X-Men : Sentinel Project

Entrez dans un univers où l'homme est à l'aube de son évolution ! Image 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Jake Stokes aka Big Bastard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Jake Stokes aka Big Bastard Empty
MessageSujet: Jake Stokes aka Big Bastard   Jake Stokes aka Big Bastard Icon_minitime1Mar 24 Avr 2012 - 21:05


Nom & Prénom



♣ • Identité • ♣

•Nom : Stokes

•Prénom : Jake

•Pseudonyme/Surnom : /

•Sexe : Masculin

•Race : Homo Superior

•Age : 20 ans

•Date de Naissance : 21 juin

•Famille : Sa mère

•Nationalité : Américaine

•Métier : Etudiant/Cuisinier

•Groupe : Membres de l’Institut (mais j’aimerais commencer en tant que Mutant Libre et faire mon intégration InRP dès mon premier topic si possible)


♦ • Pouvoir et Capacités de combat • ♦

•Pouvoir : Maîtrise de l’énergie vitale

•Description :
Qu’est-ce qui peut bien se cacher derrière cet intitulé totalement insignifiant ? Et bien c’est très simple. En fait, Jake agit un peu comme une batterie humaine. D’une part, il est capable d’absorber l’énergie vitale de ce qui l’entoure d’un simple contact et de la stocker. C’est pour cela qu’il peut vider quelqu’un de ses forces rien qu’en lui attrapant le bras. Bien sûr, cela prend temps et il faudrait qu’il le fasse durant cinq bonnes minutes pour mettre une personne en pleine forme dans les vapes. Cette capacité d’absorption n’est pas seulement restreinte à l’espèce humaine mais généralisée à tout être vivant (ce qui inclut les végétaux), mais sans savoir pourquoi, cela marche beaucoup mieux quand c’est fait sur un être humain. La seconde facette de cette magie est la réutilisation de l’énergie stockée. Jake se sert de cette énergie vitale pour renforcer sa force en stimulant fortement ses muscles. Ainsi, suivant l’endroit où il concentre ses forces, il peut être plus rapide, ou bien asséner des coups plus puissants, et plus communément booster assez fortement ses capacités physiques. L’utilisation de ce pouvoir peut aussi induire quelques dérivés. En effet, s’il peut prendre l’énergie sur son environnement, il devrait logiquement pouvoir la redistribuer, pour redonner vie à des végétaux mourants ou bien redonner un peu de punch à des alliés tout simplement ! Une voie d’évolution réside aussi en la matérialisation de cette énergie en un faisceau d’énergie pure qu’il pourrait envoyer sur ses ennemis afin de leur causer de très sérieux dégâts.


•Maitrise :
A ce stade-là, il ne maîtrise que la partie « booster » de son pouvoir. D’un coup de poing, il peut briser un mur. La partie absorption quant à telle, est plutôt aléatoire, ou alors il lui faudrait de longues secondes de concentration pour pouvoir commencer absorber l’énergie vitale, concentration qu’il lui faudrait maintenir pour continuer à engranger de l’énergie.


•Maitrise supérieure :
Ici, le contrôle de ses pouvoirs est plus aisé. Il n’a plus besoin d’autant de concentration pour utiliser les deux facettes de son pouvoir (absorption et renforcement). Il lui faut cependant environ 5 minutes pour vider quelqu’un de ses forces.


•Maitrise talentueuse :
En plus d’une maîtrise accrue de ses capacités, Jake acquiert celle de transmettre de son énergie vitale à ses alliés afin de temporairement les booster de la même façon qu’il le fait avec lui-même, renforçant ainsi leurs capacités physiques ou bien leur redonnant simplement des forces.


•Maitrise suprême :
A ce niveau de maîtrise, il n’a plus aucune difficulté à utiliser ses capacités et s’en découvre une nouvelle. Il arrive en effet à matérialiser de l’énergie pure dans ses mains et à l’envoyer telle une puissante rafale sur son ennemi, infligeant de sérieux dégâts à ce qui se trouve sur son chemin.


•Art Martial :
Dû à son passé, Jake maîtrise quelques rudiments de MMA (Arts martiaux mixtes), art mixant des mouvements de plusieurs arts martiaux. Ainsi, il connaît quelques prises de corps à corps qui ont pour principal but de neutraliser et d’immobiliser son adversaire (et de lui casser le bras par exemple en cas de non-capitulation). Mais cela reste sommaire, en réalité, le style de combat de Jake reste quand même plus instinctif et bestial qu’autre chose.


•Équipement : Rien de spécial… Des couteaux de cuisine peut-être ???


