X-Men : Sentinel Project

Entrez dans un univers où l'homme est à l'aube de son évolution ! Image 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Deux reptiles dans le metro. [La Salamandre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Naith A. Ruth

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 07/06/2014
Age : 25
Localisation : Sous tes pieds

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 22 ans
Nationalité : Franco-ecossaise

MessageSujet: Deux reptiles dans le metro. [La Salamandre]   Lun 9 Juin 2014 - 16:48

Naith avait grand faim. Cela faisait trois jours qu'elle n'avait pas mis les pieds dans le monde extérieur. Trois journées à glander dans les égouts, à jouer aux cartes avec n'importe qui qui aurait du temps à perdre. Alors certes, cette vie était relativement tranquille, elle n'avait presque plus besoin de son inducteur d'image. D'ailleurs, il était où ce truc...

Mais aujourd'hui, elle était de corvée de courses, et puis, il fallait bien manger. La liste était plutôt simple cette fois : des pizzas, du coca, des hamburger surgelés...Le régime basique d'un américain moyen. Ah non, c’était tellement cliché.
Enfin, toujours est-il que la voilà en train de fouiller prestement son sac à la recherche de son inducteur. Elle avait beau le foutre n'importe où, elle y tenait, elle n’était pas sure d'en trouver un autre le jour où il rendrait l’âme. Ah ! Le voilà.

Inducteur au poignet, casque sur les oreilles, baladeur en marche et sac aux épaules, elle était prête pour la grande aventure qu’était le supermarché. Avant de quitter son nid, elle hurla un bon coup :


« - Je sors ! A plus ! »

Et manqua de bousculer June. Elle était ravissante aujourd'hui, ses cheveux fleuris, ses yeux lumineux, fidèle à elle même. La jeune mutante esquissa une moue désapprobatrice en jaugeant la Naith humaine qui se tenait devant elle.

« - Décidément, je te préfère nature. »

Le semi-neyaphim lui offrit un joli sourire et un bisou sur la joue avant de partir.

Aaaah. Les joies du métro blindé. Jamais elle ne s'y ferait. Ça grouillait de monde de partout. Nerveuse, Naith avait tendance à devenir agoraphobe dans ce genre de situation. Bousculée par-ci, collée par là, c’était le meilleur endroit pour tout vicieux qui souhaitait satisfaire un besoin compulsif de toucher une croupe.
Naith se tenait à la barre, encerclée par un groupe de garçons qui chahutait. Poussant un soupir, exaspérée, elle le ravala bien vite en sentant une main baladeuse caresser son intimité. Argh. Ni une ni deux, elle se saisit du poignet du bougre, manquant de le lui briser, plongeant son regard qui virait au jaune reptilien dans celui, apeuré du fourbe :


« - Plus jamais tu ne fais ça. Ou bien tu n'auras plus ta main pour faire quoique ce soit. »

Et voilà, le métro s’arrêtait, la rame se vidait, les gars s'enfuirent en courant presque. Il ne lui restait plus que deux arrêts avant d'arriver à destination, et, savourant une rame vide, elle pu enfin s’asseoir. Calant sa tête contre le dossier, elle s'autorisa à fermer les yeux deux secondes, appréciant la musique qui pulsait dans ses oreilles.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hourvari.deviantart.com/
Salamandre

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 25/04/2013

Fiche Tecnhique
Metier: Receleur
Age : 25
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Deux reptiles dans le metro. [La Salamandre]   Mer 11 Juin 2014 - 1:49

Comme cela lui arrivait encore régulièrement, Jammy était de sortie pour quelques ventes de contrebande. Aujourd'hui, il quittait le domaine de la Confrérie avec un petit stock d'électronique à écouler : clé usb, téléphones, quelques paires d'écouteurs avec leurs ipod, tout cela était réuni dans les amples poches de son sweat, sous la capuche duquel il marchait voûté.

Tout au long de son trajet jusqu'à l'endroit où devait avoir lieu sa vente, le camelot restait attentif aux possessions des New Yorkais, chapardant ici ou là une paire de lunettes, un téléphone, en bref tout ce qui dépassait un peu trop d'une poche. De futures marchandises dont certaines mériteraient quelques réglages lorsqu'il rentrerait.

Arrivé sur place, dans un coin isolé d'une bouche de métro bruyante, il rejoignit un de ses clients habituels. Entamant la transaction tandis que la foule leur passait à côté d'un pas pressant, Jammy reçut son argent -une belle somme de liquidités- avant de se séparer de son contact, chacun filant dans une direction différente.

Repartant avec le sentiment du travail bien fait et une belle somme en poche, le kleptomane gagna la voie de métro en prenant garde à choisir un itinéraire différent de l'aller.

Là, tranquillement adossé à la paroi de la rame, il assista à une scène pas si rare en ville : celle de l'attouchement pas si discret d'un loubard qui voulait montrer à sa bande à quel point "il en avait". Ricanant devant cet exemple de bassesse humaine, le mutant se régala d'autant plus en voyant la jeune fille se défendre et se défendre au point que le pervers repartit blessé et sans demander son reste.

Mais un détail chez la jeune femme attira son attention : Est-ce que ses yeux avaient changé de couleur ?
La suivant du regard, Jammy crut discerner d'autres caractéristiques inhumaines sur elle, et alors qu'elle s'asseyait dans la rame vidée, il s'avança pour l'aborder à son tour. Dans le même temps, il rabattit sa capuche sur ses épaules, dévoilant ses yeux oranges aux pupilles fendues et ses cheveux d'un rouge de braises.

Se postant devant elle, il s'appuya lourdement d'une main sur la vitre pour attirer son attention malgré sa musique et ses yeux fermés, et tapota du doigt le casque de la demoiselle pour lui faire comprendre qu'il voulait qu'elle l'entende.

