X-Men : Sentinel Project

Entrez dans un univers où l'homme est à l'aube de son évolution ! Image 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Coeur De Cristal [PV Emma Frost]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Coeur De Cristal [PV Emma Frost]   Mar 20 Sep 2011 - 6:33

« It's so hard to find someone
who cares about you,
but it's easy enough to find someone
who looks down on you »

Insomnie, lorsque tu nous tiens… Parfois une alliée, parfois une malédiction. Les yeux grands ouverts, les couvertures enroulées dans un coin du lit, menaçant de s’écraser sur le parquet glacé, comment la mutante qu’était Erïka pouvait arriver à trouver le sommeil ? Elle avait beau se tourner d’un côté comme d’un autre, poser son oreiller au pied du lit en espérant trouver plus de confort, il n’y avait rien à faire. Échanger la musique rock du Ipod contre les mélodies de la radio, faire naitre le silence dans la pièce en éteignant l’appareil, depuis les trois dernières heures, elle avait tout essayé. Impossible de trouver le repos. Ça devait être ça les conséquences de dormir trop longtemps durant la journée. Erïka se redressa et passa une main vigoureuse dans sa chevelure, pour en défaire le chignon qu’elle avait si bien fait, quelques heures plus tôt. Attrapant une paire de jeans sombres, un simple t-shirt ainsi qu’une veste d’une grande blancheur, parsemée de dentelle, l’adolescente entreprit de sortir prendre l’air. Elle devait se changer les idées, elle devait trouver le moyen de se détendre et de, peut-être, trouver le sommeil. Après avoir enfilé une paire de chaussette, la jeune fille attrapa son téléphone, qu’elle dissimula dans la poche de son pantalon, ainsi qu’un paquet de cigarette. À pas de loup, elle s’éclipsa hors de sa chambre, laissant son Ipod sur la table de chevet.

Se diriger dans l’obscurité la plus totale n’était guère d’une grande facilité, lorsque l’on ne possédait rien de plus que les deux yeux d’un simple humain. S’habituant peu à peu à la pénombre, Erïka su se diriger vers les portes menant à l’extérieur de l’institut. Aussitôt, l’air frais de la nuit balaya sa chevelure d’or et caressa avec douceur son visage d’ange. Elle referma silencieusement la porte derrière elle, avant d’entreprendre une marche de santé, autour de l’institut. Elle ne voulait se faire repérer, pas à cette heure tardive, mais il lui fallait trouver un endroit où se poser, tranquillement. C’est alors qu’elle tomba face à face à une échelle. Posée contre le mur de brique, elle était longue, suffisamment longue pour permettre à la mutante d’atteindre un petit toit, où une certaine partie bien plate pouvait l’accueillir. Sans réfléchir d’avantage, l’adolescente entreprit sa montée, se disant bien que quelqu’un avait omis de ranger l’échelle à sa place, après une longue journée à travailler sur le toit. Bien ancrée dans l’herbe et la terre, Erïka profita de cette stabilité pour monter rapidement sur le toit. Si elle levait les yeux, elle pouvait apercevoir le grand toit, bien plus haut, qui lui serait impossible d’atteindre. Valait mieux se contenter de la place de choix qu’elle s’était trouvé. Prenant place sur la partie plate de ce petit toit, couvrant l’entrée principale de l’institut, l’adolescente laissa l’un de ses jambes suivre l’inclinaison des tuiles devant elle. Il faisait bien plus frais qu’en bas, mais la vue en valait tout de même la peine. Malgré tout, de mauvais souvenirs réussir à refaire surface chez Erïka, comme à toute les fois qu’elle se retrouvait seule accompagnée de sa mélancolie.

Cloitrée à l’institut, elle n’était sortie que quelques jours depuis que le professeur Xavier lui avait interdit de se balader seule, en ville, pour sa sécurité. De toute façon, que pouvait-elle y faire ? Rendre visite à Duncan ? Elle y avait songé plusieurs fois, mais n’aimait pas cette idée d’être « chaperonnée ». Depuis les deux dernières semaines, elle avait eu l’occasion de faire une petite visite à sa grand-mère, en plus d’avoir réussis à joindre son frère qui, au final, n’avait pu se présenter à leur lieu de rendez-vous. Elle s’était, également, confiée au professeur Xavier qui avait su être une oreille attentive et d’une grande compréhension. Elle avait bien lu l’horreur dans son regard, lorsqu’il avait terminé de lire ses terribles souvenirs. Elle savait qu’il n’était pas indifférent face à ce qu’elle avait vécu par le passé et tentait de faire en sorte qu’elle ne soit plus menacée par ces individus qui, à présent, devaient chercher à mettre la main sur elle. Cette situation dépassait probablement tout ce qu’il aurait pu imaginer à son sujet, mais il savait rester calme et réfléchir à tête posée. Cependant, il s’acharnait toujours à faire en sorte que la jeune fille puisse apprendre à maitriser sa colère. Erïka se refusait à suivre une quelconque thérapie, causant encore et toujours des ennuis. Déjà, la veille, elle s’était battue avec un autre mutant de l’institut. Même s’ils étaient sortis du combat indemne, ils avaient tout de même donné un sacré spectacle aux autres résidents. D’ailleurs, plus personne ne la croisait. Les seules fois où elle sortait étaient pour fumer tranquillement dans le petit bois, pour emprunter la salle de bain ou bien pour manger quelque chose de plus ou moins nourrissant. Elle se refermait de plus en plus sur elle-même. Même si l’adolescente n’avait jamais été des plus sociables, elle n’hésitait pas à sortir à l’extérieur et à se balader dans l’institut, quitte à s’assoir dans les escaliers pour lire un bouquin...

