X-Men : Sentinel Project

Entrez dans un univers où l'homme est à l'aube de son évolution ! Image 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rivaux dos à dos (Grifter/Jack Armuk)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Grifter

avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 20/05/2011

Fiche Tecnhique
Metier: Agent du S.H.I.E.L.D.
Age : 29 ans
Nationalité : Etats-Unien

MessageSujet: Rivaux dos à dos (Grifter/Jack Armuk)   Dim 17 Nov 2013 - 1:32

New-York : 01h23 heure locale

Depuis qu'il avait été réaffecté à New-York, Grifter avait repris ses anciennes méthodes de recherche. Celle du temps où il exerçait la profession de détective privé à Chicago. Comptant d'avantage sur ses observations et ses déductions que sur les informations obtenues grâce à la logistique du Shield. Évidemment, il ne se plaignait pas d'avoir un accès aux archives de la police mais il n'attendait plus qu'un écran ne lui annonce ses prochains travaux. Il pouvait désormais enquêter à sa guise et intervenir sur toute affaire qui lui semblerait en valoir la peine.

Cette fois, c'était une série de violence urbaine qui avait attiré son attention. Dans tous les cas les témoins avaient rapporté que les agresseurs avaient fait la démonstration d'une violence, mais surtout d'une force étonnante si ce n'était pas surnaturelle. Pourtant, aucun des acharnés ne possédaient le gène mutant et aucun ne donnait la même explication à leur soudaine transformation en berserker capable de projeter des tables à plusieurs mètres. Et malgré tous les avantages que conférait l'appartenance au Shield il n'avait pas la possibilité de réinterroger les différents protagonistes, d'autant qu'aucun lien direct n'avait été établi entre les agressions.

Il ne tenait donc qu'à Grifter de trouver qui jouait à l'apprenti sorcier en créant des surhommes de quelques heures. Pour ce faire il étudia avec attention les dossiers des différents agresseurs jusqu'à y trouver une corrélation. Même si cette dernière pouvait paraître minime, il s'agissait du seul lien entre tous ces  hommes et Daniel était bien décidé à mener son enquête jusqu'au bout. Aussi se lança-t-il sur cette piste. Tous les coupables avaient eu un contact, plus ou moins prononcé, avec le milieu du clandestin. Qu'il s'agisse d'un parieur dans le premier cas, d'un bookmaker dans le second, de joueurs occasionnels ou réguliers, de passeurs et de guetteurs, tous avaient fréquenté une maison de change, de passe ou de jeux. Peut être avaient-ils tous fricoté avec le mauvais mutant ? Il n'y avait qu'une seule manière de le savoir pour Grifter, l'immersion.

Ce fut ainsi que Daniel se retrouva à interpréter le rôle d'un récent acquéreur de biens illégaux venu dépenser les fruits de son labeur. Il jouait un minimum, cherchant avant tout à faire de l'observation. Au fil des jours – ou plutôt des nuit-, il finit par reconnaître certains visages et à connaître quelques noms qu'il retrouvait d'un lieu de jeu à un autre. Cependant, les langues avaient toujours du mal à se délier, et il dut attendre un incident pour être finalement remis sur sa piste.

Installé à une table de poker, Daniel profitait tranquillement de sa chance du soir qui le plaçait en bonne voie pour une victoire et des gains conséquents, quand un visage connu fit irruption dans la salle. Nathan, un parieur régulier, venait de littéralement défoncer les portes de l’établissement, les veines visibles sous la peau et les yeux vitreux à en faire disparaître iris et pupille pour ne laisser qu'un voile blanc. Il avait tous les symptômes de cette « contamination » - faute de mieux – en berserker. Cependant, et contrairement à ce que Grifter avait imaginé en lisant les déclarations des précédents cas et des témoins, il semblait avoir une conscience développée de tout ce qui l'entourait. Pendant quelques longues secondes personne n'osa faire le moindre mouvement, jusqu'à ce que Nathan hurla le nom de Gabrielle en la pointant du doigt avant de se jeter, plein de rage, dans sa direction, renversant les tables de jeu aussi facilement que s'il s'était agi de simples chaises.

Gabrielle était une jeune femme qui, étonnamment dans ce milieu, occupait une place de bookmaker. En la côtoyant, Daniel avait découvert une femme de caractère et bonne vivante, mais aussi clémente et respectée. Il n'était pas étonnant que sa place de prêteuse lui attira les foudres des perdants qui devenaient dès lors endettés. Elle prit la fuite par une porte secondaire donnant sur une ruelle poursuivie par Nathan alors que les autres joueurs quittaient l'établissement par l'autre direction. Mis à part l'agent qui se lança à la suite de la femme et du joueur déchaîné, bien décidé à l’empêcher de commettre l'irréparable et à l'interroger par la suite sur la personne qui lui avait fait subir ce changement.

