X-Men : Sentinel Project

Entrez dans un univers où l'homme est à l'aube de son évolution ! Image 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Vous êtes maintenant confus [PV Doru]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Scum
Correcteur
avatar

Messages : 855
Date d'inscription : 16/05/2011
Age : 25

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 25
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Vous êtes maintenant confus [PV Doru]   Jeu 13 Mar 2014 - 2:27

Dans une ville aussi dense et peuplée que New York, il peut paraître difficile de s'isoler et de se cacher du regard des autres. Pourtant la nuit tombée et les ruelles étroites permettaient d'offrir un peu d'intimité à ceux qui le souhaitaient. Et ce que ce soit pour méditer durant une balade solitaire, se laisser aller aux plaisirs du vice, de l'alcool, de la drogue ou de tous en même temps, ou encore pour un petit règlement de compte à la faveur des battes de baseball.

Scum faisait partie d'une bande d'individus pour lesquels l'isolement et la dissimulation était un moyen de survie. Membre des pas si fiers Morlocks, il ne sortait de leur cachette sous les égouts qu'une fois le soleil couché, pour s'adonner à ses deux activités favorites : Chasser les pizzas et le crime.

Les premières n'avaient pas été difficiles à obtenir ce soir là : en appelant une des innombrables pizzerias de la ville pour amener un malheureux livreur dans une de ses embuscades, le lézard avait pu obtenir une bonne quantité de cette denrée qui lui était si chère.
La seconde par contre était un peu plus délicate, car même si le taux de criminalité à New York était loin de raser le plancher, il fallait pouvoir se trouver au bon endroit au bon moment et lorsqu'on était comme Scum au courant d'à peu près rien de ce qui se passait en ville, ce n'était pas chose aisée. Le mutant reptilien se contentait donc de rôder dans les rues sombres, s'entraînant à ses mouvements ninjas en attendant de pouvoir les appliquer dans la face de quelques malfrats.

Et après une bonne heure de patrouille solitaire sur les toits et dans les rues, Scum finit par tomber sur un début de bagarre. Ou plutôt un début de lynchage puisque le combat allait se résoudre à quatre contre un. Les agresseurs tenaient entre leurs mains des armes très urbaines, comme des battes ou une clé à pipe, et avaient poussé dans une rue à l'écart un jeune homme pour mieux le passer à tabac. Sans doute une histoire d'argent... pensa le mutant avant de poser les pizzas sur son toit et d'en bondir en faisant tournoyer les nunchakus dans ses mains.

Avec fracas, le gros lézard s'écrasa sur les épaules d'un des bagarreurs qui fut écrasé au sol sans comprendre ce qui venait de lui tomber dessus. Se réceptionnant d'une roulade au sol, Scum jaugea rapidement la mêlée qui venait de s'égailler sur son passage. Les loubards semblaient bien abasourdis par l'arrivée d'un reptile ninja dans leur petite sauterie et pas encore tout à fait prompts à réagir. Cela leur coûta un membre qui fut jeté au sol par un coup de nunchaku ascendant dans la mâchoire. Un autre leva sa batte pour l'abattre sur le lézard géant mais fut plié en deux par un revers de la deuxième arme de son adversaire écailleux en plein dans les côtes.
Le dernier agresseur avait disparu du champ de vision de Scum qui sentit l'acier froid s'abattre sur sa peau écailleuse. Celle-ci étant devenue terne et moins résistante qu'en été, résultat de l'hiver vigoureux, il se replia sur lui-même et s'écarta d'un pas avant de tourner sur lui-même, faisant claquer ses deux armes dans l'air.
Après cela, cinq humains jonchaient le sol, inconscients.

*Attendez... Cinq ?* pensa l'écailleux, interloqué.

Recomptant les hommes à terre du bout d'une griffe, Scum put constater qu'il avait bien mis à terre cinq humains alors qu'il n'avait au début compté que quatre agresseurs.


