X-Men : Sentinel Project

Entrez dans un univers où l'homme est à l'aube de son évolution ! Image 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Peur de masse (Pv Emma Frost) (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Evelynn Jones

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 18/10/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Bibliothécaire
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Peur de masse (Pv Emma Frost) (Terminé)    Lun 12 Nov 2012 - 22:01

Emmitouflée dans son foulard, Evelynn regardait les livres qui traînaient partout sur son bureau en se disant qu’elle en avait assez fait pour l’instant. Après tout, elle venait de faire l’équivalent d’une journée complète de travail en un peu moins de 5 heures, ce qui était encourageant. Elle pourrait sans doute se reposer le reste de sa journée, ce qui était fort agréable. N’ayant pas grand-chose à faire pour la soirée, la jeune femme pensait récupérer un café sur le chemin, puis se diriger chez elle.

Il était presque 6h du soir, la température se rafraichissait rapidement à l’extérieur alors que la jeune femme profitait des derniers instants de chaleurs passés à l’intérieur de la bibliothèque public de New-York. Elle avait hâte de se reposer, mais affronter le froid ne l’intéressait pas vraiment. Elle préférait la chaleur et le chaud plutôt qu’au froid mordant de l’automne. Beaucoup de gens devaient se dire la même chose puisque son aura suffisait bien souvent à repousser bien des emmerdeurs. Libérant ses cheveux pris par le foulard, elle enfila son manteau noir et ses gants avant de saisir son sac à bandoulière. Quelques clients, des  passionnés de lecture, étaient encore installé ici et là dans les lieux, mais pas de grande foule comme en milieu d’après-midi. C’était à cela qu’elle devait le fait de pouvoir partir plus tôt : moins de clients, moins de problèmes, c’était logique ! S’assurant qu’elle avait tout ce dont elle avait besoin, elle poussa la grande porte qui la protégeait un instant plus tôt du froid automnale et se mit à marcher dans les rues.

Comme convenu son premier arrêt se devait d’être un café sur le chemin. Les mains déjà congelés malgré ses gants, elle tenait à se réchauffer les doigts un minimum, sentir la chaleur du breuvage l’envahir de chaleur. Finalement, elle ne faisait pas que « ne pas aimer » le froid, elle le détestait. Au moins lorsqu’elle était chez Nora il faisait toujours chaud, sa bonne amie appréciant autant qu’elle la chaleur. Nora… ses pensées dérivaient bien souvent jusqu’à elle, alors que ses pas lent foulaient la chaussée silencieusement. Evelynn n’était pas du genre à attirer l’attention, son look toujours confortable, mais pas trop sexy, son attitude neutre jamais intéressée, bref elle faisait de son mieux pour être invisible. Il n’y avait qu’avec Eleonnora qu’elle se permettait de s’exprimer de tout et de rien, prononçant ses paroles aussi vite que ses pensées. Ah… encore une fois, sans qu’elle ne sache pourquoi, elle pensait de nouveau à sa belle amie. C’était un genre de cercle vicieux : elle était heureuse, et donc pensait à ce qui la rendait heureuse. Il était bien rare que cette raison n’était pas Nora.

Dans sa bulle, la jeune femme n’avait même pas remarqué qu’elle s’était arrêtée de marcher à une intersection et que sa lumière était passée deux fois verte devant elle sans qu’elle ne réagisse. Il fallut qu’un bon citoyen lui touche légèrement l’épaule pour la ramener à la réalité. Lui répondant avec un léger sourire, la jeune femme reprit son chemin pour finalement pénétrer dans le café en question, quelques rues plus loin.

En entrant, elle eut le réflexe de retirer son foulard et son manteau, la chaleur la saisissant bien vite. Le lieu était confortable et chauffé, des tables, des canapés et des chaises étaient installées à l’intérieur pour accommoder les clients qui désiraient prendre leur consommation sur place. Même si elle avait envie de retourner chez elle au plus vite, pour le moment elle ne pouvait nier que l’ambiance lui donnait bien le goût de s’installer pendant un court moment. Finalement décidé, elle se rendit à la caisse et commanda un grand café vanille française, son préféré. Rapidement elle scruta la salle alors que la serveuse préparait sa commande. Quelques clients, certains qui avaient des portables et qui surfaient sur le net, mais la salle était assez vide pour le moment, ce qui faisait bien l’affaire d’Evy.

Saisissant doucement son café, elle sentit avec plaisir la chaleur du breuvage entre ses doigts, alors qu’elle se rendait à un fauteuil pour s’asseoir confortablement, laissant son manteau et son foulard sur une chaise à côté d’elle. Maintenant bien installé, au chaud, avec un café en prime, elle put ouvrir son calepin à dessin, peut-être aujourd’hui l’inspiration viendrait-elle ? Pour le moment, et cela depuis quelques jours, c’était assez mort. Comme si avoir vu ses dessins et ses peintures détruites par le ou les voleurs (elle ne savait toujours pas leur nombre) avait brisé son élan. Cela faisait une semaine qu’elle avait péniblement dessiné quelques traits dans son calepin, sans jamais être satisfaire de ce qu’elle dessinait. Sans doute avec Nora elle aurait eu de quoi s’inspirer, simplement d’imaginer sa belle amie dans la tenue dans laquelle elle l’avait prise au dépourvu…

Nora… encore une fois… pourquoi pensait-elle si souvent à elle ? Dans sa tête elle se l’imagina, ce qui ne prit qu’une seule seconde puisqu’elle la connaissait déjà par cœur. Des années qu’elle avait mémorisé sans le vouloir chaque détail de son corps, de son cœur et de son âme. Il était bon d’avoir… une amie ainsi…

Ouvrant les dernières pages de son carnet à dessin, elle se remémora que les derniers dessins étaient presque tous la même chose : diverses positions et diverses tenues d’Eleonnora. Encore, et encore une fois, elle avait pris toute son inspiration de sa belle amie. Il était vrai que de voir la jeune femme vêtue de la même tenue deux jours de suite… ou tout simplement deux jours, était assez rare et que les tenues qu’elle se procurait étaient magnifique. Est-ce que cela expliquait pourquoi elle avait tant de dessins de la jeune femme dans ses œuvres ? C’était une question qu’elle évitait autant que possible de se poser en fait, jugeant qu’elle s’était assez réchauffé pour sortir et affronter le froid automnale de l’extérieur.

Alors qu’elle faisait quelques pas dehors, devant elle arriva une situation peut-être typique des rues de New-York, mais trop évidente à son goût : deux individus tout de noir vêtus qui couraient vers elle, ayant au préalable pris un sac à main à une malchanceuse passante. La peur monta en elle comme un torrent bouillant alors que les deux hommes masqués couraient toujours plus vite, se rapprochant dangereusement d’elle. C’était des voleurs à la tire, de vulgaire brigands, qui avaient profité d’une malchanceuse et qui s’enfuyaient. Evelynn n’avait jamais été en danger, mais ça n’empêchait pas son don d’exploser en elle, décuplant sa peur ainsi que celle des gens aux alentours… Elle ne s’attendait pas cependant à ce que les deux voleurs soient affectés au point de freiner leur course et de faire demi-tour, le sac à main par terre. Sa peur s’était installé en eux sans même qu’elle ne comprenne comment, alors qu’elle, appuyé contre le mur d’un édifice, le cœur battant, gardait les yeux fermés, incapable de calmer son don.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Frost

avatar

Messages : 484
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 30
Localisation : Dans ta tête.

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age : 28 ans
Nationalité : Americaine

MessageSujet: Re: Peur de masse (Pv Emma Frost) (Terminé)    Lun 9 Sep 2013 - 20:58

Emma laissa son regard azur glisser le long de l'immense pan vitré qui faisait office de mur sur la moitié de son bureau. Tout en haut de l'immeuble de la Frost Compagnie, seule pièce de l'étage, l'endroit était meublé tel un cliché de riche PDG. La vue imprenable sur la cité était donc de rigueur. Surplombant la ville d'une bonne centaine de mètres, il était impossible de voir depuis le bureau les habitants s'activant dans les rues en contre bas. En fait, de là haut, il était possible de penser que New-York était une ville silencieuse, vierge de population, sereine. Ce n'était qu'une illusion, la femme d'affaire le savait, mais elle appréciait cette sensation reposante de calme et de solitude. Pourtant, ce jour là, la pluie menaçait de venir rompre la tranquillité de la mutante en tambourinant contre la parois de la vitre, et la grisaille de l'automne brisait toute vue. Pire encore, la noirceur du ciel avait obscurcit le bureau obligeant la directrice à allumer toutes les lumières artificielles de la pièce pour obtenir une clarté convenable. Le problème, c'est qu'elle détestait ça. Les néons blanchâtres qui tressaillaient au rythme de l’électricité bouillonnant dans les nuages, lui rappelait ceux de l’hôpital psychiatrique dans lequel elle avait été enfermée au cours de sa jeunesse. Repenser à tout ça lui donnait mal à la tête. Une chose était sûre, elle n'avait plus le cœur au travail aujourd'hui.

Délaissant donc l'immeuble après avoir donnée quelques indications aux employés, la grande blonde prit la direction de la rue. Bien sûr, sa décapotable était garée dans le parking souterrain de la maison mère de l'entreprise, mais avant de retrouver sa voiture et de reprendre la direction du manoir, elle voulait s'acheter un café. Cela n'avait rien à voir avec le froid mordant qui léchait sa peau peu couverte, car Emma ne craignait pas le froid, plus encore, elle l'appréciait. Non, si elle avait besoin du breuvage noir c'était pour se redonner un coup de fouet. Un peu d'énergie en gobelet ne lui ferait sans doute pas de mal.

Cependant, elle n'eut pas le temps d'atteindre le café où elle souhaitait acheter sa consommation que deux hommes la dépassèrent rapidement. Il ne fallut pas plus de quelques secondes à la mutante pour comprendre de qui il s'agissait et de ce qu'il venait de se passer. La jeune femme aurait pu arrêter les voleurs d'une pensée, rendre leur butin à son propriétaire, faire justice. Pourtant, elle n'en fit rien, se contenant de suivre l'un des fuyards du regard avec un air détaché.

