X-Men : Sentinel Project

Entrez dans un univers où l'homme est à l'aube de son évolution ! Image 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une proposition... alléchante. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emma Frost

avatar

Messages : 484
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 30
Localisation : Dans ta tête.

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age : 28 ans
Nationalité : Americaine

MessageSujet: Une proposition... alléchante. [Terminé]   Ven 28 Oct 2011 - 17:07

[ Début du rp ici ! ]

Emma engagea sa luxueuse décapotable blanche dans l'allée de l'institut. A son bord quatre passagers. Emma elle même, à ses cotés Erïka, et sur la banquette arrière William et Amy.

La psionique n'avait rien dis du trajet, concentrée sur la route et surtout, perdue dans ses pensées. Elle s'en voulait d'avoir laissé Erïka en plan en plein cœur de New York. Bien sûr elle n'aurait pas pu prévoir la rencontre avec le dirigeant de la confrérie, et le quartier était sûr logiquement, mais malgré tout elle se sentait coupable. Son intention première avait été de permettre à la jeune Russe de prendre un peu l'air, de se changer les idées, et aussi de se rendre compte que l’extérieur n'était pas son ennemi. C'était sacrément raté !

La mutante avait tourné la tête un instant lors du trajet, pour regarder la jeune fille. Celle ci s'était endormie. Le professeur avait baissé la musique pour lui offrir un meilleur repos, elle en avait besoin, cependant le sursaut de la russe signifia vite qu'elle n'était toujours pas rassurée. La conductrice s'en sentie d'autant plus coupable.

A présent ils étaient arrivés, Emma déverrouilla les portes après s'être garée dans la petite cour devant l'entrée du bâtiment, puis elle se tourna vers son élève avant que celle ci n'ait le temps de quitter le véhicule.

" Erika, j'aimerai que tu rapportes son colis à Charles, il doit l'attendre avec impatience. Ensuite je pense que tu aura bien besoin de tranquillité quelques heures. "

Bien sûr, la Psionique aurait pu récupérer l'ouvrage pour le porter elle même au professeur Xavier, cependant elle connaissait le lien entre lui et la jeune fille et pensait qu'il serait judicieux de les mettre discrètement en contact après ce qui venait de se passer.

" Nous t'accompagnons jusqu'à son bureau, ainsi je pourrais présenter notre cher Directeur à ces jeunes gens."

Emma sortit ensuite de la voiture, attendant que les trois jeunes personnes en fassent autant, puis les guida jusqu'à l'entrée du bâtiment. Arrivés sur le perron, grimpant les quelques marches les séparant des doubles portes de chêne incrustées de vitraux faisant office d'entrée, ils furent interpellés par l'un des élèves de l'école.

" Mademoiselle Frost ? Excusez moi d'vous déranger, mais j'ai un message pour vous d'la part de M'sieur Xavier."

La jeune professeur attrapa le bout de papier, le dépliant, et le lut. Charles s'excusait d'un départ précipité en compagnie de Tornade et de Jean, lui demandant de garder un œil sur l'école en son absence, et de faire un petit travail pour lui à l'aide de Cerebro. Il devait être de retour le lendemain dans l'après midi. Voilà qui contrariait bien Emma. Elle comptait sur lui pour offrir une oreille sympathique à Erika, qui était toujours méfiante envers elle-même, mais également pour insuffler un des discours plaisants sur son école, dont lui seul avait le secret, au couple l'accompagnant. Tant pis, elle allait devoir trouver un autre confident à Erïka, et s'occuper elle même de louer les vertus de l'institut. Elle replia le papier dans un claquement agacé de la langue, avant de prendre la parole.

" Merci Travis. Erîka, Charles s'est absenté, je te confie donc son colis jusqu'à son retour, et je ne te retiens pas d'avantage si tu souhaites vaquer à tes activités. Cependant je sais que tu es stressée et que tu n'as pas envie de croiser qui que ce soit, mais évite de fumer dans ta chambre, tu risques de rendre les détecteurs d’incendie fous, et je sais que forge n'aime pas les tripoter. Maintenant que nous sommes rentrés, tu es en sécurité partout, et si tu ne souhaites pas voir tes camarades, j'ai souvenir d'un toit à la jolie vue tout adapté à la situation."

La mutante fit un sourire rassurant, quasi complice, à la Russe, puis, reprenant son air détaché et froid, se tourna vers ses deux invités.

" Il me semble que c'est l'heure du Thé, que diriez vous de quelques gâteaux et d'un breuvage bien chaud ? Suivez moi, le petit salon est tout disposé à nous recevoir, et ainsi nous serons au calme pour discuter. "

Bien entendu, Erïka était elle aussi conviée au thé, mais connaissant le caractère peu sociable de la jeune fille, Emma avait parié sur son désir de tranquillité plutôt que sur celui de prendre part à l'échange dans le petit Salon.

La mutante invita le couple à la suivre d'un geste de la main, pénétrant dans l'établissement, les guidant le long des couloirs jonchés d’étudiants, occupés à lire, flâner, jouer, discuter ou se déplacer. Le style de l'institut était très victorien, manoir luxueux aux murs de bois et de marbre, aux colonnes et plafonds hauts, aux meubles de chêne ou d'acajou surmontés de guéridon ou de pots de fleurs, aux planchers brillants et aux tapis majestueux. Le tout donnait à l'endroit une impression de chaleur, de sécurité, on s'y sentait bien et pas oppressés. Rien à voir avec les habituelles écoles américaines, froide et austère, en métal et carrelage. Non, le manoir qu'était l'institut Charles Xavier faisait davantage penser aux vielles écoles privées Irlandaises ou Londoniennes, dans de grands châteaux et de somptueux domaines.

Très vite ils arrivèrent dans le petit salon, cité par Emma. Ce lieu semblait dédié au calme et à la lecture. En effet, nulle télévision, radio ou autre source de bruit n'était présente dans cette pièce. En revanche, de grandes bibliothèques se collaient à deux des murs de la salle, contre le troisième, quelques commodes et le nécessaire pour faire du thé, du café, du chocolat chaud, et toute autre boisson semblable. Enfin le dernier mur était essentiellement composé d'une grande fenêtre donnant sur le terrain de basket situé à l’extérieur. Dans un coin un feu crépitait, dansant dans une grande cheminée en pierre, surmontée d'un portrait représentant une nature morte aux teintes oranges. Devant l'âtre, trois canapés de tissus rouge, placés en "U", entourés une table basse en chêne aux lourds pieds noueux.


" Prenez place je vous en prie, même si vous préférez rester debout à cause du voyage, je pense que ce sera plus pratique pour savourer votre boisson et vos biscuits. Que souhaitez vous ? "

Emma avait déjà rejoins l'endroit où elle pourrait préparer les consommations, se tournant vers le couple pour récolter leurs réponses.
.

_________________

" Le monde entier nous regarde à présent,
nous ne devons être rien de moins que fabuleux. "
Emma Frost - Amy Grimm - Honey


Dernière édition par Emma Frost le Lun 14 Nov 2011 - 19:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Une proposition... alléchante. [Terminé]   Ven 28 Oct 2011 - 22:12

"If you want to
I can save you
I can take you away from here"

Erïka fut soulagée lorsque la voiture blanche s’engagea dans la cours de l’institut, près du garage. Enfin, elle était arrivée. Elle n’avait qu’une hâte : trouver la paix qui l’habitait avant cette sortie. Cependant, elle savait que ce ne serait pas possible. Elle se tourmentera avec ses hallucinations de se croire encerclée, suivie par un quelconque passant dans la rue. Elle remontera dans le passé, maudira sa mère, les plus dures années de son enfance, l’enfer de ne plus se sentir en sécurité dans les rues de la ville. Elle en voudra à la terre entière d’accueillir des êtres si ignobles et de leur permettre de vivre. Quoi qu’il en soit, la jeune fille avait tout de même eu de la chance; elle n’était pas tombée sur quelqu’un de cette fameuse secte qui cherchait à la tuer, non, elle avait plutôt rencontré Magneto, qui était bien moins effrayant à ses yeux.

-" Erika, j'aimerai que tu rapportes son colis à Charles, il doit l'attendre avec impatience. Ensuite je pense que tu auras bien besoin de tranquillité quelques heures. "

Erïka tourna la tête vers l’institutrice. Elle avait complètement oublié le colis. Il était toujours à l’abri dans son sac. La Russe allait lui porter sans faute. Elle n’avait pas particulièrement envie de parler avec lui, mais lui adressera peut-être quelques mots, questions de politesse, se taira au sujet de l’après-midi qu’elle venait de passer et retournerait dans sa chambre. Emma la laissera tranquille. Au moins, elle comprenait que la jeune fille avait besoin de respirer et de se reposer. Ouvrant la portière, s’apprêtant à mettre les pieds à l’extérieur du véhicule, Emma s’adressa à elle une dernière fois.

-" Nous t'accompagnons jusqu'à son bureau, ainsi je pourrais présenter notre cher Directeur à ces jeunes gens."

Arnaque ! Erïka aurait aimé s’y rendre seule pour lui remettre le livre. Là, elle avait la vague impression qu’un long discours de bienvenue, ainsi qu’une présentation de l’institut allaient être de mise. La jeune fille retint un soupir et ne fit qu’acquiescer silencieusement avant de sortir de l’automobile. Claquant la portière, elle se dirigea vers les escaliers de l’institut qu’elle monta rapidement. Emma avait pris la tête du petit groupe et franchit le seuil de l’institut Xavier. Aussitôt, un élève s’approcha d’elle et lui remit un papier. La jeune femme le lut attentivement avant de se tourner vers son élève ainsi que ses deux invités.

