X-Men : Sentinel Project

Entrez dans un univers où l'homme est à l'aube de son évolution ! Image 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hello London! (pv Erika)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alex Inuka

avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 21/07/2012
Age : 26

Fiche Tecnhique
Metier: étudiant
Age : 18 ans
Nationalité : franco/japonaise

MessageSujet: Hello London! (pv Erika)   Mar 18 Nov 2014 - 21:25

Cela faisait plusieurs mois maintenant, que je travaillais.

Dans un fast food? non. En tant que livreur de pizza? non plus.

Non, pour le coup, la vie m'avait souris, car pour mon premier bouleau, j'avais été sélectionné pour devenir le chanteur et la tête d'un groupe de musique qu'une maison de disque avait monter sur une base de concours et d'audition. J'y était allé car on m'avais poussé à le faire, pour me remonter le moral, après le départ d'Erika.

Lone Wolf, le groupe, avait donc fait son petit bout de chemin... Assez pour commencer à faire du bruit dans le monde. Si bien, qu'une chaîne londonienne, avait demander une interview, pour promouvoir le groupe, donner un concert en direct sur la chaîne, et tout ce qui allait avec.

Aillant accepté, je m'était donc rendu à Londre avec le groupe. Nous étions une équipe soudé au travail, mais indépendant dans la vie de tout les jours. On se supportait déjà assez avec la pression des concerts et des répétitions, alors si en plus on devait encore se cotoyer systématiquement en dehors de ça...

L'émission se fit, sans quel'on puisse prendre u peu de repos avec le décalage horaire. j'avais fait comprendre au nom du groupe, qu'on était humain, mais bon... business is business...

Du coup, avec l'accord de la maison de disque, j'avais pris la liberté de prendre mes aises sur le plateau, me trimbalant torse-nu, et répondant quelques phrase piquantes et rebelles. Ca faisait connaitre le groupe, et les jeunes aime de toute façon ce genre de comportement, même si de nature discrète, je préférais en général resté poli, mais la... C'était trop tentant. Puis le manque de sommeille n'arrangeait rien.

Le concert eux lieux, et pour la salle, nous avions donné comme toujours le meilleur. Après tout, le public n'était pas responsable de notre mauvais accueil.


La journaliste, me posa une question, sur mes cicatrices. Ce à quoi je répondis:

- je ne préfère pas en parler... mais si vous m'accordez un rendez-vous privée... vous le saurez peut-être? ~

Tout ça, avec un sourire charmeur en coin, finit d'un clin d'oeil.

En fait, je m'amusait d'écouté son coeur changer de rythme, et la voir déglutir. Je savais que je n'étais pas trop mal physiquement, mais a en croire les personne depuis que je suis "connu", on me considère plutôt comme une icone sexy. on pensait même que je faisais du mannequinat, ce à quoi je répondais qu'il n'en était rien.

Une fois, l'interview terminée, j'attrapais mon téléphone, faisant signe au groupe que je partait, et que je reviendrais plus tard, que j'allais profiter du passage à Londre pour voir une amies très proche, ce qui fut très vite détourné.

"repertoire, Erika."

Bip..... Bip.... Le téléphone sonnait, j'espérais juste qu'elle décroche à cette heure tardive du soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Hello London! (pv Erika)   Mer 19 Nov 2014 - 1:30

Erïka poussa un long soupir de découragement en retirant ses écouteurs de ses oreilles. Elle arrivait à peine à entendre sa propre musique, en partie couverte par le son de la télévision.

-« Fuck, Chelsea, baisse le son de la télé, j’ai les tympans qui vont finir par éclater. »
-« Chut, chut, chut ! C’est super important. »
-« Ma dissertation aussi je te signale ! J’ai deux jours pour la remettre et c’est à peine si j’ai écrit un paragraphe. »
-« Pourquoi tu ne restes pas à l’université alors ? »
-« Parce que c’est chez moi ici alors va te faire voir. »

La solitude pesait parfois sur Erïka, mais en ce moment elle ne demandait que ça. Son amie était géniale, mais parfois agaçante. Pourquoi la jeune femme lui avait-elle proposé de passer davantage de temps ici et de laisser quelques affaires dans la chambre d’ami ? C’était maintenant impossible d’étudier ou de travailler en paix.

Chelsea accepta finalement de baisser légèrement le son de la télévision afin de permettre à Erïka de se concentrer davantage sur son travail scolaire. Elle s’était installée en tailleur sur le canapé, un coussin entre les mains, confortablement glissée dans un jogging et un t-shirt unis. Sa longue chevelure brunâtre et frisottée avait été ramenée en un grossier chignon derrière sa tête. Contrairement à Erïka, elle était prête à passer une soirée tranquille devant la télévision.


-« Je peux savoir qu’est-ce que tu regardes de si important ? »
-« Une interview des Lone Wolf. Ils sont tellement sexys ! »
-« Connait pas. Ce sont les nouveaux One Direction pour les célibataires endurcies dans ton genre ? »
-« Quoi !? Comment oses-tu ?! » Fit la jeune femme en prenant un air exagérément outré. « Ils ont rien en envier à ces petits boys band. C’est un groupe de musique rock, un vrai. »
-« Si tu le dis. »

Erïka remis ses écouteurs dans ses oreilles et se concentra pour poursuivre sa dissertation. Elle avançait rapidement maintenant qu’elle pouvait porter toute son attention sur sa tâche. Il ne fallut qu’une dizaine de minutes pour que son amie revienne à la charge sur son nouveau sujet favori.

