X-Men : Sentinel Project

Entrez dans un univers où l'homme est à l'aube de son évolution ! Image 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Putain pourquoi ça marche pas ! (PV Honey et Ryan) (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ryan Smith

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 01/04/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Barman
Age : 22
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Putain pourquoi ça marche pas ! (PV Honey et Ryan) (Terminé)   Jeu 25 Oct 2012 - 19:16

Blasé. C'était l'état mental du séducteur de ses dames et de ses hommes. Il en avait assez d'aller à l'école, c'était infernal et inutile de suivre ces cours. Non mais, qui s'intéresse à la politique historique des années 1980-1990 de nos jours? Plus personne... à part quelques anciens étudiants recyclés en professeurs. Aussi bien se l'avouer, le cours qu'il avait choisi en espérant qu'il serait des plus faciles se résumaient très franchement à : « Va au cours, apprend ce qu'il dit par cœur, va chez toi et refais la même chose. » De la merde... que de la merde...

Bien calé sur son siège, une bière dans les mains, le barman regardait les gens entrer et sortir du restaurant sans vraiment leur prêter attention. Il voyait bien quelques regards se tourner vers lui, après tout il était tout un homme ça va sans dire, mais pour l'instant il était surtout en train de maudire intérieurement son professeur qui lui avait ajouté d'autres devoirs pour la semaine prochaine. Le barman n'avait pas de temps à mettre là-dessus! Il devait travailler, euh... occuper ses nuits et euh... bah boire comme un trou finalement et tout ça passait en priorité du devoir! Du coup il serait peut-être obligé d'aller charmer le professeur... Eeeehhhh... Même Ryan ne s'abaissait pas aussi bas. S'il avait au moins été... euh... charmant ou... euh... ce qu'on appelle communément propre, il aurait déjà eu plus de chance d'intéresser le barman.


-Voulez-vous commander monsieur?

-Euh... oui pardon j'étais dans ma bulle... vous savez ce que c'est le travail... les affaires...
-Oui je vous crois monsieur...

La serveuse rougit légèrement en riant, les yeux mi-clos pendant qu'elle sort son calepin pour noter sa commande. Note à moi-même : « cette serveuse est facile. ». Vu la façon dont elle joue ''distraitement'' avec le bout de son crayon entre ses lèvres, elle essaie de jouer la carte de la séduction. Cependant ce genre de charme Ryan les connaît, et à moins qu'il le veuille bien, cela n'a aucune chance de fonctionner. Cependant, pour éviter toute trace de crachas dans son repas, il ferait mieux de faire semblant qu'il s'intéresse le moindrement à elle. Lui faisant donc un sourire, il ajoute donc sa commande.

-Un grand sous-marin... ultra pepperoni... avec des frites.

-D'accord ce sera prêt rapidement!

Alors qu'elle se retourne, le barman caresse doucement ses belles fesses au passage, la faisait pousser un léger cri de surprise, le rouge montant encore plus sur ses joues. Le sourire de la serveuse cependant lui prouve qu'il a touché juste, parce qu'elle semble en redemander. Cependant elle a tôt fait de retourner en arrière, et le barman replonge dans ses pensées, jusqu'à ce que son regard soit capté par quelque chose d'étrange. Une jeune fille, dans la vingtaine peut-être, qui passe devant les vitres du restaurant sans y entrer, qui semble le contourner. Bon peut-être que ça peut sembler stupide de remarquer ça, mais avouez quand même qu'une femme qui se promène avec un corbeau sur l'épaule, c'est spécial non?

Enfin bref, sans y porter plus d'attention pour l'instant (après tout la serveuse vient de ramener son plat, sans attendre que le barman caresse son joli popotin au passage malheureusement), il entame son assiette, affamé par son précédent cours. Il ne lui faut pas beaucoup de temps avant d'en manger près de la moitié et de... revoir la jeune dame au corbeau marcher dans l'autre sens avec un paquet sous la main? Mais putain c'est qui cette fille à la fin? En plus elle est super jolie, ses vêtements simple caressant bien les formes de son corps. Une femme intéressant en soi... Et plus intéressante que l'aguicheuse serveuse. Déposant un billet sur la table sans attendre la facture, le barman quitte donc l'établissement en ignorant les appels qu'il entend de l'intérieur du restaurant.

Marchant quelques pas derrière la jeune femme, il continue de se demander... mais pourquoi un corbeau sur l'épaule! C'est le seul détail perturbant de la scène finalement. La femme est magnifique, c'est vrai il ne peut pas le nier, mais... mais... pourquoi un corbeau? Le caniche c'était pas assez la mode? Bon bref, sous ses réflexions toutes plus étranges que les autres, il constate que la jeune femme entre dans une ruelle. Hum... que faire? Continuer de la suivre? Après tout il aura peut-être la chance de lui parler avant qu'elle entre chez elle, simplifiant de beaucoup le travail de ''partir discrètement le lendemain''.

Prenant ses chances finalement, le jeune barman la suivit rapidement et combla l'écart qui les séparait, posant sa main naturellement sur son épaule.


-Excuse moi tu vas quelque part?

Un sursaut, accompagné du cri le plus mignon jamais entendu de l'histoire de l'humanité, puis la jeune femme s'arrête, ne bougeant plus un membre. Est-ce qu'il a fait une erreur de tenter d'envoyer son don déjà dans le corps de la jeune femme avec ce contact? Retirant sa main doucement, le barman fait un pas derrière, ne voulant pas l'effrayer plus qu'elle ne semble l'être déjà.

-Je ne voulais pas te faire peur... je suis désolé je euh... Je t'achète un café si tu veux pour me faire pardonner ça te va?
.

_________________
Pouvoir passif de Ryan: Lorsque Ryan vous regarde ou qu'il vous touche, l'attitude que vous auriez normallement envers lui augmente d'un cran. Quelqu'un de méfiant reste méfiant, mais il l'est moins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Honey

avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 18/10/2012

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 20 ans
Nationalité : -

MessageSujet: Re: Putain pourquoi ça marche pas ! (PV Honey et Ryan) (Terminé)   Ven 26 Oct 2012 - 22:57

.
.

[Musique Théme : http://youtu.be/k0BWlvnBmIE?t=40s ]


I'm wide awake
And now it's clear to me
That everything you see
Ain't always what it seems
I'm wide awake
Yeah, I was dreaming for so long

** J'y vais... non pas encore... allez, cette fois ci je me lance... **

Le cœur d'Honey battait vivement dans sa poitrine. Une main enroulée aux barreaux d'une échelle, elle tentait de trouver en elle la force de gravir cette dernière pour quitter les égouts. Cela faisait bien une demi-heure qu'elle se trouvait là à hésiter. Plus loin, elle sentait le regard de son frère posé sur elle. Il essayait assurément de l'épier discrètement, sans doute pour le compte de leur mère adoptive, mais la jeune femme avait des espions bien plus discret en la personne des rats, grouillants ci et là.

** Honey, tu es surveillée. **

" Je sais, ce n'est rien. Juste une raison de plus de ne pas me dégonfler."

Son habituel compagnon à plume, juché sur son épaule droite, lui donna un léger coup de bec contre la joue afin de l'encourager.

** Nous pouvons y aller un autre jour si tu ne te sens pas prête. Ou attendre que Scum soit de retour. En plus avec un peu de chance il aura fait bonne chasse. **

La mutante secoua vivement la tête pour chasser la proposition. Il était tentant d'en effet attendre que son ami revienne de la surface, mais il aurait été d'autant plus idiot de lui demander d'y retourner ensuite. Et puis, cette fois, Honey tenait à affronter la surface sans escorte humaine. Elle voulait elle aussi revenir les bras chargés de nourriture, affirmer son appartenance et son utilité au groupe. Pour cela elle avait obtenu une judicieuse information concernant un petit restaurant situé à quelques rues au dessus de l'Allée, où le gérant offrait généreusement les restes de plat et le surplus de pain à qui en avait besoin. Décidément, les rats étaient les meilleurs informateur du monde, après les mouches peut-être, mais celles ci avaient nettement moins d'intelligence, ce qui rendait les discussion bien plus ardue.

Bref, tout était idéal pour l'inciter à sortir et rien ne semblait être une encombre à la tâche qu'elle s'était confiée. Sortir, aller là bas, échanger quelques mots avec l'homme, repartir avec les victuailles et rentrer. Cela lui prendrait tout au plus une demi-heure, et rassurerait tout le monde de voir qu'elle faisait l'effort d'affronter ses peurs. Inspirant profondément elle posa le pied sur l'une des barreau de l'échelle et sans même s'en rendre compte, l'escalada d'un coup, laissant Monsieur Crôa se glisser hors de la bouche d'égout en premier, afin de signaler à la jeune femme si la route était libre. Chose faite, la demoiselle s’extirpa du trou avant de le refermer en faisant glisser la lourde plaque et de se redresser.

Là, elle prit quelques secondes à s'habituer à ce qui l'assaillait. De l'air, frais, froid même, teinté d'humidité. Des odeurs, mêlées, parfois agréable, parfois écœurante. Des bruits, ah... des bruits. Tellement puissants, tellement divers qu'il était difficile de s'attacher à un seul à la fois. Bref, la surface était une jungle luxuriante pour les sens, de quoi donner des vertiges à la jeune aveugle.

Quelques minutes plus tard, une fois légèrement habituée, Honey prit la direction du restaurant, monsieur Cröa à nouveau sur l'épaule, un petit rat albinos surgi d'entre deux poubelles servant de guide. Elle avança ainsi de rue en rue, droite comme un i, la démarche souple, le pas rapide. Plus elle progressait sans rencontrer d'encombres, plus sa peur s’apaisait. Elle se trouva même à apprécier l'instant lorsque une petite averse tiède s’abattit sur elle, la purifiant de la crasse des égouts sans même qu'elle s'en rende compte. Un instant elle se maudit d'avoir empruntée à sa mère une des tenues des jeunes années de cette dernière, craignant de l'abimer. Puis elle se rappela les paroles de la vielle dame lorsqu'elle l'avait aidée à revêtir la robe de la fin des années 50, blanc aux motifs floraux noir et qu'elle lui avait nouée un ruban sombre dans les cheveux.


" Tu es tellement jolie comme ça ma chérie. Je suis heureuse que tu prennes un peu soin de toi et de ton apparence car même si à tes yeux c'est quelque chose de superficiel, ça reflète un amour propre que j'avais peur que tu aies perdue."

La vérité c'est que Honey avait jugé plus judicieux de porter des vêtements normaux au cours de sa petite expédition, pour éviter d'attirer l'attention plus que nécessaire. Mais le ton enjoué de la voix de sa mère, mêlé aux sentiments positifs qu'elle lui envoyait lui avait retiré le courage de dire la vérité. Après tout, ce n'était pas un mensonge et si ça pouvait rendre Annalée heureuse, c'était tout ce qui comptait. Un peu de pluie ne pouvait pas être bien méchante. Et puis, la petite aveugle se jura de tout faire sécher une fois de retour.

Pour l'heure, elle était arrivée dans la ruelle passant par derrière le restaurant. Là, elle s'était entretenue quelques brefs instant avec la personne souhaitée et put récupérer sans mal (et sans avoir à trop en dire) deux plastiques de nourriture. Une courte attente, durant laquelle elle avait pu profiter de la radio des cuisines. Elle s'était même mise à fredonner sur le petit air français qui venait lui caresser les oreilles, ne comprenant pas les paroles mais répétant sans mal le refrain, ayant rapidement saisi le rythme de la mélodie.

"Hmm... résistes, prouves que tu existes...hmm... "

Décidément, pas de quoi en faire une montagne et rester paralysée comme une idiote devant une échelle pendant une demie heure. Rassurée, se trouvant même un peu sotte de son attitude, la demoiselle reprit la route en sens inverse. Malgré que ses craintes étaient moins présentes, elle était tout de même pressée de retrouver son foyer et sa famille.

Mais ça, c'était sans compter sur la main qui lui attrapa l'épaule alors qu'elle allait enfin rejoindre la bouche d'égout par laquelle elle était arrivée. La jeune femme poussa un léger cri de surprise en sursautant. Son geste paniqua le corbeau juché sur son épaule, qui s’envola en croassant, tout aussi effrayé que l'aveugle.

-Excuse moi tu vas quelque part?

Avait elle à peine eut le temps d'entendre avant de se trouver tétanisée par le contact. Honey détestait qu'on la surprenne et elle haïssait plus encore qu'on la saisisse. Et puis qui était cette personne qui se permettait de l’interroger ainsi sur ses objectifs ? C'était un homme, ça c'était chose sûre. Un agent de police peut-être ? Sa mère lui avait parlé d'eux et du fait qu'elle ne devait pas être interpelée au risque d'être amenée loin des égouts, dans ce qu'elle avait nommé Orphelinat. La panique vint brouiller l'esprit de la demoiselle. Il fallait qu'elle réponde quelque chose, et vite. Un truc cohérent qui ferait passer sa route à l'importun.

" Je...heu... je..."

Tellement cohérent...

-Je ne voulais pas te faire peur... je suis désolé je euh... Je t'achète un café si tu veux pour me faire pardonner ça te va?

