X-Men : Sentinel Project

Entrez dans un univers où l'homme est à l'aube de son évolution ! Image 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Noirceur Surnaturelle - Partie 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Paige Hart

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 15/11/2013

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   Mer 26 Fév 2014 - 19:53

Mise en situation :

La pièce dans laquelle vous allez émerger est une salle couverte de murs métalliques, assez grande, avec plusieurs placards sur les côtés et sur les murs. Via les portes coulissantes, vous avez accès à plusieurs tenues des X-Men, en plus de quelques armes blanches (sabre, épée, etc, mais pas d’armes à feu). Une porte bien basique mène à un couloir à l’arrière, et une porte à l’avant, composé d’un énorme X, vous bloque l’accès à la salle des dangers. Le clavier numérique qui sert à insérer le digicode est complètement détruit, et avec un peu de force, la porte peut s’ouvrir.

Dans le couloir derrière, vous avez deux chemins : le premier mène à des escaliers qui se rendent jusqu’à la salle au-dessus de la salle des dangers, on appellera cet endroit la salle d’observation. C’est là que les X-men préparent et activent les simulations de combats ou de survie. Les boutons de contrôle des canons et des tourelles de tirs y sont aussi. En fait, à partir de cette salle, vous pouvez contrôler la salle des dangers… si vous savez comment ça fonctionne. Si vous décidez d’y aller, dites-le-moi d’avance que je vous fasse une petite description plus poussée des lieux. Qui sait, vous allez peut-être y trouver quelque chose d’intéressant.

Cassandra est déjà dans la pièce, elle porte désormais une tenue de X-Men avec un X argenté au centre, et sa main est posée sur la porte menant à la salle des dangers. Avant même qu’elle ne la pousse, par le mur à ses côtés, Erïka va ressortir d’un portail d’ombre. Ce sera donc Riri la première à poster, puisque le premier poste de Cassie est en fait le dernier de son event partie 1. Après Riri, ce sera à Haron de faire la même chose, soit d’apparaître d’un mur et d’atterrir à quelques mètres de vous. L’ordre au départ sera donc Riri, Haron, Cassie. J’interviendrai en temps et lieu et vous aviserai lorsque je vais poster question que vous reteniez votre soif d’écriture hehe.

J’en ai discuté avec Cassie et Riri, Haron tu dois vivre avec ça maintenant hehe ! On s’est dit qu’une limite de 2 jours pour poster était adéquate. Si Erïka poste le 17 et que le 19 tu n’as toujours pas répondu, Cassandra peut reprendre la balle le 20 et tu perds ton tour. Je crois que c’est raisonnable. Je prévois que ça va durer encore un mois IRL, mais si vous êtes plus rapide ou toujours inspirés, la date pourrait changer. Durant les combats, je vous demanderai de simplement dire vos attaques, et je vous dirai ce qui touche ou ne touche pas. Si vous avez des questions, avisez-moi. Sur ce, je vous souhaite à tous bonne chance.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   Jeu 27 Fév 2014 - 6:20

"When I can feel my skin crawl
When I'm about to crack
The hunger for revenge
Gives me strength to stand"

Erïka se souvenait que lorsqu’elle était jeune, elle avait peur des ténèbres. Elle restait toujours auprès de son frère jumeau, ne le quittant pas d’une semelle. Elle avait longtemps craint ce qui pouvait se cacher dans la nuit, alors qu’aucune lueur n’était présente pour guider son chemin. Cette époque était révolue depuis longtemps. Le jour comme la nuit, les démons étaient là, tapis, guettant leurs prochaines victimes en se fondant tout simplement dans la masse. L’institut était rempli de ténèbres, d’ombres qui pouvaient se montrer aussi intelligentes qu’impitoyables. Maintenant qu’elle les avait démasquées, qu’elle savait qui se cachait derrière tout cela, Erïka n’avait plus peur. Elle avait craint les murmures dans la nuit, mais plus maintenant. Elle était forte, elle était courageuse. Elle savait qu’elle pouvait tout faire avec le bon allié à ses côtés. Elle était sur le terrain, en situation de combat, comme dans ces simulations dans lesquelles elle avait souvent été plongée. Elle savait ce qu’elle devait faire.

Il était temps de quitter l’auditorium et de retrouver la duchesse. Erïka n’était pas certaine de vouloir se téléporter à nouveau. Sa première expérience lui avait fortement déplu. Cependant, avant qu’elle ne puisse dire quoi que ce soit, un portail s’ouvrit sous ses pieds et l’aspira. Elle n’eut pas le temps de retenir son souffle, mais n’en eut pas besoin. Elle respirait. Elle ne se sentait pas étouffée, elle n’avait pas froid. Au contraire, elle se sentait bien. Elle avait l’impression que son corps s’était détendu, reposé et qu’il était maintenant en pleine forme. Elle se rendit sans trop de difficulté à la lueur bleuté qui servait de porte de sortie. C’était comme si elle s’était soudainement régénérée.

Avant de franchir le portail, une voix résonna dans la tête de la jeune femme. Cette voix, elle appartenait à celui qui lui avait servi de guide, d’allié. Malheureusement, il ne pouvait poursuivre cette mission avec elle. Il n’avait plus de forces pour continuer. Il venait de lui donner tout ce qui lui restait afin qu’elle se sente mieux et qu’elle soit parfaitement régénérée dans le but de pouvoir affronter la duchesse. Erïka eut un pincement au cœur en entendant ces mots. Elle ne le connaissait que depuis peu, mais cela l’attristait de le savoir s’éteindre pour elle, pour lui permettre de poursuivre le combat. La jeune femme ouvrit la bouche pour parler. Étonnamment, elle n’avalait pas de ténèbres, elle ne se noyait pas.


-« Merci… Merci Ptolémée. »

Le froid assaillit doucement Erïka. Il était parti. Elle franchit le portail avant de se noyer de nouveau. Elle se retrouva dans une pièce qui n’était visiblement pas la salle des dangers. Les yeux clos, elle évita de regarder ce qui se trouvait autour d’elle le temps de s’habituer à la forte lumière de la pièce. Pourquoi les ombres n’avaient toujours pas envahis cet endroit ? Elle n’en savait rien. La première chose qu’elle remarqua en ouvrant les yeux fut Cassandra, un peu plus loin dans la pièce, vêtue d’un uniforme de X-Men. Erïka ne l’avait pratiquement pas reconnue, sur le coup.

-« Cassie ? What the fuck are you doing here ? »

Ce fut la première réaction d’Erïka. La seconde fut de se précipiter vers sa colocataire pour la serrer dans ses bras. C'est fou comme ça pouvait faire du bien d'avoir une personne importante près de soi. Elle se sentait rassurée de voir que son amie n'avait pas subit le même sort que d'autres. L'étreinte ne dura pas très longtemps, seulement assez pour montrer à Cassandra à quel point elle était heureuse de la voir.

La troisième réaction d'Erïka fut de réaliser qu’elle pourrait profiter de sa présence dans la pièce pour se changer. Se battre pieds nus n’était pas très plaisant. Marchant doucement dans la pièce, la jeune femme déposa son arme sur un meuble le temps de prendre son uniforme. Emma lui en avait fait faire un sur mesure comme elle l’aimait. Un pantalon aussi moulant que confortable lui permettait d’être à l’aise, peu importe le mouvement qu’elle exécutait. Le haut possédait de larges bretelles, mais laissait ses bras complétement nus. Elle avait toujours chaud. De toute façon, elle portait bien souvent sa veste, assortie au reste, fait du même matériel que son pantalon. Quand elle portait ces vêtements, Erïka se sentait soudainement plus confiante. Elle sentait qu’elle pouvait alors accomplir tout ce qu’elle désirait. La jeune femme leva les yeux vers sa colocataire alors qu’elle récupérait son uniforme et ses bottes.  


-« Ça fait du bien de voir qu’il y a encore quelqu’un d’humain qui est actuellement… conscient. J’ai retrouvé Sunny à l’étage, mais elle était dans un état du genre… comateux. Je suis contente que tu ailles bien. Ça me fait plaisir de voir qu’on sera ensemble pour mettre fin à tout ce merdier. »

Erïka retira la grande chemise qu’elle portait, puis se tourna pour être de dos à Cassandra alors qu’elle retirait son débardeur. Elle ne portait pas de soutien-gorge puisqu’elle l’avait retiré quelques heures plus tôt avant de se mettre au lit. Très rapidement, elle enfila le haut de son uniforme. Elle retira par la suite son short et se glissa dans le pantalon. Il ne lui resta plus qu’à mettre ses longues bottes qui s’arrêtaient en-dessus de ses genoux, puis sa veste. Elle attrapa son arme à feu et la glissa dans un étui qu’elle accrocha dans son dos, à sa ceinture. Elle était prête à mettre fin à tout ce merdier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haron Karzen

avatar

Messages : 322
Date d'inscription : 13/10/2011
Age : 26
Localisation : Institut

Fiche Tecnhique
Metier: Gérant d'un magasin d'instrument/Boxeur en ligue amateur
Age : 21 ans
Nationalité : américain

MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   Ven 28 Fév 2014 - 2:14

Autant dire qu'Haron n'avait pas beaucoup de sympathie pour le garçon qu'il s'était coltiné depuis quelques instants. Celui-ci lui permit de fuir le zone sans risque et au final réussir à évite r de se faire embrocher potentiellement, Haron restait persuadé qu'il aurait pu s'en sortir à l'aide simple de son pouvoir. Il regarda autour de lui, se sentant étrangement en forme, incroyablement vivant, ce n'était pas normal, mais la sensation était des plus agréable, il vit à nouveau l'ombre venir vers lui pour s'en prendre à lui, mais il pu en effet réagir de manière bien différente, il ne se trouvait pas aussi vulnérable que l'autre fois, c'était des plus agréable de pouvoir lutter et résister à cette chose qui quelques instant plus tôt avait privé le mutant de toute chaleur corporelle.

Puis il vit comme une espèce de faille dans cet étrange monde un peu trop fluide au gout d'Haron. Se propulsant il finit par arriver dans un univers soudain bien plus solide apparemment. Sortant du portail il fut projeter au sol, il préférait combattre ailleurs que dans cet étrange dimension quelque peu étrange, mais malgré tout, Haron se sentait toujours emplie de vigueur. Atterrissant au sol, il fit un roulade sur le côté afin de se rattraper au passage dans un bruit sourd.

Se relevant, Haron cru perdre un instant son équilibre, cependant il se repris aussi assez aisément. Une fois debout, le jeune mutant était toujours en boxer qu'il remonta un peu, il se frotta les yeux pour s'éclaircir les idée encore un coup, dans le doute ou il dormirait et ferait un rêve débile. Il tourna sur lui-même en plissant les yeux, la lumière bien plus vive d'un seul coup, comparé à ce misérable feu de secours qu'il avait eu, grognant un peu, il se frotta les yeux afin de s'aider à retrouver la vue. La lumière ne l’éblouissant plus, il pu rouvrir les yeux et reconnue Erika sans le moindre soucis, par contre la deuxième fille, il l'avait vue mais il ne s'était jamais attardé sur celle-ci, ce qui le surpris un peu d'ailleurs, de l'époque ou il draguait tout le monde il aurait surement tenté de l’amener dans son lit.

- Erika? C'tu fous la? Et heuuu... Parfait inconnue que je ne connais que de vue aussi.

Pivotant sur lui-même, il chercha un peu de quoi se couvrir, parce que certes le froid n'est pas no plus mortel, mais quand même, ce n'était pas la peine de se laisser choper la crève comme ça. Il ouvrit un des placard afin d'y prendre un vêtements, cependant, la surprise fut relativement désagréable pour le garçon du trio, les uniformes des X-men avaient toujours paru à Haron de très mauvais gout, sans même prendre la peine de peser le pour et le contre, il referma le placard en laissant les vêtements à l'intérieur.

- Plutôt finir à poil que de porter de tels horreurs.

Cependant quelque chose vint à l'esprit d'Haron, ou était donc passé l'étrange jeune homme de tout à l'heure, il l'avait emmené dans cet univers secondaire , cependant, il n'était plus la, tournant sur lui-même, Haron semblait clairement chercher quelque chose, relevant les bras pour les laisser retomber.

- Heuuu... OK.... Ou est passé l'autre abrutit que j'ai trouvé dans le couloir? Il est quand même pas resté dans la Warp-zone si? Bon... On part du principe qu'il est resté dans la warp-zone... Ce qui voudrait dire qu'il disait vrais sur le fait que.... Nan laisse tomber.

Préférant revenir sur l'instant présent, il se retourna vers les deux jeunes filles, il regarda vers Erika et se dit qu'elle ne devait pas le reconnaître sur l'instant à cause de la nouvelle coiffure qu'il adoptait depuis quelque temps, après tout Haron n'étant que peu sociable avait quand même encore du mal à s'adresser aux gens.

- Heuuu... Ben... On est dans la même merde profonde c'est ça?... C'est moi, Haron, t'en fais pas... Juste les cheveux qu'on changé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-lagoon-rpg.forumgratuit.org/
Cassandra Farrell

avatar

Messages : 273
Date d'inscription : 10/08/2012
Age : 25

Fiche Tecnhique
Metier: Stand by...
Age : 25
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   Lun 3 Mar 2014 - 1:19

Vêtue d'une étrange combinaison moulante ornée d'un X d'argent, Cassandra analysait l'endroit où elle se trouvait. Une pièce blanche, tellement claire que cela la changeait grandement de toutes les pièces ombragées qu'elle avait du traverser pour échapper à son adversaire. Maintenant, que faire par contre ? Une porte de bois semblait marquer la sortie, mais Cassie était plus intriguée par la porte ronde qui portait un X et dont le digicode était saccagé. Tandis qu'elle s'approchait pour examiner le tableau de commande, un bruit se fit entendre derrière elle. Et se retournant, Cassie constata avec stupéfaction qu'elle n'était plus seule.

    « Erïka ?! »


La petite blonde fondit dans les bras de l'illusionniste, qui la serra fortement contre elle. Elle était heureuse de voir Erïka ici et en bonne santé. En revanche, elle ne comprenait pas vraiment comment elle avait atterri ici. L'important était qu'elle était saine et sauve, au contraire de Sunny, dont elle raconta le sort actuel. Comateuse ? La mine de Cassandra s'assombrit.

    « Tout est plongé dans l'ombre, là-haut ? Bordel, mais qu'est-ce qu'elle fout... On a intérêt à agir au plus vite. On ne sera pas trop de deux. Je suis contente que tu ailles bien. »


Mais elles ne seraient pas que deux. Un troisième larron fit son apparition, que Cassandra ne connaissait pas, mais qui devait être une connaissance d'Erïka. Et tandis que la petite blonde revêtait avec aisance un uniforme semblable à celui de Cassie et récupérait son flingue, le garçon en revanche ne toucha pas aux vêtements disponibles. Et pendant qu'il discutait dans son coin, Cassandra analysa à nouveau la porte en X. Le tableau de bord étant endommagée, la porte pouvait s'ouvrir facilement... il suffisait de la faire coulisser. D'ailleurs, elle était déjà un peu entrouverte.

    « On doit pouvoir passer par là. Je suis sûre qu'il y a quelque chose de pas net derrière cette porte. »


Elle se tourna vers un des placards qu'avait ouvert Erïka, alors qu'elle se tournait vers le duo nouvellement arrivé, et fut surprise de découvrir une multitude d'armes blanches. Il y avait de tout, du long sabre japonais au canif multifonctions. Avisant une dague rangée dans un étui attaché à une ceinture, Cassie l'attrapa et attacha l'étui au niveau de sa cuisse. Cela pourrait toujours servir.

    « Prêts ? Il faut qu'on trouve Dusk. Elle a quelque chose à voir avec ce qui se passe, j'en suis sûre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   Lun 3 Mar 2014 - 2:58

Erïka était rassurée d’être en territoire connu. Les élèves n’étaient pas autorisés à être dans les sous-sols, repère des X-Men. Elle était privilégiée, faisant partie de l’équipe d’Emma Frost. Elle connaissait les salles et tout particulièrement la salle des dangers. Elle savait quels risques elle pouvait encourir si jamais elle décidait d’y entrer imprudemment. Soudainement, tout lui semblait évident : dans quel autre lieu aurait pu se trouver une X-Men ?

