X-Men : Sentinel Project

Entrez dans un univers où l'homme est à l'aube de son évolution ! Image 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un "léger" problème [Rp privé Amy/Will] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Amy Grimm
Scénariste - Modératrice
avatar

Messages : 552
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 30

Fiche Tecnhique
Metier: Aucun
Age : 24 ans
Nationalité : Italienne

MessageSujet: Re: Un "léger" problème [Rp privé Amy/Will] [Terminé]   Dim 16 Oct 2011 - 17:28

Un parc, un étang, oui c'était parfait pour se détendre un peu, l'eau avait des vertus apaisante et la nature et le calme était exactement ce dont avait besoin Amy. Elle ne savait pas comment Will faisait pour toujours trouver ce qu'il lui fallait, mais il avait développé un vrai don pour ça. Aussi le suivit elle, le sourire renaissant très lentement sur ses lèvres. Soudain, une voix interpella Edge.

Willy... c'était assez ridicule comme surnom, et rappelait à l'italienne l'histoire d'un petit garçon et d'un orque. Mais au vu du comportement du garçon qui s'approchait d'eux, le sobriquet n'était pas fait pour plaire. Son compagnon semblait d'ailleurs agacé par la présence du nouveau venu, reprenant la marche alors que l'autre leur emboitait le pas.


Il était agaçant à provoquer Will, que cherchait il, les coups ? Il risquait de les trouver vu comme Edge se tendait u peu plus à chaque piques. Amy avait envie de se retourner et d'en coller une à l'importun, mais elle préférait laisser son conjoint gérer ça, et puisqu'il semblait vouloir ignorer le dit Steeve, elle ferait de même. Cependant l'autre ne lâchait pas l’affaire, allant jusqu'au commentaire de trop qui fit perdre les pédales au rouquin.

- Will arrêtes !

Amy se retourna pour suivre son amour des yeux, il s'était dédoublé, et jeté sur l'emmerdeur. Elle porta une main à son couteau, non, elle ne devait pas blesser l'homme, celui ci connaissant l'identité de William, ça aurait pu lui apporter des ennuis. Lançant un regard autour d'eux elle vit que la rue était vide, peut être pourrait elle faire appel à sa panthère gardienne ? Une fois de plus elle rejeta l'idée, préférant arrêter Will et... Will. S'avançant vers celui entrain de rapper frénétiquement, elle le prit par les épaules pour le tirer en arrière, le forçant à se relever.


- Ca suffit, il a eut son compte, viens on s'barres.

Prenant les joues de l’américain entre ses mains pour le forcer à la regarder et ainsi se calmer, elle se mit a sourire avec réconfort.

- On plus rien à foutre ici, rentrons à la maison.

Elle parlait de chez eux, de New York, car sous peu le dit Steeve allait sans doute trouver de l'aide ou porter plainte pour son agression, et ils chercheraient en premier lieu chez la famille Cage. Prenant la main de son compagnon pour l'encourager à sortir de la ruelle, Amy passa à coté de l'homme à terre, sonné, encore retenu par le second Will. Elle lui shoota dans la tête du bout de la botte, sans retenue, grinçant des dents à cause de sa blessure à l'orteil, puis elle lui cracha dessus avant de lâcher :

"figlio di puttana"


_________________
" S'il te plait, dessines moi un mouton. "



" Per favore, mi disegnare una pecora. "

♥️ Merci pour l'avatar mon Will ♥️
Mes autres persos : Emma Frost et Honey  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William McKellen
Modérateur
avatar

Messages : 1158
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 32
Localisation : Raccoon City

Fiche Tecnhique
Metier: Voyou
Age : 25 ans
Nationalité : Américain

MessageSujet: Re: Un "léger" problème [Rp privé Amy/Will] [Terminé]   Dim 16 Oct 2011 - 18:02

William se comportait comme si il avait perdu la raison. Il avait utilisé son don sans le vouloir et s'acharnait sur sa victime comme un possédé. L'évocation de son passé peu avant l'avait laissé fragile et les provocations incessantes de Steeve l'avait fait sortir de ses gonds. Habituellement violent, Will s'était retenu pour ne rien faire devant Amy mais la dernière réplique fut de trop, il vit rouge. Il n'avait plus rien d'autre en tête que de frapper l'homme jusqu'à ce qu'il ne bouge plus. L'italienne lui cria d'arrêter mais le mutant n'entendait rien, contrôlé par une véritable rage. Lorsque elle le saisit par les épaules, le tournant vers elle, William faillit la frapper, armant son poing, prêt à continuer de taper. Mais lorsqu'il la vit, il suspendit son geste, laissant retomber sa main le long de son corps comme si elle l'avait giflé. Que faisait-il ? Il avait faillit la frapper elle... à cause d'un excès de colère. Il la regarda d'un air désolé puis baissa les yeux. Il s'en voulait d'avoir perdu le contrôle et d'avoir menacé quelqu'un de mort.

Il la suivit, tenant sa main, lorsqu'elle se déplaça pour frapper et insulter l'homme à terre. Will se stoppa à son tour et se baissa à la hauteur de sa victime, son clone se dissipant. Il lui fila une claque pour le faire revenir à lui puis l'attrapa par les cheveux pour le forcer à le regarder.


"Ecoute moi bien fils de pute. J'suis plus celui qu't'as connu autrefois. Si j'revois ta sale gueule, si tu fais quoiqu'ce soit, si il nous arrive un truc pas clair, j'saurai qu'c'est toi. Et cette fois j'viendrai te buter. On m'a pas laissé sortir, j'me suis enfui. Et tu sera pas la première personne que j'bute. Alors rentre chez toi et oublie nous ou j'te jure que j'ferai de ta vie un enfer... Compris ?"
dit-il en parlant lentement pour que Steeve comprenne chaque mot qui sortait de sa bouche

Celui ci hocha vivement la tête d'un air effrayé, se mettant en position foetale pour éviter de recevoir de nouveaux coups, bredouillant des excuses. Will l'observa un court instant puis se leva sans le quitter des yeux.


"Maint'nant, j'retourne d'où j'viens. Fais comme si tu m'avais jamais croisé. Adieu, sale connard." ajouta t-il avant d'entrainer Amy, sortant de la ruelle

Il marcha en silence, se dirigeant vers le parc malgré tout. Une fois atteint, il s'assit sur un banc et se tourna vers l'italienne, ses mains tenant la sienne.


"J'suis désolé Amy... jsais pas c'qui m'a prit... Il a osé t'insulter... Te traiter de..."


Il s'interrompit, n'arrivant même pas à concevoir ce simple terme. Il serra les dents puis soupira, tentant de se calmer.

"J'ai pas supporté qu'il dise ça... T'es une fille formidable et lui un sale con... Il t'connait pas, il sait rien ! Tu veux vraiment rentrer ? J'veux dire... chez nous ?"

Will la prit dans ses bras, la serrant avec force, l'embrassant sur la tête. Il ne voulait pas tout foutre en l'air juste à cause de ça, juste à cause d'un seul type qui tombait mal.

"Il nous f'ra pas d'ennuis. J'le connais, tout en gueule mais rien d'concret. Et vu son air effrayé, on est pas près de l'revoir. Il doit même pas s'douter que j'suis de passage par chez moi et quand bien même, j'ai été r'jeté par ma famille, tout l'monde le sait. Qu'est-ce que j'irai foutre chez eux ? On est tranquilles là bas. Et puis... On a encore l'musée à voir."
ajouta t-il en lui souriant avec douceur "Si tu veux partir, on partira... mais pas ce soir. Et si t'as peur qu'il cafte, dis toi qu'personne ne l'croira."

_________________

Tu touches, tu payes ! (avec les dents >_<)

"Monseigneur William le Borgne de Philadelphie, Roi des Aveugles et Chevalier Servant de la Demoiselle Amylia"


Joue également:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tumbleweed.forumactif.org/
Amy Grimm
Scénariste - Modératrice
avatar

Messages : 552
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 30

Fiche Tecnhique
Metier: Aucun
Age : 24 ans
Nationalité : Italienne

MessageSujet: Re: Un "léger" problème [Rp privé Amy/Will] [Terminé]   Dim 16 Oct 2011 - 22:03

L'Italienne voulait juste s'éloigner du mec à terre, c'est tout ce qui lui importait. Elle avait eut peur pour celui qu'elle aimait, non qu'il se fasse casser la figure, mais qu'il ne puisse au contraire pas s’arrêter de tabasser l'autre abrutis. Elle connaissait Will quand il était dans cet état de rage, et chaque fois que quelqu'un s'en prenait à l’ennuyer elle, il ne se contrôlait plus.

"J'suis désolé Amy... jsais pas c'qui m'a prit... Il a osé t'insulter... Te traiter de..." "J'ai pas supporté qu'il dise ça... T'es une fille formidable et lui un sale con... Il t'connait pas, il sait rien ! "

Amy haussa les épaules, elle n'avait rien à faire des paroles d'un crétin, et si il s'était seulement avisé à poser la main sur elle, elle lui aurait cassée le bras sans autre forme de procès. Tout ce qui importait pour la mutante c'était ce que pensait Edge, et au vu de sa réaction, il était loin de la voir comme une putain, un simple objet de chair ou une poupée à plaisir. Non, quand il posait les yeux sur elle, c'est le reflet d'une femme pour qui il avait beaucoup de respect qu'elle voyait, et c'est pour cela qu'elle l'aimait lui, et qu'il serait le seul à pouvoir la toucher et acquérir ses faveurs.

"C'est pas grave Will, j'm'en fous de c'qu'il pense, c'est qu'un trou duc' jaloux d'voir que t'es devenu un mec cool, alors qu'lui n'est qu'un looser."


Will lui proposa de rentrer à New York si elle le voulait, mais souhaité qu'ils savourent encore une nuit dans le confort de la maison parentale. La mutante ne pouvait qu'accepter, l'idée de faire du stop alors que la nuit n'allait pas tarder à tomber ne l'enchantait guère, et puis son compagnon lui assurait qu'il n'y aurait pas de problèmes provoqués par le nommé Steeve, et elle le croyait.

" D'acc, on restes, j'ai pas envie d'me prendre la tête pour trouver une planque ce soir... mais ça t’ennuie pas si on rentres chez tes géniteurs ? J'ai plus trop envie d'trainer là..."

_________________
" S'il te plait, dessines moi un mouton. "



" Per favore, mi disegnare una pecora. "

♥️ Merci pour l'avatar mon Will ♥️
Mes autres persos : Emma Frost et Honey  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William McKellen
Modérateur
avatar

Messages : 1158
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 32
Localisation : Raccoon City

Fiche Tecnhique
Metier: Voyou
Age : 25 ans
Nationalité : Américain

MessageSujet: Re: Un "léger" problème [Rp privé Amy/Will] [Terminé]   Dim 16 Oct 2011 - 22:27

William était d'un naturel grande gueule à l'esprit chaud qui avait tendance à chercher la bagarre mais il savait également faire preuve d'un grand calme lorsque les choses devenaient sérieuse. Il ne lui arrivait que rarement de perdre le contrôle de lui même mais lorsque cela arrivait, c'était toujours en rapport avec Amy, que ce soit une insulte ou un geste déplacé envers elle. Il espérait qu'elle ne voit pas ses réactions comme une marque de surprotection car il ne la considérait pas du tout comme quelqu'un de faible. Il lui avait appris à se battre et il devait avouer qu'elle maniait bien le couteau. Presque aussi bien que sa répartie. Non, il ne s'inquiétait pas plus que nécessaire pour elle mais ne supportait pas qu'on lui manque de respect.

La remarque de l'italienne le fit sourire et il la serra un peu plus contre lui.


"Jaloux oui, mais pas d'moi. Jaloux d'voir que malgré tout j'puisse approcher une fille comme toi." commença t-il en souriant "Enfin pour ça, l'aurait fallu qu'il te connaisse et pas juste qu'il te compare à... Rah il m'énerve !!" lâcha t-il en faisant claquer sa langue

New York n'était pas qu'une ville. C'était aussi un micro univers, une vraie jungle où tout le monde n'était pas assez fort pour survivre. Et il s'était longtemps demandé ce qui se serait passé si il ne l'avait pas rencontré. Il imagina même le pire. C'était une belle femme, étrangère, et les proxénètes n'étaient jamais bien loin. Pourtant, la connaissant, il n'avait jamais trouvé cette hypothèse possible, intimement persuadé qu'elle ne se serait jamais abaissée à ce genre de choses. Mais Steeve avait ravivé cette pensée, qui l'énervait au plus haut point. Le mutant soupira pour essayer de penser à autre chose.

Maintenant que la rage était redescendue, la fatigue se fit sentir. Amy proposa de rentrer, ce qui était plus qu'une bonne idée. Il se leva en lui prenant la main et ils prirent le chemin du retour, rentrant tout aussi discrètement qu'à leur sortie. Il jeta sa veste sur le canapé, alluma la télé pour avoir une ambiance de fond, que ce ne soit pas trop silencieux, puis se tourna vers la mutante.


