X-Men : Sentinel Project

Entrez dans un univers où l'homme est à l'aube de son évolution ! Image 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Noirceur Surnaturelle - Partie 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Cassandra Farrell

avatar

Messages : 273
Date d'inscription : 10/08/2012
Age : 25

Fiche Tecnhique
Metier: Stand by...
Age : 25
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   Mer 9 Avr 2014 - 20:41



    - Ah... !


Cassandra porta ses mains à sa tête, terrifiée. Qui donc lui parlait dans sa tête ?! À qui était cette voix qui ne lui appartenait pas ? Elle comprit très vite... c'était la dénommée Emma. Ainsi donc était son don... la jeune femme dut faire un effort extrême pour l'accepter et se laisser faire, la laisser communiquer avec elle à travers son esprit. Si elle manifesta d'abord une certaine résistance, elle parvint à baisser sa garde pour qu'Emma puisse la joindre.
Mais elle aurait bien aimé être prévenue avant... elle détestait cette sensation, bien qu'elle l'aidât aussi à y voir plus clair dans la situation.

Mais là n'était pas la question. Leurs esprits protégés des ombres néfastes de Paige, et ce grâce à Emma, le trio d'étudiants pouvait en toute quiétude se consacrer au combat. Haron se jeta à corps perdu dans la bataille, tandis que Cassie et Erïka formait leur duo stratégique. Cassie grinça des dents aux mots de la duchesse... il était temps qu'elle aille se faire voir ailleurs !

Mais malgré toute la volonté de l'illusionniste pour que ses lumières rayonnent, celles-ci n'avaient plus aucune efficacité... quoique. Elles n'étaient pas non plus inutiles, même si elles n'avaient plus un effet de repoussoir sur les ombres. Quant aux invocations de la jeune femme, elles furent assez efficaces pour camoufler les assauts de ses deux camarades sur la duchesse. Toutefois, cette dernière ne se laissait pas faire...
Des lances, trois au total, se fichèrent dans le sol de la salle des dangers, mauvais augures. Des cercles les entourant émanait une très mauvaise énergie. Emma les repéra à son tour, comme elle en fit part aux jeunes femmes.

Attaquer ces points d'énergie mentale ? D'accord, mais comment... ?


    - Erïka !!


Était-elle inconsciente, pour se jeter ainsi sur une des flèches destinées au jeune homme ? Cassandra tenta de brouiller la vision de la Duchesse avec une nouvelle illusion floue, l'empêchant de tirer une nouvelle salve. Avec un peu de chances, elle perdrait même ses repères... en attendant, il fallait en profiter au maximum pour chercher à détruire les lances. Leur temps était précieux, compte tenu du fait que Cassie n'arriverait pas à brouiller éternellement la vision de Paige et à invoquer ses chimères sans limite...

Les flèches disparurent... bon ou mauvais signe ? L'ambiance dans la salle fait pencher Cassie sur la seconde option... surtout avec ce qui suit. Un trou se forma sous les pieds de la brune, qui dut se jeter sur le côté pour ne pas tomber, puis se redresser à nouveau pour éviter une toile d'ombre. Sa bouche se tordit, tous ces pièges n'allaient guère leur faciliter la tâche !! Cassandra multiplia ses lanternes de lumière, avec l'infime espoir qu'elles aient encore une utilité. Mais que faire de plus ?
Aveugler Dust restait une solution... gardant toujours un œil sur ses camarades, Cassandra puisa profondément dans toute sa capacité illusoire pour créer un « masque » sur le visage de Paige. Un masque recouvrant ses yeux, ses oreilles, son nez, bref, un masque couvrant la plupart de ses sens, la privant ainsi d'importants outils de repérage. En espérant que ça puisse marcher...


    - M'dame Frost... je sais pas si vous pouvez m'entendre, en fait. Il faut qu'on sache comment détruire ces lances... si on ne peut guère les approcher de surcroît, ça paraît impossible. Je tente de brouiller les sens de Paige mais... cela influe-t-il sur la capacité des réceptacles ? Pouvez-vous le sentir ? Si c'est bien le cas, alors il faut annihiler la Duchesse avant qu'elle ne mettre son plan à exécution, quel qu'il soit...


Au mieux, comment cela pouvait-il agir ? Réduire les sens de Paige la déstabiliserait et leur permettrait de s'attaquer à elle avec une initiative à la clé. Ou alors, les lances mettraient moins de temps à gagner en puissance... et cela ralentirait le plan de Dusk.
Le temps jouait contre eux, quoiqu'il advienne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Frost

avatar

Messages : 484
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 30
Localisation : Dans ta tête.

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age : 28 ans
Nationalité : Americaine

MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   Dim 13 Avr 2014 - 0:17

-« Si j’étais suicidaire, y’a des années que je ne me serais pas ratée. »

Emma leva les yeux "au ciel" tout en secouant la tête. La remarque était puérile et pure provocation, elle n'avait aucune envie d'y répondre. L'espace d'un instant elle eut l'impression d'être une mère face à la rebellions adolescente de sa fille. Mais Erïka n'était pas son enfant et la situation était bien plus grave qu'une crise de puberté. Baissant à nouveau les yeux, elle constata que la jeune fille avait déjà tourné les talons. Tant mieux, ce n'était pas le moment de rentrer dans une joute verbale sans intérêts. Non, elle avait mieux à faire. Comme coordonnée une attaque face un ennemis ô combien puissant. S’attelant donc à la tâche, elle usa de ses dons télépathiques pour fournir quelques directives.

* Je pense que je me rend compte tout seul... Elle me prend pour un débile ou quoi?*
* Je t'entend toujours, Haron... *

Pourquoi fallait-il que son équipe actuelle soit composée d'élèves ? Ils n'étaient pas formés pour ce genre de combat, même Erïka n'était pas prête pour quelque chose d'aussi gros. Emma n'était même pas sûre qu'elle même le soit. Mais, aucun d'eux n'avait le choix, ils s'étaient retrouvés ensembles sur la même barque trouée et c'est ensemble qu'ils allaient devoir regagner le rivage.

La bonne nouvelle, c'est que chacun d'eux avait des capacités différentes et que, combinées, elles pouvaient être dévastatrices. La mauvaise... c'est que la Duchesse avait la faculté de toutes les contrer. C'était un peu comme si elle avait un coup d'avance sur toutes leurs actions, comme si elle était... omniprésente. Cette pensée glaça le sang d'Emma. Comment combattre une personne qui peut faire front de toute part ? Pour l'heure, elle préféra chasser cette hypothèse de son esprit afin de rester concentrée.

Hélas, elle comprit bien vite qu'effectivement, la Duchesse était capable d'agir simultanément sur plusieurs plans. Pourquoi ? Parce que son esprit était fragmenté et qu'elle parvenait à contrôler chacun des fragments en même temps. Du coup, il semblait bien difficile de la déconcentrer ou de détourner son attention. Pourtant, il allait bien falloir pallier ce problème si ils voulaient sortir vainqueurs de la lutte qu'ils menaient.

Depuis sa forme astrale, Emma posa le regard sur son corps inerte. Voilà au moins une distraction qui avait fonctionné. Son enveloppe physique était à présent une sorte de cocon dans lequel l'énergie de la Duchesse s’engouffrait. Cependant, sans sa propre énergie, son corps ne servait pas à grand chose. Aussi, la Duchesse risquait de se lasser rapidement de son petit jeu de possession et de chercher une nouvelle façon de brider Emma.

En tout cas, pour l'instant, elle avait le champ libre. Même si pour cela, elle avait du risquer de ne jamais pouvoir retourner dans son corps. Après tout, si son ennemie parvenait à le contrôler, elle risquait de l'utiliser comme bouclier afin de déstabiliser les élèves ou de les faire douter. Si cela arrivait, Emma prétexterait une illusion. Tant pis si elle devait rester coincée sous sa forme astrale et si, après quelques temps, elle se retrouvait condamnée à disparaître. Il était hors de question que la Duchesse l'emporte en se servant de son aspect. La seule chose qu'elle espérait, c'est qu'Erïka parvienne à l'abattre, car même en pensant affronter une illusion, rien n'était moins sûr. Emma avait toujours craint que leur lien particulier soit un jour une faiblesse, mais elle avait toujours pensé que si cela devait arriver, c'est dans l'autre sens que ça se serait produit.

Délaissant ses craintes, Emma préféra se concentrer sur les quelques instants de parfaite liberté qu'elle avait gagnée. Elle avait demandé à Haron de détourner l'attention de la Duchesse, ce qui était idiot vu qu'elle pouvait se concentrer sur plusieurs point à la fois. Cependant, la Duchesse ne pouvait savoir qu'Emma avait compris ça. Aussi, plutôt que de changer le plan initial et ainsi trahir cette information, elle préféra laisser le jeune homme agir. C'était risqué, mais vu qu'ils ne savaient pas grand chose sur leur ennemie, la moindre information détenue secrètement pouvait avoir son importance. Elle prit cependant le temps de répondre aux filles, histoire surtout de les rassurer sur ce qui se passait pour elle. Si elle continuait à leur parler, c'est que tout allait bien, non ?

-* Comment ça se passe, là-haut ? Vous avez une vue sur la salle, vous pouvez voir les pièges que la duchesse a installé ? Elle va invoquer un truc mauvais, je ne sais pas c'est quoi, mais je vais avoir besoin de vous pour me le dire plus exactement lorsque ça se produira. *

-* Tout va bien ne t'en fais pas. Je vois tout... en quelque sorte. Et non, je ne te dirais rien du tout, parce qu'il ne faut pas que ça se produise. Comme tu l'as dis, c'est quelque chose de mauvais et de puissant aussi. Quoique ce soit, on ne pourra pas l'affronter en plus de la Duchesse et il est hors de question que cette chose arrive ici.*

- M'dame Frost... je sais pas si vous pouvez m'entendre, en fait. Il faut qu'on sache comment détruire ces lances... si on ne peut guère les approcher de surcroît, ça paraît impossible. Je tente de brouiller les sens de Paige mais... cela influe-t-il sur la capacité des réceptacles ? Pouvez-vous le sentir ? Si c'est bien le cas, alors il faut annihiler la Duchesse avant qu'elle ne mettre son plan à exécution, quel qu'il soit...

-*N'use pas ton énergie à essayer d’influencer Paige pour atteindre les réceptacles, contentes toi juste de vous offrir un bouclier illusoire. Cela dit, tu as raison au sujet de la Duchesse. Elle est incroyablement puissante mais je pense que concentrer autant d'énergie doit l'affaiblir, quelque part. C'est peut-être notre occasion pour frapper.*


Puis, à tous en même temps :

-*Je vais ralentir son "invocation". Si il n'est pas possible de détruire les piliers, on doit la détruire, elle. Concentrez vous sur elle, mais surtout, surtout, restez vigilent. Je suis désolée les enfants... mais sur ce coups là vous allez devoir vous défendre tout seul. Je dois me concentrer sur un front d'attaque et cela risque d'être déjà bien difficile de l'atteindre.*

Emma n'aimait pas ça. Vraiment pas. Mais avait elle le choix ?

Non, elle ne l'avait pas. Revigorée d'une sorte de colère bouillonnante, Emma posa son regard sur Paige. Qu'importe le puzzle que pouvait être son esprit. Sous cette forme, Emma n'avait aucun mal à discerner les couches et à savoir où s'introduire pour atteindre son but. Mais entre savoir et pouvoir, il y avait une grande marge. Comment arriver jusqu'au point de l'esprit qui, en ce moment précis, devait être le plus protégé ? Pas en attaquant de front en tout cas. Se cogner en boucle contre des barrières de protections mentales ne servirait qu'à l'épuiser. Non, il fallait être plus forte que son ennemie. Et qu'est ce qui départage deux adversaires de force égale ? Les coéquipiers ! Oui, en bas, les autres étaient en train de mener leur propre assaut, occupant chacun la concentration d'une parcelle de l'esprit de la Duchesse, les rendant ainsi plus fragile.

Une fin sourire se dessina sur la forme "fantomatique" de la grande blonde. Elle tenait sa faille. Du moins, l’espérait elle. Lançant un regard un bref instant vers Haron, elle choisit un moment où le jeune homme tentait une offensive pour projeter son esprit dans la parcelle de celle adversaire concentrée sur le minotaure. Cependant, elle n'y resta pas assez longtemps pour que la Duchesse comprenne ce qui se passe, elle s’immisça quasi immédiatement dans celle focalisée sur Erïka, puis sur Cassandra, sur les pièges et toutes autres actions qui demandait de la concentration. Au final, elle joua à saute mouton dans la tête de la Duchesse, la semant, la retrouvant, essayant de la déstabiliser suffisamment pour pouvoir faire une inception au cœur même de l'esprit et ainsi, prendre elle même le contrôle de l'énergie puissante qui envahissait les piliers. De plus, si le petit jeu de l'enseignante pouvait octroyer une baisse de focalisation sur les élèves, c'était un sacré plus. Mais pour l'instant, le tout était de savoir si son plan fonctionnait ?



Hrp:
 

_________________

" Le monde entier nous regarde à présent,
nous ne devons être rien de moins que fabuleux. "
Emma Frost - Amy Grimm - Honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haron Karzen

avatar

Messages : 322
Date d'inscription : 13/10/2011
Age : 26
Localisation : Institut

Fiche Tecnhique
Metier: Gérant d'un magasin d'instrument/Boxeur en ligue amateur
Age : 21 ans
Nationalité : américain

MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   Dim 13 Avr 2014 - 23:20

Haron n'avait jamais aimé cette sensation de non liberté de penser lorsqu'il y avait des télépathe dans les alentour, comme si même ses pensée ne lui était pas personnel et Emma venait de juste incrémenter cette méfiance naturel qu'avait Haron envers les psychiques, la sensation de savoir que quelqu'un pouvait entendre ce qu'il pensait lui donnait toujours envie d'être immunisé au psychisme afin de pouvoir garder ses pensé vraiment personnel. Surtout qu'Haron était le dernier esprit dont il fallait fouiller les tréfonds, ses pensée souvent désaxé et orienté vers une certaine perversion, ou pouvant révéler des actes dont le jeune mutant ne se vantait pas spécialement.

Il tentait de rester concentré sur la situation, La Duchesse, celle-ci l’empêchait de se battre convenablement, sans compter qu'Haron retenait une partie importante de sa puissance physique, ses bouclier de providence semblait fonctionner pour l'instant mais ça n’allait pas durer indéfiniment, il était endurant mais cette femme, malgré son physique elle le malmenait sur place, alors qu'il se contentait de d'être sur la défensive.

Trouver une autre façon de capter plus précisément son attention tout en la forçant à reculer devant lui, si il arrivait à se montrer comme étant une plus grande menace il arriverait à offrir un vrais moment de répits aux filles ce qui leur permettraient de trouver la faille et d'en profiter, quitte à prendre quelques coups dans la foulé, il était habitué à se prendre des coups, deux ou trois de plus dans sa vie n'allait pas changer grand chose au final.

Regardant vers Erika et Cassie, il se rendit compte que sa méthode de se retenir et de vouloir cacher à tout prix son pouvoir, risquait de coûter la vie aux autres, Erika était une amie chère à ses yeux, bien qu'il ne s'en rende pas encore compte, mais il reconnaissait, qu'il ne pouvait sacrifier les autres pour garder son petit secret.

Déviant et bloquant les attaques de Paige à la chaîne, avant d'employer sa prochaine tactique, il devait déstabiliser la Duchesse.

- Tu commence à me courir espèce de chieuse premier service.

attendant la bonne attaque, il guétait entre ses plaques de métal, jusqu'à ce qu'enfin il sente une attaque lui permettait de sortir de cette position désavantageuse. Alors que la lance frappait vers lui, Haron se baissa en inclinant son bouclier afin de faire glisser celle-ci, de l'autre il tapa sur la barre pour pouvoir entre dans l'angle mort de l'arme.

Ceci fait, Haron jeta ses bouclier et par la même occasion, son corps enflât à toute vitesse, devenant une créature anormalement imposante, ses muscles devinrent des masse imposante, son corps devenant grotesque et bestial, des poils châtain foncé poussèrent à plusieurs endroit, les avant-bras et le torse, ses dents devinrent plus pointue et ses cornes jaillirent de sa tête, il avait repris cette forme agressive mais encore partiel afin d'être à niveau.