Heureuse de retrouver Cassandra, la jeune femme alla aussitôt la serrer dans ses bras. Elles s’étreignirent un petit moment, partageant cet instant de retrouvailles. Lorsqu’elles se séparèrent, Erïka lui confia que la situation à l’étage supérieur n’était pas très invitante. Au moins, elles étaient ensemble pour affronter ça.


-« Il n’y a pas un endroit où je suis allée qui n’était pas plongé dans l’ombre. Si j’allumais une quelconque source de lumière, elle était automatiquement étouffée. J’ai réussis à rendre l’auditorium sécuritaire, pour l’instant. Il y a tellement de projecteurs que rien n’ose pénétrer dans la pièce. Par contre, ça m’inquiète de ne pas avoir de nouvelles des autres… Je me suis réveillée et Bobby n’était plus là. Je n’ai pas réussis à le retrouver, j’espère qu’il va bien sinon cette sale garce va passer un mauvais quart d’heure. »

Rapidement, Erïka se changea. Elle fit bien de ne pas trainer puisqu’un homme émergea dans la pièce, quelques instants plus tard. Il serait arrivé quelques secondes plutôt qu’il aurait probablement eut droit à une belle vue du corps à moitié nu d’Erïka qui enfilait son uniforme. Une fois prête, elle attrapa son arme à feu. Elle n’avait besoin de rien de plus. Elle comptait mentalement ses munitions, pas question de les gaspiller inutilement. Si elle tirait, c’était parce qu’elle n’avait plus le choix.

L’homme qui venait d’émerger dans la pièce semblait connaitre Erïka. Cependant, cette dernière n’eut pas le temps de voir son visage puisqu’il était tourné vers l’une des armoires contenant les costumes des X-Men. Il lui fallut un petit moment pour reconnaitre cette voix qui lui était si familière. En fait, elle eut moins de mal à la reconnaitre lorsqu’il prit la parole pour insinuer que les uniformes étaient vraiment merdiques. Les mains sur les hanches, Erïka le fixa en fronçant les sourcils. C’était quoi son problème ? Ils étaient fantastiques ces uniformes !


-« Ose me dire que mon uniforme est une horreur et c’est à toi que j’en colle une, pauv’ con. » Fit-elle d’une voix sèche.

Laissant l’autre con se parler à lui-même, la jeune femme se dirigea vers Cassandra. Elle ne se retourna qu’une fois au pas de la porte pour se tourner vers Haron. Elle le reconnu dès qu’elle vit son visage. Sa nouvelle coiffure le changeait drastiquement, selon elle. Si ce n’était pas de ses commentaires débiles et de sa voix, elle aurait eu davantage de mal à le reconnaitre.


-« T’en fais pas, je t’ai reconnu quand t’as osé critiquer mon uniforme. Restes donc en boxer, t’auras l’air con lorsqu’on devra se battre contre l’autre pétasse. »

Erïka suivit Cassandra. Il était temps d’y aller. Il fallait profiter de ce moment de répit pour préparer un plan d’attaque avant de se jeter dans un dangereux combat. Son amie lui fit remarquer qu’il y avait une porte entrouverte. Elles pouvaient peut-être passer par là. Heureusement, Cassandra n’y entra pas, retournant dans l’autre pièce afin de s’armer convenablement. Pendant ce temps, Erïka jeta un coup d’œil par l’entrebâillement. Elle ne voyait rien. C’était noir. Pas question de se jeter dans un piège aussi stupide. Il était clair que la Duchesse les attendait.

Fin prête, Cassandra souhaitait que l’on mette fin à tout cela. Elle savait qui était lié à toute cette situation. Le pseudonyme de Dusk n’était pas inconnu à Erïka, loin de là. Elle l’avait bien assez entendu lorsqu’elle s’était retrouvée en mission avec elle et Scott. Elles étaient loin de s’entendre et cela pouvait peut-être avoir un bon côté dans cette situation. Erïka n’allait pas hésiter à la maitriser si elle venait à l’attaquer. Elle ne voulait pas la mort de cette femme, bien qu’elle ne l’aimait pas. Elle voulait simplement mettre fin à tout ce bordel et faire en sorte que tous les résidents se portent bien, Paige compris.


-« On n’entrera pas par la salle des dangers sans savoir ce qui s’y trame. Je connais l’endroit, je sais où aller. Il y a un observatoire depuis lequel on peut contrôler ce qui se passe dans cette salle. Si la duchesse prend le contrôle de l’observatoire et qu’on entre dans la salle des dangers, on pourrait y rester. »

Elle fit signe aux autres de la suivre vers l’observatoire. C’était le meilleur endroit où se rendre pour prendre connaissance de l’état dans lequel se trouvait Paige et, surtout, de voir si la duchesse la possédait bel et bien, comme on le lui avait dit.

-« Écoutez, on va clairement devoir travailler en équipe sur ce coup là, sinon on y arrivera pas. Il faut qu’on se partage les informations que nous connaissons sur cette duchesse et sur toute cette situation, d’accord ? Pour ma part, mon arme est adaptée pour que je puisse faire feu sur les créatures d’ombre et les blessées, voir les tuées. Elles répondent toutes à la duchesse qui est une entité de leur monde qui a possédé l’un des X-Men, fort probablement Dusk, comme le disait Cassandra. On sait que la lumière les affecte, mais les ombres l’étouffent trop rapidement pour que ça nous soit utile. Je peux agir aveuglement en comptait sur mon ouïe, mais ce n’est probablement pas votre cas. Si vous avez des solutions utiles pour les contrer, c’est le temps de le dire. Il faut en profiter pendant qu’on a un moment de répit, car ça ne va sûrement pas durer bien longtemps. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haron Karzen

avatar

Messages : 322
Date d'inscription : 13/10/2011
Age : 26
Localisation : Institut

Fiche Tecnhique
Metier: Gérant d'un magasin d'instrument/Boxeur en ligue amateur
Age : 21 ans
Nationalité : américain

MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   Mar 4 Mar 2014 - 3:06

ayant encore un peu de mal à se situer dans l'espace, Haron eu beaucoup de mal à reconnaître ce qui semblait être le vestiaire de la salle des danger, n'y ayant jamais vraiment posé le pied, peu intéressé ou étrangement obéissant quant à cela, non, simplement il avait toujours quelque peu ignoré cette salle, préférant perdre son temps à ses propres occupations bien plus sympathique et divertissante en soit.

Les uniformes dans le placard bien évidemment, ne convenaient pas aux jeunes hommes qui avait des goûts plus réaliste à son gout, les costume de X-men lui donnant une impression de Power-Rangers en plus ringard encore, mais il dut admettre que le corps d'Erika était bien mis en valeur par ce latex moulant, il le pensait, mais au fond le fait d'être enfin en couple le bloquait un tant soit peu, il ne pouvait plus se permettre de faire des avances à Erika, mais il devait pouvoir la complimenter sur son physique.

- Oui bon... ça met bien ton corps en valeur... ça te va comme ça contente? On peu se concentrer sur l'important, genre.... Nos putain de vie? Vous je sais pas, mais moi les ombres on clairement tenté de m'embrocher sur place.

Oui car bien-sur, même si il ne savait pas pour Erika et l'autre fille, Haron était sur d'une chose, sa vie était en danger, les ombres ayant clairement tenté de le tuer sur place, donc pour lui ce n’était plus un jeux, un entrainement ou une correction foireuse de la part d'une prof ayant un sérieux problème d'ovaire.

Peu intéressé par les attaques d'Erika il préféra s'étirer un instant, puis à force de se regarder puis regarder les deux jeunes filles qui semblaient bien se connaitre, Haron finit par abdiquer en grommelant dans son coin, acceptant d'enfiler un pantalon de X-men, mais uniquement le pantalon. Il attrapa l'un des pantalon, en regardant bien la taille, aussitôt il se sentit très mal à l'aise à l'intérieure de cette moitié de costume moulant.

- 'Tain, jura t'il tout bas dans son coin, j'ai l'air putain de con avec ça.

Refusant catégoriquement d'en mettre plus, il s'adossa contre une des armoires, se demandant toujours quel était cette sensation qu'il avait depuis que son compagnon bref de route l'avait envoyé ici, avait-il disparu? Voila un garçon bien culotté, il se permettait d'expliquer la situation plus ou moins clairement à Haron et lui manquer de respect pour la forme, mais il se faisait la malle au moment ou il aurait eu le plus beosin de lui.

- 'Tain si je retrouve le trou d'cul qui m'a envoyé dans ce portail dimensio-truc, je lui refait la dentition pour se tirer comme ça d'un coup.

écoutant les deux filles, il entendit dans la foulé le surnom de Dusk, finalement les choses s’emboîtèrent dans sa tête.

* Dusk? Paige? La prof timbré psychotique? Putain mais comment j'ai fait pour ne pas faire le rapprochement? C'était pourtant l'évidence même, remarque ça tombe bien. Cette histoire de monde alternatif c'est leur problème, moi je pourrais en profiter un peu pour faire passer l'envie à cette salope de venir me gonfler une fois de plus. Tu peux faire ta stratégie si tu veux, moi j'ai la mienne, je lui broie les membre*

- C'est Paige? ça tombe bien, j'ai deux trois compte à régler avec elle, possédé ou pas, je vais la calmer à grand coups de tatane.


Il espérait que cette étrange sensation de vivacité en lui soit une bonne chose pour le combat, car si il n'avait toujours aucun moyen de la toucher ça allait se compliquer, cependant il se souvint que ses mouvement brusque plus tôt avaient dissipé la brume vivante, peut-être provoquant des ondes de choc grâce à la puissance de ses coups arriverait-il à quelque chose.

- Vas-y raconte ton plan... Par contre si ça me conviens pas, je fais ça à ma façon et moi, je suis du genre à vite expédier un combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-lagoon-rpg.forumgratuit.org/
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   Sam 8 Mar 2014 - 22:44

Erïka avait toujours eut un tempérament de leader. Elle n’aimait pas être contrôlée, dirigée par les autres. Elle préférait prendre ses propres décisions et en assumer les conséquences plutôt que de suivre quelqu’un en qui elle n’avait pas confiance. Et ça, la confiance, c’était très difficile à gagner. La jeune femme savait qu’en entrainement elle avait des personnes sur qui compter. Elle pouvait s’en remettre aveuglement à son amoureux, sachant qu’il était réfléchis et qu’il fera tout pour mener une mission à bien tout en s’assurant que rien de mal ne pourrait arriver à ses alliés, surtout à elle. Malheureusement, elle ne pouvait pas faire équipe avec lui, comme elle en avait l’habitude. Elle ne savait pas où il se trouvait et cela l’inquiétait. Elle devait mettre fin à cette situation au plus tôt, c’était le mieux à faire. C’était ce qu’il aurait souhaité qu’elle fasse. Elle avait la force et la volonté nécessaire pour affronter cette situation et protéger tous les résidents de l’institut.

En uniforme, prête à se battre, Erïka incitait Haron à enfiler quelque chose de plus que son boxer. Il n’allait pas se battre comme ça, non ? Il avait beau trouver les tenues de X-Men ridicule, ce n’était pas une raison de ne pas la porter. Il devait avoir quelque chose d’adéquat pour se battre. À contrecœur, il finit par enfiler un pantalon. Au passage, il en profita pour complimenter Erïka sur son habillement. Cette dernière esquissa un léger sourire.


-« Tu vois, quand tu veux… L’uniforme, c’est pas pour avoir l’air sexy, c’est pour pouvoir se battre et se mouvoir sans aucun mal. Et j’avoue qu’il me va assez bien… Enfin, c’est pas le temps de parler fringues, t’es pas le seul qui est passé près de se faire buter par les ombres. »

Encore une fois, Haron se plaignit des tenues de combat, trouvant qu’il était ridicule ainsi accoutré. Heureusement, Erïka était là pour le rassurer. Elle ne se gêna pas pour le faire. Le pauvre était souvent victime de ses plaisanteries et de ses commentaires parfois douteux.

-« Ça va, t’es pas si mal, là-dedans. C’est sûr que c’est un peu… beaucoup trop moulant. » Fit-elle en le détaillant très rapidement du regard pour ensuite le fixer dans les yeux. « Ça va mieux à mon copain, par contre. »

Sur ce, il était temps de prendre les choses en main et de régler cette situation. Il fallait partager les informations qu’ils possédaient afin de pouvoir établir un plan, une stratégie adéquate afin de pouvoir attaquer sans risquer d’être blessé. Un détail attira l’attention d’Erïka. Haron parlait de botter le cul de quelqu’un. De la façon dont il parlait, la jeune femme réalisa qu’il se pourrait fortement qu’elle n’ait pas été la seule à être guidée dans tout ce bordel.

-« Qu’est-ce que tu veux dire ? Toi aussi on t’a guidé jusqu’ici ? Mon guide est… je ne sais pas s’il est toujours vivant, en fait… Il a puisé dans ces dernières forces, dans son essence pour pouvoir me régénérer et me donner la force de me battre. Si ça se trouve, il s’est peut-être sacrifié pour toi. »

Il fallait quitter cette pièce, honorer ces personnes qui les avaient aidé à se rendre jusqu’ici. Ils devaient battre la duchesse, la renvoyer dans son monde ou la buter. Au moins, ils étaient tous d’accord pour dire que Dusk était la personne qui était possédée. Erïka ne voyait pas qui d’autre cela pouvait être. Vu l’étendue de son pouvoir et après avoir eu une démonstration de celui-ci sur le terrain, a jeune femme savait que la maitriser ne sera pas une tâche simple. Ils allaient devoir se préparer à affronter une puissante mutante, sans parler de la duchesse qui avait peut-être des pouvoirs qu’’ils ne connaissaient pas, ce qui allait complexifier leur tâche. Ils devaient s’attendre à tout.

Par contre, hors de question de foncer dans le tas comme des demeurés et de risquer leur vie… ou celle de Paige. Il fallait éviter de la blesser gravement. Elle n’avait probablement pas demandé de se retrouver dans une situation comme celle-ci. Qu’elle soit chiante ou non, cela n’était pas une raison de souhaiter sa mort. Ils allaient la sauver, quoi qu’il en coute.


-« Non, Haron. Pas question de la blesser inutilement. On doit la protéger, malgré tout, au même titre que n’importe quel résident de l’institut. Je ne l’aime pas, cette garce me déteste tout autant, mais ce n’est pas une raison de lui faire du mal. »

Se dirigea vers l’observatoire, elle partagea les informations qu’elle possédait. Par la même occasion, elle incitait les autres à faire de même. Elle avait une petite idée de ce qu’ils pourraient faire une fois qu’ils auront une vue sur la salle des dangers. Elle adaptera son plan en conséquence et ce servira des informations qu’elle possédait pour tenter de trouver la meilleure solution possible. Il fallait qu’ils se coordonnent et soient d’accord sur une marche à suivre, sans quoi les choses allaient vite dégénérer. Haron le prouvait en affirmant qu’il n’allait pas suivre un plan qui ne lui plaisait pas. Ce n’était pas gagné, visiblement.

-« Pas question. Tu risques de te faire tuer si tu te jettes là-dedans comme un pauvre con. Si tu veux taper dans le tas, t’auras peut-être l’occasion. On va sûrement avoir les sbires de la duchesse au cul. Ce que je propose, c’est qu’on utiliser ce pour quoi la salle des dangers est faite. Il y a des canons, des projecteurs, si tout ça n’a pas été détruit. La salle est vide, faite pour accueillir des simulations. Plutôt que d’en activer une, on va se servir du pouvoir de Cassandra pour reproduire un territoire connu, un endroit sur lequel elle aura le contrôle et dans lequel on pourra se déplacer sans mal. On aura un avantage sur elle. Ensuite, sachant que la lumière est son point faible, Haron, il faudra que tu arrives à la maitriser, sans lui faire trop de mal. Si on braque une forte source de lumière sur elle, on pourra peut-être la tuer de cette façon sans même blesser Dusk. »

Erïka pénétra dans la salle d’observation où se trouvait de nombreuses consoles, mais également des moniteurs qui enregistraient et présentaient sous chaque angle la moindre simulation. Une grande baie vitrée offrait une vue parfaite sur ce qui se trouvait dans la salle des dangers. Il était grand temps de voir si elle allait pouvoir mettre son plan à exécution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paige Hart

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 15/11/2013

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   Lun 10 Mar 2014 - 19:03

Lorsque vous entrez dans la salle d’observation qui surplombe la salle des dangers, vous sentez aussitôt que l’ambiance n’est pas du tout la bonne. Sans être un endroit de plaisir et de rigolade, l’impression que vous devriez avoir dans une salle pareille, c’est du contrôle, des calculs parfaits, des informations scientifiques très poussés. Le genre d’endroit où absolument tout est calculé, rien n’est laissé au hasard. Pourtant, c’est loin d’être le cas présentement.

