X-Men : Sentinel Project

Entrez dans un univers où l'homme est à l'aube de son évolution ! Image 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Je marche donc je suis. (Pv Mathis / Ryan / Honey)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mathis Cyriac

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 11/03/2014
Age : 37
Localisation : Belgique

Fiche Tecnhique
Metier: Etudiant / Manipulation des songes
Age : 18 ans
Nationalité : Belge

MessageSujet: Je marche donc je suis. (Pv Mathis / Ryan / Honey)    Dim 16 Mar 2014 - 22:51

-J'en ai marre là, cette télé pourrie ne passe que des conneries.

Il n'était que deux heure du mat après tout, c'est pas comme si Math' devait se lever dans cinq heure.

Animé par je ne sais quelle motivation, il se lève et enfile sa plus belle djellaba pas du tout en accord avec la paire de nike rouge qu'il portait déjà.
Après s'être recoiffé d'un habile coup de main il se regarde dans la glace et se dit qu'après tout à cette heure tardive il ne devrait pas croiser grand monde dans les rues. Et oui, les nuits sont monotones en Belgique, il avait oublié qu'il n'y habitait plus.

Le voilà dehors, il regarde à gauche, à droite, par ou aller? Il finit par ne choisir aucune de ces solutions et part tout droit. On lui avait dit qu'aller par là n'était pas le choix le plus judicieux mais il avait autre chose à penser : le fait par exemple qu'il se demandait pourquoi tout ceux qu'il tuait dans ses rêves étaient retrouvés mort le lendemain ou quelques jours plus tard.

-Coïncidence

Il a beau se le répéter sans cesse, ça lui semble de moins en moins logique, et dieux sait si la cohérence lui tient à cœur. Sa vie est basée dessus, il ne comprend pas pourquoi lui, Mathis Cyriac, fils d'un diamantaire, pourrait tuer des gens dans leur sommeil.
Se réveillait il la nuit pour devenir une créature sanguinaire sans sans rendre compte? Était il un loup garou, un vampire?
Il se surprit à rire tout seul.

-Un Fampireuuuh, ça serait cool, ils se font toutes les meufs ceux là.

Alors qu'il arpente les rues les unes à la suite des autres, il finit par tomber sur un bar qui semble ouvert. Bon, la rue a l'air chelou et ça pue un peu, mais après tout...
Le portefeuille dans le calbut et donc un peu de liquide sur lui...

-Allez, je serais pas contre un verre de cette bière pourrave qu'il serve dans ce pays.

Hésitant malgré tout, il fait le tour du troquet et va soulager sa vessie contre un mur, il lui suffit seulement de lever sa "robe" et de baisser son sous vêtement.
Arrivé à mi chemin du soulagement, il croit apercevoir une ombre passer derrière lui *Mais What the fuck* qu'il se dit en relevant son boxer, laissant au passage une petite goutte sur ce dernier.

-P'tain, c'est quoi ce bordel là.

Un peu forcé par les choses, il presse le pas et finit par pousser la porte du bar, se retrouvant nez à nez avec un mec étrange. Reprenant contenance, il prend une grande respiration respiration et le regarde droit dans les yeux.

-Salut mon gars, moi c'est Math', et toi?

Ne remarquant pas de réaction de la part de ce gars apparemment bourré, Mathis le contourne pour jeter un regard à l'intérieur. Tout le monde est accompagné.. Quoique, dans le fond là, il y a une fille aux cheveux noirs assise toute seule.

-Bah pourquoi pas, j'ai besoin de parler, en plus elle a l'air mimi.

N'écoutant que son courage, ou sa libido, ou dieux sait quoi il s’avance vers la table de la demoiselle se fichant éperdument des moqueries concernant sa "robe" et l'accoste.

-Salut, je m'appelle Math', j'ai besoin d'un peu de compagnie, je peux me joindre à ta table?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Honey

avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 18/10/2012

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 20 ans
Nationalité : -

MessageSujet: Re: Je marche donc je suis. (Pv Mathis / Ryan / Honey)    Lun 17 Mar 2014 - 18:27


Je sais le temps, je sais les heures, les nuits passées
Que les rêves ne peuvent soulager
Je sais l'effort et le courage à retrouver
Se souvenir qu'il faudra vivre et continuer


Honey se laissa tomber sur un vieux tabouret de bois entourant la table de ce qui servait de salle à manger à l'habitation de la jeune femme. Les pieds nus, elle joua du bout des orteils dans une flaque d'eau croupie jonchant le sol devant elle. La petite aveugle avait l'esprit ailleurs. Elle se sentait triste, misérable, incapable.

Quelques instants plus tôt, elle était en compagnie de la Reine, Calisto. Elle passait le plus de temps possible avec elle afin de suivre l'entrainement au combat, qu'elle avait si avidement quémandé à la borgne. Pourtant ce jour là, plus encore que les autres fois, l'exercice s'était mal passé. Honey n'était pas une guerrière, c'était évident, mais habituellement elle arrivait à s'en sortir à peu près. Pas cette fois.

