X-Men : Sentinel Project

Entrez dans un univers où l'homme est à l'aube de son évolution ! Image 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une rencontre de rue. ( rp libre ) [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Emma Frost

avatar

Messages : 484
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 30
Localisation : Dans ta tête.

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age : 28 ans
Nationalité : Americaine

MessageSujet: Une rencontre de rue. ( rp libre ) [Terminé]   Mar 11 Oct 2011 - 18:07

Emma était énervée. Elle devait se rendre à New York pour une réunion avec les membres de frost compagnie afin de gérer le budget du semestre à venir, et voilà que Charles lui demandait de passer chercher un ouvrage pour lui à la bibliothèque. Ça ennuyait Emma, mais comment refuser ? Le professeur Xavier était fort occupé avec la rentrée des classes et sa mobilité réduite rendait ses déplacements hors de l'institut assez pénible. Elle avait donc accepté.

Se dirigeant d'un pas rapide vers la porte d'entrée de l'institut, le regard de la psionique se posa sur une étudiante, occupée à lire dans un coin du hall. Erika, encore seule...
Cela faisait bien un mois qu'Emma ne l'avait pas vu quitter l'école. Bien sur, elle savait qu'Erika ressentait une angoisse envers l’extérieur, sans en connaitre la cause, mais le coocooning était loin d'être une bonne solution pour affronter sa peur. Aujourd'hui était l'occasion de changer ça. Elle s'approche de la Russe.


- Bonjour Erika, tu tombes bien, j'aurais besoin que tu m'accompagnes en ville, j'ai une importante réunion et je souhaiterai que tu récupères quelque chose pour moi à la bibliothèque. Cela te fera du bien de sortir un peu, et puis, tu pourras refaire le plein de cigarettes.

Le dernier argument n'enchantait pas Emma, mais elle savait qu'il serait celui qui pousserait la jeune fille à la suivre. Ne laissant pas vraiment le temps à Erika de réfléchir à un refus, le professeur tourna les talons pour rejoindre le parking. Elle grimpa dans sa décapotable blanche au toit fermé et attendit que la porte passager se referme sur la russe pour démarrer, les conduisant jusqu'en ville. Le voyage ce fit en silence, Emma étant déjà plongée dans la réflexion de ses arguments pour la réunion à venir.

Elle déposa Erika a quelques rues de la bibliothèque, lui tendant un petit téléphone portable.

- Je te récupère ici lorsque j'ai fini, j'en ai pour quelques heures, je t'appellerai quand je quitterai le quartier des affaires. Si tu as le moindre soucis, mon numéro est en mémoire. Oh et soit gentille, évites les coups de fil abusifs, et surtout à l'étranger, la Russie ça coute cher à joindre.

Avec un petit sourire amusé, Emma claqua la portière de sa voiture une fois Erika sortie, la laissant sur le trottoir pour démarrer en trombe, elle était déjà en retard...
.

_________________

" Le monde entier nous regarde à présent,
nous ne devons être rien de moins que fabuleux. "
Emma Frost - Amy Grimm - Honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Une rencontre de rue. ( rp libre ) [Terminé]   Mer 12 Oct 2011 - 1:04

« We are all under the sun
Under the same sky
So why do I feel all alone ? »

Encore un jour où elle était seule. La solitude était une amie, sa meilleure amie, même. Elle partageait la majorité de ses moments avec elle, lorsqu’elle n’était pas en classe. Même dans une salle de cours, elle se sentait à part. Elle savait que les élèves, s’il ne la détestait pas, la craignait. C’était mieux ainsi. Même si elle souhaitait parfois obtenir une certaine compagnie, elle savait qu’il valait mieux qu’elle reste seule. Les cours étant recommencés, la jeune fille prenait le temps de s’appliquer sur ses travaux, y mettant des heures et des heures, parfois. Elle avait besoin d’occupation, de se changer les idées. Les fins de semaine, elle n’allait plus chez sa grand-mère, comme elle le faisait de temps à autre. Cette dernière avait commencé à fréquenter un vieil ami de son défunt mari et, depuis, les visites d’Erïka se faisaient rares. Elle n’aimait pas trop cet homme. Elle préférait travailler, c’était plus intéressant que de l’entendre râler sur son sale caractère. Toujours le nez plongé dans un livre, les écouteurs sur les oreilles, l’adolescente tentait d’apprendre de nouvelles langues. En main, un livre sur l’Allemand. Kurt lui avait donné la piqure pour cette langue. Elle avait donc acheté un bouquin sur cette langue, question d’apprendre la base. Il était bien loin d’être comme les petits guides pour touristes; c’était un véritable manuel avec lequel elle pouvait faire des exercices à chaque chapitre, afin d’être certaine d’avoir compris la matière. Pour une fois, la jeune fille avait quitté sa chambre afin de travailler sur ses exercices. Elle était dans le hall, adossée contre le mur, et lisait un petit texte bien simple dont elle devra se servir pour répondre à des questions. Si on la trouvait folle d’étudier pendant une journée de congé, cette dernière trouvait cela plus enrichissant que de s’écraser devant des séries télévisées inintéressantes.
Son sac en bandoulière, elle terminait de lire son texte et prévoyait, par la suite, de s’isoler dans le boisé, là où elle pourrait lire tranquillement. Cependant, elle ne s’attendait pas à ce que ses plans soient légèrement chamboulés. Une personne se planta devant elle. La jeune fille leva alors les yeux de son bouquin et aperçut une femme blonde portant une tenue d’un blanc éclatant. Il n’y avait qu’une seule femme pour se vêtir ainsi : Emma Frost.


-« Bonjour Erika, tu tombes bien, j'aurais besoin que tu m'accompagnes en ville, j'ai une importante réunion et je souhaiterai que tu récupères quelque chose pour moi à la bibliothèque. Cela te fera du bien de sortir un peu, et puis, tu pourras refaire le plein de cigarettes. »

Sans attendre de réponse, la femme s’éloigna, comme si la jeune fille avait déjà répondu par l’affirmative. Erïka n’était pas très chaude à l’idée de sortir hors de la zone de sécurité que lui offrait l’institut, mais elle accepta tout de même. En fait, elle ne semblait pas avoir d’autre choix. L’adolescente referma son livre et rattrapa rapidement la femme. Cette dernière avait pris place dans une voiture blanche, correspondant parfaitement à son style vestimentaire, s’opposant avec les vêtements sombres que portait la Russe. Erïka claqua violemment la portière avant de mettre sa ceinture de sécurité. Tout au long du chemin, elle ne fit que ranger son livre dans son sac, faire jouer une chanson sur son Ipod et l’écouter grâce à l’un des écouteurs dans son oreille, laissant l’autre pendre dans le vide, au cas où la femme souhaiterait lui parler. Cependant, ce ne fut pas le cas. Le voyage si fit silencieusement même si, par moment, Erïka avait envie de lui poser certaines questions. Elle les garderait pour le voyage du retour.
La voiture s’immobilisa à quelques rues de la bibliothèque. Erïka ouvrit la portière et posa les pieds sur l’asphalte, se redressant aussitôt, hors du véhicule. Avant de claquer la portière, la femme lui tendit un téléphone.


-« Je te récupère ici lorsque j'ai fini, j'en ai pour quelques heures, je t'appellerai quand je quitterai le quartier des affaires. Si tu as le moindre souci, mon numéro est en mémoire. Oh et soit gentille, évites les coups de fil abusifs, et surtout à l'étranger, la Russie ça coute cher à joindre. »

Erïka attrapa le téléphone et, encore une fois, avant qu’elle puisse dire quoi que ce soit, Emma claqua elle-même la portière et fila à toute vitesse sur la route, laissant l’adolescente sur une rue quelconque, où se trouvaient un petit restaurant, un parc et quelques résidences. Eh bien, elle était vraiment pressée aujourd’hui. L’adolescente se contenta de glisser le téléphone dans la poche de son jean et de glisser son deuxième écouteur dans son oreille gauche avant de marcher en direction d’un grand bâtiment aux baies vitrées. Elle aura le paquet en main en un rien de temps et, comme l’avait si bien dit Emma, la jeune fille aura l’occasion de s’acheter des cigarettes. Ces derniers temps, elle n’en fumait pas plus qu’une seule par jour, n’en aillant pratiquement plus. C’était bien sa seule et unique raison de sortir à l’extérieur, ainsi.

Une fois devant l’établissement, l’adolescente entra et se mit en file, à l’accueil, attendant patiemment son tour. Il y avait quatre personnes devant elle. Si la file avançait rapidement, le client juste devant elle semblait prendre tout son temps, ce qui la faisait bouillonner de l’intérieur. Aurait-elle le temps d’obtenir cette foutue commande avant le retour d’Emma ? Fermant les yeux l’espace de quelques secondes, elle fut heureuse de constater, en les ouvrant, que le client ramassait ses affaires et quittait le comptoir. Retirant l’un de ses écouteurs, baissant le son de la musique diffusée dans son oreille, l’adolescente s’adressa à la femme de l’autre côté du grand meuble de bois.


-« Je viens chercher une commande au nom de Charles Xavier. »

La jeune femme se rendit aussitôt vers un chariot contenant plusieurs livres et revint avec un gros bouquin. La femme lui tendit le livre et Erïka ne tarda pas à quitter la bibliothèque. Elle observa la couverture du livre, son contenu et vint à se demander ce que le professeur allait faire d’un ouvrage sur la psychologie. Il n’allait tout de même pas jouer le psychologue avec elle, non ? Certes, il avait beaucoup d’élèves à sa charge, mais l’adolescente était persuadée qu’elle devait être des rares étudiants qui auraient sérieusement besoin de voir un psychologue. Enfin, ce n’était pas la peine de se poser des questions. Erïka rangea le livre dans son sac et s’éloigna de la bibliothèque. Plus loin, il y avait une tabagie où elle pourrait y trouver des cigarettes. Malgré le fait qu’elle était mineure, elle était pratiquement persuadée que le vendeur lui vendrait tout de même ce qu’elle désirait. Ils ne pensent qu’à l’argent.

Une petite clochette sonna lorsqu’elle fit irruption dans la boutique. Il y avait quelques clients, mais sans plus. L’adolescente se dirigea au comptoir et demanda un gros emballage de cigarette. Tant qu’à payer pour de nombreux paquets, valait mieux les acheter en vrac, non ? Elle donna l’argent qu’elle dut au vendeur et glissa son achat dans son sac. Elle sortit son paquet, pratiquement vide, et attrapa une cigarette lorsqu’elle fut hors de l’établissement. Glissant la cigarette entre ses lèvres, elle sortit son briquet et s’éloignant, les deux écouteurs de son Ipod bien enfoncés dans ses oreilles. Il ne lui restait plus qu’à trouver quelque chose à faire afin de passer le temps.