"A moi d'préparer la bouffe. J'te promet rien d'fameux, j'suis une quiche en cuisine... mais j'vais faire de mon mieux ! T'veux aller te détendre sous une douche en attendant ? J'm'occupe de tout !" fit-il en se dirigeant vers la cuisine après lui avoir volé un baiser "Et si t'es sage... t'aura une surprise !"

_________________

Tu touches, tu payes ! (avec les dents >_<)

"Monseigneur William le Borgne de Philadelphie, Roi des Aveugles et Chevalier Servant de la Demoiselle Amylia"


Joue également:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tumbleweed.forumactif.org/
Amy Grimm
Scénariste - Modératrice
avatar

Messages : 552
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 30

Fiche Tecnhique
Metier: Aucun
Age : 24 ans
Nationalité : Italienne

MessageSujet: Re: Un "léger" problème [Rp privé Amy/Will] [Terminé]   Dim 16 Oct 2011 - 22:52

La mutante n'avait elle non plus pas appréciée les insinuations de Steeve. Elle avait 22 ans et n'avait encore jamais permis à un homme de connaitre son intimité. Plusieurs fois elle avait était abordée, et savait qu'elle aurait pu aisément gagnée de belles sommes à l'aide de ses charmes, mais pas une ois il ne lui était venue à l'esprit d'accepter, par fierté déjà, mais également parce que malgré la vie qui était la sienne, elle était resté d'un naturel rêveur. Aussi s'était elle réservée pour la bon garçon, celui qu'elle aimerait intiment et qui l'aimerait en retour. Bien sur elle l'avait trouvé depuis quelques années déjà, mais n'avait pourtant pas encore cédée à l'envie de s’offrir à lui, bien que celle ci soit un peu plus présente à chaque fois que leurs peaux se touchaient.

Ils rentrèrent chez les parents de Will, il semblait plus détendu, ce qui rassura la jeune femme. Edge lui proposa de monter se détendre dans la salle de bain, c'était une bonne idée, et ainsi elle pourrait se changer, profitant des vêtements nouvellement acquis.


" D'acc j'vais m'laver et j'te laisse les fourneaux, cris fort si y a l'feu hein, j'ai pas envie d'finir en chipolatas bouillie ! "

Elle lui envoya un baiser accompagné d'un clin d’œil, s'approchant de l'escalier, le sac à dos plein de fringues neuves sur l'épaule.

" Héééé j'suis toujours sage ! "


Calmée et rassurée d'être rentrés, elle grimpa les marches et alluma l'eau, bien chaude, laissant la porte à demie ouverte. Elle vida un bon paquet de bain moussant dans la baignoire, ôtant ses habits, sélectionnant les nouveaux, avant de se glisser dans l'eau. Elle y resta une bonne demie heure, puis e sortit, se sécha, s’habillât, et enroula une serviette à ses cheveux mouillés. Amy prit une seconde pour se regarder dans le miroir de pied. Elle avait bien maigrie ses derrières années, ses hanches pointant au dessus de la ceinture du pantalon de soie noire qu'elle portait à présent. En haut elle avait enflée un petit chemisier de type asiatique, aux courtes manches, noir aux bordures et aux leurs rouges sang. Ses pieds étaient glissés dans d'épaisses chaussettes en laine noires montante. Il faisait assez chaud à l'interieur pour ne pas être vêtue plus chaudement. C'est donc ainsi, déroulant la serviette pour se frotter les cheveux, qu'elle redescendit rejoindre Will.

_________________
" S'il te plait, dessines moi un mouton. "



" Per favore, mi disegnare una pecora. "

♥️ Merci pour l'avatar mon Will ♥️
Mes autres persos : Emma Frost et Honey  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William McKellen
Modérateur
avatar

Messages : 1158
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 32
Localisation : Raccoon City

Fiche Tecnhique
Metier: Voyou
Age : 25 ans
Nationalité : Américain

MessageSujet: Re: Un "léger" problème [Rp privé Amy/Will] [Terminé]   Dim 16 Oct 2011 - 23:37

William suivit Amy des yeux. Celle ci semblait aller mieux depuis qu'ils étaient rentrés et cela le rassurait. Cependant, dès qu'elle sorti de son champ de vision, il cessa de sourire. Vu la peur qu'il avait du faire à Steeve, il était peu probable qu'ils le revoient, surtout ici. Mais n'ayant pas réfléchit sous le coup de la rage, il s'était dédoublé et même si Steeve n'avait pas eu l'occasion de faire un commentaire sur le sujet, il priait pour que personne ne le croit, ou que sa victime croit avoir hallucinée. Il se dirigea vers les rideaux, les soulevant pour regarder dehors. Le soir commençait doucement à tomber, la journée était passée plus vite que prévue.

Le mutant entendit l'eau couler, ce qui lui rappela qu'il était temps de préparer de quoi manger. Il rangea rapidement ce qui trainait sur la table depuis le matin et qui n'avait pas servi avant de jeter un oeil dans le frigo. William observa le contenu d'un air songeur. Il n'était vraiment pas doué en cuisine et ne savait pas quoi préparer. Ses yeux se posèrent sur les oeufs. Une omelette ! Inratable ! Il prit suffisament d'oeufs pour combler leur appétit ainsi que des lardons et des pommes de terre. Sa mère lui avait appris une recette toute simple et nourrissante, il était temps de la mettre en oeuvre.

Pour aller plus vite, il voulu se dédoubler mais il estima qu'il était trop fatigué pour ça et qu'il avait déjà abusé de son don pour la journée. Passer d'un combat violent à de la cuisine tournerait sans doute au désastre si il n'était pas suffisament concentré. Il laissa donc tomber l'idée et fit comme monsieur tout le monde, préparant le repas. Tandis que le plat chauffait, il mit la table, allumant comme la nuit dernière une bougie qui procura une source de lumière proche un peu plus importante que celle de la télé. Il posa les yeux sur le poste de télévision à côté. Un film de combat agitait l'image violemment. Ayant eu son compte de violence pour la journée, il changea de chaine et tomba sur un vieux film italien en noir et blanc : La bicyclette bleue. Son sourire revint. C'était le premier film qu'il avait vu avec Amy et il resta planté là à regarder l'écran à distance, un léger sourire nostalgique aux lèvres.

Un mouvement sur le côté arracha son attention du poste de télé. Amy était là, changée, une serviette sur les cheveux. Il lui fit un sourire puis tira une chaise pour qu'elle vienne s'asseoir.


"Si mad'moiselle veut bien s'donner la peine..." fit-il d'un air cérémonieux, amusé

Une fois installée, il lui servit sa fameuse omelette-lardon-pommes de terre avant de faire de même pour lui. Il engloutit son repas puis s'éclipsa pour prendre une douche rapide. Il voulait surtout se changer. Une fois douché, il emprunta des vêtements élégants à son père qui lui donnait un air sérieux qui tranchait avec son air habituel. Il prit même la peine de mettre de l'ordre à ses cheveux et se rasa aussi nettement que possible avant de redescendre, cachant dans son dos le fameux paquet secret.

L'italienne était assise dans le canapé, regardant le film. Il l'observa un instant puis vint la rejoindre, s'asseyant en face d'elle sur la table basse.


"Ferme les yeux." fit-il en souriant

Il attendit qu'elle s'exécute puis avança la tête pour l'embrasser avant de se reculer.


"Garde les fermés !" prévint-il, sortant l'objet de l'emballage

Il lui prit la main pour qu'elle la maintienne en l'air et lui passa un bracelet fin en argent finement travaillé autour du poignet. C'était un bracelet souple et léger en forme de tresse serrée dont les passants s'entremélaient. Une fois le bijou en place, il lacha son poignet.


"Tu peux r'garder." fit-il en priant pour que l'objet lui plaise

_________________

Tu touches, tu payes ! (avec les dents >_<)

"Monseigneur William le Borgne de Philadelphie, Roi des Aveugles et Chevalier Servant de la Demoiselle Amylia"


Joue également:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tumbleweed.forumactif.org/
Amy Grimm
Scénariste - Modératrice
avatar

Messages : 552
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 30

Fiche Tecnhique
Metier: Aucun
Age : 24 ans
Nationalité : Italienne

MessageSujet: Re: Un "léger" problème [Rp privé Amy/Will] [Terminé]   Lun 17 Oct 2011 - 20:20

"Si mad'moiselle veut bien s'donner la peine..."

L'italienne eut un sourire amusée en voyant son compagnon lui tirer une chaise. Elle retira la serviette humide de ses cheveux, les laissant retomber sur ses épaules, séchant naturellement au cours du repas. Puis elle prit place, croisant les jambes comme une Lady, puisque c'est ce qu'elle avait l'impression d'être ces derniers jours.

" Monsieur est trop bon"

Ils entamèrent ensuite le repas, sommaire pour la plus part des gens, mais un vrai festin aux yeux de l'Itlienne. Bien sur, ce n'était pas de la cuisine de grand chef, mais c'était tellement plus délicieux que les diner poubelle qui était habituellement les leurs. La mutante mangea avec appétit, n'en laissant pas une miette, n'ayant dans le ventre qu'une pomme d'amour sur toute la journée. Quand elle eut finie, elle se laissa aller sur sa chaise, la main sur le ventre.

" Excellent Will, t'es un vrai p'tit gastronome, j'te r'mercie pour l'soupé"

Ensuite le rouquin s'éloigna, lui aussi avait besoin d'une douche. Elle se doutait qu'elle ne serait pas rapide, il avait besoin de se détendre, tout comme elle l'avait fait. La mutante en profita pour débarrasser, n'osant pas allumer l'eau pour faire la vaisselle, de peur de court-circuiter l'eau chaude de la douche de Will. A défaut elle s'installa dans le sofa, repliant une jambe contre elle, l'autre en tailleur sur la banquette, toisant l'écran d'un air absent, perdue dans ses pensées.

Oh comme elle était bien ces derniers jours, elle aurait pu volontiers s’accommoder à ce style de vie. Une maison, du confort, de l'argent et... Will, surtout Will. Il allait être dur de retrouver leur ancienne vie, mais au moins ils seraient toujours ensembles. En attendant, autant en profiter un maximum.

Edge revint un peu plus tard, la tirant de ses rêveries. Il s'installa en face d'elle, assis sur la table basse, puis lui demanda de fermer les yeux, l'embrassa, et lui prit la main. Que faisait il ?
Elle sentie quelque chose s'enrouler à son poignet, et, piquée de curiosité, ne put résister et ouvrit les yeux. Enroulé à sa peau, là, à SON poignet, se trouvait un sublime bracelet, simple, fin, léger et discret, une merveille.


Merde Will ! C'est vraiment sublime !! C'est... C'est... Merciiii !

Sans réfléchir, elle se jeta en avant sur le garçon, basculant avec lui sur la table basse, enroulant ses bras autour de ses épaules pour l'embrasser avec passion, laissant sa joie s’exprimer plus que les mots. Bien sur, posséder un tel bien était un fardeau dans le monde de la rue, ou chaque objet de valeur était la proie des vols, mais elle s'en moquait, elle avait toujours réussie à préserver la perle de sa mère, et le zippo de son père, elle ferait de même avec ce cadeau qui lui réchauffait le cœur, même si pour le conserver elle devait se battre et jouer du couteau.

_________________
" S'il te plait, dessines moi un mouton. "



" Per favore, mi disegnare una pecora. "

♥️ Merci pour l'avatar mon Will ♥️
Mes autres persos : Emma Frost et Honey  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William McKellen
Modérateur
avatar

Messages : 1158
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 32
Localisation : Raccoon City

Fiche Tecnhique
Metier: Voyou
Age : 25 ans
Nationalité : Américain

MessageSujet: Re: Un "léger" problème [Rp privé Amy/Will] [Terminé]   Mar 18 Oct 2011 - 12:58

William fut satisfait que le repas convienne à Amy, rassuré que le résultat de sa cuisine ai été mangeable. La douche qu'il prit ensuite le détendit un peu mais il restait tendu à l'idée d'offrir son cadeau à l'italienne. Là aussi, il avait peur que ça ne lui plaise pas ou encore qu'elle ne veuille pas le porter à cause de sa valeur. Mais il tenait vraiment à lui offrir un vrai cadeau, chose dont il serait incapable une fois de retour à New York. Il voulait qu'elle ai quelque chose de lui, à part le couteau qu'il lui avait déjà offert, qu'elle se sente un peu plus "comme les autres" même si pour lui, elle n'était pas comme les autres -dans le bon sens du terme-.

Il attendit sa réaction, nerveux, regardant son expression d'abord surprise. Il ne vit ensuite plus grand chose, la mutante s'étant jetée sur lui pour l'embrasser, basculant sur la table basse. Will l'entoura de ses bras, l'embrassant en retour longuement avant de saisir les joues d'Amy entre ses mains pour la regarder
.

