X-Men : Sentinel Project

Entrez dans un univers où l'homme est à l'aube de son évolution ! Image 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une journée comme les autres (Rp privé Extinction)[Avorté]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une journée comme les autres (Rp privé Extinction)[Avorté]   Sam 12 Nov 2011 - 21:31

Les rayons du soleil passèrent à travers les fentes des rideaux, avançant peu à peu sur l'espagnol encore endormi. Ce n'est que lorsque ceux-ci atteignirent ses paupières qu'il se réveilla en grimaçant. Christoph regarda autour de lui, comme essayant de se souvenir ce qu'il faisait là. Tout habillé, allongé sur le canapé du salon, quelques cadavres de bières trainant non loin de lui, il réalisa qu'il avait encore passé la soirée à boire tout seul. Depuis la mort de son colocataire, il avait un mal fou à se lier d'amitié et les soirées en ville ne l'intéressaient pas.

Il se redressa, s'étira puis se massa le visage pour se réveiller complétement. Prenant la direction de la salle de bain pour prendre une douche, il s'arrêta devant le miroir de l'évier qui lui offrait un reflet de lui-même peu engageant. Il avait maigri, avait les traits tirés et le fait qu'il soit mal rasé lui donnait un air négligé. Chris retira ses vêtements pour prendre une longue douche revitalisante avant d'enfiler des vêtements propres sans prendre la peine de se raser.

Après un passage grignotage dans la cuisine, il ouvrit les rideaux pour regarder dehors. Il faisait beau et malgré la fraicheur de ces derniers jours, il y avait pas mal de monde dans les rues. Christoph décida qu'il était temps de se reprendre en main et jugea que le temps était parfait pour faire des photos extérieures. Les couleurs de l'automne étaient magnifiques et assuraient un beau rendu sur les clichés.

Pas besoin de sa carte de journaliste, il ne se saisit que de son appareil photo et d'une veste qu'il enfila avant de sortir de l'appartement. Le rangement attendrait, les photos étaient la seule chose qui lui changeait les idées et en plus, il n'attendait personne. Dévalant les escaliers quatre à quatre, il trottina ensuite le long des rues pour se mettre en forme, prenant la direction de Central Park.

Une fois sur place, il chercha le meilleur endroit pour prendre des photos et jugea que la statue centrale ferait un bon support. Il se rendit vers elle et s'assit sur le socle, observant ce qu'il se passait autour de lui. Il prit plusieurs clichés du décor environnant, attiré par ses couleurs automnales puis s'intéressa aux différents passants. Les gestes simples de la vie quotidienne donnaient souvent de belles photos selon les angles. Il prit plusieurs personnes en photo, seules ou en groupe avant de se lever. Il était temps de changer de point de vue.



Remettant la lanière de l'appareil autour de son cou, il visualisa les photos qu'il venait de prendre, absorbé par les divers clichés, tout en marchant sans faire attention à l'endroit où le menaient ses pas. Il ne manqua pas de percuter quelqu'un, ce qui le fit lâcher son appareil heureusement retenu.


- Oh le pido perdón ! Euh je veux dire, excusez moi, je ne regardais pas où j'allais. *en redressant la tête pour regarder qui il venait de percuter*
.


Dernière édition par Christoph Reyes le Dim 13 Nov 2011 - 12:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une journée comme les autres (Rp privé Extinction)[Avorté]   Dim 13 Nov 2011 - 1:31

C'était sans doute ce qui passait pour une belle journée dans cette ville.
Ashley n'avait vraiment pas imaginé cela, loin de chez elle. Certes la ville avait un côté impressionnant, avec ses grands immeubles, ses rues surpeuplées et leurs voitures. Les voitures new-yorkaises avaient quelque chose de fascinant. La façon de conduire et de s'entasser, les coups d'avertisseurs, les insultes criées par les fenêtres ouvertes pour l'occasion. Aux yeux de l'adolescente, c'était un tel capharnaüm qu'elle s'étonnait qu'il n'y ait pas plus d'accidents que ça.
Ajouter à cela la foule de piétons sur les trottoirs, ce qui ne gênait pas vraiment la jeune fille, au contraire, une telle diversité était... réconfortante. Même les regards étonnés qu'on lui lançait ça et là ne l’embarrassaient pas. Elle jetait les même, après tout, dans cette foule dont la plupart faisaient une tête de moins qu'elle.
Ensuite, les immeubles. La ville semblait construite pour eux, s'articulant autour, vivant et travaillant dedans. En contrepartie, ceux-ci étouffaient le soleil, plongeant l'ensemble de la ville et même les plus grandes rues dans une sorte d'ombre aussi permanente qu’inquiétante.

