X-Men : Sentinel Project

Entrez dans un univers où l'homme est à l'aube de son évolution ! Image 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Opération Ze Date [Riri]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Scum
Correcteur
avatar

Messages : 855
Date d'inscription : 16/05/2011
Age : 25

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 25
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Opération Ze Date [Riri]   Mar 16 Aoû 2016 - 17:44

4/8

Aujourd'hui ça va être le grand soir !

Spike et Sunny s'entendent bien. Super bien. Spike connait des bonnes pizzas et Sunny des bons films, donc on passe des bonnes soirées.

Je pense qu'ils sont prêts pour l'opération ZE DATE !!

J'ai interrogé Sunny sur comment c'était son rendez vous parfait et j'ai pu tout faire comme elle m'a dit. Sauf qu'on ira pas à un restaurant japonais, mais j'ai réquititionné la salle à manger. Aussi on aura pas de buffet à volonté, mais j'ai fait commander des boites de sushis. Bon ça m'a couté de faire mes devoirs et de ranger ma chambre, mais ça valait le coup.

Et on ira pas en bal ou en boite, mais je mettrais de la musique sur des beaux parleurs. Par contre on a un lac ! J'ai aussi semé des pétales de fleur qui me restait du mariage de Riri dans la salle à manger pour faire romantique. Et j'ai trouvé des bougies. Je crois que c'est des bougies d'anniversaire mais bon ça marche aussi

J'ai dis à Spike de venir avec son costume. Je vais lui donner une peluche pokemon à offrir à Sunny puisqu'elle a dit qu'elle aimait ça. Normalement j'ai checké toute ma liste et il manque rien. Ce soir je serais la Maitresse de Cérémonie de la soirée d'amoour !

MC Melissa Love boum boum !


Refermant son journal, Melissa quitta sa chambre pour se rendre au lieu où elle avait organisé le rendez-vous entre Sunny et son frère. Se plaisant à se faire passer pour le majordome de la soirée, elle gardait un torchon pendu à son bras et avait noué des rubans à cheveux autour de son cou pour en faire un nœud papillon.

En entrant dans la salle à manger, elle vérifia une dernière fois que tout était en place. Les pétales séchés et émiettés depuis des mois trainaient sur la table, le sol et les chaises sans que cela soit d'un bel effet. Les bougies d'anniversaire avaient été plantées dans de la pâte à modeler en quelques points de la salle qui étaient ainsi devenus des points de départ d'incendies potentiels. La chaine pleine des musiques romantiques que lui avaient recommandé Eleonnora et Evelynn était branchée à des hauts parleurs, le tout placé sur une chaise. D'ailleurs il n'y avait que deux chaises à la table, une à chaque extrémité, dans le sens de la longueur : en effet, il fallait que le futur couple n'ait pas à tendre le bras trop loin pour se prendre la main, avait pensé la fillette. La peluche à offrir, à l'effigie d'un Tarpaud, attendait sagement, dissimulée dans un coin, que Melissa la passe à son frère.
La petite releva l'heure de la chaine hi-fi. Il était huit heures et quart du soir. Parfait pour avoir le coucher de soleil dans les fenêtres, ambiance romantique assurée. Les sushis devaient arriver à l'heure du rendez-vous, donc en même temps que les deux invités, qui eux ne devaient plus tarder.

Son frère était à l'Institut depuis le début de l'après-midi, et avait donc pu être nettoyé et apprêté pour l'occasion, ce qui était bien heureux pour le rendez vous qu'elle lui avait prévu. Comme d'habitude, il avait passé une partie de la journée avec elle, et une partie avec Sunny. Pour pouvoir lui expliquer discrètement le plan de la soirée, Melissa avait du s'arranger pour le séparer de la jeune femme en lui demandant de mettre son costume et de venir plus tôt. Le voilà d'ailleurs qui descendait l'étage pour entrer dans la salle à manger.

"_Melissa ? Alors c'est quoi cette surprise que tu voulais me montrer ? Ha, il n'y a plus d'électricité dans la salle ? questionna l'écailleux en voyant les bougies éparpillées partout.
_C'est juste là... Eyh où il est ton pantalon ?!
_Ben... Tu m'as dit de venir en costume, alors j'ai mis le costume.
_Mais le pantalon fait partie du costume ! Greuh... Bon, installe toi, installe toi."

Melissa tira pour son frère une chaise, lui intimant de s'y asseoir. Hésitant l'écailleux s'avança et prit place, tentant de caler du mieux qu'il pouvait ses jambes trop longues, sans prendre trop de place. Devant lui, il y avait une assiette et des couverts, ce qu'il trouva bien formel.

"_Tu sais te servir d'une fourchette ? demanda Melissa qui préférait s'en assurer après avoir vu la difficulté que rencontrait le grand lézard à seulement s'asseoir.
_Oui évidemment... C'est juste que je le fais pas souvent.
_D'accord. Quand Sunny arrivera, tu oublies pas de dire bonjour, d'être gentil. Et tiens toi droit aussi ! rouspéta la petite en tapant dans le dos de son frère qui tressauta à peine.
_Tu sais, avant que tu me demandes de venir ici en costume, on était tranquillement en train de regarder...
_Chhuut ! La voilà maintenant. J'y vais l'accueillir. Sois sage. Et propre. Gentleman, d'accord ?"

Se détournant de son frère, Melissa réajusta le torchon à son bras et reprit sa posture de majordome. Elle se plaça devant l'entrée de la salle à manger pour accueillir l'arrivante en parlant avec emphase :

"Bonsoâr mademoâselle !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Opération Ze Date [Riri]   Dim 4 Déc 2016 - 5:42

Une femme savait se préparer pour chaque occasion. Certaines étant plus coquettes que d’autres, elles aimaient se faire belles pour se sentir en confiance, jolie et, à quelque part, souhaitait un peu d’admiration de la part des autres. Mindy avait toujours été le genre de femme qui sortait du lot. Déjà, sa personnalité éclatante ne pouvait jamais passer inaperçue et cela faisait partie de son charme. Puis, son look, à la fois original et chic, sortant de l’ordinaire tout en convenant parfaitement à son physique ainsi que le type de sorties auxquelles elle participait, la mettait à part de la foule. Certains trouvaient ça complètement ridicule tandis que d’autres approuvait en silence son audace face à une société au style vestimentaire morne et conformiste.

En cette soirée spéciale où elle dinait avec un ami très spécial, la jeune femme avait sortie l’une de ses plus belles et récentes créations. Une magnifique robe colorée à la jupe ample qui donnait l’impression qu’elle avait reculé de plusieurs dizaines d’années dans le temps. Avec les bijoux appropriés et un peu de maquille, elle semblait d’autant plus vieille et mature qu’elle ne l’était déjà. Mindy ne pouvait s’empêcher de sourire en regardant son reflet dans le miroir. Elle tourna sur elle-même à quelques reprises pour pouvoir voir le résultat, puis se propulsa comme une toupie pour voir l’effet que créait sa jupe lorsqu’elle tournait à toute vitesse. Elle eut quelques secondes pour graver cette image dans sa mémoire car elle trébucha bien vite sur un pan de tissu gisant au sol et glissa, tombant dans un amoncellement de crinoline et froufrou de toutes les couleurs. Heureusement qu’il n’y avait personne dans sa chambre, son orgueil souffrait bien moins. Après quelques minutes à rire toutes seules de sa stupidité, Mindy commença à ranger sa chambre. Elle devait rejoindre son ami dans quelques minutes et elle n’avait que le temps de lancer son matériel de couture dans le placard avant de sortir. Toute excité, comme toujours, elle descendit le grand escalier avant de se diriger vers la salle à manger.

La jeune femme avait passé une partie de la journée avec Scum. Ils avaient discuté, rit, parlé de tout et de rien. Elle adorait ce genre de moment, mais le temps s’écoulait si rapidement ! Ils n’avaient jamais le temps de tout se dire avant de devoir se quitter. Alors, à chaque fois, ce n’était que partie remise. Ce n’était pas toujours facile pour eux de se voir, mais ils pouvaient au moins s’envoyer des SMS.

Une fois arrivée à la salle à manger, Mindy resta quelque peu dubitative. S’était-elle trompée de place ? Ce ne serait pas étonnant, elle pouvait être si étourdie parfois. Elle ne voyait aucune lumière allumée, ce qui l’incitait à se poser des questions. Par contre, une fois à l’entrée de la pièce, elle put apercevoir la lueur des chandelles. Elle vit Scum, assis à une table bien dressée et lui envoya la main joyeusement. Elle vint pour faire un pas, mais s’arrêta soudainement en réalisant que la petite sœur de ce dernier se trouvait devant lui.


-«Bonsoâr mademoâselle ! »
-« Bonsoir… ! »

Gros silence. C’était très embarrassant. Mindy ne savait pas quoi dire. Elle aimait les enfants, mais dans un contexte aussi étrange, interagir avec eux n’était pas chose facile. Pouvait-elle entrer dans la pièce ? Ce n’était pas très clair.

-« Hummm… Est-ce que je peux… ? »

Elle réussit à avancer lentement vers la table. Ce n’était pas le moment de glisser et de tomber face première contre le sol. Elle portait de jolis escarpins aux talons très courts, question d’avoir quelque chose de joli pour aller avec sa robe.
Elle vint s’assoir sur la chaise en face de Scum. C’était pratiquement comme si elle flottait tant elle semblait légère et gracieuse dans ses mouvements. Elle regarda la table. Tout était parfait. Elle n’avait vu ce genre de chose que dans les restaurants chics. Elle était d’autant plus excitée de connaitre le menu de ce soir. Qu’est-ce que cela pouvait bien être ? Peu importe ce que ce sera, elle allait être très heureuse. Un rien pouvait lui faire plaisir.


-« C’est très jolie ici. Je ne m’attendais pas du tout à ça. Tu as tout organisé ? C’est tellement beau, j’adore ! Et les chandelles, ça fait toute l’ambiance. Je veux dire, on dirait qu’on se trouve dans un restaurant alors qu’on est encore à l’institut, c’est fou ça, non ? » Commença-t-elle, toute excitée. « Ça me fait penser ! Tu sais ce qu’on devrait faire ? Un pique-nique ! Ce serait tellement sympa ! On pourrait mettre une nappe et je ferais des bentôs ! Je pourrais en faire de trois couleurs, comme pour les Eevolutions ! Un rouge, un jaune et un bleu… Tu connais des aliments bleus ? Ah, je sais, je vais mettre du colorant, ça va être trop top ! »

Des idées folles comme celle-ci, elle en avait des tonnes en une journée. La majorité du temps, elle finissait par les oublier. Mais pas celle-là. Si elle organisait un pique-nique avec Scum, elle allait mettre tous ses efforts et tout son amour dans son repas. Elle adorait cuisiner. Elle adorait faire plaisir aux autres. Impossible de ne pas aimer cette femme qui avait tant à donner aux autres. C’était peut-être pour cela que Scum portait tant de sentiments pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scum
Correcteur
avatar

Messages : 855
Date d'inscription : 16/05/2011
Age : 25

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 25
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Opération Ze Date [Riri]   Lun 5 Déc 2016 - 0:24

Lorsque Sunny arriva, Melissa se tenait bien droite, affichant l'air détaché et austère des domestiques qu'on paye à faire le service et non à se montrer expressif. Évidemment, ce comportement inhabituel parut étrange à Sunny qui stoppa net son avancée, peu sûre de la marche à suivre.

"_Hummm… Est-ce que je peux… ? demanda-t-elle alors.
_Mais bien sûr !" répondit la fillette avec une révérence de large amplitude.

Trottinant vers la table, elle tira la chaise pour Sunny tout comme elle l'avait fait plus tôt pour son frère et laissa la jeune femme s'asseoir.
Scum, bien campé sur son propre siège, suivait la convive du regard, ou plutôt il la couvait. Elle était si pleine de couleurs, si pleine de vie. Rayonnante comme à son habitude. Et à vrai dire, même s'il avait passé la journée avec elle, il se sentait encore une fois tomber sous son charme, un souffle d'émotions lui envahissant la poitrine tandis qu'il la voyait venir à lui ainsi apprêtée dans cette nouvelle robe. Combien en avait-elle ? Un jour il faudrait qu'elle les lui montre toutes, comme ça il pourrait décider de laquelle était la plus belle, plutôt que de le dire à chaque fois qu'il posait les yeux sur l'une de ces tenues. Ou peut-être qu'il pouvait simplement continuer à complimenter la talentueuse couturière pour chacune de ses œuvres.