*Oh... Misère de misère... La victime. Lequel c'était...? Sans doute celui qui a le moins l'air d'un loubard*

Réfléchissant avec frénésie, le lézard commença à remuer les corps pour tenter de dénicher celui de la victime, cherchant dans le même temps à se souvenir de son apparence.


"Mais ils ont tous l'air de loubards ! C'est un comble ça !" s'écria-t-il en se redressant.

Que faire, que faire, se demandait-il. Il ne pouvait pas tous les abandonner là, ni prendre le risque de placer la victime avec trois de ses agresseurs... Peut-être que s'il les plaçait tous à un endroit différent de la ville, alors ça se passerait bien. Mais il devait mettre la victime en sûreté et livrer les autres à l'hostilité de la rue, pas l'inverse !

Scum nageait en pleine confusion, restant bloqué dans la ruelle à penser en rond.


*Et je commence à avoir faim maintenant ! Oh d'ailleurs il faudra que je pense à fouiller les portefeuilles de ces types...Mais lesquels c'est d'abord ?*

L'écailleux n'était sans doute pas le plus doué en matière de réflexion. On lui avait parfois fait remarquer qu'il fonctionnait avec sa propre logique, décalée de celle des autres, mais en ce moment-même il aurait bien voulu savoir comment pensait n'importe qui d'autre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vous êtes maintenant confus [PV Doru]   Jeu 13 Mar 2014 - 4:52

    La nuit, c'est le bien. La nuit, tu peux dormir. Ou on peut dormir Mimi. Mais comme toujours, à force d'avoir le cerveau compressé par tant de visions et de murmures étrangers tu t'es réveillée en sursaut, assaillie par un cauchemar qui n'était pas le tien. Pathétique... Et tu commences à te masser les tempes, soupirant ton malheur d'avoir un pouvoir comme ça. Étant dans ta tête, je peux déjà te dire ceci ma chère. Si tu m'écoutes. HEY OH !!!!

    *Oui oui... Que veux-tu toi... Et tu es qui déjà ? Vous êtes si nombreux que je ne peux pas tous vous retenir.*

    Merci de ton attention. Cette voix douce et suave qu'est la mienne est ton introspection, mais je suis également ton second degré et la conteuse de ton histoire, la petite voix que tu entendras le plus souvent à partir de maintenant.

    *Oh non, pas plus de voix, pitié...*

    Ah, tais-toi ! Je suis la voix du bien moi ! Ou pas. Bref, tu sors de ton lit, en grommelant que je devrais me la fermer, vas te faire voir au passage. Tes pieds foulent le sol, le tapis, te menant inévitablement dans la salle de bain pour ouvrir ton armoire afin de prendre ton saint-graal, à savoir un doliprane codéine 1000. Pendant que tu le laisses se dissoudre dans ton verre d'eau, tu trouves cette nouvelle voix qu'est la mienne bien plus énervante que les autres. Tu grognes à mes commentaires, les trouvant inutiles et mal placé, me disant piètre compteuse puis tu soupires et abandonnes les tentatives de me faire taire en comprenant que si je suis ton introspection, alors je ne me tairais pas si facilement. Merci de ta compréhension au passage.

    Mais tu trouves que te rendormir est impossible, il y a trop de bruit dans l'institut, trop de voix, trop de murmures, trop de visions. La nuit est encore jeune, tu te dis que te balader en ville serait une bonne idée, tu pourras revenir peu avant le matin. Tu as la notion du temps après tout, même dans les murs blancs de l'asile, tu ne l'as pas perdu. Mais tu te demandes comment y aller ? Et bien moi je vais te dire à pied, ça fait pas de mal de marcher. Écoutant mon idée car te disant que voler une voiture te vaudrait le renvoi, et par la même occasion un bonjour de Papa, tu décides de marcher seule dans la nuit, 2 longues heures avant d'arriver dans la ville de tous les rêves.

