X-Men : Sentinel Project

Entrez dans un univers où l'homme est à l'aube de son évolution ! Image 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une session d'étude comme une autre [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Une session d'étude comme une autre [Solo]   Ven 14 Fév 2014 - 19:50

"Oh if there's one thing I hang onto
That gets me through the night
I ain't gonna do what I don't wnat to
I'm gonna live my life
Shining like a diamond
Rolling with the dice
Standing on the ledge
I show the wind how to fly
When the world gets in my face
I say
Have a nice day "

Erïka passa une main sur son front en sueur. Ce qu’elle pouvait avoir chaud ! Les cours de sports étaient toujours aussi intenses lorsque Scott remplaçait leur professeur habituel. Il les avait fait bouger, leur laissant à peine l’occasion de respirer un peu et de boire quelques gorgées d’eau fraiche. Même si Erïka ne supportait pas vraiment Scott et son caractère de « douchebag », comme elle le qualifiait si bien, elle ne s’était pas engueulée avec lui  aujourd’hui. Au contraire, avec l’aide de son ami Kyle, elle avait su lui prouver que le travail en équipe ne lui posait plus autant de problèmes qu’auparavant.

Elle était, d’ailleurs, en compagne de son ami, marchant à ses côtés vers l’étage supérieur du manoir. Ils avaient quitté le gymnase, après le cours, pour rejoindre leur dortoir respectif.


-« T’as vu la tête qu’à fait Scott quand je t’ai choisi en premier pour être dans mon équipe ? » Fit le jeune homme.
-« Faut dire qu’il était habitué à nous voir se taper sur la gueule, pas à faire équipe. »
-« C’est vrai. Je m’en souviens très bien. C’était marrant de te faire chier, parce qu’au moindre commentaire tu devenais un chihuahua enragé. »
-« J’ai pas l’air d’un chihuahua… ! Connard. »
-« Tu vois, tu régissais comme ça, mais puissance mille. Combien de fois on s’est battu ? »
-« Trop souvent.»
-« Combien de fois j’ai gagné ? »
-« Va te faire voir. T’es super fort, je te signal. J’pouvais pas rivaliser avec ça. »
-« C’est pourquoi tu m’as donné un coup de genou dans l’entrejambe, une fois ? Je m’en souviens encore, tu sais ! J’ai cru que j’allais devenir impuissant tant t’as tapé fort. »
-« J’ai pas du tapé assez fort puisque t’as été capable de baiser mon frère.»
-« Ce que tu peux être violente ! Tu sauras que c’était un bon coup.»
-« Je n’ai pas envie de le savoir. Parle-moi encore de lui et je te rends impuissant, cette fois. »
-« Les choses ne se sont toujours pas arrangés entre vous, à ce que je vois. Et arrête de faire cette tête, tu m’fais peur. »
-«  Je dois avoir des gènes de pitbull, en fait. »
-« Je te l’accorde. Y’avait qu’à te voir dans le cours de sport. On a gérer ! » Fit Kyle en tentant de changer de sujet.
-« On a mis une sacrée raclée à l’autre équipe, elle ne devait pas en croire ses yeux ! »
-« Faut dire qu’on est doué. T’as même suivit mes ordres, ça m’a étonné. »
-« T’es un bon leader. J’ai aucun intérêt à te contredire si je suis d’accord avec toi. Ça nous a menés à la victoire.»
-« On dirait qu’on parle d’une guerre. »
-« Faut dire que le sport, avec lui, c’est comme deux armées sur un grand champ de bataille. Pas de pitié. »

Ils se séparèrent le temps de rentrer à leur dortoir respectif et prendre une douche bien méritée. Ils se retrouvèrent dans le hall à l’heure qu’ils avaient convenu. Il était temps pour eux d’aller étudier. Leur club d’étude se retrouvait, comme à chaque semaine, pour réviser leurs cours en prévision des examens. Bien sûr, la majorité du temps, ils finissaient par abandonner leurs devoirs et faire des conneries. C’était le risque lorsqu’on ressemblait diverses personnalités, certaines parfois plus explosives que d’autres. Cette journée n’allait pas faire exception à la règle.
En entrant dans la salle de classe qu’ils réservaient toujours pour travailler, ils retrouvèrent leur bande habituelle… ou presque.


