X-Men : Sentinel Project

Entrez dans un univers où l'homme est à l'aube de son évolution ! Image 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Intervention ratée ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Evelynn Jones

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 18/10/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Bibliothécaire
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Intervention ratée ?   Lun 19 Jan 2015 - 6:03

La journée tirait à sa fin, enfin, dans les égouts, la nuit tombait lorsque tous les Morlocks se dirigeaient vers leur « lit ». Ce qui aujourd’hui signifiait environ… deux heures du matin. Après s’être occupé d’un énième Morlock blessé, Evelynn s’épongea le front avec un peu d’eau provenant de sa bouteille, ses habits toujours en aussi piteux état après un passage dans l’allée, et se prépara à repartir. Définitivement, une fois à la maison, ce serait douche et dodo. Elle regarda son cellulaire pour constater de l’heure actuelle et soupira, prenant son sac et en glissa la courroie sur son épaule. Il était vraiment temps de partir…

Quittant donc l’allée par l’une des entrées secrète qui était faite pour elle (Les Morlocks n’étaient pas assez idiot pour penser qu’Evelynn pouvait ouvrir la porte de l’Allée sans aide), elle fit quelques pas dans les égouts avant de se repérer, et entama sa longue marche jusqu’à sa bouche d’égouts. Il n’y avait pas d’ennemi ici, que des rats désagréables et poilus, et des immondices partout, mais elle n’avait rien à craindre. Éclairée par son téléphone, Evelynn prit donc la bonne direction…

Jusqu’à ce qu’elle ne soit interrompue par des bruits de pas, et certainement pas les siens sur le sol. Elle portait bien des talons, mais ceux-ci étaient plutôt silencieux, et les bruits de pas qui se rapprochaient d’elle semblaient bien plus agités, comme si quelqu’un courrait, fuyait…

Y avait-il vraiment aucun danger dans les égouts ?

Rapidement, la peur s,éveilla dans son cœur, tout comme son don, alors qu’elle tenta de refermer son cellulaire, ou du moins la lumière, mais elle ne parvint qu’à l’échapper au sol et le faire glisser un peu plus loin… et quelques instants plus tard, alors qu’elle se relevait, un individu la percuta avec force, les envoyant valser tous les deux au sol. Roulant quelque peu, il fallut quelques instants avant que la jeune femme ne se secoue la tête pour voir l’individu qui venait de le percuter. Habillé d’une paire de jeans, un chandail complètement déchiré, il semblait porter des marques de menottes aux poignets, mais l’obscurité de leur environnement ne permettait pas à Evelynn de vraiment identifier à qui elle avait affaire.


-« Monsier ? Ça va ? Rien de cassé ? »

-« Viens toi, faut qu’on se dépêche ! »

-« Pardon ? »

-« Y’a des chasseurs à mon cul, ils vont nous trouer si on reste ici. »

-« Ces chasseurs ?! »

Evelynn avait bien des qualités, mais la peur était tout de même l’un des sentiments les plus forts qu’elle pouvait vivre. Malgré la menace imminente, son « ami » ne semblait pas si effrayé, plutôt… inquiet, nerveux. Il voulait vraiment s’enfuir. En y portant attention, elle finit elle aussi par entendre les bruits de pas, peut-être deux personnes leur courraient après. Aucune chance de récupérer son téléphone, la lumière étant trop loin pour le moment… et entre eux et les bruits de pas.

-« Venez… suivez moi ! »

L’artiste connaissant les égouts comme le fond de sa poche, et s’enfuir n’était pas un problème, enfin… tout dépendait de leur traqueurs. Retourner à l’allée était hors de question… mais il y avait bien des recoins où ils pouvaient se cacher, et c’est la direction qu’Evelynn prit pour qu’ils puissent mettre de la distance entre eux et les « chasseurs »

_________________
Pouvoir passif d'Evelynn: Il y a une zone de fraîcheur autour d'Evelynn souvenez-vous en lorsque vous RP avec !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleonnora S. Davidoff

avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Agente du SHIELD
Age : 28 Ans
Nationalité : Russe

MessageSujet: Re: Intervention ratée ?   Mer 21 Jan 2015 - 4:59

La nuit était toujours aussi froide et cruelle que les précédentes. En ce mois de janvier personne n’était épargné par la vague de froid s’abattant sur l’Amérique. À New York, les choses semblaient se stabilisé, puis se calmer peu à peu. Toutes les routes avaient été dégagées bien que certaines étaient encore difficilement praticables à cause de la neige qui s’y était entassée. Heureusement, les grandes artères n’avaient aucun mal à laisser circuler les automobiles. Les piétons se faisaient très rares une fois le soleil couché, ne pouvant supporter les basses températures associées à ces brises glaciales qui fouettait la peau.

Les souterrains n’avaient peut-être pas de vent de ce genre à travers leurs longs couloirs, mais il y avait cette terrible odeur qui flottant dans l’air. Eleonnora porta la main à son visage, couvrant ainsi sa bouche et son nez pendant quelques instants.

-« Cette odeur est terrible. » Laissa-t-elle échapper dans un murmure.
-« Crois-moi, il y a pire. Tu le découvriras le jour où tu devras chercher l’arme d’un crime dans une benne à ordures. » Lui affirma son collègue.

L’agent Hudson pris les devants, s’avançant lentement dans les souterrains, son armée levée dans une main, sa lampe de poche dans l’autre. Eleonnora, à sa gauche, faisait de même. D’un signe de tête, ils se mirent d’accord pour se séparer dès que leur chemin les menaient à prendre une direction opposée. Ils n’avaient pas le choix, il s’agissait de leur seule solution pour espérer mettre la main sur le mutant qu’ils pourchassaient. Ce dernier leur avis mis des bâtons dans les roues, ce qui avait retardée leur arrivée dans les égouts de la ville. Cette petite longueur d’avance qu’il avait sur eux pouvait lui permettre de disparaitre dans la nature s’il était suffisamment débrouillard pour cela.

Eleonnora n’avait peut-être pas l’ouïe aussi fine que sa petite soeur, mais elle pouvait facilement reconnaitre des bruits de pas lorsqu’elle en entendait. À travers le bruit de l’eau flottant doucement dans de longs couloirs crasseux et le son des rares voitures roulant au-dessus de sa tête, elle pouvait discerner la présence d’une troisième personne, sûrement celle qu’elle recherchait. Grâce à son oreillette et émetteur, elle contacta l’agent Mark Hudson, lui affirmant qu’elle était sur la bonne piste.

Prudemment, Eleonnora avançait dans certains tunnels qui, heureusement, n’étaient pas bordé d’un ruisseau d’eau contaminée. Par contre, elle devait faire attention au bitume légèrement mouillé. Elle ne voulait pas glisser par accident. Heureusement, avec toute cette neige qui aménageait le paysage extérieur, Eleonnora avait pris la sage décision de se chausser d’une paire de bottes plates, mais élégantes. Il était hors de question qu’elle porte une paire de talons alors qu’il y avait de la glace dissimulée sous certaines plaques de neige.

Accélérant le pas, la jeune femme se dissimula derrière un mur, à un embranchement. Elle jeta un bref coup d’œil de l’autre côté pour s’assurer que la voie était libre, puis poursuivit son chemin. Cette fois-ci, elle avançait d’un pas beaucoup plus rapide, restant aussi silencieuse qu’elle le pouvait à chacun de ses pas. Il était hors de question qu’elle signale sa présence par accident. Elle devait surprendre sa proie et la coincée avec qu’elle ne puisse s’enfuir.

Bien sûr, Eleonnora ne chassait pas les mutants sans raison. Elle était envoyée sur le terrain pour traquer ceux qui étaient dangereux pour la population et qui pouvaient possiblement nuire au secret mutant. Elle avait toutes les raisons du monde d’attraper ce voyou en ce moment même. Elle ne pouvait pas se permettre de le laisser filer alors qu’elle le tenait pratiquement, quelques minutes plus tôt. Bientôt, elle allait lui mettre la main dessus et lui faire regretter de l’avoir forcée à passer du temps dans les égouts. Cet endroit, en plus d’être froid et peu accueillant, était un véritable cauchemar pour son odorat.

Alors que le fugitif, qui n’était plus seul, fuyait dans les souterrains, l’agent Hudson sortit d’un couloir et leur barra le passage, pointant clairement son arme de service vers le mutant en question. Il fut surpris de découvrir qu’il y avait une femme en sa compagnie. Qui était-elle ? D’où sortait-elle ? Était-elle une complice qu’il avait cherché à retrouver ici avant de fuir la ville ?

Eleonnora émergea par l’autre tunnel. Ils étaient coincés, à moins qu’ils ne se décident à fuir à la nage. Avançant de quelques pas, la jeune femme s’assura d’avoir sa cible bien en vue, prête à tirer au besoin. Puis, son regard se posa sur la seconde personne se trouvant sur les lieux.

Evelynn !?

De tous les endroits où elle aurait pu croiser sa fiancée, celui-ci était le dernier. À quelques mois de leur mariage, alors qu’elles s’apprêtaient à passer leur vie ensemble, il semblerait que le destin – ou de mauvais choix – ait décidé de se mettre sur leur route. Que faisait Evelynn dans les égouts en compagnie d’un criminel ? Ce n’était pas un endroit où se balader tranquillement ! Trop préoccupée à se questionner sur la présence de sa fiancée dans les souterrains de New-York, Eleonnora oublia pratiquement la présence du criminel, qu’elle gardait toujours en joue. Ce fut l’agent Hudson qui s’exprima le premier.

-« Les mains en l’air, Hampton ! Bien en évidence, je veux les voir ! Vous aussi, mademoiselle, mains en l’air. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelynn Jones

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 18/10/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Bibliothécaire
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Re: Intervention ratée ?   Mer 21 Jan 2015 - 23:31

-« Les mains en l’air, Hampton ! Bien en évidence, je veux les voir ! Vous aussi, mademoiselle, mains en l’air. »

-« Ti… Tirez pas ! »

Evelynn avait la tête tournée vers l’agent qui avait parlé et non pas vers sa compagne, et dont pour le moment, elle ignorait totalement à qui elle avait affaire. Les mains dans les airs tout comme son compagnon d’infortune, la peur au ventre, on pouvait commencer à voir autour de la jeune femme une zone quelque peu plus obscure… de quoi effrayer n’importe qui. Il fallut quelques instants supplémentaires avant qu’Evelynn ne comprenne qu’il y avait aussi quelqu’un derrière elle et qu’elle ne se retourne… pour tomber nez-à-nez avec sa compagne, qui semblait… au mieux surprise, au pire… complètement estomaquée. Cependant, cela eut aussi pour effet de faire disparaître la zone d’obscurité autour de l’artiste.