Pourquoi ? Parce qu'elle ne parvenait pas à se concentrer. La nuit précédente, elle avait une fois de plus rêvée de cette fameuse fois, où, pour la première fois, elle était monté à la surface. Le traumatisme de ce qu'elle avait vécue ce jour là ne la quittait plus depuis lors. Cependant, il arrivait parfois que les peurs qui en résultaient soient latentes, endormies, presque inexistantes. Mais lorsque le souvenir se rappelait à elle alors qu'elle était endormie, il continuait de la hanter des jours durant.

Aussi, comment aurait-elle était capable de détacher ses pensées de se souvenir pour se concentrer sur l'entrainement fournis par Calisto ? C'était impossible. La borgne avait d'ailleurs parfaitement cernée la situation. Elle lui avait alors parlée du besoin de faire de ses peurs une force. Honey n'avait pas vraiment eut la tête à écouter son sermon, mais elle avait tout de même retenue une chose. Si elle voulait devenir plus forte, et dieu seul sait à quel point elle le désirait, il lui fallait affronter ses angoisses, en devenir maître. Hors, pour affronter son angoisse actuelle, elle devait retrouver deux ploucs à la libido débordante qui avait essayés d'abuser d'elle des années auparavant. Ça semblait compromis.

A moins que...

Elle connaissait un autre plouc justement. Un homme qui en quelques minutes avait réussis à lui faire ressentir le même malaise que cette fois là. Se confronter à lui serait-il suffisant ? Il n'y avait qu'un moyen de le savoir. Monter à la surface et se rendre au Stonedge pour voir si l'homme s'y trouvait. Quel était son nom déjà ? Sam ? Ethan ? Cassandra l'avait prononcé à plusieurs reprises. Ah oui, Stan, c'était Stan.

Inspirant profondément, Honey se redressa. Elle chaussa de petites bottes en cuir noire, usées, puis attrapa son châle qu'elle plaça sur ses épaules, au dessus de sa robe en coton blanc élimée qui lui donnait l'air de sortir d'une autre époque... des bas quartiers d'une autre époque...

Elle s'empara ensuite d'une sorte de sac en papier vide puis quitta ensuite l'Allée, accompagnée de son fidèle compagnon à plume, remontant à la surface par une bouche d'égout donnant dans une ruelle derrière le bar.

** On va où ? Tu vas encore voir Ryan ? Je vois vraiment pas pourquoi je dois t'accompagner... j'ai même pas le droit de rentrer !! **
- Cette fois, tu pourras.

Ouvrant le sac elle offrit un petit sourire désolé à l'oiseau.

- Excuses moi de te demander ça, mais j'ai besoin de te sentir à mes côtés. S'il te plait.

S'ébrouant avec indignation, émettant un croassement mécontent, le corbeau céda tout de même, se glissant dans le sac pour se laisser porter à l’intérieur du Stonedge, dans les bras de la demoiselle. Une fois à l’intérieur, Honey se dirigea à pas prudent vers le comptoir. La peur faisait trembler ses jambes, déjà fort peu sûres à l'accoutumé. Une fois arrivée à destination, elle tenta timidement d'attirer l'attention. Sa voix était si fluette qu'il fallut de longues minutes à quelqu'un pour la remarquer. Elle demanda alors à voir Stan. Mais il n'était pas là.

Tant pis, ou peut-être tant mieux. C'est en tout cas en ressentant un grand soulagement qu'Honey décida de quitter les lieux. Elle n'était peut-être pas prête à affronter ce genre d'angoisse finalement. En tout cas, c'est ce que lui disait son cœur, devenu douloureux sous le poids des battements effrénés ressentis juste avant. Bon, il n'était pas tant de quitter l'établissement finalement, en tout cas pas avant de s'être remise de ses émotions.

Bifurquant, elle s'installa à une table, déposant le sac en papier contenant le corbeau à ses pieds. Elle demanda ensuite un verre d'eau, ayant appris récemment que ce n'était pas payant. Puis, elle resta là, à attendre sagement.

C'est à ce moment là qu'une voix s’éleva non loin d'elle.


-Salut, je m'appelle Math', j'ai besoin d'un peu de compagnie, je peux me joindre à ta table?

Elle ne comprit pas tout de suite que c'est à elle que l'on s'adressait. Monsieur C, lui par contre, sembla le réaliser. Sortant sa tête du sac, regardant à droite, puis à gauche, il mit un petit coup de bec contre la jambe de son amie.

- Aïe mais...
** On te parle tête de linotte. Un jeune homme, Math' qu'il dit s’appeler, il veut s'asseoir avec toi.**

Le cœur d'Honey se remit à battre la chamade. S'asseoir avec elle ? Pourquoi ? Ils se connaissaient ? Il n'y avait plus de place ? La tentation de se lever et de partir en courant était grande, mais elle se rappelait les mots de Calisto. Aussi, plutôt que de fuir, elle hocha doucement la tête en signe d'approbation.

- Oui, oui tu peux t'asseoir. Je m’appelle Honey. Je... excuses moi mais... il n'y a plus de place assises c'est ça ?