La jeune fille décidait de quitter cette ombre en se dirigeant vers Central Park, le "poumon de la ville", comme on lui avait décrit. Peu avant d'y entrer, elle s’achetait un hot-dog à un vendeur dans la rue -scène pittoresque de la ville qu'on retrouvait presque dans les brochures touristiques...- pour se remplir l'estomac.
Ce parc faisait du bien, après l'intoxication de béton et de bitume, mais on y sentait encore l'air pollué de la grande ville. Comment faisaient les gens pour vivre ici en permanence ? Le soleil, enfin visible depuis quelques endroits du parc, restait froid et amoindri, projetant de longues ombres sur la verdure relative du parc.
Malgré tout ça et le vent glacial qui s'engouffrait dans son duster, Ashley ne pouvait s'empêcher d'admirer les teintes des arbres et du décor en général, la palette de couleurs était impressionnante, donnant un ton mélancolique à l'endroit malgré les tons vifs des feuilles.

Réajustant son sac à dos, l'adolescente se mit en route vers le centre du parc tout en terminant difficilement son hot-dog. Les gens d'ici considéraient vraiment ça comme de la nourriture ? Les hôpitaux devaient voir arriver des cas d'indigestion à longueur de journée...
Elle observait le terrain, somme toute agréable, autant que les passants, plus clairsemés que dans les rues. Certaines scènes la firent sourire, d'autres l'interpellaient tout simplement.

Elle roulait le papier du hot-dog avec un certain dégoût quand quelque chose la frappa. Une sorte d'aiguille à l'arrière de la tête, sans doute la migraine la plus soudaine et la plus aigüe qu'elle ait jamais ressenti. Sur le coup elle levait la tête sans trop s'expliquer pourquoi, juste à temps pour voir un grand type lui foncer dessus, armé d'un appareil photo !
Elle aurait voulu l'éviter, elle avait largement le temps, mais ses jambes avaient démissionné d'un coup. Tout ce sur quoi elle pouvait porter son attention, c'était ce type. Et le choc qui suivit l'envoyait le cul par terre, sonnée et incapable de réfléchir à autre chose que cette foutue migraine qui persistait.

- Oh le pido perdón ! Euh je veux dire, excusez moi, je ne regardais pas où j'allais.

Quoi ? qui ? Le choc avait amplifié cette foutue migraine, rendant l'essai de la jeune fille de bredouiller des excuses ou même un "C'est pas grave." impossible... la seule chose qu'elle se sentait capable de faire, c'était de lever les yeux vers le photographe.
.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une journée comme les autres (Rp privé Extinction)[Avorté]   Dim 13 Nov 2011 - 15:10

Absorbé par les divers clichés qu'il avait prit, effaçant ceux qui ne lui plaisaient pas ou sauvegardant ceux qu'il trouvait correct, Christoph avait quelque peu oublié qu'il était dans un lieu peuplé et qu'il risquait de percuter quelqu'un s'il ne faisait pas attention où il se dirigeait. Ce qui ne manqua pas d'arriver, le ramenant à la réalité soudainement.

La personne qu'il venait de percuter était à terre et semblait toute aussi surprise que lui. C'était une jeune femme dotée d'une tenue pour le moins originale, portant un sac à dos. Chris se demanda s'il marchait si vite que ça pour la faire tomber de la sorte mais cessa ses interrogations pour s'accroupir près d'elle.


- Navré, vraiment, c'est ma faute, j'avais la tête dans mes clichés et voilà...

Il se redressa un peu et lui tendit la main pour l'aider à se remettre sur ses pieds. Malgré ses excuses, la jeune femme resta muette, le regardant d'un drôle d'air. Qu'avait-elle ? Fut-elle si étonné de la collision pour rester ainsi à terre sans dire un mot ? Ne l'ayant pas vu avant de la percuter, il ignorait si elle l'avait vu venir sans avoir le temps de bouger ou si tout comme lui, elle n'avait rien vu. Cependant, désormais elle le voyait plutôt bien mais ne parlait toujours pas. Muette de surprise ? La surprise avait pourtant dû passer. Chris eu soudainement peur de l'avoir blessée.

