X-Men : Sentinel Project

Entrez dans un univers où l'homme est à l'aube de son évolution ! Image 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre de bagarreurs(privé:Travis/Wolverine) [Avorté]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Rencontre de bagarreurs(privé:Travis/Wolverine) [Avorté]   Jeu 5 Jan 2012 - 3:38

Je me promenais dans les rues de New York à la recherche d'un bar. La neige tombait par tonnes aujourd'hui. C'était carrément une tempête de neige, là. Je grelottais dans mon manteau. J'avais envie d'aller boire un peu, et une bonne bière cette fois, contrairement à mon habituelle red bull que je consomme en quantités inquiétantes. Faudrait que je consulte un médecin à propos de cela, d'ailleurs. Mais bon, peut-être que le fait que je sois un mutant me protège contre les effets nocifs du Red Bull, ça aurait du sens, même si je ne saurais en dire la raison. En tout cas, je me porte super bien. Normalement, je vais dans des bars VIP ou d'autres clubs dans le genre. Mais bon, j'étais attendu à un diner de charité entre membres de la haute société, même si j'ai de la difficulté à m'associer à cette société de riches. J'ai beau avoir l'argent, je n'ai aucunement le caractère qui devrait souvent venir avec. En plus, j'aime pas les snobs qu'on retrouve dans des diners comme ceux-là. La majorité doivent leur argent à un quelconque héritage ou au succès de leur compagnie. Moi, je l'ai gagné de mes mains, littéralement. C'est pour cela que je n'aime pas ces snobinards, qui parlent uniquement de compagnies et de finances à la tables. Je crois que je préfère encore la compagnie du punk de l'autre fois à la leur. J'avais donc décidé de fuir ce diner auquel j'étais attendu. J'avais fait mon don, alors ils peuvent bien aller voir ailleurs si j'y suis. Cependant, c'est le prob' quand t'es connu. J'ai qu'à aller prendre une marche dehors, et il y a des personnes qui viennent me voir, me demandant si je suis vraiment Travis Diskent, si je peux leur signer un autographe ou encore d'autres conneries dans le genre. Mais l'hiver était de mon côté. Je portait un manteau d'hiver, un tuque ainsi qu'un grand foulard, historie de passer incognito. En plus, la tempête obscurcissait la vue. Cependant, il faisait vraiment froid.

-Foutu tempête...

Finalement, je tombais sur un établissement se nommant le Irish Leprechauns. Ça semblait être un bar tout ce qu'il y avait de plus normal. Ça me semblait l'endroit idéal pour aller prendre un petit coup. J'entrai, tentant quant même de cacher mon visage, puis observai l'intérieur. L'endroit était assez banal. En plus de moi et le barman, probablement un employé qui remplaçait le vrai patron durant la nuit. il y avait 5 personnes. C'était donc assez peu rempli pour que je rentre sans risque. Et si une bagarre éclatait, je réussirais toujours à les maîtriser. Je pris un banc au comptoir, faisant signe au barman de me servir une bière. Après me l'avoir servi, il alluma la télévision. Le présentateur à la télé parlait malheureusement de ce foutu dîner bénéfice.

-... Oui, c'est exact. Plusieurs personnes sont manquantes, dont l'ex-boxeur aujourd'hui dans la UFC, Travis Diskent. Malgré son don plus que charitable, il ne semble pas se présenter au dîner...

Le barman changea de chaîne, puis se tourna vers moi.

-À mon avis, Diskent était tout simplement pas capable de supporter tous ces types de la haute société.

-À qui le dîtes vous...

À peine avais-je fini ma réplique qu'on put entendre une moto s'arrêter à l'extérieur du bar. Je me demandais quel genre de motard venait dans ce bar. Bah, j'allais bien le savoir dans quelques secondes.
.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre de bagarreurs(privé:Travis/Wolverine) [Avorté]   Mer 18 Jan 2012 - 2:15

J'aime pas l'hiver.
Déjà, t'as la neige. C'est blanc, ça gêne la vue, c'est froid et c'est humide. Donc de base ça me fait chier. Mais summum de l'emmerdement, c'est que ça rend la conduite vraiment difficile, surtout à moto. Et ma moto, contrairement à moi, elle se régénère pas. Tout ça pour dire que je suis loin de ma destination, le manoir des x-men, et que j'ai pas envie de me péter la gueule, donc je m'arrête devant le premier bar venu. Le Irish Leprechaun. Un bar Irlandais. J'sens bien que je vais finir ma soirée au whisky moi... L'avantage, enfin l'un des nombreux avantages de ma mutation c'est que mon métabolisme fonctionne plus vite que celui des humains normaux et même des autres mutants en fait. Donc je suis très difficile à saouler, et je dessaoule très vite. Génial pour picoler et conduire, vraiment.

