X-Men : Sentinel Project

Entrez dans un univers où l'homme est à l'aube de son évolution ! Image 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 une rencontre inattendue...et un ennemi redoutable. (Annulé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: une rencontre inattendue...et un ennemi redoutable. (Annulé)   Mer 11 Mai 2011 - 16:17

L'après midi venait de se terminer et l'on pouvait observer, au loin, à travers l'une des fenêtres du Manoir X, la lumière du soleil disparaître out doucement, afin de laisser la place à sa magnifique et mystérieuse Dame Blanche. Les vitraux de la bibliothèque et de la salle de divertissement, s'adonnait à un concerto de rayon mulicolore. Il y en avait des violets, des bleus, des rose, des rouges et des jaunes, toutes ces couleurs qui se mélangeait et figurait immobile, comme une image que l'on avait figé, où un léger nuage de poussière en profitait pour se faire passer pour une nuée de micro-débris argentés qui se répartissaient dans toute la pièce, et qui embellissaient un petit peu la salle imitation 19eme de ce cher Mr Xavier. Dehors on pouvait entendre, si l'on tendait l'oreille, des piaillements d'oiseaux, se dorant les plumes au soleil ou qui préparent leur nid à la chaleur de cet été, et aussi des cris de jeunes mutants se défoulant à l'exterieur sur le terrain de basket-ball et où tout le monde semblait heureux. La piscine avait aussi un certains succès.

En rentrant dans le Manoir X, on pouvait tout d'abord observer jeunes et adultes, en parfaite harmonie pour la plupart, et pratiquement tous au même niveau. Ils parlaient et rigolaient entre eux, se chamaillaient et se taquinaient. Il faut dire que pour certains, Le Manoir était plus un refuge qu'un institut, trouvant l'affection qu'ils n'avaient pas à l'extérieur, ici. Ils n'allaient donc pas mettre le foutoir dans l'établissement. Le Professeur Xavier terminait un de ses cours, le dernier de la journée surement, vu l'heure qu'il était, Tornade rangeait avec Scott et Colossus le Rez de Chaussée, et l'on pouvait constater Iceberg et Kitty discuter ensemble collés à un mur, pas très préoccupés par Cylcope qui ralait en leur demandant de s'activer un peu. A l'étage, Jean se changeait pour aller faire son footing du soir, une habitude qu'elle a pris après être devenue une des membres clés des X-mens, pour se garder en forme, être prête à toute situation...mais beaucoup des X-mens savaient que la beauté et une taille fine étaient aussi son objectif. Quand au sous-sol, Hank cherchait un moyen de réparer et peut-être d'améliorer le système de suvrie et d'invisibilité du X-Jet, celui-ci ayant été endommagé lors d'une descente en ville pour aller chercher une certaine Magma, une mutante contrôlant et générant de la lave.
Il ne manque plus qu'à savoir où se trouve Wolverine, qui avait été absent toute la journée, et, malgrès quelques X-mens qui s'inquiétait pour lui, peu de personne remarquèrent son absence. En effet, son caractère froid et sa façon agressive de répondre faisait de lui une personne à éviter de cotoyer dans l'institut. Et pour lui cette situation ne le dérangeais guère, puisqu'il était ici pour connaître son passé, et pour remplir les objectifs de Xavier, et non pour flirter ou se faire des amis. Pourtant une des X mens ne le laissait pas indifferent, mais lui avouer son amour pour elle serait du suicide. Pas maintenant en tout cas.

Wolverine siègait donc lui aussi, dans le sous-sol, et plus particulièremment dans un endroit qu'il appréciait, pour lequel il bénissait et priait pour Le fauve et le Professur X chaque soir. Les créateurs de la salle de tout les dangers pouvaient donc dormir sans se soucier de leur âme. En approchant de l'entrée de cette salle, on pouvait sentir l'odeur du sang, de la sueur, et de la combustion de certains objets mécaniques. Cette odeur, même si quelque peu repoussante, montrait au moins que Wolverine n'avait pas chomé. Encore à travers la porte on pouvait l'entendre détruire objets et images virtuelles de ces ennemis, et l'ordinateur qui rétorquait quelque fois une phrase ou deux, annonçant le début d'une nouvelle simulation.

