X-Men : Sentinel Project

Entrez dans un univers où l'homme est à l'aube de son évolution ! Image 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Snowflake [Emma Frost]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Snowflake [Emma Frost]   Ven 27 Sep 2013 - 15:37

Erïka s’arrêta devant la porte du bureau d’Emma Frost. Elle ne savait pas si son professeur était là. En cette journée de décembre, elle avait peut-être mieux à faire. Pourtant, l’adolescente espérait fortement qu’elle se trouvait dans son bureau. Après avoir pris une inspiration, elle cogna à la porte. Rien. Elle attendit un peu avant de cogner de nouveau. Aucune réponse. Malgré tout, Erïka ne se découragea pas. Elle décida d’ouvrir la porte. Celle-ci n’était pas verrouillée. Elle entra sans se gêner. Emma se trouvait là. L’avait-elle entendue ?

-« Miss Snowflake ? J’ai besoin de vous parler. »

Erïka avait trouvé ce surnom ridicule pour son institutrice. Cette dernière détestait se faire appeler ainsi. L’adolescente ne se gênait pas pour l’employer de temps à autre… ou plutôt, la majorité du temps. C’était devenu un réflexe pour elle. Elle pensait tout de même, en public, à l’appeler par son véritable nom. Elle n’était pas certaine que son professeur apprécierait de telles familiarités devant la classe d’économie. Il valait mieux faire attention à ce qu’elle disait.

Refermant doucement la porte derrière elle, l’adolescente s’approcha du grand bureau trônant dans la pièce. Elle posa sur un siège, faisant face au meuble, un paquet bien emballé d’un papier blanc comme la neige surmonté d’un magnifique ruban tout aussi pur. Elle avait pris soin à ne pas abîmer quoi que ce soit en emportant cette boite avec elle. Elle n’était pas très épaisse, mais sa longue forme rectangulaire ne pouvait trahir ce qui se cachait à l’intérieur.

Erïka décida de s’assoir sur un coin du bureau plutôt que sur une chaise. Elle déposa, sur le meuble, une bouteille de vin blanc. Elle l’avait acheté en suivant les conseils de sa grande sœur. Selon elle, il s’agissait de l’un des meilleurs qui soit. Pour y avoir goûté une fois, l’adolescente devait avouer que ce n’était pas si mauvais. Elle qui détestait le vin, elle devait avouer que le blanc était bien meilleur que les autres qu’elle avait eu l’occasion de goûter. Comme cette journée était spéciale, elle pensait qu’une boisson digne de ce nom était requise. Elle espérait simplement que son institutrice sache l’apprécier.


-« J’espère que vous aimez le vin. Il provient de la France. Je n’en sais pas plus, je n’y connais rien là-dedans. »

Sa sœur lui avait détaillé tout ce qu’elle connaissait sur ce vin. Erïka n’avait rien retenu. Ce n’était pas le genre d’informations qui l’importait. Savoir s’il était bon ou non, par contre, ça, c’était quelque chose qui la préoccupait. Pour avoir eu l’occasion d’y goûter une fois, elle pouvait dire qu’il était moins mauvais que tous ceux qu’elle avait déjà goûtés dans sa vie. Elle n’aimait pas le vin, il ne fallait pas trop lui en demander. Pour cette soirée spéciale, elle comptait bien faire des efforts. L’adolescente se leva et alla, l’air de rien, chercher deux coupes de vin. Elle en tendit une à son institutrice.

-« Heureusement que le professeur Xavier m’a donné la date de votre anniversaire, sinon je ne l’aurais jamais découverte. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Frost

avatar

Messages : 484
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 30
Localisation : Dans ta tête.

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age : 28 ans
Nationalité : Americaine

MessageSujet: Re: Snowflake [Emma Frost]   Ven 27 Sep 2013 - 17:09

* Toc toc toc *

De petits coups saccadés s’élevaient de l'entrée de la pièce. À ne pas en douter, quelqu'un frappait à la porte. Tant pis, Emma n'était pas d'humeur à recevoir qui que ce soit aujourd'hui. Elle n'avait pas passée une journée particulièrement agréable, les gens semblant s'être passés le mot pour être pénibles. Heureusement, elle pouvait enfin souffler dans la tranquillité de son bureau. Quoi que...

* Toc toc toc *

Réellement pénibles, oui.

Soupirant, la blonde posa sa joue contre la paume de sa main, s’évertuant à ignorer l'importun en fixant sa concentration sur un bilan trimestriel qu'elle était en train de lire. Malheureusement, la personne s'acharnant à signaler sa présence semblait aussi têtue qu'elle. Après quelques secondes, le grincement de la porte signala qu’à défaut de réponse, l'enquiquineur avait décidé d'entrer. Ce n'était pas fait pour améliorer l'humeur de la blonde.

Relevant vivement la tête, elle darda un regard glacial sur la personne qui osait l’interrompre sans en avoir reçue l'invitation. Erïka, évidement, qui d'autre pouvait être assez téméraire pour braver ses foudres. Que pouvait-elle bien-lui vouloir à une heure pareille ? L'envie de l'envoyer balader piqua vivement l'enseignante, mais elle avait dit un jour à son élève qu'elle serait toujours là pour elle et puisqu'elle était femme de parole elle refréna son désir.

« Miss Snowflake ? J’ai besoin de vous parler. »

Se moquait-elle d'elle ? Non seulement elle venait la déranger, pour lui demander d'avoir la bonté de lui prêter l'oreille mais en plus elle osait l'affubler de ce sobriquet idiot qu'elle lui avait trouvé quelques temps plus tôt.