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Grimm
Scénariste - Modératrice
avatar

Messages : 552
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 30

Fiche Tecnhique
Metier: Aucun
Age : 24 ans
Nationalité : Italienne

MessageSujet: Re: Une rencontre de rue. ( rp libre ) [Terminé]   Mer 12 Oct 2011 - 1:48

Amy remontait la rue d'un pas tranquille, le nez levé pour profiter des quelques rayons de soleils encore présents en ce mois d'octobre. Les mains dans les poches de sa veste, la sacoche se ballotant sur son flanc, elle allait rejoindre Will devant la bibliothèque.

L'italienne était d’excellente humeur. Le souvenir de la journée de la veille flottait dans son esprit, encrant un sourire indestructible sur les lèvres de la femme. Elle n'avait pas encore faim, elle était propre, ses cheveux dansant autour de ses épaules, et la nuit avait était une bénédiction de repos, pas tourmentée de cauchemars cette fois.

La seule chose qui la tourmentait, était la réaction qu'avait Will depuis l'incident du cafard. Au matin il s'était empressé de quitter l’hôtel prétextant qu'il avait une chose à faire et qu'il la retrouverait rapidement au lieu de rendez vous. Amy elle avait prit son temps, flânant au lit, avant de s'habiller et de rejoindre la rue. Si Edge semblait toujours étrange en revenant, elle l’interrogerait.

Pour l'heure la jeune fille avait envie d'une cigarette. Il y avait un buraliste non loin dans la rue, et elle savait que les gens avaient souvent pour habitude d'en griller une directement en sortant du magasin, après avoir acheté un paquet. Aujourd'hui Amy avait envie de compter sur la générosité des gens et non sur leurs détritus.

Arrivée devant la boutique elle posa son regard sur une petite blonde allumant une tige. N'était elle pas un peu jeune pour fumer ? Bah... Amy avait commencé peu après son arrivée sur le continent et cette jeune fille ne semblait pas plus jeune que l'age qu'avait Amy a cette époque là. De plus, la blonde semblait elle aussi étrangère. L'italienne espérait qu'elle comprenait l'anglais, et que leur situation commune serait un avantage dans le choix d’offrir ou non une clope de la jeune fille.

Remontant correctement le col de son pull, sortant les mains ses poches, masquant ses mitaines das ses longues manches, Amy se dirigea vers Erika, arborant son sourire le plus sympathique.


- Salut, excuse moi d'te d'mander ça, mais tu accepterais d'me filer une clope ? Ça fait des jours qu'j'en ai envie.
.

_________________
" S'il te plait, dessines moi un mouton. "



" Per favore, mi disegnare una pecora. "

♥️ Merci pour l'avatar mon Will ♥️
Mes autres persos : Emma Frost et Honey  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William McKellen
Modérateur
avatar

Messages : 1158
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 32
Localisation : Raccoon City

Fiche Tecnhique
Metier: Voyou
Age : 25 ans
Nationalité : Américain

MessageSujet: Re: Une rencontre de rue. ( rp libre ) [Terminé]   Mer 12 Oct 2011 - 11:45

William avait peu dormi. Les rayons du soleil avaient tiré le mutant de son sommeil et celui ci ne traina pas plus que nécessaire au lit. Amy semblait ne pas vouloir le quitter, elle, ce qu'il comprenait facilement. Le confort du matelas -aussi pourri soit-il- était un luxe auquel ils n'étaient pas habitués. Will n'avait cependant aucune envie d'y rester vautré, encore marqué par l'événement de la veille. Il fallait qu'il se change les idées.

Il se dirigea vers la salle de bain, se rinça le visage, enfila ses vêtements maintenant secs et sortit en donnant rendez vous à Amy à un point de la ville. Elle ne fit aucune remarque et il s'en félicita, persuadé qu'il n'avait malgré tout rien laissé paraitre. Une fois dehors, il laissa ses pas le guider et marcha sans vraiment de but. Il croisa plusieurs personnes sans vraiment leur prêter attention, ce qui était réciproque. A force de marcher sans faire attention où il allait, il se retrouva coincé dans un cul de sac au fond d'une ruelle. Il soupira et se retourna pour partir en sens inverse lorsqu'il remarqua deux personnes plantées là, non loin de lui, qui bouchaient la sortie. Elles le regardaient d'un air intéressé et plutôt malveillant. Ces deux types l'avaient suivi ? Si oui, depuis combien de temps ? En les détaillant, Will remarqua que leurs têtes ne lui étaient pas inconnues mais sans pouvoir mettre de nom dessus.


"Alors, t'as fait fortune ? Une nuit à l'hôtel, le luxe ! Tu partagerais bien avec tes potes non ?" fit l'un d'eux en s'approchant

Ses potes... il n'en avait jamais vraiment eu, surtout dans la rue. La seule personne proche de lui était Amy. Il s'était déjà battu contre ses deux idiots, il y a longtemps, au tout début de sa vie de rue. Et ils l'avaient bien tabassé, encore non expérimenté dans le combat. Cette fois, les choses étaient différentes. Will savait et aimait se battre et il était de mauvaise humeur.

Sans prendre la peine de répondre, il avança rapidement jusqu'à eux pour leur faire regretter d'être venus lui prendre la tête. Déjà violent dans sa façon de se battre en temps normal, le mutant l'était davantage cette fois ci. Il semblait évacuer toute sa tension en se défoulant sur eux. Il dominait facilement le combat mais son manque de sommeil se fit sentir et il ne put esquiver un coup qui lui éclata la lèvre. S'essuyant d'un revers de la main, il tabassa de plus belle celui qu'il venait de mettre à terre.

Une fois ses adversaires en train de gémir au sol, il leur administra un coup de pied vengeur puis leur cracha dessus un peu de sang provenant de sa blessure à la lèvre. Étrangement, il se sentait maintenant détendu et il les abandonna là, au fond de la ruelle avant de prendre le chemin du point de rendez vous, espérant qu'il n'avait pas perdu trop de temps.

Il avança d'un pas rapide, regardant de temps à autre si ses opposants ne le suivaient pas de nouveau pour se venger, si jamais ils s'étaient relevés. Ne regardant pas devant lui, il percuta quelque chose et se retourna vivement vers la personne bousculée.


"'Tain tu peux pas faire attention où tu vas bordel !?" grogna t-il plus pour lui même, encore un peu à cran

C'était une adolescente aux cheveux blonds, une cigarette à la bouche. Il l'examina en détail comme il le faisait pour chaque personne croisée. Elle ne venait clairement pas de la rue et était plutôt mignonne. Puis Will remarqua Amy proche de celle qu'il venait de percuter. Lui voulait-elle quelque chose ? Avait-il fait foirer quelque chose en l'interrompant ? Dans le doute, il fit un sourire désolé.


"Hem... pardon. J't'ai pas fait mal au moins ?" s'excusa t-il
.

_________________

Tu touches, tu payes ! (avec les dents >_<)

"Monseigneur William le Borgne de Philadelphie, Roi des Aveugles et Chevalier Servant de la Demoiselle Amylia"


Joue également:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tumbleweed.forumactif.org/
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Une rencontre de rue. ( rp libre ) [Terminé]   Mer 12 Oct 2011 - 16:58

Erïka alluma doucement sa cigarette et poussa un court soupir de soulagement. Elle pourra rester enfermée dans l’institut pour quelques semaines avant d’avoir besoin de refaire le plein de cigarette. Pourquoi ne pas faire un tour chez sa grand-mère, la prochaine fois ? La jeune fille ne désirait plus se promener en ville comme avant, ne s’y sentant plus en sécurité. Elle se privait d’une partie de sa liberté à rester ainsi cloitrée à l’institut. C’était tout simplement idiot de sa part, mais elle ne pouvait se résigner à mettre les pieds hors de son abri, là où il n’y avait rien pour elle. Des livres, des cigarettes, pour quelle autre raison irait-elle en ville ? Visiter sa grand-mère ? Passer dire bonjour à Duncan ? Décidément, cette situation ne faisait que l’oppresser, la ronger de l’intérieur. Elle devait y remédier et savait parfaitement comment. Cependant, oserait-elle raconter son histoire à des enquêteurs, des membres des forces de l’ordre, qui ne croiront probablement pas aux histoires hallucinantes d’une adolescente dérangée ? Mauvaise idée. Elle se répétait les mêmes mots à chaque fois.

La jeune fille ne savait quelle direction emprunter. Elle avait terminé ses courses et Emma ne l’appellera probablement pas avant une bonne heure, ce qui lui laissait trop de temps libre dans la ville. Pourquoi ne pas retourner trainer à la bibliothèque ? Non, elle ne pourra pas écouter sa musique en paix. Alors, elle n’avait qu’à trouver une librairie. Il y en avait une, pas très loin. Cependant, avant qu’elle ait pu faire un seul pas, une jeune femme l’aborda. Elle était légèrement plus âgée qu’elle. Son visage délicat, ses lèvres s’étirant en un magnifique sourire, sa chevelure de jais tombant gracieusement sur ses épaules; elle était très jolie. Erïka retira l’un de ses écouteurs pour entendre la question de la demoiselle.


-« Salut, excuse-moi d'te d'mander ça, mais tu accepterais d'me filer une clope ? Ça fait des jours qu'j'en ai envie. »

En quel honneur Erïka partagerait ses cigarettes ? Elle n’allait pas en donner à chaque fois que quelqu’un lui en demandait ! L’adolescente s’apprêtait à lui répondre, avec toute la gentillesse dont elle pouvait faire preuve, mais c’est ce moment que choisit un pauvre idiot pour lui foncer dedans. Sur le coup, le cœur d’Erïka ne fit qu’un tour et elle se retourna vivement. Ce n’était qu’un jeune homme borgne… Rien de bien grave. Enfin, il ne fallait surtout pas se fier aux apparences.

-"'Tain tu peux pas faire attention où tu vas bordel !?"

Il l’accusait de l’avoir bousculé ! Oubliant totalement la jeune femme, l’adolescente toisa l’homme, des couteaux dans les yeux. Elle n’allait pas se laisser faire comme ça ! Si, depuis le dernier mois, Erïka avait minimisé les altercations à l’institut en se forçant à ignorer les autres étudiants et retenir ses paroles envenimées, le fait qu’elle soit au beau milieu de la rue changeait les choses. Déjà, elle n’avait pas de professeur qui lui tomberait dessus aussitôt qu’elle aura posé un geste quelconque. Cependant, avant qu’elle ne réagisse, l’homme s’excusa aussitôt, ce qu’elle trouva étrange.

-"Hem... pardon. J't'ai pas fait mal au moins ?"

Erïka ignora royalement ses excuses, dont elle n’en avait rien à faire. Elle se contenta de se diriger vers la librairie, comme elle l’avait décidé, quelques instants plus tôt. Poussant violemment d’une main l’homme qui l’avait bousculé afin de pouvoir passer, elle oublia la présence de la femme et sa demande. Ne pouvait-elle pas avoir la paix, aujourd’hui ?


