X-Men : Sentinel Project

Entrez dans un univers où l'homme est à l'aube de son évolution ! Image 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Petits monstres contre grosse bête (PV Haron)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Evelynn Jones

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 18/10/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Bibliothécaire
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Petits monstres contre grosse bête (PV Haron)   Ven 6 Sep 2013 - 19:56

La journée avait été longue, mais au moins elle était terminée. Fermant la porte de la bibliothèque derrière elle, verouillant celle-ci par la même occasion, l’artiste, déjà vêtue de sa tenue de moto (pantalons de cuir et veste noir rembourrée en cas de chute) tenait un sac à main discret et son casque alors qu’elle se dirigeait vers sa moto. Elle n’avait que quelques pas à faire, celle-ci stationnée assez près de son lieu de travail. Enfourchant sa moto rapidement (J’ai résisté à écrire : Enfourchant l’engin… pour des raisons évidentes), elle démarra le moteur, le fit vrombir à quelques reprises avant de reprendre le chemin de chez elle.

En chemin cependant, un détail attira son attention. Alors qu’elle passait près d’une ruelle un peu malfamée, elle aperçut ce qui semblait être une porte avec une enseigne quelconque. Était-ce un bar ? Un club de strip-tease un peu louche ? La curiosité était un vilain défaut, mais Evelynn ne put résister à l’envie d’aller jeter un coup d’œil. Il ne semblait pas y avoir personne à l’extérieur, pas même de doorman à l’entrée. Peut-être y en avait-il un à l’intérieur ? Elle ne le saurait qu’en entrant dans l’édifice.

Ayant laissé sa moto dans la rue adjacente à la ruelle, c’est à pied qu’elle entreprit de parcourir les derniers mètres menant à la porte d’entrée. Alors qu’elle s’approchait, l’écriteau lumineux devenait de plus en plus clair. C’était un bar qu’elle ne connaissait absolument pas, nommé : « Au rat d’égoût lubrique ». Un nom qui ne lui disait rien qui vaille. Mieux valait pour elle faire demi-tour, et c’est ce qu’elle aurait fait si, au moment où elle tournait les talons, une puissante main ne l’avait pas tiré vers l’arrière. En fait, alors qu’elle cherchait à retirer cette main de sur son visage, une autre vint l’enserrer au niveau du ventre, la tirant de nouveau vers l’arrière. Une odeur d’alcool pourri et vieillot lui envahit les narines, alors qu’elle tentait de tourner la tête vers celui qui la retenait. En fait, il n’y en avait pas qu’un, mais bien trois.

-V’nez les gars, on en a une bonne ici.
-Deux secondes vides ses poches pas qu’les flics se pointent.

Les deux autres individus se dépêchèrent de trouver son téléphone et le brisèrent en mille miettes au sol. Ses clés disparurent aussi vite, jeté quelque part, son sac à main aussi. Cependant, alors que ces évènements se déroulaient, le don d’Evelynn, alimenté par la peur de trop bien comprendre ce qui se passait, commençait à s’éveiller. Alors qu’elle tentait de crier, brutalement, les deux autres abrutis descendirent la fermeture éclair de sa combinaison de moto et la retirèrent d’un seul coup, la laissant en camisole bleutée. L’aura noirâtre commençait à apparaître à mesure que le temps passait, et celui qui la tenait solidement et l’empêchait de crier en fut le premier affecté. Sans aucune raison apparente, il lâcha Evy et recula dans un coin de la ruelle, maugréant, plaintif, des paroles sans aucun sens. De quoi avait-il peur ?

Evelynn n’avait pas le temps de le savoir, car aussitôt le premier malandrin à terre, les deux autres se retournèrent vers lui sans comprendre, ce qui laissa une seconde à l’artiste pour crier :

-À l’AImphphphh

Le reste de ses paroles furent étouffés par une autre main plaquée sur sa bouche.

-Hey ta gueule connasse. Tu vas être bien gentille sinon ta tête va rouler… j’en fous moi d’te fourrer si t’es morte alors fais gaffe…
-Hey pourquoi l’autre il est dans son coin ?
-J’sais pas. J’en ai rien à foutre en fait…

La camisole d’Evelynn était en train d’être déchirée par l’autre idiot, et son don, s’étant manifesté, ne semblait pas prêt à attaquer d’autres personnes. Elle avait beau se débattre de toutes ses maigres forces, les deux saoulons la tenaient ferme, et ne la laisseraient pas s’enfuir si facilement…

_________________
Pouvoir passif d'Evelynn: Il y a une zone de fraîcheur autour d'Evelynn souvenez-vous en lorsque vous RP avec !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petits monstres contre grosse bête (PV Haron)   Mar 10 Sep 2013 - 1:28

Jack était en civil ce jour-là, il marchait tranquillement dans les rues, ce n'est pas parce qu'il est un chasseur de crâne issu d'un peuple guerrier qu'il n'appréciait pas un peu de calme et de tranquillité. Déambulant dans les rues, il en profita pour récupérer quelques livres pour étudier les centres d'intérêt du monde extérieur, leur histoire et leur mode de vie. Il fut assez déconcerté, il ne comprenait pas bien ce qui pouvait autant intéresser les peuples extérieurs dans des choses aussi futiles, un peuple majoritairement oisif et incompréhensiblement corrompu par l'avidité de pouvoir. Les criminels, des hommes tuant d'autres hommes pour le plaisir ou pour de l'argent, définitivement, Jack n'arrivait pas à saisir le concept, il comprenait bien ou était le problème cependant, le mal avait prit racine chez de nombreux êtres humains et mutants, les rendant cruels et malsains, les guidant vers les ténèbres.

Après avoir passé une partie de la journée à étudier le monde humain, Jack décida de visiter un peu les lieux, l'architecture des villes était un peu spéciale, mais ce n'était pas moche non plus. Certaines personne se retournaient en voyant le grand homme, d'autres étaient surpris de la couleur de ses yeux.

En marchant, Jack ne put s'empêcher de remarquer la présence d'un petit groupe de personnes au comportement douteux. N'arrivant pas à se retenir de les suivre discrètement, Jack finit, en les suivant dans les ruelles sombres, par disparaître dans l'obscurité tel un fantôme. Les allées étaient grises et sombre, Jack connaissait bien ce genre de ruelle maintenant, il avait souvent eu à chasser dans ce genre de lieux macabres, dont les zones d'ombre, couplé à son camouflage lorsqu'il portait son armure le rendait extrêmement difficile à suivre.

Suivant les hommes de loin, le Yautja avait escaladé un bâtiment en restant agrippé aux prise du mur et aux rambardes d'escalier. Une jeune femme apparut dans le champ de vision de Jack, mais les hommes avaient disparu, même avec cela, le chasseur se doutait que le trio louche était dans l'ombre du bâtiment à l'étrange appellation. Jack comprit leur but lorsqu'il vit la jeune demoiselle se faire emporter dans le bâtiment de force. Voyant ce spectacle, Jack grogna, mécontent et voyant à quel point certain homme pouvaient être dément.