-« Irina manque à l’appel, comme toujours. » Constata Kyle avant de s’assoir à sa place habituelle.
-« Elle est partie chercher quelque chose dans notre chambre. » Fit Kelly, sa meilleure amie, avant de reporter son attention sur son livre.
-« La dernière fois qu’elle a dit ça, on l’a retrouvée dans la cuisine en train de rouler une pelle au nouveau. » Expliqua Erïka en s’assoyant à côté de Sunny. « Quelqu’un sait si elle sort avec ou si c’est qu’une phase ? »
-« Il parait que c’est sérieux. Ça fait une semaine qu’ils sont ensemble. Enfin, avec elle on peut s’attendre à tout. »
-« Le temps nous le dira. »
-« Est-ce qu’on commence à étudier sans elle ? » Demanda Maylee. « J’ai un examen bientôt et je stress à mort… Personne ne s’y connaitrait en chimie organique, par hasard ? »

Tout le monde se dévisagea avant de secouer doucement la tête. Personne n’étudiait la chimie, ni la physique comme le faisait Maylee. Sunny souhaitait devenir couturière, Kelly étudiait dans le domaine des communications et également dans la musique alors que Kyle souhaitait travailler après des enfants en tant qu’enseignant ou bien éducateur. Erïka, quant à elle, ne savait plus du tout ce qu’elle allait faire de sa vie…

La jeune femme jeta un bref regard à son sac à main, à ses pieds. Elle oublia la conversation, focalisée sur les quatre lettres qui reposaient dans son sac. Hier, elle avait pensé à récupéré son courrier datant de quelques jours. Elle eut la surprise de découvrir les lettres qui allaient probablement changer son avenir. Désireuse de terminer ses études au plus tôt, après avoir rattrapé ces quelques années d'études qu'elle n'avait jamais pu accomplir par le passé afin d'obtenir un diplôme qui lui permettait d'accéder, à présent, à l'université de son choix. Elle était une bonne élève, elle travaillait fort. Personne ne pouvait nier qu'elle n'était pas dans une école de surdoués pour rien. Elle parlait actuellement plusieurs langues couramment, assimilant ce genre de chose à une vitesse folle et avec facilité, sans même comprendre comment elle y arrivait. Elle voulait enseigner son savoir à d'autres jeunes, c'est pourquoi elle avait décidé de faire des études supérieures. Cependant, elle avait été tenté de suivre un autre chemin, également...
Son père l'encourageait fortement à aller dans une école de gestion de commerce. Erïka avait longuement hésité. C'est grâce à son mentor qu'elle décida de risquer, malgré tout, de postuler dans de grandes écoles d'économie. Elle ne savait pas si elle allait être heureuse là-dedans, si elle allait survivre à quelques années d'université dans ce domaine, mais elle avait décidé d'essayer, sur un coup de tête. Elle n'en avait parlé à personne, pas même à celle qui l'avait encouragé, à sa manière, à persévérer davantage dans ses études. Maintenant, les lettres étaient là et elle hésitait toujours à les ouvrir...

Soudainement, Erïka revint à la réalité et écouta la conversation autour de la table, comme si elle n'avait eut que ce petit moment d'absence pendant quelques secondes, tout ou plus.


-« Tu devrais demander à McCoy de t’aider. C’est grâce à lui que j’ai réussis mon cour de science. » Proposa Kyle.
-« Tu as raison. Je ne voulais pas le déranger, mais je crois que je vais passer à son bureau. »
-« C’est un prof, il est là pour ça, May. » Répondit Erïka. « Il va être ravi de t’expliquer. Tu es passionnée, tu veux apprendre et tu adores ses cours. C’est pas comme ta prof de littérature qui est chiante comme pas possible. »
-« Ça me rappelle quelqu’un. » Soupira Kelly.
-« Wanna fight, bitch ? »
-« Let's go. I’m gonna kick your ass. »

Erïka et Kelly se regardèrent dans les yeux, pendant deux longues seconds, avant de sourire. Elles avaient eu des différends, par le passé, mais maintenant c’était terminé. Elles s’entendaient bien, en général. Elles avaient des intérêts communs qu’elles pouvaient partager comme la musique, par exemple. Kelly s’amusait à créer ses propres mix et souhaitait entrer dans le monde de la musique comme son copain qui était un rappeur connu localement. Elle ne rêvait pas d’avoir des millions de fans et de jouer dans les plus grandes salles. Elle voulait seulement faire ce qu’elle aimait.