Et c'est là que la chose se produisit. Elle ne comprit pas tout de suite ce qui ce passait. Une sensation oppressante dans sa tête, une attaque qui ricochait contre son bouclier psychique, lui laissant une sensation désagréable dans la caboche. Puis, les deux hommes se retournant, le visage déformé par une étrange impression. S'en suivie le début d'une agitation désordonnée dans la foule, des prémisses de cris, de suffocations. Et enfin, les visages des passants entrain de blanchir, les yeux grands ouverts, exorbité, le souffle rapide. Et tout ça en quelques secondes à peine.

Emma secoua la tête pour garder les idées claire et chercha rapidement la cause de tout ça. Pour elle, ça ne faisait aucun doute, un mutant était responsable de ce qui était entrain de se produire et elle ne comptait pas le laisser faire une telle démonstration publique. Elle allait finalement devoir user de ses dons sur quelqu'un pour ramener la paix. Quelle poisse.

Soudain, elle repéra la "cause" du phénomène. Une jeune femme plantée là, les yeux clos, l'air aussi paniquée que les autres. Pourtant, Emma n'eut aucun mal à sentir que sa peur à elle était différente. Une sorte de peur mère qui semblait projeter de lourds filament de terreur dans les esprits environnant. D'un pas rapide, Emma se dirigea vers la mutante, usant de son don pour "fermer" l'esprit de la femme le temps de l'éloigner de la rue. Bien sûr, elle ne stoppait pas le don de cette dernière, ne connaissant pas exactement l'étendue du pouvoir, mais elle l'enfermait. (Comme une sorte de bulle psychique, les gens autour sont préservés de la peur mais pas Evy). Attrapant rapidement la femme par le bras, Emma l'attira dans la ruelle déserte la plus proche, tentant de toucher l'esprit de cette dernière en parlant directement dans sa tête.


" Venez avec moi, tout va bien. Vous n'avez rien à craindre, je m’appelle Emma, Emma Frost et je vais vous aider. Essayez de respirer et de vous concentrer sur ma voix, vous devez vous calmer.  "

Elle espérait que ses paroles atteindraient la mutante et qu'elle lui éviterait une crise d'hystérie due au fait qu'elle se faisait entraîner par une inconnue alors même qu'elle était en proie à une peur visiblement puissante.

_________________

" Le monde entier nous regarde à présent,
nous ne devons être rien de moins que fabuleux. "
Emma Frost - Amy Grimm - Honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelynn Jones

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 18/10/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Bibliothécaire
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Re: Peur de masse (Pv Emma Frost) (Terminé)    Mar 10 Sep 2013 - 18:44

Rien. Le vide. Elle se sentait soudainement en chute libre, tombant beaucoup trop rapidement dans une crevasse de flammes au sol qu’elle seule voyait. Sa malédiction mélangeait plusieurs peurs, et dans ce cas-ci, la hauteur et les flammes avaient été les heureux élus. Elle avait beau penser que tout ça n’était pas vrai, que son don s’agitait comme toujours, ça n’avait jamais été suffisant… et ce ne l’était pas plus aujourd’hui.

Dans le monde réel, elle était simplement appuyée contre un mur, les yeux fermés, en train de songer à sa mort imminente, mais quelque chose changea. Elle ne le sentit pas tout de suite, il fallut quelques secondes avant que le contact ne se fasse sentir. Lorsqu’elle tourna la tête vers la main, elle se rendit compte que son propre bras était en train de disparaître. Son don ou réalité ? Ça devenait de plus en plus difficile pour elle de faire la distinction. Étrangement, elle sentit dans son bras manquant qu’on la tirait de côté. Paniquée, elle résista un peu, mais la vue du sol se rapprochant beaucoup trop vite la poussa à éviter la chute brutale qui l’attendait.

" Venez avec moi, tout va bien. Vous n'avez rien à craindre, je m’appelle Emma, Emma Frost et je vais vous aider. Essayez de respirer et de vous concentrer sur ma voix, vous devez vous calmer. "

Les paroles touchèrent son esprit sans être influencé par son don. Que se passait-il ? Les sons étaient pourtant toujours influencés par la peur qu’elle ressentait. Comment ses quelques mots avaient traversés son don sans être affectés ? Il aurait fallu que les paroles passent pas un autre média que ses oreilles… ce qui était impossible. Pourtant ça venait de se produire. La curiosité, le questionnement, plusieurs sentiments divergents naquirent en elle, donnant moins de force à sa peur qui descendit d’un cran. L’aura noirâtre qui l’entourait décrut d’un coup, et ses yeux se focalisèrent pendant un instant sur la réalité.

Une belle femme, ressemblant en beaucoup de point à sa compagne, se tenait devant elle. C’était bel et bien sa main qu’elle sentait sur son bras, bras qui était de nouveau visible. Elle n’eut pas le temps de détailler son visage qu’il prit soudain une taille immense, une langue de serpent jaillissant de la bouche de celle-ci. Son don combattait, il ne voulait pas rester enfermer… c’était une réalité infernale.

-Ne… ne me touchez pas ! Reculez !

Elle était capable de distinguer la réalité cette fois, et elle ne comptait pas laisser son don destructeur prendre la place. Cependant, elle ne pouvait pas garantir la sécurité de la grande blonde si elle touchait à son aura. Attendez… n’avait-elle pas déjà la main posé sur son bras ? Et elle était capable de lui parler ? Malgré la tête immense et la langue de serpent, la femme devant elle ne semblait pas apeurée du tout. Sa malédiction ne l’atteignait pas ? Que se passait-il ? C’était comme si son don frappait sur une porte fermée. Comme un être vivant, il s’acharnait sur l’esprit clos d’Emma Frost, tentait de détruire la barrière mentale qui la protégeait. Cependant, le don faisait erreur…

En oubliant un instant Evelynn, la peur se dissipa doucement, ce qui permit à la jeune artiste de reprendre une partie du contrôle qu’elle avait sur elle-même. Respirant un bon coup, elle tenta de dégager son bras de la poigne de la grande blonde, ne voulant pas lui faire de mal. Elle ignorait quand son don parviendrait à détruire cette barrière mentale… mais elle ne voulait pas avoir à le découvrir.

-Vous… vous allez souffrir si vous… si vous me touchez ! Reculez !

_________________
Pouvoir passif d'Evelynn: Il y a une zone de fraîcheur autour d'Evelynn souvenez-vous en lorsque vous RP avec !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Frost

avatar

Messages : 484
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 30
Localisation : Dans ta tête.

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age : 28 ans
Nationalité : Americaine

MessageSujet: Re: Peur de masse (Pv Emma Frost) (Terminé)    Sam 14 Sep 2013 - 17:35



Les doigts d'Emma s'étaient refermés sur le bras de la femme. Malgré sa faible force physique, elle n'eut aucun mal à entraîner cette dernière à l'écart de la foule. La résistance  de la mutante avait duré bien moins longtemps que la blonde ne l'avait craint et c'est plutôt docilement qu'elle se laissa guider dans la ruelle. Du moins dans un premier temps. Cependant, dès qu'elles furent seules, la jeune femme s'emporta, ordonnant qu'on la lâche.

Le ton employé était plus craintif qu'autoritaire, pourtant Emma s’exécuta, secouant la main comme si elle venait de la plonger dans un bac à glaçon. Une désagréable sensation d'engourdissement s'était emparée d'elle. Car oui, la blonde avait beau aimer le froid, ça ne signifiait pas pour autant qu'elle y était insensible, du moins sous cette forme, et la mutante qu'elle venait de rencontrer en dégageait pas mal.

La bonne nouvelle, c'est que la réaction de la brune signifiait qu'elle n'avait pas perdu pied avec la réalité, la mauvaise c'est que les mots qu'elle prononça ensuite voulaient dire que cela risquait de ne pas durer. Une nouvelle fois, le ton qu'elle employa n'avait rien d'une menace et Emma comprit fort bien que si elle risquait quelque chose, ce n'était pas propre à la volonté de son interlocutrice. Tout ceci ne pouvait vouloir dire qu'une chose : la demoiselle avait du mal a maîtriser son pouvoir. Et rien que pour ça, la blonde ne comptait pas s'éloigner.

Les tempes battantes, sa barrière psychique repoussant les attaques mentales de la jeune femme, Emma chercha à croiser son regard, en profitant pour détailler rapidement celle qui se trouvait en face d'elle. Les traits de la demoiselle étaient tirés si bien qu'il était difficile de lui estimer un âge (en tout cas ce n'était plus une adolescente) et sa gorge se gonflait au rythme d'une respiration difficile, son attention était fuyante et sa concentration fragile. Pourtant, il était facile de voir qu'elle tentait de lutter du mieux qu'elle le pouvait, de le contenir sans pour autant lui céder sa lucidité. C'était sans aucun doute quelque chose de difficile, vraiment et sous sa carrure peu imposante, la femme devait avoir une sacrée force de caractère. Le genre de personne qu'Emma appréciait, qui ne laissait pas la fatalité s’abattre, qui résistait même lorsque l’adversité semblait bien plus puissante. Le désir de lui venir en aide se fit encore plus fort. L'expression dit, "Aide toi et dieu t'aidera". Emma n'avait rien d'une déesse mais elle offrait plus rapidement son aide à ceux qui ne se laissait pas faire, qui luttait même dans les moments les plus difficiles. Aussi, c'est d'une voix déterminée qu'elle reprit la parole.  


" Écoutez, je vous assure que tout va bien, je crois comprendre un peu ce qui ce passe et vous n'avez pas à avoir d'inquiétude pour moi, je suis capable de me protéger. Si vous me permettez de rentrer dans votre tête à l'aide de mon esprit, je pourrais essayer de vous protéger également... de façon provisoire... Ça a peut-être l'air fou comme ça, mais faites moi confiance."