"C'est vrai, il t'plait ?" demanda t-il en souriant, même si il connaissait déjà la réponse "J'suis content alors. J'tenais à t'faire un beau cadeau. J'sais qu'ça peut devenir un poids si on fait pas gaffe mais on f'ra gaffe hein ? Et au pire, vu qu'c'est à ton poignet, tu peux l'camoufler sous tes mitaines."

Il regarda le bijou à son poignet et sourit. Cela faisait longtemps qu'il voulait lui offrir mais il n'en avait jamais vraiment eu l'occasion et encore moins les moyens. Il avait bien envisagé d'en voler un mais les bijouteries étaient plutot bien surveillées.
Will l'embrassa à plusieurs reprises puis se redressa, l'entrainant en même temps, avant de se lever, l'installant de nouveau à sa place précédente dans le canapé
.

"Ecoute Amy, j'ai une importante révélation à t'faire..." commença t-il en lui prenant les mains "Personne le sait et j'tiens ça secret... mais j'veux qu'tu saches. Attend moi ici, j'en ai pour une minute. Mais promet moi d'pas fuir en courant, d'acc ?" demanda t-il de son air le plus sérieux possible

Il l'embrassa sur les mains puis se leva et monta à l'étage, pénétrant dans la chambre de ses parents. Il fouilla dans l'armoire, trouva ce qu'il cherchait et l'enfila. Après avoir admiré le résultat dans le miroir, il descendit sur la pointe des pieds, regardant si l'italienne lui tournait bien le dos. Il sauta ensuite les dernières marches pour faire une entrée fracassante, posant les poings sur ses hanches, le menton haut. Il avait revêtit un des slips de son père par dessus son pantalon et s'était attaché un drap autour du cou en guise de cape.


"J'cache mon identité secrète d'puis trop longtemps ! Mais tu m'as démasqué hier ! J'suis bien Bad Will !" fit-il d'un air exagérement hautain "Et tu s'ra ma première victime, femme ! J'vais te faire taire définitivement afin que tu n'révèles rien !" ajouta t-il avant de sauter par dessus le canapé, se jetant dans les bras d'Amy pour l'embrasser dans le cou, cherchant à la chatouiller plus qu'autre chose

Après l'avoir embêté un petit moment, il se redressa, retirant le drap qui l'étranglait à moitié
.

"J'suis trop vieux pour ces conneries. On va s'coucher ?" demanda t-il en l'entrainant vers sa chambre, faisant tomber un vieil album photo au passage auquel il jeta un oeil sans s'attarder

_________________

Tu touches, tu payes ! (avec les dents >_<)

"Monseigneur William le Borgne de Philadelphie, Roi des Aveugles et Chevalier Servant de la Demoiselle Amylia"


Joue également:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tumbleweed.forumactif.org/
Amy Grimm
Scénariste - Modératrice
avatar

Messages : 552
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 30

Fiche Tecnhique
Metier: Aucun
Age : 24 ans
Nationalité : Italienne

MessageSujet: Re: Un "léger" problème [Rp privé Amy/Will] [Terminé]   Mar 18 Oct 2011 - 16:38

Amy était folle de joie, c'était la première ois qu'elle recevait en cadeau un bijou, autrement que par héritage. Et celui ci en plus d'être sublime, était un présent de celui qu'elle aimait, ce qui lui donnait deux fois plus de valeur aux yeux de l'Italienne.

C'est parfait Will... t'es parfait !

Elle embrassa de nouveau, profitant de ses bras, allongée au dessus de lui contre la table basse. Puis il la redressa, et lui annonça qu'il avait une chose à lui avouer, avant de partir vers l'étage. Encore un lourd secret ? Elle n'était pas sure de vouloir un découvrir un niveau si rapidement. Qu'allait il lui tomber dessus ? Inquiète elle tortilla ses doigts, attendant le retour de son compagnon, se rongeant de question au sujet de la cachoterie qu'il allait lui dévoiler. Elle fixa son bracelet, secouant un peu la tête. Quoi que ce soit ça ne changerai pas les sentiments qu'elle avait pour lui, elle en était sure.

Soudain, un bruit sourd derrière elle, comme quelque chose tombant à terre. Elle se tourna vivement, pour découvrir Will, un slip sur le pantalon, un drap autour des épaules, dans une pause... RIDICULE !
La mutante éclata de rire, les larmes lui montant aux yeux, ne parvenant pas à reprendre son souffle tant elle était hilare. Bad Will avait un coté Superman raté, et con accoutrement était des plus comique.


- Et c'est quoi ton pouvoir super vilain ? faire mourir de rire hmm ?

Il se jeta sur elle, l'embrassant dans le cou, la chatouillant. Mais Amy n'avait pas besoin de ça pour continuer à rire, un regard sur celui qu'elle aimait ainsi vêtu était suffisant pour raviver l'amusement. Reprenant son souffle alors que le rouquin ôtait sa cape de fortune, elle opina a la proposition de monter au lit, elle était éreintée.

- Ouais, mais oublies pas d'retirer l'slip aussi, j'dors pas avec Tarzan boy moi !

Amusée elle se redressa, entrainant Edge par la main vers l'étage puis dans la chambre. Elle retira ensuite son soutiens gorge d'une main, pas dessous sa chemisette chinoise qui serait parfaite pour dormir, tout comme son pantalon de soie. Une fois parée elle se glissa dans les draps, les soulevant pour l'inviter à la rejoindre.

- D'main matin j't'apprendrai à faire des crêpes! Bonne nuit il mio angelo.


_________________
" S'il te plait, dessines moi un mouton. "



" Per favore, mi disegnare una pecora. "

♥️ Merci pour l'avatar mon Will ♥️
Mes autres persos : Emma Frost et Honey  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William McKellen
Modérateur
avatar

Messages : 1158
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 32
Localisation : Raccoon City

Fiche Tecnhique
Metier: Voyou
Age : 25 ans
Nationalité : Américain

MessageSujet: Re: Un "léger" problème [Rp privé Amy/Will] [Terminé]   Mar 18 Oct 2011 - 18:23

William était satisfait de son coup, Amy riait à chaudes larmes. Le but était accompli, même si il doutait que cela efface si vite que ça cette rude journée.

"Mon super pouvoir c'est d'faire chavirer l'coeur des filles !" répondit-il fièrement avant que la mutante ne réponde par l'affirmation d'aller se coucher. "Quoi ? J'suis pas sexy comme ça ?" demanda t-il avec une moue déçue avant de se mettre à rire

Une fois dans la chambre, il retira son déguisement ridicule, retira ses vêtements et la rejoignit au chaud. L'italienne lui proposa de lui apprendre à faire des crêpes et il accepta avec joie. Cela lui ferait une seconde recette pour sa vaste connaissance culinaire et en plus il adorait ça même si il n'avait pas vraiment l'opportunité de pouvoir en faire dans la rue.

La nuit fut calme tout comme celles qui suivirent. La semaine était quasiment écoulée et les mutants se décidèrent à rentrer le lendemain au matin afin de ne pas faire la route de nuit. Ils avaient déjà mis de côté les choses qu'ils allaient prendre en plus de celles qu'ils avaient achetées. Le retour à la réalité de la rue allait être ardu. Amy était déjà montée pour aller se coucher et William était resté en bas pour ranger plus ou moins et éviter que leur passage ne se remarque tout de suite. Il faisait la vaisselle lorsqu'il entendit une clé dans une serrure. Il se retourna, se plaquant contre le mur, jetant un oeil pour voir qui était là.

La porte s'ouvrit et une adolescente rousse d'environ 20 ans entra, posant ses affaires dans un coin avant de s'asseoir sur le sofa. William sorti la tête de derrière sa cachette et l'observa. Il resta comme pétrifié de voir sa soeur, ici, si tôt. Il n'avait pas prévu ça et ne voyait pas comment réussir à partir sans qu'elle ne le voit. Il avait envie de la voir, de lui parler mais quelque chose lui criait de fuir. Il hésita longuement puis sorti de derrière le mur et se rapprocha du canapé sur lequel sa soeur était assise, lui tournant le dos.


"Zoey..." fit-il pas trop fort pour ne pas lui faire peur

La jeune femme sursauta et tourna la tête vers lui, ne s'étant pas attendu à ce qu'il y ai quelqu'un. Elle le regarda un moment, comme pour être sûr qu'il était bien là et qu'elle ne rêvait pas avant de se lever, sur la défensive.


"William... Que fais tu ici ?" demanda t-elle non sans un certain mépris
"C'est chez moi aussi. Enfin, c'était... J'voulais juste profiter d'un toit l'espace de quelques jours. Sans vous déranger, tu vois..."
"Menteur, tu es venu nous voler, c'est ça ? Venir squatter chez des gens pendant leur absence, c'est aussi du vol !"
"Zoey... pourquoi tu m'as jamais laissé ma chance d'm'expliquer ? On était si proches..."
"C'était une erreur ! Je ne savais pas à quel point tu étais dérangé à l'époque !"
"J'ai jamais été fou... j't'ai jamais menti... Laisse moi t'expliquer..."
"Y'a rien à expliquer, sors d'ici avant que je n'appelle la police!"
fit-elle en saisissant son téléphone portable

Ne voulant pas avoir davantage de problèmes et ne pas impliquer Amy, Will se dédoubla. Son double arracha le portable des mains de sa soeur qui le fixa d'un air étrange avant de reposer les yeux sur lui. Ses yeux s'écarquillèrent et elle se laissa retomber sur le sofa.


"Tu vois, j'invente rien. J'ai c'don là depuis l'jour où je t'en ai parlé. J'sais pas d'où ça vient, comment ou pourquoi mais j'peux me dédoubler. J'veux pas te faire de mal Zoey, t'es ma soeur et j't'aime. Mais essaie de comprendre..."
"Non, tu n'es pas fou.... tu es un monstre..."
répondit-elle en le pointant d'un doigt tremblant

Monstre. Le mot sembla filer une véritable gifle à William. Finalement, le résultat était pire qu'avant. Malgré tout, il s'avança vers elle, lui tendant la main. Mais Zoey repoussa la main en tapant dessus.


"Ne me touche pas !! Je te préviens, je vais hurler si tu ne me rend pas mon téléphone !"

William serra les poings. Son clone se dirigea vers sa soeur, lui plaquant une main sur la bouche tandis qu'il la tenait pour l'empêcher de fuir.

"Pense c'que tu veux... J'avais déjà fait une croix là dessus d'toute façon... Soit tranquille j'vais rien te faire.... parce que malgré tout, t'es ma soeur, qu'tu le veuilles ou non... J'suis pas seul. Y'a la personne qu'j'aime le plus sur cette terre avec moi. Elle est là haut dans ma chambre. J'vais aller la chercher... on prend nos affaires puis on s'casse et tu nous verra plus. J'te laisserai en compagnie d'moi même pour nous laisser un peu d'avance. Adieu p'tite soeur..."

Il tourna les yeux pour ne plus voir l'horreur dans ceux de sa soeur. Même face à la vérité, le rejet était toujours là. Il ne voulait pas rester une seconde de plus ici. Il voulait retrouver Amy et rentrer chez eux, à New York.

_________________

Tu touches, tu payes ! (avec les dents >_<)

"Monseigneur William le Borgne de Philadelphie, Roi des Aveugles et Chevalier Servant de la Demoiselle Amylia"


Joue également:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tumbleweed.forumactif.org/
Amy Grimm
Scénariste - Modératrice
avatar

Messages : 552
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 30

Fiche Tecnhique
Metier: Aucun
Age : 24 ans
Nationalité : Italienne

MessageSujet: Re: Un "léger" problème [Rp privé Amy/Will] [Terminé]   Mer 19 Oct 2011 - 15:28

Amy était allongée sur le lit, encore vêtue, un bras replié au dessus de sa tête, l'autre ramené sur son ventre une jambe remontée, le talon appuyé contre le bord du matelas, l'autre pendant dans le vide, elle toisait le plafond. C'était leur dernière nuit au chaud, dans un lit, dans le confort. Le retour à la rue allait être encore plus difficile à présent, aussi fallait il savourer les dernières heures qui leur restait.

L'italienne frotta le drap sous elle d'une main molle. Oui, derrière nuit dans un véritable lit. Et si ils faisaient de cette nuit quelque chose d’exceptionnel, de magique ? Si ce soir elle profitait du confort des lieux pour s’offrir à celui qu'elle aimait, entièrement ? Telles étaient les pensées de la jeune femme lorsque elle entendit le bruit d'une conversation au rez de chaussé. Elle cru d'abord que c'était la télévision, mais Will n'aurait pas fait l'erreur de la mettre si fort. Intriguée elle se redressa, se dirigeant vers le couloir, l'oreille tendue. Elle distingua la voix de Will, puis celle d'une femme, qu'elle estima être la fameuse sœur de Edge, saisissant une bride de la discussion :


"Tu vois, j'invente rien. J'ai c'don là depuis l'jour où je t'en ai parlé. J'sais pas d'où ça vient, comment ou pourquoi mais j'peux me dédoubler. J'veux pas te faire de mal Zoey, t'es ma soeur et j't'aime. Mais essaie de comprendre..."