Je gare ma moto dans la neige, non sans pester contre cette saloperie blanche, puis me dirige directement vers l'entrée du bar. Hors de question de tenter de m'allumer un cigare par ce vent, je sais déjà que c'est peine perdue. En regardant le ciel, bien nuageux, je me demande si Tornade ne nous fait pas une crise... Puis je secoue ma tête et entre enfin. Fait chaud, en comparaison avec la température de dehors. Même avec ma vieille veste en cuir je sens la différence de température. J'suis habillé d'un pantalon en jeans, avec chaussures en cuir brun, un t-shirt blanc que je porte depuis deux jours et ma veste, en cuir brun que j'ouvre pour profiter de la chaleur du lieu.
J’aperçois d'autres fumeurs et m'allume un cigare en marchant vers le comptoir. Y a un mec qui cause au barman en regardant la télé. Sa tête me dit vaguement quelque chose, mais je ne cherche pas plus. Je m'installe deux mètres à sa gauche, sur un banc devant le comptoir et je fais signe au barman que je veux picoler. En même temps je vois mal ce que je peux faire d'autre dans un bar, à part jouer au poker ou au billard.

J'ai besoin de me réchauffer, alors je commande directement un whisky. Sans glaçon, au cas où t'as toujours pas compris j'ai pas envie de boire un truc froid.
Je sirote donc l'alcool et tire quelques bouffées sur mon cigare avant de cracher la fumée devant moi. Il y a un léger courant d'air dans le bar, parce que ladite fumée file vers la gauche, en direction du mec qui regarde la télé. J'espère pour lui que la fumée le dérange pas, sinon tant pis, il n'a qu'à changer de place. S'il à pas envie d'être dérangé, qu'il aille ailleurs que dans un bar hein. Merde quoi.

Je laisse mon regard dériver sur les nombreuses bouteilles présentes devant moi. Je fais pas super attention à ce que je regarde, plongé dans mes pensées. J'suis parti plusieurs mois à la recherche d'une piste concernant mon passé. Bon j'ai encore rien trouvé, pour pas changer tiens.
Je soupire.
Sérieusement je vois pas quoi faire. Abandonner ? Ouais... J'y pense de plus en plus souvent...

La télé affiche un match de foot. Rien de plus emmerdant... Les cris de la foule presque hystérique face à un ballon sont irritants.


-Hey... Y a moyen de changer de chaine ?
.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre de bagarreurs(privé:Travis/Wolverine) [Avorté]   Ven 20 Jan 2012 - 1:53

Quand j’observai mon voisin, ce type qui venait de rentrer, je sentais qu’il était pas normal. Je ne sais pas pourquoi, mais j’avais l’impression qu’il y avait quelque chose qui clochait chez lui. Où peut-être que c’était tout simplement son air nonchalant qui me faisait enrager. Peut-être que c’était aussi moi qui devenait parano, va savoir. En tout, cas, il semblait aimer autant la neige que moi, c'est-à-dire qu’il avait envie de casser la gueule au type de la météo pour avoir ne serait-ce que mentionné une possibilité d’averses de neige aujourd’hui. Ces foutus imbéciles de gars de la météo, il y a des fois où je me demande juste où ils vont les chercher, ces types. Ils sont même pas capables de bien prédire une seule journée de l’année. Aujourd’hui, ils annonçaient de faibles averses de neiges en début d’aprem. Et qu’est-ce qu’on a eu? Une belle grosse tempête toute la journée. Non mais, ils doivent vraiment prendre n’importe qui à la météo. Le type assis à côté de moi s’alluma un cigare. Bon, encore un fumeur à la con. Normalement, je serais resté là, sans vraiment y porter plus d’attention que nécessaire. Mais la fumée de son cigare filait vers la gauche… droit vers moi. Non seulement ce motard se permettait de fumer, ce qui passait déjà pas terrible, mais en plus, il boucanait sur moi. Est-ce qu’il boucanerait mieux avec un trou dans la tête, ce type? J’étais en train de broyer ma bouteille de bière de ma main tellement j’étais sur le point d’exploser. Bon, calme-toi Travis. Après tout, lui casser la gueule ne servirait à rien du tout, mais vraiment à rien. Et en plus, je ne veux pas m’attirer trop d’ennuis. Je regardai la télévision pour penser à autre chose. Il y avait un bon match de foot. Ça allait m’aider à pas penser à cette foutue boucane. Il fallait dire que le foot était probablement l’un des seuls sports que j’écoutais, sports de combat exclus bien entendu.

