X-Men : Sentinel Project

Entrez dans un univers où l'homme est à l'aube de son évolution ! Image 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Assassinat deséspéré [Adam Diskent, Nano-Max][terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adam Diskent
Admin
avatar

Messages : 1313
Date d'inscription : 22/04/2011
Age : 27

Fiche Tecnhique
Metier: Agent Soldier
Age : 26 ans
Nationalité : Etats-Unien, Japonais

MessageSujet: Assassinat deséspéré [Adam Diskent, Nano-Max][terminé]   Mar 14 Fév 2012 - 0:35

J'ai toujours apprécié la nuit à New-York. Une fois le soleil couché, la ville devient mon domaine, l'obscurité et mon pouvoir faisant de moi un véritable fantôme, et tout m'est permis. Ce soir par contre, je me sens terriblement mal.

Ça fait plus d'une demi-heure que je suis ce type à travers la ville. Réussir à monter dans le même taxi que lui en étant invisible n'a pas été une mince affaire, et je ne retenterais pas cette expérience de sitôt, mais le jeu en vaut la chandelle. Je dois tuer cet homme.

Lorsque que j'ai dis à l'Intendant que j'étais prêt à assumer le rôle que me confiait mon don, il m'a fait confiance. Je ne sais pas pourquoi il a été convaincu, et cela ne semblait même pas lui faire plaisir. C'était il y a déjà pas mal de jours, ma mission, elle, date d'hier.
- Tu vas pouvoir prouver ta volonté et ta détermination en tant que Despair. m'avait-il dit avant de m'expliquer en quoi consisterait ce travail.

Le Docteur Philipe Xaine agit pour le compte de clients fortunés. Des hommes qui possèdent assez d'argent et d'influence pour être au courant à propos des mutants, et parmi ces types, certains se sont mis en tête d'obtenir des mutantes pour assouvir leurs fantasmes pervers.
- L'homme est un être dépravé, cela ne leur apportera rien, et ils le savent bien. Il ne s'agit que de satisfaction personnel, et d'excitation de l'interdit, comme certains cherches à obtenir des vierges, ils veulent des mutantes.

Ces paroles resteront certainement gravées dans ma mémoire longtemps. La race humaine me fait parfois frémir.
Évidemment, ils ne peuvent pas savoir si toutes les filles sont des mutantes, mais leur critère de sélection est uniquement le gène X, avec la certitude que parmi toutes ces filles qui sont amenés certaines sont vraiment des mutantes. C'est là que le médecin entre en jeu. Par des prises de sang anodine, il peut apprendre qui possède le gêne X ou non parmi ses patientes, et de là commence le calvaire de ces femmes.

Il marche dans une ruelle , sans se douter que je suis derrière lui. Avec ma tenue grise complète, comportant cette fois un masque, mon wakizashi et mes couteaux de lancer, je ressemble véritablement à un ninja moderne. Dans d'autres circonstances cette situation aurait pu me faire sourire, mais ce soir, je m'apprête à tuer pour la première fois.

Le docteur entre dans un bâtiment semblant presque en ruine, l'endroit où plusieurs filles sont gardées. Après l'avoir éliminé, je devrais les faire sortir, c'est l'unique raison pour laquelle cet homme est encore en vie. Désormais, je dois agir.

Je ferme les yeux une seconde, pour stopper le tremblement de mes mains et me concentrer.

* Je le fais pour Ayou, pour éviter qu'il ne puisse un jour en faire une de ces filles. *


Pour Ayou, pour celles qu'il avait livrées et celles à venir. Les yeux grands ouverts, j'avançais à mon tour vers le bâtiment.
.

_________________
Joshua Creed / Grifter


Dernière édition par Adam Diskent le Jeu 19 Avr 2012 - 0:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Assassinat deséspéré [Adam Diskent, Nano-Max][terminé]   Mer 15 Fév 2012 - 5:22

Je suis au travail en ce moment, mais je me souviens toujours d'hier lorsque j'ai fait équipe avec un étrange homme. J'ai entendu parler d'un fantôme qui hante la ville et d'un bâtiment caché entre deux édifices où ont lieu des choses suspectes. Mais tout s'est déroulé hier soir quand je retournais à la maison. J'utilise toujours le même chemin pour y retourner, mais tout d'un coup je vis une ombre passer mais aucun corps. J'ai donc pensé au fantôme qui rôde dans les ruelles.
Je l'ai donc suivi et il m'a mené à un étrange bâtiment. J'ai répliqué :

- Montre toi sale fantôme ! Pourquoi rôdes-tu dans les ruelles ?