-« Nora ? Mais… mais qu’est-ce que tu fais ici ? »

De toutes les personnes qu’elle aurait pu croiser, il fallait qu’elle tombe sur sa dulcinée… qu’est-ce qui se passait ici ? Il fallait croire qu’elle avait de la chance… mais le fait qu’elle tenait présentement une arme pointée sur elle n’avait rien de rassurant. Perdait-elle la tête ? Ou est-ce que cela avait un lien avec son nouveau compagnon ? Impossible à dire pour le moment…

-« Tu la connais ? »

-« Bah… eh bien oui c’est un peu ma… compagne… Et pratiquement ma femme...»

-« Parfait. »

L’homme qui se trouvait aux côtés de la Morlock se retourna vivement et amena un bras sous le menton d’Evelynn, son autre emprisonnant ses bras le long de son corps alors qu’il se reculait contre un mur, gardant sa « prisonnière » contre lui. Son regard se changea complètement, la traque venait de prendre une toute autre tournure… Et Evelynn en faisait les frais. Désemparée, elle ne luttait pas vraiment, ses mains tentant de rejoindre le bras qui l’étouffait sans grand succès. La peur commençait à augmenter en elle à une grande vitesse, mais elle faisait de son mieux pour garder son calme. Pourquoi ? Parce que Nora était présente… et hors de question de lui faire revivre son calvaire une seconde fois.

-« À mon tour de faire les règles ! Les chasseurs, z’allez domper vos armes à terre, et les envoyer valser vers moi. »

Le criminel n’était pas un mutant sans défense, et son don n’était pas actif pour le moment. Il pouvait se défendre… mais garder ses atouts secrets lui permettait d’être certain d’avoir une longueur d’avance. Et maintenant, avec un otage… quelles étaient les chances qu’il se fasse avoir ? Le bras qui gardait ceux de l’artiste collés contre elle semblait doucement changer de coloration, comme s’il passait à une teinte plus brunâtre, plus… naturelle. Avec le peu de lumière qu’il y avait, c’était difficile à percevoir… mais son otage n’était pas sans ressource. L’aura noirâtre commençait à réapparaître autour d’Evelynn alors qu’elle tentait de limiter la pression qu’exerçait son ravisseur sur sa gorge.

_________________
Pouvoir passif d'Evelynn: Il y a une zone de fraîcheur autour d'Evelynn souvenez-vous en lorsque vous RP avec !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleonnora S. Davidoff

avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Agente du SHIELD
Age : 28 Ans
Nationalité : Russe

MessageSujet: Re: Intervention ratée ?   Jeu 22 Jan 2015 - 1:04

L’ambiance était plus que glaciale dans les souterrains de New-York. Cela n’était pas causé par la température qui chutait de quelques degré de plus à chaque heure, mais bien à cause de la désagréable situation dans laquelle Eleonnora se retrouvait. Peut-être même que le pouvoir d’Evelynn ne faisait rien pour arranger les choses. Elle arriverait probablement à congeler n’importe qui en pleine canicule si on la mettait en grande situation de stress et de danger. En ce moment, rien n’était plus désagréable que de sentir le froid ronger les mains gantées d’Eleonnora, bien resserrée autour de son arme à feu. Même son élégant et sobre manteau n’arrivait plus à la garder bien au chaud. De toute façon, elle avait bien plus important à s’occuper pour se soucier de son propre confort.

Bien évidemment, Eleonnora ne pouvait pas gérer cette situation sans révéler qu’Evelynn était sa fiancée. Pourquoi ? Parce que cette dernière, tout aussi surprise qu’elle, avait décidé de s’adresser naturellement à elle… et même de lui demander ce qu’elle faisait dans les égouts. C’était une question facilement retournable à son interlocutrice, mais Eleonnora n’était pas d’humeur bavarde en ce moment même. Elle devait faire son travail en priorité afin d’éviter que toute cette histoire ne se termine mal.

-« Éloigne-toi de lui. Tout de suite ! »

Le regard toujours fixé sur le fugitif, Eleonnora observait à peine sa fiancée en espérant seulement qu’elle se dépêche d’obéir. Connaissant Evelynn, il ne fallait pas s’étonner de la tournure que prenait maintenant la situation. La jeune femme répondit au mutant que la femme qui tentait de lui mettre les menottes était en fait sa future femme. Fantastique ! Ça allait lui causer bien des problèmes, maintenant. En fait, pas juste à elle, mais aussi à Evelynn qui se fit aussitôt agrippée et maitrisée de manière à servir d’otage.

-« Bon sang, Evelynn ! »

Eleonnora était en colère. Ce sentiment n’était pas dirigé vers quelqu’un en particulier, mais envers toute cette situation désagréable. Déjà, il y a peu, elle avait tenté de sortir sa petite sœur et son amie des emmerdes après avoir voulu jouer les héroïnes anonymes. À ce moment, elle s’était dit qu’elle ne devait plus commettre d’erreur et, surtout se faire oublier pendant quelques temps. Elle ne tolérait aucun échec en ce qui concernait ses missions. Maintenant, elle allait devoir s’occuper du cas de sa fiancée. Qui était le prochain à se foutre dans la merde ? Alexïs ?

L’agent Hudson vint pour dire quelque chose, mais Eleonnora leva une main vers lui afin de lui faire signe de se taire. Ce n’était pas le moment de parler de toute cette situation et encore moins de dialoguer avec un criminel.


-« Fais ce qu’il dit. »

Le faible éclairage des tunnels permettait de voir ce qui se passait autour d’eux. Eleonnora éteignit sa petite lampe de poche et la glissa dans la poche extérieure de son manteau, baissant son arme par la même occasion. Elle la déposa au sol, puis l’envoya vers le mutant d’un coup de pied. L’agent Hudson était plus réticent, mais décida finalement d’obéir à l’ordre de sa coéquipière.

Eleonnora ne quittait pas Evelynn des yeux, comme si elle tentait de l’inciter mentalement à utiliser son pouvoir sur l’individu qui la tenait captive. Heureusement pour elle, si cela ne fonctionnait pas, elle avait un autre plan en tête. Elle devait simplement se montrer patiente et attendre que l’individu baisse légèrement sa garde pour pouvoir agir rapidement sans qu’Evelynn ne soit blessée dans le feu de l’action.


-« C’est fait. Maintenant tu la laisse partir. Tout de suite. »

Pour avoir vu de nombreux cas de ce genre, Eleonnora savait très bien que le criminel n’allait pas obéir. Ce n’était pas un problème. Le but était de le garder tranquille, de discuter avec lui, de jouer avec son esprit jusqu’à ce que le moment d’agir arrive finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelynn Jones

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 18/10/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Bibliothécaire
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Re: Intervention ratée ?   Jeu 22 Jan 2015 - 7:49

-« Éloigne-toi de lui. Tout de suite ! »

-« Mais pour… »

Elle n’eut pas le temps de réagir que la situation s’envenima, avec le mutant en cavale qui se servait désormais d’elle comme bouclier humain. Eleonnora et l’agent avait beau regarder le criminel avec un regard de feu (Surtout Nora), lui n’allait pas lâcher son otage aussi facilement. Evelynn faisait de son mieux pour garder son calme, ne voulant pas offrir à nouveau un spectacle destructeur à sa compagne, mais la situation ne l’aidait pas du tout.

-« Bon sang, Evelynn ! »

-« Dé… désolé… »

-« TA GUEULE. »

Le mutant semblait voir dans son plan génial sa fuite toute tracée maintenant, mais encore lui fallait-il prendre le temps de désarmer les deux agents du SHIELD en plus de se retrouver d’un côté et isolé, et non pas entre les deux comme un idiot. La première chose : les débarrasser de leurs armes à feu. La façon de le faire ? Leur demander poliment, alors qu’Evelynn tremblait de peur.

-« Fais ce qu’il dit. »

De voir les armes glisser sur le sol fit soupirer Evelynn et sourire le mutant. Gardant toujours ses mains sur celle la tenant à la gorge, l’artiste faisait de son mieux pour garder cette pression à un strict minimum, mais il était difficile pour elle d’utiliser le peu de force qu’elle possédait. Pire, le bras du mutant semblait se transformer, ressemblant doucement, au niveau de la texture, à quelque chose comme de l’écorce de bois. Affichant un sourire plus que satisfait, le mutant fit un pas, très petit et lent, et donna un coup de pied dans les deux pistolets, les envoyant valser plus loin jusqu’à ce qu’il entende un « plouf », signe que les armes venaient de tomber à l’eau.

-« C’est fait. Maintenant tu la laisses partir. Tout de suite. »

-« Tu rêves poupée. Mec ? Va rejoindre la gonzesse… et pas de faux mouvement… je vous ai à l’œil tous les deux. »

Il était évident que le criminel ne voulait pas se sentir encerclé, et comme les deux sorties étaient protégés, il devait en dégager une. Ses deux mains étaient désormais brunâtres, parcourues de petites fissures comme de l’écorce, et son visage prenait une teinte similaire. Alors que l’agent marcha doucement et passa devant le mutant, celui-ci sourit, jusqu’à ce que lui et Nora se retrouvent côte à côté. Se décollant du mur, gardant son otage avec lui, il se mit à reculer vers la sortie maintenant dégagée, satisfait de la tournure des évènements.

-« Maintenant… Que j’ai une victime… Je peux bien m’amuser avec vous. »

De son bras, des liannes et ronces se mirent à apparaître pour envelopper partiellement le haut du corps de l’artiste, qui semblait de plus en plus effrayée… et de moins en moins lumineuse. Son aura noirâtre devenait de plus en plus forte pendant que cette petite opération se déroulait. Les mains maintenant pressés contre le haut de son corps, Evelynn ne pouvait pas se servir de son « rayon » de peur… mais tant qu’il gardait le contact avec elle, son don pouvait agir. Si l’artiste acceptait de le libérer. N’ayant plus besoin de garder sa menace constante, le mutant se sépara quelque peu d’Evelynn, gardant uniquement sa main sur son épaule pour l’empêcher de reculer, d’avancer ou de simplement s’enfuir.

-« Vous vouliez me mettre en taule non ? Ou pire, m’amener dans vos bureaux ? Putain il doit bien y avoir des tuyaux ici… ou alors… un bout de… roche qui tient pas… Tiens juste là. Blondasse ? Pourquoi tu te passerais pas les menottes dans cette petite craque et tu ne les refermerais pas sur tes poignets ? Pendant que l’autre là… l’abruti… il ferait pas… Oh non… attendez les filles vous êtes ensemble hein ? Ohohohoh… Hey mec… déshabille là donc pour moi, question que j’m’amuse un peu… »

-« Nora fais pas ça... Je vais m'en sortir tu... tu le sais... »

-« J'ai dit TA GUEULE !»