Honey avait une furieuse envie de se ruer sur la plaque d'égout la plus proche et d'y disparaitre. Oui mais voilà, ce n'était déjà pas très discret et puis il y avait un problème. Monsieur Crôa avait pris ses ailes à son bec et pour l'instant ne semblait pas décider à revenir lui servir d'oiseau pilote. Se sentant un peu coincée, la mutante tenta de garder son calme. L'homme n'avait pas l'air de vouloir lui faire du mal, sinon il l'aurait déjà fait. Après tout elle avait constaté qu'à la surface, quand quelqu'un voulait quelque chose, il le prenait sans attendre l'avis de qui que ce soit. Ainsi, cette personne souhaitait juste... boire un café ? C'est pour cette raison qu'il l'avait accosté ? Ça n'avait aucun sens pour Honey... comme la plus part des actions de ceux d'en haut en fait.

Jugeant que l'homme la laisserait peut-être en paix si elle acceptait sa proposition, elle hocha doucement la tête. Elle n'aimait pas vraiment le café, boisson qu'elle avait toujours bu froide lorsque Scum en subtilisait involontairement dans un sachet contenant ce qu'il voulait vraiment, une pizza. Pourtant, si c'était la seule chose à faire pour pouvoir se débarrasser du curieux, elle était prête à en boire, espérant que ça ne serait pas trop long, de plus en plus pressée de rejoindre les siens. Inspirant doucement elle bredouilla :


" Je... je n'ai pas eu peur. Aurais je une raison d'avoir peur ? Mais je veux bien un café... si tu veux. "

La demoiselle déposa sa main, là où un peu plus tôt s'était trouvée celle de l'homme. Il restait contre sa peau une désagréable sensation de tissu mouillé et d'autre chose. Pourtant il ne l'avait pas agrippé vivement et ne l'avait pas blessée. Étrange. De son autre main elle chercha quelque chose en direction de la voix de son interlocuteur, d'un geste maladroit, comme si elle attendait qu'il lui donne quelque chose. Car oui, elle attendait de recevoir le café promis pour enfin pouvoir repartir.

()

_________________
.

Emma Frost - Amy Grimm - Honey
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Smith

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 01/04/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Barman
Age : 22
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Putain pourquoi ça marche pas ! (PV Honey et Ryan) (Terminé)   Sam 27 Oct 2012 - 0:13

" Je... je n'ai pas eu peur. Aurai-je une raison d'avoir peur ? Mais je veux bien un café... si tu veux. "

Quelle voix douce ! On aurait dit qu’une jeune femme pure et simple venait d’apprendre ses premiers mots. Elle avait une voix cristalline, douce, presque mélodieuse. C’était… mignon à entendre, c’est certain ! Le barman avait déjà reculé sa main, et pouvait maintenant distinguer les détails de son corps. Sa robe faisait certainement un peu arriérée sur l’époque actuelle, n’empêche elle était très jolie cela va sans dire. Avec le ruban sombre qui tenait ses cheveux en place, inutile de dire que la jeune femme était… magnifique. Pas simplement belle, et certainement pas une beauté classique, bien plus que cela ! Elle… semblait bien plus… douce que sexy, plus simple que compliquée, plus… non aussi magnifique que ravissante.

Mais bon, le barman ne pouvait pas passer une demi-heure à la regarder sans réagir ! Il devait faire bonne figure, avoir l’air intelligent et brillant et être le séducteur qu’il était toujours ! Dommage… qu’elle n’en verrait rien. La lueur de ses yeux turquoise presque blancs mettait bien en évidence le fait qu’elle ne pouvait rien voir. Elle était aveugle ! Elle ne pouvait pas le voir, elle ne pouvait pas… regarder ses propres yeux et donc… ses yeux ne pouvaient pas servir de média pour son don. Son toucher devrait suffire alors, s’il tenait à l’utiliser.

Mais alors, comment faisait-elle pour se promener ainsi dans la rue, seule, sans… canne sans rien ? Elle demandait son chemin aux briques et aux pierres qui étaient devant elle et sous ses pieds ? Impossible voyons… Elle ne pouvait pas non plus demander son chemin au corbeau, c’était absurde. D’ailleurs, pourquoi celui-ci était parti hein ? Il s’était bien envolé lorsque Ryan avait touché la jeune femme. Lui avait-il fait peur, ou sa… maîtresse lui avait demandé de partir ? Et d’ailleurs… dans cette ruelle, où allait-elle ?

Pleins de questions, pleins de mystères, et le jeune homme ne connaissait même pas encore son nom. Bel ordre d’idée non ? Savoir s’il va passer la nuit avec elle passe avant le fait de connaître son nom ? Mais il semble y avoir quelque chose de particulier dans ses yeux brillants, même si la lumière ne les traverse plus, le barman se sent attiré par leur profondeur. Poétique, on dirait un amour de lycéen qui découvre pour la première fois des sentiments !

Baliverne, le barman cessa aussitôt à penser à des idées aussi absurdes que stupides et la regarda simplement, alors qu’elle tendit la main vers lui. Quoi dire, quoi penser, quoi faire pour ne pas paraître comme le pire des idiots ? Il ne pouvait pas se servir de son charme naturel, il devait se fier uniquement à sa tête… et la dernière fois qu’il avait fait confiance à sa tête pour quelque chose, le résultat avait été : ‘ah bah bah bah bah…’ … bref rien de très impressionnant.


-Non tu n’as pas besoin d’avoir peur c’est… juste moi qui me suit peut-être approché trop discrètement. Je m’appelle Ryan, Ryan Smith, et tu es ?

Il regarda la main pendant quelques secondes sans trop savoir ce qu’elle voulait. Voulait-elle le voir de ses ‘yeux’ ? Pensait-elle pouvoir le voir en le touchant simplement ? Ryan n’avait jamais fréquenté d’aveugle, il n’en connaissait pas en fait, mais il savait par contre que ceux-ci avaient les autres sens plus aiguisés, et peut-être pouvait-elle se faire une image simplement en le touchant ? Il se pencha alors et approcha son visage doucement de l’endroit où se trouvait sa main dans les airs, fermant les yeux. Calme, patient, ne respirant presque plus, il attendait qu’elle pose sa main contre son visage et qu’elle puisse donc le ‘voir’

-Tu peux approcher ta main si tu veux me voir, je ne bouge pas je te le promets…


Il s’attendait bien à sentir le contact de sa main contre son visage, contact qui ne lui aurait pas déplu après tout, mais après quelques secondes à rester là comme un idiot, il fut bien forcé d’admettre qu’elle ne voulait pas avancer sa main. S’était-il trompé sur ses intentions ? Le barman ne pouvait lire en elle comme il l’aurait fait avec n’importe quelle autre conquête, un coup de charme et hop elle dit tout ce qu’il veut bien qu’elle dise, mais… comment la charmer sans qu’elle ne le voit ? De toute façon, il devait bien se reprendre et donc, après s’être raclé la gorge et avoir ouvert les yeux de nouveau, toujours penché devant sa main, il ajouta :


-Euh… tu ne voulais pas… euh… toucher mon visage ?

.

_________________
Pouvoir passif de Ryan: Lorsque Ryan vous regarde ou qu'il vous touche, l'attitude que vous auriez normallement envers lui augmente d'un cran. Quelqu'un de méfiant reste méfiant, mais il l'est moins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Honey

avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 18/10/2012

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 20 ans
Nationalité : -

MessageSujet: Re: Putain pourquoi ça marche pas ! (PV Honey et Ryan) (Terminé)   Dim 28 Oct 2012 - 16:16

[ Théme musical : https://www.youtube.com/watch?v=k-KEV87qN4A ]

Hi Miss Alice
Anata garasu no me de donna yume wo mirareru no?
Mata atashi,
Kokoro ga sakete nagare deru tsukurotta
Sukima ni sasaru kioku tachi

( Salut miss Alice
Dans tes yeux de verre, quelle sorte de rêve vois-tu?
Une fois de plus,
Mon cœur s'est consumé et se vide lentement
"répare-le",disent mes souvenirs silencieux )


La cœur battant vivement, Honey tentait de se reprendre de la frayeur qu'avait provoqué en elle le contact soudain de la main de l'homme contre son épaule. Ne désirant pas sembler trop vulnérable elle avait voulue démontrer au nouveau venu qu'elle n'avait pas paniqué et en profita pour tenter de percer les intentions de son interlocuteur en une question simple. Avait elle une raison d'avoir peur ?

-Non tu n’as pas besoin d’avoir peur c’est… juste moi qui me suit peut-être approché trop discrètement. Je m’appelle Ryan, Ryan Smith, et tu es ?

Oui il s'était approché trop furtivement, mais Honey se reprochait de ne pas avoir été plus attentive à ce qui l'entourait. Même monsieur Croâ s'était laissé surprendre, ayant trouvé refuge sur un toit un peu plus moi. L'assurance de la demoiselle avait gonflée suite à la bonne expérience de la sortie en solitaire qu'elle était entrain de faire, et de ce fait, elle avait négligemment baissée sa garde. Mais voilà, c'est exactement comme ça qu'elle s'était fait avoir la première fois. Elle devait faire plus attention.

Pourtant, le garçon qui se présentait ne semblait pas - à l'instar de ceux qu'elle avait croisés quelques années auparavant dans une sombre ruelle - avoir la moindre mauvaise intention. Honey avait même perçu une certaine culpabilité dans le timbre de sa voix lorsqu'il avait prit la parole après l'avoir effrayée. Si l'homme n'était pas une personne mauvaise, il n'y avait pas de raison qu'elle boude ses questions et décida donc d'y répondre.


" Je suis Honey... juste Honey."

Non que la demoiselle ne souhaitait pas se présenter correctement, mais elle ne possédait pas de nom de famille. A vrai dire, elle n'avait même jamais compris l’intérêt d'une telle chose. Affirmer une affiliation à une famille ? Pas besoin de nom pour ça, le cœur suffisait, sa relation avec les Morlocks en était la preuve. La demoiselle espérait cependant que ça ne froisse pas son interlocuteur qu'elle refuse de dévoiler l’entièreté de son identité. Elle n'avait pas non plus envie d'expliquer pourquoi elle ne possédait pas de nom de famille, craignant toujours d'avoir affaire à un policier qui risquait de la placer en orphelinat si elle dévoilait ne pas avoir de parents. La mutante se contenta donc d’espérer que le garçon ne interrogerai pas trop et que le sujet serait vite clos. Utopie ? Peut-être.

Puis l'homme lui proposa un café et elle vit là une occasion de se débarrasser de lui, acceptant son présent dans l'espoir que ça le satisferait et qu'il partirait. Tendant la main pour recevoir le gobelet qu'elle imaginait présent dans celles de l'homme, elle attendit. Pourtant, rien ne vint si ce n'est la voix de Ryan montant à ses oreilles. Il semblait plus proche tout d'un coup. Étrange.


-Tu peux approcher ta main si tu veux me voir, je ne bouge pas je te le promets…

Le voir ? Le toucher ? Honey ne comprenait rien. Pourquoi diable aurait elle eut envie de faire cela ? Et puis, elle se rappela que certains Morlocks lui avaient déjà fait la même proposition. Lorsqu'elle avait demandé à sa mère l’intérêt d'une telle chose, celle ci lui avait répondue que c'était pour modeler le visage sous ses doigts afin de le projeter dans son esprit. La demoiselle n'avait pas très bien compris mais l'allusion lui faisait bien trop penser aux pratiques de Masque pour oser mettre la chose en pratique. Et puis, pour elle qui n'avait que ses mains pour s'accrocher au monde, toucher une personne, surtout sur une partie peu commune, relevait d'une certaine forme d'intimité. Aussi, se trouvait elle entrain d'hésiter sur la marche suivre face à la proposition du garçon. Devait elle lui accorder ce petit jeu étrange ou simplement ne pas bouger ? Elle n'eut pas le temps de se décider que la voix de son interlocuteur s'éleva à nouveau.

-Euh… tu ne voulais pas… euh… toucher mon visage ?

Ainsi il avait cru que c'était son désir, à elle ? Pourquoi penser cela ? Elle voulait juste qu'il lui donne le café proposé. Cependant, Honey sentit que de rester là, la main tendue sans bouger, pouvait s'avérer blessant pour celui qui lui offrait ainsi une partie de lui afin de... afin de quoi ? Les mettre sur un pied d'égalité ? Lui montrer que son handicap n'était pas vraiment gênant dans une rencontre ? Qu'importe la raison, ça semblait partir d'une bonne intention. Aussi, tout en reprenant la parole pour clarifier les choses, la petite aveugle fit l'effort d'avancer ses doigts jusqu'à rencontrer la peau de l'homme, les laissant se balader quelques instants sur ses traits, ne percevant pas vraiment de projection dans sa tête mais jugeant qu'il serait ainsi heureux.

" Non, en fait... j'attendais le café que tu viens de me proposer. Je ne "regarde" pas les gens comme ça d'habitude. En fait je ne sais même pas faire.. désolée."

Retirant sa main qu'elle laissa tomber contre son flanc, comprenant qu'il n'y avait pas de café dans les parages, Honey attendit la suite des événements, sans trop savoir comment réagir.