Maintenant que la foule était assez loin, Emma pouvait concentrer son don entièrement sur Evelynn et ainsi lui offrir un peu de répit, car même si la blonde ne connaissait pas encore toute l'ampleur du pouvoir de sa partenaire de fortune, elle était sûre d'une chose : le don se retournait contre sa détentrice.

L'ennui c'est que l'enseignante ne savait pas comment aborder le problème. Elle ignorait ce que la brune savait des mutants, de son propre pouvoir. Elle ne savait pas depuis combien de temps celui ci était éveillé. Et pour pouvoir l'aider, elle devait savoir ces choses, savoir ce qu'elle devait lui apprendre ou non. Savoir si elle devait prouver ses dires ou si la femme la croirait sans peine. Or, pour réussir à tenir une discussion cohérente, elle devait déjà la libérer de l'emprise de son propre pouvoir, c'était la priorité absolue. Le plus simple étant que la femme accepte sa proposition, sinon.... il ne lui resterait plus qu'à improviser.



_________________

" Le monde entier nous regarde à présent,
nous ne devons être rien de moins que fabuleux. "
Emma Frost - Amy Grimm - Honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelynn Jones

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 18/10/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Bibliothécaire
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Re: Peur de masse (Pv Emma Frost) (Terminé)    Lun 16 Sep 2013 - 17:05

Le don d’Evelynn se comportait comme s’il était en colère, comme s’il avait des émotions. Après tout, il se nourrissait de la peur des gens, alors pourquoi n’aurait-il pas de sentiments ? En avait-il absorbé tant qu’il était maintenant capable de réfléchir par lui-même ? C’était une bien piètre comparaison en fait, mais pour le moment, c’était la seule applicable.

[i]Devant la muraille mentale de la belle blonde, son don s’acharnait, attaquant, brisant, frappant à moult reprises ce qui l’empêchait de toucher et d’affecter l’esprit de la mutante cristalline. Evelynn ne pouvait pas se concentrer, et luttait déjà pour que son don se calme dans son propre esprit, alors protéger celui d’Emma lui était impossible… mais l’expérience semblait démontrer qu’elle n’en avait pas besoin du tout. Malgré toute l’énergie qu’il mettait dans son offensive, sa malédiction ne parvenait pas à détruire cette muraille mentale, mais ça ne l’empêchait pas d’essayer.


Même si la jeune femme parvenait à garder le pied dans la réalité… ou enfin, le bout de l’orteil, lorsque la belle blonde tenta de croiser son regard, ce fut un océan de flammes qu’Evy aperçut dans les yeux de son interlocutrice. Rien de bien rassurant, qui poussa Evy à tourner la tête de côté et à fermer les yeux. Mais sa mutation n’avait pas besoin que ses yeux soient ouverts pour lui envoyer des images plus cauchemardesques les unes que les autres.

" Écoutez, je vous assure que tout va bien, je crois comprendre un peu ce qui ce passe et vous n'avez pas à avoir d'inquiétude pour moi, je suis capable de me protéger. Si vous me permettez de rentrer dans votre tête à l'aide de mon esprit, je pourrais essayer de vous protéger également... de façon provisoire... Ça a peut-être l'air fou comme ça, mais faites-moi confiance."

Elle semblait si sûre d’elle, si convaincante… Tant de gens tentaient de l’aider. Les Morlocks, Samuel, Cassandra, Eleonnora, le professeur Xavier… Celui-ci lui avait d’ailleurs expliqué qu’il était en état de lui apprendre beaucoup sur son don sans même en être affecté. Une histoire de barrière mentale ou peu importe, Evelynn n’avait pas très bien compris en fait. Elle avait bien du mal à imaginer que, dans ce monde, quelques heureux élus pouvaient être insensibles à la mutation de la brunette. Pourtant… elle décida de faire confiance et de donner sa chance à son interlocutrice. Après tout, ses mots n’étaient pas affectés par son don, et son esprit ne semblait pas avoir souffert au contact de la peau d’Evelynn.

Aussi, après quelques secondes d’hésitations où réfléchir lui était fort difficile à cause du cauchemar dans lequel elle semblait prisonnière, elle ouvrit les yeux, mais elle ne voyait plus son interlocutrice. Devant elle s’étalaient des piles de cadavres en décompositions, certains en feu, certains en manque de membres. La jeune femme eut un haut-le-cœur qu’elle retint difficilement. Fermant les yeux à nouveau, les images changèrent, mais pas forcément pour le mieux. Lentement, très lentement, presqu’imperceptiblement, elle hocha la tête, invitant son interlocutrice à tenter de faire ce qu’elle pouvait pour que son don se calme.

-Ne… ne vous faites… pas… pas de mal… si… si ça vous fait mal, arrêtez…

C’était plus une supplication qu’un ordre, mais Evelynn ne voulait pas blesser personne. Elle s’en voulait encore tellement d’avoir fait souffrir sa dulcinée à cause de sa mutation, il était hors de question que quelqu’un d’autre en fasse les frais. Appuyée contre le mur, ses forces commençaient à l’abandonner… et son esprit tout autant. Elle se mit à glisser le long du mur de brique, celui-ci laissant quelques déchirures dans le haut de son habit. Cette glissade qui en réalité de durait que quelques secondes semblaient éternelles pour l’artiste qui avait l’impression d’être prisonnières d’une eau trop denses… ses mains refusaient de bouger, et elle se noyait…

_________________
Pouvoir passif d'Evelynn: Il y a une zone de fraîcheur autour d'Evelynn souvenez-vous en lorsque vous RP avec !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Frost

avatar

Messages : 484
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 30
Localisation : Dans ta tête.

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age : 28 ans
Nationalité : Americaine

MessageSujet: Re: Peur de masse (Pv Emma Frost) (Terminé)    Mar 17 Sep 2013 - 21:07

Emma n'était pas tellement du genre charitable. Les seules personnes à qui elle offrait réellement son aide, simplement, sans véritables arrières pensées, étaient ses élèves. Pourtant, dès qu'elle avait vue Evelynn, dès qu'elle avait compris ce qui se passait, elle n'avait pas hésité une seconde à foncer sur elle pour l'éloigner de la foule. A présent, elle lui demandait même de la laisser l'aider. Ce n'était pas pour autant un élan de compassion ou un revirement de personnalité. Non, c'est entièrement dans l'idée de se protéger, et de protéger ses étudiants, qu'elle agissait ainsi. Elle ne pouvait pas se permettre de laisser un mutant aux dons incontrôlable se balader librement et risquer de faire basculer le rideau qui retenait leur espèce loin des regards du monde. Pour cela, la blonde était prête à tout, même à affronter le pouvoir visiblement effrayant de celle qui lui faisait face.

A présent qu'elle y réfléchissait, Charles lui avait parlé il y a peu d'une femme, capable de faire naître la peur autour d'elle. Pas une petite frayeur anodine, non, la véritable peur, son essence même. Son don agissait sur tout les sens, les pliant à sa volonté pour maximiser l'angoisse. Un pouvoir puissant et dévastateur, mais que la demoiselle n'était pas capable de maîtriser, s'en trouvant même victime. A cette heure, il ne fit aucun doute que la femme devant elle était celle là même dont parlait le professeur. C'était bien sa veine. Au moins, elle avait eut la chance d'être au bon endroit, au bon moment, pour éviter un désastre.

Alors qu'Evelynn donnait plus ou moins son accord afin que la blonde pénètre son esprit, Emma inspira. Elle ne chercha pas à retenir la femme lorsque celle ci glissa le long du mur, jugeant qu'elle serait plus à son aise assise pour l’expérience qu'elle allait vire. Cependant, les petits bruits de suffocations que laissa échapper la mutante lui intima de se dépêcher. La blonde ne savait que trop bien l'effet qu'une illusion pouvait avoir sur le corps et même si en réalité, tout n'était que fiction, l'esprit lui y croyait et cela pouvait réellement provoqué des catastrophes. Qu'importait ce que la jeune femme était entrain de subir mentalement, le résultat était là, elle était entrain de s'asphyxier.

Concentrant ses dons psychiques, Emma se mit à genoux en face de la femme, puis, sans prévenir, projeta son esprit dans celui de cette dernière.

Si la psionique avait réalisé cet exercice des centaines de fois, c'était toujours une nouvelle expérience qui l'entendait. Elle ne savait jamais ce qu'elle risquait de trouver dans la tête des autres. Si c'était souvent une promenade de santé, il arrivait que certains esprits, particulièrement embrouillés, lui donne du fil à retordre. C'était justement le cas. La tête d'Evelyn était un vrai tourbillon en cette heure, soumis aux attaques de son propre don. Hors, même si Emma y était insensible dans son propre corps, c'était une toute autre paire de manche à présent qu'elle était enfermée dans l'esprit de la brune. Accueillis comme avec un sceau d'eau froide, la blonde se retrouva assaillis des angoisses de son "ôte". Serrant la dents pour ne pas céder à l'envie de rapidement sortir de là, elle se concentra davantage. A son tour, elle eut du mal à respirer. Pourtant, elle ne renonça pas.

Parcourant à toute vitesse l'esprit d'Evelynn, l'enseignante vacilla un peu. Des centaines de chocs électriques lui vrillait la tête. Elle devait tenir bon, trouver la source, l'enfermer... au moins quelque temps.

Le manège ne dura que quelques secondes, mais pour la femme d'affaire, il sembla durer bien plus. Des heures de tortures lui rappelant les séances d’électrochoc qu'elle avait subit lors de son enfance.

Puis, elle trouva enfin ce qu'elle cherchait. Et dans un ultime effort, elle parvint à brider le don dévastateur de la mutante à l'aide d'une barrière psychique. Elle n'allait certainement pas tenir indéfiniment, mais au moins, ça leur offrirait une petite pause pour discuter un peu et envisager quelque chose de moins provisoire.

Quittant la tête de la femme en ayant gagnée une merveilleuse migraine, Emma chercha son souffle. Enfin elle pouvait respirer. Prenant quelques secondes pour retrouver ses esprits, elle se redressa lentement, avant de regarder la femme assise contre le mur.