Il était alors un peu plus de minuit et demi, et Grifter venait tout juste de changer sa chance de la soirée en quelque chose de bien plus désagréable. A l'extérieur, il trouva Nathan qui jetait la pauvre Gabrielle à terre avec l'attention manifeste de la battre par la suite, et avec sa force nouvelle, il ne doutait pas qu'il irait sûrement jusqu'à la tuer. Il ne perdit pas de temps à mettre son masque ou à utiliser d'arme, d'autant qu'il ne voulait pas le blesser en utilisant des balles, et qu'il doutait que les chocs d'énergies ne soit assez prononcé pour le mettre hors d'état de nuire rapidement. Il s'interposa donc et engagea un affrontement au corps à corps qu'il n'eut aucun mal à remporter. Nathan étant loin d'être un combattant, sa grande force et sa résistance ne lui était pas d'une grande utilité face à Daniel qui le laissa inconscient après quelques minutes d'un affrontement trop facile.

Il se tourna alors vers Gabrielle, autant pour vérifier son état que pour commencer à lui poser des questions sur la raison qui avait poussé Nathan à l'attaquer. Cependant, avant qu'il ne soit en mesure de réagir, cette dernière s'était accrochée à lui, passant ses bras autour de son cou, elle le remercia vivement avant de poser ses lèvres sur les siennes. Grifter n'avait jamais connu de situation similaire auparavant et, à vrai dire, cette réaction lui semblait quelque peu disproportionnée. Alors, lorsqu'il sentit sa conscience vaciller et son corps faiblir, il comprit qu'il avait confondu bourreau et victime. Utilisant ses dernières forces, il mit son masque devant ses yeux pour confirmer que Gabrielle était bien une mutante, dont le baiser le laissait désormais sans force.

_ Bonne sieste Daniel, mon « sauveur », dit-elle narquoise avant qu'il ne sombre totalement dans l'inconscience.

Il fut réveillé après un temps indéterminé, sans ses armes ou son masque dans ce qui ressemblait à une sorte de cave dont un couloir unique menait à une porte close derrière laquelle il pouvait entendre une clameur. On ne tarda pas à venir le chercher, lui indiquant simplement d'avancer alors que la voie lui était ouverte, dévoilant une large cage. Un ring en réalité, entouré de tribunes bondés d'hommes et de femmes qui hurlaient leur envie de sang. Et bientôt, toutes ses voix furent supplantée par une annonce, alors qu'il pénétrait dans la zone de combat bardée de fer.

_ Mesdames et Messieurs ce soir, Lady Venom vous offre le plus grand spectacle de combat à mort que vous n'ayez jamais vu. Deux champions, deux hommes entraînés lutteront pour leur survie face à la horde des minions de Lady Venom !

Le brouhaha redoubla d'intensité, et en levant la tête, Daniel put apercevoir Gabrielle, celle qu'il appelait Lady Venom, mordre un à un les hommes d'une longue file de combattant, qui se changeait sous ses yeux en méta-humain. C'était donc ce qui l'attendait, Nathan n'avait été qu'un test. Et alors que les premiers « mordus » se plaçaient autour de la cage, il entendit une des portes de fer que l'on ouvrait.

_ Et voici le second champion !

.

Lady Venom:
 

_________________
Adam Diskent / Joshua Creed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rivaux dos à dos (Grifter/Jack Armuk)   Lun 18 Nov 2013 - 4:55

C'était une nuit plus sombre qu'à l'accoutumé, Jack profitait de la nuit pour chasser, malgré le froid qui s'installait, un Yautja ne devait jamais rester trop longtemps inactif, ne serait-ce que par nature, bien que la saison hivernale étant leur période favorite ceux-ci ont généralement tendance à vite se laisser aller à l'oisiveté, mais pas cette nuit. Les cheveux volant au vent, en haut d'un grand bâtiment, Jack regardait vers les rues, ses capteurs analysant chaque source de chaleur, humain, mutants et une anomalie non-définie.

En effet des êtres non-mutants semblaient posséder d'étranges caractéristiques mutagènes sans pour autant posséder le gène X. En y réfléchissant il fit un rapprochement à des événements récents, de nombreux actes de violence anormaux avaient dernièrement lieu dans les parages, ce fut ce qui éveilla l'intérêt du chasseur qui sans le savoir se dirigeait vers un piège tendu pour attirer des innocents, bien qu'aucun ne s'attendait à tomber sur le grand guerrier.