♠ • Apparence • ♠

•Description Physique :
Décrire Jake hein ? Débutons par sa chevelure. Le jeune homme a les cheveux mi-longs, ce qui a pour effet d’encadrer son visage. Il a des cheveux d’une couleur très claire, et plutôt terne de telle sorte qu’on puisse aisément y voir quelques reflets argentés. Disons que la couleur de ses cheveux varie selon l’angle sous lequel on les regarde ainsi que la luminosité environnante. Au niveau de la texture, Jake a les cheveux très fins, très légers de telle sorte que dès qu’une petite brise se lève, sa crinière virevolte au gré du vent comme une danse capillaire. Malgré tout, sa chevelure est très raide, d’où l’apparition de quelques épis et mèches rebelles qui lui reviennent sur le front. Il est par conséquent plutôt dur de le décoiffer (et de le coiffer aussi par la même occasion).

Maintenant, au niveau du visage… L’une des premières choses que l’on remarque chez Jake, c’est son regard, ses yeux sont d’une couleur proche de sa chevelure, d’un bleu très clair, et qui donne une profondeur à son regard, comme si on pouvait s’y perdre si on le regardait trop longtemps dans les yeux. Pourtant, parfois, même si ce n’est un effet de lumière, son regard peut arborer une couleur grise, aux saveurs métalliques, ce qui lui donne un effet d’autant plus dur, cassant, froid. C’est le genre de regard qui vous transperce, et on se dit que si ces yeux étaient des épées, on serait mort. On a l’impression que d’un seul regard, il nous a percé à jour, qu’il a vu au plus profond de notre être, qu’il savait tout sur nous. A cela il faut rajouter le sourire qu’il arbore en permanence. Un petit sourire en coin qui donne l’impression en vous regardant qu’il sait quelque chose que vous ne savez pas, qu’il pourrait très bien préparer un coup dont vous êtes la cible et dont vous ignorez tout. Cela a vite fait de mettre mal à l’aise tous les faibles d’esprit et autres paranoïaques. Le truc avec son sourire, c’est qu’il dévoile aussi toutes ses dents. Son nez quant à lui est plutôt pointu, il semble aiguisé presque à la manière d’une lame, un appendice nasal tellement anguleux que certains, pour la plaisanterie (attention aux conséquences) ont coutume de dire que Jake se l’est taillé au couteau. Pas ce qu’il y a de plus marrant, mais ça donne une petite idée de ce que peut être son nez. Son menton est pour sa part plutôt banal, pas plus fin que large, ni trop pointu, ni pas assez. Il est plutôt dur de décrire son menton à part en disant que c’en est un finalement. On pourrait presque dire que c’est la seule partie de son visage qui ne se démarque pas par une quelconque particularité, avec ses oreilles d’ailleurs au passage.

Passons ensuite à son corps. Et bien tout d’abord, Jake est plutôt grand, atteignant un bon mètre quatre-vingt-quinze. Comparé à sa taille, il est plutôt sec. C'est-à-dire qu’à première vue il n’a pas l’air très imposant, pas très large d’épaule, trapèzes peu développés, rien dans sa corpulence générale n’augure de façon réelle sa vraie musculature. Car en effet, si au premier abord on n’a pas forcément l’impression que le jeune homme soit bien costaud, il suffit d’y regarder à deux fois pour s’apercevoir que c’est pourtant bel et bien le cas. Effectivement, Jake est certes svelte, mais il n’en reste pas moins athlétique, avec un corps très peu graisseux. Cette combinaison fait apparaître sa musculature de manière bien visible, ses muscles très dessinés. En dehors de sa corpulence, on peut aussi noter ses bras et ses jambes, qui participent activement à ce qu’on le voie plus comme une allumette qu’à un bonhomme baraqué. En effet, il a de longs bras et de longues jambes d’où sa grande taille. De plus, ses bras lui permettent d’avoir une bonne allonge en combat alors que ses jambes le gênaient au contraire lorsqu’il se battait. Etre grand et avoir les genoux noueux n’était pas un avantage lorsqu’il était un enfant. Si on s’attarde sur ses mains, on pourra aussi voir de nombreuses cals, résultat de longues heures passées le poing serré sur le manche de ses ustensiles. Si le physique du jeune cynique est tel quel aujourd’hui, c’est parce qu’il a voulu et a fait en sorte que cela se réalise.