" On va devoir retourner vers la ville... n'est-ce pas ? "


(♥)

_________________
.

Emma Frost - Amy Grimm - Honey
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Smith

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 01/04/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Barman
Age : 22
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Putain pourquoi ça marche pas ! (PV Honey et Ryan) (Terminé)   Sam 3 Nov 2012 - 20:41

" Je suis Honey... juste Honey."

Honey? Un nom très joli, mais qu'il n'avait surtout jamais entendu de sa vie. Un nom... mielleux... ah ah ah... Un sourire apparut sur les lèvres du barman à cette simple pensée, mais il se dépêcha de secouer la tête pour ramener son visage à la neutralité. Bof... à quoi cela pouvait bien servir de ramener sur son visage son masque souriant qu'il abordait d'habitude? Elle ne le voyait pas de toute façon. Mais bon, quand même, qu'elle soit aveugle ou pas, ce n'était pas une raison pour se promener dans les rues de la ville avec une grimace aux lèvres hein.

-Honey... c'est un très joli nom... que je n'ai jamais entendu. C'est magnifique...


Bon bon bon, faire un numéro de charme avec comme seul indice un prénom pouvait être assez difficile, aussi était-il peut-être important qu'il essaie d'en savoir un peu plus sur la jolie demoiselle qu'il avait devant les yeux. Enfin, après s'être penché devant la main tendue de celle-ci, il avait à peine senti ses doigts sur sa peau, mais bon, il venait de la rencontrer, il ne connaissait pas son caractère, il ne savait pas si elle allait être à l'aise ou tendue de base avec lui. Aussi bien laisser le temps agir aussi, il ne s'attendait quand même pas à ce qu'elle lui saute au cou une seconde après leur rencontre.

" Non, en fait... j'attendais le café que tu viens de me proposer. Je ne "regarde" pas les gens comme ça d'habitude. En fait je ne sais même pas faire.. désolée."

-Désolé? Pourquoi être désole? Après tout c'est pour toi que je le faisais, je ne voulais pas te mettre mal à l'aise.

Elle s'excusait de ne pas le toucher? Étrange... Il avait cru bien faire et il était parvenu à la rendre encore plus tendue. Du moins c'est ce que son expérience avec la genre féminine lui disait. Cependant elle avait accepté le café... du moins tant qu'il lui donnait immédiatement. Mais que pensait-elle? Qu'il traînait une cafetière dans ses poches? Ou dans sa chemise peut-être, ou alors non, au chaud dans ses bobettes! N'importe quoi...

Comment pouvait-elle ne pas avoir compris? C'était une ligne quand même évidente que n'importe qui aurait compris? Cependant... couplé à sa belle robe très loin de la mode... ça restait étrange. Y avait-il une explication logique derrière ce comportement? Peut-être, mais ce n'était pas à Ryan d'y penser après tout. Elle avait beau avoir toutes les raisons du monde d'être... différente, ce qui intéressait le barman, c'était ce que cachait sa robe... Après tout, elle avait un corps sublime qui ne demandait qu'à être... exploré... ah putain que je suis romantique parfois!


" On va devoir retourner vers la ville... n'est-ce pas ? "

-Euh... oui je n'ai pas de café sur moi... ça te gêne?


Il tentait de voir les émotions qui s'exprimaient au travers de ses yeux... y en avaient-ils? Bien sûr elle avait des émotions grand niais, mais pouvait-on les voir dans ses yeux? Après tout, il n'avait jamais fréquenté d'aveugles, il ne savait pas vraiment quoi dire ou faire de plus qu'avec une personne normale.

Parlant de normalité... il était ou ce foutu corbeau?


-Est-ce que euh... ton corbeau va revenir te voir ou euh... il est parti pour de bon?

Pour le peu qu'il en savait, ça pouvait bien être un piaf comme les autres, mais pourquoi il se tenait sur son épaule tout au long de son passage derrière le restaurant? C'est quand même étrange non? De toute façon, autant se l'avouer tout de suite : le peu qu'il savait de la jeune fille, presque tout était étrange. On était loin de la normalité ici : aveugle, suivi par un corbeau, une robe des plus... anciennes mais en très bon état, bref, rien d'ordinaire.

-Tu as besoin d'un guide?

Tendant devant lui son bras pour qu'elle puisse le prendre, il attendit sa réponse, patient, tranquille... et intrigué. Une fois fait, il se dirigea lentement vers le starbucks le plus près d'ici, ne connaissant pas ses préférences en terme de café, il se disait que plus elle aurait de choix plus elle serait contente et plus il aurait de chance de... hum... d'explorer...

_________________
Pouvoir passif de Ryan: Lorsque Ryan vous regarde ou qu'il vous touche, l'attitude que vous auriez normallement envers lui augmente d'un cran. Quelqu'un de méfiant reste méfiant, mais il l'est moins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Honey

avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 18/10/2012

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 20 ans
Nationalité : -

MessageSujet: Re: Putain pourquoi ça marche pas ! (PV Honey et Ryan) (Terminé)   Sam 17 Nov 2012 - 20:11

[ Thème musical : https://www.youtube.com/watch?v=gwdL_Zn5nCE ]

When the men on the chessboard
Get up and tell you where to go
And you have just have some kind of mushroom
And your mind is movin' low

La jeune aveugle se taisait, le corps tremblant, le regard rivé droit devant. Il semblait qu'elle attendait quelques chose, là, seule dans ses propres ténèbres. Comme si, après avoir donné son nom à l'homme, elle patientait sagement à l'attente d'un verdict, une sorte de crainte encrée sur son visage. En réalité, elle avait toujours cette angoisse d'être face à une personne qui pourrait l'éloigner de chez elle si elle faisait un faux pas, si elle dévoilait sa situation. Aussi, annoncer à quelqu'un que l'on ne possédait aucun nom de famille était un risque plutôt important qui pouvait entrainer des questions ennuyeuses. Heureusement, ce ne fut pas le cas. Ryan ne sembla même pas s'étonner de l'absence de nom de famille de la demoiselle et se contenta de complimenter ce qu'il venait d'apprendre sur elle.

-Honey... c'est un très joli nom... que je n'ai jamais entendu. C'est magnifique...

- Merci Ryan, je ne sais pas trop si c'est un nom courant ou non mais c'est le miens. Chez moi il n'y a que moi qui le porte en tout cas, c'est ma mère qui me l'a donné car il parait que lorsque j'étais enfant, mon rire était aussi doux que le miel.

Puis, le jeune homme avait proposé à la mutante de se façonner l'image de son visage par le biais d'une modélisation tactile. Honey s'était exécutée, plus pour faire plaisir qu'autre chose puisqu'elle était parfaitement incapable de se genre de chose, n'étant pas très tactile avec les hommes en général. Un peu embarrassé par la situation et par l'intimité d'un tel contact, la jeune femme s'était rapidement excusée de son incapacité à répondre à l'attente de celui qui venait de lui offrir son faciès.

-Désolé? Pourquoi être désole? Après tout c'est pour toi que je le faisais, je ne voulais pas te mettre mal à l'aise.

Cette fois elle l'était vraiment, mal à l'aise. En plus de s'être forcée à accomplir un acte qui ne lui plaisait pas vraiment pour être plaisante au jeune homme, voilà qu'elle comprenait maintenant qu'il n'en tirait aucun plaisir. C'était même pour elle qu'il avait ça. Décidément, elle avait vraiment du mal à cerner les comportements humains. Secouant un peu la tête elle préféra chasser le souvenir de son esprit.

- Non, c'est rien, c'est moi qui ai mal compris tes attentes. Pardon. J'espère ne pas t'avoir gêné en t'imposant un contact que tu pensais nécessaire. J'aurais du te dire tout de suite que c'était inutile.

Puis Honey avait compris qu'il allait falloir suivre l'homme pour pouvoir obtenir le café attendu. La gorge serrée elle s'était enquis du fait de devoir retourner vers la ville ou non. Hélas, il allait effectivement falloir rebrousser chemin, au grand damne de la demoiselle qui déglutis doucement, peu rassurée.

-Euh... oui je n'ai pas de café sur moi... ça te gêne?

- Non... enfin... disons que je ne suis pas très à l'aise quand il y a trop de monde.

Elle avait envie de prendre ses jambes à son cou et de filer le plus rapidement possible vers la première bouche d'égout venue afin de retrouver la sécurité de l'allée. Oui mais voilà, sans monsieur C, impossible de se diriger. Et cet idiot ne semblait décidé à revenir de si tôt, même si elle sentait sa présence non loin, veillant au grain à distance. Tant pis, il allait falloir être forte pour une fois et surmonter l'épreuve qui s'imposait à elle. Et puis, Ryan ne semblait pas une mauvaise personne, après tout, si il avait voulu lui faire du mal, il aurait plutôt profité du fait qu'ils soient seul dans une ruelle isolée et ne lui proposerait pas de revenir vers la civilisation. Un peu rassurée par cette pensée, l'aveugle opina doucement.

-Est-ce que euh... ton corbeau va revenir te voir ou euh... il est parti pour de bon?

- Il va revenir, il n'est d'ailleurs pas loin, mais pour l'instant... il va se tenir à distance je pense. Ne t'en fais pas, il peut nous suivre, même de loin, les oiseaux peuvent fixer quelque chose jusqu'à plusieurs kilomètres de distances, et il n'est pas si éloigné.

Non, Monsieur C n'était pas si loin, il se trouvait même à moins d'un mètre de là, perché sur un bâtiment, toisant le duo. Pas tout à fait partis donc, mais pas assez prêt pour guider la jeune femme, ses croassements perdus dans le brouhaha de la grande ville. Aussi allait il être délicat de se déplacer désormais, d'autant qu'Honey ne souhaitait pas trop user de son don en présence de l’inconnu. Puis, soudainement, comme si Ryan avait compris son inconfort, il se proposa de lui servir de guide, réglant ainsi la question. Si d'ordinaire, la demoiselle aurait décliné l'offre, n'étant pas friande des contacts physique, pour une fois elle allait devoir faire avec, n'ayant pas vraiment le choix. Opinant pour signaler qu'elle acceptait la proposition du barman, elle tendit avec lenteur sa main légère, attendant un bras de soutien avec une attitude douce, presque fragile.

- Oui, s'il te plait. D'autant que je ne connais pas d'endroit pour boire un café par ici. Alors, je m'en remet à toi, je te fais confiance.

Ce n'était pas tout à fait vrai, la confiance n'était pas vraiment acquise mais puisqu'elle n'avait pas le choix et que Ryan était à l'heure actuelle son seul soutiens face aux dangers de la ville, elle allait devoir faire avec. A présent il ne lui restait plus qu'à espérer qu'elle était tomber sur une bonne personne...

_________________
.

Emma Frost - Amy Grimm - Honey
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Smith

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 01/04/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Barman
Age : 22
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Putain pourquoi ça marche pas ! (PV Honey et Ryan) (Terminé)   Sam 17 Nov 2012 - 23:06

- Merci Ryan, je ne sais pas trop si c'est un nom courant ou non mais c'est le miens. Chez moi il n'y a que moi qui le porte en tout cas, c'est ma mère qui me l'a donné car il parait que lorsque j'étais enfant, mon rire était aussi doux que le miel.

-C’est romantique dis donc comme façon d’obtenir un nom ! Et un peu hors du commun, mais des plus jolis. C’est mon opinion elle vaut ce qu’elle vaut hein !


Ryan tentait de détendre l’atmosphère, adoptant un ton rieur et blagueur. Il ne fallait pas être un grand génie pour comprendre que la jeune aveugle devant lui était tout sauf à l’aise. Dans cet état, un simple contact la faisait trembler… ou même une absence de contact à vrai dire. Que pouvait-il faire en fait pour la rendre à l’aise ? De ce qu’il connaissait de la gente féminine, un simple contact de ses mains ou un regard plus intense que les autres suffisaient. Mais dans cette situation… parler ne semblait pas la rendre à l’aise, mais le silence non plus. Contact non, pas contact non plus. Si tout ce qu’il faisait entraînait un effet négatif, c’était peine perdu.


- Non, c'est rien, c'est moi qui ai mal compris tes attentes. Pardon. J'espère ne pas t'avoir gêné en t'imposant un contact que tu pensais nécessaire. J'aurais du te dire tout de suite que c'était inutile.


-Mais non tu t’inquiètes pour rien ! Tu ne m’as certainement pas gêné je te l’assure, ce n’est pas grave du tout. Allons, faisons comme s’il ne s’était rien passé et allons chercher ce café que je t’ai promis.


Ryan ne pigeait plus rien. Il l’avait offusqué en lui demandant de toucher son visage… mais elle se sentait mal présentement parce qu’elle pensait que lui se sentait mal qu’elle l’ait touché ? Poua… des raisonnements digne de ceux qu’on fait à 2h du matin saoul mort dans un bar alors que des amis philosophes se pointent pour parler de Socrate. Ridicule. Son but n’avait jamais été de la rendre mal à l’aise, ça avait été au contraire de simplifier son travail et de la rendre plus… tranquille. Impossible d’avoir une conversation si elle se trouvait aussi nerveuse en sa simple compagnie. Est-ce que le barman avait l’air menaçant… ou plutôt… sonnait menaçant ? Impossible à déterminer avec le peu de rien d’information qu’il avait.