Son regard fixe alors qu'elle parlait ne laissait que peu de doute sur ses capacités de vision.

(♥)

_________________
.

Emma Frost - Amy Grimm - Honey
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Smith

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 01/04/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Barman
Age : 22
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Je marche donc je suis. (Pv Mathis / Ryan / Honey)    Mar 18 Mar 2014 - 22:21

En temps normal, Ryan n’avait pas grand-chose à faire du monde qui entrait dans son bar. Après tout, avant de juger les bestioles qui peuvent entrer, il fallait regarder la qualité du bâtiment lui-même qui laissait vachement à désirer. L’idée de foutre le camp lui avait effleuré l’esprit plus d’une fois, mais impossible de partir d’ici sans Daisuke. Ce petit rouquin qu’il affectionnait particulièrement ne survivrait pas plus de quinze minutes ici sans lui, et l’idée de le retrouver mort n’affectionnait par particulièrement le barman. Aussi supportait-il ces nombreuses soirées ennuyeuses, buvant bière sur bière pour se changer les idées. Il ne faut pas déconner, dès qu’il y a un minimum de gens avec un physique intéressant, le vrai Ryan se réveille, plein de fougue et d’énergie, et les amène avec lui faire des galipettes.

M’enfin…

Ça c’est sans cette peste aux cheveux noirs qui polluent sa vie autant que ses rêves. Le barman n’avait que quelques personnes chers à son cœur : son collègue roux et sa sœur. Ça avait toujours été ça, et il ne s’imaginait pas plus d’une aventure d’un soir. Non ça c’est avec le collègue pas sa sœur bande de pervers ! Erk… m’enfin, il ne s’attendait pas à finir sa vie avec aucun des deux c’était certain.

Et voilà que sans raison, le style de vie du barman était en train de battre de l’aile. Non, il avait toujours autant de plaisir qu’avant à s’occuper à faire des galipettes avec toutes les femmes, hommes ou chèvres qui passaient par son établissement, mais depuis quelques temps, son énergie sexuelle semblait diminuer. Pas la taille de son sexe hein ! Son ENVIE de sexe. Faut pas déconner quand même. Et tout ça parce que, chaque fois qu’il croisait le regard d’une personne, un visage semblait s’interposer entre lui et sa « conquête ». Celui d’Honey.

Sale peste…

La tête dans les nuages, Ryan repensait aux quelques moments qu’ils avaient passés ensemble, il ne la vit même pas entrer dans l’établissement. Il était occupé à déplacer quelques caisses derrière le comptoir, ne cherchant pas forcément l’attention d’autrui pour le moment. Du moins, jusqu’à ce qu’un mec vêtu de… non attends il n’était pas en train de rêver… ouais, vêtu d’une robe, se pointe et entre comme ça. Ryan ne put retenir un sourire alors qu’il le suivait du regard…


-Oh que non…

Il venait d’apercevoir près de qui il s’était installé. Qu’est-ce qu’Honey faisait là ? Trop perdu dans ses pensées, il ne l’avait même pas vu entrer. Le regard joyeux du barman disparut rapidement alors que ses yeux se plissaient quelque peu, son instinct de papa ours prenant le dessus. Le barman était trop protecteur pour laisser un quelconque louche à deux ronds draguer Honey. Déplaçant très rapidement les caisses qui lui barraient le chemin, il se rendit à leur table, déposant deux bières et un cocktaïl fait par un collègue. Il ne se gêna pas pour les déposer devant eux, puis saisit l’un des bancs du bar pour s’installer près d’eux.

-Honey, tu ne m’avais pas dit que tu étais là. Je suis content de te voir tu sais, je pensais beaucoup à toi. J’ai encore mal au dos à cause de la dernière fois, j’aurais peut-être bien besoin d’un massage de plus, dit-il en riant. Puis son regard se tourna vers le mec en robe, oui en robe vous y croyez vous ? C’est la première fois qu’je te vois ici dis donc ? Tu t’appelles comment ?

De la façon dont il était installé, rapprochée de Honey, il mettait en évidence le fait qu’on ne devait pas toucher à cette fille sans passer tout d’abord par lui. Avoir été un chien, il aurait sans doute grogné son mécontentement à la face du mec…. En robe !!!

_________________
Pouvoir passif de Ryan: Lorsque Ryan vous regarde ou qu'il vous touche, l'attitude que vous auriez normallement envers lui augmente d'un cran. Quelqu'un de méfiant reste méfiant, mais il l'est moins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathis Cyriac

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 11/03/2014
Age : 37
Localisation : Belgique

Fiche Tecnhique
Metier: Etudiant / Manipulation des songes
Age : 18 ans
Nationalité : Belge

MessageSujet: Re: Je marche donc je suis. (Pv Mathis / Ryan / Honey)    Mar 18 Mar 2014 - 23:15

Mathis allait ouvrir la bouche pour répondre à la jeune fille quand un mec arriva et s'interposa entre eux.   Il tourna du coup le visage vers l'inconnu et resta un moment bouche bée.
Purement hétérosexuel, il ne pu s'empêcher de penser que d'une part, cet homme n'était pas des mieux élevé à première vue, semblait étrange d'autre part. Mais qu'est ce qu'il était beau.
Il secoua la tête pour reprendre ses esprits et se maudit directement de penser à pareille chose.
Il planta les yeux dans ceux du nouvel arrivant et reprit contenance presqu' aussitôt. même s'il ne pu s'empêcher de se demander pourquoi il s'était arrêté à cet endroit.