"_Jolie façon de te débarrasser des lourds, mais faudra que tu m'expliques comment tu fais pour changer de lentilles aussi vite."
dit-il en affichant son sourire garni de crocs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naith A. Ruth

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 07/06/2014
Age : 25
Localisation : Sous tes pieds

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 22 ans
Nationalité : Franco-ecossaise

MessageSujet: Re: Deux reptiles dans le metro. [La Salamandre]   Lun 16 Juin 2014 - 18:20


« Tap tap »

Retour brutal à la réalité. Naith ouvrit les yeux, trouvant devant elle, non pas des sièges de métro vides, mais bien un être plus ou moins humain. La jeune rouquine pressa sur le bouton « Pause » de son baladeur, afin d'entendre le bougre qui s'était appuyé contre la vitre de la rame, imposant toute sa fine carcasse à celle qui, lui semblait-il, n’était pas ce qu'elle prétendait être. Ah. Le malin. Il avait vu un changement de couleur de ses yeux, passant d'un brun humain, à un jaune reptilien...tout comme lui ?
Le filou avait rabattu sa capuche avant de venir voir la semi-neyaphem, afin de lui montrer qu'il était comme elle, à peu de choses près. Effectivement, deux magnifiques billes lumineuses lui faisaient office de pupilles. De plus, il esquissa un sourire tout en canines pointues et tranchantes.

Ôtant son casque de ses oreilles, Naith le fixa alors, afin de ne montrer aucune faiblesse. Après tout, elle ne savait pas ce qu'il voulait, ni qui il était, alors le fait qu'il soit tout aussi reptilien qu'elle n’était pas une raison pour lui offrir une accolade amicale.


« - Il semblerait que tu n'ai pas ce problème de lentilles, toi. »

Fichu inducteur d'image. Commençait-il à faiblir ? Son passage chez les X-Men commençait à dater, et elle ne savait pas combien de temps ce genre de babioles pouvaient durer.
En parlant de babioles, il semblerait que le protagoniste en était blindé. Des tas d'objets diverses et variés dépassaient involontairement de ses poches, et sa veste semblait en être remplie.
Un pickpocket ? Peut être bien. Naith cacha son inducteur d'image en descendant sa manche discrètement...du moins c'est ce qu'elle espérait.


« - Tu va où comme ça ? »

A défaut de savoir ce qu'il voulait, elle voulait savoir où il allait. Naith voulait éviter de se faire un ennemis, mais évidement, elle n’hésiterait pas à riposter si le bougre aux yeux jaune se montrait hostile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hourvari.deviantart.com/
Salamandre

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 25/04/2013

Fiche Tecnhique
Metier: Receleur
Age : 25
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Deux reptiles dans le metro. [La Salamandre]   Mar 17 Juin 2014 - 12:14

Comme on pouvait s'y attendre, la demoiselle ne donna pas de réponse claire à Jammie, détournant le sujet vers son cas à lui. La Salamandre ricana, effectivement ses dons de changeforme étaient un peu moins performants et il lui fallait marcher couvert pour ne pas que ses petites particularités soient remarquées.

"C'est pas toujours facile à assumer, mais ça impressionne les loubards sans que j'ai besoin de leur casser le bras"

Observant la demoiselle de pied en cape, il jugea qu'elle était plutôt mignonne mais chercha surtout plus de signes encore de sa mutation, des signes qu'elle n'aurait pas pu dissimuler. Mais rien à redire, actuellement, c'était juste une jolie rousse. Quel dommage que ces types ne soient pas allés plus loin avec elle : à voir son caractère tempétueux, elle aurait certainement fait l'erreur de dévoiler son pouvoir et ç'en aurait été amusant.

Même si son interlocutrice tâchait de ne pas paraître mal à l'aise, il la vit rabaisser sa manche sur la montre à son poignet. Avec une petite moue, il répondit à sa question :

"Voyage d'affaires. Je me balade. Relax, si j'avais voulu te piquer ta montre j'aurais attendu que tu t'endormes."

Pour se mettre à l'aise et parce que plusieurs places étaient libres, il s'assit à côté de la jeune femme aux yeux changeants.

"T'as eu de la chance qu'ils se tirent sans comprendre où t'allais, c'est le genre de types qui seraient revenus avec quelques battes et un peu de courage dans le sang pour te régler ton compte, si tu vois ce que je veux dire. D'ailleurs tu vas où comme ça ? M'est avis que tu risques de les recroiser un de ces jours"

Lui avait comme qui dirait sa journée de libre après ses transactions, ça ne le dérangeait pas de flâner avant de retrouver la Confrérie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naith A. Ruth

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 07/06/2014
Age : 25
Localisation : Sous tes pieds

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 22 ans
Nationalité : Franco-ecossaise

MessageSujet: Re: Deux reptiles dans le metro. [La Salamandre]   Lun 23 Juin 2014 - 16:24

Naith esquissa un sourire. Ce gars là avait tout compris. Manifestement lui n'utilisait aucun gadget pour masquer sa forme originelle, et se servait de sa différence pour impressionner ceux qui pouvaient s’avérer plus fort que lui. Très intelligent. Naith aurait aimé utiliser une tactique pareille, mais en connaissant sa forme la plus bestiale, elle finirait probablement dans un laboratoire de recherche, en tant que cobaye. Mieux valait jouer la carte du regard changeant.

Le jeune hors-la-loi semblait être un fin observateur, ainsi, après avoir disséqué des yeux son interlocutrice, il la rassura quant à ses intentions de ne pas la déposséder. Naith le regarda alors, toujours sans faiblir.


« - Ce n'est pas une montre ordinaire, et tu n'aimerais pas me l’ôter du poignet. »

Malgré le fait qu'il n'avait réellement aucune intention de la voler, elle préférait l'en dissuader davantage avec une petite réplique un poil menaçante. Mais cela n’empêcha pas le rouquin de s'installer à coté d'elle, prenant ses aises. Il lui offrit alors un avertissement, une mise en garde contre les vermines qu'elle avait croisé un peu plus tôt. Une fois encore, Naith esquissa un sourire.

« - T'en fais pas pour moi, comme tu peux l'imaginer j'ai plus d'un tour dans mon sac, et ces types ne peuvent pas me faire grand chose. »


Enfin, elle pouvait surtout les effrayer, mais elle détesterait en arriver là, car elle savait qu’après un accident de la sorte, elle avait tout intérêt à quitter le ville, voire l’État, et ce, le plus rapidement possible.


« - Je vais faire des courses, pour ma famille. »

Dit comme ça, ça paraissait tellement simple, un semblant de normalité dans sa vie de mutante reptilienne. M'enfin, comme tout un chacun, elle avait besoin de manger, et les autres Morlocks comptaient sur elle, guettant l'arrivée des quelques pizzas nécessaires à leur survie.