En effet durant de longues minutes Jack pista des êtres à la signature non-définie, ceux-ci étaient étranges, ils dégageaient des signaux clairement anormaux. Analysant ses cibles, il détecta une chaleur non commune de leurs muscles, indiquant une augmentation de la puissance physique, la question était la suivante... Comment de simple humains arrivaient-ils à se changer en véritables berserkers. Sans le réaliser, Jack s'approchait d'une zone peu fréquentée, bien que Jack connaisse chaque recoin de cette ville, il n'avait pas eu souvent à passer dans les parages, il ne s'y passait pas grand chose en général.

La traque commença à doucement changer de visage, il repéra un autre signal non-défini plus actif, celui-ci devait surement être en plein combat vu l'intensité du signal, passant d'un bâtiment à l'autre à l'aide de grands sauts, rapidement il se mit à longer en hauteur une ruelle sombre où un de ces signaux se manifestait et à la grande surprise du chasseur, cet humain était totalement métamorphosé en un genre de méta-humain, l'évidence était là, il se passait quelque chose d'étrange, en tout cas il y avait largement de quoi attiser l'intérêt de n'importe quel Yautja. Le berserker attaquait une femme à la longue chevelure. S'accroupissant, Jack centra son viseur sur le méta-humain, sa vision thermique détectait énormément de chaleur dans le corps de ce méta-humain qui tentait de frapper la femme au sol, bien que celle-ci esquivait les assauts en roulant de côté. La triangulation faite, le canon installé sur l'épaule de notre guerrier se déploya pour envoyer dans un bruit rêche une salve lumineuse de plasma qui en un rien de temps traversa le corps du méta-humain, perforant le côté droit de sa cage thoracique.

Titubant, le monstre vacilla avant de s'effondrer au sol avec lourdeur, poussant un râle d'agonie. Suite à cela Jack fit un grand bond pour atterrir bruyamment sur le sol, émettant de petits sons gutturaux. S'approchant à pas lent, il pencha la tête en regardant le cadavre du méta-humain, il le remua du pied pour l'allonger sur le ventre, et à sa grande surprise la jeune femme lui sauta au coup en pleurant et le remerciant, cependant il la repoussa du bras en poussant un grognement bestial. Alors qu'il ne regardait plus le berserker, la jeune femme claqua soudainement des doigts et le temps de sentir comme quelque chose bouger derrière lui, il vit l'énorme humain muté débout malgré le trou dans son thorax, user de son bras pour envoyer valser Jack. Cependant à la surprise de la belle femme, le guerrier armuré se releva en grondant pendant que le méta-humain posait genoux à terre..

La femme prit immédiatement la fuite, à présent découverte. Désintéressé du berserker à terre il se mit à marcher à pas rapide vers elle. La voyant prendre des chemins peu favorables, il se mit à la poursuivre à travers les rues en utilisant les bâtiments à son avantage grâce à ses capacités physiques particulièrement développées. Avançant à grande vitesse, il put analyser avec difficulté l'individu, détectant en effet le gêne X dans son corps, elle devait surement être à l'origine de cet étrange phénomène, elle ne devait pas lui échapper.

Enfin la course poursuite s'achevant dans une zone désaffectée, quelques bâtiments des murs avantageant le yautja, la femme était à présent dans un cul de sac, lorsque de grands cris retentirent. Regardant autour de lui, il vit alors que la femme s'installa calmement sur un baril, trois autres méta-humains sortirent de derrière de grande cuves. Saisissant aussitôt la situation, Jack dégaina une longue épée de son dos, mais même avec son talent, à trois contre un, ces individus risquaient de poser problème.

Le combat s'engageant, Jack fit un grand bond pour rejoindre une rambarde au-dessus de lui, lui permettant de courir sur le toit de la cuve à sa droite, pour voir les Méta-humain se positionner. L'un restait au sol, l'autre s'était placé au fond pour lancer des barils explosifs dès qu'il pouvait situer le guerrier et le troisième avait sauté au haut d'une des cuves, armée d'une sulfateuse à batterie rotative. Sans demander son reste, Jack se mit à sauter d'un point à un autre, pour éviter de se faire tirer dessus ou de se prendre un baril dans la figure, alors que le dernier en bas se contentait de suivre les mouvements du guerrier, au vu de son gabarit plus massif que les autres il y avait de fortes chances que celui au sol ne puisse juste pas sauter.

Alors que les balles fusaient autour de Jack, celui-ci s'approchait doucement du méta-humain, il était de bonne augure de se défaire de celui qui était armé en premier, celui-ci représentant un danger de premier ordre. Caché par un mur, qu'il put longer en se baissant, il put rester hors de vue son ennemi et escalader la paroi pour avoir un meilleur angle d'attaque surprise. Une fois bien situé en hauteur il put examiner les lieux, le mutant au sol frappait le sol, celui au niveau des baril était prêt à lancer ses armes tel un gorille voulant garder son précieux d'un plombier grassouillet. Décidant de tenter sa chance il se laissa tomber et dégaina ses lames de poignet à leur taille maximale.