-" Merci Travis. Erîka, Charles s'est absenté, je te confie donc son colis jusqu'à son retour, et je ne te retiens pas d'avantage si tu souhaites vaquer à tes activités. Cependant je sais que tu es stressée et que tu n'as pas envie de croiser qui que ce soit, mais évite de fumer dans ta chambre, tu risques de rendre les détecteurs d’incendie fous, et je sais que forge n'aime pas les tripoter. Maintenant que nous sommes rentrés, tu es en sécurité partout, et si tu ne souhaites pas voir tes camarades, j'ai souvenir d'un toit à la jolie vue tout adapté à la situation."

La Russe soupira. Eh bien, elle pourra toujours feuilleter le livre de professeur en prenant grand soin de ne pas l’abimer. Ainsi, elle saura quel genre de livre il lisait, satisfaisant une partie de sa curiosité. Après tout, c’était dans la nature humaine que d’être curieux, non ? Erïka laissa un mince sourire s’afficher sur ses lèvres, imaginant Forge, fou de rage, taper sur les tableaux de contrôle afin de faire cesser le bordel causé par les détecteurs d’incendie. Emma n’avait pas à s’inquiéter sur ce point; Erïka ne fumait jamais à l’intérieur. Dès son entrée à l’institut, ce point avait été clair et net : Charles avait exigé d’elle un minimum de respect pour les non-fumeurs de l’institut. Le fait que sa chambre soit grande, pouvant accueillir une seconde personne, était une raison de plus pour ne pas incommoder un futur étudiant. Cependant, son sale caractère faisait en sorte que personne ne s’installait dans la partie libre de sa chambre. Le professeur avait bien remarqué qu’une compagnie étrangère serait de trop pour la Russe. Et puis, ce n’était pas comme si l’institut manquait de chambres…

Erïka s’éloigna du groupe et se dirigea vers les grands escaliers menant à l’étage. Emma se rappelait de leur discussion sur le toit. Cela datait pourtant de quelques semaines. Pourquoi lui rappelait cet endroit ? Elle espérait peut-être qu’elle se retrouve ? Pas le jour. Il y avait trop d’élèves. Elle ne souhaitait pas se poster en observatrice, guettant le moindre mouvement des étudiants. Elle préférait observer le ciel étoilé. Le calme et la fraicheur de la nuit la reposait.
La jeune fille avait remarqué qu’Emma voyait clairement sa détresse. Pas besoin de dire quoi que ce soit, les gestes de l’adolescente le faisaient très bien : cette réticence à sortir hors de l’institut, qu’elle soit seule ou accompagnée, cette lueur de panique dans son regard alors qu’elle se trouvait en pleine ville, se méfiant de quiconque s’approchant un peu trop d’elle, ainsi que son refus catégorique de parler de quoi que ce soit, surveillant ses paroles.

L’adolescente monta dans sa chambre, ne souhaitait guère prendre part au thé. Elle referma la porte derrière elle et se laissa tomber sur son lit. Posant son sac au sol, elle retira son téléphone portable de la poche de son pantalon et en fit de même avec celui que lui avait prêté Emma. Elle observa ce qui s’affichait sur l’appareil : 3 appels manqués. Erïka supprima les alertes et fouilla un peu le téléphone, trouvant le numéro de celui-ci. Elle le prit en note avant de poser l’appareil à côté d’elle, sur les couvertures. Ainsi, si elle n’arrivait à joindre le professeur, l’adolescente savait qu’il y avait une autre personne se souciant d’elle. Elle ne pouvait placer sa confiance la plus totale en la femme, mais elle la portait bien plus dans son estime que la majorité des professeurs de l’institut. Maintenant qu’elle était étendue sur son lit, Erïka n’arrivait guère à trouver le sommeil. L’adolescente attrapa le livre du professeur, dans son sac, avec soin, et l’ouvrit. Elle posa son Ipod sur sa radio, laissant une douce musique envahir la pièce, puis plongea dans sa lecture.

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William McKellen
Modérateur
avatar

Messages : 1158
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 32
Localisation : Raccoon City

Fiche Tecnhique
Metier: Voyou
Age : 25 ans
Nationalité : Américain

MessageSujet: Re: Une proposition... alléchante. [Terminé]   Sam 29 Oct 2011 - 0:03

William observa attentivement l'intérieur de la cour, la façon dont elle était agencée et surtout les murs. Des murs... il en avait trop vu, mais ceux ci ne semblaient pas surveillés. Peut-être que la grande blonde disait vrai après tout. Mais l'idée de se retrouver enfermé entre 4 murs dans un institut faisait ressortir de vieilles angoisses. Il tenait toujours la main d'Amy, une façon de se rassurer en quelque sorte et de se dire qu'il n'était pas seul.

Emma évoqua une rencontre avec le fameux Charles. Will était curieux de voir de quel genre d'homme il s'agissait. Malheureusement, à peine le pied posé dans le hall, un adolescent les aborda pour donner un message à celle qui les guidait. La rencontre ne serait donc pas pour cette fois, tant pis. La méfiance du rouquin s'adoucit un peu, rassuré de voir un autre enfant qui avait l'air tout à fait normal. Enfin... d'apparence en tout cas, car cette école était "spéciale" d'après les dires du pseudo mannequin. Celle ci leur proposa un thé, ce qui fit soupirer légèrement le mutant.


*J'vais finir par avoir envie de pisser à force de boire...*

Évidement, Emma ignorait qu'ils sortaient d'un café et qu'ils avaient déjà bu quelque chose. Il doutait qu'Amy veuille boire de l'eau chaude parfumée mais supposait qu'elle accepterait peut-être par politesse. Aussi, il ne répondit rien, se contentant de suivre le mouvement. La russe ne les accompagna pas. Sans doute avait-elle suffisamment vu leur trogne pour la journée, ce qu'il comprenait, même si il voulait lui parler.

En suivant Emma, il posa un regard interrogateur tout autour de lui. Des jeunes gens allaient et venaient, jouant, discutant ou étudiant, n'ayant pas l'air le moins du monde enfermés ou contraints à quoique ce soit. A y regarder de plus près, l'institut ressemblait à une immense maison, chaleureuse et remplie d'enfants. C'était quelque chose d'incroyable pour William qui n'avait été habitué qu'à un collège basique et austère. Il se demanda un instant si il s'agissait bien d'une école ou d'autre chose. Personne ne semblait surveiller les pensionnaires, libres de leurs mouvements, ce qui soulagea d'autant plus l'américain.

Le décor dans lequel ils entrèrent lui paru surréaliste. L'endroit était calme, une cheminée crépitait doucement et pas un bruit en dehors de ça ne semblait briser la quiétude de la pièce. William posa les yeux vers l'extérieur, remarquant un terrain de basket. Cela faisait une éternité qu'il n'en avait pas fait et l'envie d'aller faire quelques paniers lui effleura l'esprit. En regardant le terrain, il reposa les yeux sur les murs entourant l'institut. Sa méfiance n'était pas tout à fait partie.

Will se dirigea vers un des canapés, s'asseyant sur celui qui lui permettait une vue sur l'extérieur.


"J'veux bien une p'tite tasse de café. Et j'cracherai pas sur des biscuits, j'ai la dalle." répondit-il en s'adossant au canapé "... S'il vous plait." ajouta t-il, peu habitué à la politesse

L'endroit était certes étrange mais il était accueillant. Emma prétendait qu'il était fait pour les gens comme eux mais si c'était le cas, pourquoi personne n'était au courant ? Il n'en avait jamais entendu parler. Pourtant, il était plutôt fréquenté.


"Hé dites... C'quoi exactement cet institut ? Une école pour ceux qui sont comme nous ? Mais encore ? Les gens normaux l'savent ? Vous allez pas nous mettre en cage au moins...?" demanda t-il sans marquer de pause "On mange quoi ce soir ? On dort où ?" enchaina t-il, gardant les questions les plus essentielles pour la fin
.

_________________

Tu touches, tu payes ! (avec les dents >_<)

"Monseigneur William le Borgne de Philadelphie, Roi des Aveugles et Chevalier Servant de la Demoiselle Amylia"


Joue également:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tumbleweed.forumactif.org/
Amy Grimm
Scénariste - Modératrice
avatar

Messages : 552
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 30

Fiche Tecnhique
Metier: Aucun
Age : 24 ans
Nationalité : Italienne

MessageSujet: Re: Une proposition... alléchante. [Terminé]   Sam 29 Oct 2011 - 16:35

A présent que la voiture était arrêtée, Amy pouvait contempler la façade de l'immense manoir qu'était l'institut Charles Xavier. Elle ne s'était vraiment pas attendue à ce genre de demeure, mais a quelque chose de plus moderne, de plus basique, de plus formel et surtout de plus clos. En fait elle se disait qu'une école pour mutants devait être plus proche d'un centre d'étude que d'une chaleureuse maison. Elle se trompait.

Lorsque les deux blondes eurent terminées leur échange, l'italienne quitta la voiture pour les suivre, sortant après Will du même coté de lui, pour ne pas lui lâcher la main. La mutante était intimidée par les lieux, mais à sa grande surprise, elle n'avait pas peur de ce qui l’attendait. De plus elle était curieuse de rencontrer l'homme qui dirigeait les lieux. Il devait être riche pour entretenir un endroit pareil, à moins qu'ils e reçoivent des subventions ? Mais de qui ? De l'état ? Amy repensa à Adam et ses histoires d'agence secrète gouvernementale affiliée aux mutants. Cela semblait étrange à l'italienne qu'ils prennent en charge des écoles, mais dans le fond qu'en savait elle ?

Ils arrivèrent sur le perron, ou la grande blonde reçut un message, et leur apprit, après lecture, qu'ils ne rencontreraient pas le directeur aujourd'hui. Amy fut déçue, mais tant pis, tant qu'ils recevaient ce qu'on leur avait promis c'était le principal. Et on commença d'ailleurs à lui faire miroiter des biscuits. Elle n'avait plus envie d'un thé, mais des biscuits ça ne se refuse jamais !

