X-Men : Sentinel Project

Entrez dans un univers où l'homme est à l'aube de son évolution ! Image 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 mauvaise humeur et potentiel nouveau départ (Colossus)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Haron Karzen

avatar

Messages : 322
Date d'inscription : 13/10/2011
Age : 26
Localisation : Institut

Fiche Tecnhique
Metier: Gérant d'un magasin d'instrument/Boxeur en ligue amateur
Age : 21 ans
Nationalité : américain

MessageSujet: mauvaise humeur et potentiel nouveau départ (Colossus)   Dim 24 Mar 2013 - 0:18

Un certain temps était passé depuis l'incident de l'attaque de l'institut et du système de contrôle mental, mais en tout cas les choses étaient plus ou moins redevenues calme, plus ou moins, Haron avait tout de même eu à s'occuper de la majorité des réparations, puisqu'en effet c'était lui qui avait ravagé le hall d'entrée de l'institut. Lui qui à la base n'était pas très apprécié à cause de son caractère assez enflammé, était à présent vraiment mis de côté par de nombreux résidents. Bien qu'il ne le montrait pas, Haron souffrait intérieurement de cette situation, il faisait profil aussi bas qu'il le pouvait, mais au fond de lui, lorsqu'il quittait les regards de l'enceinte de l'institut, Haron avait tendance à replonger dans sa nature violente une fois à l'intérieur de la ville.

Il fallait dire qu'il n'avait pas beaucoup d'amis et encore moins dans la ville de New York, à part ses groupies, qui formaient en quelque sorte son petit Harem. Depuis ces dernières semaines, le jeune homme s'était réfugié dans les fêtes, la luxure lorsqu'il passait la nuit avec l'une de ses conquêtes, ou bien la violence lorsqu'il tombait sur les gangs qui avaient une dent, voir plusieurs contre lui, l'habituelle routine qu'il menait déjà à la base, mais avec beaucoup plus d'insistance pour tenter d'oublier les derniers évènements. Ce jour-ci était un bon exemple. Haron avait décidé de se balader dans les rues de New York, il prenait son temps, les mains enfoncées dans les poches avant de son pantalon, ses pas étaient étrangement lourd, il avançait le dos courbé et le regard relativement noir. Pour se changer les idées il tentait de penser à sa dernière nuit de luxure avec l'une de ses groupies, mais au final rien ne semblait réussir à le calmer ce jour-la, il était d'une humeur que seul le combat pouvait apaiser et justement, il semblât que le remède à son humeur se présentait devant lui comme un plateau d'argent. Alors qu'il marchait dans une ruelle sombre, il commença à percevoir le bruit typique d'un groupe de personnes courant dans les ruelles parallèles et d'objet métallique tapant contre le sol ou les murs.

Dans un cul de sac, composé de murs d'immeuble et logements très modestes, Haron fut accueilli par l'un des gangs qui en voulait tant à sa peau : un bon nombre de jeune voyous équipés de barres de fer, battes de base-balls et poings américains semblait avoir pris le jeune mutant en embuscade, l'un d'entre eux semblait diriger la bande de pas moins de quinze personnes. Il était plutôt grand, torse nu avec un tatouage représentant un couteau dans un cœur humain, celui-ci railla fortement Haron, qu'il n'avait aucune chance d'en réchapper pour cette fois, qu'il se chargerait de le tuer lui-même et avant même de pouvoir finir sa phrase, Haron lui avait déjà bondi dessus, l'homme se retrouva percuté de plein fouet par une main de fer qui l'empoigna avant de l'éjecter sur le côté, bien qu'il ait été pris en embuscade, Haron avait été le premier à frapper. Son humeur ne s'arrangeant pas avec les dernières semaines, Haron avait montré une rare violence lors de ce combat, il avait frappé avec plus de force qu'à l'habitude. Certes il envoyait souvent une bonne partie de ses adversaires à l'hôpital, mais sans dégâts vraiment grave, cette fois il avait laissé parler une furie et un manque total de considération particulièrement flagrant. Plusieurs os avaient été brisés voire broyés dans certains cas. Calmé certes, mais tout de même d'humeur peu joyeuse, Haron décida de rentrer à l'institut.

Après un long chemin, le jeune homme était revenu à bord de sa moto jusqu'à l'institut, il avait pris son temps pour rentrer, au final il arriva en début d'après midi aux environ de deux heures. Il passait dans la grande cour, silencieux, mais les poings serrés et tachés de sang, signe qu'il s'était encore battu, mais bien plus violemment qu'à l'accoutumée, il préférait ne pas chercher d'ennuis auprès des autres de l'institut, il se sentait déjà coupable des derniers évènements et tentait de se réconforter à travers les seules joies qu'il s'était trouvées durant toutes ses années, la fête, l'alcool, le sexe et la baston. Une fois à l'intérieur du bâtiment Haron s'installa dans un coin du hall d'entrée, un peu à l'ombre, toujours du sang sur ses vêtements et ses poings, faisant craquer par moment ses phalanges, jusqu'à ce que soudain il aperçoive la silhouette de quelqu'un qu'il connaissait légèrement, cette même personne qui l'avait aidé pour les réparations de l'institut, dont il ne trouvait plus le nom, mais il était sûr qu'il s'agissait d'un prof.

- Ho, bonjour monsieur.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-lagoon-rpg.forumgratuit.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: mauvaise humeur et potentiel nouveau départ (Colossus)   Dim 24 Mar 2013 - 12:49

Piotr venait de terminer son cours et attendait que les élèves quittent la salle petit à petit. Il ne les obligeait pas à ranger leur matériel, préférant même le faire à leur place. Comme l'on disait souvent : on était mieux servi que par soi-même. Le mutant prenait un soin tout particulier des différents ustensiles dont les élèves se servaient pendant ses cours, les nettoyant et les rangeant au mieux. Au moins, si c'était lui qui le faisait, il était certain qu'il retrouverait tout à sa place le lendemain et n'aurait pas à chercher après pendant dix minutes parce que ce n'était pas au bon endroit. En ce qui concernait l'art, Piotr était assez maniaque mais il était loin d'inculquer ce genre de choses à ses élèves. Il les laissait faire à leur façon et ne leur imposait rien. Après tout, n'était-ce pas brider la créativité que d'imposer des limites ? Tout le monde n'avait pas la même sensibilité à l'art, ni même la fibre artistique. Pour certains, c'était une perte de temps mais Piotr ne désespérait pas de leur faire voir les choses d'une autre façon.

Pour l'heure, il était seul et prenait son temps pour tout remettre à sa place afin que tout soit prêt pour le prochain cours. Celui ci n'aurait pas lieu avant plusieurs heures mais il préférait tout installer maintenant afin de ne pas être obligé de courir et de tout faire à la dernière minute. Une fois le rangement effectué, il s'attela au nettoyage. C'était fou à quel point la peinture arrivait à se retrouver à des endroits improbables. D'où sortait cette tâche de gouache sur le plafond ? Il ne fallait pas oublier que les élèves étaient des mutants et qu'ils aimaient bien user de leurs dons pour certains cours. Piotr avait même vu un des résidents peindre avec ses propres cheveux, animés par une force invisible. C'était assez impressionnant. Mais qu'est ce qui pouvait bien expliquer que de la peinture atterrisse si haut ? Bon, ce n'était pas bien important, cela ne gênerait pas le cours. Piotr se concentra sur le reste de la salle et elle retrouva rapidement une deuxième jeunesse.