" Erïka, si tu souhaites que je prenne le temps d'écouter ce que tu as à dire, fais-moi le plaisir de cesser de me nommer ainsi. Il me semblait t'avoir déjà dit que c'était profondément idiot comme surnom. Si j'ai refusée d'en porter un en tant que X-men, ce n'est pas pour me voir m'en faire attribuer un par mes élèves. "

Si n'importe qui d'autre avait eu l'audace de la nommer ainsi, il n'aurait pas pu faire un pas de plus dans son bureau avant de se retrouver dehors. Mais la relation que l'enseignante entretenait avec la russe était un peu particulière et il fallait reconnaître que Emma avait un peu plus de tolérance avec elle qu'avec les autres.

" Et bien, que veux tu ? "

S'attendant à voir l'adolescente s'asseoir sur le siège qu'elle venait de tirer, Emma fut surprise de la voir y déposer un paquet. Qu'était-elle encore en train de fabriquer ? Avait-elle besoin de conseil sur comment offrir un présent à quelqu'un ? A bien y repenser, Robert venait de fêter son anniversaire, la veille même. Peut-être que sa petite amie avait décidée de lui offrir son cadeau plus tard ? Était-elle donc là pour recevoir des conseils affectifs ? Si tel était le cas, elle avait vraiment frappé à la mauvaise porte.

Cependant, avant de tirer des conclusions trop hâtives, Emma voulait donner une chance à la jeune mutante d'expliquer les raisons de sa présence. Pourtant, l'adolescente ne semblait pas décider à le faire. A défaut de parler, elle déposa une bouteille de vin aux côtés d'Emma. Voulait-elle l'avis de l'enseignante au sujet du choix qu'elle avait fait ? Posant le regard sur l'étiquette, la grande blonde ne put nier qu'elle avait tapée juste. C'était un vin délicieux, raffiné, équilibré, ni trop sec, ni trop sucré. Un vin de connaisseurs. Mais le problème n'était pas là. Comment Erïka pouvait-elle présenter de l'alcool à son institutrice et avec le sourire en plus ? Si Emma laissait vivre ses élèves et ne se souciait pas vraiment de ce qu'ils pouvaient faire, tant qu'ils le faisaient discrètement, le fait de lui mettre sous le nez une entorse au règlement était une autre affaire. La femme d'affaire pensait réellement sa protégée plus maline que ça.

Ouvrant la bouche pour réprimander la bouche, elle n'eut heureusement pas le temps de dire quoi que ce soit. L'adolescente avait pris la parole en premier, confessant par ses quelques mots que la bouteille était en réalité... pour elle ! Qu'avait-elle encore fait pour essayer d'amadouer son mentor de la sorte ??


" J'aime le vin et je dois reconnaître que tu as fait un très bon choix. Cependant je ne comprends pas vraiment le but de l'attention. "

Suivant la jeune fille du regard lorsqu'elle alla récupérer deux coupes, Emma ne put retenir un sourire amusé. Pensait-elle réellement qu'elle allait siroter un verre avec elle en plein cœur de l'école ? Étais ce là une nouvelle provocation de la russe ? Un nouveau moyen de tester les limites ? Non c'était autre chose... c'était... son anniversaire ??

Restant perplexe un instant face aux propos de la jeune fille, Emma repassa les jours du calendrier dans son esprit. Il n'y avait aucun doute possible, Erïka avait raison. Mais pourquoi diable Charles était-il allait lui raconter ça ? Ne pouvait-il pas se mêler de ses affaires ?? Après tout, si Emma n'y avait pas prêtait attention c'est qu'il y avait une raison. Elle n'en avait rien à faire. Elle ne le fêtait pas, jamais, et ne l'avait même jamais fait de toute sa vie. Quel intérêt ? Et puis, avec qui l'aurait elle fait ? Cependant cette fois, il y avait bel et bien quelqu'un qui lui faisait face, prêt à le lui souhaiter. C'était plutôt déstabilisant et la fierté de la mutante ne lui autorisait pas à se laisser faire.

" Écoute Erïka, c'est bien gentil à toi, merci pour la bouteille, mais là j'ai encore beaucoup de travail. Si ça ne te dérange pas, on se verra demain. "

Reportant son regard sur le bilan, Emma s'empara d'un stylo et commença à noter quelques chiffres sur une feuille. Elle espérait qu'en se désintéressant d'elle, Erïka allait partir. Bien que dans le fond, elle en doutait, la russe pouvait réellement être têtue parfois....


()

_________________

" Le monde entier nous regarde à présent,
nous ne devons être rien de moins que fabuleux. "
Emma Frost - Amy Grimm - Honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Snowflake [Emma Frost]   Sam 5 Oct 2013 - 21:34

Erïka avait plus d’humour qu’on pourrait le croire. Cependant, cela ne signifiait pas pour autant qu’elle était drôle. Il lui arrivait parfois d’attribuer des surnoms débiles aux gens qu’elle appréciait. C’était ainsi que son frère se faisait affectueusement traiter d’ornithorynque obèse. Emma Frost n’avait pas été épargnée, elle non plus. L’adolescente l’avait surnommée « Miss Snowflake » en raison de cette manie de toujours se vêtir de blanc. Elle disait toujours que s’il y avait une tempête de neige, elle allait assurément l’y perdre. Cependant, son institutrice n’était pas très enchantée par cela. Elle ne voulait pas porter de surnom et encore moins celui-ci. Cela ne décourageait pas Erïka. Elle ne l’appelait jamais ainsi en publique, c’était déjà ça. Pourquoi s’offusquer ?