Sans attendre, il se mit à abattre ses bras et balayait la zone avec férocité en poussant des râles bestiaux. Il reconnaissait la gravité de la situation, il ne la tuerait pas, mais il était temps d’arrêter de faire semblant, elle lui en voudrait certes, mais pas plus qu'elle ne devait lui en vouloir naturellement d'être un mec. Si Haron devait passer en état de minotaure entier pour vaincre La Duchesse, il le ferait, mais il gardait la sauce pour le cas d'urgence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-lagoon-rpg.forumgratuit.org/
Paige Hart

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 15/11/2013

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   Lun 14 Avr 2014 - 19:47

Commençons par toi Erika, la guerrière blonde un peu trop téméraire. Ton geste d’attraper la flèche était intelligent, même si les roulades t’ont demandé beaucoup d’énergie. Malgré ta force importante (pour une fille… Non je déconne, ne me tuez pas !), lorsque tu l’as attrapé, ton épaule a tiré vers l’arrière, pas assez pour te blesser, mais suffisamment pour te faire comprendre de faire attention. Cela dit… il ne faut pas croire que ton sauvetage d’urgence n’avait que du mauvais. Lorsque tu te retournes vers la Duchesse pour la lui lancer à nouveau, celle-ci se voit forcé de se dégager du chemin, ses deux pieds se posant sur l’un des « boucliers » du minotaure, mais, sans avoir le temps de réagir, le coup de Haron fait avec sa deuxième protection atteint la duchesse au niveau des côtes flottantes. Cependant, à votre grand déplaisir, c’est une masse d’ombre solide qui arrête le coup, mais vous pouvez voir au rictus qu’elle affiche que cette attaque n’est pas passée dans le vide. Il va sans dire qu’il ne lui faut qu’un coup de talon pour se décoller du bouclier de Haron avant de repasser à l’attaque.

Erïka, tes balles de pistolets, bien que d’un calibre léger, semblent affecter la lance sur laquelle tu tires. Les vibrations que tu voyais et ressentais se calment avant de recommencer plus fort encore, mais de façon plus saccadé. Un moment ça vibre, un autre ça se calme. De plus, tu vois que la lance, planté dans le sol, semble bouger « de travers ». Tes projectiles semblent avoir un impact certain, mais est-ce que c’est bel et bien le résultat que tu attendais ?

Passons maintenant à l’illusionniste, qui, tant bien que mal, parvient à éviter la plupart des pièges qui apparaissent pour le moment. Les torches que tu fais apparaître permettent à tes amis d’y voir plus clair, mais n’a aucune réaction sur les ombres de la pièce. Cependant, ta seconde idée semble porter fruit. Alors que tu fais apparaître un masque sur le visage de Dusk, tu constates que son premier mouvement est de reculer dans les airs, pour s’éloigner de ta « création », mais comme tu la contrôles bien, le faux masque se contente de suivre les mouvements de Paige, l’empêchant de voir. Elle entend tout de même ce qui se passe, ton masque ne pouvant pas « boucher » de façon efficace ses oreilles, de même qu’elle peut toujours respirer aisément, mais sa vue est complètement couverte.

Si tu crois cependant que ton geste va rester impuni… Tu as tort. Alors que Paige met de la distance entre elle et Haron pour éviter de se prendre des coups, tu peux voir qu’elle ne tient sa lance que d’une main, et que de l’autre elle pointe vaguement l’endroit où tu te trouves. Son aveuglement semble vrai, mais sa paume est ouverte vers toi. Tu vois des énergies noirâtres s’y concentrer, puis, dans un éclair noir, un rayon tournoyant file vers toi en prenant de l’expansion. À cause du masque cependant, tu n’es pas directement au centre, ce qui peut te donner le temps d’éviter l’assaut. La lumière noire est rapide, efficace, et elle te touche tout de même alors que tu tentes de l’éviter. Tu sens tes muscles forcer contre une matière que tu as du mal à percevoir. Lentement, mais surement, tu te fais repousser dans le mur d’ombre, comme si des dizaines de coups de poings te propulsaient contre le mur. La douleur augmente en flèche, tes pieds commencent à s’enfoncer dans le sol, te retenant prisonnière, alors que tu « coules » dans l’ombre soudainement molle sous ton corps. Par chance… l’intervention d’Emma, et un coup de bouclier bien placé d’Haron, semblent mettre fin au processus qui te faisait t’enfoncer. Tu es prise jusqu’aux genoux, et sans l’intervention de quelqu’un, impossible de sortir de là, mais tu es vivante. Tu souffres… mais tu es vivante.

Pendant ce temps, sur un tout autre niveau, un autre combat fait rage. Celui de l’esprit, opposant Emma Frost à la Duchesse. L’esprit compartimenté de ton adversaire, miss Frost, te donne du fil à retordre, c’est un calvaire mentale d’essayer d’y accéder, puisque les « boîtes » qui composent son esprit sont en constant mouvement. Pour te donner une image, c’est comme si on déplaçait des jetons sur un jeu de dame : chaque jeton correspond à une partie de son esprit. Pendant les mouvements des jetons, tu es capable de suivre le mouvement et même d’essayer de t’y immiscer, mais le problème survient au moment où la Duchesse fait une « dame », autrement dit, qu’un jeton s’empile sur le deuxième. De plus, et contrairement à cette comparaison, les différents esprits de la Duchesse ne suivent pas des chemins ordonnés. Comme tu es prudente, tu parviens à te retirer au moment ou un esprit « s’empile » sur un autre, mais ça rend tes tentatives d’intrusions bien plus complexes.

Cependant, ta technique de saute-mouton semble avoir du succès, pendant un moment. Occupée à affecter l’esprit de la duchesse, chaque sous-partie, tu constates que tes intrusions laissent des temps de latence dans l’esprit de celle-ci. Ses réflexes, au combat contre Haron, ralentissent. Dans ses pensées, l’imagine de Cassandra disparaît complètement pendant de longues secondes, lui faisant stopper sa magie des ombres sur elle. Elle ignore complètement Erïka pour le moment, ce qui est un plus pour elle. Par contre… elle se souvient toujours très bien de toi.

Alors que tu entres une fois de plus dans l’une de ses parcelles d’esprit pour affecter autre chose, tu sens un déferlement d’énergie psychique parcourir ton corps astral, une vague d’énergie brute, sans finesse, pour laquelle tu n’étais pas préparée. Cette vague te repousse et tu te heurtes au mur du fond de la salle. Oui, tu te heurtes au mur, comme si une partie de ton corps était redevenue solide pendant un court instant. Cette vague d’énergie te laisse pantoise, essoufflée, endolorie, mais tu peux voir que la Duchesse n’est plus en parfait état non plus. Un court instant plus tard, c’est Haron qui profite du manque d’énergie de son adversaire pour se délaisser de ses protections et attaquer brutalement.

Haron, tes coups sous forme gonflés passent enfin la protection de ton adversaire, et c’est à plusieurs reprises que tu lui enfonces ton poing dans l’abdomen. Cependant, tu constates que son corps est bien trop solide pour que ce soit un phénomène normal. De plus, chacun de tes coups te fait mal au poing, et c’est un instant plus tard que tu comprends pourquoi : À chaque coup réussi, le corps de Paige concentre l’ombre à l’endroit de l’impact, et, contre ton poing, forme de longs pics effilés sur lesquels tu t’embroches la main. Tenir un tel rythme te sera difficile, et chaque coup entraîne son lot de douleur. Heureusement, ses attaques ne sont pas sans effets sur ton adversaire, qui recule et chancelle à chaque fois.


-ASSEZ !

C’est un cri strident qui s’échappe des lèvres de la Duchesse malgré le « masque » qu’elle porte. De toute façon, ce n’est pas comme si ton illusion pouvait l’empêcher de parler. Faisant tournoyer sa longue lance à grande vitesse devant elle, Haron, tu sens que la lame te touche à de nombreuses reprises, de façon dangereuse, mais imprécise. Elle ne voit toujours pas où elle frappe, mais les coupures sont bien réelles. Pour le moment, elle ne touche que tes bras et tes jambes, mais un coup plus « chanceux » te fauche sur le côté droit, sous tes côtes, te laissant une grande plaie béante et saignante. Si tu continues de gesticuler ainsi… c’est vidé de ton sang que tu vas mourir.

-Les chacals se nourriront de vos cadavres… depuis des siècles, je cherchais une façon d’échapper à ma prison… ce ne sont pas quelques ignorants qui m’empêcheront de faire régner mes esprits !

De sous ses pieds, trois rayons noirs se dirigent vers les piliers de pouvoir, augmentant la vibration à une toute autre échelle. Cependant, avant même que les entités de l’autre monde ne franchissent ces portes, la lance, touché par les balles d’Erïka, saute du sol et rebondit sur les murs, comme une palle de caoutchouc propulsé avec trop de forces. Ça reste une lance, et même si le rituel d’invocation semble avoir échoué, sur son chemin, elle coupe Erïka au niveau de l’épaule. Après plusieurs rebonds, elle s’arrête sur une autre lance, et les deux disparaissent, comme avalés par un autre monde.

-Ça… ne sera pas assez pour vous en sortir !

De la lance restante, une porte dimensionnelle se manifeste, et un esprit immense, bien plus grand que toi Haron même dans ta forme actuelle, en émerge. Voilé d’obscurité, vous êtes incapable de deviner à quoi vous avez affaire, mais c’est une forme vaguement humanoïde, avec des proportions démesurées, qui vous regarde. Lorsqu’elle fait un pas, vous entendez un bruit sourd, comme si une masse de roc venait de s’écraser contre une plaque de métal. Elle s’avance, et dans la pièce, vous constatez à quel point vous avez l’air petits face à ce monstre qui touche presque au plafond.

La salle, les pièges, le reste semble s’être calmé. C’est à croire que cette invocation semble avoir eu son prix sur l’énergie de la Duchesse. Dans les airs, celle-ci forme une bulle d’ombre autour d’elle pour se protéger, prête à en émerger dès qu’une menace se fait sentir. Devant vous, se dresse donc ce monstre caché dans l’ombre, et Paige vous semble hors d’atteinte. Dans ton esprit, Emma, tu constates que les défenses de ton adversaire se sont stabilisées. Tes tentatives d’intrusions peuvent encore fonctionner, mais ce sera difficile. De toute façon, avant même que tu ne tentes quoi que ce soit, tu entends dans ton esprit la voix déformée de Paige :


-Toi… Tu ne t’en sortiras pas vivante, j’en fais mon affaire… Fais moi sortir Emma ! Toi reste là et tais toi ! Tu vas obtenir la vengeance que tu cherches, alors tu la fermes d’accord… Non arrête ça tout de suite ! C’est mon corps tu m’entends ! BALIVERNES ! Tu ne mérites même pas d’être dans un escargot ! SUFFIT ! NON TOI SUFFIT !

Tu peux entendre le débat mental pendant quelques secondes encore, avant d’entendre un cognement sur ta gauche. Les ombres qui dissimulaient les vitres de la salle d’observation se sont dégagées, et tu vois que ton corps est appuyé entièrement sur la vitre, inerte, l’air mort. Ce que tu vois, et ce que vous voyez tous en bas, c’est une ombre, par-dessus le corps d’Emma Frost, avec un objet pointu, visant sa tête pour un coup décisif.

Que faites-vous ?


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   Mer 16 Avr 2014 - 21:16

“I will be your deadman
With nothing but this blood on my hands
Stuck in your "wonderland"
I want to make you bleed just like me”

Dans un combat, il fallait parfois agir selon son instinct, sur un coup de tête. Le temps n’était pas toujours à la réflexion. Impossible de connaitre par cœur une tactique à adopter quand, la majorité du temps, il fallait improviser selon les attaques de son adversaire. C’est là qu’intervenait le côté impulsif et quelque peu suicidaire d’Erïka. Agir sur le coup de l’émotion, elle avait toujours fait ça. Cependant, aujourd’hui, elle n’agissait plus selon sa colère envers l’ennemi, elle agissait en suivant son instinct et parfois sa logique. Elle avait vu qu’Haron allait être touché par l’une des flèches de la duchesse. Puisque Cassandra semblait pouvoir se débrouiller seule pendant un moment, l’adolescente s’était jetée auprès de son ami pour l’aider. Elle avait attrapé une flèche en plein vol, geste stupide qu’elle aurait pu éviter. Elle y repensera plus tard, lorsque la situation sera réglée. Si l’élan de la flèche attira son bras vers l’arrière, causant une douleur au niveau de son épaule, cela n’était pas assez pour l’arrêter. Se donnant un élan, Erïka renvoya la flèche à l’expéditeur. Elle ne toucha pas la duchesse, mais l’attaque poussa cette dernière à esquiver et ainsi permettre à Haron d’attaquer. C’était du beau travail d’équipe.

Cependant, il y a une chose qui étonna grandement Erïka. Lorsqu’elle fut éloignée, elle remarqua que la musculature du jeune homme augmentait davantage. Elle avait l’impression que ses traits se modifiaient et devenaient moins humain, sans parler du poil. Il devenait plus poilu qu’un ours mal léché. Il y avait quelque chose qu’Haron avait sûrement omis de dire à Erïka concernant son pouvoir. Pour l’instant, ce n’était pas le moment d’en parler. S’il pouvait devenir plus fort, décuplé sa force, alors cela restait un avantage pour l’équipe.

-« What the fuck ? » Laissa-t-elle échapper malgré tout.

L’adolescente, suivant les directives d’Emma, s’était éloignée d’Haron pour s’approcher de l’un des piliers, toujours en prenant garde de rester à bonne distance de ce dernier. Elle tira plusieurs coups de feu pour tenter de le détruire, de l’affaiblir ou quoi que ce soit du genre. Elle voulait des résultats positifs, rien de plus. Puisqu’elle ne pouvait pas s’en approcher, elle n’avait pas trop le choix de se débrouiller avec ce qu’elle avait sous la main. Un jour, elle songera à laisser un AK-47 dans la salle des armes, ça pourrait servir.

Au moins, son pistolet semblait avoir de l’effet sur la lance. Elle vibrait, elle se calmait, elle était affectée par les balles qu’elle recevait. Par contre, Erïka s’attendait à mieux, comme la voir soudainement s’effondrer ou disparaitre, peu importe. Au moins, si cela avait un certain effet et pouvait aider Emma, c’était un bon début.

La duchesse ne comptait pas en rester là. Elle avait fait apparaitre des pièges dans la salle afin de nuire principalement à Erïka et Cassandra. Ces dernières ne s’en sortaient pas si mal, jusqu’à présent. Bientôt, l’illusionniste fut coincée dans le sol, ne pouvant plus  se déplacer. Elle avait toujours ses mains de libre, ainsi que la partie supérieure de son corps, c’était déjà ça. Erïka comptait bien la couvrir autant qu’elle le pouvait. Communiquant mentalement à Emma, la jeune femme lui demanda un coup de main pour repérer les pièges de la duchesse et, surtout, savoir ce qui allait se passer lorsque l’invocation allait apparaitre. Il ne fallait pas que cela se produise, mais était-il possible de l’éviter à temps ?

Erïka tenta de réduire la distance qu’il y avait entre elle et son amie. Elle voulait pouvoir la défendre au cas où les choses tourneraient vraiment mal. À ce moment, dans son esprit, la voix d’Emma se fit entendre. Il était temps d’agir, l’invocation de la duchesse n’allait pas tarder à se matérialiser. Il ne fallait plus chercher à atteindre les piliers, il fallait taper à la source de tout ce bordel.

Des rayons noirs frappèrent les différents piliers. Celui qu’Erïka avait abîmé à maintes reprises sauta de son socle et fut propulser dans la pièce comme une balle de caoutchouc. La jeune femme tenta de l’éviter tant bien que mal, mais elle n’eut pas la chance de s’éviter une blessure à l’épaule qui lui arracha un juron de douleur. La lance termina sa course sur une autre lance et les deux disparurent. La jeune femme observa son épaule. La blessure n’était pas très profonde, elle cessa de s’en soucier assez rapidement.

Cependant, il était trop tard. L’invocation de la duchesse faisait son entrée dans la salle. Elle était grande, géante ! Impossible de voir exactement à quoi elle ressemblait, pour l’instant. Cela ne présageait rien de bon. La situation ne pouvait pas être pire. Enfin, c’était ce qu’Erïka pensait…

Le corps inerte d’Emma percuta la vitre de la salle d’observation. Lorsqu’Erïka l’aperçu, son coeur cessa de battre pendant quelques secondes. Non, ce n’était pas possible… Ça ne pouvait pas être possible. La duchesse avait osé s’en prendre à Emma, une fois de plus. Elle avait osé lui faire du mal. Maintenant, une créature se tenait au-dessus d’elle, prête à lui asséner un coup fatal. Paniquée, n’ayant pas le temps de se rendre jusqu’à Emma pour la sauver, Erïka leva son arme et tira sur la créature qui amorçait son mouvement. La jeune femme tira de nombreux coups de feu, plus d’une dizaine. Le bruit de son arme rendait fous ses tympans, mais elle s’en fichait si cela était pour sauver Emma. Elle tira pour briser la vitre, pour espérer que les balles passent au travers et touchent la créature. Lorsqu’elle cessa d’appuyer sur la gâchette, ce fut parce qu’elle était certaine d’avoir touché de nombreuses fois la créature. Difficile à dire alors que la pièce n’était que parcellement éclairée. Les mains tremblantes, Erïka baissa son arme. Elle espérait que son professeur, son mentor soit toujours en vie. Elle souhaitait la voir bouger de nouveau, se redresser, lui assurer qu’elle allait bien. Emma était l’une des plus grandes forces d’Erïka,  mais représentait également l’une de ses plus grandes faiblesses.