" Je crois que ça devrait aller pour quelque temps. Le moins qu'on puisse dire c'est que vous avez un don... incroyable. Je peux vous proposer un verre pour vous remettre de vos émotions ? On pourra ainsi parler plus tranquillement, j'aimerai vous aider, si vous le permettez. "

_________________

" Le monde entier nous regarde à présent,
nous ne devons être rien de moins que fabuleux. "
Emma Frost - Amy Grimm - Honey


Dernière édition par Emma Frost le Mar 17 Sep 2013 - 22:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelynn Jones

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 18/10/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Bibliothécaire
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Re: Peur de masse (Pv Emma Frost) (Terminé)    Mar 17 Sep 2013 - 22:22

Si la femme blonde semblait immunisée aux attaques mentales de son don, il n’en restait pas moins qu’elle ne semblait pas apprécier le voyage. Comment Evelynn était-elle au courant ? Fort simple : lorsque l’esprit d’Emma, animé par sa propre mutation, avait pénétré le sien, elle l’avait vue. Elle l’avait en fait plutôt sentie qu’autre chose : comme une vague dans le tumulte dans lequel elle se noyait déjà. Une force blanche traversant à la vitesse de la lumière l’océan ardent de feu et de flammes qui s’agitait dans son esprit.

Elle sentit bien plus qu’elle ne le vit que son don n’appréciait pas la présence pure de la femme blanche. Il s’agitait et se débattait contre son passage, tentent de la faire reculer tout en faisant naître dans celui-ci des pointes de lumières ténébreuses. Est-ce qu’il parvenait à la toucher maintenant que leurs esprits ne faisaient plus qu’un ? L’artiste l’ignorait, mais devant une alliée aussi puissante, elle ne se fit pas prier pour ouvrir les yeux, pour respirer, et, au mieux, pour contenir la menace le temps qu’Emma Frost ne mette une solution temporaire dans son esprit.

Même s’il y avait beaucoup d’images dans sa tête, et que, consciemment, elle avait l’impression d’avoir aidé, lorsqu’Emma quitta son esprit aussi facilement qu’elle y était entré, Evy oublia tout ce qui venait de se passer. La lutte dans son esprit ? Envolée. La lumière blanche moucheté de noir ? Oubliée. Elle ne savait même pas que son don était désormais bridé, ou du moins en partie. Tout ce qu’elle sut, c’est qu’un instant elle se noyait, et que le suivant elle respirait, rapidement certes, mais elle respirait de l’air. Le cœur pompant fort dans son ventre, son corps couvert de sueurs froides, elle tentait de remettre de l’ordre dans ses idées. Elle eut la bonne idée d’ouvrir les yeux…

… et découvrit que la dame blanche était toujours là. Elle venait à peine de se redresser, mais l’artiste se souvenait tout de même de celle qui était devant elle. Elle lui avait dit pouvoir l’aider… et Evy avait accepté… puis il y avait une tache noire… et pouf, elle se retrouvait ici. Hésitante, ne sachant pas trop quoi dire, elle se contenta d’attendre, patiemment, que son souffle ne revienne avant de dire quelque chose. Emma la prit de vitesse :

" Je crois que ça devrait aller pour quelque temps. Le moins qu'on puisse dire c'est que vous avez un don... incroyable. Je peux vous proposer un verre pour vous remettre de vos émotions ? On pourra ainsi parler plus tranquillement, j'aimerai vous aider, si vous le permettez. "

-Euh…

Pourquoi ? Encore une personne qui souhaitait l’aider ? Semblait-elle avoir besoin de tant d’aide ? Euh… à bien y penser… chaque personne qui l’avait proposé l’avait fait après avoir vu son don. C’était compréhensible au final. Se redressant quelque peu, notant au passage une sensation de brûlure dans quelques parties de son dos, elle finit par hocher la tête. Quel était son nom déjà ? Elle l’avait su, mais elle ne parvenait plus à mettre la main dessus…

-Euh… je euh… ne dirais pas non… mais… mais par pitié pas de… euh… de vouvoiement… Je suis vraiment désolé… mais euh… pourriez-vous me dire… votre nom ? J’avais… euh… comme qui dirait la tête ailleurs… plus tôt…

C’était un doux euphémisme, mais dans la panique, ce genre de détail pouvait aisément être oublié. Elle souhaitait ne pas avoir insulté son interlocutrice, mais la cachoterie n’avait jamais été son fort. Elle ne pouvait pas le nier en plus : elle avait été touché par son don… et avait su se défendre. L’artiste se souvenait très bien, avant le trou de mémoire de son esprit, qu’alors qu’elle était enveloppée de son aura noirâtre, la grande blonde l’avait touchée sans peine.

-Vous… vous avez beaucoup… beaucoup de chance… mais je ne vois pas… ça comme étant… incroyable. C’est plutôt l’inverse. Enfin… je je je euh… je vous suis. Je m’appelle Evelynn…

HJ : J’avais des frissons en lisant ton poste, ça me semblait juste… trop épic ! J’ai adoré.

_________________
Pouvoir passif d'Evelynn: Il y a une zone de fraîcheur autour d'Evelynn souvenez-vous en lorsque vous RP avec !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Frost

avatar

Messages : 484
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 30
Localisation : Dans ta tête.

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age : 28 ans
Nationalité : Americaine

MessageSujet: Re: Peur de masse (Pv Emma Frost) (Terminé)    Mer 18 Sep 2013 - 3:52

S’il y avait bien une chose que la femme d'affaire détestait, c'était souffrir. Que soit physiquement, ou mentalement, elle avait passée toute sa vie à se préserver de ce genre de choses. S'en était presque phobique, expliquant d'ailleurs sans doute son aversion aux liens sociaux. Pourtant, lorsqu'il fallait subir de douloureux maux pour parvenir à ses fins, la grande blonde n'hésitait pas à faire impasse sur ses propres craintes et à passer outre les avertissements de son cerveau lui hurlant de fuir. Oui, Emma était prête à tout pour obtenir ce qu'elle désirait. Hors, à cet instant précis, ce qu'elle souhaitait, c'était libérer Evelynn des effets néfastes de son propre don. Ainsi, elles pourraient discuter librement et qui sait, Emma pourrait peut-être obtenir une nouvelle alliance, non négligeable au vu de l'incroyable pouvoir de la brune. Mais avant d'envisager quoi que ce soit, il allait falloir entrer dans sa tête et il ne faisait aucun doute que ça n'allait pas être une partie de plaisir. Tant pis.

Et effectivement, les minutes qui suivirent furent un vrai cale-vert, aussi bien pour l'une que pour l'autre. Les horreurs qui fusaient dans la tête de la brune donnaient un avant-gout de l'enfer. Bien qu'Emma fit en sorte de ne s'attacher à aucune visions, elle ne pouvait pas les empêcher de l'effleurer, de souffler des relents de frayeur contre son esprit ondulent. C'était réellement désagréable. La blonde ne parvenait pas à comprendre comme la mutante arrivait à supporter tout ça sans sombrer dans la folie. Étais-ce la première fois qu'elle perdait le contrôle ? Il y avait peu de chance. La seule autre explication possible était une grande force de volonté... où bien une capacité d'oubli puissante.

C'est d'ailleurs cette hypothèse qui sembla s'imposer une fois que la psionique eut réussie à enfermer l'effroyable pouvoir de sa comparse et que celle-ci commença à reprendre ses esprits. Emma, quant à elle, avait regagnée son corps et, tout en savourant le fait que le calvaire était enfin finit, avait proposée à la femme de l'accompagner prendre un verre afin de bavarder un petit peu. C'est à ce moment-là, de par sa réponse, que la femme d'affaire remarqua la confusion de son interlocutrice. Quoi de plus normal ? Si elle même avait souffert de pénétrer son esprit, ne serait-ce que quelques instants, elle n'osait pas imaginer ce qu’Evelynn ressentait, elle, en ayant pleinement vécue tout ça.


" Emma, Emma Frost. Je suis une amie du professeur Xavier. Vous vous êtes déjà rencontrés il me semble ? "

La blonde laissa le temps à sa comparse de se remettre un peu. Inutile de la brusquer, elle avait le temps et comptait bien en profiter pour faire plus ample connaissance.

" Evelynn, enchantée. Si, votre... ton... don est incroyable, effroyable certes, mais il n'en reste pas moins impressionnant. Je me doute que de ton point de vue ce doit être une... hmm... malédiction ? Mais je ne crois pas qu'il faille voir les choses de la sorte. Bien sûr, tant que tu ne le maîtrisera pas, il restera une entrave, comme la plus part des mutations, mais une fois qu'on apprend à les dompter, une toute autre perspective s'ouvre, tu verras. "


Ouvrant la marche, Emma décida de conduire la jeune femme dans un bistrot non loin, qu'elle affectionnait particulièrement pour la tranquillité qu'il offrait, mais également parce qu'il était tenu par un mutant qu'elle avait bien connu lorsqu'elle était encore la Reine Blanche du club des damnés.

Une fois sur place, la blonde se dirigea vers le fond de l'établissement, pénétrant dans une salle privée après avoir fait un signe de tête au patron, agissant comme si elle était chez elle.

S'installant dans un fauteuil en cuir rouge placé devant une table basse, elle croisa les jambes avant de fixer celle qui l'accompagnait.

" Je t'en prie, assied toi. Que veux-tu boire ? Prend ce que tu veux, je crois qu'il y a à peu près tout ce que tu peux souhaiter ici. "

Emma laissa le temps à la jeune femme de se décider, l'air calme et impassible, avant d'entrer dans le vif du sujet, pas vraiment du genre à tourner autour du pot.