"Cette robe est superbe, c'est une nouvelle ? Tu as l'air prête pour un bal de princesse." dit l'écailleux pour ne pas déroger à ses habitudes. Après tout, tant qu'elle ne se lasserait pas de sourire à ses mots, il ne se lasserait pas de les prononcer.

Maintenant que les deux protagonistes de sa romance étaient installés, Melissa s'avança jusqu'à la chaîne hifi pour y lancer sa playlist "Speciul luve". Nul doute qu'une fois la musique lancée, l'amour emplirait la salle, terreau fertile pour cette relation qu'elle s'efforçait de faire naître. Toutefois, la petite n'eut pas le temps de presser le bouton "Play" que Sunny accapara l'espace sonore dans un torrent de paroles.

"_C’est très joli ici. Je ne m’attendais pas du tout à ça. Tu as tout organisé ? C’est tellement beau, j’adore ! Et les chandelles, ça fait toute l’ambiance. Je veux dire, on dirait qu’on se trouve dans un restaurant alors qu’on est encore à l’institut, c’est fou ça, non ? commença-t-elle, toute excitée.
_Oui c'est vrai que c'est plutôt chic. Mais en fait... commença le mutant reptilien.
_En fait c'est moi qu'a tout fait ! s'immisça alors Melissa, l'air triomphal. Je voulais vous préparer une soirée parfaite pour tous les deux ! Comme ça, je suis votre majordome et c'est moi qui m'occupe de tout, et vous vous avez juste à profiter !"

La fillette rayonnait, visiblement très fière d'elle. Mais alors que pour une fois elle ne pensait pas qu'à sa petite personne, elle semblait oublier que sa présence ne permettait pas vraiment à ses aînés de profiter d'une soirée à deux. Elle qui voulait s'assurer que tout soit parfait n'avait pas vraiment envisagé que son grand frère et son amie aient besoin d'un peu d'air. Pour le moment en tout cas, aucun des deux ne semblait se formaliser de la présence de la petite qui commença à énumérer le programme de la soirée avec emphase et force œillades complices.

"_Ambiance cosy. Musique on demand. Sushi à volonté. Après manger vous aurez une piste de danse pour vous tout seuls, et aussi une balade au bord du lac. Riri m'a dit la vue est splen-dide !
_C'est vraiment gentil Melissa, mais tu n'es pas censée aller dormir bientôt ?"

Melissa haussa les épaules. Elle ne voyait pas l'intérêt de cette question. Elle avait un devoir à accomplir qui était plus important qu'un ennuyeux couvre-feu.

_Ça me fait penser ! reprit Sunny, s'attirant ainsi à nouveau toute l'attention de Scum. Tu sais ce qu’on devrait faire ? Un pique-nique ! Ce serait tellement sympa ! On pourrait mettre une nappe et je ferais des bentôs ! Je pourrais en faire de trois couleurs, comme pour les Eevolutions ! Un rouge, un jaune et un bleu… Tu connais des aliments bleus ? Ah, je sais, je vais mettre du colorant, ça va être trop top !
_Oh. Il faudra faire des boites avec leurs autocollants dessus. Je suis sûr qu'on peut trouver de très beaux Aquali. Mais oui j'adorerais. Tu sais cuisiner le poisson ? Tu penses qu'il faut forcément que ce soit des japonais ? Tu sais, je suis plutôt bon nageur et comme il y a un lac ici, je pourrais en attraper quelques uns. Des poissons je veux dire."

Dire qu'il était bon nageur était un euphémisme, car l'aileron dans son dos servait bien à quelque chose. Peu de gens avaient l'occasion de le voir, et la piscine de l'Institut ne lui rendait pas totalement justice mais Scum, grand maladroit sur terre se montrait bien plus agile et presque gracieux dans l'eau qui était vraiment son élément.

"Aussi, si tu viens avec cette robe au pique nique, il te faudra une ombrelle. Tu aurais l'air d'un personnage de peinture. Ce sera vraiment paisible. D'ailleurs Melissa, demanda Scum à sa petite soeur. Euh... La nourriture est prête, non ?"

La petite fille cilla, un vent de panique venant de la souffler. Le rendez vous avait commencé et les sushis n'étaient pas encore arrivés ! Catastrophe !

"Euh... Eeeuh... Si si ! C'est prêt, je vais chercher ça tout de suite ! Euh... Je vais mettre la musique avant ! Et vous vous pouvez continuer à discuter, tous les deux, c'est bien ça ! Et eeeuh pourquoi tu donnes pas à Sunny son cadeau ?! Moi je vous laisse hein !"

Melissa s'était mise à trottiner nerveusement dans la salle à manger, lançant la musique et venant aussi discrètement que possible passer le Tarpaud en peluche à son frère. Laissant ses aînés avec Christina Perri et sa chanson Arms, elle disparut ensuite dans la cuisine, piochant sur le comptoir la monnaie qu'avait gracieusement laissé Bobby pour payer la livraison. Puis elle se faufila dans le hall d'entrée, à la fenêtre duquel elle colla son petit nez, guettant l'arrivée du dîner.

Une poignée de minutes plus tard heureusement, l'interphone se mit à sonner et Melissa quitta le bâtiment pour se rendre au portail de l'Institut. Là, elle ouvrit le portillon sans franchir le seuil et lança un regard mécontent au livreur qui avait stationné son scooter non loin. Lorsqu'il vit arriver la petite, il s'enquit de savoir si la livraison était bien pour elle avant de lui annoncer le prix à payer. La fillette compta l'argent et se rappela que Bobby avait laissé un pourboire pour le livreur, considérant cela normal vu la distance de l'Institut par rapport à la ville. Mais la petite ne l'entendait pas de cette oreille. Elle réceptionna la livraison et tendit le montant exact dû pour celle-ci, pas un centime de plus :

"_I said 20 ! You're late ! No tip ! déclara-t-elle d'un ton péremptoire.
_Uh what ? But it's only 20:10.
_I don't care ! This is serious love matter here ! Good bye sir !"

Et sur ces mots, elle referma le portillon avant de reprendre le chemin de l'Institut, laissant derrière elle un livreur légèrement étonné de s'être ainsi fait envoyer balader par une fillette. S'il avait su que cette dernière était la petite sœur de l'énorme lézard mutant voleur de pizza mentionnés par les rumeurs en ville, il se serait sans doute demandé ce que cette famille avait contre les services de livraison.

Pendant ce temps à la table.

Scum avait dévoilé à Sunny la peluche de Tarpaud qu'il devait lui offrir et tentait de donner du sens à ce cadeau qu'il n'avait pas choisi :

"Je sais que ce n'est pas ton préféré, mais il me ressemble un peu non ? ...Enfin je pense que je serais plutôt un Tyranocif. Même la version Méga tu sais. Mais celui-là est plus mignon, non ?"

Il tendit le jouet à la jeune femme, s'attendrissant de sa réaction. Quelques minutes plus tard, Melissa revenait avec les sushis. Connaissant l'appétit des convives, elle avait visiblement visé gros et commandé cinq boîtes du fameux plat japonais, qu'elle posa sur la table avant d'en distribuer une devant chacun d'eux. Évidemment, les couverts et assiettes qu'elle avait posé ne servait à rien maintenant...

Melissa en majordome:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Opération Ze Date [Riri]   Lun 5 Déc 2016 - 3:30

Naïve et innocente, Mindy était comme une petite fille à qui il fallait parfois lui expliquer les dures choses de la vie. Malheureusement, elle se retrouvait parfois à les expérimenter elle-même. La première peine d’amour ou bien la première trahison d’une amie proche, ce genre de chose arrivait à tout le monde. C’était bien triste, surtout pour une jeune femme aussi gentille qui ne pensait jamais à mal. Autant elle se fermait aux atrocités de la vie en se réfugiant dans son petit univers arc-en-ciel, autant elle avait ce trait particulier de ne pas réaliser l’évidence même devant ses yeux. Ce soir, tout lui criait qu’elle se trouvait dans un rendez-vous galant. L’éclairage, la table, l’ambiance… La petite sœur venait probablement briser le romantisme dans tout ça.

Une fois bien assise à la table, en face de Scum, la jeune femme croisa les jambes. Elle regardait autour d’elle admirant le décor. Il n’y avait pas grand-chose, mais c’était suffisant pour transformer la salle à manger au complet. Il fallait dire qu’avec la lueur des chandelles qui éclairaient simplement leur table, elle n’avait pas de mal à oublier le reste de la pièce, plongée dans l’obscurité.


-« Cette robe est superbe, c'est une nouvelle ? Tu as l'air prête pour un bal de princesse. »
-« Oui. Je l’ai terminée il y a deux jours. » Expliqua Mindy tout en replaçant une courte mèche blonde derrière son oreille. « Je ne pensais pas ressembler à une princesse, mais merci. » Elle sourit, un peu gênée.

Elle n’avait pas tant l’habitude des compliments. Envers ses créations si, mais pas envers sa personne. Elle tenta de ne pas trop montrer sa gêne. C’était ridicule de rougir ainsi, non ? Pour briser un peu le silence de la salle, Sunny reprit la parole en complimentant les efforts mis en place pour créer une si belle ambiance. Elle adorait. C’était simple mais très joli. Elle pensait que Scum avait tout orchestré en peu de temps, ce qui n’était pas le cas. Mélissa le coupa rapidement pour s’attribuer tout le crédit de ce qui avait été planifié. Ça faisait un peu bizarre de laisser une si jeune fille faire le majordome pour deux adultes, mais Mindy se dit que cela devait être comme un jeu pour elle. Pourquoi ne pas jouer le jeu, alors ? C’était l’une des choses pour lesquelles elle était douée, surtout auprès des enfants. D’ailleurs, la jeune Mélissa semblait si fière des efforts qu’elle avait accomplis que Mindy ne pouvait que lui offrir un sourire de gratitude.

Par contre, lorsque la petite commença à énumérer le programme de la soirée, elle commença à se sentir bien moins à l’aise. Ce n’était plus un jeu de petite fille à ce niveau-là. C’était carrément un rendez-vous galant. Une boule se forma dans l’estomac de la jeune femme alors qu’elle ne savait plus quoi dire ni où poser le regard. De millions de pensées fusaient dans l’esprit de Mindy. Évidemment, le rendez-vous avait été organisé avec Scum. Ou pour Scum ? Dur à dire. Ce n’était pas facile de lire les expressions humaines sur un visage de lézard. Donc, soit c’était un piège dans lequel ils étaient tous les deux tombés, soit Scum avait des sentiments pour elle. Et elle, en avait-elle pour lui ? Elle l’adorait, bien sûr, mais à ce point là ? Elle ne le savait pas elle-même. Jamais elle n’avait pensé à ça. Et s’il lui demandait d’être sa copine et qu’elle ne savait pas quoi répondre ? Elle ne voulait pas lui briser le cœur. Mais peut-être qu’elle hallucinait tout ça et allait gâcher la soirée en pensant beaucoup plus que nécessaire. Que faire ? Que faire !?

Heureusement, Scum vint à la rescousse, demandant à sa petite sœur si elle ne devait pas aller, éventuellement, au lit. Mindy osa finalement le regarder pour lui offrir un visage à la fois soulagé et un regard plein de gratitude. Elle se sentait presque mal de le penser, mais elle aimerait vraiment que Mélissa quitte la pièce et ne revienne plus avant un moment. Peut-être que si elle engageait une conversation avec Scum la gamine allait partir d’elle-même. C’est pourquoi Mindy fouilla dans sa tête pour trouver un sujet de conversation pertinent. Elle regarda autour d’elle. Le décor, la table, un repas… un pique-nique ! Elle adorait les pique-niques. Elle proposa à Scum d’en organiser un quand ils en auront l’occasion. Elle se laissa ainsi emporter par son propre flot de parole et ses idées folles de cuisiner des bentôs. Si elle lui proposait de faire ainsi une activité avec elle, peut-être qu’elle n’avait pas si peur de l’issue de leur soirée. Malgré tout, cette histoire de rendez-vous arrangé ne cessait de trotter dans son esprit.

Quand quelque chose n’allait pas, Scum avait toujours le mot pour la faire rire. Il ne faisait pas exprès, il était seulement tout aussi simplet et naïf qu’elle. Puisqu’ils parlaient de pique-nique et de cuisine japonaise, il lui proposait de pêcher lui-même les poissons qui pourraient se retrouver dans leurs assiettes. C’était une belle attention, mais Mindy avait pour l’habitude de prendre du poisson déjà tranché à l’épicerie. Vous savez, celui qui est mort et sans yeux pour transpercer votre âme. Au moins, l’intention était là et c’était très adorable. Éclatant d’un petit rire amusé, Mindy tenta de lui expliquer comment elle cuisinait habituellement le poisson. Et surtout, comment elle se le procurait.


