X-Men : Sentinel Project

Entrez dans un univers où l'homme est à l'aube de son évolution ! Image 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Publication de Décembre 2012

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maitre du Jeu
Admin
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 30/11/2008

Fiche Tecnhique
Metier: Regulateur
Age : Eternel
Nationalité : Divine

MessageSujet: Publication de Décembre 2012   Dim 6 Juil 2014 - 18:07

Le Tombeau d'Apophis
Cette nuit en Egypte, aux premières heures de ce jour de fin du monde, des apprenties explorateurs ont rapporté une étrange découverte, d'abord sur les réseaux sociaux, avant d'en informer les archéologues du pays. Une pyramide inconnue, située loin au sud-ouest du pays dans le désert lybique, à des kilomètres de toute civilisation. Visiblement enfouie sous les sables depuis des millénaires, le monument, baptisé le « Tombeau d'Apophis » à cause de son étrange apparition, « durant la nuit ,domaine d'Apophis, loin au milieu d'une terre inexplorée, comme un signe de la fin du monde » pour cité l'un des explorateurs, semble être revenu à la surface à la suite des déplacements des dunes.

Les chercheurs ont déjà entamé les recherches autour de cette énigmatique pyramide, pour le moment décrite comme étant d'une forme similaire aux autres tombes royales. Cependant ces premières tentatives visant à percer le mystère du « Tombeau d'Apophis » se sont soldées par des échecs, réveillant ainsi l'intérêt de nombreux spécialistes.

Bien loin d'apporter des réponses, les travaux entamés mettent en évidence la nature singulière de la pyramide. Tout d'abord cette dernière a été bâtie à l'aide de pierres jamais employées, à la connaissance des chercheurs, durant l'Egypte antique. Son aspect est également différent, bien qu'elle conserve, à premières vues, les attributs bien connus des pyramides. Outre ces irrégularités, le moyen de pénétrer la structure n'a, pour l'heure, pas été découvert. Les historiens n'ont pas trouvé mention d'une pyramide construite si loin dans le désert, et la thèse d'une secte honorant Apophis est de plus en plus discutée. Les météorologues n'ont aucune explication concernant le déplacement d'une si grande quantité de sable en si peu de temps.
Les seuls témoins de la manifestation du « Tombeau d'Apophis » semblent être une tribus de Touareg, bien que ce peuple soit traditionnellement apparenté au Sahara. Ces derniers font mention d'une soudaine force agissant jusque dans les entrailles du désert, sans pouvoir en expliquer la cause. Guidé jusque dans le désert lybique par leur chef, Malech Dabbakar, celui ci dit avoir été guidé par une force indéfinissable, ou une puissante intuition.

Alors que le monde entier avait les yeux rivés sur le Mexique, le Guatemala ou encore le Honduras, ainsi que les autres pays ayant autrefois accueillis la civilisation Maya, le signe a pris tout les prophètes et les voyants de court en se manifestant sur une autre terre ancestrale. Nul doute que le monde retient désormais son souffle dans l'expectative de percer les secrets du « Tombeau d'Apophis ».

Elizabeth Brant


Interview : Johann Hyde

Cette annonce à secouer le monde de la recherche robotique durant ces derniers jours, Johann Hyde a décidé de quitter la Stark Industries. Afin d'en savoir plus sur ce départ, nous avons décidé d'aller interroger le principal intéresser, qui a gentiment accepté de faire une pause dans ses préparatifs pour répondre à nos questions. Cependant, avant d'entrer dans le vif du sujet, un petit rappel de qui est Johann Hyde :

Johann Henry Hyde est née à Hannover en Allemagne, le 27 février 1984 d'une mère originaire du pays et d'un père anglais. La famille quittera l'Allemagne encore séparée pour aller s'installer aux Etats-Unis, à peine 3 ans après la naissance de l'enfant. Il passera toute sa scolarité à Los Angeles au coté de ses parents, avant de finalement décrocher une bourse d'étude qui lui fait quitter le cocon familial. Le jeune homme survolera littéralement ses études, passant du garçon effacé au statut de véritable génie de l'informatique. Il n'a pas encore terminé son cursus que plusieurs entreprises sont déjà prêtes à l'embaucher, il partira finalement chez Stark Industries, rejoignant les plus grands roboticiens du pays, âgé à peine de 20 ans. Johann passera 8 ans à travailler pour l'entreprise d'Anthony Stark avant de finalement annoncer son départ il y a de cela deux semaines, au grand étonnement de la profession.

