X-Men : Sentinel Project

Entrez dans un univers où l'homme est à l'aube de son évolution ! Image 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sortie de filles [Cassandra Farrell]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Cassandra Farrell

avatar

Messages : 273
Date d'inscription : 10/08/2012
Age : 25

Fiche Tecnhique
Metier: Stand by...
Age : 25
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Sortie de filles [Cassandra Farrell]   Ven 11 Oct 2013 - 22:36

L'après-midi touchait à sa fin quand le trio de jeunes femmes regagna l'appartement d'Eleonnora en plein centre de Manhattan. Malgré les quelques petites réflexions qu'il y avait entre Erïka et sa grande sœur, la journée s'était vraiment bien passé, du moins c'était l'avis de Cassandra. Elle avait appris à connaître la grande sœur de sa colocataire – et vérifié dans le même temps que cette dernière n'avait pas menti sur l'exubérance de son aînée – et surtout, cette sortie leur avait permis à toutes les deux de développer leur complicité, ce qui en soit était un petit miracle, vu le caractère difficile des deux mutantes. D'autant plus qu'elle ne s'était pas attendue à trouver Evelynn chez Eleonnora ; c'était une bonne surprise et l'atmosphère entre le quatuor était chaleureuse.

Toutefois l'artiste n'était clairement pas au mieux de sa forme, elle n'arrivait pas même à situer le moment de la journée. Elle avait du passer une bien mauvaise nuit et se réveiller il y a peu de temps.Quoiqu'il en soit, elle allait pouvoir se requinquer avec un bon repas composé de sushis et de vin rouge. Durant le dîner cependant, Cassandra essaya de tirer les vers du nez à Eleonnora concernant la soirée qu'elles allaient passer, mais la russe ne lui révéla rien du tout. La surprise était encore à venir...

Après le repas, Erïka et Cassandra s'installèrent pour regarder un peu les informations qui n'avaient rien de bien intéressant tandis qu'Evelynn et Eleonnora disparaissaient dans leur chambre. Pas pour longtemps cependant : la blonde revint bientôt, entièrement habillée pour la soirée, et les bras chargés d'outils de coiffure et de maquillage qui ne présageaient pas grand chose de bon. Ce n'était pas tant l'acte en soin qui était à craindre, mais plutôt la quantité de brosses et de pinceaux qui n'était pas très rassurante.

La danseuse fut la première à y passer. Elle confia ses préférences à Eleonnora avant qu'elle ne la laisse manipuler ses cheveux. Elle craignait un peu de laisser sa chevelure entre les mains de la blonde, parce qu'elle n'avait jamais laissé quiconque toucher à ses cheveux – à part le coiffeur évidemment... mais la russe se montra douce quand elle brossa sa tignasse noire et qu'elle commença à boucler les mèches d'ébène à l'aide du fer. Pendant ce temps-là, Evelynn alla prendre une douche et Erïka se maquilla. Sa colocataire la verrait bien avec des oreilles de panda, vu sa manière de se maquiller les yeux avec une important couche de khôl.

    « Je suis sûre que Sunny serait ravie de te faire un costume de panda aussi. Il faudra lui demander. »


Mais Erïka ne se retrouva pas cette fois avec de lourdes cernes noires : sa grande sœur, grâce à son don, fit voler le crayon de maquillage et traça elle-même les fines lignes sous les yeux bleus de la benjamine. Elle procéda de la même manière pour le reste du maquillage de sa petite sœur, ce qui interpella un peu Cassandra.

    « Euh... tu arrives à te concentrer sur deux choses en même temps ? Ça fait partie de ton don ? »


Apparemment, elle n'avait aucune difficulté à s'occuper également de la coiffure d'Erïka avec le deuxième fer à friser, et à répliquer à sa petite amie qui était sous la douche d'utiliser un shampoing de meilleure qualité, au grand dam d'Evelynn. Toutefois, Nora n'en avait pas encore terminé avec Cassandra, puisque après avoir frisé les cheveux de la brune, elle les brossa à nouveau pour adoucir les boucles qui tombaient avec légèreté sur ses épaules. Cassie devait admettre que le résultat n'était pas mal, bien qu'elle soit habituée à ses cheveux plus raides et très légèrement ondulés. Tout ce qu'elle espérait à présent c'était qu'Eleonnora n'insiste pas tellement sur le maquillage. La serveuse ne souhaitait pas se retrouver barbouillée à l'excès de fond de teint et autres blushs, mais heureusement la russe ne lui fit qu'un léger maquillage au niveau des yeux, ce qui était parfait. D'autant que le résultat était superbe.

    « Merci, Eleonnora. Tu es douée ! C'est vraiment joli comme ça. »


Puisque la blonde en avait terminé avec elle, la jeune femme se leva et commença à se diriger vers une autre pièce indiquée par Eleonnora pour se changer quand cette dernière la rappela et... la prit au dépourvu. Déconcertée, Cassie esquissa un léger sourire et Nora prit rapidement une photo, sans qu'elle ait eu le temps de protester. Le sourire revint hanter les lèvres de la danseuse quand elle vit le résultat.

    « Merci. Mais c'est pas juste que je sois la seule prise en photo. » Ce disant, elle attrapa le portable de la blonde et la prit à son tour en photo. Pas besoin de lui dire de sourire, la russe était déjà rayonnante. « Prends-en une aussi d'Erïka et d'Evelynn quand elles seront prêtes. » suggéra la brune en rendant le téléphone à sa propriétaire.


La jeune femme regarda la russe terminer de s'occuper de la coiffure de sa cadette, et quand cette dernière fut libérée, elle entraîna sa colocataire dans la chambre d'amis où étaient disposées leurs affaires fraîchement achetées. Ne leur restait donc plus qu'à s'habiller, et Erïka en profita pour faire part de toutes ses craintes concernant la soirée à venir.

    « Un truc de... gosses de riches ? Du genre réception ultra huppée ? Ça va être... spécial... »


Et encore, s'il s'agissait de mutants ! Mais Cassie était prête à parier que ce ne serait pas le cas, qu'il n'y aurait que des humains et sans doute de la pire espèce, bourrés d'égoïsme et d'orgueil... elle n'avait strictement rien à faire là-bas ! Et pourquoi arranger cela pour sa sœur, n'avait-elle déjà pas un petit ami ?

    « Je propose qu'on affronte cette épreuve à deux. Tu es déjà allée à ce genre de fête ? Parce que moi, pas du tout... »


Cassandra enfila rapidement sa robe et ses escarpins blancs. Se regardant dans le miroir pour arranger les plis du vêtement, elle constata que quelque chose avait changé. Outre son maquillage, sa coiffure et sa tenue qui la mettaient en valeur, ses yeux pétillaient étrangement. Où était passée la figure morne que la jeune femme arborait un an plus tôt ? Même si ses traits restaient en général neutres, ils avaient tout de même acquis une certaine vie, et c'était maintenant que Cassandra s'en rendait compte. Elle se sentait bien plus vivante, et il n'y avait pas à douter que ses liens sociaux y étaient pour quelque chose...

    « … en tout cas, j'espère qu'on s'y amusera comme on s'est amusées aujourd'hui. J'suis ravie d'avoir partagé ce moment avec vous, et... hm. Tu es prête ? Ta sœur et Evelynn doivent nous attendre. Ta robe te va très bien. »


Pas douée pour exprimer des sentiments, la serveuse. Quand elles revinrent dans le salon, Nora et Evy étaient dans le salon, où la russe s'occupait du maquillage de l'artiste. Pour Evelynn, peut-être que cette soirée pourrait représenter une occasion de se faire connaître en tant que peintre ? Au moins, la soirée profiterait à l'une d'entre elles... il ne lui restait plus qu'à enfiler une robe choisie par l'aînée blonde. Tandis qu'Evelynn s'éclipsait, Erïka et Cassandra s'assirent et patientèrent tranquillement. La danseuse était un peu plus taciturne maintenant, mais répondait toujours à sa colocataire ou à Nora quand elles lui parlaient. Cette dernière annonça qu'elles se préparaient depuis une heure et demie et que l'heure du départ était imminente. C'est à ce moment qu'Evelynn revint, prenant garde à marcher le dos collé au mur. Et pour cause : Eleonnora lui avait donné une robe dos-nu.

    « Tu n'as pas de raison de t'en faire Evelynn, elle te va très bien. Dis-toi que tu ne mourras pas de chaud ! »


Cassandra ne savait pas trop quoi dire pour redonner confiance à Evy sur ce point. En fait, elle commençait à se dire qu'elles allaient être trois pour se soutenir à cette soirée et qu'il y avait de fortes chances qu'Eleonnora soit la seule à être à son aise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Sortie de filles [Cassandra Farrell]   Jeu 17 Oct 2013 - 22:14

Erïka avait toujours préféré se montrer discrète et se fondre dans la masse plutôt que de rayonner au grand jour. Elle ne cherchait pas l’admiration comme sa sœur ou bien l’originalité comme l’une de ses amies. Elle préférait rester au naturel, être celle qu’elle était vraiment sans avoir à se sentir obliger de revêtir une autre peau. À chaque fois qu’elle se faisait coiffée et maquiller comme une poupée, elle avait l’impression de devenir quelqu’un d’autre. Qu’en serait-il si elle était vêtue à la mode nippone, affublée d’oreilles de panda ? Elle n’en savait rien, mais elle pouvait parfaitement bien imaginer le résultat.

Discutant avec Cassandra au sujet d’une amie – ou d’une connaissance dans le cas de la jeune femme – elles étaient certaines de pouvoir obtenir un costume de panda. En fait, peu importe ce que c’était, elle serait ravie de le faire. Cependant, il fallait assumer la longue séance de photos qui s’annonçait par la suite.

-« Il y a quelques mois, elle était dans une phase intensive de Kirugumi. Ce sont des espèces de… de costume une pièce, tu vois ? Avec le capuchon et tout et qui rappelle un animal. Si tu lui parles de ça, tu ne t’en sortiras pas sans en essayer un. »

Pendant ce temps, Evelynn se rendit à la salle de bain afin de prendre une bonne douche chaude. Elle se plaignait, de l’autre côté de la porte, de ne pas trouver son shampooing. Elle n’en avait rien à faire des bouteilles de haute qualité que possédait sa compagne. C’était bien trop long de trouver ce qu’elle cherchait. Elle n’avait pas envie de perdre son temps à regarder chaque bouteille une à une. Pourtant, elle n’avait pas vraiment le choix.

-« Si tu insistes, je vais les classer, la prochaine fois. » Fit Eleonnora.

La jeune femme continuait de s’occuper de Cassandra, prenant garde à ne pas lui brûler les oreilles avec le fer qu’elle tenait. Grâce à son don, elle aida sa sœur à se maquiller à la perfection. Elle jetait de temps à autre un coup d’œil afin d’être certaine de ne rien rater. Cassandra lui demanda comment elle arrivait à faire cela. Était-ce une part de son don ? Pas tout à fait. Bien qu’elle était en mesure de faire plusieurs choses à la fois, Eleonnora devait être en mesure de rester concentrée sur ce qu’elle effectuait.