-« Ce que tu es drôle ! Il n’y a rien de mieux que du poisson frais, mais j’ai pour habitude de l’acheter à l’épicerie. Je n’aurais jamais le cœur de couper quelque chose avec des petits yeux qui me fixent sans arrêt. Mais ce ne sont pas seulement des japonais qui apprêtent le poisson ou prépare les sushis. C’est un stéréotype parce que c’est ça que l’on voit dans la majorité des restaurants, mais en fait, n’importe qui peut le faire. Il suffit d’apprendre, c’est tout. »

Il était toujours aussi bête, mais aussi gentil. Ça faisait partie de son charme. Il ne se cassait pas la tête comme n’importe quel homme qu’elle connaissait. Il ne semblait pas avoir les mêmes problèmes parfois ridicules que les gens de la surface. C’était malheureux, à son avis, qu’il ne puisse avoir une apparence un peu plus… humaine. Elle s’en voulait de penser ainsi, mais elle ne pouvait s’en empêcher. Le physique n’était pas la chose la plus importante chez une personne, mais elle avait quand même son rôle à jouer lorsque la chimie de l’amour et du désir devait opérer. Autant Mindy adorait Scum, autant elle ne voyait pas comment une relation entre eux pouvait être possible. Déjà, il y avait beaucoup de logistique rien que pour échanger un baiser. Il pourrait manger sa tête, carrément. Elle se sentait si petite comparativement à lui. Ce n’était pas le temps de penser à ça. Ce n’était pas le temps. Elle se faisait probablement des idées…

Mélissa était toujours présente, ce qui gênait encore un peu Mindy. Elle n’était pas très à l’aise avec sa présence. Comment pouvoir avoir une véritable discussion entre adulte si elle restait là à les observer ? C’était peut-être une bonne chose en fait. Scum n’oserait pas lui dévoiler ses sentiments devant sa petite sœur, non ? Peut-être qu’elle hallucinait. C’était ça, elle hallucinait. Toujours en plein dilemme, elle restait silencieuse alors que Mélissa quitta finalement la pièce pour aller chercher le repas.

Ce fut la surprise lorsque Scum lui offrit une jolie petite peluche de Politoed, un petit crapaud vert issu de la série Pokemon. Mindy n’avait pas prêté attention à Mélissa lorsque cette dernière avait parlé d’un cadeau alors la surprise était entière. Mindy sourit en prenant la peluche dans ses mains. Pendant ce temps, son ami tentait tant bien que mal d’expliquer le lien entre le crapaud et lui-même.


-« Je sais que ce n'est pas ton préféré, mais il me ressemble un peu non ? ...Enfin je pense que je serais plutôt un Tyranocif. Même la version Méga tu sais. Mais celui-là est plus mignon, non ? »
-« Tu as raison, il est adorable, comme toi. Et il est vert. Et il sent bon. Et tu sais, c’est l’intention qui compte. Les gens disent ça à tout va, mais c’est vrai ! Je suis très contente, merci beaucoup Scum. »

Elle avait levé les yeux de la peluche pour lui sourire. Maintenant, que devait-elle faire ? Habituellement elle irait tout de suite serrer dans ses bras la personne lui ayant offert un tel cadeau, mais elle se sentait un peu étrange à cette idée. Elle avait peur de donner de fausses idées à Scum. Ou peut-être avait-elle peur de se donner de faux espoir ? Elle pensait trop. Elle devait cesser. Posant la peluche sur sa chaise, elle se leva pour venir faire un câlin à Scum. Pour une fois, il sentait bon, ça ne lui dérangeait pas de le serrer contre elle. Puis, elle retourna s’assoir, les joues rouges, posant la peluche sur ses genoux pour ne pas la salir en la laissant au sol.

Mélissa arriva finalement. Elle déposa une boite de sushi sur chaque assiette, qui ne servait plus vraiment maintenant. Mindy la remercia dans un murmure, puis attendit. Elle n’osait pas toucher son plat. La petite était là et la fixait. C’était troublant et gênant. Puis, doucement, la jeune femme attrapa une paire de baguette, se préparant très lentement à manger. Elle prit le temps d’ouvrir un petit pot de sauce soya, qui venait avec les plats. Elle posa le pot à côté de son assiette. De temps à autre, elle jetait un petit regard discret à Mélissa. Elle en jetait de temps à autre à Scum, se demanda s’il se sentait tout aussi épié qu’elle en ce moment.

Puis Mélissa s’éloigna. C’était un bon signe. Lentement, Mindy sortit les sushis avec dextérité, grâce à ses baguettes, de leur plat pour les poser dans son assiette. Elle ferma le plat de plastique et le posa au sol, à côté de sa chaise. Puis, elle aménagea son assiette à son goût, posant aussi le petit plat de soya à proximité pour éviter d’en renverser sur la nappe.


-« Itadakimasu. » Dit Mindy avant de s’emparer de son premier sushi et de commencer à manger.

Lorsque Mélissa, par un quelconque miracle, quitta finalement la pièce, la jeune femme se sentit respirer. Elle avait un poids en moins sur les épaules. Elle était ainsi plus à l’aise de discuter avec Scum de tout et de rien. Mais, justement, rien ne lui venait à l’esprit. Alors, elle engagea la conversation de façon très banale. Comme toujours, la discussion allait suivre son cours et ils se retrouveront enfermer dans leur petit cocon à parler d’un sujet bien loin de celui qu’ils avaient initialement choisi.

-« Alors, tu aimes ça ? Ceux avec le saumon sont mes préférés. Mais s’il y en a que tu n’aimes pas on peut échanger, tu sais. Tiens, prend celui-là. » Elle déposa doucement un de ses sushis dans l’assiette de Scum. « C’est un Dragon Eye. Je les aime bien, mais pas autant que les Samur-eye, qui sont ceux avec l’espèce de panure autour. »

Elle mangea un autre morceau de sushi. C’était le seul moyen d’obtenir le silence de sa part. Par contre, dès qu’elle eut avalé son morceau de poisson, la jeune femme reprit la parole.

-« C’est très gentil de la part de ta petite sœur d’avoir organisé tout ça. Vous avez l’air d’être très proches malgré votre différence d’âge. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scum
Correcteur
avatar

Messages : 855
Date d'inscription : 16/05/2011
Age : 25

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 25
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Opération Ze Date [Riri]   Mar 6 Déc 2016 - 3:01

Pour arranger le rendez-vous parfait entre son frère et Sunny, Melissa avait tenté autant que possible de suivre les désirs de la couturière. Elle n'avait pas demandé l'avis à son frère. Il n'y connaissait pas grand chose en amour ou même en filles, et c'est bien pour ça qu'elle volait ainsi à sa rescousse. Malheureusement, tout ne se passait pas comme elle l'aurait imaginé et un malaise indétectable pour ses yeux d'enfant s'était installé dans la soirée. C'est qu'à trop vouloir forcer la relation, la fillette en avait chassé le naturel.

Tout semblait pourtant bien commencer. Sunny, armée de son enthousiasme habituel amenait des idées pour une prochaine sortie. Oui ! Un prochain rendez vous, pensait Melissa. Bien sûr qu'il fallait qu'il y en ait d'autres ! Scum y allait aussi de son avis, cherchant surtout à se rendre utile. C'est qu'il avait des talents un peu particuliers sans doute, mais s'il pouvait les mettre au service de son amie la plus chère, il n'allait pas hésiter. Aussi proposa-t-il à la jeune femme de pêcher pour elle les poissons pour son pique nique. L'idée la fit rire.

"_Ce que tu es drôle ! Il n’y a rien de mieux que du poisson frais, mais j’ai pour habitude de l’acheter à l’épicerie. Je n’aurais jamais le cœur de couper quelque chose avec des petits yeux qui me fixent sans arrêt. Mais ce ne sont pas seulement des japonais qui apprêtent le poisson ou préparent les sushis. C’est un stéréotype parce que c’est ça que l’on voit dans la majorité des restaurants, mais en fait, n’importe qui peut le faire. Il suffit d’apprendre, c’est tout.
_Haha oui, bien sûr, admit Scum, légèrement embarrassé par sa bêtise. C'est juste que tu sais... Quand je pêche dans la baie de New York, je n'ai pas tous ces problèmes. Enfin, c'est peut-être pas quelque chose que je devrais te raconter. Par contre, si tu sais cuisiner le poisson, je pourrais t'aider si tu m'apprends."

Parfois, il oubliait que Mindy était une personne sensible et facilement impressionnable. Saisir un poisson en mer et lui arracher la tête d'un coup de dents pour le manger était une activité relativement commune pour lui. Il comprenait toutefois que ça ne le soit pas pour d'autres, aussi préférait-il ne pas compléter l'anecdote.

L'absence de Melissa leur donna un peu d'air frais et Scum put offrir son cadeau à Sunny qui le reçut avec bienveillance. Elle se leva même pour lui faire un câlin, que l'écailleux réceptionna bien volontiers, serrant la jeune femme dans ses grands bras. Bien sûr que c'était l'intention qui comptait, mais le mutant reptilien aurait tout de même voulu offrir à sa comparse bien plus qu'un cadeau qu'il n'avait pas choisi et une embrassade aussi sincère soit-elle. Il se contenta toutefois de dire à la jeune femme, tant qu'il l'avait si proche de lui :

"Je suis content que ça te plaise alors. Ce sera un bel ajout à ta collection." car il était vrai que Sunny avait toute une ribambelle de peluches, chez elle mais aussi à l'Institut.

Rapidement, peut-être trop, Melissa revint dans la salle à manger pour faire le service des boîtes de sushis. S'en tenant ensuite au rôle de majordome qu'elle s'était donnée, la fillette restait à l'écart et regardait ses aînés manger, ce qui rendait les choses d'autant plus gênantes pour ceux-ci. La petite se demandait d'ailleurs pourquoi ils étaient soudainement devenus aussi ennuyeux que ses parents. Elle avait tout préparé comme il fallait, il devait bien se passer quelque chose, non ? Ils avaient tout juste échangé le mot japonais de bon appétit et puis plus rien.

Finalement, la fatigue et l'ennui la rattrapèrent sous la forme d'un petit bâillement, qui n'échappa pas à son grand frère. Ce dernier se sentit dès lors obligé d'intervenir :

"_Melissa, tu devrais vraiment aller dormir maintenant.
_Pfft non, c'est votre soirée à vous deux, il faut que je surveille que tout se passe bien.
_Je t'assure que ça va bien se passer, voulut-il la rassurer. Tu as préparé une belle soirée. Et puis tu sais je mets ce costume que pour les grandes occasions, et je suis sûr que Sunny n'a pas mis sa robe toute neuve pour rien. Donc maintenant qu'on y est, autant rendre la soirée exceptionnelle."

Nouveau bâillement. Puis finalement la fillette céda et souhaita la bonne nuit aux deux jeunes gens avant d'aller se coucher. Scum poussa un petit soupir. C'était idiot, elle avait préparé tout ça et restait de côté sans en profiter. Enfin, si elle disait que c'était leur soirée à eux, autant qu'ils la passent vraiment ensemble non ?
En tout cas, ça levait le doute qui avait pu subsister quant aux intentions de la fillette : Melissa leur avait effectivement arrangé un rendez vous galant. Scum en rêvait bien entendu, mais ni lui ni Sunny n'étaient vraiment prêt à sauter le pas ! En croyant bien faire, sa petite sœur n'avait fait que précipiter les choses, et maintenant et bien... Ils y étaient.

Désormais seul avec la belle Mindy, Scum se sentait soudain nerveux et eut l'impression que son costume -en particulier son nœud papillon- se resserrait sur lui. Du calme, du calme, ce n'est pas parce que ça ressemblait à un rendez-vous galant et que ça avait été prévu comme un rendez-vous galant qu'il devait faire comme si c'en était un. Rien ne l'obligeait à révéler ses sentiments envers la jeune mutante solaire, surtout si elle n'était pas prête à les entendre. D'un autre côté... Il n'aurait peut-être plus d'autre occasion comme celle-ci... Ou bien si ? Il pourrait s'en créer une, selon ses termes cette fois. Quel casse-tête...

