X-Men : Sentinel Project

Entrez dans un univers où l'homme est à l'aube de son évolution ! Image 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
anipassion.com
Partagez | 
 

 Proposition à caractère sexuel (Pv Hypermusic)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ryan Smith

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 01/04/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Barman
Age : 22
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Proposition à caractère sexuel (Pv Hypermusic)   Lun 11 Mar 2013 - 8:52

Pouah ! Putain quelle nuit… wow attendez faut que j’vous raconte ! C’est assez extraordinaire là, même pour moi !

Bon bon bon, ça commence bien classique, quand Ryan travaillait voyez et bon il pensait que la soirée allait être vraiment dégueu, pas de meuf pas de bel âtre aux yeux d’azurs ou… aux yeux de quoi que ce soit voyez. Mais la soirée lui réservait une superbe surprise en l’apparence d’une magnifique femme, un trésor des cieux, un cadeau fait par les dieux pour les humains, pauvres et pathétiques, qui se permettaient de fouler cette terre. Une femme qui pouvait d’un clignement d’yeux ou d’un claquement de doigts mettre à genoux une armée complète. Une femme qui… bon vous voyez le concept ? On peut continuer ? Bien.

N’empêche, cette femme, pour Ryan, reste une légende. Vous savez, dans la vie du barman, les femmes passent et disparaissent dès qu’il s’en lasse. C’est ainsi que sa soif perverse reste assouvie. Son don n’est qu’un outil pour une soif caractéristique qui l’assaille en tout temps. C’est ainsi, il est à la merci des élans de son corps. Terrible fléau… mais pas quand ça permet de connaître Kiara Alarie.

Oh mon dieu, vous ne pouvez pas poser votre regard sur cette femme sans l’oublier, c’est impossible. Si vous avez déjà eu la chance de vous pointer dans une soirée qu’elle animait, le simple son de sa musique est si exquis qu’il vous rend tout simplement dépendant à ces mélodies. Elle manie la musique comme personne, elle est et reste la déesse de la musique. Il ne faut pas oublier une chose cependant : en plus de ses talents, c’est une femme… tellement chaude qu’un tison ardent n’en serait que froid comparé à elle. Elle possède une chaleur si intense et si jouissive qu’il devient impossible pour Ryan de cesser d’y penser.

Mais bon tout ça c’est bien beau, mais ça résume simplement un fait : ils se voient une fois de temps en temps, et lorsqu’ils le font ils baisent. Mais pas n’importe comment : c’est un art charnel mêlé à une passion animale et sauvage dans lequel ils jouent tous les deux un rôle des plus divin. Et c’est ce qui vient de se passer. Quoique pour une fois, aussi surprenant que ce soit, ils sont tous les deux dans le lit le lendemain matin. Rare non ? D’habitude au moins l’un des deux est trop épuisé pour regagner la chambre de Ryan, et normalement c’est le barman justement qui est trop épuisé par les prouesses de sa compagne. Cependant la nuit dernière, utilisant ses dernières forces, il avait tout de même pris sa douce dans ses bras pour l’amener dans le lit, l’ayant fatigué plus que jamais. Il s’était ensuite couché près d’elle, l’enlaçant presque… amoureusement ? Nah, quand même pas. Quoique…

Bref, toujours est-il que le lendemain matin, Ryan, premier réveillé, se leva pour descendre doucement en bas. Enfilant un caleçon rapidement, il entreprit de faire un déjeuner, un sourire béat aux lèvres. Après tout, il était rare que ses compagnes ne le satisfassent à ce point, et Kiara était une légende pour lui. Qu’elle soit capable de lui procurer autant de sensations dépassait toute logique, mais il n’y avait pas de logique dans cette relation qu’ils partageaient pas vrai ?

Bref, il prit tout son temps pour faire un déjeuner complet, toasts nutella, bacon, œufs, jus d’orange, fruits frais, café, bref tout ce qu’il trouvait dans son frigo qui pouvait faire office de déjeuner. Quittant rapidement sa cuisine, il remonta les marches menant à sa chambre ou Kiara semblait se réveiller doucement. Rêvait-elle encore ? Déposant l’assiette sur la table de chevet, il posa sa main doucement sur son épaule, murmurant :


-Hey sexy… il faut que tu te réveilles là… j’nous ai fait un déjeuner… aller…

Les réveils étaient toujours difficiles… c’était comme ça, l’épuisement général ça menait souvent à ça.