L’air est lourd, vous avez l’impression de vous engouffrer dans une mare de goudron invisible qui flotterait devant vous. Des fils électriques pendouillent du plafond où les plaques sont tordues, les différents écrans de contrôle sont éteints et même la plupart des boutons sont arrachés. Sur les quelques moniteurs qui sont toujours actifs, tout ce qu’il y a, ce sont des messages d’erreurs, des écrans bleus ou des alertes. Que du bon hein ?

Les grandes vitres qui composent une partie du mur à votre droite sont complètement voilées, comme si on avait collé un rideau noir de l’autre côté pour vous empêcher de voir au travers. Ces grandes fenêtres ont cependant tenu le coup, elles sont faites pour contenir toute la puissance mutante sans craqueler, et elles ont fait leur travail. Vous pouvez voir que, cependant, la pression qui continue de s’exécuter de la salle des dangers sur ces vitres est très forte, au point ou, si vous tendez l’oreille (Erika), vous pouvez entendre des microfissures se faire dans la vitre. Elles ne tiendront pas indéfiniment.

La pièce est illuminée par une faible lumière, du type « éclairage d’urgence », mais ça vous permet tout de même d’avancer sans encombre, en évitant les débris du plafond et des consoles. Alors que vous contournez les principales machines, vous constatez que la salle n’est pas vide. Il y a quelqu’un qui est étendue au sol, la main à quelques centimètres du bouton « Confinement de la salle des dangers ». Cette femme, vous la reconnaissez tous les trois, et tu n’as besoin que d’une seule seconde Erïka pour la retourner vers toi et la secouer : c’est Emma Frost. Elle semble avoir reçu un coup sur la tête, mais contrairement aux corps de Sunny et des autres, elle n’a pas le teint cadavérique. Elle est simplement inconsciente… mais elle se réveille en votre présence.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Frost

avatar

Messages : 484
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 30
Localisation : Dans ta tête.

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age : 28 ans
Nationalité : Americaine

MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   Lun 10 Mar 2014 - 19:05

Emma était une mutante incroyablement puissante. Elle maîtrisait ses dons à la perfection et semblait souvent intouchable. C'était sans doute du à son attitude assurée et supérieure. Mais pas uniquement. En effet, la jeune femme possédait une combinaison de pouvoir quasi parfaite. Son esprit était aussi impénétrable qu'un sas blindé, la protégeant de toute attaque ou intrusion psychique. Quant à son corps, il pouvait devenir aussi dur et résistant que le diamant, lui offrant une armure impossible à transpercer. Mais pourtant, Emma se trouvait loin d'être aussi intouchable que ses capacités pouvaient le laisser penser. Car dans l'assemblage de ses deux pouvoirs, il y avait une faille béante qu'elle s'évertuait à cacher au possible en taisant sa capacité de transformation corporelle. Mais ce jour là, la faille fut exploitée à un moment où la blonde ne s'y attendait vraiment pas.  

Un peu plus tôt dans la journée, elle s'était rendue à l’ascenseur de la salle des dangers en compagnie de sa consœur X-men, Dusk. Cette dernière avait pris la direction de la salle d'exercice, alors qu'Emma, elle, était montée à la salle de contrôle afin de gérer la simulation. Rien d'anormal en soit. Mis à part peut-être que Paige avait souhaitée pousser l'exercice au maximum. Emma n'était pas sûre que ce soit une bonne idée, mais elle n'objecta pas. Après tout c'était une X-Men, elle avait le droit de réclamer le programme qu'elle voulait.

L'entrainement semblait se dérouler normalement quand... quand quoi au juste ? La psionique n'était même pas capable de dire ce qui s'était passé. En quelques secondes, la pièce où elle se trouvait s'était faite envahir d'ombres. Pas de petites ombres résultant de la projection d'un objet à la lumière. Non, des choses bien vivantes, bien tangibles. Tellement réelle même, que lorsqu'elle commencèrent à s'en prendre physiquement à elle, Emma n'eut pas d'autre choix que de changer son aspect pour se défendre. Et c'est à cet instant précis que la faiblesse de ses dons se dévoila. Car oui, Emma était incapable d'user de ses dons télépathiques simultanément à ceux physique. Impossible donc de contacter qui que ce soit par la pensée sous cette forme. Mais vu la puissance des ses obscurs assaillants, elle n'avait pas vraiment d'autres alternatives. Pour plus de concentration, elle amoindrit également ses protections mentales à l'instant même où sa peau prenait la consistance du diamant. Difficile de maintenir les deux états tout en essayant de réfléchir et d'avancer dans un tel chaos. Hélas, elle constat que les ombres avaient également le pouvoir de la marteler psychiquement.

Tout se passa très vite, trop vite. Pas le temps de trouver un plan de secours. Et, plus important encore que de chercher à se mettre en sécurité, Emma devait atteindre le bouton de confinement pour empêcher les ombres de se rependre dans l'école et de s'en prendre aux élèves.

Elle devait faire vite, les ordinateurs semblaient eux aussi souffrir des attaques et si le courant venait à sauter, elle ne pourrait plus rien faire. Assaillis de plus en plus violemment, elle tituba jusqu'au dit bouton. Encore quelques pas, elle devait tenir bon. Le bras tendu elle avança la main, avant de s'effondrer, tapant à côté de son objectif. Poussant un petit cri de rage, elle sombra dans l’inconscience, son esprit ne parvenant plus à lutter. Cette fois, elle avait échouée. Elle n'avait pas réussie à placer ses élèves hors d'atteinte du danger. A présent, c'était à eux de prendre les choses en mains. Étaient-ils assez fort ? Il fallait l'espérer car elle, elle venait d'être écartée de la partie.


* * *

Quelque chose était en train de remuer le corps (redevenu normal) de la mutante. Un peu maladroitement, pas mal frénétiquement, comme si on cherchait à lui faire retrouver ses esprits. Revenant peu à peu à elle, Emma entrouvrit les yeux, clignant à plusieurs reprises des cils. Sa vue était flou et lui fallut quelques battements pour y voir un peu plus clair. En face d'elle, le visage inquiet d'Erîka, occupée à la secouer par les épaules. Laissant échapper une sorte de gémissement, l'enseignante posa les mains sur celles de son élève pour la faire cesser.

Que venait-il d'arriver ? Elle lança un regard autour d'elle. Il faisait sombre, tellement sombre. Seul le clignotement de la lumière d'urgence lui permettait d'entrevoir quelque chose. Lentement, la mémoire lui revint. Cherchant à se redresser, Emma continua de scruter les alentours. Il y avait d'autres personnes qu'elle et Erïka dans la pièce. D'autres élèves visiblement. Sur le coup, encore un peu sonnée, elle ne réalisa pas tout de suite de qui il s'agissait. Pourtant elle s'adressa à eux, à eux trois.


- Vous allez bien ? Dusk... les ombres... que s'est-il passé ?  

L'inquiétude se lisait dans sa voix. Pourquoi n'étaient-ils que trois ? Pourquoi des élèves ? A quel point le reste de l'école avait été touchée par l'attaque ? Et Paige alors, où était-elle ? Trop de questions et sans doute pas assez de temps. Posant son regard sur le trio, elle espérait trouver, auprès d'eux, un maximum de réponses rapidement...

_________________

" Le monde entier nous regarde à présent,
nous ne devons être rien de moins que fabuleux. "
Emma Frost - Amy Grimm - Honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haron Karzen

avatar

Messages : 322
Date d'inscription : 13/10/2011
Age : 26
Localisation : Institut

Fiche Tecnhique
Metier: Gérant d'un magasin d'instrument/Boxeur en ligue amateur
Age : 21 ans
Nationalité : américain

MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   Mar 11 Mar 2014 - 0:29

Autant dire qu'Haron avait envie d'en découdre avec la Paige possédée, profiter un peu de la situation pour lui coller quelque marron et laisser des bleus sur celle-ci, des comptes à régler qu'il avait encore en travers de la gorge. Réfléchissant, Haron écoutait Erika, celle-ci avait été guidé par une autre personne comme lui, et celle-ci semblait être décédé, le garçon qui avait amené Haron était-il mort en usant son énergie aussi?

LA question flottait dans la tête du jeune mutant, malgré les mots qui avaient fusé entre eux Haron n'avait pas non plus souhaité la mort de celui-ci. Il n'était pas triste, mais se sentait un peu mal à l'idée que celui-ci ai potentiellement donné sa vie pour lui.

- Pense pas à ça Erika, je suis sur qu'ils sont retourné chez eux.

Il y croyait assez moyennement, mais préférait quand même se donner cette version, histoire de ne ps trop culpabiliser lui-même. Si Erika aimait ce costume, Haron, lui n'y était clairement pas à l'aise, il se sentait gêné dans ses mouvements, avoir cette matière directement sur la peau le dérangeant particulièrement, il espérait que ça n'allait pas trop l’embêter pendant le combat.

Erika voulait ne pas blesser Paige, il était évident pour Haron qu'il serait forcé de frapper fort, la X-men étant très puissante, il ne pouvait se permettre de trop la ménager, si celle-ci ne se contrôlait pas, il était évident qu'elle tenterait de le tuer, Haron savait que parfois, la meilleur méthode était la moins agréable.

Il regarda Erika, elle semblait autoritaire, bien sur Haron refusait de prendre des ordres comme ça, premièrement il lui était hors de question de devenir un X-men, en particulier à cause des costumes qui lui donnait envie de rire rien qu'à les voire et aussi du fait quel e garçon restait malgré tout sauvage et autonome.

- Erika... Je vous aurait pas voulu si vous m'aviez briser les jambe pour m’empêcher des détruire l'institut quand j'était sous contrôle d'un ennemis inconnu, ça aurait pas été agréable, mais ça aurait évité certain dégâts majeur. Le prend pas mal,m ais si j'avais suivit ce genre de façon de penser par le passé, j'aurais été poignardé une bonne centaine de fois et je serais pas la pour te dire ça.

Evidemment, Haron aussi savait ce que c'était d'être cible de certaine personne, il savait ce que cela faisait d'être au prise avec des gens armé de couteau et d'objet contondant. N'ayant jamais eu la moindre hésitation, Haron envoyant violemment es adversaire à l’hôpital si nécessaire avec de multiple facture, usant de sa force physique naturellement élevé contre ses opposant, son pouvoir n'ayant qu'augmenté drastiquement cette force, il faut croie que certaine personne sont né avec la force brute dans les gènes.

Erika se mit à marcher vers la salle de contrôle de la salle des danger, autant dire que l'endroit était dans un sale état, des dalle de métal tordu, des boutons arraché, des écran en bleu comme un ordinateur à qui on en a demandé trop. étrangement on ne voyait rien par la vitre qui semblait tenir le coup pour l'instant, mais pour combien de temps? Puis, Haron vit à sa grande surprise, la prof Emma Frost, il avait toujours trouvé cette froide, mais diablement séduisante, il le pensait toujours, le fait d'être en couple ne devait en aucun cas l’empêcher de fantasmer, mais l'heure n'était pas aux fantasme pervers, mais bien à un sauvetage, elle était étalé au sol, comme inconsciente, Haron avait entendu dire des chose comme quoi Emma était intouchable, il doutait toujours de l'invincibilité prétendue des gens et Emma en était la preuve, elle n’était pas si invulnérable que ça, il s'approcha d'elle peu après Erika.

Il s'accroupi devant le corps d'Emma, elle se réveillait et semblait avoir du mal à reprendre ses esprit. Inquiet, mais pas autant que l'était Erika, il pencha la tête de côté, tentant de garder un air assez neutre pour ne pas montrer trop d'inquiétude.

- Ho... Vous allez bien mademoiselle Frost?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-lagoon-rpg.forumgratuit.org/
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   Jeu 13 Mar 2014 - 23:17

Dans une situation dangereuse, il y avait toujours des décisions difficiles à prendre. Erïka était prête à prendre le rôle de leader et diriger les mutants qui l’accompagnaient dans ce combat à venir. Cependant, elle ne voulait pas voir ses amis être blessés. Elle ne souhaitait pas non plus faire du mal à Paige, bien qu’elle détestait celle-ci. Elle comptait assumer chacune des décisions qu’elle allait prendre et faire en sorte que tout le monde s’en sorte dans le meilleur état possible. Cela n’allait pas être facile, elle le savait.

Si Cassandra acceptait de l’écouter, de suivre ses idées, ce n’était pas tout à fait le cas d’Haron. Dans le cas où le plan ne lui plaisait pas, il comptait faire à sa tête. Pourtant, ils ne devaient pas le faire. Ils devaient faire équipe. Erïka était bien ouverte à d’autres idées pour intervenir, mais le temps jouait contre eux. Ils devaient faire vite. L’un de ses ordres était de protéger Paige, quoi qu’il en coute. Elle n’avait rien demandé de tout cela si ça se trouve. Pourquoi retournerait-elle son pouvoir contre l’institut ? Et puis, comme l’avait si bien dit Ptolémée, la jeune femme était possédée par la duchesse des ombres. Ce n’était pas elle qui avait le contrôle de son corps, de son pouvoir. Il fallait donc éviter de tuer Paige dans la manœuvre visant à libérer l’institut des ombres.
Haron souleva un point important en rappelant qu’il s’était déjà retrouvé dans une situation semblable, un jour, attaquant l’institut alors qu’il était sous le contrôle d’un ennemi dont ils ne connaissaient ni le nom, ni le visage. Ce jour-là, il n’en aurait pas voulu à qui que ce soit s’il aurait été blessé si cela aurait pu éviter davantage de dégâts et ainsi le garder sous contrôle. Cependant, il était tout de même hors de question pour Erïka de blesser Paige inutilement.


-« Je comprends, Haron. Sauf que dans ce cas-ci, ce n’est pas Dusk que nous voulons blesser, c’est la duchesse. Je ne veux pas qu’elle se retrouve dans un état grave à cause de nous. Il va falloir faire preuve de contrôle. Si je ne saurais me maitriser, je serais probablement en tôle pour homicides et je ne serais pas là pour te dire ça. Je te demande seulement de faire attention à elle. Tu pourras toujours te défouler sur les serviteurs de la duchesse, par contre. »

La jeune femme se dirigea vers la tour d’observation qui donnait sur la salle des dangers. Elle comptait sur les panneaux de contrôle pour trouver un moyen d’activer l’éclairage et ainsi leur permettre d’avoir un avantage de quelques secondes pour attaquer, avant que les ombres n’étouffent la lumière. Elle imaginait diverses possibilités de se servir de cette salle pour contrer la duchesse, mais elle ne s’attendait certainement pas à ce qu’elle allait découvrir en entrant dans la pièce.

La première chose que remarqua Erïka était l’éclairage d’urgence. Elle jeta un œil vers les panneaux et laissa tomber un juron en constatant qu’ils étaient pour la plupart détruis, complètement inutilisables. Cependant, son regard se posa bien rapidement sur la personne gisant sur le sol. Soudainement, la jeune femme eut l’impression de sentir son cœur cesser de battre alors que la panique la gagnait peu à peu. De toutes les personnes qu’elles n’auraient pas souhaité croiser dans ces circonstances, Emma Frost était l’une des premières sur la liste. Erïka se jeta à une vitesse folle aux côtés de son professeur. Elle espérait fortement que rien de grave ne lui soit arrivé. Elle tremblait légèrement, ayant peur de découvrir le pire. Était-elle en vie ? Affolée, la jeune femme la secoua par les épaules, priant pour qu’elle soit en vie.

-« Miss Frost ! Miss Frost ! Réveillez-vous ! Réveillez-vous, bordel ! »

On la sentait paniquée. Elle avait peur de découvrir que l’une des personnes à qui elle tentait le plus était décédée. Pourtant, elle pouvait se rassurer en voyant son torse se soulever doucement à chaque respiration. Elle ne semblait pas reposer dans un état comateux comme les autres étudiants qu’elle avait croisé un peu plus tôt. Doucement, les mains d’Emma se posèrent sur les siennes et elle cessa de la secouer. Elle attrapa doucement ses mains afin de sentir la présence rassurante de son mentor. Elle était soulagée de la savoir consciente et, surtout, en vie. La tête baissée, l’étudiante pris une grande inspiration afin de se calmer. Elle lâcha doucement les mains d’Emma et la laissa se redresser, la surveillant de près, comme si elle craignait qu’elle ne soit prise de violents étourdissements.