Erïka retira un briquet, logé dans son paquet de cigarette. Attrapant l’une de ces dernières et la coinçant entre ses lèvres, la jeune fille fit jaillir une petite flamme qui vint allumer l’objet de son désir actuel. Rangeant le briquet dans la boite qu’elle posa à sa droite, l’adolescente consuma ce poison, observant le ciel aux mille étoiles qui n’étaient que de simples figurantes à côté du croissant de Lune. Elle ferma les yeux, quelques instants, profita du silence que lui offrait cette douce nuit d’été. Bientôt, les cours allaient reprendre. C’était probablement une bonne chose, car cela occupera ses longues journées d’ennui. En attendant, elle pouvait toujours lire quelques bouquins qu’elle n’avait toujours pas touchés depuis sa dernière rencontre avec le professeur Xavier, dans son bureau.

Seule, dans la pénombre, l’adolescente scrutait l’horizon, profitant de ce moment de calme et de paix pour tenter de balayer tous ces mauvais souvenirs qui revenaient sans cesse la hanter. Elle semblait si froide, si inaccessible, sculptée comme une statue de glace, mais, pourtant, son cœur était fait de cristal. Semblant si fort, il était un trésor immuable, en apparence. En fait, ce que de rares personnes savaient, étaient qu’il était terriblement fragile et ne reflétait que ce qu’elle désirait projeter aux autres. Pour accéder à ce bijou si bien enfoui dans son être, il fallait s’armer de beaucoup de patience, de confiance, mais, surtout, de franchise. Cette jeune fille ayant été surnommée Verity, par Scum, n’était pas si honnête que tous pouvait le croire. Ce masque que revêtait chaque jour, face au monde, ce qui était devenu sa nouvelle personnalité, bien plus agressive et impulsive, n’était autre que le résultat de la peur de voir sa véritable facette et son histoire mise à nue devant tous. Tous les humains mentent. Tous les humains ont quelque chose à cacher. Même les plus vrais, ont leurs petites cachoteries…

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Frost

avatar

Messages : 484
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 30
Localisation : Dans ta tête.

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age : 28 ans
Nationalité : Americaine

MessageSujet: Re: Coeur De Cristal [PV Emma Frost]   Ven 23 Sep 2011 - 13:01

Emma était assise à son bureau, occupée à rédiger son discours annuel de rentrée des classes. Un discours engageant, plein de confiance avec un côté rassurant, car elle savait les nouveaux élèves souvent bien tourmentés par la découverte de leur don.
Elle laissa échapper un long soupir en reposant le stylo plume à l'encre azur qu'elle tenait entre son pouce et son index. La jeune femme ne parvenait pas à trouver ses mots. A quoi bon signifier que tout irait bien désormais, qu'ils étaient en sécurité, alors qu'elle sentait les foules s'agiter, le regard du monde s'ouvrir et se tourner lentement vers eux. Combien de temps avant que les non mutés réalisent ce qu'ils étaient ? Et combien encore avant que la peur de la différence ne change leur curiosité en haine ? Emma ne connaissait que trop bien ce processus.

Elle se massa les yeux un instant avant de se redresser dans un nouveau soupir. Quelle heure était-il ? Depuis combien de temps tournait et retournait elle les mots pour en extraire un speech crédible ?

Le professeur se dirigea vers la fenêtre, repoussant le rideau de velours rouge pour regarder à l’extérieur. La nuit était noire, il était sans doute temps de se mettre au lit.

Alors que la jeune femme relâchait le rideau pour se détourner de la fenêtre, quelque chose attira son regard. Un éclat d'or brillant un bref instant sous la lune. Emma clignât des yeux, avait elle rêvée ou quelqu'un arpentait-il la cour ? Avec une petite moue incrédule elle concentra son pouvoir pour occulter tout esprit de l'institut de ses pensées, se concentrant sur l’extérieur. Quelques brides de songes et de souvenirs lui parvinrent, elle ne resta pas assez longtemps dans l'esprit pour être indiscrète, mais bien assez pour comprendre de qui il s'agissait.


Erika ...

Emma soupira pour la troisième fois en quelques minutes. Le Professeur Xavier l'avait prévenue que la jeune adolescente était tourmentée en ces derniers temps, mais tout de même elle aurait pu choisir un autre moment pour se perdre dans sa mélancolie.