Heureusement, Sunny parvint à ranimer la conversation, permettant ainsi à l'écailleux de quitter ses épineuses réflexions :

"_Alors, tu aimes ça ? Ceux avec le saumon sont mes préférés. Mais s’il y en a que tu n’aimes pas on peut échanger, tu sais. Tiens, prend celui-là. dit-elle en déposant doucement un de ses sushis dans l’assiette de son vis à vis.
_Hein ? Oh non non, j'adore ça tu sais. Je pourrais même manger la boîte avec, répondit l'écailleux pour plaisanter. A vrai dire, je pensais qu'ils étaient tous au saumon, ajouta-t-il avant de s'emparer du sushi avec ses baguettes.

Avec le temps, il commençait à maîtriser ces ustensiles de bois et fit disparaitre dans sa gueule en un clin d’œil le conglomérat de produits de la mer enrobé de leur couverture de riz.

"_C’est un Dragon Eye. Je les aime bien, mais pas autant que les Samur-eye, qui sont ceux avec l’espèce de panure autour.
_Un Dragon Eye ? Il n'y a pas vraiment d’œil de dragon là-dedans, si ?! Je ne sais pas comment ils font pour envelopper autant de choses dans du riz , ça doit être difficile à faire tenir pourtant. Et on peut mettre de la panure par dessus en plus ? Tu crois qu'il existe des concours du sushi le plus enveloppé ? On devrait essayer ! Se sentant l'imagination fertile, l'écailleux leva un sushi devant son regard, comme si cela pouvait l'aider à développer son idée. Après la panure, on pourrait l'enrober dans du caramel, puis le plonger dans du miel... Oh ou du fromage ! Et ensuite le miel, puis des éclats de noisette. Je ne sais pas si on peut encore appeler ça un sushi."

Les élucubrations sur l'enrobage de sushi firent leur temps, mais lorsque les deux convives eurent épuisé la liste des enrobages à sushi possibles, Sunny orienta la discussion dans une autre direction.

"_C’est très gentil de la part de ta petite sœur d’avoir organisé tout ça. Vous avez l’air d’être très proches malgré votre différence d’âge.
_Ha tu trouves ? C'est une bonne chose, parce que ça n'avait pas vraiment bien commencé. Mais j'ai l'impression qu'elle me considère un peu plus comme un animal de compagnie et un peu moins comme son grand frère. Enfin..."

Scum haussa les épaules. Il ne s'en formalisait pas vraiment. Hormis ses parents, personne ne l'avait vu complètement humain. Et encore, la mutation l'avait gagné très jeune, alors son apparence n'avait pu être qualifiée de normale que pendant une courte période de sa vie. Le souvenir le plus lointain qu'il en gardait, c'était celui de ses dents de lait qui laissaient place à des crocs pointus. Depuis, son corps n'avait plus cessé de changer jusqu'à atteindre le stade actuel de son évolution.

"_Mais c'est vrai que c'est gentil de sa part. Je ne sais pas pourquoi elle a fait tout ça ceci dit. C'était assez inattendu. Et puis tu sais, quand elle fait quelque chose d'habitude, c'est surtout pour elle-même ! Là, et bien, elle n'avait même pas envisagé de venir manger avec nous. Elle avait prévu qu'il n'y aurait que nous deux comme... Comme..."

Se sentant glisser sur la mauvaise pente, Scum ne finit pas sa phrase et baissa le regard sur sa boîte dont il engloutit rapidement quelques sushis.

"Je ne sais même pas où elle a trouvé l'argent pour nous payer cette commande." tenta-t-il, espérant que cela suffirait pour changer de sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Opération Ze Date [Riri]   Mar 6 Déc 2016 - 23:35

Ce qui était plus embarrassant qu’un rendez-vous galant arrangé était d’avoir des témoins pour le rendez-vous en question. Dans ce cas-ci, le témoin était très loin d’être subtile, fixant les deux adultes avec ses grands yeux d’enfant. Même la musique ne pouvait rien changer à l’ambiance. En fait, ça créait un plus grand malaise encore. Heureusement, Mindy n’était pas la seule à l’avoir remarqué. Scum se sentait tout aussi mal à l’aise et observé qu’elle. Enfin, c’était ce qu’elle devinait. Il tentait de gentiment dire à sa petite sœur qu’il était temps d’aller au lit au vu de l’heure. Puisque cette dernière baillait à s’en décrocher la mâchoire, elle ne protesta pas trop et fini par quitter la pièce. Avec de la chance, l’ambiance allait changer du tout au tout.

En fait, rien ne changea. Un gros silence persistait dans la pièce. Mindy commença à manger lentement son repas. Elle n’avait rien à dire de bien intéressant, elle qui pourtant pouvait parler pendant des heures et des heures durant. Cette fois-ci, c’était la panne sèche. Elle opta donc pour quelque chose de banal qui allait peut-être alimenter une discussion légère et non portée sur le fait qu’ils étaient tous les deux à un rendez-vous galant. Attrapant un sushi entre ses baguettes, la jeune femme vint le déposer dans l’assiette de Scum en lui proposant de goûter. Elle espérait qu’il appréciait la variété de sushis dans son plat et que, si ce n’était pas le cas, elle n’était pas très difficile et pouvait lui donner les siens. Au contraire, Scum adorait tout autant qu’elle les sushis, à un point tel qu’il pourrait même en manger la boite. Peu importe qui aurait dit une telle chose ce serait automatiquement passé pour une plaisanterie. Dans ce cas-ci, dur de savoir si c’était vraiment possible et qu’il serait prêt à manger la boite de plastique par appétit. L’image fit sourire Mindy qui éclata d’un rire amusé et bien sonore.

Sur un élan d’inspiration, la jeune femme commença à expliquer quels étaient les sushis qu’elle appréciait et les conseillait vivement à Scum. Ce dernier venait à se demander comment il était possible de faire des sushis et jusqu’à quel point on pouvait les enrober. Certains avaient une large bande d’algue pour les tenir ensemble alors que d’autres n’avait que du riz, parfois même de l’avocat ou du saumon. Dans le cas du Samur-eye il s’agissait d’une sorte de panure. La pauvre Scum devait avoir du mal à suivre. Ce n’était pas si compliqué vu d’un œil expérimenté, mais pour n’importe quelle personne n’ayant pas l’habitude de ce genre de cuisine, ça devait être un vrai bazar des saveurs.


-« Un Dragon Eye ? Il n'y a pas vraiment d’œil de dragon là-dedans, si ?! Je ne sais pas comment ils font pour envelopper autant de choses dans du riz, ça doit être difficile à faire tenir pourtant. Et on peut mettre de la panure par-dessus en plus ? Tu crois qu'il existe des concours du sushi le plus enveloppé ? On devrait essayer ! Après la panure, on pourrait l'enrober dans du caramel, puis le plonger dans du miel... Oh ou du fromage ! Et ensuite le miel, puis des éclats de noisette. Je ne sais pas si on peut encore appeler ça un sushi. »
-« Tu sais, il existe des sushis desserts aussi. Alors on pourrait prendre une fraise et l’enrobée de riz, puis avec une feuille d’algue. Et ce qui serait bien, serait d’ajouter une bonne couche de chocolat au lait fondu tout autour. Et du sucre en poudre ! Et je suis sûre qu’on pourrait y coller des bonbons, comme des petits oursons en gelés. Et encore du chocolat ! Parce que le chocolat c’est troooooooop bon ! »

Inventer de nouveaux sushis pouvait être amusant, mais il y avait une limite à ce que son imagination pouvait produire. C’est ainsi que, lorsque le sujet s’épuisa, elle passa à autre chose. Mindy en profita pour confier que l’intention de Mélissa était bien charmante; organiser une telle soirée pour eux était une si gentille attention. Même si la petite fille rendait les choses un peu embarrassantes sans le réaliser, elle n’en restait pas moins très généreuse de se donner à fond pour faire plaisir à son frère et son amie. C’était important de souligner lorsque quelqu’un faisait des efforts et de bonnes actions. Scum révéla d’ailleurs que même si lui et Mélissa s’étaient rapprochés au fil du temps, cette dernière le considérait davantage comme un animal de compagnie qu’un grand frère. Mindy sourit, elle comprenait tout à fait.

-« On dit de certains animaux qu’ils sont les meilleurs compagnon de l’homme. Vois ça comme un compliment ! »

Pourquoi se plaindre de ce que l’on était lorsqu’on ne pouvait y changer grand-chose ? Il fallait plutôt en profiter pour voir les bons côtés que l’on possédait et se concentrer là-dessus. Scum, malgré son apparence peu conventionnelle avait un grand cœur. Il était gentil, pas très malin mais très drôle. Il avait une bonne oreille et il était un ami sur lequel on pouvait compter lorsqu’il n’était pas question de déplacer des meubles ou qu’aucun objet fragile n’était impliqué.

-« Mais c'est vrai que c'est gentil de sa part. Je ne sais pas pourquoi elle a fait tout ça ceci dit. C'était assez inattendu. Et puis tu sais, quand elle fait quelque chose d'habitude, c'est surtout pour elle-même ! Là, et bien, elle n'avait même pas envisagé de venir manger avec nous. Elle avait prévu qu'il n'y aurait que nous deux comme... Comme... »
-« … un rendez-vous… » Compléta Mindy à voix basse.

Aussitôt, la jeune femme attrapa son verre d’eau pour en boire une petite gorgée, gênée. Elle souhaitait vraiment que la conversation ne s’étende pas sur le sujet. Elle n’avait même pas eu l’occasion d’y penser elle-même ! L’idée d’être à un rendez-vous galant la rendait nerveuse. Elle ne savait pas que faire ni même comment agir. Elle ne connaissait même pas ses sentiments. Tout était un gros bazar dans son esprit, actuellement. Elle s’en étourdissait elle-même. Du coin de l’œil, elle nota l’inconfort de Scum qui s’était jeté sur son plateau de sushi, les avalants les uns après les autres. Au moins, elle pouvait être rassurée, lui non plus ne semblait pas s’être attendu à une telle soirée.


-« Je ne sais même pas où elle a trouvé l'argent pour nous payer cette commande. »
-« Non ? Je crois avoir un doute sur la personne. »

La jeune femme ne termina pas sa phrase puisqu’elle avait maintenant un sushi en bouche. Mais elle se doutait bien qui avait bien plus lui prêter l’argent. Quelqu’un qui savait ce qu’elle préparait. Quelqu’un qui était au courant depuis le début et qui n’avait rien dit. Probablement pas Erïka, son genre serait de prêter de l’argent à la petite pour acheter la paix. Les enfants et elle, ce n’était pas toujours le grand amour.

Enfin, Mindy pouvait profiter du changement de sujet pour parler de tout et n’importe quoi sauf de rendez-vous romantique. Lorsqu’elle remarqua que son assiette était vide, elle avait l’excuse parfaite pour parler d’autre chose.


-« Tu sais où sont les autres sushis ? » Demanda-t-elle.

Elle comptait se resservir, mais en prenant garde à ne pas trop remplir son assiette. Son estomac était un peu noué ce qui l’agaçait. Elle aimerait tant profiter davantage des sushis ! Elle tentait donc de convaincre sa tête que tout allait bien et de laisser son pauvre estomac tranquille afin qu’elle puisse se jeter dans ces délicieux sushis gratuits. Ça ne fonctionnait pas. Sa tête pouvait être très agaçante parfois. Puis, remarquant qu’elle était tellement occupée à se disputer avec elle-même qu’elle avait laissé le silence s’installer, elle reprit la parole.


-« Tu sais qu’on va avoir un terrain de volleyball près du lac ? Il y a du sable et tout ça alors c’est parfait. Mais je n’ai jamais été très bonne dans les sports. Je préfère les arts. Et toi, tu es bon en sports ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scum
Correcteur
avatar

Messages : 855
Date d'inscription : 16/05/2011
Age : 25

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 25
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Opération Ze Date [Riri]   Mer 7 Déc 2016 - 5:37

Le départ de Melissa avait permis d'apaiser l'atmosphère, mais à peine. Piégés dans ce rendez-vous inattendu et qui signifiait pour leur relation une avancée bien plus conséquente que ce qu'ils étaient prêts à assumer, Scum et Sunny étaient tout gênés de se retrouver ainsi l'un en face de l'autre. Et alors qu'ils avaient passé une bonne journée et ce en toute amitié, ils semblaient maintenant se rencontrer pour la première fois et tentaient de se lancer sur des sujets de discussions banals. Comme par exemple le plat du jour. Fort heureusement, cela leur réussit plutôt bien et les deux amateurs de sushis se plaisaient à imaginer de nouvelles recettes pour cette nourriture d'Extrême-Orient.

