X-Men : Sentinel Project

Entrez dans un univers où l'homme est à l'aube de son évolution ! Image 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 En quête de réponses [Alexïs / Dorothy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alexïs N. Davidoff

avatar

Messages : 250
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Étudiant en médecine
Age : 20 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: En quête de réponses [Alexïs / Dorothy]   Jeu 14 Nov 2013 - 5:28

Alexïs roulait tranquillement afin de rentrer chez lui. Il avait passé la soirée en compagnie de sa demi-sœur, parcourant la ville dans le but de trouver une nouvelle paire d’escarpins convenables pour cette dernière. Il en avait marre, il avait passé la journée au volant de sa voiture, contraint de supporter les embouteillages de Manhattan. Maintenant, il devait rentrer chez lui. Cette simple pensée arrivait à le soulager un peu. Il n’aura plus à jouer les chauffeurs et il pourra s’installer confortablement dans son grand lit. Pas question de faire une petite virée dans les égouts ce soir, il n’en avait pas envie.

Les rues de New-York s’étaient peu à peu désengorgées. Le soleil se couchait doucement sur la ville, les piétons marchaient d’un pas rapide afin d’échapper rapidement aux fraiches brises automnales, certaines boutiques étaient déjà prêtes à fermer leurs portes pour la nuit. Dans le quartier où il vivait, Alexïs pouvait profiter d’une certaine tranquillité. Il ne se passait rien, les résidents de l’immeuble dans lequel il vivait étaient très discrets et ne faisaient pas trop de bruit, surtout le soir. Le seul inconvénient de ce quartier était la présence de sans-abris qui trouvaient parfois refuge dans le petit parc au bout de sa rue. Cela ne le dérangeait pas particulièrement, tant qu’ils ne faisaient pas de tapage nocturne ou ne commettaient pas de crimes.

Il s’engagea dans une rue un peu moins fréquentée afin d’éviter de s’arrêter à tous les feux de circulations qui avaient décidés de se liguer contre lui afin de mettre à l’épreuve sa patience. Au moins, sur ces rues, il pouvait se permettre de rouler un peu plus rapidement, espérant ainsi se retrouver au plus tôt dans le confort de son domicile.

C’était sans compter le fantôme qui venait d’apparaitre devant lui.

Un esprit, une chimère tout droit sortie de son imagination. Voilà ce qu’il croyait avoir vu. Que s’était-il produit ? Il avait les yeux sur la route, ne l’ayant pas quitté l’espace d’une seule seconde. Pourtant, totalement sortie de nullement, la silhouette d’une jeune femme était apparue devant ses phares. Il devait avoir halluciné, elle ne pouvait pas s’être téléportée devant son véhicule en l’espace d’une seule seconde. C’était inconcevable.

Quelques secondes plus tard, le pied d’Alexïs écrasait la pédale de frein. Il préférait avoir l’air d’un idiot et avoir freiné sans aucune raison valable plutôt que de frapper un être humain. Cependant, la tragédie ne put être évitée. Ayant réagi trop tard, il ne put épargner la personne se trouvant devant sa voiture, la heurtant malgré tout.

Aussitôt, Alexïs mis sa voiture à l’arrêt, coupant le moteur. Il en descendit sans attendre davantage. Souhaitant avoir rêvé tout cela, il s’approcha de l’endroit où reposait un corps. L’avait-il tuée ? Non, impossible, pas à cette vitesse. Elle devait être blessée, rien de plus. Alors qu’il se penchait pour prendre les signes vitaux de la jeune femme, pour s’assurer qu’elle allait bien, des images du passé refirent surface. Il se souvenait de cette soirée d’été où il avait frappé une femme s’étant jetée sous sa voiture. Il l’avait amenée à l’hôpital, il avait pris soin d’elle. Il espérait ne pas avoir à mener cette jeune demoiselle là-bas, cette fois-ci.


-« Mademoiselle… ? Mademoiselle ? Vous allez bien ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: En quête de réponses [Alexïs / Dorothy]   Jeu 14 Nov 2013 - 5:59

Ça faisait près d'une heure maintenant qu'elle était prisonnière de 5 heures 39 et 16 secondes, bon toujours rien d'inquiétant, elle avait vécu pire et plus long à des endroits beaucoup moins fascinants que New-York, mais quand même, il n'y avait aucune manière de savoir pendant combien de temps elle serait prise ici.

En une heure d'inactivité, Dorothy avait déjà eu le temps de s'emprunter un peu de nourriture pour elle et pour quelques-uns des habitants des rues de son coin, et, à la vitesse qu'elle le faisait, ayant toujours un peu peur d'être prise au faite, ça ne lui avait pris qu'une demi-heure a peu près. Ce n'est pas comme si elle pouvait vraiment calculer.

Elle avait passé sa seconde demi-heure, installée à côté d'une voiture qui passait là. Elle n'avait jamais été vraiment bonne pour dessiner des voitures, mais comme tout le reste, c'était encore assez fascinant de les voir suspendu dans le mouvement, les feuilles qui remontait derrière les voitures qui roulaient, toutes suspendues dans le mouvement.

Elle vivait avec ce don, ou cette malédiction parfois, depuis déjà plus d'un an, mais ce phénomène ne cessait jamais de l'émerveiller. Après avoir compléter un bon dessin de la voiture, assez détaillé à son goût, elle se leva et repartit, s'attendant à être encore prise dans cette seconde pour un bout de temps.

Mais la seconde s'acheva au pire moment, alors qu'elle traversa la rue devant la voiture qu'elle venait juste de faire le portrait.

Elle était maintenant étendue par terre, le silence absolu de l'arrêt, remplacé par le bruit chaotique de la ville et surtout la voix de l’homme qui était rendu à ses côtés avec ses doigts sur son cou. Elle ouvrit les yeux doucement et murmura


-Q… Quoi?

Juste ouvrir les yeux et dire ses mots étaient assez pour lui faire réaliser qu'elle avait terriblement mal à la tête et à plusieurs autres endroits sur son corps

.
Revenir en haut Aller en bas
Alexïs N. Davidoff

avatar

Messages : 250
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Étudiant en médecine
Age : 20 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: En quête de réponses [Alexïs / Dorothy]   Ven 15 Nov 2013 - 0:02

Cette impression de déjà-vu laissait un gout amer à Alexïs. Il détestait cette situation qui lui rappelait à la fois de bons et de mauvais souvenirs. Il aurait préféré les oublier. Lui qui avait tant de mal à trouver la bonne femme, celle qui lui ferait connaitre le véritable amour, n’avait pas besoin de revivre une scène qui lui rappelait son ex-copine. Au moins, il pouvait se réjouir d’une seule chose : elles étaient loin de se ressembler.

Quoi qu’il en soit, ce n’était pas le temps de s’apitoyer sur son sort et de ressasser un passé révolu. Il devait se concentrer sur la situation présente. Il venait de heurter une femme sortie de nulle part. Elle était peut-être gravement blessée. Qui sait si elle ne s’était pas cognée violemment la tête sur la chaussée ? Elle s’était peut-être cassé la jambe et il ne l’avait pas réalisé. C’était le moment de jouer les médecins et de s’occuper d’elle comme il se doit. Après tout, il était le fautif dans ce malheureux accident. Bien qu’il était certain de ne pas avoir quitté la route des yeux, ne serait-ce qu’un seul instant, Alexïs devait assumer ses responsabilités.

La jeune femme avait quelques égratignures, de petites plaies visibles sur sa peau, mais rien qui ne semblait bien grave. Elle était encore consciente, quoi que sonnée par le choc. Elle devait être en train de réaliser ce qui s’était produit. Alexïs espérait qu’elle ne se mette pas à paniquer, lui qui souhaitait l’aider et s’assurer de son état.


-« Je ne vous avais pas vue, sur la route et je vous ai heurté. Ne vous en faites pas, je vais prendre soin de vous. Tout va bien aller. Je suis médecin. Je vais examiner votre tête, d’accord ? »

Alexïs n’était pas encore un véritable médecin et n’avait pas tout acquis des techniques et des marches à suivre lors d’événements de ce genre, mais il se fiait à ses propres expériences pour improviser. Dire à la victime qu’il était un médecin avait pour but de la rassurer. Et puis, il fallait avouer que c’était bien plus classe que de dire qu’il était un simple étudiant en deuxième année.

Il attrapa doucement sa tête, sans même attendre son accord. Il l’observa doucement. Elle ne présentait aucun signe de blessure grave. Il fallait nettoyer la plaie. Il avait tout ce qu’il fallait pour cela dans sa voiture. Il avait toujours une trousse de soin dans son véhicule en cas d’accident de ce genre. Il était du genre soucieux et préférait prévoir le pire.


-« Mon nom est Alexïs, quel est le votre ? » Il fit une petite pause avant de reprendre la parole. « Si vous avez mal quelque part, pouvez-vous me le dire ? J’ai ce qu’il faut pour vous soigner minimalement, dans ma voiture. Si vous êtes en mesure de vous lever, je vais vous conduire jusqu’au siège passager. Vous serez plus confortable que dans la rue. Et puis, il commence à faire froid. »

Il tendit sa main à la jeune femme afin de l’aider à se lever. C’était à elle de décider si elle lui faisait confiance, si elle avait la force de se redresser et si elle acceptait d’être soignée. Il ne pouvait rien faire de plus que d’attendre sa décision.  
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: En quête de réponses [Alexïs / Dorothy]   Ven 15 Nov 2013 - 1:27

Elle écouta et comprit tout ce qu'il lui dit mais ne répondit pas aussi vite qu'il lui parlait. Bon pour être franche il ne parlait pas si vite que ça, mais comparativement à ce qu'elle venait de faire pendant une heure, tout semblait rapide.

Il semblait inquiet et très gentil pour un new-yorkais. ce n'était pas la première fois qu'elle se faisait ramasser par une auto, mais normalement ils partent sans même s'en préoccuper. Naturellement, c'est la première fois qu'elle se fait frapper par une auto qui va aussi vite, et d'habitude elle s'en sort avec rien de plus qu'un bleu.

Eventuellement, Alexis arrêta de parler et elle remarqua qu'il lui tendait la main, clairement il attendait une réponse de sa part, ou au moins une réaction. Elle cligna donc des yeux et répondit à toutes ses questions en même temps


- Non, vous ne m'auriez pas vu.

Elle s'arrêta un instant, réalisant à quel point elle avait mal à la tête, à la jambe et à l'épaule, puis continua

- Moi c'est Dorothy. J'ai atrocement mal à la jambe et à la tête mais je crois je je vais pouvoir m'en sortir avec un band-aid.

Elle attrapa sa main et essaya de se lever, mais la douleur dans sa jambe s'amplifia quand elle mit du poids dessus, elle déposa sa main dessus et réalisa qu'elle saignait fort de la jambe

-Eh.. peut être 2 ou trois band-aids, mais sa va aller. Merci de vous être arrêté c'est très gentil, mais j'aime mieux vous le dire d'avance je n'ai pas d'assurance médicale

Elle se tenait a peine debout avec son aide, mais elle n'était en aucune position pour arnaquer ce docteur. De toute manière, il s'était arrêté, il avait vérifier si elle allait bien. C'est tout ce qu'elle pouvait lui demander. Avec sa jambe arrachée comme elle l'était, elle ne pouvait pas vraiment courir après avoir eu ses soins et elle ne savait pas quand le temps s'arrêterait de nouveau

- Mais j'aurais besoin de mon sac par contre..