" Alors, Evelynn, peux-tu me parler un peu plus de ta mutation ? Depuis quand s'est-elle révélée ? À quelle échelle agit-elle ? Comme se manifeste-t-elle ? Pourquoi ? N'y voit pas là de la curiosité mal placée, bien que je t'avouerais que tout ça m'intrigue, c'est juste que j'aimerai comprendre le "problème" dans sa globalité. Quand je t'ai dit tout à l'heure, que je souhaiterai t'aider, c'était sincère. Je le dis parce que non seulement j'aimerai le faire, mais parce qu'en plus j'en ai la capacité. Vois-tu, je passe une bonne partie de mon temps à venir en aide à divers mutants ayant, comme toi, du mal à maitriser leur pouvoir. "

Emma ne voulait pas trop en dire, ne souhaitant pas parler de l'école et de ses élèves, mais elle voulait tout de même en dévoiler assez pour qu'Evelynn comprenne qu'elle avait les capacités et l’expérience pour l'aider. Et surtout, qu'elle n'avait pas de mauvaises intentions à le faire.

()

_________________

" Le monde entier nous regarde à présent,
nous ne devons être rien de moins que fabuleux. "
Emma Frost - Amy Grimm - Honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelynn Jones

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 18/10/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Bibliothécaire
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Re: Peur de masse (Pv Emma Frost) (Terminé)    Mer 18 Sep 2013 - 15:42

" Emma, Emma Frost. Je suis une amie du professeur Xavier. Vous vous êtes déjà rencontrés il me semble ? "

Le professeur… mais bien sûr ! Maintenant que ses cellules se remettaient en marche et que son rythme cardiaque avait descendu d’un cran, ses pensées, n’étant plus entravés par son don, recommençaient à circuler dans sa cervelle. L’homme neutre qu’elle avait rencontré quelques jours plus tôt à la suite de cette malheureuse expérience avec Nora. Avait-il discuté avec la belle dame blonde d’Evelynn ? Il semblait bien que si, mais s’il avait jugé que c’était nécessaire, l’artiste n’allait pas remettre cela en cause. Elle lui faisait confiance… et lui avait montré que certaines personnes pouvaient l’aider. C’était un espoir qu’elle avait entretenu des années, mais qu’elle avait souvent jugé comme un « espoir de fou ». Hochant la tête un instant en retard pour répondre à la question de son interlocutrice, l’artiste se présenta ensuite.

" Evelynn, enchantée. Si, votre... ton... don est incroyable, effroyable certes, mais il n'en reste pas moins impressionnant. Je me doute que de ton point de vue ce doit être une... hmm.. malédiction ? Mais je ne crois pas qu'il faille voir les choses de la sorte. Bien sûr, tant que tu ne le maîtrisera pas, il restera une entrave, comme la plus part des mutations, mais une fois qu'on apprend à les dompter, une toute autre perspective s'ouvre, tu verra. "

-Je… oui je… on m’a expliqué que… je ne le voyais peut-être… pas de la bonne façon… m’enfin c’est juste que… enfin… mon d… ma mutation euh… elle fait mal et… et c’est tout.

Puis, tout bas, elle ajouta, pour elle plus que pour Emma :

-Je… ne veux pas faire de mal à personne…

Même pour se défendre, même lorsque sa vie était en danger, l’artiste était incapable de faire volontairement du mal aux autres. C’était plus fort qu’elle, c’était un refus total de faire le mal, aussi simple que ça. « Faites attention aux démons, ceux qui ne peuvent pas voir. » C’était une citation provenant d’un livre dont l’artiste était fan. Ça signifiait que ceux qui ne pouvaient pas voir le mal étaient aussi dangereux que ceux qui le faisaient. Eh bien, c’était un peu la cas d’Evelynn. Même lors d’évènements dangereux et particulièrement horrible, elle n’avait jamais souhaité la mort de ses bourreaux, uniquement que tout prenne fin. Enfin, tout ça ne l’empêcha pas de suivre Emma dans un petit bistro qu’elle ne connaissait pas. Curieuse, mais timide, la jeune femme tentait de se cacher derrière la grande blonde.

" Je t'en prie, assied toi. Que veux tu boire ? Prend ce que tu veux, je crois qu'il y a à peu près tout ce que tu peux souhaiter ici. "

Evelynn s’installa aussitôt face à son interlocutrice. Les mains posées sur les genoux, elle tentait de se faire la plus petite possible. Alors qu’Emma, grande et blonde, dégageait confiance et fierté, Evy, plus petite et cheveux noirs, semblait mal dans sa peau, gênée et timide. Les deux femmes étaient l’opposés l’une de l’autre. L’artiste ne put s’empêcher de faire une comparaison entre la mutante télépathe et sa compagne. Même si Nora abordait quelques traits russes un peu plus prononcés, les deux femmes se ressemblaient énormément.

-Euh… un… un grand café si… si ça ne dérange pas… Est-ce que ça euh… dérange si je… euh… si je fume un peu ici ? Je sais que … que c’est pas une bonne habitude mais… mais ça m’aide à me détendre.

Par habitude, elle avait déjà sortie son paquet de son sac à main, mais elle attendit tout de même d’avoir la réponse d’Emma. Ne connaissant pas les lieux, elle ignorait tout des politiques en vigueur. Laissant son interlocutrice prendre la parole, elle l’écouta, ne voulant pas l’insulter en faisant un faux mouvement ou en disant une mauvaise parole. Elle souhaitait y répondre au mieux après tout.

" Alors, Evelynn, peux tu me parler un peu plus de ta mutation ? Depuis quand s'est elle révélée ? A quelle échelle agit elle ? Comme se manifeste t elle ? Pourquoi ? N'y voit pas là de la curiosité mal placée, bien que je t'avourai que tout ça m'intrigue, c'est juste que j'aimerai comprendre le "problème" dans sa globalité. Quand je t'ai dis tout à l'heure, que je souhaiterai t'aider, c'était sincère. Je le dis parce que non seulement j'aimerai le faire, mais parce qu'en plus j'en ai la capacitée. Vois tu, je passe une bonne partie de mon temps à venir en aide à divers mutants ayant, comme toi, du mal à maitriser leur pouvoir. "

-Vous… euh vous êtes aussi professeur à l’école c’est ça ? Enfin euh… c’est un peu difficile à expliquer, c’est dans… l’intangible vous voyez mais… mais je vais faire de mon mieux. Ça fait quelques années qu’elle… qu’elle s’enclenche de façon aléatoire. Enfin, pas aléatoire, mais plutôt… c’est lié à mes propres émotions. Dès que j’ai peur, elle… ma mutation je veux dire, elle s’en nourrit, et la fait grandir. Cest… c’est à ce moment-là que l’aura noirâtre commence à apparaître. Ensuite… tous ceux qui me touchent… se voient vivre… ou subir enfin… leur pire peur. Les hauteurs, les araignées, le feu, la noyade, peu importe. C’est sur tous les sens que ça agit. Sur moi… et bien ça fait un mélange de tout ça. Si je parviens à… à penser à autre chose ou enfin… à ne plus avoir peur, ça s’arrête graduellement. Sinon… au bout de quelques minutes ça se calme. Désolé je… je parle beaucoup… excusez-moi…

Après ces mots, elle se tut, et prit une gorgée du café que le serveur lui avait amené pendant son discours. Pendant son discours… pendant son discours… Ouvrant grand les yeux, elle regarda Emma et se pencha sur la table pour qu’elle s’approche elle aussi, murmurant tout bas :

-Euh… il m’a pas entendu j’espère ?

_________________
Pouvoir passif d'Evelynn: Il y a une zone de fraîcheur autour d'Evelynn souvenez-vous en lorsque vous RP avec !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Frost

avatar

Messages : 484
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 30
Localisation : Dans ta tête.

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age : 28 ans
Nationalité : Americaine

MessageSujet: Re: Peur de masse (Pv Emma Frost) (Terminé)    Jeu 19 Sep 2013 - 15:33

-Je… oui je… on m’a expliqué que… je ne le voyais peut-être… pas de la bonne façon… m’enfin c’est juste que… enfin… mon d… ma mutation euh… elle fait mal et… et c’est tout.

C'était tout Charles ça, tenter de convaincre toutes les personnes possédant le génome X que leur mutation était une bénédiction, une évolution, et cela quel que soit les particularités de cette dernière. Emma, quant à elle, était nettement moins candide. Lorsqu'elle disait à son interlocutrice que son don était incroyable, c'est parce qu'elle envisageait tout son potentiel, toute sa force, sa puissance, qu'elle soit défensive ou agressive. Oui, Emma évaluait la petite brune par rapport à son utilité et s’il devait y avoir un conflit, aucun doute qu'elle était de celle qu'elle préférait à ses côtés que dans le camp adverse. Bien sûr, la manipulatrice mentale ne craignait pas les effets du pouvoir de la jeune femme, mais il n'en était pas de même pour ses alliés. Vraiment, la demoiselle pouvait faire des merveilles si elle parvenait à maîtriser son don. Hélas, elle ne semblait pas entendre cela de la même oreille.

-Je… ne veux pas faire de mal à personne…

Voilà autre chose. pensa-t-elle.

C'était une pensée bien noble, mais Emma savait que la noblesse n'avait pas sa place dans ce monde. Un jour, Evelynn serait confrontée à innommable, vu son caractère c'était certain, et ce jour-là, personne ne pouvait anticiper quelle réaction aurait la brune pas même elle. Lorsqu'il fallait se défendre, ou pire encore, protéger ceux que l'on aime, on pouvait réellement faire des choses inattendue. Mais puisque pour l'instant la demoiselle ne voyait pas les choses ainsi, Emma n'allait pas pousser la discussion dans ce sens. Inutile de la brusquer, elle risquerait de perdre sa confiance. Non, dans un premier temps, l'enseignante décida de s'occuper d'un autre problème. Celui de la perte de contrôle de la femme, celui qui risquait de la faire se dévoiler aux yeux des non mutés et au passage, risquait de tous les compromettre. C'est donc dans l'optique de l'aider au mieux qu'Emma chercha à comprendre l'entendue du pouvoir de sa comparse.

-Euh… un… un grand café si… si ça ne dérange pas… Est-ce que ça euh… dérange si je… euh… si je fume un peu ici ? Je sais que … que c’est pas une bonne habitude mais… mais ça m’aide à me détendre.