-« Dégage, connard ! »

Avec sa politesse habituelle, elle avait répliqué d’un ton sec. Il n’avait qu’à pas lui crier dessus. Le manque de respect, elle le combattait par le manque de respect. Pour ce genre de chose, elle était très douée. Être violente, grossière, vulgaire, tout pour déplaire aux autres. Pas étonnant que la majorité des gens finissaient par la mettre de côté et l’ignorer. Elle aimait travailler en solitaire et laissait les autres fraterniser entre eux. Elle n’avait pas besoin d’être entourée d’amis en permanence même si, parfois, elle ne serait pas contre une présence rassurante à ses côtés, à qui elle pourrait parler de ses angoisses, ses cauchemars, espérant obtenir un peu de chaleur humaine et de réconfort. Elle avait envie de voir son frère. Elle n’avait pas besoin d’amis. Seulement d’Alexïs. Il était une personne importante à ses yeux, celle qui pouvait la comprendre plus que quiconque. Reconnaitrait-il cette enfant rieuse qui aimait bien s’amuser et jouer de mauvais tours à travers l’adolescente rebelle et violente qu’elle était devenue ? Si elle devait perdre son frère, elle serait réellement au bord du gouffre…
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Grimm
Scénariste - Modératrice
avatar

Messages : 552
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 30

Fiche Tecnhique
Metier: Aucun
Age : 24 ans
Nationalité : Italienne

MessageSujet: Re: Une rencontre de rue. ( rp libre ) [Terminé]   Mer 12 Oct 2011 - 17:30

Amy n'avait pas vu Will arriver, aussi fut elle surprise d'entendre la voix de son ami s’énerver auprès de celle qu'il avait lui même bousculé. Décidément il n'était pas d'humeur aujourd'hui.
La mutante allait ouvrir la bouche pour prendre la défense de la Russe, trouvant le commentaire de Edge un peu déplacé au vu des événements, cependant celui ci présenta de lui même ses excuses, il n'y avait rien a ajouter.


- Heu...

Commença-t-elle pour alpaguer l'attention de la blonde, n'ayant toujours pas eu de réponse à sa demande. Cependant celle ci ne l'écoutait pas, elle était tournée vers Will et semblait furieuse, prête à lui en coller une même. D'accord il l'avait bousculé, mais c'était involontaire, et oui il n'avait pas était très sympa, mais il s'était excusé. Si Amy s'était mise dans un tel état a chaque bousculade, et sans excuses de surcroit, elle serait déjà morte de nervosité aiguë. Hors la russe elle, était belle et bien furax, ce qui se confirma par les mots qu'elle lâcha.

-« Dégage, connard ! »

Connard ? Connard ??! Pour qui se prenait elle cette petite pétasse ?

- Hé cagna pour qui tu t'prends ? Il s'est excusé ! On t'as pas appris la politesse dans l'trou d'bourges d’où tu sors ?!

En colère, Amy s'approcha de Will pour lui prendre la main, comme une grande sœur protectrice, comme si il avait besoin de ça... mais le geste était instinctif.
.



_________________
" S'il te plait, dessines moi un mouton. "



" Per favore, mi disegnare una pecora. "

♥️ Merci pour l'avatar mon Will ♥️
Mes autres persos : Emma Frost et Honey  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William McKellen
Modérateur
avatar

Messages : 1158
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 32
Localisation : Raccoon City

Fiche Tecnhique
Metier: Voyou
Age : 25 ans
Nationalité : Américain

MessageSujet: Re: Une rencontre de rue. ( rp libre ) [Terminé]   Mer 12 Oct 2011 - 18:07

William s'en voulait de s'être emporté aussi vite, les nerfs encore à fleur de peau. Il s'attendait à ce que la blonde le pardonne mais il se prit ses excuses en pleine face, se faisant insulter de surcroit. Certes, il l'avait cherché mais c'était excusé. Elle le poussa et s'éloigna sous l'air halluciné du mutant. Amy le rejoint, lui prenant la main tandis qu'elle interpelait la russe. Visiblement, elle ne la connaissait pas mais Will gardait cette impression qu'il avait fait foirer quelque chose. Pourquoi Amy s'était-elle approchée de cette fille ? Pour la voler ? Lui demander quelque chose ?

L'américain poussa un léger soupir. Il avait été assez désagréable depuis hier soir et voulait calmer le jeu. Les gens n'avaient pas à pâtir de sa mauvaise humeur. Rectification : Amy n'avait pas à pâtir de sa mauvaise humeur. Il ne souhaitait donc pas que la situation dégénère et que ce soit au tour de l'italienne de se faire insulter.


"C'est rien ma belle. C'est ma faute, elle a pas tort." fit-il à Amy, lentva leurs mains jointes pour embrasser la main de la brune dans le but de l'apaiser

Il regarda rapidement la fille qui s'éloignait. Elle avait un simple sac mais qui semblait bien rempli. Intéressant. Cette fois, ce fut à son tour d'interpeler la blonde, mais plus amicalement que son amie.


"Hé, chuis désolé ! J't'avais pas vu, j'regardai ailleurs ! Pour m'faire pardonner et t'prouver qu'les habitants des rues sont pas si mal éduqués qu'ça, j't'offre un café ! On s'ra mieux au chaud tous les trois qu'dehors à s'insulter, non ?"

Il avait juste assez pour trois cafés. L'argent était prévu pour le repas du soir mais tant pis. Avec un peu de chance, ils obtiendraient bientôt plus. Soit par amitié avec la blonde soit en lui prenant carrément ses affaires. Des solutions, il y en avait toujours et Will n'en manquait pas. L'inconnue n'arborait pas un air des plus sympathique mais c'était sans doute du à la collision et aux propos du mutant. Le meilleur moyen de le savoir restait de tenter le coup. Il s'essuya la lèvre sur laquelle coulait du sang et lui fit un sourire pour l'encourager à accepter son offre.
.

_________________

Tu touches, tu payes ! (avec les dents >_<)

"Monseigneur William le Borgne de Philadelphie, Roi des Aveugles et Chevalier Servant de la Demoiselle Amylia"


Joue également:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tumbleweed.forumactif.org/
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Une rencontre de rue. ( rp libre ) [Terminé]   Jeu 13 Oct 2011 - 0:27

Erïka provoquait les gens. Elle était probablement trop directe et manquait de politesse dans ses paroles envenimées. D’ailleurs, il semblerait bien que la gentille demoiselle qui lui avait si aimablement demandé une cigarette ait décidé de retourner sa veste de bord et de passer de courtoise à impolie. Elle ne semblait pas avoir apprécié les paroles de la Russe envers l’homme, ce qui était tout à fait compréhensif. L’adolescente devina bien assez rapidement qu’ils se connaissaient tous les deux. Ils avaient même l’air d’être un couple. Comme c’était mignon…

- Hé cagna pour qui tu t'prends ? Il s'est excusé ! On t'as pas appris la politesse dans l'trou d'bourges d'où tu sors ?!

La Russe n’était pas certaine d’avoir totalement compris ce que venait de dire la femme, mais elle s’en fichait bien. Elle avait assimilé l’essentiel. Un rictus déforma ses lèvres rosées, mais elle ne répliqua pas. Elle ne devait pas envenimer la situation. Cela faisait à peine quelques semaines qu’elle ne se baladait plus avec des pansements sur son nez cassé. Ce n’était guère le moment de se faire de nouveau démolir. L’adolescente ferma les yeux et respira profondément, s’arrêtant à une intersection. Elle devait les ignorer. De toute manière, ce n’était que de pauvres inconnus dans la rue, ils n’en valaient pas la peine. Erïka allait bientôt les oublier. Enfin, c’était ce qu’elle croyait.
Le jeune homme qui l’avait bousculé s’approcha d’elle, le sourire aux lèvres, comme s’il avait retrouvé sa bonne humeur. Il était dérangé ou quoi ? À moins qu’il n’ait une idée derrière la tête ? Quoi qu’il en soit, Erïka restait méfiante. Gardant son sac en bandoulière, elle referma son poing sur la ganse du sac, attrapant sa cigarette entre l’index et le majeur de sa main valide. Laissant un nuage grisâtre s’évader de ses lèvres entrouvertes, elle écouta la proposition du jeune homme.


-"Hé, chuis désolé ! J't'avais pas vu, j'regardai ailleurs ! Pour m'faire pardonner et t'prouver qu'les habitants des rues sont pas si mal éduqués qu'ça, j't'offre un café ! On s'ra mieux au chaud tous les trois qu'dehors à s'insulter, non ?"

-« Donne-moi une bonne raison d’accepter de te suivre. C’est une arnaque dans le but de me subtiliser mes cigarettes, peut-être ? »

Le regard d’Erïka dériva, par-dessus l’épaule du jeune homme. Elle voyait des gens, elle voyait des hommes, elle avait peur. Hallucinait-elle ? Elle ne pouvait pas les croiser n’importe où, ce n’était pas possible ! Et… si c’était le cas ? Comment faisaient-ils pour la suivre à la trace et faire en sorte de la croiser sans arrêt ? Elle devait peut-être accepter la proposition de l’homme, question de pouvoir entrer dans un café, le temps qu’Emma revienne la chercher ? C’était ça où elle pouvait risquer de perdre la vie, de quelque manière que ce soit. Erïka soupira en replongeant ses iris dans l’œil valide du jeune homme à la chevelure flamboyante.

-« J’accepte ta proposition, mais je te conseille de faire gaffe, car tu pourrais le regretter. »


Elle avait dit cela sur le ton le plus neutre possible, comme si c’était une banalité. Glissant de nouveau la cigarette entre ses lèvres, elle profita longuement de ce poison, attendant impatiemment que l’homme lui indique un petit café pas très loin. Il y en avait un a côté de la bibliothèque et elle se souvint d’en avoir croisé un lorsque Emma l’avait carrément chassée de la voiture avant de démarrer en trombe. Quoi qu’il en soit, plus vite elle dégageait, plus vite elle cesserait d’angoisser en fixant subtilement les deux hommes de l’autre côté de la rue.

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Grimm
Scénariste - Modératrice
avatar

Messages : 552
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 30

Fiche Tecnhique
Metier: Aucun
Age : 24 ans
Nationalité : Italienne

MessageSujet: Re: Une rencontre de rue. ( rp libre ) [Terminé]   Jeu 13 Oct 2011 - 1:28

Amy regardait la blonde s'éloigner, furieuse.