Le mutant leva la main, prêt à gifler Evelynn qui se recula d'un pas en essayant sans succès d'élever ses bras pour se défendre...

_________________
Pouvoir passif d'Evelynn: Il y a une zone de fraîcheur autour d'Evelynn souvenez-vous en lorsque vous RP avec !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleonnora S. Davidoff

avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Agente du SHIELD
Age : 28 Ans
Nationalité : Russe

MessageSujet: Re: Intervention ratée ?   Jeu 22 Jan 2015 - 19:08

En tant qu’agent gouvernemental, il fallait savoir conserver son sang-froid en toute situation et réfléchir avec logique. Les criminels, eux, étaient parfois très débiles et ne voyait pas les choses du même angle qu’eux. Heureusement ! Eleonnora avait lu et relu le dossier de ce mutant à quelques reprises afin d’être certaine de pouvoir faire quelque chose contre lui si jamais il décidait d’utiliser son pouvoir. Ce moment était finalement venu.

Evelynn n’aidait en rien à toute cette situation. Si, au moins, elle pouvait utiliser son pouvoir ! Cela leur serait d’une très grande aide. Pour l’instant, elle n’était qu’une victime, un otage avec laquelle le criminel pouvait s’enfuir. Ce n’était pas à l’avantage des deux agents. D’ailleurs, Mark n’eut pas le choix de se déplacer afin de rejoindre Eleonnora et ainsi libérer la voie.

Plutôt que de fuir comme un lâche, le criminel restait sur place. Il avait autre chose en tête, ce qui n’avait rien de rassurant. Qu’est-ce qu’il allait faire ? Menacer la vie d’Evelynn, comme si elle ne l’était pas suffisamment en ce moment ? Non, pas du tout. En fait sa demande était bien plus… particulière. Eleonnora hausse un sourcil, perplexe, alors que son collègue se retenait de soupirer d’agacement.

-« Est-ce que c’était écrit « détraqué sexuel » dans le dossier ? » Demanda l’agent Hudson à sa collègue.
-« Non, seulement « réalisateur de films pornographiques amateurs ». »
-« Ça fait du sens. Ce scénario craint… j’ai plus de classe que ça, tout de même. »

Eleonnora soupira avant de passer l’une des menottes à son poignet. Elle attacha l’autre autour d’un morceau de pierre de l’une des parois des souterrains. En moins de deux, elle comptait bien se libérer. Cependant, elle devait s’assurer que l’agent Hudson sera prêt à agir à la seconde où elle utilisera son pouvoir. Il allait savoir quoi faire lorsque l’occasion se présentera à lui.

-« Je ne peux rien faire pour toi, Evelynn, mais je sais que tu peux t’en sortir seule… » Fit Eleonnora en espérant faire réagir sa fiancée.

Elle voulait seulement lui faire comprendre qu’il était finalement temps pour elle d’utiliser sa mutation sur l’homme. C’était le moment d’agir. Certes, Eleonnora pouvait toujours l’aider, mais elle ne voulait pas avoir à le faire vu la situation. Il suffisait qu’elle rate son coup pour voir sa fiancée être blessée, voir même tuée. Cependant, la chance lui sourit lorsque le criminel relâcha sa prise autour d’Evelynn, ne la tenant plus que par l’épaule. Ça allait suffire pour arriver à l’en éloigner.


-« Tu es sûr que c’est une bonne idée ? »[/b] Demanda l’agent Hudson en faisait un petit pas vers l’homme. Il n’avança pas davantage, tentant seulement de débuter le dialogue. [b]« Non, mais regarde là un peu, sérieusement. Elle a trop de classe pour un vulgaire scénario d’égouts. Il faut que tu vois grand. Pas étonnant que tes films n’aient jamais fonctionnés vu ton sens artistiques douteux. »

Pendant que l’agent Hudson racontait n’importe quoi, Eleonnora porta toute son attention à son criminel. Elle tentait de le repousser grâce à son don. Elle devait arriver à l’envoyer valser suffisamment pour qu’Evelynn puisse s’éloigner de lui sans trop de mal. Fronçant les sourcils, plissant les yeux, la jeune femme tentait de l’envoyer contre un mur. À ce moment-là, l’agent Hudson allait pouvoir s’occuper de l’arrêter. Il fallait simplement qu’elle arrive à le faire bouger, le déséquilibrer, ne serait-ce qu’un peu…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelynn Jones

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 18/10/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Bibliothécaire
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Re: Intervention ratée ?   Jeu 22 Jan 2015 - 20:20

-« Je ne peux rien faire pour toi, Evelynn, mais je sais que tu peux t’en sortir seule… »

Evelynn et les messages subtils ne faisaient pas bon ménage… mais cette fois-ci, peut-être sous la force de la panique, elle comprit ce que voulait dire sa compagne. Elle n’avait qu’à se concentrer… Elle ferma les yeux, laissant la noirceur l’entourer sans même que le mutant ne juge bon de lui porter attention, trop occupé par… les charmes qu’allait lui offrir le spectacle d’une agente du SHIELD menottée et nue dans les égouts. C’était parfait ainsi, plus l’artiste avait de temps, plus elle pouvait sonder le criminel et découvrir ses peurs les plus profondes. Et il y avait de vraies petites merveilles dans celui-ci.

-« Tu es sûr que c’est une bonne idée ? Non, mais regarde là un peu, sérieusement. Elle a trop de classe pour un vulgaire scénario d’égouts. Il faut que tu vois grand. Pas étonnant que tes films n’aient jamais fonctionnés vu ton sens artistiques douteux. »

-« Recule dès maintenant, crétin, et fais c’que j’te dis. C’est ça où la connasse y paaaaahh ! »

Ce fut la surprise qu’il exprima lorsqu’il ressentit l’impact du don d’Eleonnora, l’envoyant valser deux pas en arrière malgré sa force impressionnante. Tout de suite après cet évènement, il tenta de faire un pas vers Evelynn, mais elle aussi n’avait pas perdu son temps, et elle s’était retournée pour lui faire face. Son aura était bien plus forte qu’auparavant, et enfin, le mutant daignait lui donner de l’attention. Mais pour lui, il était bien trop tard. Sans être très impressionnante, avec cet air macabre sur son visage, l’artiste pouvait faire peur.

-« T’es mutante toi aussi !? »

Les ronces qui retenaient Evelynn prisonnière se resserrèrent, mais pas assez vite pour l’empêcher de s’approcher. Déstabilisé par la télékinésie de l’agente du SHIELD, il ne put que bloquer le coup de tête que lui donna Evelynn maladroitement… mais ce contact était amplement suffisant pour laisser son don envahir son ennemi. Le mutant se transforma pratiquement aussitôt en gros tas de ronces et de verdure, un don plutôt étrange, mais en termes de mutant, c’était loin d’être extraordinaire, se tenant la tête, bougeant, ne sachant pas que tout ce qu’il voyait en ce moment n’était que pure illusion.

Figée pendant quelques secondes, Evelynn se secoua la tête, un peu endolori, et en profita pour courir vers l’agent Hudson, les ronces continuant de bouger autour de ses bras et de son cou, l’étranglant partiellement. Elle n’avait pas de force physique impressionnante, mais le collègue de Nora en avait bien assez pour retirer les ronces du corps d’Evelynn pendant que sa compagne se libérait. Le mutant, pendant ce temps, semblait parcourue de réaction diverse, parfois se débattant contre lui-même, parfois restant complètement sur place, sans un bruit. Le spectacle allait durer quelques minutes encore avant qu’il ne se calme. Nora s’étant libéré, Evelynn ne réagit pas, la tête se tournant vers elle, puis sur le mutant, puis vers l’agent Hudson. Que devait-elle faire dans une pareille situation ? Aucune idée… elle n’en avait vraiment aucune idée…

-« Euh… Nora je… euh… je suis désolé… »

_________________
Pouvoir passif d'Evelynn: Il y a une zone de fraîcheur autour d'Evelynn souvenez-vous en lorsque vous RP avec !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleonnora S. Davidoff

avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Agente du SHIELD
Age : 28 Ans
Nationalité : Russe

MessageSujet: Re: Intervention ratée ?   Sam 24 Jan 2015 - 23:01

Cette situation était peu enviable pour Eleonnora. La pire chose qui pouvait lui arriver en mission était de rencontrer ses proches. La seule chose qui était encore pire était de les voir dans une situation dangereuse et donc impliqués d’une certaine façon dans son opération. Peu de solutions étaient possibles dans la situation actuelle. Heureusement, Evelynn était déjà au courant de son secret et cela allait faciliter les choses. Par contre… cette dernière allait avoir beaucoup à lui raconter lorsque tout cela sera terminé.

Pour voir la fin de ce cauchemar, Evelynn avait intérêt à comprendre le message rapidement et utiliser son pouvoir. Ce n’était pas le moment d’attendre patiemment d’être libérée car cela n’arrivera pas sans son coup de main. Elle possédait un pouvoir qui pouvait se révéler très utile et, surtout, qui était en mesure de lui sauver la vie. Certes, elle était réticente à l’utiliser, Eleonnora le savait très bien, mais ce n’était pas le temps de craindre son propre don.

Lorsqu’elle l’activa finalement, le criminel fut touché de plein fouet. Eleonnora en profita pour utiliser son don et ainsi se libérer de ses propres menottes qu’elle glissa à sa ceinture. Il était temps d’arrêter le criminel. Cependant, tant que le pouvoir d’Evelynn ne cessera pas de faire effet sur le mutant, elle ne pouvait pas se permettre de le toucher, pas même avec ses gants. Elle décida alors d’aller aider l’agent Hudson, occupé à libérer la jeune femme de sa prison de ronces.

Evelynn s’excusa pour tout ce qui s’était produit. Sa fiancée la croyait sans peine, mais elle ne savait quoi dire sur le coup. Elle jeta un regard au criminel, se débattant toujours contre ses propres peurs, puis posa de nouveau les yeux sur sa chère et tendre.