La jeune femme attrapa sa cape, qu'elle ferma autour de ses épaules à l'aide d'une épingle ronde estampillée d'un X., puis sortit. A l'aide de son pouvoir télépathique elle se guida pour retrouver la petite blonde, atterrissant devant une échelle qu'elle escalada d'un mouvement rapide pour se retrouver sur le petit toit en compagnie de la Russe.


Bonsoir Erika.
.

_________________

" Le monde entier nous regarde à présent,
nous ne devons être rien de moins que fabuleux. "
Emma Frost - Amy Grimm - Honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Coeur De Cristal [PV Emma Frost]   Ven 23 Sep 2011 - 17:54

Dans la pénombre, à travers le silence réconfortant d’une douce nuit d’été, se mouvait une jeune femme dont les mots ne pouvaient se coucher sur papier. Trouverait-elle les mots si elle laissait sa voix, ainsi que son cœur, se réunir pour ainsi fonder un discours des plus sincère et des plus réconfortant ? Écrire n’était pas toujours facile, le syndrome de la page blanche planant toujours au-dessus de notre tête. Le plus ardu restait le commencement. Comment trouver un début adéquat ? Sortir une longue phrase digne de Molière ou bien ne prononcer quelques petits mots, bien simple, mais réconfortant ? Si les premières lignes d’un texte n’étaient jamais simples à trouver, en ce qui concernait la discussion, le tout venait comme un réflexe, une habitude.
C’est lorsqu’Emma grimpa rapidement sur le toit pour se poser doucement auprès de la jeune fille, que cette dernière tourna la tête vers elle. Elle ne l’avait pas entendu arriver. Seulement, lorsque le léger mouvement de l’échelle accrocha son regard, elle ne put empêcher son cœur de faire un bond dans sa poitrine. Puis, elle se rassura immédiatement : elle était à l’institut, rien ne pouvait l’atteindre. C’était le seul endroit où elle pouvait respirer, sans craindre de faire une mauvaise rencontre au tournant d’un couloir. À présent, le professeur gardait un œil sur elle. Cependant, l’idée d’être sans cesse chaperonnée lui déplaisait. Elle savait se débrouiller, jusqu’à un certain point et, lui, avait probablement plus important à faire que d’aller la récupérer dans les rues de New-York parce qu’on avait voulu s’en prendre à elle. Normalement, elle combattait, fière et déterminée, mais contre cinq hommes armés elle ne pouvait rien. Elle devait se résigner et se dire qu’elle ne pourra être en paix jusqu’à ce que son cauchemar ne prenne fin.


-« Bonsoir Erika. »

C’était simple, c’était direct. Pourquoi devoir chercher une phrase clé afin d’exécuter une entrée remarquée ? Un simple bonsoir suffisait, surtout dans le cas de l’adolescente qui cessa de fixer la mutante pour contempler, une fois de plus, l’horizon. Soufflant une énième bouffée de fumée, elle daigna répondre à la femme. Ce soir, elle n’avait pas envie d’ouvrir les hostilités avec un X-Men. Déjà, elle avait toujours Scott et Jean sur le dos, pour diverses raisons. Parfois, Ororo la toisait d’un regard sévère, lui intimant de lui obéir, ce qui ne fonctionnait pas toujours. Elle jouait son rôle d’institutrice, cherchant à maintenir l’ordre au sein de l’institut. Contrairement aux deux autres, cette femme ne semblait pas la détester, mais plutôt porter une certaine haine contre son comportement violent. Lorsqu’elle observait Emma, elle voyait également une grande femme. Cependant, cette derrière semblait aussi froide et immuable qu’un iceberg. Erïka n’était certainement pas la seule à cacher ce qu’elle vivait. Son air parfois arrogant, parfois détaché, se traduisait par le désir de dissimuler ses véritables sentiments aux autres. Une sorte de bouclier dont elle se servait enfin de dresser une barrière entre elle et chaque individu dont elle faisait la rencontre, dans sa vie de tous les jours. Cependant, récemment, une large fissure s’était formée sur la solide paroi de son bouclier, laissant au professeur Xavier l’occasion de voir et de comprendre la tourmente de l’adolescente.

-« Bonsoir »

Erïka tapota légèrement sa cigarette de l’index gauche afin de faire tomber la cendre sur la toiture. Elle n’attendait que les représailles, à présent. Fumer n’était pas une bonne chose pour sa santé, il se faisait tard et elle devrait être dans sa chambre, il était dangereux de grimper ainsi sur les toitures, etc. Les gens avaient toujours quelque chose à lui reprocher. Cependant, le silence prenait toute la place entre les deux jeunes femmes. Erïka jeta un bref regard à Emma. Que voulait-elle ? Était-ce une façon silencieuse de lui demander de descendre de ce toit ? Pas question. Pour l’instant, l’adolescente voulait y rester et il lui faudrait d’excellents arguments pour qu’elle décide de se déplacer.