_________________
Pouvoir passif de Ryan: Lorsque Ryan vous regarde ou qu'il vous touche, l'attitude que vous auriez normallement envers lui augmente d'un cran. Quelqu'un de méfiant reste méfiant, mais il l'est moins.



Dernière édition par Ryan Smith le Lun 18 Nov 2013 - 19:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hypermusic

avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 07/06/2011
Age : 21
Localisation : Ouyapatagueul

Fiche Tecnhique
Metier: DJ, musicienne
Age : 23
Nationalité : Québécoise

MessageSujet: Re: Proposition à caractère sexuel (Pv Hypermusic)   Jeu 23 Mai 2013 - 21:59

BON.

Alors que la journée semblait moche de chez moche, j’essayais de penser à quelque chose qui pourrait me remonter le moral, quelque chose de bien satisfaisant et… Et… à caractère sexuel. Pourquoi suis-je venue au monde avec une libido aussi grande? Pourquoiii?? Parce que je suis venue au monde avec les moyens de satisfaire cette libido démesurée. Quels moyens? Bah, premièrement, je suis une beauté fatale, j’ai les cheveux mauves, j’ai des seins naturellement géniaux, un cul d’enfer et par-dessus ça, je suis une mutante. Qu’est-ce que vous voulez, c’est pas ma faute, je suis née comme ça!! En fait non, je ne suis pas née avec cette paire de seins qui font tourner toutes les têtes bien calés dans mes petits corsets, mais on comprends le principe, oui? BON. Je peux pas tout avoir à la naissance, sinon ben… Hehehe, vous imaginez un bébé avec une paire de seins taille D? Marrant.

Donc, j’essayais de me changer les idées, je m’emmerde, j’ai rien à faire ce soir vu que j’ai travaillé les 5 derniers jours ils m’ont dit de retourner chez moi, prendre un peu de repos. Je sais pas pourquoi les gens croient que je vais m’endormir ou quoi que ce soit, genre, dormir? Arrêter de penser consciemment, arrêter de créer de la musique, arrêter de boire du café, de se promener dans les rues, arrêter de bouger?? Bref, y’a des fois où il faut bien – après une bonne partie de baise par exemple, faut bien dormir un peu, mais sinon, dormir c’est pour les faibles. Dormir, c’est stupide. C’est pour les vieux, ou pour les gens ennuyants. Alors moi, je ne dors pas!! Non non non, je vais travailler, même si pour moi jouer dans la tête des gens en créant de la musique c’est pas la définition normale de travailler, parce que c’est juste trop drôle. Les voir bouger sous mes ficelles, voir des bagarres éclater, des couples se former et s’entre-tromper, se croiser et décroiser, des sourires enjoués ou inquiets… Bref, j’ai pas envie de dormir. J’ai envie de faire quelque chose, j’ai envie de marcher en premier. Alors ben je vais aller marcher. Je mets des supers bottes en cuir super sexy et je me promène avec mon super cul dans des leggings de latex super moulants et un corset qui dévoile une partie de mon ventre, une veste de cuir pour me couvrir les épaules et munie de ma seule hotness pour me tenir au chaud, je vais aller marcher parce que mes patrons pensent que je vais *dormir*. Hehehe.

C’est drôle, quand je sais pas quoi faire je pense à une chose en particulier – après la musique bien entendu, c’est aller voir un beau mec et baiser toute la nuit. Ouais, je sais, c’est étrange venant d’une femme, mais que voulez vous… Non, les femmes ne sont pas chastes et pures de nos jours, faut arrêter de juger selon la bible bande de vieux cons ou de jeunes imbéciles bourrés de préjugés. Pendant que les hommes ont encore le droit moral d’aller mettre leur queue n’importe où, les femmes sont sensée se tenir avec une aspirine bien serrée entre les genoux. Ouais c’est ça, l’aspirine va plus me servir à me guérir des lendemains de veille difficiles.