-« J’te jure, il faut que tu vois ça, le chanteur est tellement sexy ! Il porte même pas de chandail, t’imagine ? »
-« Tu sais que j’ai un mec nu dans mon lit la nuit ? Et il est actuellement réel, contrairement à tes fantasmes. J’ai pas besoin de baver sur la nouvelle coqueluche du moment. »
-« Hey ! C’est bas ça. »
-« Si tu voulais de la compassion et de la classe il fallait t’adresser à ma seconde personnalité. »

Erïka déposa son ordinateur sur la table de la cuisine et en retira ses pieds. Après s’être assuré que son document était bel et bien sauvegardé, elle se leva et s’attira. C’était inutile de poursuivre son travail pour le moment. Elle allait attendre que Chelsea en ait terminé de son émission télévisée et aille dormir pour pouvoir poursuivre tranquillement.

-« Je vais chercher du café, je te ramène un truc ? » Demanda-t-elle en attrapant les clés de sa voiture.
-« Tu vas chercher du café ou tu vas te la péter avec ton nouveau bolide ? »

Erïka voulu répliquer, mais son téléphone sonna au moment même. Où était-il ? Elle regarda autour d’elle, trouva celui de sa colocataire posé sur l’un des meubles du salon. Elle l’y reposa aussitôt pour poursuivre ses recherches. Ce fut Chelsea qui le trouva, finalement.

-« O. M. G. J’y crois pas ! Tu m’as caché ça ?! Tu ne devineras jamais qui t’appelle ! »
-« Quoi ? Je suis invitée à diner chez les Kardashian ? » Fit ironiquement Erïka. Elle attrapa son téléphone, consulta le nom, accompagné d’une photo de la personne qui l’appelait. « C’est Alex. Ça fait un bail. »
-« OUI ! C’est lui ! »
-« Calm down, girl. T’as l’air d’une ado de dix ans devant Justin Bieber. C’est juste mon pote, pourquoi t’en fais un cas ? »

Erïka décrocha et s’éloigna de sa colocataire pour rejoindre la cuisine.

-« Hey, Alex ! Qu’est-ce qui me vaut cet appel ? »
-« Salut ma belle! Ça fait plaisir de t'entendre! Je voulais savoir, t'as le temps d'aller boire un verre malgré l'heure un peu tardive? »
-« Toujours, par contre je suis rentrée des États-Unis il y a deux semaines. Donc à moins que t’ai soudainement développé une façon de te téléporter ça ne sera pas possible. »
-« Ha mince... mais bon, qui sait, je pourrais te surprendre en aillant développer d'autre pouvoir. » Il ricana doucement. « Tient au fait, je voulais savoir, tu ne connaitrais pas, par hasard le groupe Lone Wolf? Je sais pas si leur réputations à traverser les frontière des États-Unis. J'sais qu'ils sont passés sur les chaines londoniennes ce soir et à la radio pour leur concert, mais après... je sais pas plus. »
-« Ouais, je viens d’en entendre parler. Y’a ma coloc’ qui en est folle et qui me casse les oreilles avec ça depuis le début de la soirée. » Elle fait quelques pas dans le salon, faisant signe à son amie d’arrêter d’essayer de la détourner de la conversation. « Toi aussi t’es un fan ? C’est la nouvelle mode ou… Holy Shit ! What the fuck are you fucking doing on TV ?! »

Erïka venait tout juste de voir ce que Chelsea essayait de lui faire comprendre depuis le début. Des images de l’entrevue de la soirée étaient rediffusées et, cette fois, la jeune femme comprenait pourquoi son amie en faisait tout un plat depuis le début. À ce moment, Erïka compris également qu’elle avait tellement était pris dans le courant de sa propre vie, tentant de tout faire à la fois et de se créer un emploi du temps monstre qu’elle en avait oublié de prendre des nouvelles de ses propres amis. Depuis quand Alex était-il si populaire ? Elle se sentait nulle de ne pas pouvoir le dire.

-« J'ai pas de pouvoir de téléportation, par contre, je suis... un peu l'image du groupe? Bon, j'arrête de me vanter, je suis à Londres, et du coup, je voulais voir ma meilleure amie, vu que maintenant j'en ai les moyens. »
-« Te vanter, toi ? Déconne pas. T’as qu’à passer chez moi, alors. On pourra sortir boire un verre. Je vais me préparer et d’ici vingt minutes je devrais ressembler à une vraie femme. Je t’envoie l’adresse par SMS. »
-« Mais ma chérie... Tu ressembles toujours à une vraie femme. Bon, je vais essayer de pas me perdre, je suis déjà en route! »

Sur ce, Erïka coupa l’appel et se dirigea dans sa chambre.

-« Quoi ? Attend, tu l’as invité ici ? Il faut que je sois présentable ! » Fit Chelsea en se précipitant dans la chambre d’ami.

Erïka soupira et s’enferma dans sa pièce pour se préparer. Un coup de brosse dans les cheveux, quelques traits de maquillage ici et là et elle semblait déjà plus… vivante. Disons qu’elle n’avait plus l’air d’une étudiante en économie croulant sous le boulot. Maintenant, il ne lui restait plus qu’à changer de vêtements et le tour sera joué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Inuka

avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 21/07/2012
Age : 26

Fiche Tecnhique
Metier: étudiant
Age : 18 ans
Nationalité : franco/japonaise

MessageSujet: Re: Hello London! (pv Erika)   Mer 19 Nov 2014 - 15:58

Le sms attendu arrive sans problème, avec l'adresse. Marchand vers le lieux indiqué. Passant par des boulevards peu fréquenté, de peur de créer une émeute.