"Non, tu n'es pas fou.... tu es un monstre..."

La mutante plaqua une main horrifiée contre ses lèvres. Comment pouvait elle dire ça de William, elle, sa sœur. Amy ne voulait pas en entendre d'avantage, elle se rua dans la chambre pour attraper les affaires rassemblées là, puis ressortie, dévala les escaliers, et rejoignit son compagnon. Une ois en bas elle fourgua dans les bras de Will une partie des affaires, et glissa sa main dans celle du rouquin pour l'entrainer vers la sortie. Elle était triste pour lui mais également en colère contre sa sœur, et préérait quitter les lieux avant de voir rouge. Cependant elle prit la peine de s’arrêter un bref instant, se tournant vers la fille rousse maintenue par le double de Edge, lui offrant un sourire désolé et s'exprimant d'une voix navrée.

- William n'est pas ce que tu dis, c'est la personne la plus douce et attentionnée qui existe, au fond de toi tu le sais, tu t'en souviens, il a toujours était là pour toi. Maintenant que tu l'as rejeté c'est toi qui est à plaindre, parce que pour lui je serai toujours là, mais toi... toi tu es seule, et ton cœur souffrira éternellement du rejet dut a ton arrogance.

Sans un mot de plus, Amy entraina Will dehors, serrant doucement sa main pour lui rappeler qu'il n'était pas seul. Elle l'entraina jusqu'à l'avenue, décidée à rentrer à New York, à pied même si aucunes voitures ne s’arrêtait. Le pouce tendu pour alpaguer les automobilistes, elle se tourna vers le rouquin.

- Ca va aller il mio amore ?

Amy n'eut pas le temps d’entendre la réponse de Will, qu'une voiture ralentissait déjà à leur niveau...

_________________
" S'il te plait, dessines moi un mouton. "



" Per favore, mi disegnare una pecora. "

♥️ Merci pour l'avatar mon Will ♥️
Mes autres persos : Emma Frost et Honey  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.N.J.

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 04/05/2011

Fiche Tecnhique
Metier:
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Re: Un "léger" problème [Rp privé Amy/Will] [Terminé]   Mer 19 Oct 2011 - 23:21

Ronald Anderson. La quarantaine avancée, homme calme, qui ne fait pas beaucoup parler de lui, voilà comment il était généralement décrit. Aimable avec tous, voisin sympathique se proposant toujours pour rendre service, il ne s’attirait pas d’ennui et réglait avec diplomatie tout conflit se présentant à lui. Petit travailleur de bureau, il avait le don de faire rire ses collègues de travail, prendre du bon temps à discuter devant la machine à café et de toujours remettre ses dossiers à l’heure, quitte à ramener du boulot à la maison. Bref, il était un simple homme sans histoire, dont le destin ne lui avait pas laissé la chance de faire la rencontre de son âme sœur, comblant ce vide par la présence de ses merveilleux enfants : des poupées de porcelaines au doux visage sans le moindre défaut, conservées sous clé derrière un meuble vitré de la grande pièce aménagée au sous-sol, possédant les attraits de la plus parfaite des maisons de poupée. Il les chérissait, les coiffaient, les habillaient et couvraient des plus magnifiques parurent. Cependant, leur présence n’était pas suffisante, par moment. Il avait besoin de vrais contacts humains, bien plus que de simples banalités échangées avec des gens dont il n’était pas nécessairement proche. Cependant, il lui était difficile de trouver des personnes ayant la même passion que lui, qui lui occupait tout son temps lorsqu’il n’était pas au travail.

Ronald baissa les yeux vers la merveilleuse poupée qu’il venait d’acquérir, bien installée sur le siège passager. Elle était bien conservée dans un boite de carton, afin d’éviter un quelconque malencontreux accident durant son retour à New York. Lorsqu’il découvrit, sur un site d’achat en ligne, qu’un homme vendait une magnifique poupée de collection datant du début de siècle, il sauta sur l’occasion, proposant au vendeur d’aller la chercher à un quelconque lieu de rendez-vous afin d’éviter qu’elle ne soit abimée en passant par la poste. Les six heures de route jusqu’en Philadelphie en valaient largement la peine. Maintenant, cette beauté était sienne. Il savait déjà où l’installer, parmi sa collection. Il la coifferait de manière à mettre en évidence sa grande beauté ainsi que ses jolis yeux. Elle était probablement l’une des plus ravissantes qu’il possédait et ne pourra qu’être fier de la voir briller sur son étagère de vitre.

Ronald leva les yeux vers la route. Il aura tout le temps d’admirer son précieux bien une fois chez lui. Pour l’instant, il devait faire le chemin inverse jusqu’à son domicile, à l’aide de son fidèle GPS. Sans lui, il n’aurait probablement jamais trouvé le lieu du rendez-vous où l’acheteur l’attendait patiemment. L’homme s’arrêta à une station-service et fit le plein de la voiture, qu’il paya par la suite en comptant au commis. Il n’avait pas pris de chance et avait retiré plus de cinq cent dollars afin de payer la poupée. Cette dernière ne lui en ayant couté que quatre cent, il utilisa cinquante dollars afin de remplir sa voiture. Il aimait savoir qu’elle était pratiquement pleine lorsqu’il prenait la route, ce qui lui assurait qu’elle ne pourra jamais tomber à sec au milieu de l’autoroute ou bien pendant l’heure de pointe où il était souvent coincé dans les embouteillages. Reprenant tranquillement la route, allumant la radio qui diffusa une joyeuse mélodie, rien ne pouvait gâcher sa bonne humeur. Se dirigeant vers l’autoroute, il emprunta tout d’abord une petite avenue bien sympathique où il fut surprit d’apercevoir deux jeunes gens tendant le pouce, cherchant visiblement un transport. Anderson s’arrêta sur le bord de la route et appuya sur un bouton afin de baisser sa vitre électrique, côté passager. Il s’adressa aux deux jeunes gens.


-« Bonjour messieurs dame ! Je vois que vous avez besoin d’un transport. Je me rends à New-York alors si votre destination est sur le chemin, je me ferais un plaisir de vous y mener ! »

Déverrouillant les portes de son automobile, il laissa les deux jeunes s’engouffrer dans la voiture, sur la banquette arrière et attendit que leurs ceintures soient attachées avant de démarrer. Jetant un coup d’œil dans son rétroviseur, il observa l’homme à la chevelure de flamme. Il portait un bandeau sur son œil, ce qui piqua à vif sa curiosité. Accessoire mode ou œil meurtris ? Ronald médita sur la question un court instant avant de passer à autre chose. Son regard se posa alors sur la jeune femme qui l’accompagner. Elle était une véritable beauté avec sa chevelure dansant doucement autour de ses frêles épaules, ses yeux de biches tout à fait adorables ainsi que les traits fins et bien définis de son délicat visage. Elle lui rappelait une poupée, une délicate princesse de porcelaine comme il n’en avait jamais vu. Quoi qu’il en soit, il ne la fixa pas trop longtemps, ne voulant pas paraitre malpolie ou même obsédé par la demoiselle. Brisant le silence, l’homme s’exprima à voix haute.

-« Je ne me suis pas présenté, quel impoli je suis ! Moi c’est Ronald ! Mais appelez-moi Ron, les jeunes ! Alors, où est-ce que je vous amène, mes tourtereaux ? »

Cela sautait aux yeux : ils formaient un couple. Il ne fallait qu’un seul regard pour savoir qu’ils étaient très proche, l’un contre l’autre, se regardant mutuellement avec grande tendresse, mais aussi avec une pointe d’inquiétude. Deux amoureux fuyant une ville éveillant de sombres et douloureux souvenirs afin de refaire leur vie loin d’ici. Ce serait l’histoire idéale pour un drame sentimental. S’il savait à quel point ses idées de scénario romantiques ressemblaient à la vérité…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William McKellen
Modérateur
avatar

Messages : 1158
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 32
Localisation : Raccoon City

Fiche Tecnhique
Metier: Voyou
Age : 25 ans
Nationalité : Américain

MessageSujet: Re: Un "léger" problème [Rp privé Amy/Will] [Terminé]   Jeu 20 Oct 2011 - 0:27

William fut surpris de tomber nez à nez avec Amy qu'il pensait encore en haut dans la chambre. Celle ci avait déjà leurs affaires dans les bras et semblait prête à foutre le camp dans la seconde. Le mutant en déduisit qu'elle avait entendu toute la conversation et avait anticipé leur départ, ce qui n'était pas plus mal. Il regrettait de devoir quitter les lieux si vite et en pleine nuit, mais ils n'avaient plus le choix. Sa soeur n'avait rien voulu entendre. Pire, elle le rejetait encore plus face à la vérité. Lui qui avait espéré qu'elle serait compréhensive en voyant qu'il ne mentait pas venait encore une fois de tomber de haut. Malgré tout, il aimait sa soeur.

Il prit ce qu'Amy lui tendit, se laissant tirer par l'italienne tandis qu'elle adressait une première et dernière parole à Zoey. Ce qu'elle dit le toucha et il espérait que sa soeur l'écoute, qu'elle se souvienne du bon vieux temps et qu'en sa mémoire, finisse par l'accepter tel qu'il était. Mais il laissa son clone la maintenir pour l'empêcher de parler ou crier, préférant ne pas avoir de réponse. Il en avait déjà trop entendu. Là, il voulait juste partir et retrouver leur quotidien qui le satisfaisait nettement.

Will suivit Amy en silence, pressant légèrement sa main tandis qu'ils faisaient du stop. La mutante lui demanda si tout allait bien mais il n'eut pas le temps d'ouvrir la bouche pour répondre, caressant la main de la jeune femme du pouce pour lui signifier que ça allait. William se pencha pour regarder le type qui venait de s'arrêter à leur hauteur. Il avait l'air d'un type tout à fait banal, limite jovial, ce qui le rassura. Faire du stop en pleine nuit n'était pas la solution la plus sûre mais ils étaient deux et mutants. Néanmoins le rouquin restait méfiant, inspectant rapidement le contenu de la voiture. Une poupée dans une boite en carton trônait sur le siège passager. Sans doute un cadeau pour sa fille... Le reste de la voiture était propre. Pas de trace d'arme ou quoique ce soit de potentiellement dangereux.


"Ca tombe bien, c'est là qu'on s'rend."
répondit-il sans plus de formalité, non pas par manque de politesse mais il était fatigué et n'avait pas spécialement envie de parler plus que nécessaire

Ils grimpèrent dans l'auto et Will s'installa près d'Amy, ne prenant pas la peine d'attacher sa ceinture, il voulait juste être près d'elle. Il remarqua que l'homme les observait tour à tour mais ne trouva pas ça anormal. A sa place il aurait fait pareil. Cependant, en constatant que Ronald -puisque c'était ainsi qu'il s'appelait- ne démarrait pas, Will finit par se déplacer pour attacher sa ceinture en soupirant. L'homme avait l'air de vouloir discuter et le mutant n'en avait pas vraiment envie. Aussi espérait-il qu'en répondant brièvement, celui ci les laisserait en paix.


"Laissez nous à l'entrée de New York, on s'démerdera, merci." répondit-il simplement, gardant sa main dans celle d'Amy

_________________

Tu touches, tu payes ! (avec les dents >_<)

"Monseigneur William le Borgne de Philadelphie, Roi des Aveugles et Chevalier Servant de la Demoiselle Amylia"


Joue également:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tumbleweed.forumactif.org/
Amy Grimm
Scénariste - Modératrice
avatar

Messages : 552
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 30

Fiche Tecnhique
Metier: Aucun
Age : 24 ans
Nationalité : Italienne

MessageSujet: Re: Un "léger" problème [Rp privé Amy/Will] [Terminé]   Jeu 20 Oct 2011 - 1:08

Amy fut surprise de trouver si vite une personne, se rendant à New York qui plus est. C'était parfait ! Elle n'aimait pas l'idée de se aire remorquer de nuit, mais ils n'avaient pas vraiment le choix, et l'homme semblait sympathique, aussi s'installa t elle sur la banquette sans trop d'hésitation. Elle aurait eut envie de discuter avec William de ce qui venait de se passer, mais préférait attendre qu'il soit seul.

L'italienne clipsa sa ceinture avec un sourire reconnaissant vers le conducteur. Elle posa ses yeux sur la poupée dans la boite, sans doute un cadeau. L'homme devait avoir une famille, ce qui conforta un peu plus la jeune mutante dans la sureté.

Contrairement à Edge, Amy était d'un naturel avenant avec tout le monde, bavarde et curieuse comme un poux, elle ne voulait pas faire le voyage dans le mutisme, à l'instar de son compagnon, aussi engagea t elle la discussion avec l'homme au volant.


- Moi j'suis Amy, et lui c'est Will. On a eut une sale journée, aussi excusez le si il n'est pas très causant.