Continuant à suivre leur guide, elle pénétra dans l'établissement. C'était encore plus sympa et accueillant de l’intérieur. Décidément, ça n'avait rien du centre de recherche ou de la prison qu'elle avait imaginé tout le long du trajet. Ils croisèrent des étudiants, ils avaient l'air heureux, et tellement insouciants. Alors c'était cela qu’offrait cet endroit ? Un abris, un refuge, un lieu de paix et de tranquillité ? Ça avait l'air bien.

Ils rejoignirent une charmante petite pièce, tout aussi accueillante que ce que la mutante avait pu voir jusqu'ici. Elle suivit Will jusqu'au canapé donnant sur la cour, et s'installa à coté de lui, tournant la tête vers Emma pour lui répondre, et elle aussi ajouter son lot de questions.


" Un café... s'il vous plait. Et, qui finance cet endroit ? Le gouvernement ? Vot' Directeur ? Le salaire doit être sacrément coquet parce que vous avez une jolie voiture Madame."
.

_________________
" S'il te plait, dessines moi un mouton. "



" Per favore, mi disegnare una pecora. "

Merci pour l'avatar mon Will
Mes autres persos : Emma Frost et Honey  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Frost

avatar

Messages : 484
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 30
Localisation : Dans ta tête.

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age : 28 ans
Nationalité : Americaine

MessageSujet: Re: Une proposition... alléchante. [Terminé]   Sam 29 Oct 2011 - 17:07

"J'veux bien une p'tite tasse de café. Et j'cracherai pas sur des biscuits, j'ai la dalle."
"Hé dites... C'quoi exactement cet institut ? Une école pour ceux qui sont comme nous ? Mais encore ? Les gens normaux l'savent ? Vous allez pas nous mettre en cage au moins...?"
"On mange quoi ce soir ? On dort où ?"


" Un café... s'il vous plait. Et, qui finance cet endroit ? Le gouvernement ? Vot' Directeur ? Le salaire doit être sacrément coquet parce que vous avez une jolie voiture Madame."

Emma eut un sourire amusé, qu'elle voila en se détournant vers l'établis pour préparer la cafetières. Les deux jeunes gens étaient curieux, ils voulaient en savoir plus sur l'endroit. Tant mieux, ça voulait dire que quelque part, l'institut soulevait de l’intérêt chez eux, même si le rouquin tentait de le masquer par un air détaché et en étouffant ses questions pertinentes au milieu de banalités.

Le professeur glissa le filtre dans la machine, puis versa le grain et enfin alluma l'eau à l'aide du petit interrupteur. Bien sur, elle aurait pu répondre aux interrogations des jeunes gens pendant qu'elle faisait cela, mais elle préférait laisser leurs propres questions résonner un peu à leurs oreilles pour qu'ils prennent entièrement conscience de leur importance. Ensuite elle se tourna vers eux, ouvrant la bouche pour répondre.

" Permettez moi de répondre à votre flot de questions dans l'ordre. Tout d'abord jeune homme, nous sommes effectivement une école pour mutants, ici nous apprenons à développer et contrôler nos dons, en plus d'une formations scolaire normale. Nous apprenons également à vivre tous ensembles et à nous accepter comme nous sommes, les uns les autres, mais aussi nous même. Beaucoup de nos élèves ont soufferts de rejets ou on étaient targués de sobriquets blessants et injustes, tel que monstre ou abomination. Il est important pour nous que ces personnes retrouvent confiance en elles, car elles ne sont pas ce genre de choses, cela va de soit.

Et non le gouvernement n'est pas au courant, même si, et je répond à la demoiselle en même temps, il finance une bonne partie de l'école. Le reste étant apporté par Charles Xavier lui même, ainsi que ma propre compagnie. Vous vous demandez sans doute comment les gens ne sont pas au courant, et comment l'état peut financer quelque chose dont il ignore tout ? C'est simple, notre école évolue sous le couvert d'un centre pour surdoués. Après tout, ne le sommes nous pas en quelques sortes ?

Quant au fait de vous mettre en cage...
Emma rit légèrement... Il est évident que ce n'est pas notre intention. Avez vous eu l'impression qu'un seul de nos élèves est ici contre son gré ? Non, il est important pour nous de leur laisser la liberté et le libre arbitre, comme je l'ai dis plus tôt à ce bon vieil Eric.
Comprenez qu'ici c'est plus qu'un institut c'est un refuge, un lieu de sécurité pour chaque mutants souhaitant trouver la tranquillité."


Elle apporta un petit plateau de biscuit, puis les deux cafés et enfin un thé aux amandes pour elle même, s'installant dans le canapé en face du couple, croisant les jambes, la tasse en main, les toisant.

"Il va sans dire que cette école est prête à vous accueillir, si vous souhaitez en faire partie"
.

_________________

" Le monde entier nous regarde à présent,
nous ne devons être rien de moins que fabuleux. "
Emma Frost - Amy Grimm - Honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Une proposition... alléchante. [Terminé]   Sam 29 Oct 2011 - 17:47

Combien de minutes, de secondes et peut-être même d’heures s’étaient écoulées depuis qu’Erïka avait ouvert ce fameux livre ? Elle ne cherchait pas à le savoir, posant le bouquin sur sa commode après l’avoir délicatement refermé. Elle avait pris soin à ce qu’il soit comme si elle ne l’avait jamais ouvert. Sa couverture rigide était très utile, ne pouvant guère se soulever d’elle-même comme le ferait les petites couvertures en carton. Erïka en profita pour observer son reflet dans la glace, devant elle. Elle semblait si fatiguée, cela se lisait sur son visage. Pourtant, il n’y avait pas si longtemps, elle avait passé de longues nuit de sommeil reposantes. Tant pis, son apparence physique ne lui avait jamais causé problème et ce n’était pas parce qu’elle avait l’air fatiguée, légèrement cernée, qu’elle se jettera sur le premier pot de crème miracle venu. L’adolescente se débarrassa de sa veste qu’elle accrocha dans son petit placard avant d’en prendre une seconde, bien trop grande pour elle, mais terriblement confortable. Elle l’enfila et attrapa son Ipod qu’elle avait posé sur son lit et glissa les écouteurs dans ses oreilles. La jeune fille avait faim. Elle entendait son ventre gargouiller légèrement. Une petite collation sera la bienvenue. Avant de sortir, Erïka se pencha vers son sac et s’empara de son livre d’Allemand. Ainsi, elle pourra terminer l’activité qu’elle avait débuté avant qu’Emma ne la traine en ville. La Russe sortit de la chambre, ferma la porte et… y fit de nouveau irruption, ayant oublié son téléphone portable ainsi que celui d’Emma qu’elle rangea dans les poches de ses pantalons.

L’adolescente lisait tranquillement son livre alors qu’elle déambulait dans les couloirs. Ses lèvres bougeaient, récitant le texte, mais aucun son n’en sortait. Silencieusement, elle attrapa son stylo, coincé entre les deux pages du cahier, et se mit à noter des trucs. La Russe devait être l’une des seules étudiantes à se plaire à étudier les langues alors qu’elle pourrait faire autre chose, comme regarder la télé ou s’amuser à l’extérieur, comme le faisaient les autres. Cependant, elle était loin d’être comme eux et préférait faire quelque chose d’enrichissant afin de se changer les idées.

Arrivée dans la cuisine, la jeune fille ne lança qu’un bref regard dans le garde-manger avant de s’emparer d’un croissant, reposant avec ses semblables dans un grand emballage de plastique. Elle tourna bien rapidement les talons, oubliant la présence des autres élèves. Décidée à s’installer afin de profiter du calme, Erïka fit irruption dans le petit salon et se laissa tomber dans un fauteuil tout près. Elle avait oublié qu’Emma et le couple étaient dans cette pièce. Elle ne les remarqua pas, le nez plongé dans son livre d’Allemand, ses écouteurs diffusant une forte musique de métal symphonique. La jeune fille mangea le dernier morceau de son croissant, laissant tomber quelques miettes sur son livre qu’elle balaya aussitôt du revers de la main. Elle nota quelques mots sur une page avant de la tourner et de lire attentivement la suivante. Lorsque la chanson se termina, la jeune fille attrapa son Ipod et fit jouer une nouvelle mélodie qu’elle mit rapidement en pause en apercevant Emma du coin de l’œil. Elle avait complètement oublié de lui remettre son téléphone. Elle posa le stylo entre les pages de son bouquin et le referma avant de se lever et de se diriger vers elle. Elle sortit le téléphone de se poche et le tendit à son institutrice.


-« Il n’a pas été bien utile en fin de compte. »
fit-elle en lui remettant.

Elle avait bien reçu des appels, mais n’avait jamais entendu l’appareil diffuser une quelconque sonnerie pour l’en avertir. Au final, Emma n’avait pas eu de mal à la retrouver. Enfin, c’était plutôt elle qui avait retrouvé Emma, sans le faire véritablement exprès, en souhaitant régler des comptes avec Magneto. La prochaine fois qu’elle le recroisait, celui-là, elle ne se gênera pas pour le tabasser un peu.

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William McKellen
Modérateur
avatar

Messages : 1158
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 32
Localisation : Raccoon City

Fiche Tecnhique
Metier: Voyou
Age : 25 ans
Nationalité : Américain

MessageSujet: Re: Une proposition... alléchante. [Terminé]   Sam 29 Oct 2011 - 21:18

Emma ne répondit pas tout de suite à leurs questions, préparant les breuvages sur le meuble prévu à cet effet. William balaya la pièce du regard, observant la quantité astronomique de bouquins qui ornaient les murs. Cela faisait une éternité qu'il n'avait pas lu de livre et il songea à revenir ici en lire quelques uns si toutefois il trouvait le temps, pas encore certain de rester dans ce drôle d'endroit.