« - M'enfin si t'es pas tranquille t'as qu'à m'accompagner, j'en ai pas pour longtemps et t'as l'air d’être plus habitué que moi à ces mecs là. »


Bizarrement, Naith ne se sentait pas menacée par ce gars, au contraire. Elle ne lui faisait pas confiance pour autant, mais elle avait ce pressentiment qui lui disait qu'il pouvait devenir un allié. Elle lui tendit alors sa main, pleine de bonne foi.

« - Moi c'est Naith. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hourvari.deviantart.com/
Salamandre

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 25/04/2013

Fiche Tecnhique
Metier: Receleur
Age : 25
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Deux reptiles dans le metro. [La Salamandre]   Lun 23 Juin 2014 - 22:13

Jammie n'était pas du genre à aller vers les gens, surtout quand ils avaient des problèmes. Mais sitôt qu'il avait soupçonné la jeune femme d'être une mutante, il avait trouvé intéressant d'ouvrir la discussion. Maintenant, elle savait qu'il savait et elle savait ce qu'il était. Et presque aussitôt, un sentiment de confiance mutuel s'était installé. De confiance ? Peut-être pas tout à fait. Après tout Jammie était bien un pickpocket, et il faudrait plus que le simple gène X pour assurer la demoiselle de sa bonne volonté. C'est pourquoi la Salamandre tenta de la rassurer sur le fait qu'il ne la volerait pas et sa réponde le fit sourire :

"Oh, maintenant tu fais que me tenter avec ta montre d'agent secret, Kim Possible"

Est-ce qu'il avait eu l'air de s'inquiéter quand il lui avait confié que ce genre de petites frappes reviendrait lui chercher des crosses ? Ce n'était franchement pas dans ses habitudes de se soucier des problèmes d'autrui, mais il tenait tout de même à mettre en garde la jeune fille : si elle voulait tenir tête aux bandes du coin, il fallait qu'elle en ait les moyens.
Peut-être aussi qu'il était déçu de ne pas avoir vu plus de son pouvoir au moment où elle chassait les imbéciles.

Le rictus qu'il adressa à la jeune femme lorsqu'elle lui expliqua qu'elle pourrait très facilement se débarrasser de ce genre d'agresseur pouvait paraître malsain, mais Jammie ne pouvait le nier : Il aimait voir de mauvaises choses arriver aux gens. Et s'il pouvait avoir sa part dans la souffrance d'autrui alors il ne crachait pas sur l'occasion. Ou plutôt si, il crachait justement, un jet de flammes.

Des courses pour sa famille ? Vu la quantité de provisions prises ça semblait plausible. Mais vu la nature des provisions, la famille ne devait pas être riche. Bah, au moins c'était pas une fille à papa. Pas étonnant qu'elle ait réagi si brutalement quand les humains étaient venus la taquiner. Elle avait du avoir une vie aussi dure que le béton de la ville, ça leur faisait un deuxième point commun.

Plaisantant sur le fait qu'il s'inquiétait pour elle, la demoiselle proposa à Jammie de faire un bout de chemin avec elle, suggérant qu'il savait mieux y faire avec la racaille. Lui tendant la main, elle se présenta : Naith.

Je t'appellerais quand même Kim Possible pendant un moment, tu sais ? Moi on m'appelle la Salamandre, mais si t'as besoin d'un truc c'est un trésor de dragon que j'ai à la maison, dit-il en lui serrant la main avec un clin d’œil. Et disons que j'ai pas mal connu les crasses de la ville, ouais. Je peux t'accompagner, pour sûr. Moi aussi j'ai plus d'un tour dans mon sac."

Au bout d'un temps, leur métro s'arrêta et Jammie suivit la jeune femme à la descente. Rabattant sa capuche sur sa tête, il demanda alors à sa camarade :

"Tu vis dans les quartiers craignos ? C'est pas de la bouffe de première qualité que tu ramènes, je suppose que je dois pas m'attendre à trouver un manoir à l'arrivée." finit-il en ricanant.

Le métro était bondé et pourtant, en regardant plusieurs fois autour de lui, la Salamandre crut voir un type qui les observait. Un grand sec du même genre que lui, qui dissimule son visage sous une capuche et en l'occurrence une grosse casquette. Le rouquin fit quelques pas avec sa comparse avant de glisser un avertissement dans leur discussion en baissant le ton :

"En tout cas, t'as pas choisi la meilleure marque de pizzas, le mieux ç'aurait été de -prendre à gauche à la première ruelle parce que j'crois qu'on nous file le train- parce que c'est presque aussi bon que si ça sortait de la pizzeria."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naith A. Ruth

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 07/06/2014
Age : 25
Localisation : Sous tes pieds

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 22 ans
Nationalité : Franco-ecossaise

MessageSujet: Re: Deux reptiles dans le metro. [La Salamandre]   Sam 28 Juin 2014 - 15:37

Comment tenter un voleur fourbe de dérober un objet ? Comme ceci.

« - Je ne veux pas pousser le vice, mais je t'assure que tu le regretterais. »

Kim Possible ? Ce petit brin de rouquine en treillis combattant Drakken et son acolyte verdâtre Shego ? Ah ouais, ça lui ressemblait. Naith était peut être un poil moins intègre que la jeune agente secret.



« - Tu peux m'appeler Kim Possible si tu veux, y'a pire comme surnom. »

Donc ce protagoniste se faisait appeler La Salamandre.Un pyrokinésiste, comme elle ? Vu la forme de son visage, la couleur de ses yeux et de ses cheveux, ce ne serait pas étonnant, il avait bien cet air reptilien cracheur de feu.
Son expression « un trésor de dragon » fit sourire la jeune mutante. Elle lui jeta un coup d’œil intéressé. Décidément, ce type là n'avait pas pu croiser son chemin par hasard.


« - Je viendrais volontiers faire un tour dans ta caverne. »

Une bonne poigne ce gars là. Naith venait probablement de se faire un allié. Non pas un ami, j'ai bien dis un allié. Pas besoin d'avoir une totale confiance en lui, plus la discussion avançait, plus les points communs qu'elle avait avec ce bougre étaient flagrant. A croire qu'ils avaient été conçus dans la même éprouvette.