-« Hey Bitches ! What’s up  ?! » S’écria Irina en entrant dans la pièce, refermant la porte d’un coup. « Laissez tomber vos bouquins, j’ai mieux à vous proposer ! »

La jeune femme posa une caisse de six bières sur l’un des pupitres, souriant comme si elle venait d’accomplir un miracle. Irina était celle, dans ce groupe, qui n’avait aucune idée de ce qu’elle souhaitait faire plus tard. Elle vivait la vie au jour le jour sans vraiment s’encombrer de ce qui l’ennuyait. Si ses notes n’étaient pas les meilleures de ses classes, c’était parce qu’elle ne se donnait pas la peine de bosser. Elle avait le potentiel de réussir, mais pas l’envie. Elle faisait ce que bon lui semblait lorsqu’elle en avait envie.

-« Sérieusement ? C’était ça que t’était partie faire ? » Fit Kelly. « D’où tu sors cette bière ? »
-« C’est moi qui l’a achetée, il y a une semaine. » Avoue Kyle. « J’étais avec Erïka et on pensait que ce serait sympa de passer une soirée à faire autre chose qu’étudier. Après l’avoir acheté, je ne savais pas où la mettre pour ne pas que mon coloc’ tombe dessus. Du coup, je l’ai filée à Irina. »
-« Je m’en souviens. » Intervint, à son tour, Erïka. « Le mec de l’épicerie était sacrément louche, il n’arrêtait pas de nous mater. Je t’avais filé l’argent pour payer et foutu le camp de là le temps que tu passes à la caisse. »
-« Alors, du coup vous buvez ou pas ? » Demanda Irina en s’ouvrant une bouteille.

Erïka en attrapa finalement une et la tendit aussitôt à Kyle, lui aussi en train de se servir.

-« Quoi ? » Demanda-t-il.
-« T’es l’homme fort du groupe alors ouvre moi ça. »
-« Pffff ! »

Il lui ouvrit avant d’ouvrir la sienne. Erïka bu une gorgée, n’ayant pas envie de se presser. Kelly se servit également, mais Maylee et Sunny refusèrent d’en boire. Ce n’était pas leur genre de breuvage.

-« Un jour, je vous ferais gouter du saké ! C’est super bon, je vous le jure. Y’en a qui préfère ça froid, mais j’ai toujours dis que c’était mieux chaud, mais par contre il ne faut pas que j’en bois trop sinon je deviens surexcitée selon Kyle. »
-« Parce que t’es pas surexcitée en temps normal ? » Fit Kelly avec de grands yeux. « J’ai du mal à croire que ça puisse être pire. »
-« Croyez-moi, ça peut l’être, j’étais témoins. » Affirma Kyle.
-« Goûte à ça, Sunshine. » Proposa Erïka en lui tendant sa bière. « On s’habitue au goût, c’est pas si mal. »

Sunny y gouta, mais grimaça aussitôt. Elle n’aimait pas cette bière. Erïka continua donc à boire doucement. Tout le groupe discuta, mettant de côté leurs études. Certains prirent place sur les pupitres plutôt que les chaises afin d’être plus confortable. Ils discutaient de tout, de rien, racontant les événements qui s’étaient produits dans leurs vies respectives pendant cette dernière semaine, partageant joies et déceptions, fou rires et inquiétudes. Bientôt, il ne resta plus de bière. Irina en avait bu une deuxième en peu de temps et Erïka s’était contentée d’une seule. Elle voulait garder la majorité de ses capacités cérébrales afin de venir à bout de ses travaux scolaires.