La voix de la femme le sortit de sa contemplation et il tourna la tête vers elle pour l'écouter. Il écouta le discours qu'elle fit sans l'interrompre. On aurait dit qu'elle avait déjà dit ce texte un certain nombre de fois. A moins que ce ne soit qu'une impression. Il y avait beaucoup de vérités dans ce qu'elle disait mais il s'étonna tout de même du prétexte donné à l'école. Des surdoués... Les familles devaient bien être au courant pourtant... Will pensa à la sienne et se demanda si ce n'était pas risqué pour lui d'être à un endroit où l'on pourrait le retrouver facilement. Ce n'était qu'une école, non une forteresse et rien ne semblait empêcher quiconque d'entrer... ni de sortir d'ailleurs.

Le rouquin s'identifiait assez facilement à la description donnée pour la plupart des élèves. Etre traité de monstre, il y avait déjà eu droit plusieurs fois et ce n'était jamais agréable à entendre. Au moins ici, ils semblaient tous logés à la même enseigne et l'enseignement proposé était intéressant. William avait toujours voulu poursuivre ses études, chose qu'il n'avait jamais pu faire et le fait de pouvoir mieux contrôler son pouvoir l'intéressait plus encore. Puisqu'il s'agissait d'une école, il y avait sûrement un endroit où Amy pourrait s'exercer à l'art, ce qui était un avantage supplémentaire.

Il suivit la blonde des yeux lorsqu'elle revint pour s'asseoir et apporter les boissons et biscuits. Will prit sa tasse et 2-3 biscuits d'avance au cas où elle comptait les leur reprendre. Son discours était rassurant mais soulevait également plein de questions. William engloutit un des biscuits puis but une gorgée avant de reposer sa tasse.


"De sûreté hein ? Hmm... Imaginons qu'on accepte... On s'ra fichés ? Parce qu'j'ai pas envie d'voir certaines personnes débarquer ici. Dans la rue j'suis personne et j'tiens à le rester."
demanda t-il en espérant qu'elle n'allait pas croire qu'ils étaient des criminels en fuite.. même si c'était un peu le cas quelque part

L'école était soi-disant prête à les accueillir mais l'américain n'en revenait toujours pas. En quel honneur leur offrait-on tout ça ? Ils n'avaient rien et on leur proposait beaucoup de choses, ce qui ressemblait presque à une vie de rêve. Will était tenté d'accepter mais il voulait des garanties, être sûr. Il ne voulait pas s'engager tout de suite et préférait effectuer une sorte de période d'essai. Mais avant d'y venir, il voulait des réponses.


"Allez, maint'nant qu'on est entre nous, vous pouvez nous l'dire. Il est où l'piège ? On doit vendre notre âme en échange ? Payer une pension ? Vous nous avez r'gardé ? On a pas une thune... Tout ça offert sur un plateau, c'trop beau pour être vrai..."

Il remarqua du mouvement sur sa gauche et vit Erïka rendre un téléphone à Emma sans leur prêter la moindre attention. Il l'observa un peu plus attentivement, rien ne laissait apparaitre son don.

"Et toi, Erïka, c'quoi ton don ? Agacer les ptits vieux en leur f'sant faire un infarctus ? J'plaisante, hein ! Ceci dit si on l'recroise j'te propose qu'on lui mette la pâté chacun son tour ! Il l'a bien mérité c'vieux tourneur de cuillère." fit-il en riant légèrement
.

_________________

Tu touches, tu payes ! (avec les dents >_<)

"Monseigneur William le Borgne de Philadelphie, Roi des Aveugles et Chevalier Servant de la Demoiselle Amylia"


Joue également:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tumbleweed.forumactif.org/
Amy Grimm
Scénariste - Modératrice
avatar

Messages : 552
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 30

Fiche Tecnhique
Metier: Aucun
Age : 24 ans
Nationalité : Italienne

MessageSujet: Re: Une proposition... alléchante. [Terminé]   Lun 31 Oct 2011 - 15:25

Amy regardait le professeur préparer les breuvages, elle reprit la main de William, se tassant un peu dans le canapé très confortable, du moins comparé aux bancs bordant les rues dont ils avaient l’habitude. Elle se sentait effectivement en sécurité dans cet endroit chaleureux, mais n'ayant pas l'habitude d'être enfermée, surtout dans un lieu si grand, elle avait en même temps l'impression d'être une petite fourmi vulnérable.

La blonde reprit la parole, répondant aux questions, tout en entament un discours vantant les vertus de l'école. Et pour en avoir, elle en avait un paquet. Tout ça était très attirant, et Amy se prit un instant à s'imaginer membre de cet institut. Ici ils ne seraient plus seuls, ils n'auraient plus froid, plus faim, et un avenir pourrait peut être s'ouvrir à eux.

Contrairement à son ami borgne, l'italienne croyait sincèrement en la bonté gratuite. Après tout, Will avait été l'exemple même de ce genre de personne, lui tendant la main alors qu'il ne la connaissait pas, et n'ayant jamais, pas une fois durant toute ses années, exigé quoi que ce soit en retour. Bien sûr, elle aussi se posait les mêmes questions pratiques que le rouquin. Seraient ils déclarés ? Allaient ils devoir avancer quelque chose ? Rembourser en travaillant ? Mais en ce qui concernait les pièges potentiels, elle n'était pas méfiante. Non qu'elle soit naïve, bien au contraire, elle avait cependant cet espoir en elle qui ne l'avait jamais quitté, que quelque chose un jour leur arriverait, qui leur offrirait des lendemains meilleurs. Et elle souhaitait croire que ce moment était venu.

Elle laissa son ami poser les questions communes et celles le tracassant particulièrement, tournant la tête pour regarder Erïka s'approcher et tendre quelque chose à Emma. L'italienne fit un petit sourire à la Russe, elle aurait aimée qu'elle reste parler un peu de sa propre expérience en ces lieux, curieuse d'avoir également l'avis d'un étudiant de l'institut.

.

_________________
" S'il te plait, dessines moi un mouton. "



" Per favore, mi disegnare una pecora. "

Merci pour l'avatar mon Will
Mes autres persos : Emma Frost et Honey  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Frost

avatar

Messages : 484
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 30
Localisation : Dans ta tête.

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age : 28 ans
Nationalité : Americaine

MessageSujet: Re: Une proposition... alléchante. [Terminé]   Lun 31 Oct 2011 - 15:51

"De sûreté hein ? Hmm... Imaginons qu'on accepte... On s'ra fichés ? Parce qu'j'ai pas envie d'voir certaines personnes débarquer ici. Dans la rue j'suis personne et j'tiens à le rester."

Emma déglutit doucement, laissant le thé glisser le long de sa gorge alors qu'elle baissait sa tasse, la replaçant dans la petite assiette en continuant de tenir la hanse entre deux doigts, pour répondre. Elle aimait l'amertume du breuvage aux amandes, accentuée par la chaleur de celui ci, s'agrippant à son palais. Aussi, pour savourer au maximum la sensation, elle prit le temps de répondre. Ces courtes pauses avant de prendre la parole, la blonde les aimaient particulièrement. Elle donnait un meilleur impact à ses réponses, semblant toujours sûre d'elle, et réfléchie, ce qu'elle était bien entendu, mais que la précipitation aurait amoindrie.

" Écoutez, beaucoup de nos élèves, et même de nos professeurs, ont un passé plutôt... tourmenté. Notre différence apporte bien souvent la crainte lorsqu'elle est découverte, et cela entraine parfois des situations qu'on aimerait oublier. Sans parler de ceux qui tombent dans de mauvais excès car ils ne s’acceptent même pas eux-mêmes. Donc non, vous ne serez pas fichés comme vous dites et personne ne débarquera, et si c'est le cas, ce n'est plus seul que vous y ferez face. Comme vous avez pu le constater tout à l'heure dans la rue, je n'apprécie pas que l'on tente de s'en prendre à mes élèves, et il en va de même pour chaque personne vivant en ces lieux, surtout notre Directeur, Charles Xavier. Comprenez qu'ici c'est une nouvelle vie que nous offrons, une nouvelle chance pour chaque personne la réclamant. "

Erïka pénétra dans la pièce, entrainant un haussement de sourcil interrogateur de l'enseignante. Elle avait pensé que la jeune femme aurait préférée un peu de paix, mais elle était contente de la voir apparaitre, pile au bon moment. La petite Russe lui tendit un téléphone, son téléphone, elle l'avait complétement oublié. Elle enroula ses longs doigts gantés de blanc autour de l’appareil et le ramena sur ses genoux avant de reprendre une gorgée de thé.

" Je te remercie Erïka." Emma reporta son regard sur William et Amy. "Aucun pacte, aucun frais. Tout est pris en charge par nos financements, et je sais de quoi je parle, notre intérêt est de permettre à nos semblables de trouver un équilibre et... une famille, même si certains, rares, ont encore leurs proches près d'eux.Elle sourit à Erïka avant de reprendre. Je comprend que tout ceci semble totalement fou et inconcevable, et nous ne vous demandons pas de vous installer ici si vous n'êtes pas absolument certains de le désirer, l’offre n'a pas de durée limitée. Ce que je vous propose aujourd'hui, c'est de rester parmi nous, de visiter un peu, de rencontrer les élèves et les autres membres de l’institut, et d'ainsi juger par vous mêmes. Beaucoup ne croient que ce qu'ils voient, aussi, voyez. Même si dans nos cas on a plutôt l'occasion de croiser des gens qui ne croient pas ce qu'ils voient n'est ce pas ? "

Un léger sourire se dessina sur les lèvres parfaites de la mutante, alors qu'elle se tournait une fois de plus vers son élève Russe.

" Erïka, accepterais tu de montrer à ces jeunes gens les lieux ? Je pense qu'ils préfèrent ta franchise naturelle que mes ennuyeux discours de femme d'affaire."
.