-« Il y a un problème ? » demanda-t-elle en laissant paraitre une petite pointe d’agacement qu’elle avait tenté cacher. « Vous voulez une cigarette, peut-être ? »

Erïka souhaitait la faire réagir un peu. Peut-être était-ce jouer avec le feu, mais si elle se brûlait, elle ne pourrait blâmer personne d’autre qu’elle-même. Lorsqu’une conversation s’entamait, ceux qui participaient au dialogue avaient la possibilité de diriger la discussion dans la direction de leur choix. La mutante, elle, avait pris l’initiative de briser le silence pour tenter de connaitre les intentions d’Emma. Malgré ses paroles teintées d’agacement face à une figure d’autorité, l’adolescente la vouvoyait, signe qu’elle la portait tout de même dans son estime. Ce n’était guère le cas avec tout le monde en ces lieux. Emma faisait donc partie de ces personnes qu’elle respectait, même si son attitude pouvait parfois laisser croire le contraire. Lorsque l’on ne connait pas suffisamment la russe, il n’était pas simple d’arriver à comprendre les rouages de sa personnalité et peu de gens possédaient la patience nécessaire pour apprendre à la découvrir…
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Frost

avatar

Messages : 484
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 30
Localisation : Dans ta tête.

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age : 28 ans
Nationalité : Americaine

MessageSujet: Re: Coeur De Cristal [PV Emma Frost]   Ven 23 Sep 2011 - 19:05

« Il y a un problème ? ... Vous voulez une cigarette, peut-être ? »

Emma inclina la tête pour poser son regard Azur sur la jeune Russe. Elle avait l'habitude des personnes au caractère rebelle et la tentative de provocation l'amusa plus qu'autre chose. La mutante laissa peser quelques lourdes secondes avant de formuler sa réponse, elle savait que le silence donnerait plus d'impact à la surprise qu'elle voulait créer. Il était hors de question pour elle de réprimander l’adolescente ou de la prendre de la hauteur de son statut. Elle laissait cela aux autres professeurs, ceux aux bonnes manières, ceux qui ne comprenaient pas qu'une attitude agressive masqué autre chose qu'un être mauvais. Tout en replaçant une mèche derrière son oreille elle offrit un sourire à Erika, pas un condescendant, ou un moqueur, comme elle avait l'habitude, mais un sourire presque doux.

"Pourquoi pas oui."

La psyonique rejeta sa cape en arrière et dans un mouvement gracieux s’avança pour s'asseoir à coté de l’étudiante, tendant une main vers elle pour récupérer la cigarette. Ce geste était réfléchi, une main tendue avait une profonde signification pour celui qui la voyait, quelque soit la raison qui faisait qu'elle l'était. Elle en profita pour enchainer.

" Un problème ? Ce n'est pas à moi de dire si il y en a un ne penses tu pas ?"

Le professeur laissa pendre une de ses jambes dans le vide dans une attitude détendue, se tenant toujours droite cependant, dégageant quelque chose d'imposant.


" N'est il pas un peu tard pour arpenter les toits ? La vue est sublime cela dit, tu as bien choisie ton endroit. Mais je doute que ce soit pour cette unique raison que tu te trouves ici... n'est ce pas ?"

Emma ramena son profond regard bleuté sur la jeune fille.
.

_________________

" Le monde entier nous regarde à présent,
nous ne devons être rien de moins que fabuleux. "
Emma Frost - Amy Grimm - Honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Coeur De Cristal [PV Emma Frost]   Ven 23 Sep 2011 - 21:01

Douce et rafraichissante était la brise qui s’immisça dans la chevelure d’Erïka, la soulevant de quelques centimètres avant de la laisser mollement retomber sur ses épaules. Erïka fut surprise d’entendre la réponse de la femme qui ne tarda pas à s’installer à ses côtés. Depuis quand les professeurs fumaient-ils ici ? Elle n’était peut-être pas derrière eux vingt-quatre heures sur vingt-quatre, elle ne connaissait peut-être pas leur vie, mais elle savait déjà que la majorité d’entre eux ne touchait pas à la cigarette. Jusqu’à présent, il n’y avait que Logan qu’elle savait fumeur. D’ailleurs, c’était bien difficile de l’ignorer, le voyant parfois s’allumer un cigare alors qu’il se trouvait toujours entre les murs de l’institution. L’adolescente coinça la cigarette entre son majeur et son index alors qu’elle en extirpait une autre de son paquet, qu’elle tendit à la femme. Elle fit de même avec le briquet, lui laissant le plaisir de mettre le feu au bout de sa cigarette.

-" Un problème ? Ce n'est pas à moi de dire si il y en a un ne penses-tu pas ?"

Erïka ne répondit pas. En fait, elle ne savait quoi répondre. Effectivement, elle avait un gros problème qui l’oppressait sans cesse, l’empêchait de se balader librement sans craindre la moindre agression et la réveillait au milieu de la nuit, en sueur, lui faisant vivre d’affreux cauchemars. La liberté qu’Erïka chérissait tant était en train de lui filer entre les doigts. À chaque fois qu’elle y pensait, une boule se formait dans sa gorge. Non, elle ne pouvait se résigner à se retrouver cloitrée ici, sans pouvoir en sortir parce que de dangereux individus souhaitaient la faire taire. Avant que la jeune fille ne put dire quoi que ce soit, Emma enchaina.