Après plusieurs minutes de marche, je me rendit compte que je tournais en rond. et je pouvais pas me permettre à grimper sur les toits...

Alors dans une allée un peu plus vivante, j'interpellais une petite mamie, d'une certaine âge, avec une cane, et un lourd sac à main. Au premier abord, elle me jaugea. J'avais sentit sa méfiance quand elle agrippa de ses mains frêles, les lanières de son sac à main.

Je lui demandais alors poliment si elle pouvait m'indiquer l'adresse que l'on m'avait donné.

Elle se détendit, et me répondit que c'était juste en face de chez elle.

J'étais soulagé, et sur la route, je tendis mon bras, et lui proposais de porter son gros sac, qui était lourd une une dame de cette âge. Marchand a son rythme, je pris le temps de flâner un peu, discutant avec cette personne. Tout ce que je put constater, c'est qu'elle était bien seule, et que parlait lui fit du bien. Elle souriait, et nous discutions de tout et de rien. Je l'écoutais surtout. Elle me parlait de son chat, de ses enfants qui sont aux quatre coins du monde.

Une fois arrivé, elle voulu me remercier d'un billet, mais je refusais le cadeau. Lui expliquant que je trouvais normal d'aider une personne. Nous nous séparions alors, et l'adresse d'Erika était juste en face.

Sonnant donc à la porte après avoir trouver son nom de famille.

-Riri? c'est Alex. excuse moi du temps que j'ai mis, je vais t'expliquer. Tu m'ouvre? Histoire que je te serre fort dans mes bras? Ou je démonte la porte, pour venir te chercher sinon.

Riant doucement, je montais les escaliers, et quelle ne fut pas ma surprise, en voyant que ce n'était pas Erika mais... une... parfaite inconnue qui ouvrit la porte.

- Eto... Excusez moi... C'est bien l'appartement de Mademoiselle M. Davidoff ici? j'espère ne pas m'être trompé et de vous avoir dérangé...

me frottant l'arrière de la tête un peu gêné, je pensais sincèrement que je m'étais trompé d'étage.

-"Crois-moi, tu peux me déranger quand tu veux. Erïka est en train de se préparer." me répondit-elle.

J'eut un sourire amusé, de voir que cette personne aussi réagissait à mon "charme". j'entrais dans la pièce quand la jeune femme se décala pour me laisser entrer.

- Ha, euh, merci. Riri? arrête de te faire belle et met le premier truc qui te passe sous la mains et ramène tes fesses, sinon je viens te chercher... Que tu sois nue ou pas!

-"On dirait Bobby qui parle. Attend, j'arrive, je cherche un truc."

-"Au temps qu'elle met à marcher avec des talons, tu en as pour quelques années à l'attendre. Au fait, moi c'est Chelsea."

Me tendant la mains, je la prie, pour y déposer. En m'amusant un peu à faire le charmeur.

- je te laisse deux minutes, pas une de plus.

Avant de reporter mon attention sur Chelsea. plongeant mon regard doré dans ses yeux.

-Enchanté. Moi c'est Alex. elle porte encore des talons de 10 mêtre de haut?


-"Comme toujours. Tu as l'air de bien la connaitre, dis donc. Jamais elle ne m'a dit qu'elle connaissait quelqu'un d'aussi charmant"

Elle repoussa une de ses mèche de cheveux bouclé derrière son oreille. Je lâchais sa main

- Il te reste une minutes ma belle! Hé bien... ca va faire... 2 ans maintenant. On était dans le même institut. Eto... merci pour le compliment, Même si je me trouve plutôt... "banal" tirant vers le "moyennement beau". M'enfin, on peu jamais être objectif de sa propre image.

-"Parfois, il faut avoir l'opinion de quelqu'un d'autre pour ce genre de chose. Erïka est canon, mais quand elle ouvre la bouche..." avait-elle répondu avec un clin d'oeil, quand une vois coupa net ce que Chelsea disait.

-"C'est pour remettre les bitchs à leur place, darling."

Erika se trouvait dans l'encadrement de la porte, les bras croisé, vêtue d'une belle robe noir, avec des chaussures pour le moins original, avec des piques de partout. Je me demandais comment elle faisait pour tenir sur ces échasses.

-"Vous avez eu le temps de faire connaissance à ce que je constate"

Le sourire en coin, elle était resplendissante. Me décalant de Chelsea, j'avais rejoins la belle blonde d'une pas enjoué, plus qu'heureux de la revoir enfin.

- Rhooo, viens la ma belle! que je te dévore!

La prenant dans mes bras, j'y était aller un peu fort, la décollant du sol. je la reposait donc l'instant d'après, la gardant dans mes bras, un sourire dévoilant mes canines plus longue que la normal. Donnant un coté sauvage a mon sourire. J'humais l'odeur d'Erika, restant ainsi un petit moment.


- Ce que tu m'as manqué!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Hello London! (pv Erika)   Mer 19 Nov 2014 - 22:12

Erïka avait reçu de nombreux conseils en matière de beauté de la part de sa sœur. Rares étaient les occasions où elle les appliquait, mais lorsqu’elle devait sortir en soirée elle prenait la peine d’essayer de s’en souvenir. Elle essayait toujours de se montrer un minimum présentable, mais à sa façon. Elle pouvait bien porter de jolies robes qui mettaient ses formes en valeur, mais personne n’allait rater ses chaussures extravagantes ou ses bijoux pour le moins originaux.