Les propositions gourmandes de Mindy éveillèrent le sourire et l'enthousiasme de l'écailleux, qui voyait là une nouvelle activité commune à partager.

"Je me débrouille un peu en cuisine. Enfin je sais surtout préparer des pizzas, mais on devrait tenter de faire nos propres sushis un jour."

Cela devait clore plus ou moins le sujet sur une promesse de reprendre la réflexion une autre fois. En un moment plus agréable, par exemple derrière les fourneaux où ils auraient choisi d'être et pas là où une tierce personne aura tenté de les réunir. D'ailleurs, comme de juste, la discussion s'orienta sur l'organisatrice de la soirée. On ne pouvait en effet pas retirer à celle-ci qu'elle était bien intentionnée même si son frère, de sa propre confidence, avait l'impression qu'elle le prenait parfois plus pour un drôle d'animal que pour un membre de sa famille.

"On dit de certains animaux qu’ils sont les meilleurs compagnon de l’homme. Vois ça comme un compliment !" tenta tout simplement de le rassurer Sunny avec le sourire.

Scum le lui rendit, mais étrangement cette remarque l'attristait. Peut-être parce qu'il en attendait un peu trop de Sunny et désirait être plus pour elle qu'un simple ami. Il avait du mal à voir le compliment dans le fait d'être considéré comme un animal de compagnie, surtout par la femme qu'il portait en son cœur. Sa petite sœur, elle finirait par comprendre. Sunny... Elle le savait pourtant qu'il était plus qu'un gros lézard, non ?

Avant de laisser ses propres pensées l'agacer et de se mettre à croire que Sunny pensait à mal de lui, l'écailleux préféra revenir au sujet de sa sœur, qui était un peu sa peste attitrée quand il s'agissait de mauvaise considération. Les deux convives en vinrent ainsi à admettre de façon presque audible qu'ils partageaient un rendez-vous galant involontaire. Et de nouveau la discussion s'éteignit et leurs regards s'évadèrent. Scum tenta de la faire vivoter encore un peu, en se demandant à voix haute qui avait bien pu financer l'idée de sa petite sœur.
Et Mindy semblait soupçonner quelqu'un. Le mutant reptilien avait aussi sa petite idée, même s'il n'était pas sûr qu'elle soit exacte. Disons que c'était une piste logique car lui et la jolie couturière n'avaient pas tant d'amis en commun.

"Hmm... Ça vient peut-être d'Erika. Après tout c'est ton amie et aussi la mienne. Ou si ce n'est pas elle, je suis certain qu'elle en sait plus que nous."

Il haussa les épaules, laissant la question de côté pour l'instant. Les sushis se finissaient rapidement et Mindy voulut savoir où étaient les autres boîtes. Fouillant la salle du regard, l'écailleux finit par les trouver empilées sur une chaise, trois boîtes encore pleines. L'air triomphant il les brandit à la vue de la jeune femme avant d'en poser une devant elle, la seconde devant lui et la dernière entre eux deux.

"Voilà ! Il y a encore de quoi faire. On pourra se partager la dernière boîte si tu as encore faim."

Il reprit ensuite son repas tranquillement, avalant les sushis les uns après les autres avant que Sunny lui demande soudainement.

"_Tu sais qu’on va avoir un terrain de volleyball près du lac ? Il y a du sable et tout ça alors c’est parfait. Mais je n’ai jamais été très bonne dans les sports. Je préfère les arts. Et toi, tu es bon en sports ?
_En sport ? Et ben... Ça dépend lesquels, répondit l'écailleux. Tu comptes les arts-martiaux comme du sport ? Je me défends bien avec les nunchakus, tu devrais voir. De loin ceci-dit, ajouta-t-il sur le ton de la plaisanterie. Je suis un bon nageur, comme je t'ai dit, mais ça ne va pas aider pour du voley ball sur le sable. Il n'y a pas un autre sport qui y ressemble mais qui se passe dans l'eau ? Comme du... Water... Bollo... Quelque chose..."

Il hésita, bredouilla un peu puis se reprit très vite, pour enterrer son incertitude et ne pas avoir le temps de passer pour un imbécile :

"En tout cas ! Je suis en bonne forme, de manière générale. Donc si on m'explique les règles, je pense que je peux me débrouiller."

Oh... Est-ce qu'il venait d'être sarcastique ? Ou essayait-il sincèrement de justifier son intelligence devant son interlocutrice ? Non, non, il était à peu près certain que le ton qu'il avait employé était celui des sarcasmes. Il le reconnaissait pour l'avoir souvent entendu dans la bouche d'Erika. Apparemment, la remarque précédente de Sunny l'avait un peu plus affecté qu'il ne le pensait.
Se recentrant sur la discussion, il prit la parole :

"Et toi, il n'y a aucun sport qui t'irait ? Tu sais il y a pas de mal à ça, et si tu préfères les arts c'est déjà une belle vocation. Et puis, il y a peut-être des sports qui permettraient de combiner les deux... Commeuh... La gymnastique ?! s'exclama-t-il avec peut-être trop d'entrain. Je me souviens en avoir vu une ou deux fois, c'est un peu comme de la danse et il y a un cerceau et des rubans pleins de couleur et c'est très beau et je pense que ça t'irait parfaitement."

Il y avait peu de choses que Scum appréciait plus que de passer du temps avec Sunny, mais marquer des points auprès d'elle était sans doute ce qu'il préférait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Opération Ze Date [Riri]   Mer 14 Déc 2016 - 5:56

Mindy était une grande fan de gastronomie asiatique. Elle pouvait essayer n’importe quoi se trouvant dans son assiette pour ensuite déterminée si elle en voulait plus ou non. Avec les sushis, ça cliquait naturellement. Peu importe ce qui se trouvait à l’intérieur, elle allait tenter de le manger. Il y avait tellement de sortes et de possibilités, c’était difficile de s’en tenir seulement aux classiques que tout le monde connaissait déjà. Aussi, ce qui était étonnant au vu de son gabarit, elle pouvait manger une très grande quantité de sushi avant de ne plus avoir faim. Elle mangeait et mangeait, encore et encore sans se fatiguer. Peut-être que l’utilisation de son don lui donnait parfois ce grand appétit. C’était bon de voir qu’elle appréciait le repas de ce soir. Après avoir mangé une boite complète et entamé une seconde, la jeune femme allait pouvoir se rassasié sans problème. Elle laissera Scum manger le reste, il avait un plus grand appétit qu’elle.

Ce qui retenait Mindy de dévorer ses sushis non-stop était le fait qu’elle parlait beaucoup. Vraiment beaucoup. Elle racontait à Scum qu’ils allaient bientôt avoir un terrain de volleyball près du lac. C’était génial pour les mutants qui adoraient faire du sport. Elle ne se comptait pas dans cette catégorie, se voyant plutôt comme une artiste. Elle aimait tout ce qui était création, mais n’excellait nullement dans les activités physiques. Courir pour attraper l’autobus avait été, à une certaine époque, le sport qu’elle pratiquait le mieux.

Bien sûr, autant par politesse que par intérêt, la jeune femme demanda à Scum s’il pratiquait des sports. Vu sa carrure, certains devaient être moins accessibles que d’autre, mais cela ne signifiait pas qu’il n’en pratiquait pas pour autant. Ce dernier expliqua qu’il pratiquait les arts martiaux. Apparemment, avec une paire de nunchaku il pouvait faire des miracles contre ses adversaires… et parfois contre ses alliés. Vu sa maladresse ce n’était pas très étonnant. Mais cela fit sourire Mindy. Elle avait déjà tenté les sports de combat, mais ce n’était pas sa tasse de thé. Elle savait se défendre, mais sans plus. Par contre, elle aimait bien passer du temps à la piscine. Elle appréciait les baignades. Scum se trouvait être un bon nageur. Il ne connaissait pas beaucoup les sports aquatiques, mais il y serait probablement meilleur qu’aux sports sur la terre ferme.


-« Je suis un bon nageur, comme je t'ai dit, mais ça ne va pas aider pour du voley ball sur le sable. Il n'y a pas un autre sport qui y ressemble mais qui se passe dans l'eau ? Comme du... Water... Bollo... Quelque chose... En tout cas ! Je suis en bonne forme, de manière générale. Donc si on m'explique les règles, je pense que je peux me débrouiller. »
-« Du waterpolo, tu veux dire ? Je connais mais j’ai jamais essayé. Il faudrait m’expliquer les règles à moi aussi. Mais j’aime bien jouer à Marco Polo, c’est super marrant quand on est beaucoup dans une grande piscine ! »

Mindy n’avait pas du tout compris le ton sarcastique de Scum. Peut-être était-ce parce qu’elle ne pensait pas qu’il pouvait l’être. Il était si gentil et innocent, comment penser qu’il pourrait s’adresser ainsi à elle ? Mangeant avec appétit, la jeune femme croyait bien que son ami était en bonne forme physique. Certes, il avait un physique particulier, mais cela ne voulait pas dire qu’il ne pouvait pas être en santé. Il semblait bouger beaucoup, mais son alimentation restait parfois à désirer. Une chance qu’elle était là pour lui faire manger bien plus que des pizzas grasses !

-« Et toi, il n'y a aucun sport qui t'irait ? Tu sais il y a pas de mal à ça, et si tu préfères les arts c'est déjà une belle vocation. Et puis, il y a peut-être des sports qui permettraient de combiner les deux... Commeuh... La gymnastique ?!  Je me souviens en avoir vu une ou deux fois, c'est un peu comme de la danse et il y a un cerceau et des rubans pleins de couleur et c'est très beau et je pense que ça t'irait parfaitement. »

Cette remarque fit rire Mindy de bon cœur. Non, elle n’avait pas la grâce nécessaire pour être gymnaste. Elle doutait bien du fait de pouvoir de pouvoir danser avec des rubans et surtout un cerceau. Elle n’avait jamais eu l’air plus ridicule qu’avec un cerceau autour de la taille si c’était pour le faire tourner autour de ses hanches. C’était un beau compliment de penser qu’elle avait ce qu’il fallait pour pratiquer ce sport si élégant.

-« Non, non je serais totalement ridicule en gymnaste. Je te le jure ! Je suis tellement maladroite et pas très flexible. Mais je fais du yoga avec Maylee ! J’adore ça, c’est très calme et relaxant. Même Erïka se joint à nous, parfois. Et on fait du pilates aussi. On essaie de garder notre forme physique comme ça. C’est probablement l’une des seules activités physique que j’aime bien pratiquer. L’autre jour, on a fait un concours pour savoir qui ferait l’arbre le plus longtemps. J’ai gagné! C’est vraiment sympa parce que tu y vas à ton rythme et vu qu’on est entre copine c’est toujours moins embarrassant quand tu as du mal à faire un truc. Je n’ai jamais aimé les cours de sports donc c’est très difficile pour moi de m’y tenir sérieusement, mais j’y arrive bien. »

Lorsque Mindy commença à avoir l’estomac plein, elle attrapa les deux sushis restant de son plateau pour les déposer un à un dans l’assiette de Scum. Elle savait qu’il allait tous les manger avec appétit. Écoutant la musique en bruit de fond, et réalisant finalement qu’il y avait de la musique dans la pièce, la jeune femme se laissait bercer par la mélodie. C’était joli et agréable à entendre, elle l’appréciait beaucoup.

-« Elle est géniale cette chanson… Tu écoutes beaucoup de musique ? Peut-être pas… je veux dire, si tu mets un Ipod dans l’eau il va cesser de fonctionner. Mais peut-être que tu as une radio, chez toi ? Par contre, ils font toujours jouer les mêmes chansons, c’est horrible. Mais celle-là, je ne l’avais pas entendue depuis longtemps… »

Rêveuse, elle regardait dans le vide et se laissait entrainer par la mélodie. Puis, elle sembla soudainement s’animer, comme si une pensée venait de traverser son esprit en un éclair.