-" N'est-il pas un peu tard pour arpenter les toits ? La vue est sublime cela dit, tu as bien choisie ton endroit. Mais je doute que ce soit pour cette unique raison que tu te trouves ici... n'est-ce pas ?"

-« J’arrive pas à dormir. Ça arrive à tout le monde, non ? »

Elle n’arrivait plus à trouver le sommeil. Elle avait trop dormi. Le soir, elle restait éveillée suite à un cauchemar, car elle craignait qu’il ne revienne la hanter. Elle ne pouvait s’empêcher de trouver une quelconque distraction, que ce soit regarder une série télévisée sur son ordinateur portable ou bien un livre qu’elle avait déjà entamé. Elle avait besoin de penser à autre chose, le temps que la nuit s’estompe et laisse tranquillement place aux premiers rayons du soleil. Une fois l’aube arrivée, l’adolescente se laissait aller à de nouvelles histoires issues de l’imaginaire tordu de ses auteurs favoris. Elle ne tardait pas à s’assoupir, se laisser guidée par Morphée loin de tout rêve cauchemardesque. Ainsi, elle ne se réveillait pas avant l’après-midi. Soir après soir, c’était les mêmes horreurs qui revenaient. D’ailleurs, depuis sa dernière sortie en ville, elle revoyait sans cesse cet homme mystérieux retirer violemment la colonne vertébrale de l’un de ses assaillants avant de pousser un cri victorieux, digne d’une bête sauvage. Elle revoyait le crâne tournoyer autour de cette colonne d’os et de chaire sanguinolente. Erïka était effrayée par la nuit, qui lui apportait ces horribles images qu’elle préférerait oublier.

Pourquoi Emma faisait référence à ses problèmes ? Tentait-elle une quelconque approche pour qu’elle se confie ? Le professeur avait dû lui parler de son cas, évoquer le fait qu’elle avait de nombreux ennuis sans en dévoiler la source. Il ne pouvait avoir révélé l’origine de ses problèmes, il avait promis de ne rien dire sur tout cela. Avait-il trahis ce serment ? Erïka en serait étonnée, car il était un homme de confiance. Il ne pourrait briser cette promesse, elle en était certaine. Cependant, cela n’empêchait pas qu’il eut pris la décision d’informer certaines personnes du fait qu’elle devait être surveillée, pour sa sécurité. La X-Men cherchait-elle des réponses auprès de l’adolescente suite à un refus de Charles-Xavier de parler ? Erïka se devait d’en être certaine.


-« Le professeur vous a parlé de moi, je me trompe ? Sinon, pourquoi être ici, en ce moment ? Vous avez certainement mieux à faire à cette heure-ci…»

L’adolescente accompagna ses paroles d’une fumée grisâtre qu’elle laissa s’échapper d’entre ses lèvres. Elle passa une main entre ses cheveux, tout en observant Emma, plantant ses prunelles dans les siennes. Ses yeux étaient d’un bleu éclatant, tout comme les siens. Sa chevelure était d’un blond comparable aux champs de blés, comme les siens. Elle tentait peut-être de socialiser avec elle, mais toutes deux étaient faites de cristal, ne souhaitant montrer leurs blessures respectives. Que faire lorsque deux forts caractères, ne souhaitant s’ouvrir pleinement l’un à l’autre faisait connaissance ? Erïka le découvrira probablement sous peu…
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Frost

avatar

Messages : 484
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 30
Localisation : Dans ta tête.

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age : 28 ans
Nationalité : Americaine

MessageSujet: Re: Coeur De Cristal [PV Emma Frost]   Dim 25 Sep 2011 - 15:23

-« Le professeur vous a parlé de moi, je me trompe ? Sinon, pourquoi être ici, en ce moment ? Vous avez certainement mieux à faire à cette heure-ci…»

- Le professeur m'a parlé de toi oui ... Cependant ce n'est pas pour cela que je suis ici. Ne me confonds pas avec tous ces gens qui répondent au doigt et à l’œil et se plient en quatre pour plaire à Charles, je le respecte, je l'écoute, mais si je n'avais pas eu envie de te rejoindre ce soir sur ce toit, je ne l'aurais pas fait.

La jeune femme sourit, glissant la cigarette entre ses lèvres et l'allumant à l'aide du briquet tendu par l'étudiante. Elle tira une longue bouffé, recrachant la fumée en levant le visage vers le ciel, alors qu'elle rendait son briquet à la Russe. Emma n'en ressentit pas plus de plaisir que cela. Elle n'était pas ce que l'on pouvait appeler une fumeuse, bien qu'à certaine occasion elle ne refusait pas de consommer ce petit poison en tube. Dans certains milieu qu'elle avait côtoyée c'était improbable de ne pas fumer.