- Je vous ai fait mal ? Ben... faites moi un signe, insultez moi même ! Mais dites quelque chose, vous m'inquiétez... Vous avez mal quelque part ? Puis je faire quelque chose pour me faire pardonner ?

En l'observant un peu mieux, aux vues de ce qu'elle portait, il se demanda si ce n'était pas une touriste plutôt qu'une résidente de la grosse pomme. Jusque là, rien d'anormal, mais cela expliquait possiblement pourquoi elle ne répondait pas. Peut-être ne comprenait-elle tout simplement pas la langue.

- Oh mais si ça se trouve, vous ne comprenez pas un mot de ce que je dis et je m'époumone pour rien.

Même si cela ne servait à rien de le dire si elle ne risquait pas de comprendre. Il lui adressa un sourire désolé, gardant toujours la main tendue pour l'aider à se lever.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une journée comme les autres (Rp privé Extinction)[Avorté]   Dim 13 Nov 2011 - 18:19

Plus étourdie par ce qui l'avait précédé que par le choc lui-même, Ashley fixait le grand type sans arriver à réagir d'une quelconque manière, elle qui aurait dû accuser le choc sans pour autant tomber à la renverse.

- Navré, vraiment, c'est ma faute, j'avais la tête dans mes clichés et voilà...

Qu'est-ce qu'il avait dit avant, déjà ? Pas moyen de s'en souvenir... juste cette douleur lancinante qui lui vrillait le crâne et l'empêchait de se concentrer sur autre chose, ça et soigner.
Soigner ?
Soigner quoi ? elle ne pouvait vraiment rien avoir de cassé, pas après un incident aussi ridicule.

- Je vous ai fait mal ? Ben... faites moi un signe, insultez moi même ! Mais dites quelque chose, vous m'inquiétez... Vous avez mal quelque part ? Puis je faire quelque chose pour me faire pardonner ?

La vache, qu'il parlait vite... un photographe survolté venait de lui rentrer dedans en plein Central Park. Heureusement qu'elle avait terminé son hot-dog, allez savoir où il serait en ce moment sinon. La situation avait quelque chose de comique, malgré le brouillard qui troublait l'esprit de la jeune fille.

- Oh mais si ça se trouve, vous ne comprenez pas un mot de ce que je dis et je m'époumone pour rien.

La douleur se calmait enfin, aussi mystérieusement qu'elle était apparue. Réagir. Il fallait réagir. Allô, la Lune ?
Avec la migraine se résorbant peu à peu, Ashley prit conscience du reste, le sourire désolé du type, sa main tendue, il devait s’inquiéter de voir quelqu'un à terre qui ne réagissait plus. Qui ne s'inquièterait pas ?
En prenant ladite main tendue, l'adolescente se releva en bredouillant quelque chose qu'elle-même ne comprit pas, puis une fois debout reprit avec une meilleure élocution.

- Si si, je comprend ce que vous dites, on ne s'est pas frappé aussi fort que ça. Je... j'ai eu une absence, désolée.

C'était comme si son cerveau avait désactivé certaines fonctions. Elle reprenait peu à peu conscience de ce qui l'entourait, la verdure environnante, les enfants qui jouaient en criant quelque part, la circulation omniprésente de la ville, son derrière endolori. Et le photographe en face d'elle, dont elle tenait toujours la main. Histoire de reprendre un peu de consistance, elle en profita pour le saluer d'une poignée de main à peu près assurée.

- Je m'appelle Ashley, toutes mes excuses encore une fois. Le décalage horaire, sans doute.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une journée comme les autres (Rp privé Extinction)[Avorté]   Dim 13 Nov 2011 - 20:21

Malgré tout ce que Christoph débitait, la jeune femme ne semblait pas plus réagir, se contentant de l'observer d'un air hagard. Il était possible que la tête lui tourne après le choc mais la collision n'avait pas été suffisamment violente pour ça. N'étant cependant pas médecin, il préférait n'éliminer aucune hypothèses. Lui qui désirait simplement se changer les idées ne voulait sûrement pas se retrouver de nouveau impliqué dans le mal-être d'une personne, même inconnue.