-« Vous avez laissé votre sens de l’humour dans votre commode, ce matin ? »

Emma lui demanda ce qu’elle voulait. L’adolescente entra et referma la porte derrière elle. Elle n’avait pas envie d’être dérangée par les bruits dans le couloir, ni même par qui que ce soit. Elle déposa un paquet sur le siège que la jeune femme avait tiré pour elle, puis une bouteille de vin sur le bureau. Elle prit place sur un coin de celui-ci, d’ailleurs. Avant tout, elle se pencha pour attraper un document aux feuilles brochées qui reposait sur le paquet. Elle le déposa devant les yeux d’Emma. Il s’agissait de son devoir d’économie. Elle le rendait une semaine en avance puisqu’elle ne pourra le faire à la date prévue. L’adolescente avait eu la chance d’obtenir l’aide de son père, quelques jours plus tôt, pour répondre à certaines questions auxquelles elle n’avait pas réponse. Il avait, d’ailleurs, griffonné quelques notes en Russe sur certaines pages. Elle s’était servi des notes et des nouvelles connaissances que lui avait appris son père pour compléter son travail.

-« Mon devoir d’économie. Je ne serais pas là pour vous le remettre au prochain cours. Alors autant profiter de ma visite pour le faire tout de suite. »

Puisque cela était fait, elle présenta la bouteille de vin qu’elle avait acheté – ou plutôt qu’Eleonnora avait acheté pour elle puisqu’elle n’avait pas l’âge légal pour cela – à sa professeur. Erïka n’était pas une fine connaisseuse. Elle espérait avoir bien fait de suivre les conseils de sa sœur. Emma reconnu finalement que ce choix était excellent et qu’elle adorait le vin, ce qui fit sourire l’adolescente. Tant mieux. Elle se leva et alla chercher deux coupes. Bien entendu, elle connaissait le règlement de l’institut. Elle ne pouvait pas consommer d’alcool. Elle s’en fichait. C’était un jour spécial. Rien de mieux que de discuter autour d’une bonne bouteille. Enfin, si cela avait été du jus de fruit, elle aurait préféré. Erïka posa les deux coupes sur le bureau.

Elle était bien heureuse d’avoir su la date d’anniversaire de son institutrice à temps. Cela lui avait permis de préparer quelque chose et d’en profiter pour s’entretenir avec elle. C’était grâce à Emma que la jeune femme avait su évoluer, aller de l’avant, devenir celle qu’elle était présentement. Elle lui avait donné une chance de changer et de devenir plus forte. Elle avait fait tant de choses pour lesquelles elle lui était reconnaissante.
Par contre, Emma ne souhaitait pas fêter cette occasion. Elle avait du travail devant elle. Remerciant Erïka, elle espérait ainsi s’en débarrasser. C’était raté. L’adolescente resta assise alors que son institutrice se plongeait de nouveau dans ses papiers. Elle déboucha doucement avec attention la bouteille de vin et en versa un peu dans chaque coupe. Elle prit la peine d’en mettre bien moins dans la sienne. Elle n’aimait pas tant que ça le vin, même s’il était blanc. Rebouchant tant bien que mal la bouteille afin d’éviter un accident, elle la posa un peu plus loin sur le bureau. Pas question de partir tout de suite. Dès que le stylo d’Emma s’éloigna de ses papiers, l’adolescente les attrapa et les posa sur ses genoux.

-« Je crois que votre travail peut bien attendre. C’est votre anniversaire, après tout. » Elle jeta un coup d’œil au papier. « Ça a l’air tellement ennuyant tout ça. C’est le bilan de vote entreprise ? » Elle tenta de déchiffrer ce qui était écrit. Elle en comprenait une partie. « Vous ne faites pas autant de profit que l’entreprise de mon père, ce trimestre. En même temps, on parle de deux entreprises de deux pays différents… Il m’a montré toute sa paperasse la dernière fois que je l’ai vu. Ce n’est pas si difficile à comprendre quand on a eu un excellent professeur.»

Elle leva la tête vers Emma et lui sourit. Sûrement allait-elle exaspérer son professeur, mais elle s’en fichait. Elle n’allait pas quitter ce bureau tant et aussi longtemps qu’elle n’aura pas dit ce qu’elle aurait à dire. Il fallait aussi qu’elle lui offre son cadeau. Pour l’instant, il était plutôt temps de trinquer, de gouter à ce fameux vin. L’adolescente leva légèrement sa coupe, attendant qu’Emma en fasse de même. L’heure n’était plus au travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Frost

avatar

Messages : 484
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 30
Localisation : Dans ta tête.

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age : 28 ans
Nationalité : Americaine

MessageSujet: Re: Snowflake [Emma Frost]   Ven 11 Oct 2013 - 18:36

-« Vous avez laissé votre sens de l’humour dans votre commode, ce matin ? »

- Il me semble juste que nous ne partageons pas le même, voilà tout.

Emma n'était pas dépourvue d'humour, même si elle était souvent considérée comme une pince sans rire. Seulement, elle n'était pas du genre à débiter des blagues, à monter des canulars ou à... affubler les gens de sobriquets idiots juste pour rire. Non, son humour était plus subtil, plus raffiné et était souvent difficile à percevoir. La plus part du temps il passait inaperçu et laissait les gens perplexe.

Mais ce soir, elle n'avait même pas envie de faire preuve de cette touche de légèreté. Elle avait passée une mauvaise journée, était occupée et n'avait absolument aucune envie d'être en compagnie de qui que ce soit, même pas de sa petite protégée.  Mais puisque l'adolescente semblait absolument avoir besoin de s'entretenir avec elle, (sinon elle n'aurait pas ainsi osée franchir la porte du bureau sans y être invitée), elle fit un effort d’amabilité.