-« EMMA ! EMMAAAA ! »

C’était un véritable cri du cœur. Une larme perla au coin de l’œil gauche de l’adolescente alors qu’elle paniquait. Elle semblait effrayée, réalisant à quel point la menace qui pesait sur tout l’institut était puissante. Ses mains tremblaient, elle tenait son arme fermement, le doigt loin de la gâchette. Peu à peu, sa peur, son angoisse, tout cela devint un tourbillon de rage et de colère. Erïka passa une main sur ses yeux légèrement humides, puis tourna la tête vers la créature qui émergeait de son portail. Elle observa la duchesse, qui s’était dissimulée derrière un bouclier d’ombre. Cette garce allait le regretter. Erïka en faisait son affaire personnelle.

Erïka savait canaliser sa colère et ses émotions. Emma le lui avait appris. Cependant, il y avait des moments comme celui-ci où elle ne répondait plus de ses actes. Son regard était dur, dégageant une haine sans nom. Elle ne prenait plus en considération les risques qu’elle courait si elle osait s’attaquer directement à la duchesse. Elle se laissait guider par la colère qui l’habitait.


-« Je vais te faire la peau, sale garce ! » Cria-t-elle à l’intention de la duchesse.

Cessant de couvrir Cassandra, jugeant qu’elle pouvait se protéger toute seule pour l’instant, Erïka se jeta dans une longue course qu’elle comptait mener jusqu’à la duchesse. Si Haron s’occupait bien du géant, elle pourrait trouver une ouverture pour le contourner et ainsi rejoindre son ennemie. Erïka ne réfléchissait plus. Elle fonçait dans le temps sans prendre en considération les risques qu’elle pouvait encourir. Ce combat avait assez duré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paige Hart

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 15/11/2013

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   Mer 23 Avr 2014 - 19:53

Parce que tu croyais que ce serait si facile ?

Si les vitres qui protègent la salle d’observation ont résisté à la pression des ombres, tu crois que les balles de petits calibres que ton arme envoie seront suffisantes ? Bien sûr que non, soyons réalistes. Tes munitions, même s’ils font un bruit assourdissant pour tes oreilles sensibles et qu’ils sont enchantés par les ombres, ne percent pas la vitre. Alors que tu t’élances dans ta course, tu constates que la créature est toujours prête à porter le coup fatal.

Excepté Haron toujours aux prises avec un humanoïde monstrueux, vous suivez le mouvement de la créature d’ombre qui s’apprête à porter le coup fatal à sa victime inconsciente. Devant vos yeux, le geste semble se dérouler au ralenti, la lame descendant fatidiquement vers la nuque d’Emma. Dans votre tête, ce moment dure des heures, des jours… jusqu’à ce qu’une lumière vive, si forte et si étrange que vous vous demandez si vous avez vraiment vu tout ça, fait son apparition. Créature d’ombre et Emma quittent votre champ de vision pendant quelques secondes, puis les lumières s’éteignent aussi subitement qu’ils sont arrivés. Dans la vitre, la créature d’ombre est encore là, mais elle ne semble pas prête à porter un coup. En fait, est-ce vraiment la même masse d’ombre ? Elle a l’air étrangement plus mince, et elle est accompagnée d’un garçon. Dommage que les yeux d’Haron ne soient pas tournés vers la vitre, il aurait fait le lien entre ce petit homme et l’individu qu’il a ramassé, inconscient, pour le ramener près du feu quelques heures plus tôt.

Et toi Erika, même si tu n’as aucune certitude… tu reconnais cette masse d’ombre, ainsi que la voix qui se fait entendre dans la pièce.


-Hey blondinette ! Besoin d’un coup de main ?
-Blondinette ? Qui tu appelles blondinette toi ?
-Bah elle là-bas. Elle m’a aidé et tout, faut bien que je lui rende la pareille non ? Tu veux retourner à la maison ou pas ?
-Ouais ouais…

Le personnage d’ombre perd un instant sa protection d’ombre, le temps que tu remarques le visage de Ptolémée, avant de se camoufler à nouveau dans l’obscurité.

-On s’occupe de la dame blanche. Toi, va détruire le cercle d’invocation. Dépêche-toi, y’a bien plus de monstres qui peuvent sortir du cercle que tu peux n’en tuer !

Ptolémée te fait un dernier clin d’œil avant de se retourner avec son compagnon pour affronter d’autres créatures d’ombres qui commencent à envahir la pièce. Emma ne bouge toujours pas, mais elle est appuyée dans un coin de la pièce désormais, elle n’est plus collée contre la vitre. Quelqu’un l’a déplacé pour qu’elle s’adosse au mur, assise, les bras le long du corps. Avec la tête penchée de côté, à vos yeux, c’est comme si elle dormait.

Pour te rendre jusqu’à la duchesse cependant, tu dois contourner l’immense humanoïde qui te barre la route. Haron peut tenter de le retenir comme il le veut, présentement, il perd le combat. Les coups de son adversaires sont lents, mais la force qui s’en dégage à chaque impact fait trembler les murs de la salle des dangers. Par chance, tu es suffisament agile, malgré ton épaule blessée, pour te faufiler sur derrière lui. Dans les airs, la bulle où est enfermée la Duchesse flotte, immobile. Tu n’entends rien du tout provenant d’elle pour le moment, elle pourrait aussi bien être morte.

Autour de toi, tu vois la lance qui a servi à l’invocation au sol, des reflets de lumières blanches illuminant sa hampe de façon régulière. Tu devines un jet de lumière de la même couleur au sol, formant des dessins, des diagrammes, des lettres dans une langue qui t’es étrangère. Cependant, grâce à tes connaissances linguistiques, tu parviens à déceler quelques mot : « Autre lieu, Maître, Obéis, Quitte, Lié ».

Que faites-vous ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   Sam 26 Avr 2014 - 22:39

“There were sounds in my head
LIttle voices whispering
That I should go and this should end”
- Where I Stood, Missy Higgins

Les ténèbres entouraient Erïka. Elle ne voyait plus la lumière. Elle ne voyait que ces ombres, aussi sombres et destructrices que pouvait l’être son cœur en ce moment. Il se fracturait en mille. Il la tuait de l’intérieur. Elle sentait qu’elle allait s’effondrer. Elle n’avait plus la force de se battre. Elle avait peur, elle se sentait impuissante. Elle faisait face à plus puissant qu’elle. Était-ce ça, la vie qu’elle devait mener ? Chaque personne à qui elle tenait finirait par mourir sous ses yeux ? N’aura-t-elle jamais droit à un bonheur plus qu’éphémère ? Devait-elle abandonner, laisser les ténèbres la dévorer ?

Non… Elle était plus forte que cela. Elle valait mieux que cela. Elle devait se battre. Elle ne pouvait laisser les ténèbres la détruire, ni même éliminer ce qu’elle avait mis tant de temps à bâtir. Elle ne pouvait laisser la duchesse tuer l’une des personnes qui comptait le plus à ses yeux. Son mentor, sa confidente, sa mère. Cette femme représentait tant à ses yeux. Emma était bien plus qu’un simple professeur. Elle avait permis à Erïka de tirer un trait sur le passé. Elle avait fait en sorte qu’elle aille de l’avant et devienne plus forte, plus sage, plus confiante. Personne ne pouvait la tuer. Erïka était prête à tout pour que cela n’arrive pas.

L’adolescente avait levé son arme et tirer à de nombreuses reprises. Elle avait cessé de compter les balles depuis un moment. Elle visait sa victime. Elle souhaitait la voir souffrir, agoniser, puis mourir. Puis, Erïka s’arrêta. La créature n’était même pas blessée. Elle menaçait toujours Emma. Les balles n’avaient même pas su percer les vitres de la salle d’observation. Les larmes aux yeux, Erïka appela son professeur, criant son prénom avec force. Un cri de panique, de peur, d’angoisse. Elle sentait la fin arriver. Impuissante, elle ne pouvait rien y faire. Elle n’était qu’une enfant qui en avait trop vu dans sa vie. Une gamine qui connaissait trop bien la mort et la souffrance. Maintenant, elle se sentait de nouveau abandonnée dans ce monde cruel.

Soudainement, contre toute attente, une vive lumière aveugla Erïka. Elle plissa les yeux, fixant toujours la salle d’observation. La créature d’ombre avait disparue. La lumière s’adoucissait. L’adolescente se sentit soudainement soulagée. Emma était toujours là, en un morceau. Près d’elle, une créature plus svelte se tenait là. À ses côtés, il y avait un garçon qu’elle ne reconnaissait pas. Par contre, lorsque la créature d’ombre se mit à parler, Erïka reconnu immédiatement sa voix, alors qu’une larme coulait le long de sa joue. Le visage de l’ombre, lorsqu’il le révéla pendant quelques instants, lui confirma qu’il s’agissait de Ptolémée. Il lui demanda de détruire, au plus vite, le cercle d’invocation créé par la duchesse. La jeune femme hocha la tête.

Alors que son regard se posait sur l’endroit où était cachée la duchesse, le regard d’Erïka se durcit. Elle fronça les sourcils. Son regard devint sombre, inquiétant, meurtrier. La duchesse était allée trop loin. Cette garce allait le regretter. Erïka en faisait son affaire personnelle. Sans attendre, elle s’élança en direction de l’invocatrice. Elle avait toujours eu de l’endurance, à la course. Elle parcourait la distance qui la séparait du géant assez rapidement. Elle passa près de lui alors qu’Haron s’efforçait de le retenir.

S’approchant de la lance, Erïka distingua des symboles, ou plus particulièrement des lettres s’apparentant au français et quelque peu au latin. Elle observa le tout pendant quelques instants, analysant ce qu’elle était en train de lire. Elle en comprenait une partie. Les mots étaient probablement liés à la duchesse et à son pouvoir. Pas très loin, l’une des lances qui étaient plantées un peu plus tôt dans le sol était maintenant couchée. Peut-être qu’il était possible de faire quelque chose avec cela. Elle rangea son arme à feu dans son étui, accroché à sa ceinture dans son dos. Elle ramassa la lance et s’avança dans le cercle. Peut-être que ces mots représentaient une incantation ou quelque chose du genre. Erïka n’avait plus beaucoup de solutions à porter de main. Elle devait essayer, tenter le coup. Avec de la chance, cela fonctionnera. Dans le pire des cas, elle allait mourir.

Le français était l’une des langues parmi lesquels elle était le plus à l’aise de s’exprimer. Elle avait un accent lorsqu’elle parlait, certes, mais cela restait compréhensible. Elle tenta de s’exprimer d’une voix claire, prononçant le moindre mot en articulant convenablement. Autant mettre toute les chances de son côté et faire en sorte d’être comprise par les ombres ou, du moins, la duchesse.

-« Créatures d’un autre lieu… » Commença-t-elle, avant de soupirer et de se parler à elle-même, en anglais. « Fuck, I look like a fucking idiot. I don’t even know what I’m doing… » Elle reprit, plus fort, en français. « Créatures d’un autre monde, abandonnez votre maître et obéissez moi. Renversez la duchesse et ses fausses promesses ! Que le lien avec son hôte soit brisé et qu’elle quitte ce monde qui n’est pas sien ! »

Erïka posa le bout de la lance sur le sol. Elle la tien bien droite, devant elle. Elle ne savait pas quoi en faire exactement, si ce n’était que de s’en servir comme d’une arme, au besoin. Elle ne savait pas si ses paroles avaient de l’effet ou si elle parlait pour rien. Cependant, ce cercle devait probablement jouer un rôle assez important. Si elle arrivait à ne serait-ce que rallié davantage d’ombres à elle et faire en sorte qu’elles se rebellent contre la duchesse, elle avait peut-être une chance de remporter la partie. Tous les moyens étaient bons pour gagner un combat sans règles. Absolument tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandra Farrell

avatar

Messages : 273
Date d'inscription : 10/08/2012
Age : 25

Fiche Tecnhique
Metier: Stand by...
Age : 25
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   Lun 28 Avr 2014 - 23:16

Prise au piège.

Au moins, ça avait marché. Cassie avait brouillé la vision de la Duchesse, retardé ne serait-ce que de quelques secondes ses actions dévastatrices. Mais elle avait aussi accentué sa colère et sa dangerosité... la brune avait jusque là fait de son mieux pour éviter les pièges de la maîtresse des ombres, mais comme son ouïe n'était pas touché, sans doute pouvait-elle encore entendre où se trouvait l'illusionniste. Et cette dernière ne tarda donc pas à tomber dans un piège d'ombres, jusqu'aux genoux.

Elle eut un glapissement de douleur. L'ombre la mangeait, la dévorait, griffant ses jambes, les broyant. Elle devait lutter pour ne pas plus s'enfoncer et résister à la douleur, sans que ses illusions ne disparaissent. Un sacré exercice.
Et les attaques d'ombres reprirent de plus belle. Le jeune homme était aux prises avec l'humanoïde, ne restait qu'Erïka qui était encore apte à se battre contre « Paige ». Cassandra, aussi sollicitée était sa concentration, se démena pour créer autour des trois mutants de la salle des bulles de lumière qui, elle l'espérait, amoindrirait au mieux les noires attaques.
Mais la Duchesse avait une autre cible...

Un coup à l'étage, derrière la vitre. Cassandra ne pouvait se retourner, mais elle devinait, au cri de sa camarade, que la dame blanche n'était pas indemne. Elle n'entendait plus sa voix dans sa tête. Une nouvelle salve de douleurs l'empêche d'arrêter son amie dans son élan, de la mettre en garde contre un nouveau piège. Elle lutte, lutte, pour ne pas sombrer... elle lutte tant qu'elle en perd le fil des événements.

Seule une vive lumière la ramène au présent... l'ombre sous elle sembla se détendre. Avec un effort monumental, Cassie se hissa, le plus vite possible, avant que l'ombre ne puisse de nouveau avoir une quelconque emprise sur elle. Elle tenta de se redresser mais ses jambes étaient faibles, si faibles... en reprenant ses esprits, elle vit Erïka qui tenait la lance de la Duchesse et parlait dans une langue étrangère. Et elle se tenait... dans le cercle.

    « Erïka... »


Cassie se redressa, du mieux qu'elle put, des lanternes flottant toujours à ses côtés, au cas où. Elle se sentait extrêmement fatiguée ; jamais encore elle n'avait sollicité son don à ce point, et la gestion de la douleur et du combat n'avait pas été facile...

    « Qu'est-ce qui s'est passé... ? »


Haron se battait toujours avec l'humanoïde. En guise de renforts, Cassie lui envoyant plusieurs de ses lampes, mais elle se demandait où était passée la duchesse. Elle eut sa réponse en découvrant une poche d'ombre au fond de la salle, assez grande pour accueillir un humain, et qui semblait occupée...

    « Ça sent mauvais... elle risque de préparer encore quelque chose... »


Elle se tourna ensuite vers le poste d'observation.

    « M'dame Frost... ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Frost

avatar

Messages : 484
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 30
Localisation : Dans ta tête.

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age : 28 ans
Nationalité : Americaine

MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   Mer 30 Avr 2014 - 19:56


Cela faisait quelques minutes qu'Emma était occupée à batailler avec l'esprit de son adversaire. Habituellement, elle n'avait aucun mal à occuper les pensées des gens. Tel un maître d'orchestre, elle savait faire danser celles ci, s'accorder ou se désaccorder, se taire ou s'amplifier... Elle connaissait par cœur les moindres recoins de la boite mentale humaine. Pourtant, en affrontant la duchesse, elle faisait face à des difficultés jamais rencontrée. Chercher d'atteindre ne serai ce qu'un fragment de son esprit disloqué était une épreuve épuisante et dangereuse. Pourtant, la télépathe ne cédait pas, elle s'acharnait, sans pour autant en devenir imprudente. D'assaut en assaut elle sentait ses forces vaciller. Son corps, pourtant astral à cet instant précis, souffrait horriblement. Il vibrait sous l'effet d’énergie puissante, la tiraillait, la brûlait. Quant à son crâne, elle avait l'impression qu'il était parcouru de décharges électriques. Plus qu'une épreuve, c'était une véritable torture. De plus, elle n'était absolument pas certaine de parvenir à avoir le dessus.

Mais, si Emma avait bien une qualité, c'était sa volonté. Têtue et courageuse, elle refusait de baisser les bras tant qu'il lui resterait une parcelle de force. Tachant de faire fi de la douleur et de l'épuisement, la mutante chercha une ultime fois à atteindre son adversaire. Malheureusement, cette dernière semblait bien trop forte. Pourtant, Emma réussie tout de même à la déstabiliser, assez longtemps pour offrir du temps et une opportunité à ses alliés, mais pas suffisamment pour la mettre K.O. A bout, Emma songea à retenter la dernière attaque que ses maigres forces lui permettait encore de faire. Mais avant même qu'elle n'amorce un mouvent dans les cases mentales de la duchesse, elle se trouva éjecter de son esprit. Et pas seulement de son esprit...