Amy serra doucement la main de Will pour le réconforter de sa présence, lui orant un petit sourire doux avant de se pencher pour lui murmurer, après avoir furtivement baiser ses lèvres.

Ca va aller Will, on s'ra bientôt à la maison. Dors un peu si tu veux, tant qu'on est au chaud, ca t'f'ra du bien. Je t'aime.

_________________
" S'il te plait, dessines moi un mouton. "



" Per favore, mi disegnare una pecora. "

♥️ Merci pour l'avatar mon Will ♥️
Mes autres persos : Emma Frost et Honey  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.N.J.

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 04/05/2011

Fiche Tecnhique
Metier:
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Re: Un "léger" problème [Rp privé Amy/Will] [Terminé]   Jeu 20 Oct 2011 - 2:03

Passant une main dans sa chevelure poivrée, Anderson adressa un chaleureux sourire au couple assit sur la banquette arrière. Ce devait être épuisant que de parcourir le bord de la route, pouce en l’air, afin de trouver une âme généreuse qui accepterait volontiers d’embarquer deux inconnus. Une fois le soleil couché, l’expérience semblait encore plus terrifiante pour les chauffards qui préféraient continuer leur route. Les conducteurs avaient peur d’embarquer des maniaques. Les gens à l’extérieur avaient peur d’embarquer dans l’automobile d’un maniaque. Cependant, les jeunes pouvaient se rassurer : Anderson était un homme bon et généreux, il ne leur fera jamais de mal. Profitant du peu de gens sur l’autoroute, il accéléra légèrement au-dessus de la limite permise, comme la majorité de voitures. Habituellement, il ne dépassait jamais les limites, respectant la loi. Cependant, il pouvait bien faire exception afin de reconduire ce couple épuisé dans la grande ville au plus vite. Voyant le jeune homme somnoler, il baissa légèrement le son de la radio, lui permettant ainsi d’être beaucoup plus au calme afin de profiter de quelques heures de sommeil. La route allait s’avérer longue.

Pendant ce temps, sa petite amie veillait sur lui. Qu’est-ce qu’elle était brave cette petite. Cet élan de douceur à l’égard de son amoureux la rendait encore plus jolie et Anderson se concentra fortement sur la route devant lui afin de ne pas poser un nouveau regarde dans le rétroviseur dans l’espoir de croiser son regard. Il n’avait aucune pensée perverse, loin de là, mais l’homme ne pouvait cesser de penser à quel genre de poupée elle pourrait ressembler, une fois sa chevelure brosser et ramener en une magnifique coiffure, digne des plus grandes mariées. Et puis, il ne fallait pas oublier les vêtements. Une longue robe violacée ou bien d’un rouge écarlate serait de toute beauté avec sa chevelure de jais.


-« Moi j'suis Amy, et lui c'est Will. On a eu une sale journée, aussi excusez le si il n'est pas très causant. »

-« Je comprends parfaitement, ça arrive à tout le monde ! Allez, demain est un autre jour, profitez-en pour vous reposer, nous avons une longue route à faire. »

Amy. C’était un joli prénom. Il ne possédait aucune poupée se nommant ainsi. Tiffany, Gisèle, Miley, Stacy, Mia, Sarah, Li, Maude, Irène; tous les noms attribués à ses beautés lui revenaient en tête. Aucune d’entre elle ne se nommait Amy. Il lui en fallait absolument une. Quant à Will, il se souvint avoir eu une poupée portant ce nom, mais il avait dû s’en débarrasser après qu’un malheureux l’eu brisée. C’était un accident, une simple bousculade qui avait mal tourné, mais le coupable avait eu sa leçon. Il comprit rapidement qu’il ne fallait pas toucher à un tel joyau. Depuis, parmi ses bébés représentant des garçons, il y avait un vide qu’il se devait de combler. Il imaginait bien affublé le dénommé Will d’un chapeau de pirate, même si cette image était très clichée. Un petit sourire s’étira sur ses minces lèvres fendues. Il devait acheter quelque chose pour l’empêcher de se mordre les lèvres la prochaine fois qu’il passerait par la pharmacie.

Ronald Anderson comprenait parfaitement le besoin de repos des deux jeunes. La nuit portait conseil, ils avaient bien besoin de profiter de quelques heures de sommeil, au chaud, dans une voiture confortable. Ron avait bien fait de garder son véhicule en ordre. Il ne supportait pas de voir quelque chose trainer. C’était pour cette raison qu’il avait installé une petite poubelle tenant bien en équilibre entre le siège passager et le sien. De plus, les bancs étaient couverts d’une espèce de housse noire d’un tissu très doux, qu’il pouvait retirer afin de la laver. Il lavait régulièrement sa voiture, ne supportant pas de la voir couverte de boue ou de défécations de volatiles. Il prenait bien soin de ranger tout ce dont il avait besoin dans le coffre, bien ranger afin de retrouver facilement ce qu’il désirait lorsqu’il en avait besoin. Il se félicita de faire en sorte que son automobile soit propre, car il pouvait être fier d’accueillir des passagers à l’intérieur et ne pas avoir à s’excuser pour un désordre quelconque.

Après de longues heures de route, Ronald Anderson tourna à sa droite, contourna un petit restaurant afin de passer au service à l’auto. Il baissa sa fenêtre, il faisant entrer l’air frais d’une nuit d’automne. Une voix féminine s’adressa à lui à travers un interphone. Il regarda les deux jeunes sur la banquette arrière.


-« Pause-café les enfants ! Qu’est-ce que vous voulez boire ? »

Prenant la commande, il s’adressa à la femme qui lui demanda d’avancer à la première caisse, ce qu’il fit. Là, une fenêtre s’ouvrit et une jeune femme lui demanda l’argent de sa commande. Ronald se pencha vers sa boite à gant et en sortit un porte-monnaie qu’il gardait pour ce genre d’occasion. Lorsqu’il voulait un café ou simplement payer le stationnement, il avait ainsi de l’argent à porter de main. Il paya la femme qui lui rendit sa monnaie. Il la rangea dans sa bourse qu’il dissimula dans le coffre à gant avant de le refermer avec douceur. Il ne tarda pas à prendre le petit cabaret à gobelet, fait expressément afin de maintenir les breuvages en place et le tendit à Amy alors qu’il attrapait sa propre boisson et de la déposer dans le porte gobelet, à l’avant. Puis, la caissière lui donna une boite de beigne qu’il tendit également à Amy avant de remonter sa fenêtre et démarrer doucement, prêt à reprendre la route.

-« Mangez, mangez, la route ça ouvre l’appétit ! » dit-il en riant joyeusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William McKellen
Modérateur
avatar

Messages : 1158
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 32
Localisation : Raccoon City

Fiche Tecnhique
Metier: Voyou
Age : 25 ans
Nationalité : Américain

MessageSujet: Re: Un "léger" problème [Rp privé Amy/Will] [Terminé]   Jeu 20 Oct 2011 - 11:21

L'homme semblait ne pas s'offusquer de sa mauvaise humeur et continuait de parler de son ton jovial comme si il les connaissait depuis 2 ans. Aussi Will ne répondit rien, n'ayant pas envie d'être désagréable plus que nécessaire avec un homme qui lui ne voulait qu'être agréable. Le mutant se pencha pour embrasser Amy, nullement géné par la présence de l'homme puis lui sourit avant de lui répondre.

"D'acc, j'vais dormir un peu, hésite pas à m'réveiller si besoin. Je t'aime."
chuchota t-il avant de s'installer un peu mieux afin de ne pas avoir mal au cou

Il tourna la tête vers la route qui défilait sur le côté, hypnotisé par la vitesse à laquelle défilait le paysage lumineux. Il faisait très sombre dehors et seules quelques lumières apparaissaient sporadiquement de l'autre côté de la vitre. Le ronronnement du moteur, les vibrations de la voiture et le défilé lumineux eurent bientôt raison de lui et il commença à somnoler avant de finalement s'endormir.


Zoey était là, l'accompagnant tandis qu'ils partaient faire de l'escalade non loin de l'endroit où ils campaient. C'était un rituel, une habitude et surtout un plaisir qu'ils avaient de partir escalader les parois rocheuses des environs rien que tous les deux. Cette fois, à cause de l'érosion, les parois qu'ils empruntaient étaient plus lisses, plus glissantes et les prises plus difficiles d'accès. Mais cela ne leur faisait pas peur. Ils étaient ensemble, sûrs d'eux et savaient qu'ils pouvaient compter l'un sur l'autre. La montée se fit lentement mais sûrement et le rouquin fut soulagé d'arriver au sommet. Une sorte de plateau herbeux les attendait en haut et Will s'y allongea avec plaisir, savourant la fraicheur du tapis, y trouvant un repos bien mérité. Sa soeur le rejoignit presque aussitôt et ils restèrent là, allongés, discutant de tout et rien, pendant de longues minutes. Au bout d'environ une heure, le rouquin décida qu'il était temps de redescendre. Il commença la descente en premier mais dérapa sur un appui. Heureusement, la corde de sécurité le retenait et il leva la tête, tendant la main vers sa soeur encore sur le plateau qui le regardait.


"Un p'tit coup d'main ?" demanda t-il en souriant

Zoey ne le regardait plus comme quelques minutes auparavant. Une expression de dégout et d'épouvante restait figée à ses traits.


"Non... tu es un monstre... Disparais."

A ces mots, elle détacha la corde, seul élément qui retenait encore le mutant. Il chuta dans le vide, voyant l'image de sa soeur s'éloigner à une vitesse vertigineuse. Au moment de s'écraser au sol, il se réveilla.


Ils étaient arrêtés. Etaient-ils arrivés ? Will entendait des voix et tourna la tête vers elles. Il remarqua le bâtiment et en déduisit qu'ils étaient sur une aire d'autoroute. L'homme leur demanda ce qu'ils voulaient boire. Il leur offrait ?


"Un café. Bien noir." répondit-il d'une voix endormie

William attrapa son gobelet de café dès qu'il fut à sa portée et bu quelques gorgées en silence. Le liquide chaud l'aida à sortir une bonne fois pour toute de sa phase de sommeil. Il le conserva dans sa main, l'autre tenant celle d'Amy, la serrant.


"Tu peux dormir aussi si tu veux, profites en tant qu'on est pas encore arrivés." proposa t-il avec un faible sourire

L'homme leur proposa également des beignets mais le rouquin n'avait pas tellement faim, il avait l'estomac noué. Aussi, il refusa d'un mouvement de la tête, reposant les yeux sur Amy, rassuré par sa présence.

_________________

Tu touches, tu payes ! (avec les dents >_<)

"Monseigneur William le Borgne de Philadelphie, Roi des Aveugles et Chevalier Servant de la Demoiselle Amylia"


Joue également:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tumbleweed.forumactif.org/
Amy Grimm
Scénariste - Modératrice
avatar

Messages : 552
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 30

Fiche Tecnhique
Metier: Aucun
Age : 24 ans
Nationalité : Italienne

MessageSujet: Re: Un "léger" problème [Rp privé Amy/Will] [Terminé]   Jeu 20 Oct 2011 - 16:13

Amy avait passée le trajet éveillée quant à elle, non par manque de confiance envers le conducteur, mais surtout pour avoir la politesse de ne pas le laisser seul. Elle ne s'était cependant pas montrée très bavarde, la fatigue bien présente, luttant pour ne pas somnoler. La mutante avant posée sa tête contre l'épaule de son compagnon endormi, gardant sa main jointe à celle de celui ci. Elle regardait la route défiler entre les deux sièges de devant, par delà le pare brise.

Lorsque la voiture se stabilisa dans une aire de repos, elle fut heureuse que l'homme se propre de leur offrir un Café, ça allait l'aider à ne pas sombrer.


- C'est fort aimable à vous, café noir s'il vous plait.

Will était réveillé à présent et elle lui fit un sourire doux pour l’accueillir dans la réalité. Elle saisit ensuite la boite de beignets, remerciant une fois de plus très poliment leur bienfaiteur. Edge n'en voulait pas lui, elle, elle en prit un, dans lequel elle croqua avec appétit. Elle savoura son café, qui ne suffit pas à lui redonner assez d'énergie, et étouffa un bâillement.

- J'pense que j'vais dormir un peu ouais.

Serrant la main du rouquin avant de se blottir plus contre lui, reposant sa tête sur l'épaule de son compagnon, elle ne tarda pas à trouver le sommeil. Un sommeil léger, sans rêves, entre coupé de réveils du au tressaillement de la voiture, à une lumière l'éblouissant ou à un son de la radio pourtant basse attirant son attention.

_________________
" S'il te plait, dessines moi un mouton. "



" Per favore, mi disegnare una pecora. "

♥️ Merci pour l'avatar mon Will ♥️
Mes autres persos : Emma Frost et Honey  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.N.J.