-Euh, ouais, je marchais en pensant à un tas de choses et je me suis arrêté ici, vu que c'était ouvert.

Il jeta un œil sur les verres posés sur la table, se demandant si l'un d'eux avait été placés là pour lui ou pas, mais bon, vu qu'on ne lui avait pas autorisé, il s'abstint d'en prendre un.

-Pour répondre à votre question je m'appelle Mathis. Je ne vous présente pas le demoiselle, apparemment vous la connaissez mieux que moi.

Il regarda autour de lui et se surprit à défaillir légèrement l'espace d'un instant. On lui avait pourtant dit que ce quartier de la ville n'était pas des plus fréquentable. Qu'est ce qu'il lui avait pris d'y venir?

*J'aurais pas pu rentrer comme tout le monde manger mon putain de bol de Kellogg's et regarder Mc Gyver* pensa t'il. *quoique tout le monde ne mange peut être pas de Kelogg's*

Il soupira un coup et repris à nouveau ses esprits. Bah après tout quel mal y avait il à cela? Il était ouvert à tout et pouvait très bien apprendre à connaître des gens soit disant peu fréquentables. Il n'avait jamais fait de différence entre lui et le clochard du coin de sa rue qui avait la réputation de manger les enfants trop gros , et l'avait même invité à manger et à loger dans son appart à plusieurs reprises. Il ne risquait rien en même temps, il était pas gros.

De toute façon personne n'allait le dépouiller, l’occire, ou le violer à le sortie de ce bar, et si ça devait arriver, et ben tant pis, c'est que la vie en avait décidé de la sorte. En plus la dernière solution était pas trop mal, pour autant que ça soit pas par un gars.

Il afficha un petit sourire à l'homme et s'étira.

-J'allais justement dire à Honey que j'étais enchanté de la connaître et que je ne m'étais pas assis avec elle par manque de Place. Mais dites moi, quel est votre nom à vous? Je ne vous avait jamais vu ici non plus, et c'est normal dans le sens ou je n'était jamais venu.

Mathis rit un peu et tendit la main en direction de Ryan espérant intérieurement de ne pas y laisser le bras, ou pire accuser un refus de salut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Honey

avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 18/10/2012

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 20 ans
Nationalité : -

MessageSujet: Re: Je marche donc je suis. (Pv Mathis / Ryan / Honey)    Lun 24 Mar 2014 - 23:30


I just wanna rid me of my pain
This happy violence is beating in my veins
It's always, the wrong way
There's no return to life



- Honey, tu ne m’avais pas dit que tu étais là. Je suis content de te voir tu sais, je pensais beaucoup à toi. J’ai encore mal au dos à cause de la dernière fois, j’aurais peut-être bien besoin d’un massage de plus.

La demoiselle laissa échapper un petit hoquet de surprise. Dans le brouhaha de la salle, elle n'avait pas entendue l'homme approcher. Pourtant, elle était heureuse qu'il soit là. Non qu'elle ne s'attendait pas à le voir, après tout c'était son lieu de travail, mais elle n'était jamais sûre de l'y trouver lorsqu'elle passait. Affichant un petit sourire doux, elle tourna vaguement le visage vers lui.

- Si tu veux, je peux te faire un massage. Maman m'a appris comment faire, elle souffre de plus en plus de soucis de dos.

Levant un peu les mains tout en se décollant de la table, elle invita le barman à se placer devant elle. Honey ne souffrait pas de gêne de pudeur, ou ce genre de chose. En fait, il lui semblait normal de soulager la douleur de ceux qu'elle aimait et cela quel que soit le lieux. Ryan avait mal, elle pouvait y remédier, pourquoi attendre ?

En réalité, ce qui l'intriguait davantage dans sa phrase, c'était qu'il avouait si ouvertement avoir mal au dos. La dernière fois qu'ils en avaient parlés, il s'était entêté à nier l’évidence. Et voilà que là, devant un inconnu, il annonçait haut et fort sa blessure. C'était... étrange.

En attendant de savoir si son ami allait accepter de se faire masser tout de suite ou non, Honey reporta son attention sur l'autre homme à la table.

-J'allais justement dire à Honey que j'étais enchanté de la connaître et que je ne m'étais pas assis avec elle par manque de Place. Mais dites moi, quel est votre nom à vous? Je ne vous avait jamais vu ici non plus, et c'est normal dans le sens ou je n'était jamais venu.