Heurtant le mur derrière elle, Emma mit quelques secondes à comprendre ce qu'il venait d'arriver. Jamais personne n'avait réussi à atteindre sa forme astrale. La Duchesse, elle, venait de le faire. Et, plus étonnant encore, elle avait réussie à meurtrir le corps intangible de la télépathe. Endolorie, sonnée, la mutante resta statufiée, vautrée entre le mur et le sol. Elle était bien trop étourdie à cet instant précis pour se rendre compte de ce qui se tramait avec son enveloppe charnelle.

C'est le hurlement d'Erïka qui la ramena à la raison. Elle avait déjà entendue ses élèves hurler son nom avec désespoir, lors de l'attaque de son ancienne école notamment. Bien des étudiants avaient criés son nom pour l'inciter à leur venir en aide alors que le chaos se déchaînait autour d'eux. Pourtant, elle n'avait jamais entendue personne l’appeler comme venait de le faire la russe. Ce n'était pas une supplication pour qu'elle lui vienne en aide mais plutôt une grande forme d’inquiétude vis à vis de la télépathe. L'éclat de voix lui glaça le sang. Elle se redressa afin de pouvoir percevoir ce qui se passait en bas, mais avant même de voir quoi que ce soit, des tirs se mirent à retentir.

Clignant des cils avec stupéfaction, la grande blonde réalisa quel était la cible des coups de feu. C'était... son corps ? Non... l'ombre au dessus de ce dernier, prêt à le poignarder en plein cœur. Soudain, Emma réalisa d'où venait la panique de sa protégée. A voir ainsi la carcasse de l'enseignante, aussi flasque qu'une poupée de chiffon et menacée de la sorte, il n'était pas difficile de la penser morte ou pas loin. Ceci dit, cela risquait d'être le cas bien vite. Les balles ne semblait pas réussir à passer la vitre sur laquelle l'enveloppe d'Emma reposait; et n'atteignait donc pas son assaillant. Que faire ? La psionique ne pouvait pas retrouver son corps pour l'instant car le temps qu'elle s'éveille, le couteau d'ombre l'aurait déjà transpercé. Cependant, si elle ne faisait rien, elle n'aurait plus du tout de corps à regagner et serait condamnée à disparaître également.

Réfléchissant à vive allure, mais l'esprit toujours embrumé à cause de son affrontement précédent, la jeune femme cherchait à trouver une solution. Malheureusement, elle n'en voyait pas vraiment, enfin, pas jusqu'à ce qu'une lumière aveuglante illumine la pièce. Par réflexe, la blonde porta une main devant ses yeux pour se protéger de l'éclat. Lorsque il lui fut possible de voir à nouveau, elle constata que l'ombre avait disparue et que son corps avait été déplacé. La mutante ne comprenait pas ce qui venait d'arriver, mais ce n'était pas vraiment important. Ne réfléchissant pas davantage, elle profita de cette chance offerte pour retrouver son corps. Après tout, il semblait qu'une force allié lui permettait de ne plus servir de distractions aux ombres et il ne lui restait plus assez d'énergie pour continuer de lutter sous forme astrale. Elle avait fait le maximum qu'elle pouvait en ce qui concernait l'esprit de la Duchesse. Elle espérait que les autres avaient su profiter de l'occasion qu'elle leur avait offerte.

Se propulsant vers son esprit, Emma fut surprise d'être repoussée. Pas vivement, mais assez pour comprendre qu'il y avait un problème. La Duchesse occupait elle son esprit ? Non... elle ne l'y sentait pas. Mais pourtant, il y restait des traces, comme des filets, des entraves. Qu'avait elle bien pu faire dans sa tête ?? Le seul moyen de le savoir était de reprendre les rennes. Puissant dans ses maigres forces restantes, Emma franchit les barrières posées pour retrouver place dans son enveloppe corporelle. Malgré son forcing, les modifications de la Duchesse sur son esprit étaient, hélas, toujours présente.  

Ouvrant doucement les yeux, elle eut du mal à retrouver ses esprits. Sa tête était lourde, sa vue brouillée, et chaque pensée semblait avoir du mal à se frayer un chemin dans sa propre caboche. Emma se redressa avant de grimacer de douleur. Décidément ! Son corps non plus n'avait pas été épargné, n'ayant pas été traité avec douceur. Et elle en sentait bien les conséquences à présent qu'elle l'avait regagné. Chaque mouvement, chaque pas, lui arrachait un frémissement, l'obligeant à serrer les dents. Dans cet état, elle avait l'impression d'être une épave. Se traînant jusqu'au point d'observation, plissant le regard vers le bas, elle constat que Cassandra avait la tête levée vers elle. Sans doute s'inquiétait-elle.

Fermant les yeux quelques secondes, elle songea à la rassurer en la contactant mentalement. Hélas, cette simple action semblait être devenue un exercice ardu depuis le passage de la Duchesse dans sa tête. Attrapant son crâne entre ses mains, pressant ses ongles sur ses tempes, la télépathe décida de préserver ses forces. Cassandra devait bien voir qu'elle était en vie, puisqu'elle se tenait debout, aussi, inutile d'en faire davantage.

Puisque sa tête semblait être devenue un poids handicapant et que son corps la faisait souffrir autant que si chaque parcelle de son squelette avait été brisé, Emma décida d'user de sa forme de diamant. Ainsi, elle pourrait reprendre un peu de force. Au moins assez pour réussir à se servir, au moment propice, de toute son énergie restante pour contourner les entraves mentales qu'avait posé la Duchesse dans son esprit, et ainsi, réussir à dénicher l'endroit où elle s'était retranché.

Tapant de son poing de diamant sur la vitre, elle chercha à la faire céder. Ainsi, pas besoin de télépathie pour communiquer avec les autres. Et qui sait, peut-être pourrait-elle se joindre au combat si cela devenait nécessaire ?

_________________

" Le monde entier nous regarde à présent,
nous ne devons être rien de moins que fabuleux. "
Emma Frost - Amy Grimm - Honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haron Karzen

avatar

Messages : 322
Date d'inscription : 13/10/2011
Age : 26
Localisation : Institut

Fiche Tecnhique
Metier: Gérant d'un magasin d'instrument/Boxeur en ligue amateur
Age : 21 ans
Nationalité : américain

MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   Ven 2 Mai 2014 - 11:12

Difficulté, Harno y était en plein dedans, la situation qui semblait relativement gérable commençait à gravement tourner dans le mauvais sens pour le jeune mutant, il n'avait pas vraiment eu l'avantage durant cet affrontement,m ais la, lui-même pouvait sentir qu'il avait de grosse difficulté.

Alors qu'il frappait du mieux qu'il pouvait vers son adversaire, la duchesse semblait garder certaine distance et faisait en sorte de ne pas se prendre de coups trop violent. En regardant attentivement, le garçon avait l’impression que le chaos se décharnait sur eux, pour un métalleux habituellement, c'était quelque chose de particulièrement délirant et tentant de se frotter au chaos, mais la, c'était réel et ça n’avait rien d'amusant.

Dans la foulé, Haron reçut un terrible coup, la hanche perforé, il sentit sur l'instant comme une petite piqûre de moustique, quelque chose qui chauffait sur l'instant, ne fit rien pendant une petite seconde, mais la douleur finit par pointer le bout de son nez, il avait commit une erreur... il s'était tellement retenu qu'il n’avait pas su prendre en compte la possibilité d'être gravement blessé, si il s'était transformé en minotaure cette blessure aurait été bien moins importante.

Il chancela, reculant de quelques pas, sa main posé sur sa blessure, il sentait le liquide pourpre s'écouler de la blessure, que devait-il faire? IL préféra ne rien ire au reste du groupe, ce n'était pas la peine de les inquiéter avec cela, après tout, ce n'était pas la première fois qu'il se prenait une attaque à l'arme blanche, mais peut être sous-estimait il les dégâts d'une lance, en particulier une lance aussi spécial que celle-ci et comme pour en rajouter une couche, alors que Erika avait fait en sorte de tenter de détruire les pylones, à la place autre chose se passa, rapidement HAron se retrouva au prise avec un espèce de monstre d'ombre relativement peu amical et particulièrement imposant.

- Sans dèc, t'en as pas marre de tes tour de magie à deux balles?

Dans la foulé, Haron entendit un cris affreux, Erika semblait à la fois, folle de rage et morte d'inquiétude, n'importe qui pourrait reconnaître un tel cri, malheureusement, le minotaure sur patte ne pouvait pas perdre la créature de vue alors qu'il l'affrontait du mieux qu'il pouvait, que devait-il faire? Il le savait bien au fond de lui, cela lui ferait prendre un certain risque sur sa santé, mais au final, il devait tenter le tout pour le tout, il n’avait plus qu'à compter sur son endurance et sa résistance pour ne pas y rester.

* Y me laisse pas le choix... J'vais me retrouver dans un sale état, y a plus qu'à rester en vie... Alex me pardonnerait pas de crever ici.*

Alors que le combat tournait totalement à son désavantage, le mutant entama la dernière étape de son dons, la mutation totale, le pelage recouvra son corps, un museau massif naquit, ses pieds devinrent des sabot large et lourd et sa mâchoire se garnit de crocs effilé, le minotaure était de sortie, la blessure toujours la, Haron perdit au passage un peu de sang durant la métamorphose,m ais il du garder la tête haute, alors qu'il achevait sa transformation dans des grognements bestiaux, ses pensé restait claire, preuve qu'HAron avait un contrôle approfondit de son pouvoir, et les seule mot qui jaillirent dans son esprit furax, furent ceux de quelqu'un qui avait fait son choix, mais n'avait aucunement l'intention de perdre.

*Pas de... Risque... Pas... de*

Son esprit resta en blanc un infime instant, puis le regard du garçon sembla s'embraser d'une vitalité renouvelé, même si au fond, il était fatigué, son corps souffrait d'une blessure importante qu'il ne pouvait refermer en bougeant ainsi, mais il devait tenter quelque chose, quitte à ignorer la douleur et y aller à fond,. Finalement, le dernier mot, jaillit de sa gueule fumante.

-Victoire!

Alors qu'il s'élança, il sentit sa plaie saigner plus fort, mais se fit violence pour ne pas ralentir la cadence, son corps était guindé, ses cornes avait pour mission de transpercer le corps du monstre en face de lui, il pouvait éjecter une camion citerne de son chemin dans cet état, mais peut être pas aussi bien vu sa blessure, mais il devait essayer, il devait tenter de le coup, Erika était son amie, Emma malgré les apparence était quelqu'un de bien et Cassie, même si il ne la connaissait que de vue, n'avait pas demandé ça elle non plus, ils devaient tenter de rester souder, alors il devait rester debout le plus longtemps possible. Le tout, en poussant des beuglement immonde donnant réellement l'impression d'avoir une bête enragé en plein milieux de ce champ de bataille.

(HS: Sorry, j'ai fait au mieux, j'ai un peu de mal la, plusieurs chose en même temps, la qualité du rp en a gravement pâtit)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-lagoon-rpg.forumgratuit.org/
Paige Hart

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 15/11/2013

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   Ven 2 Mai 2014 - 19:45

-Beau discours !

C’est la voix de Ptolémée qui résonne dans ta tête Erïka, sa voix agaçante et quelque peu aigue. Lorsque tu lèves les yeux vers lui, tu vois qu’il est toujours en train de tenir tête à quelques créatures d’ombres qui tentent d’entrer dans la pièce d’observation, pendant qu’Emma tente de briser la vitre. Dans sa forme de diamant, ses coups de poings commençent à fissurer et à craqueler le mur transparent. Il ne faut pas beaucoup de temps à ton ami des ombres ainsi qu’à son compatriote pour régler le cas des quelques créatures noires qui les attaquent.

-T’es toujours aussi nul ! Non mais, faire un Spasme sur un ifrit non mais tu te crois où ?
-Ah parce que c’est mieux une Détonation peut-être ?
-Ouin ouin…
-En passant, Erïka, ça serait bien maintenant que tu BRISES le cercle d’invocation, pas que tu essaies de parler à des esprits hein !

C’est presque avec humour et légèreté qu’il dit cela, pendant que l’autre, plus humain, s’approche d’Emma et met un grand coup de pied dans la vitre, la fissurant au complet.Au moment de l’impact, vous voyez une lumière forte qui ne dure qu’une seconde. Lorsque tu le regardes Miss Frost, tu constates que son sourire cache des dents aiguisés et pointus, qui font tout sauf naturel. Après t’avoir « ouvert la porte », il s’assit sur le sol, essoufflé. Il tasse un peu les cheveux de son visage avant de s’adresser à toi :

-Dis… tu pourras dire à l’autre idiot poilu d’activer le cadeau que je lui ai fait ? Parce que sinon, la blessure-là qui pisse le sang, elle va le tuer.

Après, il tombe sur le dos, de fatigue. Pendant ce temps, la créature d’ombre amicale qu’est Ptolémée s’approche de lui et le pousse du « pied », mais sans avoir de résultat, il soupire, puis se tourne vers toi. Complètement enveloppé d’ombre, tu ne peux pas distinguer ses traits ou son visage, tu peux seulement entendre sa voix. Doucement, il s’agenouille pour se mettre à ta hauteur, puis enfin t’adresses quelques mots :

-La petite blonde là… Elle a crié tellement fort qu’elle m’a réveillé alors que j’étais dans un autre monde. Essayez de briser le cercle d’invocation toutes les deux, je vais euh… me débarrasser de la protection de la duchesse. Si vous brisez le cercle, et que vous repoussez l’autre abomination dedans, dit-il en pointant le monstre d’ombre face à Haron, il disparaîtra.

Pendant ce temps, Cassie, à la lumière de tes lanternes, tu commences à distinguer de drôles de filaments énergétiques. Percevoir le tout, à la lueur de tes lumières, s’avère difficile, mais tu distingues tout de même de fines cordelettes retenant le monstre d’ombre aux glyphes du cercle d’invocation où se trouve Erika. Sa puissance est considérable, mais la Duchesse ne le contrôle peut-être pas assez pour se permettre de le laisser se promener en liberté dans votre monde. Ça où les paroles d’Erika ont lié la créature au cercle, qui sait ? Ce monde vous est tellement inconnu pour le moment…

Tes jambes meurtries t’empêchent de bien te déplacer, mais tu peux tout de même te relever et faire quelques pas. Ne t’attends pas à courir un marathon, mais marcher ne t’es pas impossible. C’est toujours bien ça de gagné non ? M’enfin, les murs sur lesquels tu t’appuies sont tous composés d’ombre solide, aucun piège à l’horizon, et avec la Duchesse cachée dans sa bulle, il y a peu de chances que les pièges se réactivent en une seconde. Tu peux toujours reculer vers le fond de la salle, ou tenter de contourner les deux combattants titanesques au centre de la pièce pour rejoindre Erika.

Pour madame Frost, la réintégration de ton corps t’est fort douloureuse, et même s’il ne semble pas y avoir beaucoup de blessures physiques, tu as l’impression que ton système nerveux est complètement à la ramasse. Tes gestes se font toujours une fraction de seconde plus tard que le moment où tu commandes ton corps. Au moins ta vue ne semble pas touché outre mesure, tes sens fonctionnent très bien et tu n’as pas de blessures graves. La vitre étant maintenant détruite par l’effet combiné de l’ombre, des balles, de tes coups et de la magie de l’ami d’Haron, tu peux décider de sauter en bas et de rejoindre tes élèves, ou rester en haut avec les autres. Si tu descends, fais bien attention, car le monstre d’ombre au centre de la pièce bouge beaucoup, et un coup de poing pourrait te blesser malgré ta forme cristalline.

Monsieur le combattant. Bien que ta forme de minotaure entraîne son lot d’avantages et son lot de puissance brute, le fait est que la créature devant toi est enveloppé d’ombre, et si à cela on ajoute ta vision défaillante, le percevoir t’es très difficile. Heureusement, les lanternes de Cassandra te donnent une meilleure idée des faits et gestes de ton adversaire, mais il reste plus grand que toi, plus fort, mais au combien moins rapide. Ta blessure t’affaiblit à vue d’œil, et tes mouvements n’aident en rien le saignement.