" Programme N°765, Simulation 128 : Sentinelles et Confrérie des mauvais mutants. Ennemis : 60. La simulation démarre à votre top départ, Logan."

Serval souffla quelque minutes, afin de récupérer des 300 simulations qu'il avait accompli depuis ce matin, de 6h30, jusqu'à maintenant. Il s'asseya doucement sur le sol, retracta ses griffes et ferma les yeux 5 petite minutes.

" Après cette simulation, je stoppe les programmes. Je pars après la simulation 128, tas de ferraille."

" Entendu Logan, je supprime les autres simulations aléatoires que je t'avais organisée."

" Allez débute la simulation, qu'on en finisse, j'ai envie de me doucher, et de sortir boire une bière."

"Entendu."


La salle sphérique devint toute noire et, dans l'instant qui suivit, une image en 4 dimensions se forma, décrivant aux départ les ombres, puis les traits de lumière, les bruits, les gestes, les passants....et les ennemis. Des reproductions conformes, même presque des clones réels, de ses pires ennemis apparaîssèrent un peu partout entre les passant semant la panique, tuant des innocents, détruisant des voitures. Wolverine se leva de la ruelle où la simulation l'avais mis afin qu'il ne commence pas en étant de suite attaqué, et sorti ses griffes en adamantium. il se fit craquer le cou et d'un saut se retrouva au milieu de la Confrérie au complet, du moins les plus gros poissons. Sans sommation, il l'attaquèrent tous en même temps et, bien que Wolverine est l'un des plus grand athlète de cette Terre, eu du mal à tout éviter. Dent de sabre d'ailleurs le pris à revers, et lui planta ses ongles au niveau du torse, que Wolverine répliqua de suite mais à un détail prêt, les griffes. Oui, celle de ames était plus grosses, plus grandes, plus dures, et elle transpercèrent le crâne et non le trose de Dent de Sabre. Direct et imparable. L'image de Dent de sabre le lacha et tomba au sol avant de disparaître lentement. Plusieurs ennemis ensuite lancèrent ensemble l'offensive mais au bout d'une bonne heure de simulation, il ne restait plus que une trentaine de sentinelle, et le plus grand de la Confrérie...Magnéto.
Logan reprît trente secondes ses esprits, et s'essuya les yeux, de la sueur, du sang et de la suie coulant tout le long de son front et de ses joues, mais se repos ne fut que de courte durée. En effet, à peine celui-ci avait ouvert les yeux, que son pire ennemi lui envoyait des sentinelles sur la figure. Un geste qui énerva pluôt Wolverine. D'un bond et a cause de l'adrenaline, il escalada une par une lles sentinelles jetées par Eric avant de sauter derrière lui afin de le transpercer dans le dos. Magnéto disparu tout doucement, et Wolverine eu le temps de finir les sentinelles sans problèmes, car, mêmes si ces machines étaient grandes, fortes, puissantes, et redoutables, elle n'en restait pas moins un véritable gros bloc de fils et de programmes primitifs. Une demi-heure plus tard, le travail était fini.

"Simulation terminée Logan. Bravo, vous avez très bien travaillé, je suis fière de vous."

" C'est ça et moi je veux sortir de ce trou alors ouvre moi la porte ou je fais en sorte que Hank te refasse une beauté "

"Entendu, Passe une bonne soirée Logan"

"Ouais ouais c'est ca"