-« Tu pourras être désolée plus tard, Evelynn. On a encore du boulot à faire ici. » Elle tourna la tête vers l’agent Hudson. « Mark, occupes-toi de lui quand il se sera calmé. Ne le touche pas avant, sinon tu vas être affecté par le pouvoir d’Evelynn. »

Lorsque le propice, Mark s’approcha du criminel auquel il passa les menottes. Il suffisait maintenant de retourner à la surface et de le guider jusqu’aux bureaux du SHIELD, là où il sera mis en cellule pour un long moment. Lorsqu’ils reprirent leur marche, Eleonnora fit signe à Evelynn de la suivre, puis la fit passer devant elle. L’agent Hudson ouvrait la marche en parcourant le même chemin qu’il avait fait pour arriver jusqu’au lieu de la prise d’otage.

Une fois hors des souterrains, Eleonnora s’entretint pendant quelques instants avec son collègue, qui venait tout juste de contacter le SHIELD afin d’obtenir un transport pour leur prisonnier. Ils avaient décidé de s’accorder sur la meilleure version des faits possible pour éviter que le lien entre Eleonnora et Evelynn ne soit indiqué dans leur rapport. La jeune femme n’avait pas besoin de voir sa fiancée impliquée dans l’un de ses dossiers alors qu’elle avait déjà du aider sa petite sœur qui avait fouiné dans celui d’un autre. Peu de temps avant que la camionnette arrive, la jeune femme laissa son coéquipier avec le criminel, visiblement pas très en forme. Elle quitta les lieux avec la voiture de son collègue, à qui elle allait la rendre demain en retournant chercher la sienne au boulot. Ce soir, sa seule préoccupation était de savoir pourquoi Evelynn se baladait dans les égouts en compagnie d’un criminel.


-« On rentre à la maison. Je crois qu’on a encore beaucoup de choses à se raconter, toutes les deux. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelynn Jones

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 18/10/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Bibliothécaire
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Re: Intervention ratée ?   Lun 26 Jan 2015 - 16:49

-« Tu pourras être désolée plus tard, Evelynn. On a encore du boulot à faire ici. Mark, occupes-toi de lui quand il se sera calmé. Ne le touche pas avant, sinon tu vas être affecté par le pouvoir d’Evelynn. »

-« Euh… en fait il… peut lui toucher tout de suite… sans… sans risque mais… mais bon c’est… un peu difficile je crois… »

Menotté un individu sans défense était très facile. Cependant, le faire à un tas de ronces, d’arbres et d’écorces l’était un peu moins. Au moins, l’agent du SHIELD sembla tout à fait en mesure de l’arrêter dès qu’il reprit une forme humaine, et ils purent doucement retourner à la surface, dans un silence des plus lourds. De toute sa vie dans les souterrains, Evelynn ne les avait jamais sentis aussi peu accueillant. Comment pouvait-elle se sentir aussi mal alors qu’elle se tenait avec celle qu’elle aimait ? Facile : elle avait bien des secrets à lui révéler maintenant… et connaissant Nora, il n’y aurait pas de fin à cet interrogatoire avant qu’elle ne sache tout.

Restant en retrait, tremblant pratiquement devant le stress et la peur de dire quelque chose de trop, Evelynn ne souhaitait qu’une chose : retrouver son lit et oublier toute cette soirée… avec peut-être une douche avant toute chose. Laissant donc Eleonnora et son collègue s’occuper du mutant sans même dire un mot, elle se contenta d’attendre que sa compagne lui adresse la parole, mais avant, ils entrèrent dans la voiture de l’autre agent. Une fois les portes closes, elles étaient seules… et le silence ne dura pas plus de quelques secondes.


-« On rentre à la maison. Je crois qu’on a encore beaucoup de choses à se raconter, toutes les deux. »

-« Euh… en fait euh… je… euh… comment je te dirais sans te fâcher… euh… juste… ramène moi à la maison et… et je te dirai ce que je peux te dire Nora… »

Est-ce qu’Evelynn était une femme de tête ? Non pas du tout… et elle n’était pas une femme de queue non plus bande de pervers ! L’artiste était un synonyme de douceur, de tendresse et de loyauté. Cependant, maintenant que le secret était révélé, elle faisait face à un dilemme : devait raconter à la femme de sa vie qui étaient les Morlocks, et rompre son « serment » du secret avec Callisto, ou mentir à sa compagne, lui cacher la vérité, alors qu’elles allaient se marier dans quelques jours ? L’artiste replaça nerveusement ses cheveux, regardant les lumières défiler au-dessus de leur tête, inquiète… ne sachant pas si elle devait prendre la parole ou pas.

-« Le… mec m’est tombé dessus. Je… je le connaissais pas. »

Ça au moins c’était vrai, complètement vrai. Le mutant lui était tombé dessus par hasard dans les égouts alors qu’elle tentait de regagner la sortie. De toute façon, vu la façon dont il avait pris l’artiste en otage, leur relation était plus qu’évidente : ce n’étaient pas des alliés. Le mutant s’était servi d’elle comme bouclier humain… sans connaître son don de peur, et s’en était mordu les doigts. Sur un ton presque désespéré, les yeux déjà au bord des larmes, elle demanda d’une voix faible :

-« Est-ce… est-ce qu’on peut juste… rentrer avant de… passer à l’interrogatoire ? »

_________________
Pouvoir passif d'Evelynn: Il y a une zone de fraîcheur autour d'Evelynn souvenez-vous en lorsque vous RP avec !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleonnora S. Davidoff

avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Agente du SHIELD
Age : 28 Ans
Nationalité : Russe

MessageSujet: Re: Intervention ratée ?   Lun 26 Jan 2015 - 18:39

Une fois que les portes de l’automobile claquèrent, empêchant ainsi des vagues de froid d’y pénétrer, Eleonnora tourna les clés dans le contact. Le moteur ronronna, probablement aussi glacé que le reste de l’habitacle. L’agent prit une bonne minute avant de faire avancer l’engin et ainsi retrouver les routes partiellement enneigées de New-York. Visiblement, la grosse machinerie de la ville n’était pas encore passée dans certains recoins afin de les déblayer entièrement.

Le comportement actuel de la jeune femme pouvait porter à confusion. Elle était fatiguée, découragée, ne sachant plus quoi faire pour tenter d’empêcher ses proches de s’embourber dans des problèmes concernant le SHIELD. Elle commençait à se demander si elle n’avait pas la poisse. Pour arranger les choses c’était de plus en plus difficile. Il fallait espérer qu’elle et son coéquipier soient en mesure de boucler cette intervention sans trop de mal et ainsi passer sous silence la présence d’Evelynn. Ça n’allait pas être si facile, mais rien ne les empêchait de simplement mentionner qu’il s’agissait d’un civil quelconque. La raison de sa présence ? De la maintenance sur le système d’évacuation des eaux usées. Voilà, tout simplement. Leur histoire devait être crédible, mais il était clair que personne n’allait enquêter là-dessus. Eleonnora doutait même que quelqu’un prenne véritablement la peine de lire leur rapport. Ensuite, en se fiant à la fiche médicale de leur criminel ils pouvaient solidifier leur histoire en expliquant que ce qu’il racontait était dû à un délire quelconque. Toutes les pièces allaient s’assembler par elle-même sans trop de mal. Ce n’étaient pas la première fois qu’elle et Mark devaient cacher certains éléments, au final pas vraiment importants, d’une affaire pour protéger une tierce personne. Au moins ils étaient d’accord sur le fait que leur famille occupait une place plus importante que leur travail au sein du SHIELD, bien qu’ils prenaient bien soin de garder cela pour eux.

-« Evelynn, je ne suis pas en colère contre toi. C’est toute cette situation… c’est compliqué. Ne t’en fais pas, on rentre à la maison. En ce qui te concerne, rien de tout cela ne s’est produit. On s’occupe du reste. »

Dans l’optique de tout faire pour protéger Evelynn, Eleonnora avait déterminé que toute cette situation était en partie le fruit du hasard. Elle savait que sa fiancée n’avait rien d’une criminelle. Cependant, vu les faits actuels, elle se demandait qu’est-ce qu’elle ne savait pas. Connaissait-elle si bien que ça la femme avec qui elle allait partager sa vie ? Elle en doutait, mais tentait de chasser ses inquiétudes du revers de la main. Ce n’était pas le moment de s’en faire. Pourtant…

-« Je te crois. La situation portait à le croire… enfin… c’est ce dont je veux me persuader. Par contre, il y a encore des choses que je ne comprends pas, comme ta présence dans les égouts.»

Bien sûr, elle ne s’attendait pas à ce qu’Evelynn lui révèle tout immédiatement. Cette dernière lui demandait d’ailleurs d’attendre leur arrivée au loft pour pouvoir en discuter calmement. Cela lui convenait parfaitement. Eleonnora ne pourra jamais se concentrer sur ce que sa fiancée avait à lui dire tout en conduisant. Elle ne savait pas à quoi s’attendre, mais elle pouvait déjà dire que ça allait la surprendre.

-« Oui, bien sûr. »

Une fois la voiture arrêtée dans le garage intérieur de leur immeuble, Eleonnora en sortie, puis monta les escaliers jusqu’à l’étage de leur loft. Elle déverrouilla la porte et y pénétra, retirant ses bottes sans talons et les balançant négligemment près de la porte du placard. Elle posa son manteau sur l’une des chaises entourant la table de la salle à manger. Elle ne regagna le salon qu’une fois qu’elle eut une coupe de vin rouge à la main. Il était maintenant temps d’entendre la vérité. Lorsqu’Evelynn fut installée dans le salon, Eleonnora prit la parole.

-« On forme un sacré couple, n’est-ce pas ? Je croyais qu’on en avait terminé avec les secrets depuis longtemps. Tu sais aussi bien que moi pourquoi je ne pouvais pas parler de mon travail… Je me trouvais horrible de devoir cacher autant de choses sur ma vie, surtout à toi. Mais on dirait que je ne suis pas la seule à avoir des secrets. J’aimerais pouvoir dire que c’était une coïncidence, toute cette histoire… mais on ne rencontre pas sa fiancée par hasard dans les égouts de la ville. Qu’est-ce qui se passe, Evelynn ? Qu’est-ce que tu faisais là ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelynn Jones

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 18/10/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Bibliothécaire
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Re: Intervention ratée ?   Lun 26 Jan 2015 - 20:10

-« Evelynn, je ne suis pas en colère contre toi. C’est toute cette situation… c’est compliqué. Ne t’en fais pas, on rentre à la maison. En ce qui te concerne, rien de tout cela ne s’est produit. On s’occupe du reste. »

Ça c’était la partie facile. Dans la tête de l’artiste, ce que les agents du SHIELD pouvaient bien raconter, elle n’en avait rien à faire. Tout ce qui l’inquiétait, c’était la conversation qui allait suivre avec sa dulcinée… si elle pouvait toujours l’appeler ainsi. Il était évident que les deux femmes devaient se parler… beaucoup… mais Evelynn redoutait ce moment plus que tout. Si personne ne lui avait dit de garder les Morlock secret, il était certain qu’elle aurait abordé le sujet avec Nora des siècles auparavant, mais Callisto lui avait fait promettre… et elle n’était pas le genre de femme à qui on pouvait dire non.