-« C’est pas tout, mais moi j’ai des travaux d’économie à faire. » Fit finalement Erïka en déposant sa bouteille dans le carton qui avait servi d’emballage.
-« T’es pas sérieuse ? » Demanda Irina. « Je pensais que t’en avais terminé et que tes cours te faisaient chier. »
-« Non, c’est pas ça. Ils sont bien mes cours, ça m’a seulement pris du temps à comprendre la matière. »
-« Tu passais ton temps à t’en plaindre. »
-« Je ne passais pas mon temps à me plaindre mais, oui, ça m'arrivait de me plaindre des devoirs que j’avais à faire parce qu’ils étaient longs et interminables. J’avais déjà un tas de cours à mon horaire, je commençais à devenir folle à force d’étudier. Toi tu ne dois pas connaitre ça vu ta motivation légendaire à suivre tes cours.»
-« Être assise dans une salle de classe va m’apprendre l’algèbre, pas la vie. La vraie vie, elle se passe dans les rues, pas ici. Personne ici ne sait crocheter de serrures, j’en suis sûre. »
-« Pourquoi se faire chier à crocheter quoi que ce soit quand on a Kyle pour défoncer la porte. »
-« Hey ! Vous allez arrêter d’abuser de ma force ? » S’offusqua le concerné.
-« T’aime bien t’en vanter d’habitude, non ? »
-« On a tous quelque chose dont on aime bien se vanter parce qu’on en est fier. C’est humain. Bon allez, dis-moi c’est quoi, pour toi ? »
-« Attend. Tais-toi. »

Le silence envahi aussitôt la pièce. Fermant les yeux, Erïka écouta attentivement les bruits de pas qui se rapprochaient rapidement. Il y avait deux personnes. L’une d’elle parlait et la jeune femme se concentra sur sa voix. Il s’agissait de Scott. Il passait voir les classe, verrouiller celles qui ne seront plus utilisées de la journée. Il était temps de foutre le camp avant qu’il tombe sur la bière et ne les punisse.

-« Merde, Scott arrive. »
-« Putain ! S’il me choppe encore avec de l’alcool, je suis morte ! » S’exclama Irina.

Elle déposa ses bières dans le carton et se sauva… vers la fenêtre. Ils étaient au rez-de-chaussée, aucun risque de se blesser. Elle ouvrit la fenêtre, vint pour sauter, mais remarqua qu’elle avait laissé ses clés sur l’un des pupitres. Elle revint sur ses pas, attrapa ses clés et les fourra dans la poche de son pantalon noir avant de courir vers la fenêtre. Elle sauta et, au vol, se transforma en une jolie panthère noire. Si son chandail était assez moulant pour suivre la transformation, ce ne fut pas le cas de son pantalon qui tomba sur le sol. Cela fit légèrement rire le groupe. Il reprit bien rapidement son sérieux alors que Scott se rapprochait toujours.


-« Et en plus elle nous laisse avec sa merde ! » Ragea Kelly. « Moi je ne reste pas. Je me sauve. » Elle attrapa la caisse de bière, glissa son sac sur son épaule et se sauva à son tour par la fenêtre.
-« Si Miss Frost apprend ça, je suis morte. » Fit Erïka en sautant en bas du bureau sur lequel elle était assise. Elle se tourna vers Maylee. La jeune femme retira sa veste et lui mis sur les épaules. « Il vaut mieux se barrer par la fenêtre, mais j’ai pas envie que tu choppes encore un rhume. »
-« Ça va, j’ai l’habitude. » Elle attrapa son sac et suivit les autres par la fenêtre. « Tu ne vas pas avoir trop froid ? »
-« J’ai l’habitude. Je dors au Pôle Nord. »

Maylee, Kyle, Sunny et Erïka passèrent par la fenêtre et prirent soin de la refermer derrière eux. Ils n’avaient rien laissés, Scott ne devinera pas qu’ils étaient là, quelques instants plutôt. Le local était en ordre et ils avaient évité une bonne engueulade. Marchant dans la neige, le quatuor entra par le garage, le premier endroit qu’ils avaient trouvés. Visiblement, Kelly avait eu la même idée.