Bref, mes pas me dirigent vers le Stonedge, où je sais qu’un mec trop chaud pour les humaines normales m’attend. Je rentre dans le bar et à peine y suis-je rentrée que j’entre dans la musique ambiante pour que tous m’admirent et aient envie de moi, pour que tous aient une vibration de luxure et que l’ambiance soit sexuellement tendue, que l’on soit entouré de velours sensuel et tout le tralala. Une belle ambiance de fièvre sexuelle et je me dirige avec l’attitude de la prédatrice de mâles que je suis vers mon homme, enfin, pas vraiment mon homme, mais ce soir il le sera. Je sais que je ne devrais pas le manipuler ainsi, mais c’est pas ma faute s’Il m’attire autant! Alors tant pis, me voici devant lui avec l’attitude de tigresse qui me caractérise si bien. Un legging de latex noir moule parfaitement mes courbes, un talon haut fermé mais qui se termine en lacé jusqu’au genou… Bref, j’ai l’air de ce que je suis, une déesse. L’humilité? Meh, pas pour moi.

Bon, comme le but n’est pas de vous décrire ce qui s’est passé durant cette nuit oh combien torride, de toutes façons vous savez déjà sûrement que moi et Ryan, c’est comme le kamasutra version 2.0, revu et amélioré. Le pire, c’est que ce mec peut tenir aussi longtemps que moi! Voilà donc pourquoi j’avais envie de le voir hier. Enfin, j’imagine que dans le demi-sommeil comateux dans lequel je me trouve, c’est à tout ça que je pense. Je repasse le film de notre soirée d’hier, son sourire quand il m’a aperçue, la chaleur de ses lèvres quand, sans me soucier des gens qui nous regardait, je l’ai embrassé à pleine bouche, le velours de sa langue... Je dois avoir un petit sourire au visage.

Mais en ce moment, quelque chose d’étrange se produit. Une odeur qui n’a pas sa place dans ce genre de rêverie s’infiltre, brouillant un peu mes souvenirs avec une idée de bacon. Autre chose aussi, le genre de trucs qui accompagnent le bacon, mais là, il y a du bacon.

BACON.

J’ouvre les yeux en sursaut et je vois la bête magnifique qui m’a tenu compagnie se tient à côté de moi avec un plateau, d’où l’odeur troublante dans mes rêveries de réveil comateux. Bacon!!! Je lui fait un grand sourire et me redresse à moitié, mes yeux se fixe maintenant sur l’assiette de bacon, et peu importe ce qui s’y trouve d’autre, ma main plonge directement dans le plat de cette délicieuse viande croustillante et salée. Je me laisse retomber dans les oreillers et ferme les yeux de bonheur en savourant ce… délice, je ne sais quoi dire, cet homme est de plus en plus parfait. Baise et bacon, le meilleur mélange qu’une femme comme moi peut espérer.

« Bon matin, ô dieu de la baise et du bacon! »

Un sourire bienheureux prends place sur mes lèvres. Ce serait génial si je pouvais me réveiller chaque matin comme ça, ou du moins plus souvent. Maintenant que je dois rester à la Confrérie, après mes incidents répétés avec mon ex-propriétaire, si je pouvais me trouver une place comme celle-ci ce serait simplement trop génial. Mais bon, on ne peut pas tout avoir dans la vie, et je crois que même si je lui demandais, ce serait un peu étrange de vivre sous le même toit… Je veux dire, je m’en fout un peu de le voir avec ses conquêtes, je compte en ramener aussi, mais est- ce que ça deviendrait tendu au bout d’un moment? Peut-être, peut-être pas, peut-être que ce serait une expérience géniale et qu’on ferait des concours de qui fait crier son partenaire le plus fort, mais je ne sais pas… Ça pourrait finir en gros malaise aussi. Et il baise trop bien pour que ça finisse en malaise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Smith

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 01/04/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Barman
Age : 22
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Proposition à caractère sexuel (Pv Hypermusic)   Mar 2 Juil 2013 - 21:53

« Bon matin, ô dieu de la baise et du bacon! »

-Enfin quelqu’un qui me reconnaît à ma juste valeur !
s’exclame le barman en riant. Quoique, malgré tout ce que je peux faire, ça ne serait rien sans la déesse de la musique, ajoute-t-il avec un clin d’œil.