-« Je te crois. La situation portait à le croire… enfin… c’est ce dont je veux me persuader. Par contre, il y a encore des choses que je ne comprends pas, comme ta présence dans les égouts.»

Même si Evelynn avait eu quelque chose d’intelligent à ajouter, elle garda les lèvres scellées. Si au moins elle pouvait calmer ses angoisses… mais rien, pour le moment rien, elle était simplement… en train de trembler juste aux côtés de Nora. Il lui fallut encore quelques coins de rues parcourues, avec le silence de mort dans la voiture, avant qu’Evelynn ne lui demande d’attendre d’être à la maison avant de se lancer dans un interrogatoire.

-« Oui, bien sûr. »


Cela ne confirmait que ce qu’Evelynn pensait : elle allait avoir droit à un interrogatoire. Génialissime. Comment expliquer ça à Callisto maintenant ? Non, elle devait trouver une explication logique… quelque chose qui faisait du sens… elle avait échappé son téléphone dans les égouts ? … Plus pathétique que ça, tu meurs. Suivant docilement sa compagne dans leur loft, elle ne prit même pas la peine de se servir un verre, elle se contenta de s’asseoir sur un chaise et non pas sur un fauteuil, son linge ayant encore une fois un grand besoin de nettoyage.

-« On forme un sacré couple, n’est-ce pas ? Je croyais qu’on en avait terminé avec les secrets depuis longtemps. Tu sais aussi bien que moi pourquoi je ne pouvais pas parler de mon travail… Je me trouvais horrible de devoir cacher autant de choses sur ma vie, surtout à toi. Mais on dirait que je ne suis pas la seule à avoir des secrets. J’aimerais pouvoir dire que c’était une coïncidence, toute cette histoire… mais on ne rencontre pas sa fiancée par hasard dans les égouts de la ville. Qu’est-ce qui se passe, Evelynn ? Qu’est-ce que tu faisais là ? »

-«Att… Attends une minute là ! Dans la voiture tu disais « Je ne suis pas en colère contre toi », tu te montrais… tu donnais l’impression que tu me supportais et là tu commences en m’attaquant ainsi ? »

Evelynn n’en croyait pas ses oreilles. Non seulement Eleonnora comptait la faire cuire à petit feu, à lui poser toutes les questions qui lui passaient par la tête, mais en plus elle allait l’attaquer ainsi ? C’était Evelynn qui s’était pratiquement fait étrangler ! Ses yeux béants fixés sur Eleonnora, elle n’en revenait tout simplement pas.

-« Si tu veux savoir, ce que je faisais-là ne te regarde en rien voilà ! »

Depuis qu’elle maîtrisait son don, l’artiste semblait être bien plus près de ces émotions qu’étaient la colère, la rage, la violence que jamais auparavant. Elle n’avait rien d’une psychopathe, mais de temps en temps, surtout quand son don venait tout juste de s’activer ou qu’il était en voie de s’activer, il lui arrivait d’être… bien plus sec.

-« Et toi ?! Toujours à mettre ta vie en danger, à mettre toutes les chances de ton côté pour ne jamais revenir c’est ça ! »

Elle le savait, avant même d’avoir dit ses mots, qu’elle était allé trop loin.

_________________
Pouvoir passif d'Evelynn: Il y a une zone de fraîcheur autour d'Evelynn souvenez-vous en lorsque vous RP avec !



Dernière édition par Evelynn Jones le Lun 26 Jan 2015 - 21:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleonnora S. Davidoff

avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Agente du SHIELD
Age : 28 Ans
Nationalité : Russe

MessageSujet: Re: Intervention ratée ?   Lun 26 Jan 2015 - 21:07

Eleonnora tentait de régler les choses entre elle et Evelynn. Elle voulait simplement comprendre pourquoi sa fiancée se baladait dans les égouts de la ville comme ça, sans raison apparente. C’était un endroit dangereux, bien que peu de gens s’en doute. Que pouvait-elle bien aller faire là ? Cette réponse lui restait inconnue, pour l’instant. Assise sur le canapé, coupe de vin à la main, Eleonnora tentait d’aborder le sujet doucement. Elle faisait tout pour ne pas se montrer agressive ou frustrée envers Evelynn, s’exprimant le plus doucement possible. Pourtant, ses propos n’avaient pas le même effet et semblaient la mettre sur la défensive.

-« Non, Evelynn je ne t’attaque pas. Je veux juste comprendre ce qui se passe. C’est vrai que je ne suis pas en colère ! J’ai l’air en colère en ce moment ? » S’exprima la jeune femme un peu plus vivement.

Maintenant, Evelynn ne voulait rien dire. Elle osait vraiment s’obstiner sur le sujet ? Elle s’entêtait réellement au point de refuser de lui répondre ? Elle ne pouvait pas faire ça ! Eleonnora n’allait pas la lâcher avec cette histoire tant qu’elle ne comprenait pas ce qui se passait. Certes, elle avait son lot de tort pour avoir caché des secrets avec sa fiancée, mais elle avait fini par tout lui révéler. C’est pour cela qu’elle ne pouvait pas lui en vouloir tant que ça de lui cacher… ce qu’elle tentait absolument à taire.


-« Considérant que tu es passée à deux doigts de te faire tuer, si, ça me concerne ! »

Les choses dérapèrent lorsqu’Evelynn accusa sa fiancée de faire en sorte de ne jamais revenir à la maison à chaque mission, se mettant en danger dans le but d’y mourir. C’était totalement faux ! Blessée, Eleonnora ne sut quoi répondre à une telle accusation. Comment Evelynn pouvait-elle penser ça d’elle ? Le disait-elle sur le coup de l’émotion ou le pensait-elle depuis longtemps. Ces mots eurent pour effet de faire taire Eleonnora qui prit le temps de déposer sa coupe sur la petite table de vitre aux côtés du canapé afin de ne pas l’échapper.

-« C’est… c’est vraiment ce que tu penses ? Tu crois que ça me plait de devoir m’absenter pendant des jours en me demandant comment tu vas, si tu n’as pas d’ennuis et si tu es en sécurité pendant ce temps ? Je n’ai pas le choix, ça fait partie du travail. La seule raison pour laquelle je fais tout pour revenir ici saine et sauve c’est pour toi ! C’est parce que je t’aime. Mais on dirait que tu ne vois pas les choses de la même façon… »

Eleonnora se leva, elle n’osait même pas regarder la jeune femme dans les yeux. Elle n’y arrivait pas. Elle était blessée et ne savait pas comment réagir face à ce qu’elle venait d’entendre. Elle tentait de la contredire, de la convaincre qu’elle l’aimait réellement et qu’elle pensait à elle sans arrêt.

-« J’essaie seulement de faire en sorte que tu sois en sécurité. Tu te souviens de ce moment où tu m’as appelé en panique parce que tu t’étais fait cambrioler ? Tu te souviens de cet appartement merdique dans les pires quartiers de la ville que tu louais de peine et de misère ? J’ai tout fait pour t’éloigner de ça et te protéger. Tu n’as aucune idée de ce qui se cache dans cette ville ! »

D’une main légèrement tremblante, elle passa une main sur son front et envoya des mèches blondes vers l’arrière de sa tête. Elle ne pouvait pas obliger Evelynn à tout lui dire, mais si elle tenait à garder le silence, c’était probablement parce qu’elle avait quelque chose à cacher. Il y avait tout intérêt à ce que cette chose en question ne lui cause pas d’ennuis, car Eleonnora allait finir par découvrir la vérité, peu importe comment elle allait s’y prendre.

-« Si tu ne veux rien me dire, d’accord. Fais à ta tête. Je finirais par connaitre la vérité de toute façon. J’aurais préféré l’apprendre par toi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelynn Jones

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 18/10/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Bibliothécaire
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Re: Intervention ratée ?   Lun 26 Jan 2015 - 22:04

-« Non, Evelynn je ne t’attaque pas. Je veux juste comprendre ce qui se passe. C’est vrai que je ne suis pas en colère ! J’ai l’air en colère en ce moment ? »

-« Si justement tu as l’air en colère ! »

Evelynn n’avait cependant pas vraiment beaucoup de raison d’en vouloir à sa compagne, elle était tout aussi énervée, ce qui était rare pour l’artiste. Refusant de dire quoi que ce soit, Evelynn souhaitait uniquement que cette situation ridicule ne s’arrête. Ils n’allaient tout de même pas s’engueuler sur un sujet comme celui-là, quelques semaines avant d’être femmes aux yeux de la loi !

-« Considérant que tu es passée à deux doigts de te faire tuer, si, ça me concerne ! »

-« Je ne suis pas la seule à passer près de la mort figure toi ! »

-« C’est… c’est vraiment ce que tu penses ? Tu crois que ça me plait de devoir m’absenter pendant des jours en me demandant comment tu vas, si tu n’as pas d’ennuis et si tu es en sécurité pendant ce temps ? Je n’ai pas le choix, ça fait partie du travail. La seule raison pour laquelle je fais tout pour revenir ici saine et sauve c’est pour toi ! C’est parce que je t’aime. Mais on dirait que tu ne vois pas les choses de la même façon… »

-« Parce que tu m’aimes ! Je me fais un sang d’encre chaque fois que tu pars, je n’ai aucune façon de te rejoindre, aucune façon de savoir si tu es en vie. C’est le devoir qui t’appelle ? Eleonnora, tu n’as pas besoin d’argent, n’essaie pas de me le faire croire au moins ! Tu le fais parce que tu te sens plus responsable envers ces… inconnus que moi ! »

La situation s’envenimait, et Evelynn balançait de l’huile sur le feu… non, elle balançait directement un camion-citerne dans un incendie de forêt. Alors qu’Eleonnora se levait, Evelynn se mit debout aussi, mais ce n’était pas avec les mêmes intentions. Qu’est-ce qui lui prenait ? Comment pouvait-elle accuser sa compagne d’être aussi… égoiste ? Ça ne faisait aucun sens ! Même elle devait s’en rendre compte… et calmer sa propre colère. Peu habituée de ressentir ce genre de choses, elle fit un effort pour fermer les yeux et prendre une grande bouffée d’air… interrompue par Nora aussitôt.