La demoiselle apportait avec elle une bouteille de vin, chose qui intrigua la psionique. Mais plus étonnant encore elle avait également amené son devoir d'économie. Erïka n'était pas une mauvaise élève, elle manquait juste de motivation et de sérieux. Combien de fois ne l'avait elle pas surprise à piquer du nez durant ses cours, clamant pour sa défense qu'ils étaient soporifiques ? Pourtant cette fois elle faisait preuve d"assiduité et même d'avance pour la remise du travail. La raison ? Une absence à venir. Emma arqua un sourcil interrogateur tout en parcourant la copie, laissant la jeune russe s'emparer de coupe à vin dans l'une de ses vitrines.

" Et bien, je suis étonnée que tu aies réussie à la faire si rapidement. Même si l'affreuse écriture qui parsème les pages me laisse envisager que tu a eut un peu d'aide. Si tu n'avais pas compris certaines choses, tu aurais pu me demander. Mais soit. Si quelqu'un a les connaissances nécessaires pour t'expliquer, cela me fera moins de travail. Cependant, il y a quelque chose que j'ai du mal à saisir dans ce que tu viens de dire. Tu prévois une absence ? Je n'ai pas été informée de ça. Y a t il un problème ? "

Emma connaissait la faculté qu'avait Erïka à se mettre dans un ennuis plus gros qu'elle. Et puis, ces derniers temps, elle la trouvait quelque peu préoccupée. Peut-être étais-ce du au retour de son père ? Ce dernier semblait vouloir se rapprocher de sa fille si longtemps perdue et c'était une chose qui ne plaisait qu'à moitié au professeur. D'un côté, elle était heureuse de voir qu'Erïka avait enfin droit à un visage parental équilibré. D'un autre, elle craignait que l'homme ne décide de l’amener avec lui en Russie. Mine de rien, elle s'y était attachée à cette petite blonde.

Mais pour l'instant, elle avait d'autres choses en tête et si Erïka n'avait pas besoin de son aide, il était préférable qu'elle la laisse tranquille pour le moment. Tentant de le lui faire comprendre, la psionique se désintéressa de son élève pour se concentrer sur le bilan trimestriel de son entreprise. Du moins, jusqu'à ce que ce dernier soit subtilisé par l'adolescente. Emma laissa échapper un long soupir, quelle plaie cette gamine. L'enseignante s’apprêtait à perdre patience et à se montrer des plus sèches avec la demoiselle, mais cette petite maline réussie à l'amadouer en vantant ses talents de professeur. Ce n'était cependant pas suffisant pour empêcher la psionique de lui rabattre le caquet.


"Ton père fait de meilleurs profit dis tu ? Je pense que je vais devoir doubler tes exercices sur le déchiffrage de bilan si c'est ce qu'il t'a semblé remarquer. Je ne voudrai pas que mon statut d'excellent professeur,  comme tu dis, régresse à cause d'une lacune de la part d'une de mes élèves. "  

Avec un très léger sourire mesquin, Emma attrapa sa coupe de vin, s'assurant au passage que Erïka n'avait pas abusée sur les doses de la sienne. Puisqu'elle semblait décidée à rester tant que la grande blonde n'avait pas un peu cédée à son caprice, la femme n'avait pas d'autre choix que de trinquer.

" Et bien, à mon anniversaire alors, puisqu'il semble que ce soit la raison de ta présence. Fort heureusement il n'a lieu qu'une fois dans l'année, donc ne pense pas à prendre de mauvaises habitudes. " dit elle en désignant la coupe que tenait l'adolescente dans la main.

Après avoir bu une petite gorgée, constatant qu'effectivement Erïka avait fait un excellent choix, elle darda à nouveau son regard azur sur son élève.


" Y a t il autre chose ? "

(♥)

_________________

" Le monde entier nous regarde à présent,
nous ne devons être rien de moins que fabuleux. "
Emma Frost - Amy Grimm - Honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Snowflake [Emma Frost]   Ven 11 Oct 2013 - 20:15

Erïka était un véritable pot de colle lorsqu’elle décidait de s’y mettre. Malheureusement, il semblerait que ce soit à Emma d’en faire les frais, ce soir. Si elle était coopérative, elle se débarrassera bien rapidement de l’adolescente, mais cela n’était pas garanti pour autant. La jeune femme était venue pour des raisons bien précises. La première était qu’elle souhaitait parler à Emma, et elle s’était dit que son anniversaire ferait un bon prétexte pour cela. Ensuite, elle avait un devoir d’économie à lui rendre. Elle prévoyait s’absenter une bonne semaine au minimum et avait fait en sorte que tous ses travaux scolaires soient prêts avant de partir.

Tout naturellement, l’adolescente remis son devoir en signalant qu’elle ne sera pas présente à son prochain cours d’économie. Elle laissa Emma constater par elle-même que pour une rare fois, toutes les questions dans le document avaient obtenues réponses. Par contre, on ne pouvait pas confirmer qu’elles étaient toutes exactes. L’adolescente le découvrira une fois la correction terminée. Elle espérait que les conseils de son père auront été très utiles. Jusqu’à présent, elle pouvait dire qu’elle avait compris les notions de ses premiers cours et en avait appris d’autres. Elle se débrouillait comme elle le pouvait pour trouver un sens logique à tout cela dans sa tête et se souvenir de ce qu’elle avait appris.