-« Concentration et discipline. Deux atouts que je possède depuis longtemps. C’est ainsi que je peux arriver à maitriser mon don sans trop de mal. Et puis, me coiffer et me maquiller en même temps, c’est mon quotidien. »

Lorsqu’elle en eut terminé avec Cassandra, la jeune femme attrapa son téléphone et prit une photo, la prenant au dépourvu. Cependant, cette dernière réalisa qu’elle était magnifique, ainsi arrangée. On pouvait dire que la jeune femme avait fait du bon travail avec elle. En retour, Cassandra la photographia. Photogénique, la jeune femme pris une pose naturelle. Lorsque la photo fut prise, Cassandra lui proposa de faire de même avec les deux autres femmes. Ça, elle comptait bien le faire. Erïka n’avait même pas quitté son siège qu’elle subit le même sort.

-« Ne t’en fais pas, je compte bien prendre des tonnes de photos. »

Dès qu’Evelynn quitta la douche, Eleonnora se jeta pratiquement sur elle pour la faire assoir à la table. Il était temps de la coiffer et de la maquiller comme il se doit. Pendant ce temps, Erïka était enfermée dans la chambre avec sa colocataire. Elles se changeaient, troquant leurs vêtements actuels pour leur robe fraichement achetée. La jeune femme fit part de ses craintes quant à la soirée qui s’annonçait. Connaissant sa sœur, elle les entrainait dans un endroit bien chic où il fallait avoir une apparence physique irréprochable. Certes, ce n’était pas la première fois qu’Erïka allait à une soirée de ce genre. Par contre, cela ne signifiait pas qu’elle les aimait pour autant. Elle se contentait de rester dans son coin, silencieuse, écoutant ce qui se passait autour d’elle. Elle n’aimait pas socialiser, surtout avec ce type de personnes. Au moins, quand son père était là, elle pouvait faire l’associable en sa compagnie. Certes, parfois on venait le voir et il discutait, mais la majorité du temps, ils se contentaient de regarder Eleonnora parler aux autres invités de la soirée.

-« Bienvenu dans mon monde. Le truc est de rester dans notre coin et, avec de la chance, personne ne viendra nous parler. Et encore moins nous draguer. Dommage que mon père ne soit pas là, il fait tellement peur qu’aucun homme n’ose m’approcher. » Elle rit légèrement. « Je suis déjà allé dans ce genre de réception. C’est très ennuyeux. Parfois, la nourriture est bonne.»

Erïka laissa à Cassandra tout le loisir de se regarder dans le grand miroir de la pièce. Lorsqu’elle eut terminé, elle prit sa place et observa son reflet. Décidément, elle ne pouvait se reconnaitre, ainsi vêtue. Elle avait l’impression d’être devenue sa sœur, ce qui était une chose très troublante en soi. Déjà qu’on aurait pu les qualifier de jumelles si cela n’avait pas été de leur différence d’âge…

Cassandra la complimenta sur la robe qu’elle portait. L’adolescente sourit avant de se tourne vers elle. Les compliments n’étaient pas son fort non plus. Elle hésita, ne sachant pas quoi répondre. Puis, elle opta par la simplicité. Un simple « merci » faisait toujours plaisir, non ?


-« Merci. Je te retourne le compliment. C’est vrai qu’on a passé une belle journée. Je ne sais pas ce qui nous attend ce soir, mais ça ira, on trouvera le moyen de s’amuser. Allons-y ! »

Les filles quittèrent la chambre. Pendant ce temps, Eleonnora avait attrapé une robe dans sa penderie qu’elle avait filée à Evelynn. La robe était noire, légère et ne découvrait pas trop les atouts de la jeune femme. Cependant, lorsqu’elle l’eut enfilée, elle put constater qu’elle révélait une bonne partie de son dos. Collée contre le mur, elle refusait de s’en éloigner. Eleonnora tenta de la rassurer au possible, aidé des autres filles. Enfin, surtout de Cassandra. Erïka, elle, était partie fouiller dans la penderie de sa sœur.

-« Tu es magnifique comme ça, Evelynn. Tout le monde va te regarder parce que tu es la plus belle de toutes. Tu ne dois pas te sentir gênée. »
-« Je ne suis pas certaine que j’apprécierais qu’une bande de mecs en chaleur me reluquent. Tiens, mets ça sur tes épaules, ça devrait faire l’affaire. » Fit Erïka en tendant un châle à sa belle-sœur.
-« Voilà, problème réglé. Maintenant, allons-y. »

Eleonnora attrapa son sac à main et les clés de sa voiture. Erïka souhaitait faire de même, mais avant de partir, sa sœur lui confia un petit sac à main noir pour qu’elle puisse y mettre ses affaires. C’était beaucoup plus chic. Soupirant, l’adolescente accepta. Elle proposa à Cassandra d’y mettre ses affaires à l’intérieur. Une fois prêtes, les femmes quittèrent le loft pour se rendre dans le parking, là où se trouvait la voiture d’Eleonnora. Elles y montèrent, Erïka s’installant en arrière pour laisser le siège passager à sa belle-sœur. Elles roulèrent pendant une dizaine de minutes avant de se garer près d’un club. Personne ne faisait la file devant elles. Eleonnora s’approcha d’une démarche assurée vers le portier et donna son nom. Elle était sur la liste des invités exclusifs, bien entendu. La jeune femme entra, suivie des autres. À l’intérieur, tout était éclairé par des néons rosés. La piste de danse accueillait quelques personnes, mais la majorité d’entre elles étaient attablées et discutés. Tout le monde était vêtu d’une manière qui trahissait leur grande fortune. Eleonnora s’approcha de l’hôte, le patron du club et lui fit la bise comme s’ils se connaissaient depuis longtemps. Ils discutèrent, heureux de se voir et d’échanger les derniers potins du moment.

-« Je crois qu’on va avoir besoin d’alcool pour survivre à ça… » Fit Erïka.

Elle attrapa Cassandra et Evelynn par le bras et les entrainèrent tant bien que mal jusqu’au bar. Elle portait des talons aiguilles et faisait attention à chacun de ses pas. Une fois assise sur un petit tabouret, elle fut soulagée. Elle arrangea légèrement sa robe pour qu’elle couvre davantage ses jambes puis se tourna vers le bar. Elle n’y connaissait pas grand-chose en alcool. Heureusement, le barman ne tarda pas à venir à leur rencontre afin de les aider à faire un choix.


-« Bonsoir, belles demoiselles. Que puis-je vous servir ? »
-« T’as un truc avec de la vodka ? »
-« J’ai du plus simple cocktail au plus raffiné des vins. Des cocktails à base de vodka, il y en a plusieurs. Je vais vous faire goûter quelque chose. Ne vous en faites pas, ce soir, c’est la maison qui offre. »

Le barman attrapa des bouteilles, les fit tournoyer avec dextérité, remplissant les verres des demoiselles avant de les déposer doucement devant elle. Erïka sourit. Ce qui était génial, était que personne ne semblait se soucier de son âge. Elle n’allait pas s’en plaindre. Doucement, elle prit son verre et sirota son contenu. Ce n’était pas si mal, en fait. Elle goûtait la vodka, mais le goût n’était pas si prononcé, mélangé avec d’autres ingrédients qu’elle ne saurait nommer. Il y avait probablement de la grenadine dans le truc. Peu importe, puisque ça goûtait bon.

-« Alors, vous en pensez quoi ? »
-« J’aime bien. »

Quelques instants plus tard, le barman s’éloigna afin de s’occuper de d’autres commandes. Pendant ce temps, l’adolescente détaillait l’endroit du regard. La nuit allait être longue et peut-être n’allaient-elles pas quitter cet endroit avant les petites heures du matin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelynn Jones

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 18/10/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Bibliothécaire
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Re: Sortie de filles [Cassandra Farrell]   Mer 23 Oct 2013 - 16:38

-« Si tu insistes, je vais les classer, la prochaine fois. » Fit Eleonnora.

Maigre victoire, mais bon, l’artiste devrait s’en contenter. Avec Nora, c’était le mieux qu’elle pouvait obtenir. Finissant rapidement (malgré les dix minutes de recherches nécessaires pour trouver un shampoing) sa douche, elle se dépêcha de sortir pour se faire coiffer et maquiller. Elle n’était pas très forte niveau maquillage, mais comme ça faisait plaisir à sa compagne, elle se laissait faire, comme une poupée. De toute façon, depuis le temps, Nora la respectait, et n’appliquait en général que peu de choses sur son visage. Juste de quoi lui faire plaisir ! Un trait ici, un peu de fond de teint et ce fut terminé. Ça allait parfaitement à l’artiste qui en profita pour aller s’habiller.

Au retour cependant, elle constata avec surprise que la robe que Nora lui avait choisie ne comprenait pas de tissus pour cacher son dos. Longeant les murs, elle tenta de dire quelque chose, pensant que c’était une erreur, mais personne ne sembla le penser. Cassie tenta même de l’encourager :

« Tu n'as pas de raison de t'en faire Evelynn, elle te va très bien. Dis-toi que tu ne mourras pas de chaud ! »

-« Tu es magnifique comme ça, Evelynn. Tout le monde va te regarder parce que tu es la plus belle de toutes. Tu ne dois pas te sentir gênée. »

-Tu dis ça parce qu’on sort ensemble… et même si c’est vrai, tu sais que je n’aime pas être au centre de l’attention…

-« Je ne suis pas certaine que j’apprécierais qu’une bande de mecs en chaleur me reluquent. Tiens, mets ça sur tes épaules, ça devrait faire l’affaire. »

Miracle ! Une personne avait compris ! Soupirant de joie, l’artiste s’enveloppa aussitôt dans le châle que sa belle-sœur lui tendait. Frissonnant au contact du léger tissu, elle vint tout de même se blottir dans les bras de Nora. Elle se sentait tellement mieux lorsqu’elle était avec sa compagne…

-« Voilà, problème réglé. Maintenant, allons-y. »

Evelynn opina avant de suivre le mouvement, conservant la main de Nora dans la sienne jusqu’à ce qu’elles soient à la voiture. Les escaliers, en talon haut, avait le malheur de la faire trébucher, et elle conservait son équilibre grâce à sa compagne. Depuis l’incident de son don dans le parking, l’artiste n’avait plus jamais reparlé de prendre l’ascenseur. C’était mieux ainsi. De toute façon, l’escalier était bien le seul exercice qu’elle faisait, il fallait bien qu’elle le fasse à fond, talons pas talons.

Elle ne connaissait pas du tout le club où, quelques minutes plus tard, elles s’arrêtèrent. C’était la première fois qu’elle allait y mettre les pieds, et c’était un peu effrayant. Surtout dans sa tenue… Resserrant le châle autour de ses frêles épaules, la jeune femme prit la main de Nora pour rester aussi près d’elle que possible. Elle était toujours craintive dans les endroits où elle venait pour la première fois. Heureusement, alors qu’elles entraient, elle constata que le club avait l’air fort chic. Tout le monde était aussi bien vêtu que le quatuor de femmes qui venait d’y entrer. Alors que Nora échangeait des frivolités avec le propriétaire, Erïka attrapa Cassie et Evy par les bras pour les amener près du bar.