Quel drôle de bonhomme. L'espace d'un instant, il lui fit penser à un personnage de conte qu'elle aimait particulièrement. Plus jeune, sa mère lui lisait des histoires pour s'endormir et parmi elle, celle d'Alice, une jeune fille tombant dans un trou d'obscurité pour arriver dans un monde fantastique où les animaux pouvaient parler. Si elle s'était souvent assimilée à Alice, aucun doute que Mathis, lui, aurait été le chapelier fou. Des actions chaotiques, des phrases décousues, oui, c'était tout à fait ça. La petite aveugle hésita même un instant à lui demander si il désirait prendre le thé. Mais ça, ce n'était pas son rôle. Après tout, elle n'était pas serveuse ici.

- Je suis enchantée moi aussi... je crois. Même si je ne comprend pas trop pourquoi vous vous asseyez avec moi alors qu'il y a de la place.

** Il a besoin de compagnie, c'est ce qu'il a dit. **

- Vous... vous vous sentez seul, c'est ça ? Moi aussi, lorsque je monte en ville j'ai ce sentiment écrasant. C'est comme si j'étais invisible parmi tout ce monde. Comme si je n'avais pas ma place ici. Mais... je dois reconnaître que ça me va bien comme ça. Je n'aime pas trop attirer l'attention.

Dans sa robe d'époque, accompagnée d'un corbeau, on ne pouvait pourtant pas dire qu'elle passait inaperçue. Pinçant un peu les lèvres dans une attitude coupable, Honey se demandait si elle n'en avait pas trop dit. Sa mère lui avait maintes fois répétée de ne pas parler avec les inconnus et pourtant elle se faisait avoir à chaque fois. Cela dit, c'est comme ça qu'elle avait pu rencontrer Ryan, alors, la rencontre avec Mathis serait peut-être elle aussi une bonne chose.

Au pied de la jeune femme, quelque chose bougea, entraînant une sorte de bruit de papier froissé. Monsieur C commençait à s'agiter, ne supportant plus vraiment d'être enfermé. Une de ses plumes de queue était repliée contre la paroi du sachet et ce n'était pas des plus agréable. Sautillant sur lui même, il cherchait à se dégager... sans succès.


- Je m'excuse un instant, je dois... aller... quelque part ! Je reviens !!

Se redressant vivement, Honey attrapa le sachet avant de se diriger vers la sortie, manquant de se casser la figure en heurtant une chaise. Sans son guide, elle redevenait une simple aveugle, perdue et déboussolée. Elle parvint tout de même à atteindre la sortie, ne la franchissant pas tout à fait. A demie dehors, elle rendit enfin sa liberté au volatile. Ce dernier ne demanda pas son reste, s’envolant rapidement pour se dégourdir les ailes. Il resta tout de même non loin de l'établissement.

Suite à ça, la jeune femme reprit la direction de la table, marchant plus doucement, avec prudence, s'aidant de ses mains pour se diriger. Elle espérait que personne ne l'avait vu libérer l'oiseau, car elle craignait de se faire mettre à la porte pour l'avoir fait entrer en fraude. Et puis... Ryan risquait de s’énerver et ça, elle n'en avait aucune envie...

_________________
.

Emma Frost - Amy Grimm - Honey
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Smith

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 01/04/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Barman
Age : 22
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Je marche donc je suis. (Pv Mathis / Ryan / Honey)    Mer 2 Avr 2014 - 14:04

-Euh, ouais, je marchais en pensant à un tas de choses et je me suis arrêté ici, vu que c'était ouvert. Pour répondre à votre question je m'appelle Mathis. Je ne vous présente pas le demoiselle, apparemment vous la connaissez mieux que moi.

-On se connait depuis un long moment à vrai dire, c’est une magnifique histoire de-de-de enfin un long moment voilà…

Ah, ce que le barman avait hésité à dire « d’amour ». Est-ce vraiment de l’amour qu’il ressentait pour cette jeune femme plus qu’étrange, plus qu’improbable ? Des questionnements comme ça tournoyaient dans sa tête depuis longtemps maintenant, mais la plupart du temps, ce n’étaient qu’une idée comme ça sans plus. Là, il avait vraiment failli dire ces mots qui tuent… Mais bon, s’il devait les dire pour protéger son « territoire », il allait le faire. S’il devait utiliser de son immense charme, et son don de mutant, pour protéger celle qu’il ai… qu’il ai… Vous voyez il ne peut même pas le penser ! Bref cette femme qu’il… vous voyez, il allait le faire.

- Si tu veux, je peux te faire un massage. Maman m'a appris comment faire, elle souffre de plus en plus de soucis de dos.

Ah, tant d’innocence et d’honnêteté. Quoique… l’autre robelourd (combinaison de robe et lourd) pouvait y voir le signe d’une affection fort importante, le genre dans laquelle on ne veut pas s’immiscer. Comme le barman était loin d’être quelqu’un de gêné, il se contenta de tourner quelque peu son banc pour placer son dos devant Honey, puis il releva quelque peu le bas de sa chemise. Comme c’était surtout la partie au-dessus de ses fesses qui avait été touché, il n’avait même pas besoin de la retirer au complet.