* Bon débarras, pétasse*

Puis elle vit Will se lancer à la poursuite de la Russe. Qu'est ce qu'il fabriquait ? Intriguée elle lui emboita le pas. Lorsqu'il proposa un café à l’adolescente, l’italienne manqua de s'étouffer avec sa propre salive. Était il sérieux ? Cette garce l'insultait et lui, il l'invitait à siroter quelque chose ? Elle ne lui avait même filé de cigarette ! Pire, elle la narguait en tirant sur la sienne, recrachant une fumée dont l'odeur donnait envie à Amy.

Quand elle entendit la blonde accepter de suivre son meilleur ami, le sang d'Amy ne fit qu'un tour. C'était quoi ce délire ? Will avait il un faible pour les pâlichonne aux cheveux pisse ? Peut être devait elle se retirer et les laisser seuls ? Un nouveau regard à Erika, elle était jolie la morue, bien qu'un peu jeune. Bon, peut-être n'était il pas judicieux de les laisser seuls en fait...

La mutante aux cheveux noir s'avança pour rejoindre le duo, le visage fermé, la moue boudeuse.


- Bon on y va à s'café ? Lâcha-t-elle, ronchonne.
.

_________________
" S'il te plait, dessines moi un mouton. "



" Per favore, mi disegnare una pecora. "

♥️ Merci pour l'avatar mon Will ♥️
Mes autres persos : Emma Frost et Honey  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William McKellen
Modérateur
avatar

Messages : 1158
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 32
Localisation : Raccoon City

Fiche Tecnhique
Metier: Voyou
Age : 25 ans
Nationalité : Américain

MessageSujet: Re: Une rencontre de rue. ( rp libre ) [Terminé]   Jeu 13 Oct 2011 - 15:44

La blonde semblait plus que récalcitrante à accepter l’offre de William, le soupçonnant d’une quelconque envie de lui subtiliser ses clopes. Au moins maintenant il savait ce qu’elle transportait, au moins en partie. Il en déduisit qu’il ne devait pas y avoir qu’un paquet et qu’Amy avait dû lui en demander une. Sinon elle n’aurait pas réagi ainsi. La russe n’avait pas tout à fait tort cependant. Son paquetage l’intéressait mais ce n’était pas son intention première. Tout ce qui avait un tant soit peu de valeur attirait la curiosité du mutant, y voyant là un moyen de marchander l’objet contre de l’argent. Contrairement à Amy, il ne fumait pas mais il pouvait prendre les cigarettes pour les lui donner ou encore en vendre une partie. Cependant, il n’en fit rien et secoua la tête. Il allait répondre qu’il s’en fichait mais leur interlocutrice accepta finalement la proposition. Elle semblait vraiment sur la défensive. Rien d’étonnant au final, vu leur rencontre.

‘’Cool ! Y a un café juste là un peu plus loin.’’ Répondit-il en pointant du doigt l’endroit en question

Amy les rejoignit mais elle avait l’air contrariée. Sans doute n’appréciait-elle pas qu’il dépense le peu qu’il leur restait pour offrir un café à une inconnue. William se disait que peut-être en se faisant des amis, leur situation s’arrangerait. Même si c’était plutôt mal parti vu l’attitude de la blonde. Il ne baissa cependant pas les bras et se dirigea vers le café, leur faisant signe de le suivre.

Ils pénétrèrent dans l’établissement et Will alla s’asseoir à une table dans un coin. Il profita qu’Amy soit près de lui pour se pencher à son oreille, chuchotant.


‘’Ca va ? T’fais une drôle de tête.’’

Il se redressa ensuite et se tourna vers leur invitée.

‘’Un café simple, ça t’ira ? Enfin si tu veux un supplément, ça peut s’faire. Au fait, moi c’est Will et elle Amy.’’

Il se priverait si tel était le cas, tant pis. Après tout, il avait l’habitude des privations. Il se leva juste après la réponse de leur invitée pour se diriger vers le comptoir afin de passer commande, patientant pour ne pas avoir à faire d’allers-retours inutiles, les laissant seules un moment. Il tourna la tête vers elle, les observant. Amy ne s’était jamais vraiment fait d’amis à part lui ici et il vit l’opportunité que cela arrive en la personne de l’inconnue. C’était plutôt mal parti mais ça ne faisait que commencer.

.

_________________

Tu touches, tu payes ! (avec les dents >_<)

"Monseigneur William le Borgne de Philadelphie, Roi des Aveugles et Chevalier Servant de la Demoiselle Amylia"


Joue également:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tumbleweed.forumactif.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une rencontre de rue. ( rp libre ) [Terminé]   Jeu 13 Oct 2011 - 16:44

Il était assis dans ce salon de thé quelque part dedans, se tenait Eric Lensherr dans une tenue normale tellement normale qu'il passait quasi inaperçu. Il prenait son petit thé en lisant le journal, tout ce qu'il y avait de plus banal. sauf que bien sûr il n'était pas normal, il s'agissait d'un mutant et pas n'importe lequel, on disait qu'il était à la tête d'une Confrérie, une Confrérie de mutants qui plus est, des gens anormaux comme diraient les humains. Eux, se disent Homo Superior ou mutants.
Enfin là n'était pas la question. Il était assis tranquillement en lisant son journal quand un petit groupe de trois personnes entra dans le café, il en reconnut une particulièrement pour l'avoir croisé alors que Charles son grand ami était venu pour la libérer, il se permit une réflexion audible par la demoiselle en question.


Quand je pense que j'avais proposé de venir boire le thé et qu'on avait refusé ma demande.

.
Revenir en haut Aller en bas
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Une rencontre de rue. ( rp libre ) [Terminé]   Ven 14 Oct 2011 - 7:36

“Under the sun
Under the same sky
We don´t need to be on our own”

Erïka se laissa guider par l’inconnu. Elle regardait parfois, et avec discrétion, derrière son épaule pour être certaine de ne pas être suivie. Les deux hommes qu’elle soupçonnait de la rechercher montèrent dans un bus qui ne tarda pas à démarrer. Elle s’était fait une frayeur inutile. Cependant, comment pouvait-elle différencier les gens qui lui voulaient du mal de ceux qui essayaient tout simplement d’être gentils à son égard ? Elle était toujours sur la défensive, sur ses gardes, restant alerte et ne se laissant pas embobiner par le premier venu. Elle était ainsi depuis son retour à New-York et n’y pouvait rien. Elle n’était pas comme son frère qui semblait avoir repris une vie des plus normales, rencontrant des gens, créant des liens d’amitié malgré les cicatrices du passé. Cependant, il n’avait pas de don, comme elle. Il ne pouvait savoir que bien des gens dans son entourage mentaient ouvertement, sans que personne ne se doute de quoi que ce soit. Cette faculté dont elle avait été dotée n’avait fait que l’entrainer encore plus profondément dans les abysses de la solitude. Elle ne pouvait s’en sortir si facilement. La jeune fille se demanda s’il avait un pouvoir. Après tout, leur père était peut-être un mutant et la génétique fit en sorte que sa progéniture profite de pouvoirs surhumains ? Ce n’était pas le moment de penser à ça. Cessant de regarder autour d’elle, à chaque petit recoin qu’ils dépassaient, chaque petite rue, chaque personne la frôlant, l’adolescente aspira une dernière bouffée de sa cigarette avant de la jeter au sol. Elle devenait paranoïaque à voir des maniaques partout. Une tasse de thé lui ferait du bien.

La jeune fille entra dans le café et suivit le petite couple, enfin, ce qu’elle croyait être un couple, vers une table située au fond de la salle. Près de la fenêtre, Erïka avait tout le loisir d’observer ce qui se passait à l’extérieur de l’établissement. Elle pouvait voir des passants marchant tranquillement sur le trottoir, facilement dépassés par les vélos qui se faisaient nombreux en cette belle journée. S’installant seule d’un côté de la table, elle fit attention à garder son sac en bandoulière, le posant sur ses jambes. Elle devait rester prudente. La jeune femme prit place en face d’elle, laissant son copain s’occuper des breuvages. Décidément, elle ne semblait pas très sympathique. Erïka ne serait pas étonnée que la seule raison de cet air boudeur sur son visage soit due à sa présence au sein du duo. Une fois qu’elle aura bu son thé, la mutante aura tôt fait de déguerpir pour se réfugier dans une librairie, ce qui redonnera probablement le sourire à la jeune femme.


-‘’Un café simple, ça t’ira ? Enfin si tu veux un supplément, ça peut s’faire. Au fait, moi c’est Will et elle Amy.’’

-« Je préférais une tasse de thé vert. »

Elle avait répondu d’une voix calme, posée, presque sympathique et le jeune homme s’éloigna aussitôt. En plus de coûter moins cher que ces cafés de toutes sortes que les New-Yorkais buvaient jour après jour, le thé l’apaisait. Certains diront que ce n’était que de l’eau chaude avec un goût quelconque et l’adolescente consentirait au fait que c’était le cas. Cependant, cette boisson chaude lui réchauffait la gorge et le léger goût provenant des feuilles de thé lui titillait légèrement les papilles. Elle se sentait plus sereine lorsqu’elle buvait un bon thé, le dégustant, gorgée après gorgée. Le café, quant à lui, ne ferait que lui offrir la terrible envie de se défouler, de sentir un trop plein d’énergie envahir son corps, sans que celui-ci ne sache comment la dépenser. Habituellement, lorsqu’elle dépensait son énergie, c’était lors de bagarres inutiles provoquées par certaines têtes fortes de l’institut, cherchant à passer le temps en la mettant en rogne. Pour une fois, elle pouvait bien se priver de combat.

-« Quand je pense que j'avais proposé de venir boire le thé et qu'on avait refusé ma demande. »

La voix d’un homme parvint aux oreilles d’Erïka, qui ne tarda pas à tourner la tête pour en découvrir sa provenance. Un homme, bien installé à une table voisine, lisait le journal tout en buvant le contenu de sa tasse. Erïka le reconnut sans trop de mal : il se nommait Éric et connaissait bien ce cher Pyro ainsi que la petite garce que la Russe détestait tant. Elle ne pouvait oublier cet homme qui avait insinué qu’elle était un vrai danger public. L’adolescente l’observa un court instant avant de répliquer, ne pouvant pas s’en empêcher.

-« J’ai mieux à faire que de prendre le thé avec un vieillard sénile. D’ailleurs, il semblerait bien que tu ais laissé tes chiens de poches à la maison... »

La mutante détourna la tête et posa son regard ailleurs. Ses prunelles croisèrent celles de la jeune femme devant elle. Erïka la fixa une fraction de seconde. Elle était bien jolie, mais sans plus. C’était une personne tout à fait banale, enfin, physiquement, à ses yeux. Elle se demandait ce qui se cachait derrière cet air ronchon. Apparemment, ils étaient de la rue, tous les deux. Enfin, si elle en croyait les paroles de Will. Pourtant, cela ne semblait guère être le cas. C’était pourquoi Erïka ne s’arrêtait pratiquement jamais aux apparences. Elle décida d’ouvrir la conversation à sa manière, provoquant légèrement Amy, alors que ce n’était pas totalement son but. Cependant, elle n’y pouvait rien si la présence d’Éric et son court échange avec lui la rendait un peu irritable.

