X-Men : Sentinel Project

Entrez dans un univers où l'homme est à l'aube de son évolution ! Image 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Let's rock! (Rp solo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alex Inuka

avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 21/07/2012
Age : 26

Fiche Tecnhique
Metier: étudiant
Age : 18 ans
Nationalité : franco/japonaise

MessageSujet: Let's rock! (Rp solo)   Dim 22 Juin 2014 - 1:40

Bon… Alors que je remette tout ça en place… Il y a tellement d’agitation autour de moi, que je ne comprends absolument rien. Je me fais applaudir, Kyle me félicite en hurlant de joie, ainsi que Sunny.

Tout est arrivé un peu plus tôt dans la semaine. Kyle m’avait entendu chanter. J’étais dans un coin pourtant assez isolé de l’institut. On m’autorisait, quand la salle était libre, à venir chanter et m’entrainer à la guitare, comme tous les élèves pratiquant ou apprenant la musique. On avait déjà eus quelques personnes venu nous écouter, Haron et moi. Pour ce appréciant le métal, on avait un bon niveau. Depuis quelques temps Haron m’avait autorisé à utiliser sa guitare, afin d’apprendre à en jouer. C’était son petit bébé, et j’avais dû lui faire mes yeux de cocker afin qu’il accepte, du bout des lèvres de me a confier quelques heures par semaine. Il avait trouvé un moyen de me faire payer la location de l’engin… Et vous devez vous douter de comment. Mais bon, ça ne changeait rien.

En tout cas, cette après-midi-là, il faisait trop chaud pour faire cours. La salle était assez isolée pour être assez fraiche. Du coup, je me réfugiais la bas, le temps qu’il fasse plus frais avant d’aller en salle de sport. La présence d’Erika me manquait beaucoup. Même Haron l’avait senti. Il essayait de me faire réagir mais bon… Quand quelqu’un vous manque, il faut attendre que le temps passe, et trouver de quoi faire passer ce temps.

Alors que je m’entrainais, aillant lancé une piste audio sans voix, je commençais à chanter. Je n’avais jamais eus trop de mal pour ça. Un autre côté de ma mutation je présumais. Les loups pouvant moduler leur voix, pour rendre des chants harmonieux, et qu’il me semblait facile d’être mélodieux en chantant, je n’avais pas beaucoup de doute la dessus.

A la fin du morceau, ce fut des applaudissements qui me tirèrent de ma concentration.

- Hey tu gères dans la matière gars ! T’as du talent.

Avant que je puisse répondre, une petite brune me sauta au cou.

- Alex-kun !

Sunny avait dû suivre Kyle, et m’entendre aussi, c’était bien ma veine.

- Sugoï ! Tu chantes tellement bien ! Je n’aime pas beaucoup le métal, mais j’avoue que toi, t’as une belle voix.

Lui caressant le haut de la tête, je riais doucement.

- Vous exagérez. Il y plus talentueux que moi, même dans l’institut.

- Humm… T’es trop modeste vieux. T’as vraiment du potentiel.

- Si tu le dis… Ça ne m’empêchera pas de penser le contraire.

Je vis un éclair dans les yeux de Sunny. L’air de dire « je sais quoi faire pour te prouver que t’as tort. »
Elle fouilla son sac à main, sortant une affiche.

- Tien ! Regarde ça ! Il cherche une personne justement, un chanteur, pour un groupe qui fait la même musique que toi ! Tu devrais essayer !

- Ha non… non, non, non. Je n’ai pas envie d’aller me ridiculiser en publique, c’est hors de question.

- Aller ! T’as rien à perde, au contraire !

- J’ai dit non… En plus, faut s’y inscrire. Toutes les places doivent déjà être prises. Et tant mieux.

- C’est toi qui vois. M’avait répondu Kyle. Quant à Sunny, elle avait ce regard triste qui faisait fondre n’importe qui.

- Non, pas ce regard ! Cette fois-ci tu ne m’auras pas.


***


Le lendemain, on vint toquer à la porte de la chambre. Il faisait chaud, du coup, je n’avais qu’un pantacourt sur moi. Torse nu, je venais de sortir de la douche. Allant ouvrir, je remarquais Sunny sur le pas de la porte.

- Ohayo Alex-kun ! Dis, cet après midi, tu as quelques choses de prévu ?

Relevant un sourcil, je sentais qu’elle me cachait quelque chose.

- Ano… Non, pourquoi ? Si c’est pour aller m’inscrire à ce casting, oublie tout de suite. Je sais que quand t‘as une idée derrière la tête tu l’as pas autre part.

- Heu…. C’est-à-dire que… En fait…

- … Ne me dis pas que c’est ce à quoi je pense…

- Et bien… tout dépend de ce à quoi tu penses….

- Tu sais très bien ce que je veux dire par là.

- Gomen nasai !

- T’as pas osé ! Sunny ! T’as pas fait ça ! Tu m’as pas inscrit !

Un hochement de tête me confirma le pire. Si… Elle avait osé, et sans mon accord. Je fulminais de l’intérieur.