Cette partie est aussi l’occasion d’évoquer la gestuelle de Jake. Entre tics et autres façons particulières qu’a Jake de se mouvoir il y a de quoi dire. On parlera d’abord de sa démarche. En effet, celle-ci laisse totalement transparaître la disposition mentale du jeune homme. Un pas assuré, les mains dans les poches, le dos droit, le torse presque bombé. On sent qu’il est sûr de lui ainsi qu’une certaine fierté. Malgré tout, bien que rien n’y paraisse, son pas est très délicat, plutôt léger et discret, presque gracieux. Un autre petit tic, certes pas très original, mais réel, celui de se passer la main dans les cheveux. On sent lorsqu’il le fait qu’il est un peu obsédé par son image malgré tout ce qu’il voudrait faire croire. On sent aussi surtout que c’est inutile, étant donné que ses cheveux reviennent toujours à leur place d’origine, comme s’il n’avait pas touché à sa chevelure.

Maintenant, il pourrait être de bon ton que d’évoquer un peu les goûts vestimentaires et l’équipement du jeune homme. La plupart du temps, vous risquez plutôt de le voir habillé alors… De ce côté-là, il est plutôt simple. En effet, aux pieds, il porte des chaussures plutôt légères et surtout très souples, avec cependant des petites plaques de métal sur la pointe de la chaussure, installée là en premier lieu pour atténuer le choc au cas où quelque chose tomberait sur le pied comme des chaussures de protection, mais qui a aussi pour effet de renforcer les coups de pieds donnés. Ensuite, une porte un pantalon de couleur sombre, plutôt serré, voire moulant, Jake n’est apparemment pas fan de tout ce qui est vêtement ample pour la simple et bonne raison qu’il est beaucoup trop facile de s’accrocher quelque part ou bien de se faire attraper avec. Il préfère donc les vêtements plus près du corps. Le haut du corps est quant à lui un peu plus atypique. En effet, il ne porte en général qu’un unique et court blouson en cuir qu’il ne prend pas la peine de fermer. D’un noir profond, ce gilet laisse surtout apercevoir fièrement le torse nu de Jake, et sa musculature. Le col est relevé, afin de donner un côté plus habillé à son style. Il est aussi équipé de gants écarlates aux mains dont le dessus et les phalanges sont renforcés protégés par une plaque de métal de la même manière que ses chaussures. Voilà donc pour ce qui est de la description physique de Jake.


•Signe Particulier : /


♣ • Mental • ♣

•Psychologie :
Au premier abord, on se rend compte que Jake ne se prend pas vraiment au sérieux. En effet, une fois qu’on parle un peu avec lui, il a l’air d’un garçon tout ce qu’il y a de plus je-m’en-foutiste. Il ne donne pas l’impression d’être sérieux, ou bien de se soucier de quoi que ce soit. Souvent lorsqu’on lui expose un problème, il préfère esquiver le souci avec un petit « On improvisera » ou bien « Tant pis, j’me débrouillerai » et bien d’autres phrases toutes faites dans le but de repousser le problème à une date ultérieure plutôt que de s’en occuper dès qu’on en a l’occasion. Cela a le don de le rendre parfois exaspérant. Autre chose qui a très vite fait d’agacer les autres, c’est qu’en plus de ne rien prendre au sérieux, il en rajoute une couche et faisant des blagues (parfois douteuses) avec. Il est partisan du fait qu’on peut rire de n’importe quoi mais oublie souvent le reste de l’adage qui stipule qu’on ne peut pas le faire avec n’importe qui, et c’est bien là que se trouve le problème. Car, même si il aime rire de tout, c'est-à-dire même de sujets qui devraient révolter ou bien rendre tristes, ce n’est pas du goût du tout le monde et cela lui attire souvent des ennuis. Pourtant, comme il aime à le dire, mieux vaut rire de tout puisque sinon il faudrait en pleurer. Fidèle à ce trait de caractère, Jake est doté d’un fort sens de l’autodérision. C'est-à-dire qu’il aime aussi bien rire de lui-même, mettre en avant ses propres défauts par des vannes. Cela l’aide à mieux faire passer celles qu’il fait sur les autres et surtout, ça montre qu’il ne prend vraiment rien au sérieux, pas même lui. Bien évidemment, dans tout ça, rien n’est fait pour agresser ou bien attaquer son interlocuteur, tout cela est fait pour faire rire, et même si ce n’est pas toujours réussi, on ne peut pas dire que ce n’était pas l’intention.