    Mais les murmures dans ta tête sont encore là, et pas que ma voix que tu trouves décidément très agaçante, tu te demandes où aller pour avoir la tranquillité. Ta logique t'apparait devant tes yeux sous l'apparence d'une de tes habituelles hallucinations, prenant l'apparence de ton premier amour et mentor. Brando Sinead sourit de son fichu sourire de serpent, ce sourire narquois, ce sourire vicieux qui te hurle que cette personne est la dernière à qui faire confiance. Mais tu la fais pendant un an, une année très éprouvante je trouve. Mais tu ne peux t'empêcher de sourire un peu à cette apparition de ton cerveau malade et ton esprit brisé.

    Ta fichue logique, et ta boîte à souvenir au passage, te montre les ruelles, te rappelant qu'elles sont souvent désertée par bien du monde. C'est un endroit tranquille, quoique tu puisses te perdre. Tu te sentis stupide d'avoir oublier ce détail, pénétrant cet endroit aussi bien famé que la maison d'un néo-nazi. Tu marches, tu marches, encore et encore, trouvant peu à peu le silence avant de retrouver dans des pensés de douleur, de peurs et de confusions totales. Tu regardes juste en face pour voir... Michelangelo ? Mais où sont Rafaelo, Donnatelo et Leonardo ?

    Oui, tu te retrouvas en face d'une potentielle réincarnation des tortues ninja et tu penses à ça... Ta raison, te murmurant toujours à l'oreille sans jamais se montrer, soupire des mots, des mots te disant qu'il est un mutant et qu'il semble confus. Elle te murmure que tu devrais voir qu'elle est le problème, peut-être que tu pourrais aider. Mais ta logique se met en face de toi, s'interposant et te disant de regarder les corps étendus au pied du lézard ninja.

    Mais qui écouter ? La raison ou la logique ? Celle qui se cache dans ton dos pour te susurrer les mots ou celles qui se montre devant toi pour te montrer les faits ? Face à ce dilemme, qui commence à naître en dispute entre Raison et Logique, l'une disant d'aider l'autre de s'éloigner, tu restes immobile sans savoir quoi faire.

.


Dernière édition par Dōru le Ven 14 Mar 2014 - 6:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Scum
Correcteur
avatar

Messages : 855
Date d'inscription : 16/05/2011
Age : 25

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 25
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Vous êtes maintenant confus [PV Doru]   Ven 14 Mar 2014 - 3:21

Après son intervention pas si heureuse, Scum avait cinq humains inconscients sur les bras et ne savait pas quoi faire pour séparer les fautifs de la personne en danger. Dans son embarras et son empressement pour trouver une solution, il n'avait pas vu approcher la jeune femme qui s'était tout bêtement plantée devant lui. Et il mit d'ailleurs un certain temps à la remarquer, tant il était plongé dans ses pensées :

*Si je me souviens bien, la victime ne portait pas de casquette... Oh mais toutes les casquettes sont tombées au sol, misère... Bon tant pis, il faut bien choisir...*

Se couvrant les yeux d'une main, le gros lézard commença à compter à la plouf les corps devant lui. Am, stram, gram, pic et pic et colégram, bour et bour et ratatam... Ce n'était sans doute pas juste de régler ainsi son problème, car en fait ça ne réglait rien du tout. Mais il valait mieux faire quelque chose plutôt que de tous les laisser trainer là.

*...Am, stram, gram*

Suivant du regard la direction du doigt pointé, le mutant reptilien eut la surprise de trouver dans son champ de vision une paire de jambes qui se tenaient debout. Levant alors les yeux, il découvrit une jeune femme trônant au bout qui le regardait d'un air extrêmement... Vide ?

"Oh maintenant il y a un sixième humain qui est une humaine... L'intrigue s'épaissit, déclara Scum en plissant ses yeux globuleux. Ohla ! Ohla ! Attendez ! s'écria-t-il en reculant d'un bond, dégainant un nunchaku pour exécuter quelques passes en guise d'avertissement. A quel moment est-ce que vous... D'où est-ce que... ?"