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 04/05/2011

Fiche Tecnhique
Metier:
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Re: Un "léger" problème [Rp privé Amy/Will] [Terminé]   Jeu 20 Oct 2011 - 18:17

Rien de tel qu’un bon café pour mettre ses sens en éveil et se concentrer d’avantage sur la route. La breuvage chaud donnait un soudain regain d’énergie et permettait à Ronald Anderson de ne pas sombrer dans le sommeil. Ce n’était pas le moment, au volant d’une voiture où prenait place trois êtres : Will, qui avait émerger de son sommeil quelque temps plus tôt, la belle Amy qui dormait à présent contre son amoureux, ainsi que la jolie poupée reposant avec quiétude sur la banquette avant de son véhicule. Parfois, il jetait un regarde vers elle et l’observait alors qu’un rayon lumineux l’illuminait brièvement, lui rappelant à chaque fois l’apparition d’un ange.

Leur destination était pratiquement atteinte. Amy dormait toujours et Will veillait vaillamment sur elle. Il se maudit de ne pas avoir proposé, un peu plus tôt, à Amy de les héberger pour la nuit. Son compagnon semblait un peu trop méfiant et il n’acceptera jamais la proposition. Tant pis, il devait le demander quand même. C’était plus fort que lui. Il voulait voir la jolie Amy pénétrer dans la cave et découvrir l’univers magnifique qu’il avait construit lui-même. C’était comme un appartement strictement réservé à ses poupées. Elle serait comblée de robes, aurait autant de nourriture qu’elle le désirait, mais ferait attention à ne pas lui donner quoi que ce soit pouvant nuire à sa ligne. Et puis, qui ne rêvait pas de vivre dans un nid douillet, sans faire le moindre effort et tout obtenir ? Bien sûr, Will pourrait rester s’il le désirait. Sinon, il n’aura d’autres choix que de mettre fin à ses jours, de préserver son corps et de l’installer avec les autres dans sa maison de poupée, afin qu’Amy ne soit pas séparée de lui. Ce sera l’environnement parfait pour une si jolie jeune femme.


-« Si vous êtes trop épuisés, j’ai une chambre d’ami inoccupée dont vous pourrez profiter. Et pour le déjeuner, je vous ferais un repas de roi ! Il faut savoir bien traiter ses invités, après tout. »

S’ils n’avaient nulle part où aller, ils allaient sauter sur l’occasion, il en était sûr et certain. Comment se méfier d’un homme si gentil et généreux ? C’était impossible, il ne laissait rien trahir de qui il était une fois la porte de sa cave refermée derrière lui. Personne ne connaissait son secret. Il agissait dans l’ombre, bien souvent le soir, afin de ne pas se trahir. Il cachait sa solitude aux yeux des autres, comme un fardeau dont il souhaitait cacher l’existence. Il désirait combler un vide important à l’intérieur de son cœur, mais n’y arrivait jamais malgré ses nombreuses tentatives. Un jour, il découvrit ce dont il avait besoin : d’un confident à qui raconter son passé, ses terribles fantasmes meurtriers, ainsi que son désir d’être réellement près de quelqu’un. Ce fut le jour où il embarqua un jeune autostoppeur que tout commença. Ils discutèrent beaucoup dans la voiture et Anderson finit par lui proposer l’hébergement. Un jeune homme en fuite, cherchant l’aventure, il n’aurait pas pu trouver meilleure cible. Ce dernier accepta. Le soir venu, alors qu’Anderson lui offrit une chambre durant la nuit, qu’il mit son plan à exécution : il attacha et bâillonna sa victime avant de la trainer de force dans la cave, où il lava et brossa la tignasse du jeune homme apeuré, avant de la coiffée à son goût, tout en lui parlant, comme si cette situation était tout à fait banale. Cependant, la victime était énergique, fougueuse, elle tentait de s’échapper, de fuir cet environnement parfait et Ronald n’eut d’autres choix que de le tuer à coup de couteau. Il enfonça la lame à quatre reprises dans la chaire de l’individu afin de s’assurer qu’il était bel et bien mort. Il prit son pouls, le sentait toujours. Sans hésiter il plongea la main dans ses entrailles et tira, çà et là, sur tout ce qu’il touchait. Le jeune homme fini par rendre son dernier souffle et Anderson, couvert de sang, nettoya le tout. Il ne fallait pas que son si beau parquet reste ainsi souillé. Par la suite il maquilla le pauvre jeune homme afin de dissimuler la blessure, le changea et l’installa sur le canapé, comme s’il était vivant et regardait tranquillement la télévision. Ce fut à ce moment que l’idée d’une maison de poupée vivante germa dans son esprit afin de s’y installer définitivement. Ainsi, il se retrouvait avec des poupées humaines à qui il pouvait tout confier. Il avait là la présence dont il avait le plus besoin. À présent, il voulait faire d’Amy sa poupée…

Anderson entra dans la ville de New-York mais ne dit rien. Il se gara à quelques mètres d’un petit boisé, prétextant qu’il devait vérifier quelque chose sur la voiture. En fait, son idée était tout autre. Si les jeunes n’acceptaient pas de le suivre, il allait faire en sorte qu’ils viennent tout de même à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William McKellen
Modérateur
avatar

Messages : 1158
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 32
Localisation : Raccoon City

Fiche Tecnhique
Metier: Voyou
Age : 25 ans
Nationalité : Américain

MessageSujet: Re: Un "léger" problème [Rp privé Amy/Will] [Terminé]   Jeu 20 Oct 2011 - 19:35

William regardait pas la fenêtre tandis Amy dormait contre lui. Il n'avait aucune envie de parler à un étranger, aussi sympathique soit-il. Il l'aurait pourtant sûrement fait en temps normal mais les derniers événements l'avaient trop marqué pour qu'il ai envie de le partager avec un inconnu. Etrangement, l'homme resta plutôt silencieux. Peut-être par respect envers le silence du rouquin. Amy ayant fait la remarque qu'il avait passé une sale journée, sans doute que l'homme préféra ne pas le déranger et Will appréciait le geste, volontaire ou non.

En passant sous un des lampadaires qui bordaient l'autoroute, la lumière lui renvoya son propre reflet, déformé par la légère inclinaison de la vitre. Au lieu de se voir lui, il avait vu sa soeur et détourna la tête pour ne plus y penser. Son regard se posa sur Amy et simplement en l'observant, il se sentit apaisé. Le rêve était encore trop présent et la présence de la jeune femme le rassura. Il termina son gobelet de café et serra le morceau de plastique dans sa main suffisamment fort pour qu'il n'en reste plus qu'une petite boule informe. Mais cela ne suffit pas à calmer ses nerfs. Il lâcha un claquement de langue agacé puis porta son attention sur la route. Oui, il préférait être en colère plutôt que triste. Au moins il pourrait sans doute se détendre une fois arrivé à destination.

L'homme lui proposa soudain de les héberger et carrément de les nourrir. Will haussa un sourcil, dévisageant l'homme longuement dans le rétroviseur. C'était quoi ce bon samaritain ? Depuis qu'il était dans la rue, les gens serviables avaient tous disparu ou presque et il n'en revenait pas de tomber sur un type comme lui. Il lui semblait irréel, trop gentil pour exister. Pourquoi tant de gentillesse à leur égard ? Ils ne voulaient que rentrer. Oui mais rentrer où ? Il était déjà tard et trouver un endroit pour la nuit semblait compliqué. William était tenté de refusé mais il tourna la tête vers l'italienne. Il n'avait pas le droit de décider tout seul et en la voyant dormir, il n'eut vraiment aucune envie de la forcer à dormir dehors alors qu'on leur proposait un toit.


"Hmm... C'est gentil à vous."

William secoua doucement Amy, l'embrassant sur la tête, chuchotant doucement son nom.

"Amy... ? On est quasi arrivé. Ronald nous propose d'nous héberger pour la nuit vu qu'il est tard. C't'une bonne idée, non ?"


Ils étaient maintenant dans New York, arrêtés à côté d'un boisé tandis que Ron fouillait dans son coffre. Le mutant l'observait depuis le rétroviseur, prêt à lui répondre en baissant la vitre. Si Amy refusait, c'était ici qu'ils quitteraient l'homme. Le rouquin n'avait pas sommeil et ne voulait pas dormir mais il ne crachait pas sur le confort d'un matelas et encore moins sur la chaleur d'un domicile et un repas de roi. L'occasion était trop belle pour passer à côté.

_________________

Tu touches, tu payes ! (avec les dents >_<)

"Monseigneur William le Borgne de Philadelphie, Roi des Aveugles et Chevalier Servant de la Demoiselle Amylia"


Joue également:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tumbleweed.forumactif.org/
Amy Grimm
Scénariste - Modératrice
avatar

Messages : 552
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 30

Fiche Tecnhique
Metier: Aucun
Age : 24 ans
Nationalité : Italienne

MessageSujet: Re: Un "léger" problème [Rp privé Amy/Will] [Terminé]   Jeu 20 Oct 2011 - 21:27

L'italienne dormait depuis une bonne demie heure, d'un cycle continue, lorsque la voiture s'immobilisa. Grognant un peu, involontairement, elle remua le visage, une douleur vive se faisant sentir dans son cou, et le plaqua contre le sweet de Will, enfouissant son nez dans les plis de tissus. Était ils déjà arrivés ? Elle ouvrit un œil timide, mais ne voyant pas les avenues brillantes de New York border le véhicule, elle en conclut que ce n'était pas le cas. Son œil se referma aussitôt, bien décidée à retrouver le sommeil, cependant Will la secouait doucement, lui demandant quelque chose qu'elle comprit à peine. Elle voulait juste se rendormir.

"Amy... ? On est quasi arrivé. Ronald nous propose d'nous héberger pour la nuit vu qu'il est tard. C't'une bonne idée, non ?"

" Hmm ? ...u... eux... "

C'était la seule réponse correcte qu'elle pouvait formuler dans son état de demi éveil. Elle se demanda un instant qui était ce Ronald, bien sympa, qui les invités à dormir. Mais son cerveau éteint ne poussa pas la réflexion plus loin, somnolant à nouveau, rêvant d'un drôle de clown distributeur de Hamburgers.

_________________
" S'il te plait, dessines moi un mouton. "



" Per favore, mi disegnare una pecora. "

♥️ Merci pour l'avatar mon Will ♥️
Mes autres persos : Emma Frost et Honey  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.N.J.

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 04/05/2011

Fiche Tecnhique
Metier:
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Re: Un "léger" problème [Rp privé Amy/Will] [Terminé]   Ven 21 Oct 2011 - 21:02

Après avoir fouillé dans son coffre, Ronald revint à sa voiture, s’installant derrière le volant. Il se tourna vers Will et Amy. Cette dernière semblait toujours plongée dans un grand sommeil, laissant au jeune homme le devoir de répondre par l’affirmative à sa proposition. Un sourire se dessina sur les lèvres de l’homme qui redémarra aussitôt. Le trajet jusqu’à son domicile fut court et sans embûches. Une fois arrivé, il gara sa voiture dans l’allée et coupa le moteur. Il sortit et claqua doucement sa portière avant de passer du côté passager afin de sortir avec tendresse sa poupée de porcelaine. Il attendit que Will soit sorti de la voiture, avec Amy et leurs bagages, puis verrouilla à distance les portières. Il déverrouilla sa porte et entra, attendant que Will pénètre dans son domaine avant de refermer la porte et la verrouiller à son tour. Il lui fit silencieusement signe de le suivre, s’avançant dans un couloir et ouvrant une porte menant à son sous-sol. Il n’ouvrit pas la lumière et prit tout son temps pour descendre, s’assurant que Will et suivait bel et bien. Une fois qu’il fut dans la grande pièce aux allures de maison de poupée, il le guida jusqu’à une chambre. Il ouvrit la lumière de cette pièce et s’adressa à Will.

-« Je vous souhaite une bonne nuit les jeunes ! Je viendrais vous réveillez pour le déjeuner, demain. »

Sur ce, il referma la porte derrière lui, laissant les deux jeunes dans une pièce décorée avec goût, couverte de tapisserie digne des plus grandes maisons de poupées. Le lit double était moelleux et les couvertures chaudes et douillettes. Une commode trônait dans un coin et de nombreux vêtements s’entassaient dans la garde-robe. De gros rideaux opaques cachaient une fenêtre barricadée de toute part, empêchant alors les occupants de la chambre de fuir. Ronald Anderson déposa garda sa précieuse poupée dans ses bras : elle dormira dans son lit ce soir. Verrouillant la porte du sous-sol, il s’installa dans le salon avec un journal. Il comptait attendre un peu avant de retourner voir Will et Amy.