" Ça ne dérange pas, fais comme bon te semble. "

Se tournant vers le patron venus prendre leur commande, Emma demanda un whisky.

" Tu vois, on a tous nos mauvaises habitudes lorsqu'il s'agit de se détendre un peu. "

Puis, elle écouta la femme répondre à ses questions, pensive. Lorsque cette dernière s'enquit de savoir si l'homme ne l'avait pas entendu, Emma eut un petit sourire amusé.

" Qu'importe, il est au courant de bien des choses étant lui-même un dès notre. Ne t'en fais donc pas, tout ce que tu diras ici n'en sortira pas. Ne t'excuse pas de trop parler, tu essais de m'apporter les réponses les plus précises possible et crois bien que j'apprécie. Ton pouvoir se nourrit donc de ta propre peur pour se projeter sur les autres et faire resurgir les leurs ? Hmm... je vois. Il va donc falloir que tu apprennes à maîtriser tes propres angoisses et à ne les laisser exploser que lorsque tu le désires. C'est un travail difficile, t'en sens-tu capable ? Sinon, nous chercherons à envisager autre chose. Mais ne t'en fais pas, à tout problème existe une solution, il faut juste la trouver. "

Laissant le temps au patron de déposer le café et l'alcool sur la petite table entre elles, la blonde pensa à quelque chose. C'était plus fort elle, il lui fallait toujours chercher si il était possible de tirer profit du pouvoir des autres, et puisque Evelynn semblait réticente à utiliser son don sur les autres, une alternative se forma dans l'esprit de la blonde.

" Dis-moi Evelynn, lorsque ton don s'éveille, es-tu capable de connaitre les frayeurs d'une personne ? Je veux dire, es ce que tu saurais dire que telle ou telle personne a cette angoisse ou bien n'est ce qu'un brouhaha d’émotions effrayantes qui t'assaillent ? "

Emma était capable de trouver les pires peur des gens dans leur esprit et de les projeter directement dans leur tête, mais il lui fallait chercher, personne par personne. Cependant, si Evelynn avait la capacité de le faire directement, quasi instinctivement, c'était une capacité qui pouvait s'avérer vraiment intéressante.

()

_________________

" Le monde entier nous regarde à présent,
nous ne devons être rien de moins que fabuleux. "
Emma Frost - Amy Grimm - Honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelynn Jones

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 18/10/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Bibliothécaire
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Re: Peur de masse (Pv Emma Frost) (Terminé)    Jeu 19 Sep 2013 - 16:49

" Ça ne dérange pas, fais comme bon te semble. "

Souriant un peu plus, l’artiste alluma sa cigarette avant de la porter à ses lèvres. Une bouffée d’air pur… ou vicié mais peu importe, qui lui faisait tant de bien. Se détendant un peu plus, elle fut capable de remettre les évènements précédents derrière elle. Son cœur battait normalement, sa respiration s’était calmée, tout allait pour le mieux… du moins pour le moment. Demandant donc un café au serveur, une expression d’étonnement apparut sur son visage lorsqu’elle entendit son interlocutrice se commander un whisky.

" Tu vois, on a tous nos mauvaises habitudes lorsqu'il s'agit de se détendre un peu. "

Evelynn réfléchit un instant avant d’approuver en hochant la tête. Alors qu’Emma lui posa plus de questions sur sa mutation, la jeune femme tenta d’y répondre au mieux. Elle se mêlait dans ses mots, et parfois ses phrases ne devaient faire aucun sens, mais elle tentait d’être le plus clair possible… et la moins nerveuse aussi. S’excusant de trop parler, elle eut soudainement un doute lorsque le serveur leur amena leur consommation. Venait-elle de révéler à un humain leur existence ?

" Qu'importe, il est au courant de bien des choses étant lui-même un des nôtres. Ne t'en fais donc pas, tout ce que tu diras ici n'en sortira pas. Ne t'excuse pas de trop parler, tu essais de m'apporter les réponses les plus précises possible et crois bien que j'apprécie. Ton pouvoir se nourrit donc de ta propre peur pour se projeter sur les autres et faire resurgir les leurs ? Hmm... Je vois. Il va donc falloir que tu apprennes à maîtriser tes propres angoisses et à ne les laisser exploser que lorsque tu le désires. C'est un travail difficile, t'en sens-tu capable ? Sinon, nous chercherons à envisager autre chose. Mais ne t'en fais pas, à tout problème existe une solution, il faut juste la trouver. "

-Ah… ah bon… Parfait dans ce cas…

Au moins n’avait-elle pas fait de gaffes en parlant à un humain ! Maintenant venait la seconde partie du discours d’Emma. Maîtriser ses peurs ? Ses angoisses ? Ce n’était pas un travail facile, certainement pas pour l’artiste qui avait peur de son ombre ou qui pouvait sursauter en se voyant dans un miroir. Elle prit un moment pour y réfléchir. En temps normal, elle aurait tout simplement refusé un tel « travail ». Ce ne faisait pas du tout partie de sa personnalité, et pour qu’un tel entraînement existe, il y allait avoir des risques, non pour elle mais pour quiconque étant à ses côtés. Cependant…

Cependant il y avait Nora. Sa douce amie lui avait pardonné l’expérience qu’elle lui avait fait involontairement vivre. Le ferait-elle une deuxième fois ? Une troisième ? Cette expérience lui avait prouvé que son don pouvait se manifester même envers ceux qu’elle aimait le plus, et qu’il était dangereux. Si sa compagne lui avait accordé une autre chance, Evy devait en profiter… et s’assurer que de tels évènements n’arrivent plus.

-Je… je comprends… madame Frost… et euh… je veux bien… je veux bien essayer. Par contre, je préfère vous… vous avertir tout de suite je euh… je ne suis sans doute pas la meilleure… ni même une bonne élève. Je fais de l’art, mais je n’ai pas de… discipline particulière. Et si je… enfin si un tel… entraînement pourrait avoir lieu, je voudrais qu’il soit sans risque… pour les autres. Je ne suis pas capable de me protéger de mon propre don, alors le contenir lorsqu’il affecte d’autres esprits… c’est extrême.

Même si la jeune femme ne le laissait pas vraiment paraître dans ses hésitations et dans ses bégaiements, elle était réellement motivée. Pas tant par l’idée d’apprendre à maîtriser son don, mais plus par celui de pouvoir le contenir s’il viendrait à tomber en mode « destruction ». Elle avait déjà affecté trop de personnes pour que son don ne reste un tel fardeau.

" Dis moi Evelynn, lorsque ton don s'éveille, es tu capable de connaitre les frayeurs d'une personne ? Je veux dire, es ce que tu saurais dire que telle ou telle personne a cette angoisse ou bien n'est ce qu'un brouhaha d’émotions effrayantes qui t'assaillent ? "

-Euh… c’est variable en fait. Si quelqu’un est… déjà effrayé, même si mon don n’est pas… euh… activé, je peux dire qu’elle serait sa plus grande peur. Quelqu’un de calme comme… comme vous, j’aurais besoin d’un petit moment. Mais si… lorsque vous m’avez touché… alors que mon aura noir était apparente, alors je l’aurai su aussitôt. Chaque esprit… sera affecté par sa peur. Le mien, par toutes celles que j’ai déjà enregistré. Ça… ça fait beaucoup.

Prenant une autre gorgée de café ainsi qu’une bonne bouffée d’air frais, la jeune femme tentait d’être aussi claire que possible, mais son don était difficile à expliquer en quelques mots. De plus, sa mutation avait de multiples facettes qui avaient tous leur particularités. Résumer le tout maintenant était assez difficile. Fermant les yeux un instant, elle ajouta, en recrachant un peu de fumée en l’air :

-Mon don… il est vivant. S’il s’acharne, il s’acharne. S’il est calme, il l’est et c’est tout. C’est juste qu’il… il veut sortir, et dès qu’il voit une porte de sortie, il tente par tous les moyens de s’échapper.

Puis une étrange sensation l’assaillit, l’empêchant temporairement de réfléchir. Baissant la tête très lentement vers Emma Frost, les yeux grands ouverts, la jeune femme demanda simplement :

-Mon don… le grattement… dans ma tête… je ne le sens plus ?! Est-ce que… vous y êtes pour quelque chose ?!

_________________
Pouvoir passif d'Evelynn: Il y a une zone de fraîcheur autour d'Evelynn souvenez-vous en lorsque vous RP avec !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Frost

avatar

Messages : 484
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 30
Localisation : Dans ta tête.

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age : 28 ans
Nationalité : Americaine

MessageSujet: Re: Peur de masse (Pv Emma Frost) (Terminé)    Sam 21 Sep 2013 - 15:31

Lorsque la flamme du briquet vint lécher le bout de la cigarette qu'Evelynn venait de glisser entre ses lèvres, Emma retroussa le nez, en prévention. Elle n'appréciait vraiment pas l'odeur du tabac et détestait plus encore la pestilence qu'il laissait sur ses vêtements. Cependant, puisqu'elle avait donné son accord, elle fit en sorte de masquer au mieux son désagrément, ne souhaitant pas mettre mal à l'aise sa comparse. D'autant qu'elle avait appréciée que cette dernière lui demande l'autorisation avant d'infester la pièce.

De son côté, la grande blonde préférait un autre type de poison, nocif uniquement pour celui qui le consommait : l'alcool. Puisque son interlocutrice s'offrait un petit instant de pêché afin de se détendre, il n'y avait pas de raison que la femme d'affaire n'en fasse de même. Après ce qu'elles venaient de vivre, elles avaient bien le droit à leur petit plaisir. C'est pour cette raison qu'Emma commanda un verre de Whisky, bien sec, auprès de l'homme venu prendre leur commande.

C'est à ce moment précis qu'Evelynn commença à parler de sa mutation, ne semblant pas remarquer la présence de l'importun puisqu'elle s'enquit presque immédiatement après de savoir si il l'avait entendu ou non. Emma la rassura sur ce point, qu'importait qu'il l'entende puisqu'il était lui aussi mutant, cependant, l'étourderie de la brune éveillait une nouvelle fois les inquiétudes de l'enseignante. Il allait réellement falloir la prendre en main afin d'éviter une bourde qui risquait de mettre toute l'espèce mutante en danger.