-« Mon père écrit comme un pied. C’est lui qui m’a aidé à faire ce travail. Au lieu de vous déranger, comme je semble si bien le faire en ce moment, je lui ai demandé conseil. Il s’y connait en la matière. En fait, je crois que ça lui plait que je suivre vos cours, même si j’y pige pas grand-chose. » Elle fit une petite pause avant d’expliquer à Emma les raisons de son absence. « Non, il n’y a pas de problème majeur. Des histoires de familles, rien de bien intéressant. En fait, je pars en voyage pour une semaine. »

Erïka n’était venue que pour parler d’économie. Malgré que… Puisqu’Emma tentait de se remettre à son bilan, l’adolescente décida de lui voler sous son nez avant de le consulter. Elle ne comprenait qu’à moitié ce qui était écrit, mais si elle se fiait aux chiffres, la compagnie d’Emma faisait beaucoup de profits. Elle décida de l’embêter à ce sujet en disant tout simplement que son père faisait encore plus d’argent qu’elle. C’était difficile de comparer les chiffres d’affaire et surtout l’argent gagné par deux compagnies situées dans deux pays aux monnaies différentes.

Quoi qu’il en soit, Emma fut témoins du peu de connaissances qu’avait Erïka en la matière. Elle n’allait pas rester sans répliquer alors qu’elle essayait de l’embêter. En tant que bon professeur, elle comptait bien aider son élève à s’améliorer en lui donnant des exercices supplémentaires. Erïka leva la tête vers elle, les yeux ronds, avant de faire une petite moue. Elle n’était pas sérieuse ? Déjà que ses devoirs étaient un véritable calvaire alors les devoirs supplémentaires…


-« Vous n’oseriez pas faire ça ? Arrêtez de sourire comme ça, vous me faites flipper. Je me passerais volontiers de ces exercices. »

Elle déposa le bilan sur le bureau, le plus éloigné possible d’Emma et de la bouteille de vin. Elle souhaitait ainsi éviter un accident. L’adolescente se concentra sur quelque chose de moins effrayant que ses futurs devoirs d’économie. Elle leva sa coupe afin de trinquer avec son institutrice. Cette dernière finie par céder et cogner doucement sa coupe contre la sienne. Erïka sourit. C’était toujours plus plaisant lorsqu’Emma acceptait de collaborer. Elles trinquèrent donc à l’anniversaire de cette dernière qui n’avait lieu qu’une seule fois par année, comme pour tout le monde. Cela semblait lui suffire amplement. Par contre, elle prévint son élève de ne pas prendre de mauvaise habitude. Cette dernière n’allait certainement pas abuser du vin. Elle détestait ça.

-« À votre anniversaire. À vos excellents enseignements et à vos cours soporifiques. » Elle rit légèrement. « Ne vous en faites pas, ce n’est pas moi qui va abuser du vin. Je déteste ça. »

Erïka but une légère gorgée de son vin. Elle fit une petite grimace. C’était dégoutant, mais elle avait connu pire. Le vin blanc goûtait moins mauvais que n’importe quel autre type, à ses yeux. Par contre, cela ne signifiait pas qu’elle aimait cela pour autant. L’adolescente prit une seconde gorgée, plus petite. Elle terminera sa coupe un peu plus tard. Pour l’instant, elle allait laisser ses papilles gustatives se remettre du mauvais goût.

Emma lui demanda s’il y avait autre chose. Bien évidement. N’avait-elle pas remarqué le paquet sur la chaise ? À moins qu’elle ne veuille pas croire qu’il était pour elle. Erïka regarda sa coupe pendant quelques secondes avant de lever la tête vers son institutrice. Elle s’était répété son petit discours pendant des heures et des heures. Pourtant, elle ne savait pas par où débuter. Il y avait tant à dire. Elle n’était pas du genre à se confier ouvertement à quelqu’un. L’adolescente fixa de nouveau sa coupe, faisant légèrement tournoyer le peu de vin qui y restait. Elle semblait hypnotisée par le liquide. Quelques secondes plus tard, elle leva de nouveau la tête, fixant Emma droit dans les yeux. Elle prit une grande inspiration.

-« En fait, je voulais vous parler. Il y a beaucoup de choses que je voulais vous dire, mais je n’en ai jamais eu l’occasion… ou j’avais trop d’orgueil pour le faire. Enfin, ce n’est pas mon genre de parler de ce que je ressens véritablement aux autres, vous avez dû le remarquer avec le temps. » Elle marqua une pause. « Je voulais vous remercier pour tout ce que vous avez fait pour moi. Votre rencontre à véritablement changé ma vie. Grâce à vous, j’ai réussis à me relever, oublier le passé et aller de l’avant. Vous avez fait en sorte que je devienne plus forte et que j’arrive à rester debout face à l’adversité. »

Elle se stoppa. Elle ne voulait rien oublier. Elle souhaitait tout lui dire. Il y avait tant. Elle avait fait tellement pour elle. Erïka se souvint que c’était grâce à elle qu’elle avait rencontré ses meilleurs amis. Elle se rappelait de ce moment comme si c’était hier. Emma avait décidé de l’envoyer faire une course pour elle, en ville. L’adolescente ne souhaitait pas s’y rendre, elle craignait tant qu’on tente de la tuer dès qu’elle poserait le pied à l’extérieur. Finalement, elle y rencontra ses meilleurs amis, ses anges gardiens. C’est Emma qui, par la suite, leur proposa de découvrir l’institut.

-« C’est grâce à vous que j’ai rencontré Will et Amy. Si vous ne m’aviez pas trainé hors de l’institut pour faire une course à votre place, je n’aurais jamais fait leur connaissance. C’est vous qui les avez invités à visiter l’institut et y rester. Je me souviens, au début, je n’arrivais pas à supporter Will. Je voulais lui en coller une à chaque fois qu’il l’ouvrait. Pourtant, maintenant, il est l’une des personnes à qui je tiens le plus. Comme vous. Jamais je ne vous remercierais assez pour ce que vous avez fait pour moi. Votre rencontre à tout changer, et ce pour le mieux, dans ma vie. »

Elle leva doucement sa coupe afin de trinquer de nouveau.