Mais en vain, aucune réponse, je suis donc entré dans la bâtisse. C'était horrible ! Ça puait et il y avait des tonnes de machines. Quand j'ai vu tout ce qu'il y avait j'étais terrifié ! Puis j'entendis des pas s'approcher de ma position. J'ai encore paniqué et je me suis caché. L'homme était armé et prêt à tirer à tout moment. Si je fais la moindre erreur je suis foutu...
.
Revenir en haut Aller en bas
Adam Diskent
Admin
avatar

Messages : 1313
Date d'inscription : 22/04/2011
Age : 27

Fiche Tecnhique
Metier: Agent Soldier
Age : 26 ans
Nationalité : Etats-Unien, Japonais

MessageSujet: Re: Assassinat deséspéré [Adam Diskent, Nano-Max][terminé]   Jeu 16 Fév 2012 - 1:11

Le bâtiment semblait être une vielle usine désaffectée. Des machines à l'abandon et rouillées se disputaient la place aux toiles d'araignées et à la poussière. Il y régnait une horrible odeur de renfermé, accentuée par d'autres relents non-identifiés, mais qui me semblait être l'odeur de déchets ou d'excréments. Pour une fois, j'étais vraiment heureux d'avoir ce masque d'assassin sur le visage, protégeant mon nez et ma bouche de ses effluves nauséabonds. Aucune trace du docteur, mais il était impossible qu'il ait installé les filles ici, il me fallait donc chercher un moyen d’accéder aux sous-sols. Mais une voix s'élève dans la rue :

- Montre toi sale fantôme ! Pourquoi rôdes-tu dans les ruelles ?

* Un fantôme ? C'est de moi qu'il parle ? *

Je ne savais pas qui avait parlé, et dans une certaine mesure, je m'en fichais totalement. Mais du mouvement se fit entendre à quelques mètres de moi. J'actionnais mon pouvoir par réflexe, me rendant invisible avant qu'un homme armé ne passe devant moi au pas de course, mais assez habile pour rester un minimum silencieux.

* Je ne pensais pas qu'il y avait des gros bras, mais cela parait logique, il faut bien garder les filles. Est-ce que j'aurais les ressources pour endosser plusieurs meurtres ? *

L'homme et moi virent la même chose au même moment, un jeune homme rentrait dans le bâtiment. Il s'agissait certainement de celui qui avait parlé dans la rue. Il ne me disait rien, et je doutais qu'il fasse partie de leur groupe pour être aussi insouciant. Dans d'autres circonstances son sort m'aurait été indifférent, mais j'étais en mission, je ne pouvais pas décemment aller tuer un homme pour en laisser mourir un autre innocent, je devais prouver à l'Intendant ma valeur. A l'Intendant mais aussi à moi même.

L'homme s'avança vers le nouvel arrivant, et ce dernier dut percevoir le mouvement car il tenta de trouver une cachette. L'endroit en fourmillait, mais tôt ou tard il finirait par être découvert. C'était donc à moi d'intervenir. Je m'avançais vers l'homme armé, calquant mes pas sur les siens, mais faisant de plus grandes enjambées pour le rattraper. J'attrapai l'un de mes couteaux, prêt à frapper. Levant l'arme au dessus de sa nuque, j’eus un instant d'hésitation, puis je l’abatis.

J'avais frappé avec la garde, l’assommant plutôt que le tuant. Je n'avais qu'une seule cible après tout. Je me matérialisai de nouveau afin de préserver mes forces, puis j'attachais l'homme en utilisant les lacets de ses chaussures. Ce n'était pas vraiment un bon moyen, mais je ne disposais pas de corde, et je me disais que cela pourrait faire l'affaire. Avec de la chance il ne se réveillerait même pas avant l'arriver des autorités. Maintenant, je devais faire partir ce jeune fou.

- Tu ne devrais pas être ici gamin. Tu ferais mieux de t'en aller.


Je ne le voyais pas, mais je savais qu'il m'entendait, cela suffisait, je ne lui devais rien. Je repartis dans l'autre direction, bien décidé à trouver un passage vers les sous-sols.
.