Il ne restait plus qu'à aller chercher les chevalets qui n'étaient pas stockés dans cette pièce mais dans une autre qui servait de dépôts en tout genre. Il fallait dire que la salle de cours serait vite encombrées si les chevalets devaient y être stockés. Heureusement qu'il y avait cette autre pièce de rangement. Le russe quitta la salle et parcouru les couloirs. Evidemment, la salle de rangement était à l'opposé du manoir mais cela ne le dérangeait pas tellement. Il avait le temps et la force nécessaire pour bouger tout ce dont il avait besoin rapidement. En chemin, il croisa quelques élèves qu'il salua, ces derniers se dirigeant vers la sortie. Mais juste avant d'atteindre la porte d'entrée, ils firent un drôle d'écart sur le côté, comme si ils avaient vu quelque chose de repoussant ou de dangereux. Piotr s'arrêta et regarda de quoi il pouvait bien s'agir.

Un élève était assis là, prostré contre le mur du hall. Piotr reconnu Haron, l'élève qu'il avait aidé à reconstruire les dégâts qu'il avait causé par le passé. Le mutant se souvenait qu'il avait été habilement manipulé grâce à une sorte de puce qui l'empêchait d'être maître de son propre corps ou même esprit. Cela devait être une terrible expérience, surtout qu'au final, il n'avait plus eu de soutien en dehors des professeurs. Il était difficile de reprocher aux autres élèves leur peur et leur mépris pour celui qui avait failli détruire leur maison mais le pauvre Haron n'était qu'une victime dans l'histoire. Piotr n'avait donc pas voulu qu'il doive tout faire tout seul alors que ce n'était pas vraiment de sa faute au final. Les pouvoirs mutants pouvaient être terriblement dangereux et le pauvre garçon en avait fait les frais à cause de cette manipulation mentale. Le russe ne le connaissait pas beaucoup, l'ayant croisé seulement comme tant d'autres élèves mais il savait que ce garçon avait besoin de tout sauf d'être mis à l'écart. Il fallait qu'il reprenne confiance en lui mais surtout en les autres et ne se laisse pas abattre. Mais c'était une mission difficile vu le réflexe des élève qui venaient de passer près de lui...

Le géant changea de route et s'approcha de Haron, remarquant une fois qu'il fut assez proche de lui que ses vêtements étaient quelque peu tâchés. Ce n'était certainement pas de la peinture et vu que ses mains étaient également en partie recouverts de cette même couleur rougeâtre, Piotr en déduisit qu'il s'était tout simplement battu. Après tout, cet élève n'était pas connu pour son tempérament doux et pacifique, ce n'était pas la première fois qu'il se battait mais c'était une des rares fois où cela sautait autant aux yeux. Sans doute y avait il mis plus d'ardeur que d'habitude. La façon dont il faisait craquer ses poings laisser présager que malgré cette petite bagarre, il était encore sur les nerfs. Mais cela ne dissuada pas Piotr de s'approcher, au contraire. Ce jeune homme avait grandement besoin d'appui. S'arrêtant à sa hauteur, le professeur lui adressa un sourire lorsqu'il le salua. Malgré sa mauvaise humeur apparente, il restait malgré tout poli.

- Bonjour Haron. Tu peux m'appeler Peter, je ne suis pas très fan des « monsieur ». Je cherchais quelqu'un pour m'aider à transporter des chevalets jusqu'à ma salle de cours, tu veux bien, s'il te plait ?


Il était difficile de croire qu'un colosse tel que lui ait besoin de la moindre aide pour transporter quoique ce soit. En effet, il n'avait pas réellement besoin d'aide, il se servait surtout de ce prétexte pour faire bouger le jeune homme et qu'il ne reste pas à ruminer dans son coin en ressassant de mauvaises choses. S'il l'aidait, il verrait sans doute qu'il était utile et pas juste pour réparer les dégâts qu'il avait pu causer. Piotr ne le prenait pas pour un esclave, loin de là, il le faisait juste participer pour lui prouver qu'il avait toujours sa place ici. Cependant, le professeur se demandait d'où provenait ce sang. Ce n'était sans doute pas que le sien et il ne voulait pas apprendre par la suite que cela provenait d'un des élèves.

- Tu essaies une nouvelle forme d'art ? Je ne crois pas que la peinture sur t-shirt soit très à la mode.

Il avait dit ça d'un air amusé, prouvant ainsi qu'il plaisantait. Cet humour se voulait léger et non pas accusateur. Le meilleur moyen de mieux connaitre quelqu'un était de lui tendre ainsi des perches. Piotr n'était pas certain que des questions directes fonctionnent mieux. Il avait rarement vu Haron à ses cours mais ne désespérait pas de l'y voir un jour.

- Tu as fini les cours pour la journée ?
Revenir en haut Aller en bas
Haron Karzen

avatar

Messages : 322
Date d'inscription : 13/10/2011
Age : 26
Localisation : Institut

Fiche Tecnhique
Metier: Gérant d'un magasin d'instrument/Boxeur en ligue amateur
Age : 21 ans
Nationalité : américain

MessageSujet: Re: mauvaise humeur et potentiel nouveau départ (Colossus)   Dim 24 Mar 2013 - 22:33

Haron était pour le moment encore assis sur le côté, le professeur était étonnamment sympathique avec lui, mais en y repensant, c'était celui qui lui avait donné un bon coup de main pour les réparations, il devait surement vouloir se montrer gentil. Bien qu'il ne le montrait pas, cela faisait plaisir à Haron , mais il n'osait pas montrer qu'il était heureux de voir quelqu'un lui parler. Il regarda le professeur lui demander de l'aider à amener des chevalets, l'homme était pourtant capable de faire ça sans aide, mais bon, même Haron était assez lucide pour comprendre qu'il voulait lui permettre de se rendre utile. Le jeune homme se leva donc pour donner sa réponse

- Ben heu... Ok, je veux bien vous aider monsi... Heu Peter.

Cet homme, même s'il ne le connaissait que très peu, semblait être d'assez bonne confiance, cependant Haron restait toujours méfiant envers les autres, même avec cet homme qui montrait tout de même beaucoup de bonté. L'homme semblait avoir en partie deviné ce qui était arrivé à Haron, en même temps ce n'était pas très compliqué, les vêtements d'Haron avaient du sang et ses poings étaient toujours marqués des stigmates d'un combat relativement déséquilibré en terme de puissance pure. Comment voulez-vous rivaliser avec un homme qui semble ignorer les coups et posséder une puissance musculaire à toute épreuve ? Haron était ce genre de garçon, tout du moins grâce à son pouvoir. Certes même lorsqu'il était humain il était habitué à se battre et compter plus sur sa force brute qu'autre chose : au final son pouvoir lui ressemblait bien et la métamorphose en minotaure reste encore aujourd'hui son secret le mieux gardé. Cependant, Haron ne s'attendait pas à ce que l'homme plaisante sur le fait qu'il portait du sang sur lui : pour une raison qui échappait au jeune homme, il se sentait étrangement idiot d'un seul coup, personne n'avait jamais abordé le sujet de son tempérament agressif aussi calmement, il était par conséquent logique que le jeune mutant soit surpris.

- Je… J’avais besoin de me défendre… J’avais rien demandé moi.

Lança-t-il en détournant le regard, il savait au fond qu'il avait fait une bêtise en broyant de la sorte les os de ses adversaires, même s'il ne faisait que se défendre, il était allé beaucoup trop loin ce coup-ci, certes il les envoyait régulièrement à l'hôpital, mais jamais avec des dégâts aussi importants. Le problème, car il y en avait un, c'est qu'il ne savait pas réagir calmement à ce genre de situation, il ne connaissait que la violence, ayant eu un père lui-même violent, il n'avait même pas eu d'amour familiale, sa famille le méprisait et son père le battait alors qu'il n'était encore qu'un enfant. Ces souvenirs l'avaient toujours hanté, c'était d'ailleurs l'une des raisons majeures de son comportement enflammé et explosif, il y avait d'autres élèves violents certes dans l'institut, comme partout, mais tous n'étaient pas dotés de la force physique que possédait Haron.

- Mouai... On va dire ça.... Je... En fait j'ai... J'avais pas envie d'aller en cours aujourd'hui.