-Avec plaisir mon ange.

Ah… malgré tous les contacts humains que le barman avait partagés, les mains de Honey faisaient souvent des miracles bien plus intéressants que celles de ces conquêtes usuels, et pas que dans le pantalon de Ryan hein ? Non pas qu’elle aille fourrer ses mains dans les pantalons des autres, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit d’accord ! Bon, tout ça pour dire qu’un massage si agréable, il ne fallait pas dire non, et le barman ne se gêna pas pour en profiter.

-J'allais justement dire à Honey que j'étais enchanté de la connaître et que je ne m'étais pas assis avec elle par manque de Place. Mais dites moi, quel est votre nom à vous? Je ne vous avait jamais vu ici non plus, et c'est normal dans le sens ou je n'était jamais venu.

-Monsieur Smith. Mais tout le monde m’appelle Ryan ici. Tiens tu peux te servir, je l’ai pas amené pour rien hein ?

Du doigt, le barman fit glisser la seconde bière vers Mathis alors qu’il appréciait les caresses agiles de l’aveugle. Malheureusement, elle s’interrompit, trop rapidement au goût du barman, pour répondre à Mathis…

- Je suis enchantée moi aussi... je crois. Même si je ne comprend pas trop pourquoi vous vous asseyez avec moi alors qu'il y a de la place. Vous... vous vous sentez seul, c'est ça ? Moi aussi, lorsque je monte en ville j'ai ce sentiment écrasant. C'est comme si j'étais invisible parmi tout ce monde. Comme si je n'avais pas ma place ici. Mais... je dois reconnaître que ça me va bien comme ça. Je n'aime pas trop attirer l'attention.

-C’est sûr que tu habites loin d’ici, que tu n’as pas l’habitude hein ?

Ce n’était pas par taquinerie, par plaisir ou pour être déplaisant que le barman disait cela, c’était surtout pour que Honey ait une excuse pour ce qu’elle venait de dire. Car non, excepté dans un monde de mutants, vivre dans les égouts n’était pas une option possible. Des plans pour que l’autre idiot appelle les services sociaux ou quelque chose du genre. De sa main, discrètement, le barman serra juste un peu la cuisse de Honey, pour attirer son attention, lui rappeler de faire gaffe. Pour le moment, il ne pouvait pas faire mieux…

De toute façon, ce stupide piaf commençait à s’ébrouer dans son sac. Ryan ne l’avait même pas vu, mais à la façon dont le sac se mit à bouger juste à ses pieds, il comprit rapidement que le compagnon ailé de sa demoiselle était trop présent. Il ne pouvait pas aller se trouver un nid et faire des bébés corbeaux non ? De toute façon, ce fut Honey la première à capter le mouvement, et non pas le barman, car rapidement, elle saisit le sac en murmurant :


- Je m'excuse un instant, je dois... aller... quelque part ! Je reviens !!

Puis elle disparut du champ de vision du barman, elle et son massage. Soupirant, il replaça sa chemise de façon plus convenable, puis entama son propre verre… qu’il vida aussitôt d’une bonne moitié de son liquide. Seul avec Mathis, il haussa les épaules, l’air de dire « Je sais pas plus que toi ce qui lui a pris », puis trinqua son verre avant d’enfiler ce qui lui restait de bière. Avec une pointe d’autodérision et d’humour, le barman lui demanda ?

-Alors tu fais quoi à part glandouiller dans des bars louches ?

Les hommes avaient quelques instants avant que Honey ne les rejoigne, bien que Ryan la voyait déjà se faufiler entre les tables doucement pour venir les rejoindre. Braquant son regard charmeur sur Mathis, le barman laissa libre cours à son pouvoir. Il n’allait pas se servir de la façon « active » de celui-ci, mais l’effet passif allait l’affecter… et Ryan allait savoir s’il avait un « bon Jack » ou un connard de merde devant lui.

_________________
Pouvoir passif de Ryan: Lorsque Ryan vous regarde ou qu'il vous touche, l'attitude que vous auriez normallement envers lui augmente d'un cran. Quelqu'un de méfiant reste méfiant, mais il l'est moins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathis Cyriac

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 11/03/2014
Age : 37
Localisation : Belgique

Fiche Tecnhique
Metier: Etudiant / Manipulation des songes
Age : 18 ans
Nationalité : Belge

MessageSujet: Re: Je marche donc je suis. (Pv Mathis / Ryan / Honey)    Sam 5 Avr 2014 - 17:38

Le jeune mutant toisa d'un regard amusé la jeune fille masser le barman qui avait l'air ravis.

-Monsieur Smith. Mais tout le monde m’appelle Ryan ici. Tiens tu peux te servir, je l’ai pas amené pour rien hein ?

-Enchanté Ryan, Et merci pour la bière, je dois avouer que j'en avait bien besoin, j'ai marché assez longtemps.