Il sauta de son perchoir pour atterrir lourdement sur le sol. Le temps qu'il approche du bâtiment, il entendit l'un des hommes pousser d'étranges hurlements et gémir comme terrorisé par quelque chose, mais là n'était pas le problème, le viol était une notion incompréhensible pour un Yautja, tout ce qu'il savait, c'est qu'il s'agissait d'un acte si bas que même les animaux étaient plus glorieux que cela, en fait, les animaux ont toujours été supérieurs aux humains et aux mutants, mais quand même inférieur aux Yautjas, du moins de leur point de vue. Se lançant d'une impulsion, il passa au travers de la porte tel un missile humain.

Laissant à peine le temps à l'un des hommes d'ouvrir le bas de son pantalon, ses intentions sexuellement dépravées, qu'il ne put même pas tourner la tête, sentant une main lui attraper la nuque et le soulever de terre. Jack, dont le visage était masqué par l'obscurité due à la luminosité défaillante, garda l'homme bien levé de terre en posant le regard sur le deuxième homme.

- .... Déplorable.

Resserrant la force de sa poigne, il finit par briser les cervicales du premier homme, la braguette ouverte et... L'engin vulgairement à l'air. Après qu'il l'ait laissé tomber, le deuxième tenta de se défendre en sortant un couteau pour charger le grand homme. Mais Jack réagit au quart de tour, lui attrapant le bras d'une main avant de tourner le poignet brutalement, sa force supérieure lui permit de littéralement briser l'os et provoquer une terrible fracture ouverte. Le malfrat se mit à hurler de douleur, tombant par terre, son bras saignant à flot, l'os fracturé jaillissant de la plaie. Jack regarda vers l'autre homme qui gémissait, il était l'un des leurs. Voyant qu'il était sans défense, Jack se contenta de pousser un rugissement brutal et bestial vers lui, le faisant fuir à toute jambe par le trou qui remplaçait à présent la porte. Finalement débarrassé de la menace, il prit une profonde inspiration pour reprendre un visage doux et calme avant de finalement aider la jeune femme à se relever et à se remettre de ses émotions, après tout, elle venait de passer à un fil d'être violée par plusieurs hommes en même temps.

- Vous allez bien jeune demoiselle? Estimez-vous heureuse que j'ai suivi ce groupe douteux.
.
Revenir en haut Aller en bas
Evelynn Jones

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 18/10/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Bibliothécaire
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Re: Petits monstres contre grosse bête (PV Haron)   Mar 10 Sep 2013 - 18:44

- .... Déplorable.

Ce fut le premier mot qu’elle entendit sans que son don ne le déforme. Sa mutation affectait tous les sens, du touché à l’ouïe, mais son utilisation le rendait beaucoup moins puissant. Elle se vidait de ses forces, sa malédiction, précédemment en mode destruction, retombait d’un seul coup. Par chance, la peur était né directement dans le cœur d’un des trois hommes, et non sur elle. Cela ne l’empêchait pas de voir quelques déformations dans la réalité : une craque dans le sol où du feu jaillissait par exemple.

Heureusement, elle était la seule à voir tout ça. Heureusement, l’autre grand homme n’avait pas ressenti la vague de peur de l’artiste. Sans ça… aurait-il pu mettre à mort les autres individus aussi facilement ? Aurait-il simplement pu les éloigner ?

Dans la tête de l’artiste, ce n’était pas un homme qui avait abattu ses malandrins, mais un être d’une grandeur absolument… extra-terrestre. Était-ce son don qui lui jouait des tours ? À mesure qu’elle se calmait, elle parvenait à retrouver le lien qu’elle avait avec la réalité. L’homme rapetissa jusqu’à prendre sa vrai taille, enfin aux yeux de l’artiste il restait très grand, mais il ne dépassait plus les bâtiments, c’était déjà ça. Tremblante, elle tentait de retrouver la maîtrise d’elle-même sans grand succès. Sa peur était épuisée, mais toujours présente. Alors que le grand homme musclé lui tendit la main, elle ne put s’empêcher d’apercevoir de puissantes griffes sortir de chacun de ses doigts. Était-ce normal ? Ou était-ce un autre effet de son don ? Prenant le risque, elle posa sa main doucement dans celle de l’homme… et passa au travers des lames sans même les sentir. C’était son don… uniquement son don…

- Vous allez bien jeune demoiselle? Estimez-vous heureuse que j'ai suivi ce groupe douteux.

-Que euh… pardon de je euh… oui je euh… je vais… bien j’imagine…

Cet évènement lui rappelait un peu trop la façon brutale avec laquelle elle avait rencontré Eleonnora. Son don calmé, il ne restait plus que son propre cœur à détendre. Les émotions pulsaient librement en elle, et cette altercation ne l’aidait en rien à rester calme. Au moins, l’homme semblait ne lui vouloir que du bien, ce qui était au mieux. Elle reprit doucement sa veste de cuir et se dirigea plus loin, désirant mettre le plus de distance entre ce lieu et elle. Elle ignorait si les petits idiots qui avaient voulu la violer avaient des amis, et elle ne tenait pas à le savoir.

Lorsqu’elle fut quelques ruelles plus loin, elle s’appuya sur un mur, se tournant vers l’homme qui l’avait suivi. Elle tremblotait toujours un peu, et pas de froid. Tout ce qu’elle voulait, c’était appeler Nora pour qu’elle vienne la chercher. Était-elle en mission ? Elle ne s’en souvenait même plus, elle ne parvenait pas à réfléchir convenablement. Bref, adossé contre un mur, elle sortir une cigarette et l’alluma, chercha dans ce geste familier une façon de se détendre.

-Je… euh… je vous remercie… euh… voulez-vous… euh… une cigarette ? J’ai bien peur de ne pas avoir… euh… beaucoup de choses à vous offrir… pour ce que euh… vous venez de faire… monsieur ?

Elle lui tendit le paquet tout de même, prête à l’allumer pour lui. Elle ignorait tout de cet homme… mais elle lui devait sans doute la vie. Il y avait beaucoup de gens en fait à qui elle devait sa vie en y repensant bien. Elle devrait apprendre à être plus prudente…

-Est-ce… est-ce que c’est moi ou… vos yeux sont… euh particuliers ? Dans le bon sens pas pour vous insulter ils sont beaux c’est pas euh…

Et voilà, elle recommençait à se perdre dans ses mots…

_________________
Pouvoir passif d'Evelynn: Il y a une zone de fraîcheur autour d'Evelynn souvenez-vous en lorsque vous RP avec !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petits monstres contre grosse bête (PV Haron)   Jeu 12 Sep 2013 - 15:43

Jack regardait la jeune femme avec attention, il était normal qu'avec ce qui venait de lui arriver la petite demoiselle se sente affaiblie, rien qu'à la regarder on pouvait se douter qu'elle était toute fragile et presque sans défense. Comparé à elle, Jack était un golem sur pattes, avec son imposante musculature on s'attendait à une force pure, alors qu'il était bien pire que ça, une véritable force de la nature, fort, agile, rapide et mortel. Il soutint la femme à la peau pâle, était elle pâle de peur? Ou était-ce sa peau qui était de cette couleur, quoi qu'il en soit Jack ayant sauvé la jeune demoiselle, il se sentit concerné de veiller sur elle.