Il jaugea un moment la jeune femme qui semblait aussi perdue que lui : elle n'était pas bien grande et semblait bien jeune. Sa peau pâle et son regard vide laissaient penser qu'elle n'était pas au mieux de sa forme et alors la grande question était : que faisait-elle ici au beau milieu de la nuit ? En plus elle était loin de Chinatown. A voir ses vêtements elle n'avait pas l'air bien pauvre, donc sans doute pas une sans abri errante. Et de toute façon d'où elle sortait ? Pourquoi était-elle venue ici ? Et surtout pourquoi se contenter de rester plantée là à le regarder ?
Cette arrivée impromptue soulevait encore plus de questions que le lézard n'en avait déjà et il soupira, encore plus affligé par la situation.


"Bon, bon, écoutez... articula-t-il aussi clairement que possible. Je vais vous assommer et demain vous vous réveillerez avec un léger mal de crâne et tout ça n'aura été qu'un mauvais rêve d'accord ?"

Un tantinet anxieux, il chercha une quelconque réaction de la part de la jeune femme avant de continuer :


"Mais avant ça... J'ai besoin de savoir si vous êtes gentille ou méchante pour savoir si je vous dépose dans une benne ou non..."

Gardant un nunchaku dressé devant lui en défense, il commença à faire tournoyer l'autre dans sa main en retrait, attendant sinon une réponse, au moins un signe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vous êtes maintenant confus [PV Doru]   Dim 16 Mar 2014 - 11:25

    Tu fronças les sourcils aux paroles de ce Lézard Ninja. Honnêtement, je te comprend, il faut être stupide pour dire des choses pareilles. Ta logique te dit que finalement, il n'était pas un danger, au contraire les gens stupides sont très facilement manipulables. Ta raison fit un petit rire de triomphe, elle avait raison et tu l'écouteras elle plutôt que ta logique froide, glaciale, et hautement imbue d'elle-même. Ce qui n'est possible que parce que tu es schizophrène.

    M'ignorant comme tu le fais avec tout le monde, tu regardas le lézard, tes yeux n'étant plus aussi vides qu'avant. Dans ta tête, tu entendais Amaterasu hurler qu'elle allait défoncer ce lézard pour menacer sa petite sœur. Mais tu la contenais, elle en surface n'amenait jamais rien de bon. Jamais, à part des problèmes comme des électrochocs ou des piqûres.

    Tu serras les poings, clairement outrée par les propos du lézard. Tu avais horreur des gens stupides, de plus tu avais espéré le calme et la tranquillité et tu n'avais trouvé que plus de murmures, plus de visions, des cauchemars même. Tu parlas au lézard, ta voix acide, tes mots tranchants, ton esprit froid et logique. Rien d'inhabituel en somme.

    "Je ne suis pas une humaine, mais une mutante, comme toi. J'étais venue ici depuis l'institut pour ne pas avoir à supporter plus de voix qui murmurent et plus de visions tordues dans ma tête. J'arrive et tu me menaces déjà avec tes nunchaku alors que je suis clairement désarmée, et ayant un air maladif du manque de sommeil. De plus..."

    Tu pointas du doigt les lascars, ta voix plus venimeuse encore, leurs cauchemars rentrant de force dans ton crâne avec toute la violence d'un marteau piqueur. Tes lèvres se crispèrent dans un grognement, la migraine te guettant un peu trop à ton goût.

    "A les agresser comme tu l'as fait, ils ont des cauchemars insupportables, des cauchemars de monstres qui les dévorent, de coups de battes plus violents... Et toi, toi tu n'es pas mieux avec tes pensés désordonnées, et je ne sais même pas si c'est les tiennes. Alors me menacer directement n'est peut-être pas une bonne idée, surtout que tes histoires de gentil et méchant n'ont aucuns sens."