-« Je crois qu’on va avoir besoin d’alcool pour survivre à ça… »
-Je vous suis !

L’artiste ne s’en plaignit pas, déposant un baiser sur la joue de Nora avant de s’éclipser. Suivant d’une démarche un peu maladroite sa belle-sœur, elle s’installa avec plaisir sur un banc. Ses pieds n’étaient toujours pas habitués à de tels souliers, mais comme sa vieille paire de godasses n’aurait sans doute pas fait très chic avec sa robe, elle n’avait pas trop le choix.

-« Bonsoir, belles demoiselles. Que puis-je vous servir ? »
-« T’as un truc avec de la vodka ? »
-« J’ai du plus simple cocktail au plus raffiné des vins. Des cocktails à base de vodka, il y en a plusieurs. Je vais vous faire goûter quelque chose. Ne vous en faites pas, ce soir, c’est la maison qui offre. »

Evelynn regarda le mini spectacle que le barman s’évertuait à faire avec un petit sourire aux lèvres. Alors que le verre enfin rempli arriva devant elle, Evy rougit quelque peu, fidèle à son habitude, avant de regarder à droite à gauche, évitant le regard du barman. Elle ne le connaissait pas après tout… et c’était suffisant pour créer chez elle un malaise.

-« Alors, vous en pensez quoi ? »
-« J’aime bien. »

L’artiste se contenta d’hocher la tête. C’était le mieux qu’elle pouvait faire pour le moment. Lorsque le barman les quitta pour aller resservir d’autres clients, elle put enfin respirer librement. Elle regardait la salle se remplir lentement, les gens se massant en petits groupuscules un peu partout. Se levant, son verre vidé peut-être un peu trop vite, elle se plaça entre les deux filles, passant ses bras sur leurs épaules.

-J’vais aller voir Nora. J’pense pas qu’elle soit dans le pétrin, mais j’ai envie d’être dans ses bras… malgré ce que mes pieds en disent. Ne parlez pas trop dans notre dos les jeunes !

Tout en déposant son châle sur les épaules de Cassie avec un petit sourire en coin, elle leva quelque peu sa jambe pour montrer le talon qui, même s’il était court, rendait son équilibre précaire. En riant, elle s’éclipsa au travers de la foule, bien motivée à retrouver sa bien-aimée. Elle n’avait pas une très forte tolérance à l’alcool, et le verre qu’elle avait bu assez rapidement était amplement suffisant pour le moment. Prendre une boisson de plus n’était pas très recommandé.

Quelques secondes plus tard, elle retrouva sa bien-aimée, en train de discuter avec le propriétaire du bar. Glissant ses mains dans les siennes, elle la tira doucement hors de portée de son interlocuteur. Evelynn fit un petit sourire innocent à ce dernier, l’air de dire : « Désolé, c’est ma femme pas la tienne », avant d’amener doucement sa compagne sur la piste de dance. Elle n’était pas très douée dans cet art, mais comme elle venait surtout pour faire plaisir à sa dulcinée…


-J’espère que tu peux me faire l’honneur d’une danse ?

C’était une question purement rhétorique, elle savait très bien que la réponse allait être positive. Comme la musique qui venait de débuter était douce, elle en profita pour danser tendrement avec sa compagne, les mains sur ses hanches, ses yeux dans les siens. Elle était une piètre danseuse, mais elle laissait la séduisante blonde la guider, heureuse de pouvoir lui faire plaisir. Elle faisait de son mieux pour suivre ses gracieux mouvements, un sourire honnête aux lèvres. Elle était gênée de danser ainsi, même si personne ne les regardait sans doute, mais c’était plus fort qu’elle. Surtout qu’elle ne portait plus son châle, le rouge sur ses joues blanches paraissait encore plus. D’un ton joueur, elle lui dit, tentant de prendre un air faussement sérieux malgré le rouge de ses joues :

-Si… si tu m’dis que je danse mal… c’est la dernière fois que je danse avec toi !

_________________
Pouvoir passif d'Evelynn: Il y a une zone de fraîcheur autour d'Evelynn souvenez-vous en lorsque vous RP avec !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandra Farrell

avatar

Messages : 273
Date d'inscription : 10/08/2012
Age : 25

Fiche Tecnhique
Metier: Stand by...
Age : 25
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Sortie de filles [Cassandra Farrell]   Lun 4 Nov 2013 - 19:50


Pas très au fait des cultures étrangères, Cassandra n'arrivait pas vraiment à visualiser ce dont lui parlait Erïka à propos d'une des lubies passées de leur camarade de l'institut, Sunny. Le petit moment où elle avait côtoyé la dynamique jeune femme avait marqué la serveuse, à cause de son exubérance. Mais finalement, ça ne l'étonnait pas tellement que Sunny soit autant versée dans les... quigouroumi ?


    « Non, je connais pas du tout. Mais merci pour le tuyau, j'éviterais d'en parler quand elle sera là, je tiens pas à me retrouver grimée en souris. » fit-elle avec un maigre sourire.


Quoiqu'il en soit, il n'était pas question de se déguiser pour ce soir, mais bien de se mettre sur son trente et un. Et si Eleonnora s'épanouissait à merveille dans cette activité de maquillage et de coiffure, ça n'était pas vraiment le cas d'Evelynn qui n'arrivait plus à retrouver son shampoing parmi les nombreuses bouteilles qui devaient se trouver dans la salle de bain. Combien donc y en avait-il pour que la blonde aille jusqu'à proposer de les classer toutes ? Cassie se garda bien de poser la question, et de toute manière, son attention était accaparée par autre chose, à savoir le fait qu'Eleonnora pouvait faire deux choses en même temps. L'illusionniste lui demanda si c'était une conséquence de son don, mais ça n'était pas le cas. La russe était concentrée et disciplinée, ce qui lui facilitait l'usage de son don, en plus du fait qu'elle s'en servait quotidiennement. Cassandra comprenait mieux pour le coup.

Une fois qu'Eleonnora en eut fini avec la danseuse, elle la laissa s'en aller, mais non sans avoir pris une photo d'elle qui témoignait de son superbe travail. Toutefois Cassandra ne comptait pas être la seule à être prise ainsi en photo et fit de même avec la blonde, lui confiant ensuite la mission de faire de même avec Evelynn et Erïka.

Cette dernière, une fois qu'elle fut préparée également, entraîna sa colocataire vers la chambre afin qu'elles puissent s'habiller et discuter en toute tranquillité. À vrai dire, l'une comme l'autre redoutait la soirée à laquelle elles allaient assister : Erïka parce qu'elle pressentait que sa sœur allait essayer de la socialiser avec des gens snobs, Cassandra parce que ce n'était clairement pas le genre de soirées auxquelles elle se rendait ; c'était un monde bien différent et elle n'était pas sûre d'avoir envie de l'intégrer, d'autant plus qu'il serait à parier qu'il y aurait une majorité d'humains. Au pire, se disait-elle, elle ne serait pas obligée de faire la conversation.


    « Super. J'espère qu'il y aura des piliers derrière lesquels on peut se cacher. »


Une fois qu'elles furent toutes les deux changées et fin prêtes, qu'elles se furent réciproquement complimentées de manière maladroite, elles quittèrent la pièce et revinrent dans le salon. Eleonnora était déjà prête depuis un moment, ne restait donc plus qu'Evelynn qui avait enfilé une longue robe dos-nu. Elle n'avait pas l'air du tout à son aise, heureusement Erïka pallia au problème en lui tendant un châle qui masquait donc son dos. Avant de partir, Cassie confia ses affaires à Erïka qui avait un petit sac avec elle, et toutes les quatre partirent bientôt pour le club.

Rien à voir avec une boîte de nuit sombre et un peu glauque comme on en trouvait un peu partout à New York. Il y avait une élégance que l'on ne retrouvait pas dans les autres clubs de nuit et qui démontrait par conséquent sa supériorité, mais il n'y avait pas que ça. Même les invités, qu'ils dansent ou discutent simplement, étaient très clairement d'un niveau social supérieur à la moyenne. Cassandra soupira, et chercha du regard un pilier auquel s'adosser et accessoirement, derrière lequel elle pourrait rester tranquille. Mais Erïka avait une bien meilleure idée : un peu d'alcool ne leur ferait pas de mal.


    « Je ne te le fais pas dire... »


Une fois qu'elles furent installées toutes les trois à une table – Eleonnora saluait nombre de personnes de sa connaissance – un barman ne tarda pas à venir vers elles, leur demandant ce qu'elle souhaitait boire. Erïka demanda de la vodka, et Cassie se demanda vaguement si elle n'était pas trop jeune pour toucher à l'alcool. Mais elle ne dit rien, après tout elle n'était pas sa mère. Elle sirota doucement le cocktail servi par le barman, qui était assez bon et dont on ne sentait pas vraiment l'alcool. De quoi donner envie d'en boire à l'excès et de finir dans un coma éthylique. Heureusement pour Cassandra, elle tenait assez bien l'alcool, et eut un sourire pour signifier qu'elle aimait la boisson au barman avant qu'il ne s'éclipse.

Le trio resta quelques instants à table, regardant les danseurs et sirotant les verres. Quoique ce ne fut pas le cas d'Evelynn, qui descendit son cocktail plus rapidement que ses deux camarades et se releva, un peu vacillante, pour venir se poster entre Cassie et Erïka et annoncer qu'elle allait rejoindre Eleonnora. Ce qui était le plus étonnant surtout, c''était l'effet de l'alcool sur l'artiste : elle était beaucoup plus à l'aise tout à coup ! Cassandra resserra sur ses épaules le châle que venait de lui laisser la dessinatrice, plus très gênée à l'idée de montrer son dos, et lui sourit.


    « Fais gaffe de ne pas tomber avant d'être arrivée jusqu'à Eleonnora ! »


Ce fut en riant qu'Evelynn s'éloigna dans la foule. Cassandra la regarda disparaître entre les groupuscules, finissant à son tour son verre de cocktail. Quoi, déjà ? C'était vraiment bon finalement...


    « Evelynn ne tient pas bien l'alcool, je me trompe ? »


Mais avant qu'Erïka ait eu le temps de répondre, Cassandra sentit une main tapoter son épaule. Surprise, elle se retourna et constata qu'il s'agissait d'un parfait inconnu blond qui souriait de toutes ses dents et qui arborait un certain d'arrogance déplaisant. La jeune femme s'en tint à son expression neutre, levant simplement les sourcils en une interrogation muette.


    « M'accorderiez-vous cette danse, mademoiselle ? »
    « Euh... »


Comment refuser poliment ? Cassandra n'était pas habituée à ce genre de langage posé et respectueux, entendant plutôt habituellement des propos peu flatteurs qui s'accompagnaient de mains un peu trop baladeuses et qu'il fallait vite remettre en place... armée de son plus beau faux sourire et de son plus beau langage, la jeune femme lui répondit avec un mensonge ; une fois n'était pas coutume.