Cependant, et comme il n’est pas le plus grand pratiquant du self-control, il lui arrive parfois que quelques bouts de phrases lui échappent contre son gré. Des phrases qui font de Jake quelqu’un d’un peu moins sympa et marrant pour certains, selon le point de vue. En effet, ces mots qu’il balance volontairement ou non sont souvent plutôt acides. Il s’agit de ces petites remarques finaudes, qui appuient pile là où ça fait mal. Généralement très bien placées, leur effet principal et de « casser » ou plus précisément de décrédibiliser son interlocuteur. Lors de débats animés, il est aussi dans le même genre très friand des « raisonnements par l’absurde », c'est-à-dire qu’il adore prendre le raisonnement du parti adverse et le pousser à l’extrême pour montrer à quel point il ne tient pas la route. Ce ne sont pas vraiment des procédés qu’utilisent ceux qui veulent réellement nourrir le débat mais peut-être plutôt de ceux qui recherchent le conflit, car c’est bien de cela qu’il s’agit. Lorsqu’il s’engage dans ce genre de phases, Jake devient très provocateur, parfois violent et cru en termes de vocabulaire, très direct dira-t-on aussi. Disons surtout que le jeune homme est une personne très critique, qui voit très facilement les points négatifs de ce qu’il observe et n’hésite pas beaucoup avant de les dire à haute voix. Cela lui donne un air souvent supérieur ce qui n’est pas vraiment du goût de ses interlocuteurs, mais alors qu’on lui dit qu’il n’est qu’un péteux prétentieux, lui préfère avouer à demi-mots qu’il n’a juste « pas de tact ».

Pourtant, il ne serait pas totalement faux de le qualifier de la sorte. En effet, comme on peut le deviner lorsqu’on le voit marcher dans la rue, Jake est quelqu’un de très fier et sûr de lui. Une des raisons de sa fierté est son physique (même si certains trouveront ça déplacé étant donné la propriété subjective de cette caractéristique). En effet, Jake a une apparence physique « peu commune » diront ceux qui ne veulent pas trop en admettre. Le fait est que le jeune homme se considère lui-même comme beau, même si en fait, il est seulement un peu musclé, la description de son visage n’étant pas forcément celle que l’on se fait de quelqu’un de mignon. Cependant, le fait qu’il se trouve beau crée chez lui un certain comportement narcissique et un exemple très simple est ce tic qu’il a de toujours se passer la main dans les cheveux, ce qui est absolument inutile mais qui attire l’attention sur son visage qu’il pense attirant (alors qu’il est surtout intimidant). Au final, de ce point de vue-là, Jake semble être quelqu’un conscient de sa bonne situation et qui n’hésite pas à le rappeler à tout le monde !

Malgré ce portrait un peu moins flatteur du mutant, il faut savoir que ce n’est qu’une carapace que peu de monde jusqu’ici a su percer. En effet, on peut trouver des explications logiques à tous ces traits de caractères grâce auxquels on a décrit Jake auparavant. Tout d’abord, s’il essaie de faire croire qu’il se fout de tout et ne prends rien au sérieux, c’est parce que dans son enfance, il avait rapidement été blessé par toutes ces histoires d’enfant issu d’un adultère, le fait qu’il n’avait pas vraiment de père. Alors, pour se protéger de toutes ces médisances, Jake essayait (et essaie toujours un peu aujourd’hui) de se convaincre et de convaincre les autres qu’il s’en foutait, que cela ne l’atteignait pas. A ce jour, c’est encore la même chose, il va même jusqu’à se jeter lui-même la première pierre, ce qui passe pour de l’autodérision. Le fait est que cela lui semble moins douloureux si la remarque vient de lui à la base. En somme, Jake est quelqu’un de très touché par le regard des autres, qui essaie d’en atténuer les effets en « jouant le jeu » comme on dit. Et si on peut croire qu’il est prétentieux, au final, c’est juste par soif de reconnaissance. Il essaie de mettre en avant ses réussites pour qu’on le complimente, qu’on reconnaisse ses faits tout simplement. Il a longtemps cherché celle de son père d’ailleurs mais a finalement fini par laisser tomber, plutôt que de se mettre en quête de celle d’un seul homme, il préfère s’attirer celle de tout un groupe de semblables (qu’il trouvera chez les membres de l’Institut). Ainsi, lorsqu’on le complimente, il fait comme si cela était normal, jouant naturellement son rôle, mais intérieurement, il jubile.