La porte blindée s'ouvrit et Wolverine rentra dans le couloir principal du Sous-sol. De là, il appuya sur le bouton de l'ascenseur afin de monter jusqu'au premier étage. Avant de rentrer, Hank lui fit un bonjour de signe de la main et Serval répondit par ce même geste et un sourire. Logan aimait Hank. C'était l'un des rares mutants qui pouvait le comprendre, et Wolverine était l'un des seuls qui le comprennait. De plus ils avaient les mêmes instincts animaux et les même manies sauvages, donc ils avaient souvent les mêmes point de vue. L'ascenseur arriva et Wolverine monta dedans. Il arriva dans sa chambre et partit prendre une douche. L'eau ruisselait sur son corps et le lavait de toute la suie, le sang et la transipration emmagazinés depuis le début de la journée, et il vit que cela était bon. Il se sentait revivre à chaque goutte qui tombait sur son corps. C'était revigorant. Il se lava et se sécha, puis se coiffa. Il se mit un peu de parfum, et de déodorant, puis se vétit d'un Jean noir, des bottes, un T-Shirt MetallicA et un Blouson en cuir. Il sortit de sa chambre et descendit directement dans le garage X, afin de prendre sa moto, laissée ici et non dehors depuis qu'un étudiant mutant l'avait essayée.

Il arriva à New York et la première chose qu'il chercha, ce fut un bar tranquille. Oui un bar tranquille car a New York, beaucoup de bar était des boites de nuits, ou des lieux de site de rencontre. Lui il voulait un endroit pour boire. Boire et fumer un bon cigare cubain. La nuit était plutôt sombre ce soir là, et il finit par trouver, dans un endroit plutôt délabré, un bar où du Rock N' Roll passait à la radio du gérant. Avec les ténèbres de la nuit qui s'était posé sur toute la ville, la localisation de ce bar avait toute les caractéristiques qui ferait une peur bleue à tout les non habitués...ou les trouillard : Sombre, mal éclairés, délabrés, et désert. Il entra dans l'établissement et s'asseya sur un tabouret au niveau du comptoir. Le décor était plutôt joli, des vieilles guitares accrochées au mur, un vieux Jukebox complétement explosé, des bouteille de whisky non ouverte décoraient une poutre porteuse en hauteur et donnait vraiment un style typique de l'Amérique des fifties. Serval demanda au barman de lui servir un verre de "Sky" sec et une bière et se les engloutissa en deux ou trois mouvement de bras, et recommanda la même chose. Puis, il remarqua un homme, un homme dont le regard avait plutôt une sale manie... . En effet, cet homme avait un problème rétinien, il n'arrêtais pas de regarder Serval descendre des verres de whisky et des bouteilles de bières. Wolverine mis la main dans sa poche de manteau, et en sortit un joli cigare de sa poche intérieure, puis l'alluma avec son "zipo". Il fixa ensuite l'homme mystérieux, le cigare à la bouche, la bière à la main, la fumée dans les yeux.

.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: une rencontre inattendue...et un ennemi redoutable. (Annulé)   Jeu 12 Mai 2011 - 22:15

Duncan passa sa soirée à combattre comme à son habitude pour presque rien, limite par charité pour ce soir, le gala auquel il avait été convié était pour les Orphelins d'Irlande. Curieuse coïncidence se dit-il peut-être que le changement auquel il s'attend depuis toujours va arriver sous peu, il combattit toute la soirée, remportant match sur match sans tricher sans utiliser ce fameux pouvoir que lui avait laissé son père, c'était la seule chose qui lui restait de lui, et il en était fier. Duncan avait préféré oublier les problèmes qu'avaient son père pour ne garder en mémoire que les bons moments passés avec lui, peut-être par nostalgie ou simplement pour ne pas avoir à le haïr même après la mort de celui-ci.

C'était le moment qu'attendait Duncan, enfin, le grand match de sa vie, la grande bataille royale entre quarante catcheurs sur le même ring, le seul moyen de se faire éliminer... quitter le ring en passant par dessus la troisième corde ! Duncan avait eu ce qu'il voulait, il rentrerait le premier sur le ring et espérait sortir les trente neuf autres. Le combat ne dura malheureusement pas assez longtemps pour Duncan, il quitta le ring le 35ème, les autres s'étant ligués contre lui car il semblait dans un bon soir, tristement pour lui, pas un assez bon soir. Après le gala, McElligott alla chercher son gain qu'il déposa entièrement dans l'urne destinée aux Orphelins d'Irlande, il se disait qu'ils en avaient plus besoin que lui actuellement.