Le message était assez clair, il avait séché les cours d'une bonne partie de la journée. Il avait passé la mâtinée sur New Yorks, ou justement il avait fait abus de sa force sur d'autres personnes pour les briser, avec l'énergie qu'il avait au fond de lui, ce qu'il aurait fallu, c'est qu'il ait un sport où se dépenser, il était assez discrètement membre aléatoire d'une équipe de football américain, lui qui autrefois faisait plutôt partie des Hooligans qui posaient problème, il utilisait ce sport à présent pour se décharger par moment, bien qu'il ne faisait pas officiellement partie de l'équipe où il jouait, il ne jouait que lors de certains matchs et avait tendance à en faire un peu trop lorsqu'il était sur le terrain.

Soudain pour une raison inconnue, Haron ne put s'empêcher de demander au professeur en commençant à le suivre.

- Dites… Pourquoi vous êtes aussi sympa avec moi ? Enfin je veux dire… Vous êtes presque la première personne qui ne m’agresse pas d’entrée… En plus du vieux Xavier.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-lagoon-rpg.forumgratuit.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: mauvaise humeur et potentiel nouveau départ (Colossus)   Mer 27 Mar 2013 - 13:23

Piotr attendait la réponse de Haron, ne désirant pas le forcer à faire quoique ce soit ou qu'il se sente redevable parce qu'il l'avait aidé à effectuer quelques réparations. Le professeur désirait simplement qu'il l'aide parce qu'il le lui demandait. Il n'avait pas tant besoin d'aide, mais il préférait qu'il ne reste pas prostré là, dans son coin, à attendre que le temps passe comme si il n'était qu'un prisonnier purgeant une longue peine. La plupart des élèves étaient toujours actifs, s'entrainant, allant en cours ou s'amusant à l'extérieur lorsque le temps le permettait mais il était rare d'en voir un isolé. Tout le monde ne pouvait pas s'entendre avec tout le monde mais les mutants avaient entre eux une certaine solidarité, en tout cas ici, à l'institut Xavier. Voir donc un jeune homme ainsi mis à l'écart déplaisait à Piotr. Etre mutant était une chance mais tout le monde ne voyait pas cela comme ça. A cause de son don, Haron avait détruit une partie du bâtiment et il était donc possible qu'il rejette cette part de lui pourtant importante. Le professeur Xavier ne le répétait jamais assez : un pouvoir non maîtrisé était dangereux pour les autres mais surtout pour son utilisateur qui en devenait alors l'esclave. Il ne fallait pas que ce qui était arrivé au jeune mutant l'empêche d'évoluer ou qu'il se retrouve coincé par ses propres doutes.

- Merci Haron. Ce n'est pas très long, tu seras libéré rapidement.

Le jeune homme était connu pour être un élève turbulent et bagarreur. Il n'avait jamais réellement fait de coup d'éclat à l'institut mais il était d'une nature assez instable et violente. Ce n'était pas la première fois qu'il rentrait avec les mains abimées mais c'était la première fois que ses vêtements s'en retrouvaient également tâchés. Aucun doute quant à l'origine de la teinte rougeâtre des tâches, il s'agissait bien de sang et sans doute pas du sien. Que dire à ce propos ? Que ce n'était pas bien ? Haron le savait sans doute mais il était inutile de le lui rappeler. Il avait sans doute besoin de se défouler, de se libérer d'un poids trop gros pour lui mais il choisissait la mauvaise méthode. S'il commençait comme ça, il ne ferait que plonger davantage dans la violence et aurait énormément de mal à s'en défaire. Il n'allait faire que creuser plus encore dans son propre malaise mais il était difficile de s'en rendre compte par soi même. Cependant, il semblait avoir compris qu'il avait mal agi, cela se sentait à sa façon de répondre, un peu sur la défensive, comme si il cherchait à se justifier.

- On a ce qu'on mérite, le plus souvent, mais pas toujours. C'est un talent que tu as là, c'est dommage d'en faire usage sur des gens qui ne le méritent pas, même si ils l'ont cherché. Tu as une véritable force, tu nous l'as montré à tous, ce n'est plus à prouver. Pourquoi ne t'entrainerais tu pas avec moi ?

Piotr était aussi un adepte de la force brute. Son physique parlait pour lui seul, il n'y avait qu'à le regarder pour savoir que la finesse n'était pas son maître mot. Pourtant, il était un artiste, calme et patient, qui savait prendre son temps et faire les choses avec précision et doigté. Ce n'était pas parce qu'il était une armoire à glace qu'il était condamné à n'être qu'un forçat, usant uniquement de sa force. Haron était un peu comme lui mais il était encore comme une pierre précieuse brute et non taillée. Il avait besoin d'être encadré et formé et non laissé pour compte. Que faisait il là d'ailleurs à attendre quelque chose ? C'était certes l'heure de la pose mais il n'avait pas avec lui de cahiers ou de livres de cours, signe qu'il n'avait sans doute pas l'intention d'y aller ou bien qu'il avait déjà terminé. Mais le X-men se doutait bien que le jeune mutant n'était pas allé en cours de la journée et celui ci le lui confirma bien rapidement, avouant par la même occasion qu'il n'avait aucune envie de poser les pieds en salle de classe. C'était avant tout une école et les cours y étaient obligatoires pour ceux qui y étaient inscrits en tant qu'élèves. Ils n'avaient pas tous les mêmes plannings mais il fallait tout de même une excuse pour sécher les cours. Haron n'en avait pas vraiment mais pour Piotr, il avait surtout besoin de repos et de se changer un peu les idées.

- Je comprends, tous les cours ne sont pas passionnants. Il n'y en a pas une que tu affectionnes particulièrement ? Une matière dans laquelle tu te sens plus à l'aise que dans les autres ?

On avait tous une matière de prédilection, que ce soit à cause du professeur ou tout simplement de la matière. Piotr supposait qu'il y avait bien un domaine qui plaisait à Haron, quitte à ce que ce ne soit pas encore au programme scolaire de l'école. Parler de ce qu'il aimait était une bonne manière d'apprendre à connaitre un peu mieux ce jeune homme.
Mais celui ci avait une question qui semblait lui brûler les lèvres. Pourquoi Piotr se montrait il aimable et gentil avec lui, contrairement à la majorité des habitants du manoir ? La question n'étonna pas particulièrement le russe, comprenant pourquoi il lui demandait ça. Mais il n'avait pas besoin de réfléchir pour répondre quelque chose de juste. La vérité se suffisait à elle même.

- Pourquoi ne le serais je pas ? J'ai besoin d'une raison pour l'être ? Tu n'as rien fait de mal à ce que je sache, en tout cas pas entre ces murs. Si l'on commence à oublier la politesse et le respect les uns envers les autres, je ne donne pas cher de cette école. La façon dont se comporte les autres avec toi ne doit pas te stopper ni t'empêcher d'être toi même. Et si quelqu'un te fait une réflexion... Montre lui qu'il se trompe.

Pas avec la force des poings, évidemment. Piotr offrit un sourire à Haron puis tourna les talons avant de se retourner vers le mutant.

- Tu viens ? Les chevalets ne vont pas se déplacer tous seuls. Sauf si un télékinésiste passe par là...

Sur ces mots, il se mit à rire puis attendit que le jeune homme se joigne à lui pour se diriger vers la salle de rangement où se trouvaient les dits chevalets. Il en attrapa plusieurs comme s'ils ne pesaient rien, les calant sous son large bras et attendit que Haron se saisisse de quelques uns à son tour avant de sortir de la salle pour se rendre à la salle d'art.

