, est dite sur un ton…sarcastique. Je me retourne vers la caisse et commande « Un cheese, une frite et un soda à l’orange » en jetant un regard vers l’homme en costume et *Veronica*. Quant on reçoit nos commandes, j’en profite pour lancer une frite à la tête de l’homme, mais une frite…supersonique. J’adore mon pouvoir, projeter des ondes de chocs c’est une des choses qui m’amuse le plus ces temps-ci.

On se dirige vers une table avec banquette, normalement pour 4 ou 6 personnes mais j’aime trop les banquettes, et une place de libre à une table-banquette quand le restau est plein comme en ce moment est une véritable aubaine. Je me précipite vers la banquette, juste à temps, car une bande de jeunes ados convoitaient aussi la place. Je leur offre un superbe sourire qui exprime parfaitement ce que je ressens… *NIAHAHA J’AI PRIS LA PLACE BANDE DE SALES MÔMES !!*

J’attaque mes frites avec un mélange de mayo-ketchup et avant d’enfourner les premières, je jette un regard à Pyro.

« Merci pour le restau, c’est sympa de ta part. »
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hmmm... cheeseburger ! {PV Pyro et Hypermusic} [AVORTE]   Jeu 24 Nov 2011 - 16:44

La commande fin prête, notre cher Hypermusic prend du poil de la bête maitrisant son pouvoir chaque jour avec un peu plus d'assurance. Un sourire au visage, Pyro aime, que dis-je il jubile littéralement de voir la jeune fille répondre a l'humain. Une réponse en bonne et due forme. Après tout c'est une membre a part entière de la confrérie maintenant, elle a fait ses preuves..elle est capables de renverser une situation. Un don discret qu'elle possède mais d'une incroyable diversité tant sur la forme que sur la propagation même de ses ondes. A certains moments Pyro la trouvait plus dangereuse encore que lui-même. Mais cela étrangement ne lui donnait que des frissons d’adrénaline. Il paya et tout en observant Hyper, il n'eut pas d'autre choix qu'après le répondant de sa consœur de faire un clin d’œil malicieux et sarcastique a l'homme.

« Tu fais juste rallonger le temps de file papy, à ta
place je me la fermerais et j’endurerais. Arrête de râler pour rien,
t’es pas sur le bord de mourir de faim alors franchement, attends en
file comme tout le monde. »

" Dis-toi que tu as du bol..."

"Pourquoi ça?"

" t'est encore en vie non ?...alors estime toi heureux ahah"

Suivant hyper d'un pas serein, notre jeune flambeur aimait a jouer avec le feu, parfois trop même. Mais après tout il faisait ce qu'il voulait, il était rebelle, et vivait la vie a deux cent à l'heure si on pouvait dire. il finit par s'asseoir face à Kiara, déballant l'emballage de son cheeseburger tant attendu...de la mal bouffe certes mais il adorait ça. Et avant de mordre à pleine dent son repas durement mérité, il leva son regard azuré vers la maitresse des ondes musicales.

« Merci pour le restau, c’est sympa de ta part. »

" Ouais si on peut appeler ça un restau...ahah...pas de quoi la prochaine fois je te laisse choisir..."

" Dis, je dois passer voir vif-argent après tu m'accompagnes...où tu veux que je te ramènes?"

Vif-argent n'était autre que le fils de Magneto, lui et Pyro s'entendait relativement bien. Notre pyromane devait le voir pour les pièces qu'il avait demandé pour sa skyline r34. fallait aller chercher les pièces en Californie, chance pour notre prince, ce cher vif-argent avait la capacité de se déplacer plutôt rapidement.

" tu verras c'est plutôt quelqu'un de...rapide ahah"

A peine eut-il terminé de manger que son ventre le tiraillait déjà d'avoir mangé trop vite. Buvant son soda avec lenteur, il se leva de la table pour se diriger vers la sortie.
Mais New York regorgent de bandes et une moto comme la sienne stationnée attirait l’œil, une bande de voyous avait déjà élu domicile a côté de la moto, ne se gênant pas pour s'asseoir dessus.