- Tu sais Erika, je ne peux te forcer à te confier à moi. Bien sûr je pourrai lire ton esprit, mais je ne le ferai pas. Tu me dis être là par manque de sommeil et je te crois, mais je ne suis pas idiote et je sens qu'il y a autre chose. Les insomnies ont toujours une source. En parler et hypothétiquement obtenir de l'aide, ou le garder pour toi et te ronger ne regarde que ta personne.

Emma avait dit ces derniers mots un peu sèchement malgré son air détaché. Elle voulait que le timbre de sa voix influence la petite blonde, qu'elle comprenne l'idiotie du silence dans un lieu comme l'institut. Mais il n'y avait pas que ça. La psyonique était agacée de ne pouvoir violer l'intimité mentale des élèves. Cela serait tellement plus simple que de se perdre en palabres. Mais le Professeur Xavier le lui avait formellement interdits lorsqu'il lui avait ouvert les portes de l'enseignement dans son école, et Emma savait qu'il serait intransigeant là dessus. Elle soupira un peu en écrasant sur le bord du toit la cigarette à demie consumée, lançant le mégot en contre bas d'une pichenette de l'index.

( - Acceptes au moins un conseil, que je ne me sois pas déplacée pour rien... Il existe un excellent moyen de trouver le sommeil sans tracas, cela consiste à épuiser son corps et son esprit, et je ne connais rien de mieux pour cela que la salle des dangers, tu devrais t'y rendre de temps en temps. Et puis, ça t'évitera de t'exercer sur tes petits camardes. Émet un rire amusé. )

Le professeur ramena une fois de plus son regard sur Erika, restant assise là au cas ou la Russe aurait, suite à son discours, le désir de parler.


( [Hrp] J'ai mis ma dernière réplique entre parenthèses parce que je ne suis pas sure du tout que les étudiants aient accès à la salle des dangers ( enfin tous c'est sur que non, mais Erika peut être). Si ce n'est pas le cas, cette phrase n'est pas à prendre e compte ^^. [/hrp] )
.

_________________

" Le monde entier nous regarde à présent,
nous ne devons être rien de moins que fabuleux. "
Emma Frost - Amy Grimm - Honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Coeur De Cristal [PV Emma Frost]   Lun 26 Sep 2011 - 4:46

Erïka posa son briquet aux côtés du paquet de cigarettes avant de jeter un regard vers l’horizon. Certaines parties du grand terrain où était bâti l’institut ne lui inspirait guère confiance, en ce moment. Dans la pénombre, le moindre bruit était suspect, la moindre ombre était un potentiel agresseur. Malgré tout, elle ne pouvait se lasser de cette vue magnifique. L’adolescente savourait chaque seconde passées ici, alors que la nuit s’était confortablement installée et envoyait tendrement de petites étoiles bercer le ciel. Observer ainsi la Lune, au beau milieu de la nuit, était un pur délice, un moment de calme unique qu’elle ne pouvait connaitre en plein jour. Malgré la présence d’Emma, ce moment passé en altitude était tout simplement agréable. Peut-être que la femme avait également eu envie d’observer la nature en plein repos ? Si Erïka en croyait ses dires, elle n’était là que de son propre chef, n’obéissant à personne. Cela s’avérait rassurant. Cependant, elle ne comprenait pas l’inquiétude d’une femme qui avait probablement mieux à faire que de se préoccuper d’une adolescente en mal de vivre...

-« Tu sais Erika, je ne peux te forcer à te confier à moi. Bien sûr je pourrai lire ton esprit, mais je ne le ferai pas. Tu me dis être là par manque de sommeil et je te crois, mais je ne suis pas idiote et je sens qu'il y a autre chose. Les insomnies ont toujours une source. En parler et hypothétiquement obtenir de l'aide, ou le garder pour toi et te ronger ne regarde que ta personne. »

-« Ça vous pose un problème que je garde tout cela pour moi ? Si vous voulez tant savoir, vous n’avez qu’à violer ma vie privée et lire dans mes pensées. Cependant, je crois que vous n’aimeriez pas ce que vous pourriez y trouver. Laissez tomber, ça vaut mieux. »

Erïka s’était montrée tout aussi sèche qu’Emma dans ses paroles. Le ton que la femme avait employé en fin de phrase n’avait fait qu’influencer son humeur ainsi que le timbre de sa propre voix. Elle voulait se montrer claire : ce qui résidait dans son esprit n’était pas destiné au premier venu. Elle appréciait le respect qu’avaient les télépathes envers les autres élèves de l’institut, malgré leur curiosité. Ce devait être tentant d’utiliser son pouvoir sur autrui lorsque l’on désirait ardemment connaitre quelque chose. Cependant, certaines règles d’éthiques obligeaient quiconque à ne pas violer l’intimité de chaque personne présente. Erïka pouvait se compter chanceuse que le professeur Xavier soit intransigeant sur ce point, car, s’il en était autrement, cela ferait longtemps que ses secrets seraient étalés : sa famille, son enfance, ses problèmes, sa nouvelle identité ainsi que ses plus grandes peurs.