Le barman se rapprocha doucement d’elle, l’assiette toujours bien en équilibre dans une main, l’autre appuyé sur le mur derrière Hypermusic, refermant ainsi doucement l’espace entre eux. Évidemment il ne pensait pas l’embrasser… pas tout de suite du moins. Il allait lui laisser le plaisir de profiter de son délicieux bacon. N’empêche qu’il souriait, un sourire franc et simple, qui ne cachait aucune arrière-pensée. Si toutes ses conquêtes ressembleraient un minimum à la belle Kiara Alarie, ils n’y auraient aucun homme insatisfait dans le monde… en tout cas, certainement pas lui.

Pigeant lui aussi dans le repas après quelques secondes, il en profita pour glisser son regard sur le corps nu qui se tenait devant lui. Même si elle s’était recouchée après avoir attaqué le bacon en traître, la mince couverture dévoilait bien ses formes des plus ardentes. Ryan ne pouvait pas s’empêcher de penser qu’il avait tout une chance de l’avoir rencontré, ou enfin, qu’elle soit venue à lui. Le pire dans tout ça, c’était que son don ne lui avait servi à rien ou presque : Kiara n’avait eu besoin que de le voir et de décider qu’elle se tapait un barman cette soirée-là et le sort en avait été jeté.


Après un court silence où le barman ne se gênait pas pour la dévorer du regard, il déposa l’assiette sur la table de chevet, laissant tout son temps à sa douce compagne de se réveiller en douceur. Lui-même sentait une fatigue et une faiblesse modérée dans tout son corps, signe du travail… euh… non pas travail euh… de l’effort voilà, fait la veille pour éveiller ses sens aux mouvements de sa déesse musicale. Il avait réussi à l’épuiser, c’était déjà pas mal. Il se recoucha donc doucement à ses côtés, ne se gênant pas pour faire glisser la couverture un peu plus bas et la caresser doucement, la tête appuyé dans sa main, regardant avec plaisir le spectacle qu’offrait sa peau nue.

-Va falloir que tu m’expliques certaines choses hein… hier tu m’as fait des trucs… dont je comprends même pas, avec le recul, comment c’est… physiquement possible, dit-il, encore impressionné des performances de sa compagne.

Il décida de la laisser se reposer encore, se levant doucement, sa main effleurant le petit bout de peau rose de ses seins au passage. Il prit une paire de jeans dans l’un de ses tiroirs doucement avant de se diriger vers la salle de bain. Une douche lui ferait le plus grand bien, et peut-être aurait-il la chance de voir Hyppy le rejoindre. Rien ne lui permettait de deviner le caractère de sa belle compagne, car elle pouvait autant être une femme fatale, aussi douce que le miel, mais pouvait aussi se révéler être un torrent de passion ardent, aussi indomptable que l’ouragan. Bref, une femme parfaite quoi.

_________________
Pouvoir passif de Ryan: Lorsque Ryan vous regarde ou qu'il vous touche, l'attitude que vous auriez normallement envers lui augmente d'un cran. Quelqu'un de méfiant reste méfiant, mais il l'est moins.



Dernière édition par Ryan Smith le Lun 18 Nov 2013 - 19:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hypermusic

avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 07/06/2011
Age : 21
Localisation : Ouyapatagueul

Fiche Tecnhique
Metier: DJ, musicienne
Age : 23
Nationalité : Québécoise

MessageSujet: Re: Proposition à caractère sexuel (Pv Hypermusic)   Jeu 17 Oct 2013 - 20:00

« Si je te dévoile mes secrets, je te sais bien capable d’aller voir ailleurs après! Non non, chéri, je me dois de garder un peu de mystère encore. »

Quoique je sais bien qu’aucune autre femme que moi ne serait capable de faire les mêmes choses que moi. Incapable de reproduire mon art, parce qu’aucune n’est capable de créer des vibrations de pur plaisir, de créer un gémissement si parfait que l’excitation ne peut qu’augmenter, aucune femme ne peut égaler la déesse de la musique. La main sur sa poitrine ne fait qu’effleurer et une chair de poule se dessine sur ses bras, la peau se dresse et une petite étincelle se réveille, malgré la fatigue de son corps et de sa tête. Si seulement chaque matin pouvait se ressembler… Peut-être pas chaque matin, mais on s’entend, plus souvent. Avec moins de morveux qui courent dans les corridors en gueulant comme des cons, jusqu’à ce que je supprime leurs voix de la trame sonore.