-« J’essaie seulement de faire en sorte que tu sois en sécurité. Tu te souviens de ce moment où tu m’as appelé en panique parce que tu t’étais fait cambrioler ? Tu te souviens de cet appartement merdique dans les pires quartiers de la ville que tu louais de peine et de misère ? J’ai tout fait pour t’éloigner de ça et te protéger. Tu n’as aucune idée de ce qui se cache dans cette ville ! »

-« Nora, arrête de me prendre pour une fleur fragile et pas intelligente ! Je sais me défendre, j’ai appris figure toi ! Je ne suis peut-être pas la madame Davidoff, mais tu ne peux pas nier que dans les égouts je vous ai donné un coup de main ! J’ai une très bonne idée de ce qui se cache dans cette ville, j’en vois de toutes les sortes moi aussi… Putain Nora, j’essaie juste de faire partie de ton monde un minimum est-ce que tu peux comprendre ça ! »

Si son ton de voix, au début de ce monologue, était agressif, la fin était plutôt implorante. Eleonnora était peut-être blessée, mais Evy l’était tout autant. Si la colère lui avait redonné un certain aplomb, le fait d’essayer de calmer le jeu la rendait de nouveau faible et vulnérable. Se retournant, elle se rendit derrière sa chaise et s’appuya sur celle-ci, gardant son regard rivé vers Eleonnora, n’exprimant plus la moindre colère.

-« Si tu ne veux rien me dire, d’accord. Fais à ta tête. Je finirais par connaitre la vérité de toute façon. J’aurais préféré l’apprendre par toi. »

-« Nora… »

Evelynn ne savait plus quoi faire… mais s’il y avait une chose ou elle excellait, c’était de mettre de l’eau dans son vin, de faire la part des choses. Contournant sa chaise, elle se rendit jusqu’à la femme de sa vie pour la serrer dans ses bras, très fort, ne la laissant même pas reculer si elle tentait de se défaire de son étreinte. Elle resta comme ça, figée pendant de longues secondes, laissant quelques larmes de stress quitter ses yeux, jusqu’à ce qu’elle se considère calmée, tout comme sa compagne.

-« Nora… je… je suis désolé je… c’est… je… je suis vraiment désolé je… je ne sais même pas ce qui m’a pris de t’agresser comme ça… viens… viens simplement t’asseoir avec moi… et… et je vais t’expliquer ce que je fais là. Par contre… te dire ça… mets des gens en danger. Je ne veux pas t’entendre le promettre mais… garde ces informations pour toi d’accord…

_________________
Pouvoir passif d'Evelynn: Il y a une zone de fraîcheur autour d'Evelynn souvenez-vous en lorsque vous RP avec !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleonnora S. Davidoff

avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Agente du SHIELD
Age : 28 Ans
Nationalité : Russe

MessageSujet: Re: Intervention ratée ?   Lun 26 Jan 2015 - 22:50

Eleonnora ne se disputait pas très souvent avec sa fiancée. Pour le faire, elle devait tout d’abord être présente, ce qui n’arrivait pas aussi souvent qu’on pouvait le croire. La jeune femme n’avait pas envie d’ouvrir les hostilités avec Evelynn, mais cette dernière semblait prête au combat verbal. Lorsqu’elle critiqua sa future femme sur le fait qu’elle n’avait pas besoin de travailler, ni de cet argent que cela lui apportait, cette dernière nia le tout, portant le blâme sur Evelynn. Jamais elle ne lui aurait reproché le fait de ne pas avoir beaucoup d’argent puisqu’elle pouvait subvenir à leurs besoins sans aucun mal, mais cette fois-ci il s’agissait simplement d’une façon de se défendre. C’était loin d’être la bonne façon de faire.

-« Vu que tu peines à payer les courses il faut bien quelqu’un pour gérer les factures. »

Les choses ne faisaient que s’envenimer. Eleonnora ne voulait pas s’engueuler, mais tant qu’Evelynn allait rester sur la défensive et l’attaquer de reproches, cette dernière allait répondre de la même façon. C’était totalement inutile et puérile, mais c’était ses sentiments qui parlaient, rien d’autre. Par contre, à travers chaque parole qui fusaient à travers la pièce il y avait une part de vérité. Eleonnora surprotégeait sa fiancée car elle craignait toujours que quelque chose ne lui arrive. Elle devenait légèrement plus caractérielle par moment, ce qui ne lui faisait pas de tort, mais elle apprenait également à maitriser son pouvoir et la peur que ce dernier avait longtemps exercée sur elle. Elle avait fait tellement d’efforts pour en arriver là, il serait ridicule de considérait qu’elle était encore faible. Par contre, niveau réflexes de survie il y avait encore beaucoup à faire.

-« Evelynn, tu ES mon monde ! »

Pour Eleonnora, il n’y avait qu’elle. Avant de connaitre son frère, sa sœur, la seule personne qui avait fait en sorte qu’elle reste aux États-Unis était Evelynn. Elle l’était toujours, d’ailleurs. Sans elle, il y a des lustres qu’elle serait retournée en Russie. Elle faisait absolument tout ce qu’elle pouvait pour la rendre heureuse même si elle était coincée et contrainte par ses responsabilités envers le SHIELD. Sa seule crainte était de la voir partir, un jour. De ne pas avoir réussis à la garder auprès d’elle…

Le ton d’Evelynn devint plus doux, presqu’implorant. Eleonnora se calma à son tour, mettant de l’ordre dans sa tête avant de prendre la parole. Elle ne voulait pas s’engueuler avec sa fiancée, mais il y avait visiblement de nombreuses choses à mettre au point entre elles.


-« Tu es forte… Evelynn, j’ai vu les progrès que tu as faits. Je suis fière de toi, de ce que tu es devenue avec le temps. Mais je… j’ai toujours peur de te perdre. »

Evelynn s’approcha lentement d’elle et vint la serrer dans ses bras. Eleonnora ne chercha pas à échapper à son emprise. Au contraire, elle la serra avec force dans ses bras, comme si elle craignait qu’elle ne s’envole.

-« Vu le point où j’en suis… Je ne peux rien te promettre, mais…si c’est pour te protéger… je ferais n’importe quoi pour toi. »

Doucement, elle relâcha son étreinte, libérant ainsi sa fiancée. Elle tenta de lui sourire afin de la rassurer. Tout ce qu’elle voulait était la vérité. Elle caressa doucement la joue de la jeune femme.

-« Je veux seulement comprendre, Evelynn. Tu peux tout me dire. »

Doucement, elle retourna s’assoir sur le canapé et attrapa sa coupe de vin au passage. Elle but une longue gorgée afin de se détendre un peu, puis elle reposa la coupe à sa place. Eleonnora avait la vague impression qu’elle n’était pas préparée à ce qu’elle allait entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelynn Jones

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 18/10/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Bibliothécaire
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Re: Intervention ratée ?   Lun 26 Jan 2015 - 23:36

-« Vu que tu peines à payer les courses il faut bien quelqu’un pour gérer les factures. »

Evelynn ne repliqua pas, cherchant a calmer le jeu plus que nimporte quoi en ce moment. Il serait bien inutile de dire à sa compagne qu'elle voulait bien vivre de son propre argent, mais c'était Eleonnora qui insistait pour tout payer. Evelynn pouvait donc profiter du peu d'argent qu'elle gagnait pour choyer les Morlocks. .. même si c'était bien peu pour ces mutants dans le besoin. Ils n'en restaient pas moins une race formidable et fière, mais tous n'avaient pas la trempe de Scum pour se sauver de toute situation.

-« Evelynn, tu ES mon monde ! »

-Tu es le mien Nora ! A une différence près : tu peux venir me voir quand tu veux... mais moi je ne peux pas le faire...

Des qu'Eleonnora revenait de mission, cetait en prévision d'une autre, chose que malgré son sourire,  Evelynn pensait constamment. Combien de temps est ce que sa compagne allait tenir un tel rythme de vie ? Est ce quelle allait tout simplement survivre à ces dangereuses missions dans lesquelles elle se lançait corps et âme ? Evelynn ne souhaitait pas la guère,  elle désirait la paix. Autant dans le monde, autant avec les Morlocks qu'avec Eleonnora en ce moment. Ce n'était pas pour rien que son ton de voix avait changé du tout au tout.

-« Tu es forte… Evelynn, j’ai vu les progrès que tu as faits. Je suis fière de toi, de ce que tu es devenue avec le temps. Mais je… j’ai toujours peur de te perdre. »

-Alors... tente d'imaginer comment je me sens quand je sais que tu es en mission, que je n'aurais pas de nouvelles pendant des semaines et que chaque jour quelqu'un pourrait venir cogner à la porte et m'annoncer ta disparition ou ta mort Nora...

La hache de guerre était enterré,  les deux ennemies ne voulaient plus d'affronter. En signe de paix, l'artiste serrait sa compagne dans ses bras... et celle ci le lui rendait bien. Ce stupide argument n'aurait jamais du avoir lieu. Mais c'était fait maintenant... tout ce qu'il restait à faire était de désamorcer la situation autant que possible et pour cela, Evy devait aussi se montrer honnête.

-« Vu le point où j’en suis… Je ne peux rien te promettre, mais…si c’est pour te protéger… je ferais n’importe quoi pour toi. »

-C'est ce dont j'ai peur Nora. Essaie... d'avoir une vue d'ensemble D'accord ? Il n'y a pas que moi dans cette situation.

-« Je veux seulement comprendre, Evelynn. Tu peux tout me dire. »

Patiente, l'artiste attendit que Nora s'installe dans le sofa avant de s'agenouiller devant elle, ne voulant pas tâcher le mobilier avec son linge taché et puant. De plus, en étant ainsi devant elle, les bras appuyés sur ses genoux, elle donnait l'impression d'être bien plus calme et même un peu soumise qu'elle je l'était.  Au moins,  cela apaiserait la colère de sa dulcinée. .. colère que l'artiste comprenait sans problème.

-Dans les égouts. .. se cachent plusieurs mutants. Toi et moi on peut marcher dans la lumière sans problème on a l'air humaine.. mais pas eux. Ce sont des mutants mais... aux formes Plus... hors du commun. Et... il y a des années de ça je les ai rencontré. Ils n'ont pratiquement pas de nourriture pas de soin... et... ce sont des humains ! Ils ne méritent pas d'être chasses par... par les non mutants. Alors... quand j'ai une chance... je leur amène un peu de nourriture ou des bandages... mais... Callisto ma fait promettre de ne jamais en parler... et ça avant que je te rencontre... c'est pour ça que... que j'ai rien dit.

_________________
Pouvoir passif d'Evelynn: Il y a une zone de fraîcheur autour d'Evelynn souvenez-vous en lorsque vous RP avec !