-Hey... Y a moyen de changer de chaine ?

Lorsqu’il dit cela, j’en eu assez. Je pris son cigare d’un mouvement rapide, le jetai à terre et le piétinai du pied.

-Écoute, toi, il y a deux choses que t’as pas l’air d’avoir compris. De un, ta foutue boucane, faudrait que tu l’envoie ailleurs. De deux, il y en a qui veulent voir quelque chose d’intéressant, contrairement à toi.

Il ne semblait pas avoir apprécié ma remarque. Il valait mieux faire attention. Je me tournai alors vers le barman.

-Le bar est assuré?

-Bien sûr, qu’est-ce que tu penses ? Pourquoi?

-Au cas où…
.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre de bagarreurs(privé:Travis/Wolverine) [Avorté]   Sam 21 Jan 2012 - 5:22

C'est une malédiction, c'pas possible. Pourquoi, nom de dieu, pourquoi faut-il à CHAQUE FOIS que quelqu'un décide de m'emmerder qu'il me bousille mon cigare ?
Putain est-ce que moi j'lui ai niqué son verre ? J'ai juste demandé si on pouvait changer de chaine et je suis pas le seul fumeur dans le bar.

Ouais, heureusement qu'il est assuré le bar, parce que là va y avoir du grabuge... Faut pas m'emmerder quand je suis déjà de mauvais poil de base !

Je soupire, prend le temps de vider mon whisky et me lève. Évidemment, l'emmerdeur de service me dépasse d'au moins deux têtes. Comme 90% des personnes que je croise...
Je lui répond sur un ton calme, quoique clairement teinté de menaces.


-Écoute moi bien, tête de noeud, j'ai juste demandé si on pouvait changer de chaine, si ça te plait pas tu pouvais tout aussi bien me répondre « non » et continuer de regarder cette merde. Quant à mon cigare, vu que tu viens de me le foutre en l'air c'est clair que j'vais le foutre ailleurs. Dans ton cul ça me parait une bonne option...

Bon, il a quand même bougé suffisamment vite pour que je n'aie pas le temps de réagir. Ça laisse présager qu'il sait se battre. Mais manque de bol pour lui, mes os sont indestructibles et il risque surtout de se péter les phalanges en frappant trop fort. Et comme je régénère, quand bien même il réussirait à me blesser ou à me sonner, ça ne changerait rien... Et en dernier recours, j'ai mes griffes.

En tout cas, s'il me frappe il va être surpris de la solidité. C'est surement comme frapper un mur métallique, ça doit pas faire du bien...

J'observe mon plus que probablement futur adversaire. Il est vêtu d'un manteau d'hiver, d'un genre de pull et porte un foulard. Du coup j'vois que son visage et celui-ci me dit vaguement quelque chose, encore une fois.

Qu'à cela ne tienne, j'vais lui refaire le portrait s'il veut se battre et prendre une dérouillée...
Je fais craquer mes phalanges, dans un bruit métallique. Je fronce les sourcils et prend un air méchant.


-Alors t'as deux options. Ou tu te rassois gentiment devant ton match de foot et on boit chacun de notre côté et tout se passe bien, ou on se met sur la gueule et j'peux t'assurer que j'vais t'en faire baver... A toi de choisir, tête de nœud...

Personnellement, s'il recule, je lâcherais l'une ou l'autre vanne mais je lui foutrais la paix. Mais s'il veut se battre, ce que forcément j'espère, j'vais le cogner jusqu'à ce qu'il me demande d'arrêter. Il à pas l'air super heureux que je l'ai appelé « tête de nœud », deux fois qui plus est. Ha ha, susceptible, le jeunot ?

J'ai les bras le long du corps, poings serrés, abdos contractés. A vue de pif, bien que je soit plus petit, j'ai plus de masse musculaire que lui. Bon, en soit sur un combat ça ne veut pas dire grand chose, mais question intimidation c'est pas trop mal. Je me tiens prêt. S'il frappe, j'encaisserai le premier coup, normalement sans trop broncher, et j'en profiterais pour lui filer une patate sur le coin de sa gueule... Rien qu'à cette perspective, je souris doucement, d'un air mauvais.