- Non... enfin... disons que je ne suis pas très à l'aise quand il y a trop de monde.


Quelle surprise !? Elle ne semblait pas à l’aise avec un seul individu, alors pourquoi ce serait mieux avec un grand groupe de gens ? Était-ce la gêne ? Après tout le barman avait déjà connu des femmes gênées et fermées qu’il avait dû prendre tout son temps pour les convaincre de s’ouvrir un minimum… assez pour qu’elles ouvrent leurs habits et qu’elles le laissent faire ce qu’il voulait. Une fois qu’elles se sentaient à l’aise, il pouvait les prendre dans tous les sens du terme et dans toutes les pièces de son grand manoir… ah que des beaux souvenirs. Souvent en plus les femmes gênées le laissaient faire presque tout ce qu’il voulait, ne parvenant pas à protester convenablement. Le barman savait lui aussi s’imposer lorsque c’était nécessaire, mais normalement, il se contentant de proposer et les femmes criaient pour qu’il s’exécute.


- Il va revenir, il n'est d'ailleurs pas loin, mais pour l'instant... il va se tenir à distance je pense. Ne t'en fais pas, il peut nous suivre, même de loin, les oiseaux peuvent fixer quelque chose jusqu'à plusieurs kilomètres de distances, et il n'est pas si éloigné.


Ryan leva la tête sans le voir, ne regardant pas dans la bonne direction. Le corbeau était tout de même l’élément le plus troublant dans la scène qu’il avait vu un peu plus tôt. Est-ce que les chiens pour aveugle étaient dépassés et les corbeaux les remplaçaient maintenant ? Comme un piaf pouvait dire à la jeune femme quand traverser la rue ou quand éviter un obstacle ? En croassant ? En serrant les pinces sur l’épaule de sa maîtresse ? Le barman n’en savait rien, et ne connaissait rien de la jeune femme. Pour qu’il parvienne à ses fins, il devait prendre son temps le plus possible, éviter de la stresser plus que nécessaire, être un vrai Tacticien Of Love ! Ah quel beau titre honorifique… Et il avait le défi devant les yeux pour débloquer ce titre : faire connaître à Honey un océan de plaisir que lui seul pouvait lui procurer. Puis le barman lui proposa son bras comme appui pour qu’elles puissent marcher à sa vitesse, même s’il allait devoir ralentir pour permettre aux petites jambes de la jeune femme de le suivre.


- Oui, s'il te plait. D'autant que je ne connais pas d'endroit pour boire un café par ici. Alors, je m'en remet à toi, je te fais confiance.


-Tu me fais confiance alors ? son ton de voix était légèrement curieux. Alors dans ce cas je vais te donner un conseil : cesse de trembler autant je ne vais pas te manger tu sais. Je ne veux que t’offrir un café.

Le barman ne comprenait plus vraiment la jeune femme, mais n’avait jamais pris le temps de bien comprendre la psychologie féminine. Tant qu’elles acceptaient de se mettre nues devant lui, le reste lui important peu. Tendant son bras pour qu’elle choisisse de s’y appuyer ou de l’enserrer contre elle, le barman se mit à marcher vers un café pas trop loin, espérant qu’elle ne serait pas paranoïaque au point de faire une scène en plein milieu d’une rue ou même dans le café. Il y avait environ une dizaine de minutes à marcher entre le lieu où ils étaient et le café le plus proche… qui était aussi entre eux et sa voiture par la même occasion. S’il jouait bien ses cartes, il pourrait peut-être lui faire faire un tour de bagnole… question de la mettre à l’aise.

La balade prit fin alors qu'ils arrivaient devant le café, le barman s'arrêtant d'un coup.


-Est-ce que tu as le temps de t'asseoir avec moi à l'intérieur ?

_________________
Pouvoir passif de Ryan: Lorsque Ryan vous regarde ou qu'il vous touche, l'attitude que vous auriez normallement envers lui augmente d'un cran. Quelqu'un de méfiant reste méfiant, mais il l'est moins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Honey

avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 18/10/2012

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 20 ans
Nationalité : -

MessageSujet: Re: Putain pourquoi ça marche pas ! (PV Honey et Ryan) (Terminé)   Ven 21 Déc 2012 - 16:22

[ Thème Musical : http://www.youtube.com/watch?v=bwaFExVgxVY ]

Chez la jolie Rosette au café du canal
Sur le tronc du tilleul qui ombrageait le bal
On pouvait lire sous deux cœurs entrelacés
Ici on peut apporter ses baisers

-C’est romantique dis donc comme façon d’obtenir un nom ! Et un peu hors du commun, mais des plus jolis. C’est mon opinion elle vaut ce qu’elle vaut hein !


Honey plissa doucement les sourcils. Elle devait reconnaitre qu'elle avait du mal à relier le fait de recevoir un prénom et le romantisme. Il fallait dire que chez les morlocks, les nouveaux noms affublés aux arrivants étaient donnés sur un coup de tête. C'était la plus part du temps la première chose qui venait à l'esprit, souvent lié au pouvoir ou à l’apparence. En fait on pouvait dire que la nomination était spontanée, irréfléchie, miroir, mais romantique, c'était bien la première fois qu'elle entendait ça. Cependant, c'était assez mignon comme idée, mais la demoiselle était bien trop troublée pour penser à sourire. Un peu perdue elle se contenta de remercier son interlocuteur avec une hésitation palpable, peu sûre que ce soit un compliment ou une moquerie voilée.

" Heu... merci... Ryan aussi c'est un joli prénom. Ça ne veux pas dire grand chose mais c'est mélodieux. Un début brut qui s’adoucit sur la fin, ça ondule. J'aime assez. "

Une fois les présentations faites, et la petite erreur de jugement d'Honey au sujet du café effacé, il fut temps de se mettre en route. Car oui, il fallait trouver un bar où acheter les chaudes consommations promises. Où avait elle la tête pour penser que l'homme se promener avec les boissons sur lui ? C'était sans doute parce qu'elle souvent entendue Scum compter comment il avait subtilisé divers mets à des passants. Aussi, pour elle, il était logique que les gens se baladent avec leur consommation, sinon comment aurait il pu leur voler ? Mais ce n'était visiblement pas le cas de tous le monde...

Le problème était maintenant de trouver son chemin. Bien sûr, c'était Ryan qui savait où se rendre, mais la rue était pavée de divers obstacle qu'Honey ne pouvait anticiper sans la présence de son guide ailé. C'est donc pour éviter de chuter ou de percuter un obstacle qu'elle accepta de saisir le bras de son interlocuteur, alors qu'elle répondait aux diverses interrogations de celui ci au sujet du fameux corbeau. Oui, Monsieur C allait revenir, oui il n'était pas loin, il veillait. Mais ça, Ryan ne pouvait pas le savoir, il ne pouvait pas le sentir, il ne pouvait l'entendre. Au moins, la demoiselle était sûre que l'homme en sa compagnie n'avait pas de don similaire aux siens. Avait il tout simplement un don d'ailleurs ? Quel était le taux de gens de la surface munis de pouvoir ? En bas, c'était simple, ils étaient entre mutants, mais ici, c'était une terre inconnue, possiblement hostile et elle devait être prudente dans le cas ou elle serait en présence d'un simple humain. Sa mère le lui avait assez répété.

Passant délicatement son bras autour de celui de l'homme, elle fut heureuse de trouver un support tangible. De plus, la chaleur que dégageait le corps de Ryan était agréable. C'est qu'Honey était encore mouillée de la pluie qui s'était déversée sur elle, et qu'elle commençait à avoir froid à rester immobile. C'était d'ailleurs peut-être la raison qui la faisait trembler. Sans doute même... mais pas que.

En effet, la demoiselle n'arrivait pas à calmer son cœur, ses craintes. Elle était terrorisée à l'idée d'être peut-être en contact avec un danger et de ne même pas pouvoir le ressentir. Elle regretta de ne pas avoir demandée à Scum de l'accompagner mais ce qui était fait, était fait, et en l'absence de son meilleur ami, elle allait devoir placer sa confiance envers la personne qui lui tenait compagnie.

- Tu me fais confiance alors ? son ton de voix était légèrement curieux. Alors dans ce cas je vais te donner un conseil : cesse de trembler autant je ne vais pas te manger tu sais. Je ne veux que t’offrir un café.

" Je...je sais. Pardon. Je vais essayer d'arrêter mais mon corps agit tout seul. Je crois que j'ai un peu froid aussi. Ça ira mieux lorsque je boirai quelque chose de chaud. "

Relevant doucement la tête vers l'origine de la voix de Ryan, Honey lui offrit un doux sourire, timide et désolé. Son regard Azuré se posa sur lui et bien qu'elle ne le voit pas, il était évident que son ouïe lui permettait d’à peu près situer les gens.

Puis ils se mirent en route. Le trajet n'était pas très long mais ils prirent le temps de l'effectuer, se déplaçant lentement pour permettre à la jeune femme de poser ses marques. Si au début la ballade avait été un peu désordonnée, la demoiselle s'entêtant à ne pas s'appuyer complétement sur son nouveau guide, très vite elle prit un rythme tranquille, cette dernière finissant par lui offrir sa totale confiance. C'est donc bras dessus, bras dessous qu'ils arrivèrent à destination.


-Est-ce que tu as le temps de t'asseoir avec moi à l'intérieur ?


Le temps... Honey l'avait elle ? Elle n'en savait rien. C'était une notion très abstraite pour la petite aveugle. Elle était incapable de le juger, de le sentir, de le cerner. Depuis combien de temps était elle partie ? Quelques minutes ? Une heures ? Une journée ? Elle n'en savait rien. Privée de l'indice du jour et de la nuit, il était extrêmement difficile de se situer. De plus, n'étant que rarement sortie de l'Allée, où le temps avait sa propre mesure, elle ne savait pas trop combien elle pouvait en rester éloignée. Scum partait parfois longtemps, du moins en avait elle l'impression, mais une nouvelle fois c'était difficile de juger. Quoi qu'il en fut, maintenant qu'elle était là, il aurait été idiot de repartir. D'autant que Monsieur C ne semblait toujours pas remis de sa frayeur et qu'elle se voyait mal demander à l'homme de la ramener jusqu'à la plaque d'égout.

" Oui, oui bien sûr. Allons y. "

Si au fond d'elle, le jeune demoiselle craignait de tomber dans un traquenard, l'odeur qui lui arrivait aux narines lui certifiait qu'il s'agissait bien là d'un endroit où l'on servait de la nourriture. Le bruit des couverts et les quelques voix s'élevant, riant même parfois, était à la fois effrayant et rassurant. Il y avait du monde, elle ne risquait donc pas grand chose. Sa mère lui avait souvent dit qu'en cas de soucis, elle devait chercher le bruit d'une foule. Et puis, enfin, la chaleur qui s’échappait par la porte du troquet l’appelait à rentrer, à se réchauffer à l’intérieur.

C'est pour toutes ces raisons qu'elle se laissa guider, qu'elle prit place à une table en compagnie de l'homme, qu'elle se délesta de son châle trempé et qu'elle attendit ses consommations avec un sourire à la fois craintif et contant. Si son cœur battait toujours aussi fort, sa tête lui disait que tout irait bien, qu'elle devait se détendre. La voix douce de la serveuse, les rires d'un groupe de vielles personnes jouant aux cartes à une table non loin, le fumet des petits pains, tout prêtait à se sentir bien.

Pourtant, quelque chose tiraillait Honey, de l’intérieur. Ça commençais à en devenir douloureux. Cette sensation, elle la connaissait assez bien. La faim. Et comme pour certifier qu'il s'agissait bien de cela, une atroce gargouillement s'échappa de son ventre. Si d'ordinaire les gens pouvait être gêné d'un tel bruit, pour la demoiselle il était courant. Non, ce qui l'ennuyait et la forçait souvent à l’étouffer était le fait qu'en l'entendant on lui trouvait bien souvent de quoi manger. Des vivres qui pouvait manquer aux autres. Lorsque elle s'offusquait, refusant de prendre sa part à quelqu'un d'autre, on lui rétorquait qu'il était normal de partager avec ceux qui ne pouvait pas trouver de quoi manger.

Enfin.. on.. ce n'était pas le cas de tous les morlocks, certains étaient extrêmement égoïste, mais pas ceux que fréquentait la demoiselle. Quoi qu'il en fut, ça la mettait toujours mal à l'aise, en colère même. Pourquoi ne pourrait elle pas elle aussi chercher à manger ? Pourquoi devait elle dépendre des autres ? Parce qu'elle était aveugle ? Non, d'autres avaient des handicaps bien pire. Parce qu'elle était lâche, couard, qu'elle avait décidée de se cloitrer comme une pleutre. Sa propre faiblesse avait tendance à l'agacer et pour cette raison elle refusait de bénéficier de trop de charité de la part de ses amis. Si elle en était là, c'était sa faute !