- Installons les en rond, le modèle sera au centre. Tu aimes la peinture ?
Revenir en haut Aller en bas
Haron Karzen

avatar

Messages : 322
Date d'inscription : 13/10/2011
Age : 26
Localisation : Institut

Fiche Tecnhique
Metier: Gérant d'un magasin d'instrument/Boxeur en ligue amateur
Age : 21 ans
Nationalité : américain

MessageSujet: Re: mauvaise humeur et potentiel nouveau départ (Colossus)   Jeu 28 Mar 2013 - 0:34

Il commençait à comprendre, les paroles de l'homme n'arrivaient pas dans une oreille sourde bien au contraire, il se rendait compte qu'il avait raison. Dire que cette armoire à glace était un artiste, Haron l'imaginait plutôt en professeur de sport, de gymnastique ou encore en musculation, physiquement parlant c'est ce qui lui ressemblait le plus. Sur ce il se mit à suivre l'homme dans les couloirs pour aller chercher les chevalets. Lorsque l'homme lui fit une petite leçon discrète sur le fait de démontrer que quelqu'un avait tort, le jeune mutant sentit bien que l'homme faisait doucement référence à ses excès de violence, lui rappelant tous ses excès de violences dans les rues, sans compter ses matchs de foot bien sûr, là c'était une autre histoire, c'est ce que son équipe attend de lui pendant un match, qu'il soit bourrin et sans pitié envers l'équipe adverse, même si le capitaine de l'équipe lui demandait régulièrement de ne pas en faire trop.

- Je... M'entraîner avec vous ? Je veux dire, vous accepteriez que je reste avec vous pendant des entraînements ?

Jusque là, personne dans l'institut ne lui avait proposé le moindre rapprochement, par conséquent cette demande le surprit énormément et fit naître beaucoup) de joie au plus profond de son cœur. Cependant le temps d'atteindre la salle avec les chevalets Haron se posa la question suivante : saurait-il s’entraîner sans faire mal au professeur par accident ? Haron connaissait sa propre force, même s'il savait la maîtriser, par moment il avait de petites fuites de puissance -c'était fort rare bien évidemment- le garçon étant déjà au maximum de son évolution avait bien appris à maîtriser son pouvoir. Le fait était que certaines situations le stimulaient tant qu'il n'éprouvait plus aucune envie de retenir sa force, les matchs de foot-américain étant le meilleur exemple, ce qui lui vaut l'exaspération du capitaine, bien qu'au final celui-ci soit heureux d'avoir un élément comme Haron. Mais en dehors de ça, Haron avait une autre passion, la musique et plus exactement le métal, d'où le fait qu'il fasse une fixette sur sa guitare électrique, toute personne s'amusant à toucher sa guitare ou son casque de foot prend à présent le risque de voir le jeune mutant entrer dans une colère noire ou se faire menacer.

- Ben heu... Je joue de la guitare électrique, c'est un peu mon truc, sinon question matière ben... J'apprends facilement les langues étrangères, c'est pratique pour chanter dans d'autres langues.

Enfin ils atteignirent la pièce ou étaient les chevalets, Haron attrapa comme Piotr une bonne poignée de chevalet entre les mains qu'il posa sur ses omoplates, après tout cela ne pesait rien pour lui, il était capable, lancé à sa puissance maximum, de dégager des véhicules de son chemin comme s'il s'agissait de jouets. Il suivait l'homme, sur le coup il se posa une question nouvelle, quel était le pouvoir du professeur ? En effet ne s'étant jamais intéressé aux autres par le passé, il ignorait la nature des pouvoirs de la majeure partie des résidents, assurément un truc sur la puissance physique, ou autre chose, il ne pouvait pas déterminer le pouvoir d'un mutant sur son physique après tout. Une fois dans la salle, Haron commença à poser les chevalets, il regarda la salle et remarqua le plafond de la pièce, tachée de peinture, le prof lui demanda soudain s'il peignait par hasard.

- Heu non... J'ai jamais essayé en fait, j'me suis pas vraiment posé la question. Par contre, heu... Par quel procédé on peut faire arriver de la peinture au plafond sérieux ? J'aurais bien une idée, mais bon, la blague serait du genre assez dégueulasse, donc ça va que je vais me garder ma vanne... Et putain j'ai chaud !

Sur cette remarque il retira son blouson de cuir, restant seulement en débardeur à cause de la chaleur, il préféra attacher son blouson autour de sa taille en faisant un nœud avec les manches. Posant ses mains sur ses hanches, il fit doucement craquer sa nuque en penchant la tête de coté en forçant un peu sur les articulations. Il posa avec Piotr les chevalets en rond afin que tous puissent voir le modèle qui serait donc au centre comme le disait le professeur, portant son débardeur, ses épaules étaient à l'air libre, révélant un tatouage sur son épaule droite, très récent, ayant pour motif une tête de taureau noir vu de profil avec marqué « Black Bull » juste en dessous, le nom et l'insigne de son équipe de foot.

- Dites… C’est quoi votre pouvoir à vous en fait ? Comment il fonctionne ?
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-lagoon-rpg.forumgratuit.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: mauvaise humeur et potentiel nouveau départ (Colossus)   Lun 1 Avr 2013 - 17:49

Comment faire pour canaliser quelqu'un qui ne s'exprimait qu'en grande partie avec sa force ? Ce n'était jamais simple et il n'y avait pas de solution passe-partout pour tout le monde. Chaque cas était différent et il fallait donc s'y adapter. Piotr savait que Haron maîtrisait bien son don, mais en faisait-il bon usage pour autant ? On pouvait être fort mais être faible au niveau du contrôle de soi. Tout cela restait lié d'une façon ou d'une autre. Mais lorsque l'on était seul, on n'arrivait jamais à rien de bon, aussi fort soit-on. D'une façon ou d'une autre, les pouvoirs risquaient de contrôler la personne à un moment donné. N'était-ce pas déjà le cas pour le jeune mutant ? Il était résident et élève, donc encore là pour apprendre. Mais ce n'était pas pour autant qu'il allait accepter facilement l'aide proposé par la professeur. Pourtant, cela semblait l'intéresser, même si il avait mal compris ce qu'avait voulu dire le X-men.

- Pas simplement rester avec moi. T'entrainer avec moi, c'est différent. Faire en sorte de mieux utiliser ton don. Je sais que tu le maitrises assez bien mais on peut toujours s'améliorer. Nous n'aurons qu'à faire un essai. Si ça te convient, on poursuivra et si tu n'aimes pas, on stoppera. Je ne t'oblige à rien.

Puisqu'ils devaient marcher un peu avant d'atteindre la salle de rangement, Piotr en profita pour faire un peu plus ample connaissance avec le jeune mutant. Qu'aimait il faire en dehors de cogner sur des gens quelque peu agressifs eux aussi ? Il n'était sans doute pas une simple brute épaisse qui ne faisait que taper sur tout ce qu'il voyait même si c'était ce qu'il pouvait laisser paraitre. Lorsqu'il était devenu professeur, le russe avait appris à regarder au delà des apparences. De plus, son calme et sa patience étaient de précieux atouts pour son métier. Mais la meilleure façon de connaitre quelqu'un était encore de s'intéresser à ce qu'il aimait faire et à ses divers talents. Haron avoua apprécier jouer de son instrument. Voilà qui était un précieux indice pour lui permettre de se changer les idées. Il y avait d'autres élèves qui savaient jouer d'autres instruments. Peut-être que monter un groupe pourrait lui ouvrir quelques portes ? En dehors de ça, il avait des facilités pour les langues étrangères. C'était un plus non négligeable.

- Pourquoi ne pas t'associer avec d'autres élèves pour monter un groupe ou jouer en commun ? C'est une bonne chose que tu sois doué en langues. De nos jours c'est un sacré plus dans le monde du travail. D'ailleurs, une fois tes études terminées, tu sais vers quel domaine tu vas t'orienter ?