La rouquine lui prit finalement la main pour se relever, ce qui le rassura quelque peu. Elle n'avait visiblement rien de cassé et son air hagard avait disparu. Elle marmonna quelque chose qu'il ne comprit pas mais n'eut pas le temps de lui demander de répéter qu'elle enchaina. Elle disait avoir eu une absence, ce qui expliquait son silence et son immobilité. Il n'allait sûrement pas la blâmer alors qu'il était responsable de leur collision
.

- Ne soyez pas désolée, tant que vous allez bien, c'est tout ce qui importe. L'espace d'un instant j'ai vraiment cru vous avoir fait mal.

Il remarqua que malgré le fait qu'elle soit maintenant debout, elle avait conservé sa main dans la sienne. Etait-elle vraiment sortie de son absence ? Il lui fallait sûrement un petit temps de stabilisation encore. Il ne fit donc aucune remarque à ce sujet, préférant qu'elle aille bien. Une étreinte sur sa main l'informa qu'elle lui offrait une simple poignée de mains, se présentant.

- Christoph Joaquim Enrique. *en souriant* Mais vous pouvez m'appeler Chris, c'est plus simple. Et vous n'avez pas besoin de vous excuser, c'est moi qui vous ai fait chuter. Je vous offre quelque chose pour vous remettre ? *riant un peu, exagérant volontairement* Café ? Repas ?

Il réalisa soudainement ce que venait de dire Ashley, comme si l'information venait seulement d'atteindre son cerveau. Décalage horaire ? Elle était alors sûrement une touriste. A moins qu'elle ne rentrait juste de voyage. A la regarder, il estima qu'elle était plus jeune que lui mais quelque chose chez elle lui faisait dire qu'elle devait être sacrément débrouillarde et non une petite princesse délicate. Il espérait donc qu'elle ne prenne pas mal sa proposition.

- Décalage horaire ? C'est la première fois que vous mettez les pieds à New York ?

Chris se remémora son arrivée dans la ville, très différente du petit village hispanique où il avait vécu longtemps. Il lui avait fallu de longues années pour ne plus s'y sentir étranger.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une journée comme les autres (Rp privé Extinction)[Avorté]   Sam 19 Nov 2011 - 17:53

Ashley avait un mal affreux à se concentrer sur quoi que ce soit. Était-ce vraiment cette histoire de décalage horaire comme elle prétendait ? Après tout, elle ne voyait aucune autre explication.
Le grand type qu'elle avait percuté lui faisait penser à un journaliste, ou un photographe professionnel, au vu de son appareil, peut-être sud-américain d'après son exclamation en langue étrangère. Il avait les traits un peu tirés et portait une veste, Ash n'était donc pas la seule à se geler dans cette ville.

- Décalage horaire ? C'est la première fois que vous mettez les pieds à New York ?

Christophe, ou Chris, le photographe lui avait donné son nom et un diminutif. Lequel utiliser face à quelqu'un qu'on n'a connu qu'à travers une collision ? Au final, essayer d'apprendre au travers de livres n'aidait pas quand on devait se comporter normalement avec d'autres personnes... première leçon à New-York.
Lâchant la main du grand brun, elle essayait de répondre avec un semblant d'aisance naturelle.

- En effet, première fois à New-York. Je ne suis pas très habituée à croiser autant de gens.

La bonne excuse... elle avait sans doute l'air paumée, voire vulnérable, mais même après cette "absence", elle se sentait capable de maîtriser un citadin si on lui cherchait des crosses.
Voilà qui lui ressemblait déjà plus.
Ce Christophe pourrait peut-être lui parler de la ville... et il avait offert un café.

- Okay pour un café, si ça n'interrompt pas votre séance de photos.

Après avoir replacé son sac et épousseté son duster pour la forme, elle en arrangea le col et décala son chapeau vers l'arrière pour ne pas complètement être cachée face à Christophe.



[HRP] Pardon pour le délai, grosse semaine ! [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une journée comme les autres (Rp privé Extinction)[Avorté]   Dim 20 Nov 2011 - 14:45

[hrp]Pas de problème Wink[/hrp]

Ashley affichait encore un air quelque peu perdu qui pouvait également passer pour de la fatigue. Christoph imaginait bien qu'il s'agissait de ça, ayant également eu du mal à s'adapter, les quelques jours qui suivirent son arrivée sur le sol américain. New York était depuis devenu son lieu de vie mais malgré le nombre d'années passées en son sein, il avait l'impression de toujours découvrir quelque chose de nouveau chaque fois qu'il s'arrêtait pour prendre des photos.