Son sac avait dégringole un peu au choc, avec son dessin le plus récent ouvert à coté. Elle espérait seulement qu'il ne remarquerait pas le dessin... Elle avait passé peut être un peu trop de temps sur son visage, qui était d'ailleurs beaucoup plus beau de près
.
Revenir en haut Aller en bas
Alexïs N. Davidoff

avatar

Messages : 250
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Étudiant en médecine
Age : 20 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: En quête de réponses [Alexïs / Dorothy]   Ven 15 Nov 2013 - 6:28

Alexïs ne savait pas ce qui s’était passé, quelques minutes plus tôt. Il avait heurté une jeune femme avec son automobile, mais il était persuadé qu’elle n’avait pas traversé la rue alors qu’il roulait à bonne vitesse. Et si la fatigue lui avait joué un mauvais tour ? Il ne pouvait en être certain. Il ne savait pas comment expliqué la situation. Cependant, il pouvait au moins expliquer brièvement ce qui s’était produit à la pauvre victime de cet accident. Cette dernière affirmait qu’il n’aurait pu la voir. Pourquoi ? À cause de la pénombre qui s’emparait peu à peu de la ville ? Il ne lui demanda pas davantage d’explications, préférant s’occuper d’elle avant tout.

La jeune femme se nommait Dorothy. C’était un très joli prénom, pour une très jolie femme. Enfin, ce n’était pas le moment de penser à cela. Il se concentra plutôt sur son état physique. Elle avait quelques égratignures, avait une plaie qui ne semblait pas trop profonde au niveau du crâne. Il allait pouvoir panser cela facilement. Pas question d’utiliser son pouvoir sur une humaine. L’une des règles importantes dans la vie d’Alexïs, depuis qu’il avait découvert son pouvoir, était de toujours considérer les personnes qu’il rencontrait comme étant des humains, jusqu’à preuve du contraire. Ainsi, il était certain de ne pas s’attirer d’ennuis.

Dorothy pris sa main et le jeune homme l’aida à se mettre sur pied. Elle pensait pouvoir s’en sortir sans problème, n’ayant besoin que d’un petit pansement, mais elle sembla réaliser bien rapidement qu’il lui faudra plus que cela. Alexïs l’aida à se maintenir debout. Si elle avait mal à la jambe, elle devait y mettre le moins de poids possible. Elle s’était peut-être cassé la jambe ou seulement foulé la cheville. Il ne serait le dire tant et aussi longtemps qu’il ne l’aurait pas examiné comme il se doit. Il sera peut-être nécessaire de l’amener à l’hôpital. Par contre, elle n’avait pas d’assurance médicale. Cela posait problème car si elle s’y faisait soigner, cela allait lui couter très cher. Même lui, qui pourtant ne manquait de rien au niveau monétaire, craindrait le montant de la facture. Avec de la chance, sa jambe n’était pas très abîmée et tout ira mieux pour elle d’ici quelques jours.


-« Je vais examiner votre jambe. Avec de la chance, tout ira bien. »

Cependant, avant d’aller ou que ce soit, Dorothy souhaitait récupérer son sac. Il reposait à côté d’un cahier ainsi que de quelques crayons. Alexïs allait tout ramasser, elle n’avait rien à craindre. Avant tout, il l’attira doucement avec lui, en direction de la portière du côté passager de sa voiture. Elle devait s’assoir.

-« Je vais m’occuper de votre sac. Assoyez-vous, je reviens dans un instant. »

Il lui ouvrit la portière afin qu’elle puisse s’installer, puis alla chercher les affaires qui reposaient sur le sol. Il attrapa le sac et jeta négligemment les crayons à l’intérieur avant de prendre le cahier dans ses mains. Il se redressa tout en observant le dessin sur lequel il était ouvert. Il n’avait pas pu s’en empêcher. Il rêvait où elle l’avait parfaitement reproduit, dans son automobile, fixant la route d’un air pensif ? Il était fou ? Comment avait-elle pu le faire alors qu’ils venaient tout juste de se rencontrer. Troublé, se demandant comment cela pouvait être possible, il rejoignit Dorothy. Il lui rendit son sac, esquissant un mince sourire, avant de lui présenter le cahier à dessin.

-« Puis-je savoir à quel moment vous avez fait ce dessin ? Dites-le-moi si je me le trompe, mais ne serait-ce pas mon portrait ? »

Il se pencha légèrement, l’avant-bras posé contre le haut de la voiture. Il fixait Dorothy en attendant des réponses. Il avait besoin de savoir si elle l’avait bel et bien dessiné, sans quoi cela ne cessera de le tracasser. Il trouvait ce portrait bien trop ressemblant pour que ce soit quelqu’un d’autre, mais ne pouvait pas déterminer comment elle aurait pu le dessiner en une fraction de secondes. Il espérait simplement avoir droit à la vérité.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: En quête de réponses [Alexïs / Dorothy]   Ven 15 Nov 2013 - 7:12

Lorsqu'il s'approcha d'elle en observant bien le dessin qu'elle venait de faire il y a quelques secondes; elle laissa sortir un soupir. Merde! Maintenant elle devra trouver une bonne explication pour un portrait parfait d'un événement arrivé il y a trois secondes. Vraiment Dorothy! Mets moins d'emphase sur les visages quand tu dessines une voiture!

-Oh eeh.. Ça? Ça c'est juste eeh..

Une coïncidence? Quelqu'un d'autre qui vous ressemble beaucoup? Un petit quelque chose que j'ai dessiné il y pas quelques minutes et j'ai eu le temps de faire ce dessin qui prendrait 30 minutes à faire en une fraction de seconde à cause que le temps était arrêté et que je m'emmerdais?! Ce n'est pas comme si il allait croire quoi que ce soit! Elle faisait ça depuis plus d'un an et la vérité lui semble encore très bizarre à elle aussi!

Mais elle était venue à New York pour trouver des réponses et s'entourer d'inconnus devant lesquels elle pouvait se ridiculiser et avoir l'air d'une folle et que tout le monde s'en fiche. Aussi bien lui dire la vérité. Après tout c'était un docteur, peut-être qu'il avait vu ça avant.


- Et bien tu vois, il y a de ça quelques secondes, le monde s'est figé autour de moi pendant environ une heure et c'est pendant ce temps que j'ai fait le dessin, le temps a repris exactement au moment où j'ai traversé la rue et voila!

Elle prit un air un peu moqueur quand elle raconta son histoire, comme ça, dépendant de sa réaction elle pourrait se reprendre et dire que c'était des blagues, ce que n'importe quel humain normal devrait assumer en partant.

Dorothy observa attentivement le jeune homme qui semblait réellement fasciné par son dessin et sans trop se flatter, avec raison! Elle ne montrait jamais ses dessins à personne, mais une personne gagne un peu d’expérience à dessiner à chaque fois que le temps s’arrête pendant un an et elle était devenue assez bonne et ce sans parler du sujet assez flippant d'une scène réaliste en pleine action dessinée a l’œil!

Mais ce que Dorothy cherchait le plus dans son visage était sa réaction à son explication

.
Revenir en haut Aller en bas
Alexïs N. Davidoff

avatar

Messages : 250
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Étudiant en médecine
Age : 20 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: En quête de réponses [Alexïs / Dorothy]   Ven 15 Nov 2013 - 16:05

Parfois, dans la vie, il se passe des choses vraiment étranges. Des événements hors de notre contrôle qu’on a parfois du mal à expliquer. La situation actuelle en était un parfait exemple. C’était une chose de frapper une jeune femme tout droit sortie de… en fait il ne savait pas, elle était apparue juste comme ça. Ça en était une autre que découvrir comme la femme en question avait fait un portrait parfaitement ressemblant de lui. Il avait besoin d’explications sérieuses. Il voulait savoir ce qui se passait. Il demanda donc à Dorothy de lui dire comment tout cela était possible.

La réponse à laquelle il eut droit était loin d’être celle à laquelle il s’attendait. Le temps s’était figé ? Pendant combien de temps ? Comment n’avait-il pu le réaliser ? Peut-être parce qu’il était figé aussi… L’explication de Dorothy pour expliquer ce qui s’était produit pourrait paraitre farfelu, voir totalement débile aux yeux de certains, mais pas aux siens. Était-elle mutante ? Il commençait à se poser la question. Cela donnerait aussitôt un véritable sens logique aux derniers événements. Il observa la jeune femme, qui, elle, l’observait en retour.


-« Tu es sérieuse ? Tu es… une mutante ? » Demanda-t-il à voix basse afin qu’elle seule puisse l’entendre.

Bien qu’il n’y ait personne aux alentours, il ne pouvait en être totalement certain. Il préférait se montrer discret, c’était dans sa nature. Si Dorothy était effectivement mutante, il n’en doutait plus vraiment, à présent. Cela changeait certaines choses. Pourquoi utiliser son matériel médical alors qu’il pouvait la soigner grâce à son don ? Pas ici, par contre. Il valait mieux qu’il l’amène dans un endroit où personne ne pourra être témoin de l’utilisation de son don. Il allait prendre soin d’elle. Bientôt, elle pourra marcher sur sa jambe comme elle le faisait toujours. Il fallait seulement qu’elle lui fasse confiance et qu’elle accepte de le suivre, même si cela pouvait paraitre louche. Il préférait l’amener chez lui, loin de tout potentiel témoin.


-« Écoute, hummm… Je vais t’amener chez moi, ce n’est pas très loin. Je vais te soigner une fois qu’on y sera, d’accord ? Ferme ta portière, il commence à faire froid. »

Sur ce, il contourna la voiture, sans vraiment se presser. Il avait besoin de réfléchir à la situation, à ce qui venait de se produire. Ce genre de chose ne se produisait que dans les films, c’était totalement absurde. Pourtant, cela faisait maintenant partie de sa vie. Il passait bien du temps avec des mutants cachés dans les souterrains de la ville, alors pourquoi une telle histoire d’arrêt temporel ne pourrait être possible ? Il ne pouvait s’assurer par lui-même qu’elle était sincère ou non. Il avait donc choisi de la croire.

À peine assit dans la voiture, il se dit qu’il devrait la ramener chez elle, tout compte fait. Cependant, il allait s’assurer de la soigner avant d’être arrivé à destination. Il n’avait pas envie de tomber nez à nez avec les parents de Dorothy ou qui que ce soit d’autre de sa famille. Elle était jeune, elle devait forcément vivre chez ses parents, non ? Après tout, des cas comme celui d’Alexïs, qui avait quitté très tôt le nid familial, il ne devait pas en avoir énormément, non ? Il n’en savait rien. Il devait cesser de se poser des questions et plutôt faire sa proposition à Dorothy.


-« Si tu préfères, je peux te conduire jusqu’à ton domicile. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: En quête de réponses [Alexïs / Dorothy]   Ven 15 Nov 2013 - 17:19

Wow, attend quoi?! Il a prit son explication au sérieux?! Non seulement a-t-il pris son explication au sérieux, mais il semblait aussi la croire! Ceci ne s'était jamais produit auparavant. Comment était-ce possible?! Elle avait déjà dit ça à plusieurs personnes et la seule réaction qu'elle avait eu à date était des rires ou des réprimandes lui demandant d'être sérieuse. La réaction de celui-ci était entièrement différente à ce qu'elle s'attendait! Avait-elle trouvé quelqu'un qui avait déjà vu des personnes comme elle?! Il semblait même avoir un mot pour les désigner. Mais pour être sure elle devait savoir ce qu'il voulais dire par mutante

- Si par mutante, vous voulez dire 'quelqu'un qui peut faire des choses comme arrêter le temps' et bien oui, c'est ce que je suis.. Mais mutant c'est pas un peu dur comme mot? Moi quand j'entends mutant je pense monstre, comme dans les vieux films d'horreur.