Ils venaient d'atteindre la salle de rangement et Piotr s'empara d'un maximum de chevalets, attendant que Haron fasse de même. Les deux mutants n'eurent aucune peine à déplacer les encombrants objets. Pour eux, cela ne pesait rien et en un rien de temps, les chevalets avaient rejoins la salle de cours du russe. Celui ci indiqua à Haron comment les positionner et la salle fut rapidement prête à recevoir un futur prochain cours. Jamais Piotr n'avait vu le jeune mutant à ses cours. N'aimait il pas l'art ? Haron répliqua qu'il n'avait jamais essayé. Voilà qui était bien étrange. Tout le monde dessinait, que ce soit sur un morceau de feuille, sur une vitre pleine de buée... c'était nature pour l'homme de laisser son imagination s'exprimer de la sorte. Cependant, en ce qui concernait la peinture, il fallait du matériel et c'était sans doute ça qui l'avait stoppé dans son essai. Mais il avait à présent l'opportunité de le faire.

- Pourquoi ne pas assister à l'un de mes cours dans ce cas ? Tiens, on peut en faire un, juste toi et moi. Il y a de la peinture derrière toi, dans le petit meuble. Tu peux bien peindre ce qui te passe par la tête, sauf si tu préfères un modèle précis. Et en ce qui concerne celle qui est au plafond... dis toi qu'utiliser ses pouvoirs pendant mes cours n'est pas interdit, du moment que cela sert l'art. Après, nous n'avons pas tous la même vision de l'art en général.

Cette pensée le fit sourire. A quoi bon s'énerver pour un peu de peinture au plafond ? Au moins, cela rendait la pièce plus vivante. Et puis, si user de pouvoirs permettaient à de jeunes mutants de s'épanouir, pourquoi pas ? Le propre don de Piotr ne lui avait jamais été utile en ce qui concernait l'art mais il s'en moquait. Pas besoin de pouvoir, il était doué naturellement. Haron lui demanda justement quel était son pouvoir, n'ayant jamais dû le voir à l'oeuvre. Il n'était pourtant pas rare de le voir sous sa forme métallique mais jamais le jeune mutant n'avait dû le croiser ainsi. Pour que cela soit plus parlant, le géant activa son pouvoir, donnant aussitôt à sa peau un aspect de métal, luisant, reflétant en partie le soleil qui passait à travers les fenêtres. Mais ce n'était pas tout. Sa carrure évolua également, le faisant devenir plus grand et bien plus lourd. Tout restait proportionnel, il devenait simplement plus imposant qu'il ne l'était déjà naturellement.

- J'ai la capacité de modeler ma peau en armure de métal. Je peux encaisser n'importe quoi et ma force se retrouve décuplée. Quelque part, nos pouvoirs se ressemblent un peu. Raison de plus pour nous entrainer ensemble, tu ne crois pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Haron Karzen

avatar

Messages : 322
Date d'inscription : 13/10/2011
Age : 26
Localisation : Institut

Fiche Tecnhique
Metier: Gérant d'un magasin d'instrument/Boxeur en ligue amateur
Age : 21 ans
Nationalité : américain

MessageSujet: Re: mauvaise humeur et potentiel nouveau départ (Colossus)   Lun 13 Mai 2013 - 3:22

Haron était un jeune homme qui avait beaucoup de mal à s'intégrer, c'était une chose sûre et certaine, du genre à avoir un caractère très sanguin, il s'emportait souvent facilement et cela, le professeur s'en était rendu compte. Aussi incroyable que cela puisse paraître, Haron s'ouvrait doucement à Peter, l'idée de s’entraîner avec celui-ci semblait intéressante, peut être que son pouvoir lui permettrait de s’entraîner avec Haron sans prendre trop de risque, du moins c'était à espérer, car un entraînement avec Haron est un entraînement qu'il ne faut pas prendre à la légère, bien qu'il sache se maîtriser, par moment il pouvait accidentellement en faire un tantinet trop.

- M'entraîner avec vous? Je... Et bien, je veux bien essayer, après tout je suppose que ça ne peut pas être une mauvaise chose.

Il ne fallait pas penser qu'Haron ne savait pas s’entraîner en groupe, étant membre d'un club de football, il savait déjà ce que c'était de s’entraîner en groupe, mais il ne s'était jusque là, jamais trop rapproché des membres de l'institut, plutôt méfiant à leur égard et moyennement ouvert, ce qui était tout de même étrange, un mutant plus à l'aise avec des humains qu'avec d'autres mutants, c'était bien là une situation spéciale. Puis enfin Piotr lui demanda ce qu'il comptait faire de sa vie, il est vrai que sa facilité pour les langues étrangères était un sacré bonus, mais le problème était le suivant, Haron ne se posait pas vraiment la question de ce qu'il ferait de sa vie après les études, plutôt rebelle et libre d'esprit, il attendait de se forger un avis plus tard.

- Un groupe... Heuuu, je sais pas trop, j'y réfléchirais peut-être. Et pour ce qui est du domaine où je veux me lancer... Je sais pas trop encore, j'improviserais.

L'improvisation, c'était bien le chic du jeune mutant, bien que cela lui joue parfois des tours, son gout pour l'improvisation était aussi ce qui lui avait valu à plusieurs reprises des problèmes, à force de vouloir jouer les malins en toute situation, les coups de poing faisant partie de sa façon d'improviser. Peter lui proposa par la même occasion de participer à l'un de ses cours, Haron réfléchit un instant à l'idée, lui qui n'avait jamais touché un pinceau de sa vie, il ne voulait pas accepter trop vite sans y réfléchir, mais il ne voulait pas non plus refuser l'offre bêtement au risque de paraître méprisant envers les cours d'art.

- Heuuu, peut-être pas tout de suite, mais... J'y réfléchirais, qui sait, c'est vrai que ça pourrait être sympa. Disons que je n'ai jamais touché un pinceau, à l'exception de l'époque de mes plus jeunes classes d'école... Mais bon là ça compte pas vraiment.

Cependant, ce qui surprit réellement Haron c'était de voir le pouvoir du X-men, il ne s'attendait pas à un tel pouvoir, le corps de l'homme était soudainement devenu entièrement métallique, relativement surpris d'un tel don, Haron mit quelques instants à revenir à la réalité. Il remarqua aussi que Peter était devenu plus imposant, sa carrure avait sensiblement augmentée en volume ce qui le rendait bien plus intimidant.

- Alors ça... Je m'attendais à... Pas mal de choses, mais pas à ça. C'est vrai que nos pouvoirs sont assez similaires, mais le mien est un peu plus facile à gérer, du fait que je peux doser ma force... Mais mon vrai pouvoir c'est pas tellement la force en elle-même. En ce qui concerne votre pouvoir, vous devenez comme ça, presque partout... Ou vraiment partout... Partout? Nan je sais que ça parait bizarre, mais la c'est une question qui me travaille d'un coup, parce que si vous vous transformez vraiment partout, vous êtes un foutu chanceux.

Sur cette remarque il était facile de comprendre ou Haron voulait en venir, mais cela venait de son penchant très prononcé par la luxure, il avait posé cette question par curiosité ainsi que du fait que Haron aimait se mettre en avant en terme de sexualité, amusement ou encore toute autres raisons farfelues.
.
(Voila, j'espère que ça te conviendra... Désolé pour l'ancien post foireux ^^")
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-lagoon-rpg.forumgratuit.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: mauvaise humeur et potentiel nouveau départ (Colossus)   Lun 13 Mai 2013 - 19:28

La meilleure façon que quelqu'un se sente reconnu était qu'il soit impliqué d'une façon ou d'une autre dans un projet. Proposer à Haron de s'entrainer avec lui était une façon de lui montrer qu'il n'était pas si invisible que ça aux yeux des autres. Pas aux siens en tout cas. L'être humain était ainsi fait, il avait tendance à éviter les gens à problème afin que ces dits problèmes ne leur retombent pas dessus. Il était facile d'ignorer un problème mais cela l'était beaucoup moins d'y trouver une solution. Le jeune mutant avait clairement besoin d'être encadré et Piotr ne voyait pas pourquoi personne ne l'avait encore prit sous son aile. D'origine, il était reconnu comme étant un élève à problèmes mais plus on lui laissait de liberté, plus il ne ferait qu'aggraver les choses. Le priver de liberté n'était pas non plus la solution, il suffisait juste de le remettre sur les bons rails.