Tombant sur le monstre de muscle grotesque, il se mit à asséner de violentes attaques au niveau de la clavicule du berserker, l'autre individu hésitant à lancer ses baril, Jack put faire mettre le premier adversaire à genoux, ils étaient forts et résistants, cependant ils étaient d'une agilité discutable, du coin de l’œil il put voir la femme mutante lui faire un clin d’œil tout en lui envoyant un baiser pour le narguer. Plantant ses double lames de poignet dans la nuque du berserker, il exerça une forte traction pour lui arracher la tête et rugir sa victoire sur le premier individu en étendant les bras de chaque côté de son corps et levant la tête vers le ciel.

Ayant perdu son attention il reçut un baril de côté qui le fit tomber à terre. Se relevant, Jack vit un autre baril lancé directement sur lui, il put éviter d'être jeté à nouveau sur le sol en roulant de côté, ce qui lui permit d'éviter de nombreux autres baril tel un plombier italien en salopette. Combien d'autre barils y avait-il d'ailleurs, cela ne semblait jamais finir, la raison à cela s'expliquait du fait que les barils venaient d'une sorte d'orifice tel un distributeur, c'était assurément ainsi que les baril étaient acheminés avec autant d'aisance. Malheureusement ce Berserker était sur la rambarde plus loin en face... Et avec cette quantité de barils qui pleuvait, c'était trop risqué de tenter de foncer directement dessus, mais descendre pour le contourner n'en serait que plus dangereux avec l'aide de l'autre grotesque qui battait le sol, alors que la belle femme s'approchait pour lui caresser les muscle torsaux en attendant, ce qui donnait un aspect quelque peu malsain à la situation, comme si elle faisait un peu de charme au grand difforme, en réalité elle lui promettait, surement faussement, quelques plaisirs s'il arrêtait le guerrier lui-même.

De son côté Jack finit par s'élancer vers le lanceur de barils, Jack comptait bien régler son cas à cette espèce de gorille. Il put esquiver grâce à une glissade sur les genouillères un baril qui lui passa devant le visage, puis un second par-dessus en se propulsant de ses mains sur la rambarde, une fois à l'endroit il put prendre appui sur un autre baril en vol pour se propulser vers l'autre plate-forme, viser rapidement le prochain et tirer de son canon plasma, le conteneur explosa sans sommation, ainsi que les autres baril à proximité. Le berserker prit dans une violente déflagration, fut soufflé et à moitié dévoré par les flammes. La peau caramélisée, les jambes pulvérisées jusqu'à l'os, le méta-humain se traîna au sol en râlant de douleur, le sang coulant à flot et lorsqu'il leva la tête, il vit le guerrier masqué face à lui, le regardant à travers ses visières. Se penchant, Jack n'eut qu'à récolter son deuxième trophée de la soirée, la colonne vertébrale de l'être ravagé se détacha avec aisance, il n'était plus qu'un morceau de viande calciné et caramélisé sur place, puis enfin il se tourna pour s'approcher de la rambarde et enfin, il put poser son regard sur le dernier monstre, alors que la belle femme cajolait son espèce d'animal de guerre, elle passa son doigt sur la lèvre du grotesque avant de s'éloigner en dandinant son postérieur, elle adressa un petit clin d’œil au chasseur masqué en lui envoyant un nouveau baiser, suite à ceci Jack descendit pour marcher tranquillement vers la masse de muscle difforme. Enfin il dégaina de son nouveau son épée qu'il n'avait au final pas utilisée au début, prenant une position de combat, seul ces mots sortir de sa gorge à la voix altérée.

-.... Abomination.

N'appréciant guère cette remarque à son attention, le grotesque s'élança sur Jack qui n'eut qu'à faire un grand bond et en prenant appui sur l'épaule massive du méta-humain pour se propulser derrière lui tout en lui assénant un violent coup d'épée à l'épaule qui lui entailla la chair. Mais il était clair que cela n'allait pas suffire, il était plus massif, plus résistant. Se contenter de juste lui asséner des attaques directes ne serait donc pas suffisant. Poussant des cliquetis et des grognements Jack esquivait attaque sur attaque, certaines l'envoyant malgré tout valser par moment. Continuant de l'entailler finalement, cette fois il attaquait à des zones stratégiques. Soudain le grotesque le chargea brutalement, Jack en position, son épée d'une main et une mine de proximité dans l'autre, il attendit l'ultime instant pour passer entre les jambes du grotesque, lui tranchant le tendon tout en collant la mine sur l'autre jambe. L'imposante créature heurta le mur en face dans sa charge, tout en se délogeant la tête du mur il entendit un bruit, comme un "bip" à répétition, puis une explosion au niveau de sa jambe, non seulement il avait un tendon tranché, faisant vaciller son équilibre, mais son autre jambe venait de subir une explosion lui arrachant un vaste morceau de chaire, malgré cela il tenait encore debout, surement motivé par l'envie de partager un autre morceau de chair avec sa maîtresse, Jack lui ne l'entendait pas de cette oreille.