Lorsque le contact se fait entre vous deux, tu sens tes mains serrer quelque chose d’aussi solide que du métal, mais taillé, comme si on avait donné des coups de marteaux pendant des années sur une surface quelconque pour lui faire prendre la taille voulu. Tu ne peux pas serrer dans tes mains le bras ou la jambe de ton adversaire, ils sont trop gros pour toi. Au mieux, tu pourrais essayer de le contourner et de le serrer à la « taille », mais il semble si fort que tu ne crois pas que ce soit suffisant. Ta vision devient un peu plus flou, la perte de ton sang te causant plusieurs problèmes, et le monstre continue de te frapper durement. Par chance, le peu de vitesse que tu as de plus que le golem d’ombre te permet de les éviter, mais pour combien de temps ?
Que faites-vous ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   Sam 3 Mai 2014 - 0:12

Parfois, dans l’urgence des choses et sous l’effet du stress, on pouvait agir stupidement. Erïka, dans son cas, avait fait la première chose logique qui aurait peut-être pu fonctionner dans la situation où elle se trouvait : appeler les esprits des ombres à se révolter contre la connasse qui les dirigeait. Apparemment, elle n’avait pas écouté Ptolémé jusqu’au bout lorsqu’il lui avait parlé de détruire les cercles d’invocation. Lorsque ce dernier lui fit un commentaire sur son joli discours en français, la jeune femme tourna lentement la tête vers lui, le regard noir. Elle était assez sur les nerfs comme ça, il n’avait pas besoin d’en rajouter ! Sa remarque n’était pas bien méchante, mais Erïka avait passé par tellement d’états émotionnels que la seule chose qu’elle trouva à faire fut de s’énerver.

-« Fuck you, asshole! I try to do something! You don’t like my job? Come here and do it yourself, motherfucker! »

Agacée, Erïka se mit à détruire le cercle en frottant les symboles avec ses bottes et en raclant le sol avec la lance qu’elle avait en main. Elle en avait assez de toute cette situation. Elle voulait que tout s’arrête, à présent. Elle était épuisée, énervée, découragée. Elle ne voyait pas le bout de tout ce bordel. Elle souhaitait fermer les yeux et espérer qu’en les rouvrant l’institut redeviendrait ce qu’elle était. Cela n’allait pas se produire, elle le savait. Elle devait retrouver l’énergie pour se battre.

Lorsque la vitre éclata, Erïka cessa d’effacer les symboles pour lever la tête vers la salle d’observation. Elle porta rapidement son regard sur les deux créatures des ombres, mais l’arrêta sur Emma. L’adolescente se demandait si elle n’était pas devenue folle. Elle se disait qu’avec le peu de lumière qu’il y avait elle devait halluciner. Elle fixait son professeur en se demandant ce qui se passait avec son corps. Elle semblait différente. Elle avait toujours forme humaine, mais sa peau, son visage… de loin cela lui semblait étrange. Elle devait halluciner. À force d’être plongée dans un environnement sombre, les vêtements d’Emma lui semblaient probablement plus éclatants qu’à l’accoutumée. Au moins, Erïka pouvait être soulagée de la voir de nouveau sur pied, de savoir qu’elle était toujours en vie. Son professeur était quelqu’un de fort avec une grande volonté. Elle ne se laissait pas abattre si facilement.


N’ayant pas le temps de poser des questions sur quoi que ce soit, Erïka se remit au boulot et effaça autant que possible le cercle. Elle aura tout son temps, lorsque tout cela sera terminé, pour mener son enquête et savoir ce qui était arrivé à Emma pour qu’elle se retrouve à deux doigts de la mort.

Pour l’instant, elle devrait peut-être donner un coup de main à Haron, qui semblait en avoir bien besoin. La créature géante était bien plus grande que lui. Il allait difficilement rivaliser. Pourtant, il arrivait malgré tout à la maintenir à proximité du portail. Puisqu’elle semblait faite d’ombre, il allait peut-être être possible de l’atteindre et la blesser avec des balles. Si cela pouvait permettre à Haron de souffler, l’espace de deux secondes, et d’être en mesure de préparer une attaque, Erïka allait tenter le coup. Elle se doutait bien que ses balles auront l’effet de piqure de moustique sur la créature.

Attrapa son arme à sa ceinture, Erïka laissa tomber sa lance et visa le géant. Elle tenta de toucher ce qui semblait être une tête. Elle tira à cinq reprises avant de jeter un œil au résultat. Dans le pire des cas, elle allait attirer l’attention de la créature sur elle et cette dernière la prendra pour cible. Ce géant pouvait peut-être l’écraser comme une mouche, mais elle était plus rapide et plus agile, ce qui lui donnait un avantage. Maintenant, il ne restait plus qu’à se méfier et observer la réaction du géant. S’il ne se préoccupait pas d’elle, elle allait se remettre au travail en vitesse pour effacer au plus vite ce foutu cercle d’incantation, tout en espérant voir la fin de ce cauchemar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Frost

avatar

Messages : 484
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 30
Localisation : Dans ta tête.

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age : 28 ans
Nationalité : Americaine

MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   Mar 6 Mai 2014 - 20:19


En temps normal, Emma était une femme de réflexion. On avait souvent l'impression qu'elle agissait à l’instinct, au tac au tac, mais pas du tout. En réalité, c'est qu'elle était capable de penser à une vitesse folle. Pourtant, aujourd'hui, après les épreuves physiques et mentales qu'elle venait d'endurer, après le passage de la Duchesse dans son esprit, ses facultés mentales semblaient bien réduites. Aussi, lorsque les deux formes ombreuses avaient fait leur apparition auprès d'elle, la télépathe n'avait pas cherché à comprendre qui elles étaient, d'où elles venaient. Tout ce qui lui importait était de voir qu'elles les aidaient.

Et c'était bel et bien le cas. La blonde en avait une nouvelle fois la preuve puisque l'une des ombres, celle à la forme la plus humaine, venait de l'aider à briser la vitre qu'elle s'évertuait à démolir. Relevant un instant la tête, la mutante posa un regard plein de gratitude sur la créature. Si Emma n'était pas du genre reconnaissante au quotidien, cette fois nul doute qu'elle l'était. Pourquoi ? Parce qu'elle savait pertinemment bien que sans elles, elle n'existerait plus. Et si elle était morte quelques minutes plus tôt, elle serait devenue inutile à ses élèves. Hors, c'était la chose qu'elle redoutait le plus au monde.

Aussi, c'est d'une voix lasse et éteinte, mais assurément sincère, qu'elle prononça quelques mots à l'intention des deux silhouettes obscures.


- Merci, merci à vous deux.

Puis, elle baissa vaguement le visage vers la créature qui venait de l'aider à dégager un passage et qui s'était laissé tomber sur le sol. Chacun de ses mouvements était douloureux, particulièrement ceux concernant sa tête. Le toisant en silence, elle mit quelques secondes à comprendre ce qu'il venait de lui dire. Un idiot, un cadeau, une blessure... la mort. Lorsque les connexions entres ses propos se firent dans son esprit, un éclair d'horreur traversa le beau visage de la blonde. Haron était si gravement blessé que ça ? Si il avait quelque chose en sa possession qui pouvait éviter un drame, alors oui, elle allait s'empresser de lui ordonner de l'utiliser.

Hochant mollement le menton, elle se tourna à nouveau vers le trou béant laissé par la vitre brisé. La distance avec le sol en contre bas était grande, mais sa forme de diamant allait pouvoir assurer sa chute. Du moins, elle l'espérait, car même sous cet aspect elle se sentait fragile, vulnérable, prête à se briser pour un rien. Cependant, il fallait bien descendre ! Elle enjamba donc lentement la balustrade, faisant fi du verre coupé qui grinçait contre sa peau cristalline sans parvenir à la déchirer. Une fois les jambes dans le vide, elle posa ses mains sur le rebord pour se propulser. Pourtant, elle arrêta son geste, se tournant à demi vers la salle des machines. La seconde créature d'ombre, simple voix entourée d'obscurité, venait d'attirer son attention en prenant la parole. Une fois qu'il fut à sa hauteur, Emma concentra son attention sur ses propos, afin d'en saisir toute la portée.

C'était donc le désespoir d'Erïka lorsqu'elle l'avait pensé morte qui avait "invoqué" ces étranges alliés ? Emma n'avait donc pas était la seule ébranlée par un tel hurlement. Ce cri, il ne pouvait être que l'échos d'une affection infinie entre la russe et son mentor. Une affection si puissante qu'elle traversait les mondes, si puissante qu'elle... ne leur permettrait pas de s'abandonner l'une l'autre.

Guindée par une nouvelle conviction de victoire, Emma semblait retrouver un peu de poil de la bête. Bien sûr, son corps était toujours douloureux, son esprit ralentis, mais sa volonté venait de remonter en flèche. De plus, grâce à la créature, elle venait d'obtenir un plan d'action. Il ne restait plus qu'à le mettre en oeuvre.

Après avoir remerciée une nouvelle fois ses nouveaux acolytes, la mutante poussa sur ses bras avant de se laisser tomber dans le vide. La chute lui paru durer une éternité. Elle aurait pu voir toute sa vie défiler devant ses yeux, comme avant de mourir, tant ça lui semblait long. Pourtant, elle ne vit rien. Juste l'obscurité zébrée par les étincelles de quelques câbles électriques sectionnés. Et puis...

La réception fut difficile et bien plus douloureuse qu'elle ne l'avait espérée. Ses jambes se replièrent jusqu'à ce que ses genoux heurtent sa poitrine. Sans sa forme diamantaire, aucun doute que ses tibias seraient remontés dans ses cuisses et que sa cage thoracique aurait éclatée sous l'effet de l'impact. Si elle avait survécu à la chute c'est noyée qu'elle serait morte, étouffée par son propre sang se déversant dans ses poumons perforés. Fort heureusement, rien de tout ça n'arriva. Elle bascula juste en avant, ses paumes s'écrasant contre le sol et resta ainsi quelques courtes secondes pour retrouver ses esprits...

Puis, elle se redressa, inspirant un coup pour s'éclaircir la tête, avant d'entamer un sprint titubant en direction d'Erïka. Ouvrant la bouche, elle s'adressa à Haron.


- Haron, utilises... le... -c'était quoi déjà?- le "cadeau" que la silhouette d'ombre t'a fait ! Elle agira sur ta blessure ! Fais vite, on va avoir besoin de ta force...    

Emma espérait que la chose en question ne mettait pas trop de temps à être utilisée car elle ne savait pas quand la Duchesse allait revenir et cherchait à contrer leur plan d'action. Pour le reste, elle laissait le minotaure agir, elle ne se sentait pas de taille à affronter directement le géant dans l'état où elle était. Par contre, elle pouvait demander à Erïka de l'aider à effacer le cercle, surtout que la demoiselle se trouvait tout près de ce dernier.

Arrivé à hauteur de l'étudiante, elle s'arrêta, toisant le sol. Visiblement, la russe avait compris ce qu'il fallait faire, puisqu'elle était occupée à racler le sol de la botte, pestant à plein poumon contre on ne sait quelle entité invisible.


- Ce n'est pas le moment d'user de l'énergie à dire des insanités, jeune fille.

Emma ne savait pas si la jeune femme avait remarquée qu'elle venait à elle. Elle ne savait pas non plus si elle avait compris qu'elle allait bien. Aussi, sous couvert d'un petit sermon au ton léger, elle voulait lui faire part de sa présence à ses côtés. De plus, la russe risquait de ne pas la reconnaître sous sa forme actuelle si elle ne prenait pas la parole pour s'identifier. Une fois cette formalité réglée, la télépathe aida sa protégée à effacer davantage le cercle, n'hésitant pas à se mettre à genoux et à frotter de la manche le sol crasseux sur lequel il était dessiné. C'est dire à quel point elle n'en pouvait plus et qu'elle était désireuse que tout cela termine.

Une fois la marque brisée, elle releva la tête en direction du minotaure et de son adversaire. Le jeune homme était-il soigné ? Elle n'en savait rien, mais elle n'avait pas le temps de s'en enquérir. Prenant une grande inspiration, elle hurla dans sa direction.


- Haron ! Par ici !! Pousses le dans le cercle !  

A présent, il ne restait plus qu'à espérer que la force de l'étudiant n'avait pas était sur évaluée par les rumeurs...



HRP : Je suis peut-être allé un peu loin. Dans le fond je ne sais même pas si l'on arrive à effacer le cercle de cette façon. De plus, il est évident qu'Emma ne frottera pas le sol si elle voit que ça ne marche pas avec Erïka. Donc, si y a un soucis, il faut me le dire ! Je m'occuperai de changer ça.

_________________

" Le monde entier nous regarde à présent,
nous ne devons être rien de moins que fabuleux. "
Emma Frost - Amy Grimm - Honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haron Karzen

avatar

Messages : 322
Date d'inscription : 13/10/2011
Age : 26
Localisation : Institut

Fiche Tecnhique
Metier: Gérant d'un magasin d'instrument/Boxeur en ligue amateur
Age : 21 ans
Nationalité : américain

MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   Ven 9 Mai 2014 - 2:31

Haron poussait sa rage à son maximum, ignorant la douleur qui le travaillait, il devait aller à l’extrême, vaincre cet adversaire du mieux possible, peut importe le moyen. Son corps devenait douloureux, la blessure saignait, ce n'était pas non plus un saignement qui déversait un litre en quelques instant, mais il sentait son corp faiblir, ses muscle devait cependant tenir le coup, il devait tenter de trouver un moyen de diminuer sa perte de sang, sinon, il risquait de finir dans un sale état, ou de succomber à ses blessure plus tard par manque de forces.

Il cognait sur le monstre en face de lui, frappait et s'évertuait à faire grincer ses cornes sur lui, cependant, le monstre humanoïde refusait ^'être transpercé, le jeune mutant n'en croyait pas ses yeux, quelque chose arrivait à lui résister aussi aisément, lui qui se montrait comme une bête implacable sous cette forme, était déjoué par une parfaite grossièreté dont on ne pouvait même pas être certain qu'elle était vivant.

Alors qu'il s'acharnait comme un forcené, il entendit la voix d'Emma, ses oreilles pivotant instinctivement afin de mieux capter ses mots, un cadeau? De quel cadeau parlait-elle? Car oui, Haron ne comprenait pas de quoi elle parlait, lui-même n'avait pas saisit qu'elle avait été cette sensation qu'il avait eu dans ce monde alternatif, mais il s'en souvint après quelque instant, était-ce de cela qu'elle parlait? Mais comment l'activer? Comment y faire appel, qu'est-ce que ça allait changer, il avait beau se donner à fond, avec cette blessure qui l'amoindrissait gravement, le bovin lui-même, doutait que cela ne change quelque chose, alors, Haron décida de suivre l'instinct, se forcer à activer un quelconque cadeau dont il ne comprenait même pas le fonctionnement, mais après tout, c'était mieux que rien à ce stade, il était totalement désemparé, désespéré, il devait trouver le moyen d'activer cette chose en lui.

Alors qu'il cognait, ne pouvant se concentrer sur autre chose que lui-même, le monstre et ce cadeau, il concentra ses pensé sur le potentiel changement que pourrait amener cette chose en lui. Pendant e temps, ses poings lui devenait douloureux, il se forçait au vu de son état à rester en minotaure, son corps ayant de plus en plus de mal à maintenir l'état de bêtes..

Alors qu'il se déchaînait sur le monstre en face e lui, il entendit une fois de plus Emma, lui faisait-elle confiance à ce point? Comment pouvait-elle? Alors qu'au fond de lui, Haron croyait de moins en moinsà sa réussite, pendant un instant, il se surprit à ne plus y croire, son esprit imaginant sa propre chute, son propre trépas. Cependant, sans qu'il ne s'en rende compte, sa blessure saignait bien moins, quelque chose agissait, un facteur de guérison lattant s'étant réveillé? Non, ce n'était pas ça,mais un déclic survint, se reprenant, Haron se rebiffa, il n'avait pas le droit de perdre espoir.

*... Je ne crèverait pas ici!*

à cet instant, Haron sentit une nouvelle vie l'envahir, comme une bouffé d'énergie se déverser en lui, était-il arrivé à puiser dans ce cadeau que lui avait donné l'autre garçon? surement, ça ne pouvait qu'être cela. En tout cas HAron profita de la situation pour se donner à cœur joie à une démonstration de bourrinisme extrême, il avait encaissé trop de coups pour tomber aussi facilement. Puis enfin, il agrippa le monstre et se mit à le pousser aussi fort que possible, même avec cette énergie qui le parcourait, Haron sentait qu'il restait tout de même pas mal engourdit, la perforation ne l'avait pas laissé indemne et il savait aussi qu'une fois cela terminé, il sentirait de violents contre-coup, il avait été gravement touché et son corps était mené à l’extrême.

Poussant aussi fort qu'il le pouvait cette chose, son objectif était clairement de basculer son adversaire dans le cercle, si ça ne marchait pas, coup-sûr qu'Haron n'aurait plus qu'à tenter de l'attaquer au jambe pour le faire se briser tout seul sur le sol ou sur les murs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-lagoon-rpg.forumgratuit.org/
Paige Hart

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 15/11/2013

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   Dim 11 Mai 2014 - 5:32

Ptolémée ne prend même pas le temps de répondre à tes provocations, trop occupés à tuer les assaillants de la dame blanche. Heureusement d'ailleurs qu'il s'en occupe, sinon ils auraient été une bonne dizaine à se partager les restes du corps de ton professeur.