Rêveur de première, Jake se sent parfois l’âme chevaleresque. En effet, il aime bien se qualifier comme étant un homme de valeur. Tout d’abord, il est très protecteur avec les gens qu’il aime. Il n’a pas réussi à s’entourer de beaucoup de vrais amis, l’une d’entre eux l’ayant rejeté, et un autre étant devenu son ennemi. Par conséquent, il refuse qu’il arrive du mal au peu de personne qui tiennent à lui. Mais surtout, assoiffé de reconnaissance, il semble parfois se chercher une cause. Il n’est peut-être pas la personne la plus apte à diriger, il n’a peut-être pas l’âme d’un leader, mais c’est sûrement le mieux placé pour jouer le rôle du loyal combattant, totalement dévoué à sa cause et à celui qui la porte sur ses épaules. Cette dévotion est telle que parfois, Jake peut en devenir extrémiste, jugeant que la fin justifie les moyens, c'est-à-dire qu’il serait prêt à tout pour atteindre son but. Il est aussi très « esprit d’appartenance à un groupe » et ne supporterait pas de laisser un ami en arrière (paradoxalement, il est prêt à se sacrifier lui pour le reste de l’équipe mais condamnerait cet acte si un autre le faisait à sa place) auquel cas il se mobiliserait pour aller le sauver.

Dernière chose à préciser vis-à-vis de Jake bien que cela ait été évoqué précedemment : sa rage latente. En effet, c’est un point assez important qui mérite d’être détaillé à part. Bien que l’adolescence de Jake fût mouvementée et qu’il ait accumulé beaucoup de frustration, il essaie généralement d’être assez calme et mature, malgré ses légères digressions. De ce fait, il prend beaucoup sur lui pour ne pas s’énerver et au fur et à mesure qu’il emmagasine cette colère augmente le risque qu’il explose. Et autant dire que c’est assez spectaculaire… Car quand Jake pète un câble, il le fait jusqu’au bout, il devient incontrôlable et ultra violent, frappant plus fort qu’il ne le fait habituellement du fait de l’inhibition totale que crée en lui cet état de fureur extrême. Il devient alors très difficile de l’apaiser par les mots et la logique puisqu’il refuse d’entendre raison et la seule façon de le calmer est par la force. Mais attention aux dommages dans ses cas-là… En fait, pour Jake, la fureur est réellement un démon intérieur. Mais attention aux petits malins qui en arrivent trop vite aux conclusions, c’est pas un vrai démon hein… C’est juste la façon dont il voit les choses, un démon qui le ronge de l’intérieur et qu’il doit sans cesse contenir en lui sous peine de perdre le contrôle et de devenir violent. En somme, pour ceux qui voudraient l’énerver, sachez quand vous arrêter, on ne sait jamais…


♦ • Histoire • ♦

•Capacités : Sans vouloir impressionner la galerie, il sait cuisiner… A part ça, bah quelques réflexes dus à son expérience de combat illégal…

•Situation :
Pour le moment, Jake travaille dans un restaurant assez côté. Il habite encore chez sa mère de qui il est très proche et dont il prend le plus grand soin. Cependant, ce que qu’elle ignore, c’est qu’une fois son job, il ne rentre pas directement chez lui mais fait un petit détour dans une usine désaffectée où il s’adonne à des combats clandestins pour lesquels il est payés (en plus des mises qu’il met sur sa propre personne étant donné qu’il est sûr de ses pouvoirs). Ce pouvoir est très pratique car pas réellement visible. D’ailleurs, Jake qui ne connaît rien aux mutants n’est même pas certain qu’il s’agisse de ça. Il ne sait pas vraiment ce que c’est mais s’en sert pour son confort personnel.


•Passé :
Près de vingt ans en arrière, au solstice d’été. Le jour le plus long de l’année, au sens propre certes, mais aussi au sens figuré pour une jeune femme dans un petit village du Texas, très rural. Souffrance, cris, pleurs. La toute jeune femme hurlait à en percer les tympans des sages-femmes tellement la douleur était puissante. Et cela durait depuis plusieurs heures déjà… Pourtant, on pouvait voir la lumière au bout du tunnel. Après maintes et maintes complications, on voyait enfin la tête apparaître. Quelques minutes plus tard, Jake Stokes était né. Malgré le fait que cette épreuve l’ait fortement épuisée, c’est avec un sourire radieux que la toute nouvelle mère prit son premier-né dans ses bras et le serra contre son sein. Cette femme, qui venait de réaliser l’exploit de mettre son premier enfant au monde, aurait tellement voulu partager cet instant et cette fierté avec un homme, seulement, c’était tout simplement impossible. Car aussi belle qu’elle l’ait été, elle était plus que tout seule au monde. Car là se trouvait bien la réalité : cet enfant qui venait de naître, n’aurait pas de père. Il n’était en fait que le fruit de l’infidélité d’un mari. Sa mère, sous la totale emprise de cet homme méprisable, avait choisi de garder son enfant, aveuglée par les promesses d’un divorce en règle et d’une nouvelle relation officialisée, pensant que l’arrivée inattendue de ce bébé accélérerait le processus. Il n’en fut rien. Tout ce que cette pauvre mère y gagna, ce fut l’abandon par les siens, le fait d’avoir un enfant hors-mariage, et qui plus est, résultat d’une relation illicite, se révélant déshonorant. On pouvait donc dire en toute objectivité que Jake était un bâtard. Autant dire qu’à peine né, il était déjà mal parti pour vivre sa vie.