Après un âpre affrontement, Jack sortit vainqueur de cette joute qui l'avait usé, ce monstre s'était montré affreusement résistant au final, même avec une jambe dépourvue de tout muscle il continuait de charger comme une bête enragée, mais à présent il tenait son troisième trophée et le quatrième n'attendait que lui, approchant de la belle femme d'un air menaçant, il entendit un grand bruit, un autre berserker, plus petit que le dernier, cela s'avérait tout de même plus facile à gérer, bien que dangereux vu son état, puis au final de nombreux autres de ces monstres, une bonne vingtaine de monstres de muscle autour de lui, voilà qui était plus que fâcheux. Au final la femme donna une simple directive avant d'asséner un dernier baiser envers son poursuivant masqué.

Lady Venom: Ne le tuez pas.

La suite des événements n'était pas à décrire, deux méta-humain mis hors-service par miracle malgré son état, puis très rapidement. Jack tomba à terre sur le dos, du sang coulant de ses blessure, il regarda la femme se pencher vers lui avec un sourire faussement innocent. Ne pouvant l'entendre clairement, il sombra dans l'inconscience.

[Trois jours plus tard]

La fatigue n'était plus là, cependant son corps refusait de bouger. Lorsqu'il ouvrit enfin les yeux il se vit enchaîné à une sorte de lit vertical en métal, des chaînes l'attachant et des lanières le tenant bien sur place. Furax le yautja se mit à rugir en remuant comme il put. Les hommes et femmes autour de lui étaient tout de même intimidés de le voir aussi féroce et puis au final, il avait quand même tué trois Berserker en même temps ainsi que deux autres mineurs alors qu'ils étaient beaucoup trop nombreux pour lui.

Au final la belle femme apparut devant lui, lui offrant un grand sourire. Elle s'approcha du guerrier, nullement intimidée puisqu'il était attaché fermement, elle l'attrapa par la gorge, en le regardant d'un air dominatrice.

Lady Venom: Tu es plutôt séduisant pour un tueur en série.

Avant de coller ses lèvres contre celles de Jack qui ne saisit pas très bien la situation, juste, il était temporairement abruti comme par une drogue buccal alors que la femme palpait ses muscles tout en l'embrassant fougueusement, jusqu'à enfin le libérer de son étreinte brûlante, laissant Jack reprendre ses esprits, un regard haineux dirigé vers elle. Lorsque enfin les lanières le lâchèrent, Jack tomba au sol, les chaînes toujours autour de lui. Il fut remit sur pied par des hommes armés de bâton électrique afin de le diriger vers un long couloir, en tournant à plusieurs intersections, Jack finit par voir une lumière au fond, il sentit les chaînes enfin tomber et les hommes partir dans le sens inverse d'où ils l'amenaient, en se retournant, le guerrier vit une barrière de barreau descendre et l'obliger à se diriger vers la lumière. Il ne portait plus son masque, son armure lui avait été prise et il ne possédait plus que ses gantelets qui étaient verrouillés.

Allant vers la lumière, Jack se retrouva dans une grande arène, suffisamment grande pour accueillir un grand nombre de personnes et surtout... Des gradins remplis à craquer de spectateurs qui n'attendaient clairement qu'une chose, que le sang soit versé. Il regarda tout autour de lui, en rugissant , il était enfermé dans une arène sans sortie et la seule chose qu'il put entendre fut.

Lady Venom: Et voici le second champion !
.
Revenir en haut Aller en bas
Grifter

avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 20/05/2011

Fiche Tecnhique
Metier: Agent du S.H.I.E.L.D.
Age : 29 ans
Nationalité : Etats-Unien

MessageSujet: Re: Rivaux dos à dos (Grifter/Jack Armuk)   Sam 23 Nov 2013 - 20:54

Daniel tourna son regard en direction du nouvel arrivant dans la cage. Sans l'annonce qui venait d'être faite, il aurait bien pu prendre cet homme pour son premier adversaire tant sa carrure lui sembla massive. Mesurant plus deux mètres, formé de muscles poussés à l’extrême, il se trouvait face à combattant de haut rang. Il lui rappelait grandement le terrible chasseur qu'il avait déjà eu l'occasion d'affronter dans les rues de New-York, mais il n'avait aucun moyen d'en avoir la certitude, n'ayant jamais vu son visage, et pouvant cette fois ci parfaitement détaillé les traits de cette homme. Il ne pu d'ailleurs s’empêcher de remarquer les couleurs différentes de ses yeux.