Enfin, Naith arrivait à destination. Embarquant son sac à dos plein de victuailles, elle sortie, suivit par le lézard.


« - Je vis dans les égouts. Oui. Comme les Tortues Ninjas. Mes proches et moi même ne sommes pas vraiment une communauté comme les autres, les rentrées d'argents sont rares, alors on fait comme on peut. Je cherche un boulot pour changer un peu tout ça mais...c'est pas facile. »

La crise tout ça...Et puis la prédisposition de Naith à une certaine associabilité ne facilitait pas les choses. Elle ne voulait pas d'un job en contact avec les gens, et avait des critères bien particuliers pour éviter tout incidents, alors c’était encore plus dur de trouver le moindre gagne pain.

« - Mais je me plains pas ! Les manoirs faut les nettoyer, pas les égouts, c'est moins fatiguant. »

Là c’était un dragon repus et flemmard qui parlait. Sans être fondamentalement sale, Naith ne craignait pas la saleté, tout comme ses camarades Morlocks.

La Salamandre prit la jeune fille par surprise avec son avertissement. Elle mit 5 secondes avant de comprendre de quoi il s'agissait. Quoi ?! Ils étaient suivit ? Mais pourquoi ? Elle obéit au rouquin, continuant la discussion comme si de rien n’était.


« - Je te crois, t'as l'air de t'y connaître en pizzas – et en filatures. »

Merde merde merde. Un des types de tout à l'heure ? Non pas leur genre. Quoi donc alors ? Enfin vu les activité du lézard, c’était probablement lui qui était suivit, pas elle. Mais elle ne pouvait décemment pas ramener ce suiveur au QG des Morlocks, ni abandonner La Salamandre à une baston certaine. Quoique, il avait l'air plutôt tranquille, habitué à ce genre de situation.

Bon, il fallait avant tout savoir ce qu'il voulait. Naith jeta un rapide coup d’œil par dessus son épaule. Vu. Grand, sec, visage caché. Dur de définir quoique ce soit avec aussi peu d’éléments.


« - Tu le connais ?  Elle chuchotait, évidement. On peut facilement lui faire peur. »

Peut être pas la meilleure idée, mais à défaut de mieux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hourvari.deviantart.com/
Salamandre

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 25/04/2013

Fiche Tecnhique
Metier: Receleur
Age : 25
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Deux reptiles dans le metro. [La Salamandre]   Mar 1 Juil 2014 - 6:19

Il était presque communément admis que la dernière chose à faire quand on se savait suivi, c'était de regarder derrière soi. Pourtant dans l'Histoire de l'Humanité, le nombre de personnes qui avaient pu retenir ce réflexe se comptait sans doute sur les doigts de la main. Aussi la petite rouquine ne dérogea pas à la règle et avec un sifflement agacé, Jammie passa un bras autour de ses épaules, d'une part pour cacher le geste malheureux de sa comparse et d'autre part parce qu'il serait plus simple de chuchoter avec cette nouvelle proximité. Et puis il fallait admettre qu'elle était mignonne. Smooth as fuck, pensa le mutant.

"Tu connais tous les bourges qui salissent tes sols, toi ? dit-il tout aussi bas avec un sourire fin. Sûrement un type qui croit que je fais dans le service après vente. Mais ouais, on peut lui faire peur, éventuellement."

Éventuellement... Car le mutant envisageait un peu plus que cela. Dans son idée du monde, il avait des clients et des fournisseurs et ceux qui quittaient la première catégorie entraient alors dans la deuxième, à leur détriment bien sûr.
Quittant le métro avec la demoiselle, la Salamandre fit quelques pas au dehors, lui exposant son plan à voix basse avant de retirer son bras de ses épaules :

"La foule l'empêchera de faire quoique ce soit de stupide, c'est pour ça qu'on va se chercher un coin isolé." dit-il avec un sourire venimeux. Jammie aimait beaucoup les États-Unis, car vu la propension de ses habitants à s'armer, la légitime défense était presque un permis de tuer. C'est pourquoi il tenait tant à pousser à l'erreur celui qui les suivait.

"Les égouts, hein ? Si ça s'impose on y passera. Tu connais bien les galeries, April ?"

Décidément, cette petite était une mine d'or quand il s'agissait de surnoms, il ne manquait plus qu'elle tire à l'arc et il pourrait aussi l'appeler Mérida.
Ainsi donc, elle faisait partie de ces mutants des égouts dont il avait entendu parler ? Les rumeurs avaient courues un bon moment au sein de la Confrérie sur l'existence avérée ou non de ce groupe. Et ce jusqu'à ce que la "Bellissima Malva" -comme Jammie aimait à l'appeler- descende à leur rencontre. Maintenant, on racontait que ce qu'elle avait vu là-bas était si immonde que la beauté aux cheveux mauve avait du partir en pèlerinage à l'autre bout du monde pour se purifier l'esprit. Si c'était le cas, alors la Salamandre avait trouvé une perle rare, définitivement.

Marchant d'un pas qu'il voulait maintenant pressant -et donc inquiété- il emmena la jeune femme à travers la foule, jusqu'à la première intersection qu'il avait évoqué et profita du virage pour vérifier si leur supposé poursuivant en était bien un. Et c'était le cas. Tant pis pour lui, alors.

S'engouffrant dans la ruelle, les deux mutants firent quelques mètres avant que celui qui les filait n'abandonne toute prudence et se précipite vers eux.

"Eyh toi ! Je veux que tu me rendes mon fric pour le portable que tu m'as refourgué ! Il était volé, et maintenant j'ai les flics au cul !"

Bousculant Naith, le jeune homme passablement énervé empoigna Jammie par le col et le plaqua contre le mur. Encaissant le choc avec un grondement, le mutant se reprit rapidement pour adresser son sourire plein de crocs à son interlocuteur, ce sourire malsain qui le força à un peu de tempérance. Dans le même temps, il leva une main pour intimer à la jeune femme qui l'accompagnait de ne pas intervenir, pas pour le moment.