- Restez à mes côtés, vous semblez encore affaiblie par les événements.

Affichant un visage calme et bienveillant, on avait du mal à croire qu'il venait tout juste de verser le sang de deux hommes comme si de rien n'était. De ses puissantes mains, il aidait la mutante à tenir correctement debout, de crainte qu'elle ne tombe sur les genoux. Mais elle semblait récupérer ses forces, suffisamment pour se redresser correctement au bout d'un moment, elle finit par lui proposer de fumer une cigarette, Jack comprit aisément de quoi il s'agissait.

- C'est très aimable à vous, mais non merci.

Répondit-il poliment, de crainte que la jeune femme ne se sente frisquée, il retira son manteau court qu'il posa sur les épaules de la jeune femme pour la réchauffer. Ne gardant que son haut très moulant mettant ses muscles en valeur. Pendant un instant Jack se demanda comment allaient les siens, ses compagnons du clan au sein de l'empire Yautja. Malgré tout, ils étaient une famille, tentant de garder contact afin de savoir ce que deviennent chacun de leurs compagnons d'âme. Il était tout de même préférable de s'occuper de la petite créature actuellement sous son aile et il devait admettre qu'elle était une femme de toute beauté, un visage presque innocent.

Sous la surprise, Jack ne put s'empêcher de rougir de gêne lorsqu'elle lui dit qu'il avait de beau yeux, il est vrai que jusque là, personne ne lui avait fait un tel compliment sur ses yeux, chez lui personne ne s'en souciait, ce genre de différence étant anodine et la majorité des gens du monde extérieur les trouvant juste "bizarre".

- Ho? Heu et bien... Je suis né avec... Hem, merci, c'est très gentil de votre part, je ne pensais pas que mes yeux pouvaient paraître beau. Mais je pourrais vous retourner la question quant à la blancheur de votre peau, vous êtes presque aussi blanche et... Pure que les neiges de ma terre natale.

Dit-il toujours bienveillant. Non Jack ne cherchait pas à la séduire ou quoi que ce soit, mais après que la jeune femme lui ait si gentiment fait un compliment, il ne pouvait que lui rendre la pareille, de manière tout aussi sincère. Après tout, il était vrai qu'elle était une très belle femme. Si petite, si fragile comparée à ce que pouvait être certaines femmes de son peuple, mais être une femme que l'on pouvait qualifier de "Toute mignonne" était une bonne chose.

- Sans vous importuner, quel est votre nom? Pour moi, appelez-moi Jack.
.
Revenir en haut Aller en bas
Evelynn Jones

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 18/10/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Bibliothécaire
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Re: Petits monstres contre grosse bête (PV Haron)   Jeu 12 Sep 2013 - 20:08

- Restez à mes côtés, vous semblez encore affaiblie par les événements.

Au moins, le géant, qui avait une taille maintenant plus… réelle, semblait tout sauf dangereux. Évidemment la façon dont il avait massacré le trio d’idiots jurait quelque peu avec ses paroles et sa politesse. Cela n’empêcha pas Evelynn de lui faire confiance. Non seulement elle faisait confiance à tous ceux qui passaient dans son champ de vision, mais de plus, il lui avait sauvé la vie. Toujours un peu tremblante, elle fit tout de même quelques pas et s’éloigna de ce lieu maudit. Une fois qu’elle eut mis un peu de distance entre elle et les cadavres, elle saisit une cigarette de son paquet et, respectueusement, en proposa une à son sauveur.

- C'est très aimable à vous, mais non merci.

Politesse encore… mais sur qui était-elle tombée ? Allumant sa clope, elle en prit une bonne bouffée et la respira pleinement avant de la libérer dans l’air quelques secondes plus tard. Elle se sentait un peu plus calme maintenant, mais toujours un peu tremblante et frigorifiée. Alors qu’elle fermait les yeux, elle sentit un vêtement se poser sur ses épaules et eut un mouvement de recul avant d’ouvrir les yeux. L’autre individu venait de poser son énorme manteau sur ses épaules. Pour être honnête, s’il avait été un peu plus grand, elle aurait sans doute pu se servur d’une manche comme d’une robe… Reserrant les pans du manteau d’une main, elle murmura un discret :

-Merci…

Elle ne savait toujours pas qui il était, mais présentement, si elle était toujours en vie, c’était grâce à lui. Elle trouverait bien une façon de le remercier… mais présentement, son esprit divaguait entre la situation actuelle et la possibilité de ce qui avait pu se produire. Il fallait qu’elle retrouve son calme, qu’elle cesse de trembler… Mais c’était fort difficile à faire. Détaillant quelque peu son mystérieux sauveur, elle s’arrêta quelques secondes sur ces yeux… avant de lui dire qu’elle les trouvait fort joli.

- Ho? Heu et bien... Je suis né avec... Hem, merci, c'est très gentil de votre part, je ne pensais pas que mes yeux pouvaient paraître beau. Mais je pourrais vous retourner la question quand à la blancheur de votre peau, vous êtes presque aussi blanche et... Pure que les neiges de ma terre natale.

Sa terre natale ? Avec ses allures d’hommes musclés, la façon dont il parlait et ses références aux neiges éternelles, son sauveur commençait à lui faire penser à un viking. Mentalement, elle lui ajouta un casque à cornes et une hache et se dit que, effectivement, comme ça, il avait l’air d’un puissant guerrier perché sur son drakkar. Lorsqu’elle réalisa qu’il lui avait posé une question, elle se secoua la tête avant de répondre.

-Oh euh… pardon j’étais euh… dans la lune. Ma peau ? Euh… ça doit être un mélange de… ce qui a failli se produire et… et du fait que je ne passe pas beaucoup de temps à l’extérieur…

Était-ce une insulte, un compliment ou un simple commentaire ? Difficile de le savoir. Elle ne le connaissait pas, ni lui ni sa terre natale, et ignorait tout de comment il interagissait en général avec les gens. Gênée et timide, la jeune femme essayait de ne pas trop poser de question, mais le guerrier l’intriguait tout de même.

- Sans vous importuner, quel est votre nom? Pour moi, appelez-moi Jack.

-Enchanté alors… euh… Jack. Je m’appelle Evelynn… mais tout le monde m’appelle Evy. Vous… euh… pouvez me tutoyer… je… euh… il n’y a pas de problème…

Puis, la curiosité l’exigeant, elle continua sur sa lancée, demandant au guerrier :

-Euh… votre terre natale ? Vous êtes… une espèce de viking qui vit dans le nord c’est ça ?