Non, elle n'aimait pas particulièrement le terme "mutant" mais si c'est le terme général, si elle n'était pas seule dans cette situation, elle était prête a se faire appeler un monstre ! Tant qu'il y a de la compagnie. La simple possibilité d'obtenir des réponses était assez pour la rendre toute heureuse. Se faire frapper par cette voiture, par ce jeune docteur était possiblement le plus de progrès qu'elle avait fait dans sa quête d'explication pour son pouvoir. Elle avait fait tellement de recherches dans les plus grosses bibliothèques de la ville, certes elle n'avait pas vraiment la patience de lire tous ces livres. C'est beaucoup de lecture pour une fille qui n'aime pas la lecture tant que ça. Elle avait reproduit le symbole sur son épaule sur papier plusieurs fois. Elle se l'était même imprimé sur un t-shirt. Espérant que quelqu'un le reconnaisse. Tout ce qu'elle a eu était des compliments de fans de science fiction qui devait trouver que le symbole ressemblait a quelque chose dans un film. Elle était même allée jusqu'à se faire passer pour une étudiante de l'université pour demander à un professeur d'histoire, un professeur de science et un professeur de l'étude des symboles. Tout les trois lui ont dit que c'était un beau dessin mais que ça ne voulait rien dire. Mais jusqu'à maintenant, personne ne lui avait parlé de mutants. Peut-être que Alexis sait ce que représente ce symbole.

Dorothy ferma la portière de la voiture. Qu'il lui dise la vérité ou non. Qu'il l'amène chez lui ou a un hôpital psychiatrique. Aller avec lui voulait dire des soins, un toit chaud même si c'est juste pour un petit moment. Et avec une belle voiture comme celle la, elle ne pouvait qu'assumer que sa maison serait un endroit assez confortable, peut-être même pour dormir ce soir et se nourrir sans voler. L'amener à son domicile n'amènerait rien de bon puisque son domicile était un sac de couchage attaché sur un bicycle au coin de la rue.


-Je crois que ton domicile serait mieux étant donné que nous sommes présentement dans le mien.
.
Revenir en haut Aller en bas
Alexïs N. Davidoff

avatar

Messages : 250
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Étudiant en médecine
Age : 20 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: En quête de réponses [Alexïs / Dorothy]   Ven 15 Nov 2013 - 19:45

Alexïs était persuadé d’avoir une mutante sous ses yeux. Elle ne saurait se décrire ainsi, mais elle en était une. Venait-elle de découvrir son pouvoir ? Avait-elle déjà rencontré des personnes comme elle ? Il semblerait que la réponse soit négative. Dans ce cas, il pourra essayer de lui fournir des réponses. Il n’en connaissait pas beaucoup sur l’évolution, la génétique et ce genre de choses. Par contre, il savait qu’une personne pouvait apporter de nombreuses explications quant aux mutations dont étaient atteintes de nombreuses personnes. Le professeur Xavier était le mieux placé pour aider cette jeune fille, si elle cherchait à rencontrer des semblables. Son école était composée exclusivement de mutants. Sa sœur jumelle était elle-même étudiante là-bas.

Dorothy avoua que le mot « mutant » lui invoquait plutôt des monstres que des humains dotés de pouvoir. Pourtant, c’était ce qu’ils étaient. Si la société était au courant de leur secret, nul doute que ce serait le drame. Ils seraient traités comme des monstres, des bêtes dignes des pires films d’épouvantes. Pourtant, ils n’en restaient pas moins humain. Des humains incompris du reste du monde.


-« Mutant est le terme qui nous désigne. Certains préfèrent dire que nous sommes dotés d’un don, un cadeau du ciel. Croyez-moi, mon pouvoir est plutôt digne d’un ange que d’un monstre. Vous n’êtes plus seule, Dorothy. Nous sommes plusieurs à posséder des pouvoirs aussi fantastiques que le vôtre. »

Bon, ça suffit le numéro de charme. De sa voix douce, Alexïs s’exprimait toujours aussi bien. Cependant, il avait l’impression de sortir un numéro de drague pourris plutôt qu’un discours sur les mutants. Ce n’était pas le temps de se mettre à séduire la première fille venue et ce n’était guère son intention en ce moment. Demanda à Dorothy de refermer la portière de la voiture, il s’éloigna afin de regagner l’autre côté du véhicule. Il était temps de se rendre chez lui afin qu’il s’occupe de son état. Peut-être valait-il mieux qu’il la surveille pour cette nuit, au cas où elle aurait une commotion cérébrale. Il vaut toujours mieux de prévenir ce genre de chose.

Alors qu’il montait dans sa voiture et claquait la portière, il songea qu’il serait bon d’offrir une seconde alternative à Dorothy. Il lui proposa de la raccompagner chez elle. Peut-être sera-t-elle plus à l’aise de regagner son foyer plutôt que d’entrer dans celui d’un pur inconnu. Cependant, elle avoua préférer aller chez lui. Ils se trouvaient actuellement à son domicile. Alexïs regarda autour de lui avant de réaliser qu’elle parlait de la rue. Elle était donc sans abris ? Depuis quand n’avait-elle pas eut un toit sur sa tête ? Puisque la vie dans les rues de New-York ne lui était pas inconnue, peut-être pourrait-il la mener aux Morlocks ? Son pouvoir pourrait leur être bien utile. Bien sûr, il pouvait lui parler de l’institut, mais cela représenterait de perdre une potentielle alliée. Il allait devoir y réfléchir. Sa raison lui disait de l’utiliser, de l’entrainer dans l’antre des Morlocks et de la présenter à Callisto. Son cœur, lui, affirmait qu’elle serait bien mieux à l’institut où, en plus d’obtenir des réponses à ses questions, aurait tout ce dont elle avait besoin pour vivre.


-« Je vois. Je vais vous conduire chez moi. Si vous le désirez, vous pouvez y passer la nuit. Je surveillerais votre état afin de m’assurer que tout va bien. » Il marqua une pause, le temps de démarrer son véhicule, puis repris la parole. « Puis-je vous tutoyer, Dorothy ? »

Il conduisit jusqu’à son domicile, se gara dans l’espace de stationnement dédié aux résidents de son immeuble. Coupant le moteur, il rangea ses clés dans ses poches avant de sortir de son véhicule. Il le contourna afin d’ouvrir la portière à Dorothy et l’aider à sortir. Elle devait éviter de marcher sur sa jambe tant et aussi longtemps qu’elle ne sera pas guérie. Il l’aida à marcher jusqu’à la porte de l’immeuble, puis jusqu’à celle s’ouvrant sur son petit appartement. Il était modeste, ne trahissant pas la grande richesse de sa famille. Il s’agissait du genre de logement bien décoré, parfaitement bien rangé – si on évitait d’aller jeter un coup d’œil dans la chambre – et démontrant que le jeune homme n’était pas pauvre.

Alexïs mena Dorothy jusqu’au canapé avant de s’éloigner pour fermer et verrouiller la porte de l’appartement. Le canapé sera suffisamment confortable pour qu’elle y passe la nuit sans trop de mal. Lui-même si assoupissait bien souvent lorsqu’il révisait jusqu’à tard dans la nuit. Avant de rejoindre la jeune femme, il alla remplir un verre d’eau. Il le lui tendit avec le sourire.


-« Il vaut mieux soigner ces blessures avant qu’elles ne s’infectent. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: En quête de réponses [Alexïs / Dorothy]   Ven 15 Nov 2013 - 21:09

Lorsqu'il lui expliqua ce qu'il entendait par mutant elle sourit. Elle était heureuse de savoir qu'il avait d'autres personnes comme elle, qu'il en était un. l'homme qui l'avait frappé avait aussi des pouvoirs! Mais quel pouvoir? Quels autres pouvoirs pouvais-t-il y avoir? Qu'est-ce que Alexis avait? Ils sont plusieurs?! Qu'est-ce que les autres ont?! En plus, Alexis avait qualifié son pouvoir comme fantastique, bon, elle le savait quand même au fond que son pouvoir pouvait être assez fantastique par moments, mais se le faire valider par quelqu'un d'autre était assez flatteur et touchant. Il venait de faire sa journée.. non, son année! elle avait le sourire étendu jusqu'aux oreilles malgré ses blessures graves. En se rappelant de sa blessure à la tête elle espérait tellement qu'elle n'étais pas en train d'halluciner

- vous êtes sérieux?! vous êtes vraiment en train de me dire qu'il y a plusieurs personnes comme moi avec des dons. vous êtes absolument certain que je ne suis pas encore étendue sur l'asphalte en train de rêver?! Parce que cette nouvelle est celle que j'attends depuis plus d'un an!

elle blaguait un peu bien sure, elle avait tellement mal à la jambe qu'elle ne pouvait être en train de rêver. Pendant qu'il la conduisait chez lui en lui annonçant qu'elle pourrais y passer la nuit. Bonne nouvelle après bonne nouvelle aujourd'hui. Décidément, se faire ramasser par cette voiture était une très bonne idée.

- Merci, merci beaucoup. Ça fait tellement longtemps que je n'ai pas dormi dans un vrai lit où j'ai la permission d'être. Et oui vous pouvez me tutoyer... en espérant qu je peux faire la même chose.

Oui. habiter dans la rue c'est dur! surtout quand il fait froid. ce n'est pas le genre de chose qu'elle est habitué de vivre. c'est arrivé plus d'une fois qu'elle est entré par infraction dans une chambre d’hôtel pour se reposer. mais cette option était seulement possible quand elle avait la chance d'être en plein arrêt en même temps qu'elle est fatiguée et d'avoir le temps de se rendre à l'intérieur d'une chambre avant que quelqu'un ne remarque sa présence. Ce qui était pas si facile que ça honnêtement. elle s'était fait sortir d'un hôtel à coup de pied dans le derrière au milieu de son sommeil, même si celui-ci était à 1heure de l'après midi.

Quand elle monta dans l'appartement d'Alexis, elle espérait vraiment que le temps ne s'arrête pas avant qu'il aie le temps de la guider jusqu'en haut. Sa jambe droite lui faisait atrocement mal quand elle mettait du poids dessu. elle saignait de la cuisse. elle avait une plaie derrière sa tête et elle son bras droit lui faisait mal comme si elle avait un bleu aussi grand que sa main. Au départ, elle ne voulais pas lui dire. En général elle n'aime pas montrer sa tache de naissance aux étrangers. Mais cet étranger ci était l'exception à la règle.

en voyant l'appartement, elle aurait aimer se lancer sur le canapé qui avait l'air confortable. Son appartement était beau. bien décoré, mais surtout, chaud! Quand il l'installa sur le canapé elle eut tout de suite envie d'enlever sa veste chaude qu'elle gardait sur elle la plupart du temps. Elle était en train de suer la dessous, de plus elle était curieuse de l'état de son bras et de la couleur de sa tache aujourd'hui. avec peine, elle réussi à enlever sa veste. Et finalement elle lui posa la question qui la chatouillait depuis la rue.


- qu'est-ce que tu as toi comme pouvoir?

Après tout il fallait poser les questions importantes! les petites questions comme 'est-ce que ma jambe est brisé?' et 'soyez honnête, est-ce que je saigne beaucoup de la tête?' étaient des questions qui pouvaient attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Alexïs N. Davidoff

avatar

Messages : 250
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Étudiant en médecine
Age : 20 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: En quête de réponses [Alexïs / Dorothy]   Sam 16 Nov 2013 - 0:55

Le sentiment d’être seul, de croire que l’on est unique et que personne ne peut nous comprendre, Alexïs l’avait ressenti en découvrant son don. Il avait vu là une bénédiction, mais également une malédiction. Comment les gens allaient réagir en découvrant quel était son pouvoir ? Il l’avait craint. Lorsque sa sœur lui avait révélé être également une mutante, il s’était sentit soulagé. Il n’était pas seul. Il avait découvert, par la suite, tout un tas d’autres mutants aux pouvoirs tous plus différents les uns que les autres. C’était ce qui était en train de se produire pour Dorothy.