"_Oh ouais ? Ben à moins que tu les aies amenés avec toi, je vois pas en quoi c'est mon problème.
_Ça le sera quand je t'aurais écrasé la gueule sur le bitume ! Maintenant je passe pour un voleur et je vais prendre pour tes conneries !
_Eyh, réfléchis y deux secondes mon gars, c'est toi qu'est en possession d'un téléphone fauché à une petite vieille. Comment t'as fait pour te faire choper de toute façon ? T'as essayé d'appeler ses petits-enfants ?
_C'est pas important ça, abruti ! tempêtait l'humain en claquant à nouveau Jammie contre le mur. C'qu'est important c'est que je vais te balancer aux flics et que c'est toi qui finira en taule !
_Alors en plus d'être un crétin, t'es une balance. Et t'as même pas mon nom, Sherlock, tout ce que tu sais c'est qu'on m'appelle la Salamandre... Et tu sais pourquoi ?"

Inspirant un grand coup, Jammie se transforma alors entre les mains de son opposant. En un clin d’œil sa morphologie avait changé, lui conférant une tête reptilienne aux grands yeux jaunes ainsi qu'une peau écailleuse rouge et orange.
Expirant ensuite, la Salamandre laissa de longues flammèches s'échapper de sa gueule reptilienne, cette dernière s'étirant en un large sourire d'exultation.
De surprise et de frayeur, l'humain le lâcha aussitôt, lui collant un coup de poing dans la mâchoire, coup que les écailles encaissèrent sans mal. Reculant avec précipitation, il manqua trébucher et se retrouver par terre.

"_C-C'est quoi ce bordel ?! balbutiait-il, alors que ses yeux allaient du mutant à sa comparse, en quête de rationnel.
_Ça c'est la raison pour laquelle tu raconteras rien à personne quand j'aurais fini de jouer avec toi."

Lorsqu'il s'avança vers celui qui était maintenant sa victime, la Salamandre s'attendait à le voir se recroqueviller, ou tenter de fuir, ce qui fit un peu plus monter en lui ce sentiment de puissance qui le gagnait chaque fois qu'il utilisait son pouvoir.
Il ne s'attendait absolument pas à ce que l'humain bondisse soudainement sur lui pour le plaquer à nouveau contre le mur, mais cette fois en pressant son avant-bras contre la fine gorge du mutant reptilien, l'empêchant de respirer, mais aussi de cracher son feu. Dans un gargouillis étouffé, Jammie tentait de se débarrasser de la prise de son adversaire, ses mains griffues déchirant les vêtements de ce dernier et ses grands yeux jaunes cherchant la rousse du regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naith A. Ruth

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 07/06/2014
Age : 25
Localisation : Sous tes pieds

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 22 ans
Nationalité : Franco-ecossaise

MessageSujet: Re: Deux reptiles dans le metro. [La Salamandre]   Lun 7 Juil 2014 - 23:46

Eh what ?

C’était quoi cette nouvelle proximité qui venait de nulle part ? Naith eu un mouvement de recul au moment où la Salamandre passa son bras au dessus de son épaule. Elle était certaine qu'elle allait détester ça. Après tout, elle était rarement en contact avec d'autres êtres vivants, humains ou non. Néanmoins, ce ne fut pas aussi désagréable que c'est qu'elle croyait. Et puis elle comprit après que le bougre se rapprochait d'elle pour couvrir son réflexe et communiquer avec elle plus facilement.

Malgré la condescendance du rouquin, Naith ne réagit pas. Effectivement, ses questions étaient plus ou moins stupides, et transpiraient la naïveté. Elle espérait seulement qu'ils n'avaient pas d'ennuis, mais c’était pas gagné. D'abord parce que cette Salamandre semblait vraiment pas nette, et ensuite parce qu'il voulait absolument pousser le suiveur à faire une connerie, en l'isolant de la foule. Elle détestait NY. On passait trop facilement d'un extrême à un autre, sans crier gare, et elle ne se sentait jamais en sécurité, que ce soit à Central Park ou dans une ruelle crade comme celle dans laquelle le couple aux cheveux de feu venait de s'engouffrer. Le seul endroit où elle n’était pas sur ses gardes, était...


« - Les galeries des égouts ? Oui. Très bien même, Raphaël. »
Quitte à revisiter les classiques 80's/90's, autant le faire correctement.

Et les ennuis commencèrent. Plus tôt que ce que la mutante aurait espéré. Voilà le voyou hurlant une histoire de téléphone volé. Il n'avait pas l'air très content. Naith eu à peine le temps de jeter un regard surpris à son compagnon d'un soir, qu'il se retrouva bien vite plaqué contre le mur par le mécontent. Arf, il était balaise l'enfoiré. Mais rien n'atteignait la Salamandre, qui lui répondait avec répartie, sans une once de crainte dans la voix. Au contraire, il était content, ça sautait aux yeux. Il ordonna même à Naith de ne pas bouger.

Elle ne bougea pas, la main sur son inducteur d'image, prête à dégainer ses écailles et à poutrer du voyou. Mais ce qui se déroula sous ses yeux failli lui décrocher la mâchoire. La Salamandre était...une salamandre ! Oui dit comme ça ça paraît stupide : le rouquin venait de se changer en reptile géant, un museau allongé, des grands yeux jaunes, une couleur de peau orange et surtout, des flammes s’échappant de sa gueule. Il semblait maître de la situation, prêt à faire payer à sa victime cet uppercut qu'il venait de lui asséner. Son regard jaune et fou fit frémir Naith, elle s'attendait à voir la Salamandre dévorer le pauvre humain, mais il n'en fut rien.

Téméraire, l'humain se jeta sur le mutant, s'attaquant à ce qui semblait être le point faible du polymorphe : sa gorge. Le lézard ne faisait plus vraiment peur, et de sa mâchoire ne s’échappaient que quelques ridicules flammèches, pas assez pour effrayer le voyou.
La Salamandre cherchait Naith du regard, lui implorant de l'aider. Il ne le méritait pas. Mais elle avait ce chic pour se foutre dans des situations pas possible, et il était naturellement hors de question qu'elle laisse crever un semblable sous ses yeux.

Ni une ni deux, elle ôta sa protection visuelle, et se changea à son tour. Sa peau devint orangée, parsemée de rayures rouges, ses yeux se transformèrent en deux billes jaunes luminescente, des cornes limées prirent place sur son crane, ses cheveux prirent une teinte brune, et sa mâchoire se dota de canines pointues. Elle n'attendit pas que le bougre la remarqua pour empoigner son épaule avec force et pour le balancer contre le mur d'en face.