_________________
Joshua Creed / Grifter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Assassinat deséspéré [Adam Diskent, Nano-Max][terminé]   Sam 18 Fév 2012 - 4:01

Quelques instants plus tard, je vis l'ombre du garde puis celle du "fantôme" qui l'assomma. Je le vis attacher le garde. Puis, il disparut et j'entendis :
- Tu ne devrais pas être ici gamin. Tu ferais mieux de t'en aller.


Moi, un gamin ! J'ai 20 ans, pas 18 ans ! Mais bon, je suis reparti dans l'autre sens et j'ai remarqué qu'il a échappé une clé. Je l'ai ramassé et cherché dans l'usine une porte que je peux ouvrir avec cette clé. Je me suis retrouvé devant une porte avec un nombre dessus, mais ce n'était pas n'importe quel nombre c'est le 13 ! J'ai hésité à l'ouvrir,mais je l'ai fait. Il y a des petites cellules où sont emprisonnées... DES FILLES ! J'ai sursauté en voyant que toutes ces filles sont ici. J'ai entendu une voix elle disait :
-Qu'est-ce que je fous ici ! Laisser moi sortir ! S'il Vous Plait ! Je n'en peux plus !
Je me suis dirigé vers la voix et je lui ai demandé des explications et je veux savoir ce qui s'est passé avant d'être là.

-Je marchais au parc, puis un homme étrange est arrivé et m'a capturé ! Puis je me suis réveillé...
Mais avant qu'elle ne termine sa phrase d'autres bruits de pas approchaient.
.
Revenir en haut Aller en bas
Adam Diskent
Admin
avatar

Messages : 1313
Date d'inscription : 22/04/2011
Age : 27

Fiche Tecnhique
Metier: Agent Soldier
Age : 26 ans
Nationalité : Etats-Unien, Japonais

MessageSujet: Re: Assassinat deséspéré [Adam Diskent, Nano-Max][terminé]   Dim 19 Fév 2012 - 2:26

Je marche d'un pas rapide, peu désireux de perdre du temps. En quelques minutes, j'ai déjà pu trouver plusieurs moyens de descendre dans les étages inférieurs, mais aucun moyen de savoir lequel me rapprochera le plus de mon objectif. Dans ce genre de cas, on agit méthodiquement en faisant chaque passage un par un généralement, mais je ne me vois vraiment pas agir de cette manière.

* Si j'essaie tout les passages je risque d'y passer la nuit entière, il doit bien y avoir un moyen de savoir quel chemin est emprunté. *


Faute de mieux, j'ai mis en pratique le conseil le plus stupide qu'il m'ait été donné d'entendre, puisque ce dernier est une phrase de Gandalf dans le film le Seigneur des Anneaux : pour vous résumer l'idée, j'ai pris le chemin ou l'odeur était la plus horrible à supporter. Évidemment, j'avais peu de chance de me diriger vers le docteur Xaine de cette façon, mais je pensais au moins arriver aux cellules, ce qui ferait déjà un de mes objectifs de trouvé, avec l'espoir que cela me mène au plus important.

Il s'agissait d'un escalier qui semblait taillé dans la pierre, et qui, pour ne pas simplifier les choses, n'était pas éclairé. Cela dit, mon pouvoir me permettait de palier à ce désagrément, n'ayant besoin que de très peu de lumière pour réussir à percevoir les formes, celle provenant du palier plus bas était assez suffisante. Avant d'atteindre la dernière marche, je me rendais de nouveau invisible. Cela dit, aucun garde ne semblait présent. Mais quelques cellules plus loin, dans un autre couloir, j'entendis une fille s'exprimer.

-Je marchais au parc, puis un homme étrange est arrivé et m'a capturé ! Puis je me suis réveillé...

* Aucune chance qu'elle s'adresse comme ça à un des gardiens. Ce serait encore l'autre type qui me prend pour un fantôme alors... *

D'autres personnes semblaient avoir entendu le dialogue entre les deux, et des gardes se dirigeaient vers le source des voix. J'en vis deux s'avancer dans le petit couloir dans lequel je me tenais, l'un derrière l'autre, et je ne savais pas combien d'autres pouvaient venir par l'autre direction. Néanmoins, je n'avais pas la possibilité de me trouver à deux endroits à la fois, de plus j'avais prévenu ce type de déguerpir, il ne pourrait donc s'en prendre qu'à lui même. J’espérais juste que cela ne retomberait sur aucune fille, mais je n'avais plus vraiment le temps de m'en préoccuper.