Lorsque tu utilises la lance pour détruire le cercle d'invocation, tu perçois des picotements dans tes mains, et la lumière dégagée par le cercle semble s'amoindrir, devenir de plus en plus noir, plus sombre, avant de disparaître complètement. Évidemment, gratter la surface noire sur laquelle tu te trouves te demandes beaucoup de temps, mais au moins tu n'es pas seule. Cependant, les balles que tu tires sur la créatures, même s'ils percent le voile d'ombre qui l'entoure, rebondissent partout dans la pièce, et toi et Emma êtes touchés. Dans ton cas, elle te touche à la cuisse, mais l'équipement des X-men te permets de ne pas être transpercée de part en part. Ça ne t'empêche pas d'en souffrir, et après tout ça, il ne serait pas surprenant que tu aies une belle cuisse bleue.

Dans ton cas Emma, le saut se déroule bien, enfin aussi bien que possible dans les conditions actuelles, et tu parviens à esquiver la créature monstrueuse qui occupe presque toute la pièce pour rejoindre ton élève. Grâce à ton travail acharné sur le cercle, combiné aux efforts d'Erika, vous parvenez à effacer pratiquement tout le cercle. La lumière douce qui en émanait s'est presque toute éteinte. Par contre, le ricochet des balles d'Erïka sur le monstre te touche à l'épaule gauche, t'engourdissant celle-ci. Ça ne laisse presque pas de marque sur ton corps cristallin, mais tu l'as très bien sentie tout de même.

Haron maintenant, la brute de service ! Celui sur lequel repose tous les espoirs... Eh bien, une chance que quelqu'un t'a rappelé que tu avais reçu un cadeau dis donc ! Sans blague, lorsque tu penses à ce don que tu as reçu, et je ne parle pas là de ton don de mutant, tu sens une énergie nouvelle t'animer, une énergie plus vive, plus claire. Pour toi, c'est comme si on venait d'enlever le voile de la fatigue qui pesait sur toi dans un vent purificateur pour te permettre d'ouvrir les yeux à nouveau sur le combat.

Et dieu seul sait à quel point tu en avais besoin.

De loin, la créature remportait la partie. Non seulement tu étais blessé, mais en plus, ta forme physique n'étant pas suffisante pour égaler le monstre ainsi que ta faible vue dans cette forme agrandissaient l'écart entre toi et lui. Heureusement, le cadeau de ton ami "chiant" te permets d'y voir plus clair, pour toi, c'est comme si la salle était éclairée de centaines de feux que toi seul peut percevoir. Même ta blessure n'est plus douloureuse !

De plus, les balles d'Erïka n'ont pas seulement ricoché, enchantés par les ombres, elles ont aussi retiré le voile noire qui recouvrait la créature. Devant toi, tu vois clairement un monstre de terre, humanoïde, géant, qui s'avance vers toi pour te frapper. Grâce à ton agilité et ta force nouvellement acquise, les coups de ce dernier semblent plus lent, moins fort, et c'est ta charge victorieuse qui te permet de prendre le dessus. Car même si ton ennemi te frappe à plusieurs reprises pendant que tu le repousses vers le cercle d'invocation, lui n'en a rien à faire de reculer. Le seul ordre qu'il ait reçu est de vous exterminer, alors peu importe la direction dans laquelle tu le pousses, il se contente de te frapper plus fort et plus souvent.

Au bout de quelques moments, ta force titanesque te permet de le repousser et de le déséquilibrer vers le cercle d'invocation. Un de tes coups de poings, plus intense peut être, file directement vers la "tête" de la créature, achevant de la déséquilibrer. Elle tombe, de dos, sur le cercle d'invocation, mais se prépare à se relever. Ne devait-elle pas quitter votre monde ? Peut-être manque-t-il quelque chose pour que le tout soit complet ?

Ptolémée, prêt à faire son "travail", se place devant la fenêtre et envoie une déflagration lumineuse vers la Duchesse dans sa protection d'ombre. Les lumières que vous y voyez sont si étranges que vous ne pouvez concevoir ce que vous voyez. Ce sont des couleurs que vous ne reverrez sans doute jamais de votre vie, une énergie nouvelle et tremblante de force et d'essence d'un autre monde, qui vous laissent bouche bée. Pourtant, l'effet est immédiat: La protection de la Duchesse tombe aussitôt, et celle-ci, encore en train de regénérer, tombe mollement sur le dos, au centre de la pièce. Elle semble inconsciente...

Que faites-vous ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   Lun 12 Mai 2014 - 21:26

Parfois, les choses n’allaient pas comme on le souhaitait. L’important était de faire de son mieux. Malgré tout, certaines situations n’exigeaient aucun faux pas et l’erreur n’était pas permise. Erïka savait qu’elle perdait un temps précieux lorsqu’elle effectuait une manouvre ou mettait à exécution une idée qui lui passait par la tête pour réaliser que cela ne fonctionnait pas. Elle ne pouvait pas jouer au jeu de l’essai/erreur. En plus, face à son échec, elle devait supporter les remarques de Ptolémé. Elle ne se gêna pas pour l’envoyer grossièrement sur les roses. Heureusement pour lui, il évita de lui répondre en retour. Elle était suffisamment énervée et il valait mieux qu’elle se concentre sur sa tâche actuelle.

Continuant d’effacer le cercle d’invocation, aussi rapidement qu’elle le pouvait, la jeune femme espérait que le monstre disparaisse, par la suite. Alors qu’elle accélérait la cadence pour finir le plus rapidement possible, pestant toujours contre la duchesse et Ptolémé, elle entendit la voix d’Emma. Aussitôt, elle se figea et se tourna vers son mentor. La colère avait été remplacée par le soulagement, la joie de voir qu’elle était toujours vivante et qu’elle se battait à ses côtés. Cependant, quelque chose l’embêtait. Malgré la pénombre, Erïka pouvait voir qu’Emma avait quelque chose de différent. Sa peau, son visage… Ils avaient changés. Que s’était-il passé, là-haut ? Ptolémé lui avait-il conféré un pouvoir qui allait les aider à vaincre la duchesse ?


-« Emma… Heum... Miss Frost. Ça va aller ? Vous avez l’air différente… »

Elle avait tellement de questions à lui poser, tellement de choses à lui dire, mais elle s’abstient. Elle avait ouvert la bouche pour ajouter quelque chose, mais la referma aussitôt pour se remettre au boulot. Emma lui avait appris à ne pas ouvrir la bouche pour des paroles inutiles, en situation de combat.

Erïka effaça une bonne partie du cercle. À un moment, voyant qu’Haron était en difficulté, elle sortit son arme et tira sur la créature géante. Bien sûr, la jeune femme n’espérait pas un miracle, mais si cela pouvait permettre à Haron de gagner quelques secondes, ça allait en valoir la peine. Malheureusement, les balles ricochèrent et certaines d’entre elles revinrent en direction d’Erïka et de son professeur. Au moins, elles avaient évité de toucher Haron qui tentait de pousser le monstre vers le cercle d’invocation, maintenant détruit.

Une vive douleur à la cuisse arracha un petit gémissement de douleur à Erïka. Elle serra les dents et posa un genou au sol. C’était probablement moins douloureux que de se prendre une véritable balle, mais ça ne l’empêchait pas de souffrir. Respirant profondément, fermant les yeux pendant quelques secondes, elle tenta d’ignorer la douleur et se redressa lentement. Elle jeta un regard à son professeur en espérant qu’elle ait été épargnée.

Haron, pris d’un regain d’énergie, poussa la créature sur le cercle. Cette dernière chuta et s’écrasa lourdement sur le sol. Erïka était à proximité. Ayant toujours la lance en main, elle avait pensé à lui enfoncer dans l’œil afin de la blesser. Cependant, ce monstre de terre n’avait pas d’yeux. Difficile à faire. Elle changea d’idée et s’approcha rapidement de l’une de ses grandes mains pour lui enfoncer, avec toute la force dont elle était capable, la lance. Aussitôt fait, elle s’éloigna rapidement, boitant légèrement et serrant les dents pour ne pas laisser échapper une plainte de douleur.

Une vive lumière attira son attention. Depuis la tour d’observation, Ptolémé lança un sort – ça ne pouvait être que ça – vers la duchesse. L’espèce de bouclier d’ombre, qui la protégeait de part en part se brisa. On put y découvrir leur ennemie, maintenant à découvert, qui s’écrasa sur le sol. Erïka ne réagit pas. Elle était encore surprise, étonnée et également émerveillée par le flot de lumières qu’elle venait de voir. Elle ne savait pas de quoi il s’agissait, mais elle se doutait bien qu’il n’y avait qu’une créature surnaturelle pour être en mesure de réaliser ce genre de chose. Secouant légèrement la tête pour retrouver ses esprits, la jeune femme se concentra, à présent, sur la duchesse.

Bien que craintive, Erïka s’avança d’un pas rapide vers la duchesse. Si ça se trouve, c’était un piège. Aussitôt qu’elle sera à proximité, elle allait être attaquée par les ombres. Cependant, il était trop tard pour reculer. Il fallait que quelqu’un mette fin à toute cette histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paige Hart

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 15/11/2013

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   Lun 12 Mai 2014 - 22:23

Le fracassement du golem contre le sol provoque un bruit fort et un souffle de vent qui vous oblige à tourner en partie la tête pour protéger vos yeux. Alors que cette créature commence à se relever, Erïka, tu frappes dans sa « main » ouverte, et comme si elle passait dans du beurre avec une lame chauffée, la lance le traverse de part en part jusqu’au sol, là où, un instant plus tôt, se trouvait le cercle d’invocation. La duchesse est toujours sur le dos, elle ne réagit pas du tout aux différentes choses qui se déroulent dans la pièce. Pourtant, il s’en passe des choses…

La créature commence à se désagréger, les roches métalliques le composant se séparant doucement. Elle tente tout de même de se lever, mais la traction qui semble s’exercer entre elle et les restes du portail semble trop forte. Alors que les morceaux de pierres semblent disparaître sous elle, vous voyez une lumière semblable à celle de Ptolémée sous la créature, un portail vers un autre lieu, qui l’aspire et la ramène à la maison. Les morceaux de roches se séparent et se fractionnent en minuscules morceaux, le monstre fait désormais à peine la taille d’un humain. De la fenêtre cassée de la salle d’observation, vous voyez la petite silhouette d’ombre qu’est Ptolémée prendre son collègue humain, toujours inconscient, sur ses épaules, avant de sauter plus bas. Contrairement à toi, Emma, son atterrissage se passe bien mieux, puisqu’à quelques centimètres du sol, il ralentit graduellement. Marchant jusqu’au portail, ignorant magnifiquement la Duchesse, il s’approche alors que le golem n’est plus qu’un petit tas de poussière qui se perd dans le portail.


-Eh ben voilà, c’était pas si compliqué !

S’approchant du portail, Ptolémée prend son ami dans ses bras et le lance sans ménagement au travers de celui-ci. Toujours inconscient, vous perdez de vue « l’humain » qui accompagnait Haron au début de cette histoire au travers de la lumière de ce monde étrange. La protection d’ombre du gamin tombe aussi graduellement, et vous vous retrouvez devant le visage de Ptolémée, nu à l’exception d’un pagne. Pour vous, le teint ainsi que le « peu » d’habillement vous rappelle images et les dessins des pharaons d’Égypte.

-Bon j’vous laisse avec la Duchesse hein ? Elle devrait pas avoir beaucoup d’énergie après tout ça, mais bon, moi j’ai pas le temps de traîner.

Se retournant vers Erika, il la regarda dans les yeux, un sourire en coin.

-À cause de tout ça, entre nous, il y a un lien… pas indestructible encore. On m’a forcé à faire un pas dans votre monde… si tu veux qu’on ait un autre genre de lien, tu devras venir dans le mien.

Puis, se retournant vers Haron, Cassie et Emma, il ajouta, à votre attention :

-Vous êtes les premiers humains sympas que je rencontre. Contrairement aux autres, vous ne semblez pas vouloir uniquement votre gloire et votre puissance. Après cinq milles ans, c’est bon à voir. Par contre… ça reste difficile d’oublier ce que votre race m’a fait. Donc, je ne vous aide pas plus, j’ai assez donné. J’ai toujours voulu une chose, c’est retourner chez moi. Adieu.

D’un bond, bien plus grand qu’aucun humain n’aurait pu se le permettre, il plonge, tête première, dans le portail, et se perd dans l’absence de sens de l’autre Lieu. Derrière lui, le portail se ferme avec un éclat de lumière plus vif l’espace d’un instant, puis le calme revient.

Tout autour de vous, les ombres qui recouvraient les murs et les planchers commencent à disparaître graduellement, comme absorbée par le corps de la Duchesse toujours inconsciente. Les lumières, bouchées pendant si longtemps, peine à se rallumer, mais au final, la pièce se retrouve baignée d’une faible lumière. Les murs reprennent leur texture métallique, vous pouvez voir pour la plupart les socles des armes à l’intérieur de la salle des dangers ainsi que les caméras un peu partout qui sont là pour suivre vos mouvements. Il va sans dire que les systèmes sont actuellement trop endommagés pour espérer faire fonctionner quoi que ce soit.

Doucement, Paige ouvre les yeux et se redresse quelque peu. Qui est maintenant dans le corps de la mutante des ombres ? Est-ce encore la Duchesse où alors la Paige que vous connaissez qui a repris sa place parmi vous ? Péniblement, elle s’adosse au mur à côté duquel elle était tombée, respirant douloureusement. Ses vêtements sont déchirés pour la plupart, son corset ne tient plus qu’à un fil. Tout d’elle semble exprimer sa faiblesse. Le ton de voix qu’elle prend pour s’adresser à vous vous envoie cependant des frissons le long des bras et des jambes.


-Alors… vous allez me tuer maintenant ?

Laquelle des deux vient de parler ?

Que faites-vous ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandra Farrell

avatar

Messages : 273
Date d'inscription : 10/08/2012
Age : 25

Fiche Tecnhique
Metier: Stand by...
Age : 25
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   Ven 16 Mai 2014 - 21:31


Peu à peu, le cercle d'invocation s'effaçait. Cassandra ne pouvait plus faire grand chose à part maintenir ses lumières irréelles. Épuisée psychiquement, les jambes douloureuses et incapable de manipuler les armes blanches qui étaient tombées près d'elle, sachant bien que de toute manière, elles n'auraient aucun effet face aux ombres, elle n'était plus bonne à grand chose, et puisait dans ses dernières ressources pour aider ses camarades et lutter contre les dernières ombres. Le cercle, le géant de pierre, tout cela retournait peu à peu au néant ; quant à la duchesse, son bouclier d'ombres vola en éclat grâce à l'une des créatures qui fit apparaître une énorme source de lumière, faisant plisser les yeux de Cassie ; Paige tomba lourdement sur le sol. L'illusionniste fit apparaître encore d'autres lanternes auprès d'elle – dans le pire des cas, ça ne servirait à rien, mais si ça pouvait la ralentir ou l'affaiblir davantage, il fallait essayer...

Le géant de pierre finit par se désagréger lentement, tandis qu'un nouveau portail s'ouvrait sous elle. Cassie craignit un instant la venue de nouveaux ennemis, mais il n'en fut rien. La créature qui avait fait apparaître la lumière attrapa l'humanoïde et le jeta sans ménagement dans le portail, l'envoyant rejoindre Dieu savait quel autre lieu. Puis la créature se débarrassa de sa gaine d'ombre, laissant alors voir sa véritable apparence : celle d'un jeune garçon tout droit venu des rives du Nil en crue, à l'époque où les Pharaons étaient considérés comme les fils de Râ.

Le garçon s'entretint avec Erïka, mais Cassandra elle, se dirigea vers le corps de Paige, inanimé au sol. Elle s'arrêta néanmoins quand l'égyptien s'adressa à elle ainsi qu'au deux autres acolytes. Cinq milles ans... ? Leur race ? Qu'avaient-ils donc fait ? Mais c'est une question qu'elle n'eut le temps de poser : le garçonnet disparut bien vite dans le cercle qui se referma. Puis lentement, les ombres quittèrent la salle. Elle redevint lumineuse, rendant les lampes de Cassie inutiles. Cette dernière les fit vite disparaître... mais il restait encore le problème de Paige. La duchesse était-elle vraiment partie ? Vu le ton de la voix qu'elle prend, comme elle a repris conscience et s'est hissée contre le mur, très affaiblie. Cassandra surmonta sa douleur avec les forces qui lui restaient et s'approcha de la femme aux cheveux blancs.


    - Paige ?