- Oh, vous venez d'où ?

Chris n'arrivait pas à déterminer la provenance de l'accent de la demoiselle. Lui même en avait un mais il n'avait jamais été doué au jeu des devinettes de ce style. Vu son accoutrement, il aurait parié sur le Texas mais ne souhaitant pas tomber dans les stéréotypes, il préféra ne pas s'avancer. Après tout, rien ne l'empêchait de se vêtir comme elle le souhaitait, peu importe son origine, comme si lui-même se baladait en conquistador ou en toréro. De plus, il n'y aurait pas eu de décalage horaire, sa supposition était donc nulle.

- Vous êtes ici pour le travail ? Pour le voyage ? Ça ne me regarde pas après tout mais si vous cherchez quelque chose en particulier, je peux peut-être vous orienter.

En tant que reporter, il connaissait bien la ville et ses lieux incontournables. Il aurait pu se reconvertir en agent de tourisme sans aucun problème. Voir des gens lui faisait finalement du bien, il en avait presque oublié l'effet que cela faisait d'avoir une conversation normale avec quelqu'un.
Lorsqu'elle aborda le sujet concernant les photos, l'espagnol baissa instinctivement la tête vers son appareil photo. Depuis la collision, il en avait oublié ce qu'il était venu faire ici.


- Ça n'interrompt rien du tout, je ne faisais que quelques clichés pour le loisir. De toute façon, je suis bon pour les effacer, il va falloir que j'en fasse d'autres pour le boulot. *en éteignant l'appareil avant de le laisser pendre à son cou* Venez, je connais un endroit où on fait du bon café pas loin d'ici, à même le parc.

Effectivement, un marchand ambulant passait tous les jours avec son espèce de roulotte, faisant lentement le tour du parc. Chris avait pour habitude de prendre son café ici le matin, connaissant son horaire de passage par cœur. Il ne tarda pas à l'apercevoir non loin d'eux et parcourut la distance qui les séparait, vérifiant qu'Ashley le suivait bien.

- Une préférence pour le café ? Je vous conseille le "Lima" mais peut-être préférez vous quelque chose de plus doux ?
.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une journée comme les autres (Rp privé Extinction)[Avorté]   Mar 22 Nov 2011 - 23:01

- Australie. J'viens du nord de l'Australie.

Elle aurait pensé que son accent trahissait assez ses origines. Ça et le fait d'être en décalage total avec ce paysage urbain glacial.
Finalement, Ashley était heureuse de ne pas être tombée sur un type se contentant de s'excuser pour filer aussi sec. Discuter un peu lui faisait presque oublier ce mal de tête et le fait que tout soit flou. Tout sauf le photographe, décidément.

- Voyage ! Je visite simplement la ville. Elle a quelque chose de fascinant malgré ses défauts.

L'orienter ? Tout en suivant Christoph vers le fameux vendeur ambulant, la jeune fille avait du mal à réfréner toutes les questions qui lui venaient à l'esprit, son enthousiasme reprenant le dessus. Assommer un inconnu de questions avait toutes les chances de le faire fuir, non ?
Il avait parlé d'un boulot en rapport avec son appareil photo, de pouvoir indiquer un endroit dans cette immense ville, il avait l'air de plus souvent sortir que rester derrière un bureau et il savait visiblement très bien où trouver un café en plein Central Park...
Le café !

- Euh ! non, pardon, oui. Le Lima sera très bien, merci !

My god. Combien de temps avait-elle ruminé ses questions depuis qu'ils étaient arrivé à hauteur de la petite chariotte ?
Christoph n'avait pas l'air trop inquiet, l'adolescente ne devait pas avoir comaté très longtemps. Normalement.
Une fois ledit café servi, Ashley recommença à suivre le photographe dans le petit parc perdu dans la ville, appréciant la boisson qui la réchauffait un peu. N'y tenant finalement plus, elle posa quelques questions histoire de soulager sa curiosité maladive.

- Et vous, vous habitez ici, pas vrai ? Depuis toujours ? Vous travaillez dans quoi ? Photo d'art, ou journalisme peut-être ?