Ce soir, elle avait opté pour ses escarpins favoris, tout droit sortis d’une boutique londonienne qui se spécialisait dans la mode gothique et steampunk. Erïka ne s’était pas gênée pour renouveler sa garde-robe dans ce si joli petit magasin. À chaque fois qu’elle rencontrait sa sœur pour prendre une café, elle faisait exprès de porter des créations qui allaient la rendre complètement folle. La jeune femme ne voyait pas la mode du bon œil et elle le faisait ainsi comprendre à Eleonnora.
Malgré tout, cela ne signifiait pas qu’Erïka ne pouvait pas faire quelques efforts pour se vêtir convenablement. La robe qu’elle portait était sobre, chic, moulante, dévoilant une petite partie de sa poitrine grâce à son décolleté. Elle avait brossé sa chevelure de façon à lui donner un petit air indomptable et beaucoup de volume.

Lorsqu’Alex cogna à la porte de l’appartement, Erïka terminait de mettre ses boucles d’oreilles. Chelsea n’allait pas rater l’occasion de répondre, de toute façon. La jeune femme eut donc l’occasion de terminer de préparer son sac à main. Elle troqua son gros sac pour un plus délicat, agencé à sa robe – quand on ne porte que du noir c’est facile à faire – dans lequel elle glissa ses cartes, de l’argent, son téléphone et son arme à feu. On n’était jamais trop prudent.

Erïka quitta sa chambre juste à temps pour couper le sifflet à son amie. Chelsea adorait l’embêter et c’était réciproque. Souriant à Alex, la jeune femme s’approcha de lui d’une démarche élégante qu’on lui connaissait que très peu. Elle ouvrit les bras afin de le serrer contre elle… ou qu’il puisse la serrer contre lui. Il était bien plus grand, imposant et puissant qu’elle. Il n’eut aucun problème à la soulever de sol alors qu’elle ne le serrait que davantage dans ses bras.


-« Toi aussi tu m’as manqué. » Elle se redressa légèrement pour pouvoir le regarder. « J’ai l’impression que t’était qu’un louveteau la dernière fois que je t’ai vu. Maintenant t’es devenu un grand méchant loup qui oublie parfois de porter ses fringues, à ce que j’ai cru comprendre. »

Erïka le regarda de la tête au pied en se demanda s’il n’avait pas encore un peu grandit. Elle n’en serait même pas étonnée. Elle avait l’impression que malgré ses escarpins il était toujours aussi grand. Elle devait halluciner, après tout elle ne l’avait pas vu depuis longtemps.


-« Je connais quelques endroits sympa en ville où on peut sortir. Je vais me laver les mains et je suis prête à partir. » Fit-elle en lui montrant une main légèrement couverte de tâches de mascara.

Erïka se rendit à la salle de bain et ferma la porte derrière elle, laissant Chelsea à nouveau avec Alex. Elle en profitait pour bien écouter leur conversation d’où elle était.


-« Est-ce que par hasard tu serais célibataire ? » Demanda Chelsea.

C’était l’une de ses qualités : aller droit au but sans avoir peur de se casser la gueule au final. Elle savait être franche et directe lorsqu’elle voulait savoir quelque chose. Puisqu’Alex était là, devant elle, elle voulait en profiter au maximum pour lui poser les questions qui lui brûlaient les lèvres.

La première réponse qui résonna fut un grand éclat de rire de la part d’Erïka, depuis la salle de bain. La pauvre, si elle savait avec quel genre d’homme Alex était casé elle n’en reviendrait pas. Essuyant ses mains avec un linge posé sur le côté de l’évier, la jeune femme s’assura de ne plus avoir la peau couverte de maquillage et quitta la salle de bain.


-« Je peux savoir ce qui te fait rire ? »
-« Disons que la personne avec qui il est en couple a tenté pendant longtemps de coucher avec moi. Je trouve ça marrant à chaque fois que j’y repense. Pas d’offense, mon mignon, mais j’y peux rien si apparemment je suis canon. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Inuka

avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 21/07/2012
Age : 26

Fiche Tecnhique
Metier: étudiant
Age : 18 ans
Nationalité : franco/japonaise

MessageSujet: Re: Hello London! (pv Erika)   Jeu 20 Nov 2014 - 14:04

-« Toi aussi tu m’as manqué. J’ai l’impression que t’était qu’un louveteau la dernière fois que je t’ai vu. Maintenant t’es devenu un grand méchant loup qui oublie parfois de porter ses fringues, à ce que j’ai cru comprendre. »

Poussant un grognement grave, peu humain, qui fit vibrer mon torse, avec un sourire en coin qui appuyais le coté "grand méchant loup". Je finis par rire.

- Ha bon? Je ne vois ou j'aurais oublié de m'habiller. avais-je répondus d'un air faussement innocent.

- D'un coté, si on ne nous avait pas fait intervenir directement après le voyage, sans possibilité de se reposer ne serai-ce que 3h... avec le décalage et tout ça. Moi je tien, mais d'autre membre du groupe moins. Donc je me suis pas privé de foutre un peu ma merde... Pour une fois. Faut dire que j'ai eut un bon professeur.

-« Je connais quelques endroits sympa en ville où on peut sortir. Je vais me laver les mains et je suis prête à partir. »

Elle me montra ses mains pleines de tâche noir. et je ne put m'empêcher de pouffer de rire.

- Comment tu fais pour ne pas te crever un œil... t'as plus de maquillage sur les mains que sur le visage.