" Eh merde...sluuurrpp" ( bruit de l’ingestion du soda a travers la paille)

S'approchant de sa moto aux côtés d'hyper, il continua de siroter son soda et se plaça devant la bande.

"Eh gros tas t'es assis sur ma bécane..."

" Quoi...comment tu m'as appelé toi...?"

"Gros tas..a moins que vu ton surpoids tu ne veuilles que je t’appelle gros tas ?"

" T'es un homme mort toi, les gars occupez-vous de la fille je m'occupe de ce gros naze"

" Vous occupez d'elle?...tu crois peut-être que je vais te laissez faire ?"

" Hyper je m'occupe des autres...débarrasse-toi de ce lourdaud..j'ai envie d'un bon digestif..."

Et comme d'habitude, ces voyous fumaient la cigarette, très très mauvais pour la santé ça. Un sourire au lèvres, il observa les 4 autres personnes de la bande, puis en un clin d’œil, celui qui tirait sur sa cigarette prit feu soudainement, tombant au sol, les 3 autres tentèrent de l'aider a éteindre le feu, malheureusement pour eux, les flammes prirent de l'ascension et se déversèrent sur eux également. Un petit rire sadique prit alors notre cher John qui sirotait toujours son soda.

Hyper pouvait le remarquer, Pyro souriait d'un air malicieux presque jubilatoire en observant ces personnes brûler vives, certes ce n'était pas d'énorme flammes, mais le peu qui se trouvaient sur le bras et corps les rendait fous et apeurés.

" ahah..."





.
Revenir en haut Aller en bas
Hypermusic

avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 07/06/2011
Age : 22
Localisation : Ouyapatagueul

Fiche Tecnhique
Metier: DJ, musicienne
Age : 23
Nationalité : Québécoise

MessageSujet: Re: Hmmm... cheeseburger ! {PV Pyro et Hypermusic} [AVORTE]   Jeu 1 Déc 2011 - 0:19

Je suis dans la lune, la bouche pleine d’un mélange de gras, de sel et de trucs totalement inconnus mais incroyablement bons. Je ne sais pas pourquoi la malbouffe c’est si bon… Peut-être est-ce parce qu’aujourd’hui je ne paye rien ? C’est le goût du luxe mes amis ! C’est le goût de ne rien payer, un goût infiniment supérieur à la viande la plus subtile, aux mets les plus aériens, pardonnez mon langage, mais f*ck off ! de toute façon, ce n’est sûrement pas comme si je ne pouvais pas me permettre de prendre une livre ou deux, question poids je n’ai pas grand-chose à craindre.

" Ouais si on peut appeler ça un restau...ahah...pas de quoi la prochaine fois je te laisse choisir..."

« Tu sais si il y a un stand de poutine ici ? Je m’ennuie de ma poutine. Dis-moi pas que t’as jamais goûté !! »

" Dis, je dois passer voir vif-argent après tu m'accompagnes...où tu veux que je te ramènes?"

Oh crotte, ça c’est plus dur comme question. Si il me ramène, il me ramène où ? Mes affaires sont un peu éparpillées chez des amis à gauche et à droite, je ne suis même pas certaine d’où est mon saxo. Un frisson me parcourt l’échine en y repensant, et je me souviens en fin de compte que je l’ai laissé chez une amie avec des cheveux bleus qui reste proche de central park. Mais la question est : J’ai de quoi vivre chez elle ? J’ai toujours mon argent sur moi, rarement de portefeuille, mais je ne me fais pas arrêter souvent. Je ne me fait pas attraper souvent quoi. Pas que je suis délinquante ! Mais je traîne souvent avec des délinquants. Je n’arrive pas à supporter les gens normaux, que voulez-vous ! Je devrais me trouver un vrai endroit à moi par contre. Je me demande si la Confrérie serait une bonne place où m’installer pour une plus grande période… Muh, pas le temps de penser à ça ! Il attend toujours ma réponse.