Mais aujourd'hui, les choses étaient différentes. Aujourd'hui, elle était sortie. Aujourd'hui c'était elle qui avait trouvée de quoi manger pour les autres. Aussi, si la faim la piquait, elle n'avait pas à avoir honte de se servir dans son butin. Remontant le sac plastique jusqu'à ses cuisses, le déposant dessus, Honey glissa ses mains à l’intérieur, en sortant un plat recouvert de cellophane. Peu habituée aux dogmes de la surface, pour elle il était logique de manger lorsque on avait de quoi le faire, et pas un instant elle ne pensa qu'il y avait des lieux ou il était inapproprié de consommer ses propres plats. C'est donc avec une infinie candeur qu'elle s'adressa à Ryan, d'un voix douce et presque enfantine.


" Tu as faim ? Je veux bien partager avec toi si tu veux. Après tout tu m'offres un café, moi je t'offre un repas. Ça me semble équitable et ça me permet de te remercier comme ça. "

_________________
.

Emma Frost - Amy Grimm - Honey
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Smith

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 01/04/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Barman
Age : 22
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Putain pourquoi ça marche pas ! (PV Honey et Ryan) (Terminé)   Dim 23 Déc 2012 - 10:10

" Heu... merci... Ryan aussi c'est un joli prénom. Ça ne veux pas dire grand chose mais c'est mélodieux. Un début brut qui s’adoucit sur la fin, ça ondule. J'aime assez. "

Oh, mais pourquoi elle faisait des commentaires sur son nom maintenant ? Ryan c’était classique, Honey c’était… euh… inhabituel pour tout avouer, mais bon, faut pas commencer à chipoter parce qu’elle parle beaucoup hein ! Tant qu’elle est capable de crier au lit, le reste ça s’enchaîne facilement. S’enchaîner... il fallait bien qu’il passe un jour à la phase suivante de son plan : actuellement l’amener sortir. Décidant donc de ne pas répondre à son commentaire, il tendit simplement son bras, laissant la douce et frêle Honey s’y accrocher. Sans doute cela était-il étrange pour le jeune homme qui n’avait jamais porté de… « soin » ou d’ « aide » à un aveugle, mais il ignorait si sa partenaire ressentait un quelconque malaise elle aussi. De toute façon, ainsi accroché à lui, son pouvoir devait sans doute se déverser librement en elle, comme un torrent sans fin, qui ne rendrait son travail que beaucoup plus facile.

" Je...je sais. Pardon. Je vais essayer d'arrêter mais mon corps agit tout seul. Je crois que j'ai un peu froid aussi. Ça ira mieux lorsque je boirai quelque chose de chaud. "

-Sans doute, alors dépêchons nous, il fait froid et faudrait pas que tu tombes malade aussi. Un café te fera le plus grand bien, et sinon j’te lance quatre couvertures sur les épaules simplement pour que tu te réchauffes bon !

Le tout était prononcé sur un ton rieur, rien de méchant, après tout il voulait simplement éviter qu’elle tombe malade s’il devait la mettre à la porte le lendemain. Cependant le sourire qu’elle lui offrit était… tout mignon. Bien plus mignon que sexy, ça ne faisait aucun doute. Lorsqu’elle posa ses bras sur lui, il sentit bien que sa peau était froide, presque glacé. Il connaissait un endroit où ils pourraient sans doute s’installer devant un foyer, mais c’était bien plus loin d’ici. Un simple café suffirait pour le moment. Après… et bien la soirée était encore jeune après tout !

Se rendant donc au lieu annoncé plus tôt, le barman l’invita tout de même à s’asseoir avec lui, et fut ravi d’entendre sa réponse :

" Oui, oui bien sûr. Allons y. "

Parfait, elle avait accepté de s’installer avec lui, il avait donc tout son temps pour influencer son jugement comme il le désirait. Cela lui prendrait sans doute un peu de temps, mais ses chances de se retrouver ce soir au lit avec une belle aveugle étaient assez élevées. Entrant donc doucement dans l’établissement, faisant toujours attention à ce qu’elle ne heurte pas un mur ou un obstacle, il ouvrit pour elle la porte et l’amena donc doucement à une table. Attendant que la serveuse ne vienne les voir, il admira les traits de la jeune femme. Elle semblait assez mince, mais pas trop, un teint assez pâle, mais fort joli, alors qu’elle retirait son châle pour le déposer à côté d’elle. Cependant, son comportement étrange fit encore une fois surface, alors qu’elle ouvrait doucement son sac de provision pour en offrir à son compagnon. Euh… dans un établissement qui sert de la nourriture, c’était une chose interdite, et si Ryan ne faisait rien et ne disait rien, c’était sans doute la serveuse, beaucoup moins « serviable »… oh jeux de mots… bref, qui allaient leur dire de façon légèrement moins poli. Saisissant donc l’occasion d’agir avant que l’employé ne s’en rende compte, il lui expliqua, gentiment et calmement, qu’elle ne devait pas faire ça ainsi :

" Tu as faim ? Je veux bien partager avec toi si tu veux. Après tout tu m'offres un café, moi je t'offre un repas. Ça me semble équitable et ça me permet de te remercier comme ça. "

-Euh… si mais euh… comme on est déjà dans un restaurant ce n’est pas super bien vu de sortir sa propre nourriture… en plus t’as l’air de la conserver pour chez toi ou quelque chose du genre. Profites-en, ils servent aussi quelques plats ici, et vu comme ton estomac gargouille, ça me fera plaisir de t’en offrir un ! Après tout, pour la frayeur que j’ai dû te faire, c’est la moindre des choses.

Il avait dit le tout sur un ton calme, patient, et avait essayé de tout faire pour qu’elle ne se sente pas mal. Après tout, il ne voulait pas créer un malaise en s’exprimant ainsi, il avait simplement qu’elle ne se fasse pas maltraiter par la serveuse qui aurait sans doute trouvé la situation beaucoup moins agréable. Peu importe le résultat de ses paroles, la serveuse arrivait rapidement, et Ryan prit donc aussitôt le contrôle, glissant un beau billet vert dans le tablier de la serveuse pour qu’elle ignore ce qu’elle avait vu ou pas vu peu importe, et commanda donc rapidement :

-Deux grands cafés, deux crèmes et un sucre chacun, avec quatre muffins, deux au chocolat, et deux explosions de fruits. Si tu peux rajouter de la crème fouetté sur l’un d’entre eux ce serait génial...

Il laissa sa phrase en suspens, offrant un sublime sourire à la serveuse et croisant son regard. Ainsi, même si elle ne désirait pas coopérer, son don ferait en sorte que son esprit change aussitôt d’avis et elle accepterait sans doute d’oublier l’incident Honey. Rapidement ils auraient leur consommation, et d’ici là ils pouvaient discuter tranquillement, au chaud. Retirant d’ailleurs son veston, il se leva et contourna la table pour le déposer doucement sur les épaules d’Honey. Vu la taille du vêtement, la jeune femme flottait à l’intérieur, celui-ci faisant peut-être deux fois sa taille, mais au moins ça la tiendrait plus au chaud que rien n’avoir du tout. Son châle mouillé devait être un très mauvais isolant après tout !

-Et sinon tu me parles de toi ? Que fais-tu, où allais-tu, ce genre de truc. Qui es-tu finalement ?

_________________
Pouvoir passif de Ryan: Lorsque Ryan vous regarde ou qu'il vous touche, l'attitude que vous auriez normallement envers lui augmente d'un cran. Quelqu'un de méfiant reste méfiant, mais il l'est moins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Honey

avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 18/10/2012

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 20 ans
Nationalité : -

MessageSujet: Re: Putain pourquoi ça marche pas ! (PV Honey et Ryan) (Terminé)   Mar 15 Jan 2013 - 18:59

[http://www.youtube.com/watch?v=0IU-s6QK-PI]

La vie c'est devant
Bonheur en prime à bout portant
Reste à trouver les clefs pour aller de l'avant
Évidemment

La jeune femme n'avait pas pensé un seul instant à mal en tirant sa nourriture du plastique. Bien au contraire, elle était heureuse de pouvoir partager son butin alimentaire si courageusement obtenue. Absolument pas au courant des pratiques sociale de la surface, son geste, déplacé dans u restaurant, ne lui avait pas paru mal venu. Et pourtant...
Les paroles de Ryan lui firent dressé les sourcils d'étonnement. Ainsi, on ne pouvait pas manger où on voulait ? C'était assez idiot, il n'était pas logique pour la petite aveugle de devoir acheter quelque chose lorsqu'elle possédait déjà de quoi se sustenter. Ouvrant la bouche un instant pour signifier sa pensé à haute voix, elle la referma bien vite, sans avoir dit le moindre mot. Non, elle ne devait pas sembler perturbée par les coutumes locales, au risque de se trahir. Après tout, elle devait tout faire pour que son compagnon pense qu'elle était une personne normale, une résidente new-yorkaise banale qui ne faisait que se balader dans la rue lorsqu’il l'avait trouvé. C'était déjà mal partis...

Ne se démontant pas pour autant, Honey rangea rapidement ce qui devait lui servir de repas, tentant d'avoir un air détaché. Après tout, il n'y avait pas de mal, la catastrophe avait été évité et Ryan proposait de palier la faim de la demoiselle en lui offrant quelque chose à déguster. Reposant le plastique sur ses genoux, l'aveugle se prit un instant à penser à une grosse pizza bien garnie, encore chaud et savoureuse. Ce n'est pourtant pas ce qui fut commandé par le barman, mais ce qu'il demanda fit tout de même monter la salive à la bouche de la brunette.


" Merci Ryan, tu es vraiment gentil. J'aime bien les muffins, j'en ai mangé quelques fois et c'est trop bon. Ça crépite dans bouche dans une explosion de saveur quand on croques dans une pépite. "


Un sourire était venu se dessiner sur le visage à l'air impatient de la jeune femme. C'était rare d'avoir de si bons mets à se mettre sous la dent et elle se demandait combien de temps cela prendrait à être apporté. Obnubilée par son empressement et ses pensées gustative, elle n'entendit pas la chaise de son interlocuteur grincer contre le sol alors que celui ci se redressait. Pas plus qu'elle ne distingua ses pas approcher. Aussi, lorsqu'il déposa sa veste sur les épaules de la demoiselle, celle ci eut un léger cri de surprise, étouffé, et un petit sursaut sur sa chaise. Elle porta ensuite une main à la chose qui recouvrait son dos et se détendit en constatant que ce n'était là que le veston de l'homme.

" Pardon... je ne t'ai pas entendu approcher. C'est pour me tenir chaud ? Tu ne vas pas avoir froid toi ? La dernière fois que j'ai mis un tissu ainsi sur moi c'est lorsque mon frère voulait jouer aux supers héros comme dans ses bandes dessinés. Je devais être le méchant qui dominait le monde... mais après deux minutes de jeu, je me suis cassée la figure en me prenant les pieds dans la "cape".... il a dit que j'étais un méchant trop nul et ne m'a plus jamais demandé de le faire. " -rire léger-

Se détendant un peu, Honey resserra le veston autour d'elle, y frottant doucement son nez pour le réchauffer. Finalement, elle n'avait pas à s'en faire. Ryan semblait vraiment être une bonne personne, et sans qu'elle ne puisse expliquer pourquoi, depuis qu'il l'avait guidé, elle se sentait en confiance, plus que ça, elle se sentait bien avec lui. En cet instant, elle se prit même à regretter de ne plus avoir son bras en contact avec celui du barman. Puis, elle réalisa qu'elle était entrain d'inspirer assez fortement afin de saisir les brides d'odeur du jeune homme se dégageant de sa veste. Mais que lui prenait il ? Secouant un peu la tête pour se reprendre, elle se concentra sur la question qui venait de lui être posée. Elle y répondit étrangement, pensant qu'il s'agissait là d'une sorte de jeu.

" Qui je suis ? Qui je suis ? [je suis Spiderman..pardon xD] Hé bien... je suis Honey. J'ai une mère qui m'a adopté qui s’appelle Annalee et un petit frère aussi comme je te l'ai dis tout à l'heure. Je n'ai pas de papa, maman n'a jamais eut d'amoureux depuis que je la connais. Ce que je fais ? Hmm et bien j’attends l'arrivé de notre commande en compagnie d'une personne très gentille. Et... je rentrai chez moi. Mais ne t'en fais pas, je ne suis pas pressée, je peux rester un peu avec toi avant, les autres ne devraient pas trop s'en faire tant que je rentre pas trop tard. Il n'est pas tard n'est ce pas ? "


Honey marqua une pause, fronçant les sourcils et semblant tendre l'oreille. Puis, elle tourna vaguement la tête vers l'une des fenêtres du café, comme si elle pouvait y voir, où plutôt y entendre quelque chose.

" Monsieur C aimerait bien pouvoir entrer... j'ai le droit de le faire venir ?" dit elle avec une petite voix, craignant une nouvelle interdiction de l'endroit.