Alors qu'Erika partit se laver les mains, Chelsea s'approcha, pour me dire à voix plutôt basse, mais sans pour autant être timide.

-« Est-ce que par hasard tu serais célibataire ? »

Un peu frapper par cette question très direct, j'allais répondre, en bégayant, la bouche ouverte, quand un éclat de rire retentit presque aussi tôt.

-« Je peux savoir ce qui te fait rire ? »

-« Disons que la personne avec qui il est en couple a tenté pendant longtemps de coucher avec moi. Je trouve ça marrant à chaque fois que j’y repense. Pas d’offense, mon mignon, mais j’y peux rien si apparemment je suis canon. »

Je ne put finalement que rire aussi, en me frottant l'arrière de la tête.

- T'en fais pas. Même s'il s'est calmé la dessus, je peux pas lui en vouloir d'avoir essayer. Puis c'est le passé maintenant. Oui, je suis en couple avec un homme, qui a la réputation d'être un foutu baisodrome, et ça lui colle à la peau. Ça va bientôt faire un an maintenant qu'on est ensemble... Et c'est ma première relation amoureuse.


Attendant Erika, je pris la liberté de visiter un peu.

- C'est sympa chez toi dis moi. Du grand luxe à la Erika. T'es bientôt prête?

Me tournant vers Chelsea je me disais que ça ne le ferai pas de partir sans lui proposer de venir.

- Euh.. Chelsea? tu veux nous accompagner? Bon, je te préviens, on risque de pas mal parler Erika et moi, tu es prévenu. J'ai pas envie que tu passes une mauvaise soirée parce que j'ai monopolisé Erika.

Quand Erika sortit de la salle de bain, les talons claquant contre le sol, elle était resplendissante. Je me regardais avec ma chemise noir, mon pantalon noir avec une chaîne pour garder en sécurité mon porte feuille...

- J'ai l'air tellement d'un voyou à coté de toi, j'espère que t'as pas honte de sortir en ma compagnie. Je suis habiller d'une manière tellement... moins classe. M'enfin, tu te contentera de ça pour aujourd'hui. Je repart demain matin, ou le après demain, on à pas encore eut les instruction. Donc on ne va pas faire la fine bouche et on va faire la fête toute la nuit!

Tendant mon bras à Erika, et l'autre, à Chelsea, afin de savoir si elle voulait venir avec nous, ou non, je renchéris.

- En plus, je suis gâté, avec deux belles femmes à mes cotés, il va y avoir des jaloux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Hello London! (pv Erika)   Mer 26 Nov 2014 - 19:30

Erïka n’était pas le genre de femme à se maquiller à outrance ou bien à passer des heures devant un miroir. Elle appréciait le fait de se donner un petit style en crayonnant le contour de ses yeux de noir ou bien en passant un pinceau sur ses paupières afin d’illuminer son regard. Elle ne connaissait que très peu de technique, bien qu’elle tentait de retenir celles que lui apprenait sa sœur ainée. Ce n’était pas gagné. En plus de ne pas arriver à un résultat satisfaisant, elle se retrouvait les mains tachées de produits de toute sorte.

-« J’en sais rien ! J’te jure, je ne sais pas comment je fais. »

Pendant qu’elle se lavait les mains à la salle de bain, Chelsea discutait avec Alex. En fait, elle laissait tomber la subtilité pour aller droit au but. Elle savait qu’Erïka n’allait jamais lui donner la réponse qu’elle désirait, rien que pour l’embêter. Autant demander au principal concerné s’il était bel et bien célibataire comme elle l’espérait. Comme seule réponse, un rire s’échappa de la salle de bain. Erïka avait lavé ses mains, mais elle en profitait pour replacer légèrement sa robe. Elle avait même corrigé le maquillage sur ses yeux.

La jeune femme expliqua à son amie qu’elle connaissait la personne avec qui Alex sortait et c’était tout un cas. De toute façon, elle ne voyait clairement pas Chelsea avec le jeune homme. Il lui faudrait un homme du type James Bond qui aime le danger et les missions à hauts risques. Ce serait parfait pour elle !


-« Pourquoi ce sont toujours les meilleurs qui sont gays ou casés ? » Fit-elle en regardant Erïka.
-« Si t’es jalouse t’as qu’à avoir un rencart avec son plan cul. »
-« Nah, le cul c’est la meilleure partie, je vais pas tout gâcher avec le reste. » Elle tourna la tête vers Alex. « En tout cas, fait attention car les ragots ça court vite dans le show-business, surtout avec un copain qui a ce genre de réputation. D’ailleurs, tu ne le traines pas avec toi ton copain ? »

Alex avait eu le temps de voir à quoi le condo ressemblait. C’était un endroit assez agréable, confortable, douillet et pas trop luxueux. Erïka avait catégoriquement refusé d’exhiber son argent. Elle n’avait pas besoin de ça. Un endroit chaleureux qu’elle pouvait décorer à sa guise et qui pouvait devenir un second domicile était tout ce dont elle avait envie et elle l’avait.

-« Comment transformer un condo de haute gamme en un appartement d’ado fauché. Quand t’aura fini de jeter un œil on pourra y aller, je suis prête. »

Alex proposa à Chelsea de se joindre à eux pour la soirée. La jeune femme n’allait certainement pas refuser cette opportunité. Vêtue de sa jolie, courte et moulante robe de soirée, elle n’attendait que ça. Même si le but premier avait été de se mettre à son meilleur pour rencontrer Alex, elle avait tout de même la tenue idéale pour sortir en ville.