    « Je suis désolée, monsieur, mais j'ai déjà beaucoup dansé et mes pieds me font souffrir. Je suis navrée, je me dois de refuser. »
    « Vraiment ? Pourtant il me semble que vous n'êtes là que depuis une dizaine de minutes... »


Il y eut un petit silence, mais Cassandra ne se détacha pas de son faux sourire qui n'était plus si gentil que cela...


    « Vous êtes observateur, c'est bien. Dommage qu'il ne vous manque encore quelques neurones pour comprendre qu'il s'agissait d'un refus poli. Je vais donc reformuler : non merci, vous trouverez bien une partenaire ailleurs. »


Au moins, c'était plus compréhensible et plus poli qu'un « va te faire voir blondinet ». Ce dernier lança un regard moitié méprisant moitié moqueur à la jeune femme et se détourna de la table pour aller chercher une autre cavalière. Se retournant face à la table, Cassandra voulut boire une gorgée de son cocktail avant de se rappeler qu'elle avait fini son verre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Sortie de filles [Cassandra Farrell]   Mar 5 Nov 2013 - 20:47

Erïka entretenait une relation amour-haine avec l’alcool. Autant elle détestait perdre le contrôle d’elle-même et faire les pires conneries qui soient sans arriver à distinguer ce qui est bien ou mal, autant elle adorait ce goût particulier qu’avaient certaines boissons alcoolisées. Le vin, ce n’était pas son truc. Le champagne, c’était absolument dégoutant. La vodka, c’était bon dans un cocktail. Celui qu’elle était en train de boire était délicieux. On pouvait dire que ce club avait engagé un bon barman, quelqu’un qui connaissait bien son métier et savait satisfaire sa clientèle. L’adolescente ne savait pas du tout ce qu’elle buvait, mais elle pouvait facilement dire qu’il y avait de la vodka dans son verre. Buvant doucement, sachant approximativement quel était son seuil de tolérance, Erïka détailla du regard l’endroit dans lequel elle se trouvait.

Les clubs n’étaient pas son truc. Trop de gens, trop de drague, trop de si et de ça. Elle n’était pas fan de la musique. Elle n’était pas très douée en danse. Valait mieux qu’elle reste assise au bar et se fonde dans la masse. Elle était pratiquement certaine que Cassandra serait de son avis. La pauvre, elle devait se demander où elle avait atterri. Erïka se demandait parfois la même chose. Le monde de la haute société et de la richesse n’était pas fait pour elle. Pourtant, elle en faisait partie. Cela pouvait comporter certains avantages, mais l’adolescente avait encore du mal à les voir. Mener sa petite vie bien à elle lui plaisait bien. De toute façon, elle trouvait le moyen d’être très occupée avec ses cours. Bientôt, elle pourra débuter ses études pour devenir enseignante, si tout se passait bien. Rien ne pourra la rendre plus heureuse.

Pour l’instant, la soirée se déroulait plutôt bien. Evelynn avait bu un peu trop rapidement son verre, mais cela ne l’empêcha pas de quitter son siège afin de rejoindre sa compagne. Elle déposa son châle sur les épaules de Cassandra, prévenant les filles de ne pas trop parler dans leur dos durant son absence. Erïka sourit. Elle n’avait pas besoin de dire quoi que ce soit dans le dos de qui que ce soit. De toute façon, elle n’avait rien à redire sur sa belle-sœur et Eleonnora savait parfaitement bien ce qu’elle pensait d’elle.

-« Ne t’en fais pas, espèce de vieille peau. On a mieux à faire que de jouer les commères. »

Cassandra se demandait si la jeune femme tenait à l’alcool. Erïka n’en était pas vraiment certaine. Rien qu’à voir la façon dont agissait soudainement sa belle-sœur, elle se disait que sa résistance devait être assez faible. Peu importe, c’était Eleonnora qui allait s’en occuper, maintenant. De toute façon, autre chose attira son attention. Sa colocataire venait de se faire aborder par un jeune homme qui souhaitait l’inviter à danser. Erïka haussa un sourcil en observant la scène. Elle se retenait de rire autant qu’elle le pouvait. Cette scène était absolument amusante, surtout lorsque Cassandra envoyait poliment balader son prétendant. Afin de ne pas éclater de rire, elle sirota une gorgée de son cocktail. Elle passa près de s’étouffer avec le liquide, par contre. Ce n’était pas une si bonne idée, finalement.

Le plus drôle parmi tout cela était le mensonge gros comme le monde que la jeune femme avait servi à l’homme qui l’abordait. Erïka n’avait pas besoin de son don pour savoir qu’elle racontait des conneries. Malgré tout, cela ne lui retira pas son sourire. D’ailleurs, dès que l’homme fut éloigné vers une autre table, ne semblant pas apprécier de se faire ainsi rejeter, l’adolescente éclata de rire. Elle posa sa main devant ses lèvres, cherchant à se calmer. Il lui fallut une bonne minute pour être en mesure de prendre la parole.


-« C’était… magnifique ! La tête qu’il faisait quand tu l’as envoyé promener… Tu as été géniale ! C’est moi où tu sembles en avoir l’habitude ? »

Le sourire aux lèvres, Erïka sirota une nouvelle gorgée de son cocktail. Il était pratiquement terminé. C’était bien dommage. Elle en demandera un autre au barman. Puisque c’était gratuit, autant en profiter. Il ne semblait pas y avoir tant d’alcool de ce breuvage, elle ne se saoulera pas avec un verre ou deux, non ? Alors qu’elle venait de terminer son verre, un homme s’approcha d’elle. Chevelure d’ébène coiffée avec soin, coupée au cheveu près. Habit de marque qui avait dû couter une fortune. Tronche de cake. Voilà l’homme qui s’était arrêté auprès d’Erïka.

-« Mademoiselle Davidoff ? »

Erïka tourna la tête vers l’individu et l’observa attentivement. Il lui voulait quoi ? Comment il connaissait son nom ? L’adolescente ne l’avait jamais rencontré de sa vie. Elle se demandait d’où il sortait soudainement. Elle espérait simplement qu’il ne tente pas de la draguer, car elle n’allait certainement pas être aussi douce que Cassandra.

-« T’es qui, toi ? »
-« Zack Johnson. Riche héritier de la célèbre compagnie Johnson & Associés. Vous avez probablement déjà entendu parler de moi.»
-« Non. »

L’homme regarda Erïka comme si elle était légèrement folle avant de reprendre la parole.

-« Votre sœur m’a parlé de vous. J’avais envie de faire votre connaissance, tout comme mes amis. » Il désigna une table où il y avait deux personnes assises, dont le prétendant de Cassandra qui venait tout juste d’y prendre place.
-« Je vois, la table où est assise le petit prétentieux qui n’arrive pas à se trouver une cavalière. Je vais passer mon tour. »
-« Vous ne savez pas ce que vous ratez. »
-« Si. Un désagréable moment avec une bande de gosses de riches qui jugent les autres en les regardant de haut. Comme ce que tu fais, en ce moment. Ce n’est pas parce que je suis riche que je vais m’abaisser à votre niveau. »
-« Vous devriez revoir vos manières. »

L’homme tourna les talons, frustré, puis fit un pas en direction de sa table. C’est à ce moment qu’Erïka s’adressa à lui.

-« Plutôt que de te vanter de ta pseudo richesse, il serait peut-être temps que tu essaies d’empêcher ton entreprise de faire faillite, non ? J’ai entendu dire que votre dernier bilan trimestriel était un véritable désastre… » Elle lui offrit un grand sourire moqueur avant de le regarder s’éloigner, encore plus frustré qu’il ne l’était.

Erïka se tourna vers Cassandra. C’était toujours amusant de voir la différence entre ces gens et elles. L’adolescente ne se mettra jamais à acheter des vêtements de marque pour bien paraitre ou ne se vantera pas de l’argent qu’elle possédait. Par contre, elle ne se gênait pas pour mettre, parfois, en avant ses connaissances en économie. Les cours d’Emma n’étaient pas toujours faciles, mais on pouvait dire qu’elle apprenait rapidement lorsqu’elle se donnait un minimum la peine d’étudier. L’une de ses craintes, en venant ici ce soir, était de tomber sur une personne souhaitant converser d’économie. Elle n’en avait pas vraiment envie. Et puis, elle était en compagnie de Cassandra, ce qui était bien plus intéressant que de parler argent avec un inconnu.


-« Je hais les gens de ce genre… Leur tête ne me revient pas. Au moins, riche n’est pas synonyme de frais chier. Une fois, j’ai passé la soirée à discuter avec un homme qui devait avoir une quarantaine d’années, un riche dirigeant d’entreprise. Il passait son temps à jouer des tours aux autres invités quand ils avaient le dos tourné et il ne se prenait pas du tout au sérieux. C’était assez marrant. »

Le barman s’approcha des deux jeunes femmes et leur demanda si elles avaient envie d’un autre breuvage. L’adolescente hocha la tête et demanda le même cocktail que celui qu’elle avait goûté. Elle laissa Cassandra donner sa commande, puis regarda la piste de danse, là où sa sœur et Evelynn semblaient bien s’amuser.

Pendant tout ce temps où les filles s’étaient occupées à rejeter les hommes indésirables qui leur tournaient autour comme des vautours, Eleonnora socialisait avec plusieurs invités présents. Elle fut interrompue par Evelynn, qui la réquisitionnait pour une danse. Rapidement, la jeune femme s’excusa auprès de son interlocuteur, puis s’éloigna en compagnie de sa compagne. Elles s’arrêtèrent sur la piste de danse. Étonnée, Eleonnora haussa un sourcil, mais se mit à sourire bien rapidement. Elle était ravie de voir que sa tendre compagne avait trouvé la force de combattre sa gêne et l’inviter ainsi à danser.


-« Bien sûr… Jamais je ne pourrais refuser une telle demande. »

Elles commencèrent à danser sur une douce musique, l’une contre l’autre, les yeux dans les yeux. Plus personne n’existait autour. Elles étaient seules au monde. Personne ne pouvait les déranger. Eleonnora n’entendait plus les bavardages dans le club. Seule la musique semblait parvenir à ses oreilles. La musique et la voix d’Evelynn. Cette dernière menaçait de ne plus jamais danser si sa douce osait lui dire qu’elle dansait mal.

-« Je ne dirais jamais ça, voyons. Je suis contente que tu sois venue danser avec moi. »

Le rythme de la musique s’accéléra, une nouvelle chanson débutait. Eleonnora fit davantage bouger sa douce, la faisant tourner sur elle-même, la faisant danser d’un pas énergique. La jeune femme s’amusait comme une folle. Elle avait toujours adoré la danse et rien ne lui faisait plus plaisir que de passer ce moment avec Evelynn. Elle tentait de ne pas lui faire perdre l’équilibre ou quoi que ce soit du genre. Elle lui faisait suivre le rythme de la musique jusqu’à ce qu’il diminue, devenant plus lent, plus doux. Eleonnora conserva sa douce contre elle puis pencha doucement la tête pour l’embrasser tendrement.