-« Tu fais cette tête parce que ton copain m’a invité à me joindre à vous ou quoi ? T’as peur que je te le vole, peut-être ? » Fit-elle alors qu’un mince sourire narquois étirait ses lèvres.

Elle n’avait pas l’intention de draguer qui que ce soit. Elle désirait boire son thé et partir en espérant pouvoir rentrer à l’institut d’ici la prochaine heure. C’était peut-être trop espérer, mais l’adolescente ne perdait pas espoir d’entendre finalement le téléphone sonner dans sa poche et de reconnaitre la voix d’Emma Frost à l’autre bout du fil. Pour l’instant, elle était assise en face de deux sans-abris, à une table avoisinant celle d’un vieux mutant connaissant bien son professeur et priant pour ne pas risquer de perdre la vie dans les heures à venir. Chouette situation.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Grimm
Scénariste - Modératrice
avatar

Messages : 552
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 30

Fiche Tecnhique
Metier: Aucun
Age : 24 ans
Nationalité : Italienne

MessageSujet: Re: Une rencontre de rue. ( rp libre ) [Terminé]   Ven 14 Oct 2011 - 10:33

Amy avait suivi en silence, pénétrant dans le petit café, jetant de fréquents regards discrets à Erika. Elle n'avait toujours pas compris ce qui avait poussé son meilleur ami à inviter l'adolescente, à la répartie aussi coupante que la dague à sa ceinture, à venir boire avec eux. Il devait avoir ses raisons, et puisqu'il semblait prêt à être sympathique avec cette jeune blonde, alors elle ferait un effort pour faire de même. C'est pourquoi, lorsqu'elle vit Erika lancer sa cigarette qu'à demi consommée avant d'entrer dans l'établissement, alors qu'elle n'avait même pas accepté d'en offrir une à l'italienne, Amy ne fit aucun commentaire, se contentant de frémir.

La mutante brune alla s'installer en face de la blonde. Elle n'avait pas fait son habituelle inspection visuelle des lieux, trop ronchonne qu'elle était. Lorsque Will lui demanda si tout allait bien, elle se contenta d'opiner. Qu'aurait elle pu répondre ? Elle ne comprenait pas elle même la raison de son agacement.

La jeune femme commanda un thé, avait elle compris la situation ? Souhaitait elle qu'ils économisent ? Ou bien était ce là une façon de se démarquer en commandant un met plus raffiné, et plus délicat ? Dans le doute, Amy préféra penser qu'ils avaient affaire à quelqu'un de soucieux des autres plutôt qu'à une poupée délicate et capricieuse.

Soudain une voix s'éleva, à leur intention semblait il... Non, à celle d'Erika seulement. C'était un papy entrain de boire un thé dans son coin. Depuis quand les vieux invitaient ils les jeunes adolescentes à boire un thé ? Amy comprenait bien que la Russe avait refusé, et s’apprêtait à envoyer promener l'importun lorsque Erika s'en chargea comme une grande. Cela fit sourire Amy qui trouva, l'espace d'un instant, une brève sympathie pour l'étudiante. Sympathie qui s’envola aussitôt que la Russe s'adressa à nouveau à elle, faisant disparaitre le sourire des lèvres de l'Italienne.


- Hein ? Quoi ? Tu parles de Will ? C'est pas mon copain, c'est mon meilleur ami et mon part'naire. Donc pas d'risque de vol, en plus t'es carrément pas son genre.

Les joues d'Amy s'étaient empourprées à la remarque, mais elle ne l'avait même pas remarqué, répondant trop rapidement et trop sur la défensive pour que ce soit anodin, bien sûr, là non plus elle ne l'avait pas remarqué. Dans sa phrase, aucuns mensonge. Non ils n'étaient pas un couple, oui il était pour elle ce qu'elle avait dit, quant au genre de Will elle ne le connaissait pas, donc ne pouvait mentir là dessus. Elle avait juste dit cela instinctivement, par précaution sans doute, ignorant elle même la raison d'un tel commentaire...

.

_________________
" S'il te plait, dessines moi un mouton. "



" Per favore, mi disegnare una pecora. "

♥️ Merci pour l'avatar mon Will ♥️
Mes autres persos : Emma Frost et Honey  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William McKellen
Modérateur
avatar

Messages : 1158
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 32
Localisation : Raccoon City

Fiche Tecnhique
Metier: Voyou
Age : 25 ans
Nationalité : Américain

MessageSujet: Re: Une rencontre de rue. ( rp libre ) [Terminé]   Ven 14 Oct 2011 - 12:40

La russe préféra un thé à un café, ce qui arrangea bien William sur le coup. Il n'avait pas l'habitude de boire du thé et trouvait le café bien plus avantageux à son goût. En plus de le réchauffer, il lui procurait l'énergie nécessaire pour tenir la journée. Et par ces temps frileux, ce n'était pas du luxe. Soit la blonde était bon chic bon genre, soit elle préférait ne pas abuser de leur argent, ce qui n'était pas plus mal. A moins qu'elle ne préfère le thé, tout simplement. Le mutant s'en fichait bien et lui commanda ce qu'elle désirait.

Il n'y avait pas grand monde dans le café et il remarqua que leur invité parlait à quelqu'un. Un homme proche du troisième âge était assis à une table non loin d'eux et lisait son journal sans vraiment prêter attention aux deux filles. Pourtant, il y eu un échange de phrases mais qui ne dura pas bien longtemps. De là où il était, Will n'entendait rien. Il fit donc la conclusion que c'était une connaissance de la russe. A moins qu'il ne lui demande l'heure... Cependant, du peu qu'il voyait, ils n'avaient pas l'air de s'apprécier.

Il ignorait toujours le nom de celle qui était à leur table mais fut satisfait de voir qu'elle parlait à Amy. Afin de ne pas sembler trop inquisiteur, il tourna la tête pour ne plus les regarder. Les cafés et le thé ne tardèrent pas à arriver et l'américain s'en saisit avant de les rapporter à la table. Il posa le thé devant la russe avec un sourire puis servit Amy.


"Un ami à toi, l'papy d'à côté ?" demanda t-il sans vouloir jouer les curieux pour autant "Il peut s'joindre à nous s'tu veux hein."


L'homme avait l'air ordinaire et posé. Ainsi, Will ne voyait pas le mal à ajouter un membre au groupe. Cela leur permettrait de connaitre une autre personne. Ou au pire, d'examiner de plus près ce qu'il pouvait bien transporter de valeur.
Il avait remarqué les fréquents regards en biais qu'Amy lançait à la blonde mais fut rassuré de les voir se parler. En tournant la tête vers son amie pour lui demander quelque chose, il vit soudainement que ses joues étaient empourprées.


"Hé... Ca va ? T'es toute rouge... T'es malade ? T'as d'la fièvre ?" demanda t-il, inquiet, en posant sa main sur le front de l'italienne

Il n'était plus avec elle depuis son réveil. Peut-être avait-elle attrapé quelque chose d'une façon ou d'une autre et qu'elle n'avait pas eu l'opportunité de lui dire.

.

_________________

Tu touches, tu payes ! (avec les dents >_<)

"Monseigneur William le Borgne de Philadelphie, Roi des Aveugles et Chevalier Servant de la Demoiselle Amylia"


Joue également:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tumbleweed.forumactif.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une rencontre de rue. ( rp libre ) [Terminé]   Sam 15 Oct 2011 - 0:44

"Un ami à toi, l'papy d'à côté ? Il peut s'joindre à nous s'tu veux hein."

Oh une invitation pour notre cher Eric à se joindre à une table de jeunes gens tous aussi insectes les uns des autres et potentiellement dangereux. Pour une fois, Eric ne préféra pas bouger de sa place et s'amusa à faire en sorte que la cuillère du thé d'Erïka tourne toute seule dans sa tasse. Il lui ajouta:

Ne t'en fais pas, je suis juste ici pour prendre mon thé, réfléchir et lire le journal. Mais merci de l'attention de ces deux jeunes personnes qui t'accompagnent Erïka.

C'était vrai sauf qu'il espérait rencontrer une personne du passé qui passerait sûrement par là, il se décida à attendre patiemment voir si cette personne répondrait à son invitation ou si elle refuserait de le revoir après ces nombreuses années. Peut-être une pièce maîtresse dans la partie d'échec qu'il allait bientôt commencer à jouer avec le gouvernement, qui sait.
.
Revenir en haut Aller en bas
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Une rencontre de rue. ( rp libre ) [Terminé]   Sam 15 Oct 2011 - 6:59

Erïka provoquait les gens. Elle apprenait, avec l’aide du temps, à poser les bonnes questions, choisir les bons mots, les meilleures répliques qui pouvaient amener une personne à lui révéler ce qu’elle désirait savoir. Il n’était pas nécessaire que cette personne soit totalement franche. Un petit mensonge ne fera que lui faire clairement comprendre que quelque chose se tramait, une information que cette personne ne souhaitait voir divulguer. La vérité était la meilleure solution, mais l’adolescente savait se contenter des faussetés, tentant de comprendre par elle-même ce qu’elles cachaient. Dans tous les cas, il y avait bien mieux que les mots : les gestes. Les joues empourprées, ce ton de voix sur la défensive, ces paroles prononcées alors que la jeune femme tentait un peu trop vivement de démentir les paroles d’Erïka… tout était dit.

-« Hein ? Quoi ? Tu parles de Will ? C'est pas mon copain, c'est mon meilleur ami et mon part'naire. Donc pas d'risque de vol, en plus t'es carrément pas son genre. »

Erïka s’en fichait bien d’être son genre ou non, elle n’était pas intéressée. Elle avait plus important à faire que de sortir et draguer des garçons. De toute façon, il lui serait bien difficile de laisser approcher quelqu’un suffisamment proche d’elle pour en arriver à une relation amoureuse, sans parler de son caractère désagréable que personne ne pouvait supporter. Elle était peut-être jolie, mais lorsqu’elle ouvrait la bouche pour cracher des paroles envenimées, elle devenait alors une véritable diablesse aux yeux de tous. Un délicieux sourire plein de malice s’installa sur les lèvres d’Erïka. Elle était certaine que cette jeune femme cachait des sentiments. Enfin, sa réaction ressemblait fort bien à celles décrites dans les films et les livres mais, bien sûr, tout cela restait de la fiction. N’ayant jamais ressenti ce sentiment nommé amour, la jeune fille ne pouvait en reconnaitre les symptômes. Cependant, lorsqu’il habitait certaines personnes, cela lui crevait les yeux.