La jeune femme n’avait aucune idée de si ce qu’elle disait faisait du sens ou même si elle avait l’air idiote, mais ce n’était pas le genre de pensées qui frappaient l’esprit d’Evelynn. Elle était simple et disait tout haut ce qu’elle pensait. Bien sûr, elle se rendait souvent compte, après coup, qu’elle avait dit une bêtise, mais ça ne l’empêchait pas d’en dire toujours plus.

-Peut-être… euh… pourrions-nous aller… ailleurs ? J’ai… un peu peur que… des gens… euh… plus armés et plus dangereux ne tombent… sur les cadavres…

_________________
Pouvoir passif d'Evelynn: Il y a une zone de fraîcheur autour d'Evelynn souvenez-vous en lorsque vous RP avec !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petits monstres contre grosse bête (PV Haron)   Lun 16 Sep 2013 - 16:20

Au final Jack montrait un visage d'homme calme et doux plus que celui d'un guerrier sanguinaire capable de démembrer un adversaire de ses propres mains, cependant c'était le cas, un être doté de deux visages distinct, de l'un, un homme calme et voir même plutôt doux, mais de l'autre une puissante machine de mort entraîné à traquer et tuer ses proies. Mais parfois, même les puissant peuvent être plus ou moins attendrit par des plus faibles, plus facilement s'il s'agit du sexe opposé... Et bien oui, même s'il était calme et plus réservé, Jack restait un mâle au final, doté de retenue et de savoir vivre cependant.

Après avoir posé son manteau sur les épaules de la jeune femme, il ne pu s'empêcher d'étouffer un petit rire en voyant à quel point celui-ci paraissait grand comparé à la jeune demoiselle, il n'y avait rien de mauvais, dans ce petit rire, Jack affichait un grand sourire des plus doux et sincère, non il ne cherchait absolument pas à la séduire, il trouvait juste amusant qu'elle puisse presque s'habiller rien qu'en passant la tête dans l'une de ses manches, pourtant il n'était aussi musclé... Enfin dans le sens ou ses muscles étaient longs et non gros, contrairement à son aîné Ivan, qui lui était un mastodonte de grande taille et au gabarit élargit par ses muscles imposants.

- Je... Je ne vous intimide pas trop au moins?

Evidemment que la question lui traversait l'esprit, il était imposant et semblait capable rien qu'à son physique de broyer, s'il le voulait, la jeune femme entre ses mains. Face à une telle attitude, certaines personnes avec l'esprit mal placé pourraient penser que Jack tentait de l'amener dans son lit, ce qui était absolument faux, c'était juste normal à ses yeux, sachant qu'il avait du mal à ne pas vouloir la protéger, il était si rare de trouver quelqu'un à l'apparence si frêle, au fond de lui, le grand homme comparait la femme à la peau pâle à du cristal, belle, fine et si fragile qu'on osait à peine faire un mouvement brusque.

En penchant la tête de côté, Jack écoutait la jeune femme, oui en effet les événements auraient pu très mal tourner, le fait de s'être fait quasiment violer par des hommes qui auraient pu la tuer par la même occasion pour la faire taire, mais le fait qu'elle ne sorte pas beaucoup dehors n'était pas suffisant pour Jack, dans le sens ou même ainsi elle ne pouvait pas être aussi blanche même comme ça, cela devait être dans ces gênes, mais dans tous les cas, il fallait l'admettre, cela lui allait à ravir.

- Je doute que le fait de ne pas sortir soit suffisant... Je pense que ça doit être naturel dans un sens.. Ce qui n'est pas pour vous déplaire... Vous êtes ravissante.

Souriant à la jeune mutante, il tentait de la mettre plus en confiance, qu'elle se détende et puisse reprendre doucement son souffle. Elle semblait s'intéresser à ce qu'il était en vrais, un Viking disait-elle, ce qui arracha un rire à Jack, elle allait chercher loin quand même, mais il est vrai que cela pouvait prêter à la confusion, après tout les peuples extérieurs avaient pour la majoritée oublié les anciens temps, ou les Yautjas étaient encore reconnu comme les dieux dans l'ombres, les dieux preneur de crâne.

- Non loin de là... Les viking ont cessé d'exister il y a fort longtemps voyons... Disons simplement que je viens d'un peuple dont le nom a été oublié du reste du monde. Je crois même, qu'ils ne savent même plus que nous existions.

Il ne disait pas toute la vérité, mais il ne mentait pas non plus. Après tout, la jeune femme semblait plutôt honnête avec lui, dans le sens ou elle ne montrait aucun signe de malice. Peut après Jack, décida de la monter sur son dos afin de se déplacer plus rapidement et se mit à accélérer un peu le pas pour partir d'ici, en effet si les "forces de l'ordre" commençaient à venir l'embêter ça n'allait pas être joyeux et cette jeune femme n'avait pas besoin de le voir clairement à l'oeuvre de son savoir faire dans l'art de tuer et combattre.

- Voulez-vous que je m'arrête quelque part pour vous laisser respirer? Désoler de ne pas vous tutoyer... J'ai un peu de mal encore.
Revenir en haut Aller en bas
Evelynn Jones

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 18/10/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Bibliothécaire
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Re: Petits monstres contre grosse bête (PV Haron)   Lun 16 Sep 2013 - 18:16

Maintenant vêtue du manteau de l’individu étrange qui semblait ne lui vouloir que du bien, elle le garda serré contre elle, fumant en même temps dans le but évident de se détendre. Les évènements étaient terminés, elle tentait de respirer et de se calmer. Bien plus difficile à dire qu’à faire.

- Je... Je ne vous intimide pas trop au moins?

-Bien sûr que si… Non pas que je veuille vous insulter je veux juste dire que… non vous… enfin si vous êtes intimidant mais… enfin euh… j’ai pas de bras explosé au moins mais… pas-que-c’était-pas-la-bonne-chose-à-faire-c’était-assurément-la-bonne-chose-à-faire-mais-vous-êtes-si-grand-et-enfin-je-pas-sanglant-mais-euh… oh misère…

Missile à paroles plus un ! Étonnamment il n’y avait pas encore de fumée qui sortait de la mâchoire de la jeune femme. Au nombre de mots en quelques secondes qu’elle avait dit, ce n’aurait rien eu de surprenant. C’était souvent ce qui se passait lorsqu’elle devenait trop stressée… ou quittait une situation de stress intense… ou se mettait à réfléchir… en fait, en toute circonstance elle était comme ça.

- Je doute que le fait de ne pas sortir soit suffisant... Je pense que ça doit être naturel dans un sens.. Ce qui n'est pas pour vous déplaire... Vous êtes ravissante.