-« Je trinque pour vous et tout ce que vous avez fait pour moi ainsi qu’à tout ce que vous ferez dans le futur. Malheureusement pour vous, comme je compte être enseignante dans cet institut, vous ne pourrez pas vous débarrasser de moi si facilement. »

L’adolescente but la dernière gorgée de sa coupe avant de la poser sur le bureau. Elle en avait terminé avec l’alcool pour ce soir. Elle se pencha et attrapa la boite qui était posée sur le siège. Il était temps de remettre le cadeau à la femme. Erïka lui tendit la boite.

-« C’est difficile de trouver un cadeau qui signifie beaucoup à une personne qui a déjà tout. Vous m’avez appris à être bien plus patiente, dans la vie. Voici le résultat de cette patience lorsqu’elle est placée dans un objectif qui en vaut la peine. »

À l’intérieur de la boite se trouvait un châle à la fois élégant et raffiné, d’un blanc aussi pure que la première neige d’hiver, fait entièrement à la main. En ayant l’idée du projet, Erïka ne se serait pas attendue à s’embarquer dans une longue aventure. Accompagnée de sa bonne amie Sunny qui avait un véritable talent dans l’art de la confection de vêtements, l’adolescente avait fait de son mieux pour offrir à son institutrice un présent qui lui plairait. Encore maintenant, elle retenait son souffle à savoir si le cadeau allait être de son goût ou non.


Dernière édition par Erïka M. Davidoff le Dim 20 Oct 2013 - 18:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Frost

avatar

Messages : 484
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 30
Localisation : Dans ta tête.

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age : 28 ans
Nationalité : Americaine

MessageSujet: Re: Snowflake [Emma Frost]   Dim 20 Oct 2013 - 17:16

Emma toisait le devoir fournit par l'adolescente avec une petite moue stricte. Elle n'avait pas l'habitude que son élève soit si ponctuelle, voir carrément en avance lorsqu'il s'agissait de remettre un travail. De plus, l'intégralité des questions semblaient avoir été complétées. Bien sûr, l'écriture quasi illisible qui ponctuait la feuille de ci et là trahissait qu'elle avait obtenue un coup de main, mais jamais l'enseignante n'avait interdis à qui que ce soit de chercher conseil ailleurs. Cela dit, elle s'était toujours montrée présente et à l'écoute vis à vis d'Erïka et le fait que cette dernière se soit tournée vers quelqu'un d'autre froissait un peu son égo. D'un autre côté, le fait que la russe se rapproche de son père était une bonne chose. Emma, quant à elle, n'avait jamais été en bon terme avec son géniteur. Mais cela ne faisait pas de tout les parents du monde de parfait monstres détestables. Cependant, ce récent rapprochement  inquiétait un peu la mutante. Elle ne désirait pas que l'homme entraîne sa fille loin des choses qui était en train de fomenter la base de son équilibre. Et donc, par extension, de l'école et de la télépathe.

"Tu ne me dérange pas si tu es là pour une raison viable. Hors, je doute que venir me remettre ton devoir en sois une. Tu pouvais fort bien le déposer sur mon bureau, en classe, ou me le faire transmettre par un de tes camarades. De plus, tu comprendrais bien mieux mes leçons si tu ne t'y rendais pas à reculons. Lorsque l'on ne désire pas faire quelque chose, l'esprit devient hermétique à cette chose."

Mais la russe n'était pas là uniquement pour son devoir, Emma le savait. Cependant, l'enseignante n'était pas d'humeur à tourner autour du pot, si la demoiselle souhaitait dévoiler la véritable raison de sa venue, elle allait devoir le faire, et vite. La journée avait été longue et l'annonce que la demoiselle venait de faire, concernant son voyage, n’enchantait pas vraiment la psionique. Ses craintes d'éloignements étaient de plus en plus fondées. Hors, la mutante détestait voir la situation lui échappait. Elle aimait avoir le contrôle. De plus, si il arrivait quelque chose à sa protégée durant son séjour familial, la télépathe serait dans l'incapacité d'intervenir. L'impuissance la rendait amère. Et cela se ressentit dans la réplique qu'elle donna à son élève, désireuse de faire tomber la demoiselle de son nuage de suffisance, elle s'était montrée sournoise et quelque peu acerbe. Si Erïka voulait jouer les pestes, elle avait mal choisie son adversaire.

"Oser Erïka? Je suis ton professeur, je n'ai pas à oser faire quoique ce soit concernant les exercices que je te donne, je le fais, voilà tout. Si tu ne souhaite pas te retrouver avec une surcharge de travail, cesse donc d'étaler tes lacunes. Tu comprends peut-être un peu mieux que la moyenne le langage de l'économie, mais tu es loin d'en saisir les subtilités. Ton père ne fait pas de meilleurs chiffres que moi, comme tu te plait à le claironner. Il est tout au mieux dans mon sillage."

Elle savait qu'il était idiot de se prêter au petit jeu de son élève, mais elle avait envie de démontrer sa supériorité sur le père de cette dernière. Question de fierté, d'arrogance et peut-être aussi pour que la russe n'oublie pas à qui elle avait à faire. Elle pouvait idolâtrer son nouveau papa tant qu'elle le désirait, Emma ne comptait pas se laisser détrôner si facilement. Que ce soit dans le milieu des affaires, comme dans la vie de la petite blonde.