_________________
.

Emma Frost - Amy Grimm - Honey
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Smith

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 01/04/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Barman
Age : 22
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Putain pourquoi ça marche pas ! (PV Honey et Ryan) (Terminé)   Mer 16 Jan 2013 - 20:04

L'incident avait été évité. La serveuse n'avait rien dit sur le sac de nourriture de Honey, avait pris la commande et s,était éclipsée en arrière. C'était exactement ce que le barman espérait. Au moins, ils auraient la paix. Il avait fait une commande générale pour lui et Honey, mais trouva tout de même étrange qu'elle ne choisisse même pas ce qu'elle désirait dans son café. N'importe qui avait ses préférences dans la matière, mais pas elle? Ou alors il avait visé juste du premier coup? Il ne saurait pas vraiment la réponse tout de suite de toute façon.

" Merci Ryan, tu es vraiment gentil. J'aime bien les muffins, j'en ai mangé quelques fois et c'est trop bon. Ça crépite dans bouche dans une explosion de saveur quand on croques dans une pépite. "

-J'ai pris ça pour te faire plaisir, mais si tu aurais voulu il y a plein de choses ici : brioches, sandwich, un peu de tout. On va commencer par ça et on verra ce qu'on va faire ensuite.

Au moins, elle souriait. C'était déjà ça. Se levant, il s'était dirigé vers elle pour déposer sa veste sur ses frêles épaules. Il l'avait fait parce qu'elle frissonnait, tout simplement, et si elle tombait malade, ça ne serait pas pour lui faire plaisir c'était certain. Son sursaut lui apprit qu'il avait fait une erreur. Il avait encore oublié qu'elle était aveugle, et que dans cette salle au bruit ambiant moyen, elle ne l'avait peut-être pas entendu marcher. Au moins, elle sembla apprécier son geste, accompagnant ses paroles d'une anecdote.

" Pardon... je ne t'ai pas entendu approcher. C'est pour me tenir chaud ? Tu ne vas pas avoir froid toi ? La dernière fois que j'ai mis un tissu ainsi sur moi c'est lorsque mon frère voulait jouer aux supers héros comme dans ses bandes dessinés. Je devais être le méchant qui dominait le monde... mais après deux minutes de jeu, je me suis cassée la figure en me prenant les pieds dans la "cape".... il a dit que j'étais un méchant trop nul et ne m'a plus jamais demandé de le faire. "

-Ah bon? Bah de ce que j'en sais ton frère il a raison : tu pourrais pas faire un super méchant, tu es bien trop gentille et jolie... Ça correspond pas à un super-vilain. Et non t'inquiète j'aurai pas froid, enfin, certainement moins que toi!

Il avait glissé un compliment dans sa phrase avant de rire avec elle, imaginant la situation dans sa tête. Qu'elle âge avait-elle en fait? Peut-être 19 ans à peine? Bah, ce n'était pas vraiment le genre de question à poser en ce moment, et ne connaissant pas grand chose sur sa prochaine conquête, tout ce qu'il pensait n'était que pure spéculation. Il posa d'ailleurs la question directement à son interlocutrice, à savoir qui était-elle réellement.

" Qui je suis ? Qui je suis ? [je suis Spiderman..pardon xD] Hé bien... je suis Honey. J'ai une mère qui m'a adopté qui s’appelle Annalee et un petit frère aussi comme je te l'ai dis tout à l'heure. Je n'ai pas de papa, maman n'a jamais eut d'amoureux depuis que je la connais. Ce que je fais ? Hmm et bien j’attends l'arrivé de notre commande en compagnie d'une personne très gentille. Et... je rentrai chez moi. Mais ne t'en fais pas, je ne suis pas pressée, je peux rester un peu avec toi avant, les autres ne devraient pas trop s'en faire tant que je rentre pas trop tard. Il n'est pas tard n'est ce pas ? "

-Euh... nonon il n'est pas tard il est euh... vérifie rapidement sur sa montre, à peine 7h, la soirée est encore fort jeune après tout.

Il remarqua que la jeune femme semblait se concentrer sur autre chose et s'arrêta aussitôt de parler, en profitant pour sourire à la serveuse qui ramenait leur consommation. Glissant un muffin de chaque sorte devant sa superbe interlocutrice, il regarda les cafés un instant, choisissant celui qui avait de la crème fouetté sur le dessus, et le fit glisser jusqu'à Honey. Prenant une gorgée de son propre breuvage, il manqua de s'étouffer devant la question de la jeune femme, mais fit son maximum pour faire taire ce son.

" Monsieur C aimerait bien pouvoir entrer... j'ai le droit de le faire venir ?"

Lui posait elle vraiment la question? Bien sûr que non, les animaux n'entraient pas dans de tels établissements! Était-ce la première fois qu'elle mettait les pieds dans un lieu public? Tout ceci continuait d'être des plus louches. Est-ce que cette jeune femme avait quelque chose à cacher? Elle semblait porter une vieille robe, mais en bon état. Est-ce que Ryan avait mis la main sur une clocharde? Plusieurs indices pointaient dans cette direction, mais rien n'expliquait l'amitié entre elle et un stupide piaf.

-Et bien non en fait il n'a pas le droit d'entrer ici, mais comme nous avons reçu nos consommations, on peut changer d'endroit si tu veux. Ma maison n'est pas très loin d'ici, et ma voiture est garé tout près aussi. On prend nos cafés, nos muffins et on quitte alors? Monsieur C aura toute la place qu'il voudra pour voler autant qu'il le veut, et même pour manger.

Rapidement, peu importe la réponse de son interlocutrice, il fit un signe de la main pour attirer la charmante serveuse sous le charme de Ryan. Sortant un billet vert de son porte feuille, il le mit doucement dans sa main, lui intimant de garder la monnaie, avant de demander un sac de papier pour transporter les muffins. Alors qu'elle revenait, doucement, il glissa sa main jusqu'à celle de Honey pour lui toucher doucement, ne voulant pas lui faire peur. Une fois fait, il amena la main de celle-ci jusqu'à son café plein de crème fouetté.

-Tiens c'est ton verre, on peut l'amener avec nous pour que ton corbeau vienne nous rejoindre, et fait attention : il y a plein de crème sur le dessus, alors mange la avant ou mélange la à ton café sinon tu en auras partout sur le visage et dans les cheveux!

Souriant, il tardait à relâcher la main de Honey. Après tout, il appréciait le contact des doigts fins et doux de sa compagne. Après quelques secondes, il la relâcha enfin, puis s'appuya bien confortablement dans le fond de son siège, attendant la réponse de la belle femme devant lui.

_________________
Pouvoir passif de Ryan: Lorsque Ryan vous regarde ou qu'il vous touche, l'attitude que vous auriez normallement envers lui augmente d'un cran. Quelqu'un de méfiant reste méfiant, mais il l'est moins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Honey

avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 18/10/2012

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 20 ans
Nationalité : -

MessageSujet: Re: Putain pourquoi ça marche pas ! (PV Honey et Ryan) (Terminé)   Mer 16 Jan 2013 - 23:09

[ Musique : http://www.youtube.com/watch?v=99NhxpB96-k ]

Allez les oiseaux de mon corps,
Fermez vos becs, gueules à passion
Les accidents d'amour à la pelle
Ne t'ont pas toujours donné raison
Tais-toi mon cœur ...
Je ne te reconnais pas


Il y avait une drôle d'incertitude dans le timbre de voix du jeune homme lorsque celui ci repris la parole. La petite aveugle à l’ouïe développée n'avait eut aucun mal à le percevoir. Pourtant, elle ne comprenait pas ce qui avait fait chavirer l'assurance, jusque là présente, du barman. Avait elle fait une nouvelle fois quelque chose d'étrange ? Avait elle mal agit ? C'était la première fois qu'elle se rendait dans un endroit où il fallait passer commande et elle ne savait absolument pas comment s'y prendre, aussi avait elle laissé son compagnon agir. Mais peut-être aurait elle dût dire quelque chose ? Réclamer ce fameux bout de pizza qui avait dansé dans son esprit l'instant d'avant ? De toute façon c'était trop tard pour rectifier le tir, les pas de la serveuse s'éloignant pour laisser les deux jeunes gens seuls.

-J'ai pris ça pour te faire plaisir, mais si tu aurais voulu il y a plein de choses ici : brioches, sandwich, un peu de tout. On va commencer par ça et on verra ce qu'on va faire ensuite.

- " D'accord. Si j'ai encore faim.. est-ce qu'il y a de la pizza ? C'est mon repas préféré, tout comme mon celui de mon meilleur ami. Il est le roi des pizza ! Le meilleur pour trouver les plus délicieuses, les plus fourrées et surtout, les plus fraiches ! Chez moi, personne ne lui arrive à la cheville pour les débusquer, tu peux me croire, c'est l'as des as. "

La demoiselle marqua une pause, réalisant qu'elle parlait peut-être trop. Elle voulait absolument éviter d'aborder le sujet des Morlocks et ne pas trop mentionner l'Allée. Sa mère lui avait maintes fois répétés qu'il ne fallait pas en parler aux inconnus, mais comme Honey ne sortait que rarement à la surface, sa vie se résumait aux égouts, à ses amis présent là bas, et il lui était difficile de dire quoi que ce soit sans évoquer quelque chose en rapport avec tout ça. Et puis, il fallait l'avouer, quand elle commençait à parler de Scum, elle avait du mal à faire taire son élan d'éloges tant elle appréciait son ami. Replaçant une mèche de cheveux derrière son oreille droite, elle se fendit d'un petit sourire doux, espérant ne pas en avoir trop dit.

Ensuite, Ryan vint lui placer son propre veston sur les épaules. Si le geste la surpris, elle s'étonna surtout de finalement en être enchanté. Depuis quelques minutes déjà, elle se sentait étrangement bien et son esprit s’envolait un peu trop vers celui qui lui tenait compagnie pour qu'elle ne s'en interroge pas. Que lui arrivait il ? Ou était passée sa peur des hommes ? Sa méfiance aiguisée envers ceux de la surface ? Tout cela était étrange. Étrange... mais agréable, aussi préféra t elle en profiter que de trop se poser de questions. A nouveau en confiance, elle se prit encore à parler d'un de ses proches, son frère cette fois. Décidément, elle devait se ressaisir avant de dire quelque chose qui entrainerait bien trop de questions. C'est qu'elle ne devait surtout pas mettre ses amis dans l’embarras à cause d'une négligence d'écervelée.

Ses amis justement, son clan, sa famille, devait commencer à se demander où elle était passé. Elle qui ne sortait jamais, voilà qu'elle avait disparue depuis plusieurs heures. Si Honey n'avait pas conscience du temps qui passe, ses proches eux ne le subissait que trop bien. Sans doute, sa mère avait déjà demandé à Scum de monter voir si il la trouvait. Peut-être même avait elle contactée Alexïs ? Mais l'aveugle c'était à présent bien trop éloignée de l'endroit où elle avait indiquée se rendre à la vielle femme, pour que ses amis la retrouve. En tout cas, tous ces tracas était loin de l'esprit insouciant de la brunette. C'est même un peu naïvement qu'elle demanda au son interlocuteur si il se trouvait être tard ? Comme si la notion de tardiveté était fixe, telle une heure précise.


-Euh... nonon il n'est pas tard il est euh... à peine 7h, la soirée est encore fort jeune après tout.

La demoiselle n'avait fichtrement aucune idée de la corrélation entre l'heure fournie et sa localisation journalière, mais elle fuit rassurer du fait que l'homme lui assure qu'il était encore tôt. Aussi, allait elle encore pouvoir profiter un petit peu de la chaleur du café, savourer les muffins promis et surtout, rester un peu plus en compagnie de Ryan. Elle ne chercha pas à savoir pourquoi elle avait cette envie, elle l'avait, c'était tout. Pourtant, il y avait une ombre au tableau. Un vide, quelque chose qui faisait que l'aveugle ne se sentait pas totalement bien. L'absence de son inséparable guide et ami, Monsieur C.

L'animal, comme présentant les sentiments de la demoiselle, ne tarda d'ailleurs pas à rappeler sa présence. Maintenant que sa frayeur, suite à l'apparition soudaine de Ryan dans la ruelle, était passée, il avait bien l'intention de rejoindre son habituel perchoir, sur l'épaule frêle de la mutante. Oui mais voilà... il ne pouvait pas. Une porte vitrée l’empêchait d'atteindre son but. Croassant et pestant, il supplia Honey de le faire entrer, ce qu'elle aurait habituellement fait avec joie, seulement elle n'était cette fois pas sûre d'en avoir le droit. C'est pour cette raison qu'elle demanda à Ryan si il lui était possible de laisser son ami ailé les rejoindre.

-Et bien non en fait il n'a pas le droit d'entrer ici, ...

Honey retroussa un peu le bout de son nez dans une mimique de déception, écoutant la suite avec intérêt.

- ... mais comme nous avons reçu nos consommations, on peut changer d'endroit si tu veux. Ma maison n'est pas très loin d'ici, et ma voiture est garé tout près aussi. On prend nos cafés, nos muffins et on quitte alors? Monsieur C aura toute la place qu'il voudra pour voler autant qu'il le veut, et même pour manger.