Gênée, la jeune femme ne put s’empêcher de rougir. En plus d’être gentil, il semblait charmant et de tels propos, qui avaient pour effet évident de faire naître la gêne en elle, lui permettaient aussi de penser à autre chose. Le savait-il ? Disait-il ses paroles uniquement pour lui changer les idées ? Peu importe, même si c’était le cas, Evy ne l’aurait pas compris… et c’est pourquoi ça fonctionnait. Son cœur se calmait graduellement, sa respiration, interrompue à quelques reprises par sa cigarette, semblait plus longue et profonde. Décidant de ne pas répondre à son commentaire au risque de bafouiller, elle lui demanda s’il était un viking. Pour elle, ça semblait plus logique que n’importe quoi. Malheureusement, elle faisait fausse route.

- Non loin de là... Les viking ont cessé d'exister il y a fort longtemps voyons... Disons simplement que je viens d'un peuple dont le nom a été oublié du reste du monde. Je crois même, qu'ils ne savent même plus que nous existions.

Ah bon ? Un peuple oublié ? Il habitait dans une crevasse dans un continent perdu ? Ou alors il vivait dans un iceberg… oui, ça allait bien avec le Viking. Ne sachant pas trop quoi répondre, la jeune femme, un peu hésitante, répondit simplement :

-Euh… moi je viens de Pennsylvanie…

Ses paroles devaient être les plus ennuyeuses au monde, aussi penchât-elle la tête aussitôt, comme si elle s’excusait d’avoir dit ses quelques mots. Elle n’eut pas le temps d’y penser bien longtemps, ni même de prendre une bouffée d’air frais (de cigarette évidemment), que le géant la saisit afin de l’installer sur son dos. Que faisait-il ? Est-ce que c’était une tentative dissimulée de kidnapping ? Oui elle voulait quitter les lieux, mais… à pieds ! Ou à moto peut-être, mais pas à dos de viking ! Elle eut tout de même le réflexe de s’accrocher à lui lorsqu’il se mit à courir. Bon sang, il était rapide ! Elle devait même se protéger du vent vu sa vitesse. Et encore, il avait du poids sur le dos… bon pas beaucoup, mais un peu, et ça ne semblait pas le gêner le moins du monde.

- Voulez-vous que je m'arrête quelque part pour vous laisser respirer? Désoler de ne pas vous tutoyer... J'ai un peu de mal encore.

-Non… euh non ça va… le mieux serait de euh… de me euh… ramener plus loin… euh… plus près de chez moi… et ce n’est pas grave ne vous… euh… ne t’en fais pas…

Qu’elle se sentait inutile… Tentant de prendre une bouffée d’air pur de sa cigarette, un mouvement plus brusque de la part de son compagnon lui fit bouger la main de façon un peu… particulière… et le bout allumé de la cigarette se ramassa sur la nuque de celui-ci. Aussitôt elle retira l’arme du crime, mais le mal était fait. Elle regardait la marque de brûlure dans le cou de Jack sans trop savoir quoi dire d’autres que :

-Oups… Désolé monsieur… monsieur Jack…

_________________
Pouvoir passif d'Evelynn: Il y a une zone de fraîcheur autour d'Evelynn souvenez-vous en lorsque vous RP avec !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petits monstres contre grosse bête (PV Haron)   Mer 18 Sep 2013 - 17:13

C'était difficile de savoir quoi faire d'une telle femme lorsqu'on avait l'impression qu'elle était faite de porcelaine. Cependant, Jack arrivait petit à petit à entrer en contact avec elle, ses craintes légèrement exagéré par son imagination, mais il était compréhensible qu'elle ait un peu peur d'un tel mastodonte.

- Ne vous en faites pas... Je comprend que je vous laisse cet effet, il faut croire que ma grande taille en surprend plus d'un.

Il posa sa main sur la tête de la jeune femme espérant la calmer, lui offrant un sourire tendre et bienfaiteur, montrant que malgré tout, il n'était pas aussi effrayant qu'il y paraissait. En tout cas, la gentillesse de la jeune femme était presque touchante, cela amusait d'ailleurs un peu le Yautjas intérieurement, elle était loin du cas de la jeune Erika dont il se souvenait encore, c'était une bonne fille au fond, mais avec un caractère bien trempé... Un peu trop même, alors qu'il avait en face de lui, quelqu'un de totalement contraste.

Elle rougissait en plus, elle était donc vraiment du genre introvertie. Que dire de plus sinon qu'elle devait vivre dans un endroit sûr, il était fort douteux que cette jeune femme vive dans ces lieux mal fréquenté, des gens malhonnêtes qui se plaisent à faire du mal à autrui pour le plaisir de faire souffrir, Jack ne comprenait pas ce principe. Lui tuait par question de chasse, plus qu'un simple sport, une culture... Certes une culture guerrière issus d'un peuple composé de meurtrier, c'était ainsi, d'ailleurs un certain nombre de Yautjas agissait dans le monde sans que personne ne sache qu'il s'agit bel et bien d'un peuple entier dont la culture en était la base.

Oublié? Oui ils l'étaient, seule quelque rare individu haut placé connaissaient leur simple existence, mais aucun ne les avaient positionné, de ce fait les Yautjas surveillent particulièrement toute information pouvant filtrer et les mettre potentiellement dangereux, après tout vu leur culture et leur façon de vivre, les rares à connaître leur existence voulaient bien évidemment... Les exterminer de la surface de la terre, considérer comme un terrible menace mondiale.

- Pennsylvanie? Je n'ai... Jamais vu ce pays encore.

En effet, le nom lui évoquait bel et bien quelque chose, mais rien de plus, il n'avait jamais mené ses griffes de chasseur en ces lieux. Au final il finit par porter la jeune femme sur ses épaules, elle ne pesait rien, c'est presque comme s'il ne sentait pas son poids, elle était légère comme une plume, alors Jack pu courir sans la moindre difficulté, même si avec un poids plus conséquent cela ne l'aurait pas tant gêné non plus, il devait surement remuer un peu la jeune femme, soudain il sentit comme une piqûre imprévue dans le cou, sans s'arrêter il sentit la main de la jeune femme dégager la raison de cette brûlure soudaine. Fermant un œil sous l'effet, car malgré tout, une brûlure restait une brûlure.

- Ne vous en faites pas... J'ai connu autrement pire que ça, je doute que cela laisse vraiment une marque et puis, une cicatrice en plus, quelle différence au final?

en effet Jack passa aisément l'éponge, un accident pouvait arriver non? Elle ne lui avait pas crevé l’œil non plus. Il continua de coure, surveillant bien qu'elle était hissé sur ses épaules bien fermement, cela aurait été fâcheux si elle avait chuté par accident, elle avait vécu assez de choses pour la soirée pensât-il.
Revenir en haut Aller en bas
Evelynn Jones

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 18/10/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Bibliothécaire
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Re: Petits monstres contre grosse bête (PV Haron)   Mer 18 Sep 2013 - 18:21

- Ne vous en faites pas... Je comprend que je vous laisse cet effet, il faut croire que ma grande taille en surprend plus d'un.