Pour se changer les idées, Duncan décida d'aller se désaltérer non pas au pub irlandais où il travaillait mais à un bar New-Yorkais. Quand il arriva devant celui qui lui semblait le plus calme et tranquille, il regarda à l'intérieur, il y vit un homme qui descendit des verres de whisky et des bouteilles de bière à une assez bonne allure, et celui-ci ne semblait que très peu ivre, il décida d'en faire un compagnon pour la soirée, donc il entra et s'assit à côté de cet homme et commanda une bière Irlandaise.


"Une bonne vieille IrishBeer s'te plait !" dit-il au barman.

"J'espère pouvoir en descendre autant voir plus que toi ce soir" ajouta-t-il tout bas mais de telle sorte que Wolverine l'entende.
.


Dernière édition par Duncan McElligott le Mar 31 Mai 2011 - 21:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: une rencontre inattendue...et un ennemi redoutable. (Annulé)   Lun 16 Mai 2011 - 21:25

Wolverine était donc arrivé dans ce bar éloigné de la population New-Yorkaise, où différents "groupes se formaient au fur et à mesure". À droite de sa personne, siégeaient trois bikers, avec des lunettes de soleil noires reflétant le gérant du bar et les bouteilles du service, le blouson en cuir, bourré de pin's et de badges Anarchie et de groupes de Metal, avec dans le dos un joli dessin avec un crâne s'imposant sur deux moteurs V8. Un joli "IRON MOTOR" ornait le dessus et le dessous de l'oeuvre d'art. Leur long bouc descendait au niveau de leur gros ventre, rempli de bières et de cacahuètes, et leur t-shirt avait quelques nuances entre tâches d'huile de moteur, de gras, et de certaines oréoles suspectes qui laissait Wolverine perplexe... La légende des Bikers serait peut être vraie qui c'est....Vu que ce sont les Canadiens qui l'ont inventé, il ne pouvait être que fier de sa trouvaille.
À sa gauche, des jeunes gens fêtaient l'anniversaire d'un présumé Teddy, car on était le 17 Mai, et que ce petit mioche qui avait tout à découvrir de la vie, venait avec ses potes dans un bar où il pouvait y laisser sa peau. Des " JOYEUX ANNIVERSAIRE " étaient criés dans l'oreille de Logan, pressé que les petits idiots d'à côté aille se coucher à l'heure où leur maman leur avait ordonné. Deux tourtereaux d'ailleurs avaient réussi à attendrir Wolverine, lui rappelant lui et Rose lors de son enfance. La jeune femme, le mètre soixante maximum, des cheveux soyeux et brillant, un regard qui pouvait en faire tomber plus d'un, des yeux qui ferait rêver et soumettre tous les hommes du monde entier devant elle. Elle avait des formes ni trop grosses ni trop petites, une silhouette que bien des femmes américaines aimeraient avoir. Son corps tout entier dégageait l'amour qu'elle portait pour son jeune prince et ses douces mains, prenaient par la taille son petit ami, qui était physiquement tout le contraire de la magnifique princesse. Le mètre quatre-vingt dix, les yeux bleus clair, le regard mystérieux, la silhouette assez forte et musclé. Ce jeune homme impressionnait d'ailleurs Serval, lui qui voyait le regard froid de ce jeune homme quand ils se regardaient, si froid que même Magnéto réfléchirait à deux fois avant de l'attaquer, et deux secondes plus tard la chaleur et le bonheur que dégageait son visage lorsqu'il regardait sa petite amie. Puis ce Jeune homme lui adressa la parole :

"- Excusez-moi, est-ce que vous pourriez nous donner les gâteaux apéritifs qui sont à côté de vous s'il vous plait ?"

Un accent Français assez agréable agrémentait la phrase bien tournée de ce Jeune Homme.