- Il ne dépend que de toi que ce soit une bonne chose ou non. A moins que tu ne penses que s'entrainer est une perte de temps ? Qu'en penses tu exactement ?

Il désirait avoir son avis sur la question afin que le mutant ne se sente pas contraint et forcé à effectuer cet entrainement. Peut-être qu'il se ferait de fausses idées et c'est grâce à son avis que le russe pourrait se faire une idée de la chose. Quoi qu'il en soit, Haron était quelqu'un de solitaire, cela se voyait aisément. Il recherchait sans doute cette solitude, se la créant davantage en provoquant tout ceux qui auraient pu éventuellement être des amis. Une attitude dangereuse mais qui n'existait sans doute pas sans raisons. Piotr s'intéressa aux diverses occupations du jeune mutant afin de pouvoir mieux axer ses actions futures. Si il pratiquait de la musique, il pourrait tout à fait en faire en groupe. Cela formait des liens en plus de créer de bons souvenirs. Mais Haron ne semblait pas tellement désireux de vouloir se lancer dans l'aventure qu'était un groupe de musique. Il ne savait pas plus ce qu'il désirait faire une fois ses études terminées. Il avait l'air d'être du genre à vivre au jour le jour.

- Je ne joue pas d'instrument mais je sais qu'il y a plusieurs élèves qui pratiquent la musique. Vous pourriez peut-être former le groupe de l'institut Xavier et concurrencer les autres groupes de la ville. Tu serais d'accord pour me faire une démonstration de ton talent ? Je ne suis pas un expert mais, comme tout le monde, j'apprécie la bonne musique. Quant à ton avenir professionnel, il est de toute façon entre tes mains, rien ne presse.

La musique adoucissait les moeurs d'après ce que l'on disait. Pour le russe, c'était plutôt l'art mais chacun son domaine de prédilection. Il aurait pu passer des heures à peindre ou dessiner sans voir le temps passer, tranquillement installé soit à l'extérieur ou encore dans la salle de cours où ils se trouvaient actuellement. Piotr proposa d'ailleurs à Haron de s'essayer pour un petit cours improvisé. Il y avait tout ce qu'il fallait à portée de main, il n'avait plus qu'à laisser parler son imagination. Mais le mutant n'avait pas l'air très emballé. Sans doute craignait il que le professeur ne le juge sur la qualité de son travail. D'après lui, il n'avait pas suffisamment touché au dessin pour pondre quelque chose de potable. Ce n'était pas comme si cela avait de l'importance aux yeux du russe.

- C'est à toi de voir mais ne t'inquiète pas, il n'y aura ni note ni appréciation. Et puis tu sais, l'art c'est simplement l'expression de ton être, cela ne peut pas vraiment être jugé par quelqu'un d'autre. Même si tu n'as pas peint depuis longtemps, cela restera une production personnelle, quelque chose qui vient de toi, ta façon de voir les choses. Pas besoin d'entrainement pour peindre ce que l'on veut.

Mais plutôt que de peindre, Haron s'interrogeait sur la capacité mutante du professeur. Celui ci se transforma donc pour lui donner un aperçu de l'origine de son pouvoir, estimant qu'un acte valait mieux que de simples mots. Il lui expliqua cependant de quoi il retournait, que son armure n'était pas juste faite pour décorer et réfléchir la lumière du soleil. Haron semblait étonné que leurs pouvoirs soient en partie similaire et posa une question des plus curieuse. Piotr n'y vit aucun double sens, étant loin d'avoir l'esprit mal placé, mais ne s'étonna pas particulièrement de cette question. Après tout, le mutant aurait pu ne transformer que l'un de ses bras par exemple, au lieu de tout son corps. Mais le russe ne voyait cependant pas en quoi il était chanceux.

- Je ne peux pas choisir une partie de mon corps à transformer. C'est tout ou rien. Mon corps le devient intégralement, y compris mes cheveux, tu vois ? Il lui désigna ses cheveux devenu aussi durs et que le reste de son corps, ayant perdus leur souplesse et leur air désordonné Mais en quoi consiste ton pouvoir finalement ? Tu veux bien me montrer ? On peut aller faire un essai dehors. Ici, on risquerait de casser quelque chose. Tu es d'accord ?


[Ce n'est pas grave mais tu n'étais pas obligé de tout refaire. Juste rajouter la partie manquante suffisait Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Haron Karzen

avatar

Messages : 322
Date d'inscription : 13/10/2011
Age : 26
Localisation : Institut

Fiche Tecnhique
Metier: Gérant d'un magasin d'instrument/Boxeur en ligue amateur
Age : 21 ans
Nationalité : américain

MessageSujet: Re: mauvaise humeur et potentiel nouveau départ (Colossus)   Jeu 16 Mai 2013 - 3:31

Bien évidement qu'Haron ne voyait pas l'entrainement comme une perte de temps, c'était même l'un de ses défouloirs par moment, lorsqu'il pouvait s'entraîner sans blesser personne. Il écoutait les paroles du X-men avant de lui répondre calmement.

- Non, l'idée me plait. Alors pourquoi ne pas essayer en effet.

Pour une fois que quelqu'un s'intéressait vraiment à lui, sans lui donner une amère sensation de mépris en arrière gout. Il se demanda, ce qui avait pu pousser Peter à vouloir lui venir en aide de la sorte, était-ce de la pitié ? Ou bien était-il juste gentil ? La deuxième réponse semblait être la plus réaliste dans ce cas là. En ce qui concernait sa passion pour la guitare, c'était plus un passe-temps qui le détendait qu'autre chose, il jouait souvent dans son coin de la guitare, en ce qui concernait les groupes, encore une fois, son club de foot était l'un des rare moment où il partageait une passion avec quelqu'un d'autre.

- Jouer avec les autres? J'y avais jamais vraiment pensé plus que ça, j'y réfléchirais oui.

En effet rien ne pressait pour son avenir professionnel, mais il valait mieux surveiller cela, car Haron avait aisément tendance à vivre au jour le jour, dans le sens où il laissait les jours passer pour improviser et ce à tel point, que l'on pouvait parfois se demander s'il pensait ne serait-ce qu'un instant à son futur, la réponse est "pas vraiment" en effet. Plutôt que de s'occuper un minimum de son avenir, Haron préférait largement se laisser aller dans les excès de plusieurs genres, la violence, le sexe et l'alcool faisaient presque partie intégrante de sa vie, surtout en ce qui concernait le sexe, Haron avait un sérieux problème avec cela, sans pour autant entrer dans le crime sexuel, mais si l'on découvre de quelle manière il mène sa vie de plaisirs charnels abusive et quelque peu malsaine, il serait facile de se rendre compte, qu'une désintoxication serait surement nécessaire.

Finissant d'aider Peter à poser le matériel, celui-ci lui expliqua que les peintures et dessins étaient une façon de s'exprimer, peut important la qualité du dessin ou de la peinture mais, sur l'instant, Haron ne tenait pas trop à dessiner, encore trop peu intéressé par l'idée. Aussi incroyable que cela paraisse pour lui, Peter n'avait absolument pas compris que le jeune homme faisait référence à cet endroit bien spécifique de l'anatomie masculine, il n'y avait rien de grave, mais Haron trouvait relativement incroyable que le professeur n'ait pas compris ce que voulait dire le jeune rebelle. Sur ce, Haron comprit tout de même, que son pouvoir était pour le corps complet d'un seul coup, puis l'homme de fer lui proposa de lui montrer la vraie nature de son pouvoir, Haron hésita un instant, se demandant s'il pouvait le faire... Puis il se dit qu'au final, il n'y avait pas de différence qu'avec d'autres mutants.