Emma reprit doucement ses esprits. Elle demanda aux étudiants s’ils allaient bien. Haron pris la parole le premier, lui demandant de ses nouvelles plutôt que de répondre à ses questions. Erïka ne tarda pas à prendre la parole à son tour. L’état de santé de son mentor la préoccupait plus que sa propre santé, autant mentale que physique.

-« On va bien mieux que vous, en tout cas. Vous devriez vous assoir. Je vais vous expliquer ce qui se passe. »

Erïka se redressa rapidement et récupéra une chaise à roulette qui s’était renversée. Elle la remit sur pattes et l’approcha d’Emma. Elle lui tendit la main dans le but de l’aider à se lever et de l’assoir. Elle devait être encore secouée par ce qui venait de se produire.

En ce moment, la jeune femme était dans tous ses états. Non seulement l’institut était envahi par les ombres, mais en plus, des personnes à qui elle tenait plus que tout avaient été touchées par ces affreuses créatures. Il était hors de question qu’elle laisse faire cela. Erïka était prête à tout pour faire de nouveau de cet institut un endroit sécuritaire. Faisant les cents pas dans la pièce, elle passa une main sur son visage. Elle devait rester calme. En ce moment, ce n’était plus l’inquiétude qui l’habitait, mais bien la colère.

-« L’institut est pratiquement entièrement possédé par les ombres. Des élèves sont plongés dans une espèce de coma et ils ne pourront en sortir que si on se débarrasse de la duchesse, une sale garce qui a pris possession du corps de Dusk. On sait qu’elle est dans la salle des dangers et qu’elle envoie ses sbires à travers l’institut pour nous empêcher de l’atteindre. Si on ne se dépêche pas, elle va revenir à la charge. Je… » Elle s’approcha de la baie vitrée et écouta le bruit des micros fissures qui se formaient, indiquant que le verre ne pourra pas résister indéfiniment. « On a peu de temps devant nous. Les vitres vont craquer. Il faut descendre et agir. On a plus le choix. »

Erïka se tourna vers les autres, croisa doucement les bras. Ils devaient s’en tenir au plan. La présence d’Emma Frost, en plus de donner un regain de confiance à la jeune femme, lui donnait un grand avantage face à la duchesse. Il fallait simplement espérer que cela fonctionne.

-« J’ai fait part de mon plan aux autres. Il nous faut une stratégie et s’y tenir tant qu’on y pourra, car une fois en bas on ne sait pas ce qu’il nous attend. Dusk a été blessée au niveau des chevilles et à l’épaule droite pendant une mission. On doit éviter de lui faire du mal, mais si c’est nécessaire, il faut frapper sur ses points faibles. Par contre, pour ce qui est de la duchesse… Haron, je te laisse le feu vert pour faire ce que tu veux d’elle et de ses sbires. Bute-les s’il le faut, j’en ai rien à foutre. Il faudra que tu nous couvre autant que possible. Cassandra pourra se servir de ses illusions pour déstabiliser l’ennemi. Miss Frost… Vous pourriez tenter de joindre Dusk mentalement et tenter de l’aider à reprendre le contrôle de son don ? Je ne sais pas s’il est possible d’éjecter la duchesse de son corps, ni comment, mais il faut tenter le coup. Une fois sortie de son corps, je pourrais l’abattre. Mes balles ont été modifiées de sorte à ce que je puisse toucher et blesser les ombres. Je vais tenter de m’approcher le plus possible d’elle. Avec de la chance, je pourrais maitriser physiquement Dusk. J’en ai rien à foutre de ce que je risque, l’important est que tout le monde soit sain et sauf. »

Elle sortit doucement son arme de son étui, l’observa pendant une seconde avant de lever la tête vers les autres mutants. Elle était prête au combat. Elle ne voulait pas risquer la vie de ceux à qui elle tenait. Elle ne se faisait pas d’illusions, le combat sera loin d’être facile. Il n’allait pas ressembler à ces simulations auxquelles elle avait souvent participé sous la supervision de son institutrice. Ils pouvaient tous y laisser leur vie s’ils ne faisaient pas attention. Jamais Erïka ne laissera une telle chose arrivée. Pas tant qu’elle sera encore de ce monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandra Farrell

avatar

Messages : 273
Date d'inscription : 10/08/2012
Age : 25

Fiche Tecnhique
Metier: Stand by...
Age : 25
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   Sam 15 Mar 2014 - 17:52


La situation était difficile. Mais Cassandra était disposée à écouter Erïka. Le dénommé Haron en revanche, semblait poser des difficultés. L'illusionniste laissa les deux mutants s'arranger entre eux, étudiant la salle de contrôle dans laquelle ils étaient entrés. Il y avait une sale ambiance, vraiment, presque la même qui régnait dans le reste de l'institut. Restait l'éclairage d'urgence qui, au moins, n'était pas atermoyé par les ombres. Puis le trio finit par remarquer une silhouette par terre, inconsciente. Et il ne s'agissait pas de Paige.


    « Qui c'est ? »


Question stupide ? Pas vraiment. Après tout, Cassandra n'avait jamais rencontré cette femme.
Mais visiblement, Erïka la connaissait, sous le nom de miss Frost. Elle laissa la petite blondinette faire revenir la femme à la réalité et lui expliquer ce qui arrivait en ce moment à tout l'institut. Il fallait retrouver au plus vite Dusk et la duchesse...


    « C'est une bonne stratégie, Erïka. Néanmoins, Paige connaît les limites de mes illusions... tout comme la duchesse. Alors pour la déstabiliser réellement , il faudrait qu'elle croit que tout est réel... voilà ce que je te propose : il faudrait que derrière chacune des mes chimères offensives se cache une de tes balles modifiées. Je peux aussi faire en sorte qu'elle ne nous voie pas. Ça te laisserait le temps, Haron, d'avoir l'initiative sur elle, de conserver un effet de suprise. Cela dit, je ne peux pas vous promettre une protection efficace à 100%. Elle peut déceler des failles mais... je ferais en sorte de n'en laisser aucune. »


Cassandra approcha d'Erïka et posa sa main sur son épaule, l'air extrêmement sérieux.


    « Je suis consciente de ta détermination, mais ne fais pas de conneries non plus. Tu tiens à ce que tout le monde soit sauf, mais ça marche aussi dans l'autre sens. Fais gaffe aux risques que tu prends. »


Histoire de dire ''crève pas meuf, on tient à toi.''
Puis la jeune femme se tourna vers la dame en blanc qui avait repris ses esprits.


    « Vous vous sentez mieux ? »


Allait-elle prendre part au combat ? Si c'était le cas, mieux valait qu'elle soit au maximum de ses capacités.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Frost

avatar

Messages : 484
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 30
Localisation : Dans ta tête.

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age : 28 ans
Nationalité : Americaine

MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   Lun 17 Mar 2014 - 16:32


- Ho... Vous allez bien mademoiselle Frost?

Maintenant qu'il prenait la parole et qu'elle était un peu moins comateuse, Emma parvint à mettre un nom sur le visage du jeune homme. Haron Karzen. Elle ne connaissait bien sûr pas le nom de tout les élèves de l'académie, mais lui, il y avait eut quelques soucis qui l'avait mis en ligne de mire des enseignants. De ce fait, la mutante savait quelques petites choses sur l'étudiant. Notamment sur son don. Ce qui s'avérait être une bonne chose, car elle n'avait pas le temps de poser plus de questions que nécessaires afin d'établir une stratégie d'attaque ou de replis selon la situation dans le reste de l'institut.

Se redressant pour s'asseoir, comme le lui conseillait Erïka, elle gratifia cette dernière d'un regard noir lorsqu'elle se permit de souligner l'état de faiblesse de son mentor. Reprenant la parole pour répondre au minotaure, elle fit en sorte de rassurer tout le monde. Ce n'était pas une horde d'ombre déchaînée qui allait la mettre hors jeu. Elles avaient gagnée une manche, mais la guerre n'avait pas encore commencée.

- "Je vais bien, Haron, merci de t'en soucier. Maintenant, concentrons nous sur la situation actuelle."

Ce que s'empressa de faire la russe. Elle commença par faire un résumé de ce qui s'était passé. Cela ne présageait rien de bon. C'était pire que ce qu'Emma aurait pu imaginer. L'espace d'un instant, la psionique se sentit prise de culpabilité. Tout ça, c'était sa faute. Elle avait acceptée de laisser Paige dépasser les limites et maintenant... Non, elle ne pouvait pas penser à ça. Elle ne pouvait pas imaginer les résidents de l'école dépérir ou rester coincés dans le coma. Elle ne pouvait pas... revivre ça une nouvelle fois. Pas après le Massachusetts, pas après les Hélios. Tout n'était pas encore perdu, les choses pouvaient encore s'arranger. Il fallait juste un plan. Ouvrant alors la bouche pour proposer quelque chose, elle fut prise de cours par Erïka qui proposa son propre plan avec une conviction déconcertante. Emma posa son regard sur elle, pensive un instant. C'était un peu comme si le docteur Frankenstein découvrait sa créature pour la première fois. Sauf qu'au lieu d'être effrayée, Emma était fière, très fière.

Le plan proposé n'était pas mauvais. Il soulignait une forme de coalition permettant de déstabiliser l'ennemis et mettant en avant les capacités de chacun. L'enseignante n'avait rien à redire sur le fait de massacrer celle qu'ils nommaient la duchesse, ainsi que ses sbires; bien qu'elle aurait préférée s'en charger elle même. Mais elle n'était pas vraiment une femme de combat rapproché, si elle pouvait l'atteindre par l'esprit, là, c'était une autre histoire, elle ne lui laisserait aucune chance. Et pour finir, les directives de la russe vis à vis de la protection de Paige était parfaite. Pourtant, Emma brûlait du désir d'objecter. Ils n'étaient que des élèves, sauf peut-être la jolie brune qui semblait un peu trop âgée, et il était hors de question qu'ils s'exposent autant au danger.

Cependant, Emma ne prononça pas un seul refus. Elle avait beau être une femme stricte, autoritaire, protectrice, avec un désir maladif de tout diriger, elle n'en était pas pour autant injuste. Hors, les trois jeunes gens en sa compagnie avaient sans doute affrontés bien des épreuves pour en arriver là. Ils étaient autant impliqués qu'elle. Ils avaient gagnés le droit de participer à ce combat et avaient prouvés leur capacité à le faire, puisqu'ils avaient bravés les ombres avec brio. Aussi, même si elle ressentait un devoir de protection envers eux, elle devait leur laisser le libre arbitre. Si ils voulaient aller jusqu'au bout dans ce combat, elle ne les empêcheraient pas.      

Aussi, au lieu de protester, le psionique hocha doucement la tête pour soutenir le plan de sa protégée. Puis, elle posa le regard sur la troisième jeune femme, celle qu'elle ne connaissait pas. A l'entendre elle avait des dons d’illusionnistes. Emma aurait aimée en savoir davantage, mais comme le soulignait l'adolescente blonde à ses côtés, le temps manquait de plus en plus.  


- "Je peux me charger d'occuper son esprit afin qu'elle ne détecte pas les failles en question. Si on l'attaque sur plusieurs front, la Duchesse va se trouver déstabilisée, et donc vulnérable. Pour ma part, ce sera l'esprit, vous deux -elle jaugea tour à tour Erïka et Cassandra- vous vous chargez de l'attaquer à distance, si j'ai bien compris ? Quant à toi, Haron, tu chargera des attaques rapprochées ? Fais bien attention à Dusk, d'accord ? Ce n'est pas elle notre cible. "

Emma savait qu'Haron avait parfois quelques difficultés avec sa force. En ce qui concernait Erïka, elle ne doutait pas qu'elle ne tirerait pas dans l'intention de blesser grièvement. Pour Cassandra, elle espérait juste qu'elle arrive à offrir une protection suffisante à sa protégée. Arriveraient elles vraiment à se camoufler sous des illusions ? C'était en tout cas le meilleur plan.

« Vous vous sentez mieux ? »
- "Je vais bien et cette petite peste de duchesse va s'en rendre compte très rapidement."

Une main sur la tempe, lançant un dernier regard aux trois jeunes gens, Emma était prête au combat. Elle n'avait pas besoin de descendre dans la salle des dangers pour envahir l'esprit de Paige et chercher à y déloger le parasite qui l'occupait. Non, il valait mieux qu'elle reste ici afin de ne pas exposer son corps pendant que son esprit agissait. Et puis, d'en haut, elle pourrait voir la situation dans son ensemble et ainsi guider les autres.

- "Bonne chance. Je sais que vous en êtes capable."

_________________

" Le monde entier nous regarde à présent,
nous ne devons être rien de moins que fabuleux. "
Emma Frost - Amy Grimm - Honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haron Karzen

avatar

Messages : 322
Date d'inscription : 13/10/2011
Age : 26
Localisation : Institut

Fiche Tecnhique
Metier: Gérant d'un magasin d'instrument/Boxeur en ligue amateur
Age : 21 ans
Nationalité : américain

MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   Jeu 20 Mar 2014 - 1:08

Il regarda Erika secouer Emma Frost, elle semblait particulièrement proche d'elle, du moins suffisamment pour que la jeune fille perde un peu son sang froid au moment ou elle vit Frost sur le sol. La voir ainsi terrifié n'était pas une chose commune, quel lien entretenaient-elles, Haron ne chercha personnellement pas à se poser la question, il s’intéressait uniquement à la situation actuel, la survie, comme il l'avait toujours fait lorsqu'il vivait encore avec sa famille et qu'il se faisait agresser dans les ghetto de New York qu'ils fréquentait un peu trop.

Il regarda Emma Frost, elle semblait être à moitié sonné quand même, bien qu'elle avait l’air de se remettre assez rapidement. Prenant copte de ce qui l'entourait, la situation était mauvaise, rien ne semblait être en véritable bon état, i espérait que le garçon rencontré plus tôt lui avait laissé quelque chose à lui aussi pour se battre contre la duchesse, ou Paige. Cela dépendait du point de vue.

Erika refit un résumé de son plan à Emma Frost, qui au vu de sa réaction semblait clairement être d'accord avec la petite blondinette, Haron non plus n'était pas contre dans le fond, mais il savait aussi que dans un affrontement, il n'y avait pas de temps à perdre en formalité, si jamais Paige le forçait à la blesser, il savait qu'il devrait le faire, Haron connaissait les moyen de vaincre un ennemis sans le tuer, simple, il neutralisait l'ennemis, malheureusement son adversaire du jour allait surement se montrer bien plus résistant que la normal.

- Pour ce qui est de neutraliser Paige et ses.. Sbires... ça devrait pas être difficile, mais sans la blesser, ça va être une histoire différente, parce que à mon avis elle va se débattre. Enfin.. La duchesse comme vous dite. Alors je préviens, si elle devient trop hostile je cherche plus à comprendre, je la neutralise en lui cassant quelque chose, je prendrais pas de risque à la con pour me donner une pseudo bonne conscience, t'en fais pas, je la tuerais pas si c'est la question que tu te pose, j'ai jamais tué et j'ai pas l'intention de commencer.

Froid? Oui Haron pouvait l'être par moment, mais comment faire entendre raison de la sorte à quelqu'un qui a pendant longtemps été le premier à cogner fort pour assurer sa survie contre ceux qui voulait lui faire du mal. Personne à l'époque n'aurait pleuré son décès, son père qui le battait n'aurait surement jamais sourcillé si il avait découvert que son fils était décédé. Par conséquent Haron ne pouvait se permettre de faire de l'état d'âme. Il ne faisait pas ce qui était juste, mais bien ce qui était nécessaire, mais quelque chose n'était pas totalement vrais. Certes il n'avait aucunement l'intention de tuer Paige pour survivre, mais il savait pertinemment qu'un jour, au fond de lui, il pourrait être amener à tuer autrui, par pour une question de survie personnel, mais bien, parce que parfois, le meilleur choix, le choix le plus logique... Est le plus dur à prendre.

Emma devait apparemment s'occuper de contacter Paige par l’esprit grâce à ses dons, en effet Haron avait oublié ce détail, le pouvoir de la femme pourrait en effet faciliter les choses, peut-être avaient-ils une chance d'en finir sans en faire trop. Peut-être allaient-ils arracher une victoire plus rapide que prévu, mais bien sur le mutant n'y croyaient pas trop, la dessus il tourna les talons et commença à se diriger vers la porte.