_________________

" Le monde entier nous regarde à présent,
nous ne devons être rien de moins que fabuleux. "
Emma Frost - Amy Grimm - Honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Une proposition... alléchante. [Terminé]   Lun 31 Oct 2011 - 17:21

L’adolescente retira ses écouteurs et les plongea dans la poche de sa veste. Pourquoi s’attendait-elle à cette question ? Et puis, il n’y avait pas seulement celle-ci, mais également celle de Will, concernant son pouvoir. C’était bien une chose que la jeune Erïka aimait cacher aux gens qu’elle rencontrait. Cela lui laissait un avantage sur eux, tentant toujours de les mener à dire la vérité, par la suite, si besoin était. Personne ne pouvait savoir qu’elle savait et elle en profitait, malgré les maux de tête qui s’en suivait, bien souvent. De plus, cela lui laissait l’occasion de faire la différence entre ces gens honnêtes et ceux qui mentaient comme ils respiraient.

Quoi qu’il en soit, la jeune fille serra son livre d’Allemand et observa rapidement les trois personnes présentes. Aurait-elle du rester enfermée dans sa chambre ? Peut-être bien, mais la faim avait été plus fort qu’elle. Tant pis, elle aura un peu de compagnie. Quelques fois, ce n’était pas de trop, non ? Erïka regarda une fois de plus son institutrice. Si elle répondait un « non » catégorique, est-ce que son léger sourire s’effacerait ? Quoi qu’il en soit, elle avait l’impression que la femme s’attendait à un peu trop d’elle, parfois. La salle des dangers, la petite sortie dans les rues de New-York et maintenant socialiser avec des inconnus. Le dernier point étant le moins important dans la liste, Erïka se demandait tout de même pourquoi la femme s’obstinait à la mener çà et là avec elle. Quoi qu’il en soit, Erïka ne tarda pas à balayer mentalement ses pensées. Valait mieux oublier ce qu’elle venait de vivre, et encore plus la simulation de la salle des dangers, qui la hantait encore, parfois.

L’adolescente acquiesça avant de faire signe à Amy et Will de la suivre. Elle ne voyait pas l’utilité de se perdre en bavardage inutile avec son professeur, exécutant sa demande sans protester. Tout d’abord, Erïka menant les deux jeunes à la cuisine où quelques mutants grignotaient. Ils observaient les nouveaux venus un court moment avant de continuer à discuter. Fouillant dans le garde-manger. L’adolescente revint finalement avec trois croissants. Elle en tendit un à chacun avant de mordre dans le sien. Sans un mot, elle sortit de la pièce. La jeune fille n’était pas douée question visite guidée. Elle fit au moins l’effort de leur présenter la pièce qu’ils quittaient, même s’ils devaient avoir deviné ce qu’elle était.


-« Ça, c’était la cuisine. On peut manger quand on veut, même au milieu de la nuit. »

Erïka continua sa marche dans l’institut, croisant de temps à autre un étudiant. Elle sera les dents en entendant deux élèves discuter, l’un fournissant clairement une excuse bidon à l’autre, qui ne semblait pas très certain de le croire. Le cillement dans son oreille fut court, mais puissant. Ce qu’elle détestait ça. Sans un mot, elle continua de marcher avant de s’adresser à Will qui, plus tôt, lui avait demandé la nature de son don. Elle n’avait pas répondu. Cependant, entre les murs de l’institut, valait mieux éviter le plus de mensonge possible, question qu’elle ne se retrouve pas avec une grosse migraine à la fin de la soirée.

-« Mon don est de détecter les mensonges. Je peux te confirmer que l’un de ces deux-là, préfère inventer une excuse ridicule que d’être honnête. » Fit-elle en parlant des étudiants qu’ils avaient dépassé.

Erïka passa devant les salles de classes qu’elle leur présenta brièvement, puis devant l’infirmerie, le gymnase, la salle de repos avec sa télévision géante, la bibliothèque, avant de monter à l’étage. Elle mangea son dernier morceau de croissant et continua sa route jusqu’à sa propre chambre, expliquant que certains dortoirs étaient partagés par deux personnes, d’autres étaient conçus pour n’accueillir qu’une simple personne. Elle passa devant le bureau du professeur Xavier, puis devant l’une des nombreuses salles de bain du manoir dont l’un des étudiants y entrait, justement. Finalement, la Russe s’arrêta devant sa chambre, non pas avec l’intention de leur faire visiter, mais de leur annoncer la fin de la visite.


-« Je crois que vous avez vu l’essentiel, maintenant. » Fit-elle en se tournant vers eux.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William McKellen
Modérateur
avatar

Messages : 1158
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 32
Localisation : Raccoon City

Fiche Tecnhique
Metier: Voyou
Age : 25 ans
Nationalité : Américain

MessageSujet: Re: Une proposition... alléchante. [Terminé]   Lun 31 Oct 2011 - 18:29

Emma les rassura sur le fait qu'ils seraient tranquilles ici et non fichés comme des criminels. Cet endroit semblait pour William, un véritable oasis et il regretta de ne pas en avoir entendu parler avant. Finalement, la rencontre avec Erïka et Magneto ne fut pas si mauvaise que ça vu la façon dont elle se terminait. Elle leur assura également qu'ils ne seraient plus seuls si il y avait un quelconque souci. Le rouquin restait perplexe devant tant de bonnes choses. Il n'avait rien eu pendant des années et voilà qu'on lui offrait une situation plutôt confortable sans rien demander en retour. Être mutant avait du bon et il ressentit une certaine solidarité vis à vis des autres. L'idée lui plaisait et il était curieux de voir ce que donnerait la vie ici. Il détestait dépendre des autres mais il ne pouvait pas cracher sur tant d'avantages qu'il avait toujours recherché. Une maison, des études, l'amélioration de son don, une nouvelle "famille" et surtout, il ne serait pas séparé d'Amy. Il jeta un œil vers elle et constata à son regard qu'elle aussi semblait charmée par la proposition. Seulement, il ne désirait pas s'engager sans être sûr du bien fondé de cet éloge de compliments sur l'école.

"Donc... admettons qu'on accepte... On peut faire notre vie ici ? Enfin, j'compte pas passer ma vie ici hein, j'ai d'autres... ambitions. Mais ce... refuge m'parait un vrai paradis par rapport à dehors et j'vais pas vous mentir, ça m'intéresse. Si j'reste, j'veux pouvoir être libre d'mes mouvements, pour le reste ça m'pose pas d'problème. Oh et si ça branche pas Amy, j'resterai pas. Bon disons... qu'on fait une période d'essai, on teste quelques jours... Et puis on r'tournera d'où on vient le temps d'aviser si oui ou non vous pourrez nous compter comme résidents, ça vous va ?" fit-il à Emma, regardant Amy par la même occasion, la question s'adressant aussi à elle

Il se mordit l'intérieur de la joue pour vérifier qu'il ne rêvait pas et la douleur qui s'en suivit lui confirma que non. Il remercia intérieurement le vieux crouton de Magneto car sans lui et sa démonstration de pouvoir, ils n'auraient sûrement jamais rencontré Emma ou celle ci n'aurait pas vu qu'ils étaient mutants. Mais l'envie de le frapper n'avait toujours pas disparue pour autant. Will était ravi mais essayait de ne pas trop le montrer afin de ne pas baisser sa garde dans un lieu encore inconnu. Tout avait l'air bien dit comme ça mais il voulait voir par lui-même si tout était vrai.

Emma demanda ensuite à Erïka de leur faire visiter les lieux. Celle ci ignora les questions de William et leur fit signe de les suivre en silence. Will se leva à son tour, attendit qu'Amy fasse de même puis suivit la russe tout aussi silencieusement. Les mains dans les poches, il observait les différents décors qu'ils traversaient. Arrivés dans la cuisine, il haussa les sourcils lorsqu'Erïka leur tendit un croissant. La façon dont la blonde se comportait l'amusait et il ne put retenir un léger rire amusé et content. Il ne voulait pas se moquer d'elle, loin de là, mais la façon froide qu'elle avait de réagir tranchait avec son comportement amical parfois. A moins que ce ne soit juste que des bonnes manières. Peu importe, Will appréciait. La remarque qu'elle fit l'amusa d'autant plus.


"Ah merde, on a pas une cuisine intégrée à nos chambres ? Heureus'ment que j'suis pas somnambule sinon j'aurai pillé toutes les réserves la nuit ! Cool d'commencer par ma pièce préférée, héhé. Merci pour l'croissant d'ailleurs, ça cale un creu."

Il savait qu'il retournerait souvent dans cette pièce. Il avait un certain retard alimentaire à rattraper et comme il comptait beaucoup se dépenser, il lui faudrait tout autant d'énergie. Cette école avait même moins de contraintes que de vivre chez ses parents pour l'instant. Mais William était déjà un adulte et il désirait avoir son endroit à lui et Amy. L'école était un bon début pour commencer.

L'américain ne remarqua pas les deux étudiants qu'il croisèrent et ne se retourna pour les regarder que lorsqu'Erika les cita. Elle savait détecter les mensonges. Plutôt pratique comme pouvoir et gênant pour les autres. Will s'en moquait, il était naturel,je-m’en-foutiste et mentait rarement. Il se demanda néanmoins si on ne finissait pas parano avec un tel don.


"Ouah, pratique. Mais ça doit pas être marrant tous les jours. Au moins tu sais à quoi t'attendre avec les autres. Du coup... T'sais juste qu'ils mentent ? Tu connais pas la vérité exacte ?" demanda t-il, intrigué

La suite de la visite fut intéressante et confirma à Will l'envie de rester là au moins quelques jours. Visiter était une chose, y vivre en était une autre. Les dortoirs étaient soit doubles soit simples, ce qui était aussi une bonne chose. Ainsi, il pourrait partager une chambre avec Amy. Erïka coupa court à la visite en s'arrêtant devant sa chambre, signe qu'elle en avait terminé. Malgré le fait qu'elle ait accédé à la demande de son professeur, le rouquin sentait qu'elle se forçait et préférerait être seule.