Will ne tarda pas à revenir avec la commande. Erïka s’empara doucement de la tasse de thé qui l’attendait bien sagement, brûlante, fumante, dégageant une légère odeur qui avait le don de l’apaiser. Posant le breuvage devant elle, l’adolescente décida de le laisser refroidir avant de se risquer à y gouter. Ce n’était ni le lieu, ni le moment de se brûler la langue avec un liquide beaucoup trop chaud. Et puis, Erïka n’aimait pas la chaleur. Elle était une fille des glaces, appréciant la beauté des neiges nocturnes de la Russie. Malgré le fait d’avoir vécu pendant 15 longues années dans la ville de New-York, jamais elle n’avait pu se faire aux étés accablants. La glace était son allié, le froid un fidèle compagnon. Maintenant que l’automne avait pointé le bout de son nez, elle ne pouvait être plus qu’heureuse à imaginer les premières neiges, les premiers jours à boire un chocolat chaud en observant cette poudre blanche toucher délicatement le sol. Un jour, elle pourra contempler le même spectacle mais, cette fois, dans son pays natal. Elle ne l’observerait pas à travers une photographie ou des vidéos d’enfance, mais bien en chair et en os, sentant chacun des flocons qui se poseront sur son délicat visage. L’adolescente leva la tête vers Will.


-"Un ami à toi, l'papy d'à côté ? Il peut s'joindre à nous s'tu veux hein."

-« Ne t'en fais pas, je suis juste ici pour prendre mon thé, réfléchir et lire le journal. Mais merci de l'attention de ces deux jeunes personnes qui t'accompagnent Erïka. »

Erïka tourna la tête vers Éric. Quelques secondes plus tôt, elle se sentait nostalgique, pratiquement heureuse. À présent, elle était passée à l’indifférence totale. Elle appréciait le fait que l’homme décline l’invitation. Elle n’avait guère envie de l’endurer plus longtemps, malgré le fait que sa présence à la table d’à côté était tout aussi désagréable. La Russe attrapa entre deux doigts la cuillère qui tournait légèrement dans sa tasse de thé. Le professeur Xavier lui avait expliqué qui était cet homme se faisant également appeler Magneto. Elle connaissait alors son don et savait qu’elle devait se méfier de lui. Le fixant silencieusement, l’adolescente ouvrit finalement ses lèvres afin de s’adresser à lui.


-« Vous vous souvenez toujours de mon prénom à ce que je vois. À présent, je vais me faire le plaisir d’oublier jusqu’à votre existence en ces lieux et j’espère que vous pourrez en faire autant… Magneto. »

Un rictus moqueur s’installa sur ses lèvres alors que l’adolescente retira doucement la cuillère de sa tasse afin de la poser sur une serviette de table. Elle aurait aussi bien pu l’appeler Éric, mais cela sonnait trop personnel à son gout. En utilisant son pseudonyme, elle creusait le gouffre qui les séparait déjà. De plus, vouvoyer une personne, un adulte, n’était pas qu’une simple marque de politesse, mais également un moyen de créer une certaine distance avec les autres, de ne pas être trop familière. Toute manière d’empêcher les autres de toucher à ce bouclier qu’elle s’était forgé avec le temps était bonne. L’adolescente goûta doucement à son breuvage, du bout des lèvres, alors que la tasse lui brûlait les mains. Elle ne tarda pas à la reposer sur la table, le breuvage était toujours aussi chaud.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Grimm
Scénariste - Modératrice
avatar

Messages : 552
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 30

Fiche Tecnhique
Metier: Aucun
Age : 24 ans
Nationalité : Italienne

MessageSujet: Re: Une rencontre de rue. ( rp libre ) [Terminé]   Sam 15 Oct 2011 - 16:11

"Hé... Ca va ? T'es toute rouge... T'es malade ? T'as d'la fièvre ?"

" J'ai juste besoin d'un bon café, t'en fais pas"

Mêlant le geste à la parole, Amy attrapa la tasse qui lui était réservée. Un café noir, puissant, brulant. Contrairement à la Russe, elle, elle était une fille du chaud. Là ou la blonde voyait des étés écrasants, l'italienne voyait des hivers glacés. Et c'était un de ceux-là qui pointait gentiment son nez.

La mutante serra sa tasse à deux mains, appréciant le contact chaud. Elle but une gorgée du nectar, savourant le liquide glissant dans sa gorge. Elle s'était montrée impulsive pour répondre à Erika, et elle le regrettait, il fallait rester modéré pour voiler ses pensées. Aussi décida t elle de boire en silence.

Will proposa au vieux de se joindre à eux, il refusa, tant mieux, Amy trouvait qu'il y avait quelque chose de peu rassurant chez cet homme. Peut être l'aura de confiance qu'il dégageait était trop grande pour ne rien voiler. Et puis la hargne qu'éprouvait la Russe à son sujet, elle aussi, masquait sans doute un truc.

Amy était ainsi, perdue dans ses pensées, fixant la table. Son regard se posa sur la tasse que tenait Erika, et sur la cuillère touillant le thé. Il y avait quelque chose d'étrange dans cette scène. Mais quoi ? Plissant, puis écarquillant les yeux, la jeune femme comprit. La cuillère tournait toute seule ! Donnant un petit coups de coude à William, elle lui désigna la chose d'un mouvement discret du menton. Comment cela était il possible ? Erika était elle, elle aussi, détentrice d'un étrange don ?

L'italienne était trop soufflée pour réussir à formuler une question, aussi fut elle soulagée de voir la blonde ôter la cuillère de sa tasse, coupant la fixation d'Amy au passage. Sans cet ustensile tournant seul, elle allait pouvoir réfléchir, sans que sa concentration soit troublée. Il lui fallait savoir si l’adolescente était elle aussi différente. Elle ouvrit la bouche pour poser une question, mais fut interrompue avant même d'avoir formulé un mot.

Elle apprit ainsi que le vieux se nommait Magneto, quel drôle de nom. Haussant les épaules, elle se concentra à nouveau sur l'étrange phénomène de la cuillère.


" Excuse moi mais, comment tu fais ça ? Interrogea-t-elle, curieuse, en désignant de l'index la cuillère à présent posée sur la table.
.

_________________
" S'il te plait, dessines moi un mouton. "



" Per favore, mi disegnare una pecora. "

♥️ Merci pour l'avatar mon Will ♥️
Mes autres persos : Emma Frost et Honey  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William McKellen
Modérateur
avatar

Messages : 1158
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 32
Localisation : Raccoon City

Fiche Tecnhique
Metier: Voyou
Age : 25 ans
Nationalité : Américain

MessageSujet: Re: Une rencontre de rue. ( rp libre ) [Terminé]   Sam 15 Oct 2011 - 16:42

Amy se contenta de dire qu'elle allait bien et qu'un café suffirait. William n'insista pas. Si elle avait un problème elle lui en parlerait. Il retira donc sa main du front de son amie et reporta son regard sur l'homme âgé. Il la connaissait vraiment, l'appelant par ce que le mutant supposa être son prénom. Il déclina l'invitation, précisant qu'il n'était ici que pour boire son thé et lire son journal. Will trouva la réponse étrange. Pourquoi d'autre serait-il ici ? Ce n'était qu'un café. Peut-être attendait-il quelqu'un ceci dit.

La soi-disant Erika répondit au grand père d'une façon plutôt froide et désagréable. Ces deux là semblaient tout sauf amis et le rouquin fit une moue embêtée, se sentant idiot d'avoir proposé d'inviter l'homme à leur table sans savoir qui il était vraiment pour la russe.
Après l'avoir remis à sa place tout en lui disant de l'oublier, Erika l'appela Magneto. Drôle de nom... A moins qu'il ne s'agisse d'un surnom. Quoiqu'il en était, William s'en moquait et préférait passer à autre chose pour changer de sujet. Il avait réussi à faire en sorte que la blonde les accompagne et se calme, ce n'était pas un papy qui allait tout foutre en l'air. Le simple fait de le voir semblait avoir agacé Erika et le borgne se demanda si ils ne feraient pas mieux de changer de table.

Il ouvrit la bouche pour le proposer lorsque Amy lui donna un léger coup de coude. Il tourna la tête vers elle et suivit ce qu'elle lui indiquait du menton. Erika. Il ne voyait pas ce qu'elle avait de sensationnel et l'observa plus en détail. En baissant les yeux, il remarqua que la cuillère tournait toute seule sans qu'elle ne la tienne. Il ouvrit son seul œil visible en grand, surpris.


"Ah bah merde alors..." laissa t-il échapper un peu fort

Erika se saisit de la cuillère et la posa à côté de la tasse, sur la serviette, goutant à son thé avant de le reposer comme si de rien n'était. William se pencha vers Amy, chuchotant.


"J'ai pas rêvé, sa cuillère tournait toute seule ? Tu crois qu'elle a un don aussi, qu'elle est comme nous ?" demanda t-il même si il savait bien que son amie ne devait pas en savoir plus que lui

Il redressa la tête, fixant l'ustensile comme si il allait se remettre à bouger tout seul. Et si cette personne était comme eux ?


"C'est un don d'fénéant ça !" fit-il remarquer en riant doucement, considérant déjà la russe comme quelqu'un possédant un don similaire aux leurs "Mais c'est pratique j'avoue. Tu peux l'refaire ?" demanda t-il en pointant la cuillère du doigt.
.

_________________

Tu touches, tu payes ! (avec les dents >_<)

"Monseigneur William le Borgne de Philadelphie, Roi des Aveugles et Chevalier Servant de la Demoiselle Amylia"


Joue également:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tumbleweed.forumactif.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une rencontre de rue. ( rp libre ) [Terminé]   Lun 17 Oct 2011 - 15:51

-« Vous vous souvenez toujours de mon prénom à ce que je vois. À présent, je vais me faire le plaisir d’oublier jusqu’à votre existence en ces lieux et j’espère que vous pourrez en faire autant… Magneto. »

Bien entendu que je me souviens des prénoms des sœurs et frères que je croise Erïka, mais dis moi, Charles ne t'a pas appris à respecter les anciens? Comment nommes-tu mon ami quand tu lui parles? Il serait bon de ne pas me juger trop vite mon enfant.

Il est vrai que ce petit manque de respect envers un ancien qui plus est lui, Magneto, ne plaisait guère. Enfin c'était la façon dont Erïka aimait piquer les gens. Enfin soit, elle préférait mal lui parler, c'est un choix. Mais il faut savoir que même à son âge avancé, même lui n'avait jamais manqué de respect à qui que ce soit.

"Excuse moi mais, comment tu fais ça ?"
"C'est un don d'fainéant ça ! Mais c'est pratique j'avoue. Tu peux l'refaire ?"

Comme il était amusant pour Magneto de voir que les deux personnes accompagnant la petite Erîka étaient aussi des mutants, et ça sans dire qu'il en était un de même. Pour continuer son petit jeu, Eric se concentra à faire tourner dans les tasses les trois cuillères en même temps. Tout cela en ajoutant d'une voix neutre en regardant le journal.