-« Irina n'est pas là ? » Demanda Sunny.
-« Non. Elle s’est vraiment barrée et j’ai aucune idée de l’endroit où elle est. »
-« Elle est peut-être dans votre chambre. Sans pantalon, difficile de se balader librement dans l’institut » Fit Kyle en montrant le vêtement qu’il avait ramassé.

Pendant qu’ils discutaient, Sunny en profitait pour serrer Maylee dans ses bras et ainsi la réchauffer. Il faisait tout de même froid dans le garage. Comme la température corporelle de la jeune femme était bien plus élevée que la moyenne, elle pouvait faire office de radiateur pour ses amis.

-« Et si on allait s’installer à l’intérieur ? Il fait froid ici ! »
-« Bonne idée. Je me suis débarrassée des bières. Personne ne les trouvera au fond de cette poubelle et même si ça arrivait, personne ne va se douter que c’est nous. Tout le monde va accuser Logan si ça se trouve. » Fit Kelly.

Ils commencèrent à se diriger vers une porte qui menait à l’intérieur de l’institut. Cependant, Kyle les arrêta, en admiration devant une voiture.

-« Attendez ! Vous avez-vous cette beauté ? Elle n’était pas là il y a quelques jours ! Vous pensez qu’elle appartient à qui ? »
-« Le professeur ? Il ne peut même pas conduire. » Suggéra Kelly. « Ce n’est pas à mademoiselle Frost, sinon elle serait blanche. C’est peut-être celle de Scott ? »
-« Ou celle de quelqu’un d’autre. » Fit Erïka en sortant les clés de ses poches. Elle déverrouilla les portières à distances et, aussitôt, tous les regards se tournèrent vers elle.
-« C’est à toi cette bagnole ? » Fit Kyle, surpris. « Tu déconnes, t’as dû voler les clés à quelqu’un. »
-« En fait… » Commença Kelly. « … Irina avait raison. T’es une putain de gosse de riche ! »
-« Parce que tu ne la croyais pas, avant ? » S’étonna Erïka.
-« Elle raconte tellement de conneries dans une journée qu’on apprend à ne plus la croire sur parole. »
-« Rend moi un service et ne lui dit pas que la bagnole m’appartient, sans quoi elle va me harceler pour faire un tour ou pire, pour prendre le volant. »
-« Tu plaisantes ? On va tous te harceler. »
-« Ça nous donnera une occasion de faire un tour en ville. On n’a toujours pas fait notre soirée sushis. »

Erïka verrouilla sa voiture à distance avant de se diriger à l’intérieur de l’institut, suivit des autres.

-« En fait, c’est ça ta fierté ? T’aime te vanter d’avoir de l’argent et une voiture de luxe. » Conclue Kyle, revenant ainsi sur leur conversation précédente.
-« Non. Rien à foutre de l'argent. Ma vraie fierté est d’avoir des amis en or, comme vous. »
-« Ohh ! Kawaiiiiiiiiiiiii ! » S’exclama Sunny avant de lui sauter dans les bras, manquant de faire tomber Erïka à la renverse.
-« Bullshit. » Laissa échapper Kelly.
-« Mais c’est vrai ! » Protesta Erïka. « Pourquoi vous ne me croyez pas ? »
-« T’essaie de nous amadouer ! »
-« Tu veux conduire pour aller au restaurant de sushis, ce soir ? »
-« Tu sais, on a eu des différends, par le passé. » Fit Kelly en passant son bras autour des épaules de son amie, lorsque Sunny l’eut libérée. « Maintenant, je suis fière de dire qu’on est devenue des amies. T’es une chic fille et… »

Erïka pouffa de rire avant qu’elle ait pu terminer alors que Kyle criait à l’arnaque, affirmant que Kelly se laissait acheter un peu trop facilement. Malgré tout, il se joignit aux rires contagieux de ses amis. Bientôt, ils disparurent dans un couloir, savourant ce moment de joie et de rire entre amis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Une session d'étude comme une autre [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une amitié pas comme les autres
» 01.03/11.C.Utah - Un hangar comme un autre
» Une petite chatte pas comme les autres.
» Aaron, un gars comme un autre.
» Un nuit comme une autre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men : Sentinel Project :: L'Institut Xavier :: Partie Supérieure :: Salles de cours-