-« Accepte au moins un conseil, que je ne me sois pas déplacée pour rien... Il existe un excellent moyen de trouver le sommeil sans tracas, cela consiste à épuiser son corps et son esprit, et je ne connais rien de mieux pour cela que la salle des dangers, tu devrais t'y rendre de temps en temps. Et puis, ça t'évitera de t'exercer sur tes petits camarades. »

Les paroles de la professeur surprirent énormément Erïka. La fameuse salle des dangers. Elle aimerait bien savoir à quoi elle ressemblait, mais il lui était impossible d’y entrer. N’était-elle pas destinée qu’aux X-Men ? Enfin, voilà une occasion ou jamais de connaitre cette mystérieuse pièce. Et puis, bouger un peu ne lui ferait guère de tort. En fait, elle pourrait même tenter un petit entrainement lui permettant d’améliorer ses compétences au combat en vue de mettre une bonne raclée à cette petite garce de Kiara. Rien qu’à repenser à la mutante, Erïka passa machinalement sa main libre sur son nez en voie de guérison. Pas question de se retrouver avec un nez cassé, la prochaine fois ! Autant profiter de la chance qu’elle possédait, ce soir. Et puis, cela lui ferait du bien de se défouler sur quelque chose d’autre qu’un pauvre étudiant ayant eu le malheur de prononcer quelques mots de trop. La majorité du temps, c’était volontaire, le but étant simplement de la faire enrager. Bien entendu, tous les ennuis retombaient sur elle, par la suite. Elle n’y pouvait rien. C’était devenu une habitude dont elle ne pouvait se détacher, une roue infernale dans laquelle elle s’était coincée.

-« Je croyais que la salle des dangers n’était autorisée d’accès qu’aux X-Men, mais puisque vous me le proposez, pourquoi ne pas y faire un tour ? C’est toujours bien de s’exercer avant vu d’un nouvel affrontement, non ? »

Sur ce, Erïka écrasa sa cigarette avant de la jeter dans l’herbe, quelques mètres plus bas. Elle avait lancé son mégot avec force avant de l’observer dans sa chute libre dans les ténèbres de la nuit. L’adolescente se tourna vers l’institutrice alors qu’elle attrapait son paquet de cigarettes dans lequel elle rangea son briquet. Elle était prête à combattre. Une nouvelle énergie s’emparait de son corps. Peut-être qu’après avoir bougé elle serait en mesure de profiter d’une bonne nuit de sommeil, sans être brusquement réveillée par d’horribles cauchemars. Prête à se lever pour ensuite quitter cet endroit, la jeune fille attendait patiemment que la femme se décide à descendre de ce toit.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Frost

avatar

Messages : 484
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 30
Localisation : Dans ta tête.

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age : 28 ans
Nationalité : Americaine

MessageSujet: Re: Coeur De Cristal [PV Emma Frost]   Lun 26 Sep 2011 - 12:20

-« Ça vous pose un problème que je garde tout cela pour moi ? Si vous voulez tant savoir, vous n’avez qu’à violer ma vie privée et lire dans mes pensées. Cependant, je crois que vous n’aimeriez pas ce que vous pourriez y trouver. Laissez tomber, ça vaut mieux. »

Emma ne prit pas la peine de répondre, c'était inutile. Erika savait très bien qu'elle ne le ferait pas, elle n'en avait pas le droit, aussi cette phrase n'étais qu'une provocation de plus de la petite Russe. Cela fit même sourire l’Américaine car en ce qui concernait les provocations elle était passée maitre. Décidément cette jeune fille la touchait, elle voyait un peu d'elle même dans l’adolescente. Le professeur se demandait cependant de plus en plus ce qui poussait cette jeune fille à déserter sa couche en pleine nuit, à forger autour d'elle une puissante barrière aussi froide et dure que la glace, afin que personne ne puisse l'atteindre. Les mots de la jeune blonde laissaient supposer que ses tourments étaient véritablement horribles, mais tous les adolescents ne pensaient ils pas ça ? Elle pensait pouvoir effrayer Emma de ses pensées ? La psyonique en avait vu d'autre !

-« Je croyais que la salle des dangers n’était autorisée d’accès qu’aux X-Men, mais puisque vous me le proposez, pourquoi ne pas y faire un tour ? "

- Et que penses tu que je sois ? dit elle amusée.

Le professeur avait volontairement détourné la phrase de l'étudiante. Pour lui faire comprendre dans un premier temps qu'elle était accompagnée d'un adulte, un X-Men à part entière et un professeur de l'institut, qu'elle n'avait donc pas à se soucier des interdictions. Mais il n'y avait pas que cela, elle l'avait également fait pour se donner de la contenance. Elle savait très bien que Charles Xavier n'allait pas du tout apprécier son acte, mais cette petite avait beaucoup de potentiel en elle, Emma le sentait, beaucoup de colère qui pourrait devenir une véritable force. Il aurait été idiot de passer à coté de l'occasion de la tester, autant faire d'une pierre deux coups. Et puis après tout c'est lui qui lui avait demandé de garder un œil sur Erika, si il n'appréciait pas les méthodes employées pour aider l' étudiante, il n'avait qu'à s'adresser à quelqu'un d'autre !