Mathis avait à peine terminé sa phrase qu'il attrapa le verre et le vida d'une longue traite sans méfiance. Il avait apparemment une bonne descente et semblait en effet avoir très soif.
Il reposa la choppe devant lui et reprit sa respiration, plongeant le regard dans celui du barman; il était comme envouté par lui, pas une magie mais ce mec attirait le regard d'une façon ou d'une autre, il y avait quelque chose d'inexplicable qui faisait qu'on avait difficile de regarder autre chose que lui.
Il sursauta légèrement quand Honney prit la parole.


- Vous... vous vous sentez seul, c'est ça ? Moi aussi, lorsque je monte en ville j'ai ce sentiment écrasant. C'est comme si j'étais invisible parmi tout ce monde. Comme si je n'avais pas ma place ici. Mais... je dois reconnaître que ça me va bien comme ça. Je n'aime pas trop attirer l'attention.

Il sourit légèrement en tripotant son verre mais parvint à lâcher les yeux de Ryan pour regarder la demoiselle.

-Oh tu n'es pas invisible, je t'ai vu moi, et Ryan aussi t'as vu avant moi. Pourquoi se contenter d'aller s'assoir à une table vide quand on peu accompagner quelqu'un qui est seul lui aussi? Ce qui doit répondre à ta question, je me sens un peu seul en effet.

Math sourit à Ryan avant de revenir à Honney.

-Pourquoi ta table? Je ne sais pas trop, tu dois sortir un peu de l'ordinaire je suppose, je déteste la banalité.

Il porta le verre vide à ses lèvres avant de se rendre compte que ce dernier était vide puis le regarda en souriant.

-C'est étrange comme expression "monter en ville" Perso j'utilise le terme "descendre", Mais bon, je ne maitrise pas totalement la langue non plus. Je ne comprend pas tous vos dictons.

Il ne prit pas attention à la remarque de Ryan concernant la proximité de l'habitation de la jeune fille ni au geste de ce dernier envers elle, et encore moins du bruissement de sac.

- Je m'excuse un instant, je dois... aller... quelque part ! Je reviens !!

Amusé par la réaction soudaine, il suivit un instant Honney du regard avant d'entendre Ryan lui parler; il tourna alors le visage vers lui et y reporta toute son attention.

-Alors tu fais quoi à part glandouiller dans des bars louches ?

Il répondit à la question en souriant, tout à fait naturellement, semblant heureux de pouvoir parler à quelqu'un et qui plus est à quelqu'un qui lui semblait tout à fait charmant.

-Ha, la question qui tue! En fait je fais rien de spécial. Je viens d'arriver de Belgique pour suivre des études de gemmologie, du coup je connais pas grand monde. Chaque personne que je rencontre ici est une aubaine pour moi, je ne supporte pas la solitude tu vois?

Il tripota à nouveau son verre et risqua un regard vers ou était partie Honney. Il ne perçu rien de spécial et revient donc à son interlocuteur.

-Une magnifique histoire d'amour, c'est ça que tu allais dire tout à l'heure?

Ne perdant pas une miette du regard de Ryan, Mathis se sentait d'humeur à confier tous ses secrets, pourquoi, il ne le savait pas et il ne chercha pas à en comprendre d'avantage. il ne laissa pas le temps à Ryan de répondre

-Tu sais, je suis un coureur de jupon mais je suis respectueux, jamais je ne me permettrais de briser un couple.

Il tenta de nouveau de boire à son verre vide sans succès.

-Je trouve que vous allez bien ensemble en plus.

Il regarda à nouveau vers la sortie et sourit en apercevant Honney revenir tant bien que mal mais décida de ne pas aller l'aider; il ne se doutait que trop bien la vexation que pouvait ressentir quelqu'un que l'on prend pour diminué, hors, selon lui, elle ne l'était aucunement.
Il revint ensuite à Ryan.


-La revoilà. Ah les filles, elles partent d'un seul coup comme ça, et vaut mieux ne pas se demander pourquoi, on risquerait d'y découvrir de terribles secrets.

Math ria de bon cœur en regardant le barman.

-Tu bois quelque chose pour moi mec?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Honey

avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 18/10/2012

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 20 ans
Nationalité : -

MessageSujet: Re: Je marche donc je suis. (Pv Mathis / Ryan / Honey)    Mar 20 Mai 2014 - 16:39



You with the sad eyes, Don't be discouraged
Oh I realize, It's hard to take courage
In a world full of people
You can lose sight of it all And the darkness inside you
Can make you feel so small...

Depuis quelques jours déjà, Ryan souffrait de douleurs dans le dos. Honey savait qu'elle en était la cause, car c'est pour elle que le barman s'était battu. Pour la protéger. Du coup, la demoiselle se sentait un peu coupable et était prête à tout pour soulager son ami. De plus, elle s'y connaissait en massage, puisque sa mère souffrait parfois de douleur dorsale. Aussi, lorsque Ryan mentionna ses souffrances, l'aveugle s'empressa de proposer ses bons soins. La réponse de l'homme lui arracha un sourire radieux.

-"Avec plaisir mon ange."