-« Hey ! Tu sais à quoi je pense ? On devrait sortir et profiter de la soirée ! J’ai même quelque chose de spécial à te montrer ! »

Mindy avait un coin spécial à l’extérieur de l’institut où elle aimait parfois passer du temps à regarder des animés sur sa tablette ou discuter de choses sérieuses et parfois personnelles avec sa meilleure amie. C’était un coin secret pour les retrouvailles, un endroit où elle pouvait se réfugier quand les choses n’allaient pas. Peut-être que ce petit bout de paradis et de tranquillité n’était pas si secret que ça, mais jusqu’à présent, jamais la jeune femme n’avait vu qui que ce soit aux alentours de cet endroit. Elle espérait pouvoir partager ce secret avec son cher ami, à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scum
Correcteur
avatar

Messages : 855
Date d'inscription : 16/05/2011
Age : 25

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 25
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Opération Ze Date [Riri]   Ven 16 Déc 2016 - 5:13

Melissa avait vu juste en commandant de nombreuses boites de sushis. L'appétit combiné de Scum et de Sunny faisait que la nourriture disparaissait rapidement et seule la discussion ralentissait les coups de baguettes.

De façon assez impromptue, la conversation s'était tournée vers les sports. Et l'écailleux, à qui le pouvoir mutant avait donné une solide carrure était presque calé dans le domaine. Presque, car s'il était taillé pour la pratique du sport, sa méconnaissance de la théorie ne rendait pas simple le fait d'en parler. Il était ainsi persuadé d'être doué pour un certain sport de balle aquatique, sans pour autant pouvoir en retrouver le nom.

"_Du waterpolo, tu veux dire ? Je connais mais j’ai jamais essayé. Il faudrait m’expliquer les règles à moi aussi. Mais j’aime bien jouer à Marco Polo, c’est super marrant quand on est beaucoup dans une grande piscine !
_Tu veux dire que Marco Polo est un jeu ? Je croyais que c'était seulement quelque chose qu'on apprenait aux enfants, au cas où ils se perdaient dans les tunnels des égouts. Intéressant. Et ça se joue dans une piscine alors ? Le but est aussi de retrouver les autres alors qu'on ne voit rien ?"

Scum n'était jamais trop sûr de lui quand il s'agissait de parler de la vie dans l'Allée. Il avait toujours peur de donner l'impression de s'apitoyer, ou de paraître simplement déplacé. M'enfin, c'était tout de même sa vie. Et puis la révélation était trop importante pour passer à côté. Plus question de sarcasmes, il était vraiment étonné.

Puis, pour revenir au sujet principal, il tenta de se figurer un sport qui pourrait aller à Sunny. La jeune femme était amatrice de belles choses, une artiste même. La gymnastique, du peu qu'il avait eu l'occasion d'en voir, était un sport beau. Plus que la natation synchronisé. Peut-être pas autant que le patinage artistique -qu'il attribuait de toute façon à Erika et Bobby pour des raisons évidentes- mais c'était une discipline où la grâce et la dextérité étaient les principaux atouts de l'athlète. Et d'après lui, Sunny n'en manquait pas. La jeune femme pourtant avait un avis différent sur la question, qu'elle exprima dans un joli rire.

"_Non, non je serais totalement ridicule en gymnaste. Je te le jure ! Je suis tellement maladroite et pas très flexible. Mais je fais du yoga avec Maylee ! J’adore ça, c’est très calme et relaxant. Même Erïka se joint à nous, parfois. Et on fait du pilâtes aussi. On essaie de garder notre forme physique comme ça. C’est probablement l’une des seules activités physique que j’aime bien pratiquer. L’autre jour, on a fait un concours pour savoir qui ferait l’arbre le plus longtemps. J’ai gagné! C’est vraiment sympa parce que tu y vas à ton rythme et vu qu’on est entre copines c’est toujours moins embarrassant quand tu as du mal à faire un truc. Je n’ai jamais aimé les cours de sports donc c’est très difficile pour moi de m’y tenir sérieusement, mais j’y arrive bien.
_Ha ha oui c'est toujours plus agréable avec des amies. D'ailleurs, c'est amusant, j'aurais pensé que c'était Maylee la plus forte pour faire l'arbre. Nous c'est notre cheffe, Callisto qui nous entraîne. Elle est sévère et très forte, elle me met au tapis en deux secondes, c'est assez désespérant. Mais elle sait toujours me dire ce qu'il faut corriger, alors je pense qu'à force j'aurais une technique impeccable ! En tout cas, c'est pas parce que tu es un peu maladroite que tu ne peux pas réussir à devenir gymnaste. Tiens regarde, je casse toujours tout et finalement... Bon d'accord, les arts martiaux servent surtout à casser des choses. Mais de manière précise ! C'est une évolution, non ? Crois moi tu ne seras pas ridicule, tu seras la plus belle et la plus brillante des gymnastes. Je t'imagine très bien avec un ruban arc-en-ciel. Enfin... Si tu n'as pas envie, c'est toi qui décide. Tu es déjà une couturière talentueuse, c'est pas rien."

L'écailleux était sincère. Sunny avait déjà son propre atelier, sa propre petite affaire. C'était une jeune femme très douée et elle pouvait aller loin. Du moins il le supposait. Il ne connaissait pas vraiment la route du succès, mais ne pouvait que souhaiter à Sunny de s'y engager. Et puis si l'idée de devenir gymnaste lui plaisait et que quelque part elle trouvait le temps de pratiquer cette discipline, il tenait à ce qu'elle sache qu'on ne rirait pas d'elle. Pas lui, tout du moins. Pas dans l'intention de se moquer en tout cas.

Le repas continuait tranquillement et une fois repue, Sunny laissa à son comparse les derniers sushis qu'il entreprit de dévorer goulûment. L'attention de la jeune femme se porta alors sur la musique qu'elle semblait tout juste remarquer.

"_Elle est géniale cette chanson… Tu écoutes beaucoup de musique ? Peut-être pas… je veux dire, si tu mets un Ipod dans l’eau il va cesser de fonctionner. Mais peut-être que tu as une radio, chez toi ? Par contre, ils font toujours jouer les mêmes chansons, c’est horrible. Mais celle-là, je ne l’avais pas entendue depuis longtemps…
_Oh... Herm... Je ne me souviens pas l'avoir entendue passer souvent, mais elle est jolie oui." répondit succinctement le mutant reptilien alors qu'il s'attachait à finir les sushis.

La musique... C'est vrai que ce n'était pas un loisir auquel il s'adonnait. Ni lui, ni les autres habitants de l'Allée. Pourtant... Pourtant cela lui évoquait des tas de choses. Peut-être parce que, comme au cours de cette soirée, la musique servait principalement d'accompagnement et ne se rappelait à soi que lorsqu'on y prêtait vraiment attention. Il rassembla ses souvenirs épars. La musique... Il y en avait partout, même dans l'Allée. Et c'est vrai que la vie serait un peu plus morne sans ça.

"Hey ! Tu sais à quoi je pense ? On devrait sortir et profiter de la soirée ! J’ai même quelque chose de spécial à te montrer !"

Enfin, pas besoin de musique quand il y avait Sunny. En plus d'occuper efficacement l'espace sonore, la jeune femme envahissait les cœurs par son enthousiasme communicatif. Aussi Scum acquiesça vivement à sa proposition avant d'avaler les derniers sushis restants. Il quitta sa chaise et tâcha de mettre un peu d'ordre parmi les boites vides puis se pencha sur la chaîne hi-fi pour l'éteindre. Il se releva ensuite, réajusta son costume rapidement et fit face à la jeune femme.

"Je te suis alors, dit-il simplement, avant de reprendre tandis qu'il emboitait le pas à Sunny. En fait, tu sais, dans l'Allée on arrive à se débrouiller pour avoir la radio de temps en temps. On a réussi à bidouiller une longue antenne souple à faire passer à la surface pour capter les ondes. Ça ne tient pas toujours très longtemps, mais on en profite. Pour écouter les nouvelles aussi, évidemment. Mais profiter d'un peu de musique ça fait du bien parfois. On ne fête jamais rien, alors c'est un peu n'important quand. Je crois qu'on a même du vieux matériel pour concert, et peut-être même un ou deux instruments. Mais ça demande de l'entretien, donc on a de la chance quand on arrive à tout faire marcher. Pas de quoi monter un groupe ceci dit."

Il ricana en imaginant un concert dans l'Allée. Il savait bien quel genre de musique les Morlocks écouteraient. Du rock à grands cris et à grands sons. De quoi s'époumoner et se défouler. Quelque chose qui finirait forcément en bagarre. Il y avait aussi parmi les mutants souterrains quelques individus qui s'intéressaient au rap et au hip-hop, parfois ces sons résonnaient dans les couloirs. Les plus jeunes aimaient bien s'agiter sur ces musiques et faire comme les plus grands de la surface.

"Oh et il y a aussi quelques guitares. Pas électriques. Des guitares-guitares, tu vois ? Certains Morlocks les ont amenées avec eux. Et ils y tiennent ! C'est toujours la croix et la bannière quand il faut changer les cordes. Mais ça détend, même si c'est souvent plus pour tenir les enfants sages. Aussi, c'est assez rare quand je sors la nuit, mais il y a la musique de rue. Time Square est régulièrement animé, j'aime bien passer sous ce quartier. Mais c'est vrai qu'à la radio, ils passent souvent les mêmes musiques. C'est idiot, surtout qu'il y en a sûrement des millions et des millions différentes si on les compte toutes. Ça devrait être facile de faire une sélection différente tous les jours ! On devrait faire plus de radios à thème. Je sais que j'aime bien écouter la station de la musique classique. Ce n'est pas très populaire. Mais c'est très impressionnant un orchestre. J'aimerais bien en voir un une fois. Juste pour avoir la sensation d'y être tu sais ? Je me demande si c'est difficile, d'être chef d'orchestre. Tu m'imagines tenir la baguette devant le pupitre ? Ce doit être les seuls artistes qui n'ont pas besoin de regarder le public ! Ils ne voient que leurs amis en train de jouer. Ça doit être sympa."

Comme à chaque fois qu'il se laissait emporter par un sujet, Scum accompagnait ses paroles de grands gestes, mimant tour à tour le long câble de réception, un gros ampli carré ou le fait de jouer de la guitare. Il termina en agitant l'une de ses baguettes comme il supposait que le ferait un chef d'orchestre, au rythme d'une mélodie imaginaire. Cela l'amusait, et puis il appréciait l'idée de mener un orchestre. Pourquoi ? Peut-être parce qu'il aimait l'idée d'avoir enfin la maîtrise sur quelque chose. Par contre, pourquoi avait-il encore ses baguettes dans la main ?

Ils étaient dehors maintenant et c'était encore une chaude nuit d'été. Agréable. Il se demandait où Sunny les menait ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Opération Ze Date [Riri]   Mar 3 Jan 2017 - 6:48

Mindy était une fille énergique, toujours partante pour s’amuser et profiter de la vie à fond. Après tout, elle avait tant à offrir ! Depuis son arrivée à l’institut, elle avait découvert ce qu’était que de ne pas être jugée pour ses différences et, surtout, de connaitre le sentiment d’appartenance. Elle s’était, depuis, fait une mission personnelle de toujours faire en sorte que toutes les personnes qu’elle côtoyait se sentent appréciées et acceptées. Elle ne pourrait jamais se montrer gratuitement méchante envers qui que ce soit. C’était une qualité, une grande qualité, même. Par contre, en contrepartie, elle avait bien du mal à dire non à qui que ce soit, de peur de froisser les sentiments de quelqu’un. Heureusement qu’elle avait des amies pour l’aider à s’imposer davantage et ne pas avoir de mal à dire ce qu’elle pensait réellement.

Si le mode de vie de Scum lui semblait toujours un peu étrange, bien qu’elle puisse comprendre pourquoi il n’avait pas décidé d’intégrer l’institut jusqu’à présent, elle pouvait toujours trouver des points communs avec le sien. Par exemple, certains jeux et activités qu’ils pratiquaient se ressemblait, bien que leur but ou leur apprentissage n’était pas tout à fait le même. Ils discutaient d’ailleurs de Marco Polo, un jeu connu pour être pratiqué dans une piscine en compagnie de plusieurs personnes. Pour Scum, par contre, il s’agissait d’un moyen de retrouver les jeunes membres de son clan à travers les égouts. Pourquoi pas ? Après tout, il pourrait faire de même dans une forêt ou un labyrinthe s’il avait besoin de le faire. Les égouts étaient simplement un endroit moins commun pour se prêter à cette activité, voilà tout.