-« Je vous assure. Vous êtes belle et bien éveillée. Vous n’êtes plus seule, vous ne le serez jamais plus. »

Quelques instants plus tard, Alexïs monta dans sa voiture. Il démarra, prêt à se rendre chez lui. Puisque Dorothy n’avait pas d’autre refuge pour la nuit, autant qu’elle reste à son domicile pour ce soir. Il pourra la soigner, s’assurer qu’elle n’avait pas de traumatisme physique grave suite à l’accident, et répondre à ses nombreuses questions. Il était persuadé qu’elle finira par les lui poser à un moment ou à un autre. Malheureusement, il n’aura pas toutes les réponses. Il n’était pas un spécialiste de la génétique. Le peu qu’il savait, il l’avait appris de son entourage.
Visiblement heureuse de la proposition qu’il lui avait fait, Dorothy le remercia. En retour, il lui offrit un sourire sincère. Il en profita pour lui demander s’il pouvait la tutoyer. Après tout, elle devait avoir environ son âge.


-« Vous pouvez… tu peux me tutoyer. »

Une fois garé dans le stationnement de son immeuble, Alexïs vient aider Dorothy à marcher jusqu’à destination. Il la conduisit à l’intérieur et la laissa se mettre à son aise sur le canapé. Pendant ce temps, il alla lui chercher un verre d’eau. Il était temps d’examiner la blessure de la jeune fille. Il s’accroupit et souleva délicatement sa jambe, alors qu’elle le questionnait au sujet de son pouvoir. Pour toute réponse, il esquissa un sourire. Il allait lui faire la démonstration. Il craignait qu’elle soit blessée plus sérieusement qu’il ne le pensait, mais c’était une bonne occasion d’utiliser son pouvoir, de s’entrainer un peu. Il allait mettre en pratique les notions qu’il avait apprises avec le Guérisseur, chez les Morlocks.

-« Je vais te faire une petite démonstration. N’ait crainte, tout ira bien. »

Il posa sa main à quelques centimètres de la blessure et laissa son pouvoir agir. Il le contrôlait bien mieux, à présent. Une délicate lumière bleutée illumina sa main, réchauffant doucement la jambe de sa patiente. Peu à peu, la plaie se referma, se cicatrisa, jusqu’à disparaitre complètement comme si rien ne s’était produit. La lueur s’estompa peu à peu jusqu’à disparaitre. Il devait maintenant s’occuper de sa tête. Reposant doucement la jambe de Dorothy, Alexïs se leva et s’installa sur le canapé, à ses côtés. Il porta son regard sur son épaule, là où une drôle de tâche semblait imprimée sur sa peau. Était-ce un tatouage ? Non, il semblerait plutôt que ce soit une tâche de naissance. Elle représentait un étrange symbole, qu’il n’avait jamais vu auparavant.

-« Qu’est-ce que représente ce… symbole ? » Demanda-t-il par curiosité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: En quête de réponses [Alexïs / Dorothy]   Sam 16 Nov 2013 - 2:23

Quand Alexïs mit sa main par-dessus sa plaie, elle prit son souffle et ferma les yeux. Après tout, c'était très sensible là où il posait sa main. Elle s’attendait à une douleur, mais elle sentit quelque chose d'entièrement différent. Une douce chaleur par-dessus sa plaie, pas douloureuse du tout. Elle ouvrit doucement les yeux et son regard tomba sur les mains de son guérisseur et elle sursauta un peu.

-Woah!

Des mains qui brillent comme ça n'était pas du tout ce qu'elle s'attendait à voir. C'est sûr qu'elle a été prise par surprise, mais quelques secondes plus tard, elle observait le processus avec fascination elle vit et sentit sa peau se refermer doucement et se cicatriser sous ses mains. Oui, c'était vraiment pratique comme pouvoir, mais c'était aussi vraiment beau.

-Woah..

Elle sourit doucement alors que sa jambe ne lui faisait presque plus mal du tout.

-Wow merci, c'est vraiment fantastique ce truc que tu fais avec tes mains.. ça brille et ça guérit.. C’est vraiment pratique, et très très beau!

Elle était toute émerveillée, comme un bébé qui voit des feux d'artifices pour la première fois. Elle prit un moment pour observer sa jambe, naturellement, ce n'était pas parfait, elle avait encore un peu de douleur, mais beaucoup moins! Elle jeta un coup d'œil à travers la déchirure de son pantalon, c'était bien cicatrisé.

Elle retourna son attention vers Alexis quand il lui demanda ce que représentait le symbole sur son épaule. Ah ce symbole qui la hantait depuis sa naissance, qui clignotait étrangement à chaque fois que le temps s'arrête, malgré que ce ne fût pas la chose la plus étrange du phénomène. Elle n'avait aucune idée ce que ce symbole pouvait vouloir dire.

-J'allais justement vous le demander, tu vois j'ai ce symbole sur mon épaule depuis-

Dorothy arrêta de parler, ça n'en valait plus la peine. La figure d'Alexis avait figé totalement, sa tâche de naissance avait recommencé à faire le stroboscope arc-en-ciel et un silence absolu était tombé dans la pièce.

- Ah merde! C’est pas vrai?! Quand même je viens juste de faire un arrêt! Au moins ma jambe est réparée.

Elle fit un petit tour de l'appartement. Sa jambe lui faisant encore un peu de douleur, mais absolument rien d'insupportable, ses mains magiques avaient réellement fonctionnées. Elle passa par la chambre. Woah, quel désordre, mais un lit c'est un lit! Et avoir un lit dans la vie c'est bien. Elle fit un petit tour dans la salle de bain. Sa jambe allait mieux, mais Alexis n'avais pas eu le temps de réparer sa tête ou son bras.

-Yes!! De l'aspirine! Jackpot!

Elle prit 2 capsules et retourna sur le sofa, normalement, elle aurait fait un meilleur tour de l'appartement, observer les livres qu'il y avait dans sa bibliothèque ou fait le tour de ce qu'il y avait dans la cuisine. Mais elle n'avait pas faim et sa jambe était encore trop sensible pour fouiller chez cet inconnu ou aller jusqu'à l'auto chercher son sac. Donc la voilà, de retour sur le sofa, à espérer que le temps reprendrait bientôt.

Il n'était vraiment pas mal Alexis, son visage calme et plaisant, ses boucles blonde, la manière dont il s'occupait d'elle. Tout ça la faisait sourire. Mais le sourire ne dura pas, c'était trop silencieux, rien à faire, personne à qui parler à part la statue d'un homme qui lui parlais il y a quelques secondes. elle retomba sur son siège et se mit à siffler des chansons populaires.. Jusqu’à ce qu'elle ait l'idée du siècle pour se garder occupée....

Ça faisait maintenant plus d'une heure et demie qu'elle était figée et il ne restait plus un seul cheveu sur la tête d'Alexis qui n'était pas tressé. Dorothy se mit a bailler, il était rendu tard de son côté. Elle s'étendit sur le sofa et ferma les yeux.

Plus tard, alors qu'elle était au milieu d'un beau rêve elle se réveilla subitement, Réveillée par tous les petits sons de la vie quotidienne, réapparus tout d'un coup comme un réveil matin.


-AH! ok! ok on est.. on est revenu..

Elle bailla et s'étira un bon coup pour se réveiller.

-Qu'est-ce qu'on disait?

.
Revenir en haut Aller en bas
Alexïs N. Davidoff

avatar

Messages : 250
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Étudiant en médecine
Age : 20 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: En quête de réponses [Alexïs / Dorothy]   Sam 16 Nov 2013 - 18:45

Alexïs était toujours heureux d’entendre les gens s’extasier lorsqu’il utilisait son don. Il n’avait en rien l’air d’un monstre. Au contraire, son pouvoir lui conférait plutôt les caractéristiques d’un ange. Grâce à lui, il pouvait faire le bien, espérer changer des vies. La découverte de sa mutation n’avait pas influencé son choix de carrière. Il souhaitait déjà devenir médecin. Cela n’était qu’un gros coup de pouce de la vie. Il était sur la bonne voie, il en était persuadé.

Venant de guérir la jambe de Dorothy, le jeune homme souhaitait maintenant s’occuper de sa tête. Il pouvait utiliser son don pendant un certain temps. À chaque utilisation, il s’épuisait légèrement. Tout dépendait de ce qu’il devait soigner. Il devra dormir un peu pour arriver à se régénérer totalement, laissé son don reprendre des forces. Cela n’était pas pour tout de suite. Il souhaitait s’occuper de la jeune femme avant tout.

Alors qu’elle lui parlait de l’étrange tâche qu’elle avait sur l’épaule, Dorothy disparu soudainement. Où était-elle passée ? Elle s’était téléportée ? Il ne la voyait plus. Stupéfait, le jeune homme la chercha du regard. Il se retourna, la vit installée sur l’autre partie du canapé. Réalisant que cela devait être causé par le don de la jeune femme, il en conclue que le temps avait dû se figer autour d’eux. Combien de temps s’était-il écoulé ? Il jeta un coup d’œil à l’horloge murale. L’heure était toujours la même.

Un peu déstabilisé, il posa son regard sur Dorothy, visiblement prête à reprendre le fil de leur conversation. Alexïs eut besoin d’un petit moment pour s’habituer à cette étrange situation afin de reprendre la parole. Il n’avait pas perdu le fil, puisqu’il était en train de lui parler, une seconde plus tôt. Ils étaient en train de parler de la mystérieuse tâche qui ornait l’épaule de la jeune femme. Jamais il n’avait vu une telle chose. Elle ne ressemblait pas à une tâche de naissance, mais plutôt à un symbole qui pourrait autant représenter son appartenance à un gang ou une secte. Cependant, elle ne semblait pas connaitre l’origine de cette dernière, puisqu’elle lui demandait de l’examiner. Depuis quand avait-elle cette tâche ?


-« Heu… On parlait de ta tâche. Hummm… Désolé, la situation est déstabilisante. Il y a une seconde, tu étais devant moi et maintenant… » Il secoua légèrement la tête, comme pour reprendre ses esprits. « Je vais m’y faire. Ça t’arrive souvent que le temps fige ainsi ? »

Pendant ce temps, il pouvait continuer de regarder ce symbole. Il passa très légèrement ses doigts dessus. Il ne pouvait l’aider à ce sujet. Peut-être que quelqu’un d’autre serait en mesure de lui apporter des réponses.

-« Je n’ai jamais vu un tel symbole auparavant. Depuis quand est-il imprimé sur ta peau ? »

Délaissant son épaule, il se préoccupa de son bras, qu’il soigna une fois de plus grâce à son don. Il fit de même avec sa tête. Elle devrait se sentir bien mieux, maintenant. Cet accident n’était plus qu’un mauvais souvenir, à présent. Elle allait pouvoir reprendre son rythme de vie, retourner# à la rue. À moins que… Dès demain, il pouvait l’amener avec lui chez les Morlocks. Callisto accepterait-elle sa présence ? Supporterait-elle qu’il mène une inconnue à leur repaire ? Il devait réfléchir à ce sujet. Plus tard.