Ceci dit, il ne semblait pas que l'expulsion d'Emma soit d'actualité. Et pour cause, Erïka dévoila enfin la raison de sa visite. Elle souhaitait lever un toast à l'anniversaire de son professeur. L'enseignante elle même en avait oubliée l'existence ce jour là. C'est qu'elle ne l'avait jamais vraiment fêté et l'envie de le faire ne l'enchantait guère. Elle n'aimait pas vieillir. Mais puisque la russe avait l'effort de porter une bouteille et que l'attention était touchante, la mutante accepta de lui prêter quelques instants pour lever son verre. De plus, le vin choisis était un délice. Du moins pour elle, car au vu de la tête de l'adolescente, ce n'était pas une saveur dont elles partageait le plaisir.


"Ne te forces donc pas Erïka, l'attention me suffit, inutile de te rendre malade."

Doucement, Emma s'était radoucie. Bien sûr, elle ne sautait pas de joie et n'avait pas la larme à l’œil, mais elle avait retrouvée  un certain calme serein. L'action de sa protégée avait réussie à rendre la soirée moins pénible finalement. Mais la psionique n'était pas au bout de ses surprises. Lorsque Erïka repris la parole, pour lui calmer un discours des plus sincères, un sourire doux se dessina sur les lèvres de la reine blanche. Ce que lui disait la jeune fille, elle le savait déjà, mais elle n'avait pas envisagé qu'elle s'en rende elle même compte. Du moins, pas si rapidement.

Touchée, déstabilisée quelques instants, la femme pesa ses mots, cherchant à répondre d'une voix exempte de trop d'émotion.  


"Tes mots sont doux Erïka, et je te remercie de t'ouvrir ainsi à moi. La confiance que tu me porte en faisant cela est le meilleur remerciement que tu pouvais me faire. Je ne t'ai pas aidée dans le but de recevoir des lauriers, tu le sais, mais je suis tout de même heureuse que tu te rendes compte de la situation. Cela montre à quel point tu as grandis. Le fait que tu aies pu trouver des gens sur qui te reposer est une bonne chose. De plus, tu as raison sur un point. L'aide que je t'ai apportée n'est que les prémices de toute celle que tu désirera à l'avenir."
elle marque une petite pause avant d'ajouter, d'un ton plus léger. "Bien que je risque de demander ma mutation si je me vois affublée d'une telle collègue."

Trinquant une seconde fois, regardant son élève droit dans les yeux, elle reprit la parole.

"Tu sera une excellente enseignante... si tu fais preuve d'un peu plus de discipline. Tu as de l'esprit, du cœur, même si tu n'aimes pas le montrer. Et puis, j'ai appris que tu étais un excellent soutiens scolaire pour tes camarades. Tu es sur la bonne voie. "

Emma savoura encore quelques gorgées de vin avant de porter son attention sur la petite boite que lui tendait l'adolescente. L'ouvrant avec des gestes lents, la blonde arqua un sourcil étonné en découvrant ce qui se trouvait à l’intérieur. La mutante avait toujours eut une affection particulière pour les choses matérielles, surtout les jolies et elle prêtait grande attention à son style vestimentaire. Hors, le châle qui se trouvait devant elle était tout simplement parfait. Mais ce qui toucha le plus l'enseignante, furent les mots que prononça la demoiselle. Ainsi, l'objet avait été confectionné de ses mains. Caressant le tissu du bout des doigts, Emma approuva de sa qualité en hochant la tête. Elle était émue et ça ne lui arrivait que rarement.

"Je te remercie Erïka, c'est un cadeau réellement somptueux. J'avoue être admirative de ton travail, cela à du prendre du temps. Mais j'ai toujours su qu'avec de la volonté, aucune tâche ne pourrait te résister. Sache que cela me fait plaisir et que j'en prendrai grand soin."

Les yeux toujours rivés sur le tissu, la main le caressant, la grande blonde déglutis doucement, essayant de ne pas se laisser aller à ses sentiments. Décidément, ses protégés avaient toujours étés sa plus grande faiblesse... et sa plus grande force à la fois.

"Il est peut-être temps de prendre congé à présent. Tu dois avoir un voyage à préparer, et je te le souhaite agréable. Je te remercie pour le vin, le châle et les mots que tu as prononcée. Sache que ce jour était pénible pour moi, jusqu'à maintenant. Je te souhaite une agréable soirée. Nous nous reverrons à ton retour. "      

Après un dernier sourire envers son élève, elle reposa le regard sur l’intérieur de la boite. Elle avait besoin d'être seule afin de reprendre le contrôle de ses émotions. Elle espérait qu'Erïka respecterait cela et s'éloigne sans insister davantage.

(♥)

_________________

" Le monde entier nous regarde à présent,
nous ne devons être rien de moins que fabuleux. "
Emma Frost - Amy Grimm - Honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Snowflake [Emma Frost]   Dim 10 Nov 2013 - 8:31

Erïka aimait embêter Emma et l’embarquer dans ses petits jeux futiles et agaçants. La taquiner était une façon de lui démontrer qu’elle tenait à elle. Habituellement, la jeune femme n’entrait jamais dans son jeu. Elle se contentait simplement d’ignorer son élève ou de la faire taire avec une réplique bien placée. Cette fois-ci, il semblerait qu’elle ait fait exception à la règle et l’adolescente l’avait très bien remarqué. Elle ne se gêna pas pour s’amuser encore un peu. Elle affirmait simplement que son père faisait bien plus d’argent qu’Emma. Cette dernière ne pouvait dire que c’était la vérité. Elle prétendait plutôt que l’entreprise des Davidoff était dans son sillage et non supérieur à la sienne.
Les deux femmes se ressemblaient beaucoup. Elles avaient tout autant d’orgueil l’une que l’autre. C’était peut-être pour cela qu’Erïka remarqua que son professeur ne pouvait admettre qu’on pouvait lui être supérieur. Peut-être, aussi, qu’elle avait raison, qui sait ? Quoi qu’il en soit, cela n’allait pas empêcher l’adolescente de continuer son petit manège.