Profitant de mon invisibilité, j'attrapais deux couteau avant de les envoyer avec précision sur le premier des deux hommes, suivant les lames sifflant dans l'air sans être visible je dégainais mon wakizashi, arme parfaite pour un espace restreint comme celui ci. Le premier des deux gardes reçut les lames dans le torse, l'une d'entre elle perfora certainement l'un de ses poumons alors que l'autre avait atterri sous le cœur. Les armes apparurent alors à sa vue, mais déjà trop tard, il commençait déjà à s'écrouler quand je le poussai d'un coup de coude, l'envoyant sur le coté. Son acolyte leva son arme sans savoir sur quoi tirer, il hésita pendant quelques secondes à tirer dans le vide qui se présentait devant lui, et ce temps me fut amplement suffisant, ma lame le tailla sur toute la largeur de sa poitrine. De douleur, il crispa ses mains sur son arme, tira une rafale assourdissante dans le couloir, alors que je le contournai, visible de nouveau. Je lui plaçais alors mon arme sous le cou.

- Où se trouve le médecin ?

- Quoi ? gémit-il, sentant la lame contre sa peau.

- Où est le docteur Philipe Xaine ?! Parles ou meurs !

- Au fond du couloir, puis à ... à ... à droite, c'est droite ! Le bureau tout au bout à la première à droite ! Me tuez pas putain !

La peur de mourir, et la vue de son compagnon agonisant dans son sang lui fit perdre tout ses moyens, et sa vessie se vida sur ses chausses, ajoutant encore à la mauvaise odeur de l'endroit. De rage, je le frappais à la nuque avec le manche de mon arme, l’assommant. Concentré sur mes actions, je n'avais même pas entendu si il y avait eu une lutte de l'autre coté. Néanmoins, je me dirigeai vers le bureau indiqué, il serait temps de vérifier après avoir éliminé le doc., je refuse de lui laisser la moindre chance de fuir.
.
.

_________________
Joshua Creed / Grifter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Assassinat deséspéré [Adam Diskent, Nano-Max][terminé]   Lun 20 Fév 2012 - 5:10

J'ai vu des ombres armées approcher de ma position, j'ai donc dit aux filles :

Merde, des gardes ! Je vous conseille de ne pas regarder, ce qui suit peut vous traumatiser.

Puis ils sont arrivés et m'ont encerclé, j'entendais leur communication radio, ensuite l'un d'eux a crié :

HAUT LES MAINS ! COUCHEZ-VOUS, À TERRE !

J'ai levé mon bras avec un sourire, puis je le transforma en lame et je lui ai planté dans le torse, ils étaient terrorisé, puis l'ai retiré. Les autres m'ont tiré dessus et les filles criaient par horreur, mais je parvins, avec difficulté, tout de même à les tuer avec ma grande lame, tout en riant de voir les éclaboussures de sang, ensuite j'ai répliqué :

N'ayez pas peur, je vais vous sortir d'ici ! Même si je dois y mourrir.

Mais pour ouvrir les cellules, il faut trouver la console. Je suis donc parti vers un autre escalier qui descend à une porte avec une serrure à code, Je retounai sur le lieu où c'était déroulé le combat, et vis un garde presque mort. Je lui demandai s'il connaissait le code, il me répondit :
Le code est : 6,0,9,4,2,5.


Je le remerciai, puis le tuai, d'un coup sec, en lui brisant le cou. Je retournai à la porte entrer le code.

.
Revenir en haut Aller en bas
Adam Diskent
Admin
avatar

Messages : 1313
Date d'inscription : 22/04/2011
Age : 27

Fiche Tecnhique
Metier: Agent Soldier
Age : 26 ans
Nationalité : Etats-Unien, Japonais

MessageSujet: Re: Assassinat deséspéré [Adam Diskent, Nano-Max][terminé]   Mer 28 Mar 2012 - 1:56

J’avançai, bien déterminé à en finir avec ma mission. Si j'avais pu voir mon expression, je ne me serais surement même pas reconnu. Le visage fermé, les sourcils froncés, avec mon masque, le jeune voleur insouciant que j'étais à peine quelques mois plus tôt avait totalement disparu.