Mais non, en ce moment, c’est le calme, le bacon, le beau mec, ses caresses, mon corps, son corps, un lit confortable, du bacon, des oreillers en plume, du bacon, la tranquillité, du bacon…. Du bacon. Il y a beaucoup de choses à laquelle il faut que je réfléchisse, mais en ce moment la seule chose qui est capable de captiver mes neurones c’est l’idée de rester ici. Dans son lit. Avec du bacon. Lui, moi, lit, bacon, je ne vois pas où le problème serait. Peut-être qu’il se lasserait de moi? Mais non, c’est impossible que quelqu’un puisse se lasser de Kiara. Quelqu’un qui se lasse de la virtuosité?

Mais on peut se lasser de voir toujours le même visage. Même si je considère Ryan comme étant le maître de l’art de l’amour, je ne crois pas être capable de me contenter d’un seul homme pour le reste de mes jours. Même s’ils sont moins bons, il est important de changer pour des hommes différents, simplement pour chasser, pour trouver de nouvelles proies, pour le plaisir de savoir que l’on est la plus désirable, alors bon… Il faut changer de proie dans la vie.

Mais, mais, mais, où il va?? Pourquoi sa superbe et douce peau se recouvre d’un jean fashion qui lui moule le cul de manière superbe? Pourquoi? Ah, je vois… Il prend le chemin de la salle de bain et j’entends le bruit de l’eau qui coule, mais pour entendre ce bruit aussi distinctement, il doit avoir laissé la porte ouverte. C’est une invitation à mon égard, il veut que je vienne. Dans la douche. Dans tous les sens du terme. Enfin, peut-être pas, mais c’est fort probablement ce qui risque d’arriver. Le problème, c’est qu’il me reste encore l’assiette de bacon. Douche, bacon?

Pourquoi pas les deux?

Non, je n’entre pas dans la douche avec l’assiette de bacon, je doute que du bacon mouillé soit très goûteux. Bref, j’entre dans la douche, je commence à le minoucher et je fais exprès pour le tourner dos à moi, le caresser par en arrière d’une main tandis que l’autre va subtilement chercher un bacon dans l’assiette. Deux tranches a la fois, j’enfourne ce délice salé pendant que je m’occupe d’un autre genre de délice bandé.

Je m’amusai ainsi un moment encore un moment, tout va bien, tout va très très bien jusqu’à ce je laisse tomber une tranche – ô sacrilège, de bacon. Dans la douche. F*ck. Bravo la déesse de la musique, un 10 pour la subtilité! Je vois lentement la tranche de bacon voguer sur un ruisseau d’eau vers le drain, chose que Ryan ne manquera pas de remarquer. Enfin, je crois qu’il ne manquera pas de remarquer. Sauf, sauuuuuf, si je le distrait!! HAHA!!

OPÉRATION DISTRACTION ENCLANCHÉE!!

« Ryan, j’ai quelque chose à te demander. »

Ce genre de phrase, dit par la fille qui est en train de… bref, dit par une fille dans la situation dans laquelle je suis, ca augure toujours mal. Cependant, n’allez pas imaginer que je vais le demander en mariage ou quoi que ce soit! Non, j’ai une idée de ce que je vais lui demander pour le distraire de la tranche de bacon qui doit probablement être coincée dans la grille du drain. Je le retourne, pour qu’il me fasse face (je me suis assurée de n’avoir aucune miette de bacon autour de la bouche, ne vous inquiétez pas, l’opération distraction est minutieusement prép… improvisée. )

« T’inquiète pas, je veux pas te marier ni que tu t’engages, c’est juste que j’ai besoin d’un endroit où vivre… Tu sais, le manoir de la Confrérie est remplie de petits morveux et je peux jamais ramener quelqu’un, ça commence à me frustrer un peu… »

Un grand soupire suivi d’un sourire coquin, je le regarde dans les yeux, dans ses si beaux yeux, son visage encadré de grande mèches noires mouillées, son corps de dieu grec ruisselant d’eau, je… je… je crois que j’ai un faible. Il est mon homme chouchou. Ca y est, je l’ai dit, c’est mon préféré de tous les hommes que j’ai bien pu me faire.