*Avec de la chance il s'agit d'un mutant, mais dans tout les cas, il possède un gène particulier.*

Du peu qu'il avait pu comprendre de la situation, cet homme allait être son seul et unique partenaire dans les combats qui allaient suivre, où l'un et l'autre semblaient destiner à y laisser la vie. Pourtant Daniel ne doutait pas un instant que lui, et celui qui partageait désormais son sort, allaient chèrement vendre leur peau et tenir le plus longtemps possible. Ce n'était pas la première fois que l'ancien militaire faisait face à une situation en apparence désespéré, et il savait que seul la patience et la ténacité étaient désormais susceptible de le conduire jusqu'à une ouverture. Ça, et la chance.

*Rien n'est immuable contrairement à ce que veulent croire généralement les bourreaux. Il faut juste espérer que le changement attendu ne se fasse pas trop tard. *

Observant avec attention les mouvements à l'extérieur de la cage, Daniel se réjouissait en partie de ce simulacre de spectacle. L'organisatrice faisait monter la pression en prolongeant sa cérémonie, mordant toujours plus d'hommes au profile bien plus bagarreur que celui d'une pauvre bougre que Grifter avait vaincu. Et il ne doutait qu'elle ferait aussi grimper les paries en ménageant ses deux « champions » afin de multiplier les tours. Les premiers affrontements allaient être décisif de la fréquence et de la difficulté des combats qui s'ensuivraient.

*Il faut que l'on essaie de se ménager jusqu'à ce qu'il nous offre une ouverture. J'espère que mon compagnon de galère ne jouera pas au plus fort... Tout compte fait, autant limité les risques et le prévenir de mes intentions. *

_Je ne sais pas qui tu es mais pour te retrouver ici c'est que tu sais te battre. A mon avis, ils vont finir par commettre une erreur, et nous aurons besoin de tenir jusque là et d'être prêt à en profiter. Je te propose de nous économiser et de ne pas montrer ce dont nous sommes vraiment capable avant d'en avoir vraiment besoin
, dit il en s'approchant de Jack afin de ne pas être entendu par ceux au delà des barreaux.

Ce que Daniel ne disait pas, c'est qu'il avait une autre raison de vouloir rester ici pour en apprendre d'avantage. Il voulait savoir à quel point s’étendait le commerce de cette Lady Venom, et pour ça il allait avoir besoin de la capturer.
Cependant, l'heure n'était plus à la réflexion car le bruit caractéristique de la porte de fer se faisait entendre et trois hommes entrèrent. Même si, au vu de la posture qu'ils adoptèrent, il s'agissait de combattants, leur nombre restreint n'était pas pour déplaire à Grifter qui, malgré leur super-force, ne doutait pas de pouvoir se sortir indemne de ce premier passage. Il allait pouvoir profiter de cette mise en bouche à destination du public pour s'échauffer.

Moins massif que son colocataire de la cage, il n'eut droit qu'à un seul adversaire. Adoptant une posture de boxe, il fit ce qu'il fallait pour ne prendre aucun coup, alors qu'il ne forçait pas les siens. Et il ne tarda pas à remarquer que s'ils avaient une force et une résistance accrues, ce n'était pas le cas de leur endurance, qu'ils ne devaient surement plus travailler avec le même sérieux depuis qu'on leur donnait la possibilité de mettre K.O. N'importe quel homme normalement constitué d'un seul coup de poing. Il laissa donc durée leurs échanges, jusqu'à le faire s'écrouler de fatigue, inconscient sans avoir reçu une frappe supplémentaire.

*Leur corps n'est pas fait pour supporter cette adrénaline qui ne baisse jamais, et s'il force au delà de leurs limites alors le corps, peut être même le cœur, doivent lâcher. Du moins, cela vaut pour le plus faible d'entre eux. C'est bon à savoir. *

Après une constatation, il se retourna prêt à aider son allié mais ce dernier avait déjà terminé son combat et semblait lui aussi indemne, attendant simplement qu'il finisse. Grifter salua la performance en se présentant.

_Tu peux m'appeler Daniel. J'espère que je n'ai pas été trop long.