Mon ange, n'étais-ce pas un adorable sobriquet ? Honey savait qu'elle était loin d'en être un, mais l'appellation la toucha et c'est avec encore plus de bonne volonté qu'elle s'affaira à masser le dos du séducteur. Les mains posées sur sa peau, malaxant doucement la zone blessée, la demoiselle continuait cependant de suivre la discussion entamée avec Mathis.

Répondant au jeune homme, Honey s’interrogea sur la raison de son choix de table. Sans s'en rendre compte, elle avait une sorte de sixième sens pour cerner les gens. Souvent, elle disait les choses comme elle lui venait, innocemment, mais tapait régulièrement dans le mille. Aussi, quand elle plaça l'hypothèse que Mathis s'était assis auprès d'elle parce qu'il se sentait seul, elle ne se doutait pas avoir autant raison. Par contre, dans son innocente naïveté, elle n'avait pas remarquée qu'elle en avait trop dit au sujet de son logement. Ryan tenta de le lui souligner, mais même là, elle ne réalisa pas vraiment sa bourde.

-"C’est sûr que tu habites loin d’ici, que tu n’as pas l’habitude hein ? "

-" Euh... oui. Enfin non, je n'ai pas l'habitude... "

Elle reporta ensuite son attention sur Mathis, attentive.

- Si tu te sens seul, alors, tu as bien fait de t'asseoir là. Si tu veux, la prochaine fois, on pourra partager une pizza.

Nul sous-entendu dans cette invitation, juste un élan du cœur. Dans les égouts, elle avait appris à partager avec ceux qui en avaient besoin. Habituellement, cela ce limitait aux membres du groupe, mais ce jour là, l'aveugle était de bonne humeur. Peut-être étais-ce du à la proximité de Ryan ? Elle se sentait toujours heureuse lorsqu'il était près d'elle. En tout les cas, elle avait balancé sa proposition avec la crédulité qui lui était propre.  

Cependant, lorsque Mathis lui affirma qu'elle était peu banale, elle sembla perdre un peu de sa candeur, s'assombrissant un peu. Honey ne savait pas trop comment prendre la remarque. Haussant les épaules, elle tâta le terrain.


-"J'ai déjà entendue des gens murmurer que j'étais bizarre, ou que je faisais peur."

Bien sûr, le corbeau n'y était pas pour rien. Mais ça, elle ne le comprenait pas, tant pour elle l'animal faisait partis de la normalité. Puis, lorsque Mathis souleva l'étrangeté de sa façon de dire qu'elle venait en ville, elle réalisa enfin le commentaire de Ryan. Se contentant de sourire, elle n'ajouta rien. Sur la peau du barman, ses mains s'étaient mise à trembler. Tâchant de faire comme si de rien n'était, elle tenta de changer de sujet.

-"Il est vrai que tu as quelque chose dans la voix, qui est différent des gens d'ici. Une façon de parler, une tonalité... Tu viens d'où ?"

Avant même de pouvoir entendre la réponse, Honey remarqua que Monsieur C, enfermé dans un sac en papier à ses pieds, commençait à s'agiter. Si elle ne réagissait pas immédiatement, le corbeau allait surgir au milieu du bar et lui attirer de gros ennuis.

Se redressant d'un coup, s'excusant précipitamment, elle fusa vers la sortie pour rendre à l'animal sa liberté. Il pouvait bien prendre l'air, Honey n'avait pas peur de rester seule, puisqu'elle ne l'était pas. Profitant de l’extérieur pour respirer un bon coup, se remettant de sa bourde précédente, la demoiselle se jura de faire plus attention. Une fois fait, elle rentra à nouveau, slalomant pour retrouver son chemin entre les tables. Elle arriva auprès des garçons au moment où Mathis éclatait de rire. La seule phrase qu'elle entendit de leur dialogue fut :


-"Tu bois quelque chose pour moi mec?"

-"Moi je veux bien quelque chose. Un jus d’ananas."

Premièrement, Honey n'avait aucun problème de malaise. Dès qu'elle pouvait grappiller quelque chose à quelqu'un, elle ne se gênait pas. C'était ça de vivre dans des égouts avec des miséreux. Deuxièmement... elle ne savait pas résister à l'ananas. Elle aimait trop ça pour ne pas sauter sur l'occasion d'en avoir un verre.

Cherchant à tâtons le dossier de sa chaise, elle s'installa à nouveau aux côtés de Ryan.


-"Désolée, j'ai pas compris d'où tu venais ? Oh, et Ryan, est-ce que Stan le barman est là aujourd'hui?"

(♥)

_________________
.

Emma Frost - Amy Grimm - Honey
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je marche donc je suis. (Pv Mathis / Ryan / Honey)    

Revenir en haut Aller en bas
 

Je marche donc je suis. (Pv Mathis / Ryan / Honey)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ANNE ☸ Je suis un funambule et je marche sur le fil de tes pas
» Noob, je suis un noooob!
» Questions sur l'integration d'Haiti au marche de la CARICOM
» Haiti en marche - Haitiens, partout fuir la misere!
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men : Sentinel Project :: Le Monde :: New-York :: Les Rues :: Stonedge-