-« Du waterpolo, tu veux dire ? Je connais mais j’ai jamais essayé. Il faudrait m’expliquer les règles à moi aussi. Mais j’aime bien jouer à Marco Polo, c’est super marrant quand on est beaucoup dans une grande piscine ! »
-« Tu veux dire que Marco Polo est un jeu ? Je croyais que c'était seulement quelque chose qu'on apprenait aux enfants, au cas où ils se perdaient dans les tunnels des égouts. Intéressant. Et ça se joue dans une piscine alors ? Le but est aussi de retrouver les autres alors qu'on ne voit rien ? »
-« Oui, tout à fait ! Sauf que tu n’as pas le droit de sortir de la piscine. Et il faut que tu touches quelqu’un pour gagner. C’est marrant qu’on connaisse le même jeu mais qu’on ne le pratique pas du tout de la même façon. »

Parlant de sport, selon Scum, celui qui conviendrait le mieux à la jeune femme serait la gymnastique ou quoi que ce soit de tout aussi élégant. Pourtant, elle ne se voyait pas du tout exercer ce genre d’activité physique. Elle faisait du yoga et c’était bien suffisant pour elle. En fait, ce n’était pas tant ce sport qu’elle appréciait, mais plutôt les moments passés en bonne compagnie. Même si Scum continuait d’affirmer qu’elle avait de nombreuses opportunité devant elle, qu’elle était talentueuse et pouvait arriver à bien des choses, Mindy savait déjà qu’il lui faudrait bien plus que cela pour se mettre sérieusement au sport. Par contre, elle appréciait beaucoup les compliments. C’était avec grand intérêt qu’elle écoutait, en retour, les histoires de Scum sur ses entrainements. Ça n’avait pas l’air bien joli avec cette femme, sa cheffe, qui semblait le mettre au tapis sans trop de remord. Malgré tout, il restait optimiste. Pour ainsi apprendre à la dure, il n’avait pas bien le choix de l’être. Il était persévérant ce qui était une grande qualité.

Puisque le repas était terminé, pour Mindy en tout cas, cette dernière avait envie de quitter la table et faire quelque chose de plus dynamique. Quoi de mieux pour bien digérer qu’une balade par une fraiche soirée d’été ? Rien. La jeune femme avait même une idée en tête, mais elle se gardait bien de la révéler à son ami. Il allait la découvrir en temps et lieu. Lorsque Scum eut terminé de manger, ils se levèrent. La jeune femme replaça sa robe avant de se diriger vers la sortie de la pièce. Scum prit la peine d’éteindre la radio avant de la suivre. Il était bavard, parlant de musique, de radio, de sa vie dans les égouts. Sunny l’écoutait attentivement mais restait étrangement silencieuse. Ce ne fut que lorsqu’elle eut véritablement l’occasion de parler qu’elle ouvrit finalement la bouche. Par contre, ce fut un rire amusé qui s’échappa de ses lèvres. En effet, elle pouvait avoir l’image de Scum, en chef d’orchestre, en tête.


-« Oui j’imagine bien ! Tu sais, moi aussi j’aime bien les orchestres. Ils font de magnifiques musiques pour les jeux vidéo. Je te ferais écouter mes préférées si tu veux ! Je n’ai jamais vu d’orchestre non plus, mais quand j’aurais assez d’argent je vais m’acheter des billets pour assister à un concert. Il parait que c’est magique ! »

Malgré les talons de ses chaussures s’enfonçant dans l’herbe, Mindy continuait d’avancer hors des sentiers pour se rendre jusqu’à la forêt bordant l’une des frontières de l’institut. Elle était assez profonde, mais pas suffisamment pour s’y perdre. Si on empruntait le bon chemin, on pouvait même sortir des limites du terrain et s’enfoncer davantage à travers cet océan d’arbres. Mindy poursuivit son chemin pour finalement arriver à un endroit un peu plus dégagé. L’herbe était parsemée de feuilles et d’un peu de terre. À travers quelques arbres on pouvait voir un long champ vide s’étendre pratiquement à perte de vue. À l’un des arbres était suspendue une balançoire sur la quelle Mindy alla s’assoir. Légère comme  une plume, elle n’allait pas faire pencher la large branche qui la soutenait.

-« Voilà !! » S’écria-t-elle en écartant les bras.

Ça pouvait paraitre un peu niais ou ridicule, mais elle considérait cet endroit comme son repaire secret. Pas si secret car la personne ayant installé cette balançoire devait être un résident de l’institut. Ou, selon sa théorie, un ancien résident. Elle n’avait jamais vu personne d’autre en ces lieux et, pourtant, elle y avait passé beaucoup de temps.


-« C’est mon petit sanctuaire secret. J’adore venir ici, c’est tellement inspirant ! Habituellement je mets une couverture au sol et je m’installe pour faire des croquis. Parfois, avec Maylee, on passe l’après-midi à discuter, surtout quand ce sont au sujet de certaines choses qu’on veut garder entre nous. On se partage souvent la balançoire, on n’a jamais réussis à en installer une autre qui tenait. Mais ce n’est pas important. Ce qui est important c’est que cet endroit est spécial et que je peux venir m’y réfugier quand j’en ai besoin. Qu’est-ce que tu penses de l’endroit ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scum
Correcteur
avatar

Messages : 855
Date d'inscription : 16/05/2011
Age : 25

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 25
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Opération Ze Date [Riri]   Dim 8 Jan 2017 - 6:09

La vie de Scum ne s'était jamais vraiment très enrichie de loisirs au fil des années. Il fallait dire que l'Allée était un endroit pauvre en activités, si l'on mettait de côté les bagarres et la recherche de denrées ou de matériel. La musique était toutefois un art qui touchait tout le monde et même si elle n'apaisait pas forcément les mœurs, les habitants des égouts savaient, chacun à sa façon, en apprécier les styles. Un Morlock comme Scum qui cherchait un peu de paix se sentait plus attiré par le raffinement et le grandiose de la musique classique que par le rythme effréné des productions plus populaires. A ce titre, il nourrissait le rêve lointain -plus lointain encore que celui de devenir pizzaiolo- d'assister à un concert d'orchestre ou même d'en mener un. Et il confiait tout cela à Sunny sans retenue car elle avait semblé vouloir le connaître un peu plus. Lorsqu'il eut fini, il eut à nouveau droit au joli rire amusé de la jeune femme.

Cette fois, il n'avait pas vraiment peur qu'elle se moque car lui aussi trouvait amusant de s'imaginer prendre la place de chef d'orchestre. Il apprit d'ailleurs avec étonnement que les orchestres trouvaient désormais leur place dans les jeux vidéos, chose qu'il avait du mal à imaginer, considérant son souvenir du jeu vidéo, majoritairement celui d'arcade et de vieilles consoles de salon.

"Attends quoi ? Sérieusement ? Mais les jeux sont plutôt Bipboopbidiboop alors que les orchestres sont..."

L'écailleux ne finit pas sa phrase, mimant à grands gestes ce que lui inspirait la musique d'orchestre.

"Oh enfin, reprit-il. La première fois que j'ai entendu de la musique classique, c'était sûrement dans un épisode de Tom et Jerry. En tout cas, si tu as l'occasion d'aller en voir un concert, tu me raconteras comment c'était, hm ? Je suis sûr que oui, ça a quelque chose de magique" dit l'écailleux avec le sourire.

Ils continuèrent ainsi leur chemin en devisant, jusqu'à quitter les sentiers battus. Scum le sentit lorsque l'herbe prit la place de la terre et des graviers sous ses pieds. Lui qui était plus habitué au bitume et au béton rigides et plus lisses, en ressentait une légère gêne et une certaine appréhension : il ne savait absolument pas où ils allaient, et s'en remettait totalement à Sunny pour le guider. Il tâchait d'ailleurs tout en déambulant de se tenir un peu plus droit, un peu plus digne et humain en présence de la jeune femme, se restreignant à rester bipède pour leur balade nocturne. Il ne tenait pas non plus à faire le coq en bombant le torse pour l'impressionner, mais s'il pouvait ne pas passer pour un animal le temps de cette discussion c'était toujours ça de pris.

Au terme de leur promenade, ils passèrent sous la cime de quelques arbres, chose qui intriguait légèrement l'écailleux. Les arbres n'étaient pas alignés comme dans les rues, mais semblaient pousser librement comme dans un parc, endroit que lui ne fréquentait pas très souvent. Les deux mutants débouchèrent ensuite sur un champ qui semblait vierge de toute installation humaine, à l'exception d'une balançoire suspendue à un arbre.

"_Voilà !! s'écria la jeune femme en prenant place sur la balançoire, écartant les bras pour montrer l'étendue de son domaine. C’est mon petit sanctuaire secret. J’adore venir ici, c’est tellement inspirant ! Habituellement je mets une couverture au sol et je m’installe pour faire des croquis. Parfois, avec Maylee, on passe l’après-midi à discuter, surtout quand ce sont au sujet de certaines choses qu’on veut garder entre nous. On se partage souvent la balançoire, on n’a jamais réussi à en installer une autre qui tenait. Mais ce n’est pas important. Ce qui est important c’est que cet endroit est spécial et que je peux venir m’y réfugier quand j’en ai besoin. Qu’est-ce que tu penses de l’endroit ?
_C'est... C'est, comment dire... hésita le mutant reptilien en regardant autour de lui. C'est tellement vide, et tellement plein de vie en même temps. Oh il faut que je vérifie quelque chose !"

Et sur ce, l'écailleux s'empressa de grimper au tronc de l'arbre, avec une agilité toute animale, secouant les branches tandis qu'il se hissait dans les hauteurs, jusqu'à ce que sa tête perce la cime. De là, il put voir le champ d'herbe qui s'étendait au loin, mais aussi tout autour d'eux la forêt à perte de vue. Il y avait le vent frais de la nuit, et tout n'était éclairé que par la lune, haute dans le ciel. C'était un spectacle de nature, dépouillé de tout artifice quelque chose qu'on ne pouvait pas trouver à New York.

"Waah ! Bon sang ! C'est une vraie grande forêt ! s'exclamait Scum, visiblement très impressionné par ce qu'il voyait. J'ai jamais vu autant d'arbres de toute ma vie ! Et regarde toutes les étoiles dans le ciel ! On en voit pas tant que ça en ville !"

Excité comme une puce, Scum secouait les branches en voulant changer de point de vue pour mieux embrasser du regard le paysage nocturne. Il avait envie de s'esclaffer sans trop savoir pourquoi. Le sentiment de liberté peut-être, ou la beauté sans précédent de la vue qui s'offrait à lui. En tout cas, il était bien heureux d'être là et de pouvoir apprécier ce moment. Qui serait certainement mieux si Sunny était à ses côtés !

Voulant appeler celle-ci à le rejoindre, il plongea sous la cime de l'arbre en provoquant une nouvelle chute de feuilles. Il tenta d'agripper une grosse branche avec sa queue de lézard pour descendre la tête en bas, et se laissa ainsi glisser le long du tronc, émergeant sous le regard de la couturière.

"Il faut vraiment que tu voi-" commença-t-il avant que sa fausse prise ne lâche et qu'il chute au sol, tête la première dans un cri. Il se redressa rapidement toutefois, plus surpris que vraiment secoué. Et tout en se relevant, il rit de sa bêtise.
"Ha, je pensais pouvoir tenir comme font les singes, mais apparemment non..." dit-il simplement pour se justifier.

Puis lorsque l'hilarité retomba pour laisser place au calme :
"En tout cas je comprend que Maylee aime cet endroit. Il y a des arbres partout autour. Ça doit être vraiment paisible."

Du moins ça devait l'être quand il n'y avait personne pour s'agiter et faire des bêtises.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Opération Ze Date [Riri]   Mar 14 Fév 2017 - 7:12

Avoir la possibilité d’aller à un concert n’était pas donné à tous. Combien d’adolescents suppliaient leurs parents de leur obtenir des billets pour voir leur artiste préféré ? Combien de jeunes et d’adultes regardaient avec déception leurs maigres fonds qui ne leur permettaient pas de n’acheter ne serait-ce qu’un billet pour assister à une représentation qui s’annonçait spectaculaire ? Outre que l’argent, il y avait parfois le temps, le moment qui ne tombait pas à point ou les dates qui ne coïncidaient pas avec son horaire personnel. Tant de choses pouvaient empêcher quelqu’un de se rendre à un concert. Il y avait, pour les mutants, l’apparence physique et la capacité à contrôler ses habiletés particulières. Ça, c’était bien plus handicapant qu’un manque de fond ou l’interdiction de ses parents. C’était quelque chose qui suivaient pendant bien longtemps de nombreux individus. Il n’y avait qu’à prendre Scum pour exemple. Il ne retrouvera probablement jamais son apparence d’origine. Cela le privait donc d’une vie normale sans qu’il puisse faire quoi que ce soit pour y changer les choses. C’était bien dommage car assister à un concert donné par un orchestre aurait été une merveilleuse expérience pour lui. Il n’y avait qu’à voir comment il en parlait avec Mindy pour le voir. Cette dernière aimerait bien pouvoir lui offrir l’occasion de vivre cette expérience. Le mieux qu’elle pouvait faire était de trouver un moyen détourné de lui faire vivre ce qu’elle vivra en allant voir, en personne, un orchestre performer sur scène. Ce sera toujours mieux que de simplement lui raconter l’événement.