- T’as toute tes chances là-bas ! Ils ont prolongé exceptionnellement ! T’as rien à perdre ! Baka !

Alors que j’allais claquer la porter et gueuler de rage devant la détermination de la jeune fille, et ses yeux de chien battu, une voix masculine raisonna.

- Elle a raison.

- Kyle… tu vas pas t’y mettre aussi !

- Si. T’as besoin d’oublier un peu miss je me casse sur l’autre continent, et j’estime que ça te fera du bien. Tu vas t’amuser tu vas voir !

Ronchonnant, je finis par pousser un soupir. Vu que j’avais le choix.

- Faut y être à quelle heure…

Le sourire de Sunny, se montrant joyeux et victorieux, ne m’enchantait pas du tout. Ceci dit, elle était heureuse et sautait sur place en criant de bonheur.

- Faut y être pour dans une heure !

- Bon, aller, on décolle !

L’un m’attrapant, l’autre me poussant, je n’avais même pas put prendre de quoi mettre sur le dos.

Nous nous dirigions vers le garage, et plus on s’y approchait, plus j’essayais de freiner le pas, Mais avec la force de Kyle, c’était comme si je le suivais docilement. Ni une ni deux, je me retrouvais côté passager, à l’avant du bolide.
Kyle roulais vite… Trop vite à mon goût. Mais nous arrivions en un temps record à new york.

Me détachant, il me poussa gentiment dehors, alors que Sunny, avait sauté par-dessus la portière du cabriolet, pour me prendre la main et me tirer jusqu’en coulisse.

Arrivé à l’accueil, on demanda mon nom. Alors que j’allais en dire un au hasard, la brunette me devança.

- Ha ben c’est bientôt à vous. Je vous souhaite bonne chance, et surtout amusez-vous bien.

La jeune fille voulu me suivre, mais on l’en empêcha.

- Seul les personnes participantes ont le droit de rentrer. Pour ce qui les accompagne, une salle d’attente est à disposition, avec boisson fraiche et de quoi manger en attendant.

Pour ma part, je n’eus pas le temps de dire quoi que ce soit qu’on me traina déjà devant un jury, après m’avoir posé un micro et tout un tas de gadget pour prendre le son. J’avais pu entendre quelques gens passé. Et mon dieu… que cela faisait mal aux oreilles.  Beaucoup étaient vêtu en noir, collier à pointes… Bref, le parfait cliché du métaleux de base qui voulait son quart d’heure de gloire, et qui ne faisait pas la différence entre braillé et chanter. Les sélections se faisaient sur des textes et des chansons d’autres groupes, pour évaluer le talent. On me fila une fiche, pour que j’apprenne les paroles. Je rendis la fiche aussitôt.

- Merci, mais je connais déjà les paroles.

L’homme repartit aussitôt, me demandant d’attendre ici. J’étais le seul à n’avoir rien sur le dos, avec un pantacourt aux couleurs d’un treillis, et des pompes des plus abimé. Je me sentais observer par les autres candidats, qui me regardaient de travers. Rongeant mon frein, j’en entendais parler de mes cicatrices, d’autres de mes yeux et si j’avais des lentilles, ou si simplement j’avais pris le temps de me maquiller avec des prothèses pour le tout.  

Alors que j’allais demander ce qui n’allait pas, on m’appela et qu’on m’invita à entrer.

- Bonjour jeune homme !

- Euh, bonjour à vous.

- Alors, dis-moi ce que tu viens faire ici.

- Ano… ce sont des amis qui m’ont inscrit. Je ne pense pas convenir, mais maintenant que je suis la…

- Voyons, voyons. Tu as du charisme, déjà plus que la plupart des candidats passés. Mais avant toute chose… se sont tes vrais yeux ? Ou des lentilles ? Ça te donne une présence, un truc incroyable… Tu dégages une aura presque sauvage, voir animal.

Je ne pus m’empêcher de rire et de répondre.

- genre lapin, c’est ça ? On me le dit souvent.

L’homme, en costard blanc, éclata de rire.

- J’aime ton humour garçon, c’est déjà un bon point pour toi. Mais… ce n’est pas ce qui fait le tout. Tu te sens de chanter et de donner tes tripes ?

- Je vais faire de mon mieux. Le titre choisis me porte plutôt pas mal, donc on va voir.

- Hé bien soit… Allons-y.

Le son commença à résonné dans la salle. Me faisant vibrer. Heureusement pour moi, les paroles ne commençaient pas tout de suite. Fermant les yeux, je laissais le flux, et l’énergie que la musique m’inspirait, pénétrer en moi. Maintenant que j’étais là, autant s’amuser. Au moment de commencer, j’ouvris les yeux, prenant et bougeant de manière plutôt animale, un sourire en coin. Ce qui eut l’air de plaire à l’homme.



Les enceintes se coupèrent. Et je repris un peu mes esprits. C’était fou ! Je m’étais amusé comme rarement ! J’y avais pris plaisir finalement.

L’homme resta silencieux. A me regarder.