Cassie était près d'elle, mais méfiante, très méfiante, sa dague qu'elle avait ramassé au sol dans sa main. Il pouvait encore s'agir de la duchesse, aussi ce n'était pas le moment de baisser sa garde. La danseuse jeta néanmoins un coup d’œil vers Emma. Qu'en pensait-elle, celle qui savait communiquer avec les gens par la pensée ?


    *M'dame Frost... vous pouvez deviner s'il s'agit bien de notre prof ? Est-ce que la duchesse est encore là ?*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Frost

avatar

Messages : 484
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 30
Localisation : Dans ta tête.

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age : 28 ans
Nationalité : Americaine

MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   Dim 18 Mai 2014 - 3:17



-« Emma… Heum... Miss Frost. Ça va aller ? Vous avez l’air différente… »

Différente ? Il fallut de longues secondes à Emma pour comprendre de quoi l'adolescente parlait. Son esprit était fort embrouillé, ralentis, et elle en avait presque oubliée la forme qu'elle avait été contrainte d'adopter. Tout comme, en cet instant, elle avait du mal à se souvenir que bien des gens ignorait cet aspect de son pouvoir. La russe en faisait partie. Pas par manque de confiance, loin de là, mais plutôt parce que l'occasion ne s'était jamais présentée de le lui dévoiler. C'était à présent chose faite.

Hochant doucement la tête, la télépathe lui certifia que tout allait bien. Elle n'avait pas la force d'offrir un sourire à la demoiselle pour appuyer son geste, mais l'attention y était. De plus, elle ne se formalisa de la familiarité première de son élève. Malgré leur lien fort, Erïka ne se permettait pas d’appeler la jeune femme par son prénom. Ce petit dérapage était sans doute du à son inquiétude vis à vis de l'état de son professeur. Aussi, Emma ne releva pas. D'autant que, ça ne la dérangeait pas tant que cela de la part de la russe. Du moins, pas lorsqu'elle n'étaient pas en cours.  

-" Je vais bien, ne t'en fais pas. Je t'expliquerai plus tard. Pour l'instant, concentrons nous. "

Frottant avec un geste quasi frénétique, Emma s'évertuait à effacer le cercle d'invocation. Ses efforts, combinés à ceux de sa protégée portaient leurs fruits. Doucement, une partie du cercle disparaissait. Puis, lorsque ce dernier fut brisé, l'enseignante se redressa, se tournant vers Haron. Lui aussi semblait épuisé, bien qu'une sorte de nouvelle énergie émanait de lui. C'était sans doute le "cadeau" des créatures de l'ombre qui avait fait son effet. En tout les cas, il fallait saisir l'opportunité qui leur était offerte de se débarrasser du géant un peu trop ennuyeux.

S'adressant au minotaure, absolument pas étonnée ou choquée par son apparence, la mutante lui intima de pousser la créature dans ce qu'il restait du cercle. C'était le conseil qui leur avait été donné par leurs étranges alliés, autant l'écouter. D'autant que jusque là, ils avaient tout fait pour leur venir en aide. Pourquoi s'arrêter en si bon chemin ?

Toisant le combat entre les deux forces brute, Emma ne remarqua pas qu'Erïka avait levée son arme. Lorsque la détonation résonna à ses oreilles, c'était trop tard pour réagir. Avant même de pouvoir dire quoi que ce soit, elle reçue une des balles, ricochant sur le bouclier d'ombre du géant, en plein dans l'épaule. Heureusement, sa forme de diamant minimisa les dégâts, mais ce n'était pas pour autant qu'elle ne sentit rien. Son corps, déjà bien endoloris, lui transmis le choc sous la forme d'une vive brûlure. Lâchant un petit grognement, mi-surpris mi-mécontent, elle porta rapidement sa main à son épaule, tenant cette dernière. Sans s'en rendre compte, elle lança un regard noir à la russe, avant d'a nouveau tourner la tête pour voir le géant tomber dans ce qu'il restait de cercle pour rejoindre son plan d'origine. C'était une bonne chose de faite.

Mais ce n'était pas pour autant terminé. Alors que les "ombres égyptienne" prenait la parole, l'attention d'Emma s'accrocha sur tout autre chose. L'esprit de la duchesse était à nouveau palpable. Faible, au moins tout autant qu'elle, voir plus, mais exposé.  C'était le moment de donner le coup final.

Reprenant son aspect normal afin de recouvrir ses dons psychiques, la télépathe s'apprêtait à envahir la tête de Paige. Seulement, lorsque sa protection joaillière tomba, elle se retrouva assaillis par les pensés des gens environnants. Visiblement, lorsque la Duchesse avait affaiblis ses défenses, elle avait également jouée avec les barrières qu'Emma se mettait pour filtrer les pensées.

Grimaçant, elle attrapa sa tête entre ses mains. Sur le coup, il lui semblait que cette dernière allait exploser. Serrant les dents, la blonde se concentra pour faire le tri et ainsi étouffer son brouhaha crânien. Une question s'imposa tout de même à elle parmi le fourmillement de bruit. Elle venait de Cassandra.        

*M'dame Frost... vous pouvez deviner s'il s'agit bien de notre prof ? Est-ce que la duchesse est encore là ?*

Articulant difficilement, Emma lui répondit d'une voix blanche, entre coupant ses mots comme si chacun d'eux étaient une épreuve à prononcer.

" Elle est encore là, faible, mais toujours présente. Je vais essayer de m'en occuper... "

Puis, l'ultime épreuve. Une véritable ascension de l’Everest. Un combat ardu entre deux esprits quasiment à bout. Emma, à deux doigt de l'évanouissement, puisa en elle pour projeter son esprit dans celui de sa consœur, désireuse d'en chasser l'occupante indésirable. Elle n'était pas sûre de réussir, mais en tout cas, elle y mettait toute l'énergie psychique qu'il lui était possible de mettre. Si ça ne fonctionnait pas, elle savait qu'elle ne serait plus en mesure de combattre. Le reste serait alors entre les mains de ses élèves. Allaient-ils réussir à arrêter la duchesse avant qu'elle ne recouvre ses forces ? A tuer Paige s'il le fallait ? Sans doute. Mais Emma voulait tout faire pour qu'un tel choix ne leur incombe pas, quitte à passer les jours à venir dans le coma.

(♥)

_________________

" Le monde entier nous regarde à présent,
nous ne devons être rien de moins que fabuleux. "
Emma Frost - Amy Grimm - Honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haron Karzen

avatar

Messages : 322
Date d'inscription : 13/10/2011
Age : 26
Localisation : Institut

Fiche Tecnhique
Metier: Gérant d'un magasin d'instrument/Boxeur en ligue amateur
Age : 21 ans
Nationalité : américain

MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   Lun 19 Mai 2014 - 0:14

Haron avait poussé aussi fort que possible son adversaire, ayant tiré sur ses limites, il eu de la hanches que la cadeau en question se soit activé à temps, ou sinon il serait tombé de fatigue, voir, aurait peut-être perdu la vie en cours de route, ce qui n'était franchement pas au programme du jour, lui qui voulait avant tout vivre et pouvoir profiter de son renouveau, heureux avec quelqu'un et pouvant ête plus calme que d'habitude même si son caractère volatile était toujours très présent.

Ilpoussa la créature de toute ses force, il fallait qu'il arrive à se débarasser de cette chose en finir au plus vite, il y avait une possibilité que cela finisse sans mort dans l'institut, Paige pouvait s'en sortir vivante, il n'y avait aucune raison qu'elle meure au vue de la situtation semblant prendre le bon large. La créature tombat à la renverse et Erika pu lui planter l'une des lances dans la main et achever la créature par la même occasion.

Une fois fait, Haron regarda Paige tomber, elle semblait être usé elle aussi, cela avait du pomper l'energie de la vraie Paige. Le jeune minotaure s'approcha de Paige et vint l'allonger sur le dos doucement, même s'il ne l'aimait pas, qu’avait elle du ressentir à être ainsi dominé par une autres personne. Alors qu'il finit de la mettre plus à l'aise, la vision du minotaure se floua doucement, il commença à voir trouble, sa perte de sang n'était pas mortel mais elle se faisait ressentir.

Préférant s'éloigner de la femme, sentant qu'il n'allait guère tenir debout bien longtemps, Haron partit sur le côté.

- Je n'aime pas cette femme qu'elle est... Mais pour autant... Je ne lui souhaite pas un tel malheur que la mort... Juste... Qu'elle comprenne que je ne suis pas un animal sans cœur.

Puis il s'éloigna, sa vue trouble et l'obscurité devenant de plus en plus forte à ses yeux. Haron finit par poser un dernier sabot devant l'autre, restant sur place avant de pencher un peu vers l'arrière et finalement, sa tête se relevant, tomber vers l'avant, s'écroulant sur le ventre, sa tête massif tombant bruyamment et lourdement sur le sol, un dernier soupir des naseau avant de garder une respiration normal pendant que son corps diminuait doucement et son corps redevenait normal, espérant juste que ce combat avait enfin prit fin.

(Dsl j'ai pas de jus aujourd’hui)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-lagoon-rpg.forumgratuit.org/
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   Jeu 22 Mai 2014 - 7:20

Cette nuit de fou avait durée suffisamment longtemps aux yeux d’Erïka. Il était temps d’y mettre un terme, une bonne fois pour toute. Maintenant que la duchesse semblait faible et agonisante, que le golem était parti et que les ombres avaient quittés progressivement la pièce, il était temps de créer la conclusion de toute cette histoire. Ptolémé allait retourner, à son tour, dans son monde de ténèbres. Il n’avait plus rien à faire ici, jugeant avoir suffisamment aidé les humains comme cela.

Certaines de ne jamais revoir le petit égyptien et son affreux pagne, ce dernier la surpris en évoquant un lien puissant qui les liait. De quoi parlait-il ? Elle n’était pas sûre de comprendre. Par contre, une chose était certaine : pas question de se rendre dans son monde. Après être passée à deux doigts de se noyée dans une marre d’ombre, elle oubliait toute tentative de renouveler une expérience semblable.

-« Sérieux ? J’ai déjà été à deux doigts de me noyer dans ton monde d’ombre, je passe mon tour. Oh et, au fait, les pagnes, c’est moche. »

À ses paroles, elle ajouta un sourire forcé qui disait : « Je t’insulte, je te fais chier, mais je t’apprécie quand même et je ne fais que t’embêter. ». Ce ne fut qu’une fois que Ptolémé s’adressa aux autres, expliquant que les humains, par le passé, lui avait fait du mal. Difficile d’oublier une telle chose, Erïka elle-même pouvait parfaitement comprendre qu’il déteste ces gens, qu’importe ce qu’ils lui ont fait. S’il était mieux dans son monde, alors qu’il y reste. Personne n’allait le retenir. Il avait été d’une aide précieuse et, alors que leur regard se croisait une toute dernière fois, la jeune femme lui offrit un sourire reconnaissant.

Maintenant, il était temps de s’occuper de la duchesse. Elle s’était doucement glissée contre un mur. Comment savoir qu’il s’agissait de cette garce ou bien de Paige ? Il n’y avait pas des milliers de moyens de le savoir. Erïka s’était avancée vers elle, arme à la main. Elle s’arrêta à quelques pas de son corps, ne souhaitant pas lui donner l’opportunité de la toucher. On ne sait jamais, peut-être était-ce un piège de la duchesse ? D’ailleurs, cette dernière – à moins que ce ne soit Paige, difficile de le savoir – demanda s’ils allaient la tuer. Eh bien, la réponse ne dépendait que d’elle.


-« Ça dépend. C’est laquelle des deux garces qui est là ? »

Un regard derrière son épaule lui permit d’apercevoir Emma. Elle ne semblait pas en excellent état. Erïka hésita en posant de nouveau les yeux sur Paige. Il était toujours possible de la tuer à distance, s’il le fallait. Doucement, grimaçant en sentant sa cuisse endolorie, l’adolescente recula. Elle pointait son arme sur Paige. Elle ne voulait pas la tuer, mais s’il le fallait, elle allait tirer dans la poitrine. Elle allait viser un endroit où elle était certaine de ne pas la tuer sur le coup. Ainsi, elle pouvait avoir une chance de se débarrasser de la duchesse sans tuer son hôte. Ce n’était pas parce qu’elle avait déjà du sang sur les mains qu’elle se sentait prête à les salir de nouveau. Finalement, l’adolescente se stoppa à bonne distance de la duchesse, près d’Emma.

-« Tenez bon, ce cauchemar va finalement prendre fin. »

Pour l’instant, Erïka n’avait pas vérifié si ses autres coéquipiers allaient bien. Elle avait aperçu Cassandra du coin de l’œil et ce qu’elle avait pu constater était qu’elle n’était pas si amochée que cela. Par contre, elle ne savait pas ce qu’il en était pour Haron. Il s’était occupé de Paige avant de s’éloigner. Elle l’avait entendu parler, signe qu’il avait probablement retrouvé sa forme humaine. Elle s’attendait à ce qu’il vienne les rejoindre, guérit de ses blessures. Elle ne se doutait pas que le fameux cadeau qu’il avait reçu ne pouvait le soigner.

Ce fut au moment où elle entendit un bruit fort à ses tympans qu’elle tourna la tête vers Haron. Elle constata alors qu’il était réellement blessé. Aussitôt, elle baissa son arme et s’avança en sa direction, boitant mais tentant de faire fit de la douleur. Son corps en entier demandait un instant de répit, mais elle refusait de le lui donner. Elle tentait de supporter la souffrance tout en se disant qu’Haron devait vivre bien pire en ce moment. Elle s’agenouilla, cette épreuve fut bien plus ardue qu’elle ne l’aurait crue, puis elle posa son arme au sol avant de retirer sa veste. Elle était déchirée par endroit, bonne pour la poubelle. De toute façon, connaissant Emma, elle préférait sûrement jeter l’uniforme à la moindre déchirure plutôt que de la recoudre.
Doucement, Erïka tenta de tourner son ami sur le dos, doucement, pour ne pas lui faire davantage de mal. Elle prit la peine de couvrir son entre-jambe avec sa veste.

-« Haron… hey, Haron, parle-moi… Reste conscient. Dis n’importe quoi. Depuis le temps que tu voulais te foutre à poil devant moi, je suis sûre que t’as une connerie à dire, non ? » Fit-elle d’une voix à la fois douce et inquiète, cherchant à le convaincre de lui parler et, ainsi, ne pas sombrer dans l’inconscience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paige Hart

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 15/11/2013

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   Ven 23 Mai 2014 - 21:06

Emma, les forces qui te restent ne sont pas suffisantes pour chasser l’esprit néfaste de la Duchesse du corps de Paige, et c’est à grand regret que tu dois abandonner cette cause. Cependant, ton désespoir n’a pas le temps de se mêler de la partie que vous entendez les portes principales de la « salle de préparation » s’ouvrir.

-Qu’est-ce qui se passe ici ?

C’est une voix inquiète qui répond à vos actions, quand les lumières reviennent, et que vous voyez des X-men, les vrais cette fois-ci, débarquer dans la salle des dangers. Scott est en tête, accompagné de Wolverine. Iceman est aussi là, ainsi que Storm, et finalement, le professeur X lui-même. Ils n’ont pas l’air très fort, chacun semble s’être battu longtemps et difficilement, mais ils n’ont pas de blessures importantes. Ice est encore en forme de glace alors que les mains de Storm sont parcourus de petits éclairs, Cyclops tient toujours ses lunettes, prêt à attaquer. C’est la cavalerie lourde pour vous, votre chance de salut, et ils semblent tous prêt au combat.

[Charles]-Je crois que vous allez avoir bien des histoires à nous raconter vous tous…

Comme s’ils savaient tous ce que les autres pensent, l’équipe de X-men se divise aussitôt pour venir s’occuper de vous et de Paige : Charles et Wolverine se dirigent vers Emma et la Duchesse, Iceman va voir Erika et Haron, tandis que Scott et Storm vient doucement se présenter à Cassandra.

[Près de la duchesse]

Lorsque Charles et Wolverine s’approchent d’Emma et du corps de Paige à peine conscient, ils y vont tous les deux forts lentement. Vous avez l’impression qu’ils en savent beaucoup sur ce qui s’est passé, ainsi que sur ce qui est à faire. Lorsque Charles approche, vous voyez les yeux de la mutante des ombres se refermer, puis sa tête tomber sur le côté. De plus, Emma, tu sens, malgré les protections qui affectent encore ton esprit, que la présence télépathique du professeur Xavier est déjà en train d’effleurer ton esprit. Comme une main bougeant un tas de feuille morte, tu sens son esprit délier le tien, lui retirer tout ce qui n’a pas d’affaire-là. L’influence néfaste de la Duchesse dans son esprit s’efface et tu te sens soudainement plus vive d’esprit. C’est un peu comme si on passait ta cervelle sous un torrent d’eau rafraîchissant et fort à la fois, ça te soulage et te rend plus alerte, plus réveillée.