-« Je ferais mieux ! Je ferais des petites vidéos pour pouvoir te les faire écouter ensuite! »

Elle était motivée et dévouée pour ses amis. Si elle comptait faire quelque chose, elle allait tenir parole. Elle offrait beaucoup sans recevoir en retour, mais cela lui faisait bien plaisir. Elle était ainsi, sachant apprécier les choses simples de la vie. Son petit jardin secret en était la preuve parfaite. De la nature, à l’état pur. Il n’y avait qu’une balançoire accrochée à la branche d’un arbre robuste qui témoignait de la présence d’humains dans les environs. C’était un endroit calme pour se reposer et avoir un peu de tranquillité, ce qui n’était pas toujours possible au sein de l’institut. Pour vérifier à quel point ils étaient immergés dans la nature, Scum décida de grimper à l’un des arbres avec une agilité surprenante. Mindy tentait de le suivre des yeux autant que possible, mais bientôt elle ne fut en mesure que de suivre le mouvement des branches qui se secouaient au passage de son ami. Que faisait-il exactement ? Curieuse, elle avait bien hâte de le voir redescendre de son perchoir. N’avait-il pas le vertige ? À sa place, elle serait terrifier de se trouver si loin de la terre ferme !

Heureusement qu’ils étaient seul et que le bruit de la ville était lointain. Ainsi, Mindy pouvait entendre son ami s’exclamer depuis la cime des arbres. Il semblait enthousiasmé par la vue qu’il s’offrait à lui. Il avait raison; impossible de rater les magnifiques étoiles dans le ciel. Elle ne pouvait pas en profiter autant que lui puisque bien des arbres lui cachaient la vue, mais elle pouvait tout de même apercevoir une bonne partie du ciel dégagé avec ces petites étoiles brillant de mille feux.

Une chute de feuilles attira l’attention de Mindy. À en voir les branches remuer, elle pouvait deviner que Scum venait la rejoindre sur la terre ferme. Il émergea d’un épais tas de feuilles la tête en bas, bien accroché à une branche grâce à sa queue. Ce petit spectacle fit sursauter Mindy, mais eut tôt fait de la faire sourire sincèrement. Par contre, la branche ne tint pas longtemps et Scum s’écrasa lamentablement au sol. D’un coup sec, Mindy se leva de la balançoire en laissant échapper un petit cri de surprise qui se mélangeait avec de l’inquiétude. Quant à lui, Scum semblait très bien se porter et se contenta de se justifier en affirmant qu’il pensait pouvoir tenir comme un singe dans un arbre. Lorsque la surprise fut passée pour son amie, elle put esquisser un petit sourire. Elle vint malgré tout le rejoindre pour être certaine qu’il ne s’était rien cassé. Son apparence physique portait à croire qu’il était fort et robuste, mais cela ne le laissait pas à l’abri de n’importe quelle blessure pour autant. Le voir rire était rassurant car cela signifiait qu’il allait bien. Il ne fallait pas avoir peur pour lui. Tout naturellement, Scum semblait reprendre le cours normal de la conversation.


-« Tu es sûr que tout va bien ? Tu aurais pu te faire mal en tombant sur la tête. Attend, ne bouge pas. »

La jeune femme s’approcha de lui pour retirer les feuilles qui se coinçaient dans ses écailles ou qui étaient simplement tombées sur lui. Elle qui pensait pouvoir s’assurer qu’il n’était pas blessé réalisait bien rapidement qu’elle n’avait aucune idée de comment distinguer la moindre blessure sur ses écailles. Puis, lorsqu’elle eut terminé sa petite inspection, elle vint s’assoir directement sur l’herbe, près de son ami.

-« Comment tu fais pour ne pas avoir le vertige ? J’aurais tellement peur de tomber et me blesser ! Ça doit être un horrible sentiment de se sentir tomber dans le vide sans pouvoir rien y faire. Rien que d’y penser ça me terrorise. »

Elle leva les yeux vers le ciel, regarda les étoiles. C’était magnifique. Elle les adorait mais d’où elle se trouvait uniquement. Même si elle aurait la possibilité de monter si haut dans le ciel qu’elle pourrait les toucher, elle n’oserait jamais le faire. Pour elle, toucher les étoiles faisait parties d’un rêve inatteignable qu’elle fera toujours. Et si elle venait à le réaliser, elle était certaine que la magie se briserait, que ce ne serait plus la même chose. Elle aimait la perfection de ses rêves. Ils la poussaient toujours à avancer et maintenait une illusion d’un monde parfait où rien ne pouvait arriver. Bien que, si quelqu’un arrivait un jour à lui ramener un morceau d’étoile, elle lui offrirait son cœur en échange.

-« Est-ce que tu connais le nom des étoiles ? Je ne connais que la Grande Ourse. Et la Petite Ourse. Mais je ne saurais pas les reconnaitre. Elles se ressemblent tellement ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scum
Correcteur
avatar

Messages : 855
Date d'inscription : 16/05/2011
Age : 25

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 25
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Opération Ze Date [Riri]   Mer 22 Fév 2017 - 5:00

Scum ne connaissait le monde que par les livres sur lesquels il mettait la main, les extraits vidéos entrevus sur les postes de télévision exposés en vitrine, ses souvenirs d'enfance et les histoires des autres Morlocks. Le fait qu'il voie le monde par un trou de serrure expliquait donc son inculture, mais aussi sa curiosité enthousiaste pour toutes sortes de choses. Il était par exemple particulièrement emballé par l'idée des concerts d'orchestre, peut-être encore plus parce que sa condition le prévenait d'y assister.
L'écailleux avait aussi tendance à se trouver des vocations dès lors qu'un sujet le passionnait : il aimait les pizzas et s'imaginait alors pizzaïolo, s'improvisant un four dans l'Allée pour faire sa propre cuisine; il aimait la musique classique et se voyait parfois chef d'orchestre, menant ses musiciens à la baguette; il aimait Sunny et... Et bien il préférait ne pas imaginer trop de choses : la jeune femme semblait si proche mais dans le même temps toujours hors de portée.

Elle restait en tous les cas une amie adorable et dévouée, se proposant même d'enregistrer pour lui un orchestre sur téléphone si d'aventure elle devait assister à un concert symphonique. Scum était touché par l'attention et le montra en essayant de minimiser l'importance que ça pouvait avoir pour lui. Autrement dit, de la jouer cool.

"Ho, tu es sûre ? Je veux dire, c'est vraiment gentil, mais il ne faut pas que ça t'empêche de profiter du spectacle ! Je serais déjà content que ça te plaise et que tu me racontes."

Surtout si elle le racontait avec l'enthousiasme qu'il lui connaissait. Après tout, elle était une source intarissable de joie et chacune de leurs rencontres vivifiait le mutant reptilien. Les journées dans l'Allée lui paraissaient mornes parfois, et l'apparition de la belle couturière était alors comme un rayon de soleil dans sa vie. Son bonheur était attendrissant et l'écailleux préférait savoir la jeune femme heureuse à un événement plutôt qu'en train de se soucier du fait qu'il ne pouvait y assister.

Mais apparemment, du souci il ne pourrait empêcher Sunny de s'en faire. Tombé des branches basses d'un arbre en voulant jouer les grimpeurs Scum s'était attiré les inquiétudes de son amie.

"_Tu es sûr que tout va bien ? Tu aurais pu te faire mal en tombant sur la tête. Attend, ne bouge pas, lui intima la jeune femme tandis qu'elle l'inspectait sous toutes les coutures, le débarrassant des débris végétaux qu'il avait emporté avec lui dans sa chute.
_Ha oui t'en fais pas. J'ai la tête dure. Et la peau aussi." assura l'écailleux, qui se laissait tout de même faire docilement, se baissant à la hauteur de son interlocutrice.

Sunny était toujours aux petits soins avec lui. Ceci dit elle était toujours aux petits soins avec tous ses amis, il ne fallait pas qu'il se sente privilégié par ses attentions. Lorsqu'elle en eut fini, la jeune femme s'assit à côté de lui, à même le sol.

"Comment tu fais pour ne pas avoir le vertige ? J’aurais tellement peur de tomber et me blesser ! Ça doit être un horrible sentiment de se sentir tomber dans le vide sans pouvoir rien y faire. Rien que d’y penser ça me terrorise." lui confia-t-elle alors.

Se voulant rassurant, Scum s'assit près d'elle pour partager sa vision des choses.

"Oh et bien, il faut éviter de penser à ça. Il n'y a pas de raison que tu tombes si tu es sur un endroit stable. Par exemple le toit d'un immeuble, c'est comme un sol finalement..." dit-il en prenant délicatement la main de Mindy pour en poser le bout des doigts sur le dos de la sienne, tendue à l'horizontale. Il y eut un moment de flottement durant lequel le mutant reptilien sentit son cœur s'emballer : ce court laps de temps où la jeune femme aurait pu refuser son geste et retirer sèchement sa main, dans l'incompréhension. Toutefois Sunny ne sembla pas réfractaire au contact de la main pleine d'écailles et Scum s'apaisa, continuant ses explications :

"Et si tu connais bien ton point d'équilibre, tu peux même te pencher sans tomber. Il faut maîtriser son corps et avoir confiance en soi..." ajouta-t-il en faisant pencher la main de la jeune femme d'avant en arrière.

"Bon évidemment, c'est plus facile sur un toit d'immeuble que sur une branche. Là il faudra aussi que tu connaisses les branches pour savoir lesquelles sont assez stables."
Il referma les doigts de sa main tendue pour n'en laisser plus qu'un.

"Mais quand tu auras confiance en tes capacités et que tu auras trouvé la bonne branche pour te soutenir, il n'y aura plus de raisons d'avoir peur."

A ce point de la leçon, il regardait Sunny avec un sourire, peut-être tendre, difficile à dire comme toujours sur son faciès reptilien. Il tardait aussi légèrement à lui lâcher la main et lorsqu'il prit conscience de ce temps de retard, Scum ramena prestement ses mains à lui et termina en disant simplement :

"Bon je t'avoue que je triche un peu parce que mes mains et mes pieds peuvent coller aux murs. Donc je ne crains pas grand chose de ce côté là ! En tout cas, si tu veux que je t'aides à grimper là haut pour mieux voir les étoiles, tu peux être sûre que je ne te laisserais pas tomber."

Il espérait bien qu'elle accepte. Pas forcément pour l'avoir dans ses bras, mais parce que c'était une preuve supplémentaire -de combien en aurait-il besoin encore ?- qu'elle avait confiance en lui et qu'elle ne refusait pas la proximité du mutant à écailles. Pour le moment toutefois, la jeune femme se contentait d'admirer le ciel depuis le plancher des vaches, prise dans une contemplation interrogative :

"Est-ce que tu connais le nom des étoiles ? Je ne connais que la Grande Ourse. Et la Petite Ourse. Mais je ne saurais pas les reconnaitre. Elles se ressemblent tellement !"

L'écailleux eut beau réfléchir, il ne connaissait rien aux astres. Il n'avait même jamais saisi le rapport entre le motif des constellations et l'horoscope. Mais Sunny semblait fascinée par le sujet, son regard rêveur se perdant dans la voûte céleste, parmi ces points scintillants qui étaient pareils à ses yeux dorés. Les pouvoirs de la jeune femme étaient solaires, peut-être était-ce pour cela que son regard semblait vouloir embrasser les astres dans leur nombre infini.

"Je n'y connais absolument rien, laissa échapper Scum, qui eut peur que son esprit simple ne rappelle sur Terre celui de Sunny et brise l'instant. Je sais qu'il y a une grande casserole et une petite casserole. Je peux essayer de les retrouver. La plus brillante de toutes les étoiles, c'est celle du Berger je crois. Et elle fait partie de la grande casserole."

Bon, il ne s'en sortait pas trop mal... Pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Opération Ze Date [Riri]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Opération Ze Date [Riri]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Votre fédération 2011.
» tuto haradrim, opération désert
» Enfin une date pour les élections en Haiti
» Salle d'opération section civile
» date limite des transactions ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men : Sentinel Project :: L'Institut Xavier :: Partie Supérieure :: Pièces à vivre-