- Je vous l’avais dit, je n’ai pas le…

Il leva la main, de manière de dire « chut, ne parle plus »

- Je réfléchis juste à un autre titre à te faire chanter. Plus « technique » vocalement. Je vais encore te tester, je prendrais ma décision ensuite.

Il avait l’air concentré, fermé, et stricte. Différent de l’homme que j’avais vu avant.

- Si vous y tenez.

- Tu as des origines asiatiques non ?

- Oui, ma mère était Japonaise. Je le parle couramment.

- Très bien ! Bon, est-ce que tu connais ce titre ?

Il afficha sur l’écran, le titre d’une chanson, avec les paroles. J’eut un sourire, celle-là aussi je la connaissais par cœur.

- Oui, je le connais aussi, pas besoin de texte.

- tu sais jouer d’un instrument ?

- J’ai commencé récemment à apprendre la guitare en autodidacte.

- Tu cumule les qualités mon grand. C’est très bien. Bon aller c’est parti.

La sono repartit, et je repris confiance. M’amusant sur le titre qu’on me donnais.



Encore une fois, les enceintes se coupèrent, et l’homme se leva. D’un air sérieux, montant sur scène.

- Franchement, je comprend pas…

- Comprendre quoi ?


- Ta modestie. Tu as tout ceux qu’il faut, et ce sont des camarades qui ton inscrit ! Franchement…

- Je préfère me dire que je suis pas au niveau pour continuer à progresser, plutôt que de rester sur des acquis et m’enliser.

- Ben tu leur diras merci, car tu es engagé.

- … Pa… Pardon ?


- Tout les grands, de ce monde, du milieu de la musique, avait les mêmes qualités que toi, et son devenue des stars internationales. Bon certains ont pris la grosse tête maintenant, mais bon. Il font du bon boulot. Je cherchais ça dans les grandes villes. Je monte un groupe, et je viens de trouver mon chanteur.

Prenant son téléphone, il appela quelqu’un.

- Oui, c’est moi, écoute, ramène le contrat, j’ai trouvé notre perle.

Puis l’homme raccrocha.

Je n’arrivais pas encore bien à réaliser. Une femme en tailleurs, venais d’arrivé. Elle était assez jeune, et plutôt mignonne. On devait avoir le même âge. Elle croisa mon regard et avait rougis. C’était peut-être le fait que je sois torse nu, je ne savais pas. A la table, se trouvait donc un contrat et un stylo.

M’avançant, je pris le stylo en main, réfléchissant. Etait-ce une si bonne chose que ça ? Après tout pourquoi pas ? Cela faisait un emploi… choses que je n’espérais pas si tôt, mais vu comme c’était le bordel à trouver un travail en ce moment… C’était peut-être une bonne occasion.

Pointant la bille du stylo sur le papier, je signait le-dis contrat, avant d’entendre en hautparleur une annonce.

« Et bien, cher candidat, nous avons un gagnant ! Félicitez l’heureux élu ! Voici sa performance ! »

Avant d’entendre ma propre voix. Je remarquais enfin les caméras ! J’étais venu ici tellement à l’arrache, que je n’avais pas vraiment fait attention à ce qui se trouvait autour.
Quelques secondes après, les murs tremblaient de hurlement hystérique, Les autre candidats peut être jaloux, semblait apprécié la performance.

L’homme en costard me fila son numéro, et je lui donnais le mien en échange. Il prendrait contacte avec moi dans la semaine qui suivait, pour les horaires, les lieux de répétition histoire qu’on apprenne à se connaitre avec les autres membres du groupe.

En Sortant de la salle, je fus envahit par une mer de bras, une petite brune qui me sauta au coup, et un grand gaillard qui m’attrapait par les épaules, tout sourire.

- On te l’avait bien dit ! Félicitation gars !

Des vigiles était venu les éloignés, et je prévins qu’ils étaient avec moi. Nous nous fûmes alors escorté jusqu’à la sortie. Une fois dehors, nous nous pression pour rejoindre la voiture de Kyle et rentrer en grande pompe à l’institut. Il faisait trop chaud et il y avait bien trop de monde pour espérer rester tranquille à flâner.

Une fois arrivé, Sunny voulu ameuter tout le monde, mais je lui fis signe que pour aujourd’hui, c’était assez. Et pour une fois, elle obtempéra. Ce qui était plutôt rare. Encore des félicitations et des calins de la part de tout deux, avant de me plonger dans le calme de la chambre.me laissant tomber sur le lit, je réalisais enfin ce qui se passait, et ne put m’empêcher de sourire, et de rire a ce truc de fou, qui venait de se réaliser. Pour une fois, la vie me souriait, et j’en étais heureux.

~fin~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Let's rock! (Rp solo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jimmy Jaccobs Vs The Rock
» BLINK-182[Groupe de Musique Punk Rock]
» Rock My World
» Hogan critique The Rock! Star Jersey Shore dans le ring ++
» La Reine du Rock se présente !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men : Sentinel Project :: Le Monde :: New-York-