- On verra bien... si on m’avait dit qu'ici aussi je devrais cogner pour pas me faire éventrer... J'aurais explosé de rire tellement ça m'aurait paru logique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-lagoon-rpg.forumgratuit.org/
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   Jeu 20 Mar 2014 - 18:28

Personne n’avait le droit de toucher aux proches d’Erïka. La personne qui avait osé poser un geste à l’encontre d’Emma Frost allait grandement le regretter. Déjà que la jeune femme était en colère pour ce qui était arrivé à Sunny, maintenant, elle ne pouvait plus attendre avant de se venger. Elle n’allait pas foncer tête baissée dans la salle des dangers, cela serait idiot. Elle n’était plus aussi impulsive qu’auparavant. Plutôt que de laisser son corps s’exprimer sur le champ, elle laissait son esprit en ébullition trouver la meilleure solution pour mettre fin à tout cela au plus vite.

Erïka exposa une nouvelle fois son plan, y incluant son institutrice, cette fois-ci. Lorsqu’elle reçut l’approbation, par un hochement de tête, de son mentor, la jeune femme ne put s’empêcher de sourire intérieurement. Si Emma approuvait sa stratégie de combat et la laissait prendre les devants dans ce dangereux combat, elle ne pouvait pas être plus heureuse. Cela signifiait qu’elle n’avait pas une mauvaise idée et qu’elle était sur la bonne voie. Par contre, ce n’était pas le moment de penser à cela. Elle aura tout son temps une fois que ce combat sera mené à terme.

Heureusement, elle pouvait compter sur l’aide de ses amis et de son mentor pour l’aider à étoffer son plan afin qu’il soit davantage efficace. Pendant qu’Haron allait faire ce qu’il savait faire de mieux, c’est-à-dire foncer dans le tas, Erïka et Cassandra allaient former un duo de choc pour affronter la duchesse. Avec les balles modifiées d’Erïka, son agilité et ses capacités au combat, tout cela mélangé aux chimères de Cassandra qui semblaient plus que réelles, elles allaient avoir un sacré avantage sur leur adversaire. Enfin, c’était avant que l’illusionniste ne leur révèle que Paige, tout comme l’entité qui la possédait, connaissaient sa mutation ainsi que ses effets. Heureusement, Emma arrivait à une solution à cela. Si elle pouvait utiliser ses dons psychiques contre Paige et la duchesse, elle allait pouvoir faire en sorte que les failles dans le pouvoir de Cassandra ne soient pas détectées. Lorsqu’elle récapitula le plan et demanda à tous et chacun de faire en sorte de ne pas viser directement Paige, mais bien celle qui la possédait, Erïka hocha la tête pour signifier son accord.

Haron était toujours déterminé à casser quelque chose à Paige s’il le pouvait, question de la maitriser. La jeune femme espérait sincèrement qu’il n’ait pas à en arriver là. Elle détestait Paige, mais elle comprenait ce que cela était que de perdre le contrôle de son pouvoir, de ne plus arriver à s’empêcher de faire du mal aux autres. Elle l’avait vécu… en quelque sorte. Lorsque la personne que l’on aime est dans l’incapacité d’avoir le moindre contact humain à cause de son don, n’arrivant pas à en reprendre le contrôle, c’est très difficile à vivre. Elle savait que pour lui, les choses avaient probablement été cent fois pires. Cependant, il n’avait blessé personne. Paige, elle, menaçait l’institut au grand complet à cet instant même.


-« Évite quand même d’y aller trop fort avec elle. T’as peut-être pas la mentalité des X-Men, mais c’est pas pour autant que tu vas blesser l’un d’entre eux si on peut l’éviter. » Elle savait parfaitement que même si elle disait cela, Haron n’allait probablement pas l’écouter. Tant pis.

Erïka était prête au combat. Elle n’avait pas peur de ce qui pourrait s’y passer ou lui arriver, à elle. Par contre, cela n’était pas une raison de prendre des risques inutiles, comme le lui disait Cassandra. Tout le monde devait être sur ses gardes et faire attention à ne pas être blessé gravement. Si l’étudiante souhaitait protéger ses amis, elle devait aussi prendre en considération que ses amis ne la laisseront pas se blesser inutilement. Un mince sourire étira les lèvres d’Erïka pendant quelques secondes.


-« Je ferais attention. »

Alors que les jeunes mutants quittaient la salle d’observation pour rejoindre la salle des dangers, Erïka s’arrêta dans l’encadrement de la porte, laissant les autres la devancer. Emma leur souhaitait bonne chance, ils allaient en avoir besoin. Ils ne savaient pas dans quoi ils s’embarquaient exactement, mais ils savaient une chose : le combat ne sera pas facile. Ils devront être fort et, surtout, ne pas abandonner. La jeune femme se retourna à demi afin de faire face à son mentor.

-« Bonne chance à vous aussi. Si les choses se corsent ici, j’aimerais le savoir tout de suite. Je ne laisserais plus cette pétasse vous faire du mal, quoi qu’il en coute. »

Sur ces mots, elle tourna le dos à Emma et alla retrouver les autres. La salle des dangers était devant eux, à présent. Erïka tourna la tête vers Haron. La jeune femme comptait attendre qu’il fasse les premiers pas dans la salle et, surtout, ouvre les portes, avant d’entrer en compagnie de son amie.

-« À toi l’honneur, Haron. »

Arme en main, Erïka était maintenant prête à attaquer. L’inconnu ne lui faisait pas si peur que ça. Par contre, elle avait un mauvais pressentiment. Elle espérait que tout ira bien pour ses amis et que personne ne s’en sortira dans un sale état. À présent, il n’était plus possible de reculer. Il était temps d’affronter le danger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paige Hart

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 15/11/2013

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   Jeu 20 Mar 2014 - 22:15

Spoiler:
 

Dans la grande pièce, vous ne voyez que de faibles lumières éclairer le marécage d’ombre au sol. Impossible de savoir si vos pas vont engluer vos mouvements, mais au final, alors que vous entrez tous les trois dans la pièce prudemment, vous constatez que l’ombre au sol est aussi solide que le métal. Dusk ne se cache pas, elle est simplement là, au centre de la pièce, un trône d’ombre façonné à même le sol. Étrangement, alors que vous avez tous eu la chance de voir les dons de la X-men, quelque chose de louche semble se produire dans la pièce : la texture des ombres est bien plus dense et ferme qu’à l’habitude. Elle garde ses yeux rivés sur vous trois alors que vous entrez, tenant dans ses mains une lance plus grande qu’elle encore ornée de symboles noires. Vous ne pouvez pas savoir de quel matériau cette arme est faite, mais inutile de dire que, même avec la force immense d’un minotaure, elle ne pliera même pas.

Vêtue d’une robe datant du siècle dernier mais en excellent état, Dusk vous jauge, vous évalue, vous analyse. Un petit sourire satisfait se dessine sur ses lèvres, alors que le décor se met à changer. Des masses d’ombres commencent à émerger doucement du sol, montant parfois assez haut, suffisamment pour faire un genre de toile dans l’air, avant de retomber. Le sol sur lequel vous prévoyez vous battre ne sera pas des plus stables, et une seule personne est en contrôle de votre entourage : celle que vous allez affronter.  Vous pouvez voir, à la façon dont elle se tient, qu’elle ne semble pas du tout stressée ou inquiète de vous voir. Le sourire qu’elle affiche vous donne plutôt l’impression qu’elle n’attendait que ça. Ses yeux se rivent naturellement vers Cassandra, puis sur Haron, et enfin sur Erïka. Se penchant quelque peu, elle se tourne vers les ombres couvrant les vitres au-dessus de sa tête qui se dégagent doucement, dévoilant Emma. Bien qu’il y ait une vitre entre Dusk et toi miss Frost, tu sens que la femme qui se trouve devant toi à tout autant de prestance que les membres du club des Damnés. Alors qu’elle se lève, faisant disparaître le trône sur lequel elle siégeait, vous constatez que chaque de ses mouvements, en plus d’être gracieux et agiles, laissent une traînée d’ombre, comme une sorte de voile invisible qui la couvrirait en permanence. Inutile de dire qu’il n’y a pas grand-chose qui vous inspire confiance dans cette atmosphère.


-Enfin ! Vous en avez mis du temps ! J’espère que vous avez apprécié le chemin que vous avez parcouru. Ça prouve qu’il y a bien quelques âmes utiles encore ici. Vous vous joindrez parfaitement à ma collection, c’est  certain.

Du mur opposé, les ombres commencent à changer de forme, se transformant lentement en longues pointes qui vous font penser à des flèches sans plumes. Du plancher jusqu’au plafond et sur toute la longueur du mur, autant dire que ce ne sont pas les munitions qui manquent. Cette simple action ne lui demandant presque pas de conversation, Dusk fait virevolter sa lance agilement, en profitant même pour faire quelques arabesques. Doucement, le sol sur lequel vous vous trouvez commence à bouger, faisant comme un piédestal en son centre sur lequel se tient votre ennemie. Les marches sont petites, vous permettant de vous battre sur celle-ci sans grand problème, mais l’avantage reste à la personne qui se trouve en haut, soit pour le moment la femme devant vous. L’ambiance qui règne, en plus des menaces de morts évidentes, devient de plus en plus lourdes, vous sentez votre volonté trembler. C’est bien plus qu’une simple impression de peur, c’est carrément une épée de Damoclès au-dessus de votre tête : toute la salle vous semble être un piège mortel, un piège autant visible qu’invisible… et vous venez d’y entrer comme de gentils moutons à l’abattoir.

Emma, toi seule a des capacités mentales assez puissantes pour savoir que ce qui se passe dans l’esprit des mutants de la salle est une chose que toi-même aurait pu faire. Affaiblir l’esprit, ralentir les pensées, interrompre les ondes nerveuses, ce sont des choses que tu serais en mesure de faire. Protégée par ta propre barrière mentale, tu sens tout de même une pression désagréable sur celle-ci. Cette femme possède des capacités importantes dans des domaines bien similaires au tien. Que choisis-tu ? Protéger ton esprit au maximum, bloquant ainsi toute intrusion ? Contre-attaquer ? Ou alors aider l’âme de ton équipe de mutant, affecté par les dons de la Duchesse ?

Quant à vous, mes trois moutons… que faites-vous ?


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandra Farrell

avatar

Messages : 273
Date d'inscription : 10/08/2012
Age : 25

Fiche Tecnhique
Metier: Stand by...
Age : 25
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   Dim 23 Mar 2014 - 0:21

Leurs pas résonnèrent sur le sol métallique, témoignage auditif de leur détermination à tous d'en finir. Emma était restée dans la salle de contrôle, aussi le trio seul s'engagea dans la salle des dangers, entièrement couverte d'ombres, bien plus denses que celles que Cassie avait déjà croisées un moment auparavant.

Dusk – ou plutôt l'esprit qui s'était emparé de son pouvoir et d'une partie de son apparence – trônait littéralement au milieu de la pièce, lourdement armée. La tâche n'allait pas être aisée. Cet esprit était puissant, cela pouvait se ressentir dans son aura, dans toute cette pièce étouffante, remplie de ténèbres. Ténèbres qui allaient jusqu'à suivre Dusk dans le moindre de ses déplacements. Cassandra ressentit son moral, sa confiance et sa détermination s'ébranler. Y arriveraient-ils ?

Oui. Cassie ne laissa pas cette déprimante aura influer sur sa colère.

    « Ta collection ? Tu t'es bien assez amusée comme ça. Tu vas vite retourner dans ton foutu monde de ténèbres. »


Jetant un coup d’œil à Erïka, Cassandra enclencha son pouvoir. Des créatures sortirent des ombres pour fondre sur Dusk. Erïka pouvait ainsi tirer sur les créatures pour camoufler ses balles qui atteindraient la duchesse. Cassie en créa suffisamment pour occuper leur ennemi et laisser à Haron un certain effet de surprise. Et comme complément, la jeune femme invoqua des lanternes illusoires, stratagème qui avait, malgré sa petite efficacité, toujours fonctionné depuis le début de l'affaire.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Frost

avatar

Messages : 484
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 30
Localisation : Dans ta tête.

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age : 28 ans
Nationalité : Americaine

MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   Lun 24 Mar 2014 - 22:46


Secouant doucement la tête en signe de désapprobation, Emma fixait Haron. Son regard en disait long. Elle l'avait prévenu qu'il devait éviter de blesser Paige, mais elle ne pouvait nier que son argumentation était juste. Il ne fallait pas prendre de risque, il fallait protéger tout le monde, coûte que coûte. Erïka lui signifia qu'il n'avait pas l'esprit X-men à parler comme ça, et pourtant...
Soupirant un peu, elle prit la parole.


- Non, Erïka. Il a raison. L'esprit X-men, comme tu dis, c'est aussi de savoir faire des choix difficile. Et être X-men, c'est risquer sa vie pour les autres, dans tout les sens du terme. Chacun de nous est prêt à se sacrifier si aucune autre solution n'est envisageable. Aussi, en tout dernier recours il faudra peut-être envisager de faire du mal à Dusk. Je sais que c'est dur à admettre, mais si à un moment c'est elle ou vous, n'hésitez pas. Je suis persuadée qu'elle dirait la même chose à notre place.

Emma aimait entendre les rumeurs circulant sur son compte. Particulièrement celle qui disait que son cœur était gelé, qu'il ne fonctionnait plus, qu'elle n'avait pas d'émotion. Ce genre de croyance populaire lui offrait une certaine protection. Pourtant, ce n'était pas la vérité. A cette instant précis, l'organe qui battait à tout rompre dans sa poitrine, et l'étrange gout amer envahissant sa bouche alors qu'elle parlait, le lui rappelait bien. Elle n'avait pas envie que les choses en arrive là, mais elle pensait avant tout à la sécurité générale. Entre Paige et le reste de l'institut, son choix était fait. Tout comme elle avait choisie d'ôter la vie à sa sœur pour protéger ses anciens élèves. C'était le genre de décision qui hantait à vie, mais qu'elle savait être la meilleure. Cependant, elle espérait que si ils en arrivaient là, ce ne serait ni à Haron, ni aux deux filles de s'en charger. Elle préférait prendre ce genre de poids sur ses épaules, elle n'était plus à ça près. Mais le soucis, c'est que ce n'était pas à elle de décider. La situation n'était à l'heure actuelle, absolument pas sous son contrôle et elle détestait ça.

Tournant la tête vers Erïka, elle lui offrit son sourire le plus confiant lorsque cette dernière lui demanda de la tenir au courant si les choses se passait mal pour elle.


- Tout ira bien, ne t'en fais pas. Concentres toi sur ton objectif.

Ah, ce qu'elle savait bien mentir. Emma n'était pas bête et elle connaissait parfaitement les risques. Se séparer du groupe et se retrouver seule à l'écart faisait d'elle une proie facile. Mais ça importait peu. De la salle de contrôle, elle pourrait guider les autres, les protéger. Et si son corps venait à être assaillis, il lui restait une ultime carte dans la manche. Jamais, elle ne permettrai à la Duchesse de l'emporter. Elle s'était joué d'elle, elle avait attaqué une zone sous SA protection et pour toutes ces erreurs, Emma comptait bien la faire payer... mais si c'était la dernière chose qu'elle ferait.

Elle regard ensuite le trio s'éloigner avant de s'approcher du bord de la salle. En bas, les choses ne se présentaient pas bien. Il faisait sombre, très sombre, et l'air paraissait saturé d'énergie négative. Les trois jeunes gens allaient vraiment devoir être fort. De son côté, malgré la pénombre, elle savait qu'elle n'aurait pas de mal à les distinguer. Du moins, leur aura psychique. En attendant, tout ce qu'elle percevait, c'était des ombres tourbillonnantes et l'esprit de la duchesse trônant au milieu. Un esprit vif, mauvais et terriblement puissant.

Inspirant pour se donner du courage, Emma murmura quelques mots.


- Je ne permettrai pas que ça se reproduise...

Ces mots, elle les avaient confiés à Charles lorsqu'elle avait rejoint l'école. C'était une forme de serment, de promesse et elle comptait bien la tenir. Se concentrant, elle chercha à repousser toute forme de peur et à ne penser qu'à une chose... le combat.  