Alors qu'il parlait, ce furent les hommes armées de leurs bâtons électriques qui vinrent récupérer les corps des vaincus, les trainant à l'extérieur pour préparer le prochain tour. Tandis que l'on pouvait déjà entendre certains parieurs hurlés leurs nouvelles mises.

_________________
Adam Diskent / Joshua Creed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rivaux dos à dos (Grifter/Jack Armuk)   Sam 28 Déc 2013 - 23:29

(Hrp: dsl du retard de post ^^")

Jack regardait autour de lui, furax il rugissait envers le public, puis vers la femme qu'il reconnu plus haut. Reprenant son calme, il se respira tranquillement, se disant qu'il devait avant tout trouver un moyen de se sortir de cette panade, mais il fallait l'avouer, c'était plutôt amusant de voir de quoi il s'agissait. Des combats organisé, des paries sur les vainqueur, amusant certes, mais à la fois frustrant, Jack était un Yautja, un vivant de l'espèce divine, les chasseurs de l'éternel, les dieux vivants parmi les inférieurs, hors de question de laisser ses êtres insulter la puissance des Yautjas, sans le savoir, ces vulgaire être avide de folie allait voir un dieux combattre.

Cependant un homme fut envoyé avec lui sur le ring, il était aisé de comprendre que celui-ci serait son équipier de combat, même s'il était un dieux, un coup de main ne serait pas de refus, car vu le bazars qu'il y avait autour d'eux, ils allaient sans nul doute finir par en baver à force, trouver une porte de sortie de  ce guêpier, c'était la priorité, mais d'abord, survivre. L'homme était assez grand d'un point de vue normal, le grand chasseur l’accueillit d'un hochement de tête.

Le plan de l'homme semblait censé, se ménager, c'est ce qu'il fallait faire, ne pas faire monter trop vite la pression. La jeune femme avait vu ce dont était capable le grand guerrier cependant, espérons qu'elle le voyait encore un peu fatigué ou qu'elle le sous-estimerait encore un peu.

- Ton plan est censé. Bien que cette femme ait du envoyer trois ou quatre de ses chiens mutagènes avant de me faire tomber, avec de la chance elle nous sous-estimera quand même un peu. Dire que des gens pour voir des gens s'entre-tuer... Pitoyable.

enfin un son reconnaissable retentit, des portes en fer s'ouvrant pour laisser passer plusieurs de ces monstres. Trois mastodonte à la musculature grossière apparurent, le regard de Jack jaugea les deux individu devant lui, autant en finir vite, mais sans montrer trop de talent d'un seul coup.

Alors qu'il les analysait du regard, le guerrier vit les deux méta-guerrier lui foncer dessus et lancer leurs assaut, il se contenta d'esquiver pour débuter, à vrais dire il vit très rapidement le manque d'énergie de ses monstre, par conséquent il les fit tourner en bourrique avec tant de vigueur qu'en un rien de temps ceux-ci finirent épuisé avant même que Jack n'ait eu le temps de le remarquer, celui-ci profita d'ailleurs de leur fatigue montante pour passer entre les deux méta-humains afin que l'un cogne accidentellement l'autre et il fallait l'admettre, la manœuvre était une pure réussite, en un seul coup le premier tomba à cause de son propre allié d'un coup de poing dans la mâchoire.

Aussitôt Jack se ruât d'un coup sur le deuxième individu, les doigts de sa main craquant. Le grand adversaire n'eu pas le temps de réagir, que l'impitoyable Yautja venait de lui planter les doigts dans les orbites pour lui arracher sèchement les globes oculaires, le laissant tomber au sol, ainsi que le méta-humain qui hurlait de douleur à présent aveugle. LA dessus Jack rejoins l'homme à ses côté.

- Pas de problème. Comme vous dites, il va falloir trouver moyen de se sortir de cette arène de chien enragé. Je n'ai pas prévu d’achever mon existence dans une situation aussi grotesque.

Des hommes armée de bâtons électrique vinrent récupérer les corps. pour l'instant Jack n'avait pas encore tué ses adversaire, mais cela ne saurait tarder. Il posa son regard sur la masse de muscle gémissant de douleur à la perte de ses yeux.