- "Il peut entrer dans ta maison alors ? Tu es sûr ? Si c'est le cas alors d'accord, allons y. Je suis pressée de manger les muffins et si Monsieur C peut lui aussi avoir de quoi manger, c'est parfait ! Il est extrêmement râleur quand il a faim, il n'arrête pas de se plaindre et de ronchonner sur tout. C'est assez amusant mais ça peut aussi être fatiguant parfois. "

Honey ne craignait plus vraiment l'homme en sa compagnie. Si on lui avait demandé pourquoi, à présent, elle n'en avait pas peur, elle aurait été incapable de répondre. Mais c'était ainsi et pour cette raison elle ne pensa même pas un instant qu'il était risqué de le suivre dans un endroit isolé, ou elle serait seule avec lui. Visiblement, sa crainte fasse aux hommes s'était envolée. Incroyable, mais vrai. Dire que certains morlocks, même pas issus de la surface, n'avait toujours pas réussi à la rassurer sur leur statut après des années d'essais...

Aussi, lorsque la main de Ryan recouvrit la sienne, cette fois elle n'eut même pas le réflexe de sursauter. Si habituellement elle aurait vivement retirée sa main, comme brulée, elle n'en fit rien, appréciant même le contact chaud de la paume de l'homme qui guidait la sienne vers son café. Entourant les doigts autour de la tasse, elle fit une petite moue déçue lorsque le barman lui libéra la main, coupant le contact. Pourquoi son cœur s’emballait il à chaque fois qu'il la touchait ? Elle n'y comprenait vraiment rien. Elle connaissait cette sensation pourtant, mais avec une autre personne dont l'attitude était très différente de celle du Barman. Pouvait elle réagir comme ça avec deux garçons ? Secouant la tête, Honey préféra éviter d'y penser.


- "Merci Ryan. Pourrions nous y aller s'il te plait ? Monsieur C commence à vraiment s'impatienter et j'ai peur qu'il ne fasse quelque chose d'idiot pour tenter d'entrer. "

Tout en se redressant, l'aveugle attrapa les hanses du plastique, contenant la nourriture pour son clan, dans une main, tenant dans l'autre le café chaud, oscillant sur ses maigres jambes pour que le veston ne glisse pas de ses épaules menues. Une fois à peu près stable, elle lapa un peu de crème du dessus du gobelet, du bout de la langue, tel un chaton, C'était autant par gourmandise que par soucis de ne pas avoir le récipient trop plein et de risquer de s'en renverser dessus.


- " Nous pouvons y aller, ne t'en fais pas pour moi, j'ai "récupérée" mes yeux maintenant. "

Comme pour confirmer ses dires, Honey contourna agilement une chaise tirée sur son passage, sans que rien n'ait pu lui laisser présager qu'elle se trouvait là. Puis, une fois devant la porte, elle attendit que l'homme lui ouvre, ses bras à elle étant trop chargés.

- " Tu devrais remettre ta veste, il fait froid dehors, je ne veux pas que tu sois malade par ma faute. Moi, j'ai l'habitude du froid et d'être mouillée.Maman dit que je suis toute fragile mais que mon corps sait se défendre contre les maladies. C'est pas toujours le cas chez moi... certains souffrent vraiment de petits coups de froid dès que l'hiver glace le sol. "

La demoiselle emboita ensuite le pas à son comparse. Très rapidement, le corbeau avait retrouvé sa place sur son épaule, toisant Ryan d'un œil torve, dodelinant de la tête en émettant parfois un croassement semblable à une objection. Honey lui murmura deux trois mots qui firent s'ébrouer de mécontentement le volatile, puis, résigné, il ne fit plus un bruit, ignorant alors totalement celui qui les accompagnait, prenant soin d'à présent regarder à son opposé.

Une fois dans la voiture, la mutante assise coté passager, l'animal sauta sur ses genoux. La jeune femme, quant à elle, resta sagement assise, sans un mot, sans s'attacher, fixant droit devant elle, le visage emprunt d'une sorte d'angoisse.


" C'est la première fois que je monte dans une automobile. Je sais que certaines vont très vite. La tienne fait ça ? "

Les mains de chaque cotés du corps, les doigts agrippés au siège de la voiture, elle attendait sagement que cette dernière démarre et l’amène un peu plus loin, jusqu'à la maison du jeune homme...

(♥)

_________________
.

Emma Frost - Amy Grimm - Honey
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Smith

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 01/04/2012

Fiche Tecnhique
Metier: Barman
Age : 22
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Putain pourquoi ça marche pas ! (PV Honey et Ryan) (Terminé)   Jeu 17 Jan 2013 - 3:54

- " D'accord. Si j'ai encore faim.. est-ce qu'il y a de la pizza ? C'est mon repas préféré, tout comme mon celui de mon meilleur ami. Il est le roi des pizza ! Le meilleur pour trouver les plus délicieuses, les plus fourrées et surtout, les plus fraiches ! Chez moi, personne ne lui arrive à la cheville pour les débusquer, tu peux me croire, c'est l'as des as. "

-Et bien euh…

Il réfléchit un instant. Son meilleur ami était fan des pizza, c’est une chose, mais trouver les plus… fraîches ? Quoi ils avaient l’habitude de commander du pas frais ou de manger du surgelé ? Vivaient-ils dans un taudis ? Et que voulait-elle dire par débusquer ? Il les volait au pauvre livreur qui se promenait en voiture ? Bah, peu importe, de toute façon, si la jeune femme désirait une pizza, Ryan n’allait pas faire son rabat-joie : elle aurait ce qu’elle voulait… tant qu’elle satisfaisait certains de ses désirs, relation donnant-donnant. Ne prenez pas Ryan pour un profiteur, ce n’est pas parce qu’une jeune fille semble complètement perdue qu’il va forcément abuser d’elle ? Pas FORCÉMENT du moins… mais dans l’immédiat, c’est bien ce à quoi le barman pensait.

-Si tu veux, je doute d’être aussi doué que ton meilleur ami pour en débusquer, j’en ferai livrer une tout à l’heure si tu veux.

La conversation suivit son train alors que Ryan faisait bien attention à ce qu’il disait, tentant d’éviter de mentionner quoi que ce soit qui aurait pu gêner son interlocutrice. Il se montra même galant en déposant son veston sur ses épaules, usant de son charme naturel pour influencer les pensées de celle-ci. Sans contact, son don était beaucoup plus faible, et puisqu’elle ne pouvait voir ses yeux, il devait passer par un intermédiaire. Cependant, malgré la faible efficacité de son pouvoir de mutant, il pensait avoir une touche facilement pour la soirée. Tant qu’il restait calme, patient, gentil, attentionné, il aurait ce qu’il voulait un point c’est tout. Elle ne lui résisterait sans doute pas longtemps. Quoi que…

Elle posa ensuite une question sur le temps, et Ryan lui répondit aussitôt, ce qui sembla la rassurer. Aussitôt fait, ils établirent de quitter l’endroit pour pouvoir ainsi profiter de la compagnie du corbeau. C’est du moins l’idée que proposa le barman à son interlocutrice. Ses intentions étaient sans doute évidentes pour n’importe qui à l’extérieur de cette situation, mais pour Honey qui semblait innocente comme tout, il ne faisait que lui rendre service.


- "Il peut entrer dans ta maison alors ? Tu es sûr ? Si c'est le cas alors d'accord, allons-y. Je suis pressée de manger les muffins et si Monsieur C peut lui aussi avoir de quoi manger, c'est parfait ! Il est extrêmement râleur quand il a faim, il n'arrête pas de se plaindre et de ronchonner sur tout. C'est assez amusant mais ça peut aussi être fatiguant parfois. "

-J’imagine oui… un oiseau qui crie sans cesse pour se faire nourrir, ça ne doit pas être très agréable pour les oreilles.

Profitant de l’arrivée de leur boisson chaude, il partagea de nouveau un long contact entre sa main et celle d’Honey. Il ne retenait pas son pouvoir en laisse comme il le faisait d’habitude, mais ne le forçait pas non plus. Si nécessaire il pouvait toujours l’utiliser au maximum et ainsi zapper la personnalité de la jeune fille, mais pour l’instant, son don passif suffisait amplement. Il fit durer le contact autant que possible, mais, ne voulant pas paraître trop insistant, il la relâcha bien trop vite à son goût.

- "Merci Ryan. Pourrions-nous y aller s'il te plait ? Monsieur C commence à vraiment s'impatienter et j'ai peur qu'il ne fasse quelque chose d'idiot pour tenter d'entrer. "

Le barman jeta un coup d’œil par la fenêtre et aperçut le corbeau qui les regardait de l’extérieur. Et bien, pour un piaf, il était vachement docile c’était certain, et fidèle. Ils devaient se connaître depuis de longues années pour qu’il reste ainsi à l’attendre dehors.

-Bien sûr, laisse-moi juste le temps de ramasser tout ça et on est prêt.

Lui aussi se redressa, saisissant le sac apporté par la joli serveuse pour mettre les muffins à peine entamés dans celui-ci et le ramasser d’une main, l’autre tenant son propre café. Cependant, à peine eut-il el temps de se retourner qu’il entendit Honey affirmer avoir « retrouver » ses yeux. Elle le lui confirma rapidement en contournant une chaise sur le chemin que rien n’avait signalé. Comment avait-elle fait ça ? Était-ce le corbeau qui lui permettait de faire une telle chose ? C’était tout simplement impossible après tout, elle ne voyait rien… Peut-être n’était-elle qu’aveugle partiellement. C’aurait déjà été plus logique que de dire que le piaf lui permettait de regagner sa vision. Elle s’arrêta heureusement devant la porte, et Ryan eut tôt fait de la rattraper, poussant la porte devant elle pour qu’elle puisse sortir de l’établissement. Le froid le saisit aussitôt, sans son veston, il était vrai que la température n’était pas agréable, mais pour la jeune fille devant lui, ce n’était certainement pas un simple châle qui allait la protéger.

- " Tu devrais remettre ta veste, il fait froid dehors, je ne veux pas que tu sois malade par ma faute. Moi, j'ai l'habitude du froid et d'être mouillée. Maman dit que je suis toute fragile mais que mon corps sait se défendre contre les maladies. C'est pas toujours le cas chez moi... certains souffrent vraiment de petits coups de froid dès que l'hiver glace le sol. "

L’habitude d’être mouillée ? Elle travaille dans un aquarium géant ? Assez improbable, mais bon, vu le nombre de mystères qui entourent cette fille… vaut mieux pas essayer de tout comprendre. De toute façon, les priorités : elle est belle, sexy, innocente, et pourra bien l’occuper toute la nuit. C’est sa qui est primordial. Le reste n’est que secondaire après tout. Pour le moment, mieux valait se dire que ses chances étaient excellentes avec elle. Il avait une touche… oh des contacts… hum… la soirée s’annonçait… si intéressante déjà…

-Non, garde ma veste, ça me fait plaisir et ça te tiendra peut-être plus au chaud que cette légère robe qui est magnifique, je ne me souviens plus te l'avoir dit. Quoique... dans n'importe quelle tenue, tu dois être ravissante...

Un compliment, ça aide ! Cependant, lorsque le corbeau atterrit sur l’épaule d’Honey, Ryan eut un mouvement de surprise. Il ne regardait pas le piaf après tout au moment où il tenait la porte pour son interlocutrice, et ce devait être sa façon de se venger de la peur que le barman avait causé à son arrivée. L’oiseau semblait le regarder de façon assez étrange, mais après quelques mots de la part de l’aveugle, il tourna la tête et se mit à regarder ailleurs. Venait-elle d’avoir une discussion avec lui ? Pouvait-elle parler aux animaux ? Ça expliquerait pourquoi elle y voyait, en fait elle voyait au travers des yeux du malheureux piaf installé sur son épaule. Mais il n’y avait pas vraiment de moyen de prouver le tout en fait. Était-ce un don de la jeune femme, à cause de son infirmité elle avait appris à communiquer avec le monde animal ? Ça ressemblait plus à un don de mutant en fait. Quelle étrange mutation… s’il avait raison du moins…


-Est-ce que tu viens de parler à…. Monsieur C ? Je veux dire il… et bien… il me regardait bizarrement et après deux trois mots de ta part il s’est retourné, comme s’il t’avait littéralement compris. Je me trompe ?

Le ton qu’il employait était curieux, après tout s’il avait raison, peut-être elle était une mutante, mais il n’avait absolument aucune preuve. Il ne pouvait que poser la question et espérer avoir une réponse intéressante. Marchant rapidement jusqu’à sa voiture, il ouvrit la porte pour sa magnifique compagne et la laissa s’installer tranquillement. Depuis que le corbeau était revenu, ses gestes semblaient plus naturels, plus rapides. Elle hésitait moins dans ses actions, et se déplaçaient avec aise. C’était beau à voir, tant qu’elle n’en avait pas besoin dans la salle à coucher.

En s’assoyant, il remarqua que la jeune femme n’avait toujours pas attacher sa ceinture de sécurité. Ryan était un excellent conducteur et sa voiture sport était magnifique, mais ça n’empêchait pas le barman de faire des excès de vitesse. Lui faisait-elle aveuglément confiance ?