-« Et si on allait rejoindre les filles au bar ? »

Elle attrapa la main de la jeune femme puis l’entraina doucement avec elle. Elles rejoignirent Cassandra et Erïka. La soirée était encore jeune, il fallait en profiter pour s’amuser, toutes les quatre ensembles. Pourquoi ne pas les inviter à danser, qui sait si cela pourrait leur plaire ?

-« Tu veux un verre, ma chérie ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelynn Jones

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 18/10/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Bibliothécaire
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Re: Sortie de filles [Cassandra Farrell]   Mer 6 Nov 2013 - 16:57

« Fais gaffe de ne pas tomber avant d'être arrivée jusqu'à Eleonnora ! »

-« Ne t’en fais pas, espèce de vieille peau. On a mieux à faire que de jouer les commères. »

L’artiste tira la langue à sa belle-sœur, rit du commentaire de Cassandra, puis s’éclipsa dans la foule à la recherche de sa diablesse blonde.

Difficile de rater sa chérie. Avec sa tenue resplendissante, ses cheveux magnifiques et son visage de rêve, elle était aussi évidente qu’une reine blanche dans une terre de ténèbres. Enfin… ça c’était plutôt l’esprit un peu imbibé d’Evy qui commençait à rêvasser et à s’imaginer des choses. Arrachant sa compagne à son interlocuteur, l’a brunette la conduisit jusqu’à la piste de danse et posa ses mains doucement sur ses hanches, l’invitant, par ce petit mouvement, à danser avec elle. Cela sembla étonner sa compagne, mais elle ne le remarqua pas. Elle n’avait jamais été douée pour comprendre et interpréter les signes subtils du langage féminin, comme le haussement de sourcil ou le clin d’œil.


-« Bien sûr… Jamais je ne pourrais refuser une telle demande. »

Ne cherchant pas à prendre les commandes, ses talents en danse étant fort limitées, la jeune femme laissa sa compagne la guider. Elle dansait bien et la musique était douce, ce qui facilitait la tâche de l’artiste. De toute façon, pour le moment, elle ne voyait que sa douce et merveilleuse compagne. Un ouragan aurait pu déferler au centre de New-York qu’elle ne s’en serait pas rendu compte. Pendant ce court instant, elle sentit que le monde rapetissait. Rapidement, elle se retrouva plongée dans la musique, ses yeux plongés dans ceux de sa compagne. Plus rien n’existait à part Eleonnora. C’était parfait… et l’artiste aurait tout fait pour que ça n’arrête jamais. Un petit sourire complice aux lèvres, Evelynn la prévint que si elle se plaignait de ses talents, ce serait la dernière danse qu’elle lui accorderait.

-« Je ne dirais jamais ça, voyons. Je suis contente que tu sois venue danser avec moi. »

-Je… je suis contente d’être venue alors Nora. Fais juste attention : Je t’ai déjà vu danser sur scène et je sais que tu es douée, mais je n’ai pas l’expérience ni le talent de te suivre mon ange…

Alors que la musique changeait, une petite lueur de crainte apparut sur le visage d’Evelynn. Le rythme était beaucoup plus soutenu, ne laissant pas de place aux danseuses de bas niveau… surtout avec une compagne comme Nora. Celle-ci, bien dans son élément, accéléra le mouvement, guidant au mieux la pauvre artiste qui n’avait pas beaucoup de talent. Beaucoup de gens disent qu’un bon danseur est capable de guider n’importe qui sur le plancher de danse… et c’est ce que prouva l’ex chanteuse de cabaret. Même si Evelynn avait bien du mal à suivre ses mouvements, elle ne tomba pas sur les fesses, ne se heurta à personne et, au final, fut bien satisfaite lorsqu’elle entendit le rythme de la musique ralentir au point de s’arrêter complètement. Cet instant ne pouvant être complet sans un baiser, Nora se pencha sur sa compagne qui passa aussitôt un bras derrière sa tête pour la garder plus longtemps contre elle et elles s’embrassèrent passionnément.

Même si l’artiste n’aurait pas voulu rompre ce moment aussitôt, Nora finit par mettre un peu de distance entre elle et sa compagne pour lui demander… enfin, pour lui demander en sachant fort bien qu’elle ne refuserait certainement pas :


-« Et si on allait rejoindre les filles au bar ? »

Ne voulant pas rester sur la piste de danse avec ses chaussures, l’artiste opina avant de suivre Nora, main dans la main. Rapidement, elle prit place près des deux filles déjà installé, soulageant ainsi temporairement ses pieds meurtris. Le barman était toujours devant elles, en train de resservir Erïka. Confiante, ce qui était chose assez rare, l’artiste osa affronter le regard du barman pendant une seconde… avant de détourner la tête. Voilà, c’était fait. Poussant un soupir de soulagement alors que la douleur de ses pieds disparaissait doucement, elle se retourna vers sa dulcinée lorsque celle-ci lui proposa :

-« Tu veux un verre, ma chérie ? »

-Tout à fait… Il fait tellement chaud ici ! Ça va me rafraîchir un minimum…

Evelynn ne tenait pas l’alcool, vraiment pas du tout, mais elle savait quand s’arrêter au moins. Normallement, un verre était suffisant. Comme Nora lui en offrait un deuxième, elle n’allait pas s’en plaindre, mais ce serait le dernier. De plus, une bouteille d’eau serait sans doute nécessaire après pour qu’elle soit certaine de ne pas avoir la gueule de bois le lendemain. N’ayant pas vu l’altercation entre les filles et les beaux gosses de la table un peu plus loin, l’artiste leur demanda inocemment :

-Vous passez une belle soirée toutes les deux ? Vous n’avez pas trop de prétendant qui viennent vous voir ? Parce que je dis ça comme ça… Cassie tu es bien trop belle pour ne pas attirer l’attention ! Ne le prends pas mal hein Erika, ajouta aussitôt l’artiste, ne voulant pas l’insulter, tu es très jolie aussi mais je sais que tu as déjà un copain… D’ailleurs… Cassandra… euh… je ne crois plus te l’avoir demandé mais euh… as-tu un… petit copain ?

L’artiste ne lui avait en fait jamais posé la question, et si elle l’avait fait, sa situation pouvait avoir changé. Se tenir au courant n’était pas une mauvaise idée…

_________________
Pouvoir passif d'Evelynn: Il y a une zone de fraîcheur autour d'Evelynn souvenez-vous en lorsque vous RP avec !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandra Farrell

avatar

Messages : 273
Date d'inscription : 10/08/2012
Age : 25

Fiche Tecnhique
Metier: Stand by...
Age : 25
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Sortie de filles [Cassandra Farrell]   Dim 17 Nov 2013 - 22:53

Si Cassandra ne se sentait pas très à l'aise, elle n'en laissait rien paraître. Au moins, elle se disait qu'elle n'était pas toute seule à ne pas se sentir à sa place. Evelynn et Erïka étaient du même avis qu'elle. En vérité, il n'y avait qu'Eleonnora qui avait l'air d'être comme un poisson dans l'eau ; complètement dans son élément. Elle entreprit de saluer bon nombre de personnes qui vint vers elle, laissant le trio faire ce que bon lui semblait. Et tandis que la serveuse songeait déjà à élire domicile derrière le pilier jusqu'à la fin de la soirée, sa colocataire eut une bien meilleure idée. Un peu d'alcool les aideraient à se détendre. Evelynn surtout semblait en avoir bien besoin... et d'ailleurs, un seul verre lui suffit. Tout à coup bien plus joyeuse, elle se mit en tête d'aller danser avec sa petite amie. Restait à espérer qu'elle ne tomberait pas en cours de route...

Erïka et Cassie quant à elles restèrent assises à leur table à siroter leurs verres d'alcool, quand un inconnu vint aborder la brune. Il parlait de façon très maniérée mais cela ne masquait pas l'arrogance et la suffisance qu'on pouvait lire sur son visage. Toutefois, Cassandra se prêta au jeu et lui répondit de manière très subtile, quoique le jeune homme ne la comprit pas vraiment. Légèrement contrariée, la danseuse répliqua donc de manière beaucoup plus directe mais toujours courtoise, ce qui ne plut pas davantage au garçon. Ce dernier s'éclipsa donc, non sans avoir jetée à la femme qu'il convoitait un regard méprisant et moqueur à la fois. Mais Cassandra n'en avait cure. En fait, ce qui l'inquiétait davantage pour le moment était le drôle de bruit que faisait Erïka à côté d'elle...

    « Euh... Erïka ? »


La petite blonde éclata aussitôt après de rire. Cassandra haussa les sourcils, qu'est-ce qui lui arrivait donc ? Quand la russe lui eut expliqué qu'elle avait remarqué la tête du jeune homme et observé toute la scène, Cassie se mit à sourire à son tour. C'est vrai que c'était assez drôle, le garçon ne s'était pas du tout attendu à se faire ainsi envoyé balader. Manque de chance, il était tombé sur une fille qui ne se laissa pas faire et surtout ne se laissait pas séduire par le premier venu, fut-il riche à millions.

    « Je crois qu'il avait besoin qu'on dégonfle un peu son égo surdimensionné. T'as vu un peu son air arrogant ? Contente que tu aies pu te régaler du spectacle en tout cas ! L'habitude... on va dire que oui, bien que d'habitude les hommes ne sont pas aussi... polis. »


Et encore, polis, c'était un euphémisme. Cassandra commanda un autre cocktail au barman et en but une longue gorgée. Et tandis qu'elle reposait son verre, un nouvel homme approcha de leur table, s'adressant cette fois à Erïka. Voilà qui était intéressant ! Cassandra regarda la scène à son tour. Bientôt, ce serait à son tour de rire... et ça commençait bien, vu la façon dont Erïka répondit au garçon. Elle, elle ne s'embarrassait pas d'une fausse amabilité ! Mais le plus surprenant restait tout de même le fait que l'homme connaissait le nom de famille d'Erïka...

La petite blonde déclina l'invitation – fort heureusement puisqu'à la table qu'avait indiqué le nouveau venu se trouvait le garçon que venait tout juste d'éconduire Cassandra. Cette dernière gardait son visage plus impassible que jamais, pour masquer l'hilarité qui grandissait en elle... elle dut même poser sa main sur sa bouche pour ne pas éclater de rire au beau milieu de la conversation. Erïka avait une sacrée répartie, ce qui était vraiment très amusant, surtout considérant les réactions du gosse de riche qui tentait de l'attirer. D'autant plus que la petite blonde démontrait qu'elle en savait plus qu'elle ne laissait paraître. Sa dernière réplique pour le garçon équivalait vraiment à un fatality...

    « Hé bien, toi aussi tu as le talent d'envoyer les gens promener ! Et c'était vraiment très classe ! » fit-elle en laissant enfin libre cours à son hilarité qu'elle ne pouvait plus retenir.


Heureusement, tous les riches n'étaient pas comme ça, comme le lui expliqua Erïka. Il y avait des exceptions. Cassandra termina son deuxième verre, de bien meilleure humeur maintenant. L'alcool n'y était pas étranger bien sûr, mais il y avait aussi le fait amusant d'envoyer balader des hommes qui pensaient que toutes les femmes présentes pouvaient tomber entre leurs mains comme des fruits mûrs. Comme quoi, les illusions n'étaient pas les seules à décourager les gens, mais aussi un abrupt retour à la réalité que Cassie et Erïka se régalaient de leur offrir.