Emma proposa donc à la jeune femme de l'aider. Dans un premier temps, elle souhaitait lui apprendre à maîtriser son don, et pour ce faire la mutante allait devoir apprendre à gérer ses peurs. Ce n'était pas une chose facile, même pour une personne courageuse et munie d'une infinie force de volonté. Or, la blonde n'était pas sûre du tout que son interlocutrice en soit capable. Bien sûr, elle était de bonne foi et acceptait de se prêter aux exercices que pourrait lui imposer la psionique, mais ses bégaiements trahissaient un manque d'assurance flagrant qui risquait de poser problème. Peut-être qu'avant toute chose, elle allait devoir lui apprendre à trouver confiance en elle, et ça, ce n'était pas une mince affaire.


" L'art est une excellente discipline, tu ne dois pas douter de tes capacités, quelle qu'elles soient. J'ai l'impression que tu manques d'assurance Evelynn, je n'ai pas à te juger mais je trouve cela...dommage. J'aimerais, si tu le peux, que tu tentes de chercher un peu de confiance au fond de toi. Je t'intimide tant que ça ? Il ne me semble pas t'avoir donner de raison pour cela pourtant. Je suis là en tant... qu'amie... alors essaye de détendre un peu. "

Offrant un sourire rassurant, qu'elle sortait toujours dans ce genre de circonstances, Emma décida de continuer sur sa lancée et de tenter de rassurer au mieux son interlocutrice. Elle n'avait pas vraiment envie que son pouvoir détruise la barrière psychique qu'elle avait placé dans son esprit, juste parce qu'elle ne se sentait pas à l'aise.

" Si tu as peur que ta mutation s'en prenne à quelqu'un durant l'entrainement que je pourrai te fournir, alors nous ne le ferons que nous deux, ou bien avec Charles. Lui et moi avons la capacité de résister aux attaques de ton don. Ainsi cela sera une angoisse en moins pour toi. Et puis, je suis sûre d'avoir déjà eu des élèves bien pires que toi, tu peux me croire, tant que tu as la volonté d'atteindre ton but, tout se passera à merveille.  "

La blonde s’intéressa ensuite à un autre aspect du pouvoir de la mutante, à savoir, si elle était capable de connaitre exactement les frayeurs de chacun. La réponse que lui fournit la femme lui sembla satisfaisante. Pour l'instant, cette capacité était variable mais Emma était sûre qu'avec de l'entrainement elle pourrait déterminer sans peine les peurs de ceux qui l'entourent. Mais tout ceci était encore loin d'arriver et l'enseignante préféra laisser ce sujet à l'écart pour le moment.

" Le fait que ton don soit vivant est une bonne nouvelle ne pense tu pas ? Après tout, tous les animaux peuvent être domptés quand on y met le temps, l'acharnement et la vigueur nécessaire. "

Puis, la brune sembla enfin réaliser le changement qu'apportait chez elle la barrière posée dans sa tête par la manipulatrice mentale.

" Effectivement, j'ai enfermée ton don dans ta tête. Ce n'est que provisoire, mais je peux répéter l'opération à chaque fois que tu en auras besoin. C'est déjà un début en attendant que tu sois capable de le faire par toi même. "

Après avoir bu une longue gorgée d'alcool, Emma décroisa ses jambes le temps de déposer son sac à main dessus. Elle l'ouvrit ensuite, cherchant quelque chose dans son porte feuille, puis, tendit une carte de visite à sa comparse. Dessus, on pouvait lire son numéro de téléphone portable.

Lorsque son agent de communication avait insisté pour qu'elle s'en fasse faire, Emma avait trouvée ça idiot. Mais aujourd'hui, elle devait reconnaître que c'était bien pratique, évitant ainsi à Evelynn de chercher de quoi noter.


" Tu peux me contacter à ce numéro lorsque tu en auras besoin. "

()

_________________

" Le monde entier nous regarde à présent,
nous ne devons être rien de moins que fabuleux. "
Emma Frost - Amy Grimm - Honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelynn Jones

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 18/10/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Bibliothécaire
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Re: Peur de masse (Pv Emma Frost) (Terminé)    Lun 23 Sep 2013 - 17:45

" L'art est une excellente discipline, tu ne dois pas douter de tes capacités, quelle qu'elles soient. J'ai l'impression que tu manques d'assurance Evelynn, je n'ai pas à te juger mais je trouve cela...dommage. J'aimerais, si tu le peux, que tu tente de chercher un peu de confiance au fond de toi. Je t'intimide tant que ça ? Il ne me semble pas t'avoir donner de raison pour cela pourtant. Je suis là en tant... qu'amie... alors essaye de détendre un peu. "

-Non ! Non vous ne m’intimidez pas du tout c’est que… en fait peut-être un peu mais non je euh… mais euh… oh…

Soupirant elle-même de sa propre attitude, la jeune femme se referma sur elle-même, les bras collés le long du corps, une main sur la tasse chaude et l’autre appuyé juste à côté, la fumée de la cigarette montant lentement vers le plafond de l’édifice. Emma avait bien raison dans ce qu’elle disait, mais pas pour les bonnes raisons : même si dans sa grâce et sa beauté, la magnifique blonde avait de quoi en impressionner plus d’un, ce n’était pas ce qui rendait Evelynn nerveuse. C’était plutôt le fait qu’elle avait peur de dire une ânerie. C’était sa spécialité après tout. Tout comme elle refusait de blesser quelqu’un… du moins volontairement, si elle insultait quelqu’un, même sans s’en rendre compte, elle s’en voulait toujours. C’était ce qui la rendait si nerveuse et si gênée : la peur d’insulter quelqu’un. Cette peur, propulsée à une puissance bien plus grande à cause de son don, régissait sa vie. Il n’y avait qu’avec Nora qu’elle se sentait mieux et qu’elle pouvait parler librement… du moins plus librement qu’avec les autres. Son frère aussi avait cette chance… ou était-ce une malchance ?

-C’est juste que j’ai peur qu’avec mes mots je blesse quelqu’un, finit par lâcher l’artiste après une grande respiration. Prenant son temps, elle continua, sans hésitation cette fois : J’ai beaucoup de mal à ne pas avoir de filtre lorsque je parle. J’ai l’impression que parfois je réfléchis trop vite et que mes mots sortent trop vite ou ne se font pas bien comprendre. J’ai toujours été timide, je n’ai pas le physique ou l’attitude pour me… défendre. J’ai toujours été protégé, je n’ai jamais pu avoir de… de forces vous voyez.

Même en prenant son temps, Evelynn ne pouvait s’empêcher l’émotion la gagner, de sentir les larmes monter dans ses yeux. Sa famille, puis Nora l’avaient protégée de presque tout depuis sa tendre enfance. Jeune, elle avait bénéficié de la protection de ses deux frères, et maintenant c’était à sa compagne de faire ce travail. Elle s’en voulait d’être aussi faible, mais elle ne savait pas par où commencer pour être plus forte, pour pouvoir à son tour servir de bouclier à ceux qu’elle aimait. Était-ce peine perdue ?

Lorsqu’elle mentionna son désir de ne pas affecter personne avec son don, Emma sembla comprendre où elle s’en allait avec de tels propos, et avait déjà une solution pour elle. Une solution que l’artiste considérait dangereuse, mais la confiance de la psionique la rassura… un peu.

" Si tu as peur que ta mutation s'en prenne à quelqu'un durant l'entrainement que je pourrai te fournir, alors nous ne le ferons que nous deux, ou bien avec Charles. Lui et moi avons la capacité de résister aux attaques de ton don. Ainsi cela sera une angoisse en moins pour toi. Et puis, je suis sûre d'avoir déjà eu des élèves bien pires que toi, tu peux me croire, tant que tu as la volonté d'atteindre ton but, tout se passera à merveille. "

-Vous semblez avoir… beaucoup confiance en moi sans même me connaître. Je veux dire je… je suis motivée et j’aimerais vraiment que mon don n’empoisonne pas la vie de… de ceux qui m’entourent, mais… je vais avoir la force de faire tout ça ?

C’était une question autant pour Emma que pour elle-même. Elle n’avait aucune idée du temps et de l’endurance qu’elle aurait besoin pour accomplir ce qui était pour elle un miracle. Elle ne parvenait pas à le contenir après des années, alors le maîtriser ? C’était une illusion, une vulgaire chimère qui lui pendant au nez. Cependant la mutante ne semblait pas de cet avis. Elle lui faisait confiance, elle pensait même que tout allait se passer à merveille. C’était beau à voir… combien de temps durerait cette confiance ? Le sujet changea vers une autre facette de son don, la partie vivante de celle-ci.

" Le fait que ton don soit vivant est une bonne nouvelle ne pense tu pas ? Après tout, tous les animaux peuvent être domptés quand on y met le temps, l'acharnement et la vigueur nécessaire. "

-Oui… oui c’est vrai.

Dans sa tête l’artiste pensait au fait qu’un animal avait besoin d’être brisé avant qu’on puisse le dompter. Allait-elle simplement avoir la force de s’opposer au torrent de peur qui allait défiler dans son corps ? Probablement pas… mais elle devait le faire tout de même. Pour Nora qui lui donnait une chance de plus, pour tous ceux qui avaient désiré l’aider. Ça semblait possible après tout. L’artiste ne comptait pas abandonner à nouveau.

" Effectivement, j'ai enfermée ton don dans ta tête. Ce n'est que provisoire, mais je peux répéter l'opération à chaque fois que tu en auras besoin. C'est déjà un début en attendant que tu sois capable de le faire par toi même. "

-Est-ce… est-ce que c’est permanent ?