.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre de bagarreurs(privé:Travis/Wolverine) [Avorté]   Dim 22 Jan 2012 - 19:10

-Écoute moi bien, tête de noeud, j'ai juste demandé si on pouvait changer de chaine, si ça te plait pas tu pouvais tout aussi bien me répondre « non » et continuer de regarder cette merde. Quant à mon cigare, vu que tu viens de me le foutre en l'air c'est clair que j'vais le foutre ailleurs. Dans ton cul ça me parait une bonne option...

Dans mon cul hein? J'aimerais bien voir ça. Si il tente quoi que ce soit, je lui explose la tête d'un coup de poing. Je sais pas pourquoi, mais j'avais comme l'impression que j'allais être forcé d'arriver au coin. Mais bon, c'est pas comme si ça me dérangeait. À vrai dire, j'avais vraiment le goût d'exploser la tête de cette imbécile. Tête de nœud hein ? Alors c'est comme ça les politesses ici ? Au moins, en Angleterre, on traitait pas l'autre de tête de nœud, car on voulait pas de bagarre là-bas. C'était vraiment ennuyeux l'Angleterre. Maintenant qu'il avait commencé, la question n'était plus de savoir si je le frappais, mais quand je le frapperai. Et j'avais aucunement envie de me ménager avec ce type. Je sais pas pourquoi, mais si il finissait avec plusieurs côtes de perforées et peut-être un membre inutilisable, ça me ferait presque plaisir. Mais la violence n'est pas une solution, c'est plutôt une manière simple de montrer qu'on est le meilleur. Puis, je demandai au barman une bouteille de bière pleine. J'étais certain que dans une minute, on serait déjà en train de se défoncer la gueule à coups de poing. Il prit un air méchant, comme si il voulait m'intimider. J'en ai vu des biens plus impressionnants que lui durant ma carrière.

-Alors t'as deux options. Ou tu te rassois gentiment devant ton match de foot et on boit chacun de notre côté et tout se passe bien, ou on se met sur la gueule et j'peux t'assurer que j'vais t'en faire baver... A toi de choisir, tête de nœud...

Il m'avait encore appelé tête de nœud. Et il croyait vraiment que j'allais m'en arrêter là ? Non mais sérieusement ? Je lui fis un sourire et me tournai vers lui, mon bras accoté sur le rebord. Je le fixai dans les yeux pendant quelques secondes, puis éclatai alors de rire. Ce type pensait vraiment pouvoir me battre ? Ça allait être amusant !

-Voilà ma réponse.

Je pris la bouteille et la lançai en l'air. Tout semblait être au ralenti. Nous regardâmes tous les deux la bouteille monter, puis redescendre. Lorsque la bouteille fut entre moi et lui, je lui jetai un regard victorieux. Puis je fis ce que j'avais à faire. Rapidement, je poussais mon banc et enfonçai mon poing à travers la bouteille. La bière semblait voler à nouveau au ralenti, mais ça bloquait la vue pendant au moins une fraction de seconde. Bien assez pour moi. Je profitai d'une chose que personne n'avait réalisé à propos de mon pouvoir. Puisque je perforais presque tout avec mes poings, je perforai aussi le vent. Ainsi, mes poings ne subissait pas la résistance du vent. Bien au contraire, le vent les propulsait carrément, donnant à mes coups une vitesse souvent étonnante, même pour moi. Ma main continua alors et de mon doigt, je visai entre ses côtes. Avec un pouvoir comme le mien, j'avais du en apprendre beaucoup sur l'anatomie humaine, histoire de savoir où frapper. Mon doigt pénétra son torse et passa entre deux côtes, venant s'enfoncer dans son poumon. Mais je réalisai alors une chose en frôlant ses côtes. Ses os étaient en métal! Mais qu'est-ce que c'était que ce type? Je retirai alors mon doigt, le poussant en arrière avec mon autre main. Il se retrouva au sol. il était pas mort, car on pouvait vivre avec unh poumon manquant. Mais à mon grand étonnement, il se releva, sa blessure étant déjà en train de cicatriser. Un seule chose me vint en tête.