[Charles]-C’est le mieux que je puisse faire pour le moment. Le reste, tu seras en mesure de le faire toi-même dès que tu auras repris des forces, Emma. Je dois dire que je suis impatient d’entendre vos histoires. Quant à elle… Wolverine, tu veux bien l’amener dans mon bureau ? Je crois bien qu’avec l’aide de Jean, nous devrions pouvoir nous assurer qu’elle reste inconsciente et, si tu veux bien nous aider Emma, nous aurons besoin de l’aide de tous les télépathes pour diviser ces deux esprits.

Wolverine, dans un mouvement aussi grognon et bourru qu’à son habitude, s’avance et soulève Paige en donnant l’impression de soulever une plume. Il est vrai que lorsqu’on compare le tonus du guerrier à celui de la mutante des ombres, il y a une grande différence. Sans plus de commentaire de la part de celui-ci, il s’en va, se dirigeant sans doute vers le bureau de Charles, où Jean les attend déjà pour mettre fin à tout ceci.

[Haron]

Ice se dirige vers vous et perd graduellement sa forme de glace, constatant que le danger est écarté. Même s’il a envie de te prendre dans ses bras Erika, il commence par s’agenouiller près de toi et de Haron, puis doucement, sous le corps de ton ami, une plateforme de glace se crée, le soulevant doucement. Tu vois même que la glace semble se former de façon plus compacte autour de la blessure d’Haron pour la tenir fermée et éviter que le sang ne se répande partout. Ce n’est qu’une fois cette plateforme de glace créée et Haron hors de danger « immédiat » qu’il te prend dans ses bras avant de t’embrasser.

[Iceman]-Je me suis inquiété à ton sujet Erika… j’ai… enfin je on a affronté des monstres d’ombres, c’était infernal. Je me suis vraiment fait du souci à ton sujet… même si tu sais que je n’aime pas ça, ajoute-t-il avec un clin d’œil en haussant les épaules. Est-ce que tu as mal ? Si tu veux je peux te transporter hein ?

C’est de l’inquiétude que tu vois dans ses yeux, mais aussi de la fierté. Il se doute que ça n’a sans doute pas été facile pour toi, ni pour qui que ce soit dans l’institut, et il est bien plus heureux qu’il ne le montre de te retrouver. Te tendant la main, il attend que tu la saisisses avant de t’aider à te remettre sur pied… et constate l’état de ta cuisse.

[Iceman]-Attends… attends là un instant…

Doucement, autour de ta cuisse, une très mince couche de glace se forme. Le soulagement se fait aussitôt ralentir, le sang réduisant l’enflure de la blessure le temps qu’on ne retire la balle à l’infirmerie.

[Iceman]-Viens maintenant… je t’aime Erika… je suis content de te revoir, tu ne sais même pas à quel point !

[Cassandra]

Comme Cyclope ne te connais pas et t’a à peine croisé à une ou deux reprises dans l’institut, c’est normal pour lui de venir s’en quérir de ton état et de ton identité, mais il fait les choses dans l’ordre. Gardant ses lunettes bien posées sur son visage, il te tend la main et t’aide à faire quelques pas, ne voulant pas que tu te blesses outre-mesure. Il te détaille de haut en bas, puis finit par se souvenir de ton visage.

[Cyclops]-Ah… Cassandra est-ce que je me trompe ? Je crois t’avoir croisé une fois ou deux dans l’institut, je suis Scott, mais tout le monde m’appelle Cyclops. Fais à ta guise… Cela fait peu de temps que tu fais partie de l’institut n’est-ce pas ? Sache que je te remercie du fond de mon cœur. Sans ton intervention, sans toutes vos actions en fait, on ne serait sans doute plus en vie. Grâce à Charles, nous avons pu suivre un peu le déroulement de ce combat, mais j’aimerais, si ça ne te dérange pas, l’entendre de ta part. Je vais laisser Ice s’occuper de sa copine, ainsi que Charles s’occupera de Paige. Tu… tu peux marcher ou c’est trop douloureux ?

Storm, quant à elle, s’approche de toi et se présente elle aussi.

[Storm]-Bonjour. Je crois que l’on s’est croisé aussi à une ou deux reprises. Je suis Storm. Tout ici semble indiquer que le combat fut… impressionnant. Avec un sourire rassurant, elle ajoute : J’ai très hâte d’entendre ce qui s’est passé.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   Dim 25 Mai 2014 - 18:36

C’était bientôt la fin. Ce cauchemar allait enfin arriver à son terme. Erïka était soulagée. Malgré tout, elle ne pouvait se sentir apaisée, toujours sur le qui-vive, craignant une nouvelle attaque. Elle ne savait pas combien de temps elle allait encore pouvoir tenir. La fatigue était bien présente, l’adrénaline qui l’avait jusqu’à présent animée se dissipait peu à peu. Elle était blessée, son corps allait tenir bien moins longtemps que son esprit. Elle savait que si l’affrontement se poursuivait, elle n’allait pas y survivre. Pas dans cet état.

Agenouillée près d’Haron, elle tentait de le maintenir en vie. Elle posa ses mains sur sa plaie, espérant ainsi pouvoir stopper momentanément l’hémorragie. Elle avait déposé sa veste sur ses parties intimes. De toute façon, elle était déchirée et ne pouvait plus servir à grand-chose. S’il ne recevait pas les soins appropriés au plus tôt, il allait y rester. Cette simple pensée l’effrayait au plus haut point.

Soudainement, contre toute attente, les portes de la salle des dangers s’ouvrirent. Jamais Erïka n’aura été aussi heureuse de voir les X-Men, Scott y compris. Ils comptaient prendre les choses en main. S’ils étaient tous là, c’était probablement parce que les ombres avaient libérer l’ensemble de l’institut. C’était rassurant. Ce qui l’était davantage, était de voir que Bobby était là. Si Erïka avait été du genre émotif, elle aurait probablement versé quelques larmes de joie et de soulagement. Il allait bien. Enfin, il semblait dans un meilleur état qu’elle. Sous sa forme de glace, impossible de savoir s’il portait des blessures ou non. Alors qu’il s’avançait vers elle, ses traits redevinrent davantage humains. La glace disparue pour laisser apparaitre la peau de son visage, de son torse nu. Il portait exactement le même jogging qu’au moment où ils s’étaient assoupis, quelques heures avant le début de ce cauchemar. Bientôt, elle pourra à nouveau s’endormir dans ses bras.

Une fois qu’il fut agenouillé à ses côtés, Erïka eut envie de se jeter dans ses bras. Elle fit preuve d’une grande volonté et resta forte. Cette histoire n’était pas tout à fait terminée. Il fallait s’occuper d’Haron. Grâce à son ouïe fine, elle captait des bribes de conversation. Elle comprenait qu’il fallait encore se débarrasser de la duchesse, toujours dans le corps de Paige. Les X-Men allaient probablement s’occuper d’elle en priorité. Heureusement, Bobby comptait mener Haron à l’infirmerie. Lorsqu’il fit apparaitre de la glace pour soulever le corps du mutant, Erïka leva les yeux vers lui. Un simple contact visuel avec celui qu’elle aimait arrivait à la rassurer. Tout ira bien, maintenant. Elle retira ses mains de la plaie pour qu’il puisse la couvrir de glace et ainsi stopper un maximum l’hémorragie. L’adolescente essaya ses mains rouge sur son pantalon. De toute façon, il était bon pour la poubelle, lui aussi.

Lorsqu’elle sentit Bobby la prendre dans ses bras, elle frissonna. C’était un contact agréable, le froid dégagé par son corps était bien plus doux que celui des ombres. Lorsqu’elle leva la tête vers lui, il l’embrassa tendrement. Elle répondit à ce baiser sans plus attendre. Si la situation ne l’avait pas exigée, elle serait restée accrochée à ses lèvres, quitte à ce que les siennes prennent une teinte bleutée à cause du froid.

Il s’était inquiété pour elle, comme toujours dans ce genre de situation. Elle ne pouvait pas lui en vouloir. À son réveil, lorsqu’elle n’arrivait plus à le trouver, elle s’était mise à paniquer. N’importe quoi aurait pu arriver. Heureusement, il allait bien. Elle n’était pas en excellent état physique, mais elle allait s’en remettre. Bobby était prêt à s’occuper d’elle autant qu’il le fallait, jusqu’à sa guérison. Elle n’en avait pas besoin, mais elle ne serait pas contre sa proposition de la transporter jusqu’à l’infirmerie. Elle n’avait pas la force de boiter jusque là.


-« J’avoue que, cette fois, t’as eu toute les raisons de t’inquiéter. Moi aussi j’étais morte d’inquiétude et, vu la situation, n’importe quoi aurait pu arriver. Les ombres étaient terribles, c’était tellement difficile d’en venir à bout… et je ne te parle pas de la duchesse. Enfin, on en parlera plus tard. J’ai mal partout, mais je vais survivre. Au moins, toi, tu sembles bien aller. C'est l'important. »

Elle attrapa son arme à feu et la rangea dans l’étui à sa ceinture. Lorsque Bobby lui tendit la main, elle l’attrapa. Il l’aida à se redresser, mais ce ne fut pas sans douleur. Elle laissa échapper un petit gémissement avant de jeter un regard noir à sa cuisse. La blessure semblait lui faire encore plus mal, maintenant. Cela n’échappa pas à son petit ami, qui entreprit de soulager la douleur. Il la connaissait si bien qu’elle n’aurait jamais été en mesure de lui cacher cela, même si elle aurait tout fait pour feindre qu’elle allait parfaitement bien.

Lentement, de la glace se forma au niveau de l’impact de la balle. Cela brûla sur le coup et Erïka serra les dents, mais bientôt cette douleur fut remplacée par un grand soulagement. Il fallait dire qu’après avoir couru à travers la salle, s’être battue contre les ombres et la duchesse, elle avait chaud, était en sueur et ne demandait qu’une bonne douche fraiche ainsi qu’un lit confortable. À partir de maintenant, elle n’allait pas quitter son petit ami d’une semelle.


-« Finalement, je vais marcher sur mon orgueil et accepter ta proposition. »

Doucement, Erïka passa ses bras autour de son cou alors qu’il la soulevait doucement, telle une princesse. Elle profita du contact de sa peau contre la sienne, ferma les yeux quelques secondes. Tout était terminé. À présent, Erïka se sentait en sécurité. Plus rien ne pouvait lui arriver. Voyant Cassandra, un peu plus loin, elle lui offrit un petit sourire rassurant. Elle se blottit, par la suite, dans les bras de Bobby. Ils quittèrent la salle des dangers. Le soleil se levait déjà à l’extérieur, dissipant peu à peu les ténèbres de la nuit. Un nouveau jour débutait, mettant ainsi fin à cette nuit cauchemardesque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Frost

avatar

Messages : 484
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 30
Localisation : Dans ta tête.

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age : 28 ans
Nationalité : Americaine

MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   Mer 4 Juin 2014 - 22:51


Un effort, un tout dernier effort. Repousser ses limites, ne pas s’effondrer, lutter... encore un peu. Oscillant entre conscience et inconscience, Emma donnait tout et pourtant, ce n'était pas assez. Depuis le début, elle avait beau égaliser ses chances vis à vis de son ennemie, cette dernière avait toujours un cran de puissance au dessus. C'était comme une sorte de miroir de pouvoir, mis à part que la Duchesse, elle, n'avait pas les entraves qu'Emma mettait elle même à son don. En fait, avec les années, la sagesse et l'humilité acquise, Emma s'était mise à légèrement brider son don. Elle faisait preuve de davantage de respect envers la vie privé, le libre arbitre... envers les autres. Enfin, en tout cas, un petit plus qu'avant. Ce n'était pas un changement radical dans sa façon d'user de son don mais ça avait était suffisant pour l'affaiblir, juste assez pour offrir l’ascendant à la Duchesse.

C'est donc à regret que la télépathe réalisa qu'elle ne pouvait pas remporter cette bataille. A présent, c'était aux enfants de jouer, à eux d'agir. Lequel d'entre eux allait devoir se charger de la lourde tâcher d'éliminer Paige ? Haron ne semblait plus en état. Cassandra avait peut-être la volonté pour le faire, après tout Emma ne la connaissait pas, mais elle ne semblait pas armée. Contrairement à... Erïka. Un nouveau fardeau en prévision pour la russe et un sentiment d’amertume pour son mentor, de ne pas avoir été à la hauteur de la protéger d'une nouvelle ignominie.  

Heureusement, personne n'eut besoin de supprimer la X-men. Au moment où tout semblait sur le point de s'achever de façon inéluctable, une voix s'éleva dans la salle des dangers. C'était celle du directeur, Charles Xavier, accompagné d'un petit groupe de renfort. Emma haïssait qu'on vienne à son secours, mais pour une fois elle devait reconnaître, qu'elle était heureuse de les voir, même Tornade. Cependant, ce sentiment s’envola bien rapidement.

Bien sûr, Charles, qui avait toute son énergie, lui, s'était occupé de mettre la Duchesse hors d'état de nuire. Ce qui était une bonne chose. Mais, à présent que tout danger était écarté, Emma s'offusqua de la réaction de ses camardes. Elle pouvait comprendre que Robert se précipite vers sa petite amie. Que certains d'entre eux s'enquièrent de l'état de Cassandra et s'occupent d'Haron, les jeunes avant tout. Mais Logan... Ce rustre ! Plutôt que de lui tendre la main pour l'aider à se redresser, il avait préféré se charger du corps inerte de Paige. Bien sûr, si il avait agis autrement, Emma n'aurait pas saisis sa main, bien trop fière, mais tout de même. Au moins, Charles, lui, avait la descendance de s'occuper de son déboussolent psychique. A moins qu'il n'en fit davantage ? Ses actions laissaient penser qu'il en savait beaucoup sur ce qui venait d'arriver. Avait-il oser profiter de son affaiblissement pour lire ses pensées ?

Grognon, Emma attrapa le fauteuil de l'infirme et utilisa ce dernier pour s'aider à se redresser. Tornade lui lança un regard interloqué, ouvrant la bouche pour protester vis à vis de cette attitude, mais Charles leva la main pour signaler que ce n'était rien. De son côté, la télépathe se contenta de l'ignorer, lissant du revers de la main son pantalon et replaçant une mèche de cheveux derrière ses oreilles. Ce geste de fierté coquette lui vallu une rafale de douleur dans tout le corps, mais elle n'en laissa rien paraître. Le menton haut, l'air supérieur, elle prit la parole comme si de rien n'était.


-" La cavalerie arrive en fin de bataille à ce que je vois. Attention Charles, ça risque de devenir une habitude."

-" Pourtant, comme la dernière fois, notre intervention t'offre la vie. "

-" Ça, c'est que je te laisse croire très cher. " lâcha-t-elle en riant un peu.

Elle n'allait pas pouvoir continuer à donner le change bien longtemps. Elle avait besoin de repos, d'être seule, et d'un peu de temps pour se remettre. Pourtant, Charles semblait encore avoir besoin d'elle. C'était bien utopique.

- " Hmm, reposes moi la question d'ici quelques jours, là, j'ai assez donné. "

Bien sûr, Emma mourrait d'envie de renvoyer la Duchesse dans son monde à grands coups de pied psychiques. Mais d'un autre côté, le fait d'imaginer Jean se torturer l'esprit, et dans le sens littéral du terme, en cherchant à le faire, lui plaisait bien aussi. Et puis, au final, elle savait que Charles s'occuperait de la renvoyer quoi qu'il arrive. Il n'avait pas vraiment besoin d'elle, c'était un peu à eux de subir. C'est donc d'un pas aussi assuré que possible, qu'Emma prit la direction de la sortie, bousculant Wolverine au passage sans prendre la peine de s'arrêter, toujours vexée. Puis, une fois non loin de Scott, elle rebondit sur une réplique de Scott pour Cassandra.

- "... Tu… tu peux marcher ou c’est trop douloureux ?"

- " Je peux marcher, mais merci de le demander..."

Puis, toujours sans s'arrêter, elle quitta la salle, non sans avoir lancé un regard à ses trois élèves afin de s'assurer que tout allait bien, mais aussi, pour faire passer une sorte de "bien joué !".

(♥️)

Hrp : Merci pour ce chouette évent !!! C'était franchement génial, je me suis bien amusée. Smile

_________________

" Le monde entier nous regarde à présent,
nous ne devons être rien de moins que fabuleux. "
Emma Frost - Amy Grimm - Honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   

Revenir en haut Aller en bas
 

Noirceur Surnaturelle - Partie 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» 1.06 Enquête surnaturelle
» Partie de plaisir
» L'heraldique des blasons - Partie 1
» Habs vs Bruins (partie 6)
» Nouvelle structure de la Partie Privée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men : Sentinel Project :: L'Institut Xavier :: Les Sous-Sols :: La Salle des Dangers-