Passant une main dans ses cheveux, Alexïs fronça les sourcils en les sentant… pas comme à l’accoutumée. Ils étaient tous tressés ? Pourtant, il n’avait jamais fait une telle chose… Ce qui signifiait que c’était l’œuvre de Dorothy. Pendant combien de temps le temps s’était-il stoppé ? Visiblement assez pour qu’elle ait eu le temps de faire cela. Il attrapa une mèche et la détressa maladroitement. Il se leva afin de s’observer dans le miroir de la salle de bain et ainsi permettre à sa chevelure de retrouver son état normal. Quelques mèches ondulaient un peu, il ne pouvait rien y faire. Lorsqu’il se lavera la tête, ils redeviendront droits. Sur ce, le jeune homme quitta la salle de bain.


-« Tu t’es bien amusée pendant que le temps était figé, n’est-ce pas ? » Fit-il sans lui reprocher quoi que ce soit. « As-tu besoin de quoi que ce soit ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: En quête de réponses [Alexïs / Dorothy]   Sam 16 Nov 2013 - 21:17

Elle se frotta les yeux encore une fois, essayant d'avoir l'air le plus réveillé possible. Elle détestait les pauses qui duraient trop longtemps au mauvais moment. Elle se trouvait toujours en plein décalage horaire. Elle avait déjà entendu des gens se plaindre du décalage horaire à la fin d'un long voyage en avion. Ils se plaignaient d'un tout petit 6 heures de décalage et se faisait donner des journées de congés et se font laisser tranquille. Dorothy avait la tête de quelqu'un qui est rendue à 3 heures du matin dans son temps et elle se faisait pousser hors de son lit. Mais bon, c'était ça sa vie depuis plus longtemps que ça devrait.

Elle se rattrapa avec la conversation, ah oui, ils étaient en train de discuter sa tâche. Une chance qu'Alexis savait ce qui venait d'arriver, d'habitude elle devait se le rappeler toute seule. Elle se sentait un peu mal pour lui, tout cela était encore déstabilisant pour elle, elle imaginait à peine pour les autres. Elle ne savait jamais à quel point tout cela était étrange pour les autres, mais elle savait qu'elle avait perdu la plupart de ses amis et le respect de sa famille et de sa ville à cause de ça, et à cause de ça, elle ne retournera jamais dans sa petite ville en Philadelphie. Mais bon, ce n'est pas comme si y penser allait donner quelque chose. Certainement rien de positif.


-Ah oui, la tache, c'est vrai... Désolé pour cette déstabilisation, ça m'arrive plus souvent que j'aimerais et pas toujours à des bons moments. Parfois des plus longues périodes, parfois que des secondes de délai. Le plus long que j'ai eu jusqu'à maintenant était une semaine. c'est pas comme si je pouvais le contrôler.

Ce sort serait définitivement plus pratique et plus amusant si elle pouvait contrôler quand tout s'arrêta et tout repartit. Une telle chose serait un rêve devenu réalité, mais même espérer pouvoir contrôler le temps était absolument absurde. Elle sentit les doigts d'Alexis se poser sur sa tache de naissance et continua la conversation qu'elle avait commencé il y a elle estimait environs 4 heures. Au moins elle a eu quelques heures de sommeil. Elle bailla encore avant de répondre à sa question

- Cette tache est sur mon bras depuis ma naissance. elle change de couleur à chaque fois que le temps s'arrête.

Elle observa son épaule

-Oh c'est un beau bleu cette fois. Ça fait longtemps que je n'ai pas eu un bleu, mais bref, je n'ai aucune idée de ce que ça veut dire. Et si tu me le demandes, j'assume que toi non plus.

Elle soupira quand elle réalisa qu'elle n'aurait pas toutes ses réponses aujourd'hui, mais elle sourit à nouveau quand elle le vit la soigner de nouveau avec ses mains qui brillent d'une belle lueur bleutée. Dorothy se demanda si il s'en servait parfois pour lire la nuit. Gardant ces questions là pour elle, elle rit et rougit un peu quand elle le vit se passer une main dans les cheveux

- Ah eh oui, et bien tu vois, je n'avais pas mon cahier avec moi et je m'emmerdais un peu et tu étais là et tu ne bougeais pas donc eehhh.... désolé

Elle avait un petit sourire en coin en s'excusant, elle n'étais pas VRAIMENT désolée. Lui faire des tresses était assez amusant. Elle était encore en train de rire quand il était dans la salle de bain à se les défaire.

- Ça te faisait bien les petites tresses

Affirma-t-elle, en s'installant confortablement sur le sofa

- Au fait, pour moi il est maintenant rendu définitivement passé l'heure de dormir, donc je prendrais une petite sieste. mais je peux rester réveillée si tu as plus de questions, dans ce cas je prendrais un café
.
Revenir en haut Aller en bas
Alexïs N. Davidoff

avatar

Messages : 250
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Étudiant en médecine
Age : 20 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: En quête de réponses [Alexïs / Dorothy]   Dim 17 Nov 2013 - 7:12

Lorsque le temps se figeait, il était impossible pour Alexïs de le savoir. Il était coincé, comme tout ce qu’il y avait autour de lui dans un monde où la notion du temps n’existait plus. Une seconde s’était écoulée à ses yeux, mais pour Dorothy, les choses étaient bien différentes. Elle avait le temps de se promener, de s’adonner à certaines activités pour passer le temps. Il ne pouvait le réaliser qu’une fois sortie de cette espèce de bulle temporelle. Le temps reprenait son cours, comme si rien n’était. Plusieurs heures c’étaient passées, mais pour lui cela n’avait été qu’une seule seconde. Il était déstabilisé. Peut-être n’arrivera-t-il jamais à s’y faire. Troublé, il se tourna vers Dorothy. Combien de temps c’était écoulé pour elle ? Cela lui arrivait-il depuis longtemps ? Que faisait-elle pour passer le temps ? Du dessin, sûrement. Son cahier à croquis avait pu le témoigner, un peu plus tôt. Au moins, elle n’en avait pas profité pour voler ce qui se trouvait dans la pièce et partir en vitesse. Elle était honnête, cela le portait à lui faire un peu plus confiance, même s’il venait tout juste de la rencontrer.

-« Ce n’est pas trop dure d’être toute seule alors que le temps est figé ? Ça doit être long et ennuyeux, mais à la fois très utile comme pouvoir. Tu ne le maitrise pas du tout ? »

Alexïs revint à leur discussion sur la mystérieuse tâche qui ornait son épaule. Elle était légèrement bleutée, sa peau prenant une teinte différente à cet endroit précis. C’était à la fois étrange et intriguant. Par contre, il ne pouvait lui donner d’explication sur le sujet. Il n’avait jamais vu une telle chose auparavant. Peut-être que quelqu’un de plus caler que lui au sujet des mutants et de la génétique saurait lui répondre.

-« Serait-il possible que cette tâche de naissance soit liée à ton don ? Peut-être n’a-t-elle pas d’autre signification que celle-ci ? Malheureusement, je ne peux t’éclairer sur le sujet, mais seulement faire des suppositions. »

Après avoir soigné les blessures de Dorothy, le jeune homme passa une main dans sa chevelure. Il constata qu’il y avait quelque chose de pas très normal. Ses mèches blondes ne tombaient pas sur son front comme d’habitues. Elles semblaient plutôt avoir été toutes tressées. Dorothy semblait être la seule et unique coupable. L’ennui avait eu raison d’elle et elle en avait profité pour lui faire une nouvelle coiffure. C’était bien gentil de sa part, mais il aurait pu s’en passer sans aucun problème. Ne sachant comment réagir, il secoua doucement la tête, un petit sourire imprimé sur le visage.

-« Le prochaine fois, évite de jouer à la poupée avec moi. J’ai déjà bien assez d’une sœur qui le fait. »

Sa demi-sœur, Eleonora, était la spécialiste de la mode et du shopping. Elle le trainait dans les boutiques, achetait tout ce qui lui plaisait avant de l’habiller comme si elle jouait à la poupée. Il avait des tenues qui valaient des fortunes et il ne les portait pas. Il préférait mettre des vêtements plus décontractés lorsqu’il allait dans les égouts. Lorsqu’il portait ce que sa sœur lui offrait, il avait réellement l’impression de passer pour un petit bourgeois à l’école. C’était sans parler des conseils qu’elle lui donnait pour ses cheveux ou pour son apparence en générale. Quelques mois plus tôt, sa chevelure descendait le long de sa nuque. Il en faisait même une petite queue de cheval. Elle avait décidé de remédier à cela en l’amenant chez sa coiffeuse. Il n’y avait jamais remis les pieds depuis et sa chevelure poussait peu à peu. Elle était assez longue pour que Dorothy ait pu en faire de petites tresses. Pour constater le résultat de ses propres yeux, Alexïs se leva et rejoignit la salle de bain. Il s’occupa de défaire chaque petite tresse avant de revenir dans la pièce principale. Dommage, Dorothy trouvait que son nouveau style lui allait bien.

-« Tes tresses étaient une atteinte à ma virilité. Tu veux me transformer en fille, c’est ça ? » Fit-il avant d’attraper une couverture dans le placard situé juste à côté de la salle de bain et lui lancer gentiment au visage.

Puisqu’elle était fatiguée, autant l’aider à s’installer confortablement. Il avait des oreillers dans sa chambre, il allait lui en apporter un. Le canapé allait être parfait pour elle, ce soir. Pas très fatigué, après l’accident l’envie de dormir lui était passée, il comptait rester éveillé et passer un peu de temps à réviser en vue de ses prochains examens.
La jeune femme était prête à rester debout, s’il le lui demandait. Cependant, il n’allait pas le faire. Une bonne nuit de sommeil allait lui faire du bien. Il comptait se lever de temps à autre au milieu de la nuit pour s’assurer qu’elle allait bien, suite à l’accident. On ne sait jamais.


-« Ne t’en fais pas. C’est plutôt moi qui devrais répondre à tes questions. Si tu veux me les poser, je serais ravi d’essayer de te fournir des réponses. Nous pouvons aussi attendre à demain matin, autour d’un bon café. Je pourrais te présenter d’autres mutants, si tu le souhaite. »

Sur ce, il s’éloigna et entra dans sa chambre afin d’attraper un oreiller qui reposait sur le sol. Il l’épousseta légèrement puis revint dans le salon afin de le donner à Dorothy. Elle devrait bien dormir ainsi. Lui, il allait se reposer dans son lit. Sa chambre était un véritable désordre et… il préférait nettement mieux son lit.

-« Si tu as besoin de quoi que ce soit, tu n’as qu’à venir cogner à ma chambre. Je compte rester éveillé encore un petit moment. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: En quête de réponses [Alexïs / Dorothy]   Dim 17 Nov 2013 - 19:00

Quand Alexis mentionna la solitude d'être seule dans un monde figé, elle se rappela de sa première expérience de plus d'une heure ou deux, et oui, dans les débuts, cette solitude, ce silence absolu, l'impossibilité d'écouter de la musique, de regarder la télévision ou de parler à qui que ce soit pendant ces arrêts l'ont mené au brin de la folie à un certain point. Naturellement, après un certain temps forcé à vivre ça elle a pris ces arrêts avec un grain de sel. Si elle prenait tout ça au sérieux à chaque fois et qu'elle ne se faisait pas rire un peu pendant les arrêts, elle en deviendrait folle après pas beaucoup de temps, ou dépressive comme elle était rendue dans ces derniers temps à la maison.

- Ben je crois avoir maîtrisé l'art de m'occuper toute seule. Mais à part ça non, rien n'est en mon contrôle..

Était-il en train de supposer que avec de la pratique, elle pourrait maîtriser son pouvoir à un point qui la mènerait à être capable d'entrer et sortir des arrêts temporels comme elle le veut? Ça serait vraiment remarquable. Quelque chose à pratiquer après un brin de sommeil. Dorothy avait arrêté d'utiliser des expressions comme 'hier' ou 'demain'. c'est mots ne voulaient plus rien dire pour elle puisque demain pourrait arriver dans 2 jours ou qu'hier pourrait être la semaine passée.