-Mutant, hein?
.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre de bagarreurs(privé:Travis/Wolverine) [Avorté]   Lun 30 Jan 2012 - 7:35

Je me fais avoir comme un bleu... Ça doit être la fatigue. Comme un con, je regarde la bouteille que l'autre tête de nœud jette en l'air. Le temps que je percute qu'il venait de l'exploser avec son poing, une vive douleur me perforait (dans tout les sens du terme) le flanc. Légèrement désorienté, je perds l'équilibre quand il me repousse. Je sens son doigt frotter contre ma côte dans un crissement désagréable.
Je m'étale au sol, un poumon crevé. Comme toutes mes blessures, la douleur est fulgurante mais décroit rapidement. Le temps que je me relève, la blessure est déjà refermée. J’entends l'autre ahuri me demander si je suis un mutant, ou quelque chose du même style. Les dents serrées, je répond d'une voix lourde de menace.


-Apparemment je suis pas le seul...

Puis je lui lance mon poing à la figure. Moi aussi je sais feinter, même si c'est un peu moins orthodoxe. Je le laisse volontairement parer mon premier coup et profite de l'élan prit pour lui asséner un coup de boule magistral dans le torse.

J'vois des éclats colorés sous l'impact, puis des petites trainées lumineuses dansent dans mon regard. J'y ai pas été super fort, mais étant mal placé je me suis sonné au passage. Moins de deux secondes plus tard, il n'y parait déjà plus. Mais c'est pareil pour mon adversaire. S'il à momentanément reculé sous l'impact, il se tient désormais dans une posture qui trahit sa connaissance des sport de combat.

Et merde...

Je me retiens à grand peine de sortir mes griffes. Même s'il à voulu m'envoyer à l’hôpital j'vais pas le tailler en rondelles non plus. Cela dit il m'a suffisamment énervé pour que j'aie envie de lui démolir le portrait. Meilleure option : choper une bouteille sur le comptoir et lui sauter dessus pour la lui fracasser sur le crâne.

Aussitôt dit, aussitôt fait. Je pivote pour prendre la première bouteille qui me vient à portée de main. Elle est quasiment remplie de bière, alors j'en prend une longue rasade avant de sourire à mon adversaire en entendant une musique venant du fond du bar. Est-ce qu'un mec vient de la lancer ou est-ce que je n'y ai pas fait attention en rentrant, j'en sais rien. Je sais juste que ça me fait encore plus sourire.

La seconde suivante, je saute sur ce petit con, visant son crâne avec ma bouteille. Je sais pas trop comment il va réagir, mais je sais plus ou moins quoi faire. S'il ne se protège pas, bah il va probablement finir assommé, ou alors fameusement groggy. S'il se protège, il faudra bien qu'il lève au moins un bras et à ce moment là, sa garde ne sera pas complète et je lui foutrais un pain dans le ventre ou dans les côtes.

Ouais, ça me parait être un bon plan. Dans tout les cas s'il me réserve d'autre surprises, j'ai toujours la carte « griffes » à jouer. Ça fait toujours son petit effet. Après, reste plus qu'à espérer qu'on nous interrompe pas dans nos réjouissances... Je me demande, l'espace d'une fraction de seconde avant de frapper, ce que va faire le Barman...

.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre de bagarreurs(privé:Travis/Wolverine) [Avorté]   Ven 10 Fév 2012 - 13:51

J'étais dans mon bureau à compter l'argent de la semaine et à préparer les payes des employés pour la fin de la semaine comme tous les mois d'ailleurs. tout avait l'air calme en bas et ça faisait plaisir. Sauf qu'à un moment, j'ai entendu un bruit plutôt bizarre... comme une bouteille qui se cassait...
Jusque là rien d'anormal mais le bruit d'une seconde bouteille, là c'est pas logique. Sans réfléchir, je prend le fusil du regretté Jordan Ollgian, je descend en refermant à clé le bureau. Et là, qu'est-ce que je vois? Deux mecs en train de se cogner dessus...

J'attends, je regarde un peu ce qui se passe, et là, l'un d'eux est propulsé vers moi. Je pointe donc mon fusil vers lui histoire de le calmer enfin j'espère....


Maintenant les mecs, la baston est finie ! Soit vous sortez sans trou ou alors je vous loupe pas si vous continuez à foutre le bordel ! C'est VOUS qui décidez de la suite.