Enfant unique d’une famille monoparentale, Jake devint comme on pouvait le prévoir un enfant plutôt turbulent. L’absence d’un père ou ne serait-ce que d’une présence masculine dans sa vie fit qu’il n’y avait personne pour le cadrer, personne pour incarner la force, l’autorité. Il n’y avait que sa mère pour prendre soin de lui, cette mère dont la seule ambition était de voir son fils rire et être heureux, qui ne voulait pas voir de larmes couler sur ses joues, une mère qui passait toute ses bêtises sans jamais le réprimander. Leur vie était déjà assez dure sans qu’ils ne se disputent, estimait-elle. Ainsi, les premières années de la vie de Jake se déroulèrent donc entre jets de ballons d’eau sur les passants, et autres canulars que font les gamins de cet âge, exaspérant les adultes. Le jeune garçon passait donc beaucoup de temps à faire les quatre cents coups avec ses amis et bien trop peu à la maison avec sa mère, ces courts instants lui rappelant que trop douloureusement ce manque qu’il vivait au quotidien.

Les années passèrent, et bien qu’il eut toujours son petit cercle d’amis toujours prêts à embêter le monde par leurs farces, le jeune garçon se confronta aussi à des personnes moins gentilles disons. Des gamins auxquels on a monté la tête. Derrière tout ça, des parents, tout ce qu’il y a de plus détestable, à cracher sur les personnes qui sont différentes sans une once de compassion. Ces parents mêmes qui interdisent à leurs enfants de fréquenter leurs camarades d’origines moins respectables. Car oui, comme nous le savons tous, le fait de ne pas avoir été reconnu par son père inclut forcément d’être une mauvaise personne en devenir et tout cela est très contagieux, quel danger… ! Quoi qu’il en soit, ce fut la première fois que Jake faisait face à de telles hostilités. Bien que ça ne touche pas tout le monde (car non, on ne peut pas dire non plus qu’il fut une tête-à-claques), le jeune sans-père réagit très mal et en vint vite aux mains, tabassant sans préavis ses détraqueurs. Même si c’était la première fois, ce n’était sûrement pas la dernière. Du gamin farceur qu’il était, il passa à l’enfant rageux qui s’acharnait sur ces langues de vipères qui lui crachaient leur venin à la figure. Toute l’ingéniosité de ses plaisanteries était utilisée pour se venger. Ce n’était bien évidemment pas la chose à faire pour calmer le jeu et stopper ces médisances sur son compte mais quand on a moins de dix ans, on ne pense pas forcément à ce genre de choses.

Cela dura quelques années, années durant lesquelles Jake s’appliqua à apprendre ses leçons et à s’entraîner à la « bagarre ». Car de toutes les humiliations qu’il pouvait faire subir à ces gosses de bonne famille bien décidés à lui exprimer leur mépris à vie, celle qui lui apportait la plus forte satisfaction était celle de savoir qu’il valait mieux qu’eux, que ça soit intellectuellement à l’école, aussi bien que physiquement au cours de leçon plutôt douloureuses pour ceux qui ne lui montraient que dédain et mépris. Au final, malgré de bonnes dispositions pour les études, Jake souffrait d’un flagrant manque de discipline et de maîtrise de lui-même qui posaient vraiment problème au sein de son petit village. Et plus il s’approchait de la puberté, plus ses soucis de violence étaient gênants. Accumulant les ennuis, la sanction ne tarda pas à tomber. On finit par considérer qu’il causait trop de problèmes et on lui fit comprendre qu’il ne servirait pour lui de revenir. En effet, à force de martyriser certains élèves, des parents ne laissaient plus leurs enfants venir à l’école de peur que leur progéniture ne soit la suivante sur la liste de telle sorte que l’effectif de la classe avait fortement baissé. Le village choisit donc de dispenser Jake d’éducation afin de pouvoir faire celle d’une majorité d’autres. Déjà qu’il n’était pas très bien parti dans la vie, la suite ne s’annonçait pas plus radieuse…