Erïka, tu ne leur expliques pas comment tu peux le faire? Ou c'est à moi de répondre? Je te trouve bien dangereuse pour une simple enfant.

Eric esquissa un sourire avant de replonger dans sons journal.
.

Revenir en haut Aller en bas
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Une rencontre de rue. ( rp libre ) [Terminé]   Lun 17 Oct 2011 - 17:44

L’adolescente qu’était cette blondinette Russe vouait un grand respect au professeur Xavier, malgré le fait qu’elle passait près de l’envoyer balader, parfois. Cependant, en sa présence, depuis, quelques temps, elle était beaucoup plus patiente, plus docile. Elle redevenait peu à peu celle qu’elle était avant, mais replaçait son masque de l’étudiante agressive dès qu’elle quittait son bureau. La dernière fois qu’elle avait vu le professeur afin qu’il l’aide à travailler sur la maitrise de son don et, éventuellement, faire disparaitre les maux de tête qui l’assaillaient si souvent. Là était le mauvais côté de son don, en plus de détecter ses propres mensonges, comme une incitation à ne plus cacher la vérité aux gens. Cet homme qui l’aidait tant, qui lui avait offert un toit, de la nourriture, un enseignement de qualité ainsi qu’une bien meilleure vie, elle ne pouvait pas le détester et lui manquer de respect. Il était un peu comme le père qu’elle n’avait jamais eu et aurait souhaité avoir : à la fois autoritaire avec des règles à ne pas transgresser, mais se montrant conciliant ainsi que permissif, en plus d’être toujours là pour aider les autres.
Magneto, lui, elle ne le connaissait que peu, certes, mais se faire considérer comme un danger public ne l’enchantait guère. De plus, elle n’espérait rien d’un homme se tenant avec un fou comme Pyro et une enquiquineuse comme Kiara. Peut-être jugeait-elle mal depuis le départ, mais cette éventualité, elle s’en fichait bien.


-« Bien entendu que je me souviens des prénoms des sœurs et frères que je croise Erïka, mais dis-moi, Charles ne t'a pas appris à respecter les anciens? Comment nommes-tu mon ami quand tu lui parles? Il serait bon de ne pas me juger trop vite mon enfant. »

-« Le professeur Xavier mérite mon respect et ma confiance. Vous, par contre, j’ai beau me forcer, je suis incapable de vous voir, même en peinture. »

Une fois la réplique lancée, la jeune fille se tourna vers les deux jeunes gens, semblant bien impressionnés d’avoir vu la cuillère d’Erïka se soulever doucement avant de se poser dans la tasse de thé et de tourner lentement, comme celles du duo. Erïka n’était pas une menteuse. Elle savait détourner la vérité, avec le temps, de manière à faire en sorte qu’elle ne fasse que révéler partiellement la vérité. De toute façon, si ses paroles sonnaient trop fausses à ses oreilles, elle le découvrait assez rapidement. Parfois, quelques mensonges pouvaient lui échapper, ce qu’elle avait souvent constaté peu après avoir pris conscience qu’elle possédait un don hors du commun. Elle apprit, auprès du professeur Xavier, qu’elle ne pouvait déceler les mensonges lorsqu’une personne croyait dur comme fer à ce qu’elle disait, comme si c’était la vérité pure et dure. Même si, au fond d’elle, elle se doutait que ce n’était pas la simple vérité, elle ne pouvait compter sur son don pour le confirmer. Peut-être comptait-elle un peu trop sur son don, aussi ? Quoi qu’il en soit, elle n’avait pas de raison de mentir. Ils étaient probablement des mutants, eux aussi. Enfin, c’était ce qu’elle croyait, mais elle se devait d’en être sûre. Elle ne comptait guère révéler la nature de son don, pour l’instant et n’allait certainement pas faire passer le pouvoir de Magneto pour le sien.

-« Erïka, tu ne leur expliques pas comment tu peux le faire? Ou c'est à moi de répondre? Je te trouve bien dangereuse pour une simple enfant. »

-« Je n’ai rien à leur expliquer. Ce don n’est pas le mien. »

Erïka tenta de rester calme. Il le traitait de nouveau de véritable danger ! Elle allait lui refaire le portrait si ça continuait ! Erïka retira la cuillère de sa tasse avant de boire une grande gorgée de ce breuvage qui lui brûla la gorge. Reposant doucement la tasse, elle ne laissa passer que de minces secondes avant de poursuivre.

-« Par contre, je te conseille de la fermer avant que je te montre en quoi je suis réellement dangereuse. »

Sur ce, elle lui balança sa cuillère, visant la tête. De toute façon, elle s’attendait à ce qu’il l’arrête ou quoi que ce soit dans le genre. L’adolescente commençait à bouillonner de l’intérieur. Pas question de se laisser insulter par un vieux mutant sénile qui joue les malins ! Combien de temps s’écoulera-t-il avant qu’elle n’ait envie de sauter à la gorge de ce vieil ami du professeur Xavier ? Erïka se concentra sur son thé et but une nouvelle gorgée. Elle n’arrivait pas à se détendre. Décidément, il était trop simple de lui mettre les nerfs à vif…
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Grimm
Scénariste - Modératrice
avatar

Messages : 552
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 30

Fiche Tecnhique
Metier: Aucun
Age : 24 ans
Nationalité : Italienne

MessageSujet: Re: Une rencontre de rue. ( rp libre ) [Terminé]   Lun 17 Oct 2011 - 19:56

Amy tourna la tête vers le vieil homme au journal, il semblait en savoir beaucoup celui la. Erika parla d'un professeur du nom de Xavier, puis elle mentionna le fait que le don auquel ils assistaient n'était pas le sien. Était-ce celui du vieux ? La blonde en avait elle un aussi ? En tout cas elle ne semblait pas effrayée, juste terriblement énervée. Que ce passait il ici ?

L'italienne baissa le regard sur sa propre tasse, ouvrant de grands yeux en voyant sa cuillère s'y animer toute seule. Elle attrapa le petit bout de métal d'une main pour lui faire cesser sa danse, puis, afin de s'assurer qu'il s'agissait bien du talent de l'homme, se tourna vers lui.


- Je n'ai pas besoin d'aide pour touiller mon café, je suis une grande fille.


Elle était tendue, légèrement agressive, ne sachant trop comment réagir. Optant pour la solution de facilité, elle retira la cuillère de la tasse, la posant sèchement contre la table.


- J'crois qu'il va falloir nous expliquer quelques p'tites choses tous les deux...

Elle saisit la main de Will par dessous la table, la serrant un peu.
.

_________________
" S'il te plait, dessines moi un mouton. "



" Per favore, mi disegnare una pecora. "

♥️ Merci pour l'avatar mon Will ♥️
Mes autres persos : Emma Frost et Honey  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William McKellen
Modérateur
avatar

Messages : 1158
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 32
Localisation : Raccoon City

Fiche Tecnhique
Metier: Voyou
Age : 25 ans
Nationalité : Américain

MessageSujet: Re: Une rencontre de rue. ( rp libre ) [Terminé]   Lun 17 Oct 2011 - 20:47

Frères et soeurs ? De quoi pouvait bien parler le vieux ? William haussa un sourcil interrogateur. Soit il était curé soit il parlait de quelque chose d'autre qui le dépassait. Néanmoins, cet homme était étrange et ce n'était pas parce qu'il taquinait Erika. Sa façon de parler dérangeait le mutant. Et qui était ce Charles ? William soupira, dépassé par la conversation qui ne le concernait pas. Il reporta son attention sur l'adolescente qui avait visiblement un don. Le vieux avait l'air d'être au courant du don vu la façon dont il en parlait. Mais quelque chose déplut fortement au mutant.

"Je te trouve bien dangereuse pour une simple enfant."

Les mots résonnaient dans sa tête. Combien de fois lui avait-on dit qu'il était un vrai danger ? Les gens le prenait pour un fou, un danger ou encore un monstre... et il n'apprécia pas tellement que l'on traite quelqu'un ainsi, même si il s'agissait d'une personne qu'il connaissait à peine.
Il allait intervenir lorsqu'il remarqua que les trois cuillères se mirent à tourner de concert. Erika répondit aussitôt que ce n'était pas elle qui était à l'origine de cet étrange manège. Will posa donc le regard sur le grand père qui semblait plongé dans son journal. La blonde s'énervait, lançant sa cuillère vers le vieux. Elle aussi devait avoir un don ou au moins connaitre leur existence.


"Toi aussi t'as un don ?" demanda t-il à l'adolescente

Le rouquin allait se lever lorsqu'il sentit la main d'Amy se glisser dans la sienne. Il tourna la tête vers elle et lui fit un sourire réconfortant, lui serrant doucement la main.


"J'm'en occupe." fit-il avant de se lever

Il fit le tour de la table avant de se planter vers l'homme, agrippant le journal pour l'aplatir contre la table afin qu'il le regarde et cesse cette demi conversation. Il était très sûrement celui qui faisait bouger les cuillères mais cette pensée ne faisait pas peur à William. Se retrouver face à un semblable l'excitait, il voulait voir ce que ça donnerait. Mais il savait qu'il y avait également les deux filles ainsi que les clients ordinaires et se retint de causer du grabuge... pour l'instant.


"Vous couinez parce qu'vous trouvez qu'elle vous parle mal... mais vous êtes pas mieux. C'pas très gentil d'la traiter comme ça. Excusez vous ou j'vais vous montrer qu'la plus dangereuse, c'est pas elle." lança t-il à Magneto d'un ton calme même si il mourait d'envie de lui taper dessus
.

_________________

Tu touches, tu payes ! (avec les dents >_<)

"Monseigneur William le Borgne de Philadelphie, Roi des Aveugles et Chevalier Servant de la Demoiselle Amylia"


Joue également:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tumbleweed.forumactif.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une rencontre de rue. ( rp libre ) [Terminé]   Lun 17 Oct 2011 - 23:38

Eric prit une cuillère en pleine figure, autant vous dire que ça fait assez mal, en plus, le garçon plaqua son journal devant lui et lui dit:

"Vous couinez parce qu'vous trouvez qu'elle vous parle mal... mais vous êtes pas mieux. C'pas très gentil d'la traiter comme ça. Excusez vous ou j'vais vous montrer qu'la plus dangereuse, c'est pas elle."

Ce jeune homme lui plaisait, Magneto ne semblait pas avoir perdu sa journée vu que son ami ne viendra sûrement pas. Hum il voulait que Magneto s'excuse, pour le simple fait de dire qu'une personne est dangereuse... S'il savait à quel point Eric était dangereux, il ne serait pas venu de face comme ça lui demandant de s'excuser mais soit. Eric regarda rapidement le garçon. Il vit que ce jeune homme avait un couteau accroché à sa ceinture... Il préféra ne rien en faire, autant continuer à cacher son jeu. Eric décida de simplement se lever et d'aller présenter ses excuses à Erïka tout en mentant car il n'en pensait pas un mot.