"Merci pour la visite, j'te filerai bien un pourboire mais j'ai plus une thune." fit-il en souriant "C'est une chouette école, j't'envie. Mais y a des chances pour qu'on s'revoit, si tu vois c'que j'veux dire. On va t'laisser, on regardera l'reste par nous même, passe une bonne soirée si on s'recroise pas d'ici là."


Il aurait bien discuté avec la russe mais ne tenait pas à empiéter sur son temps libre, estimant avoir déjà suffisamment mordu dessus. Il ne souhaitait donc pas l'importuner davantage et se balader en compagnie d'Amy tranquillement. Il se retourna dans une direction au hasard, prêt à partir il ne savait trop où, attendant qu'Amy l'accompagne pour voir avec elle ce qu'elle pensait de tout ça.
.

_________________

Tu touches, tu payes ! (avec les dents >_<)

"Monseigneur William le Borgne de Philadelphie, Roi des Aveugles et Chevalier Servant de la Demoiselle Amylia"


Joue également:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tumbleweed.forumactif.org/
Amy Grimm
Scénariste - Modératrice
avatar

Messages : 552
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 30

Fiche Tecnhique
Metier: Aucun
Age : 24 ans
Nationalité : Italienne

MessageSujet: Re: Une proposition... alléchante. [Terminé]   Ven 11 Nov 2011 - 16:55

Amy écoutait Emma débiter un discours fort attractif sur les avantages de l'institut ou ils se trouvaient. Assise sur l'un des sofa, l'italienne se grattait nerveusement le flanc de la cuisse droite, l'autre main agrippée à celle de William, tout en tendant l'oreille aux dires de la blonde.

Celle ci parla de rejet, de différence. Oui ils n'étaient pas comme les autres, quoi que certains ici étaient comme eux, mais elle, elle n'avait jamais eut à subir les railleries ou la méfiance. Elle n'avait jamais était targuée de monstre, si ce n'est par elle même lorsque elle ne comprenait pas son don. Cependant, elle savait que les paroles de la femme toucheraient Will dans une zone sensible, qu'il pourrait s'identifier dans les propos du professeur. Alors son anxiété était montée.

Après tout, même si le lieu semblait parfait, elle n'était pas sure d'être apte à vivre dans une école, son dernier séjour ayant était une catastrophe. Et puis, cette école l'accepterait elle si ses dirigeants connaissaient son passé ? Par contre, ça semblait vraiment emballer Edge, et elle se demandait si l'endroit ne risquait pas de lui prendre son ami si elle décidait de ne pas y rester.

Will reprit la parole, elle préférait le laisser parler, il était plus instinctif et direct qu'elle. Amy se posait bien souvent les questions à elle même, dans sa tête, avant de les formuler tout haut. Son ami ne s'encombrait pas de ça, débitant tout ce qui lui venait à l'esprit au moment même ou ça le traversait, quitte à parfois parler trop vite ou passer pour un idiot. L'italienne aimait ce coté direct et impulsif chez le rouquin.

Une phrase se détacha du flot de parole du borgne :


"Oh et si ça branche pas Amy, j'resterai pas."


Ouf, elle était soulagée. Un fin sourire se dessina sur ses lèvres alors qu'Emma demandait à Erika de les guider au travers l'école. Amy ne l'entendit pas vraiment formuler sa demande à son élève, trop heureuse des paroles de son ami qui résonnaient dans son esprit, cependant lorsque celui ci se leva, elle lui emboita instinctivement le pas. Il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre que la Russe leur faisait visiter l'institut.

Elle n'avait pas lâché la main de William et déambulait à ses cotés, le regard vagabond, curieuse de tout ce qu'ils croisaient. Ils passèrent par la cuisine, où Erika précisa qu'elle était ouverte à toute heure. Sur l'instant Amy aurait tout dévoré, bien qu'elle se contenta d'un croissant, remerciant la blonde avec un large sourire reconnaissant. Mais ensuite elle se demanda l’intérêt d'ouvrir des cuisines la nuit. Normalement lorsqu'on est bien nourris le jour, a-t-on encore faim la nuit ? Étaient ils mal nourris ? Un regard à Erika lui infirma cette idée, elle ne semblait pas affamée, contrairement à eux.

Reprenant la visite, ils croisèrent deux élèves, et Erika dévoila son don en signalant que l'un d'eux était un menteur. L'annonce d'un tel pouvoir aurait sans doute mis mal à l'aise bien des gens, mais pas Amy, elle n'avait pas pour habitude de mentir, aussi ne craignait elle pas d'être mise à jour par la Russe. Cependant elle songea que ça devait être plus un fardeau qu'un don. Après tout il y a des mensonges qui sont fait pour le bien de la personne. Mais Amy garda ses pensées pour elle, à l'instar de Will.

Ils arrivèrent devant une porte, qui devait être la chambre de la Russe, et celle ci semblait décider à les laisser là. Tant mieux, Amy voulait en voir plus par elle même, discuter en tête avec Will, et surtout, sortir fumer la cigarette que lui avait offert Erika plus tôt dans la journée et qui n'était toujours pas consommée.


"Merci pour la visite, c'est sympa d'avoir filé un peu d'ton temps, on t'fout la paix maint'nant"

Elle se détourna, prête à suivre Will le long du couloir...
.

_________________
" S'il te plait, dessines moi un mouton. "



" Per favore, mi disegnare una pecora. "

Merci pour l'avatar mon Will
Mes autres persos : Emma Frost et Honey  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Frost

avatar

Messages : 484
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 30
Localisation : Dans ta tête.

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age : 28 ans
Nationalité : Americaine

MessageSujet: Re: Une proposition... alléchante. [Terminé]   Ven 11 Nov 2011 - 18:51

Emma s'était contentée de hocher la tête lorsque William avait débité ses conditions. Une période d'essais, pourquoi pas, et le désir de partir quand ils le voulaient, c'était évident. L'institut n'était pas une prison, et chacun était libre d'y vivre ou d'en partir. Plusieurs élèves l'avaient déjà fait d'ailleurs, soit pour continuer leur vie, ayant utilisé l'institut comme une école normale ou comme tremplin ou prise de confiance, soit pour rejoindre d'autres groupes, nettement moins recommandables. Mais jamais, jamais, ils n'avaient été retenus.

Elle regarda ensuite le couple s'éloigner avec sa jeune élève, ce qui lui laissait le temps de faire ce que Charles lui avait demandé. Emma quitta le petit salon après avoir déposé les tasses dans l'évier, la vaisselle n'était pas pour ses délicates mains. Remontant le couloir elle s’engouffra dans l’ascenseur des x-men, puis se rendit dans l'immense salle circulaire au centre de laquelle trônait Cerebro. Le directeur et elle même étaient les deux seuls à pouvoir le manipuler à la perfection, bien que Jean s'en sortait elle aussi pas trop mal. Installant le casque sur son crane, elle se concentra, et ce jusqu’à trouver l’information demandée par Charles. Une fois ceci fait, elle remonta tranquillement jusqu'au étages publiques. Son ventre la tiraillait, et une odeur de fumet lui signifia que l'heure du repas était arrivé.

Longeant le couloir pour se diriger vers la cantine, elle tomba nez à nez avec le petit couple qu'elle avait invité, ainsi qu'Erika. C'était parfait, car ayant elle même pris la responsabilité de les faire venir, et ne les connaissant pas encore très bien, elle ne souhaitait pas qu'ils se mêlent trop aux autres étudiants, tous n'ayant pas le caractère intouchable d'Erika. Aussi préférait-elle partager sa table avec eux.


" Vous tombez à merveille tous les trois, il est l'heure de passer à table, puis-je compter sur votre présence à la mienne ?"

L'invitation était également adressée à Erika.

" Ensuite, en ce qui concerne votre logement nocturne, je pensais que vous jeune fille, vous pourriez partager la chambre d'Erika cette nuit, qu'en dis tu Erika ? Quant à vous jeune homme, il y a une chambre simple de libre qui serait ravie de vous accueillir. Et il serait plus simple pour moi de connaitre vos noms"


Le ton d'Emma, bien que courtois, ne laissait pas vraiment le choix de réponse. Elle pensait qu'il serait bon pour Erika de ne pas rester seule cette nuit, de ne pas combattre seule ses insomnies quotidiennes.

Ensuite Emma les accompagna jusqu'à la cantine, s'installant à une table réservée aux professeurs, les invitant d'un ample mouvement de la main. Elle grignota léger, choisissant un des trois menu proposé, ne parlant pas du diner.


( Je ne développe pas plus, ne sachant pas si Erika se joindra à la table. Je propose qu'après vos réponses, chacune de vous ouvre un post, Eri dans ta chambre pour un rp avec Amy, et Will dans le couloir pour un rp avec Emma, qu'en pensez vous ? )
.