« Je sais que tu aimes les plaisirs de la chair (un regard concupiscent, c’est-à-dire très très coquin, lui est jeté avec toute la force de ma féminité prédatrice et sexuelle) autant que moi, je ne te demande aucun engagement, juste une chambre d’amis quelque part dans laquelle je pourrai ramener des hommes et des femmes. T’inquiète, y’aurai jamais de chèvre. »

Je crois que j’ai réussi à le distraire. Puis, d’un coup, l’énormité de ce que je viens de faire me rattrape. Je voulais simplement dire des bêtises pour le distraire, mais j’imagine que mes pensées de ce matin me rattrapent maintenant, au pire moment où elles auraient pu m’attraper. Je voulais dire des bêtises?? Eh bien voilà, bêtises exponentielle, je me donnerais bien une main d’applaudissement. Et si jamais il le prenait au sérieux, et qu’il se fâchait contre moi pour lui avoir demandé ça??? NOOOON!!! Je ne veux pas perdre mon pénis préféré!!! Ce serait vraiment trop injuste de perdre cette être de perfection masculine à cause d’une simple tranche de bacon… Pourquoi… Pourquoiiiii… Je suis une imbécile finie… FINIE, VOUS DIS-JE!!!

Mais bien sûr, rien de ce raisonnement ne paraît dans mon visage, je garde mon sourire, mon regard, mon expression… et j’attends sa réponse.

Quoique, si jamais il dit oui, ce serait génial. Vous pouvez imaginer? Moi et Ryan dans le même manoir. Orgies en vue, plein la vue! On pourrait se partager les partenaires, faire des échanges, des cadeaux, ce serait vraiment génial. Bref, j’attends sa réponse….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Smith

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 01/04/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Barman
Age : 22
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Proposition à caractère sexuel (Pv Hypermusic)   Lun 18 Nov 2013 - 19:33

« Si je te dévoile mes secrets, je te sais bien capable d’aller voir ailleurs après! Non non, chéri, je me dois de garder un peu de mystère encore. »

-Joueuse va…

Le barman connaissait bien ses secrets, enfin, quelques-uns d’entre eux. Il avait une bonne idée de ce qu’elle pouvait faire sous la couette, ça c’était certain, mais elle parvenait toujours à le surprendre. Cela n’empêcha pas Ryan de se recoucher près d’elle, caressant sa peau nue sous les couvertures. C’est la belle vie après tout : pas de stress, pas d’attente, pas d’amour, que du cul ! De quoi vivre pendant une éternité sans jamais se plaindre.

Cependant, comme l’éternité avec Kiara comptait son lot de sueur, une bonne douche s’imposait, et rapidement, malgré son désir de rester près de sa déesse de la musique, le barman se leva, enfilant une paire de jeans quelconque. Hyppy aurait tout son temps pour déjeuner, à moins qu’elle ne vienne le rejoindre évidemment. Il connaissait l’amour de cette bombasse pour le bacon, et il était curieux de savoir qui aurait le dernier mot entre lui et la viande grillée.


Laissant l’eau couler sur sa tête, les yeux fermés, les cheveux plus ou moins renvoyés dans son dos, ce fut le contact du corps de Kiara qui le tira de sa rêverie. Ainsi donc, il avait gagné ! Comme il était dos à elle, la caresser était difficile, mais il ne se retint pas de passer ses mains le long de son corps et de ses cuisses. Si l’eau n’était pas assez chaude, l’ambiance le deviendrait rapidement.

-J’adore quand tu me caresses ainsi… Hum…

Poussant un long soupir de plaisir, il n’ouvrit les yeux que lorsque la séduisante femme le força à se retourner, un sourire aux lèvres.

« Ryan, j’ai quelque chose à te demander. »

Le barman se figea, un sourcil arqué du genre « DaFuk! » Depuis quand lui demandait-elle des trucs ? Et surtout que son ton de voix, même sensuel, sonnait très sérieux, pas une question du genre « amène moi un verre », plutôt du niveau : « Je t’aime, marions nous ! ». Le barman redoutait ses moments comme la peste, et il devait la jouer fine s’il voulait continuer de bénéficier du corps de cette splendide compagne tout en évitant de s’engager. Il fit un pas en arrière, mettant un peu de distance entre lui et elle, mais il n’écrasa pas le morceau de bacon mouillé, il n’était pas au courant de son existence encore. Calmé par la douche, sa cervelle se réveillait rapidement, pompant toute son énergie en vue de la situation à venir. Il allait marcher sur des œufs… Pourquoi lui demandait-elle ce genre de chose ! Oh c’est vrai… elle n’avait encore rien dit. Posant ses mains sur les hanches de sa compagne, il afficha un petit sourire, l’invitant donc à continuer.