C’en fut trop pour la mère de Jake. Déjà que leur famille était mal vue par tous les habitants de ce petit village reculé, si en plus son fils n’y avait aucun avenir, il n’y avait aucune raison de rester ici. Ce fut donc tout naturellement que les Stokes déménagèrent sûrement conformément aux envies des villageois. La destination ? Allez, New York, tant qu’à faire… C’est ainsi que Jake et sa mère s’installèrent à Brooklyn tentant leur chance comme beaucoup d’autres… Ainsi, le jeune homme put retourner à l’école et assurer son avenir. Mais quel avenir avait-il dans un quartier qui n’était toujours pas favorable aux études et qui était au contraire propice à la violence ? Et en plus, Jake s’en donnait à cœur joie dans ce quartier où la violence était banalisée, étant souvent impliqué dans des bagarres (il dira d’ailleurs toujours qu’il n’a pas de chance et se victimisera par mauvaise foi mais pourrait avouer à demi-mot qu’il cherche aussi un peu les ennuis). Cependant, ce passage à Brooklyn ne fut pas seulement l’occasion d’effusions de coups et autres hématomes. En observant et côtoyant les gens qui vivaient là, il a aussi pu voir une forme de misère dans certaines familles. Ainsi, l’absence de familles traditionnelles parfaites lui a permis de relativiser son cas et de mieux accepter sa condition de bâtard même si lors d’une joute verbale, c’est la première chose qu’on lui envoie en pleine figure, ce à quoi il répond presque avec fierté : « Ouais j’suis un bâtard et j’vais te péter la gueule ! ».

Au cours des nombreuses bagarres auxquelles il lui a été donné la « chance » de participer, Jake se rendra compte qu’il lui arrive parfois de mettre KO ses opposants d’une seule droite ou bien encore que lorsqu’il s’agrippe à un belliqueux ennemi pour le maitriser, ce dernier tombe subitement dans les vapes alors que lui au contraire se sent en pleine forme. Au début, Jake se posa des questions sans comprendre ce qu’il se passait. Mais au fil des années et de ces étranges expériences, il apprit à maîtriser cette capacité et à s’en servir pour son confort personnel, sans toutefois savoir réellement que cela était le fruit du gène mutant X.

Les années passèrent et finalement, Jake sortit du lycée diplôme en poche. Bien que cela ne l’intéresse pas, il candidata et fut accepté à NYU, ceci dans le seul but de faire plaisir à sa mère qui fondait en lui de grands espoirs. La vérité, c’est que même si il y faisait ses études normalement, Jake ne s’y investissait qu’au minimum et préférait traîner dans un restaurant de Manhattan , où il effectuait un job alimentaire dans les cuisines, se servant de ce qu’il avait appris avec sa mère (c’étaient les seuls moments privilégiés qu’ils avaient ensemble dans son enfance), apprenant le reste sur le tas. Toujours dans le but d’aider au mieux sa mère financièrement, Jake s’est aussi trouvé une occupation clandestine : à l’occasion, il se rend dans un entrepôt désaffecté où se déroulent des combats illégaux. Fort de ses pouvoirs, il remporte assez facilement ses combats, moyennant quelques cachets et des gains conséquents liés à la somme qu’il mise régulièrement sur sa victoire. Cependant, il lui faudra peut-être faire attention à ne pas fréquenter ce milieu trop souvent afin de ne pas éveiller trop de soupçons sur ses victoires à répétition ou bien d’attirer l’attention de quelques gros bonnets qui pourraient lui attirer des ennuis.


♠ • Vous • ♠

•Code :Validé par Amy
•Un nom ou pseudo : Alex'
•Votre age : 20 ans
•Provenance de l'avatar : K' de King of Fighters
•Double compte ? : Nope.
•Comment avez-vous connu le forum ? : Annuaire forumactif
•Le plus : Le contraire du moins.