Lorsque les trois jeunes gens pénètrent dans la pièce, elle était prête. Pourtant, malgré sa détermination, une ombre noircissait le tableur (jeu de mot hoho). Bien qu'elle ait concentré ses dons au maximum, quelque chose semblait l'empêcher d'avoir les pleins pouvoir psychique sur la salle en contre bas. C'était un peu comme si deux énergies égales entraient en contact, se repoussant et s'attirant à la fois. C'était épuisant...
Aussi, l'enseignante compris bien vite qu'elle allait devoir choisir un domaine d'action. Elle ne pouvait pas se protéger, protéger les autres et attaquer en même temps. Réfléchissant à tout vitesse, elle opta pour la protection de l'équipe. Après tout, eux pouvaient attaquer. Quant à sa propre protection, elle tiendrait le temps qu'elle pourrait, puis Emma userait de son joker. En attendant, seuls les résidents comptaient.

Pénétrant leurs esprits, Emma constata qu'elle n'était pas la seule à subir les assauts psychique de la Duchesse. Décidément, elle avait bien fait de choisir cette tactique. Grace à elle, elle allait non seulement pouvoir communiquer avec les trois autres, mais également les protéger, eux, au maximum; leur offrir une certaine clarté d'esprit, chasser le doute et la peur autant que possible. Non, la Duchesse ne les posséderaient pas, ne les affaibliraient pas, c'était hors de question.  
 

** Ne baissez pas votre garde et fiez vous à ma voix. Personne ne sait de quoi elle est capable et ce que vous risquez d'affronter. Mais une chose est certaine, je suis avec vous, j'ai... confiance en vous. Renvoyons la d'où elle vient, tous ensembles. **

_________________

" Le monde entier nous regarde à présent,
nous ne devons être rien de moins que fabuleux. "
Emma Frost - Amy Grimm - Honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haron Karzen

avatar

Messages : 322
Date d'inscription : 13/10/2011
Age : 26
Localisation : Institut

Fiche Tecnhique
Metier: Gérant d'un magasin d'instrument/Boxeur en ligue amateur
Age : 21 ans
Nationalité : américain

MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   Mar 25 Mar 2014 - 20:09

Haron fut surpris en voyant que Emma lui accordait un point à lui, le laissant quelques secondes en blanc, bien sur il se repris dans l'immédiat et ne laissa rien transparaître. Il devait rester concentré sur l'instant présent, il ne pouvait se permettre de se retenir si Paige devenait trop hostile, il était évident qu'il allait devoir lui faire du mal pour éviter que la situation n'empire, ensuite fallait-il voir jusqu’où faudrait-il aller, le jeune mutant doutait fortement qu'il soit nécessaire de la tuer, il n'était de manière pas encore prêt à tuer quelqu'un d'autre malgré ses accès d’extrême violence, il savait toujours s’arrêter au bon moment bien que cela ne paraisse pas tant.

Attendant peu, il prit la porte en premier, direction la salle des danger, c'était la première fois qu'il y mettait les pieds et pourtant le danger qui y résident lui paraissait plus dangereux que la salle ne le laissait présumer. En entrant, le doute se mit à l'assaillir, même si ce doute n'était évidemment pas naturel, Haron ne pu s’empêcher de douter de lui, de craindre de se faire tuer, chose qu'il réprimait toujours au fond de lui dans les cas d’extrême, cette fois-ci elle prenait doucement le dessus.

Pendant un instant, il se mit à voir flou, comme si le monde s’érodait sous ses pieds, cependant il devait avancer, mais la peur avait été aussi pour le minotaure un étrange facteur d'agressivité, comme une bête se sentant acculé la crainte le menait parfois à être plus dangereux qu'à l'accoutumé, la réalité, c'est que malgré son grand contrôle de son pouvoir, passivement, il était au fond de lui une bête sauvage dont les réactions ne peuvent être totalement prévisible, bien que l'on ait jamais vu Haron perdre la raison, il est déjà cependant arrivé qu'une part de la bête ait influencé Haron, le rendant pendant certaine période plus agressif et prompt à la violence presque gratuite, bien heureusement ce genre de chose était suffisamment rare pour ne pas être trop suspicieuse.

Cependant Emma Frost sembla veiller sur eux, la voix de la femme voulant les guider afin qu'ils ne flanchent pas, il ne pu s’empêcher de penser qu'Emma Frost était malgré son air froid, quelqu'un de bienveillant. Puis enfin il se concentra de nouveau sur Paige, ou du moins ce qui était censé être Paige, étant donné son état on pouvait presque dire qu'il ne s'agissait pas de Paige, malheureusement c'était son corps, même si par pure esprit de vengeance il comptait bien laisser quelque marque de coups, histoire de faire comprendre qu'il ne fallait pas le prendre pour un branque.

- Trophée? Sans déconner, t'y crois vraiment? S'exprima t'il en lâchant un petit sourire narquois. On va devoir te remettre les idées en place ma grande.

Puis Haron pris une position plus stable, écartant les jambe, il prit une grande inspiration, pendant un instant il sentit les battement de son cœur devenir plus violent, ses muscles se mirent à convulser violemment, comme s'ils étaient en gélatine. Erika avait peut-être vu ses cornes une fois, mais elle n'était pas au courant que son pouvoir était aussi dirigé sur la puissance brute. Le corps d'Haron enfla dangereusement, il n'allait pas la ménager, l'ossature du garçon, s'allongea et surtout augmenta en volume ainsi qu'en solidité, sans prendre une apparence grotesque, sa musculature atteignait un niveau rapidement imposant, à la base il voulait user de plus de force, mais par compassion il voulait tenter de ne pas faire trop non plus, mais bien sur, il savait qu'il serait obligé de se remettre à niveau par la suite.

- J'espère que ton plan va fonctionner, j'suis pas sur que ça suffira sinon. J'aimerait ne pas ya ller à fond non plus.

Bien sur Haron faisait allusion au fait qu'il ne voulait pas se transformer en minotaure, la raison était qu'il avait encore du mal avec cette forme et qu'il avait toujours ce soucis de myopie avancée en état bovin, sa force était certes pratique en tant que minotaure, mais si il n'y voyait pas assez il pouvait devenir inutile, Haron ayant beaucoup de mal avec la localisation auditive et l’odorat qui était pourtant les sens les plus évolué sous cette forme pour pallier à cette vue défaillante.

Sur ceci, Haron fut le premier à s'élancer, optant pour le bourrinisme et le rôle de tank, il se savait suffisamment résistant et endurant pour encaisser largement plus de dégâts que la grande majorité des gens. Il prit une position jambe fléchit et fit un bond vers la femme en cognant le sol de ses poings, provoquant une onde de choque autour de lui et en tentant de l’affecter si possible, vu qu'(il avait réussit à dissiper la brume en bougeant suffisamment, peut être qu'en provoquant de véritable onde de choque il arriverait à perturber ses pouvoirs, il avait de la puissance à revendre, donc il devait essayer.

carrure actuel d'Haron:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-lagoon-rpg.forumgratuit.org/
Paige Hart

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 15/11/2013

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   Mer 26 Mar 2014 - 22:19

-Mon monde des ténèbres ? Mais vous n’avez encore rien compris… Ce n’est pas « mon » monde des ténèbres, c’est celui de cette tendre jeune fille, vous répond la Duchesse en se pointant elle-même. Cela fait des années qu’elle rêve de pouvoirs immenses… je me suis contenté de lui donner… un coup de pouce.

Soulagé de la présence mentale de la Duchesse par l’intervention d’Emma Frost, vous retrouvez vos moyens et votre détermination. Cela n’empêche pas les différentes menaces de planer au-dessus de votre tête, et malgré tout votre courage, un filon de peur demeure. Pourtant, vous semblez avoir la force de caractère nécessaire pour mettre vos craintes de côtés. C’est avec un sourire sadique que la Duchesse reçoit votre première force d’assaut, composé d’un guerrier surhumain et d’une invocation de différentes créatures d’ombres, accompagnés de lumières dans la salle.

Pour ce qui est de la lumière, excepté vous donner une meilleure perception de la salle où vous vous trouvez, tu constates Cassandra que ton stratagème n’a plus les effets qu’il avait. Les ombres ne semblent plus du tout blessés par celles-ci, bien mieux contrôlés que l’espèce de brouillard que tu croisais à chaque pas plus tôt dans le manoir. N’empêche, c’est fort pratique pour vous de savoir où mettre les pieds, et ça vous permet de voir les « pièges » de toiles apparaître et disparaître un peu d’avance, vous donnant le temps de réagir.

Les ombres que tu invoques se joignent à l’assaut d’Haron sur la Duchesse de façon directe, tentant de la distraire de la vraie menace, soit le bourrin qui s’approche d’elle en faisant un long bond. Pourtant, celle-ci ne se laisse pas déconcentrer outre-mesure, connaissant déjà les effets de ton don. De sa grande portée Haron, elle te garde sur le qui-vive, t’obligeant, à chaque de ses assauts, à reculer d’une marche et à rester à distance. Même si tu sais te battre, la grande lance de ton adversaire t’empêche d’avancer et de porter des coups. De plus, en reculant, tu commences à perdre l’équilibre peu à peu, et tu te doutes que tes chances de briser son offensive sont minces.

Par chance, les créatures d’ombres de Cassandra l’empêchent de bien voir les mouvements du métamorphe minotaure, et elle aussi doit se battre à reculons. Ce n’est pas assez pour la Duchesse cependant, qui, d’un geste de la main, fait partir deux salves de flèches d’ombres du mur du fond qui foncent sur l’invocatrice et sur Erïka. Vous devez choisir : esquiver vers les murs, vers le centre de la pièce, ou alors trouver une façon de bloquer.

Emma, pendant ce temps, tu sens que la force qui pesait sur l’esprit de ton équipe s’est calmé, tu es désormais seule dans leur esprit. Devant vous tous, au centre de la pièce, vous voyez la Duchesse reculer en flottant dans les airs, soutenue par une planche d’ombre. Psalmodiant une incantation digne des romans les plus fantastiques, de sa main vide, elle fait le mouvement d’un lancier qui décoche une lance à sa cible. Là où elle « vise », d’autres lances d’ombres apparaissent, plantés dans le sol, alors que des cercles d’invocations apparaissent tout autour de celles-ci. La duchesse en a lancé une derrière elle, les deux autres à sa gauche et à sa droite. Vous pouvez voir que des énergies mystiques semblent émaner de ces cercles, ce n’est pas naturel, et ça n’indique rien qui vaille.

Miss Frost, par la fenêtre dégagée, tu constates que des « pics » d’énergie psychique se manifestent aux points ou ces lances sont enfoncés. Une énergie, provenant d’ailleurs, semble se concentrer, mais tu n’es pas en mesure de dire de quoi il s’agit encore. Pire encore, tu constates que la pression revient sur ta propre barrière mentale, de façon plus concentrée, plus précise. Cette force sonde chaque centimètre de ta protection à la recherche d’une faille, mais elle le fait d’une telle précision qu’il est évident qu’elle a plus d’expérience que toi. Même si votre force est similaire, ses propres dons sont très impressionnants et te donnent du fil à retordre.

Quant à toi, Haron, dès que les pieds de la Duchesse quittent le sol, une volée de flèche d’ombres supplémentaire quitte le mur du fond pour te foncer dessus, visant à t’empêcher d’intervenir, d’agir ou de faire quoique ce soit. Même tes muscles gonflés ne pourraient soutenir un tel assaut bien longtemps.

Que faites-vous ?


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   Sam 29 Mar 2014 - 6:06

Erïka n’avait pas encore l’esprit des X-Men. Pourtant, elle essayait de s’imprégner de certaines de leurs valeurs. Elle ne pouvait pas se forcer à être quelqu’un qu’elle n’était pas, elle ne pouvait pas s’obliger à penser ce qui ne lui plaisait pas. Par contre, elle pouvait apprendre et comprendre. Pour elle, en étant X-Men, il fallait savoir protéger les autres mutants, autant que possible. Elle se basait sur la vision plutôt pacifiste du professeur Xavier, bien qu’elle était loin de la comprendre entièrement. Emma avait raison, mais cette fois la jeune femme ne pourrait l’admettre. Elle fit une petite moue frustrée qui ne s’afficha que lors de minces secondes sur son visage. Elle avait l’habitude d’être la favorite d’Emma, bien qu’elle faisait comme si rien n’était et prétendait s’en foutre. Elle se sentait toujours plus fière et en confiance lorsque son professeur lui donnait raison ou approuvait ses idées. Là, elle donnait raison à Haron. Étrangement, elle ressentait une pointe de jalousie. Pourtant, elle ne devait pas, elle ne voulait pas. Elle se contenta alors de rester impassible. Elle faisait confiance au jugement de son professeur.

Par contre, elle ne comprenait pas pourquoi certains éléments qu’on tentait de lui inculquer étaient en total contradiction avec ce qu’elle entendait. Il fallait savoir prendre des décisions difficiles en tant qu’X-Men, ça, elle le comprenait bien. Par contre, on lui reprochait de risquer sa vie inutilement. Erïka se souvenait de cette mission dans laquelle elle s’était retrouvée avec Paige et Scott. Ils s’étaient plaints d’elle tout au long de l’infiltration, ils ne s’étaient pas gênés de lui rappelait qu’elle prenait des risques qu’ils jugeaient inutile alors qu’elle savait très bien ce qu’elle faisait et qu’elle savait qu’en posant un geste, elle ne risquait pas d’être blessée ou même pire. Elle agissait en connaissance de cause.

-« Il va falloir m’expliquer, alors pourquoi je me fais toujours engueuler quand je risque ma vie pour les autres alors. Je dois être celle qui en a le plus rien à foutre d’être blessée ou bien de crever si c’est pour sauver la vie de quelqu’un. Va falloir vous décider. » Protesta-t-elle. « Je ne chercherais pas à la blesser si je peux l’éviter. Je sais aussi qu’il y a un moment où on n’a plus le choix et qu’il faut tuer pour sauver notre peau. À ce moment-là, je saurais ce que j’ai à faire. »

Avant de sortir de la pièce, Erïka demanda à Emma de la tenir au courant s’il se produisait quelque chose dans la salle d’observation. Elle voulait être là pour elle si elle était en danger. Cependant, elle ne pouvait savoir ce que le futur lui réservait. Elle espérait simplement que tout aille bien pour tout le monde. C’était utopiste, elle savait bien qu’il n’y aura peut-être pas d’happy ending. Elle devait se faire à cette raison. Il était temps de combattre.

Erïka savait que rien ne pouvait bien se passer. Elle avait vu ce qui s’était passé aux étages supérieurs de l’institut. Elle avait constaté que la duchesse était puissante et qu’elle sera loin d’être facile à battre. Les mutants allaient devoir se montrer plus malins qu’elle et tenter de la battre à son propre jeu. La lumière ne leur sera probablement pas utile dans cette situation-ci. Erïka l’avait bien trop souvent utilisée contre les sbires de ce démon. Il allait donc s’attendre à parer ce type d’attaque. Il fallait la surprendre autrement.

Erïka laissa Haron pénétrer en premier dans la pièce. Quelques secondes plus tard, elle posa les pieds dans la salle des dangers. Cette pièce n’avait jamais été très accueillante, mais maintenant qu’elle était assaillie par les ombres, elle lui semblait encore moins chaleureuse. En fait, elle ne savait pas pourquoi, elle n’avait plus envie d’entrer dans cette pièce. C’était comme si toute motivation la quittait soudainement. Elle souhaitait, maintenant, quitter cet endroit et se retrouver dans son lit, couchée dans les bras de celui qu’elle aimait. Pourquoi se battre ? Pourquoi mettre tant d’effort et risquer sa vie pour Paige ? Cette femme, elle ne l’aimait pas, de toute façon. Elle n’avait aucune raison de se battre pour la sauver. Elle pouvait simplement quitter cet étage et aller faire quelque chose de plus intéressant. Elle commençait à avoir faim, pourquoi ne pas se faire un sandwich ?