Vrai que j'étais un peu énervé, maintenant, ils avaient les cartes en main, soit ils décidaient de se calmer tous les deux et ils pouvaient rester, soit ils avaient peur d'une arme et ils allaient continuer ça dehors, soit l'option la plus regrettable, je faisais des trous dans leur corps. Après j'y pensais, est-ce que j'avais chargé le fusil en fait?
.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre de bagarreurs(privé:Travis/Wolverine) [Avorté]   Ven 17 Fév 2012 - 16:23

J’eus à peine le temps de lui faire un sourire moqueur que ce fumeur m’assénait déjà un coup de poing vers le visage. Alors il avait le goût de répliquer, lui. Mais je vis facilement son coup arriver. Je réussi à le bloquer d’une seule main. D’ailleurs, il osait vraiment appeler ça un coup? Il est pas aussi terrible que je le pensais, au final… Enfin, c’est ce que je pensais avant de recevoir son poing dans le torse. Le coup me fit assez d’effet, et en plus, il était très bien placé. Je titubais de quelques pas vers l’arrière, la main tenant mon torse. Ça avait fait mal, bordel! Mais heureusement, je suis quelqu’un de résistant. Rapidement, je me replace en position pour me battre, prêt à lui casser la gueule.

-même…pas mal.

Puis je crache un filet de sang sur le côté. C’est alors que cet attardé se jette sur moi, une bouteille de bière à la main. Il est évident qu’il va me frapper avec. Je sais déjà ce qu’il prévoit de faire ainsi, je ne suis pas né d'hier. Si je ne bloque pas, il va tenter de m’assommer avec sa bouteille, ce qui pourrait peut-être bien fonctionner. Mais si je bloque, je perds de la protection pour les côtes, et je ne doute pas une seule petite seconde qu’il n’hésitera pas à me mettre un beau gros coup de poing là-dedans. Alors qu’est-ce que je devrais faire, moi? Comme dit le proverbe, la meilleure défense, c’est l’attaque. J’ai appris que peu importe de la manière dont toi et ton adversaire êtes placés, il y a toujours une manière de le frapper, même si elle est pas toujours évidente. Dans mon cas, je peux frapper extrêmement vite puisque je perce la résistance du vent. Je devrais donc facilement être capable de le frapper avant qu’il ne me frappe. Je n’avais qu’à perforer son bras lorsque le coup viendrait. En même temps, son squelette semble recouvert d’un étrange métal que je peux pas perforer, même avec mes pouvoirs. Or, je peux quand même lui ruiner le bras, même si ce type n’a plus aucune marque de ma précédente attaque. Au final, il semble pouvoir se régénérer. Intéressant. Mais malheureusement, le proprio ne semble pas du tout du même avis. Il nous sépare tous les deux, s’interposant entre nous.

-Maintenant les mecs, la baston est finie ! Soit vous sortez sans trou ou alors je vous loupe pas si vous continuez à foutre le bordel ! C'est VOUS qui décidez de la suite.

Quoi? Il pensait vraiment pouvoir faire quoi que ce soit contre nous? Sérieusement? Et en plus, il croyait qu’on allait vraiment arrêter au point où on en était. Je savais pertinemment que pour la première fois, mes chances de victoire n’étais pas assurées face à cet autre type. Mais ce n’est pas une raison pour arrêter. Au contraire, c’est le meilleur combat que j’ai fait à vie. Et ce barman veut qu’on arrête? Non mais, sans déconner! Comme si j’allais l’écouter!

-Ouais, ouais, c’est ça. Retourne préparer des cocktails, le barman.

Puis, je frappe le proprio d’un bon coup de poing dans le ventre, le faisant courber de douleur. J’y étais allé tellement fort que j’ai failli me laisser aller et lui perforer le ventre. Mais ça ne m’intéressait pas d’avoir un autre scandale sur le dos. Puis, je lui donne un coup de coude à l’arrière de la tête, l’envoyant au sol. Je me retourne enfin vers mon adversaire et le frappe au sang dans le visage, malgré certains coups qu’il tenta de bloquer. Mais je suis un professionnel quand il est question de casser des gueules.

-Je crois qu’on était rendu au moment où je te cassais la gueule, non?
.
[Désolé pour ol'attente...]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre de bagarreurs(privé:Travis/Wolverine) [Avorté]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre de bagarreurs(privé:Travis/Wolverine) [Avorté]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nouvelle structure de la Partie Privée
» Entraînement chasse ! (privé Nuage de Corbeau)
» Signature de contrat - Travis Moen
» Le combat des Alphas [Privé] [Lexy vs Blackmist]
» Ed, Détective privé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men : Sentinel Project :: Le Monde :: New-York :: Les Rues :: Le Irish Leprechauns-