Puis Eleonnora et Evelynn vinrent les rejoindre après avoir partagé quelques danses. Evelynn était à présent beaucoup plus ouverte – non pas qu'elle ne l'était pas habituellement. Mais elle semblait... un peu désinhibée, preuve qu'elle était encore sous l'emprise de l'alcool. Elle n'avait manifestement pas vu les altercations successives des deux colocataires, pas plus qu'Eleonnora d'ailleurs, et demanda donc aux deux filles si elles avaient du succès. Evelynn ajouta même une question à l'adresse de Cassandra.

    « Tu serais venue quelques instants plus tôt et tu aurais vu deux blanc-becs se faire refouler respectivement par moi et Erïka. Je regrette qu'on ait pas pensé à la caméra cachée. » Souriante, Cassie avala une gorgée d'alcool avant de répondre à Evy. « Non. Je suis célibataire. C'est d'autant plus amusant de refouler des mecs aux egos surdimensionnés. » ajouta-t-elle, amusée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Sortie de filles [Cassandra Farrell]   Mar 19 Nov 2013 - 5:28

Erïka n’avait pas l’habitude de se faire draguer. Habituellement, lorsqu’on découvrait son caractère explosif, ce qui n’était jamais bien long, personne n’osait l’aborder. Cela lui convenait très bien. De toute façon, elle avait un homme dans sa vie et elle comptait bien lui rester fidèle jusqu’à ce que la mort les sépare.
Cassandra semblait tout aussi peu intéressée qu’elle par la gente masculine présente dans le club dans lequel elles étaient. Elle venait de le prouver en envoyer un homme sur les roses. Son amie fit de son mieux pour se retenir de rire, mais ne se gêna plus une fois l’indésirable loin d’elles. Cette scène avait été des plus amusantes aux yeux d’Erïka.


-« J’ai tout vu. Il a l’air de ce genre de gosses qui vivent de l’argent de leurs parents. Je déteste ça. Enfin… Je suis un peu mal placée pour parler à ce sujet, mais contrairement à eux je ne me vante pas de la grosseur de mon compte bancaire. Tu sais, poli ou pas, si un mec t’emmerde, t’as qu’à frapper son point faible, ça va calmer ses ardeurs. »

Quelques instants, ce fut le tour à Erïka d’être abordée. Cependant, c’était pour des raisons bien différentes. Elle n’avait pas envie de se joindre à un groupe de jeunes riches et arrogants. Cela ne lui plaisait pas vraiment. Elle préférait trainer avec Cassandra, qui était de bien meilleure compagnie, elle en était certaine. Déclinant donc la proposition de cet inconnu dont elle n’avait rien à faire, l’adolescente reporta son attention sur son amie. Cette dernière ne se gêna pas non plus pour rire à son tour. Elle la trouvait douée pour envoyer promener les gens.

-« Si tu trouves que j’ai du talent, tu aurais dû me voir à mon entrée à l’institut. Tout le monde y passait. Il n’y a que le professeur Xavier que je respectais assez pour ne pas envoyer promener… Et Bobby… mais il n’a jamais réussis à me taper sur les nerfs, faut dire. »

Elles continuèrent de boire leurs cocktails. Pendant ce temps, Eleonnora venait de partager quelques danses avec sa douce. Elles revinrent vers le duo de femmes assises à une table afin de savoir comment se passait la soirée pour elles. L’ainée des Davidoff proposa à Evelynn de boire un verre. Elle alla donc lui en chercher un, sans trop d’alcool. Lorsqu’elle revint à la table et s’y installa, elle n’avait aucun verre en main. Le barman leur apporta la commande. Chaque femme avait ainsi son propre cocktail. Erïka sentait qu’elle allait vraiment se casser la gueule ce soir, pas seulement à cause des talons aiguilles.

Evelynn leur demanda si elles avaient eu beaucoup de prétendants ce soir. Ah ! Si elle savait… Cassandra se chargea de lui répondre. De toute façon, son amie était bien trop occupée à siroter son nouveau cocktail. Il était différent de ceux qu’elle avait bu ce soir.
Eleonnora se concentra sur la discussion. Elle voulait savoir qui étaient ceux qui avaient approché les deux femmes.


-« Quels mecs ? Où ça ? Je veux savoir ! »
-« Celui-là, là-bas, à approcher Cassandra. » Fit Erïka en lui désignant. « L’autre, là, il voulait que je me joigne à eux. Comme si le fait qu’il soit l’héritier de quoi que ce soit allait me faire changer d’avis. »
-« Quoi ? Mais tu sais qui ils sont ces mecs ? Je leur ai parlé de toi, d’ailleurs. Tu dois te faire des contacts, socialiser un peu. T’es une riche héritière, toi aussi, je te signale. »
-« Peut-être, mais je suis prête à te filer ma part de la fortune si ça peut m’éviter les événements de ce genre. J'ai jamais demandé une vie de ce genre. »
-« Ne dit pas ça, voyons. C’est très bien d’être riche. »
-« Moi ça change rien à ma vie. »
-« Ne soit pas comme Evelynn, voyons. Apprenez à profiter de ce que la vie vous offre. N’est-ce pas, chérie ? »

Elle fixait sa compagne avec un regard qui voulait clairement dire « Profites de mon argent, je suis riche, je peux t’offrir tout ce que tu veux sans que tu n’ai rien à faire pour ça. ». Pendant ce temps, Erïka continuait de boire. À un moment, elle se pencha vers Cassandra pour lui parler à voix basse, en espérant qu’elle l’entende malgré le volume de la musique qui envahissait la pièce.

-« Je crois qu’Evelynn a trop bu. Pitié, si je commence à faire des conneries après ce verre, fais tout pour m’en empêcher. »

La jeune femme se pencha légèrement sur la table afin de voler le verre de sa belle-sœur. Elle ne semblait pas résister beaucoup à l’alcool. Il valait mieux éviter qu’elle abuse un peu trop des cocktails pour ce soir. Il fallait espérer qu’Eleonnora ne souhaite pas poursuivre la soirée jusqu’à pas d’heure.

-« Tu devrais prendre de l’eau, ça ne te ferait pas de tort. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelynn Jones

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 18/10/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Bibliothécaire
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Re: Sortie de filles [Cassandra Farrell]   Jeu 21 Nov 2013 - 18:58

« Tu serais venue quelques instants plus tôt et tu aurais vu deux blanc-becs se faire refouler respectivement par moi et Erïka. Je regrette qu'on ait pas pensé à la caméra cachée. Non. Je suis célibataire. C'est d'autant plus amusant de refouler des mecs aux egos surdimensionnés. »

-Vu comme tu es jolie, c’est certainement un choix pour toi alors !

Même si Evelynn voulait que ça sonne comme un compliment, elle ignorait si Cassandra allait bien le prendre. Le mieux était d’attendre sa réaction. De toute façon, l’artiste avait perdu beaucoup d’inhibition déjà à cause d’un seul verre, et Eleonnora venait de la resservir. Buvant rapidement le délicieuz cocktail dans lequel elle ne sentait pas du tout l’alcool, l’artiste s’installa avec eux confortablement alors que la discussion entre les sœurs Davidoff avait repris de plus belle.

-« Quels mecs ? Où ça ? Je veux savoir ! »
[…]
-« Ne soit pas comme Evelynn, voyons. Apprenez à profiter de ce que la vie vous offre. N’est-ce pas, chérie ? »

[i L’artiste avait à peine écouté leur conversation, plongée dans la contemplation de son troisième verre. Elle devait s’arrêter, elle le savait, mais c’était si bon ! Alors qu’Eleonnora se tournait vers elle, l’air de dire « Appuie-moi ! », l’artiste, le verre toujours aux lèvres, bafouilla quelque chose avant de déposer son cocktail pour s’essuyer les lèvres avec un linge. Elle put ensuite aligner quelques mots :[/]

-Tu sais très bien que tu n’auras aucun support de moi à ce sujet-là. Je n’aime pas utiliser ton argent, et la pluie sera multicolore la journée où ça arrivera !

Elle leva les mains au ciel, comme si elle tentait de sentir de petites gouttes d’eau sur ses bras et son visage, mais évidemment, rien ne vint. Alors que la peste Davidoff se penchait vers Cassandra pour lui dire quelques méchancetés, Evelynn elle braqua son regard sur celui de Nora.

-Tu vois ! Il ne pleut pas, je n’utiliserai pas ton argent ! Ahah !

Même si pour elle tout se suivait de façon logique, elle savait que le taux d’alcool qu’elle avait dans le corps avait augmenté beaucoup trop vite, et alors qu’elle baissait les yeux vers l’endroit où son verre avait été reposé quelques instants plus tôt, elle constata sa disparition. Jetant un regard interrogateur aux trois femmes, Evelynn sourit, puis soupira avant de demander un verre d’eau au barman. Laquelle des trois était responsable de ce larcin ? Elle ne le saurait sans doute jamais, mais elle avait compris l’attention. Elle avait bu beaucoup et vite, mais elle n’en était pas moins stupide.

-« Tu devrais prendre de l’eau, ça ne te ferait pas de tort. »

-C’est ce que je viens de commander Erïka, t’inquiète j’ai compris. Je ne suis pas blonde moi !

Après cette boutade, elle regarda les deux sœurs avec un air espiègle avant de se lever doucement et vint se placer derrière Cassie. Même si leurs cheveux n’avaient pas tout à fait la même couleur, ils étaient dans des tons bien plus semblables qu’Evelynn et Eleonnora. Doucement, elle vint s’appuyer sur l’épaule de la seconde brunette du quatuor. Ainsi, on pouvait voir la ressemblance entre leurs cheveux. Un sourire aux lèvres, l’artiste ajouta :

-Vous voyez les filles ! L’argent il est peut-être dans vos poches, enfin certainement pas les miennes, mais l’intelligence elle est ici !

Et l’artiste se mit à rire, toujours appuyé sur l’épaule de Cassandra. C’était plus simple ainsi, mais ce n’était pas parce qu’elle manquait d’équilibre. En faisant attention, l’artiste pouvait très bien revenir en parfait état dans quelques minutes, le temps que l’eau dilue un peu l’alcool qu’elle avait bu. Doucement, elle se redressa, caressant les cheveux de Cassandra au passage, puis retourna dans les bras de sa dulcinée, l’enlaçant, un sourire amoureux aux lèvres.

-N’est-ce pas, Eleonnora ?