    Ta voix se calma un peu vers la fin, tu ne savais pas comment calmer les murmures et leurs cauchemars. Tu n'as aucune patience avec ce genre d'individu, stupide, désordonné et de surcoût croyant que tout est blanc et noir. C'est faux. Ton monde à toujours était rouge et gris, rouge pour le sang et gris pour la crasse. Tu fermas les yeux, massant tes tempes. C'était infernal. La télépathie était infernale. Tu devais rester calme mais tu n'y arrivais pas. Ta migraine venait, ta peau devenant plus pâle, tes pores laissant échapper ta sueur.

    Tu ne supportais pas ces cauchemars, ils étaient de trop dans le silence auquel ton cerveau avait tant aspiré. Tu pris appui sur le mur, tes tempes battant comme des tambours de guerre. A te mettre en colère, toi, Normale, à faire ce pourquoi Amaterasu existe, tu avais laissé les murmures et visions étrangères te submerger. Tu entendais des noms, Timmy, Jack, Ralph, Billy, Adam... Tu entendais des menaces, le tabasser, lui apprendre à partir, lui apprendre le respect... Tu entendais des pleurs, de la peur, Maman, Papa, Susie, l'ancien gang veut me tuer...

    Puis vinrent les visions. Les visions entremêlées avec les cauchemars. Le garçon innocent, en sang, se faisant tabasser à mort qui devint progressivement un monstre lézard. Ses cheveux blonds tombant au sol, sa peau devenant écailleuse, ses dents des crocs, vous faire payer, je vais vous faire payer. Quatre figures brandissant des battes, des lézards géant qui laissèrent leurs battes pour le dévorer, ricanant, Adam, on ne nous quitte pas comme ça. Une... Pizza géante à manger ?

    Tu regardas les corps, pointant le blond. C'était simple... En quelque sorte. Simple à décortiquer, le sujet était le même. Savoir qui était... Le bon pour ainsi dire. Tu l'avais entendu, chercher qui était qui, qui était quoi. Et tu pointas le blond.

    "Adam... C'est lui... C'est lui qui allait se faire battre..."

    Et tu soupiras, posant un doigt sous ton nez pour sentir du sang. Un jour ton cerveau sortira par ce même nez ainsi que tes oreilles, c'est ce que tu te disais.


.
Revenir en haut Aller en bas
Scum
Correcteur
avatar

Messages : 855
Date d'inscription : 16/05/2011
Age : 25

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 25
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Vous êtes maintenant confus [PV Doru]   Lun 17 Mar 2014 - 19:10

Malgré les tentatives d'intimidation de Scum, la jeune femme ne semblait pas avoir peur, ce qui laissait penser qu'elle était plus qu'une simple humaine. Au contraire même, elle commença à le sermonner d'une voix froide, lui expliquant qu'elle était une mutante à la recherche de calme et de tranquillité et lui reprochant d'avoir gâché sa soirée puis de l'avoir menacée alors qu'elle était déjà affaiblie.

Scum haussa les épaules, ça ne le dérangeait pas d'assommer des gens, surtout des humains qui avaient posés les yeux sur lui. Il fallait encore conserver le secret mutant après tout. Mais puisque c'était une mutante il pouvait baisser ses armes.

Oh non, elle se montrait encore agressive. Il valait mieux rester sur ses gardes encore un peu.

Elle lui reprochait maintenant d'avoir agressé les jeunes lascars pour l'effet que cela avait sur son pouvoir et donc sur sa psyché. Apparemment, elle avait quelques problèmes à maîtriser son pouvoir de télépathie qui lui faisait les mêmes misères que ce que subissaient les Morlocks doués d'empathie.
Après ça, elle vint se plaindre au lézard géant que ses pensées était un vrai fouillis qui ne faisait que peu de sens, signe que la logique personnelle de Scum était définitivement en dehors des standards humains.

"Euh... Je ne sais pas. Il y a les gens qui font des choses mal et c'est mieux de les en empêcher. Mais il y a aussi ceux qui subissent les choses mal et qu'il faut protéger. Oh évidemment il y a nous, mais nous on est forcés de faire des choses mal parce qu'on ne peut pas agir comme des normaux et..."