"-Oui bien évidemment. Et Bravo pour ta petite ami, mon vieux, Elle est vraiment magnifique. Vous me rappelez moi quand j'étais jeune...Je ferais tout pour la garder si j'étais toi. Une fille aussi exceptionnelle au point du vue de la beauté et de l'intérieur, d'une innocence si marquée sur son visage, on en voit pas tous les jours."

" Oui ne vous en faîtes pas merci du conseil. "

Il prit les cacahuètes et se retourna pour parler avec ses amis. La jeune fille, ayant tout entendu de leur discussion, rougie un tantinet avant d'embrasser le gamin musclé langoureusement.
Une légère demi-heure passa, et Wolverine buvait toujours autant. Les jeunes gens étaient désormais partis et un autre homme attira son attention. Un homme brun, irlandais apparemment, vu l'accent et la boisson qu'il venait de commander, s'approcha doucement de lui, en lui chuchotant une phrase qu'il ne fut pas prêt d'oublier.

* Un futur camarade de beuverie intéressant...*

Il se retourna vers le jeune irlandais et le regarda fixement. Il allait ouvrir la bouche afin de faire connaissance avec le garçon, quand une alarme retentit dehors à coté du bar. Un homme courut plus tard, les poches remplies de bijoux et de billets, sûrement d'une bijouterie du coin, et se dirigeait semblait-il vers les égouts. L'homme était mystérieux, au loin, il ne paraissait qu'une ombre parmi tant d'autres. Il possédait des cheveux longs et boitait un tantinet. Wolverine avait l'habitude de repérer des cibles pour la CIA alors les profils de personnes ou d'anciennes victimes étaient facile à produire. Cet homme était un Morlocks, sans aucun doute. Wolverine finit son verre et, en se tournant vers l'irlandais.

" Excuse moi petit, mais j'ai une enquête a faire, et je pense pas que tu pourrais m'aider alors bon, j'y vais. On se fera une prochaine fois si tu veux."

Et Wolverine partit en direction des égouts. Pourquoi ? Pourquoi un morlocks, un peuple à l'origine pacifique, viendrait commettre une effraction dans le monde d'en haut ? Pourquoi sortir pour aller voler une bijouterie, ce qui est le moins commun chez les morlocks ?
.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: une rencontre inattendue...et un ennemi redoutable. (Annulé)   Lun 30 Mai 2011 - 13:58

Duncan resta assis aux côtés de Wolverine et bu sa première boisson quand une alarme retentit, un homme apparut et il semblait en avoir plein les poches, de quoi, Duncan n'aurait su le dire. Soudain Wolverine ajouta.

" Excuse moi petit, mais j'ai une enquête a faire, et je pense pas que tu pourrais m'aider alors bon, j'y vais. On se fera une prochaine fois si tu veux."

Uath trouva bizarre que cet homme en civil soit un policier, il prit plutôt la décision de le laisser sortir mais cela l'intriqua. Pourquoi Wolverine voulait mener une enquête? Comment peut-il savoir si je vais lui être d'aucune utilité, s'il savait ce que je suis capable de faire.... Duncan sortit en courant du bar et lança à l'homme.

Je viens avec toi, autant être deux on sait jamais ce qui peut arriver !

Uath finit sa bière et jeta la choppe par terre. Il laissa un billet de 20 Dollars pour dédommager le patron et alla à côté de Wolverine.

Moi c'est Duncan McElligott, certain me nomme aussi Uath, ravi de te rencontrer et de t'apporter mon aide !

Duncan regarda l'homme avec les poches remplies fuir vers les égouts, resta à côté de Wolverine attendant que celui-ci donne des directives, réponde et se mette en marche.
.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: une rencontre inattendue...et un ennemi redoutable. (Annulé)   

Revenir en haut Aller en bas
 

une rencontre inattendue...et un ennemi redoutable. (Annulé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Retrouvaille inattendue [pv Zarathos]
» Nouvelle fenêtre de saisie de message annulée.
» Annulé!
» Il faut parfois frapper fort pour desarconner son ennemi.
» [Ennemi] Galaad

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men : Sentinel Project :: Le Monde :: New-York :: Les Quartiers-