Quand Alexis était en train de s'occuper de ses tresses et de se plaindre que les tresses étaient une atteinte à sa virilité, elle ne put s'empêcher de retenir un sourire. Ce n'était aucunement le cas, elle avait seulement besoin de s'occuper un peu.


- Mais non! pas du tout ! Je m'emmerdais c'est tout. Prochaine fois si tu préfères, je vais les défaire aussi. Tu as une sœur ? Est-ce qu'elle a des pouvoirs aussi ?!

C'est vrai qu'elle avait encore beaucoup de questions, mais il apportait un bon point, demain, ou au moins demain pour elle, serait un meilleur moment pour en discuter. Elle s'installa confortablement sur le divan avec la couverture et l'oreiller qu'Alexis était assez gentil pour lui prêter. Elle bailla et s'étira. Son bras ne lui faisait plus mal du tout

-Merci pour tout, je n'ai presque plus mal nulle part. Me faire frapper par ta voiture était possiblement une des meilleures choses qui me soit arrivée, mais le reste de mes questions peut attendre demain.

Elle ferma les yeux et s'endormit confortablement dans son lit chaud.

Le lendemain elle se réveilla très tôt. Trop tôt en effet. Heure réelle il était rendu quatre heures du matin. Vive le décalage horaire. Sa tache ne clignotait pas, donc le temps était toujours en effet. Elle ne voulait pas réveiller son hôte qui dormait toujours dur donc elle n'ouvrit même pas la porte de sa chambre. Il fallait toujours faire plus attention quand c'était la nuit et que le temps roulait, mais elle avait autant de choses à faire que quand le temps était arrêté, donc rien. Dorothy soupira, elle aimerait bien mieux être endormie à cette heure qu'éveillée comme elle l'était. Elle se mit donc à penser à ce que Alexis lui avait dit avant qu'elle s'endorme. 'Tu ne le maîtrises pas du tout'  Voulant dire qu'il y avait quelque chose à  maîtriser. Et c'est ce qu'elle allait faire.

Dorothy s'assit sur le sofa les jambes croisées et les yeux fermés et mit ses mains sur ses genoux et essaya de se concentrer à arrêter le temps. Elle se concentra de plus en plus fort mais rien. Elle sourit sarcastiquement.


-Tu t'attendais à quoi Dorothy?! Que si tu le voulais très très fort ça arrive en faisant de la méditation?! Tu ne sais même pas méditer. Regarder avatar n'est pas une formation!

Elle abandonna donc cette tactique, mais elle s'engagea cette nuit là que à chaque fois qu'elle n'avait rien à faire, elle essaierait au moins une fois de contrôler son pouvoir. Mais en attendant, elle était debout, aussi bien se réveiller comme il le fallait et bien utiliser cette opportunité pour prendre une bonne douche et un bon déjeuner.
.
Revenir en haut Aller en bas
Alexïs N. Davidoff

avatar

Messages : 250
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Étudiant en médecine
Age : 20 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: En quête de réponses [Alexïs / Dorothy]   Lun 18 Nov 2013 - 6:52

Alexïs savait très bien ce que cela donnait lorsqu’une femme s’ennuyait. Dorothy venait de lui prouver, encore une fois, qu’elles pouvaient faire n’importe quoi pour s’occuper. Sa sœur jumelle s’amusait à jouer des tours aux gens. Sa demi-sœur jouait à la poupée avec eux. Après avoir découvert les nombreuses tresses dans ses cheveux, le jeune homme poussa un petit soupire découragé. Il n’en voulait pas à Dorothy. Il avait tellement l’habitude de ce genre de traitement. Malgré que… c’était la première fois qu’on tressait ses cheveux. Cela ne lui allait pas du tout. Il s’éclipsa donc le temps d’arranger sa coiffure. Lorsqu’il revint, il plaisanta en affirmant que ces tresses avaient porté atteinte à sa virilité. Cela lui rappelait justement sa sœur. Dorothy s’empressa de lui demander quel était le pouvoir de cette dernière, ce qui le fit sourire.

-« Tant que tu n’oses jamais me maquiller, je crois que je peux supporter les tresses. En fait, j’ai deux sœurs. L’une détecte les mensonges, l’autre est télékinésiste. »

Les autres questions pourront toujours attendre au lendemain matin. Alexïs fournit couverture et oreiller à Dorothy afin qu’elle puisse dormir paisiblement cette nuit. Il comptait rester éveillé encore un moment, mais n’allait pas quitter sa chambre pour ne pas la déranger. Pour une fois qu’elle avait un toit sur sa tête, il souhaitait qu’elle puisse en profiter un maximum.

La jeune femme affirma que s’être fait percuter par son automobile avait été l’une des meilleurs choses qui lui étaient arrivées. C’est fou à quel point un événement aux allures dramatiques pouvaient tout changer dans la vie d’une personne. Pour Alexïs, cela ne l’avait pas mené au bonheur. Il se cherchait, essayait de reprendre sa vie en main, mais il n’était toujours pas en paix avec son passé. Parfois, il enviait le bonheur des autres. Surtout celui de sa jumelle…


-« Espérons seulement que tu ne te fasses plus jamais frapper par un véhicule. Dors bien. Nous nous reverrons demain. »

Sur ce, il s’éloigna et regagna sa chambre. Il ferma la porte derrière lui. Alexïs replaça les couvertures sur son lit avant de s’y installer livre en main. Il lut quelques pages de l’un de ses manuels de médecine. Cependant, il n’arrivait pas à se plonger dans la lecture. Il était déconcentré, il pensait à plein de choses à la fois. Après avoir relu cinq fois la même page sans en comprendre le contenu, il referma son bouquin. Ce n’était pas la bonne soirée pour étudier. Il déposa le livre sur une pile de vêtements sales, au sol, puis se dévêtit. Il ne garda qu’un boxer sur lui. Si Dorothy venait le réveiller en pleine nuit, il valait mieux qu’il ne soit pas entièrement nu. Après s’être glissé sous les couvertures, Alexïs tenta de trouver le sommeil. Il lui fallut plus d’une heure avant de rejoindre les bras de Morphée.

Le lendemain matin, le jeune homme s’éveilla doucement. Il était en pleine forme, ce matin. Il était un peu plus de sept heures du matin lorsqu’il quitta son lit. Il s’habilla, opta pour un jean qui avait fait son temps ainsi que d’un simple t-shirt. Il désirait aller dans les égouts aujourd’hui, alors il valait mieux mettre des vêtements qu’il pouvait se permettre de salir. Une fois habillé, il quitta la pièce afin de rejoindre le salon. Il y retrouva Dorothy. Elle était déjà levée.


-« Bon matin ! J’espère que tu as passé une excellente nuit. »

Il se dirigea vers la cuisine, ouvrit la porte du réfrigérateur et se servit un verre de lait qu’il but d’un trait. Il s’en servit un second qu’il comptait boire plus lentement puis rangea la pinte. Après le repas, ils pourront regagner les égouts. Ce sera tranquille, aujourd’hui. Plusieurs Morlocks seront probablement en train de dormir. Ainsi, Dorothy craignait moins les ennuis en étant dans les égouts. Bien qu’il l’accompagnait, ce n’était pas tous les mutants des souterrains qui appréciaient les gens de la surface.

-« J’ai quelque chose à te proposer. Ce matin, après le déjeuner, je pourrais te présenter le groupe de mutant dont je fais partie. Si tu le souhaites, et si notre cheffe l’accepte, nous pourrions faire en sorte que tu te joignes à nous. Bien sûr, il faudra tout d’abord que tu la rencontre. Le choix te revient. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: En quête de réponses [Alexïs / Dorothy]   Lun 18 Nov 2013 - 8:11

Dans le temps qu'elle avait été réveillée, Dorothy avait eu le temps de prendre sa douche, laver tous ses vêtements, regarder un peu de télé malgré les émissions étranges de la nuit et finalement, à une heure convenable, commencer à faire un déjeuner. Heureusement, elle avait trouvé tout ce qu'elle avait besoin dans la cuisine pour faire des crêpes comme elle en faisait avec sa mère avant que toute cette situation de mutants ne commence. Heureusement, il n'y avait pas eu d'arrêt nocturne donc la nuit passa vite.

Autour de sept heures et demie, Alexis sortit enfin de sa chambre vêtu d'un vieux t-shirt et d'une paire de jeans usés. Définitivement des vêtements moins classe que la journée d'avant. Elle lui sourit quand il mit pied dans la cuisine, remarquant que ses cheveux étaient encore un peu ondulés de la journée d'avant.


-Bon matin, bien sûr j'ai très bien dormi, toi?

Elle lui demanda chaleureusement en lui servant une assiette de crêpes. Elle s'assit à coté de lui, confortable et propre. Elle avait pris une bonne douche et bien lavé ses vêtements, sa tête et sa jambe étaient entièrement guéris. Dorothy était d'une très bonne humeur ce matin là.

Pendant qu'elle mangeait ses crêpes, Alexis lui fit une très belle proposition. D'aller rencontrer un groupe de mutants avec lui et peut-être même les rejoindre. C'était une superbe idée. Dorothy s'imaginait déjà un groupe de gens avec des super pouvoirs dans une base super secrète où ils s'entrainaient ensemble et se supportaient moralement autant que financièrement. C'est ce qu'elle cherchait depuis longtemps. Un groupe de gens où elle appartenait vraiment. Elle y rencontrerait surement même les deux sœurs d'Alexis


- Bien sûr que j'accepte! J'ai tellement hâte de rencontrer d'autres gens comme moi qui peuvent m'aider.. Ou même juste me comprendre. J'ai vraiment très envie de rencontrer tes sœurs et les autres. Je souhaite que votre chef m'accepte parmi vous!

Elle mangea ses crêpes plus rapidement. De plus en plus excitée à l'idée de rencontrer plus de gens et de voir leurs pouvoirs en action
.
Revenir en haut Aller en bas
Alexïs N. Davidoff

avatar

Messages : 250
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Étudiant en médecine
Age : 20 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: En quête de réponses [Alexïs / Dorothy]   Mar 19 Nov 2013 - 4:20

Alexïs avait passé une belle nuit. Il s’était réveillé tôt, de bonne humeur et parfaitement reposé. Une longue journée l’attendait aujourd’hui. Il allait peut-être resté dans les égouts, ce soir. Il devait donc être prêt à affronter une nuit blanche, comme il en avait l’habitude. Il avait bien réfléchit avant de sombrer dans un profond sommeil. Il avait décidé d’amener Dorothy dans les égouts. Il avait même une idée pour éviter qu’elle ne découvre où se situait l’Allée. Il ne pouvait pas prendre le risque de l’y mener. S’il faisait cela, nul doute que Callisto serait très en colère. Il pouvait très bien en comprendre les raisons.

-« J’ai passé une excellente nuit. Ça sent bon ici. Je vois que tu ne t’ai pas gênée pour préparer le déjeuner. »

Alexïs s’installa à la table avec son verre de lait afin de déguster les crêpes de Dorothy. Elle n’était pas mauvaise cuisinière, elle avait bien réussis sa recette. Ravi, le jeune homme mangea avec appétit. Il en avait bien besoin. Entre deux bouchées, il fit une proposition à l’adolescente installée en face de lui. Il lui proposait de rencontrer les Morlocks. Ainsi, elle pourra découvrir de nouveaux mutants et, peut-être bien, rejoindre leur groupe. Il devait en profiter puisqu’elle ne connaissait aucun autre groupe de mutants. Puisqu’elle était une fille de la rue, un refuge dans les égouts ne la dérangera peut-être pas. Et puis, elle était ainsi assurée d’être protégée et entourée de d’autres mutants, en plus d’avoir un toit sur la tête. Elle pourra prendre le temps de développer son don et d’apprendre à s’en servir adéquatement. Cela deviendra alors un avantage pour les mutants de l’Allée et facilitera leurs sorties nocturnes.