« - EH ! Casse toi si tu veux pas avoir d'emmerdes ! »

Effrayé, le gars ne bougea pas. Une bête étrange c’était une chose, mais deux, ça commençait à faire beaucoup pour son petit cerveau limité d'humain.
Naith s'approcha alors de lui et s'empara de sa gorge de sa main griffue :


« - Et si tu t'avise de raconter ce que tu as vu ce soir, mes potes et moi on se fera un plaisir de te faire ta fête quand tu t'y attendra le moins. »

Elle devait être convaincante, car le mec commença à détaler. Naith se retourna vers la Salamandre pour s'assurer qu'il n'avait rien, et lui tendit une main amicale pour l'aider à se relever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hourvari.deviantart.com/
Salamandre

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 25/04/2013

Fiche Tecnhique
Metier: Receleur
Age : 25
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Deux reptiles dans le metro. [La Salamandre]   Jeu 10 Juil 2014 - 13:27

L'arme favorite de la Salamandre était l'intimidation. Évidemment, il savait se battre mais quel intérêt quand il pouvait d'un souffle effrayer ses victimes ? Ou les brûler vives si elles tentaient de résister ? C'était la raison pour laquelle il avait si rapidement embrasser sa vie de mutant, puis la voie de la Confrérie : avec son pouvoir il se sentait au dessus de la masse humaine, au dessus de tout.

Parfois cependant, en quelques rares occasions, cet excès de confiance le desservait complètement et c'était le cas aujourd'hui. Pris à la gorge, le mutant peinait à respirer et ne pouvait plus cracher son feu. Sans doute qu'à force de coups de griffes et de poings il aurait fini par se débarrasser de son opposant, mais l'aide de sa camarade était plus que bienvenue.

Pianotant sur sa montre, cette dernière changea elle aussi d'apparence, passant d'une charmante petite rousse à une grande brune à la peau jaune rayée et dotée de canines et de cornes... Rabotées ?

Mais la Salamandre était trop occupé à étouffer pour s'interroger. Sa gueule crachait des flammèches et laissait échapper quelques cris étranglés. Fort heureusement sa comparse mutante le débarrassa rapidement du poids de l'humain, jetant ce dernier contre le mur. L'empoignant à son tour, elle lui intima quelques menaces qui firent déguerpir le jeune homme.

De son côté, Jammie était tombé au sol, tâchant de reprendre son souffle qui se ponctuait de crachats de fumée noirâtre. Secouant la tête, il leva le regard pour tomber sur une main tendue. Ce genre d'attention était rare dans sa vie, assez rare pour être notée aussi resta-t-il un bref instant à fixer les doigts de Naith avant de saisir la main pour se relever.

"Meerde. Pourquoi tu l'as laissé se barrer ? demanda-t-il d'un ton abrupt. Fallait le dépouiller, avant. Sur quoi tu crois que je fais mon fond de commerce moi ? C'est déjà rare qu'un humain vienne me chercher des emmerdes alors si je peux pas en profiter... Pas étonnant que t'aies besoin d'un travail pour nourrir tes potes des égouts si tu sais pas comment vivre en ville."

Alors que son apparence reptilienne s'estompait à vue d’œil, le mutant bien ingrat jeta un regard vers la sortie de la rue, avant de revenir sur sa camarade. Sa main massait doucement sa gorge et il grimaça avant de dire sur un ton plus adouci :

"Mais merci, t'aurais aussi bien pu te tirer et me laisser dans la merde. C'était sympa."

Ce genre de déclaration n'était pas dans ses habitudes et ne le mettait pas plus à l'aise, aussi la Salamandre enchaina rapidement :

"C'est ta montre qui te fait changer d'apparence ? Comment ça se fait ? T'en es pas capable toi-même ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naith A. Ruth

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 07/06/2014
Age : 25
Localisation : Sous tes pieds

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 22 ans
Nationalité : Franco-ecossaise

MessageSujet: Re: Deux reptiles dans le metro. [La Salamandre]   Mer 3 Sep 2014 - 19:24

Une fois en confiance, la Salamandre s'empara de la main tendue de sa congénère pour se remettre sur ses pattes. Naith commença à esquisser un sourire, songeant que ce bougre n’était pas aussi hautain qu'il le prétendait. Un sourire qu'elle perdit bien vite suite aux répliques cinglantes du mutant. Naith lâcha sa main avant de le fusiller de son regard jaunâtre. Toujours sous sa forme humanoido-lézardesque, elle lui répliqua sèchement, dévoilant une mâchoire acérées :

« - La prochaine fois que t'es dans la mouise avec un gars crapuleux, tu te démerdera pour lui faire sa fête tout seul. Et toi c'est pas étonnant que des mecs comme ça viennent te chercher des noises si tu passes ton temps à réfléchir à la meilleur façon de leur faire du mal. »

Ah, c’était un discours si naïf et digne d'un épisode des bisounours. Mais en attendant, il se pourrait bien qu'elle n'ai pas tort, on récolte ce que l'on sème, et la Salamandre était un parfait exemple pour illustrer ce proverbe.

Comme pour se rattraper, ou peut être qu'il se rendait compte à quel point il venait de faire preuve d'ingratitude, La Salamandre remercia sa bienfaitrice, soulignant le fait qu'elle aurait pu faire preuve de la même attitude que lui vis à vis des conflits.


« - J'aurais pu, oui. »

Gêné de tant de bons sentiments, l'attention du Lézard Rouge se porta bien vite sur l'inducteur d'image de Naith. Ne sachant réellement si le mutant montrait de la simple curiosité, ou bien s'il imaginait revendre le Précieux à un bon prix dans une de ses magouille, Naith cacha son poignet instinctivement derrière son dos, tout en le bidouillant afin de reprendre forme humaine, au cas où un bougre ne se pointerait.