Après avoir été ainsi utilisé, son don avait besoin de repos avant de pouvoir jaillir de nouveau. Était-ce la combinaison barrière mentale/épuisement qui empêchait l’artiste de sentir ce grattement pourtant si familier dans sa tête ? Sans doute, mais elle devait tout de même le confirmer avec son interlocutrice. Alors que celle-ci lui tendait une carte, Evelynn la saisit doucement avant de la regarder. La carte disait « Emma Frost , avec un logo fort familier. Où l’avait-elle vu… il lui fallut un certain temps avant de finalement comprendre quel était ce logo… et à qui elle avait affaire.

" Tu peux me contacter à ce numéro lorsque tu en auras besoin. "

-Att…attendez… vous êtes… Emma Frost ? À la tête de la compagnie Frost ? C’est… c’est une blague non ? Pas que je veuille dire que vous êtes une blague juste que oh eh… c’est euh inattendu je veux dire je euh… je euh… n’aurais jamais imaginé que euh… que et bien que euh… que vous pourriez être… euh… vous…

Bien des gens auraient sans doute figé devant une telle information, ou cherché à obtenir différentes faveurs. Evelynn, même si la nervosité et le rouge de ses joues étaient tout sauf invisible, le voyait plutôt d’un autre œil : Emma Frost lui parlait, voulait même l’aider. Ce n’était pas n’importe qui, c’était quelqu’un d’influent, qui avait bien d’autres chats à fouetter. Elle prenait tout de même de son temps pour lui expliquer comment l’aider et comment elle pouvait l’entraîner. C’était bien plus que ce que l’artiste n’aurait imaginé.

-Je… je vous… pardon… une grande respiration, puis : Je vais réussir, madame Frost. Je vais faire tout ce que je peux pour y arriver. Merci de me faire confiance.

D’un coup, elle éteignit sa cigarette dans un cendrier… et le renversa sur son sac à main, laissé sur le banc entre les deux femmes. Jurant, elle saisit son sac et le secoua à ses côtés pour dégager autant de cendre que possible, maudissant pas la même occasion sa maladresse. Tentant de limiter au mieux ses bégaiements, la jeune femme prit son temps avant de parler. Elle prenait son temps, mais au moins n’hésitait-elle pas.

-Je… suppose que vous êtes très occupée ? Je ne veux pas vous déranger plus longtemps.

_________________
Pouvoir passif d'Evelynn: Il y a une zone de fraîcheur autour d'Evelynn souvenez-vous en lorsque vous RP avec !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Frost

avatar

Messages : 484
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 30
Localisation : Dans ta tête.

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age : 28 ans
Nationalité : Americaine

MessageSujet: Re: Peur de masse (Pv Emma Frost) (Terminé)    Jeu 26 Sep 2013 - 21:06

Emma inclina un peu la tête pour fixer celle qui lui faisait face. Elle replaça une mèche blonde derrière son oreille tout en réfléchissant. Son interlocutrice affirmait ne pas être intimidée par elle, pourtant son attitude trahissait tout le contraire. Ce n'était pas surprenant, la femme d'affaire avait l'habitude de ce genre de comportement. Même lorsqu'elle faisait de son mieux pour sembler chaleureuse, elle mettait toujours les autres mal à l'aise. Était-ce dû à son nom ? À sa prestance ? Ou ton simplement à sa façon d'être, si hautaine, si stoïque. Dans le fond, ça n'avait pas vraiment d'importance. La grande blonde n'avait que faire qu'on l'apprécie et elle était même plutôt contente de la barrière qui s'installait toujours entre elle et les autres. Cependant, elle espérait que ça ne serait pas une entrave vis à vis de l'aide qu'elle proposait d'apporter. Après tout, elle n'avait pas besoin de l'affection de l'artiste, juste de sa confiance, du moins un minimum.

Toujours occupée à fixer Evelynn, la mutante haussa un peu les sourcils lorsque cette dernière repris la parole. Bien qu'elle ait à présent retrouvé un peu d'assurance, la brune ne pouvait cacher une certaines maladresse dans ses propos. C'était un mélange de timidité, de candeur et de souffrance enfouie qui se lisait dans ses mots. Un instant, l'enseignante eut l'impression de faire face à l'une de ses élèves. Elle avait la fraîcheur et le spontanéité des adolescentes, bien que son physique ne laissait aucun doute sur sa position d'adulte.

Lorsque la jeune femme cessa de parler, la voix amoindrie par l'émotion, Emma constata qu'elle avait les larmes aux yeux. Vraiment, son interlocutrice trimbalait un poids sur son cœur. Mais plus encore, il était étonnant de voir à quel point les mots qu’elle prononçait étaient teintés de sincérité malhabile. Pour s'ouvrir ainsi, elle était soit très pure, soit déjà apte à offrir un peu de confiance à la blonde. Emma savait que pour appuyer sur ce dernier point, elle devait prendre la parole, même si elle n'était pas du genre à consoler les gens. Peut-être pouvait-elle au moins l'encourager ? A sa manière.

" Il n'est jamais trop tard Evelynn. Les gens pensent souvent que le caractère est inné. C'est faux. La confiance en soi, ça s’acquiert. Tout comme le courage, la volonté et la persévérance. L'essentiel est d'avoir une bonne motivation, un but, ou tout du moins quelque chose pour lequel on se bat. Quant au fait de ne pas avoir de filtres à tes propos, cela doit sans doute être handicapant certaines fois, mais je pense que ça peut être une force quelque part. Ainsi, tu ne resteras jamais silencieuse face à quelque chose qui te déplait. Même si ils sont dit maladroitement et impulsivement, tant que tes mots ne sont pas injustes ou que tu les penses, tu n'as pas à avoir peur de les prononcer. Pour tout te dire, même si je ne parle que lorsque je juge cela nécessaire, je ne suis pas du genre à tenir ma langue dans ma poche non plus. "

Emma n'était en effet pas réputée pour mâcher ses mots. Contrairement à la brune, le fait de blesser quelqu'un verbalement ne lui causait pas d'états d'âmes. Plus encore, elle savait rendre ses propos acerbes pour en faire de véritables armes destructrices. Elle jonglait avec les termes comme une artiste de cirque et savait comment faire réagir les gens avec seulement quelques phrases. Oui, Emma trouvait toujours les mots justes pour atteindre son interlocuteur et le menait à ce qu'elle souhaitait de lui, quelle que soit sa motivation.

Et pour l'heure, ce qu'elle désirait, c'était ranger Evelynn de son côté. En faire une potentielle alliée. Mais plus encore, faire en sorte qu'elle ne soit pas une ennemie, ni pour elle, ni pour l'espèce mutante toute entière. Hors, ce n'était pas un combat gagné d'avance, c'était sûr. Pourquoi une femme si peu sûre d'elle, si maladroite, devait porter le fardeau d'un don si dangereux ? Secouant un peu la tête, Emma chassa la moindre trace de compassion qui aurait pu l'atteindre. Chaque mutant avait son propre fardeau à porter, elle n'en était-elle même pas exempte.

Revenant à la discussion qu'elles étaient en train d'avoir, Emma nia légèrement lorsque la femme lui demanda si la barrière qu'elle avait placée dans son esprit était permanente.

" Non, elle ne l'est pas. Comment pourrait-elle l'être ? Ta mutation fait partie de toi, elle en est indissociable. Te priver d'elle serait comme retirer un bout de ta personne. Comme si je coupais une partie de ta séquence ADN. Les conséquences en seraient sans doute effroyables. Il n'y a que deux choses qui soit possible de faire pour la situation reste telle qu'elle est. Apprendre à maîtriser ton pouvoir et le mettre en sommeil. Mais une nouvelle fois, dans le second cas, ta mutation serait toujours là, prête à se réveiller n'importe quand, sans que tu ne puisses y faire grand-chose. Et ce n'est pas la meilleure solution. "

Non, le mieux était définitivement que la brune bride son pouvoir avec ses propres moyens. Sa volonté, sa force, sa résolution. Et bien sûre, un petit coup de main de télépathes tel qu'Emma ou Charles. C'est pour cette raison que la blonde donna ses coordonnées à Evelynn, pour qu'elle puisse la contacter en cas de besoin. Cependant, la réaction qu'eut la jeune femme en lisant sa carte la laissa perplexe.

" Il me semblait que tu l'avais compris. Je doute qu'il y ait beaucoup de gens portant mon nom. "

Puis, l'artiste affirma qu'elle allait faire de son mieux, qu'elle allait réussir et Emma posa alors sur elle son regard bleu involontairement sévère.

" Je prends cela comme une assurance Evelynn. Je t'offre ma confiance et en échange, tu ne me déçois pas. Ça me semble plus qu'équitable. "

Emma termina ensuite son verre avant de le poser sur la table et de se redresser doucement.

" Tu a raison, je suis attendue. Mais, tu sais comment me contacter maintenant. N'hésite pas à le faire, je suis certes occupée mais je t'ai dit que je t'aiderai et je tiens toujours parole. Je compte sur toi alors à bientôt Evelynn. Fais attention à toi. "

La blonde se dirigea vers la sortie de son habituel pas assuré, quasi flottant. Cependant, avant de franchir la porte, elle se retourna une dernière fois.

" Tu es bien plus intéressante lorsque tu fais preuve de volonté, maintenant que j'ai vu cette part de toi j'espère bien la revoir à notre prochaine rencontre. "

La blonde disparut ensuite dans l'encadrement de la porte, l'espace d'un bref instant, Evelynn put percevoir un sourire sur ses lèvres...

()

_________________

" Le monde entier nous regarde à présent,
nous ne devons être rien de moins que fabuleux. "
Emma Frost - Amy Grimm - Honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Peur de masse (Pv Emma Frost) (Terminé)    

Revenir en haut Aller en bas
 

Peur de masse (Pv Emma Frost) (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» You're not alone, Erïka... [Pv Emma Frost]
» Suite du rp (Erika / Emma ) [terminé]
» Emma Frost - Ice Woman -
» Coeur De Cristal [PV Emma Frost]
» Emma Frost • Lady Diamond [Terminée.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men : Sentinel Project :: Le Monde :: New-York :: Les Quartiers-