***

Et les minutes passèrent, les heures s’écoulèrent, la machine à café diffusait une bonne odeur dans la cuisine. Tasse à la main, Anderson but une dernière gorgée avant de poser son journal sur la table basse. Les jeunes devaient dormir, à présent. Attrapant un couteau, dans la cuisine, l’homme déverrouilla la porte de la cave et la referma derrière lui. Il descendit silencieusement, tentant d’être le plus discret possible. Appuyant sur l’interrupteur, en bas des marches, qui diffusa une faible lumière, il augmenta son intensité afin de voir chaque recoin de la grande pièce. Un homme était assis sur le canapé, fixant une télévision toujours éteinte. Il devait être là depuis quelques mois, mais son corps bien conservé ne le laissait guère paraitre. Il passa près de la salle de bain, observant un nouveau corps, celui d’une femme enroulée dans une serviette, assise dans un bain sans eau.
Anderson ouvrit finalement la porte menant à la chambre où dormaient les deux jeunes gens et s’y engoufra silencieusement. Il s’approcha du lit à pas de loup et contempla le paisible visage d’Amy. Ce qu’elle était jolie. Il n’avait qu’une hâte : lui enfiler cette magnifique robe de soie qu’il gardait spécialement pour elle, dans la garde-robe, et brosser sa douce chevelure de jais. Il passa doucement ses doigts sur l’une des mèches couvrant son visage avant d’observer Will, tout près. Un bras protecteur passé sur celle qu’il aimait, il ne serait pas simple de l’éloigner d’elle. Il n’avait d’autres choix : le tuer. Contournant le lit, il serra avec force le couteau dans sa main. Cela lui brisait le cœur de devoir l’enfoncer dans la chair de cette homme, faire couler le sang qui tacherait ses merveilleuses couvertures aux douces couleurs de crème. Cependant, il devait le faire. Ensuite, il pourra rester en tête en tête avec Amy. Il ne lui voulait pas de mal. Il désirait simplement une femme à qui parler, à qui se confier, qui pourra peut-être, qui sait, devenir son amante. Aucune pensée perverse ne pouvait se formuler dans son esprit. Il respectait autant cette femme que ses précieuses poupées de porcelaines. Il louangeait la beauté de cette jeune femme parfaite à tout point de vue. Elle ne manquera de rien en sa compagnie. S’approchant de Will, il lui agrippa doucement le bras afin de le tourner sur le dos et ainsi donner un seul coup fatal au niveau du cœur, en espérant ne pas faire trop de bazar. Il leva l’arme et donna un coup… avec le manche, au niveau de la tête. Il n’avait pas osé frapper avec la lame, de peur de tout salir. Valait mieux attendre encore un peu avant de le tuer.
Ronald se dépêcha d’attraper Amy, la soulevant avec délicatesse avant de l’amener dans la salle de séjour où se trouvait une chaise simple avec de drôles de bracelets de cuir fixés sur les accoudoirs et les deux pattes avant. Il l’y installa et attacha ses poignets à chaque accoudoir avec des bracelets de cuirs déjà fixés à la chaise. Il fit de même avec ses chevilles qu’il emprisonna. Posant le couteau sur une petite table basse de bois. Il s’éclipsa momentanément dans la salle de bain avant de revenir avec une mallette contenant des brosses, des peignes, de petites bouteilles de produits pour les cheveux ainsi que de nombreux élastiques et des bobines. Retenant difficilement sa joie, il attrapa un peigne fin qu’il passa dans la chevelure de l’italienne afin de la démêlée. Comme si rien n’était, il commença à discuter.


-« Tu as une très jolie chevelure, Amy. Je me demande quel genre de produit tu utilises pour tes cheveux. Ils sont doux et soyeux, mais tes pointes sont cassées. Il va falloir remédier à ça. »

Il attrapa une paire de ciseau et s’affaira à couper les pointes endommagées de sa tignasse, les laissant tomber sur le sol. Il passera le balai plus tard, une fois le travail terminer. Il avait beaucoup à faire et songea même à regarder quelques modèles de coiffures simples à réaliser sur Internet. Un chignon ? Une coiffure haute ? Pourquoi pas des tresses ? N’arrivant pas à se décider, il s’adressa à la jeune femme.

-« Quel genre de coiffure te plairait, ma jolie ? Je ne suis pas un professionnel, mais je sais me débrouiller. Regarde ces magnifiques poupées au mur, ne sont-elles pas ravissantes ? Je les ai coiffées et habillées moi-même. De véritables princesses, tout comme toi… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William McKellen
Modérateur
avatar

Messages : 1158
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 32
Localisation : Raccoon City

Fiche Tecnhique
Metier: Voyou
Age : 25 ans
Nationalité : Américain

MessageSujet: Re: Un "léger" problème [Rp privé Amy/Will] [Terminé]   Sam 22 Oct 2011 - 11:51

Amy bredouilla quelques mots puis repris sa position initiale. Tant pis, Will ne comptait pas la réveiller pour de bon alors qu'ils allaient dormir bientôt et il dû prendre la décision seul. Il n'eut pas tellement le choix, l'italienne dormait déjà et il n'avait pas le coeur de la forcer à sortir de son sommeil afin d'arpenter les rues de New York à la recherche d'un endroit où dormir. Un endroit, Ronald leur en proposait un et Will accepta.

"J'espère qu'votre proposition tient toujours car ma princesse fait d'jà un p'tit somme et j'avoue qu'ce sera mieux dans un lit et au chaud." fit-il en parlant bas pour ne pas déranger Amy mais suffisamment fort pour que Ron l'entende

Il n'avait pas spécialement confiance en cet homme, il le connaissait à peine, mais il avait été gentil et serviable avec eux jusque là. Et vu sa carrure, Will supposa qu'il n'avait pas grand chose à craindre de lui.
Une fois la voiture stationnée, William quitta sa place, mis leurs affaires sur son dos, fit le tour de la voiture et ouvrit la portière opposée afin d'attraper doucement Amy dans ses bras. Il la souleva tout aussi doucement, veillant à ce qu'elle soit bien calée contre lui puis referma la portière du pied. Le mutant suivit Ronald sans dire un mot, observant autour de lui par la même occasion. Il fut surpris de voir que la chambre d'ami était au sous sol et le fut davantage lorsque leur hôte ne prit pas la peine d'allumer, ne facilitant pas la descente du rouquin qui prit son temps afin de ne pas risquer de cogner l'italienne contre quelque chose.

Ses yeux n'eurent pas le temps de s'habituer à la pénombre qu'ils arrivèrent dans la dite chambre qui fut aussitôt éclairée. Will remercia l'homme d'un mouvement de tête puis, une fois sorti, releva les draps du bout du pied avant de déposer délicatement Amy sur le lit. Il lui retira sa veste lentement pour ne pas la réveiller et l'installa confortablement, rabattant la couverture sur elle. Lui n'avait pas sommeil ou plutôt ne voulait pas dormir et observa la pièce dans laquelle il se trouvait. Leur hôte avait des goûts particuliers... Le mutant se dirigea vers la fenêtre et tira les rideaux... avant de constater que des planches empêchaient toute vue du dehors. Curieux... Peut-être que la vue n'était pas terrible ou qu'il y avait des travaux. Will finit par retirer son sweat et s'installa à côté de celle qu'il aimait, la regardant dormir un moment. Il avait sommeil mais ne souhaitait pas de nouveau faire un cauchemar. De plus, il veillait sur Amy. Cependant, étant à l'intérieur et protégés de toute agression extérieure, il finit par s'endormir. Somnolant plus qu'il ne dormait, il se réveillait de temps à autre mais se rendormait aussitôt.

Aussi, il ne se réveilla que trop tard lorsque Ronald pénétra dans la pièce. Lorsque celui ci le bougea, Will émergea lentement et n'eut le temps que d'ouvrir à peine l'oeil pour entrevoir quelque chose se dirigeant vers lui. Le choc le sonna, l'envoyant de nouveau dans le monde des songes. Heureusement, le coup n'avait pas été assez fort pour lui faire perdre complétement conscience. Il resta immobile un long moment, essayant de reprendre ses esprits, cherchant à comprendre ce qu'il s'était passé. Ronald... le noir... la chambre... dormir... puis le choc... et Amy... Amy ! Il tâtonna à côté de lui, encore à moitié dans les vappes, et ne trouva rien d'autre qu'une place vide encore un peu chaude. Combien de temps s'était-il écoulé ? La seule pensée qu'il parvenait à avoir dans son état était qu'Amy avait disparue et était potentiellement en danger. Il devait aller voir, la retrouver ! Mais son corps n'avait pas l'air encore opérationnel.

Il se dédoubla, son clone apparaissant à côté de lui. Celui ci le regarda puis le secoua légèrement, lui administrant une claque pour lui faire retrouver ses esprits, en vain. Sans contrôle complet de l'original, le clone n'avait qu'une très courte durée de vie et il le savait. Il ne perdit pas de temps à essayer de remettre le vrai Will d'aplomb, cherchant Amy, avançant rapidement mais en silence. Il finit par la trouver, attachée, assise sur une chaise, elle lui tournait le dos. Ronald semblait affairé à lui... coiffer les cheveux ? Le mutant ne comprenait pas ce qu'il se passait mais une chose était sûre, il fallait partir et vite. En tant que double, il se moqua des risques pour sa propre personne et se jeta sur leur hôte pour l'éloigner de l'italienne, le frappant sans réfléchir et sans remarquer l'arme sur la table...

_________________

Tu touches, tu payes ! (avec les dents >_<)

"Monseigneur William le Borgne de Philadelphie, Roi des Aveugles et Chevalier Servant de la Demoiselle Amylia"


Joue également:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tumbleweed.forumactif.org/
Amy Grimm
Scénariste - Modératrice
avatar

Messages : 552
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 30

Fiche Tecnhique
Metier: Aucun
Age : 24 ans
Nationalité : Italienne

MessageSujet: Re: Un "léger" problème [Rp privé Amy/Will] [Terminé]   Sam 22 Oct 2011 - 15:11

Amy avait tout juste émergée lorsque Will l'avait sortie de la voiture. Elle avait eut envie de se réveiller, mais se trouvant confortablement installée dans les bras de son compagnon, elle se rendormie rapidement, comme une petite enfant. Aussi n'avait elle pas sentie la descente vers la cave, et n'avait elle pas vue le drôle de décors dans lequel ils se trouvaient désormais.

Edge la glissa sous des draps frais, mais qui ne tardèrent pas à se réchauffer a son contact. Ainsi Will avait trouvé un refuge pour la nuit ? Trop ensommeillée pour se souvenir qu'il lui avait parlé d'une proposition de la part de Ron, elle envisageait qu'il avait eut une brillante idée pour les mètrent à l’abri pour la nuit. La mutante ne savait pas ou elle était, mais elle était au chaud, elle sentait son amour près d'elle, et n'avait donc pas à se soucier d'autre chose, laissant un lourd sommeil l'envahir.

C'est d'ailleurs parce qu'elle dormait profondément qu'elle ne sentie pas tout de suite Ronald l'extirper des draps. Elle se rendit compte que son corps était en mouvement, uniquement lorsque celui eut atteins la moitié de l'escalier. L'italienne pensa que Will la déplaçait, sans doute que sa planque pour la nuit n'était plus sure, envahie par les junkies ou les flics. Alors qu'elle songeait à ça, entrouvrant doucement les yeux, elle se retrouva assise. Jusque là rien d'inhabituel, ils leurs arrivaient souvent de dormir assis contre un mur ou un arbre. Cependant cette fois elle sentait clairement une lourde chaise sous elle. Et puis à bien y réfléchir, son porteur n'avait pas l'odeur de William, cette odeur qu'elle aimait tant et connaissait par cœur. Comment n'avait elle pas pu le remarquer plus tôt ? Piquée à vif elle ouvrit grand les yeux, parfaitement éveillée cette fois.

Elle se trouvait dans une sorte de salon, qu'elle ne connaissait pas. Amy voulut se lever, mais ses mains et ses pieds étaient liés à la chaise par des lanières. Que ce passait il ? Paniquée elle tourna la tête de tous les cotés, cherchant à se libérer et à apercevoir Will. Soudain elle sentie quelque chose tirer sa tête en arrière, par les cheveux. Une brosse ? Puis la voix de Ron s'éleva, elle ne comprit pas tout de suite de qui il s'agissait, puis elle reconnue le timbre, et revit le conducteur qui les avaient menés à New York. Mon dieu, il les avaient enlevés ? Et ou était Edge ? Qu'avait il fait de lui ?

Ronald lui parlait, elle n'écoutait pas, elle n'avait qu'une envie, fuir, se libérer, retrouver Will et fuir loin, très loin ! La peur lui tordait les tripes, brouillait sa vue, lui brimait la voix, cependant elle laissa échapper un cri désespéré.


- WILLLLL ?!!!!

_________________
" S'il te plait, dessines moi un mouton. "



" Per favore, mi disegnare una pecora. "

♥️ Merci pour l'avatar mon Will ♥️
Mes autres persos : Emma Frost et Honey  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.N.J.