_________________

" Le monde entier nous regarde à présent,
nous ne devons être rien de moins que fabuleux. "
Emma Frost - Amy Grimm - Honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Une proposition... alléchante. [Terminé]   Sam 12 Nov 2011 - 3:29

Amy et Will semblait enchantés à l’idée de faire le tour de l’institut par eux-mêmes. C’était la seule chose qu’espérait Erïka. L’adolescente n’attendit pas qu’ils aient quitté le seuil de sa porte avant d’entrer dans sa chambre. Elle profita de ce nouveau moment de solitude pour retourner vaquer à ses quelques passe-temps. La jeune fille s’assit sur son lit avant de fouiller dans le tiroir de sa table de chevet. Elle en sortit un livre, bien dissimulé sous un tas de feuilles en tout genre. Ce livre, dont les couvertures étaient d’un noir brillant, ne contenait aucune inscription qui aurait pu indiquer ce qui se trouvait à l’intérieur. Il était mince, large délicat, devant faire deux cents pages, tout ou plus. C’était lorsque le livre était finalement ouvert qu’il était possible de constater qu’il s’agissait, en fait, d’un simple journal personnel. Si une bonne partie de son journal était écrit en anglais, l’autre partie était en russe. Elle avait résumé sa vie depuis ses huit ans, inscrivant tout ce dont elle se souvenait de son enfance. Puis, le ténébreux passage où elle et son frère étaient entrainés vers la secte n’était lisible que par ceux pouvant déchiffrer et comprendre les caractères russes. Si quelqu’un tombait sur ce journal par inadvertance – ou, plutôt, après avoir fouillé dans sa chambre – il lui sera impossible de comprendre l’histoire s’éternisant sur plus de trente pages. La suite, depuis son entrée à l’institut, est écrite en anglais. Quelques fois, elle faisait des essais et mélangeaient les langues entre elles. Ici, il y avait un paragraphe en allemand, tout ce qu’il y avait de plus simple, et là un extrait dans un français bourré de fautes.
L’adolescente posa ses oreillers contre le mur et s’y adossa, confortablement assise sur son lit. Elle attrapa un stylo et se mit à écrire, résumant son après-midi.


Au bout de longues minutes, elle s'arrêta d'écrire. Que pouvait-elle ajouter d’autre ? Elle n’en savait rien. Elle cherchait ce qu’elle pouvait ajouter, mais finit par refermer le journal et le remettre à sa place. Elle écrira la suite ce soir. Pour l’instant, elle se contenta de regarder devant elle, la commode de bois qui était restée vide pendant bien des mois. Depuis combien de temps était-elle à l’institut ? Combien de mois s’écouleront avant qu’on ne l’oblige à cohabiter avec une jeune fille fraichement débarquée dans l’établissement ? La solitude plaisait à Erïka. Elle n’avait aucune envie de voir quelqu’un s’installer dans cette pièce où elle pouvait se couper du monde, se permettre de retrouver celle qu’elle était avant, et de passer ses longues nuits d’insomnie à se parler à elle-même, tantôt en Russe, tantôt en Français, s’amusant à se faire la conversation à elle-même, faute d’avoir quelqu’un avec qui pratiquer le peu de langues qu’elle tentait de maitriser. C’était dans ces moments-là qu’elle aimerait recevoir un appel de son frère, lui disant qu’il ne dormait pas plus qu’elle, qu’il avait tout aussi peur. Elle avait besoin de quelqu’un avec qui elle pouvait être elle-même et non d’une simple inconnue qui ne se mêlerait pas de ses affaires.

Perdue dans ses réflexions, Erïka ne remarqua pas que l’heure du repas était arrivée. Portant toujours ses écouteurs dans ses oreilles, la jeune fille sortit de sa chambre afin de se rendre à la cafétéria, où se trouverait la majorité des étudiants. Alors qu’elle descendait les escaliers, cette chanson qu’elle écoutait à un volume convenable devint soudainement forte, au point que l’adolescente crut que ses tympans allait exploser. Sans attendre, elle tira sur le fil des écouteurs, les laissant tomber sur l’une des marches. La jeune fille porta une main à son oreille gauche, alors qu’elle attrapait son Ipod de la main droite. Pourtant, le volume n’avait pas augmenté, si elle se fiait à ce qui était affiché. Erïka ne comprenait pas ce qui venait de se produire. Elle ramassa ses écouteurs. Plus loin, des jeunes discutaient. Ils étaient à l’autre bout du hall et la Russe les entendait comme s’ils étaient à côté d’elle. Ils devaient parler plus fort qu’elle ne le pensait, elle ne voyait que cette explication. Dévalant les escaliers et se dirigeant vers la cafétéria, elle tenta de cesser de penser à ce qui venait de se produire.

Devant elle, Amy et Will. Ils devaient avoir été attirés par l’alléchante odeur de nourriture qui s’échappait de la cantine, à quelques pas d’eux. Elle arriva à leur hauteur alors qu’Emma Frost décida de faire son apparition, dans le couloir, et de s’adresser à eux. Plus elle se rapprochait de la grande salle, puis le bruit agressait ses oreilles. Cependant, il sembla diminuer, comme si quelqu’un venait à baisser le volume ambiant.


-" Vous tombez à merveille tous les trois, il est l'heure de passer à table, puis-je compter sur votre présence à la mienne ?"

C’était une charmante invitation qu’Erïka se fit un plaisir de décliner. La voix d’Emma, bien qu’elle ne fût pas désagréable à entendre, attaquait ses tympans. Elle préféra s’éloigner pour le repas, le temps de comprendre ce qui clochait soudainement avec elle. Pas question d’en parler, elle savait régler ses problèmes d’elle-même. Elle n’avait jamais eu besoin de l’aide de quiconque et n’allait certainement pas en réquisitionner pour un truc aussi ridicule.

-« Je passe mon tour. » fit-elle en faisant un pas afin de contourner la femme. Cependant, elle s’arrêta dans son élan lorsqu’elle entendit l’institutrice s’adresser de nouveau au petit groupe.

-" Ensuite, en ce qui concerne votre logement nocturne, je pensais que vous jeune fille, vous pourriez partager la chambre d'Erika cette nuit, qu'en dis-tu Erika ? Quant à vous jeune homme, il y a une chambre simple de libre qui serait ravie de vous accueillir. Et il serait plus simple pour moi de connaitre vos noms"

Était-ce une mauvaise blague ou quoi ? N’était-ce pas Emma qui lui disait, quelques heures plus tôt, qu’elle pouvait profiter de la solitude, loin des autres ? Et maintenant, elle souhaitait lui imposer une colocataire pour la nuit ? Ce n’était pas parce qu’elle ne détestait pas encore Amy qu’elle se devait de faire amie-amie avec elle et de devoir partager son lieu de solitude ! Erïka décida de manifester son désaccord, souhaitant que la femme décide de mettre la fille de la rue dans une autre chambre que la sienne. Pourquoi ne pas lui faire partager une pièce avec Will ? Ils se connaissaient, ils devaient probablement passer des nuits à dormir ensemble et voir même plus. En quoi serait-ce dérangeant qu’ils partagent un lit ?
Sans attendre de réponse Emma s’éloigna. Outrée, Erïka passa à sa hauteur et lâcha un commentaire avant de continuer son chemin, visiblement préoccupée par autre chose. Cependant, elle ne se rendait pas compte que ses paroles ne s'étaient peut-être pas rendues au oreilles de la mutante. La Russe parlait pratiquement dans un murmure, croyant alors s'adresser à elle sur le même ton de voix qu'à son habitude. C'était comme si elle portait de gros écouteurs sur ses oreilles et que, par peur de parler beaucoup trop fort, elle chuchotait en pensant parler aussi fort que tout le monde autour d'elle.


-« Laissez la dormir avec son copain, ça vaudra mieux pour elle. Je n’ai pas besoin de compagnie. »

Elle s’éloigna rapidement, entrant avant eux dans la cantine et allant se chercher un repas simple. Elle opta pour une salade, plutôt qu’un repas contenant dans la viande et s’installa dans un coin de la cafétéria, loin des autres étudiants. Regardant par la fenêtre, elle se sentait beaucoup mieux que lors des secondes précédents où elle avait l’impression d’entendre à la perfection toute les conversations de la salle en même temps. Dans tout ce brouhaha, elle ne pouvait distinguer que les rires. Tout se calma, aussi soudainement que cela avait débuté. L’adolescente tenta d’écouter, de nouveau, sa musique et inséra ses écouteurs dans ses oreilles. Ainsi, avec la musique, elle se sentait coupée des autres, coupée du monde. Mangeant distraitement sa salade, elle regarda par la fenêtre, songeant à quelque chose qui aurait fait en sorte de lui faire vivre cette étrange situation.

Une fois rassasiée, n’ayant mangé que la moitié de son repas, la Russe alla jeter le tout à la poubelle et se dirigea vers sa chambre. Erïka songea à prendre deux ou trois aspirines pour faire passer le mal de crâne qui l’habitait peu à peu. Elle avait oublié Amy. Elle avait oublié Emma. Avec de la chance, cette dernière allait mettre la jeune fille dans une autre chambre que la sienne. En attendant, tout ce qui comptait, était l’aspirine qu’elle comptait consommer. S’arrêtant au passage à la cuisine afin de prendre une bouteille d’eau, elle se dirigea vers les escaliers, en grande solitaire qu’elle était.



[Note: Je me suis permise de faire apparaitre la seconde mutation d'Erïka qui est d'avoir une ouïe beaucoup plus fine. Je ne crois pas la faire réapparaitre pas la suite, c'est seulement pour l'introduire peu à peu dans la vie d'Erïka. ^^ De plus, pour la proposition d'Emma, elle peut toujours entendre ou non les paroles d'Erïka et quand même mettre Amy dans la même chambre qu'elle, comme prévu. Ce n'est pas parce qu'Erïka veut pas que ça ne sera pas marrant de le faire ~ ]
[Note 2 : Je vais ouvrir le Rp avec Amy dans la chambre d'Erïka.]
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William McKellen
Modérateur
avatar

Messages : 1158
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 32
Localisation : Raccoon City

Fiche Tecnhique
Metier: Voyou
Age : 25 ans
Nationalité : Américain

MessageSujet: Re: Une proposition... alléchante. [Terminé]   Sam 12 Nov 2011 - 13:02

Amy n'avait quasiment rien dit de l'entretien, le laissant poser les questions essentielles qui lui passaient par la tête. L'école lui plaisait, il y avait là tout ce.. dont ils avaient besoin. En plus, le personnel ne semblait pas s'intéresser à eux dans la mesure où ils n'étaient pas fichés. Cela rassura Will qui ne souhaitait pas qu'Amy se sente mal à l'aise à cause de son passé qu'il ne connaissait d'ailleurs toujours pas. Estimant que ça ne regardait qu'elle, il ne lui avait jamais demandé. Pas par manque d'intérêt mais parce que si elle désirait le lui révéler, il imaginait qu'elle le ferait elle même et il ne voulait pas paraitre intrusif. Lui aussi avait des choses qu'il préférait taire et il ne pouvait que comprendre.