-« Ça me ferait plaisir, voyons. Crois-moi, je ne m’ennuierais pas, surtout si tu as tout un tas d’histoires salaces sur elle ! »

Erïka roula des yeux, découragée, avant de sortir de la salle de bain. Parfois, Chelsea la décourageait, mais c’est ainsi qu’elle l’adorait. Elle était élégante, comme se devait de l’être une femme de son rang social. Par contre, il ne fallait pas trop la chercher. Elle était du genre à mordre. Jouer avec les apparences était tellement simple pour elle. Avec le temps, elle apprenait davantage à se connaitre, à se dissocier de sa personnalité pour se plonger dans un rôle, une nouvelle identité qu’elle jouait de plus en plus avec précision. L’environnement dans lequel elle évoluait l’aidait énormément à cela.

-« Honte ? Sérieusement ? C’que t’es con. Tant que t’as des fringues sur le dos j’en ai rien à foutre de ce dont t’as l’air. Allez, on va fêter, comme tu dis. »

Chelsea lança un regard à Alex du genre « je te l’avais dit qu’elle n’était plus aussi canon lorsqu’elle ouvrait la bouche », puis attrapa son sac à main. Elle attrapa avec joie le bras que lui tendait Alex avant qu’Erïka ne se décide à l’imiter.

-« Il y en a une qui va avoir des chances de ne pas rentrer seule ce soir, en plus. »
-« Voyons ! Je suis en si bonne compagnie, pourquoi est-ce que je rentrerais avec un autre type ? »
-« J’en sais rien, mais si tu le ramènes ici je le balance dans la fenêtre. » Fit la jeune femme avec le sourire.

Après avoir quitté l’appartement, Erïka verrouilla la porte. Elle descendit jusqu’au garage de l’immeuble pour y prendre sa nouvelle voiture, dont le capot était relevé pour affronter les fraiches températures de la nuit. Il s’agissait de ce type de voiture qu’on ne voyait que dans les expositions, cadeau du père d’Erïka. Tout comme la première voiture de cette dernière, celle-ci était noire.


-« Tu connais des endroits sympas pour fêter ? » Demanda Chelsea. « Par ce que nous, on peut t’en montrer. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Inuka

avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 21/07/2012
Age : 26

Fiche Tecnhique
Metier: étudiant
Age : 18 ans
Nationalité : franco/japonaise

MessageSujet: Re: Hello London! (pv Erika)   Mer 30 Déc 2015 - 0:37

-Ça me ferait plaisir, voyons. Crois-moi, je ne m’ennuierais pas, surtout si tu as tout un tas d’histoires salaces sur elle !

J’eus un sourire en coin. Des histoires salaces ? Quoique ? Le jour où nous étions partis en ville… Je l’avais surprise chanter du rap. Mais… ce n’était pas si mal comparé à ses dires… Ensuite… j’ai manqué de la tuer en perdant le contrôle de ma mutation.


J’avoue que ce n’était pas un très bon souvenir. Il était même très douloureux. Je fis alors mine de réfléchir avant de m’exprimer :

- Je t’en aurais livré volontiers mais… je n’en ai pas. Vois-tu, Erika est une fille parfaite. Du coup… difficile de satisfaire cette curiosité. Ce serait mentir.



En voyant le sujet de notre conversation, sortir de sa salle de bain, je me sentis pouilleux. Une telle classe, une telle élégance, à mes coté ? Même dans mes plus beaux rêves, je ne l’aurais osé.


-Tu connais des endroits sympas pour fêter ? Parce que nous, on peut t’en montrer.

L’amie d’Erika, bien qu’entreprenante, était agréables. Souriant, j’entamais la marche.

- Hé bien mesdames, ce soir, vous serez mes guides pour cette ville que je ne connais pas. Je vous laisse libre choix de la destination, en espérant pas créer d’émeute.



***

Nous nous étions baladé dans les rues de Londres, faisant connaissance avec Chelsea, et discutant du programme d’Erika qui était plus que chargé.

- Ça te fait un programme de ministre tout ça… va pas nous faire un burn out non plus.

Je discutais ensuite de mon parcours, comment j’étais arrivé dans le milieu de la scène et du spectacle

Puis un bar à ambiance attira mon attention. Je proposais à mes belles compagnes de soirées d’aller s’y installer. Il n’y avait pas grand monde, et il faisait beau. En entrant, il y avait une scène, n’importe qui pouvait chanter.

Le bar n’avait pas vraiment de style. C’était une rhumerie d’ailleurs.
Nous nous installâmes donc à une table circulaire. La table était en réalité un ancien fut pour le rhum. Pour mes narines, il dégageait une odeur fine, agréable de rusticité et d’histoire.


- Le coin vous plait ? Il est un peu à l’écart au calme. Mais on a un point de vue sur le bar, la scène et l’entrée. En fin de compte on peut tout observer. Vous voulez un verre ? Je paye cette soirée. Pour mes retrouvailles avec ma chère Riri, et pour cette belle rencontre avec toi, Chelsea. Ils ont l’air de servir divers alcools, mais sont spécialisés dans le rhum à ce que je vois. En tout cas, il ne sent pas l’urine et ce n’est pas un coin « craignos » du genre j’ai l’impression. Si vous voulez bouger, dites le. En tout cas, il y a de l’espace pour chanter, et danser.