_________________
Pouvoir passif d'Evelynn: Il y a une zone de fraîcheur autour d'Evelynn souvenez-vous en lorsque vous RP avec !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandra Farrell

avatar

Messages : 273
Date d'inscription : 10/08/2012
Age : 25

Fiche Tecnhique
Metier: Stand by...
Age : 25
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Sortie de filles [Cassandra Farrell]   Dim 24 Nov 2013 - 20:24


Alors que la soirée dans laquelle Eleonnora avait entraînée Cassandra, Erïka et Evelynn s'était annoncée particulièrement éprouvante pour le trio, les deux colocataires de l'Institut Xavier s'étaient trouvées une occupation des plus amusantes : l'endroit regorgeait de personnes riches, particulièrement de jeunes hommes plein aux as qui se vantaient de l'entreprise familiale et affichaient un air d'arrogance difficilement supportable. Ces garçons avaient déjà approché par deux fois les deux mutantes, qui s'étaient faites une joie de les envoyer balader, Cassandra par des paroles bien senties, Erïka en faisant jouer ses connaissances en économie et rabaissant par la même occasion le jeune homme qui avait voulu l'inviter. Résultat, les deux jeunes femmes riaient joyeusement en se complimentant mutuellement sur leur façon d'envoyer les garçons sur les roses.


    « Tu n'es carrément pas du même gabarit que ces fils à papa. Quant à frapper là où ça fait mal... ce n'est pas ma méthode préférée. Quelques mots bien pesés valent parfois mieux qu'un coup de poignard. » fit Cassie avec un sourire angélique. « Hé bien, j'imagine qu'il y a eu un sacré progrès depuis ce temps-là ! »


Evelynn et Eleonnora revinrent ensuite de leur séance de danse. La grande blonde alla bientôt commander de nouveaux verres pour elle et ses accompagnatrices, et Cassie n'était pas certaine que ce soit une excellente idée pour Evelynn, mais elle ne dit rien. Elle se contenta simplement de faire un petit compte rendu à l'artiste sur ce qui s'était passé pendant qu'elle dansait avec sa petite amie. Entretemps, Nora était revenue et avait attrapé la conversation au vol, ce qui faisait qu'à présent, elle voulait absolument savoir qui avait abordé les deux jeunes femmes attablées. Cassandra, elle, attrapa son cocktail que le barman venait de leur apporter et laissait Erïka expliquer à sa sœur les deux blanc-becs qui avaient essayé de les attirer dans leurs filets.

La colocataire de Cassie y alla de son petit commentaire à chaque fois, marquant ainsi sa désobligeance envers tous ces jeunes hommes riches. Nora en profita alors pour lui faire un peu la morale, lui disant qu'elle devait se socialiser, que c'était bien d'être riche, qu'elle leur avait parler d'elle, et ainsi de suite... Cassandra écouta tout cela avec un petit sourire : Erïka ne se laisserait certainement pas faire, elle était prête à ne plus être riche si cela pouvait lui épargner de se faire draguer de la sorte. À court d'arguments, Nora appela Evelynn à témoin, mais cette dernière ne l'aida pas vraiment... ce qui fit rire doucement Cassandra, avant qu'Erïka ne vienne lui parler discrètement.


    « Promis, je te rappellerais à l'ordre si tu te mets à grimper sur la table et à danser tout en hurlant que tu aimes le bacon. »


Cassandra, elle, n'avait pas de problème d'alcool, elle le tenait très bien. Ce n'était pas le cas d'Evelynn, à laquelle Erïka chipa son verre et recommanda de prendre plutôt un verre d'eau, ce que fit Evelynn. Elle la taquina même en répliquant qu'elle n'était pas blonde, elle – comprendre par là qu'elle n'était pas idiote. Cassie eut un sourire, avant d'être rejointe par l'artiste, qui se pencha sur son épaule afin de comparer leur couleur de cheveux. Ceux d'Evy étaient plus clairs que ceux de la danseuse, mais la différence était cependant bien nette entre elles deux et les deux sœurs.


    « Je dois dire que je suis d'accord avec Evelynn. Je ne vais pas décrédibiliser ma couleur de cheveux tout de même ! »


Elle rit de concert avec Evelynn avant de boire encore un peu d'alcool. C'était déjà son troisième verre, et elle commençait à avoir un peu chaud, en plus de se sentir un peu plus enjouée. C'est pour cela qu'elle se leva tout d'un coup et, bien campée sur ses jambes malgré les talons, s'adressa à ses camarades.


    « Et si l'on allait danser ? Je suis certaine qu'il y a d'autres hommes à rembarrer sur la piste. Tu viens Erïka ? Promis, je te rattrape si tu menaces de tomber face contre terre. Il ne faudrait pas que tu te ridiculises alors que ce sont des autres que l'on doit se moquer ! » fit-elle en riant légèrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Sortie de filles [Cassandra Farrell]   Mar 26 Nov 2013 - 17:54

Eleonnora aimait faire profiter les autres de son argent. Surtout Evelynn. Cependant, cette dernière était loin d’avoir un goût prononcé pour le luxe comme elle. Au contraire, elle était plutôt simpliste et privilégierait ce qui était en solde plutôt que ce qui portait une marque et valait une petite fortune. Sa compagne tentait malgré tout de la convaincre qu’il n’y avait pas de mal à utiliser son argent, sa carte de crédit… mais elle n’était pas de cet avis. Elle affirma que le jour où elle utilisera son argent, il pleuvra de la pluie multicolore. Malheureusement, ce n’était pas près d’arriver. Evelynn se moqua gentiment d’elle en voyant que rien ne se produisait. Eleonnora fit une petite moue boudeuse avant de lever les yeux vers sa copine.

-« Qui est-ce qui a utilisé ma carte de crédit, il y a quelques semaines, parce qu’elle n’avait plus d’argent, hein ? » Puis, elle porta son attention sur Cassandra et Erïka. « Dites, les filles, y’a pas quelqu’un qui fait de la pluie multicolore dans votre école ? »

En regardant Evelynn dire un peu n’importe quoi, Erïka se demanda si elle allait finir comme ça à force de boire. Elle entamait son troisième verre et sentait déjà l’alcool faire peu à peu effet. Elle avait chaud, mais elle avait toujours toute sa tête, c’était déjà ça. Elle se pencha vers sa colocataire afin de la prévenir qu’elle devra s’occuper d’elle si jamais elle commençait à devenir saoule. Pas question de faire n’importe quoi à cause de l’alcool. Au moins, Cassandra comptait la rappeler à l’ordre en cas de problème.

-« Si l’envie de monter sur une table me prend, évite que je n’y arrive. De toute façon, je crois que je n’arriverais pas à y tenir en équilibre avec mes chaussures. »

Après avoir recommandé à Evelynn de prendre un verre d’eau, ce qu’elle avait déjà eu l’idée de faire, Erïka eu droit à un petit commentaire sur les blondes. Alors, quoi ? Elle était blonde et puis après ? Cela ne signifiait pas qu’elle était stupide. Ça ne s’appliquait pas à tout le monde ce stéréotype. Par contre, à sa sœur, si. La jeune femme garda cette réplique pour elle, mais elle ne pouvait s’empêcher de sourire bêtement.
Cassandra et Evelynn s’amusaient à comparer la couleur de leurs cheveux. Cette dernière avoua que l’argent n’était peut-être pas pour elles, mais que l’intelligence, si. Les sœurs Davidoff échangèrent un regard complice avant de parler en même temps. Elles avaient pensé à la même chose au même moment.


-« Et la beauté, elle est ici ! »

Elles se tapèrent dans la main, fière de leur coup. Des moments de complicité entre elles, comme celui-là, n’arrivaient pas souvent. Il fallait en profiter. Les jeunes femmes rirent ensemble avant de porter leur attention sur leur breuvage respectif. Eleonnora était loin de ressentir les effets de l’alcool, pour le moment. Cette dernière embrassa sans gêne sa compagne. Elle avait osé en ajouté une couche, après son petit commentaire sur l’intelligence. Voilà qui était bien fait pour elle. Eleonnora ne pensait pas que sa compagne était moche. Au contraire, elle était magnifique, la plus belle de toutes les femmes. Ce n’était qu’une plaisanterie.

Soudainement, Cassandra se leva. Elle proposait d’aller danser. Hésitant un moment, Erïka termina son verre avant de faire de même. Elle n’était pas douée pour la danse, elle ne savait pas ce qui allait se produire une fois sur la piste. Par contre, Eleonnora était ravie de s’y rendre, elle. Elle aida également Evelynn à se mettre sur ses pieds. Ça va, la jeune femme avait encore de l’équilibre, elle semblait pouvoir être apte à se déhancher sur la piste de danse sans aucun problème.


-« Avec de la chance, tous les hommes vont vous regarder, tant vous dansez bien. Ça m’évitera d’avoir l’air ridicule. Je pourrais même te regarder les rembarrer un par un.»

Le quatuor se dirigea sur la piste de danse. Erïka n’était pas très à l’aise de danser, mais elle tentait d’imiter sa colocataire. Elle, elle savait comme faire. Eleonnora aussi semblait être dans son élément. Elle restait toujours aux côtés d’Evelynn, s’amusant, se déhanchant avec elle.
Les chansons défilèrent l’une à la suite de l’autre. Le temps passait vite. Erïka fini par avoir mal aux pieds et s’accrocha à sa colocataire en riant. Elle avait envie de rentrer. L’alcool la mettait de bonne humeur, elle en ressentait les effets depuis un petit moment. La jeune femme retourna à la table pour prendre son sac à main et sa grande sœur ne tarda pas à la suivre. Il était quelle heure ? Une heure du matin, selon son téléphone. Déjà ?

-« Y’a un mec qui te dévorait du regard, il y a quelques minutes. » Fit Erïka à l’adresse de sa colocataire. Elle éclata de rire sans raison, ne pouvait s’en empêcher.

Elle attrapa le châle qu’avait laissé Evelynn sur la chaise et lui mit sur la tête avant de l’attacher tant bien que mal en-dessous de son menton. Comme ça, elle n’allait pas le perdre. C’était totalement ridicule, mais Erïka adorait le résultat.

-« Tu es magnifique, Evelynn ! »

-« Eh bien, je crois qu’il y en a deux qui ont besoin de dormir un peu. Rentrons. Vous dormirez au loft, cette nuit. Je n’ai pas envie de faire un interminable voyage jusqu’à l’institut. »

Toute bonne soirée avait une fin, après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelynn Jones

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 18/10/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Bibliothécaire
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Re: Sortie de filles [Cassandra Farrell]   Mar 3 Déc 2013 - 23:28

-« Qui est-ce qui a utilisé ma carte de crédit, il y a quelques semaines, parce qu’elle n’avait plus d’argent, hein ? Dites, les filles, y’a pas quelqu’un qui fait de la pluie multicolore dans votre école ? »

Nora savait frapper où ça faisait le plus mal. Le portefeuille d’Evelynn était sans doute une cible de choix. Evy avait tellement honte d’avoir utilisé ainsi la carte de sa compagne, pour lui faire plaisir en plus, que son visage changea aussitôt. Elle n’aimait pas qu’on lui rappelle ainsi qu’elle sortait avec une femme des milliers de fois plus fortunés qu’elle. Ce n’était pas par jalousie, mais simplement parce qu’elle n’aimait pas se servir de l’argent des autres, qu’elle avait toujours l’impression de profiter de sa douce. Le sort avait voulu que sa dulcinée soit riche, d’accord, mais pas besoin qu’on lui rappelle tous les jours !