[Nous nous rencontrons sur une terrasse d'un hôtel de Manhattan. Une suite louée quelques heures pour l'occasion. Les salutations se font rapidement, et nous pouvons entamer l'entretien : ]

Q - Bonjour, monsieur Hyde, je vous remercie d'avoir accepter ma demande d'interview.
J.H.H. - C'est moi qui vous remercie de l’intérêt que vous porter, à moi et mes travaux.

Q – Pour commencer, la question que tout le monde se pose, pourquoi avoir quitter Stark Industries ?
J.H.H. - Contrairement aux idées que j'ai pu voir circuler, il ne s'agit pas d'un désaccord avec monsieur Stark. Cela fait huit ans que je travaille pour l'entreprise, et cela a été une expérience exceptionnelle que j'aurai sûrement pu prolongé une vie entière sans avoir à me plaindre, mais, malgré toutes les superbes inventions sur lesquels je travaillais, Stark Industries ne peut pas me permettre de réaliser mes rêves. C'est pour cela que je suis parti.

Q – J'ai néanmoins entendu dire qu'il ne s'agissait pas d'une décision aussi irréfléchie que vous nous la dépeignez.
J.H.H. - En effet, j'ai reçu le soutient d'un généreux mécène qui est prêt à financer mes projets. Cela dit, je devance votre prochaine question, et vous annonce que je ne révélerai pas qui il est.

Q – Je respecterais votre choix alors. Cependant, pouvez-vous nous parler de ces projets, ou de ces rêves ?
J.H.H. - J'en serais ravi. Comme beaucoup de passionnés de robotique, les œuvres de science-fiction me poussent à aller encore plus loin, et depuis ma prime jeunesse, je rêvais de créer les robots que l'on peut observer dans les films. Des êtres de métal, capable de réaliser leur propre choix tout en possédant la conscience de leurs actes. Mais cela tient toujours du rêve.
Pour l'instant mon projet est de créer des robots capable d'évaluer eux même les choix à effectuer une fois lâcher dans la nature avec une tâche très large. Nous serons encore loin d'une machine ayant des états-d'âme mais elle aura une capacité d'adaptation jamais atteinte jusqu'à présent.

Q – Maintenant que nous connaissons vos projets d'avenir, revenons au passé. Pourquoi avez vous choisi de rejoindre la Stark Industries il y a huit ans ?
J.H.H. - Lorsque j'ai eu mon diplôme, plusieurs grandes entreprises étaient prête à m'embaucher. Entre autre, la D.T.I.C. (Defense Tactical Information Center) dirigé par Sebastian Shaw et Oscorp. Si l'idée de travailler pour le centre de recherche du Département de la Défense ne m'a pas attiré, les travaux de Oscorp étaient très attrayant.

Q – Qu'est ce qui vous a décidé alors ?
J.H.H. - Monsieur Stark s'est déplacé en personne. Je n'irais pas jusqu'à dire qu'il s'est montré paternel, loin de là, mais il a su me convaincre et sa venue me prouvait qu'il me portait un réel intérêt. Je ne pouvais pas refuser une offre faite de vive voix par une personnalité telle que lui.

Q – Et il semble toujours aussi enthousiaste quand on lui parle de vous, même si c'est pour évoquer votre départ, voici ce qu'il nous a déclaré quand nous l'avons interroger :
« Si le départ de Johann m'ennuie ? Vous plaisantez, c'est la pire perte pour mon entreprise depuis au moins dix ans, mais c'est aussi la nouvelle la plus exaltante du moment. Si on lui propose de faire des recherches inédites, je suis impatient de savoir de quoi il s'agit, et les merveilles qu'il va réaliser. »
Il semble avoir grandement confiance en vous.
J.H.H. - Il a toujours approuvé les digressions, tant qu'elles nous permettaient d'améliorer les systèmes ou d'innover. C'est vraiment la meilleure personne avec qui on peut entamer une carrière.

Q – Cette déclaration clôturera notre entretien. Merci encore d'avoir répondu à nos questions monsieur Hyde, nous vous souhaitons bonne chance dans vos recherches.
J.H.H. - Merci, ce fut un honneur.

L.J.Lane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-men-sentinelprojec.forumactif.org
 

Publication de Décembre 2012

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» n.W.o. Friday Night Smackdown - 3 décembre 2012 (Carte)
» nWo Monday Nitro - 10 décembre 2012 (Résultats)
» Friday Night RAW IMPACT - 1 Décembre 2012 (Carte)
» nWo Mayhem - 30 décembre 2012 (Résultats)
» Samedi 15 décembre 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men : Sentinel Project :: Avant le jeu :: Trame Evènementielle :: Daily Bugle-