Dernière édition par Evelynn Jones le Mer 28 Jan 2015 - 20:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleonnora S. Davidoff

avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Agente du SHIELD
Age : 28 Ans
Nationalité : Russe

MessageSujet: Re: Intervention ratée ?   Mar 27 Jan 2015 - 2:37

La situation qu’Evelynn et Eleonnora partageaient était loin d’être facile pour l’une comme pour l’autre. Malgré tout, elles vivaient comme elles le pouvaient avec cela, profitant des moments qu’elles pouvaient passer ensemble. Ce n’était pas toujours simple, il y avait toujours des ajustements à faire, mais le travail d’Eleonnora ne lui avait jamais vraiment empêché d’être heureuses. Enfin, presque.

Pourtant, il devait y avoir une solution pour palier à cela. La jeune femme n’avait pas vraiment la tête à cela, mais elle y réfléchira lorsqu’elle aura un moment de tranquillité. En ce moment, elle enterrait la hache de guerre avec sa fiancée afin d’éclaircir toute cette histoire d’égouts une bonne fois pour toute. Il n’y avait rien de mieux qu’une étreinte pour calmer les choses et permettre aux deux femmes de se souvenir qu’elles avaient tellement de raison de s’aimer.

Maintenant, il était temps pour Evelynn de raconter ce qu’elle faisait dans les égouts. Eleonnora cherchait à comprendre, mais elle ne trouvait aucune raison valable pour qu’elle s’y retrouve. Elle avait entendu des collègues parler de périples effectués dans les souterrains de la ville dans le cadre de certaines missions et ce qu’elle avait entendu ne faisait que l’inquiéter davantage quant à sa fiancée.

Cette dernière s’installa au sol, juste devant elle, alors qu’Eleonnora avait repris sa place sur le canapé. Elle caressa la chevelure poisseuse et grasse d’Evelynn sans afficher un air de dégout. Vu l’endroit où elle avait trainé, ce n’était pas étonnant qu’elle soit dans cet état et sente si mauvaise. Encore une fois, elle garda ses commentaires pour elle-même afin de conserver toute son attention sur ce qu’elle s’apprêtait à entendre.

Evelynn débuta son récit en expliquant que des mutants se cachaient dans les égouts car leur apparence physique ne leur permettait pas de vivre une existence calme et sereine à la surface. Ils étaient déformés ou revêtait un physique qui ne collait pas du tout avec les standards de la société, ce qui les obligeait à se dissimuler dans l’ombre de la ville. Evelynn les avait connus avant même de rencontrer Eleonnora. C’était un train de vie qu’elle menait depuis de très nombreuses années et jamais la jeune femme ne s’était douté de quoi que ce soit. Pourtant, c’était son travail d’enquêter et de remarquer tout de suite ce genre de chose. Peut-être faisait-elle tellement confiance à Evelynn que jamais elle n’aurait pu se douter qu’elle tentait de venir en aide à ceux qui ne pouvait tout faire part eux-mêmes ?


-« C’est pour ça que je t’aime… Toujours en train d’aider les autres, même si ça te mets dans les ennuis. Écoute, Evelynn… Je ne suis pas bien placée pour te reprocher de m’avoir caché des choses pendant aussi longtemps. Mais ces mutants… Pourquoi ne pas les guider vers l’institut Xavier ? Ils pourront avoir de meilleures conditions de vie, non ? »

Par contre, le nom de Callisto ne lui disait rien. Était-elle l’espèce de chef de cette fraternité de mutants ? Elle ne saurait dire. Ne se souvenant pas d’avoir entendu ou bien lu ce nom dans un dossier, la jeune femme ne pouvait pas savoir si elle était liée à l’un des cas du SHIELD. Tout ce qu’elle savait était que le monde souterrain n’était pas tout rose et que certains mutants étaient considérés comme étant dangereux. C’est pour cela que certains agents étaient envoyés sous terre afin de trouver leur cachette. Jamais ils n’avaient été près du but, sinon il y a longtemps que des arrestations auraient été faites.

-« Et si tu me parlais un peu de cette Callisto et de ces mutants ? Je n’ai jamais fait d’intervention dans les égouts, mais certains de mes collègues traquent des mutants qui s’y cachent. Des mutants qui sont recherchés car ils sont dangereux pour la société et peut-être même pour les vôtres. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelynn Jones

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 18/10/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Bibliothécaire
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Re: Intervention ratée ?   Mar 27 Jan 2015 - 19:25

-« C’est pour ça que je t’aime… Toujours en train d’aider les autres, même si ça te mets dans les ennuis. Écoute, Evelynn… Je ne suis pas bien placée pour te reprocher de m’avoir caché des choses pendant aussi longtemps. Mais ces mutants… Pourquoi ne pas les guider vers l’institut Xavier ? Ils pourront avoir de meilleures conditions de vie, non ? »

-« Euh… »

C’était une question qu’Evelynn ne s’était jamais vraiment posée. Elle-même n’était pas une étudiante officielle de l’institut, et connaissant d’ailleurs ce lieu depuis très peu, elle n’avait jamais pensé à aborder le sujet avec Callisto. Les deux femmes, complètement à l’opposé l’une de l’autre, ne causaient pas souvent, même si elles se respectaient. Evelynn lui parlait rarement, mais lorsqu’elle le faisait, c’était uniquement pour des situations importantes, et non pas pour lui raconter sa journée.

-« J’avoue ne… ne pas y avoir pensé mais… Scum… euh… un autre Morlock, connait l’institut donc je suis certain que Callisto est au courant aussi. Elle doit avoir ses raisons.

-« Et si tu me parlais un peu de cette Callisto et de ces mutants ? Je n’ai jamais fait d’intervention dans les égouts, mais certains de mes collègues traquent des mutants qui s’y cachent. Des mutants qui sont recherchés car ils sont dangereux pour la société et peut-être même pour les vôtres. »

-« Euh… oui bien sûr… »

Pour ça… elle devait tout d’abord faire le tri de tous ceux qui peuplaient l’Allée, et ils étaient nombreux. Les rescapés de l’espèce d’usine/salle d’expérimentation près des ports de la ville avaient déjà fait augmenter leur nombre en partie, et Evy n’était pas là-bas chaque jour. Elle faisait de son mieux pour descendre et…

Minute… Eleonnora ne semblait pas du tout savoir ce qui se passait là-bas, ne connaissait pas le nom de leur chef, ne connaissait tout simplement rien… mais son demi-frère était aussi un Morlock ! Alexïs faisait probablement partie de ce groupe depuis plus longtemps qu’Evelynn ! Lui aussi lui cachait donc ces informations… mais ce n’était pas à l’artiste de déterminer à quel moment est-ce que son ami guérisseur devait révéler ce secret. Le tri maintenant fait dans sa tête, elle décida de garder Alexïs hors de la conversation.


-« Euh… il y a… beaucoup de Morlock et je ne peux pas te parler de tous… je peux te mentionner au moins Scum, c’est… c’est un genre de lézard géant en apparence. Mais sa personnalité… imagine un petit frère énervant, mangeant de la pizza et parlant de tortues ninjas en permanence ? Eh bien c’est lui… et il m’aide souvent lorsque j’ai besoin d’un coup de main pour… bouger les bouches d’égout ou pour transporter des caisses de nourritures. C’est… un peu de lui que je suis le plus proche, c’est lui en fait qui m’a… recruté si on veut, une nuit ou je lui ai foutu la peur de sa vie avec mon don… il pensait que j’étais une métamorphe. »

Un petit sourire se dessina sur les lèvres de l’artiste qui se remémorait ces moments particuliers. Mais elle se secoua rapidement la tête, sachant que les aveux n’étaient pas terminés encore. Elle devait lui parler de Callisto, ce qui était un peu plus difficile, pour la simple raison qu’elle la connaissait bien moins.

-« Callisto… c’est celle qui tient les Morlock ensemble. Je crois que sans elle, ils n’auraient pas survécu aussi longtemps. Par contre… c’est… une main de fer dans un gant de fer. Je ne l’ai jamais vu être douce… Mais elle est juste. Les punitions qu’elle inflige sont méritées la plupart du temps… Elle se doit d’être… impressionnante si elle veut faire régner l’ordre. Mais un innocent n’aura jamais à avoir peur d’elle, moi la première. Enfin… je… j’aurais dû tenir ma langue… J’espère… Nora… Est-ce que tu vas pouvoir garder tout ça pour toi ? Il… Il ne faut pas que ton… agence ou qui que ce soit soient au courant de ce qui se passe…»

_________________
Pouvoir passif d'Evelynn: Il y a une zone de fraîcheur autour d'Evelynn souvenez-vous en lorsque vous RP avec !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleonnora S. Davidoff

avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Agente du SHIELD
Age : 28 Ans
Nationalité : Russe

MessageSujet: Re: Intervention ratée ?   Mar 27 Jan 2015 - 21:08

Eleonnora avait incité Evelynn à lui parler des Morlocks. Elle voulait en savoir plus sur cette vie secrète que menait la femme de ses rêves. Elle avait également besoin de se rassurer sur les risques qu’elle encourait à se balader dans les souterrains de la ville. Lorsqu’il n’y avait pas des agents du SHIELD qui y rodaient pour trouver certains mutants bien particuliers, il y avait des criminels qui utilisaient les tunnels comme échappatoire. Dans aucun cas cela rassurait la jeune femme. Malgré tout, elle tentait de ne pas interrompre Evelynn lorsqu’elle parlait et essayait de comprendre sa situation autant que possible.

Pour commencer, Evelynn lui parla de Scum, un mutant à l’apparence peu envieuse qui était proche d’elle. Il semblait gentil bien que légèrement agaçant par moments. N’ayant jamais vécu avec son jeune frère, Eleonnora ne pouvait s’imaginer ce que c’était d’en avoir un pour raconter n’importe quoi et faire des conneries. Par contre, elle pouvait visualiser la situation du mieux qu’elle pouvait. Pour Evelynn qui avait déjà deux frères elle ne devait pas avoir trop de mal à gérer le cas que semblait être son ami.


-« Eh bien… Il a l’air d’être particulier ton ami. Il me semble que j’ai déjà entendu son nom à quelque part. Je suis sûre que c’était à l’institut, mais je me trompe peut-être… Tant que tu es en sécurité avec eux, ça me rassure. Je me demande… qu’est-ce qu’il a dû voir pour croire que tu étais une métamorphe ? Il t’a peut-être confondu avec un ange, qui sait ? » Fit-elle en souriant doucement.