-Pas que ça… votre… et bien… votre attitude quoi ? La gentillesse et tout… avec… ce qui s’est passé plus tôt… ça euh… ça étonne tout de même…

Ce n’était pas dit sur un ton insultant ou quoi que ce soit, mais c’était vrai : Qu’un géant qui massacre aisément quelques violeurs pour ensuite se montrer comme une personne gentille et douce, ça clochait quelque part, ça jurait. Ça n’empêchait pas Evy de lui faire confiance, après tout, s’il avait voulu lui faire du mal, il n’aurait pas eu à faire un tel manège. La prendre et s’enfuir lui étaient bien suffisant. Mentionnant ensuite son lieu de naissance, elle eut droit à une étrange réponse :

- Pennsylvanie? Je n'ai... Jamais vu ce pays encore.

-C’est… ce n’est pas un pays, c’est un état ! Un état des États-Unis, où nous sommes… euh… cette information s’est rendue dans… ton monde ?

La balade débuta avec Jack la saisissant pour l’asseoir sur ses épaules. La jeune femme avait beau trouver le tout effrayant, la discussion qu’ils avaient lui changeait les idées, et lui permettait d’oublier quelque peu ce qui se passait. Cependant, un mouvement brusque de… son lift ? l’amena à poser le bout de sa cigarette sur la nuque du grand guerrier, provoquant une petite mais douloureuse brûlure. Laissant tomber celle-ci, la jeune femme regarda la petite marqua au cou de son compagnon, s’excusant de ce qui venait de se passer.

- Ne vous en faites pas... J'ai connu autrement pire que ça, je doute que cela laisse vraiment une marque et puis, une cicatrice en plus, quelle différence au final?

-Bah… je euh…

Que dire devant un raisonnement somme toute logique, mais qui ne faisait aucun sens pour Evy ? Une cicatrice ou une brûlure, peu importe, ça restait désagréable ! N’avait-il rien senti ? Et elle avait beau tenter de se souvenir de son visage, pas moyen de replacer une cicatrice là-dessus. Quoique… peut-être en fait ? Curieuse, la jeune femme se pencha pour regarder son visage alors qu’il continuait de courir. Non, pas de marques, pas de balafres monstrueuses. Quelques traits sans doute mais sans plus.

Le seul petit problème de sa situation, c’était que pendant ce temps, Jack ne pouvait sans doute pas voir ce qui approchait, ou du moins pas dans la partie haute de sa vision, et Evelynn le regardait. Lorsqu’elle le va la tête, regardant un court instant à gauche un détail dans le décor qui filait à toute allure, ce fut un magnifique panneau rouge écrit STOP qui la cueillit au visage. Un grand « BING » se fit entendre aussitôt et la jeune femme retomba aussitôt, molle, sur le dos de Jack. Comme le grand guerrier la tenait bien par les jambes, aucune chance qu’elle ne tombe, mais son corps se ramollit, elle avait maintenant la tête en bas, son dos collé contre celui du viking.

-Aie…

Tout son visage l’élançait. Par chance, le choc s’était fait sentir sur le côté, et son nez n’avait pas été brisé sous l’impact. C’était au moins ça. Tout de même, Evelynn était présentement en train de faire des bulles avec son nez, presque inconsciente.

_________________
Pouvoir passif d'Evelynn: Il y a une zone de fraîcheur autour d'Evelynn souvenez-vous en lorsque vous RP avec !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petits monstres contre grosse bête (PV Haron)   Mer 18 Sep 2013 - 18:58

Ne s'en sentant pas insulté il répondit par un simple sourire, après tout il n'y avait aucune raison de se mettre en colère pour si peu, surtout qu'elle ne semblait pas du tout l'attaquer ou quoi que ce soit, simplement elle trouvait cela étrange, ce qui était tout à fait justifiable, il avait tué avec une étonnante violence deux hommes et fait fuir un troisième dans les méandre de l'oublie.

Après avoir hissé la demoiselle sur son dos, il continua sa discussion avec elle, tranquillement, sereinement. Il se sentit bête d'avoir cru que la Pennsylvanie était un pays et non un état des Etats-Unis, il avait encore besoin de connaitre plus en profondeur ce monde que les siens redécouvraient lentement, mais surement.

- Ho pardon... Je dois vous paraître nu peu bête à croire qu'il s'agissait d'un pays. Disons que je ne connais pas totalement la géographie de votre... continent.

Il dit cela avec n sourire gêné, il fallait dire qu'il aurait eu l'air moins bête en ne se trompant pas de la sorte, mais elle ne semblait pas juger, critiquer ou quoi que ce soit, elle était un cas rare dans ce monde ou de nombreux spécimen du monde extérieur étaient moyennement sympathique. Malgré la sensation de tiraillement, Jack su ignorer nu minimum la brûlure, ne voulant pas remuer bêtement et faire tomber la jeune femme, il se demandait ou s'arrêter au final pour la laisser respirer un peu, après tout vu la vitesse à laquelle elle courait, elle ne devait pas trop savoir où elle en était, Jack lui-même avait prit pour point de repère une zone relativement fréquenté de la ville, un grand parque, bien qu'il fasse nuit les lampadaire aidaient à y voir correctement.

Ce fut à cet instant en courant que quelque chose se produisit, ne faisant pas attention au panneau, dont il ne connaissait pas la fichu signification, il n'avait pas remarqué le panneau Stop qui s'approchait dangereusement, du moins il n'avait pas vu que Evelyne était à la hauteur du panneau. Ce ne fut que lorsqu'il entendit un terrible impact métallique et sentit un corps flasque s'étaler sur son dos qu'il réalisa ce qu'il venait de se passer.

Aussitôt le grand Yautjas eu pour réflexe de s'arrêter. Afin de ne pas la faire tomber, il la tira en se baissant en avant, pour qu'elle puisse retoucher le sol doucement, afin qu'elle reprenne doucement ses esprits il la soutenait en mettant une main dans le dos de la jeune femme. Il prit son pouls afin de s'assurer qu'elle n'était pas morte, dans l'accident, celle-ci aurait pu se briser les cervicales, mais rien de tout cela, ce qui rassura le guerrier au final.

- Mince je... Pardonnez-moi. Je n'avais pas pris en compte tous ces... Panneaux. Vous avez besoin de quelque chose? De l'eau, un linge humide pour votre visage?

Plutôt que de courir à nouveau, il se mit à la porter doucement dans ses bras pour la poser sur un banc à proximité d'une grande fontaine. N'ayant de linge dans la poche, il déchira lui-même son haut pour en faire un linge qu'il trempa dans l'eau. Il revint vers la jeune femme pour poser doucement le morceau de tissus sur la partie rougit de son visage, celle-ci semblait avoir prit un mauvais coup en effet. Son haut déchiqueté pour aider la jeune femme à reprendre ses esprits, Jack était à présent dépourvu de vêtement au niveau du buste, ses cicatrices de lacération et d'impact de balle à découvert.