-Bon et bien... En effet dehors ce sera mieux. Parce que c'est un peu... Spécial en soit.

La-dessus il s'en alla dehors, accompagné de Peter qui allait avoir droit à un spectacle que l'on ne croise pas à tous les coins de rue. Il se retrouva dans une partie de l'institut, plus à l'écart des regards, plutôt que de risquer de se retrouver encore une fois sans vêtement, comme à chaque rare métamorphose, il retira une grande partie de ceux-ci, ne gardant que son caleçon. Il commença à se métamorphoser et très rapidement ses muscles enflèrent de manière disproportionnée, devenant de plus en plus gros, le bruit de ses tissus organiques s'étirant, se déchirant pour se reformer sous la forme d'un muscle toujours plus imposant, son allure devenant étrangement bovine, ses dents devenant d'imposants crocs acérés, ses cornes jaillissant presque instantanément, s'adaptant juste à la taille grandissante du jeune mutant. En quelque seconde, le jeune homme était devenu un imposant monstre velu, armé de cornes faites pour empaler l'ennemi. Autant le dire, Haron était devenu clairement une bête, de taille incroyablement imposante, un air sauvage dans son allure physique.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-lagoon-rpg.forumgratuit.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: mauvaise humeur et potentiel nouveau départ (Colossus)   Sam 8 Juin 2013 - 12:02

Piotr détestait forcer ses élèves. En tant que professeur, il estimait que forcer quelqu'un à faire quelque chose qui ne lui plaisait pas donnerait forcément un mauvais résultat. Parfois, il fallait pousser un peu les gens pour qu'ils trouvent la motivation mais le russe préférait que les gens en trouvent la force en eux même. Cependant, il n'eut pas besoin d'insister pour que Haron accepte de s'entrainer avec lui. C'était la preuve qu'il n'avait pas baisser les bras et qu'il ne contentait pas de ses acquis. Haron était un élève comme un autre, il avait juste eu le malheur de se faire manipuler et Piotr ne voulait pas que cette mésaventure le rabaisse ou l'empêche d'avancer et de se construire l'avenir de son choix.

- C'est bien, tu as une bonne mentalité. Pour être franc, je dois t'avouer que je craignais que tu ne baisses les bras après ce qui t'est arrivé. Mais je vois que tu es un battant. Ne perd jamais cette étincelle quoiqu'il arrive. Tu n'es pas tout seul, Haron.

Et puisqu'il n'était pas seul, c'était l'occasion ou jamais qu'il se rapproche d'autres élèves. Il aurait ainsi la preuve que malgré ce qu'il avait fait, les élèves ne le rejetteraient pas. Car finalement, c'était lui qui s'isolait et qui faisait en sorte que personne ne l'approche. A cause de son comportement, il bloquait lui même sa relation avec les autres. Il ne s'en rendait certainement pas compte ou alors il le faisait volontairement afin de ne s'attacher à personne. Quoiqu'il en soit, Piotr estimait que rester seul n'était jamais bon. Puisque Haron était musicien, c'était le meilleur moyen pour lui de créer des liens avec d'autres élèves musiciens. Là encore, le mutant n'avait pas l'air d'y avoir pensé plus que ça, son côté solitaire ressortant de plus belle.

- Tu peux toujours essayer pour voir ce que ça donne. Certains ont même des partitions, tu pourrais leur demander de t'en prêter pour étendre ton répertoire. Je serais curieux de savoir ce que tu sais jouer d'ailleurs.

Piotr l'incita à dessiner mais Haron n'était pas tenté pour le moment. L'art était comme le reste, si l'envie ne venait pas, il ne fallait pas se forcer. Pour le géant, c'était là un magnifique exutoire dont il ne pouvait se passer. Cela lui permettait de représenter les choses auxquelles il pensait, à leur donner vie. Il serait en tout cas ravi de voir un nouvel élève dans ses rangs. Mais visiblement ce ne serait pas pour tout de suite. Au moins, Haron savait qu'il était le bienvenue, quelque soit son niveau. Pour le russe, l'art n'était pas question de talent mais d'imagination. Cependant, même si il avait une imagination sans bornes, il ne comprenait pas où Haron voulait en venir lorsqu'il lui posait des questions à propos de sa mutation dont il venait de lui faire la démonstration. Même si Piotr était l'exemple même du mot virilité, il conservait un esprit assez innocent et ne voyait aucun double sens.

Pas gêné donc par les questions, il questionna à son tour le jeune mutant. Leurs mutations étaient similaires mais le jeune homme semblait cacher autre chose. Piotr l'invita donc à se rendre dehors afin qu'ils se jaugent. Il ne s'attendait pas à ce que l'élève retire ses vêtements mais il n'en fut pas spécialement surpris pour autant. Après tout, lorsqu'il s'agissait de transformation, il était rare que les vêtements survivent. Piotr en savait quelque chose puisque lorsqu'il ne portait pas de vêtements élastiques, il retrouvait souvent ses tenues en lambeaux. Par chance, sa tenue de X-men était extensible. Haron changea soudainement de forme, devenant plus animal qu'humain. Pour une fois, Piotr trouva quelqu'un plus grand que lui et il dut lever les yeux pour pouvoir croiser les siens. Mais c'était comme si il ne le voyait même plus. Doucement, le russe s'approcha du mutant, toujours sous sa forme de métal qui reflétait le soleil. Haron ressemblait à s'y méprend au minotaure des légendes.

- Impressionnant. Je ne t'avais jamais vu prendre cette forme. Tu la caches ?

Posant la main sur le cuir de l'animal, il constata à quel point il avait pris du volume. Mais gagner en masse ne faisait malheureusement pas tout. Piotr était surpris de ne jamais avoir vu cette forme avant et supposa qu'il devait en avoir honte ou quelque chose comme ça. Un mutant ne devait jamais renier ce qu'il était sous peine de mal finir. Qu'en penseraient les élèves si ils le voyaient ainsi ? Ils ne seraient sans doute pas choqués, habitués à voir de drôles de transformations à longueur de temps.

- Parle moi de tes forces et de tes faiblesses, que je sache à quoi m'en tenir. Enfin, si tu veux bien.
Revenir en haut Aller en bas
Haron Karzen

avatar

Messages : 322
Date d'inscription : 13/10/2011
Age : 26
Localisation : Institut

Fiche Tecnhique
Metier: Gérant d'un magasin d'instrument/Boxeur en ligue amateur
Age : 21 ans
Nationalité : américain

MessageSujet: Re: mauvaise humeur et potentiel nouveau départ (Colossus)   Sam 8 Juin 2013 - 23:33

Le X-men se montrait incroyablement compréhensible, le jeune mutant ne savait même pas pourquoi il se montrait aussi gentil avec lui, jusque là, il avait plutôt l'impression que tout le monde faisait la course pour savoir qui serait le premier à lui tomber dessus lorsqu'il faisait une bêtise, que personne ne s'intéressait à lui. Au final, enchaîner toujours plus de bêtises qu'il n'en faisait à la base, n'était-il pas seulement un moyen pour lui de se faire remarquer et d'intérieurement appeler à l'aide ? Surement, mais il ne fallait pas se leurrer, Haron était un garçon violent par nature, forgé par les coups de son propre père qui l'avait battu pendant de nombreuses années, le jeune homme encore humain à l'époque ne répondant pas à ses coups et se contentant d'encaisser, même lorsqu'il était un adolescent déjà fort et qu'il avait appris à se battre à force de se faire agresser dans les rues les moins bien fréquentés et aussi provoquer les loubards de la ville, se retrouvant bien souvent seul contre des groupes entiers, cela avait forgé une forte résistance à la crainte de son ennemi et surtout, savoir rester attentif, dû au fait que fermer les yeux de peur, pouvait rapidement finir en un coup de couteau placé par surprise.