Enthousiaste, Dorothy ne tarda pas à accepter sa proposition. Elle semblait pressée de rencontrer d’autres personnes possédant des pouvoirs, comme eux et comme les sœurs d’Alexïs, par exemple. Comment expliquer à la jeune femme qu’elles ne faisaient pas partie des Morlocks ? Il ne fallait pas mentionner l’institut, c’était l’important. Sinon, il était sûr et certain qu’elle refusera de vivre dans les égouts, par la suite.


-« En fait, mes sœurs ne font pas partie de ce groupe. Elles sont riches et occupent des places importantes dans la société. Elles ne sont affiliées à aucun groupe particulier. Par contre, tu vas pouvoir rencontrer Morlocks. C’est ainsi que ce groupe se nomme. Personne ne le connait vraiment et c’est voulu. Il regroupe bon nombre de mutants qui ne peuvent vivre à la surface à cause de leur don ou de leur apparence physique. Certains sont très gentils alors que d’autres, aux desseins plus sombres se tapissent dans l’obscurité de leur repaire. Avant tout, je vais te faire rencontrer leur cheffe et ensuite nous pourrons discuter du reste. »

Lorsqu’il eut terminé son assiette, il ramassa la sienne ainsi que celle de Dorothy. Il déposa toute la vaisselle dans l’évier de la cuisine, puis passa à la salle de bain le temps de se brosser les dents, d’essayer d’aplatir ses cheveux, sans grand succès, et de faire une pause pipi. C’était inutile de prendre une douche tout de suite, il allait puer après son passage dans les souterrains. Il se lavera une fois de retour chez lui. Quittant la pièce, il alla mettre ses chaussures, puis enfila son manteau. Il était prêt à sortir et attendit que Dorothy le soit avant de quitter son appartement et verrouiller la porte derrière eux. Une fois à l’extérieur, il rejoignit sa voiture et en déverrouilla la portière passager afin d’attraper le sac de l’adolescente. Il lui rendit avant de verrouiller son automobile.

-« Suis-moi. Je vais te montrer le chemin. »

Ils contournèrent l’immeuble à appartements afin de se retrouver dans une ruelle plus sombre. Alexïs s’assura qu’il n’y avait personne avant de soulever la plaque des égouts. Il connaissait le chemin pour se rendre à l’Allée par cœur, à partir d’ici. Ils ne se perdront pas.

-« Passes en premier. Fais attention à toi, l’échelle est parfois mouillée. Je vais te suivre et refermer la plaque. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: En quête de réponses [Alexïs / Dorothy]   Mar 19 Nov 2013 - 16:28

Dorothy écoutait avec enthousiasme, ayant enfin ses réponses et sa confirmation qu'elle n'était pas seule. Comme ça ses sœurs étaient riches et occupaient des hautes positions dans la société, comme ça il était encore possible de le faire? Peut être qu'elle ne serait pas à la rue pour toujours, chouette! Elle écouta bien aussi quand il lui parla des morlocks qui ne peuvent vivre à la surface à cause de leur don ou leur apparence. Dorothy était surprise d'apprendre qu'il y avait assez de mutants qui pouvaient vivre sous l'eau pour y avoir tout un groupe, mais... Alexis en faisait partie, et elle avait de la misère à croire qu'Alexis pouvait vivre sous l'eau. À moins que ce n'était pas ce qu'il voulait dire par sous la surface. OH!EW! Les égouts, il devait vouloir dire les égouts. Mais les égouts, c'est pas un peu une étape en dessous de vivre dans la rue?!  

- Chouette! J'ai hâte de les rencontrer!

Oui elle avait hâte, hâte de voir les autres, hâte de voir ce que 'apparence et don qui font qu'il ne peuvent pas vivre à la surface' veut dire. Et pendant qu'ils se déplaçaient vers l'entrée elle priait pour un genre de batcave ou un genre de bureau ou laboratoire sous-terrain fantastique qui n'est pas plein de caca. Mais elle baissa un peu les bras quand il lui ouvrit la bouche d'égout. Définitivement pas la batcave

- Tu es sérieux? Les égouts? C'est là qu'ils sont les autres mutants?

Elle manqua de vomir à l'idée de grimper en bas d'une bouche d'égouts. Elle avait fais plusieurs choses étranges dans la dernière année, mais descendre dans les égouts n'en était pas une. Mais dans la vie il fallait essayer des choses nouvelles, même si c'est dégueulasse. Donc elle se résigna à descendre

- Ah ça fait chier! Je venais juste de prendre ma douche et laver mes vêtements

dit elle, la grimace au visage en descendant la petite échelle mouillée dans le trou puant. Ce n'était pas n'importe quels égouts, c'était ceux de new york! Une des plus grosses villes américaines! Plus de monde, plus de merde, c'est logique.

Elle arriva en bas et se boucha le nez, oh que l'odeur était forte ici. Elle comprenait maintenant pourquoi Alexis avait mis des vêtements moins beaux. Il faisait aussi bien plus noir qu'elle pensait dans les sous sols de la ville


-Ouais ben, c'est pas la batcave, certain.

S'exclama-t-elle en se retenant le souffle
.
Revenir en haut Aller en bas
Alexïs N. Davidoff

avatar

Messages : 250
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Étudiant en médecine
Age : 20 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: En quête de réponses [Alexïs / Dorothy]   Mar 19 Nov 2013 - 20:49

Alexïs savait que les égouts n’étaient pas le meilleur endroit pour trainer avec une bande de mutants. Cependant, ce n’étaient pas comme s’ils avaient le choix. D’ailleurs, l’Allée était toujours moins crasseuse que le reste des souterrains. Mais seulement un peu moins. Il ne pouvait pas cacher bien longtemps à Dorothy qu’ils allaient faire un tour dans les souterrains. Il valait mieux lui dire tout de suite afin qu’elle n’ait pas de mauvaise surprise et décide de faire marche arrière. Au moins, elle semblait ouverte au fait d’y découvrir les Morlocks, ce qui était une très bonne chose.

Une fois à l’extérieur, devant une bouche d’égout, le jeune homme crut lire de la déception sur le visage de Dorothy. Il espérait se tromper. Ce n’était pas le meilleur des endroits, mais les égouts constituaient le meilleur repaire pour les Morlocks. Elle le comprendra lorsqu’elle les rencontrera.


-« Oui, je sais, ça parait invraisemblable, mais tu comprendras mieux lorsque nous y seront. »

Il laissa Dorothy entrer dans les égouts la première. Il comptait la suivre et refermer la plaque au-dessus de leurs têtes. C’est ce qu’il fit, d’ailleurs. Personne ne devait savoir qu’ils étaient passés par là. Une fois qu’il eut descendu l’échelle, pas très crasseuse, ce qui était rare, il ouvrit le chemin. Il sortit une petite lampe de poche de son manteau et s’en servit pour éclairer le chemin de béton devant leurs pieds. Après tout, ce ne serait pas agréable pour eux de tomber dans l’eau sale et pleine de bactéries.

Le petit commentaire de Dorothy le fit sourire. En effet, la Batcave était bien plus classe que cela. Elle sentait moins mauvais, également. Il s’agissait d’un luxe que les Morlocks ne pouvaient pas se payer, malheureusement. Il fallait s’y faire. Avec le temps, on s’habituait à l’odeur et elle devenait bien moins désagréable. Cela finira par lui passer. Et puis, dans l’Allée, Alexïs avait toujours trouvé que l’odeur était bien moins forte.


-« Désolé, mais c’est le seul endroit que nous avons pour nous cacher des humains. »


Après une bonne dizaine de minutes de marche, Alexïs mena Dorothy dans un endroit plus sec, éloigné de l’eau, où elle pourra l’attendre le temps qu’il aille chercher Callisto. Il ne voulait pas la mener à l’Allée, ce ne serait pas très malin de sa part. Il préférait mener la cheffe des Morlocks ici, là où ils avaient de la place pour discuter et se mouvoir sans trop de mal.

-« Ne bouge pas, je vais aller chercher Callisto, la cheffe des Morlocks. Je serais de retour rapidement. »

Il ne lui laissa pas dire quoi que ce soit avant de partir. Sans faire exprès, il donna un coup de pied dans une vieille boite de pizza. Scum s’était probablement arrêté pour manger ici à un moment où à un autre. Vu l’état de la boite, ça devait dater de très longtemps. Quoi qu’il en soit, le jeune homme eut besoin d’environ cinq minutes de marche pour arriver à l’Allée. Il entra dans le repaire et demanda à la Taupe, qu’il croisa sur le chemin, s’il pouvait lui indiquer où trouver Callisto. Une fois les indications reçues, il s’engagea dans la direction indiquée.

Lorsqu’il trouva finalement la cheffe des Morlocks, il n’hésita pas une seule seconde à s’adresser à elle. Il ne voulait pas laisser Dorothy trop longtemps seule dans les égouts. Il tenta donc d’expliquer rapidement la situation.


-« Bonjour, ma Reine. Pardonnez-moi d’ainsi vous déranger, mais j’ai une requête à vous faire. J’ai fait la rencontre d’une jeune mutante, sans abri, qui vient de découvrir qu’il existe d’autres personnes comme elle. Je lui ai donc proposé de vous rencontrer. Son pouvoir pourrait nous être utile dans la mesure où elle arrive à le maitriser. Je lui ai demandé de m’attendre dans les égouts, un peu plus loin d’ici afin qu’elle ne découvre pas l’endroit où se situe notre repaire. Je vous serais reconnaissant que vous preniez la peine de la rencontrer. »
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Callisto

avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 17/09/2011

Fiche Tecnhique
Metier:
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Re: En quête de réponses [Alexïs / Dorothy]   Dim 24 Nov 2013 - 21:19

"_...car, à bien y regarder, ce ne sont pas vous les monstres, mais eux. Eux qui vous poussent à vivre reclus, dissimulés, entassés dans la crasse la plus infâmes, au même titre que leurs ordures et leurs rebuts. Mais les choses vont changer, très bientôt, car nous sommes toujours plus nombreux, toujours plus forts et bientôt nous pourrons-
_Vous pourrez faire quoi, exactement ?!"

Rien de tel pour éclaircir sa journée que d'interrompre les discours haineux de Masque. Je dois tout de même lui accorder un point : le nombre de ses partisans est toujours plus grand à chacune de mes interventions. Parmi la foule dans laquelle je me suis immiscée pour approcher l'estrade de l'intriguant façonneur de chair, je peux compter déjà plusieurs dizaines de mutants à l'apparence grotesque, et je parie que la moitié de leurs difformités leur vient de cet orateur qu'ils écoutent avec attention.

Tout de suite le ton de ce dernier se fait plus mielleux, dégoulinant, écœurant.

"_Nous pourrons réclamer ce que l'on nous refuse depuis toujours. Des vies épanouies, à la lueur du jour.
_Réclamer ? Tu veux dire prendre par la force ? Si c'est ça ton plan alors tu es encore plus stupide que ce que je pensais.
_Je cherche simplement à offrir un monde meilleur pour ton peuple, ô ma Reine." siffle le serpent, provoquant l'approbation de son public. Je sens leurs regards se poser sur moi, je suis désormais le grand tyran qui veut briser leurs illusions. Et bien soit, c'est précisément ce que je comptais faire.
_Un monde meilleur ? Écoutez moi bien vous tous !"