- Evelyn? Vous allez mieux? Je ne vous ais pas fais trop mal?
Revenir en haut Aller en bas
Evelynn Jones

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 18/10/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Bibliothécaire
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Re: Petits monstres contre grosse bête (PV Haron)   Jeu 19 Sep 2013 - 16:20

- Ho pardon... Je dois vous paraître un peu bête à croire qu'il s'agissait d'un pays. Disons que je ne connais pas totalement la géographie de votre... continent.

-Non non ! Vous n’avez pas l’air bête du tout je euh… je voulais simplement que… vous euh… n’ayez pas une mauvaise idée… en tête.

Toutes sortes de questions pullulaient dans son esprit. Si le grand guerrier venait de loin, qu’il ressemblait à un viking sans les poils, et qu’il ne connaissait pas le pays dans lequel il se trouvait… était-il… perdu ? Son… euh… son iceberg natal était peut-être loin, et il cherchait une façon de le rejoindre. Bon, là présentement il jouait les bons samaritains, mais allait-il lui demander quelque chose pour la suite ? Bien sûr que non, il avait l’air bien trop gentil !

De toute façon, un instant plus tard, ce fut son tour de s’excuser, lorsqu’elle lui brûla malencontreusement la nuque. Au moins la blessure semblait petite, mais ça n’empêcha pas la brunette de se sentir mal. S’excusant aussitôt, son compagnon sembla au moins ne pas lui en vouloir de ce petit dérangement.

La malchance d’Evelynn frappa, au sens littéral, le visage de celle-ci, lorsque, quelques instants plus tard, elle eut la chance d’embrasser un magnifique panneau STOP qui la laissa au bord de l’inconscience. Molle, elle flottait presque sur le dos de son compagnon qui s’arrêta aussitôt. Sa vision floue, son esprit tournoyant à toute vitesse, aidé par la douleur qu’elle venait de ressentir, elle sentit à peine les gestes de Jack pour la déposer au sol. Elle sentit faiblement les doigts du guerrier tâter sa jugulaire, et tenta de bouger doucement pour lui signifier qu’elle était bien en vie, mais sa tête tournait tellement qu’elle avait de la difficulté à distinguer le haut du bas.

- Mince je... Pardonnez-moi. Je n'avais pas pris en compte tous ces... Panneaux. Vous avez besoin de quelque chose? De l'eau, un linge humide pour votre visage?

-Ma tête… aie… non c’est… ce n’est pas… votre faute… euh… je oui je… je veux bien un… linge humide… oh ça tourne…

Elle se sentit soulevé une fois de plus, mais beaucoup plus doucement. Les pas du guerrier était beaucoup plus lent et calme que leur course précédente. Elle n’eut pas à attendre longtemps qu’elle fut sur un banc, couché sur le dos. Une main sur la tête, une main sur le ventre, la jeune femme luttait pour rester conscience. Elle ne devait pas s’endormir, ça n’aiderait pas du tout son système à s’en remettre. Dans quelques minutes ce serait nécessaire, mais pour le moment elle laissait son corps récupérer de ce choc violent.

Alors qu’elle fermait les yeux, elle sentit avec délice la fraîcheur d’un tissu humide posé contre son front. Aussitôt son esprit se calma, continuant de tourbillonner, mais de façon moins violente, moins douloureuse. Ses nerfs se calmaient aussi, ce qui lui faisait grandement du bien. Plutôt que de rester sur le dos, la jeune femme leva un minimum la tête pour rester éveillée, regardant Jack qui se tenait devant elle.

- Evelyn? Vous allez mieux? Je ne vous ais pas fais trop mal?

-Ce… ce n’est pas votre… votre faute ne… euh… ne vous inquiétez pas. J’ai… euh… l’habitude si on veut…

Son regard glissé malgré elle sur le corps musclé, mais meurtri de son compagnon. Des impacts de balles, des cicatrices, des balafres et des marques, le corps d’un vétéran de la guerre ayant fait au moins les deux guerres mondiales en plus de la guerre du Vietnam ! Ouvrant grand les yeux, elle regretta aussitôt ce geste à cause de la douleur qui revint et les referma rapidement avant de reposer sa tête contre le banc. Difficilement, elle se redressa et s’adossa avant de parler :

-Qu’est-ce que… qu’est-ce que vous avez… partout ? Vous… vous êtes un militaire ou… ou un mercenaire ou… ou… ou… euh… un… bah un euh… mutant…

Elle ne savait pas si son compagnon connaissait le secret mutant, et dans ses paroles, elle espérait deux choses : Soit il était au courant, et tout était convenable. Soit il n’était pas au courant et il penserait que l’artiste utilisait simplement une image, une métaphore, pour étaler sa résistance. Mais l’artiste n’avait jamais été la meilleure pour établir des plans…

_________________
Pouvoir passif d'Evelynn: Il y a une zone de fraîcheur autour d'Evelynn souvenez-vous en lorsque vous RP avec !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petits monstres contre grosse bête (PV Haron)   Ven 27 Sep 2013 - 19:53

Jack portait la jeune femme sur le dos, faisant attention à ne pas trop la balancer dans tous les sens. Malheureusement pour la jeune demoiselle, elle se trompait, Jack n'avait rien à voir avec les Vikings, bien que cela aurait pu, mais bon, sans les poils et la barbe ça paraissait moins crédible en effet, mais rien de tout cela n'allait perturber l'homme imposant.

Cependant, une brûlure survint pendant le voyage, bien que Jack la supporta assez aisément, après tout il avait vécu pire, bien évidement, la jeune femme s'en voulu et lui présenta ses excuses, se sentant apparemment coupable de l'avoir blessé. Au final Jack ne lui en tin pas rigueur, un accident pouvait arriver et celle-ci ne semblait pas être malhonnête, tout au contraire, cette jeune femme était dotée d'une innocence et d'une douceur rare.

Ce ne fut cependant pas cela qui changea la situation, mais un panneau de signalisation que le grand chasseur n'avait pas pris en compte sur sa route, Evelyne l'avait remarqué, elle, en effet elle prit le panneau en plein visage, la laissant pendre par les pieds pendant quelques secondes. Jack stoppa sa longue et furieuse course afin remettre la jeune demoiselle en place et surtout, à l'endroit.

La portant doucement dans ses bras, il la posa sur un banc avant d'aller vers une fontaine juste à côté. Déchirant son haut afin d'en faire un linge à humidifier, il trempa le morceau de tissu dans l'eau afin de l'imbiber. Suite à cela, il ressortit le vêtement déchiré qu'il essora afin de ne pas mouiller les vêtements de la jeune femme. Revenant vers elle, celle-ci semblait doucement reprendre ses esprits lorsque Jack appliqua son linge sur le visage de Evelynn, faisant attention à ne pas lui faire de mal pendant le processus

- Bien sûr que si je suis fautif, j'aurais dû faire plus attention sur le chemin. Sans cette faille d'attention je ne vous aurais pas mise dans cette situation. Je crois que ça passe doucement là... ça risque de gonfler un peu mais rien de grave.