Je me proposai d’aller commandé les boissons, et une fois qu’on me donna les réponses, je me levai de l’endroit, me dirigeant vers le bar, où un bel homme au teint mat, me demanda ce qu’il pouvait pour moi. Lui passant commande, le temps qu’il prépare le tout, nous discutâmes un peu. Il me demanda si nous nous étions déjà rencontré, mais je lui répondis, avec un sourire en coin, que si ça avait été le cas, je m’en serais souvenu, bel homme comme il était. Mais il finit par réalisé qui j’étais. Heureusement, il n’était pas une fan-girl hystéro-psychopathe, mais juste une personne respectueuse qui appréciait ce que le groupe faisait. Il proposa de nous faire le service pour que l’on puisse profiter de la soirée, ce que j’acceptais, mais que pour cette première tournée, c’est moi qui porterai le plateau. Et que si trop de clients arrivaient, qu’il leur donne priorité. Après tout, j’étais un client comme les autres, je n’estimais pas justifier d’avoir des passe-droits sur ce niveau.

Revenant avec le plateau, je fis le serveur.

-  Les boissons de mesdames sont arrivées, bonne dégustation.

Posant le plateau, je m’installai comme initialement. Je sirotai mon cocktail, laissant libre cours au flot des discussions. Parlant de l’actualité et du beau temps. Des banalités du genre quoi.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erïka M. Davidoff
Codeuse - Modératrice
avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 24
Localisation : Far Away From You ~

Fiche Tecnhique
Metier: Professeure / PDG des S.M.I.T.E Industries
Age : 21 ans
Nationalité : Russe / Américaine

MessageSujet: Re: Hello London! (pv Erika)   Lun 11 Jan 2016 - 6:04


Erïka vivait le rêve américain. Pourtant, elle l’avait volontairement troqué pour une année d’étudiante quasi paumée à Londres. Le fait d’avoir l’impression d’être une adolescente tout à fait normale, n’ayant que pour soucis les dates de remises de travaux d’études et la planification de soirées avec son amoureux. Elle n’avait besoin de rien de plus pour être heureuse. De toute façon, que pouvait-elle demander de plus ? La vie lui remettait bien souvent au visage le fait qu’elle avait une véritable fortune dans son compte bancaire ainsi qu’un entourage… très particulier.

Tout comme elle, Alex était parti de pratiquement rien, vivant sa vie parsemée de hauts et de bas, comme n’importe quel Newyorkais. Puis, un beau jour, les lumières des projecteurs l’ont percuté de plein fouet, dévoilant son existence au monde entier. Ils évoluaient dans deux sphères constituées de personnes bien différentes, mais cela n’avait jamais entaché leur lien d’amitié. Un jour ou l’autre, comme en ce moment présent, ils finissaient pas se retrouver et agir comme s’ils s’étaient parlé la veille.

Impossible de ne pas rattraper le temps perdu devant une bonne bière. Erïka ne se baladait pas dans les bars – à moins de n’être entrainée par sa meilleure amie – et ne pouvait donc pas nommer d’établissements sympathiques où s’installer. C’est pourquoi le trio arpentait les rues de Londres en quête d’un endroit propice à leurs retrouvailles. Cela ne les empêchait pas pour autant de discuter de tout et de rien. Curieuse, Chelsea ne se gênait pas pour poser diverses questions, pas toujours pertinentes, à Alex. Ce dernier lui fit donc le portrait de sa montée vers le succès et la célébrité, décrivant son parcours avec intérêt. Erïka pouvait noter une pointe de fierté dans sa voix, il avait bien raison de se sentir fier de ce qu’il avait accomplis jusqu’à présent.

Au cours de la balade, Alex repéra un bar, légèrement dissimulé parmi les nombreux édifices de la rue. Faisant confiance à son ami, Erïka n’hésita pas à le suivre à l’intérieur. Une table à l’écart des clients déjà installés ici et là présentait l’endroit parfait pour ne pas être dérangé. L’ambiance était légère et, surtout, rassurante. Pas de crainte de se faire accoster par le premier venu, ni même d’assister à un combat à poings levé. L’ambiance était aux festivités et à la bonne entente. Chaque petit groupe de consommateurs présents discutaient avec entrain et passion, laissant parfois place à des éclats de rire.

- « Le coin vous plait ? Il est un peu à l’écart au calme. Mais on a un point de vue sur le bar, la scène et l’entrée. En fin de compte on peut tout observer. Vous voulez un verre ? Je paye cette soirée. Pour mes retrouvailles avec ma chère Riri, et pour cette belle rencontre avec toi, Chelsea. Ils ont l’air de servir divers alcools, mais sont spécialisés dans le rhum à ce que je vois. En tout cas, il ne sent pas l’urine et ce n’est pas un coin « craignos » du genre j’ai l’impression. Si vous voulez bouger, dites-le. En tout cas, il y a de l’espace pour chanter, et danser. »

-« Ça me semble sympa comme endroit. Ça change de nos habitudes. » Affirma Erïka sur un ton léger.
-« Et si tu paies la tournée, on ne va pas s’en plaindre. » Ajouta Chelsea en lançant un clin d’œil complice à son amie.
-« Fais gaffe, elle risque de te ruiner. » Taquina Erïka.

Pendant qu’Alex s’occupait d’aller chercher les commandes pour tout le monde, Chelsea se pencha vers sa meilleure amie, près de qui elle était assise.