Revenir en haut Aller en bas
William McKellen
Modérateur
William McKellen

Messages : 1158
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 33
Localisation : Raccoon City

Fiche Tecnhique
Metier: Voyou
Age : 25 ans
Nationalité : Américain

Jake Stokes aka Big Bastard Empty
MessageSujet: Re: Jake Stokes aka Big Bastard   Jake Stokes aka Big Bastard Icon_minitime1Mar 24 Avr 2012 - 21:11

Bienv'nue chez les fous ! Wink

(K' !!! <3)

Papy roulette, ferme les portes de l'Institut !!! xD J'plaisante, belle fiche en tout cas ;p

_________________
Jake Stokes aka Big Bastard Willamyf
Tu touches, tu payes ! (avec les dents >_<)

"Monseigneur William le Borgne de Philadelphie, Roi des Aveugles et Chevalier Servant de la Demoiselle Amylia"


Joue également:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tumbleweed.forumactif.org/
Invité
Invité



Jake Stokes aka Big Bastard Empty
MessageSujet: Re: Jake Stokes aka Big Bastard   Jake Stokes aka Big Bastard Icon_minitime1Mar 24 Avr 2012 - 21:17

Bienvenue Jake Stokes aka Big Bastard 798172970
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Jake Stokes aka Big Bastard Empty
MessageSujet: Re: Jake Stokes aka Big Bastard   Jake Stokes aka Big Bastard Icon_minitime1Mar 24 Avr 2012 - 21:48

Bienvenue Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Jake Stokes aka Big Bastard Empty
MessageSujet: Re: Jake Stokes aka Big Bastard   Jake Stokes aka Big Bastard Icon_minitime1Mar 24 Avr 2012 - 21:54

Muuuuh l'est beauuuu *w*

*Va se cacher très loin sous un oreiller 'w'*

Bienvenue 8D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Jake Stokes aka Big Bastard Empty
MessageSujet: Re: Jake Stokes aka Big Bastard   Jake Stokes aka Big Bastard Icon_minitime1Mar 24 Avr 2012 - 22:52

Welcome.
Revenir en haut Aller en bas
Emma Frost

Emma Frost

Messages : 484
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 32
Localisation : Dans ta tête.

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age : 28 ans
Nationalité : Americaine

Jake Stokes aka Big Bastard Empty
MessageSujet: Re: Jake Stokes aka Big Bastard   Jake Stokes aka Big Bastard Icon_minitime1Mer 25 Avr 2012 - 0:38

Bienvenue à toi !

Si tu as besoin de quoi que ce soit, de poser une question, autre, n'hésites pas à me contacter sur Amy Grimm ou sur Emma Frost. La chat box est aussi à disposition si tu veux bavarder avec les membres ♥️

Ps : K' *-* ( mais je l'aime sur des représentations un peu plus musclé là il est un peu trop fin à mon gout xD )

Ps 2 : Tu peux tout à fait commencer mutant libre et faire ton intégration en rp. C'est même une bonne idée. En temps normal je m'occupe de l'institut mais nous verrons comment mettre ça en place, quoi qu'il en soit une fois validé formule une demande dans la partie des demandes d'événements Smile

_________________
Jake Stokes aka Big Bastard 468009emaaasign2
" Le monde entier nous regarde à présent,
nous ne devons être rien de moins que fabuleux. "
Emma Frost - Amy Grimm - Honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Jake Stokes aka Big Bastard Empty
MessageSujet: Re: Jake Stokes aka Big Bastard   Jake Stokes aka Big Bastard Icon_minitime1Mer 25 Avr 2012 - 1:38

Bienvenue la batterie, ^^o

moi je suis une radio on va s'entendre... ou pas

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Jake Stokes aka Big Bastard Empty
MessageSujet: Re: Jake Stokes aka Big Bastard   Jake Stokes aka Big Bastard Icon_minitime1Mer 25 Avr 2012 - 2:16

Wellcomme !!
Revenir en haut Aller en bas
Adam Diskent
Admin
Adam Diskent

Messages : 1313
Date d'inscription : 22/04/2011
Age : 28

Fiche Tecnhique
Metier: Agent Soldier
Age : 26 ans
Nationalité : Etats-Unien, Japonais

Jake Stokes aka Big Bastard Empty
MessageSujet: Re: Jake Stokes aka Big Bastard   Jake Stokes aka Big Bastard Icon_minitime1Mer 25 Avr 2012 - 19:32

J'arrive avec un peu de retard mais bon. J'ai terminé ma lecture, je pense que c'estbon Smile Bienvenu

_________________
Joshua Creed / Grifter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Jake Stokes aka Big Bastard Empty
MessageSujet: Re: Jake Stokes aka Big Bastard   Jake Stokes aka Big Bastard Icon_minitime1

Revenir en haut Aller en bas
 

Jake Stokes aka Big Bastard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jake Stokes aka Big Bastard
» (M)Au choix ~ Jake Muller
» Jake Harrison - le benjamin
» Jake le Phénix [Terminer]
» Jake Aaron BUCKLEY.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men : Sentinel Project :: Hors Role Play :: Le dépot :: Anciennes présentations-