La visite qui suivit fut rapide, ce qui n'était pas plus mal. Erïka semblait en avoir assez de passer son temps avec eux, surtout qu'elle ne le faisait pas vraiment par choix et rentra dans sa chambre sans même leur répondre. Décidément, quel caractère asocial ! Will s'en moquait, elle avait bien le droit d'être ainsi après tout. Elle avait déjà obéi à contrecœur, il n'allait pas lui imposer sa présence plus longtemps. De plus, il désirait découvrir l'endroit par lui-même, c'était plus simple pour lui de se repérer ensuite. N'ayant pas encore eu le temps de parler seul à seul avec Amy de la situation, il trouva le moment propice. Il l'entraina avec lui, parcourant les couloirs au hasard.


"C'est pas mal, t'en penses quoi ? On s'rait tranquilles et on aurait b'soin de rien. Et puis on s'ra toujours ensemble et ils ont pas l'air d's'intéresser à nous. On en saura plus demain mais pour l'moment ça m'branche. Mais si toi pas, on s'casse, c'est aussi simple que ça."
lui fit-il en souriant tout en marchant

Après un petit moment, ils revinrent au point de départ, devant la chambre de la russe. C'est à ce moment là qu'Emma apparut au même moment qu'Erïka pour leur indiquer qu'il était temps de manger. Pas besoin de le dire deux fois, William était affamé, le croissant et les biscuits n'ayant pas suffis à calmer sa faim. Fait étrange, Emma les invita à sa table. Sans doute était-ce le protocole pour l'accueil des nouveaux arrivants et l'américain suivit le mouvement sans poser de questions.


"Tant qu'on y mange aussi à la votre, ça m'va."


La russe refusa, amorçant un mouvement pour partir. Will regarda les deux blondes tour à tour, se demandant si elles ne s'appréciaient pas spécialement ou si c'était leur présence qui dérangeait la plus jeune des deux. Il haussa les épaules, ça n'allait pas l'empêcher de manger et il attendait poliment que le professeur se décide à bouger pour la suivre. Cependant, elle continua de parler, à propos de la nuit cette fois.

"Heiiiiiiiiiiin ?" fut la seule chose qu'il fut capable de dire en premier lieu vis à vis de la proposition qui ressemblait plus à une directive

Elle comptait les séparer ? Quelle mauvaise blague ! Will allait exprimer son mécontentement mais se retint. Qui était-il pour imposer sa volonté dans un endroit où on avait déjà la bonté de l'accueillir ? Ce n'était que pour une nuit et il était possible qu'Amy apprécie de la passer avec une autre fille plutôt qu'avec lui. Estimant que ce n'était pas à lui de décider, il ravala ses commentaires mais sa contrariété était inscrite sur ses traits, maintenant fermés.

Ils prirent la direction de la cantine où se trouvait déjà une bonne partie des étudiants. Erïka commença à s'éloigner tout en parlant et à cause du brouhaha ambiant, il ne comprit pas ce qu'elle marmonna, se demandant si elle se parlait à elle-même ou si c'était une réponse pour Emma. Le rouquin partit chercher de quoi manger puis s'assit à la table d'Emma, mangeant lui aussi en silence.

Une fois le repas terminé, Emma les accompagna jusqu'à la chambre libre destinée à William. Celui ci resta devant un petit moment, moyennement motivé pour entrer. Être séparé d'Amy dans un endroit encore inconnu ne l'emballait vraiment pas. Il l'embrassa sur la joue pour lui souhaiter une bonne nuit et rentra dans la pièce non sans une certaine réticence.



[vala, je lance la suite dans les couloirs Razz]
.

_________________

Tu touches, tu payes ! (avec les dents >_<)

"Monseigneur William le Borgne de Philadelphie, Roi des Aveugles et Chevalier Servant de la Demoiselle Amylia"


Joue également:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tumbleweed.forumactif.org/
Amy Grimm
Scénariste - Modératrice
avatar

Messages : 552
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 30

Fiche Tecnhique
Metier: Aucun
Age : 24 ans
Nationalité : Italienne

MessageSujet: Re: Une proposition... alléchante. [Terminé]   Sam 12 Nov 2011 - 20:31

La porte de la chambre d'Erika venait de se refermer devant le couple des rues. Visiblement elle était pressée de les voir disparaitre. Avait il fait quelque chose de mal ? Était elle juste associable ? En tout cas cela ne pouvait venir de leur odeur après le bain savonneux pris la veille.
Qu'importe, il y avait beaucoup d'autres personnes dans l'école, et même si tous décidaient de les traiter en paria, cela était égal à l'italienne, qui se contentait juste de l’amitié du rouquin.


"C'est pas mal, t'en penses quoi ? On s'rait tranquilles et on aurait b'soin de rien. Et puis on s'ra toujours ensemble et ils ont pas l'air d's'intéresser à nous. On en saura plus demain mais pour l'moment ça m'branche. Mais si toi pas, on s'casse, c'est aussi simple que ça."

**Aussi simple que ça hein ? Si seulement tu savais ce que j'ai pu vivre dans ce genre de petit paradis. Ce genre d'Eden est réservé aux anges, et je n'en suis plus une depuis bien longtemps...**


Amy haussa les épaules en souriant, l'entrain de William suffisait à la convaincre de garder ses craintes pour elle, si l'endroit le rendait heureux, alors elle s'adapterait et trouverait à son tour le bonheur.


C'est vrai qu'ça à l'air cool. En plus ça m'botterai bien d'reprendre des études, tu crois qu'ils ont des cours d'art ? Vu les tableaux aux murs ils doit y avoir des gens qu'en connaissent un rayon question peinture ! Et puis j'ai vu en passant qu'il avait y une putain de bibliothèque !! Doit bien falloir une vie pour tout lire !"


Alors qu'elle parlait, son angoisse au souvenir de l'accident avec sa colocataire du passé, s'amoindrit, et il lui semblait que l'endroit était de plus en plus apte à les accueillir en éveillant son intérêt. Cependant le retour d'Emma, rejointe par Erika, coupa vite son engouement. En effet elle proposa de passer à table, ce qui était une bonne chose, mais signifia également aux jeunes gens qu'elle partagerait la chambre de La Russe, ce qui d'ailleurs ne semblait pas lui plaire. Une boule se forma dans la gorge de l'Italienne. Elle allait être séparée de Will, pire, elle allait partager sa chambre avec une autre fille, comme autre fois...

La jeune fille pressa ses mitaines contre la paume de la main de son ami borgne, son regard fut traversé un instant de terreur. Lui non plus ne semblait pas ravi de la directive nocturne, mais il n'émit aucun commentaire, ce qui était rare de sa part. Si Edge acceptait la situation c'était sans doute pour ne pas être mal vu, et il n'était pas du genre à se courber, donc l'endroit devait vraiment lui plaire, aussi Amy ne dit mot pour ne pas les mettre dans une mauvaise situation. Après tout ce n'était qu'une nuit et il ne s'agissait que de dormir. De plus, la nuit passée, il avait semblait à la mutante que sa présence aux cotés de son compagnon de vie avait ennuyé ce dernier, aussi être un peu seul ne lui ferait pas de mal.

Ils passèrent à table, et Amy ne se priva pas, bien que restant propre et légèrement distinguée, elle dévora autant que deux élèves bien portant. Ici, le service était illimité. Que d'avantages dans cet institut. Erika n'était pas avec eux, elle allait devoir retrouver la chambre de la russe à l'aide de son sens de l'orientation, développé après des années dans les rues labyrinthiques de la cité. Quant à Emma elle ne parla pas, et Will lui ne discutait plus qu'avec son assiette. Le repas fut silencieux, bien qu'au sein d'un vrai brouhaha ambiant.

Ensuite, quand les desserts furent abondamment consommés, Emma les accompagna jusqu'à la chambre de Will, et elle le regarda disparaitre derrière la porte après que celui ci lui ait souhaité la bonne nuit. Le professeur l’accompagna ensuite jusqu'à la chambre d'Erika, au moins elle n'avait pas eut à la trouver seule. Une fois devant la porte, la blonde s'éloigna, et Amy cogna timidement contre le bois de l'entrée de la pièce.

.

_________________
" S'il te plait, dessines moi un mouton. "



" Per favore, mi disegnare una pecora. "

Merci pour l'avatar mon Will
Mes autres persos : Emma Frost et Honey  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Frost

avatar

Messages : 484
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 30
Localisation : Dans ta tête.

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age : 28 ans
Nationalité : Americaine

MessageSujet: Re: Une proposition... alléchante. [Terminé]   Lun 14 Nov 2011 - 20:00

[ Rp terminé, mais avec double suite :
* Eri et Amy = ici
* Emma et Will = ici ]

_________________

" Le monde entier nous regarde à présent,
nous ne devons être rien de moins que fabuleux. "
Emma Frost - Amy Grimm - Honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une proposition... alléchante. [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une proposition... alléchante. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Proposition alléchante | Cléo
» Où l'eau coule à flots vient parfois l'allégorie...[TERMINÉ]
» Une Isabella perdue & une odeur alléchante. [PV P'tit Tuc ^0^]
» Une proposition saugrenue. [Elenna][Terminé]
» Une soirée alléchante... | Primrose

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men : Sentinel Project :: L'Institut Xavier :: Partie Supérieure :: Pièces à vivre-