Ma petite, je m'excuse d'avoir dit que vous étiez dangereuse en attendant, vous m'avez fait sincèrement mal. Pour me faire pardonner de tout ça, je vais vous offrir votre thé et ce que vous avez pris ainsi que vos amis.

Il se retourna vers le jeune homme.

Venez avec moi jeune homme, j'ai une correction à vous infliger par contre.

Magneto désirait voir ce qu'il fallait, une personne d'un tel tempérament ça ne courait pas les rues. Magneto s'engagea dans une petite ruelle non loin du café attendant que ce jeune imprudent le rejoigne.
.
Revenir en haut Aller en bas
Emma Frost

avatar

Messages : 484
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 30
Localisation : Dans ta tête.

Fiche Tecnhique
Metier: Professeur
Age : 28 ans
Nationalité : Americaine

MessageSujet: Re: Une rencontre de rue. ( rp libre ) [Terminé]   Mar 18 Oct 2011 - 0:10

*Tududu Nous ne parvenons pas à joindre votre correspondant, merci de réessayer ultérieurement Tududu Nous ne...* * Clic*

Emma referma d'un geste vif le clapet de son téléphone, elle était agacée. Sa réunion ne s'était pas passée comme elle l'avait espéré. Il il y avait cet idiot de banquier déjà, qui avait refusé le virement de fond. Et ce stupide investisseur qui jouait les réservés. La mutante poussa un soupir, avant d'ouvrir la fenêtre de sa portière, profitant de l'air frais.

Doucement le sourire était revenu sur les lèvres rouges de la psionique. A chaque problèmes, une solution, et Emma avait toujours une carte dans sa manche. Ayant sondé l'esprit des deux hommes lui posant problème, elle savait exactement quoi faire pour qu'ils plient à sa volonté. Le premier était un mari infidèle, il ne serait vraiment pas difficile de le faire céder. Quant au second, une ou deux suggestions mentales et ce serait réglé. Oui Emma avait promis à Charles de ne pas user de ses dons au sein de l'institut ou sur les étudiants, mais en ce qui concernait son entreprise, c'était une autre affaire, il n'avait pas son droit de parole sur la façon dont elle la gérait. Et encore eut il fallu qu'il soit au courant.

Cependant les contrariétés se succédaient, et voilà qu'elle ne parvenait pas à joindre Erika. Où donc cette petite furie avait elle pu se fourrer pour que le réseau soit ainsi coupé. Tant pis, il fallait la récupérer, elle, et le paquet de Xavier. Déboulant en trombe sur l'avenue, l'Americaine aperçut une place, parfaitement située. Seulement le temps d'y arriver, un abruti dans un 4*4 s'y engageait. Pas de soucis. L'homme se rappela soudain qu'il devait récupérer ses enfants à l'école, enfants qu'ils n'avaient bien sur pas, et reprit sa route, laissant le champs libre à la décapotable de la Psionique. Ha la suggestion mentale, elle ne s'en lassait pas.

La jeune professeur sortit de la voiture, claquant la porte derrière, la verrouillant en pressant sur le bouton. Elle n'aimait pas trainer en ville, aussi c'est d'un pas rapide qu'elle décida de retrouver la petite Russe. Les hommes se retournaient sur son passage, les femmes la regardaient avec curiosité, décidément sa beauté était toujours source de fascination.

Emma arriva devant un petit café, n'ayant toujours pas retrouvé son élève. Mais quand la porte du salon s'ouvrit, et qu'un vieil homme encore puissant la franchit, elle se maudit que ce ne soit pas encore fait. Cet homme elle le connaissait, elle l'avait côtoyé autrefois, partageant à l'époque un combat commun avec lui. Elle appréciait encore certaines idées de Magneto, et son esprit aiguisé permettait des échanges délicieux, mais elle ne voulait pas qu'il tourne autour des élèves, de ses élèves. Erika était elle ici ? Si tel était le cas il fallait faire comprendre au dirigeant de la confrérie, qu'elle n'était pas une brebis sans surveillance. Et sa présence était déjà un début d'avertissement, aussi décida t elle de se signaler.


- Bonjour Eric, quelle agréable surprise, je ne pensais pas trouver une personne si raffinée que toi dans ce quartier si... banal.


Bien sûr elle ne s'attendait pas à ce que l'homme lui dévoile la raison de sa présence, mais le connaissant, il ne se mêlait pas aux simples humains, uniquement pour le plaisir de savourer un café parmi eux, il était forcement là pour autre chose, peut-être même pour Erika.
.

_________________

" Le monde entier nous regarde à présent,
nous ne devons être rien de moins que fabuleux. "
Emma Frost - Amy Grimm - Honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Une rencontre de rue. ( rp libre ) [Terminé]   Mar 18 Oct 2011 - 5:54

Erïka cachait une idée bien précise en lançant violemment sa cuillère en direction de Magneto. Elle savait qu’il pouvait contrôler les éléments constitués de métaux, ce qui lui laissait la possibilité de lui lancer ce qu’elle désirait afin de le forcer à user de son pouvoir. Aussi ridicule pouvait-elle sembler être, elle s’en fichait bien, n’ayant qu’une seule pensée en tête : l’obliger à démontrer que ce pouvoir qu’il prétendait ne pas posséder lui appartenait et qu’il n’était qu’un menteur. Cependant, à sa plus grande surprise, il ne réagit pas. Elle crut tout d’abord qu’il n’était qu’un imbécile, mais se ravisa : il ne souhaitait pas se trahir, quitte à recevoir un ustensile en pleine tête. De plus, il n’était pas au bout de ses peines alors que Will se leva et plaqua violemment le journal de l’homme contre la table, l’obligeant à le regarder. Il était cerné de tout côté et ne pouvait faire autrement que de leur donner ce qu’ils désiraient : la vérité.

-"Vous couinez parce qu'vous trouvez qu'elle vous parle mal... mais vous êtes pas mieux. C'pas très gentil d'la traiter comme ça. Excusez-vous ou j'vais vous montrer qu'la plus dangereuse, c'est pas elle."

De quoi Erïka devait être surprise ? Du fait que Will prenne sa défense alors qu’il ne la connaissait pas du tout ? Il lui rappelait Duncan sur ce point. Il n’avait pas hésité à lui venir en aide, même si elle savait se débrouiller seule. Il semblerait bien que les gens de la rue possédaient bien plus de manière que certaines individus qu’elle croisait par hasard dans la rue. À moins que la plus grande surprise résidait dans les excuses d’Eric. Avait-elle halluciné où venait-il de se lever et de se diriger vers elle afin de… s’excuser !? Croyant à une mauvaise blague, elle se retint de rire.

-« Ma petite, je m'excuse d'avoir dit que vous étiez dangereuse en attendant, vous m'avez fait sincèrement mal. Pour me faire pardonner de tout ça, je vais vous offrir votre thé et ce que vous avez pris ainsi que vos amis. »

Erïka prit une grande inspiration alors que le sourire narquois de ses lèvres s'effaça doucement. Elle détestait ce petit cillement, la rendant complètement folle. Elle portait légèrement ses doigts à son oreille, comme si à leur toucher, le cillement disparaitrait par magie. Cependant, ce n’était pas le cas. La Russe se leva alors que Magneto quittait le café, bien décidé à faire elle-ne-savait-trop-quoi à Will. Pour l’instant, elle avait également des comptes à régler. Pas question de le laisser filer comme ça. Adieu petit après-midi calme et sans violence, au diable Emma qui ne tardera sûrement pas à lui téléphoner, elle avait plus important à faire dans l’immédiat.
Alors que l’homme sortait du café, Erïka attrapa le bras de Will afin qu’il ne le suive pas. Elle n’avait pas l’habitude des contacts avec les autres et les minimisait, comme si elle était porteuse d’une terrible maladie contagieuse, mais cette fois-ci, elle souhaitait éviter les gêneurs dans cette histoire. Déjà, elle savait que l’homme était dangereux, pas question de devoir prêter attention à deux jeunes, mutants ou non.


-« J’ai des comptes à régler avec lui. Ne lui donne pas ce qu’il veut et fiche le camp d’ici. Comme ça, tu ne me gêneras pas. »

Sur ce, elle se dirigea rapidement à la suite de Magneto. Elle le reconnut, un peu plus loin, alors qu’il se faufilait entre quelques passants. Erïka le poursuivit rapidement, déterminée à ne pas le perdre de vue si facilement. Décidément, elle ne pouvait supporter cet homme. Entrant dans la ruelle où il se trouvait, elle remarqua à peine Emma, comme si elle n’existait pas. Une seule chose la préoccupait : Magneto. Elle ne tarda pas à l’attraper par le collet et le plaquer contre l’un des murs de la ruelle. Ses raisons n’étaient probablement pas justifiables aux yeux d’autres, mais pour elle c’était bien suffisant. Pas question de se laisser marcher sur les pieds par un vieux mutant qui tentait de faire croire certaines choses à son sujet à des inconnus, bien qu’elle se fichait de leur opinion sur elle. Ensuite, elle ne supportait d’être traitée comme un danger public, alors qu’elle savait bien que certaines personnes de son équipe étaient bien plus dangereuses qu’elle. Dernièrement, les mensonges, elle ne les digérait pas.

-« Je crois qu’on a des comptes à régler, vieux débris. »

Il lui fallut quelques secondes avant de prendre conscience de la présence d’Emma. Sa voix était unique, impossible de se tromper sur la propriétaire. L’adolescente réfléchit, un court instant, à ce qu’elle pouvait faire de Magneto. Même si elle souhaitait lui mettre son poing en plein visage, elle pouvait toujours se consoler en se disant que la cuillère avait fait le travail, quelques instants plus tôt. Reculant d’un pas et poussant l’homme un peu plus loin, l’adolescente reprenait le contrôle d’elle-même. Le frapper ne lui apporterait rien, mis à part la joie de passer ses nerfs sur quelqu’un. Elle tenta de se remémorer les conseils du professeur dans un cas où elle avait une folle envie d’user de la violence, mais elle n’arrivait pas à se souvenir de quoi que ce soit. Tant pis, elle trouvera le moyen de se calmer par elle-même.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une rencontre de rue. ( rp libre ) [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une rencontre de rue. ( rp libre ) [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» La gaffe du siècle (LIBRE) TERMINÉ
» Le monde des Hommes (Casoair + libre) [Terminé]
» Un informateur plus ou moins discret (Rp libre) - Terminé
» Un crepuscule dans la forêt [libre....très libre] [terminé]
» Un chat presque immortel, la pluie, toi et moi [Libre] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men : Sentinel Project :: Le Monde :: New-York :: Les Rues-