- Ben heu... Vous êtes le premier qui me demande un truc comme ça et enfin je... ça me... ça me fait vraiment plaisir que vous soyez aussi cool avec moi. Jusque la j'ai jamais été très apprécié et... Bon oui j'ai pas fait grand-choses pour mais... Je sais pas... Ch'uis pas à l'aise quand on m'demande de me montrer plus ouvert, j'ai un peu de mal à faire ça à vrais dire, je sais même pas par ou commencer ni comment aborder la discussion.

L'homme de métal lui proposait plein d'idées pour ce faire de nouveaux amis, en fait d'un seul coup Haron eu l'idée de lui parler de Dany et de l'équipe de foot, peut être que parler de cela aiderait les choses à avancer, mais était-il une bonne idée de dire que Dany était au courant qu'il était un mutant? Il décida que Piotr étant le premier à lui avoir montré tellement de gentillesse qu'il valait mieux s'ouvrir un peu plus. L'idée de jouer dans un groupe de musique n'était pas déplaisante d'ailleurs, mais le faire dans l'institut l'inquiétait étrangement beaucoup plus que de jouer avec un groupe extérieur, mais peut-être fallait-il qu'il se force un peu plus pour tenter de faire passer la pilule de l'été dernier. Après tout, vu comment se comportait l'homme à son égard était d'une incroyable maturité, il l'encourageait, tenait de lui remonter le morale, il devait donc se montrer digne de la confiance que le grand mutant semblait lui donner.

- En fait... Y a un truc que j'ai pas dit... En fait je joue dans une équipe de foot depuis... Pas mal de temps déjà. Je suis assez proche du capitaine de l'équipe, Dany, c'est quelqu'un de très bien, c'est une équipe à l’extérieur dans la ville, notre équipe s'appelle les BlackBulls et justement Dany est un humain normal et... Enfin je... Il m’accepte vraiment comme je suis... Ce que je veux dire... C'est que... Dany m'a prit avec lui... et... Il sait que... Je suis mutant. C'est moi qui lui ait révélé ma vraie nature en fait.


Cette fois c'était dit, Haron venait de révéler quelque chose dont il avait peur que Piotr ne réagisse mal, comment prendrait-il le fait qu'Haron ait révélé à un simple être humain qu'il était un mutant? Il avait en effet prit un gros risque en faisant une telle chose, mais jamais Dany n'avait changé son attitude à l'égard du mutant, même il s'était extrêmement rapproché de lui avec le temps et avait été le premier à vraiment avoir une certaine autorité sur lui, surveillant son alimentation, le motivant à s'entraîner plus souvent, à renforcer sa force de simple humain pour ne pas avoir trop recours à son pouvoir et ainsi donc l'économiser. Mais une chose était sur, Haron prenait tellement au sérieux son rôle de protecteur de protecteur de Dany sur le terrain, qu'il voulait le protéger même dans la vie civile quand il le pouvait.

- Mais en ce qui concerne la musique... JE veux bien tenter le coup... Je pourrais vous faire écouter ce que je joue si vous voulez bien.... Vous pensez que je pourrais jouer un morceau ou deux pendant une fête à l'institut?


Par contre, en ce qui concernait, un autre point tel que l'allusion d'Haron à la potentielle métamorphose de l'anatomie intime de monsieur muscle en métal fondu, il était toujours aussi dur de croire qu'il n'avait pas saisi ou voulait en venir le jeune homme, il voulait savoir a cent pour cent si Piotr se transformait ou non dans le slip, au pire il lui demanderait de manière direct, au risque de paraître louche et un peu trop pervers.... Ha non mais oubliez, il est pervers. Il tentait même d'imaginer le résultat, il fallait dire que dés que le thème était le sexe Haron faisait une fixation là-dessus, en même temps il fallait dire, il faut connaitre l'animal, à coucher de tous les côtés, avec de parfaits inconnus, Haron qui avait son petit Harem secret de pas mal de monde et qui faisait la fête dans des boites de nuit spécialisées. Cependant il préféra attendre un peu avant de revenir là-dessus.

Il finit par lui montrer sa forme bestiale un énorme minotaure au crocs imposant avec ses deux petits yeux noirs (Budubudu, Ce pokémon à évolué, Haron évolue en grosse bête à poils XD). En effet il arrivait sous cette apparence à surplomber Piotr, ses muscle saillant, sa respiration était forte, faisant presque penser qu'il n'était plus lui-même, mais il était bien là, sous cette masse de muscle, cette apparence transpirant la férocité et la sauvagerie contenue. Cependant Haron était en parfaite possession de ses moyens, sa voix étant totalement différente que sous forme humaine, elle était rauque et d'un aspect très primitif, grave et profonde, il semblait racler sa gorge en parlant.

- En fait... Heu... Je sais pas comment réagirait les autres en me voyant comme ça. Je suis plus fort, plus résistant que la normal. Mais j'ai quelque défaut dont un gros, je suis moins agile, je peux moins facilement changer direction en pleine charge mais surtout...


Avant de terminer sa phrase il reprit sa forme humaine, afin de ne pas trop se faire remarquer et puis il n'avait pas besoin de la garder pour l'instant, puis enfin il finit sa phrase... Encore totalement, le caleçon étant au sol en plusieurs morceaux avec quelques poils de minotaure.

- Le vrai problème c'est... Que sous cette forme et bien... Je n'y vois pas grande chose. Tout s'obscurcit autour de moi, j'ai l'impression qu'une fumée noire recouvre mes yeux et au final, je ne fais que tenter de distinguer les formes qui m'entourent, mais c'est pas toujours évident. Sur ce attendez, je me rhabille.


En effet Haron prit le temps de se rhabiller vite fait, remettant ses vêtements sur lui et enfin pour finir, il remit ses cheveux en place, ceux-ci semblant ne pas trop se rebeller. Soudain il semblât hésiter, comme gêné par quelque chose, était-ce le fait que pendant un cours instant alors qu'il n'avait plus de vêtements, Piotr ait pu voir les cicatrices dans son dos, qui lui venait des violences de son père, le fait d'être nu devant un autre homme, non surement pas, étant donné que le garçon avait été nu devant d'autre homme... Pour des situations totalement différentes sur lesquels nous ne nous étendrons pas plus longtemps, puis enfin il crachat le morceau.

- Bon ok, je pense que je suis pas loin de la vérité... Mais je veux une réponse, considérez ma question comme de la simple curiosité s'il vous plait... Je crois que vous n'avez pas bien compris ma question précédente... Sur votre transformation ce que je me demandais vraiment c'est... Quand votre corps augmente de volume et que vous devenez entièrement en métal... Je voulais aussi savoir... Si pendant le procédé, votre appareil génital subissait les mêmes modification, est-ce que votre entre-jambe deviens aussi en métal et augmente de volume, non parce que si j'ai pas de réponse, cette question va vite devenir une obsession.

Il fallait dire que le jeune homme avait toujours été spécial, ayant de bien drôle de priorité.

(Hrp: Cherche pas c'est Haron XD lui et tout ce qui se rapporte au sexe... Une histoire d'amour XPPP)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-lagoon-rpg.forumgratuit.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: mauvaise humeur et potentiel nouveau départ (Colossus)   

Revenir en haut Aller en bas
 

mauvaise humeur et potentiel nouveau départ (Colossus)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 01. Episode n°1 ; Un nouveau départ
» Petite Ode ○ La chanson du désespoir où la mélodie d'un nouveau départ ?
» De fort mauvaise humeur
» Une fin signifie seulement un nouveau départ...[Mahiru et Dan]
» A l'aube d'un nouveau départ [AJ Lee]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men : Sentinel Project :: L'Institut Xavier :: Partie Supérieure :: Hall d'entrée-