Cependant… Une Evelynn qui tente de bouder, ça ne marche jamais, et une Evelynn saoule qui essaie de bouder, ça marche encore moins. Dès qu’elle posa les yeux sur… son verre disparue, avec un sourire elle commanda un verre d’eau, sachant très bien la raison de la disparition de sa potion magique. Elle était déjà de meilleure humeur. Pour l’artiste, passer d’une émotion à l’autre était très rapide, ses sentiments étant à fleur de peau. Se levant pour s’appuyer sur Cassandra, elles comparèrent la couleur de leurs cheveux, qui, malgré la différence de tons, juraient de façon radicale avec les cheveux des sœurs Davidoff.


« Je dois dire que je suis d'accord avec Evelynn. Je ne vais pas décrédibiliser ma couleur de cheveux tout de même ! »

-« Et la beauté, elle est ici ! »

-Causez tant que vous le pouvez les filles… si je ne serais pas belle Nora, tu serais loin de moi c’est ça hein !

Même si Evy semblait furieuse, ce n’était qu’une façade, qui craqua bien rapidement d’ailleurs dans un rire clair. De voir les deux sœurs avoir un moment de complicité ainsi amena, lorsqu’elle eut fini de rire, un sourire sur le visage d’Evelynn. C’était la première fois qu’elle les voyait ainsi après tout. Se décollant de Cassandra, elle se dirigeait vers sa dulcinée, prête à y quérir un baiser supplémentaire, mais la jeune femme aux cheveux noirs se leva d’un coup, prête à retourner danser.

« Et si l'on allait danser ? Je suis certaine qu'il y a d'autres hommes à rembarrer sur la piste. Tu viens Erïka ? Promis, je te rattrape si tu menaces de tomber face contre terre. Il ne faudrait pas que tu te ridiculises alors que ce sont des autres que l'on doit se moquer ! »

-« Avec de la chance, tous les hommes vont vous regarder, tant vous dansez bien. Ça m’évitera d’avoir l’air ridicule. Je pourrais même te regarder les rembarrer un par un.»

-Viens Erika, je ne danse pas bien du tout aussi on pourra rire ensemble si tu veux. Cassandra, si tu gardes un œil sur elle, je veux que tu gardes un œil sur moi aussi ! J’vais me vautrer à coup sûr.

D’une main elle saisit sa dulcinée, de l’autre elle attrapa le bras de cadette des sœurs. Elle ne le fit pas avec force, après tout s’imposer était tout le contraire de sa personnalité, mais avec l’alcool qu’il y avait dans son sang, ses mouvements étaient un peu moins assurés, et la main d’Erika était trop loin pour qu’elle la saisisse. Voyant qu’elle se laissait faire, Evelynn et les trois filles se rendirent rapidement sur la piste de danse, profitant au maximum du moment.

Elles devaient cependant partir à un moment ou l’autre, et c’est ce qu’Erika après un long moment. Le quatuor se dirigea vers l’endroit où elles avaient laissés leurs effets personnels, Evelynn s’appuyant sur la chaise la plus proche pour se reposer un instant. Sa dulcinée dansait très bien, trop bien même, et la suivre dans ses mouvements était, pour l’artiste, très demandant. Elle se sentait épuisée, elle avait envie de rentrer chez elle. Par chance, Erika et Cassie semblaient occupée par une autre situation. C’était au moins ça, Evelynn pouvait respirer.


-« Y’a un mec qui te dévorait du regard, il y a quelques minutes. »

Erika en tout cas semblait avoir encore de l’énergie, car elle ne se gêna pas pour attacher le châle sous le menton de l’artiste. Evelynn ne se défendit pas, elle n’en avait pas la force, et saisit son verre d’eau afin d’en prendre une grande gorgée.

-« Tu es magnifique, Evelynn ! »

-N’importe quoi…

-« Eh bien, je crois qu’il y en a deux qui ont besoin de dormir un peu. Rentrons. Vous dormirez au loft, cette nuit. Je n’ai pas envie de faire un interminable voyage jusqu’à l’institut. »

-Interdiction d’aller de mon côté ! Les toiles que j’ai peintes et les dessins que j’ai fait, c’est pas pour vos yeux hein !

Même si elle avait quelques verres dans le corps, la gêne et la timidité d’Evelynn feraient toujours partie d’elle. Toute bonne soirée avait une fin, et après avoir descendu le châle dans son cou, l’artiste saisit la main de Nora, les yeux mi-clos, et se servit d’elle pour se rendre comme une zombie à la voiture luxueuse de sa compagne. La voiture avait un avantage immense sur la moto : si on était passager, on pouvait pioncer ![/color]

_________________
Pouvoir passif d'Evelynn: Il y a une zone de fraîcheur autour d'Evelynn souvenez-vous en lorsque vous RP avec !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandra Farrell

avatar

Messages : 273
Date d'inscription : 10/08/2012
Age : 25

Fiche Tecnhique
Metier: Stand by...
Age : 25
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Sortie de filles [Cassandra Farrell]   Mar 21 Jan 2014 - 0:26

    « 1000 contre 1 que tu te retrouves face contre terre avant même d'avoir pu poser le pied sur la chaise pour grimper sur la table. Même si tu tiens mieux l'alcool qu'Evelynn, tu risques de te retrouver pire qu'elle si tu continues sur cette voie. »


Cassandra était un peu plus chanceuse de ce côté-là. Elle tenait vraiment bien l'alcool, et il fallait qu'elle boive beaucoup avant de commencer à devenir pompette. Et ce n'était pas là sa seule qualité ; elle était également intelligente, et belle, et brune ! Evelynn et elle se vantaient de leur couleur de cheveux commune face au deux sœurs qui affirmaient que la beauté était plutôt de leur côté. Il y eut un bel échange de rires, après quoi il était temps de passer aux choses sérieuses.

Enhardie par l'alcool, Cassandra souhaita danser. Et entraînant ses amies sur la piste, elle se laissa aller à la musique, son corps se mouvant au rythme des mélodies, gardant les yeux ouverts pour admirer les couleurs et les lumières se mêler de manière d'abord douce puis convulsive. Cela découpait les mouvements de belle manière. Quelques garçons vinrent danser auprès d'elle ainsi que de ses amies, mais l'un après l'autre, ils se firent jeter. C'était une soirée entre filles, bon sang !

Le temps passa jusqu'à ce qu'Erïka n'en puisse plus et qu'elle doive s'accrocher à sa coloc' pour ne pas tomber, le tout dans l'hilarité. C'est donc en riant qu'elles quittèrent la piste de danse, rejoignant leur table et récupérant leurs effets personnels. Cassie eut un sourire à la remarque d'Erïka.

    « Il a pas eu le cran de venir se faire rembarrer, dommage ! » s'esclaffa-t-elle.


Mais la fatigue commençait réellement à se faire ressentir. Et c'est d'un commun accord que les quatre filles quittèrent la boîte de nuit, deux en soutenant deux autres, presque. La nuit allait être courte, mais quelle importance ? Les souvenirs qui resteraient de cette soirée seraient extrêmement précieux...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Sortie de filles [Cassandra Farrell]   Mer 12 Fév 2014 - 6:11

La notion de beauté était relative et particulière pour chaque personne. Erïka n’était pas un top model, mais cela ne l’empêchait pas de trouver qu’elle était une belle femme. Elle savait qu’elle n’avait rien à envier aux autres. Elle ne cherchait pas particulièrement à se mettre en valeur comme le faisait si bien sa sœur. Cette dernière avait ces petites manies superficielles, cette habitude du luxe et de la richesse. Cela se voyait parfaitement lorsqu’on posait les yeux sur elle. Elle ne se payait que le meilleur et le plus beau. Même sa compagne était une belle femme. Evelynn ne sortait peut-être pas d’un magazine, mais elle restait toujours la plus belle aux yeux d’Eleonnora. On pouvait dire que c’était l’un des effets de l’amour.

-« Tu seras toujours la plus belle à mes yeux, Evelynn. Je t’aime comme tu es. »

Il était temps de cesser de boire et discuter. La piste de danse les attendait ! Erïka était certaine de se vautrer comme une merde vu son talent en danse. Avec des talons hauts, ça allait être tout un défi ! La jeune femme se prêta malgré tout au jeu et se joignit à ses amies. Au moins, elle pouvait rester près d’Evelynn qui avait les mêmes compétences qu’elle pour ce qui était de se déhancher sur de la musique. Elles laissaient ainsi Cassandra et Eleonnora démontrer leur savoir-faire aux autres danseurs. Elles étaient douées.

Épuisées, les femmes quittèrent la piste de danse pour récupérer leurs affaires. Il était temps de rentrer et de profiter d’une bonne nuit de sommeil. Erïka démontrait qu’elle était affectée par l’alcool, bien plus qu’elle ne pourrait l’imaginer. Heureusement, elle n’était pas seule. Elle avait des amies pour l’aider à ne pas se vautrer comme une merde. Cette nuit, elle allait la passée chez sa sœur. Le trajet pour s’y rendre était bien moins long que celui pour rejoindre l’institut.

Après avoir rejoint la voiture d’Eleonnora et s’être installée confortablement sur la banquette arrière, Erïka ferma les yeux. Elle était fatiguée. Elle avait passé une excellente journée qui avait su la mettre de bonne humeur, mais également l’épuisée. Elle ne se souvenait pas s’être sentie ainsi depuis longtemps. Elle ne se souvenait pas du moment où la voiture s’arrêta près de l’immeuble où vivait sa sœur. Elle avait du mal à se rappeler comment elle était montée à l’étage, toute somnolant. Une fois dans la chambre d’invité, la jeune femme retira ses chaussures, sa robe, puis se glissa dans les couvertures du lit. Il ne lui fallut que quelques secondes pour sombrer dans un profond sommeil réparateur.

Ce genre de soirée, elle allait s’en souvenir. Elle avait passé du bon temps avec ses proches. Elle avait créé de merveilleux souvenirs qu’elle ne pouvait jamais oublié. Ce monde auquel appartenait Eleonnora ne lui plaisait peut-être pas, mais elle appréciait suffisamment sa sœur pour tenter de comprendre dans quel genre d’univers elle évoluait depuis sa jeunesse. D’ailleurs, Eleonnora ne tarda pas à aller se coucher en compagnie d’Evelynn. Elle était tout aussi fatiguée qu’elle par cette longue journée ô combien agréable. Demain était un autre jour. Faute d’avoir de la nourriture dans le réfrigérateur, elle allait amener les filles au restaurant. Pour l’instant, elle n’y pensait pas. Après avoir enfilé de la lingerie légère et confortable, la jeune femme se glissa dans son lit, aux côtés de celle qu’elle aimait.

Ce fût une merveilleuse soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sortie de filles [Cassandra Farrell]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sortie de filles [Cassandra Farrell]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Sortie de filles [Cassandra Farrell]
» Sortie entre filles ou confessions intimes ? || Devis & Enoria.
» Sortie entre filles [ Feat Anna ]
» Une sortie entre filles [PV : Kagura M.]
» Cassandra Vernon [Malkavian]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men : Sentinel Project :: Le Monde :: New-York :: Les Rues-