La Russe se leva, Emma la suivit du regard pour la voir disparaitre par l’échelle. Elle était motivée. C'était une bonne chose. En prenant une longue inspiration et lançant un nouveau regard sur l'horizon elle se leva et descendit afin de guider l'étudiante vers la fameuse salle des dangers.


( Changement de section pour la suite ou non ? )

.


_________________

" Le monde entier nous regarde à présent,
nous ne devons être rien de moins que fabuleux. "
Emma Frost - Amy Grimm - Honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Coeur De Cristal [PV Emma Frost]   Mar 27 Sep 2011 - 6:32

- Et que penses-tu que je sois ?

Erïka laissa un sourire satisfait se dessiner sur ses lèvres. Emma n'avait pas tort. Une X-Men lui ouvrait les portes de la salle des dangers. Quelle idée avait-elle derrière la tête ? Peu importait, car Erïka la suivait tout de même. Voyant la mutante disparaitre rapidement en bas de l'échelle, l'adolescente se disait qu’elle aimerait bien être en mesure de faire la même chose un jour. Pour l'instant, elle se contentait de poser les pieds sur chacun des barreaux afin d'éviter de tomber. Une fois que ses deux pieds eurent touché le sol, la jeune fille se tourna vers l'institutrice, prête à la suivre. Elle tentait de cacher son excitation ainsi que sa grande curiosité. Après tout, elle n'allait pas divulguer sa joie à l'idée de pouvoir se défouler un peu. Elle tentait de rester plus ou moins indifférente, question que la femme ne puisse percevoir celle qu’elle cachait réellement. Moins elle en découvrait, mieux c’était. Malgré le fait que la femme était, en générale, aussi froide que la glace, elle restait une personne dotée d’un intérêt pour ses élèves. Elle venait d’elle-même vers eux et tentait de les aider. Cependant, dans un cas comme celui de la Russe, la tâche allait se révéler ardue. Elle n’avait pas l’intention de parler de ses angoisses. Enfin, pas pour le moment. Peut-être que l’entrainement lui délierait la langue ?

Marchant silencieusement, l’adolescente pressa le pas dans le but de se retrouver à la même hauteur que la professeur. Elle observait le paysage, devant elle, puis s’avança vers la porte menant à l’intérieur de l’institut. Prenant les devants, elle entra dans le bâtiment et se dirigea vers l’un des principaux couloirs avant de laisser Emma la guider vers cette fameuse salle. De cette démarche toujours si gracieuse et sévère, la femme dégageait une grande confiance. Elle avait beau rester froide, cela faisait partie de son charme. Erïka souhaitait secrètement la voir au combat, savoir comment elle se débrouillait lors d’une situation de combat. Elle allait probablement le découvrir sous peu, tout comme cette fameuse salle que peu de résidents de cet institut connaissaient. Alors que les deux femmes déambulaient dans le couloir, Erïka laissa échapper un long bâillement qu’elle tenta de tenir silencieux, cachant sa bouche d’une main lasse. Brisant le silence entre elles, la jeune fille s’adressa au professeur, ne prenant pas la peine de parler moins fort qu’à son habitude. Et puis, ce n’était pas comme si sa voix était forte et résonnait dans le couleur de l’établissement.

-« Vous avez une idée derrière la tête, j’en suis sûre. Je me trompe, mademoiselle ? »

Erïka profita du silence régnant dans le couloir pour respirer un peu, prendre le temps de marcher à son rythme, observant celle qui la précédait. Elle n’était pas la seule à cacher certaines choses. Cependant, ce qui concernait Emma était loin d’être de ses affaires et elle ne prévoyait pas jouer à l’enquêtrice pour glaner la moindre information à son sujet. Même si elle voyait qu’une carapace de cristal empêchait la demoiselle de laisser paraitre ses émotions, ne faisant que refléter la même éternelle attitude, elle comprenait le fait qu’elle possédait ses propres secrets. Après tout, elles n’étaient peut-être pas si différentes l’une de l’autre tout compte fait…

[C'est très court, mais c'était pour conclure et, ainsi, commencer la suite dans la salle des dangers]
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Frost

avatar

Messages : 484
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 30
Localisation : Dans ta tête.

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age : 28 ans
Nationalité : Americaine

MessageSujet: Re: Coeur De Cristal [PV Emma Frost]   Sam 1 Oct 2011 - 18:55

( La suite c'est Ici ! )

_________________

" Le monde entier nous regarde à présent,
nous ne devons être rien de moins que fabuleux. "
Emma Frost - Amy Grimm - Honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Coeur De Cristal [PV Emma Frost]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Coeur De Cristal [PV Emma Frost]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Coeur De Cristal [PV Emma Frost]
» You're not alone, Erïka... [Pv Emma Frost]
» Coeur de Cristal [ 14 lunes - Brise - M - Libre ]
» Emma Frost - Ice Woman -
» Suite du rp (Erika / Emma ) [terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men : Sentinel Project :: L'Institut Xavier :: L'Extérieur-