Tout en les interpellant, je quitte la foule pour lui faire face, captant le plus de paires d'yeux -peu importe combien ils en ont- possible dans mon regard.

"Il n'y a pas de monde meilleur pour vous ! C'est pour ça que vous êtes ici ! Si vous avez l'espoir de conquérir ne serait-ce qu'une parcelle de la surface, abandonnez le maintenant, car tout ce que vous trouverez là-haut c'est le rejet, la mort, ou pire. Et si un jour j'apprends que l'un d'entre vous est allé chercher des ennuis à la surface, soyez certains que c'est moi qu'il trouvera."

L'assistance refroidie, je décide de mettre fin à la comédie en dispersant la foule et ne quitte pas les lieux avant d'avoir vu Masque et ses gorilles repartir.

Masque, pire qu'un serpent c'est un poison. Je ne peux pas croire qu'autant de mutants se laissent toucher par ses manigances, et pourtant ils sont de plus en plus nombreux. Le problème est bien plus épineux qu'on pourrait le penser. Je ne peux pas le laisser cultiver ainsi la haine que la société a déjà semé chez les Morlocks, il finirait par récolter une dangereuse moisson d'adorateurs. Malheureusement, il est déjà trop tard pour couper la tête du problème. Ce n'est pas l'envie qui manque pourtant, de me débarrasser de ce parasite, mais ce serait provoquer un schisme dans l'Allée que de l'exécuter alors qu'il a déjà tant de partisans. Je ne peux pas passer mon temps à le surveiller et je ne pense pas qu'il y ait quelqu'un de suffisamment fiable pour le faire à ma place.

Déambulant au hasard dans les couloirs, je finis par croiser Alexïs qui semblait me chercher. Oh bien, j'espère qu'il m'apporte de bonnes nouvelles.

-« Bonjour, ma Reine. Pardonnez-moi d’ainsi vous déranger, mais j’ai une requête à vous faire. J’ai fait la rencontre d’une jeune mutante, sans abri, qui vient de découvrir qu’il existe d’autres personnes comme elle. Je lui ai donc proposé de vous rencontrer. Son pouvoir pourrait nous être utile dans la mesure où elle arrive à le maitriser. Je lui ai demandé de m’attendre dans les égouts, un peu plus loin d’ici afin qu’elle ne découvre pas l’endroit où se situe notre repaire. Je vous serais reconnaissant que vous preniez la peine de la rencontrer. »
Pas exactement ce que j'appelle une bonne nouvelle, mais pas mauvaise non plus. Une sans abri et une jeune mutante perdue ? Typiquement le genre de personne qui finit par tomber chez nous tôt ou tard. Je hoche la tête pour Alexïs avant de lui dire :

"Chaque pouvoir peut être utile dans le contexte adéquat. Conduis moi à elle. Tu as bien fait de ne pas l'emmener directement, certains ne sont pas aussi prudents et cela met en danger notre secret."

Me laissant guider par le jeune homme, je finis par arriver à l'endroit où il a laissé sa comparse. La jaugeant des pieds à la tête, j'ai du mal à croire qu'il s'agit d'une mendiante. Propre, pas amochée pour un sou, elle n'a pas du connaitre la rue depuis très longtemps. Et vu sa carrure, elle n'y aurait pas survécu très longtemps.

"Et bien tu m'avais parlé d'une sans abri, j'ai plutôt l'impression de voir une adolescente en vadrouille, dis-je à Alexïs, avant de revenir à la demoiselle. Comment te fais-tu appeler ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: En quête de réponses [Alexïs / Dorothy]   Lun 25 Nov 2013 - 19:11

Alexis était parti chercher Callisto. La cheffe des Morlocks qu'il lui avait dit. Mais pour aller la chercher il l'avait laissée seule dans les égouts. L'odeur était absolument atroce! Combien de temps voulait-il la faire attendre ici?! Juste parce qu'elle était sans abri ne voulait pas dire qu'elle avait un genre de résistance suprême à la puanteur des égouts! Mais tant qu'à attendre ici, loin de la vue des autres, essayer de contrôler son pouvoir était un passe temps aussi bon qu'un autre.

Elle ferma les yeux et se concentra, mais tout ce qu'elle réussit à obtenir étaient des petits arrêts d'une seconde ou deux. Ce qui ne faisait rien sauf ralentir le temps d'attente. Elle décida d'abandonner ses essais pour aujourd'hui. Meilleure chance la prochaine fois. Tout ce dont elle avait besoin était assez de temps pour sortir, aller à la buanderie d'en face et emprunter quelques petites feuilles d'assouplisseur, mais il était impossible de savoir quand Alexis et Callisto allaient revenir et la rencontrer. Elle ne pouvait pas prendre cette chance. Si elle n'était pas là quand ils reviennent, elle n'aurait peut être aucune chance de rencontrer d'autres mutants, et ça c'était très important pour elle. Donc elle resta la, à attendre..

Dorothy n'aimais pas du tout attendre, mais elle réalisait qu'elle était très limitée dans ses actions quand le temps était en action. Il faisait très noir ici en plus, donc toute opportunité de s'occuper en dessinant était annulée. Pas comme si il y avait vraiment quelque chose à dessiner dans les égouts.

Après une attente qui sembla atrocement longue pour une fille impatiente comme Dorothy, elle entendit enfin des pas se diriger vers elle et la lampe de poche d'Alexis se rapprocher. ENFIN!

Quand ils arrivèrent assez proche, Callisto se mit à l'étudier. Dorothy prit la même occasion pour l'étudier en retour. Air sérieux, un cache sur un de ses yeux, vêtements noirs. Elle avait l'air rigide et strict. Définitivement l'air d'une cheffe de mutants, naturellement, l'esprit curieux de Dorothy n'avait qu'une question à ce point. Quel don pouvait elle avoir? Comment se fait-il qu'elle vivait dans les égouts ? Oui elle avait l'aire strict et un peu intimidante et il lui manquait peut être un œil, mais elle serait clairement capable de vivre à la surface. Elle avait l'air assez humaine pour avoir une vie à la surface. Mais bon, des questions pour plus tard. Callisto avait sûrement des questions pour elle. Sûrement des questions similaires.


"Et bien tu m'avais parlé d'une sans abri, j'ai plutôt l'impression de voir une adolescente en vadrouille

Elle parlait à Alexis, mais Dorothy était assez proche pour l'entendre. Est-ce qu'elle ne croyait pas qu'elle était une sans abri?! Est-ce que la définition de sans abri était crasseux et mal entretenue pour cette femme? Elle avait simplement eu la chance d'avoir accès à une douche hier c'était tout! Mais bon, elle devait avouer qu'à première vue, Dorothy n'avait pas l'air d'une sans abri. Peu après cette remarque, Callisto se retourna vers elle pour enfin lui adresser la parole.

Comment te fais-tu appeler ?"

-Bonjour. Je m'appelle Dorothy, heureuse de te rencontrer. Callisto c'est bien ça?


Dorothy lui offrit la main pour la lui serrer amicalement. C'était important de faire bonne première impression devant quelqu'un qui avait le potentiel de lui donner tout un tas de réponses à ses questions.

Elle essaya de se retenir, mais elle était vraiment trop curieuse à ce point. Elle était devant une autre mutante, il fallait qu'elle lui demande.


- C'est vrai que tu es mutante aussi? C'est quoi ton pouvoir?

Dorothy lui demanda avec le sourire, curieuse d'entendre sa réponse.
.
Revenir en haut Aller en bas
Alexïs N. Davidoff

avatar

Messages : 250
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 24

Fiche Tecnhique
Metier: Étudiant en médecine
Age : 20 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: En quête de réponses [Alexïs / Dorothy]   Mar 26 Nov 2013 - 4:25

Alexïs aimerait parfois avoir le don de William et arriver à se dédoubler lorsqu’il en avait envie. En ce moment, il aurait adoré posséder un tel pouvoir. Il n’avait pas le choix de laisser Dorothy seule, dans un coin plus ou moins crasseux des égouts afin de se rendre à l’Allée. Il ne souhaitait pas lui montrer la cachette des Morlocks et prenait donc les précautions nécessaires pour cela. D’un pas hâtif, il s’empressa d’aller chercher Callisto. Pas question de dire à quiconque quelle était la raison de sa venue, pour l’instant. Il souhaitait parler directement à la cheffe à ce sujet. De toute façon cela ne concernait personne d’autre.

Le jeune homme fut ravi de ne pas avoir perdu trop de temps à rechercher la mutante. Il ne voulait pas faire attendre Dorothy pendant une éternité dans un lieu qu’elle ne connaissait pas et à l’odeur ambiante plus que douteuse. Expliquant les raisons de sa venue à Callisto, il fut heureux de constater que cette dernière acceptait de rencontrer la jeune mutante avec qui il avait fait connaissance la veille. Il sourit légèrement lorsqu’elle souligna le fait qu’il avait eu raison de ne pas la ramener directement à l’Allée.


-« Je n’ai guère envie de vous décevoir, ma Reine. Je fais tout en mon pouvoir pour protéger votre secret, mais également vous rendre service autant que possible. »

Alexïs conduisit, sans trop tarder, la cheffe des Morlocks jusqu’à l’endroit où il avait laissé Dorothy. Éclairant le chemin devant lui afin de ne pas trébucher et s’étaler dans l’eau crasseuse grâce à sa petite lampe torche, il repéra rapidement la jeune mutante. Puisqu’il y avait une petite ampoule, accrochée à l’une des parois des souterrains pour une raison inconnue, le jeune homme put se permettre d’éteindre sa lampe de poche. Parfois, quand il avait de la chance, il tombait sur des endroits, comme ça, où il y avait un plus de lumière qu’à l’accoutumée.

Callisto observa l’adolescente et cette dernière ne se gêna pas pour faire de même. Pendant ce temps, Alexïs restait silencieux. Certes, Dorothy semblait propre, mais il fallait dire qu’elle avait lavé ses vêtements et pris une douche pendant la nuit. Cela changeait en grande partie son apparence.


-« Je sais que les apparences peuvent paraitre trompeuses, ma Reine. Pourtant, elle n’était pas dans le meilleur des états, hier soir. Une douche et des vêtements propres peuvent parfois faire la différence chez une personne. »

Laissant les deux femmes discuter, Alexïs se fit discret pour la suite des choses. Il essayait de ne pas passer de commentaires inutiles. De toute façon, il n’en avait pas vraiment l’occasion. Malgré que… Il devrait peut-être signaler à Dorothy qu’elle était un peu trop directe avec Callisto. L’amabilité ne faisait pas partie des principales qualités de la cheffe des Morlocks.
Lorsque l’adolescente demanda à la femme quel était son pouvoir, Alexïs se demanda si cette dernière allait répondre directement à la question ou plutôt conserver le secret, question d’avoir un effet de surprise en cas de problème. Après tout, il pouvait comprendre que Callisto puisse se méfier des personnes inconnues. Il tenta de dévier légèrement le sujet pour que Dorothy parle de quelque chose de plus intéressant : son propre pouvoir.

-« Dorothy… Peut-être pourrais-tu lui parler tout d’abord de ton pouvoir ? »
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En quête de réponses [Alexïs / Dorothy]   

Revenir en haut Aller en bas
 

En quête de réponses [Alexïs / Dorothy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [REGLES] : Questions/Réponses.
» Questions/Réponses : Event : Le vieux continent
» Vos Questions, Nos réponses !
» Questions → Réponses
» Les réponses sages de Rosy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men : Sentinel Project :: Le Monde :: New-York :: Les Quartiers-