Scum s'interrompit et baissa sa garde en voyant que la jeune femme semblait encore plus mal en point. En sueur, elle s'était posée contre un mur et se massait les tempes. Au bout d'un moment elle vint pointer du doigt un des humains inconscients, un jeune homme aux cheveux blonds qu'elle déclara être la victime. Le lézard regarda tour à tour la mutante et celui qu'elle désignait.

"Oh. Merci, dit-il en empoignant deux par deux les agresseurs par terre. Je vais te débarrasser d'eux maintenant, ça va peut-être éviter que ton cerveau fonde entièrement par le nez."

Bien obligé, Scum commença donc à jeter les malfrats dans une benne proche, benne qu'il fit ensuite rouler à l'autre bout de la rue, loin de lui et de la télépathe souffrante. Il se saisit ensuite de la victime qu'il porta au sommet du mur contre lequel la télépathe s'était appuyée et la déposa sur le toit du bâtiment. Elle serait en sûreté le temps de la nuit, même si à son réveil elle n'en aurait franchement pas l'impression.

Récupérant les boîtes de pizzas déposées là plus tôt, le mutant écailleux redescendit auprès de la télépathe.

"Il y a quelques personnes qui dorment dans ce quartier, je ne sais pas si tu seras tranquille. Mais si tu veux je sais qu'il y a une vieille usine désaffectée à quelques blocs d'ici. Tu pourras te reposer, et manger un morceau déclara-t-il en présentant les cartons de pizza qu'il tenait sur sa main. Désolé d'avoir parlé de t'attaquer, mais je ne savais pas que tu étais une mutante alors... Il faut que je prenne des précautions quand je sors."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vous êtes maintenant confus [PV Doru]   Lun 28 Juil 2014 - 18:48

    Ma petite Mitsu, il semblerait que ce brave lézard te propose un rendez-vous, je t'invites donc à accepter sans concessions ne serait-ce pour la pizza qu'il détient. Mais il semblerait que ma suggestion te donne plus les nerfs à vifs qu'autres choses, grognant même, les dents serrées dans l'agacement le plus total de mon humble personne qui étend au maximums ses phrases juste pour le plaisir de te voir râler. Tes mains arrivèrent à tes tempes, ma voix t'exaspérant, de même que mes suggestions.

    Tu me blâme, tu blâmes ma présence, mais cela me donne juste l'occasion de te faire culpabiliser car tu es la seule criminelle de cette histoire. C'est toi la schizophrène. C'est toi qui m'a créé. C'est de toi, et de toi seule, que vient la source de tout tes mots de cette soirée.

    Seulement tu préfères m'ignorer, tu m'as écouté pendant 3 minutes bien trop longues, regardant le lézard ninja et ses pizza. Ton ventre, donc le mien, cria à ce moment là la famine, provoquée par les nombreux efforts de la soirée, ne serait-ce la marche de 2 heures depuis l'institut. Passer quelques heures dans un vieil entrepôt ne te semblait pas si mal, après tout qu'avais-tu à perdre ? Et si avec cette tendre proposition tu pouvais récompenser ton estomac de sa patience, ton corps de ses efforts et ton palais de son désire de malbouffe persistant depuis bien trop longtemps à ton goût.

    Tendant la main au lézard, signe formel, guère aimante du contact à cause des nombreuses cicatrices de ton corps, dont une des tentatives de suicide de Gloomy dans la salle de bain visible sur le poignet de ce bras tendu. Mais tu n'y fais pas attention, espérant que ton désintérêt total n'attise pas une curiosité mal placée, curiosité qui amènerait inévitablement la sombre à se réveiller et a se jouer du mutant d'en face. Mais brève de technique de remplissage IKEA, place à la présentation :

    "Je suis Mitsu. Mitsu Akawari. Je vis à l'institut Xavier, mais je viens du Jap-... D'Angleterre, d'Oxford."