J'avais totalement occulté les éléments extérieurs, concentré sur les indications de l'homme. Première à droite, puis tout au fond, je devrais trouver un bureau. En quelques minutes, j'atteins la porte. Me préparant à agir vite et sans laisser la moindre chance au docteur. Un couteau dans chaque main, je donne un violent coup de pied pour l'ouvrir. Et le reste se déroule en une fraction de seconde.

Je repère un mouvement à droite. Je ne tourne même pas la tête, me contentant de regarder en coin pour identifier un homme armé, les détails de son apparence me sont inconnus mais l'information est suffisante. L'un de mes couteaux s'envole dans les airs avant d'atteindre la cible en pleine gorge. Coup d’œil à gauche, et je vois un homme changer de pièce. Je me lance à sa poursuite.

Derrière la porte, un autre couloir, en mauvais état. Les lampes faibles clignotent, éclairant la voie par intermittence. Profitant de mon don, je me lance à la poursuite du docteur qui n'a pas l'air gêné par l'obscurité. Quelques mètres plus loin, il utilise des escaliers en fer, se rendant dans un autre sous sol. Tentant de le rattraper, je saute les marches, malmenant mes articulations à la réception mais gagnant un peu de terrain. Et nous reprenons notre course.

Cette fois, tout était éclairé, mais toujours dans un état déplorable. Le médecin se retourna une fois pour tenter de voir à quel distance je me trouvais, et je fis siffler une lame à quelques centimètres de son visage. Il poussa un juron et accéléra. Cela dit, il commençait à fatiguer, tant physiquement que mentalement, et il hésita un instant à un carrefour. Bien décidé à ne lui laisser aucune chance de se souvenir du chemin à prendre, je lui lançais une de mes armes, qui s'enfonça profondément dans sa hanche droite. Il sursauta sous le coup de la douleur, et tenta de repartir sur sa gauche. Mais, tenant un autre couteau directement par la lame, je lui envoyai dès que je tournai moi même, et le projectile s'enfonça dans sa jambe gauche, le faisant trébucher.

Je m'approchais alors en marchant, je haletais, fatigué par la course. Lui me suppliait de l'épargner, me promettant tour à tour, argent, biens, informations, filles... Et cela en fut trop. L'acte en lui même fut si simple que j'hésitais une seconde penché sur ma victime sans savoir si elle était vraiment morte. Son sang coulait de la plaie béante que je venais de réaliser à son cou, mais l'hémoglobine n'atteignait pas ma tenue.

Désormais, je ne pouvais plus faire machine arrière, j'étais un assassin.
.

_________________
Joshua Creed / Grifter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Assassinat deséspéré [Adam Diskent, Nano-Max][terminé]   Sam 14 Avr 2012 - 5:42

Puis la porte s'ouvrit, mais lorsque j'entrai dans la pièce les lumières se sont mise à clignoter étrangement et soudainement elles ont arrêté après quelques secondes. Je vis sur des caméras deux hommes qui se suivaient au pas de course et tout d'un coup, le premier homme trébucha, tandis que le deuxième était au-dessus. L'homme au sol était effrayé, puis il se fit tuer d'un coup de couteau au cou. Mais un instant plus tard, je me souvins pourquoi je suis entré dans cette salle, pour délivrer les filles. J'observai la pièce et trouvai la console pour y arriver. Sur elle je trouvai aussi un document,le document des livraisons de filles. Voilà pourquoi toutes ces filles sont enfermées ! Dès que j'ouvrai les cellules, elles partirent toutes en courant, maintenant c'est à mon tour de fuir.À l’extérieur,je fuis les lieux du crime, mais la police est arrivé sur les lieux et ont procédé à mon arrestation.Ils n'ont pas réussis, j'ai pris la fuite espérant de me sauver la peau.

.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Assassinat deséspéré [Adam Diskent, Nano-Max][terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Assassinat deséspéré [Adam Diskent, Nano-Max][terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nouvelle poudre [Adam Diskent, Maëlynn Black]
» une interview mouvementée(Charles/Nano-max)[Terminé]
» Chavez soupconne une tentative d'assassinat contre sa personne
» Shawn Adam Maxime Séregon [Vagabond]
» Enquete sur l'assassinat de Jean Léopold Dominique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men : Sentinel Project :: Le Monde :: New-York :: Les Rues-