En fait, j’ai pas le temps de répondre, il aperçoit une bande de jeunes en train de faire mumuse avec sa bécane. Ah génial… À leur place je l’aurais simplement volée quoi ! Bien plus simple. Et perso, je ne me serais pas gêné, j’adore sa bécane. Elle est superbe quoi ! Et elle est capable de faire de la vitesse, sérieusement, j’adore. Pas le temps de rêver pauvre petite Kiara… Allez, je suis Pyro (c’est quoi son vrai nom déjà ?) et j’arrive dehors où il y a une petite altercation avec les jeunes et il me laisse le gros tas. Non mais oh !! Pourquoi je dois avoir l’obèse ? C’est pas du jeu !! En plus j’ai encore mon paquet de frites dans ma main, qu’est-ce que je fais avec maintenant ? Je les lance dessus ? Ah tiens, mais pourquoi pas… Ils ne savent pas à quoi s’attendre, et ce que j’ai fait au bonhomme fatiguant dans la file me donne de l’inspiration.

" Hyper je m'occupe des autres...débarrasse-toi de ce lourdaud..j'ai envie d'un bon digestif..."

« Ouais avec ce tas de gras c’est l’indigestion garantie ! » En le regardant, je rajoutai avec un air découragé « Pas question que je te mange non plus, paye-toi une pute pour ça. »

Je prends une frite dans ma main, soupire en croquant un bout, le poids de mon corps sur ma jambe droite. Je la recule un peu et je me donne de l’élan, un transfert de poids quoi, pour l’envoyer avec une onde de choc en direction de l’obèse. Le filet de musique qui provenait de l’intérieur de la bâtisse ne se rend pas jusqu’ici, mon attaque est moindre mais j’y mets assez d’intensité pour lui faire un œil au beurre noir. Eh oui ! En plein dans l’œil. Pas si pire n’est-ce pas ? Niahaha. Je suis assez fière de moi, et il me regarde avec son œil valide comme si j’étais une mutante. Ah. J’EN SUIS UNE !!!
Même technique que tout à l’heure, je m’avance avec un déhanchement fatal, mais en plus je prends une frite et je l’enfourne lentement dans ma bouche, avec les yeux provocants et tout le toutim. Je pose une main sur sa cuisse et réprimant un frisson de dégoût devant l’odeur de sueur et de gras que dégage cet ado, je pose l’autre main sur son épaule en cambrant bien les reins.

« Mais comme j’ai besoin d’argent… »

Heu, on se calme !! Je ne vais pas le manger, non mais. J’ai mieux comme technique pour me faire de l’argent rapidement. J’envoie une onde de choc direct dans son épaule, et il tombe de la moto tête première. J’enjambe la moto, fouille rapidement les poches du lourdaud inconscient et retire le portefeuille qui ne manquait pas de s’y trouver. Je l’ouvre rapidement, et oh joie, trois billets de vingt dollars ! Ouah !! C’est mon épicerie pour la semaine ! Ou je vais pouvoir aller magasiner pour une nouvelle paire de botte, peut-être des talons hauts… Un nouveau corset ? Ah non !! Je sais… Une teinture ! Une belle teinture de professionnel. Je regarde une mèche qui tombe à la lisière de mes yeux et je me dis que c’est vraiment temps d’en avoir une nouvelle. Mais qui serait capable de me faire une couleur correcte? Je regarde avec envie les cheveux rouges de Pyro, me disant que son coiffeur doit être un pro de la coloration. Je lui en glisserais un mot tout à l’heure.

Pour l’instant, je fais rouler le gros ado un peu plus loin en le tassant du pied et je m’assois de coté sur la moto, jambe croisée, en regardant Pyro se battre contre le reste de la bande.

« Hé Pyro, si t’as besoin d’un coup de main moi j’ai fini du gros tas. »
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hmmm... cheeseburger ! {PV Pyro et Hypermusic} [AVORTE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hmmm... cheeseburger ! {PV Pyro et Hypermusic} [AVORTE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Entre quatre murs [Hypermusic, Pyro & Magneto]
» Première mission pour Pyro et fourberie de ma part. [Terminé]
» Soirée déguisée ! [PV Hypermusic]
» Vos répliques préférées
» La blonde et la mauve [Erika M. Davidoff et Hypermusic][Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men : Sentinel Project :: Le Monde :: New-York :: Les Rues-