-« Est-ce qu’il est gay… genre gay gay. Ou genre gay, j’ai quand même une chance de coucher avec lui ? »
-« Comment tu veux que je le sache, moi ? C’est l’un des mecs les plus fidèles que je connaisse, c’est tout ce que je peux t’affirmer. Briseuse de ménage. »
-« Hey ! Tu connais ma politique : marié, en couple ou en relation avec sa main, s’il franchit la ligne avec moi ce n’est pas mon problème, mais bien le sien. Il n’y a rien de mal à tenter sa chance. S’il n’est pas intéressé, il n’a qu’à le dire. »
-« T’es complètement tarée. »
-« Et c’est toi qui me dit ça ? »
-« Got a problem with this, bitch? »

Pendant que les deux femmes se lançaient dans une joute verbale et amicale, Alex revenait avec un plateau couvert de divers breuvages. Aussitôt, elles se turent. Leur petit jeu venait de prendre fin. Ce n’était pas plus grave, elles trouveront toujours un autre moment pour se chamailler amicalement. Alex fut inclus dans la conversation qui concernait principalement des banalités et se ponctuait de quelques anecdotes amusantes.

-« Combien de temps va durer la tournée du groupe ? » Demanda Chelsea.
-« Tu vas revenir aux États-Unis quand ce sera terminé ? » Ajouta Erïka.

Après avoir terminé son premier cocktail, Erïka vola le verre posé devant Alex. Cela faisait quelques minutes qu’elle ne l’avait pas vu y toucher. Elle ne se sentait pas gênée de lui voler quelques gorgées.

-« Hey, c’est vachement bon ce truc. Tu rapporteras d’autres à la seconde tournée. » Fit-elle en rendant le verre à son propriétaire.

Pendant ce temps, Chelsea laissait nonchalamment son pied glisser le long de la jambe d’Alex. Un mouvement très subtil, léger, et sensuel. Lorsqu’il jetait un œil vers elle, la jeune femme jouait l’innocence et le gratifiait d’un joli sourire. Elle participait à la conversation comme si rien n’était. Si Alex ne répondait pas à ses avances, elle allait le remarquer très rapidement. Qu’il soit intéressé ou non, ça ne coutait rien de tenter le coup, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Inuka

avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 21/07/2012
Age : 26

Fiche Tecnhique
Metier: étudiant
Age : 18 ans
Nationalité : franco/japonaise

MessageSujet: Re: Hello London! (pv Erika)   Mer 15 Fév 2017 - 22:12


- Combien de temps va durer la tournée du groupe ?

- Hé bien... Pour la tournée on a tablé sur 3 mois pour l'instant, tout dépend de si des dates s'ajoutent ou non.

-Tu vas revenir aux États-Unis quand ce sera terminé ? Demanda Erïka dans la foulée.

- Je crois que si je ne rentre pas, il y en a un qui va me chercher par la peau du cul, ou épuiser toute les nanas ou gars ouverts du coin... Et je t'avoue que j'ai un peu peur de rentrer en fait... Tu sais... Cette impression de servir de steak à un fauve affamé...

Je riais nerveusement en y pensant, même si l'envie se faisait présente, l'idée de voir le désir d'Haron l'embraser quand je reviendrais me faisait froid dans le dos.

Installer, à profiter un peu de l'endroit, Erïka, elle, profita surtout de mon moment d'inattention pour piquer mon verre.

- ... Ne te gêne pas surtout...

- Hey, c’est vachement bon ce truc. Tu rapporteras d’autres à la seconde tournée.

- Bah j'en sais rien, je me suis fait piquer mon verre... Mais oui m'dame, vos désirs sont des ordres.

Je fit une micro révérence avant de rire doucement et attrapai mon verre qui m'avait été restitué avant de boire presque d'une traite le contenu. Au moins, on ne pourrait pas me voler à nouveau.

Je venais de sentir le frottement d'un pied, de manière délicate, sensuelle... Mais bêtement, cela ne me rebutait pas. Je secouais la tête, persuader de me faire des films quand je posais mes yeux sur la concerné, j’eus le droit à un sourire innocent.

***

Après avoir enchaîner les verres, je sentais l'alcool tapé assez fortement. Mais cette sensation n'était pas désagréable. Je ne tenais pas l'alcool mais l'heure était aux retrouvailles et à L'amusement!

- Vous ne trouvez pas qu'il fait super chaud les filles? Faut que je retire ma chemise ...  J'en suis désolé.

Retirant ladite chemise, je ne portait plus qu'un débardeur un peu trop petit, qui avait du coup tendance à mouler un peu toute les formes de mon corps.

Chelsea, quant à elle, était de plus en plus tactile. Ou bien c'était l'alcool qui me faisait penser ça? Peut être bien en fait...

Il en était qu'on riait bien tous les trois. Erïka dans mes bras, puis Chelsea, qui avait même fini sur mes genoux par je ne sais quel miracle. Son odeur m'enivrait, peut être un peu trop en fait. Mais je ne sais pas pourquoi, pris par les vertiges de l'alcool, mes bras l’enveloppèrent au niveau de la taille, et posais ma tête sur son épaule, soupirant d'aise.

- Les filles... Je crois que l'alcool, c'est pas fait pour moi.

Une musique, qui faisait fureur en ce moment, retentissait dans le bar. Pris par l'envie de bouger, je me levais, embarquant mes deux cavalières avec moi sur la piste de danse. La piste ne tarda pas à se remplir d'autres personnes.

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hello London! (pv Erika)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hello London! (pv Erika)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bloody London
» Le fou et la folle(rp Evan/Erika privé)
» Jimmy Jacobs & Paul London Vs John Morrison & Ben Arfa & Christiano Ronaldo & Chris Jericho & Goldust
» Hbk Vs Paul London
» LE SWINGING LONDON

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men : Sentinel Project :: Le Monde :: Autour du Monde :: L'Europe-