La voix d’Emma la ramena à la raison. Elle devait suivre les paroles de son mentor, ne pas se laisser envahir par la négativité de la duchesse. Erïka leva la tête vers la reine des ombres et la toisa d’un regard mauvais. Hors de question de quitter cet endroit sans avoir botter le cul de cette sale garce. Il n’y avait pas de temps pour les paroles. Elle laissait Haron et Cassandra dialoguer avec la duchesse s’ils le voulaient, mais la jeune femme ne comptait pas gaspiller ainsi son précieux temps. Observer, analyser, planifier, puis attaquer. Elle n’avait que quelques secondes pour effectuer toutes ces actions, prendre connaissances des pièges visibles malgré la pénombre. Elle se souvenait parfaitement de la première fois qu’elle avait faite face à des hologrammes, dans la salle des dangers. Elle se souvenait également de son mentor, lui interdisant de perdre son temps en tentant d’intimider par la parole. « Ce ne sont pas tes mots qui doivent être intimidant, mais ta prestance, ton attitude. », avait-elle dit. Erïka s’en souvenait toujours et elle comptait bien continuer d’appliquer cet enseignement. Elle n’était plus la gamine qu’elle avait été la première fois qu’elle avait posée le pied dans cette salle. Elle avait changée. Elle ne sera plus jamais la même. Ce ne fut pas avec crainte qu’elle affrontait la situation actuelle, mais bien la tête haute.

Lorsqu’Haron lui adressa la parole, elle tourna à peine la tête en sa direction. Sa réponse fut brève, son ton de voix neutre.


-« Ferme-là et fonce. »

Erïka était consciente du danger qui les entourait. Elle n’avait pas peur. Elle avait confiance. Elle savait qu’elle pouvait tout obtenir dans la vie. Ce qu’elle souhaitait, cette fois, était la mort de la duchesse. Elle allait tout faire pour y arriver. Il était temps de commencer ce foutu combat. Ils avaient assez joué.

La duchesse se tenait sur son piédestal, au centre de la pièce. Haron avait fait en sorte de gonfler les muscles de son corps afin d’être plus imposant, mais également plus fort. Finalement, ce n’était pas si mal qu’il ait refusé de porter un chandail. Au moins, le matériel avec lequel était faite la paire de pantalon qu’il portait sera peut-être plus résistant que n’importe quel tissu et n’éclatera pas. Voir son ami complètement nu au milieu d’un combat contre une dangereuse mutante alors que leurs vies ainsi que celle des résidents de l’institut étaient en danger ne faisait pas partie de fantasmes.

Lorsque Cassandra fit apparaitre des créatures d’ombre, Erïka s’en servit pour se dissimuler. Elle était capable de suivre leur rythme, de courir, de faire des acrobaties s’il le fallait, tant qu’elle arrivait à rester derrière elles et ainsi faire croire à la duchesse que les illusions de Cassandra n’étaient pas aussi inoffensives que ce qu’elles semblaient être. Se rapprocha dangereusement de la duchesse, Erïka espérait pouvoir la toucher sans trop de mal. Elle était en mesure de tirer, même en mouvement, mais cela n’était pas aussi simple que de rester immobile. Elle devait bien calculer ses distances et la trajectoire qu’allait effectuer ses balles, le tout en l’espace de courtes secondes. Elle se servait des quelques lumières éclairant la pièce pour savoir où elle se dirigeait et, surtout, savoir où elle devait éviter de poser les pieds.

Lorsque l’une des créatures lança une attaque contre la duchesse, Erïka visa avec son arme, en direction de celle-ci. Sa balle n’allait pas la toucher, mais plutôt la frôler, ce qui était l’effet escompté. La reine des ombres devaient déjà garder Haron à distance. Avec les attaques combinées d’Erïka et Cassandra, elle ne saura plus où donner de la tête. En appuyant sur la gâchette la jeune femme le regretta aussitôt. Elle aurait peut-être dû attendre afin de garder l’effet de surprise. Trop tard. Peu de temps pour réfléchir, encore moins pour agir. Elle devait faire confiance à son instinct.

En attendant, parmi tout ce brouhaha, le sifflement des flèches filant à une vitesse folle depuis les murs de la pièce, Erïka décida de les d’esquiver. Elle fit une roulade, puis se stabilisa l’espace de deux secondes pour tirer une balle sur l’une des flèches et espérer ainsi la détruire. Par contre, elle ne resta pas en position pour regarder, se redressant aussitôt pour éviter une autre flèche d’un mouvement souple et agile. Sans plus attendre, elle reprit sa course vers les escaliers. Elle se fiait à son ouïe pour tenter de percevoir le sifflement des flèches dans l’air et ainsi les éviter autant que possible.

Du coin de l’œil, elle aperçut ces étranges cercles se former sur le sol. Elle s’en éloigna autant que possible en évitant de trop dévier de sa trajectoire. Chaque seconde était importante. Lorsqu’une nouvelle vague de flèches fut décochée en direction d’Haron, Erïka accéléra, poussant son corps à dépasser ses limites, à courir bien plus vite, sachant qu’elle devait faire vite. Elle tira vers l’une des flèches, mais savait qu’elle ne pourrait pas toutes les avoir. Elle décida alors d’attraper l’une d’elle en plein vol, se tassant rapidement sur le côté pour ne pas être directement dans sa trajectoire. Il fallait simplement espérer qu’elle réussisse et, surtout que cela ne se retourne pas contre elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Frost

avatar

Messages : 484
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 30
Localisation : Dans ta tête.

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age : 28 ans
Nationalité : Americaine

MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   Jeu 3 Avr 2014 - 19:33


Depuis leur toute première rencontre, il y avait toujours eut une sorte de lien particulier entre Erïka et Emma. Au fil du temps, c'était même presque devenue de symbiose. Pourtant, quelques fois, leurs opinions et leurs visions des choses divergeaient. Dans ces moment là, l'enseignante n'avait pas peur d'afficher les siennes. Peut-être qu'un autre professeur aurait eut peur de froisser la jeune russe et de perdre ainsi sa confiance, mais pas elle. Après tout, quel genre de mentor serait-elle si elle se courbait de malhonnêteté en reniant ses idées pour se plier au bon vouloir de sa protégée ? Non, Emma était franche, même si cela pouvait agacer l’adolescente. Et nul doute que c'était le cas, au vu de la brève moue qu'elle afficha.

La grande blonde inclina un peu la tête en toisant la demoiselle, comme pour lui signaler que ce n'était pas le moment de faire le bébé offusqué. Haron avait raison, c'était un fait, elle n'y pouvait rien. Mais entre massacrer Paige sans réfléchir et la blesser en cas d'extrême nécessité, il y avait un fossé. Et ça, elle espérait que le minotaure ne l’oublierait pas.

Sûre que le sujet était clos, la psionique laissa échapper un léger soupir lorsque Erïka relança le débat. Étais-ce vraiment le moment ?


"C'est bien là le problème, Erïka. Tu en as "rien à foutre". Il y a une différence entre sacrifice nécessaire et suicide. Je peux sans peine compter sur les doigts d'une main le nombre de fois ou je me suis retrouvée face à un tel choix. Pour toi, il me faudrait faire appel à Shiva pour compter. Ta vie est aussi précieuse que n'importe quelle vie, ne l'oublie pas. Et c'est pour ça, qu'aujourd'hui, je te demande... je vous demande à tous les trois, de penser à vous avant tout. D'accord ?"

Et lorsqu'elle disait "vous", c'est exactement ce qu'elle pensait. Elle ne s'incluait pas l'équation. Emma n'était ni masochiste, ni suicidaire et encore moins portée par un désir de martyr. Sa vie, elle y tenait, vraiment. Cependant, elle savait que le combat à venir risquait d'engendrer de la casse. Et elle refusait que les pots cassés soit les trois jeunes gens. Après tout, ils étaient sous sa charge... sauf peut-être la brune, dont elle ne connaissait pas le statut au sein de l'école. En tout cas, elle n'était pas X-Men, ce qui la mettait elle aussi dans le panier des gens à protéger.

C'est d'ailleurs ce que la psionique s'évertuait à faire, perchée dans la salle des ordinateurs au dessus de celle des dangers. A peine les trois résidents étaient ils entrés dans la pièce en contre bas, que la Duchesse avait cherchée à pénétrer leurs esprits. Mais ça, c'était sans compter sur le bouclier mental que leur offrait la télépathe.

Emma avait du mal à voir ce qui se passait en dessous d'elle. Cependant, grâce aux énergies mentales, elle arrivait à avoir une assez bonne idée de l'ensemble de la scène. Aussi, lorsque Haron chargea vivement, elle se permis quelques mots dans son esprit.


**Doucement. Je sais que tu es fort, mais nous ne connaissons pas encore la force de l'ennemis. Force la à se dévoiler mais reste prudent. A vouloir courir trop rapidement, on tombe. Restes sur tes gardes, quitte à revenir en retrait. Tu es fonceur mais prendre du recul et le temps de réfléchir est primordial. Tu n'en perdra pas de ta puissance d'attaque, bien au contraire, elle pourrait en être renforcée.**

Prudence, réflexion, sécurité. C'était les mots d'ordres. Il fallait comprendre ce qu'ils affrontaient, peut-être même l'épuiser pour créer une brèche d'attaque. Et si cela devait arriver, la lutte risquait d'être longue et acharnée. Autant économiser ses forces.

Et en parlant d'économiser ses forces, Emma allait en avoir besoin. La duchesse attaquait sur plusieurs fronts mentaux et lui était impossible de riposter sur tous. C'était donc avec stratégie qu'il lui fallait agir. Comme une partie d'échec en mode défense, pas à pas, répondant à chaque avancée de l'adversaire. Pour l'instant, la femme avait libérée les esprits des trois jeunes gens. Etais-ce à cause de la présence d'Emma ou pour se concentrer sur autre chose ? Car après tout, tant qu'Emma était occupée dans la tête de ses protégés, elle n'était pas vraiment une menace. Pourquoi donc lui offrir le loisir d'en sortir et d'agir à sa guise ?

Inspirant, la télépathe décida de changer de plan d'action, en mimétisme avec l'ennemis. Si il revenait à attaquer l'esprit des résidents, Emma leur offrirait à nouveau une sécurité. Mais pour l'heure, elle voulait être prête à réagir à tout éventuel nouveau mouvement de la part de la duchesse. Cette dernière ne tarda d'ailleurs pas à agir.

Sondant les éventuelles ondes mentales de la salle des dangers, elle remarqua l’apparition de points de concentration. Ça n'était jamais bon. Elle chercha donc à affaiblir ses "pilliers énergétique". Hélas, impossible de les atteindre. C'était un peu comme un boomerang. Plus elle essayait de pénétrer les choses, plus son propre bouclier mental se voyait plier sous la pression de l'énergie psychique. Inutile de continuer avec cette stratégie. Cependant, même en cessant ses attaques, sa protection continuait de subir celles de la duchesse. De plus en plus vives, de plus en plus précise. Emma n'allait pas pouvoir tenir ce rythme bien longtemps.

Un nouveau regard en contre-bas. L'espace d'un instant, la jeune femme hésita à se mêler au combat, délaissant ses dons mentaux pour aborder sa forme de diamant. Plus d'énergie psychique, plus d'attaques mentales c'était évident. Réfléchissant très vite, Emma remarqua une volée d'objets rapides, fusant vers Haron. Non, elle ne pouvait pas les laisser sans guide. Il avait besoin de sa vision générale. Projetant rapidement son propre esprit dans celui du minotaure, elle l'avertit de l'attaque, espérant qu'il avait pris en compte son conseil précédent et soit assez sur ses gardes pour reculer à temps. Même si il pouvait sans doute encaisser une rafale, il n'en tiendrait pas des dizaines et aucun doute que ces dernières n'allaient pas s’arrêter puisqu'elles pouvaient le tenir à distance.
 

**Haron, recules. Cherches une autre brèche, un autre front. Là, elle risque de te contrer en boucle. **

Son bouclier psychique était de plus en plus vacillant. La télépathe souhaitait prendre contact avec les filles, mais à ce stade là, la connexion risquait d'être dangereuse. Pour elle, déjà, mais pour les demoiselles également. Car elle ne savait pas de quoi était capable la duchesse si elle parvenait à infiltrer son esprit. La neutraliser ? L'utiliser comme un portail de passage pour atteindre les élèves ?

Emma devait trouver un moyen de se débarrasser des assauts mentaux, sans couper le contact avec les autres. Il n'y avait qu'un moyen pour ça. Se laissant glisser contre le mur pour s'asseoir par terre, elle prit une grande inspiration. La duchesse voulait tant que ça entrer dans sa tête ? Qu'elle le fasse, mais elle ne l'y trouverait pas. Inspirant profondément, la blonde ferma les yeux. Puis, elle se sentit glisser. Comme si une vague d'eau s'était élevée pour la porter, montant de plus en plus haut, tel un tsunami. Pourtant, son corps restait immobile. Une sensation glacée s'empara d'elle avant d'être remplacée pour une impression de grande légèreté. Quelques secondes plus tard, une forme fantomatique, invisible aux regards, se tenait debout aux côtés du corps de l'enseignante. L'espace d'un instant, elle regarda son enveloppe charnelle, gisant contre le mur. Elle connaissait le risque d'offrir ainsi son corps en offrande à la duchesse. C'était une coquille vide, certes, mais il était son vaisseau. Et si les ombres s'en prenaient trop à lui, il n'était pas certain qu'elle puisse le regagner. Oui, prendre sa forme astrale dans une telle situation était un énorme risque. Mais avait elle vraiment le choix ? En étant de l'énergie pure, intangible et libre, elle ne risquait plus d'être la proie des attaques directes de la duchesse et de ses sbires. Maintenant, il était temps de reprendre le combat.

Cette fois, c'est donc dans l'esprit des filles qu'elle se projeta. Pour elles, rien n'avait changé. C'était toujours la voix de l'enseignante qui leur parlait par le biais de leurs pensées.


**Erïka, Cassandra, il y a des sortes de points de centralisation d’énergie psychique en bas. Vous pouvez les voir ? Est-il possible de les détruire ou de les affaiblir ? Elles sont très puissantes et m'handicapes. De plus, j'ai peur que ce soit une sorte de réceptacle de canalisation. Je ne sais pas ce qui risque d'arriver si elles accumulent assez de force, mais ça ne présage rien de bon. Je vais demander à Haron de distraire la Duchesse pendant que vous vous occupez de ça, d'accord ? Mais surtout... ne vous en approchez pas. Elles ont un fort bouclier. Je ne sais pas à quel point, mais je n'aimerai pas que vous repreniez vos propres attaques sur vous.**

Puis, elle contacta Haron.

**Haron, les filles vont s'occuper de détruire des catalyseurs d'énergies qui sont dans la pièce avec vous. Il faudrait que tu détournes l'attention de la Duchesse pendant ce temps. Je ne te demande pas de l'attaquer mais bel et bien de l'occuper. Essais de leur donner un peu de temps, mais ne prends pas non plus risques inconsidérés.**

Il ne restait plus qu'à voir si le plan allait marcher. Et surtout, si il allait être réalisé suffisamment rapidement pour qu'Emma puisse retrouver son corps avant que celui ci n'ait subis trop de dommages...

_________________

" Le monde entier nous regarde à présent,
nous ne devons être rien de moins que fabuleux. "
Emma Frost - Amy Grimm - Honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haron Karzen

avatar

Messages : 322
Date d'inscription : 13/10/2011
Age : 26
Localisation : Institut

Fiche Tecnhique
Metier: Gérant d'un magasin d'instrument/Boxeur en ligue amateur
Age : 21 ans
Nationalité : américain

MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   Sam 5 Avr 2014 - 4:34

Haron n'avait pas besoin de recevoir plsu de leçon, il était parfaitement conscient de la situation et ce qu'il devait faire, il ne cherchait bien évidemment pas à tuer Paige, mais il devait se montrer un minimum convainquant si il ne voulait pas se faire renvoyer brouter du foin, en se montrant un minimum offensif peut-être gagnerait-il du temps pour trouver une ouverture, il ne pouvait pas se permettre de faiblir, malgré sa grande endurance, le jeune mutant craignait de ne pas tenir la longueur si il ne faisait pas les chose avec un minimum de réflexion.

Après tout il venait de sauter dans la bataille corps et âmes, bien sur il ne prendrait pas de risque inutile, mourir n'était pas dans ses projets et il comptait bien survivre par les poings puisqu'il le fallait, le but, survivre et sortir Paige de la, pas l'abattre.

Alors qu'il bougeait vers Paige, il se mit à entendre la voix de la prof, c'était la une chose qu'il haïssait, cette sensation que même ses pensé pouvait être épiée, les psychique avait toujours provoqué chez Haron une sorte de méfiance, ce genre de mutant pouvait tirer toute forme d'information dans la tête des gens, il n'en fit cependant rien, acceptant les intervention d'Emma à cause de la situation.