" C'est la première fois que je monte dans une automobile. Je sais que certaines vont très vite. La tienne fait ça ? "

FAUX ! Elle mettait les pieds pour la première fois dans une automobile ? Mais d’où diable venait-elle ! Venait-elle d’un lointain pays de campagne où on l’avait soudain déporté à New-York ? Ça expliquerait la vieille robe et ces comportements étranges… est-ce que le barman s’engageait sur une pente glissante avec elle ? Bah, ce serait des détails à voir une fois qu’il aurait pris son pied avec elle, genre ce soir…. Ou demain matin…

-Je vais t’apprendre les règles de l’art si c’est ta première fois. Ma voiture peut aller très très vite, mais si je fais ça tu dois t’attacher, c’est plus sécuritaire. Attends un instant…

Comme à une enfant, il se pencha vers elle, saisit la ceinture et passa doucement le bras de sa compagne dans celle-ci, s’attarda un peu plus longtemps lorsque le contact entre eux s’établit. Sa peau de miel (ah ah) était douce et agréable, et il ne se retint que partiellement, caressant doucement son bras au moment où il passait la ceinture.

-Voilà ! Et maintenant on part !

Faisant vrombir le moteur de la puissance voiture italienne, il quitta son emplacement de stationnement pour filer à toute allure dans les rues de New-York. À cette heure, le traffic était moindre, et la balade n’allait durer que quelques minutes. Il essayait de ne pas faire de mouvement brusques, mais la vitesse est une drogue très forte, les sensations fortes aussi, et il faisait son maximum pour réduire le temps passé sur la route.

-Alors tu apprécies ? J’espère que ton oiseau ne s’envolera pas parce qu’il n’ira jamais aussi vite en volant !

À cette vitesse, quelques minutes à peine s’écoulèrent avant qu’il ne gare sa belle voiture dans son garage. Éteignant le moteur, les clés en main, il cliqua sur le bouton de la ceinture de sécurité de Honey. Après tout, si elle embarquait pour la première fois, des bonnes chances qu’elle débarquait aussi pour la première fois. Gentleman, Ryan se rendit aussitôt de son côté pour lui ouvrir la porte. Présentant son bras, il attendit qu’elle sorte et qu’elle le saisisse pour marcher les quelques pas qui les menaient à la porte de son grand manoir. Bien évidemment, il ouvrit la porte pour sa charmante compagne. Il tenait toujours dans sa main le sac contenant les muffins, son café maintenant vide après la balade.

-Voilà ma maison. Elle est un peu grande et un peu vide, mais monsieur C pourra voler où il le veut.

_________________
Pouvoir passif de Ryan: Lorsque Ryan vous regarde ou qu'il vous touche, l'attitude que vous auriez normallement envers lui augmente d'un cran. Quelqu'un de méfiant reste méfiant, mais il l'est moins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Honey

avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 18/10/2012

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 20 ans
Nationalité : -

MessageSujet: Re: Putain pourquoi ça marche pas ! (PV Honey et Ryan) (Terminé)   Jeu 9 Mai 2013 - 22:52

.
.

[Musique Théme : A venir]


Paroles
Paroles
Paroles
Paroles


Comme l'avait mentionné le jeune homme en sa compagnie, la soirée commençait tout juste. Aussi, Honey décida qu'elle avait encore le temps avant de retrouver son foyer souterrain. Bien sûr, elle ne se doutait pas de l'inquiétude que son absence était en train d'engendrer. Après tout, elle n'était pas en danger puisque Ryan l'accompagnait. C'est du moins ce qu'elle pensait, ayant développé une confiance irrationnelle envers le barman.

C'est donc sans grandes angoisses qu'elle profita des moments passés avec l'homme, de la nourriture qui lui était offerte et de la chaleur de l'endroit. Il était rare pour elle d'avoir droit à tout ça et elle ne voyait pas de raison de rejeter l'instant.

Pas de raison ? Si, il y en avait une. Les incessantes jérémiades du corbeau qui l'accompagnait et qui, à cette heure, se trouvait séparé d'elle par une lourde baie vitrée. Non, monsieur C ne cautionnait pas ce petit tête à tête et il entendait bien sortir sa protégée de ce qu'il voyait comme un guêpier. L'animal surprotecteur était souvent bien plus clairvoyant que la petite aveugle.

Aussi, après avoir affirmé au jeune homme qu'elle serait heureuse d'obtenir une pizza afin d'en goûter une fraîchement sortie du four, elle confia son inquiétude face à l'éventuelle réaction démesurée que pouvait avoir son ami à plume pour la rejoindre. Si ils n'agissaient pas, l'animal risquait de faire une véritable esclandre. Cependant, Ryan affirma qu'il n'était pas non plus possible de laisser entrer. Seule alternative, aller ailleurs.

De ce fait, l'idée de l'accompagner chez lui, prolongeant ainsi la soirée, lui sembla la meilleure des solutions. Pas un instant elle n'imagina qu'il était idiot de suivre un inconnu loin de la foule. C'est pour cette raison qu'une fois leur commande emballée afin de la savourer plus tard, Honey quitta son siège, se dirigeant vers la sortie avec autant d'aisance qu'une personne dotée de vue.


" Il ne fait pas que crier, il vocifère, il peste, il arrive à faire plus de raffut que mon petit frère en pleine crise de colère, c'est dire ! "

Une fois arrivée à la porte, la petite aveugle proposa à l'homme de récupérer sa veste, qu'il lui avait si galamment prêté un peu plus tôt. Mais, toujours aussi gentleman, il refusa de la lui reprendre, jugeant qu'elle en avait bien plus besoin que lui. Il n'avait pas tord. C'est donc avec un sourire reconnaissant que la jeune femme lui répondit, avant de serrer un peu plus le tissu contre elle.

" Merci Ryan, c'est très gentil. Je te promets de ne pas l’abîmer. Et je ne sais pas trop si ma robe me va bien, mais si tu trouves, ça me fait plaisir. Elle était à ma mère autrefois, j'aime beaucoup la sensation qu'elle donne sur ma peau. "

Honey avait cette naïveté enfantine de ne pas voir le mal qui pouvait se cacher derrière un compliment. Elle prenait les choses comme elles venaient, flattée qu'on puisse la trouver jolie, ne se sentant elle, pas particulièrement belle.

Une fois dehors, le corbeau vint immédiatement s'installer sur l'épaule de la jeune demoiselle. Elle savait qu'il pouvait être délicat de ses serres, habitué à trôner sur les maigres épaules de l'aveugle, ne la lacérant jamais pour autant. Aussi ne s'inquiéta t elle pas pour le tissu de la veste de celui qui l'accompagnait. Par contre, elle préféra mettre les choses au clair afin que ne l'animal ne s'en prenne pas directement à l'homme, à défaut de déchirer sa veste ou même de déféquer dessus. Il aurait été dommage que l'agréable odeur se dégageant du vêtement soit entachée par celle d'un excrément.

" Bien sur qu'il me comprend, tout comme je le comprend. N'est ce pas ainsi que fonctionne l'amitié ? "

La mutante réussit cette fois à voir un piège, involontairement tendu par son interlocuteur. Aussi, c'est habilement qu'elle pensa s'en être tiré par sa réponse, ne dévoilant pas vraiment ses capacités surhumaine.

Les deux jeunes gens, et l'animal, montèrent ensuite en voiture. Honey s’interrogea sur la capacité du bolide à rouler rapidement, n'ayant jamais eu le loisir de monter à bord d'une auto. Pour une première fois, elle n'allait pas être déçue. Une fois que Ryan eut passé la ceinture autour de son corps frêle, elle comprit tout de suite que oui, l’engin pouvait atteindre de vives vitesses, rien qu'au vrombissement offert par le moteur. Ce fut en effet le cas. Même si la jeune femme ne voyait pas le paysage fuser autour d'elle, elle sentait pourtant la sensation de vitesse, serrant même les mains sur son jupon une partie du voyage, mais ne demandant pas au chauffeur de ralentir pour autant. Monsieur C, quant à lui, trouva refuge sous un siège, n'appréciant pas du tout la balade.


" Je ne sais pas trop si j'aime bien, c'est une étrange sensation. Ça donne l'impression que son corps est plus léger, et ça par contre, j'aime assez. Tu crois que ta voiture arriverait à s’envoler si elle allait assez vite ? "

C'était une question idiote, mais la jeune femme se la posait réellement, n'y connaissant absolument rien.

" Ne t'en fais pas pour Monsieur C, il ne bougera pas. Et puis, il peut voler très vite, peut-être pas aussi vite mais il voit bien assez loin pour voir où nous allons et nous retrouver. Tu peux me croire, son champ de vision est très, très vaste. "

Pour sûr, elle en savait quelque chose, l'animal étant capable de lui décrire des choses se trouvant à des lieux de là. Pourtant, il fut incapable de voir à quoi ressemblait la maison de Ryan avant qu'ils ne soient arrivés, n'ayant pas quitté sa cachette de tout le trajet. Ce n'est que lorsque la porte coté passager fut ouverte, qu'il s'extirpa de la voiture en s’envolant, frappant le visage de Ryan de ses ailes au passage, avant de partir faire un petit tout d'inspection et surtout, de repérer où ils se trouvaient désormais.

" Merci Ryan, tu peux m'aider ? Je suis sûre que ta maison n'est pas aussi grande que chez moi, alors ne t'en fais pas, je vais pas me perdre. Tu sais comment je peux connaitre la taille d'une pièce ? Il me suffit de parler fort à l’intérieur et selon la résonance je peux savoir si c'est très grand ou non. Tu m'autorises à utiliser ma méthode chez toi ? "

Honey était pressée de le faire en tout cas, pressée de voir dans quoi son nouvel ami pouvait vivre, plus encore, dans quoi les gens de la surface vivaient. C'était sans doute plus douillet que chez elle, moins labyrinthique, moins peuplé aussi, mais dans le fond, elle n'en savait rien, mais bientôt ses spéculations n'en seraient plus et elle pourrait en apprendre un peu plus sur ceux de la surface.


( excuse moi Ryanichou j'ai pas trouvée de musique pour l'instant, je la mettrai plus tard, je dois refaire mes dossiers musique/image pour Honey, mais je l'ajouterai vite ! )

_________________
.

Emma Frost - Amy Grimm - Honey
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Honey

avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 18/10/2012

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 20 ans
Nationalité : -

MessageSujet: Re: Putain pourquoi ça marche pas ! (PV Honey et Ryan) (Terminé)   Lun 16 Sep 2013 - 18:30

( Ryan et moi même avons décidés de clore ce rp, trop loin dans le temps pour qu'on arrive à le continuer sans difficultés, je me permet donc un double post afin d'y mettre fin. )

Le cœur d'Honey battait fort alors que ses pas résonnaient dans l'immense demeure. Elle n'avait pourtant pas encore quittée le hall d'entrée. Quelle taille pouvait donc faire cet endroit ? Sans doute autant que l'Allée, ou peu s'en faut. En tout cas, il y faisait moins humide et la surface permettait des déplacements fluides, non entravés par diverses choses traînant à terre ou par le passage de l'eau croupie des égouts.

La petite aveugle était pressée de découvrir l'endroit au travers des yeux de son compagnon à plumes. Malheureusement, l'animal semblait avoir décidé de partir en exploration sans elle et même si elle le sentait non loin, la distance à laquelle il était ne lui permettait pas d'envoyer son esprit en lui. Tant pis, elle allait devoir attendre. Avançant un peu plus, elle se rendit prudemment jusqu'au cœur du rez de chaussé.

C'est à peu près ce moment que choisit le volatile pour réapparaître.


" Honey, je sais où nous sommes. Il y a une bouche d'égout un peu plus loin dans la rue, il est temps de rentrer. Je sais que tu préférerai rester ici jouer à l'exploratrice, mais rappelle toi ce qui s'est passé la dernière fois que tu a voulu faire ça. Et puis, ça fait longtemps qu'on est partis, tout le monde doit être très inquiet. Allons y, s'il te plait. "

Le souvenir évoqué par l'oiseau fit frissonner la petite aveugle et la piqûre de rappel qu'il lui fit au sujet de sa longue absence suffit à la convaincre. Cependant, elle allait devoir s’éclipser discrètement afin d'éviter que son ôte ne souhaite la reconduire. Aussi, prétextant désirer un verre d'eau, la mutante profita de l'éloignement de Ryan pour revenir sur ses pas, guidée par son ami à plume, et quitta rapidement le manoir pour rejoindre les égouts. Une fois à mi chemin de chez elle, elle réalisa que dans sa précipitation, elle en avait oubliée de rendre sa veste au jeune homme. Tant pis, Monsieur C saurait sans doute la diriger une autre fois afin qu'elle retourne au manoir pour le lui rendre, pour l'heure, il était plus urgent qu'elle rentre rassurer tout le monde sur sa situation...

()

_________________
.

Emma Frost - Amy Grimm - Honey
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Putain pourquoi ça marche pas ! (PV Honey et Ryan) (Terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Putain pourquoi ça marche pas ! (PV Honey et Ryan) (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» multi exp, pourquoi il ne marche pas ?
» Aslan Irvine Harper ♌ Le lion marche seul alors que le mouton marche en troupeau
» Lunette
» Amélia - Pourquoi ça marche, un abricot ?
» Pourquoi gardes-tu les paupières closes? ♣ ft. Wendy [TERMINÉ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men : Sentinel Project :: Le Monde :: New-York :: Les Quartiers-