En effet, Jack pu voir que Evelynn ne serait pas défigurée, juste la joue gonflé pendant quelques heures voir même une journée, mais rien qui ne la défigure définitivement, cela aurait été dommage d'abimer un si joli visage. Appuyant délicatement le linge sur la joue, il s'arrêta doucement lorsqu'il vi que cela commençait à lui faire mal. Puis au final, il retira le linge le posant sur le banc. étant accroupi il était à la même hauteur de visage qu'elle, ce qui lui permit de voir les yeux de la jeune mutante se baisser sur son torse, comprenant pourquoi, il s'attendait plus ou moins à une question de ce type.

Peu étonné de l'intérêt que portait la jeune femme sur ses cicatrices multiples, revinrent dans l'esprit du chasseur, les nombreux affrontements qui lui avaient forgé ce corps de guerrier, il se rappelait clairement des visages et des gueules ornées de crocs qui lui avaient servit d'adversaire ou de proie, des hommes, des militaires, des animaux sauvages en tout genre et même des mutants. Plusieurs impacts de balles se devinaient aisément, quand aux lacérations, certaine étaient du à des armes blanches, d'autre, formé de trois voir cinq lacérations, laissait clairement savoir qu'il s'agissait de griffure de gros animaux tel que des ours... Voir même, balafrant sa poitrine, l'attaque d'un animal plus gros, un lion. Il s'agissait d'un combat lointain mais toujours frais dans ses souvenirs, ce combat lui aillant presque coûté la vie.

- Disons simplement... Que j'ai mené grand nombre d'affrontement qui m'ont forgé à travers le temps... Certain m'ayant amené à la frontière entre la vie et la mort.

Préférant ne pas trop l'alarmer, Jack prononça ses paroles avec calme et douceur, accompagné d'un sourire toujours bienveillant et non hostile envers la jeune femme. Cependant, il ne s'attendait pas à ce qu'elle demande s'il était un mutant par tout hasard.

- Pas vraiment non... En ce qui concerne le gène de mutation, il s'agit d'une histoire relativement compliqué...Mais pour faire simple, je ne suis pas un mutant et à vrais dire... Être un mutant ou pas, n'a que bien peu d'importance.

Bien évidement Jack n'avait aucun préjugé quant à cette histoire de mutant, pour les Yautja les mutants étaient juste des humains dotés de dons supplémentaire divers et variés, pouvant faire de certain spécimen de bon, voir de redoutable adversaire digne d'un guerrier chasseur.
Revenir en haut Aller en bas
Evelynn Jones

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 18/10/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Bibliothécaire
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Re: Petits monstres contre grosse bête (PV Haron)   Ven 4 Oct 2013 - 20:36

- Bien sûr que si je suis fautif, j'aurais dû faire plus attention sur le chemin. Sans cette faille d'attention je ne vous aurais pas mise dans cette situation. Je crois que ça passe doucement là... ça risque de gonfler un peu mais rien de grave.

-C’est… c’est pas grave ne… euh… ne vous en faites pas…

[i]L’artiste, dans toutes ses années de maladresse, était habituée à ce genre de choc. Il était vrai que c’était plutôt rare qu’un viking la transporte sur ses épaules pour l’assommer contre un panneau « STOP », mais pourtant ce genre d’évènements faisaient partie de la vie courante d’Evy. Brûlure, coupure, bosses, bleus, sa peau était constamment orné de plusieurs petites blessures. Par chance, Nora savait lui faire oublier la douleur… elle avait ses techniques bien à elle.

[i]De toute façon, peu après, Jack la déposait sur un banc pour soulager la douleur qui irradiait dans sa tête. Le linge humide lui fit le plus grand bien, et ses pensées semblèrent plus rapide, plus instantanés tout de suite après ce traitement. Cependant, l’artiste ne put s’empêcher de commenter le corps musclé, mais surtout plein de cicatrices, de son interlocuteur/sauveur. Pour qu’un tel individu ait subi tant de blessures, il devait être militaire, ou chasseur de primes, ou terroristes. Quelque chose de menaçant quoi !

- Disons simplement... Que j'ai mené grand nombre d'affrontement qui m'ont forgé à travers le temps... Certain m'ayant amené à la frontière entre la vie et la mort.

-Je… euh… je comprends j’imagine…

[i]Non, elle n’imaginait pas du tout en fait, et ne cherchait pas à le faire. C’était des plans à ce que son don ne s’éveille encore une fois. Par chance, celui-ci était repu, et ne risquait pas de la déranger à nouveau pour quelques heures. C’était au moins ça de gagné. Alors que sa tête lui revenait de plus en plus, aidée par le torchon humide sur son front, elle émit l’hypothèse qu’il était peut-être mutant. Ça expliquerait au moins comment il avait pu survivre à tant de chocs, coups et blessures.

- Pas vraiment non... En ce qui concerne le gène de mutation, il s'agit d'une histoire relativement compliqué...Mais pour faire simple, je ne suis pas un mutant et à vrais dire... Être un mutant ou pas, n'a que bien peu d'importance.

-Non mais je euh… je disais mutant juste comme ça je euh… pas pour insulter bien sûr que non ça euh… oui ça n’a pas d’importance.

[i]Se redressant à nouveau, maintenant appuyé contre le banc, l’artiste se leva doucement avant de laisser tomber le torchon au sol. Elle n’en avait plus besoin, mais elle désirait revoir son lit ! Son lit et sa femme… Faisant quelques pas incertains, puis plus solides, elle se retourna vers le chasseur. Elle ne connaissait pas beaucoup les lieux, mais sans doute avec un nom de rue parviendrait-elle à se retrouver. Elle tendit la main à celui qui l’avait sauvé.

-Je… je crois que… que ma maison est là-bas. Est-ce que vous… voulez m’y accompagner ? J’irai chercher ma moto demain… demain matin.

HJ : Si tu veux dire dans ton prochain poste qu’on arrive chez Evelynn et qu’elle monte se coucher, vas-y. Je te laisse faire la conclusion mon cher.

_________________
Pouvoir passif d'Evelynn: Il y a une zone de fraîcheur autour d'Evelynn souvenez-vous en lorsque vous RP avec !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petits monstres contre grosse bête (PV Haron)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Petits monstres contre grosse bête (PV Haron)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chacun a en lui son petit monstre à nourrir [PV Elena]
» Overtaken. [Présent - 1624]
» Un, deux, trois petits monstres
» A contre-coeur, je vous quitte mes petits. ♣
» Tactique gobelins contre nains

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men : Sentinel Project :: Le Monde :: New-York :: Les Rues-