    Oh, intéressant. Ainsi donc, tu ne te considères plus comme japonaise, encore. Mais pourquoi, petite Mitsu, pourquoi parler avec cet accent britannique alors qu'il existe encore ce petit quelque chose dans la voix, ce petit quelque chose qui indique que tu n'es pas de là où le soleil se couche, mais de là où il se lève. Mais les images de ta mère, en morceau, avec ton père en pleure essayant de recoller les morceaux m'offrent une possible réponse. Mais ton silence, ce silence que tu m'offres est douloureux. Tout comme cette expression de souvenir douloureux se dessinant dans tes yeux.

    Encore hanté par ce souvenir, l'expression sans vie de ta mère, cette expression indiquant que le sang sur le sol ne ferait plus battre son coeur, cette expression exprimant que ses yeux ne luiraient plus de bienveillance, cette expression disant que ses bras disloqués et loin de son corps ne vous bercerez plus toi et ta soeur. Ce silence disant que sa langue dans la bouche de ton père ne danserait sur des mots pleins de sagesses.


HRP : Pas frappé, pas frappé, j'avais plus d'ordi !
Revenir en haut Aller en bas
Scum
Correcteur
avatar

Messages : 855
Date d'inscription : 16/05/2011
Age : 25

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 25
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Vous êtes maintenant confus [PV Doru]   Lun 25 Aoû 2014 - 18:26

La jeune femme mit quelques temps à réagir à sa proposition. Sans doute son pouvoir lui causait-il encore des misères. Scum aurait pu la croire lente d'esprit s'il ne lui semblait pas que son cerveau était constamment en ébullition.

*Elle n'a pas l'air de s'en sortir très bien avec sa mutation. Je devrais l'aider en arrêtant de penser...
Est-ce que je pense là ? Zut...*


Poliment, il attendit les quelques minutes qu'il fallut à son interlocutrice pour reprendre ses esprits avant de se présenter :

"_Je suis Mitsu. Mitsu Akawari. Je vis à l'institut Xavier, mais je viens du Jap-... D'Angleterre, d'Oxford.
_Moi c'est Scum, je vis dans les égouts. Tu fais bien de vivre à l'institut. C'est un endroit paisible et accueillant."

Après avoir serré la main tendue, l'écailleux enjoignit son interlocutrice à le suivre. En chemin, malgré ses efforts, il ne put s'empêcher de poser des questions à la jeune femme. De toute manière c'était sans doute mieux que de les laisser tourner dans son esprit comme elles le faisaient.

"Je connais pas vraiment l'Angleterre, est-ce que c'est vrai qu'ils ont encore des rois, des reines et des chevaliers ? Ça doit être très bizarre de vivre dans un autre temps. Mais pour être honnête, j'aurais plutôt pensé que tu venais de Chinatown. Oh, dis, ça ne te dérange pas si je parle ? C'est peut-être mieux que de penser non ?"

Scum avait de nombreuses lacunes géographiques et ethniques, aussi profitait-il toujours de ses rencontres pour éclaircir au mieux sa vision du monde. Ce soir, c'était Mitsu qui en faisait les frais.
Fort heureusement, l'usine évoquée par le mutant reptilien n'était pas loin et offrait un large terrain vague éloigné des habitations, mal éclairé. En somme, parfaitement isolée.
Accompagné de sa comparse, Scum vint s'asseoir sous le couvert du bâtiment, disposant les boites à pizza devant lui pour en faire l'inventaire.

"Alors on a une reine, une quatre fromages, une mexicaine et une.. Fruits de mer. Oh c'est parfait pour moi ça. Et toi tu prendras quoi ?"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vous êtes maintenant confus [PV Doru]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Vous êtes maintenant confus [PV Doru]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» MR. HRM Ҩ je vous déclare maintenant mari et femme, vous pouvez actualiser vos statuts facebook.
» Avez-vous déjà vu deux blondes dans un magasin ? Maintenant oui... [Jessica Farelly]
» Je vous avez prévenu, maintenant c'est trop tard - James -
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?
» Quel sport faite vous?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men : Sentinel Project :: Le Monde :: New-York :: Les Rues-