Timidement, elle répondit :


« - Oui c'est ma "montre", comme tu dis. Et non je ne peux pas changer d'apparence moi-même. Du moins je ne peux pas prendre forme humaine. Mon apparence naturelle est celle que tu viens de voir. »

Ouvrant la bouche pour continuer sur un ton un peu plus menaçant, dans l'optique de le dissuader de lui dérober son précieux gadget, elle n’eut cependant pas le temps de sortir un mot, que quelqu'un hurlait au loin :

« - Je vous jure ! Deux ÉNORMES lézards ! Ils sont là dans la ruelle ! Ils ont essayé de me tuer ! »

Le client mécontent de la Salamandre, et il n’était pas seul : il était suivit par une bande de cinq mec, du même acabit que lui. Naith commença à paniquer, elle ne se voyait pas casser la gueule à six gars un peu tendu, aussi humains étaient-ils.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hourvari.deviantart.com/
Salamandre

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 25/04/2013

Fiche Tecnhique
Metier: Receleur
Age : 25
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Deux reptiles dans le metro. [La Salamandre]   Dim 21 Sep 2014 - 3:12

Face à l'ingratitude de la Salamandre, la bonne volonté de Naith était retombée comme un mauvais soufflé. Se renfrognant, elle montra les crocs et le réprimanda sur son comportement qu'on pouvait littéralement qualifier de 'malfaisant'.

Mais que voulait-elle qu'il dise ? Oui pardon, je serais plus gentil avec les humains la prochaine fois, promis. Certainement pas ! S'ils venaient lui chercher des noises, c'était à leurs risques et périls. Lui ne faisait que leur laisser le premier coup, car c'est après ça que les choses devenaient intéressantes. Et légales en plus.

Mais au lieu de lui présenter ces arguments, Jammie préféra passer rapidement le point où il remerciait sa comparse et se centrer sur sa montre gadget. Celle-ci s'avérait être une petite merveille de technologie capable de lui faire changer d'apparence. Pensant sans doute sa curiosité malintentionnée, la jeune fille dissimula encore une fois l'objet à sa vue. Roulant des yeux, la Salamandre voulut lui dire :

"_Bon écoute..
_Je vous jure ! Deux ÉNORMES lézards ! Ils sont là dans la ruelle ! Ils ont essayé de me tuer !"

Et merde ! L'autre abruti avait appelé des amis à lui et les rameutait maintenant à la rencontre des mutants.

"Ça c'est l'autre raison pour laquelle faut pas laisser ce genre de types filer sur ses deux jambes !" dit-il à Naith, sans animosité.

Le petit piège tendu à l'humain se retournait maintenant contre eux. A les voir, ils semblaient habitués à en découdre, ils semblaient prêts en tout cas. Et à six contre deux, les mutants risquaient de ne pas faire le poids s'ils se battaient à armes égales. Ils allaient donc devoir passer au niveau supérieur.

Affichant une expression entre le mépris et la panique, la Salamandre se tourna vers la mutante pour lui exposer rapidement son idée :

"Même si c'est très cliché, dis moi que y a une bouche d'égout dans le coin. Faut qu'on bouge et vite. J'veux pas de témoin pour ce que j'ai envie de faire."

Bousculant Naith plus qu'il ne l'emmenait -il n'allait tout de même pas la prendre par la main- le rouquin tourna le dos à la bande de bagarreurs et s'engagea au pas de course plus loin encore dans les ruelles.
Jetant de réguliers coups d’œil derrière lui, il vit que les humains les talonnaient et laissa sa camarade passer devant pour renverser quelques poubelles et obstacles sur son passage.

Lancé par la décharge d'adrénaline, le mutant ne ralentit le pas que lorsque sa compagne d'infortune eut repéré leur échappatoire. Et parce qu'il était galant homme, ou tout simplement pressé par son instinct de survie, il prit sur lui de soulever la plaque d'égout. Passant après la rousse, il s'engouffra dans les souterrains, se laissant presque tomber au bas de l'échelle de métal.

A bout de souffle il essaya de s'exprimer devant la mutante des égouts qui exigerait sans doute des explications à cette folle course :

"Maintenant... On attend qu'ils se pointent tous ici... Et on... Et on..."

S'efforçant de calmer sa respiration mais aussi les haut-le-cœur provoqués par l'odeur ambiante qu'il inspirait à grands goulots, Jammie ne termina sa phrase que par des gestes évasifs de la main. Il mima le fait de fumer, pointa du doigt l'entrée des égouts où leurs poursuivants se trouvaient sans doute et désigna la rivière d'eau croupie qui lui donnait l'envie de vomir. Il espérait avoir été assez clair, mais plus rien ne l'était pour lui et la tête lui tournait.


Dernière édition par Salamandre le Lun 24 Nov 2014 - 2:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naith A. Ruth

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 07/06/2014
Age : 25
Localisation : Sous tes pieds

Fiche Tecnhique
Metier:
Age : 22 ans
Nationalité : Franco-ecossaise

MessageSujet: Re: Deux reptiles dans le metro. [La Salamandre]   Dim 23 Nov 2014 - 19:02

Tout allait très vite. La Salamandre avait prit les devants, suggérant les égouts en guise d'échappatoire. Naith cru comprendre qu'il désirait se cacher d'un éventuel public pour « faire ce qu'il voulait faire » ? La mutante n'osait pas imaginer ce à quoi pensait le reptile, mais de toute façon, elle n'en avait pas le loisir, rattrapant rapidement son comparse pour le guider jusqu'à leur Salut. Rapidement suivit par la bande de malfrats, elle accéléra le pas, renversant poubelles et autres obstacles sur son passage.

« - On y est presque ! »

Une fois devant la bouche d'égout, la Salamandre entreprit de soulever leur « porte » de sortie – ou d'entrée, selon les points de vue – et de s’engouffrer dans les méandres du monde souterrain, précédant Naith.
Enfin, ils arrêtèrent leur course, essoufflés. Le lézard semblait mal en point, sans doute écœuré par l'odeur poisseuse qui les entourait, et ne semblait laisser à une once d’oxygène le loisir de pénétrer dans leur narines. Naith avait l'habitude de cette odeur, mais ne l’appréciait pas pour autant.


"Maintenant... On attend qu'ils se pointent tous ici... Et on... Et on..."