.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une journée comme les autres (Rp privé Extinction)[Avorté]   Ven 25 Nov 2011 - 21:22

A l'évocation de l'Australie, Christoph se demanda si ses parents avaient eu l'occasion d'y aller un jour. Mais il chassa bien vite cette pensée de son esprit, ne voulant pas devenir mélancolique en pensant à ceux qu'il cherchait depuis maintenant des années. Le journaliste comprit d'où lui venait donc cet accent qu'elle avait et qui tranchait avec ce que les américains avaient l'habitude de baragouiner. Il observa la jeune femme d'un air curieux. Avec son accent, son apparence et son air hagard, elle sortait vraiment de l'ordinaire et passait difficilement inaperçue. Même si il l'avait percuté, cinq minutes plus tôt...

- Eh, ça fait un bout de chemin, je comprend mieux le décalage horaire. Pas trop déçue ? Ca doit pas mal changer de votre pays d'origine, non ?

Chris avait en tête une idée bien précise de l'Australie même si il n'y avait jamais mis les pieds. Il s'imaginait que ça n'avait rien à voir avec le paysage urbain de New York et supposait qu'il y avait un côté plus sauvage à l'autre territoire.

Il comprit la réaction de l'australienne lorsqu'elle avoua trouver que la ville avait quelque chose de fascinant. A vrai dire, il avait eu la même impression lorsqu'il avait mis les pieds pour la première fois en ville. C'était sans doute la force de New York, cette façon qu'elle a d'attirer les gens. Christoph se demanda de quels défauts elle parlait, et ne se géna pas pour le lui demander.


- Quels défauts vous ont sauté aux yeux ? On découvre toujours un nouvel aspect de New York chaque fois que l'on sort dans la rue. A voir de nuit également, elle donne l'impression de se transformer. Non, elle se transforme en fait. J'espère que vous resterez suffisamment de temps pour voir tout ça !

L'espagnol aimait se rendre utile et il s'imaginait qu'aider la jeune femme à s'orienter en ville l'aiderait tout autant qu'elle, mais pas pour les mêmes raisons. Sans doute reprendrait-il goût à se balader en ville. Sans doute. Il y avait énormement de choses à voir mais il ignorait combien de temps elle comptait rester. Autant lui indiquer les endroits à ne pas louper avant de repartir en priorité. A moins de lui fournir une liste et qu'elle fasse son choix... Quoiqu'il arrive, le choix, elle l'avait.

Tout en réfléchissant, Chris commanda les deux cafés puis en tendit un à Ashley. Elle n'avait pas répondu tout de suite à sa question, comme si elle aussi avait été perdue dans ses pensées. Il ne risquait pas de l'en blâmer, cela lui arrivait tellement souvent à lui-même.


- Vous m'en direz des nouvelles ! *en buvant une gorgée

Il reprit la marche instinctivement sans penser un instant qu'Ashley désirait peut-être se poser un moment. Le torrent de questions qui émana soudainement d'elle laissa Christoph perplexe un moment avant que celui ci ne se mette à rire. Ce n'était pas un rire moqueur, mais il ne s'était tellement pas attendu à toutes ces questions qu'il ne put s'empêcher de rire.


- Oui c'est vrai, j'habite ici. Pas très loin de Central Park d'ailleurs. Dans un des bâtiments qui bordent le côté est, on le voit d'ici, regardez. *en désignant de l'index un grand building qui paraissait petit de là où ils se trouvaient* Pas depuis toujours par contre, depuis seulement dix ans. En fait, je viens d'Espagne. Et en ce qui concerne mon travail, je suis reporter photographe. Mais je passe bien plus de temps à prendre des clichés, même si ça m'absorbe tellement parfois qu'il m'arrive de percuter des gens *clin d'oeil amusé* J'ai un peu perdu la main je crois ceci dit, cela fait un moment que je ne m'étais pas remis au travail.

Il termina son café, appréciant le liquide chaud qui le réchauffait. Il remarqua qu'Ashley n'était pas forcément très bien couverte mais elle ne se plaignait pas du froid pour autant. Il sortit son étui de métal gravé qui contenait ses cigarettes avant d'en saisir une pour la caler au coin de ses lèvres et de l'allumer.

- Cigarette ? *en lui tendant l'étui* Vous n'avez pas froid ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une journée comme les autres (Rp privé Extinction)[Avorté]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une journée comme les autres (Rp privé Extinction)[Avorté]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Une prof pas comme les autres(Fini)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men : Sentinel Project :: Le Monde :: New-York :: Central Park-