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 04/05/2011

Fiche Tecnhique
Metier:
Age :
Nationalité :

MessageSujet: Re: Un "léger" problème [Rp privé Amy/Will] [Terminé]   Lun 24 Oct 2011 - 17:35

La pauvre jeune femme était effrayée, mais qui ne le serait pas en se réveillant sur la chaise d’un homme étrange, aux drôles de manies et totalement inconnu, tel Ronald Anderson ? Elle cria le nom de Will, paniquée. Pas question de la laisser hurler ainsi. Les murs avaient beau être épais, ils ne couvriront pas de cris répétés. Si elle réveillait les voisins qui venaient, par la suite, cogner à sa porte, il pourra difficilement faire croire qu’il visionnait un film d’horreur à cette heure tardive. Avec de la chance, il y en avait un dans sa collection, à l’étage, qui pourra peut-être faire l’affaire s’il se retrouvait dans une telle situation. Il posa la main sur les délicates lèvres de la jeune femme, l’empêchant de dire quoi que ce soit de plus. Il approcha son visage de son oreille afin de lui chuchoter quelques douces paroles à son oreille. Il ne voulait pas lui faire peur. Elle devait seulement comprendre que crier ainsi n’était pas une très bonne idée si elle désirait que leur petit secret soit à l’abri. Elle s’habituera bientôt à être dorloter comme une princesse, jusqu’à en devenir une. Il fera en sorte qu’elle se sente extraordinaire, spéciale, comme jamais elle ne s’était sentie auparavant. Il lui servira tout ce qu’elle désirait sur un plateau d’argent. Non ! Mieux ! Un plateau d’or. Elle possèdera de belles parures, il la coiffera comme une reine et lui offrira les mets les plus délicieux, cuisinés avec passion et affection. Elle aimera bien vite cette vie de duchesse, il en était certain.

-« Ne crie pas comme ça, ma jolie. Ton prince charmant dort toujours. Pendant ce temps, je vais te faire une véritable beauté. Tu seras la plus belle à ses yeux. Les poupées te jalouseront tant tu attireras les regards avec ta si belle chevelure, ta peau de porcelaine et bientôt, tes magnifiques habits de princesse… »

Il retira doucement sa main de la bouche de la jeune fille, la laissant glisser sur sa peau. Anderson aimait le contact de sa peau envers la sienne. Elle était si douce, si délicate, si chaude. Il caressa tendrement sa joue, descendant sur sa nuque. Il songea à lui acheter un collier, lorsque les boutiques ouvriront leurs portes. Un collier de perle lui irait à merveille. À moins qu’il n’opte pour une chaine argentée ? Prenant un peu de recul, Anderson se pencha pour attraper des élastiques. Pour l’instant, il se contentera de lui faire un joli chignon dans les cheveux. Plus tard, il lui fera de jolies boucles. Il achètera un meilleur fer à frisé, comme ceux utilisés par les professionnels. Cependant, il n’eut pas l’occasion de commencer son œuvre et ne pourra probablement jamais y parvenir.

La porte de la chambre s’ouvrit et Will en émergea, sauta sauvagement sur lui. Il n’était pas inconscient, lui ? Ron aurait dut le tuer ! Au sol, légèrement assommé par le coup donné par Will, l’homme chercha son couteau à tâtons, bien décidé à s’en débarrasser. Il tenta de le repousser, reçu un autre coup et le repoussa. Il s’étira suffisamment afin d’attraper son couteau. Sans hésiter, il le planta dans le dos du rouquin, qui laissa échapper un cri de douleur, avant de terminer avec un deuxième coup à la poitrine. Le sang ne tarda à couler abondamment, tachant le couteau, les vêtements d’Anderson et, le parquet. Quelques gouttes carmines tachèrent son si jolie tapis et l’homme fut horrifier de voir une si belle pièce de sa maison de poupée être ainsi souillée. Il attrapa le corps de Will et le jeta plus loin, sur le plancher. Pour être certain que, cette fois, il n’allait pas se relever, l’homme planta la lame dans son cœur. Il aurait pu lui couper la tête, trancher les veines de son cou, mais il souhaitait éviter d’autres effusions de sang. Déjà, la tâche allait être longue, question de nettoyage. Et puis, il y avait son si beau tapis dont il devait s’occuper ! L’homme laissa le couteau à sa place, dans le corps du jeune homme, et s’agenouilla près du tapis. Les tâches étaient peu visibles, mais il devait les nettoyer rapidement avant qu’elles ne ruinent pour de bon cette si jolie décoration.
Allant se laver les mains dans la salle de bain, il revint avec une longue serviette blanche dont il se servit afin d'absorber le sang du mort, coulant sur son plancher, ainsi qu’un produit nettoyant qu’il appliqua immédiatement sur le tapis. Posant la bouteille au pied de la chaise, il se redressa avant d’observer Amy, horrifiée. Anderson posa ses mains sur ses frêles épaules et les massas légèrement. Elle était très tendue.


-« Ne t’en fait pas. Je m’occuperais de lui et quand j’aurais terminé il sera comme neuf. Pour l’instant, nous allons te faire belle. »

Ronald s’avança dans la pièce et récupéra une robe qu’il avait déposée sur le canapé, spécialement pour Amy. Il lui laissa admirer la beauté de cette robe couteuse, d’un joli ton violacé. Elle était longue, fendue sur le côté droit. Elle s’attachait simplement dans le cou, laissant ses épaules à découvert, son dos nu. Rien de mieux pour une si belle femme. Pendant quelques secondes, Ron songea que la robe sera probablement un peu grande, au niveau de la taille, pour une femme si maigre. Après quelques semaines de saine alimentation, elle entrera parfaitement dans le vêtement. Pour qu’elle puisse garder sa ligne, il songera à lui acheter une machine d’exercice.

-« Cette robe t’ira à merveille, Amy. J’ai de très jolies chaussures à talons qui iront à merveille. Tu chausses quelle pointure ? Non, laisse-moi deviner, je suis très fort dans ces choses-là. J’ai déjà tout prévu. »

Il posa la robe sur le canapé, au côté de cet homme inanimé, mort et conservé depuis quelques mois, qui semblait regarder la télévision éteinte. Ronald s’empara d’une paire d’escarpin et s’approcha d’Amy. Il s’agenouilla à ses côtés avant de lui retirer ses chaussettes, une à une. Il glissa l’une des chaussures dans son pied. Le noir lui allait également très bien. Il la chaussa de l’autre escarpin et observa le résultat. Ils étaient légèrement trop grands. Une demi pointure de moins ferait l’affaire. Anderson se leva, en soupirant. Il devait trouver une autre paire pouvant convenir à la jeune femme. L’homme se dirigea vers la chambre, là où une grande garde-robe pourra lui offrir les chaussures souhaitées. Il en avait un grand éventail et ne manquera pas de choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William McKellen
Modérateur
avatar

Messages : 1158
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 32
Localisation : Raccoon City

Fiche Tecnhique
Metier: Voyou
Age : 25 ans
Nationalité : Américain

MessageSujet: Re: Un "léger" problème [Rp privé Amy/Will] [Terminé]   Lun 24 Oct 2011 - 19:32

Le clone essaya d'assommer Ronald, visant la tête à plusieurs reprises. Mais il était tellement focalisé sur l'homme qu'il ne remarqua pas l'arme qu'il essayait d'attraper. Celui ci parvint à le repousser mais le double retrouva rapidement ses appuis, souhaitant revenir dans la bataille et la clore le plus rapidement possible. Cependant il n'en eut pas le temps, il sentit quelque chose lui transpercer le dos, lui arrachant un cri de douleur. Il n'était peut-être qu'un double mais il réagissait comme l'original et ressentait également la douleur, il était difficile voir impossible de les différencier. Un second coup porté au torse le tua, rendant son corps mou comme une poupée de chiffon.

William ouvrit soudainement les yeux. Les coups de couteau avaient terminé de le réveiller complétement. Il frissonna, le souvenir du coup de couteau qu'il avait reçu dans le métro lui revint en mémoire et il toucha machinalement l'emplacement de la cicatrice. Un violent mal de crane lui rappela que lui, contrairement à son clone, était bien en vie. Il devait rester concentré afin que le clone ne disparaisse pas et ainsi continuer de faire croire à sa mort. C'était une bonne diversion, jamais Ron ne s'attendrait à voir un second lui arriver. Le mutant se frotta la tête à l'endroit où il avait reçu le coup et constata qu'il saignait un peu. Mais ce n'était de loin pas le plus urgent. Il ne pouvait pas laisser Amy une seconde de plus avec ce malade. Qu'est-ce qu'il lui faisait d'ailleurs ? Il n'avait pas pris la peine de regarder plus que ça à cause du temps limité de la durée de vie de son clone. Il fallait qu'il se dépêche avant que ce fou ne se rende compte qu'il n'avait poignardé que du vent.

Will allait se lever lorsqu'il entendit des pas dans la direction de la chambre dans laquelle il se situait. Il se glissa rapidement hors du lit, se jetant limite à terre à côté du meuble pour ne pas être vu par quiconque entrerait. Quelques secondes après, il aperçu Ronald se diriger vers l'armoire, cherchant... des vêtements ? Il n'avait même pas pris la peine d'allumer la lumière, ce qui arrangeait bien le rouquin pour le coup. Il n'avait plus besoin de maintenir le clone et le fit disparaitre.


*Ce type vient d'me tuer... et il fait comme si de rien n'était... J'me disais bien que c'était trop beau pour être vrai...*

Cet homme était une menace, si William ne faisait rien, il les tuerait tous les deux. Ce salopard s'en était pris à Amy... Le sang de l'américain ne fit qu'un tour et il attrapa le couteau à sa ceinture avant d'avancer à pas de loups vers celui qui lui tournait le dos. Sans réfléchir davantage, il passa sa main libre devant le visage de l'homme, l'attirant contre lui avant de l'égorger d'un coup sec. Il le retourna aussitôt et le poignarda à plusieurs reprises afin de s'assurer que plus jamais il ne leur ferai de mal. Les projections de sang l'avaient sali et une bonne partie du liquide rouge le recouvrait ainsi que sa victime. Il regarda ses mains écarlates un instant, comme sonné. Il avait tué un homme... encore une fois. Il se sentait mal, il s'en voulait mais il savait qu'il avait fait le bon choix. Il rangea son arme et se précipita dans la pièce à côté pour libérer Amy. Elle n'était plus là où il l'avait vu la dernière fois via les yeux de son double. En la cherchant du regard, sentant la panique monter, il l'aperçu juste à côté de l'emplacement où se trouvait le corps de son clone auparavant. Elle était toujours attachée sur la chaise mais celle ci était renversée sur le sol comme si elle s'était jeté elle même au sol.

"Amy !!!" cria t-il en se précipitant vers elle, redressant la chaise

Il détacha rapidement ses liens puis la prit dans ses bras, la serrant fort contre lui.


"J'suis désolé d'pas être intervenu plus tôt Amy... Cet enfant d'salaud m'avait assommé... Il t'a pas fait d'mal ? Il t'en fera plus en tout cas, plus jamais... On va sortir d'ici et tout ça s'ra derrière nous. Ca va aller."

Car oui, mieux valait partir et vite. Le cri d'Amy un peu plus tôt était susceptible d'attirer les curieux et il valait mieux partir avant le matin. Il faisait encore nuit et leur sortie serait plus discrète à cette heure car il y aurait moins de témoins voire pas du tout. William la conserva dans ses bras encore un moment puis l'embrassa avant de se lever.

"J'vais me changer. Etre plein d'sang c'est pas super discret... J'fais vite et après on se tire." fit-il en se dirigeant vers la chambre

Il fouilla le corps de l'homme, prenant l'argent que contenait le porte feuille et le retourna afin de ne plus voir son visage. Il retira ensuite ses vêtements, les rangea dans le sac pour ne pas les laisser ici et enfila des vêtements propres. Il prit leurs affaires, se dirigea vers la salle de bain pour se nettoyer le visage et les mains puis rejoignit Amy. Elle avait l'air au plus mal mais Will n'en menait pas large non plus même si il ne le montrait pas. Il voulait être fort et guider rapidement l'italienne hors d'ici. Il aurait tout le temps d'aller mal plus tard.


"On file. On s'ra mieux partout sauf ici. J'ai repéré un lac pas loin... On devrait y aller pour s'rafraichir les idées." fit-il en lui prenant la main, se dirigeant vers la sortie.

_________________

Tu touches, tu payes ! (avec les dents >_<)

"Monseigneur William le Borgne de Philadelphie, Roi des Aveugles et Chevalier Servant de la Demoiselle Amylia"


Joue également:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tumbleweed.forumactif.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un "léger" problème [Rp privé Amy/Will] [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un "léger" problème [Rp privé Amy/Will] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» Un "léger" problème [Rp privé Amy/Will] [Terminé]
» Nouvelle déception [Rp privé Edge/Amy] (Terminé (avec suite ailleurs))
» Frère et soeur [privé : Ayou Haven ][Terminé]
» Les mailles brunies du Rohan - problème de traduction
» [problème] fraps et adobe ne marche pas ensemble, normal ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men : Sentinel Project :: Le Monde :: New-York :: Réseau Métropolitain-