Il voulait sûrement dire quelque chose d'important, mais Naith ne comprit que « fumer, la sortie et l'eau ». Quoiqu'il ai voulu dire, ça restait un mystère.
Enfin, de toute façon, les badauds n'allaient pas tarder, et le meilleur moyen de s'en débarrasser étaient de leur faire peur. Naith aurait volontiers prit sa forme dragonnesque, mais la place lui manquait, et elle ne maîtrisait pas bien sa transformation. Elle se contenta de bidouiller son inducteur d'image et de reprendre sa forme originale.
Afin de palier à l'obscurité, elle créa une légère flammèche de sa main droite, dévoilant une nouvelle facette de ses capacités à son compagnon de route.


« - Transforme toi Salamandre, on est en terrain familier, on pourra facilement leur faire peur. »


Bien naïve était la jeune dragonne de croire que effrayer leur poursuivants était là le seul plan de la Salamandre, mais comme il n’était pas en mesure d'exprimer quoique ce soit, Naith devait bien prendre les commandes.

Déjà, quelques voix résonnaient au dessus de leur têtes, se demandant si les deux monstres s’étaient engouffrés dans ce trou puant.


« - Ils arrivent... » dit-elle en éteignant sa flammèche et en levant ses yeux jaunes en direction de l'échelles d'où devaient arriver la bande d'humain...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hourvari.deviantart.com/
Salamandre

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 25/04/2013

Fiche Tecnhique
Metier: Receleur
Age : 25
Nationalité : Américaine

MessageSujet: Re: Deux reptiles dans le metro. [La Salamandre]   Dim 21 Déc 2014 - 5:30

Si la Salamandre s'attendait à ce que sa camarade d'infortune soit pourvue d'une mutation autre que son apparence originale, il ne s'était pas attendu à ce qu'elle possède le pouvoir de créer le feu. Ça l'arrangeait bien cependant car ainsi, elle pourrait participer si le cœur lui en disait à la surprise qu'il réservait à leurs poursuivants.

"Pas mal ça. Le feu qui sort par les mains, plus pratique que ce que j'ai en stock." reconnut le Confrère après que le souffle lui soit revenu.

Expirant lui-même de courtes flammèches de sa gueule, le mutant se transforma comme sa comparse l'y encourageait. Et alors qu'elle annonçait l'arrivée proche de la bande d'humains, il s'avança vers elle et l'emmena avec lui plus loin dans l'obscurité, à l'écart de la bouche d'égout. Là dans l'ombre, il se tassa pour observer ceux qui venaient à leur recherche.

Les types descendaient un à un les barreaux de fer humides, jurant et pestant contre les fugitifs et contre l'odeur pestilentielle. La Salamandre crut remarquer qu'un des membres de la bande n'était pas descendu avec le reste. Par couardise ou par précaution, c'était une autre question. Sitôt le pied à terre, les humains s'éclairèrent de leurs téléphones portables et se mirent à fouiller du regard les alentours. Parlant fort, sans doute pour s'encourager, ils commentaient la saleté des lieux et la vraisemblance de trouver deux lézards humains dans le coin.
Et lorsque la lumière d'un téléphone rencontra finalement le visage de la Salamandre, faisant luire son œil jaune, le mutant belliqueux quitta sa cachette pour se révéler à la vue de tous. Les exclamations fusèrent alors qu'un mouvement de recul collectif agita la bande.

"_Ouais, ouais, félicitations les gars vous nous avez retrouvés. Deux pauvres lézards dans les tunnels.
_Je vous l'avais dis les mecs ! Deux putains de lézards ! Deux putains de monstres qui vivent dans les égouts ! s'égosillait celui qui avait fait venir ses amis avec lui.
_Eyh ! Eyh ! Primo, on vit pas ici. Personne est assez con pour vivre ici. Deuzio... Vous par contre, vous avez été assez cons pour nous suivre jusque là."

Avec un sourire sardonique, la Salamandre ramena sa tête en arrière et commença à ouvrir sa gueule dans laquelle croissait un brasier à peine contenu. Sous les yeux médusés de ses interlocuteurs, il cracha alors droit dans la mêlée un globe de flammes qui éclaira tout le tunnel et explosa contre les humains en embrasant leurs vêtements. Le sursaut de frayeur plus que le souffle de l'explosion les jeta contre les parois des souterrains ou dans l'eau croupie où ils se débattaient avec de grands cris. Pour ceux qui eurent la présence d'esprit de vouloir rejoindre l'échelle malgré la fournaise, le mutant cracha un jet de flammes qui emplit l'espace, bloqua l'accès à la bouche d'égout et en fit surchauffer les barreaux.

"Alors bande de mange-merde ! Ça se passe pas mieux quand on se laisse recadrer ?! Chacun à sa place et la vôtre c'est dans les déchets !"

Hurlant après ses victimes, le Confrère les harcelait de courts jets de flammes jusqu'à ce qu'ils se soient tous jetés à l'eau. Et même ainsi, il continuait d'arroser de feu la surface de l'eau nauséabonde, cherchant à atteindre les têtes venues trouver de l'air. Trépignant sur place, le mutant reptilien jubilait, trouvant tout son plaisir dans les cris et la panique qu'il provoquait et ce même si l'eau et l'humidité rendaient impossible toute forme d'incinération de ses adversaires.
Morts, les humains étaient de toute façon moins amusants.

"Regarde les comme ils font pitié ! Tu veux pas venir jouer un peu ?! cria-t-il à Naith, pris de fous rires. Et ça veut dominer la rue ça ?! JE domine ici ! Et vous vous rampez dans la merde !"

L'appel à sa camarade était tout à fait rhétorique. Jammie, hors de contrôle, s'amusait semble-t-il très bien tout seul, au point qu'il en oubliait tout ce qui n'était pas son divertissement du jour. Pourtant, il restait encore bien un humain dehors et si ce dernier ne descendait pas de lui-même il n'était pas impossible qu'il soit allé chercher du secours pour ses camarades piégés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Deux reptiles dans le metro. [La Salamandre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Deux reptiles dans le metro. [La Salamandre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Deux reptiles dans le metro. [La Salamandre]
» Avez-vous déjà vu deux blondes dans un magasin ? Maintenant oui... [Jessica Farelly]
» Deux Blondes dans une laverie. [ft. Audrey M. McCarter]
» Deux loups, deux Feuilles
» LE METRO LONDONIEN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men : Sentinel Project :: Le Monde :: New-York :: Réseau Métropolitain-