- Je gère madame. Je cherche pas non plus à la broyer, mais franchement... Si j'y met pas un peu de sérieux je vais finir en compote d'humain dans les prochaine minutes.

Haron était clair dans ses paroles, il connaissait le dons de Paige et savait qu'en humain il risquait plus de se faire déchiqueter de toute part, déjà qu'actuellement sa résistance reste encore particulièrement limité. Alors qu'il tentait son attaque de zone pour déstabiliser la Duchesse, celle-ci s'éloigna de lui tout bêtement, laissant le mutant offensif en plan, il aurait pu user de bien plus de puissance, mais restait son handicap, le minotaure était côté d'une faible vue et plus il s'approchait du stade final plus il était aveuglé, par conséquent l’utilisation du minotaure relèverait d'un sérieux désavantage pour Haron et le reste du groupe, l'environnement n'étant pas adapté au vue des pouvoir de la Duchesse.

La voix d'Emma persistait à lui donner des conseille, certes elle s'inquiétait pour lui, mais lui dicter des conseil qui relevait de l'évidence lui paraissait être une perte de puissance inutile pour la femme, il voyait bien qu'il ne pouvait s'en sortir sur cette voie d'attaque.

* Je pense que je me rend compte tout seul... Elle me prend pour un débile ou quoi?*

Tenue en respect par une volée de flèche, Haron ne pouvait que reculer, refusant aussi de trop abuser sur sa puissance, si Paige connaissait son vrais dont, la Duchesse, elle, avec un peu de chance ne le savait pas et même si elle le savait, elle n'en avait jamais fait la rencontre, mais encore une fois, le problème majeur restait sa vue dangereusement amoindrie.

- Sérieux... Tu me tien à distance? Vu comment tu t'la jouait je m'attendais à mieux... T'es sur que Paige à besoin de toi? Bizarrement j'ai un gros doute.

Jouant sur la provocation, il tentait de briser le calme de son adversaire, il fallait trouver un moyen de l’amener sur son terrain de prédilection, le corps à corps, être physiquement puissant était utile certes, mais seulement si il pouvait toucher son adversaire. De son côté la volé continuait de pleuvoir avec furie, il sentait son corps assaillit de coup et vit du coin de l’œil Erika empoigner l'un des flèches, il était évident qu'elle allait se blesser inutilement pour Haron, il valait mieux qu'elle s'occupe d'autre chose de plus pratique, Haron pouvait tenir la violence de cet assaut, mais les deux filles en était assurément incapable.

- Fait pas de connerie Erika Tu vas te faire écharper sur place.

Au bout d'un moment, Haron finit par partir sur le côté pour se retirer de cette assaut qui, même si il était endurant, commençait à user ses forces, il avait encore beaucoup d'énergie en stock et pouvait se battre encore un moment,m ais rester sur cette position n'allait pas l'aider. Emma continuait de lui donner de nouvel directive, enfin quelque chose d'intéressant à ses oreilles, il espérait que cela affaiblisse la Duchesse par la même occasion, car il éprouvait du mal à trouver une véritable faille chez elle.

* Ok, on va faire comment? J'ai bien une idée, mais bon, je me doute bien que soit ça servira foutrement à rien, soit ça peut marcher sur une assez courte durée. Faut que je tente le truc, si j'arrive à occuper cette salope un moment les filles devrait pouvoir se démerder avec les pilonne et en parlant de pilonner... J’espère que mon plan va fonctionner, avec un peu de chance je pourrais carrément l'agacer, je ne balance la total que si j'en ai vraiment besoin*

Soudain Haron leva un instant les bras, puis dans un grand mouvement les abattit vers le bas, ses doigts se crispèrent à l'intérieur du sol métallique. Ses muscles se guindèrent, tractant violemment les plaque métallique qui s'arrachèrent du sol dans un bruit assourdissant de métal se tordant et se déchirant, les vise sautèrent de part et d'autre. Les deux grande plaque métallique arraché du sol, les doigts d'Haron enfoncé à l'intérieur, il fit s'entre-choquer les plaque entre elle, révélant leur nouvelle utilité, plutôt que de trop révéler sa nature et son pouvoir, il préférait user de bouclier providentiel.

- Okay ma grande, maintenant je vais m'occuper de toi et t'enfoncer la tête dans ton propre rectum.

Si son idée fonctionnait, les bouclier métallique lui offrirait une défense encore plus efficace que l'actuel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-lagoon-rpg.forumgratuit.org/
Paige Hart

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 15/11/2013

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   Lun 7 Avr 2014 - 20:39

Bon plan d’action. Même Charles Xavier serait fier de vous. Par contre… ce ne sera pas suffisant.

Erïka, lorsque tu tires une balle pour la première fois et que la détonation se fait entendre, l’effet de surprise pousse la Duchesse à se tourner vers toi. Ta balle n’a pas fait mouche, mais ça a permis à ton confrère Haron de s’approcher un peu plus de son adversaire. Celui-ci lui a d’ailleurs porté un coup au ventre à cet instant, mais c’est un mur d’ombre qui a accueilli son poing. Sur le visage de Paige, un rictus mauvais s’est dessiné, un mélange de douleur et de rage, jusqu’à ce qu’elle force le guerrier minotaure à reculer à nouveau avec sa lance.

Tu parviens à esquiver la plupart des flèches, mais tes réceptions, quoiqu’agile, ne sont pas tout à fait au point sur le sol d’ombre, et tu sens une douleur irradier de tes cuisses après une roulade particulièrement carrée. Rien de bien grave, tu peux encore te déplacer et continuer à esquiver, mais faire ça pendant trop longtemps pourrait t’épuiser et affaiblir tes muscles. Par contre, tu as bel et bien attrapé la flèche en l’air, mais tu sens un froid désagréable irradier de celle-ci, brûlant tes doigts doucement. Est-ce que tu la lâches ou tu la gardes encore en main ?

Emma, lorsque tu prends ta forme de diamant, la pression s’accroit encore sur ton esprit. Cette force est la même que la tienne, mais alors que ton don est très concentré, le sien semble encore plus raffiné. S’en est inquiétant de se demander combien de temps elle a pu passer à entraîner une telle magie. Car oui, si la source de ton don provient de ta mutation, la sienne semble provenir d’une toute autre source. Même l’énergie dont elle se sert semble différente de la tienne, mais les effets sont presque identiques. Ça ne t’empêche pas de prendre ta forme astrale, et dès que tu quittes ton corps, tu sens la pression sur ton crâne diminuer en flèche jusqu’à disparaître.

Tu sens cependant que la présence psychique qui t’attaquait est entrée dans ton corps vide. Ne sentant rien, tu peux percevoir dans cette énergie de l’irritation… puis de l’amusement. Tu connais ton corps, tu connais ton don. Tu sais déjà fort bien comment te protéger. Mais elle aussi. Tu sens des barrières psychiques s’installer autour du crâne de ton propre corps. C’est comme si les défenses mentales que tu avais installés avant l’assaut de la duchesse se reconstruisait, mais sans toi. De plus, chaque « défense » mentale semble accrue du pouvoir de ton ennemie, rendant ton retour vers ton corps extrêmement ardue. Au moins, pour le moment, ton corps astral n’est pas attaqué, et tu peux aisément rejoindre tes compagnons, mais sans la mort de la Duchesse, n’espère pas récupérer ton cadavre facilement.

Les flèches laissent sur ta peau de grosses marques de coups, mais ce ne sont que des blessures superficielles pour le moment. Aucune flèche n’a pénétré ta peau, mais en restant là plus longtemps, il est certain que ton endurance va faillir et qu’une pointe va s’enfoncer dans une zone moins protégée de ton anatomie. En bougeant sur le côté, tu évites d’ailleurs que l’une d’entre elle se plante dans ton œil droit, et tu encaisses les autres sans trop de problèmes.

Ton tout nouveau bouclier semble surprendre Paige, mais sans plus. Toujours dans les airs, flottant sur un nuage d’ombre sous ses pieds, elle vous regarde tous vous blottir dans les coins de la pièce pour éviter l’assaut. La duchesse baisse le bras, et les murs reprennent leur forme normale, sans flèches. C’est le calme avant la tempête. Alors que vous relevez la tête pour voir ce qui se prépare, vous sentez une vague d’air émaner des lances énergétiques répandues dans la pièce. L’énergie qui s’y concentre devient de plus en plus importantes. Pendant ce court intervalle, Emma, tu as accès à une partie de son esprit. Je dis (ou j’écris) bien une partie car ce que tu constates t’effraies : elle réfléchit sur plusieurs « niveaux » en même temps. Pour toi, c’est comme si elle compartimentait son esprit : une partie est concentrée sur toi, une autre sur Haron, une autre sur Erïka, une sur Cassie, une sur les piliers de pouvoirs… bref, elle semble en mesure de faire plusieurs réflexions à la fois sans que ce soit difficile. C’est réellement un être à part.

Dusk te regarde Haron, tu sens ses braises te transpercer de part en part. Malgré ton bouclier, elle avance, sa lance bien en avant, et frappe. La pression que tu ressens à chaque coup est bien supérieure à la force qu’avait Paige lors de ton combat contre elle. Cependant, tes encombrants boucliers de fortune te protègent bien, et même si le maniement de telles protections ne coule pas dans tes veines, tu t’en sors assez bien.


-Vous ne sortirez pas d’ici vivant tous les quatre. Pourquoi encore vous battre ? Vous pourriez rejoindre ma collection sans faire d’histoire… Parlant de collection, je crois que quelques-uns de ses éléments arrivent bientôt…

Les trois lances qui canalisent du pouvoir continuent de vibrer de plus en plus fort, vous sentez que l’air devient de plus en plus lourd dans la pièce. Quelque chose arrive, quelque chose de très puissant arrive par ces points de puissances. Qu’est-ce qui va apparaître dans votre monde ? Du moins, tenez-vous à le savoir où préférez-vous interrompre tout ce cirque ?

Les pièges d’ombres se raniment, des failles, des trous, des toiles, bref, bien des choses se dessinent dans l’ombre autrefois stable et solide. La duchesse est toujours occupée par Haron, mais elle continue de le maltraiter. Du plafond, des stalactites noirs semblent se former au-dessus de la tête du mutant minotaure.

Que faites-vous ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   Mar 8 Avr 2014 - 19:08

Erïka était du genre à toujours vouloir le dernier mot. Elle allait l’avoir. Ce n’était pas le temps de discuter, et encore moins de débattre sur une question qui avait bien peu d’importance. Après avoir laissé échapper un soupire agacé, la jeune femme regarda son professeur droit dans les yeux. Elle devait comprendre que l’adolescente n’avait pas peur de mourir parce qu’elle n’allait pas mourir. Elle avait survécu aux pires merdes qui soient, pourquoi ne survivrait-elle pas ? Elle était dotée d’une grande force et d’une volonté sans limite. Si elle devait être blessée pour quelqu’un d’autre, elle le ferait. Ce n’était pas du suicide. C’était un sacrifice qu’elle jugera, au moment d’agir, opportun car elle pourra sauver la vie d’une personne à qui elle tenait.

-« Si j’étais suicidaire, y’a des années que je ne me serais pas ratée. »

Sur ces paroles, elle s’éloigna. Il était temps d’en finir. Avant de sortir de la pièce, elle prit tout de même le temps de souhaiter bonne chance à son professeur. Ils allaient tous en avoir besoin. Le combat ne tarda pas à se déclencher. Il était difficile de garder le rythme, de prévoir les attaques de la duchesse et de répliquer sans commettre d’erreur. Erïka sa fiait à son ouïe développée pour arriver à se guider pendant le combat. Il faisait sombre, elle ne pouvait pas se fier entièrement à sa vue. Elle devait également veiller à ce que Cassandra ne soit pas blessée. Elle avait beaucoup à faire, elle avait du mal à savoir où donner de la tête, par moment. Cela allait lui faire commettre des erreurs.

Lorsque des flèches furent décochées en sa direction, la jeune femme tenta de s’en débarrasser. Elle roula sur le côté, mais se fit mal en effectuant ce mouvement. Lorsqu’elle se redressa, elle fit en sorte doubler cela. Elle devait se concentrer sur les flèches. Elle tira sur les flèches, les détruit une à une. Cependant, elle dû en éviter certaines. Lorsqu’elle remarqua que l’un des projectiles se dirigeait vers Haron, elle s’élança pour l’attraper. Elle sentit son bras tirer vers l’arrière, entrainé par la vitesse à laquelle filait la flèche. Ses doigts brûlèrent doucement au contact de l’ombre. Elle décida donc de s’en débarrasser en la lançant d’un coup en direction de la duchesse. D’où elle était, elle ne pouvait pas viser l’épaule. Elle avait tenté de viser le mollet, la cheville, mais la flèche semblait vouloir se planter dans son genou.

Haron était à proximité. Il demanda à Erïka de faire gaffe, car si elle continuait de prendre des risques ainsi, elle allait se blesser. Elle allait bien. Elle savait ce qu’elle faisait. Enfin… presque. Quoi qu’il en soit, Haron devait se concentrer sur la duchesse, ne pas s’occuper d’elle.


-« T’as entendu la prof ? Apparemment j’suis suicidaire. » Fit-elle avant de s’éloigner rapidement.

Erïka se rapprocha de Cassandra, ne voulant pas la laisser à l’écart. Elle deviendrait alors une cible facile pour la duchesse. La jeune femme reçu une demande mentale de la part d’Emma. Il y avait des piliers dans la salle. Ces derniers dégageaient une énergique psychique qui nuisait au professeur. Comme c’était si bien demandé… Erïka n’hésita pas un seul instant à se lancer dans cette mission, surtout si cela pouvait aider son professeur.

-*Je m’en occupe. Si vous sentez que les piliers s’affaiblissent, faites-moi signe.*

La jeune femme s’approcha de l’un des piliers, tout en restant à bonne distance de celui-ci. Cependant, ces derniers se mirent soudainement à vibrer, ne présageant rien de bon. Inquiète, Erïka tira sur le pilier, autant qu’elle le pouvait.

Il fallut quelques secondes à la jeune femme pour réaliser que de nouveaux pièges avaient apparus dans la pièce. Après avoir posé son pied pas très loin d’un trou, elle perdit brièvement l’équilibre, mais le retrouva rapidement. Elle devait faire plus attention à ses déplacements. L’air devenait plus lourd. La jeune femme se sentait oppressée par l’ambiance de la pièce. Elle n’aimait pas ça. Elle n’aimait pas ce qui se préparait. Ce qu’elle détestait encre plus, c’était d’entendre la voix de la duchesse. Cela lui irritait presque les tympans.


-« Fuck off, bitch. » Laissa-t-elle échappée.

Erïka trainait autour du pilier, restant toujours à bonne distance. Elle tentait d’affaiblir ce dernier avant de s’attaquer aux autres. Elle espérait simplement que cela puisse faire effet. À force de tirer, la jeune femme remarqua un détail intriguant : elle avait vidé son chargeur depuis longtemps. En fait, en temps normal, elle n’aurait plus de balles. Pourtant, elle tirait toujours des projectiles d’ombre. Se pourrait-il qu’en ayant convertis ses balles en ombre, son guide ait fait en sorte qu’elle puisse tirer au-delà de la capacité de son chargeur ? Elle devait en profiter.

La jeune femme jeta un regard à la salle d’observation. Elle se demandait si tout allait bien là-bas. Puisqu’Emma continuait de s’adresser à elle, Erïka était certaine que les choses se passaient bien mieux pour elle. Malgré tout, elle tenta de communiquer avec Emma en espérant que ses pensées allaient être captées par cette dernière.


-* Comment ça se passe, là-haut ? Vous avez une vue sur la salle, vous pouvez voir les pièges que la duchesse a installé ? Elle va invoquer un truc mauvais, je ne sais pas c'est quoi, mais je vais avoir besoin de vous pour me le dire plus exactement lorsque ça se produira. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Noirceur Surnaturelle - Partie 2   

Revenir en haut Aller en bas
 

Noirceur Surnaturelle - Partie 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» 1.06 Enquête surnaturelle
» Partie de plaisir
» L'heraldique des blasons - Partie 1
» Habs vs Bruins (partie 6)
» Nouvelle structure de la Partie Privée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men : Sentinel Project :: L'Institut Xavier :: Les Sous-Sols :: La Salle des Dangers-