Était-ce sa sœur qui lui en avait parlé ? À moins que ce ne soit un autre résident de l’institut ? Avait-elle entendu un agent prononcer ce pseudonyme ? Elle n’en était pas certaine. Par contre, une chose était sûre : Evelynn était tellement mignonne et attendrissante lorsqu’elle parlait de son ami, de l’aide qui lui fournissait lorsqu’elle se rendait dans les égouts et de sa personnalité sympathique.

La jeune femme lui demanda maintenant de parler de la cheffe de ce groupe de mutant. Elle voulait savoir quel genre de femme elle était. Devait-elle craindre quelque chose de sa part ou était-elle un bon leader qui n’avait que pour but la survie de son groupe ? Pour l’instant, Eleonnora ne savait pas si elle devait être rassurée. Malgré tout, Evelynn tentait de la convaincre de ne pas craindre pour sa sécurité. Elle allait bien et jusqu’à présent Callisto ne s’en était pas pris à elle pour de bonnes raisons : Evelynn n’avait jamais rien fait pour provoquer sa colère ou mettre en danger ses semblables.


-« Je ne peux rien te garantir, ma chérie. Tant que je pourrais me taire je le ferais. Votre groupe ne doit pas être composé de personnes entièrement innocentes, n’est-ce pas ? En fait, non, je crois que je ne veux pas savoir ce qu’ils font… Moins j’en sais et mieux ça vaut pour nous deux, je crois bien. Si tu as besoin de te défendre, tu as ton don pour te protéger. J’ai seulement besoin que tu m’assures que tu es en sécurité avec eux et que tu sais quoi faire pour ne jamais te faire coincer si jamais des agents du SHIELD débarqueraient sans prévenir. »

Eleonnora se pencha afin d’embrasser la jeune femme sur les lèvres. Cette conversation n’avait pas à durer éternellement. Elle savait ce dont elle avait besoin de savoir. Elle savait que sa fiancée ne pourrait jamais tout lui révéler de toute façon. Mieux valait qu’elles se protègent l’une et l’autre ainsi.

-« J’ai encore une question à te poser. Comment as-tu fais pour me le cacher si longtemps si tu sentais si mauvais après chacune de tes visites ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelynn Jones

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 18/10/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Bibliothécaire
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Re: Intervention ratée ?   Mer 28 Jan 2015 - 20:33

-« Eh bien… Il a l’air d’être particulier ton ami. Il me semble que j’ai déjà entendu son nom à quelque part. Je suis sûre que c’était à l’institut, mais je me trompe peut-être… Tant que tu es en sécurité avec eux, ça me rassure. Je me demande… qu’est-ce qu’il a dû voir pour croire que tu étais une métamorphe ? Il t’a peut-être confondu avec un ange, qui sait ? » Fit-elle en souriant doucement.

-« Euh… non pas vraiment… j’en doute il… euh… c’est mon pouvoir et je euh… je doute qu’il ait peur des anges… »

Evelynn et lui ne s’en étaient pas vraiment reparlé depuis les évènements. Oui, Evy avait raconté à Scum pourquoi il avait cru voir quelque chose d’aussi extraordinaire, mais Evy n’avait pas demandé à son ami mutant ce qu’était sa peur. Elle n’avait pas besoin de le faire : elle le savait. C’était une des particularités de son don, de deviner les peurs des autres, et de les utiliser. Ça ne changerait pas avec le temps… mais elle gardait ces informations pour elle. Après tout, n’importe qui pouvait en abuser. N’importe qui… sauf Evelynn.

-« Je ne peux rien te garantir, ma chérie. Tant que je pourrais me taire je le ferais. Votre groupe ne doit pas être composé de personnes entièrement innocentes, n’est-ce pas ? En fait, non, je crois que je ne veux pas savoir ce qu’ils font… Moins j’en sais et mieux ça vaut pour nous deux, je crois bien. Si tu as besoin de te défendre, tu as ton don pour te protéger. J’ai seulement besoin que tu m’assures que tu es en sécurité avec eux et que tu sais quoi faire pour ne jamais te faire coincer si jamais des agents du SHIELD débarqueraient sans prévenir. »

-« C’est… euh… on ne croise pas souvent d’agents du SHIELD tu sais… et si la présence des Morlocks n’a jamais été détectée depuis des années… c’Est justement pour ça. Et… non, je suis toujours en sécurité. Il y a un mutant qui se nourrit de la peur en bas… eh bien avec moi, il est toujours repu. Je crois que j’ai… laissé mon effet sur les Morlocks. Même s’ils voient la gentille et douce Evelynn, ils savent que… je ne veux pas hein… mais je peux leur faire du mal. Ils sont soient… gentils… soient respectueux.

Depuis les évènements dans la cache a mutants, dont le SHIELD avait dû effacer toute trace, Evelynn s’était fait une seconde réputation. Les Morlocks étaient peut-être tous en recherche de défi, ou voulaient peut-être simplement se prouver comme étant les meilleurs, ils ne lançaient jamais de défi à la mutante de la peur. Maintenant, ils avaient eu un aperçu de son don, son don quelque peu maîtrisé. Evy savait bien que Callisto allait garder un œil sur elle, si elle ne venait pas lui parler directement. Et Evy, bien que peureuse, faisait confiance à la cheffe borgne des Morlocks.

-« J’ai encore une question à te poser. Comment as-tu fais pour me le cacher si longtemps si tu sentais si mauvais après chacune de tes visites ? »

-« De… très très longues douches ? »

Evelynn répondit au baiser rapidement, mais elle se releva aussi, tendant la main à sa compagne. Elles avaient bien droit à un moment plus intime, plus personnel. Elles allaient se l’accorder… où alors Eleonnora allait supporter l’odeur de puanteur qu’Evelynn transportait avec elle toute la soirée. Mais connaissant sa compagne, une telle option n’était même pas envisageable. Tenant la main de Nora dans la sienne, Evy se dirigea vers la salle de bain et ouvrit le robinet de la douche avant de se dévêtir et de laisser ses vêtements au sol. Elle s’en occuperait plus tard.

-« J’espère que tu ne me laisseras pas prendre ma douche toute seule ? Imagine qu’un lézard sorte du drain Nora ? »

Evelynn savait aussi se montrer espiègle maintenant… enfin, lorsqu’elle le faisait convenablement.

_________________
Pouvoir passif d'Evelynn: Il y a une zone de fraîcheur autour d'Evelynn souvenez-vous en lorsque vous RP avec !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleonnora S. Davidoff

avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Agente du SHIELD
Age : 28 Ans
Nationalité : Russe

MessageSujet: Re: Intervention ratée ?   Jeu 29 Jan 2015 - 22:25

Eleonnora avait maintenant une idée d’ensemble du monde dans lequel vivait Evelynn depuis qu’elles se connaissaient. Impossible de savoir si cette dernière lui cachait certaines informations dans le but de l’inquiéter, mais cela ne serait guère étonnant. Préférant faire confiance à sa fiancée et accepter de vivre avec le fait qu’elle avait également sa propre double vie, la jeune femme se détendit autant qu’elle le pouvait. Il était inutile d’empêcher Evelynn de faire quoi que ce soit, surtout en son absence. Elle devait croire en le fait qu’elle savait se défendre et que les autres mutants des égouts ne lui feront jamais de mal.

-« Ça me rassure. S’il y en a un seul qui ose te faire du mal, je serais bien capable de devenir la plus grande peur de leur vie. » Fit-elle d’une voix douce.

Avant de conclure toute cette histoire, Eleonnora avait une toute dernière question à poser. Elle savait que ses longues absences avaient probablement donné l’occasion à sa fiancée de tout lui cacher de sa double vie sans le moindre mal. Cependant, lorsqu’elle était présente, à New York, comment avait-elle fait ? Après tout, elles avaient passé plus de trois ans, ensemble, sous le même toit. Entrainée pour remarquer le moindre petit détail, la jeune femme n’aurait jamais pu passer à côté de cela… et surtout de l’odeur que dégageait Evelynn. Elle sentait à des kilomètres à la ronde.

La réponse était simple : de longues douches. Elle devait également avoir lavé ses vêtements à quelques reprises avant de se débarrasser de l’odeur. Sûrement le faisait-elle après chacune de ses visites afin d’éviter qu’Eleonnora ne tombe sur un papier à linge à l’odeur pestilentielle.


-« Longues comme celle que tu devrais prendre tout de suite ? »

Cependant, Evelynn n’allait pas rejoindre la salle de bain seule. Elle prit la main de sa fiancée et l’entraina avec elle jusqu’à la douche. Elle se dévêtit et laissa tomber ses vêtements puants au sol. Elle était prête à passer sous l’eau, mais elle espérait que sa fiancée vienne la rejoindre sous peu. Qui sait, peut-être qu’un lézard allait sortir par le drain ? Soit c’était impossible, soit son ami était vraiment minuscule pour arriver à un tel exploit.

-« Ça m’étonnerait. Il doit être bien trop gros pour passer par là. » Fit-elle en lui faisant un clin d’œil.

À son tour, la jeune femme retira l’intégralité de ses vêtements. Elle les jeta immédiatement dans la machine à laver, comptant bien s’occuper de leur cas une fois la douche prise. Il était hors de question que l’odeur reste imprégnée sur sa belle chemise neuve. Eleonnora prit les vêtements d’Evelynn et hésita à les mettre à la poubelle ou dans la machine à laver. Pourtant, ils devaient être lavables, eux aussi. Y avait-il encore de l’espoir ? Pour ces tenues qu’elle avait probablement portées trop souvent.


-« Est-ce que tu tiens vraiment à ton pull ? » Demanda-t-elle.

Finalement, Eleonnora rejoignit la jeune femme sous l’eau. D’ailleurs, elle ne tarda pas à lui voler une partie de la place pour pouvoir rincer ses cheveux. Ils devinrent plats et lourds sur sa tête, mais c’était une véritable libération de l’odeur qui avait pu s’y attacher. Doucement, elle enlaça Evelynn et l’attira contre elle afin qu’elles puissent toutes les deux profiter de l’eau chaude.

-« Evelynn… Rassure-moi, tu n’as pas d’autres secrets pour moi, n’est-ce pas ? Ce serait bien s’en assurer avant le mariage. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Intervention ratée ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Intervention ratée ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'intervention ratée à cité soleil, à qui la faute ?
» [THEME - PV] J'ai raté mon entrée à défaut de ma rentrée !
» le gars de Maman j'ai raté l'avion ?
» Une intervention surprise
» J'ai raté mon évolution spirituelle. J'espère que tu ne m'en veux pas. [Marissa]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men : Sentinel Project :: Le Monde :: New-York :: Les Egouts-