« T’inquiète pas, je veux pas te marier ni que tu t’engages… »

Soupir bruyant, puis sourire plus évident, la tension du barman descendit d’un cran.

« C’est juste que j’ai besoin d’un endroit où vivre… Tu sais, le manoir de la Confrérie est remplie de petits morveux et je peux jamais ramener quelqu’un, ça commence à me frustrer un peu… »

-Comme si t’avais besoin de quelqu’un d’autre que moi !

Le sourire et l’air moqueur que le barman adoptait confirmaient qu’il ne faisait que blaguer. Elle lui avait dit lui-même : pas de demande en mariage, pas d’attachement, c’était parfait ainsi. Ils se voyaient, baisaient ensemble, se préparaient un déjeuner (politesse… et envie de bacon), puis se quittaient. C’était aussi simple que ça, et ça fonctionnait. La blague passée, il laissa Kiara continuer.

« Je sais que tu aimes les plaisirs de la chair autant que moi, je ne te demande aucun engagement, juste une chambre d’amis quelque part dans laquelle je pourrai ramener des hommes et des femmes. T’inquiète, y’aurai jamais de chèvre. »

Le barman ne s’attendait pas à grand-chose, mais la demande le prit tout de même au dépourvu. Une réflexion s’imposait, quoique… réfléchir avec une femme nue comme Kiara sous la douche avec lui était l’équivalent de demander à un orchestre d’être discret et subtil alors qu’une tornade sonique leur tombe dessus. Malgré cela, le barman tenta au mieux de réfléchir à sa demande.

Elle comptait un avantage non négligeable, soit Kiara elle-même. En habitant sous le même toit, leur baise ne serait plus qu’une fois de temps en temps. Ils pourraient se voir bien plus souvent et aussi longtemps qu’ils le voulaient. Qu’elle ramène homme, femme ou chèvre dans sa maison ne le dérangeait pas plus que ça, après tout il baisait bien avec toutes sortes d’hommes et de femmes lui-même. Leur accord fonctionnait ainsi. Est-ce que vivre ensemble le dérangerait forcément ?

-Tu parles d’une question à m’adresser sous la douche. J’ai été habitué à plus de plaisir habituellement…

Le barman se replaça différemment et écrasa du pied le morceau de bacon mouillé. Il n’y prêta même pas attention, même si la viande croustillante/humide avait quelque chose de surprenant dans la douche. Il continuait de réfléchir, songeant aux conséquences de tout ceci. Cela ne dura qu’une seconde, après tout Ryan n’était pas des plus doué pour « prévoir et planifier à l’avance des conséquences de ses actes ».

-Ça me va. Cependant, j’ai une condition : si tu te pointes avec une baise et que je suis là, tu me laisses au moins participer aux évènements. C’est réciproque évidemment.

Le regard qu’affichait le barman était tout sauf sérieux. Que voulez-vous, sous l’eau chaude, avec Hypermusic dans les bras, comment un homme pouvait-il se concentrer ?

_________________
Pouvoir passif de Ryan: Lorsque Ryan vous regarde ou qu'il vous touche, l'attitude que vous auriez normallement envers lui augmente d'un cran. Quelqu'un de méfiant reste méfiant, mais il l'est moins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Proposition à caractère sexuel (Pv Hypermusic)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Proposition à caractère sexuel (Pv Hypermusic)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une nouvelle ou une proposition politique ?
» SUJET TERMINE - Bombe Humaine - Caractère explosif? [Eris]
» Bélier (limite minimale du nombre de caractère du titre : check !)
» Proposition de Partenariat > Les Apôtres Noirs
» PROPOSITION LOTO YSHL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men : Sentinel Project :: Le Monde :: New-York :: Les Quartiers-