-« Si vous le dites. Moi, je me fie aux chiffres inscrits sur ces feuilles. Ce n’est pas la fin du monde si vous ne faites pas plus d’argent que d’autre. »

L’adolescente prit une petite gorgée de son verre de vin. Elle grimaçait légèrement, mais tentait de rester subtile. Le goût ne lui plaisait pas tant que ça. Elle buvait pour l’occasion et parce que ce vin était le moins dégoutant de tous ceux qui lui avait été donné de gouter dans sa vie. Sa sœur oubliait bien souvent son âge et lui servait de l’alcool comme si elle était une adulte, omettant par la même occasion ses goûts en la matière. Erïka n’allait pas se plaindre de ne pas être traitée comme une enfant. Au moins, elle pouvait discuter avec Eleonnora, faire des activités avec elle comme si elles étaient deux sœurs jumelles. Elle la traitait comme une adulte, la considérait comme tel, ce qui lui faisait plaisir.
Quoi qu’il en soit, Erïka comptait terminer son verre de vin. Elle s’en était servie très peu en sachant bien qu’elle n’en prendrait que quelques gorgées. Elle n’allait pas s’en rendre malade, Emma n’avait pas à s’inquiéter. Le gout du vin lui était encore désagréable, rien de plus. L’adolescente buvait pour l’occasion, elle était prête à faire des efforts pour terminer son verre. Au prix de la bouteille et par politesse, elle n’allait pas gaspiller.


-« Ça va, je n’en serais pas malade. J’ai jamais vraiment aimé le vin. Celui-là est de loin le moins pire de tous ceux que j’ai pu goûter. »

Erïka pris le temps de réfléchir à ce qu’elle allait dire, de repenser à ce discours auquel elle avait maintes fois répété dans son esprit avant de se lancer. Elle confia à Emma tout ce qu’elle ne lui avait jamais dit, jusqu’à présent. Elle devait beaucoup à cette femme et souhaitait le lui dire. C’était important pour elle. Suite à son discours, l’adolescente se détendit légèrement. Elle attendait la réaction de son institutrice. Les paroles de cette dernière furent douces et arrachèrent un sourire sincère à Erïka. Elle rit légèrement lorsqu’Emma évoqua sa mutation, si un jour elles venaient à devenir collègues de travail. L’adolescente n’avait aucun mal à imaginer ce que cela pourrait donner, dans le futur.

Emma l’encourageait à suivre la voie qu’elle avait choisie. Par contre, il y avait encore du travail à faire, Erïka en était parfaitement consciente. Elle devait se discipliné et elle avait beaucoup à apprendre. Par contre, elle était motivée et adorait ce qu’elle faisait. L’adolescente aidait certains élèves en difficulté. Même si cela n’était pas toujours facile, elle aimait faire cela. Elle avait l’impression d’être utile pour quelqu’un. Elle était heureuse de voir ses amis sourire et se réjouir de leurs bonnes notes après avoir travaillé avec acharnement pour arriver à un tel résultat.


-« Merci. J’adore ce que je fais… Ça m’a même permis de me faire des amies. J’espère être à la hauteur. Vous êtes un modèle, pour moi. Même si, selon certains, on se ressemble beaucoup, j’espère devenir une aussi bonne enseignante que vous. »

Maintenant que l’adolescente avait dit ce qu’elle avait à dire, elle passa à la dernière partie de cette soirée. Le cadeau. Elle avait longuement réfléchit à ce qu’elle allait offrir à la jeune femme. Elle avait passé encore plus de temps à confectionner le cadeau en question. Le résultat en valait la peine. Elle espérait simplement que cela puisse plaire à Emma.

Erïka ne put s’empêcher de sourire lorsque son professeur lui confia que ce présent était magnifique, qu’elle était admirative du travail qu’elle avait fait. Cela faisait le plus grand bien à l’estime de l’adolescente qui se sentait encore plus fière du résultat final. Elle avait la preuve que tout était possible et que même dans les domaines où elle était moins douée, elle pouvait faire quelque chose de magnifique.

Maintenant, Emma souhaitait prendre congé de l’adolescente. Erïka n’allait pas s’attarder davantage, de toute façon. Ses valises n’étaient toujours pas prêtes et elle partait pour l’aéroport dans moins de cinq heures. Au moins, elle avait déjà listé tout ce qu’elle comptait amener avec elle, ce qui allait lui faciliter les choses. Et puis, s’il lui manquait quoi que ce soit, elle pouvait toujours l’acheter sur place. Elle ne manquait pas d’argent. Tout avait été prévu.
Erïka déposa sa coupe sur le bureau avant de se lever. Son professeur lui souhaitait un bon voyage.


-« Je suis certaine qu’il sera génial. Je vous enverrais une carte postale depuis la Norvège. God kveld ! » Lança-t-elle en Norvégien, lui souhaitant ainsi une bonne soirée.

Erïka sourit avant de tourner les talons et de sortir du bureau. Elle referma la porte derrière elle avant de se diriger vers sa chambre. Elle était d’excellente humeur. Rien ni personne ne pourrait lui retirer son sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Snowflake [Emma Frost]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Snowflake [Emma Frost]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» You're not alone, Erïka... [Pv Emma Frost]
» Snowflake [Emma Frost]
» Emma Frost - Ice Woman -
» Suite du rp (Erika / Emma ) [terminé]
» Coeur De Cristal [PV Emma Frost]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men : Sentinel Project :: L'Institut Xavier :: Partie Supérieure :: Bureau d' Emma Frost-