- Je sens que les combats à suivre ne seront pas aussi simple qu'une simple énucléation.
Revenir en haut Aller en bas
Grifter

avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 20/05/2011

Fiche Tecnhique
Metier: Agent du S.H.I.E.L.D.
Age : 29 ans
Nationalité : Etats-Unien

MessageSujet: Re: Rivaux dos à dos (Grifter/Jack Armuk)   Mar 25 Mar 2014 - 3:31

Alors que les hommes perdaient du temps à récupérer les corps en prenant toute leur précaution, surveillant nerveusement les deux combattants encore debout dans l'arène, Daniel en profita pour refaire une étude de la salle, prenant tout le temps à disposition pour en retenir la superficie, et des informations qui pourraient se révéler importantes pour la suite. Rapidement, le comportement de certains spectateurs lui sauta aux yeux par leur incongruité, ou bien, justement, par leur manque total de personnification comme s'il répondait exactement aux attentes qu'on pourrait se faire de personne présente à ce genre de manifestation. Il fit tout son possible pour retenir l'aspect de ses personnes ainsi que leur position dans le public, afin de pouvoir rapidement les retrouver ou bien noter si elles avaient changé de position.

Il nota aussi la lenteur avec laquelle les victimes du combat étaient évacuées. Il ne doutait pas que lui et son compagnon n'aurait aucune difficulté à se débarrasser des quelques hommes munies de ses armes électrifiés, mais il faudrait que cette tentative soit parfaitement coordonnée avec une situation qui lui soit propice, ce qui était loin d'être le cas pour l'instant.

L'annonce du prochain combat ne se fit pas attendre, et la voix de la jeune femme se fit entendre dès que la grille se referma sur les deux combattants. Cette fois, il allait devoir vaincre quatre ennemi, mais rien qu'à leur approche Grifter comprit qu'encore une fois il n'avait pas à faire à des guerriers aguerris mais à des bagarreurs de seconde zone. Et l'affrontement lui donna raison.

Il n'eut aucune peine à se défaire de ses deux adversaires, même si cette fois il avait reçu un ou deux coups sans grande gravité. Il était aussi un peu essoufflé, mais quelques secondes lui suffirent à être totalement remis et être prêt pour le prochain tour. Il n'avait pas perdu de temps cette fois et laissé traîner le combat inutilement cette fois, il espérait ainsi pouvoir récupérer un peu de temps qu'il pourrait mettre à profit en reprenant ses observations. Il désirait se faire une idée de ces quelques personnes suspectes qu'ils n'avaient pu qu’apercevoir dans la foule mais qui pourraient, peut être, se révéler être son meilleur espoir.

Malheureusement pour lui, son compagnon aussi ne prenait pas de gant, et il ne semblait pas dans sa nature de laisser durer ses combats pour rien. Ce changement de rythme eut cependant un autre effet auquel Grifter n'avait pas pensé. L'impact que cela produisit sur le public lui permis d'observer une nouvelle gamme de comportement parmi les spectateurs, ce qui était précisément ce dont il avait besoin pour corroborer les observations qu'il avait réalisé avant ce dernier round. Et il faut dire que ses conclusions furent pour le moins enthousiasmante.

En effet, parmi ces quelques personnes agissant de manière non naturel, Daniel crut identifier les techniques d'infiltrations policières, malheureusement, comme il savait que la police n'avait aucune opération de prévu concernant son enquête, il ne pouvait s'agir que d'anciens flics devenus détective à leur compte, ou bien de tête brûlé agissant de leur propre chef, et dans un cas comme dans l'autre, cela éliminait la possibilité d'une descente.
Il restait cependant deux personnes, au profil totalement distinct, l'un semblait étranger, sûrement des pays de l'est, et peu enthousiaste à l'idée d'être présent, les gens l'évitaient et le laissaient passer par pure instinct sans même se rendre compte de ce qu'il faisait. Il était dangereux. Le spectacle ne lui apportait pas plus de joie que les quelques mots qu'il échangeait ci et là, et ses regard appuyés en direction de l'arène se dirigeaient, pensa-t-il, vers son compagnon. La seconde personne en revanche semblait plutôt intéressé par lui, ce qui aurait pu être flatteur étant donner qu'il s'agissait d'une femme, mais elle semblait plus songeuse que charmer. Elle était cela dit bien plus à l'aise que l'autre et n'hésitait pas à aller s'adresser à ceux qui comptaient devenir ses futurs adversaires.

D'ailleurs, le prochain tour était annoncé, et cette fois, Grifter reconnu facilement les deux hommes avec qui ils allaient échanger des coups puisqu'il s'agissait d'anciens combattant de freefight n'ayant pas réussi à aller bien loin. Cela voulait au moins dire qu'il n'était pas les plus doué, mais l'on passait tout de même à des personnes ayant pratiqué le combat de manière plus poussé.

_________________
Adam Diskent / Joshua Creed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rivaux dos à dos (Grifter/Jack Armuk)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rivaux dos à dos (Grifter/Jack Armuk)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Technique du Jeune Jack
» rescue Jack Russel
» Jack Skellington
» fiche technique jack rellon
» Jack Layton est mort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men : Sentinel Project :: Le Monde :: New-York :: Les Quartiers-